Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Psychanalyse et animaux.

Articles avec #barbarie-symptome et psychanalyse

QUAND UN NOIR visionnaire DEFEND LES JUIFS d'un nouveau génocide. texte de Colbert King .

7 Août 2012, 04:44am

Publié par Jo Benchetrit

Traduction un peu tirée par les cheveux, mais on pige bien le fond: Iran=danger comme le fut Hitler. Et on va laisser faire=fascination du mal, twist again?

« L’antisémitisme de l’Iran est la plus grande menace faite aux Juifs » – Colbert King

Colbert King

Colbert King, Lauréat du prix Pulitzer 2003, chroniqueur au Washington Post, ancien officier de l’Armée américaine et ayant occupé de nombreux postes à responsabilité aux Etats-Unis. Certains devraient prendre de la graine quant à la lucidité de cet homme. 

Par Colbert King

Imputez-le à mon éducation, ou ce que j’ai appris à l’école, ou ce que j’ai vu au camp d’extermination de Dachau que j’ai visité en 1968. L’Holocauste était l’événement le plus tragique du 20ème siècle.

Donc je trouve répugnant qu’un gouvernement dans le monde d’aujourd’hui préconiserait une répétition de cette horreur. Et c’est presque au-delà de la croyance que le reste du monde entendrait une telle atrocité et regarderait dans la direction opposée.

Je me réfère, bien sûr, aux leaders de l’Iran d’aujourd’hui et la réponse humaine du monde  à la forme la plus virulente d’antisémitisme soutenue par un état depuis l’Allemagne nazie.

Je dis ceci en tant qu’arrière-petit-fils d’esclaves, en tant que fils de parents dont le potentiel a été étouffé par un racisme implacable, en tant qu’homme dont la jeunesse a été endommagée par Jim Crow et ses préjugés raciaux, en tant que père emplis de colère et de peine qui n’a pu donner à ses enfants et petits-enfants une Amérique qui ne considérera pas leur couleur de peau comme un défaut sur leur humanité.

Et pourtant je sais dans mon cœur que nous ne sommes pas les seuls à porter la croix de la bigoterie et la haine.

L’Iran est plus qu’une menace à ce bout  de géographie appelée Israël. La République islamique d’Iran est la plus grande menace faite aux Juifs depuis l’Allemagne Nazie.

Je ne suis pas Juif. Je ne suis pas né d’une femme juive. Je n’ai pas été élevé, ni été instruit comme un Juif; donc je ne fais pas, comme Adam Garfinkle pourrait  le dire, voir le monde avec les yeux d’un Juif, exprimant des sensibilités morales juives ou exposant n’importe quel signe de mémoire historique juive.

Mais j’ai vraiment le pouvoir de rappel et je le fais, en tant que non-juif, je reconnais vraiment le côté vicieux de l’antisémitisme quand je le vois. Le gouvernement iranien est aussi antisémite que l’était le troisième Reich.

Écoutez le Président iranien Mahmoud Ahmadinejad et vous entendez Adolf Hitler. Lisez, par exemple, ce récent message d’Ahmadinejad adressé à Téhéran aux ambassadeurs de pays Islamiques :

« Ca fait maintenant 400 ans qu’un clan d’affreux Sionistes gouverne les affaires mondiales majeures. Et dans les coulisses des cercles des grandes puissances, dans les organisations politiques, médiatiques, monétaires et bancaires dans le monde, ils ont été les décideurs, à un point  qu’une grande puissance avec une énorme économie de  plus de 300 millions de personnes, les candidats à l’élection présidentielle Américaine doivent aller baiser les pieds des Sionistes pour s’assurer  d’une victoire finale »

Et ceci : « le régime Sioniste est aussi bien le symbole de l’hégémonie du Sionisme sur le monde que les moyens mis dans la main des pouvoirs d’oppresseurs pour l’expansion de leur hégémonie dans la région et dans le monde. »

L’appel d’Ahmadinejad d’annihilation d’Israël répercute l’appel de de l’extermination juive du Führer:  » Tout amoureux  de liberté et partisan de justice dans le monde doit faire de son mieux pour annihiler le régime Sioniste afin de paver le chemin pour l’établissement de justice et de liberté dans le monde. »

Ahmadinejad  jouait le jeu de son vice-président, Mohammad Reza Rahimi, qui cette année met la norme pour la haine antijuive.

A une conférence patronnée par l’ONU sur le trafic de drogue illégal en juin, Rahimi déclara, selon New York Times, le Talmud enseigne de « détruire quiconque s’oppose aux Juifs. »

Il dit : les sionistes ont un contrôle ferme du trafic de drogue. Des gynécologues tuent des bébés noirs sur ordre des Sionistes  et il a prétendu que la Révolution Bolchevique en 1917 a été commanditée par des Juifs.

Le monde se focalise  sur l’acquisition par l’Iran d’armes nucléaires et la menace posée par Téhéran sur  Israël. C’est une vue trop étroite.

Il ignore la menace plus large de l’antisémitisme patronné par l’Iran aux Juifs quel que soit l’endroit où ils se trouvent. La bigoterie de l’Iran a une dimension globale.  Et cela constitue un défi moral au reste du monde.

Nous n’avons pas arrêté la plus grande atrocité du 20ème siècle. Qu’en sera-t-il des prochaines?

Le président Obama a dit qu’il « sera toujours là pour Israël, » et Mitt Romney a dit presque la même chose. Mais qu’en est-il du  reste du monde ?

L’Iran viole la souveraineté nationale pour tuer des Juifs.

Des empreintes digitales de l’Iran ont été trouvées dans les attaques contre des Juifs en Bulgarie, l’Inde, la Thaïlande et la Géorgie.

Croire que la menace Iranienne pèse principalement sur Israël c’est ignorer la réalité si désagréable et défiante soit elle.

Si nous devons honorer l’engagement « du jamais plus cela » serons-nous capables de prévenir le génocide potentiel du 21e siècle ?

Adapté par Jean Vercors (Israël) – rédaction israel-flash

Voir les commentaires

JO 2012. Une ombre brune plane sur le CIO. Et même sur Coubertin!Pour un démantèlement du CIO?

6 Août 2012, 02:31am

Publié par Jo Benchetrit

L'esprit humain est tout le temps au bord d'un précipice qui l'attire inexorablement. On voit bien ça dans la protection animale.

Le faire avancer vers un terrain plus ferme, moins exposé au gouffre de sa médiocrité, de sa cruauté, de sa jouissance barbare,   est un travail de Sisyphe, mais aussi de Titan. Si vous saviez combien c'est triste d'assister à une régression des esprits! Nous aimerions tous aller vers le progrès, nous voudrions tant que le passé serve d'expérience et que jamais, jamais la même connerie humaine ne vienne plus assombrir la vie de chacun...Nous ne comprenons pas, je ne comprends pas comment, à nouveau, la droite extrême peut faire des pas.

Attention, qui dit facho dit  "pas de loi", pas de morale au nom de la...Morale. Et le facho se croit parfois, souvent, de gauche. N'oublions que le nazisme c'est du national- SOCIALISME.

Et pourtant, ça s'explique si on oublie une des manifestations les plus  handicapantes de la pulsion de mort: la compulsion à la repetition.
Tout ce qui est horrible est une rencontre avec le réel et provoque une jouissance plus ou moins inconsciente.
Cette jouissance rend l'expérience bien faible, la raison bien impuissante à faire que l'humain, drogué à sa propre connerie, ait la force morale de se détourner du retour du refoulé, du retour au mal. 

Il en est ainsi de tout, y compris des JO qui admettent un CIO semble-t-il très douteux du point de vue politique et éthique.
C'est du moins ce que démontre un article lu .

 

Puisse cet extrait vous donner envie de le lire in extenso:

"Adolf Hitler salue le drapeau olympique à l’ouverture des Jeux Olympiques de Berlin. Allemagne, 1er août 1936.

"Certes, le comte de Baillet-Latour n’était-il jamais, argueront ses défenseurs en vue de l’excuser, qu’un homme de son temps, ni plus ni moins coupable qu’un autre face aux compromissions de l’Europe tout entière par rapport à l’avènement du nazisme. De même, insisteront-ils, le baron de Coubertin n’était-il jamais, en France, qu’un homme de la IIIe République : celle-là même qui, engluée dans l’antisémitisme ambiant, condamna arbitrairement, sous la présidence de Félix Faure, le capitaine Dreyfus.

Peut-être ! À cette différence près, toutefois, qu’il y eut néanmoins, à l’époque, des consciences suffisamment vigilantes et éclairées, dotées de lucidité intellectuelle tout autant que de courage moral, pour dénoncer cette sorte d’esprit de Munich, capable des pires capitulations, avant la lettre. Au sein de ces hommes exemplaires émergea alors le grand Georges Clemenceau, qui publia notamment, dans son journal L’Aurore, le J’accuse d’Émile Zola, mais que, face à son opposition pourtant radicale vis-à-vis de l’hitlérisme de Coubertin, personne n’écouta cependant. Et ce, malgré le soutien appuyé, sur cette épineuse mais importante question, de Léon Blum.

La suite de ces sombres événements lui donna, hélas, tragiquement raison lors de la Seconde Guerre mondiale : 50 millions de morts en Europe – le pire carnage de l’histoire de l’humanité – et 6 millions de Juifs exterminés à Auschwitz !"


Voir les commentaires

Le maire Pierre de Besombes Singla et le préfet de Perpignan font massacrer des veaux et vaches dans les Albères.

4 Août 2012, 06:00am

Publié par Jo Benchetrit

Je reçois cette info d'une amie espagnole avec ce titre:

"Il n'y a pas qu'en Espagne que les gens sont cruels..." et ceci:

 

"REGARDEZ CE QU'UN MAIRE PEUT FAIRE DANS SA COMMUNE AVEC DES PAUVRES VACHES ET VEAUX...
Ceci a lieu en Catalogne...en France!
Vous avez en fin d'article l'adresse de ce vieux maire incapable de réssoudre le problème si ce n'est qu'à coups de fusil!!! Une horrible tuerie décrite avec preuves à l'appui sur :
N'oubliez pas le Préfet qui a donné son accord... INCROYABLE MAIS VRAI !"
                                                                       Isabel
...........
 
Le délit :ces betes affamées vont parfois se nourrir chez des cultivateurs.

 

 
Ce Pierre de Besombes Singla  et le préfet meritent une bonne pub pour leurs méprisables exploits.
lire:
Pour des details,  lire cet article de l'independant:
EXTRAIT:

"On a été réveillé par des détonations de fusil (...), nous avons entendu les vaches agoniser"

Le 2/08/2012 à 06h00 par Julien Marion | Mis à jour à 07h59
 Depuis quinze ans, la cohabitation des vaches \'baladeuses\' et les habitants n\'est pas simple dans le massif des Albères.
Depuis quinze ans, la cohabitation des vaches 'baladeuses' et les habitants n'est pas simple dans le massif des Albères.  © Photo Marie-Sophie Hel

"C'est une véritable tuerie. Même des veaux de quelques jours ont été lâchement tués". Vive émotion suite à la demande d'abattage, décidée par la préfecture des Pyrénées-Orientales, d'une vingtaine de vaches "Massanaises" dans le massif des Albères. Une émotion et une réaction qui ne sont pas du fait de militants de la cause animale qui ont sûrement d'autres chats à fouetter en cette période de corridas estivales. Non, elles viennent d'habitants des communes des Albères, près de la frontière espagnole.

Réveillés par des détonations de fusil

C... F... qui réside à L'Albère, ne cache pas sa colère suite à un événement qu'elle n'attendait pas. Surtout d'une manière aussi brutale. Elle témoigne. "On a été réveillé le 26 juin à 7 h du matin par des détonations de fusil. Nous avons ensuite entendu des vaches agoniser. Mes enfants et moi avons eu l'impression d'être au milieu d'une guerre. Les carcasses ont été ramassées par des mini-grues et mises dans une benne. Selon toute vraisemblance, le préfet a décidé d'abattre ces vaches 'sauvages', sans prévenir les habitants. J'estime que cette mesure est totalement disproportionnée d'autant que la majorité des habitants souhaitent garder les vaches qui sont présentes dans le massif depuis très longtemps. Depuis deux ans, vaches, veaux, taureaux vivent à côté de chez nous, sans nous avoir agressés une seule fois".

 

 

N'est-ce pas une raison de plus pour ne pas etre complices en n'achetant jamais de produits animaux, 
qui, fatalement, font souffrir des êtres innocents et ne sont en rien indispensables à notre survie?
Bien sûr,   ce maire et ce prefet meritent sanction pour cruauté envers animaux, 
mais on le sait, ces bovins pacifiques auraient mal fini , 
après dieu sait quels abominables transports, dans des conditions pas plus enviables.
Dès qu'un animal de ferme naît, son destin est scellé. Que cela ne nous empêche pas d'écrire pour protester.
Esperons que des assoces sont sur le coup pour envisager un procès. Je les en informe.

 

Lire aussi:

 

 

"Cet article de 2010 publié par France3.fr lire ... prouve que l'excuse du maire Pierre de Besombes Singla est bidon puisqu'il évoque déjà que des bêtes "espagnoles" avaient été abattues suite à la négligence de leurs propriétaires (bien vivants ceux-là !) Cet article, volontairement ou pas, ment en disant que le problème date d'une dizaine d'années, le problème, comme je le dis plus haut, est bien plus ancien.

 

En 2008 déjà on massacrait les vaches errantes, comme en témoigne cet article publié par un blogger belge Georges Laurent lire ICI ... c'est écoeurant!!

 

En réalité, ceux que les journalistes appellent les éleveurs "espagnols" sont des catalans du sud, qui contrairement aux catalans du nord ne pratiquent que l'élevage, en témoigne le paysage bien différent d'un versant à l'autre. Le contraste est frappant en certains endroits, comme au col de Banyuls par exemple. D'un côté des Albères vignes en terrasses courent d'un côteau à l'autre jusqu'à la mer, de l'autre de grands espaces vastes et sauvages, luxuriants et propices à nourrir les troupeaux sans que les éleveurs n'aient d'autre travail que de lâcher leurs bêtes dans une Nature généreuse. Comme les bovidés ne savent pas qu'ils ne doivent pas franchir une certaine ligne, ils la franchissent allègrement au printemps quand les vignes et les champs du nord commencent à se couvrir de jeunes pousses. Taureaux, vaches et veaux envahissent les versants sud pour se délecter de ces mets délicieux.

 

Le conflit ne date pas de seulement quelques années, il est ancestral ! C'est celui qui oppose éleveurs et cultivateurs depuis la nuit des temps, rien de nouveau sous le soleil catalan !

 

Dans le temps, quand on les rappelait à l'ordre, les éleveurs venaient récupérer leurs bêtes et les choses se calmaient quelques mois, parfois une ou deux saisons, jusqu'à ce qu'à nouveau on revoit des vaches et leurs petits réapparaître au printemps. Le conflit repartait, les éleveurs revenaient récupérer leur bien et ainsi de suite... jusqu'à notre époque où il semble que les êtres humains ne sachent plus régler leurs conflits que par la violence.

 

N'existent-ils pas des lois pour obliger les éleveurs du sud des Albères à respecter les règles en leur infligeant une amende bien salée, plutôt que de massacrer sauvagement de pauvres animaux qui n'y peuvent rien ? C'est cette éventualité somme toute logique que suggère l'article de Laurence Creuzot de France3.fr.

 

  En 2012 il existe de nombreuses associations de protection animale, sans compter de grandes fondations comme la "SPA", "30 millions d'amis" ou la "FBB" qui, si on avait pris la peine de les contacter, auraient sûrement trouvé une solution moins inhumaine que celle de l'abattage à coups de fusils, choisie par le maire et avalisée, çà c'est le bouquet, par le Préfet de Perpignan. Ceci au grand-dam du public, scandalisé d'une pratique aussi cruelle et aléatoire pour solutionner le problème des bovidés errants, comme le souligne l'article de France3.fr qui nous informe que déjà auparavant l'abattage avait été essayé puis abandonné à cause, justement, du trouble public que cela entraînait, tous les gens n'étant pas des brutes sans coeur ! L'article parle même de personnes qui avaient proposé d'adopter les veaux sans que cette généreuse proposition ne soit prise en compte.

 

En attendant, chacun de nous peut faire connaître cette affaire d'acte de cruautés envers des animaux perpétrés dans les Pyrénées Orientales, un acte commandité par un élu de la République et estampillé NF par le Préfet de Perpignan ! Si on ne peut plus rien faire pour les pauvres animaux massacrés au long des dernières années, on peut dire au maire de l'Albère et au préfet de Perpignan ce qu'on pense de leur façon de traiter un problème de divagation d'animaux !

 

A quand le tir au fusil contre les chiens et les chats errants ?"

 

Vaches des Albères en train de se nourrir

sans souci des passants qui les photographient

vache-alberes.jpg

 

 

 
 

Voir les commentaires

JUIF OUBLIE d'Irak,de Libye et autres pays colonisés lors des conquêtes arabes . L'intolérance et la discrimination raciale envers les juifs dans certains pays arabes et dans le monde.

1 Août 2012, 04:33am

Publié par Jo Benchetrit

Lettre à lire par respect pour la  vérité mais aussi pour VOUS et VOS IDEES. C'est un peu long. Revenez y, lisez par petits bouts, mais lisez  jusqu'au bout, comme un livre d'Histoire.

Une injustice, c'est grave, mais quand elle est niée, ça augmente la souffrance.

Une partie de la population des pays arabes dont la Libye fut interdite de bien des choses, dont le vote, et chassée par la terreur, et ceci dans le silence assourdissant des nations et des politiquement corrects du monde entier. L'histoire fut réécrite, leur présence sur le sol , pourtant antérieure à celle des arabes, fut  niée. Leur souffrance aussi.
HONTE AU MONDE. 

Mail envoyé par un non-juif, ex coauteur de M.Tarrier.

avec bcp de points communs avec lui:
 
marié avec une musulmane marocaine, converti pour cela, entomologiste, écolo, officiellement contre la souffrance animale.
etc.
Mais en différence: chez Aymerich, une allergie à l'antisémitisme. celui des anti sionistes de G comme celui des nazis comme un ami deTarrier: Manfred Stricker.
qui est évidemment antisioniste  aussi.
Stricker ecrit des choses abominables et mensongères. 
Il s'inspire de menteurs calomniateurs, théoriciens du nazisme comme Rosenberg qu'il ose citer ainsi et ici: 
Alfred Rosenberg

wikipedia.org/wiki/Alfred_Rosenberg

"On trouve tout en bas, sous External links, liens extérieurs, des sources pour télécharger les oeuvres les plus importantes deRosenberg, en anglais et/ou en allemand.

En allemand notamment sur l'immoralité du Talmud, avec un commentaire de Goethe :
Sie haben einen Glauben, der sie berechtigt, die Fremden zu berauben - 
ils ont une religion qui les autorise à dépouiller les étrangers. "

Ce sont ces mensonges que Tarrier reçoit par courrier et sans doute croit et en profite pour faire croire à ses "amis" dont des porte-parole antisemites  qui, ensuite peuvent instiguer leur poison et convertir à cette religion des tas de gens par l'intermédiaire de la réunion de "braves gens", des candides prêts à croire leurs gourous fachos parce que chacun sait que les braves gens revoltés par la vilenie humaine envers les bêtes sont fragiles et ont envie d'être aimés et de trouver des coupables ! Ce fut pour moi unedecouverte, une enorme désillusion que de voir que nul n'est à l'abri de la monstruosité humaine, y compris ceux que je voulais voir comme le top de l'humanité: les défenseurs des animaux.
Mais, au fond, je suis naïve. En effet, défendre c'est bien, mais tout militantisme a unederive: la paranoïa.
C'est la paranoïa qui a mené Robespierre et St Just à user la guillotine jusqu'à meriter la corde.  
La même paranoïa qui a mené des gens comme Staline, MAo, Pol Pot à exciter leurs peuple afin de les faire s'entretuer par millions.
Idem d'Adolf et  de Pétain.
Rien de tel qu'une bonne conscience à  toute epreuve pour faire croire  l'on est pur que ce pur n'est menacé que par un certain autre, dit "l'impur".
ALors, un mec comme Tarrier, si habile à écrire et dire ce que chacun sait mais avec desreferences lettrées pour faire plus chic peut etre dangereux s'il rentre dans ce moule.Etre ecolo, c'est bien, être pour les animaux , c'est presque parfait...Mais alors, être nazi, ça gâche un peu la fête.



Début du message réexpédié :

De : Michel A 
Date : 1 août 2012 00:58:08 HAEC
À : undisclosed-recipients:;
Objet : Lettre d’un Juif oublié, par David Harris , 17/07/2012 -

Lettre d’un Juif oublié, par David Harris

, 17/07/2012 -

 

 

Mes racines remontent à 2600 ans ; mes ancêtres ont contribué significativement à l'histoire et aux civilisations du monde, et ma présence a été ressentie de l'Afrique du Nord au Croissant fertile.

Mais j'existe à peine aujourd'hui.

Voyez-vous, je suis un Juif du monde arabe. Non, ce n'est pas tout à fait exact. Je suis tombé dans un piège sémantique. Je suis antérieur à la conquête arabe dans chacun des pays où j'ai vécu. Quand les envahisseurs arabes ont conquis l'Afrique du Nord, par exemple, j'y étais déjà installé depuis six siècles.

Aujourd'hui, vous ne trouvez aucune trace de moi dans ce vaste territoire.

Cherchez-moi en Irak, une nation qui accueillera sans doute très prochainement un grand nombre de visiteurs étrangers.

Vous souvenez-vous de l'exil de l'antique Judée vers Babylone, après la destruction du premier Temple, en 586 avant l'ère commune ? Vous souvenez-vous de la communauté dynamique qui a émergé là-bas et produit le Talmud babylonien ?

Savez-vous qu'au IXe siècle, sous domination musulmane, nous autres Juifs d'Irak étions obligés de porter un signe jaune distinctif sur nos vêtements – précurseur de l'infâme étoile jaune des Nazis – et subissions d'autres mesures discriminatoires ? Ou bien qu'aux XIe et XIVe siècles, nous avons dû faire face à de lourds impôts, aux destructions de synagogues et à une répression sévère ?

Et je me demande si vous avez jamais entendu parler du Farhud l'effondrement de la loi et de l'ordre à Bagdad en juin 1941. Voici le récit de George Gruen, expert du Comité Juif Américain :

Dans une éruption de violence incontrôlée, entre 170 et 180 Juifs ont été tués, plus de 900 blessés et 14 500 ont subi des pertes matérielles du fait du pillage ou de la destruction de leurs magasins ou de leurs maisons. Bien que le gouvernement ait finalement rétabli l'ordre [...] Les Juifs ont été évincés des postes gouvernementaux, limités dans leur accès à l'école et victimes d'emprisonnement, de lourdes amendes ou de la saisie de leurs biens, sur la simple accusation d'être liés, même de loin, à l'un ou l'autre des mouvements interdits, ou aux deux. En effet, le communisme et le sionisme étaient souvent mis sur un pied d'égalité. En Irak, la moindre lettre reçue d'un Juif de Palestine [avant 1948] justifiait l'arrestation et la perte de ses biens.

En 1948, nous avons atteint le chiffre record de 135 000 Juifs et nous étions un élément essentiel de la société irakienne dans tous ses aspects. Pour illustrer notre rôle, citons l'Encyclopedia Judaica à propos du judaïsme irakien :

Au XXe siècle, les intellectuels, écrivains et poètes juifs ont fait une contribution importante à la langue et à la littérature arabes au travers de nombreux livres et essais.

En 1950, comme d'autres Juifs irakiens, on m'a retiré ma citoyenneté, saisi mes biens et, de manière plus inquiétante encore, j'ai été témoin de pendaisons publiques. Un an auparavant, le Premier Ministre irakien, Nuri Sa'id, avait fait part à l'ambassadeur britannique à Amman d'un plan d'expulsion de toute la communauté juive vers la Jordanie. L'ambassadeur a plus tard raconté cet épisode dans ses mémoires, intitulés From the Wings : Amman Memoirs, 1947-1951.

Miraculeusement, environ 100 000 d'entre nous ont pu partir en 1951, grâce a l'aide extraordinaire d'Israël, mais sans emporter grand-chose de plus que les vêtements que nous avions sur le dos. Les Israéliens ont appelé ce sauvetage " Opération Ezra et Néhémie ".

Ceux d'entre nous qui sont restés ont vécu dans une peur continuelle : peur de la violence et de nouvelles pendaisons, comme celles du 27 janvier 1969, au cours de laquelle neuf Juifs ont été pendus au centre de Bagdad, sur la base d'accusations fabriquées de toutes pièces, tandis que des centaines de milliers d'Irakiens en délire applaudissaient aux exécutions. Le reste d'entre nous est parti, d'une manière ou d'une autre, y compris des amis à moi qui ont trouvé refuge en Iran, à l'époque du Shah.

Aujourd'hui, il ne reste plus de Juifs pour qu'on en parle, ni de monuments, musées, ou autres rappels de notre présence sur le sol irakien pendant vingt-six siècles.

Les manuels scolaires utilisés dans les écoles irakiennes aujourd'hui font-ils référence à notre présence d'autrefois, à notre contribution positive à l'évolution de la société et de la culture irakiennes ? Jamais de la vie. Deux mille six cents années sont effacées, éradiquées, comme si elles n'avaient jamais existé. Pouvez-vous vous mettre à ma place et ressentir la douleur déchirante de la perte et de l'invisibilité ?

Je suis un Juif oublié.

Je me suis d'abord établi dans ce qui est aujourd'hui la Libye, gouvernée alors par le dirigeant égyptien, Ptolémée Lagos (323-282 av. J.C.), d'après l'historien juif du premier siècle Flavius Josèphe. Mes ancêtres ont vécu sans interruption sur ce sol pendant plus de deux millénaires ; notre nombre a été renforcé par des Berbères convertis au judaïsme, par des Juifs espagnols et portugais fuyant l'Inquisition, et par des Juifs italiens traversant la Méditerranée.

J'ai dû faire face à la législation anti-juive des forces italiennes fascistes d'occupation. J'ai dû subir l'incarcération de 2 600 Juifs dans un camp de l'Axe en 1942. J'ai survécu à la déportation de 200 coreligionnaires vers l'Italie la même année. J'ai surmonté le travail forcé en Libye pendant la guerre. J'ai été témoin des émeutes musulmanes de 1945 et 1948 qui ont fait près de 150 morts, des centaines de blessés et des milliers de sans-abri parmi les Juifs libyens.

J'ai observé avec incertitude l'accession de la Libye à l'indépendance en 1951. Je me suis demandé ce qui arriverait aux 6 000 d'entre nous qui étaient encore là-bas et constituaient le reste des 39 000 Juifs que comptait cette fière communauté, jusqu'à ce que les émeutes fassent partir les gens vers l'Etat d'Israël nouvellement créé.

Fort heureusement, il existait des protections constitutionnelles pour les minorités dans la Libye nouvelle. Malheureusement, elles étaient totalement ignorées.

Mon pays de naissance n’était indépendant que depuis dix ans, que je ne pouvais plus voter, occuper un poste politique, servir dans l'armée, obtenir un passeport, acheter une nouvelle propriété, acquérir une part majoritaire dans une affaire, ou participer à la supervision des activités de notre communauté.

En juin 1967, le sort était jeté. Ceux d'entre nous qui sont restés en espérant que les choses allaient s'améliorer dans ce pays auquel ils étaient profondément attachés et qui, à certaines périodes, avait été bon pour nous, n'eurent d'autre choix que de fuir. La Guerre des Six-Jours avait créé une atmosphère explosive dans les rues. Dix-huit Juifs furent tués et les maisons et magasins juifs brûlés.

Avec 4 000 autres Juifs, je suis parti comme j'ai pu, avec guère plus qu'une valise et l'équivalent de quelques dollars.

Je n'ai jamais eu le droit de rentrer. Je n'ai jamais récupéré les biens que j'avais laissés derrière moi en Libye, malgré les promesses du gouvernement. En fait, tout a été volé : les maisons, les meubles, les magasins, les institutions communautaires, tout. Pire encore, je n'ai jamais pu aller me recueillir sur les tombes de mes parents. Cela fait profondément mal. En fait, on m'a dit qu'après la prise de pouvoir par le colonel Kadhafi en 1969, les cimetières juifs ont été rasés et les pierres tombales utilisées pour construire des routes.

Je suis un Juif oublié.

Mon expérience – bonne et mauvaise – me reste en mémoire et je ferai de mon mieux pour la transmettre à mes enfants et petits-enfants, mais combien peuvent assimiler cela ? Combien peuvent s'identifier à une culture qui ressemble à une relique d'un passé lointain, de plus en plus éloigné et impalpable ? Il est vrai que deux ou trois livres et articles ont été écrits sur mon histoire, mais – je n'exagère pas – ils sont loin d'être des best-sellers.

Quoi qu'il en soit, ces livres peuvent-ils tenir tête aux tentatives systématiques, faites par les autorités libyennes, pour effacer toute trace de ma présence pendant plus de deux millénaires ? Ces livres peuvent-ils tenir tête à un monde qui ne s'intéresse pratiquement pas à la fin de mon existence ?

Consultez le New York Times de 1967, et vous verrez vous-mêmes comment le célèbre journal a couvert la fin tragique d'une ancienne communauté. Je vais vous épargner le travail de lecture : il n'y a que quelques misérables lignes.

Je suis un Juif oublié.

Je suis l'un des centaines de milliers de Juifs qui ont jadis vécu dans des pays comme l'Irak et la Libye. En tout, nous étions près de 900 000, en 1948. Aujourd'hui, nous sommes moins de 5 000, concentrés pour la plupart dans deux pays modérés - le Maroc et la Tunisie.

Nous étions jadis une communauté florissante à Aden, en Algérie, en Egypte, au Liban, en Syrie et dans d'autres pays, nos racines remontant littéralement à plus de 2000 ans. Maintenant, nous ne sommes presque rien.

Pourquoi personne ne parle-t-il de nous et de notre histoire ? Pourquoi le monde parle-t-il sans cesse, obsessionnellement, des réfugiés palestiniens des guerres de 1948 et 1967 au Moyen-Orient – qui, ce n'est pas sans importance, ont été déplacés lors des guerres déclenchées par leur frères arabes – alors qu’il ignore totalement les réfugiés juifs des guerres de 1948 et 1967 ?

Pourquoi le monde reste-t-il sur l'impression qu'il n'y a qu'une seule population réfugiée issue du conflit israélo-arabe, ou plus précisément, du conflit arabe avec Israël, alors qu'il y a, en fait, deux populations de réfugiés, et que le nombre de réfugiés juifs est tout de même plus grand que celui des Palestiniens ?

J'ai passé plusieurs nuits sans sommeil à essayer de comprendre cette injustice.

Dois-je m'en prendre à moi-même ?

Peut-être que nous autres, Juifs des pays arabes, avons accepté notre sort trop passivement. Peut-être avons-nous manqué l'occasion de raconter notre histoire. Regardez les Juifs d'Europe. Ils ont utilisé des articles, des livres, des poèmes, du théâtre, des peintures et des films pour raconter leur histoire. Ils ont relaté les périodes heureuses et les périodes tragiques, et ils l'ont fait d'une façon qui a saisi l'imagination de nombreux non-Juifs. Peut-être aussi ai-je été trop fataliste, trop traumatisé, trop peu assuré de mes talents artistiques ou littéraires.

Mais cela ne peut être la seule raison de mon statut ignoré de Juif oublié. Ce n'est pas faute d'avoir cherché à faire un peu de bruit. J'ai organisé des réunions et des pétitions, monté des expositions, fait appel aux Nations Unies et rencontré des responsables de chaque gouvernement occidental. Mais, en fin de compte, cela ne fait pas grande différence. Non, c'est encore trop mou. En vérité, c'est comme parler à un mur.

J'ai souvent l'impression , quand je soulève le sujet des Juifs originaires des pays arabes devant des diplomates, des élus ou des journalistes, que leurs regard se fait absent.

Non, je ne dois pas m'en prendre à moi-même, bien que je puisse toujours faire plus au nom de l'histoire et de la justice.

Il y a une explication beaucoup plus importante.

Nous autres, Juifs des pays arabes, avons ramassé les morceaux de nos vies brisées après nos départs précipités – face à la violence, aux intimidations et à la discrimination – et sommes allés de l'avant.

Nous sommes majoritairement partis en Israël, où nous avons été accueil lis. Les premières années après notre arrivée n'ont pas toujours été faciles : nous avons commencé au bas de l'échelle pour en gravir chaque échelon. Nous sommes arrivés avec des niveaux d'éducation divers et peu de biens matériels. Mais nous avions quelque chose en plus pour nous soutenir pendant le processus difficile d'adaptation et d'acculturation : notre immense fierté en tant que Juifs, notre foi profondément ancrée, notre respect pour nos rabbins et nos traditions et notre engagement à la survie et au bien-être d'Israël.

Certains d'entre nous – entre un quart et un cinquième du total – ont choisi d'aller ailleurs.

Les Juifs des pays arabes francophones se sont rendus en France et au Québec. Les Juifs de Libye ont créé des communautés à Rome et à Milan, et les Juifs libanais se sont dispersés en Europe et en Amérique du Nord, certains d'entre eux ayant choisi le Brésil. Les Juifs syriens ont émigré aux Etats-Unis, en particulier à New York, ainsi qu'à Mexico City et Panama City. Et cela a perduré.

Où que nous nous soyons installés, nous avons retroussé nos manches et recommencé notre vie. Nous avons appris la langue locale si nous ne la connaissions pas encore, nous avons trouvé du travail, envoyé nos enfants à l'école et, dès que possible, nous avons créé nos propres communautés pour conserver les rites et rituels spécifiques à notre tradition.

On ne devrait pas se vanter, mais je crois que nous avons remarquablement réussi là où nous sommes allés. Je ne vais certes pas sous-estimer les difficultés, ni ignorer ceux qui, à cause de l'âge, de la maladie ou de la pauvreté, n'y sont pas arrivés, mais dans l'ensemble, nous avons fait des pas de géant en peu de temps, en Israël ou ailleurs.

Mais qu'est-il arrivé aux Palestiniens, les autres réfugiés du conflit arabe avec Israël ? C’est triste, mais ils ont eu un sort totalement différent, et c'est là, je pense, que réside l'explication principale des traitements si différents des deux sagas de réfugiés.

Alors qu'en un clin d'œil, nous avons totalement disparu du champ de vision du monde – si nous nous y sommes jamais trouvés –, nous avons recommencé nos vies, mais ce n’est pas le cas des Palestiniens. Au contraire, pour de nombreuses raisons – dont certaines leur sont propres, tandis que d’autres sont de la responsabilité de dirigeants arabes cyniques, et d’autres encore issues de tierces parties généralement bien intentionnées mais à courte vue –, les Palestiniens n'ont pas eu la même occasion de recommencer leur vie. Au lieu de cela, ils ont été manipulés et instrumentalisés.

Les Palestiniens ont été placés dans des camps de réfugiés et encouragés à y rester, de génération en génération. Ils ont reçu le soutien de l'UNRWA, l'agence des Nations Unies, fondée il y a plus d'un demi-siècle non pas pour les réinstaller, mais plutôt pour les maintenir dans ces camps en leur offrant divers services éducatifs et sociaux.

Curieusement, la grande majorité des fonds de l'UNRWA ne provient pas des pays arabes – la plupart part d'entre eux ne donnent pas un centime –, mais des pays occidentaux. En fait, tous les pays arabes réunis participent pour un minuscule pourcentage au budget annuel total de l'UNRWA. Il en va de même pour les larmes de crocodile de compassion et d'empathie, que l'on voit périodiquement verser par le monde arabe.

Les Nations Unies dirigent également le Haut Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés (HCR), qui est responsable des 22 ou 23 millions de réfugiés qui vivent aujourd'hui hors des frontières de leur pays de naissance et ne peuvent y retourner. Le HCR essaie de réinstaller ces réfugiés dans des pays d' accueil , ou de les aider à s'adapter à leur nouvelle vie. De façon unique, la population palestinienne réfugiée se trouve hors de l'orbite du HCR. Pourquoi ?

C'est évident. Quelle que soit l'explication officielle, le maintien des camps de réfugiés nourrit la guerre continuelle contre Israël. Après tout, si les réfugiés avaient eu l'occasion de commencer une nouvelle vie productive, comme nous, alors leur rancœur contre Israël pourrait – ce qu’à Dieu ne plaise ! – commencer à se dissiper, et leur propension à produire des "martyrs" dans des opérations terroristes contre Israël diminuerait.

J'ai cherché de tous côtés une autre explication qui fasse sens, mais je ne l'ai pas trouvée. La triste vérité est que les dirigeants des pays arabes n'ont jamais voulu résoudre le problème des réfugiés palestiniens. Ils ont préféré le nourrir, le maintenir en première ligne et ainsi garder bien vivantes leurs doléances contre Israël aux yeux du monde.

Et bien des gens dans le monde ont mordu à l'hameçon et se préoccupent, comme s'ils étaient hypnotisés, de la souffrance des réfugiés palestiniens, sans jamais poser les questions difficiles, et sans jamais penser à nous, les Juifs des pays arabes. Loin des yeux, loin du cœur, je suppose.

Si ces diplomates, politiciens, journalistes et militants des droits de l'homme avaient posé les questions difficiles, il leur serait apparu que le problème des réfugiés palestiniens est né parce que le monde arabe a rejeté le plan de partage de l'ONU en 1947 et a déclaré la guerre à l'Etat d'Israël vagissant en 1948 ; ils auraient découvert que, de tous les pays arabes qui expriment leur souci pour les Palestiniens, seule la Jordanie leur a offert une citoyenneté et un nouveau départ, et que les pays arabes ont utilisé cyniquement les Palestiniens pour leurs propres intérêts, les laissant se débrouiller tout seuls pour le reste.

En outre, si ces acteurs internationaux n'avaient pas perdu tout sens critique depuis longtemps, ils se demanderaient aussi pourquoi il y a encore des camps de réfugiés dans des villes comme Jénine.

Les accords d'Oslo de 1993 ont prévu un retrait israélien de toutes les grandes villes de la Cisjordanie, qui sont dorénavant sous autorité directe palestinienne. N'est-il pas étonnant que même sous contrôle palestinien total, les camps de réfugiés n'aient pas été démantelés ? Quelqu'un a-t-il jamais pris la peine de demander haut et fort pourquoi  ?

Une autre chose me fâche également.

Parfois, j'ai l'impression que le monde considère le problème des réfugiés palestiniens comme unique en son genre.

Chose tragique : il y a eu des centaines de millions de réfugiés dans l'histoire, probablement plus. Tôt ou tard, presque tous ont trouvé un nouveau foyer et commencé une nouvelle vie. EtIil y a eu des échanges massifs de populations à la suite de guerres et d'ajustements territoriaux. Des millions de personnes se sont déplacées dans deux directions quand la Grande-Bretagne a séparé l'Inde et le Pakistan en 1947 ; la Grèce et la Turquie ont fait l'expérience d'échanges d'envergure au début du siècle.

Il ne s'agit pas de minimiser la tragédie de la dépossession ou de la séparation. Je sais. J'y étais. Instinctivement, je suis de tout cœur avec n'importe quel réfugié. Mais pourquoi les Palestiniens sont-ils traités comme s'ils étaient les seuls réfugiés dignes d'une sympathie illimitée, et pourquoi tant d'institutions et d'individus, au demeurant bien intentionnés, s'en accommodent-ils ?

Et puisque je me défoule, permettez-moi de mentionner une autre chose qui me dérange.

Je veux parler des porte-parole arabes qui parviennent à garder leur sérieux quand ils affirment qu'il n'y a pas d'antisémitisme dans le monde arabe. Après tout, prétendent-ils, les Arabes sont sémites, ils ne peuvent donc pas être antisémites, par définition. Ce bluff est un bel exemple de sophisme ! Il est bien connu que le terme "antisémitisme" a   été créé en 1879 par Wilhelm Marr, un Allemand qui n'était pas un ami des Juifs, pour décrire un sentiment de haine et d'hostilité à l’égard des seuls Juifs et du judaïsme.

Les porte-paroles arabes ne s'arrêtent pas là.

Ils prétendent que les Juifs ont toujours été bien traités dans les sociétés arabes, et soulignent que la Shoah s'est produite dans l'Europe chrétienne. C'est vrai, la Shoah a eu lieu dans l'Europe chrétienne et il est tout aussi exact qu’il y a eu des périodes de calme relatif et d'harmonie dans le monde arabe, mais la discussion ne peut s'arrêter là. L’inexistence d’une Shoah dans le monde arabe – passons pieusement, pour l’instant sur l'enthousiasme débridé de certains dirigeants politiques et religieux arabes pour Hitler et la Solution Finale nazie – ne signifie pas que les Juifs ont toujours été traités avec justice et équité, mais seulement que le degré de discrimination et de persécution n'a jamais atteint les mêmes sommets que pendant la guerre en Europe.

Et puis, le fait de citer l'expérience des Juifs en Andalousie sous domination musulmane entre le VIIIe et le XIIe siècle, ou de remarquer que le philosophe du XIIe siècle, Maimonide s'est installé en Egypte est un rappel d'une époque différente et beaucoup plus prometteuse. Mais les porte-parole arabes ne font que souligner la faiblesse de leur cas en étant obligés de remonter des siècles en arrière pour trouver de tels exemples de tolérance et d'harmonie, puisqu'ils ne semblent pas en mesure d’en trouver un vaguement similaire plus récent.

Enfin, ils affirment que si Israël n'existait pas, il n'y aurait pas eu de problème pour les Juifs dans les pays arabes. Voilà un autre argument bizarre. D'après ce point de vue, il ne devrait pas y avoir un million de citoyens arabes en Israël, mais il y sont bien sûr. Ces Arabes qui sont restés en Israël après 1948 ont reçu la citoyenneté, le droit de vote, la liberté religieuse et la possibilité d'envoyer leurs enfants dans des écoles de langue arabe. Une illustration de pluralisme et de démocratie, même s'il y a des failles dans le système. Alors qu'Israël a dû faire face à la guerre et au terrorisme déclenchés par ses voisins arabes, il n'a jamais demandé à sa population arabe d'en payer le prix. En comparaison, les nations arabes ont forcé leurs communautés juives à payer un prix très élevé. J'en suis une preuve vivante.
 

Je suis peut-être un Juif oublié, mais je ne vais plus me taire. Je ne peux pas être complice d'un déni de l'histoire et de révisionnisme.

Je vais élever la voix parce que mes ancêtres ne méritent pas ce silence.

Je vais élever la voix parce que je le fais au nom de ma glorieuse tradition pluriséculaire.

Je vais élever la voix parce que je ne veux pas qu'on laisse le conflit arabe avec Israël être injustement défini du point de vue d'une seule population de réfugiés – les Palestiniens.

Je vais élever la voix parce que l'injustice qui m'a été faite doit être reconnue et résolue une fois pour toutes, quel que soit le temps que cela prendra.

Je vais élever la voix parce que ce qui m'est arrivé est en train de se reproduire, avec une inquiétante familiarité, chez une autre minorité de la région – les Chrétiens – et je vois à nouveau le monde détourner les yeux, comme si le déni résolvait tout.

Je vais élever la voix parce que je refuse d'être un Juif oublié.
 

© David Harris *

* Directeur de l’American Jewish Committee et membre associé du Collège Sta Antoine de l’Université d’Oxford.

Voir les commentaires

Minute de silence aux Jeux Olympiques : la honte du refus de Jacques Rogge ! La tuerie de Munich.

27 Juillet 2012, 09:27am

Publié par Jo Benchetrit

 




Newsletter sur la menace antisémite dans le monde. Dans la série " infos déprimantes", j'ai reçu ça du  site http://www.europe-israel.org/.

 

  1. Minute de silence aux Jeux Olympiques : la honte du refus de Jacques Rogge !

26 July 2012 10 h 12 min

 

Elles ont lutté jusqu’au bout avec une détermination sans faille : Ankie Spitzer et Ilana Romano, veuves de deux des onze athlètes israéliens assassinés aux Jeux Olympique de Munich ont rencontré Jacques Rogge à trois jours de l’ouverture des Jeux. (…)

Lire la suite…

Dernière nouvelle:

 
Jeux olympiques Allemagne 1936

 

Le CIO a tenu une minute de Silence pour les musulmans Bosniaques



  1. Comment le monde ose t-il marginaliser Israël ? par J.M.Aznar

26 July 2012 6 h 03 min

 

Les Occidentaux doivent immédiatement se poser cette question ! Moi-même ayant été victime du terrorisme, et ayant eu la chance de survivre à une attaque à la voiture piégée, je ne peux pas comprendre ou justifier la marginalisation des autres victimes du terrorisme seulement pour des raisons politiques. (…)

Lire la suite…


  1. Le Juif errant est arrivé

26 July 2012 5 h 22 min

 

DANS LES PAS D’ALBERT LONDRES (16) – 1929. Après un tour des communautés juives en Europe, Albert Londres arrive à Tel-Aviv. Il chronique l’aventure sioniste bien avant la création de l’État d’Israël. (…)

Lire la suite…


  1. « Pas de terre pour les Juifs » ou les motifs de crainte des antisionistes !, par Arnold Lagémi

25 July 2012 22 h 14 min

 

D’où vient cet effroi qui agite le monde depuis que les Juifs décidèrent la fin de l’exil ? (…)

Lire la suite…


  1. Premier attentat meurtrier d’une « troisième Intifada » ?, Par Daniel Haïk

25 July 2012 21 h 39 min

 

Les responsables de la Défense nationale ont très nettement perçu, jusqu’à Tel-Aviv, l’impact de la violente déflagration qui a soufflé l’autobus de touristes israéliens à Burgas. (…)

Lire la suite…


  1. J.O. de Londres : Une minute de silence pour les athlètes israéliens assassinés à Munich, c’est trop?

25 July 2012 15 h 03 min

 

Une minute de silence pour les athlètes israéliens assassinés à Munich, c’est trop? Le Comité international olympique refuse toujours d’observer une minute de silence aux JO de Londres 2012 à la mémoire des 11 athlètes israéliens assassinés il y a 40 ans aux jeux de Munich. (…)

Lire la suite…

Voir les commentaires

Encore un chien tué pour délit de sale gueule! La petite Wicca vient d'être tuée au canada.Ne faites plus naitre des chiens à nez ecrasés.

27 Juillet 2012, 08:33am

Publié par Jo Benchetrit

c


 

 Le responsable : https://www.facebook.com/ MaireTremblay
Page officielle du maire de Montréal - Animée par Gérald Tremblay et ses collaborateurs
 




Mauvaise nouvelle ! En dépit d'une pétition qui a récolté plus 50.000 signatures, de nos lettres et d'une très forte mobilisation des habitants du Québec, Wicca a été assassinée! Elle avait égratigné une dame qui a déposé une plainte. Wicca était une chienne très joviale qui aimait sauter, a déclaré son maître, et lorsqu'elle a sauté sur cette femme, Wicca a eu probablement peur car elle était à ce moment-là enchaînée et sur la défensive. 

Voilà une réaction NORMALE, propre à tous les chiens que nous connaissons bien et cette réaction naturelle lui a coûté la vie ! 

On a refusé à Wicca un droit à une réévaluation comportementale, afin savoir si elle était réellement dangereuse ou pas ! 

Lorsque j'ai appelé la mairie à 2 heures 30 du matin, il n'était pas encore 19 heures au Canada, l'agent qui m'a reçu m'a dit que Wicca était encore en vie!  10 minutes venaient de s'écouler, j'ai alors appris son décès ! 

http://www.thepetitionsite.com/378/625/628/save-wicca-from-a-death-order/
50,832 signatures

http://youtu.be/xQF03T_pOSs


http://montreal.ctvnews.ca/video?playlistId=1.891837

Christos Papakostas, son maître, est effondré! Regardez combien il l'aimait! 


https://www.facebook.com/permalink.php?story_fbid=453757731324125&id=450404848326080

http://www.facebook.com/photo.php?fbid=10150949772011721&set=p.10150949772011721&type=1&theater

http://www.facebook.com/pages/Save-Wicca/450404848326080

http://www.facebook.com/photo.php?v=10150964876471903



Oui.tout cela est trop triste. Mais les gens devraient cesser de faire naitre ces chiens-là, qui sont en danger. Déjà, faire naitre des chiens...alors que des millions sont tués faute de maitres les voulant encore...

Près de 51.000signatures et l'inflexibilité du nazi humain: "Qu'on le lui coupe la tête "

voici lalettre qu'onb avait envoyé au maître à qui vous pouvez ecrire pour lui dire ce que vous pensez de sa reponse psychopathique et illogique: l'assassinat d'une pauvre petite chienne :


>
  
 
 
 
 
 

>
À l'attention de :

>
Monsieur Gérald Tremblay,
Maire de Montréal.

>

>
Monsieur le Maire, 

>
Je vous prie de noter que je suis en parfait accord avec le texte ci-dessous.

>
Recevez, mes salutations sincères.
 
mettez vos coordonnées ici
 

>
 
Monsieur le Maire,

>
Si nous vous écrivons en ce jeudi matin 26 juillet 2012, c’est qu’une décision de mise à mort a été maintenue dans le dossier de WICCA, décision que vous seul pouvez renverser, en demandant à votre « directeur des permis et inspection, division de l’aménagement urbain et services aux entreprises », monsieur Benoît Lacroix, d’offrir un pardon à ce chien. Nous trouvons désolant et aberrant que Monsieur Lacroix ait ordonné l’euthanasie sans même avoir vu la chienne en question, et sans même avoir donné l’opportunité (et le droit) à cet animal, comme à tout autre spécimen de toute autre race canine, de bénéficier d’un délai de 90 jours d’évaluation ainsi que d’un test d’agressivité effectué par un professionnel canin.

>
Nous trouvons inquiétant de savoir que ce ne sont pas tous les chiens qui ont accès à cette réglementation, et nous arrivons encore moins à comprendre pourquoi WICCA n’aurait pas, elle aussi, la chance de bénéficier de cette procédure légale.

>
De plus, il est aberrant de constater que vous avez refusé l’offre faite par le juge durant la dernière audience. Ce juge offrait au maître/gardien du chien un délai raisonnable pour démontrer que sa chienne WICCA n’est pas dangereuse. Il considérait que la chienne ne représentait aucun danger pour la population pendant qu’elle était isolée à la fourrière Berger Blanc. Malheureusement, cette ouverture du juge n’a pas été très bien reçue par votre équipe, alors il n’a eu d’autre choix que de refuser l’injonction que le maître de WICCA demandait.

>
Maintenant, si vous avez si peur pour la sécurité de la population de votre ville – et que vous maintenez votre décision de NE PAS offrir un test d’agressivité à WICCA - nous vous demandons d’évaluer une alternative raisonnable pour le bien-être de tous, c'est-à-dire la possibilité pour l’organisme Home Work Bound, situé au Texas (USA), de prendre WICCA. Cet organisme est reconnu et mandaté pour accueillir des chiens considérés comme « dangereux ». WICCA serait placée au sanctuaire Smiling Dog Farm, où elle pourrait bénéficier d’une vie saine et harmonieuse dans un lieu sécuritaire.

>
L’organisme Smiling Dog Farm est prêt à défrayer toutes les dépenses occasionnées par le transport sécuritaire de l’animal par avion, de Montréal aux Etats-Unis. Wicca le chien ne serait plus avec son maître/gardien, mais pourrait continuer sa vie dans un milieu sain et sécuritaire pour cet animal.

>
Une mauvaise lecture d’un incident mineur a conduit ce chien derrière les barreaux d’une cage sans aucun délai ni aucune possibilité de prouver son innocence. Des milliers de personnes à travers le monde sont offusquées et troublées par cette situation. Vous seul, présentement, avez le pouvoir de renverser la décision d’euthanasie et de lui offrir le pardon, afin que Wicca puisse continuer sa vie dans un milieu qui lui convienne.

>
Merci de faire preuve de compréhension et de compassion pour cet animal, pour son maître, et pour les dizaines de milliers de personnes qui supportent cette cause à travers le monde, et dont les regards sont dirigés sur vous en ce moment, en attendant, avec fébrilité, une décision positive.

>
Bien à vous.
 

je transmets ce dial:

Elsa:

Maudissons aussi cette lâche et infecte pourriture qui a posé une plainte.
Dommage que Wicca ne lui ait pas arraché sa sale gueule.
 


Radieuse:

dommage que ce soit au Canada, parce sa gueule moi je lui aurais arraché..je peux te le dire ..j'aurais trouvé le moyen de le faire..son maître doit avoir la haine..et je le comprends...grrrr......sales gens qu'il faudrait éliminer
car ils sont néfastes sur cette planète..


Le 27 juil. 2012 à 10:05, R a écrit :

LES HUMAINS CONTINUENT A ETRE DE "LAMENTABLES ÉTRONS "
J'espère vraiment qu'un jour ils paieront cher l'addition..
car il le mérite vraiment !!! 

 






Voir les commentaires

Hollande, après Chirac, reconnait la responsabilité de la France, là, dans la rafle du vel d'hiv

22 Juillet 2012, 09:48am

Publié par Jo Benchetrit

Cette fois, c'est Hollande  qui reconnait la faute de la France...Certains ne seront  pas contents, alors que c'est malgré tout ainsi, en reconnaissant ses fautes, qu'une personne ou un pays peut retrouver son honneur.
Et parfois sa lucidité.
Mais helas, on sait que la bête immonde est tjrs là, renaissant de ses cendres sous forme d'anti-sionisme allant de la   gauche bobo, en passant par celui d'EG  jusqu'à celui d'extreme droite avec Soral.

Le pb avec la  bien-pensance de G,  c'est qu'elle ne reconnait jamais ses erreurs. Ainsi, on a livré au monde le monstre Khomeny , celui qui a permis que soit repandu de par le monde le poison islamiste qui n'a pas fini, loin de là,  de nous empoisonner, et de nous emprisonner, et ce, sans jamais (se)demander pardon. 
Ainsi le monde entier a soutenu le printemps arabe sans savoir que c'etait précisément l'islamisme qu'il  soutenait, aidant ainsi à la mise sous regime de terreur d' innocents habitants révoltés contre leurs tyrans mais dupes de ce  monstre  qui installe partout la charia ...
Mais que les antisionnistes se consolent. tout ce beau monde est anti-sioniste, victimes et bourreaux.
En 4 ans, il y a eu 200.000 morts en algerie, torturés et assassinés par leurs coreligionnaires du FIS. (Front Islamiste du Salut)
Intéressant signifiant, le fils tuant le père.
Mais qui est dit  le "cancer" du monde arabe, voire du monde? Ben, Israel, petit pays assiégé et persécuté qui ne demande  pourtant que la PAIX.
Et quand ce ghetto dans un océan d'ennemis fanatisés contre lui pour leur faire oublier leur régime et ses failles, qu'ils remplacent par des encore plus haineux, des nazislamistes, quand donc Israël  sera éliminé de la carte, quand ses habitants seront réduits en cendres comme leurs parents le furent par les nazis de France et de Navarre,    combien de temps mettrez vous à demander pardon?
Je dois reconnaître que cette demande ne répare pas tout.  On ne peut rien pour celui qui est mort . Et les  à jamais blessés  transmettent à leurs descendants l'héritage de la souffrance et de la culpabilité d'être malgré la haine de l'Autre. Mais si ça ne répare pas intégralement, ça reconnaît un peu  et ça allège considérablement pour toutes les victimes que nous sommes tous du nazisme, y compris les non-juifs, la difficulté de vivre après ça.
Sauf qu'avec l'injuste antisionisme*, le retour du refoulé fait que plus rien ne peut réparer ce qui fut car à présent c'est à nouveau du présent.

* je ne parle pas d'autres formes d'opposants à l'existence d'un etat juif. il y a parmi eux des juifs ultra orthodoxes ( pour eux, le messie n'étant pas encore là, c'est pas  le moment du retour au pays). d'autres peuvent trouver trop dangereux pour les juifs de vivre au milieu des tyrannies musulmanes pretes à les exterminer à leur tour et pour ce faire pas avares de calomnies,  ni en genéreuses distributions des livres nazis comme "l'oeuvre" du delirant Hitler, et le faux pousse- au meurtre "protocoles des sages de Sion" .
Article du figaro:

François Hollande a reconnu aujourd'hui la responsabilité historique de la France dans la rafle de juifs "du vélodrome d'hiver" commise le 16 juillet 1942 à Paris par la police française au service de l'occupant nazi.

Le chef de l'Etat a ainsi confirmé la première déclaration en ce sens formulée en 1995 par Jacques Chirac, mais surtout brisé l'ambiguïté entretenue par François Mitterrand. 

Le président a affirmé ce matin à l'occasion de la commémoration de cette rafle : "Ce crime a été commis en France par la France". Le texte de son discours avait été préalablement distribué à la presse et aux participants de la cérémonie.

"La reconnaissance de cette faute a été énoncée pour la première fois, avec lucidité et courage, par le président Jacques Chirac, le 16 juillet 1995", a souligné Hollande. Ce crime "fut aussi un crime contre la France, une trahison de ses valeurs. Ces mêmes valeurs que la Résistance, la France libre, les Justes surent incarner dans l'honneur", a ajouté le chef de l'Etat.

 

Il a également dénoncé le fait que la jeunesse ignorait ce qu'était la rafle du vél' d'hiv.

 

Voir les commentaires

> < ROME, 18 juil 2012 (AFP) - Les garde-forêts italiens ont saisi jeudi à Montichiari,..." href="http://psychanalyse-et-animaux.over-blog.com/article-victoires-de-la-protection-animale-en-italie-greenhill-au-groenland-baleine-en-californie-foie-108388220.html"> Victoires de la protection animale en Italie (Greenhill), au Groenland(baleine), en Californie(foie gras). En France: on recule.

21 Juillet 2012, 21:18pm

Publié par Jo Benchetrit

C'est une grande nouvelle pour l'élevage des chiens "de" laboratoire Greenhill, qui vient de tomber:il va fermer.

je transmets:

GREEN HILL : DES NOUVELLES & PRÉCISIONS

> < ROME, 18 juil 2012 (AFP) - Les garde-forêts italiens ont saisi jeudi à Montichiari, près de la ville de Brescia (nord), les biens de la société Green Hill, spécialisée dans l'élevage de chiens pour des laboratoires pratiquant la vivisection, et soupçonnée de maltraitance envers les animaux.> "C'est la première bonne nouvelle de l'année et je suis heureuse... qu'elle vienne d'Italie, mon pays de cœur", a déclaré dans un communiqué la star française Brigitte Bardot.

> "Cet élevage de la honte doit fermer définitivement ses portes car nous n'avons pas le droit d'abandonner ces milliers de chiens à l'enfer, pauvres cobayes sacrifiés pour une science sans conscience", a-t-elle ajouté.

> L'association italienne de défense de la nature et des animaux Legambiente s'est réjouie d'avoir contribué à cette opération.

> "C'est une grande victoire pour l'Italie qui aime les animaux", s'est félicitée de son côté l'ancienne ministre du Tourisme, Michela Vittorio Brambilla (droite), connue pour son engagement en faveur des animaux.

> Le président des Verts Angelo Bonelli a demandé "l'arrêt définitif des tortures envers les animaux et de la vivisection" alors que le Sénat étudie une disposition, approuvée par le Parlement, interdisant l'élevage de chiens, de chats et de primates pour l'expérimentation.

> NOTE D’EXTATIC : JE SUIS ASSEZ SURPRISE QU'AUCUN MÉDIA FRANÇAIS N’AIT DIFFUSÉ L’INFORMATION DE LA FERMETURE DE GREEN HILL (A PART CHIEN.COM, D’OU JE TIENS CET ARTICLE). C EST POURTANT UNE NOUVELLE IMPORTANTE, JE TROUVE…

> A LIRE AUSSI : 

> -BONNE NOUVELLE !!! AUJOURD'HUI, 18 JUILLET 2012 : LA POLICE FERME GREEN HILL

https://www.facebook.com/photo.php?fbid=426772710694554&set=a.315724878466005.71403.194826560555838&type=1&relevant_count=1 

-Des « terroristes » en pleine action devant Green Hill (élevage de beagle destiné à la vivisection en Italie).
https://www.facebook.com/photo.php?fbid=383941638310995&set=a.282053211833172.65187.194826560555838&type=3 

-ACTION : SI VOUS SOUHAITEZ ADOPTER UN CHIEN DE LABORATOIRE :
https://www.facebook.com/photo.php?fbid=295181430520350&set=a.303595756345584.68641.194826560555838&type=3 

-EXPÉRIMENTATION ANIMALE EN EUROPE : LES CHIFFRES
https://www.facebook.com/photo.php?fbid=324391214266038&set=a.315724878466005.71403.194826560555838&type=3&permPage=1 

-02-12-11 Expérimentation - 6 beagles tués "pour la science"
https://www.facebook.com/photo.php?fbid=289316177773542&set=a.315724878466005.71403.194826560555838&type=3 

*
> *
> ~ DÉCOUVREZ D’AUTRES NOUVELLES ICI : 
http://www.facebook.com/HADDM ~
> *
> *
> (publié par Extatic)




> Photo : Entre les murs de green hill : des cages par centaines…
> Source : 
http://www.chien.com/Echos/actualite-canine-4214-pres-de-2-500-chiens-de-race-beagle-saisis-chez-green-hill.html Afficher la suite
>

  Et aussi :

Je communique et c'est une bonne nouvelle!!!! Oui si le Danemark arrête définitivement (il n’a pas l’air de le vouloir) et la Corée du Sud veut reprendre la chasse à la baleine (dite scientifique !!!) JE NE SAIS PAS SI CE SONT DE BONNES NOUVELLES !!!!!!!!!!!!!!!!!!! (c’est voté oui mais encore faut-il que ce soit appliqué et quant à la Corée du Sud !!!!!!!!!nous voilà reparti dans la même galère !)

Nous avons gagné! LE MONDE A VOTÉ POUR ARRÊTER LA CHASSE COMMERCIALE DE LA BALEINE DU GROENLAND. 

WE WON! THE WORLD VOTES TO STOP GREENLAND'S COMMERCIAL WHALING.


Dear Friend

I am delighted to bring you good news!

You may remember that last week I wrote to tell you about Greenland's request
to the International Whaling Commission (IWC), in Panama, to be allowed to
kill more whales. I told you about WDCS's shocking revelation that the whales
slaughtered by Greenlandic whalers, supposedly to feed native Greenlanders,
are being served up to tourists in hotels and restaurants.

Well, Greenland's proposal went to the vote yesterday evening, and thanks to
WDCS's exposé and the incredible work of our team at the meeting, the world's
governments reacted by refusing to grant Greenland (a Danish overseas territory)
any increase in its hunt. In fact they refused to grant any kill-quota at all!


Denmark even claimed at the meeting that they would not stop selling whale
meat to tourists, and joked that Greenland's whalers could use baseball bats
to kill whales if they wanted to!

Apparemment le Danemark dit qu’il n’arrêtera pas de vendre de la viande de baleine aux touristes et que les baleiniers pourraient utiliser des balles de baseball pour tuer les baleines si ils en ont envie !!!

Denmark refused all attempts by countries to amend their request to remove
the commercial whaling elements and pushed their proposal through to ultimate
defeat.

You can read the full story on our website and follow all the events at this
important meeting via the blogs from our team on the ground.

This is a fantastic victory for whales and we could not have done it without
your support, so I would like to pass on the heartfelt thanks of my colleagues
in Panama.

Sadly, it wasn't all good news, with South Korea announcing its intention to
resume commercial whaling through so-called 'scientific whaling', and the proposal
for a South Atlantic Whale Sanctuary being blocked by the pro-whalers.
Par contre mauvaises  nouvelles, avec la Corée du Sud annonçant son intention de reprendre la pêche à la baleine commerciale sous prétexte  ' de la pêche à la baleine scientifique ' et l'offre pour un Sanctuaire de Baleine sud-atlantique étant bloqué par les pro-pêcheurs de baleine(les pro-baleiniers).

 


We have demonstrated that whaling meant for aboriginal peoples should not be
an excuse for commercial whaling, and we will keep up the pressure until whaling
has been consigned to the history books for good.

Please make a donation - every single gift, large or small, makes a big difference.


Thank you for your support which has made this possible.


Chris Butler-Stroud
WDCS CEO

___________________________________________________________________________________

 

Et aussi le foie gras interdit en Californie !


http://www.l214.com/lettres-infos/2012/07/06-foie-gras-transport/

 

Et en france, pour le moment RIEN, niet, nada;
La nouvelle equipe avec Hollande  n'a snas doute pas le temps, nestce pas, la soufarcne des sans voix on s'en fout. C'est ça notre pays.
Ha oui,  il ya une consultation sur les dates de la chasse aux NUISIBLES!!!sisisi. Quand on les détruit, nos oiseaux, nos renards etc ?

Et aussi, il y a des tas d'emission laudatives à la télé sur les ecoles de corrida!

 

Bon, on a de quoi avoir honte, je crois. 

 

le 2/7/12, il y a eu un autre reportage sur ARTE. Faut protester aussi.

Contre le reportage sur TF1, j'ai laissé ça ici: telespec@tf1.fr

Bonjour,  madame la mediatrice de TF1,

Merci de transmettre après avoir lu, au realisateur du reportage sur une ecole de corrida au 13h la semaine dernière. 
picador-1-.jpeg
Heureusement que les gens savent que certaines traditions ne sont pas à conserver, non?
Ou alors, vous aimez ça? Irregardable, non?

Mon métier  de pédo-psychologue clinicienne (spécialisée  dans l' enfance et  l'adolescence ) depuis plus de 30 ans, ma formation de psychanalyste,  m'amènent à conclure que le sens moral est la chose la plus importante à transmettre  aux générations   en formation.

Banaliser une torture, la rendre ainsi légitime  aux yeux du péquin moyen, permettre à des enfants de voir ça, aller jusqu’à les inviter gratuitement, alors que bien des spectacles plus anodins leur seront interdits, et pousser la folie jusqu’à leur faire faire eux –mêmes ce qui n’est rien moins que d’exercer des actes monstrueux sur des animaux, c'est criminel et suicidaire.…On croit rêver, cauchemarder, que dis-je : on est en plein délire quand on forme à la barbarie des enfants qui sont notre futur!

Le fait que vous ayez planqué les véritables scènes  de sang et de cruauté aux téléspectateurs prouve que vous  avez conscience de l’intolérable  mise en acte en question.
Mais non, il ne faut pas cacher ce qui se passe. On en est au niveau de Tartuffe.
Cessons  de faire croire que la souffrance animale n’existe  pas dès lors qu'on s'en amuse(comme   dans les cirques avec animaux), que les hommes sont bons et justes même  lorsqu'ils font le pire. Ne fabriquons plus des générations de barbares.

Il faut donner le goût de l’exigence éthique, pas du laxisme délétère.  

Je ne vais pas plus développer le danger de cet exercice qui est une  formation à la cruauté et à l’insensibilité psychopathe. C’est juste une   question de bon sens ! 
Croyez moi, en attendant, la corrida comme toute cruauté légalisée ou pas  n’est pas chose à banaliser, mais à dénoncer, à montrer pour ce que c’est, les morceaux de chair explosée, le sang, l’irregardable, les pleurs des bébés veaux agressés à l’âge où ils espèrent comme tout petit enfant être en sécurité avec leur maman, jouer avec leurs congénères….

Mais avec un commentaire digne de ce nom. Pas un delirium laudatif et amusé, complice, comme  dans votre émission.

Le lobby des corridas est très puissant, vous en êtes dupe ?
Les médias ont un rôle fondamental à jouer dans la formation éthique des gens, et des enfants  en 1° car ils sont l'avenir du monde (si tant est que nous lui en laissons un). La loi suivra car vous avez une influence sur l’opinion…J’espère  en vous, à moins que vous…mais je ne peux me résoudre à le croire, à moins que vous   fassiez partie de ce mundillo que je pense mieux nommé si on y ajoute le i d'immonde. Hélas, je ne me leurre pas, je crois savoir que le pire est certain.   Il suffit de voir vos reportages sans aucun sens critique comme celui de Pampelune pour savoir à qui on a à faire à TF1, comme dans d'autres chaines. 


Un droit d'entendre un autre son de cloche, le son de la realité enfin non masquée, non délirée, est exigible. Je vous le demande. Merci de prendre au sérieux cette demande que je ne dois pas être seule à formuler.

Voir les commentaires

De nombreux articles dans la presse sur la banque alimentaire et la viande de corrida.

17 Juillet 2012, 08:30am

Publié par Jo Benchetrit

Machiavel, "la fin justifie les moyens", est à la fête avec le cynisme de la Banque Alimentaire.  Quand l'éthique animale et la morale anthropocentrique se croisent, ça fait de nombreuses réactions, plus ou moins épidermiques et souvent assez niaises des tenants de la seconde. vous avez en bas quelques liens. C'est vrai que c'est hallucinant, cet écho, et super bien, même si j'ai  pas encore eu le temps d'y aller voir pour le fond.

Bravo à tous ceux qui en ont causé et qui  ont écrit  à la banque alimentaire auprès de qui il faut encore se manifester( comme aux restos du coeur ) pour redire que :

1) la viande n'est pas nécessaire , même aux pauvres...sic.

2) qu'elle est nocive, comme l'a bien dit Claire Starozinski au journal La marseillaise (article plus bas) dont le journaliste qui itvait Claire s'en est étouffé  en déniant la réalité médicalement reconnue.

3) et surtout qu'elle est immorale.

 Et pour les 2 derniers points, d'autant plus qu'elle vient d'un animal sciemment torturé.

 

Après, la viande des martyrs ira helas dans l'estomac de qq. Il faudrait faire une lettre pour affirmer que tant que cet argent servira à acheter des choses de la souffrance animal, nous ne donnerons pas à ces organismes.

Mais il est vrai (comme le rappelle naivemment l'afioc qui a itv Claire S.) que la boucherie pose pb et que  la viande, même si EN PRINCIPE elle n'est pas issu de sadisme volontaire...(quoique tout le circuit l'est) est très cruelle aussi.

Bon, avouons qu'avec les corridas, c'est le summum. Et l'opinion est prête à son interdiction. il faut continue  à la travailler pour que ce qui est consideré comme normal finisse par se devoiler pour ce que c'est: une abjection, une perversion intolérable. Or tout le champ du rapport aux animaux l'est comme le pressent le journaleux effrayé de La Marseillaise qui pense que nous nous cachons pour le remettre en question. Sa peur exprime une réalité : nous sommes les seuls réels révolutionnaires  car nous voulons transformer ce qui fonde notre espèce : le rapport aux animaux.
Article:
banque-alimentaire-marseillaise-.jpg
D'autres articles  en tapant sur google, actualité:
  banque alimentaire et   viande de corrida


 

Voir les commentaires

Adresses de restos delicieux vegetaliens, vegetariens, ou omnivores mais avec plats vege géniaux

2 Juillet 2012, 20:19pm

Publié par Jo Benchetrit

affiche-vg.jpg

VOUS POUVEZ EVITER ça.

Vous avez le pouvoir de changer le monde en changeant vos habitudes alimentaires. Pour vous convaincre, allez dans un resto vege mais pas n'importe lequel. mais exigez y du vrai VG, c'est à dire du vegetaLien.
Pourquoi ? Parce que la filiere viande-poissons est partout dans les produits animaux.
Merci de bien vouloir   dire en commentaires les autres adresses de restos super que vous avez dans votre coin, mais toujours dans l'esprit VG.

Le must que je connaisse à Paris Evry, et Longpont:

paris:

1) Krishna Bhavan, 24, rue Cail Paris 10 (75010). Envie : Indien, pakistanais et sri-lankais, Végétarien. Les plus : Ouvert le dimanche, Ouvert le lundi, ...

et 46 bd de garibaldi (40% par lafourchette)

2) l'aquarius, 40 rue de Gergovie, 75014.Tel : 01 45 41 36 88

Vegetarien mais helas pas vegetalien sauf certains plats comme le couscous(genial!)

3)tian hiang:le must en cuisine vegetalienne chinoise

14, rue Bichat

en vrac non testés par moi:

certains L'aiment Bio

Adresse: 37 rue Monconseil, 1er
Tel : 01 42 36 52 17
Le Potager du Marais
22, Rue Rambuteau 3ème
Tel : 01 42 74 24 66

La Victoire Supreme Du Coeur

41, rue des Bourdonnais 1 er
Tel : 01.40.41.93.95  http://www.vscoeur.com

Celui ci est helas omnivore mais il accepte de vous faire des repas strictement végan, comme le plat mythique de là bas, au Nepal:

"daal  bhaat tarkari"

Un peu cher ,  15 euros, mais c'est un plat complet pour un repas.


Evry et Longpont: les jardins de l'himalaya

LE JARDIN D'HIMALAYA, Restaurant Indien Népalais à Longpont ...

www.jardindehimalaya.fr/
Haute Gastronomie Indienne et Népalaise - Accueil chaleureux - Athmosphère authentique et détendue - Animations, Soirées Bollywood - Vente à emporter.

Jardin de l'himalaya - Faubourg Saint Antoine, Paris - Restaurants ...

www.qype.fr › ... › Restaurants & BarsRestaurant Restaurants Indiens
  1 avis
27 avr. 2011 – Jardin de l'himalaya, Faubourg Saint Antoine, Paris 75012 - 1 avis: Le Jardin de l'Himalaya se présente comme le restaurant typiquement ...

 

Bon, vous avez les pages jaunes pour tout details supplémentaires, et leurs sites aussi. Moi, ça m'a donné faim...excusez moi, je crois que je vais manger un peu de frita( miam pied noir, poivrons tomates ail  huile d'olive.)

Faites tous comme moi et vous épargnerez "à peine" 60 milliards de vie par an...voeu pieux dans un monde si sanglant, et par personne environ 50 par an. Ce n'est pas rien.

 

Voir les commentaires