Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Psychanalyse et animaux.

La face cachée du bio low cost et celle de l'etourdissement atroce des cochons au CO2. L214.

24 Octobre 2016, 13:46pm

Publié par Jo Benchetrit

La face cachée du bio low cost hier 24 oct 2016 sur la 5 avec vers les 3/4 ou la fin  L214 qui montre la cruauté inouïe de l’étourdissement au CO2.

Alors, vous le voulez avec ou sans étourdissement, votre jambon?

Dans les 2 cas, ça souffre pour mourir, ces pauvres enfants cochons de qq mois. BIO OU PAS BIO, c'est idem.

comment ne pas avoir honte devant un plat de viande de laitage ou d'oeufs?

voir sur la 5 le replay.

video: La face cachée du bio low cost

Voir les commentaires

Un film à voir gratuitement de Kate AMIGUET : “Chasseur, tueur imposteur?" Le "bon" chasseur de Blanche-Neige existe-t-il?

20 Octobre 2016, 13:52pm

Publié par Jo Benchetrit

Il n'est pas simple de montrer ce qu'est un chasseur si on ne se base que sur ce qu'il dit de lui. On est plus près de cette realité si on ecoute son intuition, en multipliant par 1000 ce qui nous en semble repulsif.
Chaque chasseur que vous croiserez semblera a priori pas pire qu'un autre homme, un peu comme les tueurs et fans de corridas; bref, il est rare que le barbare ait la gueule de l'emploi. Et ce qu'il dit de son hobby? Pas mieux. Le chasseur se veut aimé alors il s'invente un personnage, un masque de bienséance, il est en général selon lui un véritable ami de la nature et des animaux et le pire, c'est que  ça marche. L'education nationale en est la dupe. Ainsi, de nombreuses classes admettent des cours sur la nature par des chasseurs pour initier les enfants à sa protection et à son respect. Vous avez dit respect? Mais c'est bien sûr! Comme un proxénète respecte et protège ses "travailleuses du sexe".

Pourquoi, pour se faire une idée, ne pas regarder les chasseurs en actes au lieu de les écouter tenter de nous rouler dans leur farine? Ce film devrait etre envoyé dans les ecoles à l'intention des enseignants qque ça devrait dissuader d’accepter de livrer les enfants qu'on leur confie à des ennemis de l'education, si celle-ci, comme je le crois, a pour but premier de calmer la jouissance pulsionnelle  non symbolique, c'est à dire non sublimée. 

Quand je suis allée à l’émission L’arène de France, j'avais refusé d'entendre les chasseurs blablateurs nous dire combien ils étaient bons et indispensables à la nature. Même si je n’adopterais pas la même attitude qui fut mal comprise si ça se déroulait aujourd'hui, je peux dire que montrer que l'on n'est pas dupe est la moindre des choses quand un vrai sadique se vante d'être moral alors qu'il ne cherche que la jouissance immonde que vous decouvrirez en regardant ce film.
Après tout, voir, c'est adapté pour des êtres dont la passion,  c'est l'action, le passage à l'acte meurtrier et en rien la réflexion, la distance symbolique qui calme la violence. Aussi, il est facile de confronter l'image avec le réel, le masque avec l'être qui se dissimule et, avouons le, n'est pas bien beau.  Oui, les chasseurs sont des imposteurs.
N'oubliez pas d'attacher vos ceintures  en regardant la video. Comme souvent au sujet des animaux victimes des hommes, il ne peut qu'y avoir des turbulences. C’est le problème avec les films qui montrent ce que les bourreaux cachent: ils ne sont pas simples à regarder par ceux à qui ils ne s'adressent pas, les anti-violence, et ils sont peu regardés par leur"cible", les indifférents, même un peu hostiles à la chasse, la masse majoritaire des ceusses qui, de par leur passivité informe, oublient qu'ils ont le devoir d'agir et surtout par leur nombre le POUVOIR pour que cela cesse. Selon les sondages, ils seraient plus de 80% à ne pas être pour la chasse.  Mais combien dans les manifs? 50? Que nenni. Seuls les anti y viennent.

Quant aux chasseurs, leur faire honte est peut être utile, mais je  doute qu'ils laissent tomber.

Aussi,  je ne peux que vous conseiller de le voir, ne serait-ce que pour en amener d'autres, plus près de la cible, à en faire autant. De plus, il y a de beaux passages. "Le beau, c'est le dernier rempart contre l'horreur" Lacan.

Le problème , c'est que les chasseurs n'aiment le beau que pour le faire basculer dans l’horreur. Ce curieux plaisir régressif est celui du pervers.

Les protecteurs des animaux , il faut le dire, savent bien que ce que je dis là est monnaie courante, et pas que par les chasseurs. Chaque jour nous parviennent des infos et des images sur ce qui est imposé aux animaux,  par ceux qui nous voyons à tort ou à raison comme des tortionnaires psychopathes, pas par des gens qui en font leur jeu, mais parfois  juste par des  gens qui bossent, parce que c'est leur boulot, comme de couper les queues, les dents et les testicules des bébés cochons, le tout sans anesthésie....Horrifiant.

Mais revenons à ce film qui pose une question comme pour s'excuser d'en apporter la réponse.
La réalisatrice de ce  film très documenté qui a demandé des années de travail est une suisse, Kate AMIGUET : “Chasseur, tueur imposteur?” , film présenté à Paris  le 1er octobre par elle-même.

Alors, le chasseur du conte qui sauve Blanche Neige en faisant  passer le coeur d'une biche pour celui de la princesse persecutée par sa belle-mère, doit-on le condamner avec les autres? Cette question en vaut une autre, plus fondatrice de notre civilisation monotheiste. Peut on pardonner à Abraham d'avoir tué le bélier non commeon veut le croire pour epargner Isaac son fils puisque Dieu lui avait dejà dit que c’était inutile de le tuer, qu'il voulait juste tester sa fidelité à Sa Parole mais pour Lui faire plaisir, pour Le remercier à sa façon? 

Après, que les hommes soient passés du sacrifice humain au sacrifice animal à une époque où il etait fréquent de sacrifier son fils ou d'autres humains à un quelconque Dieu est supposé etre un progrès. Pour moi, ça ne va  pas de soi. Tuer est un acte transgressif en soi, et un dieu juste ne saurait supporter ça. Mais bon, "Si dieu existe, il faut qu'il ait une bonne excuse"Woody Allen...d'avoir créé un homme aussi peu humain. A son image, vraiment?

Voir les commentaires

Difficile de penser l'époque actuelle. Pourquoi?

9 Octobre 2016, 06:08am

Publié par Jo Benchetrit

Étonnamment, le projet de l'islamisme ressemble à celui du juif imaginé par les antisémites, Charles Maurras en tête.
En effet, l'islamisme, que je dissocie évidemment du peuple musulman, même s'il en fait partie, cette doctrine intégriste veut conquérir le monde et éradiquer les autres peuples, du moins leurs croyances qualifiées d’infidèles et de démoniaques, le peuple juif, père du monothéisme qu'ils ont pourtant adopté, en tête.

Le judaïsme en tant que religion n'a jamais voulu l'appropriation du monde, et encore moins empêcher les autres de croire ce qu'ils voulaient. Il se veut tout juste témoin du fait qu'il n'y a qu'un seul Dieu (c'est ça, l’élection, avoir été élu pour témoigner de la rencontre de Dieu le père et donc de son existence, et obeir à ses multiples lois).
Alors, pourquoi tant de méfiance, de haine, de mepris? Pourquoi le peuple juif a t il suscité tant de délires?
Cela pourrait venir parait-il de l'insupportable jalousie provoquée par outrecuidance de se dire peuple élu, même si cette élection est un faisceau d’obligations et pas un tapis de roses, ou alors, juste les épines !!!

Les humiliations et les marques de haine ont fait de ce peuple témoin un peuple martyr, ce qui est linguistiquement amusant puisque martyr, étymologiquement, signifie "témoin". Un peuple qui est paradoxalement alternativement près du pouvoir, loué pour ses qualités, puis viré, détesté, passant du statut de l' objet de désir apprécié à celui d'envie accusé de voler le pain des français ou d'un autre pays selon leur nationalité. Ceci en fait cycliquement l'ennemi à abattre au pire , à renvoyer errer ailleurs. Or l'enfer des juifs est pavé de bonnes intentions. Les juifs s'adaptent, et quand un pays les virent, lorsqu'ils vont ailleurs, ils s’intègrent, ne laissant pas paraitre de différences notables, dans la mesure où le pays d'accueil est objet de reconnaissance de leur part et devient leur patrie. Histoire comprise, etc est pour ça que rien ne peut choquer un esprit juif si on leur dit que leurs ancetres sont gaulois, car ils sont adoptés et comme les enfants adoptés, ils sont dans la lignée des parents adoptifs. ce sans perdre leurs spécificités parfois, ou bien ils nen ont pas car de nombreux juifs sont tellement assimilés, qu'ils ne peuvent s'imaginer différents, et cela même s'ils ne sont pas athées comme beaucoup d'entre eux. Sauf quand on vient les titiller avec les accusations à la mord moi le nœud à la Maurras.

Il est quand même enorme qu'à une epoque où l'islamisme veut nous massacrer, tous, juifs, non juifs, y compris les musulmans revoltés par le carcan que l'islam veut imposer à tous les musulmans, nous en soyons encore à voir des textes antisémites encensés, et sur le Net, les accusations les plus idiotes font le plaisir de tous, les islamistes et les maurassiens en passant par la gauche pro palestinienne qui confond antisémitisme et antisionisme, colonialisme et israel.

Et comble du comique antijuif, dont je rappelle qu'il fait les delices de l'humour juif, les complotistes anti juifs ont inventé que ceux qui tuent au nom de DAECH sont des juifs, ou des téléguidés par des juifs ("illuminatis", je pige pas ce que c'est, mais ça sonne suranné et quelque peu delirant). Si, après ça, on devient pas aussi paranos qu'eux en pensant qu'il y a decidement un complot antisemite, on aura eu de la chance.

Le tout dans un bain de bonne volonté du "pas d'amalgames", venant tout de même souvent de personnes ayant eu une education chrétienne qui accuse le peuple juif du fait que, il y a plus de 2000ans, Jesus selon leur catéchisme aurait été denoncé par un de ses camarades de lutte, un autre juif soi-disant nommé Judas et que des juifs du clergé de l'epoque auraient pu se désolidariser de lui. ALORS, PAS D'AMALGAME, SVP. Votre Jesus, qui d'ailleurs était juif, je n'ai jamais voulu sa mort, pas plus que celle de Socrate...Même pas celle des néandertaliens, qui, pourtant, étaient très carnivores, et donc n'auraient pas pu être mes amis.

Ce qui suit, je le mets pour la curieuse photo d'un salon de coiffure et par pour le texte tendancieux qui temoigne de la recupération par ce qui me semble être le FN de la panique ressentie par certains devant ce qu'on pourrait appeler la "nouvelle France" au visage parfois encore plus musulman que l'Algérie de mon enfance! 

Comment voulez vous que dans cet ocean de conneries qu'Internet nous sert sur un plateau, le problème actuel de l'islamisme soit affronté intelligemment? Il reste des questions cruciales comme:

Peut- on oui ou non accepter toute la misere du monde? Les refugiés viennent d'un monde aux mœurs différentes et n’ont pas nécessairement la culture de l'assimilation. La france, dejà sans eux, et malgré que de Gaulle ait rendu l’Algérie pour ne pas avoir trop de musulmans en france, ben oui, c'est sa raison à la décolonisation!, la france  change de visage. (en fait, il y avait pres de 12 millions d'algeriens en  Algerie en 1962, date de l'independance. Et il y en a plus de 40 millions aujourd'hui, soit les 3/4 de la population française. Disons que si l'algerie etait restée française, avec les 10 millions de musulmans en france, on serait rapidement à  50% de musulmans ici, religion qui serait majoritaire et ce ne serait pas sans consequence sur nos lois quand on sait que la charia n'est pas rejetée par tous les musulmans. 

Que va t elle devenir d'ici 50 ans? Surtout sachant que les refugiés sont parfois, sans doute rarement, de dangereux terroristes comme le syrien qui est recherché aujourd'hui en Allemagne. Mais tout de même, leur présence parmi les refugiés doit nous poser question.

Surtout quand on réalise que nos banlieues abritent des délinquants ârfois seduits par DAECH, fort terrorisants pour tous, y compris, je le precise par rigueur et pour ne pas passer injustement pour raciste, y compris pour les musulmans. A Viry Châtillon, hier, des policiers se sont fait incendier au sens propre, et 2 sont très gravement blessés à l'hopital. Et ce n'est pas inhabituel pour les flics, d'etre attaqués là bas.

On aurait envie de dire avec Sarko: faut faire qq chose contre la racaille, mais quand on sait que Buisson, ancien du FN, est parmi ses conseillers...et que pour lui le maurrassien, l'ennemi c'est le juif et que c'est donc en toute logique paranoïaque le danger ... cest pas demain la veille qu'on aura une solution.

Je suis assez pessimiste, personne ne peut gouverner sans un minimum de raison et d'intelligence.

J'ai été choquée que Jean-Yves Camus dans le dernier Charlie hebdo ait fait un article qui m'a paru trop tièdement opposé à Maurras .
 

Quant à la France, quand on observe son visage changer depuis qq mois, le progressiste peut se poser à juste titre la question: est-ce elle qui va devoir s'assimiler à un monde inconnu , étrange, et terriblement reactionnaire? La démocratie française et les democraties européennes sont menacées d'un côté par l’extrême droite européenne qui, en réaction à la peur de l’étranger, prend le pouvoir un peu partout, et d'autre part par le fascisme islamiste et pour son identité par une partie des musulmans qui se sentent sans doute forcés de se soumettre.

D'où la proliferation des voiles sur leurs femmes. Celles qui resistent vont elles être en danger en France comme elles le seraient dans leurs pays d'origine?

La liberté des femmes et par extension de tous est menacée...Mais ça n’empêche pas les andouilles très nombreuses de continuer à ne pas voir d'où vient le problème. Aussi, quand on ne pose pas les bonnes questions, comment voulez vous y répondre?

Je peux d'ors et dejà vous affirmer qu'il n'y a pas plus d'illuminatis que de beurre en broche, mais que ça manque furieusement de lumière sur la façon de preserver une democratie.
Je ne dirai pas "tous pourris" avec les Le Pen, mais tous des cons, dont les Le Pen.

Un sondage pour finir, le fameux qui dit que les musulmans sont entre 3 et 4 millions...Admettons malgré que d'autres parlent de 5 millions et certains  montent à 10 millions.

Ce qui compte c'est ce qu'il dit, qui n'est pas simple à interpreter, parfois contradictoire. Mais jugez en vous-memes.

 

 

Pour finir sur une note optimiste:

Voir les commentaires

M.Wauquiez, si l'éducation à la nature va aux chasseurs, l'éducation sexuelle aux violeurs? La médecine aux tueurs?

8 Octobre 2016, 15:03pm

Publié par Jo Benchetrit

Wauquiez, president de la region Auvergne-Rhône-Alpes confie aux chasseurs la charge de l’éducation à l’environnement pour la somme colossale de 3 millions d'euros piquée à la Région . Je doute que tous les gens du crû en soient ravis. De plus, les associations écologistes voient fondre leurs subventions.
Le poulain de Sarko va pas faire beaucoup d'adeptes pour son mentor.

Doit on lui rappeler qu'il n'y a qu' "1" million 1/2 de gros cons (chasseurs) en France? Que cette population est déjà séduite par le FN en majorité?

Je vous verrais bien signer cette pétition:

Le 23/09/2016 :

Jean-François DEBAT (Président du groupe socialiste, démocrate, écologiste et apparentés au Conseil régional Auvergne Rhône-Alpes), apporte son soutien à notre opposition et a déclaré dans un communiqué de presse :

A l'occasion de l'Assemblée plénière du 22 septembre prochain, Laurent Wauquiez et son Vice-président Philippe MEUNIER présenteront un partenariat avec la Fédération Régionale des Chasseurs (FRC) de la région, d'un montant de près de 3 millions d'euros sur 3 ans et qui leur délègue des missions d'application du schéma régional de cohérence écologique.

3 millions d'euros, ce montant est excessif, notamment lorsqu'on le compare à ceux, beaucoup plus modestes, attribués à d'autres associations régionales, et qui sont aujourd'hui impitoyablement rognés ou supprimés.
Ainsi, Laurent Wauquiez a réduit de 50% la subvention régionale à la Fédération Rhône-Alpes de protection de la nature (FRAPNA) en 2016.
C'est une nouvelle démonstration d'une action clientéliste et d'une volonté d'opposer inutilement les différents acteurs reconnus qui interviennent pour la préservation de la biodiversité.
Mais dans ce partenariat, Laurent Wauquiez fait pire :

1. Dans une logique purement clientéliste, il cherche à s'acheter les faveurs des 119.000 chasseurs de la Région et il s'offre sur le dos du contribuable, un accès à leur fichier pour pouvoir communiquer avec eux directement à 8 mois de la présidentielle.

2. Il s'offre, avec l'argent de la Région, des avantages personnels. « Deux représentants de la Région seront invités aux manifestations payantes organisées par la FRC ». Pour être plus clair : Il s'offre deux cartes permanentes pour toutes les chasses privées dans la Région et un droit de tirage illimité pour inviter qui il veut aux frais de la Région !
Voilà à quoi sert l'argent public pour celui qui fait en permanence des leçons de morale et qui fait adopter le même jour une charte d'éthique en assemblée plénière.

Marc-Claude de PORTEBANE
- Président de l’association de protection de l’environnement et des animaux AURA Environnement
Porte-parole du collectif de la Ligue de combat contre les cruautés envers les animaux
À l'attention : de M. le président de la République, et Laurent Wauquiez

En cette rentrée 2016, Pierre Athanaze, Administrateur de Ferus (première association nationale de protection et de conservation de l'ours du loup et lynx en France) nous a appris une bien mauvaise nouvelle pour nos amis les animaux sauvages. Les animaux sauvages sont les éternels laissés pour compte, ils ont besoin de notre soutien massif pour contrer les chasseurs de moins en moins nombreux mais de plus en plus gourmands en subventions.

En effet, Laurent Wauquiez, le tout nouveau numéro 1 des « républicains » propose un magnifique cadeau électoral aux chasseurs avec l’argent du contribuable de la région Auvergne-Rhône-Alpes qu’il préside. En effet, il invite les conseiller régionaux de la seconde région de France à octroyer, sur trois ans, la colossale subvention de 2 955 210€ !

Pierre Athanaze ne mâche pas ses mots : « Lui qui a conspué les association de protection de la nature pour les subventions qu’elles touchaient sous la présidence socialiste, il explose le plafond en offrant 3 million d’euros au prétexte que : « Depuis les années 1980, le nombre de chasseurs de notre territoire ne cesse de décliner. Plusieurs raisons sont avancées : la raréfaction du petit gibier de plaine, l’augmentation des coûts pour exercer l’activité de chasse, les évolutions réglementaires de plus en plus contraignantes mais aussi les changements de modes de vie et d’occupation de l’espace entre populations rurales et urbaines. La chasse est majoritairement pratiquée en forêt et spécialisée sur les grands ongulés sauvages ».

Pour les chasseurs "L’animal est reconnu comme être sensible, mais seulement s’il appartient à quelqu’un !". Le lobby de la chasse a fait en sorte que la loi ne le gêne en rien et s’est assuré que toutes les tentatives visant à accorder légalement le caractère sensible à l’animal sauvage soient soigneusement écartés des débats à l’Assemblée Nationale.

En 5 saisons de chasse (de la saison 2011/2012 à 2015/2016), 704 accidents de chasse ont été officiellement recensés par l’ONCFS. Sur cette même période, une dizaine de non-chasseurs ont été abattus et près de 70 blessés ont été déplorés.

L’association de protection de l’environnement et des animaux AURA Environnement et le collectif de la Ligue de combat contre les cruautés envers les animaux demandent à tous les défenseurs des animaux sans défense et souvent en détresse, - quelque soit leur appartenance politique - de signer massivement cette pétition pour que la chasse en France ne soit plus subventionnée par les contribuables, qu’une manifestation de grande ampleur se tienne devant le siège de la Région Auvergne-Rhône-Ales, que les élu-es votant cette subvention scélérate soient tenu-es co-responsables de ce soutien financier à des assassins d’animaux innocents et ce, devant le tombeau de l’animal inconnu, restant, lui, à inaugurer au plus vite, en « grands pompes » !

Marc-Claude de PORTEBANE

- Porte-parole du collectif de la Ligue de combat contre les cruautés envers les animaux
- Président de l’association de protection de l’environnement et des animaux AURA Environnement

http://www.mesopinions.com/petition/animaux/stop-aux-subventions-region-auvergne-rhone/24839

Voir les commentaires

Scoop: les aficionados des corridas et les gens que ça dégoûtent ne sont pas de la même espèce!

6 Octobre 2016, 13:44pm

Publié par Jo Benchetrit

ON NE DOIT PAS FAIRE COMME SI CEUX QUI SUPPORTENT ET ENCOURAGENT CETTE PRATIQUE SONT DES INTERLOCUTEURS POSSIBLES PAR AILLEURS.

ON NE DOIT PAS FAIRE COMME SI CEUX QUI SUPPORTENT ET ENCOURAGENT CETTE PRATIQUE SONT DES INTERLOCUTEURS POSSIBLES PAR AILLEURS.

Si vous ne vous croyez pas de la même essence que ces psychopathes qui rient de leur victime, vous avez raison.

CEUX QUI FONT QUE LA CORRIDA EXISTE ET CEUX QUI LA COMBATTENT NE SE VALENT PAS. NOUS NE SOMMES PAS TOUS TOMBÉS DANS LA MARMITE DE POTION MAGIQUE QUI REND CON ET SALAUD AU NOM D'UNE PSEUDO TRADITION.

Il me serait impossible d’être amie avec un afioc. C'est la 1° chose que je demande à un inconnu avant de decider de vouloir ou pas en savoir plus sur lui.

Regardez bien cette photo mis en ligne par le COVAC, les vétérinaires anti-corridas, et dites moi si, à la place de ces spectateurs, vous auriez les mêmes réactions, à savoir rigoler devant un animal ensanglanté et agonisant, torturé jusqu'au bout grâce à vos deniers, et souffrant le martyr.

Si oui, inutile de faire une analyse chromosomique et génétique, nous ne sommes pas de la même espèce.

J'ai une impossibilité de m'identifier à cette race-là. Je ne vais pas vous mentir plus longtemps, ce n'est pas vrai. ce sont des humains comme vous et moi, aussi effrayante que soit cette revelation. Oui, l'homme est cet être débectant. Des gens comme Juppé, Sarkozy, Elisabeth Roudinesco, Veronique Samson, Jacques Weber, Elise Lucet, et plein d'autres, qui ont l'air à peu près convenables, qu'on les aime ou pas, sont de ceux-là.

Ce qui laisse à penser , c'est que ces ignobles personnages que l'on verrait bien en prison à la place de certains petits voleurs peut être, nous dirigent, nous distraient ou nous informent.

Comme le titre d'un journal petainiste, ils peuvent dire: Je suis partout.

Bon, je vous laisse méditer et, après tout, il y a peut être une différence organique quelque part entre eux et nous, pour que ce qui nous fait pleurer puisse amuser ces sadiques. Disant cela, je veux ignorer que la majorité des gens mangent de la viande, des produits animaux et au fond, s'en foutent.

On voit de tout et la majorité des européens a suivi les nazis. Certains, dans les pays de l'Est, ont participé au génocide avec une ferveur et un tel zele sadique que même les psychopathes nazis allemands en auraient été choqués!

Alors, il se peut que la minorité soit, elle, vraiment differente.

Non, ça serait trop beau...les ignominies des uns n’évitent pas aux autres d'avoir les leurs.

Je connais des défenseurs d'animaux qui mangent des poissons et même, c'est heureusement rare, des crustacés, animaux cuits vivants, mais pas de viande et souhaitent qu'on leur fiche la paix avec leurs incoherences!

Voir les commentaires

Lire un court et magnifique article de Jean Paul Richier.

5 Octobre 2016, 22:28pm

Publié par Jo Benchetrit

Ivre de toute-puissance, le fantoche André Viard se croit tout permis. Il demande une commission d’enquête sur le mouvement des anti cruauté envers les animaux !!! Qu'un aficionado ait intérêt à monter le pouvoir contre les résistants à la barbarie n’étonnera pas. Cependant, si cela etait fait, je pense que la mafia afioc aura montré que le pouvoir est pourri par ses accointances avec les bourreaux d'animaux.

Les bourreaux ont ils gagné?

Les bourreaux ont ils gagné?

Oui, c'est du moins eux qui tiennent le pouvoir en France. De Juppé à Sarko en passant par Hollande et tant d'autres, les avides de pouvoir sont soit des afiocs comme Juppé et Sarko, soit des complices neutres comme Hollande.

Le Senat en la personne de G.Larcher, (vétérinaire! alors que l'ordre des  vétérinaires vient de se positionner CONTRE la corrida!)  a accueilli les bourreaux d'animaux, le torturomaniaque André Viard en tête, chaleureusement.

Je lui  confierais pas un animal, moi.

Ivre de toute-puissance, le fantoche André Viard se croit tout permis. Il demande une commission d’enquête sur le mouvement animaliste (des anti cruauté envers les animaux )!!! Qu'un aficionado ait intérêt à monter le pouvoir contre les résistants à la barbarie n’étonnera pas.

Le sénat, plus surprenant,   a fait un bel accueil à la mafia tauromachique et d'autres tortionnaires d'animaux pour son colloque où l'argent public, une fois de plus, est detourné au profit de gens pas frequentables, des psychopathes de la pire espece( la nôtre...mais j'arrive pas à les croire humains).

A present,  je m'efface devant le travail de JP Richier, psychiatre qui met son talent, ses efforts  et ses connaissances au service du mouvement s'opposant à la barbarie des arènes. Vaut mieux aller le lire sur place, même si je n'ai  pas de sympathie pour Mediapart, mais bon, nobody is perfect! le très rigoureux Jean Paul R. a cru bon de publier là bas:

Voir les commentaires

Arielle Dombasle dit pourquoi elle ne mange pas de viande, video PETA. Végétarisme et éthique.

5 Octobre 2016, 13:18pm

Publié par Jo Benchetrit

2 mn de pure intelligence. Dommage qu'elle n'en parle pas plus dans ses nombreuses interventions à la radio et à la été.

Elle reprend là le souci de la responsabilité de chacun dans la souffrance animale et ne veut pas absorber l'autre animal mourant, torturé de A à Z , dont parle la 1° femme académicienne, M. Yourcenar. J’espère qu'elle est végétalienne.
Un végétalien sait que sa vie n'aura pas trop nui.
Un militant fera son possible pour que ce monde s’améliore.

Les végétaliens, végétariens ou végans sont victimes d'une segregation quasiment raciste.

Par exemple, le stand vegan d'une association de protection animale est interdite de la fête du..PAIN d'un bled de charentes, Lesignac! pas du STEAK mais du pain...ça en dit beaucoup sur le pouvoir des éleveurs.

Qq commentaires avant que les miens ne disparaissent, on sait jamais...:) :

Anonyme47566 5 octobre 2016 15:05

@Abel Guillemin Desolée, nous ne sommes qu'une seule chose: anti souffrance. le quinoa est une excellente source de proteines. Merci de m'y faire penser. ;)
Savez vous que sur la 6 ils ont fait un concours de crepes et celle quia gagné est la crêpe vegetalienne. Hum! Miam! trop bon...ne croyez pas qu'on ne se regale pas. Au contraire, on decouvre autre chose que la banalité gastro-ignominique. ce serait dommage de vous en priver.

Anonyme47566 5 octobre 2016 15:01

@jojopa ils ont peur des galetttes, lol, et aussi de tout progrès humain qui les ruinerait si les gens avaient les yeux ouverts et le coeur sensible. Helas, ce n'est pas le cas... donc les éleveurs pourront continuer à pleurer sur leur travail soi disant non rétribué (alors qu'ils fassent autre chose) pour mieux bouffer nos impôts à coup de subventions (c'est vegan, ça?).. Video et transparence: Qui n'a rien à cacher n'a pas peur de montrer ce qu'il fait. vu ce qu'il se passe, on peut en effet comprendre qu'ils n'aient pas envie qu'on sache.

Anonyme47566 5 octobre 2016 14:52

Decidement, notre monde semble s'orienter vers la direction: cruauté permise, voire obligatoire si on en juge par ce qui se fait en élevage de manière "normale". Et les anti cruauté? on les met à la poubelle. Si vous croyez que c'est un chemin pour un monde meilleur...

Abel Guillemin 5 octobre 2016 14:28

"Ces gens-là revendiquent tout et n’importe quoi, ils sont anti-tout, anti-viande, anti-lait, anti-blé, anti-gluten." truc de bobo chemise à carreaux mangeur de quinoa ; c'est sûr que des gens qui font toujours autant de manière pour tout quand il ne s'agit pas d'une allergie véritable prêtent surtout à sourire, mais c'est eux que ça regarde et si ça les amuse de se priver de tout.
Je vois pas pourquoi les deux ne pourraient pas coexister ; qu'ils vendent leur production végétalienne sur place sans prêcher, c'est tout à fait possible ; ceux que ça intéresse de goûter des "pâtisseries" sans oeufs, sans lait, sans beurre....etc pourront le faire, les autres n'auront qu'à passer leur chemin.

Voir les commentaires

Colloque anti-animaux scandaleux. Senat 4/10/16.« L’HOMME ET LES ANIMAUX : VERS UN CONFLIT DE CIVILISATION »

4 Octobre 2016, 06:20am

Publié par Jo Benchetrit

Les anti-animaux qui organisent ce colloque immoral avec nos deniers auraient-il peur de se savoir comme les autres animaux? Dieu est-il l'homme?

Les anti-animaux qui organisent ce colloque immoral avec nos deniers auraient-il peur de se savoir comme les autres animaux? Dieu est-il l'homme?

Ecrivez à vos senateurs pour protester contre ce colloque très violent envers les défenseurs des animaux, et pour cause, il est organisé par des taurins! En plein Sénat,  sur la lubie d'un senateur afioc, qui a ouvert les portes du Sénat à des pervers deshonorant notre pays,  contre 80% des français...c'est ça, la democratie? Sommes-nous une république bananière ?. Invités: juste des saloperies qui jouissent de la souffrance des animaux. Organisé par la poubelle qu'est l'ONCT et l' immondeUnion des Villes Taurines de France (UVTF)

les instructions pour ecrire sont là: https://www.animal-cross.org/cyberaction-urgente-4-octobre…/

Avec un "repas (non vegan)" et payé par nous, c'est une pic contre nous que de le préciser avec la connerie qui se veut ironique et qui n'est que CYNIQUE.

 
Avec un texte scandaleux=
"Au nom de la préoccupation légitime pour le bien-être animal, une idéologie de tendance globalisante sinon totalitaire, végane et antispéciste dans sa forme la plus radicale, vise à modifier la relation entre l’homme et les animaux, ainsi que la place que chacun d’eux occupe dans notre société, conformément aux valeurs que notre civilisation, fondée sur l’humanisme, a héritées de la pensée judéo-chrétienne et gréco-latine.

Selon cette nouvelle idéologie, il n’existe aucune hiérarchie ni distinction entre l’homme et les animaux : entre tous doit régner une équivalence de fait et de droit, ce qui exclut toute exploitation des animaux par l’homme, qu’il s’agisse de leur consommation, des traditions et des pratiques culturelles ou religieuses, et même de la recherche scientifique au bénéfice de l’humanité.
Cette idéologie, forgée dans les milieux urbains et ignorante des réalités du monde rural, présente un danger évident pour l’élevage, l’agriculture, l’industrie alimentaire et de l’habillement, les activités de loisir ou les traditions culturelles.
Face aux réglementations de plus en plus coercitives que cette idéologie parvient à imposer dans de nombreux domaines en s’appuyant sur des campagnes agressives voire discriminatoires, il apparaît indispensable de mener une réflexion globale au travers d’une approche politique, juridique, philosophique et anthropologique.
Il convient en particulier :
de définir les valeurs qui doivent régir les relations entre l’Homme et les animaux, et d’établir des garde-fous afin que la préoccupation pour le bien-être animal ne puisse prendre le pas sur les libertés et les droits de l’Homme ; d’analyser la richesse et la variété des relations avec les animaux sauvages, non apprivoisés ou domestiques, telles qu’elles sont à l’oeuvre dans les différentes pratiques d’élevage, de chasse et de pêche, et dans les traditions culturelles ; d’identifier les raisons pour lesquelles la culture et l’éthique rendent acceptable la mort d’un animal dans le respect de sa nature.
Tels sont les sujets qui seront abordés lors du colloque «L’Homme et les animaux : vers un conflit de civilisations ?» organisé au Palais du Luxembourg le 4 octobre prochain par l’ONCT avec le soutien de l’UVTF.

Organisé le 4 octobre 2016 au Palais du Luxembourg Salle Monnerville
Inauguré par le Président du Sénat, Gérard Larcher qui en exposera les thématiques.
Parrainé par le Sénateur des Landes, Jean-Louis Carrère qui en présentera les conclusions.

PROGRAMME
9h15
Accueil des participants salle Monnerville par le sénateur Jean-Louis Carrère
9h30
Introduction du colloque par le Président du Sénat, Gérard Larcher qui en exposera les thématiques.
Contributions
L’animal au regard de l’éthique et du droit
10h - André Viard, président de l’Observatoire National des Cultures Taurines, juriste, auteur, éditeur, matador de toros : «Aux sources du conflit»
10h30 - Jean-Pierre Digard, ethnologue et anthropologue, directeur de recherche émérite au CNRS, spécialiste de la domestication des animaux et membre de l’Académie d’Agriculture : «Les animaux dans le Code civil : entre meubles et personnes»
11h - Francis Wolff, philosophe, professeur émérite à l’École normale supérieure de la rue d’Ulm : «L’animal n’existe pas. Quelles conséquences pour les hommes ?»
11h30 - Reynald Ottenhof, juriste, professeur émérite à l’Université de Nantes :
«Le droit des minorités culturelles dans le cadre européen»
12h - Bernard Traimond, professeur émérite d’anthropologie à l’Université Victor Segalen Bordeaux 2, membre correspondant de la Real Academia de Ciencias Politicas y Morales de Madrid : «Les relations aux animaux dans les Landes : les alouettes et les vaches»

PAUSE DÉJEUNER

Animaux, ruralité et traditions culturelles
14h - Frédéric Saumade, professeur d’anthropologie sociale à l’Université de Provence et membre de l’Institut d’ethnologie méditerranéenne, européenne et comparative (IDEMEC) d’Aix-en-Provence : «Du biòu camarguais au bucking bull américain, ou l’identification réciproque de l’homme au bétail dans les élevages pour les jeux d’arènes»
14 h 30 - Etienne Gangneron, vice-président de la FNSEA et éleveur de bovins viande en production biologique dans le Cher : «Evolutions des relations Homme - animaux : les éleveurs engagés»
15 h - Henri Sabarot, président de la Fédération départementale des chasseurs de la Gironde, Président du Conseil d’administration de l’ONCFS, vice-président de la Région Grande Aquitaine : «La culture de la chasse et la ruralité»
15 h 30 - François Zumbiehl, agrégé de lettres classiques, docteur en anthropologie culturelle, écrivain, ancien conseiller culturel à l’ambassade de France en Espagne, directeur culturel de l’Union latine (2004) : «Le torero et le toro ; l’amour de l’adversaire»
16 h - Joël Pon, psychiatre, écrivain : « L’instrumentalisation de l’enfant par l’idéologie animaliste, et le rôle formateur de la violence canalisée dans les contes et dans la vie»
Vie et mort éthique des animaux dans les sociétés modernes
16h30 à 18h30 - Les représentants de diverses filières touchant à l’élevage, à l’utilisation des animaux dans le cadre de l’alimentation, de la chasse et du spectacle apporteront leur témoignage.
18h30 - Conclusions présentées par le sénateur Jean-Louis Carrère
19h15 - Un buffet « Esprit du Sud » (non végan) sera servi salle René Coty

INSCRIPTION AU COLLOQUE
Les personnes désireuses d’assister au colloque, dans la limite des places disponibles, devront se faire accréditer au plus tard avant le 30 septembre

Ecrivez à vos senateurs pour protester contre ce colloque très violent envers les défenseurs des animaux, et pour cause, il est organisé par des taurins! En plein Sénat,  sur la lubie d'un senateur afioc, qui a ouvert les portes du Sénat à des pervers deshonorant notre pays,  contre 80% des français...c'est ça, la democratie? Sommes-nous une république bananière ?. Invités: juste des saloperies qui jouissent de la souffrance des animaux. Organisé par la poubelle qu'est l'ONCT et l' immondeUnion des Villes Taurines de France (UVTF)

les instructions pour ecrire sont là: https://www.animal-cross.org/cyberaction-urgente-4-octobre…/

Avec un "repas (non vegan)" et payé par nous, c'est une pic contre nous que de le préciser avec la connerie qui se veut ironique et qui n'est que CYNIQUE.

 
Avec un texte scandaleux=
"Au nom de la préoccupation légitime pour le bien-être animal, une idéologie de tendance globalisante sinon totalitaire, végane et antispéciste dans sa forme la plus radicale, vise à modifier la relation entre l’homme et les animaux, ainsi que la place que chacun d’eux occupe dans notre société, conformément aux valeurs que notre civilisation, fondée sur l’humanisme, a héritées de la pensée judéo-chrétienne et gréco-latine.

Selon cette nouvelle idéologie, il n’existe aucune hiérarchie ni distinction entre l’homme et les animaux : entre tous doit régner une équivalence de fait et de droit, ce qui exclut toute exploitation des animaux par l’homme, qu’il s’agisse de leur consommation, des traditions et des pratiques culturelles ou religieuses, et même de la recherche scientifique au bénéfice de l’humanité.
Cette idéologie, forgée dans les milieux urbains et ignorante des réalités du monde rural, présente un danger évident pour l’élevage, l’agriculture, l’industrie alimentaire et de l’habillement, les activités de loisir ou les traditions culturelles.
Face aux réglementations de plus en plus coercitives que cette idéologie parvient à imposer dans de nombreux domaines en s’appuyant sur des campagnes agressives voire discriminatoires, il apparaît indispensable de mener une réflexion globale au travers d’une approche politique, juridique, philosophique et anthropologique.
Il convient en particulier :
de définir les valeurs qui doivent régir les relations entre l’Homme et les animaux, et d’établir des garde-fous afin que la préoccupation pour le bien-être animal ne puisse prendre le pas sur les libertés et les droits de l’Homme ; d’analyser la richesse et la variété des relations avec les animaux sauvages, non apprivoisés ou domestiques, telles qu’elles sont à l’oeuvre dans les différentes pratiques d’élevage, de chasse et de pêche, et dans les traditions culturelles ; d’identifier les raisons pour lesquelles la culture et l’éthique rendent acceptable la mort d’un animal dans le respect de sa nature.
Tels sont les sujets qui seront abordés lors du colloque «L’Homme et les animaux : vers un conflit de civilisations ?» organisé au Palais du Luxembourg le 4 octobre prochain par l’ONCT avec le soutien de l’UVTF.

Organisé le 4 octobre 2016 au Palais du Luxembourg Salle Monnerville
Inauguré par le Président du Sénat, Gérard Larcher qui en exposera les thématiques.
Parrainé par le Sénateur des Landes, Jean-Louis Carrère qui en présentera les conclusions.

PROGRAMME
9h15
Accueil des participants salle Monnerville par le sénateur Jean-Louis Carrère
9h30
Introduction du colloque par le Président du Sénat, Gérard Larcher qui en exposera les thématiques.
Contributions
L’animal au regard de l’éthique et du droit
10h - André Viard, président de l’Observatoire National des Cultures Taurines, juriste, auteur, éditeur, matador de toros : «Aux sources du conflit»
10h30 - Jean-Pierre Digard, ethnologue et anthropologue, directeur de recherche émérite au CNRS, spécialiste de la domestication des animaux et membre de l’Académie d’Agriculture : «Les animaux dans le Code civil : entre meubles et personnes»
11h - Francis Wolff, philosophe, professeur émérite à l’École normale supérieure de la rue d’Ulm : «L’animal n’existe pas. Quelles conséquences pour les hommes ?»
11h30 - Reynald Ottenhof, juriste, professeur émérite à l’Université de Nantes :
«Le droit des minorités culturelles dans le cadre européen»
12h - Bernard Traimond, professeur émérite d’anthropologie à l’Université Victor Segalen Bordeaux 2, membre correspondant de la Real Academia de Ciencias Politicas y Morales de Madrid : «Les relations aux animaux dans les Landes : les alouettes et les vaches»

PAUSE DÉJEUNER

Animaux, ruralité et traditions culturelles
14h - Frédéric Saumade, professeur d’anthropologie sociale à l’Université de Provence et membre de l’Institut d’ethnologie méditerranéenne, européenne et comparative (IDEMEC) d’Aix-en-Provence : «Du biòu camarguais au bucking bull américain, ou l’identification réciproque de l’homme au bétail dans les élevages pour les jeux d’arènes»
14 h 30 - Etienne Gangneron, vice-président de la FNSEA et éleveur de bovins viande en production biologique dans le Cher : «Evolutions des relations Homme - animaux : les éleveurs engagés»
15 h - Henri Sabarot, président de la Fédération départementale des chasseurs de la Gironde, Président du Conseil d’administration de l’ONCFS, vice-président de la Région Grande Aquitaine : «La culture de la chasse et la ruralité»
15 h 30 - François Zumbiehl, agrégé de lettres classiques, docteur en anthropologie culturelle, écrivain, ancien conseiller culturel à l’ambassade de France en Espagne, directeur culturel de l’Union latine (2004) : «Le torero et le toro ; l’amour de l’adversaire»
16 h - Joël Pon, psychiatre, écrivain : « L’instrumentalisation de l’enfant par l’idéologie animaliste, et le rôle formateur de la violence canalisée dans les contes et dans la vie»
Vie et mort éthique des animaux dans les sociétés modernes
16h30 à 18h30 - Les représentants de diverses filières touchant à l’élevage, à l’utilisation des animaux dans le cadre de l’alimentation, de la chasse et du spectacle apporteront leur témoignage.
18h30 - Conclusions présentées par le sénateur Jean-Louis Carrère
19h15 - Un buffet « Esprit du Sud » (non végan) sera servi salle René Coty

INSCRIPTION AU COLLOQUE
Les personnes désireuses d’assister au colloque, dans la limite des places disponibles, devront se faire accréditer au plus tard avant le 30 septembre

Mon Mail:

Objet : Rép : Colloque au Sénat le 04 Octobre de 10.00 à 16.00 heures l' animal au regard de l' éthique et du droit

Messieurs et mesdames,

J’adhère tout à fait aux mots de M. Jean P . Je dois ajouter qu’en cette journée mondiale des animaux, date peut être pas si fortuite que ça, il y a de quoi être choqué que ceux que l’on paie pour garantir notre morale démocratique invitent des personnages connus pour contredire l’éthique la plus élémentaire.

Est-ce que la mafia des cruels que vous avez invités au Senat est compatible avec la démocratie? Je ne le pense pas, car ils ne représentent qu’eux-mêmes et pas la majorité des français.
Surtout qu’il faut bien regarder la verité en face: lorsque les gens savent la souffrance infligée aux animaux, ça les rend un peu plus conscients de leur responsabilité et beaucoup changent de point de vue, et certains de comportement.
L’hostilité envers les barbares « banals » de notre monde grimpe. Plus de 70% contre la corrida, autant contre la chasse qui tue des millions d’animaux traqués chez eux et aussi incidemment des hommes, des enfants en promenade. Peu à peu l’elevage est reconnu comme ignoble, sadique, insupportable pour les malheureux veritables martyrs de notre temps, les animaux reifiés et torturés et ce malgré la loi. Beaucoup reduisent aussi leur consommation de produits animaux pour la planete, sans compter la santé.
Partout, en tous temps, il y a des gens qui abusent de leur pouvoir sur les faibles et qui rencontrent certaines oppositions mais aussi des complicités qui, souvent, empêchent tout progrés humain.
Parfois, on a la chance que les tyrans soient mis en echec. Mais la lutte pour l’humanisation des humains est difficile, jamais acquise definitivement. Et là, ça arrange bien des gens de ne pas renoncer à la jouissance bestiale d’autant que contre les animaux, tout le monde est de gré ou de force, complices...Ne serait ce qu’en payant avec nos impôts ce qui subventionne nos indignités comme l’elevage, la recherche sur animaux et même des tortures sans alibi comme la corrida et indirectement la chasse.
Aussi vous gagnerez peut etre encore un certain temps. Dur de combattre l'addiction perverse et l’avilissement dans la boue pulsionnelle, en psychanalyse, on connait ça comme le pire ennemi de l'individu, au final.

Mais ce qui est certain, c’est que les Justes ne se tairont jamais et seront toujours oeil de Caïn, mouches du coche, empêcheurs de nuire en rond, gêneurs, et si vous nous dites integristes, extremistes, nous savons bien que les seuls fanatiques sont ceux qui prônent la superiorité illimitée et par definition metaphysique, des hommes sur les animaux en croyant que l’homme est une sorte de Dieu à qui tout vivant est sacrifiable à merci.
« L’humanisme forcené me rend très pessimiste quant à l’avenir de l’humanité et du monde » Levy-Strauss lors d’une interview à Guillaume Durand.
Je souscris.


Salutations distinguées,

Josette Benchetrit,
Psychologue et psychanalyste lacanienne.

===================

Le 3 oct. 2016 à 16:04, Jean P a écrit :

Madame la Sénatrice, Monsieur le Sénateur,

Je suis très étonné du fait que votre institution organise le 4 octobre un colloque dénommé « L’HOMME ET LES ANIMAUX : VERS UN CONFLIT DE GÉNÉRATION » entièrement à charge contre les protecteurs des animaux. Ce colloque, inauguré par le Président du sénat, donne la parole à tous ceux qui contribuent à la souffrance animale : les associations taurines, la FNSEA, les chasseurs, les intellectuels pro-corridas. Selon vous, les pro animaux prôneraient « une idéologie de tendance globalisante sinon totalitaire », « forgée dans les milieux urbains et ignorante des réalités du monde rural ».

Vous incarnez la représentation nationale. Aussi nous souhaiterions que votre illustre organisation propose des débats contradictoires et démocratiques et ne soit pas le porte-voix de conceptions dépassées, arque-boutées sur la vision d’un homme supérieur à la nature et qui en jouit selon son plaisir. Ces opinions sont destructrices pour les animaux et sans avenir non plus pour l’homme.

Je vous prie de recevoir, Madame la Sénatrice, Monsieur le Sénateur, mes salutations distinguées.
J. P.


 

Voir les commentaires

Triste humain de Kiloubi, chat bleu russe. L'art de remercier sans humilier.

25 Septembre 2016, 06:54am

Publié par Jo Benchetrit

Ce n'est pas Kiloubi, mais un chat bleu russe comme lui.

Ce n'est pas Kiloubi, mais un chat bleu russe comme lui.

J'ai sauvé un chat gris russe, perdu, appelé aussi bleu russe , sans le prendre chez moi, car j'ai atteint le chiffre maximum de 5 chats chez moi, et ça donne tellement de travail..que je me suis conseillée de ne pas depasser ce chiffre en appartement si je veux continuer à vivre à peu près normalement. En fait, je m'etais  limitée à 3 chats, mais lorsque ces pauvres betes vous supplient de les prendre comme mon n° 2 et n° 5, c'est impossible de ne pas craquer.
En  nourrissant Kiloubi dans la rue 2 mois d'été, je lui ai épargné la nécessité d'errer.

J'ai été très malade durant toute cette periode et pourtant je n'ai pas manqué une seule fois, y compris en me demandant si j'aurais la force de traverser la rue sans m'effondrer. Heureusement, j'avais fait des provision de boites de pâtée car là, je n'aurais pas pu.


Pourtant, quand j'ai retrouvé ses maitres, ils furent plutôt froids, puis carrement infects et ne me proposèrent même pas de me dédommager. La femme m'a même engueulé: "je ne vous ai pas demandé de le nourrir".
Mais elle ne sait pas que son chat serait mort de maladie ou ecrasé s'il n'avait pas eu à manger et de l'eau fraiche en permanence, mort dans des souffrances terribles comme les 9/10eme des chats des rues? Ces gens sont certainement riches, pourtant, selon la profession du monsieur (ingenieur conseil avec un CV grand comme le bras, ça gagne sans doute dans les 10.000 euros/mois).

Leur fille qui avait passé une annonce pour le retrouver a un visage mélancolique, beau mais énigmatique, regard fermé. D'où vient cette tristesse? De son enfance avec des parents si peu affectifs? En tous cas, elle ne vaut pas mieux car elle ne m'a pas non plus témoigné de reconnaissance.

Personnellement, j'aurais proposé une grosse récompense pour retrouver mon chat. Et j'aurais donné à cette personne sans attendre qu'elle le demande, afin de ne pas l'humilier, une caisse de boites de nourriture.

Moi, j'aurais évidemment refusé toute recompense mais le proposer  est une question de tact et d’éducation. Ces personnes d'origine Swis selon leur nom, sont assez bourges vu le metier du maitre du chat gris. Ils devraient logiquement être moins goujats, plus policés. Mais chez eux, jai cru à une inhibition. Vu leur comportement, ça me semble plus grave encore.

D'où vient cette cassure en eux? Cette fermeture? Ont-ils souffert tellement que l'autre est devenu l'ennemi? De quel malheur ont-ils hérité?

Voilà que je peux faire penser leur trouver des excuses! En tous cas, je cherche à comprendre. car pour moi, ce sont des OVNIS. Mais aussi des humains pathétiques.

J'avais retrouvé une chatte d'une dame non instruite et pourtant bien plus delicate et de meilleure éducation. C'est une femme de ménage portugaise.

Elle m'avait offert une bouteille de porto que j'ai refusé car je ne fais pas ça pour autre chose que mon incapacité à voir souffrir sans aider.

Ce que je fais, tout le monde devrait le faire, quoi!


Mais elle a fait le geste et, après le mal que je m’étais donné pour la retrouver car le tatouage n’était pas à son nom, j'en ai été contente. Comme quoi, le tact, ce n'est pas une question de richesse.

Devant une telle muflerie, devant leur frigidité affective et leur manque de correction, pourles mettre devant leurs responsabilités et aussi pour leur donner une chance de se racheter et de reparer l'image donnée d'eux, je leur ai demandé par SMS qu'ils me donnent des boites pour les autres chats abandonnés ou perdus que je continue à nourrir et à faire stériliser avec ma retraite de psy fonctionnaire, pas très lourde. Et pour l'instant ils ont été tous adoptés par mes soins, dont 5 que j'ai pris par pitié, la rue ne leur réussissait pas du tout. Tout cela, c'est du boulot! de l’énergie et du temps...Et aussi de l'angoisse.
Vous ne me croirez pas. Ils ne m'ont pas répondu. Quelle honte pour eux, cete mauvaise education, cette indelicatesse, ce sans-gêne, cette mesquinerie.


A leur égard, j’hésite entre le mépris et la compassion. Car comment peut on devenir ainsi? Donc, à la colère se mêle la curiosité à la fois scientifique et affective de la psychologue. Pourquoi? J'ai senti chez cette femme aux aspects pourtant dessechés, et surtout dans le visage de sa fille non vue sinon en photo sur le net, une sorte de fracture. Est-ce que je me trompe?

Et à l'égard du chat, j'avoue être assez inquiète. Car j'ai vu chez eux bien peu de spontanéité envers lui.
ils ne m'ont pas rassurée quand, le 2° soir où ils ont tenté en vain de l’attraper, ils lui avaient donné 2 miettes d'un sachet de 100g et avait repris la fin du sachet en partant...Donc, quand je suis arrivée, le chat m'attendait pour être nourri.
ils n'avaient même pas pensé que leur chat devait avoir faim car il s'est échappé en voyant qu'on cherchait à le prendre, et les chats,dehors, ont peur de tout, y compris de leurs maitres. ils voient mal, en plus..

Mais des milliers chats non stérilisés sont abandonnés dans les rues, et se reproduisent à grand vitesse(un couple de chats=20.000 chats en 4 ans) condamnant les chatons à des morts abominables. . savez vous que 500.000 chats et chiens sont euthanasiés par an en France parce qu'on ne veut plus d'eux?

Kiloubi aura au moins un abri...et à manger et boire regulierement...enfin, s'ils y pensent.

J'espere qu'ils vont le steriliser car il n'est pas castré et se baladait, ce qui est très mal pour les minettes abandonnées du quartier.

Ce beau chat de race a été adopté en refuge à st maur qui ne semble pas avoir proposé de le castrer parce que pris trop jeune, mais quand même, ils auraient pu y revenir. Ils l'y ont recueilli , je reconnais que c'est très bien. Bizarre pour le reste.

J'ai trouvé cette expérience assez attristante, voyez vous, mais je ne ferais pas autrement si un autre chat ou lui-même se retrouvait sur mon site de nourrissage. Enfin, tant que je n'ai pas demenagé.

il faudrait bien qu'un jour, ceux qui croient pouvoir mépriser les autres se regardent en face et sachent en quoi ils sont , eux, bien petits.

Voir les commentaires

La mefiance envers les musulmans est-elle du racisme aujourd'hui? Preuves que non.

18 Septembre 2016, 11:54am

Publié par Jo Benchetrit

Il existe 2 terrorismes:

1)celui qu'on connait tous et qui tue directement.
2) Puis celui qui nous empêche de parler, voire de penser. celui-ci est complice du 1°. Il empeche la prevention ideologique indispensable. il abandonne les musulmans non terroristes aux mains de ceux-ci. il est notre tare française, celle du politiquement correct qui se croit bon et est en fait collabo. Ici, point de ce poids; Je cause comme il le faut pour pouvoir réflechir.
Excusez ma pretention, je cherche  à penser en essayant de ne pas trop m'embarrasser de ce qu'il convient de dire pour ne pas être taxé de racisme.

Une personne musulmane que je croise parfois et avec qui je sympathise m'a dit: "quand ils etaient petits, je ne laissais pas mes enfants jouer avec des arabes. Je suis raciste."
J'ai été un peu interloquée. Elle m'a expliqué qu'elle ne voulait pas de mauvaise influence et, du coup, elle est fière qu'avec son salaire de femme de ménage, elle ait eu des enfants qui ont des diplômes.  L'une est avocate, un autre ingénieur en informatique et ils n'auraient pas de velléité de faire sauter le pays qui les a nourris.
 Elle m'a dit aussi que quand elle retourne au Maroc où elle a une maison, sa famille voudrait la forcer à se voiler et que du coup, elle est mal vue car elle refuse.

Des integristes sonnent à sa porte pour demander de l'argent, ce qu'elle refuse et on l'espionne pour voir si elle fait le ramadan. Voilà ce que subissent les musulmans en France qui ne se sentent pas si libres que ça du fait des fachos integristes auxquels ils sont livrés.

Elle est furax contre les français pol cor qui justifient par leurs scrupules demagos  la perte de liberté imposée par les religieux. Elle fait le ramadan et c'est une affaire personnelle. N'a pas envie qu'on la contrôle.

Donc, les musulmans se méfient entre eux. ils savent comme vous et moi que  100% des terroristes sont musulmans. Pas tous des arabes, parfois des convertis. Pas tous deguisés car à present le mode d'ordre de daech est de se fondre dans la masse. J'ai peur de voir certains autrefois habillés en salafistes, se "deguiser"?  en costume  cravate  à present. j'en connais un qui m'interroge, un discret. Et aussi un autre, qui bosse dans un grand magasin., vraiment bien deguisé en "gentil" lui  aussi, même s'il a du mal à cacher sa haine plus d'1mn avec moi.

Une fois, j'ai vu sa jeune femme voilée en niqab, et depuis je ne l'ai plus revue. Sans doute n' a t elle pas le droit de sortir; il s'est mis en français bon teint depuis qq mois et est devenu très poli mais toujours distant. ils ont le profil, donc. Mais ça n eveut rien dire!

Donc pour les gens qui me guettent pour me dire raciste, je n'ai pas dit que 100 pour 100 des musulmans sont de daech. Mais daech, lui, vise l'adhesion de tous les musulmans et même des autres frustrés et sadiques  comme les jeunettes chretiennes en mal de mâles et qui sont fascinées par les tueurs qui leur font les yeux doux sur le Net.

En resumé, toute personne musulmane, convertie ou pas, est susceptible d'etre un tueur terroriste. Tout le monde les craint y compris les musulmans d'origine, qu'ils soient athées ou pas.

En france, il y a disons, 8 millions de musulmans. ça veut dire qu'environ  1 personne sur 10 est susceptible d'etre un  tueur teleguidé par daech, et je ne compte pas les millions de jeunes cons qui se font embrigader chaque jour par des sales types et qui se fichent   de savoir si les victimes qu'ils feront sont musulmanes ou pas, comme à Nice où bien des victimes etaient musulmanes le 14/7/2016, puisque les bons musulmans iront au paradis un peu plus tôt que prevu, mais ils y seront reçus avec les honneurs des martyrs. Donc, pas de culpabilité chez ces allumés.
Les non musulmans, ou les islamiques athés ou "hypocrithes" ,  c'est ecrit  sur le Saint Coran, iront brûler en enfer pour l'éternité et ça, chaque musulman y compris non Daech le lit plusieurs fois par jour.

Donc, en France 1 personne sur 10. et dans le monde? 1 milliard et demi  sur 7 milliards. ça donne 1 personne sur 5.
ce qui signifie que nous avons 1 personne sur 5 dans le monde qui peut virer terroriste.
En France, 1/10, c'est beaucoup, et encore c'est pour l'instant comme ça, mais on peut imaginer que ça va changer, augmenter.
Je n'ai pas de solution, à moins de faire en sorte que chaque musulman reparte dans son pays d'origine ou soit exilé dans un pays musulman. Et que nous  jouions comme le voudrait Trump, en nous barricadant en attendant des jours meilleurs car il n'a pas dit que ce serait un refus à vie. Ce   serait pourles non musulmans la seule façon d'etre en sécurité contre daech. En attendant le jour sa disparition où tout le monde pourra à nouveau se melanger allègrement. et je vois dejà nos retrouvailles: "I love you, tu m'as manqué . Mais nous avons gagné. Avec les efforts de tous ensemble! " Couscous et makrouds à tous pour fêter ça.

Mais ça ne se fera pas. Même la mère Le Pen  ne dirait pas ça.

De plus,ce serait livrer les musulmans courageux, athées ou pas,  que nous voudrions garder et qui sont de beaux exemples de resistance.
il n'y a donc pas de solution. On ne peut sacrifier les bons pour se debarrasser des minoritaires terroristes. Oui, minoritaires mais c'est suffisant pour nous pourrir la vie et pour qu'ils gagnent.Et alors, les musulmans resistants et nous, COUIC, à la casserole.

Les utilitaristes pourraient dire qu'il  vaut mieux alors risquer de sacrifier les quelques resistants pour sauver le plus grand nombre.  Au final, ils seront de toutes les façons pris par les assassins, comme mes amis de Charlie Hebdo. Zineb el Razaoui ne se fait aucune illusion, elle qui ne dort que 2 nuits de suite au même  endroit et doit errer avec 5 gardes du corps de par le monde. Zineb, je ne te connais pas mais je t'aime. Mais je n'aime pas ton col de fourrure, au fait!
Tu es prisonniere des monstres qui te poursuivent, mais tu es une femme merveilleuse et libre qui leur fait la nique. Nique oumouk, of course.

C'est pas optimiste mais je pousse la logique juqu'au bout. A eux de  nous le dire!

Ouvrons la cage aux zoiseaux qui veulent entrer chez nous, et notre pays sera de plus en plus effrayé, ce qui fera l'affaire des populistes..
Bon, c'est pas très optimiste et d'ors et dejà, on peut dire que  DAECH a réussi son coup: nous terroriser et nous faire nous mefier de tout le monde à la veille de nous gouverner, peut etre democratiquement comme Hitler, qui sait? nous sommes si cons qu'on serait bien capables de se laisser avoir à nouveau au nom de la liberté et de la democratie.
Belle vie promise aux generations qui naissent actuellement.

Ils pourront dire: Tu m'as conquis, je t'chador.

Zineb, ma belle, je te laisse la parole contre la connerie crasse par cet article queje vous recommande pour comprendre que la connerie demago,  c'est la collaboration, que les racistes, ce sont les  islamistes et pas moi:
 

Pour conclure avec des pourcentages, 100% des humains sont des dangers pour les animaux et pour eux-mêmes.
Il  faudrait donc se debarrasser des humains pour ... vivre  en securité. Pour cela, on devra sacrifier les hommes et femmes qui resistent à la  saloperie humaine. Dont moi.

Raisonnement absurde, n'ayez pas peur, je sais.
 
Mais c'est bien ce que diraient nos amies les bêtes si elles le pouvaient.

Voir les commentaires