Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Psychanalyse et animaux.

Qui a assassiné Michele, 58 ans, protectrice des animaux à les Pennes-Mirabeau?On cherche des familles pour ses animaux;

11 Juin 2014, 14:46pm

Publié par Jo Benchetrit

Une amie des animaux qui meure, ça fait plein de chiens  et chats orphelins. je ne sais evidemment pas qui a tué Michele. Je ne la connaissais pas non plus. MAIs lisez plutot ce qui suit. Le dernier mail ,je le mets, pour vous montrer le conetxte mental où elle devait etre. Mais attention, je ne connais pas du tout le dossier. je suis  etonnée que ses chiens étaient séparés d'elle au point que le meurtrier a pu rentrer chez elle sans etre inquieté par eux.
je copie colle:

1)

 

"Pour mettre un visage sur une personne hors du commun qui s'est dévouée toute sa vie pour les poilus. Quelle tristesse, quelle injustice

 

 

 

 

Notre Mimi nous a quittés cette nuit... Retrouvée assassinée, chez elle...

Tous les gens qui la connaissaient savaient qu'elle n'avait qu'un objectif: le bien-être des animaux. 
Un dévouement sans limite, qui lui a surement couté la vie.

Si elle avait, comme elle disait "les couilles de travers", car en italienne de souche, ne maîtrisait pas toujours la langue française, c'était parce qu'il y avait un problème au sujet d'un de ses "petits", comme elle disait. Tout le reste n’avait pas d’importance…

Elle leur a voué sa vie. Et c'est peu dire... Elle a crée de toute pièce le refuge des chiens en liberté, le refuge aujourd'hui SPA13-STAM. Parce que, je la cite, « c'est lorsque l'on a fait une faute que l'on est derrière les barreaux. Les animaux abandonnés ne sont pas coupables, et pourtant, on les traite comme tel, on les mets dans des cages, comme des pénitenciers ».

Elle est morte autour de ses petits, ils ont hurlé pendant des heures et personne n'est venu, alors qu'elle avait été là, pour eux, pour chacun d'eux...

Combien de fois je lui ai dit que c'était trop, qu'il fallait qu'elle pense à elle... Oui, me disait-elle, et quelques jours plus tard, elle m'appelait pour me dire "j'ai rentré un vieux, je le mets chez moi...". C'était la Mimi...

Elle avait un idéal, celui des chiens en liberté. Je suis très bien placée pour savoir ce qu'elle voulait pour ses petits et ce qu'elle ne voulait pas. De là haut, je sais qu'elle s'inquiète pour ses petits, ceux de chez elle, et ceux du refuge.

Un refuge où les chiens resteraient en LIBERTE.
Pour que ses petits aient une fin de vie digne.

J'espère que ces dernières volontés seront respectées.

Pour elle,

Pour la cause de la protection animale,

Pour l'honneur de la SPA."

Sonia

 

2°)mail

TRISTE NOUVELLE .... Une grande dame de la protection animale depuis des années qui a créé le refuge du STAM à Aix en Provence qui est devenu SPA par la suite....

MICHELLE DOTTORE 58 ans ELLE QUI A SAUVE BEAUCOUP D'ANIMAUX A ETE LACHEMENT ...
ASSASSINEE CE MATIN CHEZ ELLE....

les Pennes-Mirabeau / Publié le Mardi 10/06/2014 à 17H35
Une dame âgée de 58 ans a été retrouvée morte, en début d'après-midi, dans son domicile des Pennes-Mirabeau. Selon les premières constatations, elle a succombé à un coup de couteau dans le thorax. L'enquête a été confiée à la brigade criminelle de la sûreté départementale.

Reposez en paix Madame Dottore  
 
N'HESITEZ PAS A SIGNER LA PETITION DE MICHELLE COMME UNE SORTE D'HOMMAGE A SON LONG COMBAT CONTRE CEUX DE LA SPA QUI ONT TOUT TENTE POUR INCARCERER "SES PETITS" DANS DE SINISTRES CAGES QUI RENDENT FOUS TOUS LES ANIMAUX DE LA TERRE...

D'AUTRES COMBATS SONT EN COURS CONTRE LES MENSONGES, LES GABEGIES ET LES IGNOMINIES DES DIRIGEANTS DE LA SPA DEPUIS 2009 notamment. SOUTENONS-LES ET CESSONS UNE FOIS POUR TOUTES D'AVOIR PEUR D'UNE BANDE DE MEDIOCRES QUI NE SE MAINTIENNENT A LA TETE DE LA SPA QUE PAR... LA PEUR !!!


In memoriam 

LE FACILITATEUR 

http://www.change.org/fr/pétitions/spa-le-refuge-stam-doit-continuer-de-fonctionner-dans-le-respect-des-chiens?share_id=rKqiwBZyaN&utm_campaign=share_button_action_box&utm_medium=facebook&utm_source=share_petition

Commenter cet article