Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Psychanalyse et animaux.

Scandale d'une justice injuste?Anti-corridas maintenus hors du centre d'Alès.

10 Mai 2013, 15:10pm

Publié par Jo Benchetrit

 

Principe de précaution excessif? Mais qui met en danger l'ordre public, sinon les corridas de la honte?

http://www.terresderepos.tv/wp-content/uploads/2012/07/taureau.jpg

Alvaro Munera de Torera pris une honte salvatrice!

Cette photo incroyable marque la fin la carrière du matador Alvaro Munera de Torera. En plein combat, il s’est effondré de remords quand il s’est rendu compte qu’il incitait cette douce bête à se battre. Le regard du taureau sur cette photo en dit long. Même péniblement blessé par les picadors, cet animal n’a pas attaqué le toréador.

« Soudainement, j’ai regardé le taureau. Il avait cette innocence que tous les animaux ont dans leurs yeux et il m’a imploré du regard. Ce regard fut pour moi comme un cri pour la justice qui retenti au plus profond de moi. [...] J’eus l’impression d’être la pire merde sur la terre. […] Les Vaches sont parmi les plus douces créatures qui respirent; personne ne montre plus de tendresse passionnée à leur jeune lorsqu’ils sont privés d’eux. Bref, désormais je n’ai pas honte de professer un amour profond pour ces paisibles créatures. »


Les anti-corridas maintenus hors du centre d'Alès pendant la Feria par la lâcheté de l'imundillo. Colere! il me vient des idées folles dues au désespoir: dommage que les terroristes islamistes au lieu de massacrer des innocents ne jettent pas quelques chose sur les psychopathes que la justice protège. Une arène est le seul endroit où on est certain de ne pas toucher d'humains  innocents. Mais les terroristes sont comme les afiocs...ils en ont rien à cirer du malheur animal. Bien dommage pour les animaux que nous ne soyons qu'une bande de non-violents plus ou moins baba cool.

Les méprisables puants dits afiocs, pervers le plus souvent sur le retour ne doivent leur salut qu'à un sens moral excessif de notre camp. Alors que la vraie morale c'est le devoir d'aider, de soutenir et de sauver les innocents.

Nous sommes tous des assassins du fait que nous ne faisons rien d'efficace contre cette abjection. 

=========

Ma lettre aux maires de la region d'Ales. Invitation au voyage:

Messieurs les maires, 

Allez, Ales et ses environs !!!   Ce qu'on peut appeler  l'armée du bien se regroupe vers cet affront national et ibérique.
Vous avez le pouvoir de faire cesser la corrida. Vous avez le pouvoir d'être regardés non plus avec le mepris qu'inspire la cruauté contre l'innocence,
mais avec admiration.  Ça, la corrida,  ça  ravale notre pays non  au rang de la bête comme vous pourriez le dire à tort, mais à celui du psychopathe.
La corrida, invention (in)humaine faite de la gratuiteté de la cruauté la plus injusticiable est le symbole de ce que nous sommes.
La corrida est une des horreurs qui démontrent que l'humain est la seule bête qui mérite le nom de bête.

A ce titre, lorsque cette abomination qui me déshonore en tant que faisant partie de ce peuple dit humanité, mon combat ne s'arrêtera pas là. 
Le monde est un fleuve de sang qui charrie les alluvions de notre mechanceté bestiale que ce soit pour le jeu, pour la viande, le poisson etc etc.. 
En ces jours de guerre contre les animaux, soutenons les taureaux mais aussi chevaux, mais aussi petits veaux servant à entrainer les toreros ainsi que petites vaches, tous suppliciés , dont aucun ne comprend   pourquoi on les blesse et reblesse, les poursuit, leur vrille dans le corps des lames et des lames...Vous avez dit l'âme? qui en a ici, sinon les victimes? 
Eloignez vous de ces pulsions degradantes,
où les  culs vissés et "vicés" sur les gradins,
vont mater des animaux qui en prennent pour leur grade, logique du viol et de l'assassinat en réunion...   les barbares les decoupent vivant devant la foule impitoyable, defigurée par la jouissance perverse  que l'on sait, hurlant à chaque coup, hurlant non sa revolte legitime devant l'abus inqualifiable,mais sa joie malsaine.
Car c'est bien avec leurs parties dites intimes que les aficionados regardent et bandent 
devant l'abjection la plus repugnante et la douleur la plus pathétique commanditées par eux.. Et c'est LEGAL!!!
Quel pays peut se targuer d'être civilisé avec de telles lois?
 Inutile d'avoir donné de l'argent à l'immundillo pour en voir une afin d'avoir le droit de le dire en connaissance de cause.  
On peut voir les films édifiants sur le net de Jerome Lescure, de Thierry Hely, etc.
 Mais bon, j'ai jamais vu Jack l'éventreur dans ses oeuvres...je sais pourtant qu'il ne faut pas éventrer!

  
Ecoutez plutôt le programme de Baudelaire:
"Là, tout n'est qu'ordre et beauté, luxe, calme et volupté."
Comme on est loin de la puanteur bruyante et vulgaire de ces sacrifices anachroniques! 
=============
faites votre lettre aux maires :

 communication@ville-ales.net, accueil@ville-de-bagard.fr, mairie.boucoiran@wanadoo.fr, mairie.bouquet@wanadoo.fr, mairie.brignon@wanadoo.fr, mairiebla@wanadoo.fr, mairie.castelnau.valence@wanadoo.fr, commune.euzet@wanadoo.fr, mairie.generargues@wanadoo.fr, commune-les-plans@0range.fr, mairie.lezan@wanadoo.fr, communedemartignargues@wanadoo.fr, mairie.massanes@wanadoo.fr, mairie.massillargues-tuech@wanadoo.fr, mairie.mejanneslesales@wanadoo.fr, communedemialet@wanadoo.fr, mairie.monteils@wanadoo.fr, mairiedeners@orange.fr, mairie.ribaute@orange.fr, mairie.saintbonnet@orange.fr, mairiestcezairegauzignan@wanadoo.fr, mairie@st-christol-lez-ales.fr, mairie.stetienne@cegetel.net, mairie.saint.hilaire.de.brethmas@wanadoo.fr, sthippo.mairie@wanadoo.fr, stjeandeceyrargues@orange.fr, mairie-st-jean-de-serres@orange.fr, webinfo@ville-saintjeandugard.fr, mairie.sjdpin@orange.fr, mairie.30520@wanadoo.fr, mairie.st-maurice-de-cazevieille@wanadoo.fr, mairie-st-paul-la-coste@meshnet.fr, mairie@ville-st-privat-des-vieux.com, mairiedesaintsebastien@wanadoo.fr, mairie-ste-croix30@wanadoo.fr, accueil@mairie-salindres.fr, mairie.servas@wanadoo.fr, mairie@seynes.org, thoiras30.mairie@wanadoo.fr, mairie@tornac.fr, mairie30-vabres@wanadoo.fr, accueil@vezenobres.fr

 

 

 

 
  

Copié collé du Midi libre. trop content, ce journal qui censure les anti...Peu couillu, tout ça. les antis seront eloignés des arenes queles malfrats puissent commetre leurs infâmies à l'abri du regard des justes.C'est ça, la republique noyauté par les barbares. Aficionado? Crève salope!


Midilibre.fr
09/05/2013, 15 h 27 | Mis à jour le 09/05/2013, 18 h 13

L'ordonnance rendue ce jeudi après-midi par le tribunal administratif de Nîmes, saisi en référé liberté par le Comité radicalement anti corrida, valide les arrêtés municipaux interdisant l'accès au centre ville et aux abords des arènes des milliers de manifestants attendus samedi et dimanche à Alès, en pleine feria.

Le tribunal administratif a rejeté la requête en référé liberté déposée par le CRAC contre la mairie d'Alès et le préfet. La juridiction nîmoise a ainsi validé les deux arrêtés municipaux pris par le maire d'Alès interdisant aux milliers de manifestants anti corrida, attendus samedi et dimanche, l'accès au centre ville, dévolu aux animations de la feria, et aux abords des arènes. Le juge a estimé que vu "l'objet", "l'ampleur de la manifestation" et le le parcours initialement choisi par l'association, le maire avait manifestement pris une bonne décision.

Le président du Crac dénonce la "Dictature tauromachique"

Prenant connaissance de la décision de justice, Jean-Pierre Garrigues, président du CRAC, a déclaré : "La dictature tauromachique a malheureusement encore de grands jours devant elle". M. Garrigues affirmait toutefois vouloir se conformer aux arrêtés municipaux. Mais en maintenant le point de rendez-vous des manifestants devant le parc du Bosquet. Il a aussi indiqué qu'il ne mettrait pas en place un service d'ordre, "puisque la police nous impose tout", a-t-il dit.

"Pestiférés"

L'audience devant la juridiction avait débuté peu après 14 heures. "La manifestation n'est pas interdite mais elle est tellement cantonnée à l'extérieur de la ville (...) l'on nous renvoie au faubourg comme les pestiférés du moyen âge", avait alors notamment argué le représentant du Crac, un mystérieux juriste, membre de l'association et exerçant dans une administration d'Etat (ce qui expliquerait pourquoi il n'a pas tenu à dévoiler son identité).

Risque de trouble à l'ordre public

Me Sophie Chauvet, pour les intérêts de la commune d'Alès, a pour sa part insisté sur le "risque de trouble à l'ordre public" que représentent ces manifestations susceptibles, selon les propres chiffres du CRAC, de réunir 5 000 personnes. Et l'avocate nîmoise d'évoquer quelques antécédents alésiens, notamment lors de la feria 2012 où une manifestation du CRAC, avec 500 personnes, avait, affirme-t-elle, engendré des "échauffourées", entre pro et anti corrida.

 

Commenter cet article

Jo Benchetrit 10/05/2013 23:04


de la part d'Anny car mes comm bloquent parfois, c'est embetant.:


Certains ont manifesté tout l’hiver contre le mariage gay au centre des villes.
Mais on n’a pas le droit de s’opposer à la barbarie sanguinolente au centre ville d’Alès, cherchez la morale ?
Civilisés ? Inhumains?
Ce spectacle obsolète et barbare n’a donc pas le droit d’avoir des détracteurs, et le mariage gay oui ?
Démocratie ?
Au nom de quels droits moraux ? De quelles préférences culturelles ? De quelle étroitesse d’esprit ?
Pouvoir de l’argent  ?
N’est-ce pas, au contraire, pousser à la “”violence””” que d’interdire à la bonté de s’exprimer ?????????????????????????????