Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Psychanalyse et animaux.

Corridas protégées par Mitterrand. Patrimoine culturel ou barbarie?

22 Avril 2011, 21:53pm

Publié par Jo Benchetrit

Ecrivez au ministre de la  "culture" 

sp.ministre@culture.gouv.fr

Ma lettre à Fred mitterrand:

Monsieur le ministre,



Un animal épuisé, inondé de son sang, le corps transpercé de harpons, les muscles de sa nuque   cisaillés par une pique pour qu'il ne puisse plus lever la tête à cause de la lâcheté de ses   agresseurs en reunion qui ont peur de se faire encorner, un être innocent, coincé dans un lieu sans issue, qui vomit une hémorragie pulmonaire par la bouche et les naseaux  en hurlant sa douleur, et en s'etouffant dans ce fluide vital qui s'échappe à jamais de son pauvre corps supplicié, le rapprochant de l'agonie salavatrice et de la mort qui sera sa delivrance, suppliant de l'epargner de son regard épouvanté un malade déguisé en épouvantail à dorures. Celui-ci  s'acharne encore sur lui en remuant ses muscles fessiers à la grande joie pénienne de certains adeptes, refoulés ou pas, et avec force gestes grandiloquents qui se veulent esthetiques... Ça, de la CULTURE?
Non mais, je rêve!



http://www.sudouest.fr/2011/04/22/la-tauromachie-entre-a-l-inventaire-francais-du-patrimoine-culturel-immateriel-378618-727.php?réagir=true





Car faut dire que la corrida, c'est immonde, monstrueux. Si la France s'identifie à ça, alors, la France devrait être vidée de l'Europe. Voyez, j'ai mal à la   France.
Et si M.Sarkozi croit que des mesures aussi lamentables font faire grimper sa popularité, je pense qu'il se trompe gravement.
REVULSANT. Si ça, c'est de la culture, alors, Jack l' éventreur  était tout sauf un barbare, non?

A vous de   démontrer que c'est de la culture, et, en plus, française, ce qui est en  contradiction avec la loi 521-1.
C'est un coup d'éclat pour redorer un blason terni.
Tout dépend de la définition de la culture. Au sens freudien, de lutte contre la barbarie...on en est bien loin. Au mieux, vous  pouvez défendre que ce soit la "culture" de certaines villes arriérées du sud ouest, en tant que sordides habitudes barbares de certains peuples, du genre excision ou lapidation.
 Mais en rien la culture de la France. De plus, tous les sondages montrent que même dans le sud, dans les villes où on lieu les corridas, la majorité ne se reconnaît pas là dedans. C'est un coup de force, pas un reflet de la culture locale.

Tout cela est inique, mafieux,   une zone de non-droit au niveau de l'Europe pour que toute turpitude locale soit légalisée sous couvert de traditions.
Nous sommes nombreux à  demander un référendum comme en catalogne pour en finir avec cette barbarie des arenes qui, avec les combats de coq, sont tolerés comme cruauté légale. Ce qui, en soi est une aberration intolérable.    Les corridas,les combats de coq et bien d'autres choses imposées aux animaux sont une simple preuve que nous ne voulons pas evoluer. Pas des faits de culture que j'ai la faiblesse de placer du côté de la sublimation, donc de la lutte contre  la barbarie des pulsions.

Mes respects, monsieur le ministre, mes respects...quelque peu alterés, je l'avoue, par une décision absolument inadéquate pour un pays civilisé.

Josette Benchetrit,
 

PS jamais mieux que ce lugubre soir, le mot ministre  peut être remplacé par le joke de Coluche: sinistre.

Commenter cet article

Guern de Bé 23/04/2011 16:38



J'ai entendu ça aux infos sur France Inter tout à l'heure, avec l'intervention d'un gros con dont j'ai oublié le nom qui a traité les défenseurs des animaux de "secte"...Faudrait porter plainte
pour calomnie ! La secte, c'est plutôt les toromachiques. Ca m'a fait un coup au coeur, cette nouvelle.


En plus le type jubilait. Il s'imagine que ça va nous clouer le bec, le pauvre. Je pense que c'est plutôt le contraire, moi !



belem 23/04/2011 10:26



plus ils seront ant-animaux


plus nous les combattrons


et nous les vaincrons !!!


la vie a toujours eu le dernier mot,sinon on en serait encore à brûler des guérisseurs sur le bûcher sous des pretextes fallacieux


 


c'est pareil pour ces assassinas d'animaux sous pretexte de coutumes sadiques


qui remplissent les caisses de ces Don corléone de la folie sanglante


jamais ces gens au pouvoir douteux ne pourront dire qu'ils n'ont pas de sang sur les mains,jamais !