Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Psychanalyse et animaux.

Réponse à un commentaire problématique sous mon article Finkielkraut chez taddei. car fâcheusement facho. Z comme Zorglub.

22 Octobre 2013, 03:37am

Publié par Jo Benchetrit

http://www.objectible.net/objectible/News/2005/novembre/Zorglub/Zorglub02.jpgIncohérence humaine, quand tu nous tiens, que de mal tu fais!

Voilà ce que j'ai dit là au sujet du ravissement d'Alain Finkielkraut devant l'abject Jose Thomas( à voir comme vomitif à ses débuts dans le film de Thierry Hely "juste pour le plaisir")  et que je reprends ici, en réponse à un fidèle lecteur, hélas,   d'extreme droite.
Il est heureusement passé du pseudo un peu dingue de Vérité, à celui de monsieur Z. Z, je ne sais pas pourquoi.
Comme Zorglub dans Spirou

Oui, ce lecteur me pose un grand problème. Il est à la fois facho, donc comme dans le commentaire en question immonde avec les humains qu'il essentialise comme inférieur à Z, et très intelligent au sujet des animaux. Bien que facho, il est sans doute réellement sensible au sort des animaux. . Je prefere les bons coherents aux bons et mechants, même s'ils sont peut-être (encore que...pas si sûr)moins passionnants  à étudier. 
Tout le contraire de la plupart des gens, qui sont fachos avec les bêtes mais peuvent être compatissants avec les humains. Donc sont capables de parler d'une manière crétine des bêtes et pertinente  des hommes. 

Dur pour les hommes de faire la synthèse et d' être des gens bien, tout simplement avec toute race,  toute espèce auxquels ils ont à faire? Certains sont aussi nuls avec les animaux qu'avec les hommes, me direz vous. Mais ceux-ci ont le mérite d'être coherents, car moins porteurs d'énigmes.

Vous lirez son commentaire sous mon article au sujet de Finkie chez Taddei.  Je ne laisse ce genre de commentaires que pour montrer ce qui interroge chez l'humain, en proie à ses contradictions les plus extrêmes. 

Voici ma réponse à lui qui ose penser qu'on doit se réjouir du cauchemar de Lampedusa :

 

 

 

Mais quelle horreur, ce que vous dites, Z!

Une honte, vraiment. On peut ne pas être pol cor et prendre le recul nécessaire pour analyser un fait. Mais se réjouir de la mort des naufragés de Lampedusa, des pauvres gens venus ici pour fuir la faim, la misère, c'est juste honteux! Exemplaire de ce qu'est l'extreme droite : égoïsme et cruauté. Et cruauté est soeur de bêtise. Ici, insondable, dsl de vous le dire. D’autant plus navrant que tout montre que vous pouvez mieux faire. Mais, comme les humanistes dénoncés par Levi-Strauss, vous avez une moitié du coeur anesthésié.

Je ne souhaite qu'une chose: c'est que qq. chose fasse que vous vous trouviez un jour dans la situation de devoir fuir, et que vous sachiez enfin ce qu'est la peur, l'injustice, l’extreme pauvreté, quand elle s'abattent sur vous. SI ces gens partent de chez eux, c'est pour donner à leurs enfants une vie digne, pour satisfaire à un besoin vital, celui de manger. Pas pour le plaisir! ces gens ne font pas du tourisme. Auriez-vous le 1/1000° du courage qu’il faut pour affronter entre autres périls, la mer dans ces conditions? 

Je ne comprends pas les impitoyables. Et rien ne peut vous changer. Pas plus que les afiocs. Même lèpre de l’âme.
Car pour les gens de peu, il n'y a qu'une seule chose qui leur apprend, c'est pas l'école, c'est d'être à la place de l'autre.

Et c’est autrement plus important que l’orthographe!!! car vous vous révoltez contre les fautes que fait la petite Leonarda, pas de fautes morales, car certaines de vos  pensées en sont.
Il n'y a pas à opposer la compassion envers les uns et celle envers les autres.
Comme pour la barbarie, la compassion concerne la responsabilité de celui qui en est l'agent, dans un cas pour le pire, dans l'autre, le meilleur.

Vous ne valez pas mieux que ceux qui se réjouissent de la mort d'un animal. D'autant plus que nous sommes des animaux, oui, vous et moi, et malgré ce que vous et vos semblables en barbarie nazillarde, croyez, pas plus moi que vous!

  Anthropocentristes ou   zoocentristes, vous partagez votre coeur, moi pas.

Ça ne m'empêche pas d'être lucide sur la difficulté d'aider tout le monde.

Mais me réjouir d’une tragédie  est plus qu'immonde, il n'y a pas de mots, sinon: "Facho!"   qui rime avec Salaud!

Il y a qq. chose de pourri, chez l'homme, pour croire pouvoir assumer de telles contradictions....Et une haine de l'autre (forcement inconnu, avec des gens dont vous ne savez rien que leur couleur, leur origine, ce qui ne fait rien savoir de ce qu'ils sont) doublée d'un narcissisme effarant.

Le racisme et le specisme sont  les tares d'une l'humanité folle d'elle-même, et fatalement foutue, comme le fut votre maitre en saloperie. 

Seul le hasard vous a fait naitre blanc et homme; il n'y pas de quoi en être fier.

Seule la façon de mener sa vie peut être source de fierté légitime...Ou de honte. Etre fier de sa naissance est simplement ...crétin. On peut en être content, mais fier, non, car on n'a rien fait pour ça.

 

 


Commenter cet article

Jo Benchetrit 25/10/2013 20:54


A votre diffefrence je ne choisis pas entre les bourreaux. Je les condamne tous, qu'ils usent de leurs abus sur des "bêtes" ou sur  des hommes.

Monsieur Z 25/10/2013 19:25


Dans ces conditions vous ne devriez pas vous croire supérieure à ceux que vous appelez les "fachos", FN, nazis etc or à vous lire c'est bien ce qui ressort.


Je ne vois donc pas pourquoi vous me reprocheriez de me penser supérieur à des abrutis sanguinaires qui égorgent les moutons et autres animaux au nom de leur dieu imaginaire.


Parmi les noyés de Lampedusa ils ne devaient pas manquer !


A propos de Lampedusa un point de vue réjouissant d'une française vivant en Italie (même si son style enlevé peut dérouter)
Article du 4 octobre "Farines pour poissons":

http://2chriss.wordpress.com/


Il doit être en page 2 maintenant.


Un bol d'air frais qui nous change du compassionnel mielleux des médias officiels.

Jo Benchetrit 23/10/2013 18:39


Je vous ai dejà repondu sur ce que chacun doit etre pour combattre la betise et la cruauté:en commençant par lui-même; Le Narcisse, desolé, c'est evidemment le mec qui se croit superieur en
oubliant d'acheter un VRAI miroir qui le montre tel qu'il est. 

Monsieur Z 23/10/2013 18:10


Tout d'abord je ne me révolte  pas des fautes d'orthographe de Leonarda, je disais seulement que sa scolarité en France ne lui avait guère profité.


Ce qui est révoltant ce sont les propos de la demoiselle qui voudrait qu'on fasse la guerre en France pour elle, cette petite morveuse se donne bien de l'importance.


Mais venons-en à l'essentiel:
Ma pensée est totalement cohérente, c'est la vôtre qui ne l'est pas du tout.


Vous reconnaissez que l'espèce humaine est responsable du martyre des autres espèces, de la destruction de la planète etc...et vous n'en tirez pas les conséquences.


"L'homme est à la planète ce que le cancer est à l'organisme" disait déjà un scientifique il y a 40 ans (Lovelock je crois, mais peu importe, de toute façon cette vérité s'est imposée et est
aujourd'hui partagée par tous les gens lucides)


7 milliards d'humains qui prolifèrent comme des cellules cancéreuses et détruisent la vie sur Terre ça ne peut plus continuer !


On me dira qu'à la différence des cellules cancéreuses les hommes peuvent être conscients du mal qu'ils font.


Eh bien justement, les humains conscients ont le devoir d'essayer de sauver ce qui peut encore l'être, et pour cela il leur faut combattre leurs semblables destructeurs, fiers d'anéantir, se
prenant pour le nombril du monde et s'indignant d'être "traités comme des bêtes" (c'est ce que disaient certains rescapés de Lampedusa, on notera d'ailleurs que la plupart étaient musulmans avec
beaucoup de femmes voilées)


Pour sauver la vie sur cette planète il faut se débarrasser des imbéciles obscurantistes, alors oui je me réjouis lorsqu'une partie de cette masse stupide et arrogante disparait.


Un écologiste finlandais du nom de Pennti Linkola dit que la seule chance de survie de la Terre est que 90% de l'humanité disparaisse.


Sans avancer personnellement un tel chiffre, je note qu'en Afrique (en Asie ce n'est d'ailleurs pas différent) il y avait 100 millions d'humains en 1900, et aujourd'hui près d'un milliard.


Comment voulez-vous que sous cette pression humaine les autres créatures n'étouffent pas, comment s'étonner que tant d'espèces sont en voie de disparition alors que leur espace vital se réduit
comme peau de chagrin ?


Alors on accuse les éléphants de détruire les cultures, et on les chasse, ce sont eux qu'oin qualifie de "nuisibles", mais les vrais nuisibles ce sont les hommes qui leur ont volés leur
territoire.


Et ce qui est valable pour les éléphants l'est aussi pour toutes les autres créatures, partout la faune s'éteint.


Alors puisque les hommes n'ont pas la sagesse de se réguler, je me réjouis des catastrophes dont ils peuvent être victimes, de la famine (qui serait un moyen de régulation si les occidentaux ne
pratiquaient pas l'aide humanitaire) des épidémies (il faudrait quelque chose de plus efficace que le SIDA qui n'a ralenti que très légèrement la natalité galopante)


Assez de cette compassion narcissique qui conduit la planète au néant !