Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Psychanalyse et animaux.

Le point Godwin: reflexions-sur le-tabou-de-parler-de-nazisme-à-tout-propos

19 Juin 2010, 07:20am

Publié par Jo Benchetrit

Certes, il ne faut pas, après que le nazisme ait banalisé le mal, banaliser le mot nazisme en l'utilisant à toutes les sauces. Car le banaliser reviendrait à le tolérer, à force.

Il n'en reste pas moins qu'il est approprié dans certains cas:

Lorsque l'on a dévitalisé l'autre au point de ne pas réaliser qu'il est respectable, s'il l'est.

« Pour les animaux, nous sommes tous des  nazis. »

Cette   phrase très Godwin n’a pas été écrite par moi mais par le prix Nobel de littérature, Isaac B. Singer.

Bien entendu, il faut être toujours rigoureux dans ses jugements. Mais lorsque vous avez mûri l'opportunité d'utiliser en toute honnêteté intellectuelle ce mot, alors, là, vous le pouvez.

Le point Godwin?

Je vais vous dire ce que j'en pense, du point Godwin:

C’est une fumisterie, une escroquerie, la pire des inventions.

Le point dit Godwin a été créé pour que l’on en reste  juste  au devoir de mémoire  et qu'on  s'interdise le plus important, celui de PENSER.

Oui, tant qu'on ne s'obligera pas à  penser le nazisme non uniquement comme une anomalie de l’histoire  mais comme une révélation  de ce  que nous sommes, hé ben, le nazisme a de beaux jours devant lui. D'ailleurs, en ce moment, il revit "grâce" à l'anti-sionisme,  son dernier masque respectable,  qui cache de plus  en plus mal sa face hideuse.

Déjà qu'il est toujours actif, cette fois  pas le mot, mais lui...
Ainsi, sur la flottille appelée humanitaire afin de tromper celui qui veut être trompé, on peut aussi faire semblant d'être sot pour l'être...il y avait des terroristes patentés et des... neonazis.

Vous aussi, la flottille vous a mené en bateau? Moi,pas 1 seconde! j'ai de suite compris que c'était un piège terrible pour les Israéliens, tendu par une mouvance intégriste. Une version aquatique du cheval de Troie! ça sert aussi à sa  ça, l'intelligence: à penser snas vous en rendre compte; On appelle parfois ça l'intuition. Mais je lui préfère juste la LOGIQUE.

La télévision allemande, seule, a fait une enquête et un reportage qui le démontre. 


 

Les pays musulmans vendent Mein Kampf avec conviction, comme en indonesie ou surtout dans ce pays qui postule pour etre dans l'Europe, la  turquie.


Endy Bayuni, rédacteur en chef du quotidien Jakarta Post :



 Il existe indéniablement un fort sentiment anti-israélien ici 
L'Indonésie est le premier pays musulman du monde. Il existe indéniablement un fort sentiment anti-israélien ici. Il est certain que l'idéologie antisémite de Mein Kampf plaît à certains, notamment aux personnes de extrême droite religieuse. Mais je pense qu'il s'agit là d'une minorité. En revanche, il n'est pas rare de rencontrer des gens qui possèdent ce livre ou qui l'ont lu dans le simple but d'enrichir leur culture générale. J'ai moi-même un ami qui l'a chez lui, mais qui n'adhère pas pour autant aux propos d'Hitler. Je ne pense pas qu'il faille interdire ce type de publication. Je suis pour la liberté d'expression [Mein Kampf est également en vente libre aux Etats-Unis ou en Australie] et je fais confiance à l'intelligence des citoyens pour faire la part des choses. Prohiber l'accès à certains livres ne ferait qu'attiser la curiosité et l'intérêt du public sur le sujet ».

Endy Bayuni

Indonesia
Newpaper editor
« Impossible de rater Mein Kampf »

Dyssia Hayat, française expatriée à Djakarta :

Le tout premier jour où je suis arrivée à Jakarta pour m'y installer, sur le chemin depuis l'aéroport, j'ai croisé
un bus qui affichait fièrement un portrait d'Hitler, en noir et blanc, sur la fenêtre du conducteur. En faisant le tour des libraires, les jours suivants, je me suis vite rendu compte que les étalages étaient bien différents des nôtres. À la librairie de Sogo Senayan, l'un des grands centres commerciaux de la capitale, impossible de rater Mein Kampf, placé sur le présentoir face à l'entrée, aux côtés de toutes les nouveautés et des best-sellers du moment. On trouve également des livres qui prônent le Jihad, d'autres l'idéologie Nazi, des bandes dessinées à la gloire d'Ahmadinejad - le Président iranien très populaire ici -, mais aussi des ouvrages sur l'horreur de la Seconde Guerre Mondiale et des autobiographies de citoyens indonésiens qui ont vécu l'enfer des camps de concentrations. Une telle juxtaposition est perturbante. En interrogeant des vendeurs, j'ai constaté que Mein Kampf faisait effectivement partie des livres qui se vendaient très bien, mais il n'y a pas non plus de frénésie autour de ce livre ici, comme ce fut le cas en Turquie en 2005 ».

Dyssia Hayat

Indonesia
Journalist
La biographie d'Obama et Mein Kampf sur le même présentoir



Commenter cet article

Mike 10/01/2012 18:37


Madame Hayat est à coté de ses pompes. Qu'est-ce qu'elle essaie de prouver ? que les Indonésiens sont tous des pro-nazis ? qu'ils sont tous des adorateurs d'Adolf Hitler ? Un bus montrait une
photo d'Hitler ? J'ai habité en Indonésie à Jakarta et je n'ai jamais rien vu de tel . Mein Kampf se vend bien aussi aux USA et qu'est-ce que ça prouve ces histoires de vente. Obama sur la
même étagère qu'Hitler et alors ? Obama vient de signer la loi martiale le 31 décembre. Il a de quoi se retrouver sur la même étagère qu'Hitler. Le genre d'article de Madame Hayat tente de
montrer que l'Indonesie, pays majoritairement Musulmanm est pro Hitler et les imbéciles islamophobes sont content de dire, après avoir lu l'article, que l'Indonésie est un pays où Mein Kampf est
devenu un best seller. C'est de la propagande mensongère. Certes le livre se vend mais les Indonésiens sont loins d'être des adorateurs d'Hitler. Ma femme est indonésienne et s'en fout
royalement. La question à Madame Hayat. Pour qui elle bosse ? Laisser la politique aux politiciens, le social aux sociologues et retournez à Culture Pub.

Jo Benchetrit 23/06/2010 22:54



Oui, mais ce point G...est fait pour castrer l'autre en peine elaboration.


Pour Marianne, ces gens minables qui diffament entoute impunité, c'est pas genial de les laisser faire;Bonne soirée, Jo



Jean Roche 23/06/2010 22:46



Sur le point Godwin : attention à ne pas jeter le bébé avec l'eau du bain ! Utilisé à bon escient, il signifie que dans une discussion qui s'éternise et s'envenime quelqu'un assimile
gratuitement, d'une manière quelconque, la partie adverse au nazisme, la référence diabolisante suprême.


Bien entendu il y a beaucoup d'abus. Il n'est pas honnête d'invoquer Godwin quand on compare un totalitarisme quelconque (typiquement l'islamisme aujourd'hui) au totalitarisme de référence, le
nazisme.


à+


JR



Guern de Bé 20/06/2010 14:42



Je ne soutiens pas le Hezbollah, ni les pronazis, je me fais seulement du souci pour les palestiniens qui souffrent de la colonisation d'Israël, qui se font détruire leurs maisons à coup de
bulldozer et qui sont plus pauvres que les israéliens, même s'ils sont devant l'Egypte...


Et puis il faut dire aussi que les défenseurs d'Israël, tels Finkelkraut et BHL...c'est un peu comme Parisot qui défend la réforme des retraites, on peut se poser des questions...



Jo Benchetrit 20/06/2010 12:15



tet ça, tu l'as lu sur l'artcile mis ici?


On peut aussi voir sur ce vidéo de la « Flottille de la Liberté » des musulmans radicaux chanter des chants djihadistes, avec notamment des références à Khaybar, une ville juive d'Arabie qui
avait été entièrement massacrée par Mahomet, le fondateur de l'islam. (Entre temps, le chef du Hezbollah, Hassan Nasrallah, a récemment émis des « doutes » sur l'holocauste juif.)



Jo Benchetrit 20/06/2010 12:13



Bon, là tu commences à devenir raisonnable et ça me ravit. Evidemment que ce que tu dis est vrai.


Qu'il y ait des cons partout, certes; l'intégrisme juif est un danger en israël pour ISrael..


mais il ne sont pas au pouvoir comme en palestine et ils ne sont pas non plus nombreux. C'est comme l'intégrisme catho en france, une frange;



Mais il est difficile de renvoyer dos à dos une démocratie et une dictature qui élève les enfants dans la haine dès l'ecole! tiens tout de même compte du danger du nazisme en terre d'ISlam. 25000
mein kampf vendus   par an en turquie.



Guern de Bé 20/06/2010 11:33



Que ce soit un traquenard, je ne le conteste pas...Mais le gouvernement israëlien est tombé dedans...


J'ai horreur des intégristes de tous bords, mais il faut aussi faire la part des choses. Israël n'est pas tout blanc et la Palestine n'est pas toute noire. Il reste que les juifs intégristes, ça
existe aussi !



Jo Benchetrit 19/06/2010 16:54



moi, j'y avais pensé ça avant même qu'ils arrivent. C'était évident que c'était un traquenard!


celui là, il t y a pensé le jour J.
Toi, tu n'y penses tjrs pas alors que tu sais mieux compter que moi!


Michel Garroté
Journaliste et essayiste. Dipl. Sciences po. de l'Université de Genève. Langues: français, anglais, allemand, espagnol. Journaliste à l'agence de presse Voxmundi et à la revue L'Impact pour le
Moyen Orient et l'Amérique latine. Porte-parole du PDG de Nestlé International et de la European Roundtable of Industrialists. Rédacteur au groupe Euro-Pétrole. Actuellement rédacteur à
monde-info, drzz.info et cathophile. Voyages et missions dans trente pays. Auteur de "Du vin de vertige à la coupe du salut" (2006) et de "Dieu est-il dépressif ?" (2007).
Articles sur ce blog


mercredi 9 juin 2010

La flotille de la paix enfin démasquée

-
Par Michel Garroté
-
Mercredi 9 juin 2010 – 27 Sivan 5770
-
Le lundi 31 mai, soit le jour même de l’accostage du Mavi Marmara par les Forces de Défense d’Israël (FDI), je publiais Le coup monté de la flottille pour Gaza. Cet article, que j’ai écrit
quelques heures après l’accostage du Mavi Marmara, a été critiqué jusque dans la presse écrite. Seulement voilà : depuis le mardi 8 juin, la presse écrite, y compris en Turquie, « découvre » la
réalité des faits tels que je les ai décrits le jour même où ils se sont produits, soit le 31 mai. Alors faites confiance à votre blog. Et continuez à vous méfier des médias. Car ils ont, en
moyenne, huit jour de retard sur nous.
-
Ainsi donc, des hommes politiques des partis d’opposition turcs et un certain nombre d’éditorialistes ont exprimé leurs préoccupations sur l’alimentation de la rage publique contre Israël par le
Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan, suite à l’accostage de la flottille pour Gaza (1). Selon ces critiques, cette politique met en péril l’équilibre délicat que la Turquie a maintenu dans
ses liens avec l’Orient et l’Occident.
-
L’agenda public, disent-ils, est dicté par l’obscure IHH, ce groupe de « charité » islamiste connu pour avoir des liens avec des organisations terroristes mondiales, y compris, par le passé, avec
Al-Qaïda. L’IHH a organisé la flottille pour Gaza, qui a été interceptée par Israël. Neuf personnes ont été tuées lorsque des soldats israéliens ont accosté le navire principal, le Mavi
Marmara.
-
Kemal Kilicdaroglu, président du parti républicain et leader de l’opposition, a déclaré à la télévision turque : « l’Union Européenne et les Etats-Unis considèrent le Hamas comme une organisation
terroriste. Nous devons faire attention ». Kemal Kilicdaroglu a aussi demandé que le gouvernement turc fasse part des communications avec Israël avant l’incident, suggérant qu’Erdogan a permis à
la flottille de continuer sa route, tout en sachant que la violence était probable.
-
Erdogan a rejeté les critiques de Kilicdaroglu, le qualifiant de « défenseur d’Israël » (un péché ?) et Erdogan a déclaré que son gouvernement a cherché à dissuader l’IHH de mener la flottille à
Gaza, mais n’a pu l’arrêter vu qu’il s’agit d’un organisme « indépendant » (rires dans la salle de lecture).
-
De son côté, le Wall Street Journal a fait part de son scepticisme concernant la version des faits donnée par l’IHH (sans blagues ?) concernant les événements qui ont eu lieu sur le Marmara. Le
Wall Street Journal écrit : il « apparaît que les événements se sont accélérés à la suite de la critique inattendue, des actions de l’IHH, par le leader spirituel turc Fethullah Gülen ». Selon le
Wall Street Journal, les analystes voient l’intervention de Fethullah Gülen, une figure respectée par beaucoup au sein du gouvernement turc, comme un avertissement que la tempête anti-israélienne
peut devenir hors contrôle.
-
Cuneyt Ulsever, un chroniqueur du quotidien turc Hurriyet, écrit « Les gens comprendront très vite que l’IHH est néfaste pour la Turquie », ajoutant que l’effet de la crise persuadera l’Occident
que la Turquie est en train de s’aligner sur l’Iran, la Syrie, le Hamas et le Hezbollah (ce qui est effectivement le cas sous la houlette d’Erdogan). Le Wall Street Journal écrit que deux grands
quotidiens, Hurriyet et Haberturk ont publié en première page des photographies de soldats israéliens en sang, capturés dans les premières secondes des combats imprévisibles.
-
Pour rappel, les premiers soldats à avoir abordé le Mavi Marmara étaient armés de fusils tirant des billes de peinture (et comme la peinture n’était pas de couleur verte, les activistes
islamiques ont défiguré à coup de barre de fer les soldats israéliens). Le Wall Street Journal signale que le journal islamiste Vakit a publié sur sa page de garde les noms et les photographies
de huit éditorialistes turcs qui n’ont pas accepté la version propagandiste gouvernementale des événements du Mavi Marmara.
-
(1) http://www.juif.org/diplomatie-moyen-orient/130483,critiques-en-turquie-erdogan-savait-que-la-flottille-serait-violente.php


 


Journaliste-essayisteMichel Garroté
Journaliste et essayiste. Dipl. Sciences po. de l'Université de Genève. Langues: français, anglais, allemand, espagnol. Journaliste à l'agence de presse Voxmundi et à la revue L'Impact pour le
Moyen Orient et l'Amérique latine. Porte-parole du PDG de Nestlé International et de la European Roundtable of Industrialists. Rédacteur au groupe Euro-Pétrole. Actuellement rédacteur à
monde-info, drzz.info et cathophile. Voyages et missions dans trente pays. Auteur de "Du vin de vertige à la coupe du salut" (2006) et de "Dieu est-il dépressif ?" (2007).
Articles sur ce blog


mercredi 9 juin 2010

La flotille de la paix enfin démasquée

-
Par Michel Garroté
-
Mercredi 9 juin 2010 – 27 Sivan 5770
-
Le lundi 31 mai, soit le jour même de l’accostage du Mavi Marmara par les Forces de Défense d’Israël (FDI), je publiais Le coup monté de la flottille pour Gaza. Cet article, que j’ai écrit
quelques heures après l’accostage du Mavi Marmara, a été critiqué jusque dans la presse écrite. Seulement voilà : depuis le mardi 8 juin, la presse écrite, y compris en Turquie, « découvre » la
réalité des faits tels que je les ai décrits le jour même où ils se sont produits, soit le 31 mai. Alors faites confiance à votre blog. Et continuez à vous méfier des médias. Car ils ont, en
moyenne, huit jour de retard sur nous.
-
Ainsi donc, des hommes politiques des partis d’opposition turcs et un certain nombre d’éditorialistes ont exprimé leurs préoccupations sur l’alimentation de la rage publique contre Israël par le
Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan, suite à l’accostage de la flottille pour Gaza (1). Selon ces critiques, cette politique met en péril l’équilibre délicat que la Turquie a maintenu dans
ses liens avec l’Orient et l’Occident.
-
L’agenda public, disent-ils, est dicté par l’obscure IHH, ce groupe de « charité » islamiste connu pour avoir des liens avec des organisations terroristes mondiales, y compris, par le passé, avec
Al-Qaïda. L’IHH a organisé la flottille pour Gaza, qui a été interceptée par Israël. Neuf personnes ont été tuées lorsque des soldats israéliens ont accosté le navire principal, le Mavi
Marmara.
-
Kemal Kilicdaroglu, président du parti républicain et leader de l’opposition, a déclaré à la télévision turque : « l’Union Européenne et les Etats-Unis considèrent le Hamas comme une organisation
terroriste. Nous devons faire attention ». Kemal Kilicdaroglu a aussi demandé que le gouvernement turc fasse part des communications avec Israël avant l’incident, suggérant qu’Erdogan a permis à
la flottille de continuer sa route, tout en sachant que la violence était probable.
-
Erdogan a rejeté les critiques de Kilicdaroglu, le qualifiant de « défenseur d’Israël » (un p



Jo Benchetrit 19/06/2010 16:49



comment fais tu, toi, pour ne pas savoir ce qui se passe en vrai, toi qui dit que le réel existe quoiqu'on fasse?
des terroristes armés de barres de fer, ou pas, ce n'est  pas la question. On peut tuer avec  des barres de fer, oui, ou non?
Le vrai debat est:


qui ?


pourquoi?


A QUI PROFITE LE CRIME?



 http://angledroit.ning.com/profiles/blogs/la-flottille-du-djihad

La Flottille du Djihad
Publié par Durandal le 15 Juin 2010 à 0 30
Afficher le blogue de Durandal
Beaucoup de bruit a été fait dernièrement au sujet du raid de Tsahal contre un convoi humanitaire se dirigeant vers la Bande de Gaza (qui a fait seulement neuf morts). La gogauche médiatique (et
leurs acolytes arabo-musulmans) ont savoureusement renommée la « Flotille de la Liberté » le convoi en provenance d'Istanbul en Turquie. Le député quasi-communiste Amir Khadir fait signer une
pétition sur le site de l'Assemblé nationnale pour faire condamner Israël.

Mais qui y avait-t-il exactement à bord de ces navires ? La cargaison de la « Flottille de la Liberté » est maintenant connue, elle ne contenait AUCUNE nourriture. Les organisateurs de la
flottille ne semblaient donc pas être préoccupés par la soit-disante crise alimentaire à Gaza.

Sur le site web du Middle East Media Research Institute, on peut voir un discours de Bülent Yildirim, le président de l'organisation turque IHH qui a commandité et affrété la « Flottille de la
Liberté ». Cet énergumène scande sans vergogne que les musulmans « vont défaire Israël », que « toutes les nations qui ne soutiennent pas la Palestine seront détruites », que « tout progresse
vers l'islam dans le monde » et que « les musulmans sont protégés par Allah ».

On peut aussi voir sur ce vidéo de la « Flottille de la Liberté » des musulmans radicaux chanter des chants djihadistes, avec notamment des références à Khaybar, une ville juive d'Arabie qui
avait été entièrement massacrée par Mahomet, le fondateur de l'islam. (Entre temps, le chef du Hezbollah, Hassan Nasrallah, a récemment émis des « doutes » sur l'holocauste juif.)

Par le passé, l'IHH a amplement été liée au djihad mondial. Elle a coopéré avec des réseaux terroristes en Bosnie, en Syrie, en Irak, en Afghanistan et en Tchétchénie. L'IHH a fourni un soutien
principalement logistique pour le transport d'armes et le financement.

Cette organisation pseudo-charitative a par ailleurs entretenu des liens avec des réseaux terroristes, notamment pour un complot d'Al-Qaïda en 1999 visant à faire exploser l'aéroport
international de Los Angeles.

Le navire amiral de la flottille, le Mavi Marmara, a aussi été financé par l'ONG Perdana, présidée par l'ancien président despotique de Malaisie et antisémite notoire, Mohamad Mahathir. L’imam
Feisal Abdul Rauf, qui est derrière le projet de la méga-mosquée à proximité de Ground Zero, est un personnage clé de Perdana.

Plusieurs personnalités islamiques affiliées aux Frères Musulmans ont participé au lancement du Mavi Marmara à Istanbul. Les membres de ce convoi s'étaient d'ailleurs préparés d'avance à une
controntation violente avec Tsahal.

Une enquête de la télévision allemande a démontré que plusieurs député du parti politique Die Linke (La Gauche, la principale formation progressiste d'Allemagne) ainsi que des activistes néo-nazi
étaient présents sur le Mavi Marmara. Drôles de militants « pour la paix » !

Il va sans dire que l'IHH entretient collabore très étroitement avec le Hamas. En fait, dans la Bande de Gaza, l'IHH collabore uniquement avec le Hamas.

C'est assez délirant que la gogauche pacifiste s'associe éhontément avec de tels islamofascistes, lesquels ne sont pas uniquement des ennemis d'Israël et des États-Unis, mais des ennemis déclarés
de tout l'Occident.

Rappelons que le blocus israélien de Gaza a été mis en place en 2007 suite à une recrudescence des tirs de mortier et de roquettes sur les localités du sud d'Israël par les terroristes musulmans
du Hamas.

Rappelons également que des tonnes d'armes et d'explosifs iraniens avaient été saisies par les Forces de défenses israéliennes dans le dernier convoi « humanitaire » maritime en 2009.

















Ces images prouvent combien Israël a raison de s'opposer au libre passage de convois, de quelque nature qu'ils soient, y compris humanitaires. Ils peuvent passer, mais après une fouille en
règle.

Notons finalement que selon le Rapport mondial sur le développement humain pour 2009, les Territoires palestiniens se situent au 110e rang, devant l'Indonésie (111), le Vietnam (116), l'Égypte
(123), l'Afrique du Sud (129), le Maroc (130) et l'Inde (134). On peut se questionner sur la pertinence même de convois humanitaires à Gaza.



je te mets ce lien au hasard, mais depuis le 1° juin, il ya des preuves:


http://www.drzz.info/article-la-flotille-de-la-propagande-terroriste-par-guy-milliere-depuis-san-francisco-en-exclusivite-pour-drzz-info-51440841.html


video:


http://www.lepost.fr/article/2010/06/17/2116971_avis-juridique-la-flottille-de-gaza-illegale.html



Guern de Bé 19/06/2010 15:54



C'est quand même le gouvernement israélien qui a tué des gens (néonazis, c'est toi qui le dis...) qui n'étaient pas armés, sinon de barres de fer...contre l'armée israélienne, c'est un peu léger
!


C'est le gouvernement israélien qui enferme les palestiniens dans leur propre pays et qui fait acte de piraterie dans les eaux internationales : le gouvernement israélien est dans l'illégalité la
plus complète. Même certains juifs, et non des moindres, ont protesté contre cette attaque disproportionée.


Tu ne parles jamais du blocus...et de la colonisation de Jérusalem ou de la Cisjordanie.On dirait que le gouvernement israélien peut faire ce qu'il veut et tu le défends toujours...n'importe quel
gouvernement se conduirait comme ça, tu le fustigerais !


Je vois pas très bien ce que la logique vient faire là-dedans...