Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Psychanalyse et animaux.

Téléthon piège à dons. Recherche, corrida, même combat? Machiavel et la civilisation.

5 Octobre 2011, 06:48am

Publié par Jo Benchetrit

 

 

Je m'adresse à tous, y compris  anticorrida car il y a parmi nous des gens qui, en tout innocence , donnent à la recherche, et d'autres, qui sont neutres,  plus nombreux, comme par rapport aux corridas et autres turpitudes bien humaines, ce qui les autorise. 
De même qu'ils  imposent aux aficionados de voir de près la souffrance  des taureaux, cf le  film de Jerome Lescure et celui de Thierry Hely,
qu'ils regardent ce qu'on fait avec leur argent:

Video en haut à gauche :

https://secure.peta.org/site/Donation2?df_id=6540&6540.donation=form1&set.custom.Campaign_Code=C11KEABLBNG&autologin=true

 

Barbares en toute innocence, au nom de la bonté, ils donnent au Téléthon, au Sidaction, à l’ARC etc. Barbare aussi l’usage qu’on fait de nos impôts dont une partie va à la recherche fondamentale qui est source d’atrocité et à la recherche militaire qui ne l’est pas moins. Je pourrais me limiter à vous donner des chiffres, de l’ordre de 1 animal tué dans des souffrances abominables dans le monde/par seconde, mais aucun chiffre ne permet de ça-voir ce qui se cache dans les labos. Aussi, certains militants de la civilisation, la vraie, l'ideale, donc l'impossible à jamais, celle qui en finirait avec la cruauté fondamentale du Narcisse que chacun est, s’introduisent en caméra cachée et filment le secret des labos : ce que nous ne voulons pas savoir par pure et honteuse, ridicule, humiliante pour notre espèce, lâcheté.
Regardez  celle-ci avant de vous lancer dans des actions héroïques pour fournir à des tortionnaires de quoi sadiser des êtres qui n’ont par définition, aucune culpabilité, des innocents de nos désirs, de notre craintes, et de nos turpitudes .

Nous sommes conditionnés à penser :

1)   que nous ne devons  protéger les animaux qu’en cas de non utilité pour nous de leurs souffrances ! (d’où le nombre impressionnant des militants anti-corridas)

2)    Même athée, à croire en un Dieu, l’Homme, celui qui, par définition  serait l' être le plus précieux, les animaux devant rester « à leur place »(Ha ? quelle place dame nature leur a-t-elle donné ? Ha, la Bible ! la religion ? mais qui de vous est assez fanatisé pour croire que les animaux sont des choses faites par Dieu him-self pour nous servir ?)

3)    du coup, aux yeux de beaucoup, la corrida est barbare, mas la torture animale en labo, c’est moral ! au nom de quelle morale on peut imaginer bien et bon qu’utiliser les faibles, parce qu’ils ne peuvent se défendre est le must de la morale ? La grande orgie des bons sentiments, le Telethon, est en réalité une immonde fête de l’égoïsme et de la cruauté.    Les plus faibles sont corvéables à merci ? C'est l'ethique , pourtant décriée,  de Machiavel. « Bravo » à ceux qui fondent leur éthique sur celui pour qui les scrupules ne sont qu’une entrave à notre liberté de faire n’importe quoi  pourvu que ça nous serve. Et notre civilisation fière d’elle peut ensuite s’étonner d’avoir façonné l’humain en une espèce dangereuse, toxique pour elle-même et la nature dont elle est à son insu, capable  de décevoir ses aspirations à une humanité pacifique et bonne !

d'un côté, en effet, la civilisation se donne comme le moyen par excellence de lutter contre une barbarie qui lui semble l'essence de l'homme, d'où ses lois, sa police, son armée. Et de l'autre, elle fait en sorte d'echouer dans ce projet au nom d'une paradoxale surévaluation du  même humain.  Car celui qui lui semble le pire, l'homme, est en même temps à ses yeux le meilleur, puisqu'il est celui à qui tout être non humain (ou pas assez humain comme le furent les "sous-hommes") doivent être sacrifiés. Du coup, il est clair que le nazisme est l'ideologie humaniste par excellence.

Pourquoi alors s’étonner de la tauromachie, du nazisme, des guerres ethniques de partout, de la sottise diffamatoire qui divulgue des écrits calomniateurs  comme les Protocoles, faits pour pousser à la haine ?

Puisque la fin justifie les moyens—merci Dieu et Machiavel— alors TOUT est permis. Voilà où est installée notre ideologie, le grand Autre non barré qui nous sert de réference pour mesurer à son aulne notre degré de...civilisation!!!

Commenter cet article