Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Psychanalyse et animaux.

Un film édifiant: LOIN DU PARADIS, passé ce soir 16 janvier 2011 sur ARTE, fait en 2002

16 Janvier 2011, 23:30pm

Publié par Jo Benchetrit

 

                                                                                      Réalisé par

Todd Haynes 


 Il est très bien, ce film. Il est très bien léché depuis l'image somptueusement datée années 50, vert et rouge géniaux, presque une BD, jusqu'au jeu des acteurs, en passant par des dialogues minimums et pudiques, au final. Les personnages centraux, le petit couple aufaux paradis,  lui et elle, comme son ami noir, comme l’amie intime, se montrent pleins de contradictions. Chacun est seul.

Elle est antiraciste, il est homo mais raciste comme tout le monde et ce choix de son mari, elle lui demande de s'en débarrasser, de se soigner comme tous le monde le lui aurait dit.  Etre antiraciste n'est pas évident pour le mari homo et être anti homophobe n'est pas la réponse spontanée pour la femme non raciste.

Et même l‘amie dévouée se révèle une femme aussi limitée que les harpies qu’elle prétendait combattre pour défendre son amie, dès qu’elle a su que le jardinier noir avait écouté son amie, donc l‘avait approché de « trop » près pour son esprit imbécile.

Quant au personnage très positif, l'amoureux jardinier noir, il prefere  passer à côté de son bonheur, de son amour pour cette femme tant la haine de sa communauté comme de celle des   enfants blancs qui ont agressé sa fille lui en ont fait passer toute envie. Il ne sera donc pas l'amant de cette Lady Chatterley.

Au final, on pourrait dire, pour le joke, donc très serieusement,  qu'aucun de ces personnages n'est ni tout blanc, ni tout noir...Mais victime de ses points aveugles, de ses lâchetés, et triomphe dans  sa grandeur , parfois. 

En chacun, les limites de sa réflexion sont celles de sa jouissance.
Désespérant. Mais évident: voir au delà des apparences, notre devoir, voir le semblable  malgré les différences est le message.

 

Ils ont eu à subir le regard rejetant des "gens biens".
C'est celui de la haine et du desir de mort.

Etre mis au ban, en effet, c'est la mort sociale.


Quand vous voudrez voir ce regard de haine, pas dur: prenez une gamelle pour  nourrir les chats du quartier, ou des graines pour les oiseaux.

 
Aussi, l’anti raciste comme l’antispéciste ont à souffrir de la même chose : la fermeture mentale de leurs semblables à tout ce qui n’est pas leur ego. Ce qui n’est pas ego  n’est pas égal, selon leur vision étriquée et ce qui n’est pas égal …est inferieur..

Oui, l'homme est un être dangereux lorsqu'il est conventionnel.

C'est à dire quand il oublie de penser sans égal, pas lui-même, sans s'aimer plus que ça. Quand il oublie de s'oublier.


 

 

1 nouvelle vidéo

  

Commenter cet article

Vérité 19/01/2011 17:27



Eh bien justement celles et ceux qui nourrissent les chats errants et les oiseaux savent que cette analyse est erronée car jamais leurs détracteurs ne disent: "Vous n'avez pas honte de vous
occuper des bêtes alors qu'il y a tant de BLANCS malheureux" mais plutôt: "Vous feriez mieux de penser aux petits africains!"


Car antiracisme et spécisme vont fort bien ensemble.


Qu'est-ce que l'antiracisme, sinon la déification de l'humanité au détriment de la Nature et de tout ce qui vit ?


Dans notre culture judéo-chrétienne Dieu a créé l'homme à son image, l'humanisme moderne qui en est l'héritier sacralise directement l'homme, et comme il ne saurait y avoir qu'un seul dieu
dans le monothéisme il est intolérable aux antiracistes que des distinctions entre les hommes puissent être établies.


Que l'on ne soit pas raciste tout à fait d'accord. Je me considère moi-même comme Araciste mais à choisir je préfèrerais tout de même être qualifié de raciste que d'antiraciste.


Car ceux qui revendiquent ce terme sont des hystériques à l'affut du moindre mot politiquement incorrect, toujours prêts à jeter l'anathème envers tous ceux qui oseraient "déraper" comme ils
disent.


Et on voit à quoi nous entraine leur antiracisme: il faudrait accepter l'islamisation de la France sous prétexte que cette religion est pratiquée par des populations d'origine immigrée !