Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Psychanalyse et animaux.

Articles avec #barbarie-symptome et psychanalyse

Quelles différences entre un moineau? Primaires, Juppé et Fillon sont dans un bateau...les 2 tombent à l'eau, ouf! :)

24 Novembre 2016, 09:52am

Publié par Jo Benchetrit

Une minuscule proie en voie de disparition , l'ortolan martyrisé pour sa chair. Illegal, ça plait à Juppé de le manger. Confier son pays à un delinquant?.

Une minuscule proie en voie de disparition , l'ortolan martyrisé pour sa chair. Illegal, ça plait à Juppé de le manger. Confier son pays à un delinquant?.

Quelles différences entre un moineau ?

Aucune. Les 2 pattes sont la même, surtout la gauche.
Cet humour absurde me vient d'un livre de logique du philosophe Michel Pêcheux: Les Verités de la Palice.

Quelles différences entre un JuppéFillon?
Du point de vue de la maturité psychique, les 2 pâtes sont la même, surtout la droite.
Telle qu'elle  s'exprime dans leur absurde goût pour les atrocités des corridas, ils sont tous 2 aussi ...primaires.

Excusez moi, mais à la veille des primaires de la Droite, je ne pouvais que vous la faire.

Que ces 2 là soient identiques, surtout envers les animaux, ne saurait que navrer les ennemis de la barbarie. Juppé adore manger des ortolans comme le pharaon Mitterrand qui se fait manger les yeux par ces oiseaux en enfer eternellement. Juppé trouve que manger des ortolans gavés et noyés dans de l'alcool(quelle horreur!)c'est d'autant plus excitant que c'est interdit, lui dixit. Merci la sensibilité, le respect du droit, et l'ecologie.
Gageons que nous allons nous retrouver devant un faux-choix identique à gauche. A moins que, leurs primaires ne selectionnent des gens moins primaires. sauf si Valls...l'afioc...Merde alors, français, qu'avez vous à aimer des monstres?

 

On voit peu de révolutions par les urnes.

La révolution animaliste passera par la honte. Que les gens finissent par avoir honte de leur façon de faire avec les bêtes et, si aucun mecanisme de defense se puisse enterrer cette prise de conscience, on finira par changer.

Dans cette attente, ne nous impatientons pas.
Mais il y a double pb; Au fur et à mesure qu'on avance(lentement mais sûrement), nous sommes rejoints par d'autres cultures, encore plus insensibles à la souffrance animale. cest comme avec le sexisme. on avançait, puis la burka est arrivée, et bien des conneries qui la permettent au nom de la liberté, alors que ce sont des chaines que ces vetements qui font honte aux femmes d'etre femmes, pour le dire vite.

Le combat des 2 premiers des primaires  ce soir n'a donc rien de bien allechant. Quel que soit le gagnant, il sera à mettre KO pour les animaux, donc la civilisation. Mais il y a peu de chance qu'un veritable civilisé se presente à ces presidentielles 2017. La France et ses coutumes barbares comme le foie gras(les fetes approchent et on continue à banaliser ces produits issus de tortures) risque fort de choisir entre ceux qu'elle chérit et qui devraient faire sa honte: des bourreaux d'animaux.
 

 

Voir les commentaires

11 novembre 2016. Des infos sponsorisés par les antidépresseurs?

11 Novembre 2016, 14:25pm

Publié par Jo Benchetrit

"L’être de l’homme, non seulement ne peut être compris sans la folie, mais il ne serait pas l’être de l’homme s’il ne portait en lui la folie comme limite de la liberté."

Jacques Lacan, 1946, Colloque de Bonneval

 

La FOLIE comme limite de la liberté?

La maladie mentale est elle une maladie de la morale?

A mediter par ceux qui depassent les limites , celles de la liberté de chacun, je souligne de chaque être vivant sensible, donc y compris de chaque animal.

Chers amis et famille,
 
Lettre d'humeur après les infos du 11 Novembre.
 
D'abord, essayez malgré l'humanisme anthropocentrique et dégoulinant à la mode, de ne pas oublier en ce jour ces heros malgré eux de 1914/18:
http://www.parismatch.com/Actu/Societe/Guerre-de-14-Betes-de-tranchees-heros-silencieux-557970
Esperons que les nombreux anti-pigeons sauront que certains ne vivent  que grâce à eux et à leur IMMENSE courage...
 
Merci  de transmettre ce texte. 
 
Aujourd’hui, ceux qui ne sont pas deprimés sont heureux.
Après des infos où les causes de rire sont assez rares, j'avais envie de vous remonter le moral...Mais je crains de pas y arriver. Il faut croire que les medias du jour  sont subventionnés par des psy (lol) et des labos fabriquants d’anti-depresseurs. : la guerre 14/18, la tête triste de Hollande futur soldat inconnu de la presidentielle, le choc post-Trump, les soldats d’aujourd’hui morts à l’etranger, avec feu Leonard Cohen magnifique mélancolique  qui chante dans le poste en même temps que je vous écris .
Ensuite, on a vu les 2 pères d’un jeune et beau couple tué au Bataclan il y a près d’1 an.
Au secours, je chiale, je sais, faut pas etre sensible pour survivre dans ce monde mené par les hommes, mais bon.
Et  se dire qu'il y a des gens que ce genre d’infos rejouit: les daechets de l’humanité, les abrutis cruels jamais deprimés, l’EI borgne des islamistes. 
Mais je me dis que, quand même, il y a des postulants à  ce joyeux djihad satanique qui pourraient etre degoûtés de leur saloperie. Deprimez-les moi, SVP, avant le pire !
Oui, je fais parfois l'eloge de cette douleur  qui peut permettre un mieux: la depression.
 
Si ça ne marche pas pour vous remonter le moral(dans le but de remonter la moralE), on tente autre chose?
J’essaie le sourire:
 Trump est Tintin vieillissant avec sa mèche qui a besoin de Viagra...Son futur(s'il ne change pas d’avis d'ici 2 mois) vice-president va etre un super Tournesol, Pence moi, qui réinvente la science: le tabac ne tue plus, le climat va très bien, le monde a été créé il y a 5000 ans  avec nos grands parents Adam et Eve et le pas gentil mais désirable serpent nous a projeté dans le monde pas parfait qu'on subit.
De plus Juppé, celui qu’on presente comme notre futur president , est celui qui brave courageusement l’interdit en mangeant des minuscules oiseaux protégés et dont 80% ont dejà été massacrés(Ortolans). Il  est aficionado des corridas, donc défenseur  de la mascarade abjecte qu’on sait. 
 Bref, ça baigne, Mille sabords ! 
Le mail L214 n’est pas mieux, mais bon, c’est aussi pour ça que je vous ecris.
A défaut d'avoir reussi à vous donner la pêche, je vais vous conseiller de mettre la main au porte-monnaie. Au moins faire oeuvre utile peut vous aider à retrouver la joie de vivre.
 
Votre don sera bien plus faible grâce aux deductions (66%) et peu de choses face à la souffrance que le choix de manger des produits animaux cause.
Merci à ceux qui donnent dejà bcp et n’ont pas à renouveler leurs dons.
 
 
Merci pour eux à ceux qui donneront et / ou signeront des petitions en faveur des animaux martyrs de notre engeance dite, on se demande souvent pourquoi, humaine.  
 
Comme vous le voyez, les abattages sans etourdissement et surtout sans souffrance sont impossibles. L’etourdissement est trop souvent cause de souffrance supplementaire, c’est tout. 
Les cochons sont soi-disant etourdis par l’asphyxie au CO2: une horreur!
Quant auc chocs electriques, fait n’importe où y compris dans les yeux...Croyez vous vraiment que ce soit mieux que sans ? Moi pas.
Je le voudrais bien, pourtant. je suis horrifiée comme vous par tout ça, mais, moi, jetente de ne plus etre complice, mais je nourris mes chats qui sont comme tout chat, carnivores, et ça...c’est ma contradiction. remarquez, s’il ne tenait qu’à moi, je n’en aurais pas. Et si ça me démangeait "d’avoir" des animaux, je sauverais des animaux vegetariens.
Mais helas, les connards font proliferer chats et chiens au lieu de steriliser et en finir avec la domestication une bonne fois.
Etre vegan, c'est ça aussi, se poser les bonnes questions sur les limites de nos droits qi son celles des droits des autres. Au delà de cette limite, la folie est logique..
Pour les végétaliens, n’oubliez pas 2 fois par semaine la B12.
Pour les autres, sachez que la vit D et B12 manquent souvent à tous, sont très importants pour la vie, et il faut les doser de temps à autre.
====
 
Triste jour? Oui, et non...Vous avez le pouvoir de changer le monde en changeant, vous! 

Stoppons ensemble ce cauchemar
Association L214

Ensemble, nous sommes plus forts

Une nouvelle fois, j’ai été confronté à l’horreur des abattoirs. À celui de Limoges, j’ai vu des vaches terrifiées lutter désespérément, sans aucune chance d’échapper à la mort. Les voir recevoir des coups d’aiguillons électriques – parfois dans les yeux – ou être égorgées encore conscientes après un étourdissement raté est juste insupportable.

Ces images ont révélé une horreur supplémentaire : des vaches gestantes sont tuées dans cet abattoir. Tous les jours, des veaux prêts à naître meurent lentement asphyxiés dans le ventre de leur mère tout juste tuée, et sont ensuite jetés à la poubelle, comme des déchets.

L214 a immédiatement porté plainte et demandé avec l’employé qui a filmé ces pratiques, l’interdiction de tuer des vaches gestantes dans les abattoirs. Notre pétition pour demander cette interdiction a récolté près de 100 000 signatures en seulement 24 heures.

Nous ne devons pas relâcher nos efforts : nous devons mettre un terme au massacre des vaches gestantes et poursuivre la procédure judiciaire contre l’abattoir de Limoges. Mais mener des actions en justice et convaincre les autorités ont un coût : nous avons absolument besoin de vous pour mettre fin à ces pratiques atroces. Nous aiderez-vous à faire cesser cette situation par un don ?


C’est grâce à votre soutien que nous inciterons les autorités à promulguer une loi interdisant la mise à mort des vaches gestantes.
Pour venir en aide aux vaches et aux autres animaux, nous avons besoin de vous.

Par avance, je vous remercie du fond du cœur pour votre soutien.

Merci pour eux.



Sébastien Arsac
Directeur enquêtes et recherche



P.S. : Si vous avez déjà donné, je tiens à vous remercier chaleureusement. C’est grâce à vous que nos actions sont rendues possibles.

P.P.S. : Si vous êtes imposable, 66% de votre don sont déductibles de vos impôts, dans la limite de 20% de vos revenus.

http://L214.us1.list-manage.com/track/click?u=d966ad21e6ae06dd7948a6c6d&id=8ff97caf0e&e=7a43fc2771

il faisat froid pendant la guerre 14/18, sans compter les gaz moutarde. Les pigeons et autres animaux par centaines de milliers  ont laissé leur vie pour nous: reconnaissance SVP.

il faisat froid pendant la guerre 14/18, sans compter les gaz moutarde. Les pigeons et autres animaux par centaines de milliers ont laissé leur vie pour nous: reconnaissance SVP.

Juppé?

Trump en USA et pourquoi pas Juppé en France? Pour Trump, y a pas de danger climatique, ses fils chassent des espèces protégés. Pour Juppé
( interview daté du 23 décembre 1996) il avouait avoir sacrifié à un rite typiquement landais en mangeant, lui aussi, des petits oiseaux. Le premier ministre se justifiait en expliquant : « Ce qui est amusant au sujet des ortolans, c'est qu'il est interdit de les chasser et de les commercialiser mais, dans les bons endroits, on en trouve toujours »
Avec ces mecs, on est certain, par contre que la saloperie humaine rend con. Ou vis versa.

http://fr.wikipedia.org/…/Ortolans_%C3%A0_la_proven%C3%A7ale "
lire la recette barbare de l'abject antisemite Alexandre Dumas à ses semblables, qu'ils brulent tous en enfer pour cette recette:
« Prenez autant de grosses truffes que vous en pourrez trouver ; prenez autant d'ortolans (VIVANTS) que vous aurez de truffes, coupez vos truffes en deux, creusez-y une place pour votre ortolan, placez-le, enveloppé d'une double barde très mince de jambon cru, légèrement humectée d'un coulis d'anchois ; garnissez vos truffes d'une farce composée de foies gras et de moelle de bœuf : liez-les de façon que vos ortolans n'en puissent sortir. Rangez vos truffes garnies d'ortolans dans une casserole à glacer ; mouillez avec une demi-bouteille de vin de Madère et même quantité de mirepoix ; faites cuire pendant vingt minutes à casserole couverte ; égouttez les truffes, passez le fond à travers le tamis de soie, dégraissez et faites réduire de moitié ; ajoutez de l'espagnole et faites réduire jusqu'à ce que la sauce masque la cuiller, passez-les à l'étamine, dressez vos truffes en buisson, et servez la sauce à part »

Voir les commentaires

Un film à voir gratuitement de Kate AMIGUET : “Chasseur, tueur imposteur?" Le "bon" chasseur de Blanche-Neige existe-t-il?

20 Octobre 2016, 13:52pm

Publié par Jo Benchetrit

Il n'est pas simple de montrer ce qu'est un chasseur si on ne se base que sur ce qu'il dit de lui. On est plus près de cette realité si on ecoute son intuition, en multipliant par 1000 ce qui nous en semble repulsif.
Chaque chasseur que vous croiserez semblera a priori pas pire qu'un autre homme, un peu comme les tueurs et fans de corridas; bref, il est rare que le barbare ait la gueule de l'emploi. Et ce qu'il dit de son hobby? Pas mieux. Le chasseur se veut aimé alors il s'invente un personnage, un masque de bienséance, il est en général selon lui un véritable ami de la nature et des animaux et le pire, c'est que  ça marche. L'education nationale en est la dupe. Ainsi, de nombreuses classes admettent des cours sur la nature par des chasseurs pour initier les enfants à sa protection et à son respect. Vous avez dit respect? Mais c'est bien sûr! Comme un proxénète respecte et protège ses "travailleuses du sexe".

Pourquoi, pour se faire une idée, ne pas regarder les chasseurs en actes au lieu de les écouter tenter de nous rouler dans leur farine? Ce film devrait etre envoyé dans les ecoles à l'intention des enseignants qque ça devrait dissuader d’accepter de livrer les enfants qu'on leur confie à des ennemis de l'education, si celle-ci, comme je le crois, a pour but premier de calmer la jouissance pulsionnelle  non symbolique, c'est à dire non sublimée. 

Quand je suis allée à l’émission L’arène de France, j'avais refusé d'entendre les chasseurs blablateurs nous dire combien ils étaient bons et indispensables à la nature. Même si je n’adopterais pas la même attitude qui fut mal comprise si ça se déroulait aujourd'hui, je peux dire que montrer que l'on n'est pas dupe est la moindre des choses quand un vrai sadique se vante d'être moral alors qu'il ne cherche que la jouissance immonde que vous decouvrirez en regardant ce film.
Après tout, voir, c'est adapté pour des êtres dont la passion,  c'est l'action, le passage à l'acte meurtrier et en rien la réflexion, la distance symbolique qui calme la violence. Aussi, il est facile de confronter l'image avec le réel, le masque avec l'être qui se dissimule et, avouons le, n'est pas bien beau.  Oui, les chasseurs sont des imposteurs.
N'oubliez pas d'attacher vos ceintures  en regardant la video. Comme souvent au sujet des animaux victimes des hommes, il ne peut qu'y avoir des turbulences. C’est le problème avec les films qui montrent ce que les bourreaux cachent: ils ne sont pas simples à regarder par ceux à qui ils ne s'adressent pas, les anti-violence, et ils sont peu regardés par leur"cible", les indifférents, même un peu hostiles à la chasse, la masse majoritaire des ceusses qui, de par leur passivité informe, oublient qu'ils ont le devoir d'agir et surtout par leur nombre le POUVOIR pour que cela cesse. Selon les sondages, ils seraient plus de 80% à ne pas être pour la chasse.  Mais combien dans les manifs? 50? Que nenni. Seuls les anti y viennent.

Quant aux chasseurs, leur faire honte est peut être utile, mais je  doute qu'ils laissent tomber.

Aussi,  je ne peux que vous conseiller de le voir, ne serait-ce que pour en amener d'autres, plus près de la cible, à en faire autant. De plus, il y a de beaux passages. "Le beau, c'est le dernier rempart contre l'horreur" Lacan.

Le problème , c'est que les chasseurs n'aiment le beau que pour le faire basculer dans l’horreur. Ce curieux plaisir régressif est celui du pervers.

Les protecteurs des animaux , il faut le dire, savent bien que ce que je dis là est monnaie courante, et pas que par les chasseurs. Chaque jour nous parviennent des infos et des images sur ce qui est imposé aux animaux,  par ceux qui nous voyons à tort ou à raison comme des tortionnaires psychopathes, pas par des gens qui en font leur jeu, mais parfois  juste par des  gens qui bossent, parce que c'est leur boulot, comme de couper les queues, les dents et les testicules des bébés cochons, le tout sans anesthésie....Horrifiant.

Mais revenons à ce film qui pose une question comme pour s'excuser d'en apporter la réponse.
La réalisatrice de ce  film très documenté qui a demandé des années de travail est une suisse, Kate AMIGUET : “Chasseur, tueur imposteur?” , film présenté à Paris  le 1er octobre par elle-même.

Alors, le chasseur du conte qui sauve Blanche Neige en faisant  passer le coeur d'une biche pour celui de la princesse persecutée par sa belle-mère, doit-on le condamner avec les autres? Cette question en vaut une autre, plus fondatrice de notre civilisation monotheiste. Peut on pardonner à Abraham d'avoir tué le bélier non commeon veut le croire pour epargner Isaac son fils puisque Dieu lui avait dejà dit que c’était inutile de le tuer, qu'il voulait juste tester sa fidelité à Sa Parole mais pour Lui faire plaisir, pour Le remercier à sa façon? 

Après, que les hommes soient passés du sacrifice humain au sacrifice animal à une époque où il etait fréquent de sacrifier son fils ou d'autres humains à un quelconque Dieu est supposé etre un progrès. Pour moi, ça ne va  pas de soi. Tuer est un acte transgressif en soi, et un dieu juste ne saurait supporter ça. Mais bon, "Si dieu existe, il faut qu'il ait une bonne excuse"Woody Allen...d'avoir créé un homme aussi peu humain. A son image, vraiment?

Voir les commentaires

Arielle Dombasle dit pourquoi elle ne mange pas de viande, video PETA. Végétarisme et éthique.

5 Octobre 2016, 13:18pm

Publié par Jo Benchetrit

2 mn de pure intelligence. Dommage qu'elle n'en parle pas plus dans ses nombreuses interventions à la radio et à la été.

Elle reprend là le souci de la responsabilité de chacun dans la souffrance animale et ne veut pas absorber l'autre animal mourant, torturé de A à Z , dont parle la 1° femme académicienne, M. Yourcenar. J’espère qu'elle est végétalienne.
Un végétalien sait que sa vie n'aura pas trop nui.
Un militant fera son possible pour que ce monde s’améliore.

Les végétaliens, végétariens ou végans sont victimes d'une segregation quasiment raciste.

Par exemple, le stand vegan d'une association de protection animale est interdite de la fête du..PAIN d'un bled de charentes, Lesignac! pas du STEAK mais du pain...ça en dit beaucoup sur le pouvoir des éleveurs.

Qq commentaires avant que les miens ne disparaissent, on sait jamais...:) :

Anonyme47566 5 octobre 2016 15:05

@Abel Guillemin Desolée, nous ne sommes qu'une seule chose: anti souffrance. le quinoa est une excellente source de proteines. Merci de m'y faire penser. ;)
Savez vous que sur la 6 ils ont fait un concours de crepes et celle quia gagné est la crêpe vegetalienne. Hum! Miam! trop bon...ne croyez pas qu'on ne se regale pas. Au contraire, on decouvre autre chose que la banalité gastro-ignominique. ce serait dommage de vous en priver.

Anonyme47566 5 octobre 2016 15:01

@jojopa ils ont peur des galetttes, lol, et aussi de tout progrès humain qui les ruinerait si les gens avaient les yeux ouverts et le coeur sensible. Helas, ce n'est pas le cas... donc les éleveurs pourront continuer à pleurer sur leur travail soi disant non rétribué (alors qu'ils fassent autre chose) pour mieux bouffer nos impôts à coup de subventions (c'est vegan, ça?).. Video et transparence: Qui n'a rien à cacher n'a pas peur de montrer ce qu'il fait. vu ce qu'il se passe, on peut en effet comprendre qu'ils n'aient pas envie qu'on sache.

Anonyme47566 5 octobre 2016 14:52

Decidement, notre monde semble s'orienter vers la direction: cruauté permise, voire obligatoire si on en juge par ce qui se fait en élevage de manière "normale". Et les anti cruauté? on les met à la poubelle. Si vous croyez que c'est un chemin pour un monde meilleur...

Abel Guillemin 5 octobre 2016 14:28

"Ces gens-là revendiquent tout et n’importe quoi, ils sont anti-tout, anti-viande, anti-lait, anti-blé, anti-gluten." truc de bobo chemise à carreaux mangeur de quinoa ; c'est sûr que des gens qui font toujours autant de manière pour tout quand il ne s'agit pas d'une allergie véritable prêtent surtout à sourire, mais c'est eux que ça regarde et si ça les amuse de se priver de tout.
Je vois pas pourquoi les deux ne pourraient pas coexister ; qu'ils vendent leur production végétalienne sur place sans prêcher, c'est tout à fait possible ; ceux que ça intéresse de goûter des "pâtisseries" sans oeufs, sans lait, sans beurre....etc pourront le faire, les autres n'auront qu'à passer leur chemin.

Voir les commentaires

Colloque anti-animaux scandaleux. Senat 4/10/16.« L’HOMME ET LES ANIMAUX : VERS UN CONFLIT DE CIVILISATION »

4 Octobre 2016, 06:20am

Publié par Jo Benchetrit

Les anti-animaux qui organisent ce colloque immoral avec nos deniers auraient-il peur de se savoir comme les autres animaux? Dieu est-il l'homme?

Les anti-animaux qui organisent ce colloque immoral avec nos deniers auraient-il peur de se savoir comme les autres animaux? Dieu est-il l'homme?

Ecrivez à vos senateurs pour protester contre ce colloque très violent envers les défenseurs des animaux, et pour cause, il est organisé par des taurins! En plein Sénat,  sur la lubie d'un senateur afioc, qui a ouvert les portes du Sénat à des pervers deshonorant notre pays,  contre 80% des français...c'est ça, la democratie? Sommes-nous une république bananière ?. Invités: juste des saloperies qui jouissent de la souffrance des animaux. Organisé par la poubelle qu'est l'ONCT et l' immondeUnion des Villes Taurines de France (UVTF)

les instructions pour ecrire sont là: https://www.animal-cross.org/cyberaction-urgente-4-octobre…/

Avec un "repas (non vegan)" et payé par nous, c'est une pic contre nous que de le préciser avec la connerie qui se veut ironique et qui n'est que CYNIQUE.

 
Avec un texte scandaleux=
"Au nom de la préoccupation légitime pour le bien-être animal, une idéologie de tendance globalisante sinon totalitaire, végane et antispéciste dans sa forme la plus radicale, vise à modifier la relation entre l’homme et les animaux, ainsi que la place que chacun d’eux occupe dans notre société, conformément aux valeurs que notre civilisation, fondée sur l’humanisme, a héritées de la pensée judéo-chrétienne et gréco-latine.

Selon cette nouvelle idéologie, il n’existe aucune hiérarchie ni distinction entre l’homme et les animaux : entre tous doit régner une équivalence de fait et de droit, ce qui exclut toute exploitation des animaux par l’homme, qu’il s’agisse de leur consommation, des traditions et des pratiques culturelles ou religieuses, et même de la recherche scientifique au bénéfice de l’humanité.
Cette idéologie, forgée dans les milieux urbains et ignorante des réalités du monde rural, présente un danger évident pour l’élevage, l’agriculture, l’industrie alimentaire et de l’habillement, les activités de loisir ou les traditions culturelles.
Face aux réglementations de plus en plus coercitives que cette idéologie parvient à imposer dans de nombreux domaines en s’appuyant sur des campagnes agressives voire discriminatoires, il apparaît indispensable de mener une réflexion globale au travers d’une approche politique, juridique, philosophique et anthropologique.
Il convient en particulier :
de définir les valeurs qui doivent régir les relations entre l’Homme et les animaux, et d’établir des garde-fous afin que la préoccupation pour le bien-être animal ne puisse prendre le pas sur les libertés et les droits de l’Homme ; d’analyser la richesse et la variété des relations avec les animaux sauvages, non apprivoisés ou domestiques, telles qu’elles sont à l’oeuvre dans les différentes pratiques d’élevage, de chasse et de pêche, et dans les traditions culturelles ; d’identifier les raisons pour lesquelles la culture et l’éthique rendent acceptable la mort d’un animal dans le respect de sa nature.
Tels sont les sujets qui seront abordés lors du colloque «L’Homme et les animaux : vers un conflit de civilisations ?» organisé au Palais du Luxembourg le 4 octobre prochain par l’ONCT avec le soutien de l’UVTF.

Organisé le 4 octobre 2016 au Palais du Luxembourg Salle Monnerville
Inauguré par le Président du Sénat, Gérard Larcher qui en exposera les thématiques.
Parrainé par le Sénateur des Landes, Jean-Louis Carrère qui en présentera les conclusions.

PROGRAMME
9h15
Accueil des participants salle Monnerville par le sénateur Jean-Louis Carrère
9h30
Introduction du colloque par le Président du Sénat, Gérard Larcher qui en exposera les thématiques.
Contributions
L’animal au regard de l’éthique et du droit
10h - André Viard, président de l’Observatoire National des Cultures Taurines, juriste, auteur, éditeur, matador de toros : «Aux sources du conflit»
10h30 - Jean-Pierre Digard, ethnologue et anthropologue, directeur de recherche émérite au CNRS, spécialiste de la domestication des animaux et membre de l’Académie d’Agriculture : «Les animaux dans le Code civil : entre meubles et personnes»
11h - Francis Wolff, philosophe, professeur émérite à l’École normale supérieure de la rue d’Ulm : «L’animal n’existe pas. Quelles conséquences pour les hommes ?»
11h30 - Reynald Ottenhof, juriste, professeur émérite à l’Université de Nantes :
«Le droit des minorités culturelles dans le cadre européen»
12h - Bernard Traimond, professeur émérite d’anthropologie à l’Université Victor Segalen Bordeaux 2, membre correspondant de la Real Academia de Ciencias Politicas y Morales de Madrid : «Les relations aux animaux dans les Landes : les alouettes et les vaches»

PAUSE DÉJEUNER

Animaux, ruralité et traditions culturelles
14h - Frédéric Saumade, professeur d’anthropologie sociale à l’Université de Provence et membre de l’Institut d’ethnologie méditerranéenne, européenne et comparative (IDEMEC) d’Aix-en-Provence : «Du biòu camarguais au bucking bull américain, ou l’identification réciproque de l’homme au bétail dans les élevages pour les jeux d’arènes»
14 h 30 - Etienne Gangneron, vice-président de la FNSEA et éleveur de bovins viande en production biologique dans le Cher : «Evolutions des relations Homme - animaux : les éleveurs engagés»
15 h - Henri Sabarot, président de la Fédération départementale des chasseurs de la Gironde, Président du Conseil d’administration de l’ONCFS, vice-président de la Région Grande Aquitaine : «La culture de la chasse et la ruralité»
15 h 30 - François Zumbiehl, agrégé de lettres classiques, docteur en anthropologie culturelle, écrivain, ancien conseiller culturel à l’ambassade de France en Espagne, directeur culturel de l’Union latine (2004) : «Le torero et le toro ; l’amour de l’adversaire»
16 h - Joël Pon, psychiatre, écrivain : « L’instrumentalisation de l’enfant par l’idéologie animaliste, et le rôle formateur de la violence canalisée dans les contes et dans la vie»
Vie et mort éthique des animaux dans les sociétés modernes
16h30 à 18h30 - Les représentants de diverses filières touchant à l’élevage, à l’utilisation des animaux dans le cadre de l’alimentation, de la chasse et du spectacle apporteront leur témoignage.
18h30 - Conclusions présentées par le sénateur Jean-Louis Carrère
19h15 - Un buffet « Esprit du Sud » (non végan) sera servi salle René Coty

INSCRIPTION AU COLLOQUE
Les personnes désireuses d’assister au colloque, dans la limite des places disponibles, devront se faire accréditer au plus tard avant le 30 septembre

Ecrivez à vos senateurs pour protester contre ce colloque très violent envers les défenseurs des animaux, et pour cause, il est organisé par des taurins! En plein Sénat,  sur la lubie d'un senateur afioc, qui a ouvert les portes du Sénat à des pervers deshonorant notre pays,  contre 80% des français...c'est ça, la democratie? Sommes-nous une république bananière ?. Invités: juste des saloperies qui jouissent de la souffrance des animaux. Organisé par la poubelle qu'est l'ONCT et l' immondeUnion des Villes Taurines de France (UVTF)

les instructions pour ecrire sont là: https://www.animal-cross.org/cyberaction-urgente-4-octobre…/

Avec un "repas (non vegan)" et payé par nous, c'est une pic contre nous que de le préciser avec la connerie qui se veut ironique et qui n'est que CYNIQUE.

 
Avec un texte scandaleux=
"Au nom de la préoccupation légitime pour le bien-être animal, une idéologie de tendance globalisante sinon totalitaire, végane et antispéciste dans sa forme la plus radicale, vise à modifier la relation entre l’homme et les animaux, ainsi que la place que chacun d’eux occupe dans notre société, conformément aux valeurs que notre civilisation, fondée sur l’humanisme, a héritées de la pensée judéo-chrétienne et gréco-latine.

Selon cette nouvelle idéologie, il n’existe aucune hiérarchie ni distinction entre l’homme et les animaux : entre tous doit régner une équivalence de fait et de droit, ce qui exclut toute exploitation des animaux par l’homme, qu’il s’agisse de leur consommation, des traditions et des pratiques culturelles ou religieuses, et même de la recherche scientifique au bénéfice de l’humanité.
Cette idéologie, forgée dans les milieux urbains et ignorante des réalités du monde rural, présente un danger évident pour l’élevage, l’agriculture, l’industrie alimentaire et de l’habillement, les activités de loisir ou les traditions culturelles.
Face aux réglementations de plus en plus coercitives que cette idéologie parvient à imposer dans de nombreux domaines en s’appuyant sur des campagnes agressives voire discriminatoires, il apparaît indispensable de mener une réflexion globale au travers d’une approche politique, juridique, philosophique et anthropologique.
Il convient en particulier :
de définir les valeurs qui doivent régir les relations entre l’Homme et les animaux, et d’établir des garde-fous afin que la préoccupation pour le bien-être animal ne puisse prendre le pas sur les libertés et les droits de l’Homme ; d’analyser la richesse et la variété des relations avec les animaux sauvages, non apprivoisés ou domestiques, telles qu’elles sont à l’oeuvre dans les différentes pratiques d’élevage, de chasse et de pêche, et dans les traditions culturelles ; d’identifier les raisons pour lesquelles la culture et l’éthique rendent acceptable la mort d’un animal dans le respect de sa nature.
Tels sont les sujets qui seront abordés lors du colloque «L’Homme et les animaux : vers un conflit de civilisations ?» organisé au Palais du Luxembourg le 4 octobre prochain par l’ONCT avec le soutien de l’UVTF.

Organisé le 4 octobre 2016 au Palais du Luxembourg Salle Monnerville
Inauguré par le Président du Sénat, Gérard Larcher qui en exposera les thématiques.
Parrainé par le Sénateur des Landes, Jean-Louis Carrère qui en présentera les conclusions.

PROGRAMME
9h15
Accueil des participants salle Monnerville par le sénateur Jean-Louis Carrère
9h30
Introduction du colloque par le Président du Sénat, Gérard Larcher qui en exposera les thématiques.
Contributions
L’animal au regard de l’éthique et du droit
10h - André Viard, président de l’Observatoire National des Cultures Taurines, juriste, auteur, éditeur, matador de toros : «Aux sources du conflit»
10h30 - Jean-Pierre Digard, ethnologue et anthropologue, directeur de recherche émérite au CNRS, spécialiste de la domestication des animaux et membre de l’Académie d’Agriculture : «Les animaux dans le Code civil : entre meubles et personnes»
11h - Francis Wolff, philosophe, professeur émérite à l’École normale supérieure de la rue d’Ulm : «L’animal n’existe pas. Quelles conséquences pour les hommes ?»
11h30 - Reynald Ottenhof, juriste, professeur émérite à l’Université de Nantes :
«Le droit des minorités culturelles dans le cadre européen»
12h - Bernard Traimond, professeur émérite d’anthropologie à l’Université Victor Segalen Bordeaux 2, membre correspondant de la Real Academia de Ciencias Politicas y Morales de Madrid : «Les relations aux animaux dans les Landes : les alouettes et les vaches»

PAUSE DÉJEUNER

Animaux, ruralité et traditions culturelles
14h - Frédéric Saumade, professeur d’anthropologie sociale à l’Université de Provence et membre de l’Institut d’ethnologie méditerranéenne, européenne et comparative (IDEMEC) d’Aix-en-Provence : «Du biòu camarguais au bucking bull américain, ou l’identification réciproque de l’homme au bétail dans les élevages pour les jeux d’arènes»
14 h 30 - Etienne Gangneron, vice-président de la FNSEA et éleveur de bovins viande en production biologique dans le Cher : «Evolutions des relations Homme - animaux : les éleveurs engagés»
15 h - Henri Sabarot, président de la Fédération départementale des chasseurs de la Gironde, Président du Conseil d’administration de l’ONCFS, vice-président de la Région Grande Aquitaine : «La culture de la chasse et la ruralité»
15 h 30 - François Zumbiehl, agrégé de lettres classiques, docteur en anthropologie culturelle, écrivain, ancien conseiller culturel à l’ambassade de France en Espagne, directeur culturel de l’Union latine (2004) : «Le torero et le toro ; l’amour de l’adversaire»
16 h - Joël Pon, psychiatre, écrivain : « L’instrumentalisation de l’enfant par l’idéologie animaliste, et le rôle formateur de la violence canalisée dans les contes et dans la vie»
Vie et mort éthique des animaux dans les sociétés modernes
16h30 à 18h30 - Les représentants de diverses filières touchant à l’élevage, à l’utilisation des animaux dans le cadre de l’alimentation, de la chasse et du spectacle apporteront leur témoignage.
18h30 - Conclusions présentées par le sénateur Jean-Louis Carrère
19h15 - Un buffet « Esprit du Sud » (non végan) sera servi salle René Coty

INSCRIPTION AU COLLOQUE
Les personnes désireuses d’assister au colloque, dans la limite des places disponibles, devront se faire accréditer au plus tard avant le 30 septembre

Mon Mail:

Objet : Rép : Colloque au Sénat le 04 Octobre de 10.00 à 16.00 heures l' animal au regard de l' éthique et du droit

Messieurs et mesdames,

J’adhère tout à fait aux mots de M. Jean P . Je dois ajouter qu’en cette journée mondiale des animaux, date peut être pas si fortuite que ça, il y a de quoi être choqué que ceux que l’on paie pour garantir notre morale démocratique invitent des personnages connus pour contredire l’éthique la plus élémentaire.

Est-ce que la mafia des cruels que vous avez invités au Senat est compatible avec la démocratie? Je ne le pense pas, car ils ne représentent qu’eux-mêmes et pas la majorité des français.
Surtout qu’il faut bien regarder la verité en face: lorsque les gens savent la souffrance infligée aux animaux, ça les rend un peu plus conscients de leur responsabilité et beaucoup changent de point de vue, et certains de comportement.
L’hostilité envers les barbares « banals » de notre monde grimpe. Plus de 70% contre la corrida, autant contre la chasse qui tue des millions d’animaux traqués chez eux et aussi incidemment des hommes, des enfants en promenade. Peu à peu l’elevage est reconnu comme ignoble, sadique, insupportable pour les malheureux veritables martyrs de notre temps, les animaux reifiés et torturés et ce malgré la loi. Beaucoup reduisent aussi leur consommation de produits animaux pour la planete, sans compter la santé.
Partout, en tous temps, il y a des gens qui abusent de leur pouvoir sur les faibles et qui rencontrent certaines oppositions mais aussi des complicités qui, souvent, empêchent tout progrés humain.
Parfois, on a la chance que les tyrans soient mis en echec. Mais la lutte pour l’humanisation des humains est difficile, jamais acquise definitivement. Et là, ça arrange bien des gens de ne pas renoncer à la jouissance bestiale d’autant que contre les animaux, tout le monde est de gré ou de force, complices...Ne serait ce qu’en payant avec nos impôts ce qui subventionne nos indignités comme l’elevage, la recherche sur animaux et même des tortures sans alibi comme la corrida et indirectement la chasse.
Aussi vous gagnerez peut etre encore un certain temps. Dur de combattre l'addiction perverse et l’avilissement dans la boue pulsionnelle, en psychanalyse, on connait ça comme le pire ennemi de l'individu, au final.

Mais ce qui est certain, c’est que les Justes ne se tairont jamais et seront toujours oeil de Caïn, mouches du coche, empêcheurs de nuire en rond, gêneurs, et si vous nous dites integristes, extremistes, nous savons bien que les seuls fanatiques sont ceux qui prônent la superiorité illimitée et par definition metaphysique, des hommes sur les animaux en croyant que l’homme est une sorte de Dieu à qui tout vivant est sacrifiable à merci.
« L’humanisme forcené me rend très pessimiste quant à l’avenir de l’humanité et du monde » Levy-Strauss lors d’une interview à Guillaume Durand.
Je souscris.


Salutations distinguées,

Josette Benchetrit,
Psychologue et psychanalyste lacanienne.

===================

Le 3 oct. 2016 à 16:04, Jean P a écrit :

Madame la Sénatrice, Monsieur le Sénateur,

Je suis très étonné du fait que votre institution organise le 4 octobre un colloque dénommé « L’HOMME ET LES ANIMAUX : VERS UN CONFLIT DE GÉNÉRATION » entièrement à charge contre les protecteurs des animaux. Ce colloque, inauguré par le Président du sénat, donne la parole à tous ceux qui contribuent à la souffrance animale : les associations taurines, la FNSEA, les chasseurs, les intellectuels pro-corridas. Selon vous, les pro animaux prôneraient « une idéologie de tendance globalisante sinon totalitaire », « forgée dans les milieux urbains et ignorante des réalités du monde rural ».

Vous incarnez la représentation nationale. Aussi nous souhaiterions que votre illustre organisation propose des débats contradictoires et démocratiques et ne soit pas le porte-voix de conceptions dépassées, arque-boutées sur la vision d’un homme supérieur à la nature et qui en jouit selon son plaisir. Ces opinions sont destructrices pour les animaux et sans avenir non plus pour l’homme.

Je vous prie de recevoir, Madame la Sénatrice, Monsieur le Sénateur, mes salutations distinguées.
J. P.


 

Voir les commentaires

Pas de cirques avec animaux au Patrimoine. Pétition.

1 Avril 2016, 07:57am

Publié par Jo Benchetrit

En tous cas, au mjnistere de la culture, on a à nouveau un clown. On se souvient de la corrida au patrimoine par Fredo Mitterrand. Heureusement, decision annulée sous l'ancien gouvernement.

La ministre de la Culture s'est engagée à inscrire au patrimoine culturel de la France les cirques avec animaux!!!!

De plus en plus de villes refusent les cirques avec animaux, l'abolition de cet esclavage est proche!
Ces cirques refusent toute reconversion éthique, ils ont manifesté le 23 mars contre les attaques des "anti-animaux" (sic). Et
Nous ne laisserons pas faire ça! Voici la pétition pour la ministre, on compte sur vous!

Merci de signer la pétition via le lien ci dessous :

Voir les commentaires

Barbare corrida et menteurs afiocs: ils inventent que la torture fait pas mal aux taureaux. Que dit la science?

5 Mars 2016, 14:52pm

Publié par Jo Benchetrit


Je lis ici que les endorphines ne suffisent pas à anesthésier, mais qu’au contraire , elles sont l’indice d’un grand stress et d’une horrible souffrance tant morale que physique! Pardonnez moi si je vous fais mal, lecteur afioc. Vous qui êtes si sensible, à coup sûr, après ce qui suit, vous allez renoncer à votre délicat hobby !
Désolée pour Wolff, le prof de normal sup, qui va devoir revoir sa copie anti-oeil de Caïn, ou, au moins le titre.
Je lui suggère: "Le père Déni lave plus blanc votre conscience".

Sur les effets des bêta-endorphines.
Reponses aux divagations de Juan Carlos Illera qui affirme qu’un torturé éprouve du plaisir(peut etre est il maso?).


Coup de grâce et mort


Coup de grâce porté au taureau par un peón, avec la puntilla.
Lors de son intervention devant le parlement de Catalogne, José Enrique Zaldívar a également affirmé que9 la puntilla utilisée pour achever le taureau ne provoquerait pas une mort instantanée, mais une mort par asphyxie, par la paralysie des mouvements respiratoires entraînant une hypoxie encéphalique. Selon le taxidermiste des arènes de Las Ventas de Madrid, 60 % des taureaux sur lesquels il a travaillé présentent des fissures ou fractures du crâne. Le document présenté précise « qu'un célèbre critique taurin s’est référé à cette blessure comme au « crime de l’étrier du picador »9 ».

Études sur le degré de souffrance effectif

Articles détaillés : Endorphine et Bêta-endorphine.
José Enrique Zaldívar conteste formellement, comme il l'a déclaré devant le parlement de Catalogne, que, sur des bases médicales, on puisse affirmer (comme l'a déclaré son confrère Juan Carlos Illera) que « grâce à la libération importante d’opiacés endogènes – bêta-endorphine et métenképhaline –, la douleur et le plaisir s’équilibrent », et que donc le taureau ne souffre pas. Il souligne même que, selon certaines études, les endorphines libérées en état de stress n’ont pas de pouvoir analgésique (Harbach et al, 2007)24.

(...)
Sur les secrétions hormonales et le niveau de stress

De son côté, José Enrique Zaldívar a publié un « rapport technique vétérinaire » sur la question, aboutissant à une conviction inverse à la théorie soutenue par Juan Carlos Illera28. Outre le fait qu'il est difficile de comparer la réponse hormonale du taureau à celle de l'homme faute de disposer d'une population humaine ayant subi les mêmes agressions physiques que les taureaux29, José Enrique Zaldívar, s'appuyant sur des mesures hormonales faites sur diverses populations de taureaux de combat, souligne que les taureaux ayant été amenés jusqu'à l'arène sans avoir à combattre présentent des taux d’ACTH et de cortisol très supérieurs à ceux des taureaux ayant combattu30 (ACTH et cortisol étant les hormones impliquées dans la réponse de tout organisme au stress30). Il voit dans cette constatation contraire à la logique le résultat des lésions nerveuses extrêmement importantes causées par les piques et les banderilles, qui privent le taureau d'une réponse hormonale normale, exactement de la même façon que le taux de cortisol de personnes accidentées ayant subi d'importantes lésions de la moelle épinière est extrêmement faible, voire nul, malgré leur stress effectif considérable, simplement parce que leur capacité de réponse hormonale a été détruite par les lésions29

José Enrique Zaldívar nie d'autre part catégoriquement que l'élévation de la quantité de bêta-endorphines dans le sang diminue nécessairement la douleur : en effet, lors d'études séquentiellesN 4 sur les accouchements, les femmes ayant déclaré avoir le plus souffert sont celles qui présentaient le taux de bêta-endorphines le plus élevé31.

Le taux de bêta-endorphines très élevé du taureau prouve donc simplement le niveau également très élevé des agressions physiques et psychologiques qu'il a subies, et non le fait qu'il ne souffre pas32.

Des vétérinaires américains regroupés au sein de l'association Humane Society Veterinary Medical Association (HSVMA) se sont aussi adressés au parlement de Catalogne, pour contester également les travaux de Juan Carlos Illera33.

Enfin, Georges Chapouthier, directeur de recherche au CNRS, a qualifié d'« absurde » l'idée selon laquelle la libération d'endorphines signifierait que le taureau ne souffre pas, alors que les études montrent au contraire que la production d'endorphines est l'indicateur de la souffrance endurée. Il souligne également que l'étude de Juan Carlos Illera de Portal qu'il met ainsi en cause ne fournit aucune indication de la méthodologie utilisée, et que les références à des publications scientifiques en sont absentes34.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Opposition_%C3%A0_la_corrida

Ne vous privez pas de lire la totalité de cet article très rigoureux, ce qui n’est pas toujours le cas dans la littérature parlant de corridas, particulièrement chez ceux qui la défendent en enterrant leur os.
Reconnaissons que cette façon de (se?) mentir couvre la quasi totalité de ce qui est dit, hors des defenseurs de leurs droits, sur les animaux qui sont martyrisés et meurent bien souvent de l’amour vache des « hommes » ! La corrida n’est que le paradigme de ce que subissent les bêtes. Peu de visages de la barbarie ne suscitent autant d’écrits pour les défendre de la part de supposés « grands » esprits, du moins payés parfois comme tels par nos impôts, de Normal Sup, par exemple.

Voir les commentaires

A ceux qui vont au salon de l'agriculture. L'abattoir du Vigan n'est pas une exception.

1 Mars 2016, 06:23am

Publié par Jo Benchetrit

Pitié pour les bêtes.

Il serait bon que ceux qui vont au salon de l'agritorture prennent enfin conscience qu'ils font du tort aux animaux.
Dejà, imposer aux bêtes cette survie dans une atmosphère bruyante, poussiéreuse, traumatisante et stressante...Mais aussi donner du blé à ceux qui en gagnent beaucoup sur le dos des bêtes est immonde.
Qu'Hollande y aille et se fasse traiter comme bouse qui vole (et qu'il n'a pas reçu de justesse)en caressant les bottes des tortionnaires, c'est son problème de président normal-qui-se-croit-obligé- de faire comme-les -autres. Mais vous, vous qui n'y êtes pas obligés? Vous êtes si...Mediocres, n'est-ce pas? vous êtes de ceux qui amenent les mômes aux cirque, au zoo, alors pourquoi pas au salon? AInsi, ces enfants s'habitueront à l'abjection et ce seront de parfaits imbeciles heureux plus tard. Merci à leurs parents grâce à qui le monde continuera à s'enfoncer vers la mort car les beaufs sont la regle de la mentalité française, voire humaine, envers les animaux.

Au passage, pouvez vous signer ceci qui nous concerne tous, y compris ceux qui sont coherents donc vegans, car on ne peut plus laisser faire ces sadiques. L’agriculture torture de la conception à la mort. ce qui s’est passé dans les abattoirs filmés par L214 est la regle et Le Foll veut nous faire croire que c’est l’exception. Pouvez vous transmettre à vos contacts?

http://www.mesopinions.com/petition/animaux/lettre-ouverte-monsieur-foll-enquete-parlementaire/18405?promote=true#target
je transmets:
Bonjour chers amis,

Petit retour sur l'affaire de l'abattoir du Vigan :

L'association L214 avait déjà suscité de vastes réactions avec les images de l'abattoir d'Alès en octobre dernier. Elle a provoqué une nouvelle déferlante médiatique avec des images de l'abattoir du Vigan.
https://blogs.mediapart.fr/edition/droits-des-animaux/article/260216/abattoirs-quand-le-vigan-pousse-devenir-vegan

J'ai publié mon billet vendredi, la veille de l'ouverture du Salon de l'Agriculture, et Mediapart a eu le bon goût de l'indiquer depuis samedi parmi les articles répertoriés sur sa page d'accueil (colonne de droite).
Du coup Change.org m'indique que des dizaines et des dizaines de lecteurs signent via ce lien, ce dont je suis très content. L214 devrait de toute façon arriver à 150 000 d'ici la fin du Salon ;-)

Comme je le signale à la fin, un article va suivre sur le problème d'un lien entre la violence des abattoirs et la violence interhumaine. Mais pour ça faut identifier, dégotter et éplucher des articles universitaires évidemment anglophones, ça prend toujours plus de temps que prévu ;-)

Cordialement à tous

Voir les commentaires

Pourquoi le lait est pourri. Pas de solidarité avec les eleveurs!

21 Février 2016, 17:30pm

Publié par Jo Benchetrit

Derriere un laitage, il y a quoi? Petite video pour savoir ce qu'on ne vous dit pas.

Voir les commentaires

Indonesie:incendiaires ecologiques. Hebron: Mufti incendiaire ideologique.

12 Novembre 2015, 21:31pm

Publié par Josette Benchetrit

C'est très grave, y compris pour la planète comme on dit, c'est à dire pour les vivants, ...c'est énorme! Il faudrait une peine d'un tribunal international dans les cas "ecocidaires", où des espèces disparaissent, où les humains meurent aussi etouffés,...bref où la souffrance est affreuse.
Et tout cela pour cette merde d'huile de palme et pour les élevages. Ces incendiaires sont des génocidaires. Il FAUT une peine très lourde, voire de mort.
Pensez: des millions d'animaux sont en train de griller!...y a que ça qui dissuaderait de brûler pour planter des palmiers pour l'huile qu'on trouve dans presque tout, y compris les produits bio!!

Personne ne parle d'interdire la vente de produits à l'huille de palme.
Mais l'europe va boycotter les produits israeliens...rions d'un aussi pathetique esprit dans un cerveau si nul.

C'est comme si votre maison brûlait et qu'au lieu d'appeler les pompiers, vous préféreriez vous focaliser sur la couleur de votre rouge à lèvres.

N'oubliez pas que le nuage de cendres étouffe les animaux et les gens, y compris jusqu'en Thaïlande.

=====

Autres incendiaires, les nazislamistes, et, ne soyons pas Tartuffe, presque tout un chacun:

Voici ce que se racontent les palestiniens. Je veux bien qu'on les soutienne, mais en sachant qu'ils sont victimes et agents de manipulations criminogènes. Et quand les français marchent dans ce délire, ils sont eux aussi des incendiaires.
Entre nous soit dit, je suis choquée que ce type de propos ne soit pas durement sanctionné par un tribunal international, comme pour j'aimerais que cela soit fait pour les incendiaires. Car c'est aussi un incendiaire. on tue avec des mots,d abord, l'esprit et les scrupules, ensuite les gens. Le NPA, José Bové, et tout le monde à la suite, sont des incendiaires aussi. Dire à des gens violents qu'ils ont des excuses car ils seraient des victimes, c’est encourager la barbarie, en allégeant leurs conscience déjà gravement light. Et ça donne ce qui suit.
Les juifs aussi ont oublié le danger encore vivant, lui, car ils ont cru qu'en etant liberés des camps, le monde allait enfin arreter de les persecuter, ou au moins prendre soin d'eux.

Mais ils ont été abandonnés durant toute la guerre dans les camps...Le monde a laissé faire Hitler. Et certains comme les collabos, n'ont pas hesité à aider le grand delirant.IL faut rester lucides. Pour ma part, je pense qu'il n'y pas eu assez de precautions pour protéger Israël. Quand vous ne voulez pas tenir compte du Mufti de jerusalem, grand ami d'hitler...et de la façon dont les palestiniens ont été elevés, quand vous oubliez les massacres qu'ils ont perpetré sur des juifs comme en 1929, vous etes dans le déni.
Le monde a trop vite oublié ce "detail" de la complicité active des palestiniens avec le nazisme.

Tout ça pour dire, comme dirait Johnny, qu'il y a bien des manières d'allumer le feu, y compris en reglant le soi-disant problème juif en envoyant des gens dejà decimés au casse-pipe chez leurs ennemis. Comment voulez vous que ça se termine, bande d'apprentis sorciers? ça me fait penser aux combats de coqs. Je crois que les pyromanes prennent un certain plaisir à les voir crever.

Lamentable humanité:

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>