Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Psychanalyse et animaux.

Signez la petition de PETA contre l'expérimentation dans un atroce labo (qui testait Frontline) qu'ils ont infiltré

30 Septembre 2010, 20:21pm

Publié par Jo Benchetrit

On a tous un jour mis du Frontline à nos animaux. Savez vous comment est testé ce produit? Une enquête secrète PETA de société qui a un labo horriblement sadique de   tests de produits

Son nom:  Professional Laboratory

and Research Services, Inc. (PLRS)

   Battus, maltraités sans cesse, en plus de tortures de l'exprimentation...laissés mourir de leurs blessures sans soins, vaporisés d'eau de Javel...l'horreur au quotidien.

traduction systranet + un peu moi :

 

Une recherche secrète de neuf mois de PETA a constaté que des centaines de chiens, chats, et lapins ont été soumises à la manipulation méchante et abusive, à la négligence, et aux conditions de vie malheureuses au laboratoire professionnel et le Research Services, Inc. (PLRS), - un Corapeake, le laboratoire basé sur Caroline du nord de contrat qui a examiné les produits animaux de compagnon tels que des pulvérisateurs d' anti- puce et de tiques et des traitements de tache sur des animaux. L'industrie géant-y compris Bayer, Eli Lilly, Pfizer, Novartis, Schering-Charrue (maintenant Merck), sergent, Wellmark, et Merial, les fabricants de l'anti puces et  tiques  du Frontline-sont parmi les sociétés qui ont payé PLRS dans le passé pour gaver les composés expérimentaux aux chiens et aux chats et pour enduire des produits chimiques sur la peau d'animaux.

 

La recherche de PETA a indiqué que les chiens, les chats, et les lapins employés par PLRS ont souffert des maladies, des dommages, et des brûlures non traités et que beaucoup d'animaux ont été couverts dans les blessures parce qu'ils ne pourraient pas échapper à l'urine, blanchir, et arroser cela mis en commun dans les camps du service. Beaucoup d'animaux au service ont fréquemment montré le comportement anormal provoqué par la tension résultant de l'inquiétude et de l'ennui. Des animaux ont été souvent forcés de se reposer dans leur propre perte et beaucoup ont été pulvérisés avec l'agent de blanchiment et d'autres produits chimiques durs quand les camps qu'ils étaient gardés dedans ont été nettoyés tandis que les animaux étaient toujours dans eux. Un surveillant de PLRS a dit que les blessures non traitées étaient « juste une partie… de la vie » au service.

 

L'investigateur de PETA a également documenté que les employés de PLRS donnés un coup de pied, les chiens ont jeté, saisissents, laissés tomber, et traînés ; lapins rudement saisis et soulevés par leurs oreilles ; a violemment jeté et a claqué des chats dans des camps ; et brutalement maudit aux animaux, les appelle noms tels que le « abruti, » « chienne, » et « enculé. »

 

Des animaux à PLRS ont été employés dans les essais cruels et douloureux. Dans une expérience qui a été entreprise pour une société importante dont les produits sont stockés sur des rayons de magasin dans tout le pays, un produit chimique d'essai a été appliqué aux cous de 57 chats. Les chats ont montré les réactions défavorables graves qui jour, saisies de souffrance et saignements du nez et de la bouche. Malgré les réactions extrêmes et évidentes, les chats ont été exposés au produit chimique pendant une deuxième fois ce   même jour!!!lhorreur!!! Des lapins à PLRS intentionnellement et à plusieurs reprises ont été forcés « de porter » une capsule contenant des milliers de tiques   étroitement enveloppée  ds une camisole et ont été ensuite tués.

 

Tandis que PLRS a fermé ses portes pour de bon et a rendu ses animal-mercis dans la grande partie à vos emails, des lettres, les appels téléphoniques, et l'appui d'autres PETA-innombrables sont toujours en train d'être employés par d'autres laboratoires dans le développement et l'essai des produits animaux de compagnon. Veuillez être une voix pour ces animaux.

 

Prenez une minute de votre temps aujourd'hui aux entreprises pharmaceutiques de recommander d'employer seulement des méthodes de non-animal dans le développement et l'essai des produits animaux de compagnon.

 

La mise de votre ligne sujet et lettre dans vos propres mots aidera à appeler l'attention sur votre email.

 

PETITION SVP ///// PRODUCTOS VETERINARIOS:TERRIBLES SUFRIMIENTOS PARA GATOS, PERROS Y CONEJOS
Il y a des années j'ai eu le plaisir pénible de diffuser en Espagne ce qui est canalladas que les fabricants d'aliment pour chiens/chats, IAMS/Eukanuba, commettaient avec des animaux avec l'excuse de chercher " une vie meilleur " ; pour les animaux de compagnie. Maintenant, après 9 mois de recherche PETA à infiltrés l'endroit il a trouvé des tests que des centaines de chats, chiens et lapins vivaient dans des conditions terribles misérable  et étaient maltraitées par les professionnel du  Laboratoire et recherche Service INC   (PLRS), des laboratoires contractés avec un siège social à  Corapeake, Carolina du Nord, qu'elles prouvent que dans des produits animaux pour animaux de compagnie (vaporisateurs contre des puces et tiques, des traitements dermatologique. Les géants de l'industrie :
Bayer
Eli Lilly
Pfizer
Novartis
Schering-Plough (maintenant Merck)
 Sergeant  Wellmark
 Merial les fabricants des produits Frontline
 
- ils payent à PLRS pour qu'ils obligent à manger des composés expérimentaux  qu'ils  engraissent avec des substances chimiques. Les animaux souffraient de brûlures et des lésions cutané manque de propreté, à des être forcés à vivre dans des cages entre ses détritus et propres déjection dans leur propres perte , et à beaucoup d'occasions, s'ils nettoyaient les cages ils le faisaient avec de l'eau de javel et d'autres produits agressifs… avec les animaux  à l'intérieur !. Un surveillant de PLRS a dit que
les lésions cutanées sans traitement ,beaucoup ont été pulvérisés
avec l'agent de blanchiment
et d'autres produits chimiques durs
quand les camps qu'ils étaient gardés dedans
ont été nettoyés tandis que les animaux étaient toujours à l'intérieur .
Le surveillant  a dit que les blessures non traitées étaient ce qui cause
leur mort. 
 
Une partie de la vie dans les laboratoires . 
 
  
                   
CLICK: 

Undercover Investigation Documents

Misery for Dogs, Cats, and Rabbits

 

A nine-month PETA undercover investigation found that hundreds of dogs, cats, and rabbits were subjected to vicious and abusive handling, neglect, and miserable living conditions at Professional Laboratory and Research Services, Inc. (PLRS)—a Corapeake, North Carolina-based contract laboratory that tested companion animal products such as flea and tick sprays and spot treatments on animals. Industry giants—including Bayer, Eli Lilly, Pfizer, Novartis, Schering-Plough (now Merck), Sergeant's, Wellmark, and Merial, the makers of Frontline flea and tick products—are among the corporations that have paid PLRS in the past to force-feed experimental compounds to dogs and cats and smear chemicals onto the animals' skin.

PETA's investigation revealed that dogs, cats, and

rabbits used by PLRS suffered from untreated illnesses,

injuries, and burns and that many animals

were covered in sores because they couldn't escape the urine,

bleach, and water that pooled in the facility's cages.

Many animals at the facility frequently exhibited stress-induced

abnormal behavior resulting from anxiety and boredom.

Animals were often forced to sit in their own waste

and many were sprayed with bleach and other harsh

chemicals when the cages that they were being kept in were cleaned

while the animals were still in them.

A PLRS supervisor said that the untreated sores were

"just part of ... life" at the facility.

PETA's investigator also documented that PLRS employees

kicked, threw, grabbed, dropped, and dragged dogs;

roughly grabbed and lifted rabbits by their ears;

violently threw and slammed cats into cages;

and viciously cursed at animals, calling them names such

as "asshole," "bitch," and "motherfucker."

Animals at PLRS were used in cruel and painful tests.

In one experiment that was conducted

for a major corporation whose products

are stocked on store shelves nationwide,

a test chemical was applied to the necks of 57 cats.

The cats exhibited severe adverse reactions that day,

suffering seizures and bleeding from the nose and mouth.

In spite of the extreme and obvious reactions,

the cats were exposed to the chemical

for a second time that very same day.

Rabbits at PLRS were intentionally and

repeatedly forced to "wear" a tightly wrapped capsule containing

thousands of ticks and were then killed.

While PLRS has closed its doors

for good and has surrendered its animals—thanks in large part

to your e-mails, letters, phone calls, and support of PETA—countless

others are still being used by other laboratories

in the development and testing of companion animal products.

Please be a voice for these animals.

Take a minute of your time today `

to urge pharmaceutical companies

to use only non-animal methods

in the development and testing of companion animal products.

Putting your subject line and letter into your own words will

help draw attention to your e-mail.

Share on Facebook


Recipients

  • Robert Scharf, President and CEO of Sergeant's Pet Care Products, Inc.
  • Dr. John Lechleiter, Chair, President, and CEO of Eli Lilly
  • Jeffrey B. Kindler, CEO and Chair of Pfizer
  • Joe Exum, President of Happy Jack, Inc.
  • Dr. Robert B. Grieve, Chair and CEO of Heska Corporation
  • Richard T. Clark, Chair and CEO of Merck & Co., Inc.
  • Robert E. Pelzer, President of Novartis Corporation
  • William E. Brown, Chair and CEO of Wellmark International 
  • Erik R. Martinez, President and CEO of Virbac Animal Health
  • Jose Barella, Executive Chair of Merial Ltd.

 

 

---------- Mensaje reenviado ----------
De: Voluntariado KIMBA (SPAP) <voluntariado@refugiokimba.org>
Fecha: 23 de septiembre de 2010 23:16
Asunto: PRODUCTOS VETERINARIOS:TERRIBLES SUFRIMIENTOS PARA GATOS, PERROS Y CONEJOS
Para: 
 
 
FIRMA Y DIFUNDE:

PAREMOS LOS EXPERIMENTOS CON ANIMALES DE LOS FABRICANTES DE PRODUCTOS VETERINARIOS. 

HAZ CLICK: 
https://secure.peta.org/site/Advocacy?cmd=display&page=UserAction&id=3187


Comparte en facebook
Share on Facebook

Hace años tuve el doloroso placer de difundir en España las canalladas que los fabricantes de alimento para perros/gatos, IAMS/Eukanuba, cometían con animales con la excusa de buscar "una vida mejor" para los animales de compañía.

Ahora, tras 9 meses de investigación a cargo de infiltrados, PETA halló pruebas de que cientos de gatos, perros y conejos vivían en terribles condiciones miserable living conditions y eran maltratados en  Professional Laboratory and Research Services, Inc. (PLRS), unos laboratorios contratados con sede en Corapeake, Carolina del Norte, que prueban en animales  productos para animales de compañía (pulverizadores contra pulgas y garrapatas, tratamientos dermatológicos...). Los gigantes de la industria giants—incluyendo Bayer, Eli Lilly, Pfizer, Novartis, Schering-Plough (ahora Merck), Sergeant's, Wellmark, and Merial, los fabricantes de los productos Frontline —pagan a PLRS para que obliguen a comer compuestos experimentales opara que les unten con sustancias químicas. Los animales sufrían quemaduras y lesiones cutáneaspor falta de limpieza, al ser forzados a vivir en jaulas entre sus propios detritus sit in their own waste, y en muchas ocasiones, si limpiaban las jaulas lo hacían con lejía y otros productos agresivos... ¡con los desdichados animales dentro!. Un supervisor de PLRS dijo que las lesiones cutáneas sin tratar eran and many were sprayed with bleach and other harsh chemicals when the cages that they were being kept in were cleaned while the animals were still in them. A  supervisor said that the untreated sores were  "parte dela vida" en los laboratorios.

 

Commenter cet article

JEANNINE WIETRICH 16/03/2017 13:59

POURQUOI NE PAS Y FOUTE LES FEU , APRES AVOIR SAUVE LES ANIMAUX DE CET ENFER , JE NE COMPREND PAS QUE LE GOUVERNEMENT NE SE SOUCIS MÊME PAS DE CE PROBLEME , CES ANIMAUX ONT UN CERVEAU , UN COEUR ET SOUFFRENT TOUT COMME NOUS LES HUMAINS , SAUF QUE CES GENS LA NE SONT PAS HUMAINS POUR MALTRAITER CES PAUVRES ANIMAUX ..... ,C EST IMMONDE , INACCEPTABLE , HORRIBLE ET HONTEUX . ARRÊTONS CECI DE TOUTE URGENCE !!!

jo 16/03/2017 15:06

En effet, l'indifference est immense !