Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Psychanalyse et animaux.

VAlse avec Bachir...sublime film!

23 Novembre 2010, 23:10pm

Publié par Jo Benchetrit

http://television.telerama.fr/tele/images_grandes_test.php/10577831/

Arté fête ses 20 ans. il nous gâte.
Ce soir et jeudi: Valse avec Bachir. Rediffusé jeudi à 3h du matin à 04h25. A vos enregistreurs! 25/11/2010. Ne le ratez surtout pas.



 

 

Jeudi 25 novembre de 03h00 à 04h25 sur Arte
Film d'animation
Valse avec Bachir
  Réalisateur : Ari Folman

 Ce récit intérieur, tout le temps en dessins, finit bien sur le réel dans toute sa crudité intolérable. Ce qui signifie que la realité historique avait été atteinte, se substituant à cette impression d'irréalité, de distanciation défensive quasi autistique de l'amnésie post traumatique. C'est proprement sublime, scotchant, 

On voit bien les dégâts du traumatisme qui nécessite 2 temps, le 1° quand il avait 5 ans, ses parents ayant été déportés à Auschwitz. Le 2°temps, d'avoir assisté  à un massacre de civils, lorsque les chretiens libanais ont cru devoir vanger la mort de leiur idole et chef: Bachir Gemayel.


Ça me rappelle un événement que les français ont refoulé de même sous un voile de déni . Souvenez vous (mais vous ne le pouvez justement pas!) des 1000 morts à Oran, juste après l'indépendance, le 5 Juillet 1962. L'armée française a assisté au massacre sans intervenir car elle avait reçu l'ordre de ne pas              prêter secours, de ne pas se mêler de ce que faisaient les algeriens aux français encore là bas. 1000 morts en 1/2 journée! Imaginez ! Or personne n'en parle. Comme si ça n'avait jamais eu lieu.

 

 

Notre fuite du réel est moins spectaculaire, mais constante. L'homme est à l'origine de la mort de 60 milliards d'animaux de bouche par an dans des élevages abominables. il est plus que le complice, mais le commanditaire et l'acteur.

Des milliards d'animaux sont torturés dans des labos, des milliers sont humiliés, spoliés, torturés pour des raisons diverses et toute aussi déraisonnables les unes que le s autres. Il peut se croire bon en donnant au Telethon qui est pourtant à l'origine de recherches cruelles...Or, l'homme ne sait pas ce qu'il fait. c'est un clivage psychotique qui empêche les hommes de savoir ce qu'ils font donc ce qu'ils sont. Ce film nous cloue parce qu' il parle de chacun de nous, et si bien! 

 

Un point d'histoire, merci Wikki:

 

Bachir Gemayel (arabe : بشير الجميل), né le 10 novembre 1947 et mort assassiné le 14 septembre 1982, est une personnalité politique libanaise de la famille Gemayel.

Biographie [modifier]

Bachir Gemayel naît dans une importante famille maronite. Il fonda la milice des Forces libanaises en 1976, regroupant presque toutes les milices chrétiennes de Beyrouth-Est et du mont Liban au moment des massacres des populations chrétiennes dans des villages du sud-liban (Damour, Jieh...).

Il prend alors la tête de la milice chrétienne et s’impose par la force comme chef du camp chrétien dans la guerre qui fait rage face aux milices palestiniennes de Yasser Arafat. Il affronte ses rivaux chrétiens comme Tony Frangié et Dany Chamoun qui dirigeait la milice des Tigres. On lui attribue également les carnages du « samedi noir » durant lequel des dizaines de civils musulmans furent égorgés par la milice phalangiste. Sa fille Maya est assassinée le 23 février 1980 lors d'un attentat.

Reconnu comme interlocuteur par les États-Unis, il ouvre le dialogue avec les pays arabes et passe une alliance politique et militaire avec Ariel Sharon et Rafael Eitan pour chasser les Palestiniens du Liban. Au cours de l’intervention militaire israélienne, il est élu Président de la République Libanaise[1]. Voulant se séparer du problème palestinien et voulant faire la paix avec Israël,[1] Bashir Gemayel finit par déranger la politique mise en œuvre par toutes les puissances régionales, qui pensaient trouver une solution au conflit israélo-palestinien à travers le Liban. Il est assassiné trois semaines plus tard, le 14 septembre 1982 par un membre du PSNS (Parti Social Nationaliste Syrien), sans avoir prêté serment. Un massacre punitif, perpétré par ses partisans s’ensuivit dans les camps palestiniens de Sabra et Chatila dans la nuit du 17 au 18 septembre. Son frère Amine lui succède à la présidence.

Habib Tanious Chartouni, militant pro-syrien, a avoué avoir assassiné Bachir et est appréhendé et présenté au nouveau président, Amine Gemayel. Il s'échappe et est à nouveau capturé quelques heures plus tard. Il est jugé par la justice libanaise et emprisonné à la prison de Roumieh. Il est illégalement relâché de la prison par l'armée syrienne en 1990[2].

Commenter cet article

Guern de Bé 25/11/2010 07:48



Mon fils est allé le voir hier avec sa classe et son prof de français : ça lui a beaucoup plu, il était même enthousiaste...Moi, j'ai malheureusement raté le début, mais il repassera sûrement.
C'est un film magnifique...