Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Psychanalyse et animaux.

l'homme est aveuglé alors que tout est visible.

26 Juillet 2010, 17:02pm

Publié par Jo Benchetrit

Je parle pas du lieu d'un ideologie ancienne et surannée, mais de la mienne, qui a rapport avec ce que nous dit  la psychanalyse.
Celle ci nous apprend que l'homme est aveuglé alors que tout est visible. Ce qui l'aveugle? Son imaginaire, en gros son ego et ce qui le defend du savoir sur lui-même donc sur les autres..
Ainsi, il suffirait que son narcissisme ne l'empêche plus de voir pour quil opere le pas quil faut pour voir ce qui est.

ET donc  qu'en dehors de lui, il y a de l'autre, et que les autres ont autant de droit et de subjectivité que lui pour que ça change tout.
L'erreur eclaire sur celui qui en est victime. Or "il ya malentendu dès qu'on parle" (LAcan ).
En fait, je fais allusion dans ce petit pas qui change tout à la vision des choses  à ce qu'on appelle en peinture une anamorphose.
une anamorphose est vu d'abord comme un objet non identifié et selon l'angle où tu te trouves, tu verras autre chose jusqu'à ce que tu vois l'objet tel qu'il est réellement .
je voulais juste dire que cette révolution est à la fois très simple à faire, un petit pas pour se decentrer,  et, à cause des resistances terribles et feroces, très difficile.

Cependant, malgré que la realité nous donne souvent lieu d'être pessimiste, nous allons pouvoir esperer: la Catalogne est sur le point d'être liberée de la corrida.
Champ' pour tout le monde! même si cette histoire de moratoire me fait horreur.

Mais tout de même ce qui vient de se passer sur FREE aux propos antisemites de Micheau et Tarrier, ainsi que d'autres, doit nous enseigner sur le s limites de ce qui se donne comme solution à l'ignominie humaine qui est l'ennemi commun aux hommes et aux animaux.Tiens, on se vouvoie, bon.
 
Mon petit pas veut dire qu'en verité ce n'est pas un truc très compliqué mais juste une petite difference,
à savoir ne plus se placer au centre de tout, prioritaire propriétaire de tout.
 
Le lieu d'où je parle, il est là: je me bats contre la barbarie où qu'elle soit et quelque soit sa victime et l'estime dans laquelle on la tient.
si vous en faites autant, nous sommes ensemble.
Ce qui vient de se passer sur FREE3 montre au minimum que le biocentrisme n'a pas encore fait passer chez ses membres assez
de cette conviction que l'on ne doit pas arreter sa bataille parce que la victime ne vous emeut pas pour X raisons.
Wikki et anamorphoses:
 
Holbein-ambassadors.jpg
Holbein Ambassadors anamorphosis.jpg
Skull-Ambassadors.jpg AInsi, dans le  Les Ambassadeurs de Hans Holbein, on voit un truc blanc au mileu de la toile. et si tu te mets dans l'angle droit   tu vois...la tete de mort    dissimulée:  
Wikki:

Une

anamorphose est une déformation réversible d'une image à l'aide d'un système optique - tel un miroir courbe - ou un procédé mathématique. L' anamorphose désigne également la déformation de l'image d'un film ou d'une émission de télévision à l'aide d'un système optique ou électronique afin de l'adapter à un écran informatique ou de télévision (Format large anamorphosé4/3 ou 16/9).

Certains artistes ont produit des œuvres par ce procédé et ainsi créé des images déformées qui se recomposent à un point de vue préétabli et privilégié. Historiquement, l'

anamorphose est l'une des applications des travaux de Piero della Francesca sur la perspective. En effet, c'est la rationalisation de la vision qui a conduit à systématiser les techniques de projection, dont les anamorphoses sont l'un des résultats. Cet « art de la perspective secrète » dont parle Dürer connaît des applications multiples, aussi bien dans le domaine de l'architecture et du trompe-l'œil que dans des utilisations utilitaires. Son premier théoricien fut Jean-Louis Vaulezard. La dernière Anamorphose murale en France (8 mètres de long) est dans la chapelle des Jésuites du lycée du Sacré-Coeur à Aix-en-Provence.

 


 
  
   
   
    
     
   
    
     

L'esprit de l'homme est ainsi fait que 
le mensonge a cent fois plus de prise 
sur lui que la vérité.
Didier Erasme. 1469-1536
 
 
 
 
  
  
 
 
 
 
  

   

Commenter cet article

nana 27/07/2010 21:19



Non, je ne suis pas Josiane.



nana 27/07/2010 21:17



Tout comme Guern de Bé, je pense que tu ne perds pas ton temps dans la réalisation de ton excellent blog: non seulement c'est selon moi une façon pour toi d'exorciser la souffrance que
toute cette barbarie ambiante génère en toi ( mais ce n'est pas moi la psy.)


mais également, même si comme moi tu penses que ce combat est perdu d'avance il faut néammoins le poursuivre par amour pour les animaux et puis aussi pour tenter de faire quelque chose de
bien dans son existence.C'est important, non?


 



jo 27/07/2010 21:12



c'est très reconfortant. Du coup, j'ai bien envie de te faire 2 gros bisous, anisi qu'à la chatounne. ALors dis mi tout, please!!!



Guern de Bé 27/07/2010 14:32



Je déteste les mouches mais j'en ai sauvé deux de la noyade...Je me suis aperçue ainsi qu'elles faisaient la planche sur l'eau en se laissant aller vers le courant, sans se débattre. Je les ai
poussées vers la rive et elles se sont accrochées à la première brindille...Finalement, je me suis dit qu'elles n'étaient pas si stupides ! Je mettrais les photos sur mon blog bientôt...


Mon commentaire a l'air hors sujet, mais pas tant que ça finalement...C'est aussi une question de prise de conscience. Il y a tellement de personnes qui font "le mal" en toute ignorance...et sans
se poser de questions.


Tout ça pour dire que tu ne perds pas ton temps en écrivant ce blog...



jo 27/07/2010 11:20



ça fait du bien d'être comprise !`merci, Nana. (Josiane, c'est ça?)



nana 27/07/2010 08:50



"...de cette conviction que l'on ne doit pas arrêter sa bataille parce que la victime ne vous émeut pas pour X raisons."


Voilà malheureusement ce que la grande majorité des êtres humains ne comprend pas, n'envisage même pas: respecter la vie même des  créatures qui n'attirent pas particulièrement notre
sympathie.


Dans le "meilleur" des cas les gens vous disent:"Ah ça moi je ne mange pas de cheval; un cheval c'est si attachant un cheval!"


ou encore:" Les Chinois sont des monstres; ils mangent des chiens!"


Mais jamais il ne viendra à l'esprit de ces gens bien intentionnés que ce n'est pas ce que NOUS ressentons  ( subjectif) qui prime
mais plutôt l'être qui est en face de nous (objectif) quel qu'IL soit ET MEME S'IL NE NOUS INSPIRE QU'INDIFERENCE,


car il ne faut JAMAIS OUBLIER que cet autre a tout autant envie de vivre que
nous-même...et...


que la vie de cet autre NE NOUS APPARTIENT PAS.