Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Psychanalyse et animaux.

Scoop: les aficionados des corridas et les gens que ça dégoûtent ne sont pas de la même espèce!

6 Octobre 2016, 13:44pm

Publié par Jo Benchetrit

ON NE DOIT PAS FAIRE COMME SI CEUX QUI SUPPORTENT ET ENCOURAGENT CETTE PRATIQUE SONT DES INTERLOCUTEURS POSSIBLES PAR AILLEURS.

ON NE DOIT PAS FAIRE COMME SI CEUX QUI SUPPORTENT ET ENCOURAGENT CETTE PRATIQUE SONT DES INTERLOCUTEURS POSSIBLES PAR AILLEURS.

Si vous ne vous croyez pas de la même essence que ces psychopathes qui rient de leur victime, vous avez raison.

CEUX QUI FONT QUE LA CORRIDA EXISTE ET CEUX QUI LA COMBATTENT NE SE VALENT PAS. NOUS NE SOMMES PAS TOUS TOMBÉS DANS LA MARMITE DE POTION MAGIQUE QUI REND CON ET SALAUD AU NOM D'UNE PSEUDO TRADITION.

Il me serait impossible d’être amie avec un afioc. C'est la 1° chose que je demande à un inconnu avant de decider de vouloir ou pas en savoir plus sur lui.

Regardez bien cette photo mis en ligne par le COVAC, les vétérinaires anti-corridas, et dites moi si, à la place de ces spectateurs, vous auriez les mêmes réactions, à savoir rigoler devant un animal ensanglanté et agonisant, torturé jusqu'au bout grâce à vos deniers, et souffrant le martyr.

Si oui, inutile de faire une analyse chromosomique et génétique, nous ne sommes pas de la même espèce.

J'ai une impossibilité de m'identifier à cette race-là. Je ne vais pas vous mentir plus longtemps, ce n'est pas vrai. ce sont des humains comme vous et moi, aussi effrayante que soit cette revelation. Oui, l'homme est cet être débectant. Des gens comme Juppé, Sarkozy, Elisabeth Roudinesco, Veronique Samson, Jacques Weber, Elise Lucet, et plein d'autres, qui ont l'air à peu près convenables, qu'on les aime ou pas, sont de ceux-là.

Ce qui laisse à penser , c'est que ces ignobles personnages que l'on verrait bien en prison à la place de certains petits voleurs peut être, nous dirigent, nous distraient ou nous informent.

Comme le titre d'un journal petainiste, ils peuvent dire: Je suis partout.

Bon, je vous laisse méditer et, après tout, il y a peut être une différence organique quelque part entre eux et nous, pour que ce qui nous fait pleurer puisse amuser ces sadiques. Disant cela, je veux ignorer que la majorité des gens mangent de la viande, des produits animaux et au fond, s'en foutent.

On voit de tout et la majorité des européens a suivi les nazis. Certains, dans les pays de l'Est, ont participé au génocide avec une ferveur et un tel zele sadique que même les psychopathes nazis allemands en auraient été choqués!

Alors, il se peut que la minorité soit, elle, vraiment differente.

Non, ça serait trop beau...les ignominies des uns n’évitent pas aux autres d'avoir les leurs.

Je connais des défenseurs d'animaux qui mangent des poissons et même, c'est heureusement rare, des crustacés, animaux cuits vivants, mais pas de viande et souhaitent qu'on leur fiche la paix avec leurs incoherences!

Voir les commentaires

Lire un court et magnifique article de Jean Paul Richier.

5 Octobre 2016, 22:28pm

Publié par Jo Benchetrit

Ivre de toute-puissance, le fantoche André Viard se croit tout permis. Il demande une commission d’enquête sur le mouvement des anti cruauté envers les animaux !!! Qu'un aficionado ait intérêt à monter le pouvoir contre les résistants à la barbarie n’étonnera pas. Cependant, si cela etait fait, je pense que la mafia afioc aura montré que le pouvoir est pourri par ses accointances avec les bourreaux d'animaux.

Les bourreaux ont ils gagné?

Les bourreaux ont ils gagné?

Oui, c'est du moins eux qui tiennent le pouvoir en France. De Juppé à Sarko en passant par Hollande et tant d'autres, les avides de pouvoir sont soit des afiocs comme Juppé et Sarko, soit des complices neutres comme Hollande.

Le Senat en la personne de G.Larcher, (vétérinaire! alors que l'ordre des  vétérinaires vient de se positionner CONTRE la corrida!)  a accueilli les bourreaux d'animaux, le torturomaniaque André Viard en tête, chaleureusement.

Je lui  confierais pas un animal, moi.

Ivre de toute-puissance, le fantoche André Viard se croit tout permis. Il demande une commission d’enquête sur le mouvement animaliste (des anti cruauté envers les animaux )!!! Qu'un aficionado ait intérêt à monter le pouvoir contre les résistants à la barbarie n’étonnera pas.

Le sénat, plus surprenant,   a fait un bel accueil à la mafia tauromachique et d'autres tortionnaires d'animaux pour son colloque où l'argent public, une fois de plus, est detourné au profit de gens pas frequentables, des psychopathes de la pire espece( la nôtre...mais j'arrive pas à les croire humains).

A present,  je m'efface devant le travail de JP Richier, psychiatre qui met son talent, ses efforts  et ses connaissances au service du mouvement s'opposant à la barbarie des arènes. Vaut mieux aller le lire sur place, même si je n'ai  pas de sympathie pour Mediapart, mais bon, nobody is perfect! le très rigoureux Jean Paul R. a cru bon de publier là bas:

Voir les commentaires

Arielle Dombasle dit pourquoi elle ne mange pas de viande, video PETA. Végétarisme et éthique.

5 Octobre 2016, 13:18pm

Publié par Jo Benchetrit

2 mn de pure intelligence. Dommage qu'elle n'en parle pas plus dans ses nombreuses interventions à la radio et à la été.

Elle reprend là le souci de la responsabilité de chacun dans la souffrance animale et ne veut pas absorber l'autre animal mourant, torturé de A à Z , dont parle la 1° femme académicienne, M. Yourcenar. J’espère qu'elle est végétalienne.
Un végétalien sait que sa vie n'aura pas trop nui.
Un militant fera son possible pour que ce monde s’améliore.

Les végétaliens, végétariens ou végans sont victimes d'une segregation quasiment raciste.

Par exemple, le stand vegan d'une association de protection animale est interdite de la fête du..PAIN d'un bled de charentes, Lesignac! pas du STEAK mais du pain...ça en dit beaucoup sur le pouvoir des éleveurs.

Qq commentaires avant que les miens ne disparaissent, on sait jamais...:) :

Anonyme47566 5 octobre 2016 15:05

@Abel Guillemin Desolée, nous ne sommes qu'une seule chose: anti souffrance. le quinoa est une excellente source de proteines. Merci de m'y faire penser. ;)
Savez vous que sur la 6 ils ont fait un concours de crepes et celle quia gagné est la crêpe vegetalienne. Hum! Miam! trop bon...ne croyez pas qu'on ne se regale pas. Au contraire, on decouvre autre chose que la banalité gastro-ignominique. ce serait dommage de vous en priver.

Anonyme47566 5 octobre 2016 15:01

@jojopa ils ont peur des galetttes, lol, et aussi de tout progrès humain qui les ruinerait si les gens avaient les yeux ouverts et le coeur sensible. Helas, ce n'est pas le cas... donc les éleveurs pourront continuer à pleurer sur leur travail soi disant non rétribué (alors qu'ils fassent autre chose) pour mieux bouffer nos impôts à coup de subventions (c'est vegan, ça?).. Video et transparence: Qui n'a rien à cacher n'a pas peur de montrer ce qu'il fait. vu ce qu'il se passe, on peut en effet comprendre qu'ils n'aient pas envie qu'on sache.

Anonyme47566 5 octobre 2016 14:52

Decidement, notre monde semble s'orienter vers la direction: cruauté permise, voire obligatoire si on en juge par ce qui se fait en élevage de manière "normale". Et les anti cruauté? on les met à la poubelle. Si vous croyez que c'est un chemin pour un monde meilleur...

Abel Guillemin 5 octobre 2016 14:28

"Ces gens-là revendiquent tout et n’importe quoi, ils sont anti-tout, anti-viande, anti-lait, anti-blé, anti-gluten." truc de bobo chemise à carreaux mangeur de quinoa ; c'est sûr que des gens qui font toujours autant de manière pour tout quand il ne s'agit pas d'une allergie véritable prêtent surtout à sourire, mais c'est eux que ça regarde et si ça les amuse de se priver de tout.
Je vois pas pourquoi les deux ne pourraient pas coexister ; qu'ils vendent leur production végétalienne sur place sans prêcher, c'est tout à fait possible ; ceux que ça intéresse de goûter des "pâtisseries" sans oeufs, sans lait, sans beurre....etc pourront le faire, les autres n'auront qu'à passer leur chemin.

Voir les commentaires

Colloque anti-animaux scandaleux. Senat 4/10/16.« L’HOMME ET LES ANIMAUX : VERS UN CONFLIT DE CIVILISATION »

4 Octobre 2016, 06:20am

Publié par Jo Benchetrit

Les anti-animaux qui organisent ce colloque immoral avec nos deniers auraient-il peur de se savoir comme les autres animaux? Dieu est-il l'homme?

Les anti-animaux qui organisent ce colloque immoral avec nos deniers auraient-il peur de se savoir comme les autres animaux? Dieu est-il l'homme?

Ecrivez à vos senateurs pour protester contre ce colloque très violent envers les défenseurs des animaux, et pour cause, il est organisé par des taurins! En plein Sénat,  sur la lubie d'un senateur afioc, qui a ouvert les portes du Sénat à des pervers deshonorant notre pays,  contre 80% des français...c'est ça, la democratie? Sommes-nous une république bananière ?. Invités: juste des saloperies qui jouissent de la souffrance des animaux. Organisé par la poubelle qu'est l'ONCT et l' immondeUnion des Villes Taurines de France (UVTF)

les instructions pour ecrire sont là: https://www.animal-cross.org/cyberaction-urgente-4-octobre…/

Avec un "repas (non vegan)" et payé par nous, c'est une pic contre nous que de le préciser avec la connerie qui se veut ironique et qui n'est que CYNIQUE.

 
Avec un texte scandaleux=
"Au nom de la préoccupation légitime pour le bien-être animal, une idéologie de tendance globalisante sinon totalitaire, végane et antispéciste dans sa forme la plus radicale, vise à modifier la relation entre l’homme et les animaux, ainsi que la place que chacun d’eux occupe dans notre société, conformément aux valeurs que notre civilisation, fondée sur l’humanisme, a héritées de la pensée judéo-chrétienne et gréco-latine.

Selon cette nouvelle idéologie, il n’existe aucune hiérarchie ni distinction entre l’homme et les animaux : entre tous doit régner une équivalence de fait et de droit, ce qui exclut toute exploitation des animaux par l’homme, qu’il s’agisse de leur consommation, des traditions et des pratiques culturelles ou religieuses, et même de la recherche scientifique au bénéfice de l’humanité.
Cette idéologie, forgée dans les milieux urbains et ignorante des réalités du monde rural, présente un danger évident pour l’élevage, l’agriculture, l’industrie alimentaire et de l’habillement, les activités de loisir ou les traditions culturelles.
Face aux réglementations de plus en plus coercitives que cette idéologie parvient à imposer dans de nombreux domaines en s’appuyant sur des campagnes agressives voire discriminatoires, il apparaît indispensable de mener une réflexion globale au travers d’une approche politique, juridique, philosophique et anthropologique.
Il convient en particulier :
de définir les valeurs qui doivent régir les relations entre l’Homme et les animaux, et d’établir des garde-fous afin que la préoccupation pour le bien-être animal ne puisse prendre le pas sur les libertés et les droits de l’Homme ; d’analyser la richesse et la variété des relations avec les animaux sauvages, non apprivoisés ou domestiques, telles qu’elles sont à l’oeuvre dans les différentes pratiques d’élevage, de chasse et de pêche, et dans les traditions culturelles ; d’identifier les raisons pour lesquelles la culture et l’éthique rendent acceptable la mort d’un animal dans le respect de sa nature.
Tels sont les sujets qui seront abordés lors du colloque «L’Homme et les animaux : vers un conflit de civilisations ?» organisé au Palais du Luxembourg le 4 octobre prochain par l’ONCT avec le soutien de l’UVTF.

Organisé le 4 octobre 2016 au Palais du Luxembourg Salle Monnerville
Inauguré par le Président du Sénat, Gérard Larcher qui en exposera les thématiques.
Parrainé par le Sénateur des Landes, Jean-Louis Carrère qui en présentera les conclusions.

PROGRAMME
9h15
Accueil des participants salle Monnerville par le sénateur Jean-Louis Carrère
9h30
Introduction du colloque par le Président du Sénat, Gérard Larcher qui en exposera les thématiques.
Contributions
L’animal au regard de l’éthique et du droit
10h - André Viard, président de l’Observatoire National des Cultures Taurines, juriste, auteur, éditeur, matador de toros : «Aux sources du conflit»
10h30 - Jean-Pierre Digard, ethnologue et anthropologue, directeur de recherche émérite au CNRS, spécialiste de la domestication des animaux et membre de l’Académie d’Agriculture : «Les animaux dans le Code civil : entre meubles et personnes»
11h - Francis Wolff, philosophe, professeur émérite à l’École normale supérieure de la rue d’Ulm : «L’animal n’existe pas. Quelles conséquences pour les hommes ?»
11h30 - Reynald Ottenhof, juriste, professeur émérite à l’Université de Nantes :
«Le droit des minorités culturelles dans le cadre européen»
12h - Bernard Traimond, professeur émérite d’anthropologie à l’Université Victor Segalen Bordeaux 2, membre correspondant de la Real Academia de Ciencias Politicas y Morales de Madrid : «Les relations aux animaux dans les Landes : les alouettes et les vaches»

PAUSE DÉJEUNER

Animaux, ruralité et traditions culturelles
14h - Frédéric Saumade, professeur d’anthropologie sociale à l’Université de Provence et membre de l’Institut d’ethnologie méditerranéenne, européenne et comparative (IDEMEC) d’Aix-en-Provence : «Du biòu camarguais au bucking bull américain, ou l’identification réciproque de l’homme au bétail dans les élevages pour les jeux d’arènes»
14 h 30 - Etienne Gangneron, vice-président de la FNSEA et éleveur de bovins viande en production biologique dans le Cher : «Evolutions des relations Homme - animaux : les éleveurs engagés»
15 h - Henri Sabarot, président de la Fédération départementale des chasseurs de la Gironde, Président du Conseil d’administration de l’ONCFS, vice-président de la Région Grande Aquitaine : «La culture de la chasse et la ruralité»
15 h 30 - François Zumbiehl, agrégé de lettres classiques, docteur en anthropologie culturelle, écrivain, ancien conseiller culturel à l’ambassade de France en Espagne, directeur culturel de l’Union latine (2004) : «Le torero et le toro ; l’amour de l’adversaire»
16 h - Joël Pon, psychiatre, écrivain : « L’instrumentalisation de l’enfant par l’idéologie animaliste, et le rôle formateur de la violence canalisée dans les contes et dans la vie»
Vie et mort éthique des animaux dans les sociétés modernes
16h30 à 18h30 - Les représentants de diverses filières touchant à l’élevage, à l’utilisation des animaux dans le cadre de l’alimentation, de la chasse et du spectacle apporteront leur témoignage.
18h30 - Conclusions présentées par le sénateur Jean-Louis Carrère
19h15 - Un buffet « Esprit du Sud » (non végan) sera servi salle René Coty

INSCRIPTION AU COLLOQUE
Les personnes désireuses d’assister au colloque, dans la limite des places disponibles, devront se faire accréditer au plus tard avant le 30 septembre

Ecrivez à vos senateurs pour protester contre ce colloque très violent envers les défenseurs des animaux, et pour cause, il est organisé par des taurins! En plein Sénat,  sur la lubie d'un senateur afioc, qui a ouvert les portes du Sénat à des pervers deshonorant notre pays,  contre 80% des français...c'est ça, la democratie? Sommes-nous une république bananière ?. Invités: juste des saloperies qui jouissent de la souffrance des animaux. Organisé par la poubelle qu'est l'ONCT et l' immondeUnion des Villes Taurines de France (UVTF)

les instructions pour ecrire sont là: https://www.animal-cross.org/cyberaction-urgente-4-octobre…/

Avec un "repas (non vegan)" et payé par nous, c'est une pic contre nous que de le préciser avec la connerie qui se veut ironique et qui n'est que CYNIQUE.

 
Avec un texte scandaleux=
"Au nom de la préoccupation légitime pour le bien-être animal, une idéologie de tendance globalisante sinon totalitaire, végane et antispéciste dans sa forme la plus radicale, vise à modifier la relation entre l’homme et les animaux, ainsi que la place que chacun d’eux occupe dans notre société, conformément aux valeurs que notre civilisation, fondée sur l’humanisme, a héritées de la pensée judéo-chrétienne et gréco-latine.

Selon cette nouvelle idéologie, il n’existe aucune hiérarchie ni distinction entre l’homme et les animaux : entre tous doit régner une équivalence de fait et de droit, ce qui exclut toute exploitation des animaux par l’homme, qu’il s’agisse de leur consommation, des traditions et des pratiques culturelles ou religieuses, et même de la recherche scientifique au bénéfice de l’humanité.
Cette idéologie, forgée dans les milieux urbains et ignorante des réalités du monde rural, présente un danger évident pour l’élevage, l’agriculture, l’industrie alimentaire et de l’habillement, les activités de loisir ou les traditions culturelles.
Face aux réglementations de plus en plus coercitives que cette idéologie parvient à imposer dans de nombreux domaines en s’appuyant sur des campagnes agressives voire discriminatoires, il apparaît indispensable de mener une réflexion globale au travers d’une approche politique, juridique, philosophique et anthropologique.
Il convient en particulier :
de définir les valeurs qui doivent régir les relations entre l’Homme et les animaux, et d’établir des garde-fous afin que la préoccupation pour le bien-être animal ne puisse prendre le pas sur les libertés et les droits de l’Homme ; d’analyser la richesse et la variété des relations avec les animaux sauvages, non apprivoisés ou domestiques, telles qu’elles sont à l’oeuvre dans les différentes pratiques d’élevage, de chasse et de pêche, et dans les traditions culturelles ; d’identifier les raisons pour lesquelles la culture et l’éthique rendent acceptable la mort d’un animal dans le respect de sa nature.
Tels sont les sujets qui seront abordés lors du colloque «L’Homme et les animaux : vers un conflit de civilisations ?» organisé au Palais du Luxembourg le 4 octobre prochain par l’ONCT avec le soutien de l’UVTF.

Organisé le 4 octobre 2016 au Palais du Luxembourg Salle Monnerville
Inauguré par le Président du Sénat, Gérard Larcher qui en exposera les thématiques.
Parrainé par le Sénateur des Landes, Jean-Louis Carrère qui en présentera les conclusions.

PROGRAMME
9h15
Accueil des participants salle Monnerville par le sénateur Jean-Louis Carrère
9h30
Introduction du colloque par le Président du Sénat, Gérard Larcher qui en exposera les thématiques.
Contributions
L’animal au regard de l’éthique et du droit
10h - André Viard, président de l’Observatoire National des Cultures Taurines, juriste, auteur, éditeur, matador de toros : «Aux sources du conflit»
10h30 - Jean-Pierre Digard, ethnologue et anthropologue, directeur de recherche émérite au CNRS, spécialiste de la domestication des animaux et membre de l’Académie d’Agriculture : «Les animaux dans le Code civil : entre meubles et personnes»
11h - Francis Wolff, philosophe, professeur émérite à l’École normale supérieure de la rue d’Ulm : «L’animal n’existe pas. Quelles conséquences pour les hommes ?»
11h30 - Reynald Ottenhof, juriste, professeur émérite à l’Université de Nantes :
«Le droit des minorités culturelles dans le cadre européen»
12h - Bernard Traimond, professeur émérite d’anthropologie à l’Université Victor Segalen Bordeaux 2, membre correspondant de la Real Academia de Ciencias Politicas y Morales de Madrid : «Les relations aux animaux dans les Landes : les alouettes et les vaches»

PAUSE DÉJEUNER

Animaux, ruralité et traditions culturelles
14h - Frédéric Saumade, professeur d’anthropologie sociale à l’Université de Provence et membre de l’Institut d’ethnologie méditerranéenne, européenne et comparative (IDEMEC) d’Aix-en-Provence : «Du biòu camarguais au bucking bull américain, ou l’identification réciproque de l’homme au bétail dans les élevages pour les jeux d’arènes»
14 h 30 - Etienne Gangneron, vice-président de la FNSEA et éleveur de bovins viande en production biologique dans le Cher : «Evolutions des relations Homme - animaux : les éleveurs engagés»
15 h - Henri Sabarot, président de la Fédération départementale des chasseurs de la Gironde, Président du Conseil d’administration de l’ONCFS, vice-président de la Région Grande Aquitaine : «La culture de la chasse et la ruralité»
15 h 30 - François Zumbiehl, agrégé de lettres classiques, docteur en anthropologie culturelle, écrivain, ancien conseiller culturel à l’ambassade de France en Espagne, directeur culturel de l’Union latine (2004) : «Le torero et le toro ; l’amour de l’adversaire»
16 h - Joël Pon, psychiatre, écrivain : « L’instrumentalisation de l’enfant par l’idéologie animaliste, et le rôle formateur de la violence canalisée dans les contes et dans la vie»
Vie et mort éthique des animaux dans les sociétés modernes
16h30 à 18h30 - Les représentants de diverses filières touchant à l’élevage, à l’utilisation des animaux dans le cadre de l’alimentation, de la chasse et du spectacle apporteront leur témoignage.
18h30 - Conclusions présentées par le sénateur Jean-Louis Carrère
19h15 - Un buffet « Esprit du Sud » (non végan) sera servi salle René Coty

INSCRIPTION AU COLLOQUE
Les personnes désireuses d’assister au colloque, dans la limite des places disponibles, devront se faire accréditer au plus tard avant le 30 septembre

Mon Mail:

Objet : Rép : Colloque au Sénat le 04 Octobre de 10.00 à 16.00 heures l' animal au regard de l' éthique et du droit

Messieurs et mesdames,

J’adhère tout à fait aux mots de M. Jean P . Je dois ajouter qu’en cette journée mondiale des animaux, date peut être pas si fortuite que ça, il y a de quoi être choqué que ceux que l’on paie pour garantir notre morale démocratique invitent des personnages connus pour contredire l’éthique la plus élémentaire.

Est-ce que la mafia des cruels que vous avez invités au Senat est compatible avec la démocratie? Je ne le pense pas, car ils ne représentent qu’eux-mêmes et pas la majorité des français.
Surtout qu’il faut bien regarder la verité en face: lorsque les gens savent la souffrance infligée aux animaux, ça les rend un peu plus conscients de leur responsabilité et beaucoup changent de point de vue, et certains de comportement.
L’hostilité envers les barbares « banals » de notre monde grimpe. Plus de 70% contre la corrida, autant contre la chasse qui tue des millions d’animaux traqués chez eux et aussi incidemment des hommes, des enfants en promenade. Peu à peu l’elevage est reconnu comme ignoble, sadique, insupportable pour les malheureux veritables martyrs de notre temps, les animaux reifiés et torturés et ce malgré la loi. Beaucoup reduisent aussi leur consommation de produits animaux pour la planete, sans compter la santé.
Partout, en tous temps, il y a des gens qui abusent de leur pouvoir sur les faibles et qui rencontrent certaines oppositions mais aussi des complicités qui, souvent, empêchent tout progrés humain.
Parfois, on a la chance que les tyrans soient mis en echec. Mais la lutte pour l’humanisation des humains est difficile, jamais acquise definitivement. Et là, ça arrange bien des gens de ne pas renoncer à la jouissance bestiale d’autant que contre les animaux, tout le monde est de gré ou de force, complices...Ne serait ce qu’en payant avec nos impôts ce qui subventionne nos indignités comme l’elevage, la recherche sur animaux et même des tortures sans alibi comme la corrida et indirectement la chasse.
Aussi vous gagnerez peut etre encore un certain temps. Dur de combattre l'addiction perverse et l’avilissement dans la boue pulsionnelle, en psychanalyse, on connait ça comme le pire ennemi de l'individu, au final.

Mais ce qui est certain, c’est que les Justes ne se tairont jamais et seront toujours oeil de Caïn, mouches du coche, empêcheurs de nuire en rond, gêneurs, et si vous nous dites integristes, extremistes, nous savons bien que les seuls fanatiques sont ceux qui prônent la superiorité illimitée et par definition metaphysique, des hommes sur les animaux en croyant que l’homme est une sorte de Dieu à qui tout vivant est sacrifiable à merci.
« L’humanisme forcené me rend très pessimiste quant à l’avenir de l’humanité et du monde » Levy-Strauss lors d’une interview à Guillaume Durand.
Je souscris.


Salutations distinguées,

Josette Benchetrit,
Psychologue et psychanalyste lacanienne.

===================

Le 3 oct. 2016 à 16:04, Jean P a écrit :

Madame la Sénatrice, Monsieur le Sénateur,

Je suis très étonné du fait que votre institution organise le 4 octobre un colloque dénommé « L’HOMME ET LES ANIMAUX : VERS UN CONFLIT DE GÉNÉRATION » entièrement à charge contre les protecteurs des animaux. Ce colloque, inauguré par le Président du sénat, donne la parole à tous ceux qui contribuent à la souffrance animale : les associations taurines, la FNSEA, les chasseurs, les intellectuels pro-corridas. Selon vous, les pro animaux prôneraient « une idéologie de tendance globalisante sinon totalitaire », « forgée dans les milieux urbains et ignorante des réalités du monde rural ».

Vous incarnez la représentation nationale. Aussi nous souhaiterions que votre illustre organisation propose des débats contradictoires et démocratiques et ne soit pas le porte-voix de conceptions dépassées, arque-boutées sur la vision d’un homme supérieur à la nature et qui en jouit selon son plaisir. Ces opinions sont destructrices pour les animaux et sans avenir non plus pour l’homme.

Je vous prie de recevoir, Madame la Sénatrice, Monsieur le Sénateur, mes salutations distinguées.
J. P.


 

Voir les commentaires

Triste humain de Kiloubi, chat bleu russe. L'art de remercier sans humilier.

25 Septembre 2016, 06:54am

Publié par Jo Benchetrit

Ce n'est pas Kiloubi, mais un chat bleu russe comme lui.

Ce n'est pas Kiloubi, mais un chat bleu russe comme lui.

J'ai sauvé un chat gris russe, perdu, appelé aussi bleu russe , sans le prendre chez moi, car j'ai atteint le chiffre maximum de 5 chats chez moi, et ça donne tellement de travail..que je me suis conseillée de ne pas depasser ce chiffre en appartement si je veux continuer à vivre à peu près normalement. En fait, je m'etais  limitée à 3 chats, mais lorsque ces pauvres betes vous supplient de les prendre comme mon n° 2 et n° 5, c'est impossible de ne pas craquer.
En  nourrissant Kiloubi dans la rue 2 mois d'été, je lui ai épargné la nécessité d'errer.

J'ai été très malade durant toute cette periode et pourtant je n'ai pas manqué une seule fois, y compris en me demandant si j'aurais la force de traverser la rue sans m'effondrer. Heureusement, j'avais fait des provision de boites de pâtée car là, je n'aurais pas pu.


Pourtant, quand j'ai retrouvé ses maitres, ils furent plutôt froids, puis carrement infects et ne me proposèrent même pas de me dédommager. La femme m'a même engueulé: "je ne vous ai pas demandé de le nourrir".
Mais elle ne sait pas que son chat serait mort de maladie ou ecrasé s'il n'avait pas eu à manger et de l'eau fraiche en permanence, mort dans des souffrances terribles comme les 9/10eme des chats des rues? Ces gens sont certainement riches, pourtant, selon la profession du monsieur (ingenieur conseil avec un CV grand comme le bras, ça gagne sans doute dans les 10.000 euros/mois).

Leur fille qui avait passé une annonce pour le retrouver a un visage mélancolique, beau mais énigmatique, regard fermé. D'où vient cette tristesse? De son enfance avec des parents si peu affectifs? En tous cas, elle ne vaut pas mieux car elle ne m'a pas non plus témoigné de reconnaissance.

Personnellement, j'aurais proposé une grosse récompense pour retrouver mon chat. Et j'aurais donné à cette personne sans attendre qu'elle le demande, afin de ne pas l'humilier, une caisse de boites de nourriture.

Moi, j'aurais évidemment refusé toute recompense mais le proposer  est une question de tact et d’éducation. Ces personnes d'origine Swis selon leur nom, sont assez bourges vu le metier du maitre du chat gris. Ils devraient logiquement être moins goujats, plus policés. Mais chez eux, jai cru à une inhibition. Vu leur comportement, ça me semble plus grave encore.

D'où vient cette cassure en eux? Cette fermeture? Ont-ils souffert tellement que l'autre est devenu l'ennemi? De quel malheur ont-ils hérité?

Voilà que je peux faire penser leur trouver des excuses! En tous cas, je cherche à comprendre. car pour moi, ce sont des OVNIS. Mais aussi des humains pathétiques.

J'avais retrouvé une chatte d'une dame non instruite et pourtant bien plus delicate et de meilleure éducation. C'est une femme de ménage portugaise.

Elle m'avait offert une bouteille de porto que j'ai refusé car je ne fais pas ça pour autre chose que mon incapacité à voir souffrir sans aider.

Ce que je fais, tout le monde devrait le faire, quoi!


Mais elle a fait le geste et, après le mal que je m’étais donné pour la retrouver car le tatouage n’était pas à son nom, j'en ai été contente. Comme quoi, le tact, ce n'est pas une question de richesse.

Devant une telle muflerie, devant leur frigidité affective et leur manque de correction, pourles mettre devant leurs responsabilités et aussi pour leur donner une chance de se racheter et de reparer l'image donnée d'eux, je leur ai demandé par SMS qu'ils me donnent des boites pour les autres chats abandonnés ou perdus que je continue à nourrir et à faire stériliser avec ma retraite de psy fonctionnaire, pas très lourde. Et pour l'instant ils ont été tous adoptés par mes soins, dont 5 que j'ai pris par pitié, la rue ne leur réussissait pas du tout. Tout cela, c'est du boulot! de l’énergie et du temps...Et aussi de l'angoisse.
Vous ne me croirez pas. Ils ne m'ont pas répondu. Quelle honte pour eux, cete mauvaise education, cette indelicatesse, ce sans-gêne, cette mesquinerie.


A leur égard, j’hésite entre le mépris et la compassion. Car comment peut on devenir ainsi? Donc, à la colère se mêle la curiosité à la fois scientifique et affective de la psychologue. Pourquoi? J'ai senti chez cette femme aux aspects pourtant dessechés, et surtout dans le visage de sa fille non vue sinon en photo sur le net, une sorte de fracture. Est-ce que je me trompe?

Et à l'égard du chat, j'avoue être assez inquiète. Car j'ai vu chez eux bien peu de spontanéité envers lui.
ils ne m'ont pas rassurée quand, le 2° soir où ils ont tenté en vain de l’attraper, ils lui avaient donné 2 miettes d'un sachet de 100g et avait repris la fin du sachet en partant...Donc, quand je suis arrivée, le chat m'attendait pour être nourri.
ils n'avaient même pas pensé que leur chat devait avoir faim car il s'est échappé en voyant qu'on cherchait à le prendre, et les chats,dehors, ont peur de tout, y compris de leurs maitres. ils voient mal, en plus..

Mais des milliers chats non stérilisés sont abandonnés dans les rues, et se reproduisent à grand vitesse(un couple de chats=20.000 chats en 4 ans) condamnant les chatons à des morts abominables. . savez vous que 500.000 chats et chiens sont euthanasiés par an en France parce qu'on ne veut plus d'eux?

Kiloubi aura au moins un abri...et à manger et boire regulierement...enfin, s'ils y pensent.

J'espere qu'ils vont le steriliser car il n'est pas castré et se baladait, ce qui est très mal pour les minettes abandonnées du quartier.

Ce beau chat de race a été adopté en refuge à st maur qui ne semble pas avoir proposé de le castrer parce que pris trop jeune, mais quand même, ils auraient pu y revenir. Ils l'y ont recueilli , je reconnais que c'est très bien. Bizarre pour le reste.

J'ai trouvé cette expérience assez attristante, voyez vous, mais je ne ferais pas autrement si un autre chat ou lui-même se retrouvait sur mon site de nourrissage. Enfin, tant que je n'ai pas demenagé.

il faudrait bien qu'un jour, ceux qui croient pouvoir mépriser les autres se regardent en face et sachent en quoi ils sont , eux, bien petits.

Voir les commentaires

La mefiance envers les musulmans est-elle du racisme aujourd'hui? Preuves que non.

18 Septembre 2016, 11:54am

Publié par Jo Benchetrit

Il existe 2 terrorismes:

1)celui qu'on connait tous et qui tue directement.
2) Puis celui qui nous empêche de parler, voire de penser. celui-ci est complice du 1°. Il empeche la prevention ideologique indispensable. il abandonne les musulmans non terroristes aux mains de ceux-ci. il est notre tare française, celle du politiquement correct qui se croit bon et est en fait collabo. Ici, point de ce poids; Je cause comme il le faut pour pouvoir réflechir.
Excusez ma pretention, je cherche  à penser en essayant de ne pas trop m'embarrasser de ce qu'il convient de dire pour ne pas être taxé de racisme.

Une personne musulmane que je croise parfois et avec qui je sympathise m'a dit: "quand ils etaient petits, je ne laissais pas mes enfants jouer avec des arabes. Je suis raciste."
J'ai été un peu interloquée. Elle m'a expliqué qu'elle ne voulait pas de mauvaise influence et, du coup, elle est fière qu'avec son salaire de femme de ménage, elle ait eu des enfants qui ont des diplômes.  L'une est avocate, un autre ingénieur en informatique et ils n'auraient pas de velléité de faire sauter le pays qui les a nourris.
 Elle m'a dit aussi que quand elle retourne au Maroc où elle a une maison, sa famille voudrait la forcer à se voiler et que du coup, elle est mal vue car elle refuse.

Des integristes sonnent à sa porte pour demander de l'argent, ce qu'elle refuse et on l'espionne pour voir si elle fait le ramadan. Voilà ce que subissent les musulmans en France qui ne se sentent pas si libres que ça du fait des fachos integristes auxquels ils sont livrés.

Elle est furax contre les français pol cor qui justifient par leurs scrupules demagos  la perte de liberté imposée par les religieux. Elle fait le ramadan et c'est une affaire personnelle. N'a pas envie qu'on la contrôle.

Donc, les musulmans se méfient entre eux. ils savent comme vous et moi que  100% des terroristes sont musulmans. Pas tous des arabes, parfois des convertis. Pas tous deguisés car à present le mode d'ordre de daech est de se fondre dans la masse. J'ai peur de voir certains autrefois habillés en salafistes, se "deguiser"?  en costume  cravate  à present. j'en connais un qui m'interroge, un discret. Et aussi un autre, qui bosse dans un grand magasin., vraiment bien deguisé en "gentil" lui  aussi, même s'il a du mal à cacher sa haine plus d'1mn avec moi.

Une fois, j'ai vu sa jeune femme voilée en niqab, et depuis je ne l'ai plus revue. Sans doute n' a t elle pas le droit de sortir; il s'est mis en français bon teint depuis qq mois et est devenu très poli mais toujours distant. ils ont le profil, donc. Mais ça n eveut rien dire!

Donc pour les gens qui me guettent pour me dire raciste, je n'ai pas dit que 100 pour 100 des musulmans sont de daech. Mais daech, lui, vise l'adhesion de tous les musulmans et même des autres frustrés et sadiques  comme les jeunettes chretiennes en mal de mâles et qui sont fascinées par les tueurs qui leur font les yeux doux sur le Net.

En resumé, toute personne musulmane, convertie ou pas, est susceptible d'etre un tueur terroriste. Tout le monde les craint y compris les musulmans d'origine, qu'ils soient athées ou pas.

En france, il y a disons, 8 millions de musulmans. ça veut dire qu'environ  1 personne sur 10 est susceptible d'etre un  tueur teleguidé par daech, et je ne compte pas les millions de jeunes cons qui se font embrigader chaque jour par des sales types et qui se fichent   de savoir si les victimes qu'ils feront sont musulmanes ou pas, comme à Nice où bien des victimes etaient musulmanes le 14/7/2016, puisque les bons musulmans iront au paradis un peu plus tôt que prevu, mais ils y seront reçus avec les honneurs des martyrs. Donc, pas de culpabilité chez ces allumés.
Les non musulmans, ou les islamiques athés ou "hypocrithes" ,  c'est ecrit  sur le Saint Coran, iront brûler en enfer pour l'éternité et ça, chaque musulman y compris non Daech le lit plusieurs fois par jour.

Donc, en France 1 personne sur 10. et dans le monde? 1 milliard et demi  sur 7 milliards. ça donne 1 personne sur 5.
ce qui signifie que nous avons 1 personne sur 5 dans le monde qui peut virer terroriste.
En France, 1/10, c'est beaucoup, et encore c'est pour l'instant comme ça, mais on peut imaginer que ça va changer, augmenter.
Je n'ai pas de solution, à moins de faire en sorte que chaque musulman reparte dans son pays d'origine ou soit exilé dans un pays musulman. Et que nous  jouions comme le voudrait Trump, en nous barricadant en attendant des jours meilleurs car il n'a pas dit que ce serait un refus à vie. Ce   serait pourles non musulmans la seule façon d'etre en sécurité contre daech. En attendant le jour sa disparition où tout le monde pourra à nouveau se melanger allègrement. et je vois dejà nos retrouvailles: "I love you, tu m'as manqué . Mais nous avons gagné. Avec les efforts de tous ensemble! " Couscous et makrouds à tous pour fêter ça.

Mais ça ne se fera pas. Même la mère Le Pen  ne dirait pas ça.

De plus,ce serait livrer les musulmans courageux, athées ou pas,  que nous voudrions garder et qui sont de beaux exemples de resistance.
il n'y a donc pas de solution. On ne peut sacrifier les bons pour se debarrasser des minoritaires terroristes. Oui, minoritaires mais c'est suffisant pour nous pourrir la vie et pour qu'ils gagnent.Et alors, les musulmans resistants et nous, COUIC, à la casserole.

Les utilitaristes pourraient dire qu'il  vaut mieux alors risquer de sacrifier les quelques resistants pour sauver le plus grand nombre.  Au final, ils seront de toutes les façons pris par les assassins, comme mes amis de Charlie Hebdo. Zineb el Razaoui ne se fait aucune illusion, elle qui ne dort que 2 nuits de suite au même  endroit et doit errer avec 5 gardes du corps de par le monde. Zineb, je ne te connais pas mais je t'aime. Mais je n'aime pas ton col de fourrure, au fait!
Tu es prisonniere des monstres qui te poursuivent, mais tu es une femme merveilleuse et libre qui leur fait la nique. Nique oumouk, of course.

C'est pas optimiste mais je pousse la logique juqu'au bout. A eux de  nous le dire!

Ouvrons la cage aux zoiseaux qui veulent entrer chez nous, et notre pays sera de plus en plus effrayé, ce qui fera l'affaire des populistes..
Bon, c'est pas très optimiste et d'ors et dejà, on peut dire que  DAECH a réussi son coup: nous terroriser et nous faire nous mefier de tout le monde à la veille de nous gouverner, peut etre democratiquement comme Hitler, qui sait? nous sommes si cons qu'on serait bien capables de se laisser avoir à nouveau au nom de la liberté et de la democratie.
Belle vie promise aux generations qui naissent actuellement.

Ils pourront dire: Tu m'as conquis, je t'chador.

Zineb, ma belle, je te laisse la parole contre la connerie crasse par cet article queje vous recommande pour comprendre que la connerie demago,  c'est la collaboration, que les racistes, ce sont les  islamistes et pas moi:
 

Pour conclure avec des pourcentages, 100% des humains sont des dangers pour les animaux et pour eux-mêmes.
Il  faudrait donc se debarrasser des humains pour ... vivre  en securité. Pour cela, on devra sacrifier les hommes et femmes qui resistent à la  saloperie humaine. Dont moi.

Raisonnement absurde, n'ayez pas peur, je sais.
 
Mais c'est bien ce que diraient nos amies les bêtes si elles le pouvaient.

Voir les commentaires

ABSURDITE! Les collegiens et lyceens fumeurs le feront dans leur etablissement et plus dehors: SECURITE! Mauvaise humeur.

14 Septembre 2016, 08:27am

Publié par Jo Benchetrit

Certains lieux scolaires, en effet, ont décidé que pour garantir la sécurité antiterroriste, il fallait faire des endroits fumeurs intra muros et contre la loi Evin.

Je trouve fort de café qu'on autorise les jeunes à fumer durant les heures scolaires.

On veut les laisser fumer dedans pour éviter une attaque terroriste quand ils sont dehors.
Quand on sait les maladies que génèrent les poisons du tabac, on se demande si la banalisation de la fumée n'est pas juste l'inverse de la sécurité, que ce soit en dehors comme en dedans de leurs collèges et lycée.

La cigarette tue 10.000 fois plus que le terrorisme. Et pourtant, on permet de se livrer à leur lent suicide !

On croit rêver! Admettons que nous ayons au plus haut pour le moment entre 200 et 300 morts par terrorisme par an en France, et même si nous atteignons un jour 1000 morts, on sera loin derrière l'industrie du tabac et des e-cigarettes qui vont avec. on ne doit pas oublier que les morts du tabac se comptent par dizaines de milliers/an.

Il y a en France 14 millions de fumeurs. Leur espérance de vie est en moyenne de 10 ans de moins de celle des non fumeurs, si non fumeurs passifs bien sûr.

78 000 décès en 2015. D'autre part, le tabac tue près de 6 millions de personnes chaque année dans le monde, un véritable génocide.

1 cigarette en moins équivaut à 11 minutes de vie supplémentaire.

 

Rien n'est plus con qu'un terroriste. certes.
Mais j’hésite avec les fumeurs.
J'ai fumé de l'âge de 15 à 30 ans.
Mes motivations étaient d'une connerie...faire comme les autres, comme les grands, avoir l'air "inspiré en inspirant", avoir une contenance quand on cause avec personne, pour sembler réfléchir et avoir l'air d'être bien seul alors qu'on est calimero, malheureux mais faut pas que ça se voit, orgueil oblige. Avoir l'air intelligent et auto-suffisant, c'est le pied! Et surtout, tout en étant integré au groupe, être détaché. C'est un mur contre la timidité, contre la peur des autres. Et ce flou de la fumée est esthetique...

Au début, on n’aime pas fumer. c’est berk.

On continue et on devient assez bien avec sa cigarette tout en étant certain qu'on peut s'en passer quand on le voudra. Liberté illusoire.
Peu à peu, à notre insu, une dépendance se crée et la liberté du début se mue en chaine.

90% des fumeurs voudraient arrêter de fumer.

Donc, merci aux lieux où se forment les jeunes de ne pas banaliser la pulsion de mort tabagique.

Les jeunes paieront cher quand ils seront moins jeunes et ils regretteront d'avoir commencé à fumer.

 

 

90% des fumeurs voudraient arrêter de fumer.

 

Donc, merci aux adultes des lieux, y compris familliaux,  où se forment les jeunes, de ne pas banaliser la pulsion de mort tabagique.

De plus, les mégots empoisonnent l'eau que certains animaux boivent. Chaque mégot pollue 500l d'eau. des milliards de mégots chaque année...faites le calcul. Déprimant.

Je vous conseille la lecture de ce texte edifiant:

Synthèse: Si la fumette tuait plus vite, je pense qu'on aurait pu la conseiller aux abrutis qui se font embrigader par les monstres de DAECH.

Voir les commentaires

11 septembre 2001, la fin d'une amitié à cause de José Bové "d'Attack".

11 Septembre 2016, 14:25pm

Publié par Jo Benchetrit

 Avant et après passage à l'Attac de Bové: sous l'élégance et la classe de la vraie parisienne, un monstre.... Avant et après passage à l'Attac de Bové: sous l'élégance et la classe de la vraie parisienne, un monstre....

Avant et après passage à l'Attac de Bové: sous l'élégance et la classe de la vraie parisienne, un monstre....

Attack attack attack! Qui ne se souvient du cri guerrier de l'invasion des extra terrestres violents et impitoyables du film de Tim Burton de 1995, Mars Attacks? Ce film, vraiment comique, decrit une invasion destructrice que les américains prennent pour une visite amicale. Naïfs, ils leur avaient préparé un accueil plus que chaleureux, leur president, pas moins, les attendait avec une fanfare et tout un tas de choses marquant la joie de decouvrir enfin les martiens...Mal leur en prit.

Attac, Attac...qui se souvient de ce qu'avez dit l'éleveur Bové qui, membre influent d'Attac, avait eu cette phrase terrible, juste après les attentats du 11/9:" ça leur fera du bien, à ces americains arrogants!"? Sans doute presque personne.
Oui, en France, le 11/9/01, alors qu'entre 2000 et 3000 personnes venaient d'etre tuées dans les tours, dans les avions, au Pentagone, dans le 4° avion avec des heros qui se sont sacrifiés pour que leur avion ne fasse pas d'autres victimes, alors qu'il y avait des blessés à vie, alors que nous subissions tous un terrible traumatisme, alors que le monde etait attaqué par la barbarie islamiste, ce petit gaulois inintéressant qui gonflait le torse après avoir été la cause de la mort d' un malheureux employé d'un Mac Do par bombe, qui jouait les amis des palestiniens en se faisant filmer pour se faire valoir auprès d'un public indigent du bulbe helas toujours aussi borné, ce petit moustachu insignifiant amoureux de la gloriole a osé se réjouir de l'attaque d'Al Quaïda!

Le problème est qu'il avait converti les adeptes de la secte Attac en France dont était mon amie Marie France.
C'est comme ça que Marie France, amie de 30 ans, a osé me dire en son nom et mot pour mot ce que son gourou minable avait proféré : "ça leur apprendra, aux américains , avec leur arrogance." J’étais horrifiée et j'ai jeté que c’était incroyable de se rejouir alors que des gens étaient sans doute en train de lutter sous les gravats pour survivre. On ne savait pas que peu étaient dans ce cas, la plupart étant morts, dont 200 suicidés qui se sont jetés des tours pour éviter la mort par le feu.

L'amour rend indulgent, voire aveugle, et pourtant, notre amitié, ce que je ressentais comme une belle union quasi amoureuse tant elle était entrée dans mon cœur, résistait et ne devait se failler qu'ensuite et très difficilement.
Je ne l'ai revue très peu, jusqu'à ce que chez elle pour le reveillon du jour de l'an.
Devant son immeuble, un homme ivre, blond, grand et gros, rougeot, une bouteille à la main hurlait: "Les juifs, dehors!"

Je n'avais jamais entendu ça, n'ayant pas vecu pendant la guerre, mais c'est avec ça que je suis entrée chez elle et, pensant retrouver ma Marie France, je le lui ai raconté. Et là, elle m'a assené à plusieurs reprises: "Ce ne peut être qu'un juif".
Je me suis alors rappelé que BOVE, vous savez, d'Attac attack, avait accusé des juifs agressés, poignardés, de l'avoir fait eux mêmes pour en tirer je ne sais quel profit.
Une honte!
Cependant, l'amour ...oui, l'amour, m'a empêché de percevoir l'ignominie de cette influence morbide d'un gourou haineux sur celle que je n'arrivais pas à cesser d'aimer. Et, paradoxalement, montrant que jetais aussi niaise que le president des USA de Mars Attacks, c'est elle qui a rompu.

Je n'ai plus revu cette femme du fait que, lui ayant offert ce jour-là un coffret montrant la fourberie de dirigeants palestiniens au double langage, un pour les étrangers en anglais et un autre bien moins pacifiste, et nous rendant bien pessimiste pour un avenir de paix, en arabe pour leurs ouailles, elle m'a jetée!!! un comble, elle! Alors que n'importe qui d'un peu lucide l'aurait mise à la poubelle dès le 11/9.

Ce cadeau m'a fait basculer à ses yeux allumés par l’antisémite Bové comme le diable incarné.

J'ai été comme Nicholson dans le film un peu trop accueillante avec celle que Bové avait rendu extra terrestre pas extra du tout.

Chacun a son souvenir du 11/9.
Moi, c'est ça, entre autres, bien sûr. Ce divorce.

On n'est jamais bien déçu que par soi-même. D'avoir investi sur une personne aussi perméable à un discours monstrueux me montrait à quel point le danger était partout etquon etait assez endormi pour ne pas voir les signes de la vilenie de quelqu'un.

Mais que voulez vous, on commence gauchiste et on investit sur des comme soi, qui, à un moment, peuvent déraper. rappelez vous de Baader, de Carlos, ces tueurs...issus du gauchisme.

L'amour est un rêve...Et un jour, on se réveille.

Attack attack attack! Qui ne se souvient du cri guerrier de l'invasion des extra terrestres violents et impitoyables du film  de Tim Burton de 1995, Mars Attacks? Ce film, vraiment comique, decrit une invasion destructrice que les américains prennent pour une visite amicale. Naïfs, ils  leur avaient préparé un accueil plus que chaleureux, leur president, pas moins, les attendait avec une fanfare et tout un tas de choses marquant la joie de decouvrir enfin les martiens...Mal leur en prit.

Attac, Attac...qui se souvient de ce qu'avez dit l'éleveur   Bové qui, membre influent d'Attac, avait eu cette phrase terrible, juste après les attentats du 11/9:" ça leur fera du bien, à ces americains arrogants!"? Sans doute presque personne.
Oui, en France, le 11/9/01, alors qu'entre 2000 et 3000 personnes venaient d'etre tuées dans les tours, dans les avions, au Pentagone, dans le 4° avion avec des heros qui se sont sacrifiés pour que leur avion ne fasse pas d'autres victimes, alors qu'il y avait des blessés à vie, alors que nous subissions tous un terrible traumatisme, alors que le monde etait attaqué par la barbarie islamiste, ce petit gaulois inintéressant qui gonflait le torse après avoir été la cause de la mort d' un malheureux employé d'un Mac Do par bombe, qui jouait les amis des palestiniens en se faisant filmer pour se faire valoir auprès d'un public indigent du bulbe helas toujours aussi borné, ce petit moustachu insignifiant amoureux de la gloriole a osé se réjouir de l'attaque d'Al Quaïda!

Le problème est qu'il avait converti les adeptes de la secte Attac en France dont était mon amie  Marie France.
C'est comme ça que Marie France, amie de 30 ans, a osé me dire en son nom et mot pour mot ce que son gourou minable avait proféré : "ça leur apprendra, aux américains , avec leur arrogance." J’étais horrifiée et j'ai jeté que c’était incroyable de se rejouir alors que des gens étaient sans doute en train de lutter sous les gravats pour survivre. On ne savait pas que peu étaient dans ce cas, la plupart étant morts, dont 200 suicidés qui se sont jetés des tours pour éviter la mort par le feu.

L'amour rend indulgent, voire aveugle, et pourtant, notre amitié, ce que je ressentais comme une belle union quasi amoureuse tant elle était entrée dans mon cœur, résistait et ne devait se failler qu'ensuite et très difficilement.
Je ne l'ai revue très peu, jusqu'à ce que chez elle pour le reveillon du jour de l'an.
Devant son immeuble, un homme ivre, blond, grand et gros, rougeot, une bouteille à la main hurlait: "Les juifs, dehors!"

Je n'avais jamais entendu ça, n'ayant pas vecu pendant la guerre, mais c'est avec ça que je suis entrée chez elle et, pensant retrouver ma Marie France, je le lui ai raconté. Et là, elle m'a assené à plusieurs reprises: "Ce ne peut être qu'un juif".
Je me suis alors rappelé que BOVE, vous savez, d'Attac attack, avait accusé des juifs agressés, poignardés, de l'avoir fait eux mêmes pour en tirer je ne sais quel profit.
Une honte!
Cependant, l'amour ...oui, l'amour, m'a empêché de percevoir l'ignominie de cette influence morbide d'un gourou haineux sur celle que je n'arrivais pas à cesser d'aimer. Et, paradoxalement, montrant que jetais aussi niaise que le president des USA de Mars Attacks, c'est elle qui a rompu.

Je n'ai plus revu cette femme du fait que, lui ayant offert ce jour-là un coffret montrant la fourberie de dirigeants palestiniens au double langage, un pour les étrangers en anglais et un autre bien moins pacifiste, et nous rendant bien pessimiste pour un avenir de paix, en arabe pour leurs ouailles, elle m'a jetée!!! un comble, elle! Alors que n'importe qui d'un peu lucide l'aurait mise à la poubelle  dès le 11/9.

Ce cadeau m'a fait basculer à ses yeux allumés par l’antisémite Bové comme le diable incarné.

J'ai été comme Nicholson dans le film un peu trop accueillante avec celle que Bové avait rendu extra terrestre pas extra du tout.

Chacun a son souvenir du 11/9.
Moi, c'est ça, entre autres, bien sûr. Ce divorce.

On n'est jamais bien déçu que par soi-même. D'avoir investi sur une personne aussi perméable à un discours monstrueux me montrait à quel point le danger était partout etquon etait assez endormi pour ne pas voir les signes de la vilenie de quelqu'un. 

 

Mais que voulez vous, on commence gauchiste et on investit sur des comme soi, qui, à un moment, peuvent déraper. Rappelez vous de Baader, de Carlos, ces tueurs...issus du gauchisme.

L'amour est un rêve...Et un jour, on se réveille.

Cette rupture  a fait "point de capiton", comme disait Lacan. A partir de là, des tas de choses plus ou moins moches qu’elle avait dites ou faites et que j'avais voulu dénier s'eclairaient, prenaient sens et cohérence.

 

Ceci qui etait dans l'ombre  venait au 1° plan. le positif peu à peu s'eteignait, bien que je n'ai jamais oublié completement ce positif là, de la mf d'avant la secte attac de bové. alors, y avait-il 2 mf? une secte peut elle changer completement quelqu’un? quelqu’un de foncierement bon peut il, sous influence, etre un monstre ?

 Ce qui pose la question des 90% de nazis durant la guerre et de la montée inexorable du neo nazisme aux couleurs islamistes qu'est daech.

Cet article est ecrit en effet dans une periode où la mefiance ne peut que régner. Qui est DAECH parmi nos voisins? dans la rue? dans tous les endroits que nous fréquentons? Y compris, souvenez vous du couple de policiers egorgé, y compris qq qui sonne à la porte de chez vous.
Tout le monde peut devenir un monstre.
Nous sommes tous des martiens deguisés en civilisés...Sauf certains, les gens qui resistent car ils ne peuvent pas faire autrement.

Voir les commentaires

Pourquoi nourrir ou ne pas nourrir les pigeons, chats et autres animaux domestiques abandonnés ne change pas leur nombre.

9 Septembre 2016, 15:22pm

Publié par Jo Benchetrit

Les animaux domestiques abandonnés nourris souffrent moins et meurent moins que les non nourris mais les affamés auront plus d'enfants car ils sont domestiques et donc reagissent comme les hommes.

Les animaux domestiques abandonnés nourris souffrent moins et meurent moins que les non nourris mais les affamés auront plus d'enfants car ils sont domestiques et donc reagissent comme les hommes.

Pourquoi les nourrisseurs n'augmentent pas le nombre de pigeons mais l'absence de nourrisseurs diminue le nombre de moineaux?

Les animaux domestiques ne repondent pas aux lois de la nature comme les animaux sauvages mais sont pollués par les hommes qu’ils sont d’une certaine façon devenus à notre contact. Les hommes très pauvres font bcp d’ enfants.
idem des animaux domestiques. Pas des animaux sauvages.
Regardez les moineaux, animaux sauvages même si dits domestiques. On ne les nourrit plus because art. 120.
Du coup, ils disparaissent car s’adaptent à la penurie en ne faisant plus d’enfants. Alors que les pigeons ne cessent de pondre bien qu’ils crèvent de faim.

La domestication fait perdre aux animaux les capacités d’adaptation au milieu que les sauvages ont pour survivre dans la nature.
Le monde est couvert de chiens,chats, pigeons, ainsi que d’autres animaux domestiques errants comme les vaches en Inde, tous handicapés de la vie, fameliques, assoiffés, toujours dans les jambes des humains et tous prolifiques malgré la condition de penurie même si ceux ci leur lancent des pierres,les persecutent, les torturent, les capturent pour les tuer etc. Alors qu’un animal de la nature a une distance de fuite proportionnelle au nombre des chasseurs.
Ainsi, vous ne verrez pas facilement des animaux dans la nature là où il y a bcp de chasseurs. Ils se cachent.

La domestication est une plaie et les animaux et leurs descendances ne redeviennent pas sauvages malgré les assertions habituelles.
Il faut des millions d’années pour peaufiner l’adaptation au milieu, l’evolution se fait à prix,et qq centaines d’années pour demolir la sauvagerie genetique et aussi le savoir transmis par lapprentissage des individus descendants.
Un animal domestique ne transmet que son seul savoir à ses enfants et ce, pour des millions d’années.
Et ce savoir unique est: l’homme nourrit .

C’est pourquoi les animaux domestiques abandonnés sont des ignorants, des enfants dépendants de nous, des mutilés.
Ils n’ont que nous pour survivre...Qui ne pouvons pas réparer les dommages subis mais éponger comme on peut la souffrance imposée par l’homme.

dans une conference sur les rats, on a pu entendre ceci, je cite

"Ces animaux, explique-t-il encore, n’augmentent pas leur population au-delà de la survie. Sur les îles inhabitées où des chercheurs en ont introduit malgré eux, on a constaté que leur population se stabilisait en fonction des ressources. « On n’a jamais vu des rats faire ce que les hommes ont fait à l’île de Pâques », avance-t-il (selon une thèse très controversée, les autochtones auraient disparu après avoir dilapidé leurs ressources naturelles). A se demander pourquoi les rats ont si mauvaise réputation… (…) Enfin, un autre expert demande si la profession ne se fixe pas des objectifs trop dépendants de la perception politique envers les rats, qui voudrait qu’il ne faille pas en voir du tout. « Dans le fond, ne devrait-on pas organiser le vivre-ensemble ? » "Ces animaux, explique-t-il encore, n’augmentent pas leur population au-delà de la survie. Sur les îles inhabitées où des chercheurs en ont introduit malgré eux, on a constaté que leur population se stabilisait en fonction des ressources

Au sujet des rats: il faut 2 rats par habitant pour éviter la peste. Le saviez vous?

Voir les commentaires

La bataille de Wagram et François Hollande. Sécurité sans légitime défense?

8 Septembre 2016, 12:23pm

Publié par Jo Benchetrit

Qui veut faire l'ange fait le bête.

Qui veut faire l'ange fait le bête.

C'est le petit Asterix qui résiste mais sans potion magique que nous propose Hollande pour notre sécurité. Sur la forme, gros progrès. il n’était pas ennuyeux. Sur le fond, c'etait pas mal. Sauf ce complexe du démocrate acéphale qui n 'ose pas se defendre de peur d'etre anti-democrate. Je le redis, pardon à mes fidèles, la liberté mal comprise peut être liberticide.

Je voudrais avec mes faibles moyens lui répondre sur ce point. Selon vous, se défendre est facho?

L’état de guerre si guerre il y a n'est pas en contradiction avec l’état de droit, même si chacun sait qu'il faut là aussi savoir se limiter. Il y a un cadre juridique: les accords de Geneve définissent les débordements et les sanctionnent en principe comme crimes de guerre.
Exercer le droit à la légitime défense, c'est bien ça. On n'a le droit de tuer que si notre vie est mise en danger par quelqu'un qui nous attaque. On a compris que celui qui nous a attaqué doit s'attendre à ce qu'on ne tende pas l'autre joue...Mais pas question, bien sûr d'attaquer sans être menacé.
Par contre, laisser en liberté des gens qui ne rêvent que de nous tuer, et dont on sait que certains le feront, on nous l'annonce, on ne le dénie pas, il y aura d'autres attentats, c'est être irresponsable et criminel. Si les prisons sont inefficaces à nous servir de pare-feu, alors, rien ne nous empêche de ne plus laisser entrer les gens de retour de Syrie et de virer ceux qui nous menacent de leur haine. D'accord avec NKM pour interdire le salafisme.
Ras le bol de ces prêches de haine sous notre toit.

Celui qui veut nous tuer doivent s'attendre à ce qu'on réplique à la mesure de leur menace.

Donc, le mot d'ordre actuel est de ne pas se laisser intimider car nous sommes un peuple libre. Ce n'est pas être facho que de dire qu'à partir du moment où il y a des tueurs armés dans notre maison, nous ne sommes plus libres. C'est aux démocrates de le dire .

Respecter la liberté d'un mec qui vous met un revolver sur la tempe est assez maso . Mon slogan: pas de liberté pour les dictateurs, si on tient à la sienne.

Il ne faut pas laisser aux fachos le monopole d'un discours sur de la protection du peuple. La légitime défense n'est pas facho. Par contre, les intégristes fachos sont nos attaquants et je ne me sentirais pas en sécurité si le FN et autres nazillons étaient au pouvoir avec leurs conneries et divers préjugés partagés d'ailleurs par DAESH. N'oublions pas l'amitié paradoxale en apparence d’Hitler et du grand mufti de Jerusalem.

De même qu'il y a de faux-amis, il y a de faux -ennemis.

Attention de ne pas connaitre après Wagram (je sais, c'est facile, et tout le monde va la faire) donc de ne pas connaitre... Waterloo.

Voir les commentaires