Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Psychanalyse et animaux.

Taubira, La marseillaise, Cohn Bendit, sang impur...Esclavage, deportation etc;

13 Mai 2014, 18:19pm

Publié par Jo Benchetrit

http://img.over-blog.com/585x600/1/39/45/90/photos124/044007726013.jpeg

La marseillaise judeo-noire-reggaie avait fait scandale. Serge Gainsbourg en  beaucoup souffert.


Allons, les  enfants de la patrie, depuis le temps qu'on vous dit que le jour de gloire est arrivé..et qu'un sanguimpur abreuve nos micro-sillons, etc, vous pourriez le savoir, votre refrain.

Ben non, Christiane n'a pas pu. C'est pas sorti. Faut dire qu'on commémorait l'esclavage, et que ça n'a rien de très flatteur pour notre pays, hélas, surtout quand on est directement concerné, et en plein flash back.

A ce sujet, Cohn Bendit a dit quelque chose de troublant sur Europe 1 ce matin:

Les juifs auraient-ils tous envie de chanter la marseillaise après avoir parlé de la rafle du vel div? C'est vrai que ça jette un froid, si j'ose dire...

J'ai essayé alors d'imaginer une cérémonie sur le Vel D'hiv, où on évoque la police française qui traque le moindre juif, embarque des familles entières et les enferme  par milliers dans un velodrome, où ils sont entassés plusieurs jours sans manger ni  boire, dans une atmosphère puante et brutale, angoissante. Les flics de leur cher pays de leur enfance, au lieu de les proteger comme c'est leur boulot payé par leurs impots, les surveillent, les empêchent de sortir, en attendant quoi? Un départ vers des camps français comme Drancy, antichambre du transport evidemment forcé dans des conditions abominable  par les trains français de la SNCF pour la mort atroce à Auschwitz.

C'est certain que la France, à ce moment là, est assez effrayante pour qu'il y ait une hésitation à tonitruer un sanguimpur joyeusement.  Car si on sait pas qui était le sanguimpur au départ(les aristocrates envoyés les pauvres eux aussi à la mort) si on est juif, rom ou homo, on peut se dire que le sanguimpur, pour les français de l'occupation, c'était soi-même!

Quand on vous dit que ces personnes enfermées sont des français arrêtés par des français, est ce que ça ne vous fait pas une drôle d'impression sur notre doux pays de France?
Mon père s'est engagé à 16 ans dans l'armée française.

Normal, il était français. Et, en Algerie de cette epoque, etre français etait un  honneur et une joie. D'où son dévouement à la patrie d'adolescent courageux.  
Il a donc fait 1 an de la 1° guerre mondiale, dans les conditions atroces que l'on sait, mais il n'en parlait jamais. Il s'occupait de malheureux chevaux,  dont on sait que, tous, par milliers, sont morts sur place. Or il les aimait, c'est tout ce que je sais et je pense que  ce tout jeune homme sensible  en a beaucoup souffert.

Et puis voilà que 22ans plus tard, sous l'occupation, les juifs  n'avaient plus le droit de posséder des biens. Ils n'étaient plus français. Les juifs étaient interdits d'aller dans plein d'endroits, de travailler, d'emmener leurs enfants en classe.
Ou même dans un jardin public. Les juifs, même héroïques lors de la guerre 14-18, n'étaient, soudain , plus des citoyens français. La mère patrie, la mère idéale pour qui ils auraient donné leur vie, cette mère soudain devenue folle, les trahissait comme elle avait trahi Dreyffus.
 Alors, oui, Dany a peut être raison, il y a des moments où on peut en vouloir à notre pays, très aimé par ailleurs. Mais durant 5 mn, merci de ne pas insister.

D'un autre coté je pense que je la chanterais, car cette nationalité, c'est un bien auquel je tiens, et la France, c'est moi aussi.   Et on l'a payée assez cher, cette nationalité pour être content de la garder. Tous les noirs antillais sont des descendants d'esclaves amenés de force en france, dans les Iles, pour bosser et ils se sentaient meprisés. Cette humiliation memorielle est inscrite dans leur mémoire collective de français à part entiere à présent. Les juifs, eux, furent haïs, ce sont des survivants, des miraculés, mais des français   volontaires, désireux d'être reconnu comme français au même titre que tout autre genre de français, de rester ce qu'ils sont, français. Peut être qu'on ne peut pas pousser l'analogie très loin entre ces 2 types d'êtres aux histoires avec la France si différentes, celui qu'on a voulu supprimer   et celui qu'on a utilisé de force. Les 2 réunis sont comme les pigeons qu'on veut tuer... après les avoir utilisés comme esclaves-facteurs dans l'armée et ailleurs.

Un pigeon, c'est un noir soudain devenu juif ...

Les juifs comme les noirs, à un moment de leurs histoires, se sont fait pigeonner par la  France.

Les pigeons aussi.

Aux larmes, etc....

Pour la petite hostoire, Dany le rouge a fait un debut de lapsus.Il a dit: chanter l'int..(internationale pas loin!), euh, la marseillaise. Chassez le soixante huitard, il revient au galop.

Commenter cet article