Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Psychanalyse et animaux.

ILE MAURICE DE L'ENFER.Un scandale caché sous le scandale de la vivisection: les meurtres des pas de la bonne taille.

30 Octobre 2012, 21:55pm

Publié par Jo Benchetrit

Monkey on breeding farm in Mauritius

 NE DONNEZ jamais À LA RECHERCHE. TELETHON, SIDACTION, PIEGES À CONS.

 

Environ 125 singes des centaines capturés dans  la nature pour le profit  des labos et la saloperie barbare des hommes ont été tués   parce que les laboratoires d'outre-mer ne veulent que ceux pesant moins de 3,5 kg. 

Calibrés comme les tomates! Horreur dans  l'ile Maurice! 
Les militants disent que les photos ont été prises à l'intérieur d'une ferme exploitée par Noveprim Ltd, qui gère des centres de reproduction sur l'île de l'océan Indien.Les laboratoires, c'est revoltant et incredible.Ce qui se passe en amont, avant la torture est abject aussi. jugez en plutot.

On en apprend de telles chaque jour... Bien  entendu 
qu'il n'y a aucun  sens moral réel dans cette espèce nommée humaine par flagornerie.
 

 Piled high in buckets - the monkeys not needed for UK lab tests because they are the wrong size

28 Oct 2012 00:00

The horrific slaughter has been uncovered in an ­investigation by the British Union for the Abolition of ­Vivisection (BUAV)

BUAV - www.buav.org

Dozens of dead ­monkeys lie piled high in buckets... all killed ­because they weren’t the right size for testing in British laboratories.

The animals were healthy and many could have been released back into the wild.

Instead they were given a ­lethal injection in the heart, dumped in bins and then incinerated.

The horrific slaughter has been uncovered in an ­investigation by the British Union for the Abolition of ­Vivisection (BUAV).

It is taking place on the holiday island of Mauritius where ­monkeys are plucked from the wild then exported to UK firms, which pay up to £260 for each one they buy.

Around 125 monkeys are killed at a time because overseas laboratories only want ­those weighing less than 3.5kg. But farms in Mauritius have a surplus of those above that weight so they are simply being killed off.

Campaigners say the pictures were taken inside a farm operated by Noveprim Ltd, which runs breeding centres on the Indian Ocean island.

The company is 47 per cent owned by Covance UK, a research and vivisection organisation based in Harrogate, North ­Yorks.

Countries which import ­monkeys from Noveprim include the UK, Spain and the US.

Last year Noveprim director Bruno Julienne said the firm was considering a cull to respond to “economic conditions” but pledged it would be humane.

 

Monkey on breeding farm in Mauritius Monkeys are made to suffer
BUAV - www.buav.org
 

 

Campaigners believe a cull began at the beginning of the month and is set to continue until the end of November.

Yesterday Sarah Kite, of BUAV, said: “This is a cruel and senseless slaughter. It is ­unacceptable that monkeys are now simply ­discarded because they are of no further use. These monkeys should be released into the wild so that they can live out the rest of their lives freely. By importing monkeys from this company, the UK is perpetuating this appalling cruelty. We call on the UK Government to ban the import of primates from Mauritius immediately.”

Mauritius is the world’s second largest exporter of long-tailed macaques for research, selling up to 10,000 every year.

It was in September 2010 that a Sunday Mirror probe first ­revealed ­disturbing details about the trade there. It revealed shocking evidence of the cruelty involved in the trapping and breeding of wild monkeys.

Official figures show that in 2011, 518 monkeys were ­exported to the UK from Mauritius. In 2010, that increased to 1,059. Only the US bought more.

Thousands of live tests are carried out each year in UK labs. Tests include horrific ­experiments where the animals are pumped with drugs to see how long they ­survive.Three-quarters of the monkeys are used for toxicology tests on new drugs.

The ­rest are used in studies for ­conditions such as Parkinson’s disease, Alzheimer’s and Aids.

Noveprim said they were investigating and would neither confirm or deny that the pictures were taken in one of their factories. Some animals were put down because they were diseased, a spokesman said.

 

traduction googlt:

Empilés dans des seaux - les singes ne sont pas nécessaires pour les tests de laboratoire au Royaume-Uni parce qu'ils ne sont pas de la bonne taille
28 octobre 2012 00:00

Le massacre atroce a été découvert dans une enquête menée par l'Union britannique pour l'abolition de la vivisection (BUAV)
BUAV - www.buav.org

Des dizaines de singes morts se trouvent empilés dans des seaux ... tous tués parce qu'ils n'étaient pas de la bonne taille pour les tests en laboratoires britanniques.

Les animaux étaient en bonne santé et beaucoup auraient pu être relâchés dans la nature.

Au lieu de cela, ils ont reçu une injection mortelle dans le cœur, jetés dans les poubelles et ensuite incinérés.

Le massacre atroce a été découvert dans une enquête menée par l'Union britannique pour l'abolition de la vivisection (BUAV).

Il se déroule sur l'île touristique de l'île Maurice où les singes sont cueillis à l'état sauvage ensuite exporté vers les entreprises britanniques, qui paient jusqu'à £ 260 pour chacun d'eux qu'ils achètent.

Environ 125 singes ont été tués à la fois parce que les laboratoires d'outre-mer ne veulent que ceux pesant moins de 3,5 kg. Mais fermes à l'île Maurice ont un excédent de poids que ceux ci-dessus de sorte qu'ils sont tout simplement tué.

Les militants estiment que les photos ont été prises à l'intérieur d'une ferme exploitée par Noveprim Ltd, qui gère des centres de reproduction sur l'île de l'océan Indien.

La société est de 47 pour cent par Covance Royaume-Uni, un organisme de recherche et la vivisection basée à Harrogate, North Yorks.

Les pays qui importent des singes de Noveprim comprennent le Royaume-Uni, en Espagne et aux États-Unis.

L'an dernier, Noveprim réalisateur Bruno Julienne dit que la société envisage une réforme de répondre aux «conditions économiques», mais a promis qu'il serait humain.

Monkey on ferme d'élevage de singes Maurice sont faits pour souffrir
BUAV - www.buav.org
 

Les militants estiment l'abattage a commencé au début du mois et devrait se poursuivre jusqu'à la fin de Novembre.

Hier, Sarah Kite, de BUAV, a déclaré: "C'est un massacre cruel et insensé. Il est inacceptable que les singes sont maintenant simplement rejetés parce qu'ils sont plus d'aucune utilité. Ces singes devraient être relâchés dans la nature pour qu'ils puissent vivre le reste de leur vie librement. En important des singes de cette société, le Royaume-Uni est de perpétuer cette effroyable cruauté. Nous appelons le gouvernement britannique à interdire l'importation de primates en provenance de Maurice immédiatement. "

L'île Maurice est le deuxième exportateur mondial de macaques à longue queue pour la recherche, la vente jusqu'à 10.000 chaque année.

C'était en Septembre 2010 que le Sunday Mirror première sonde a révélé des détails troublants sur le commerce là-bas. Elle a révélé la preuve choquante de la cruauté impliqué dans la capture et l'élevage de singes sauvages.

Les chiffres officiels montrent que, en 2011, 518 singes ont été exportés vers le Royaume-Uni de l'île Maurice. En 2010, qui est passé à 1.059. Seuls les Etats-Unis ont acheté plus.

Des milliers de tests in vivo sont réalisées chaque année dans les laboratoires au Royaume-Uni. Les tests comprennent des expériences horribles où les animaux sont pompés avec des médicaments pour voir combien de temps ils survive.Three quarts des singes sont utilisés pour des essais toxicologiques sur les nouveaux médicaments.

Le reste est utilisé dans les études d'affections telles que la maladie de Parkinson, la maladie d'Alzheimer et le sida.

Noveprim déclaré qu'ils enquêtaient et n'a voulu ni confirmer ni nier que les photos ont été prises dans une de ses usines. Certains animaux ont été abattus parce qu'ils étaient malades, un porte-parole.
Nouveau !Cliquez sur les mots ci-dessus pour apporter des modifications et voir d'autres traductions.

Commenter cet article