Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Psychanalyse et animaux.

Sur France inter, ce matin, Service public sur le racisme. Corrida à la culture mais pas à la civilisation.

21 Février 2012, 09:44am

Publié par Jo Benchetrit

jbfcbdbdOn remplacerait selon ce qui fut dit sur France Inter le racisme à l'ancienne par le racisme sur les différences  culturelles. Selon Guéant toutes les civilisations ne se valent pas. Scandale dans  le polcor bobo!

Je dirais que toutes les civilisations ne sont pas aussi proches de la Civilisation en tant que conforme à la morale incontestable et non relative comme celles souvent immorales des diverses   cultures, quand  elles se confondent avec des traits admis et promus mais intolérablement barbares. 

Mais qu'est-ce que la culture? Est-ce figé à jamais?

 

 

Et qui est civilisé, ce cheval, ce taureau ou bien ses (leurs)

tortionnaires?jbfcbdbd.png

Merci à Thierry Hely qui m'a envoyé cette photo qui est, comme il le dit, "bouleversante".

 
 La réponse est dans le regard des animaux...Quelle humiliation pour les "humains"!!! La compassion, la fatigue dans le regard du cheval valent bien plus que tout ce que diront ces hommes sans pitié sur leur "art". Et la plainte désespérée du regard intelligent de la victime taureau?  Ce qu'ils se disent est lourd de sens. Ce que disent les décérébrés est insensé.
Hors mots, l'innommable torero et son indigne public sur les dégradins. L'immundillo peut bien rougir non seulement du sang  de l'innocent martyrisé, mais de honte. 

 
La civilisation est un idéal. On a un degré différent de civilisation suivant sa culture et les aléas hic et nunc de l'histoire. et aussi selon sa personnalité. Peu de personnes sont des justes.
peu de personnes disent non à la barbarie en toutes circonstances; La civilisation c'est ça, ce NON. mais certains moments font que comme dan s le nazisme, le non ne s'énonce plus. la civilisation régresse alors. Rien n'est jamais acquis en matière de civilisation. C'est pourquoi il faut savoir poser des principes moraux et s'assurer que l'on fait tout pour que ce ne soit plus réversible. Tâche impossible, certes, à refaire tout le temps. Mais la lutte pour la civilisation est à ce prix: ne pas  laisser   ouvertes dans la culture des portes  vers la barbarie.
C'est ça "le barrage   contre le pacifique " .M.Duras  qu'est la gageure de la civilisation...contre le tsunami de la méchanceté narcissique des hommes. 
La civilisation est une lutte permanente de l'homme contre lui-même, et non pas un acquis pour toujours.
Cette lutte est facilitée par ce que dit la culture, ce qu'elle donne comme limites, comme critères moraux, qui sont plus ou moins, justement, moraux!
La culture pose des normes et fait passer pour normal ce qui, parfois, est monstrueux, comme de cuire vivants des animaux. Comme de manger du foie gras. Comme de tuer sans pitié ni conscience de faire mal, des êtres sensibles,   y compris humains, selon les délires de l'époque. délires qu'on appellera "culture".
Je veux bien admettre que la corrida soit culturelle, si on ajoute que dans ce cas, cette culture n'est pas civilisée, qu'elle est barbare.
Il faut bien se donner des mots pour exprimer que toute norme, donc toute habitude culturelle,  est plus ou moins éloignée de  LA civilisation.
C'est ainsi qu'il y a des psychopathies sociales. Et des groupes , des foules décérébrées, s'il y en a partout. 
 On peut faire le tour du monde de la saloperie humaine considérée comme culturelle:
le foie gras est jusqu'à présent surtout français, mais l' énorme pays qu'est la Chine s'y met et va bientôt torturer des milliards de canards et oies, grâce au savoir -faire français (ils viennent en France apprendre)
les combats de coqs du Nord et des Antilles, 
l'excision surtout africaine, 
La corrida vient d'Espagne .
Et les chasseurs espagnols et leurs galgos torturés?
De même que les gâteaux et chapeaux verts et rose bonbons sont plus anglais, les macrouds arabo-juifs et que chaque peuple rivalise d'originalité, demandez à notre ministre de l'inculture.
Aux Antilles, j'oubliais, ils brûlent parfois les chiens. ils les écrasent volontairement car ce sont des "zombies" , des gens mauvais réincarnés.
Ils laissent les colliers depuis bébés jusqu'à la mort, serrés taille bébé.
Oui, le collier dan s la chair, c'est antillais. c'est raciste de le dire?
Je me "bats" en tant que psy avec une mère martiniquaise qui ... bat son fils (violent en classe!) à tout propos. Elle m'a dit,  je la cite:  "c'est notre culture."
 
Est-ce raciste de le redire? Je lui ai dit qu'on peut aimer sa culture et la faire évoluer en supprimant les choses moches. Elle n'en veut rien savoir pour le moment, mais ça viendra... 
Elle ne veut pas entendre que c'est pour ça que son fils est violent.
Sinon, sur le principe, c'est vrai que ce serait   raciste de réduire les gens à leur culture, à une essence, un être immuable et globalisant. Je ne le fais jamais. 
Je ne dis pas:  tous les arabes sont comme ça, ni tous les chasseurs espagnols des monstres, indépendamment du fait que je ne cautionne pas la chasse. Mais si en Espagne des chasseurs massacrent leurs chiens, j'aurais tendance à  dire qu'ils ont de fortes chances d'être espagnols, ou identifiés à eux.
En conclusion, la liberté de choix fait que l'homme peut et doit se mettre en marge de ce qui est norme culturelle quand celle-ci est une offense à la morale et à l'idée de l'humanité en tant que vertu. 
Chaque culture doit admettre qu'elle est vivante, et qu'elle doit se perfectionner. On élague bien les arbres, pourquoi pas les cultures?
Comme le disait Dolto, il faut castrer les pulsions. 
C'est le prix à payer pour que sa jouissance soit civilisée.

 

Commenter cet article

jo 27/02/2012 21:57


je n'en connais guere mais ne suis pas etonnée;
il ne faut pas être bien delicat ni malin pour aller deranger les autres et les massacrer en trouvant ça  gratifiant.
Faut etre un sale  con.

Guern' de Bé 26/02/2012 17:11


Tous les chasseurs ne sont peut-être pas des monstres (quelle que soit la nationalité) mais ce sont sûrement des gros cons...Dans ma région, j'en croise souvent : ils sont grossiers,
incultes, machos et stupides. Tous sans exception !!!