Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Psychanalyse et animaux.

Articles avec #barbarie-symptome et psychanalyse

J'hésite à le dénoncer mais à bas l'OMERTA: il y a quelque chose de pourri dans le royaume des hommes et aussi dans le milieu de la protection animale.

30 Septembre 2010, 16:52pm

Publié par Jo Benchetrit

      Une denommée Chritianne Debernard, dite Chrisdebar, a osé affirmer ceci pour denoncer les quick Hallal et la campagne de pub Hallal: FIER D'ÊTRE HALLAL! quelque chose qui se résume en ceci: FIÈRE D'ÊTRE ANTISEMITE!

en affirmant:

1. le publicitaire est juif. comment le sait-elle? moi, j'en sais rien...

2. que DONC le Hallal, c'est une affaire de fric car, je cite:      

"Jean Daniel HERZOG qui est de confession juive (Nous connaissons tous le sens des affaires propre à cette communauté...)"

 Et elle balance ça sans l'ombre d'une honte à des  centaines de personnes de son carnet d'adresse.

J’ai eu envie d’idéaliser le milieu de la protection animale. Hélas, force est de constater que la sottise et le racisme, tout deux nécessaires à la brutalité humaine, se retrouvent là aussi. De plus, j'ai honte de le dire mais je suis quasiment la seule à protester contre les antisémites. Je suis même mal vu de le faire. Comme si on devait laisser dire, ou cacher cette tare qui gangrène notre milieu.

 Quasiment tous les autres  du mouvement se taisent...sale habitude. Je comprends que ces gens méprisent au plus au point l'  obscene slogan manifeste  de cette assertion que brandit chrisdebar: FIÈRE D'ÊTRE ANTISEMITE!

Il ne faut plus laisser dire car après on ne peut plus reculer. Attention avant qu'il ne soit trop tard.   Ce n'est en fait pas aux juifs de faire taire les porteurs de la peste brune. La morale commence quand on défend les autres, pas sa pomme.
Comme c’est déprimant, quand l’idéalisation  se casse la gueule ! En dehors de  Daneel, un antijuif    de la FEA qui l'abrite et qui a attiré des tas d'autres néonazis notoires,

il y a eu le reveillon 2009 dont vous avez ici une idée *.

Puis j'ai connu sur les listes de la PA  2 tristes sires nommés Gerard Michaud et Michel Tarrier. ils sont pourtant très appréciés, et, au moins pour Tarrier, il est vrai qu'il sait dire des choses comme la nécessité de la dénatalité qui sont certes connues de tous. 


Ils avaient profité  il y a quelques mois, d’un entretien sur l’écologie pour stigmatiser les juifs comme des profiteurs du fait de ce qu'ils avaient subi, et de les accuser de se mettre en position de victimes systématiquement quel  que soit l’objet d’un dialogue ! Là, je vous assure, une personne d’origine juive a juste dit qu’elle aurait aimé que Michaud  reconnaisse mieux son  travail dans la PA.  ça n’avait donc AUCUN rapport avec son origine ethnique,  ni avec le nazisme et ses victimes juives mais elle a dû subir le diagnostic cinglant de  l'immonde avec un langage digne de Pétain sur "les juifs et le pouvoir sur les autres, sur les banques " et tout le toutim! HORRIBLE!

tarier a soutenu avec force mensonges et inexactitudes.
Hommage : Michel Aymerich, ecoeuré par ses déclarations antisémites, a illico quitté Tarrier ( qui fait suivre des mails d'un vrai neo nazi) qui est son ex-coauteur.  

Il y a peut être autant qu’ailleurs des gens qui sont de ce bord peu recommandable…Mais si on veut promouvoir l’idée que le spécisme devrait devenir un délit au même titre que le racisme et l’antisémitisme, on est mal barré avec des antisémites qui, en prime, choquent peu de monde. Ce qui est fort inquiétant.


Tout  de même, l’opprobre diminue, et du coup, ils ont de moins en moins honte d’exprimer leur poison, nous sommes sur une pente savonneuse.

Il faut sans doute être plus vigilant et plus exigeant. Et j'ai une question: doit-on porter plainte, selon vous?

 

*

Puis, il y a eu une invitation sur les listes à un réveillon l’an dernier organisé je crois par Végétarien Magazine avec   une nana qui avait écrit sur son blog des choses bizarres du genre : les juifs sont des illuminatis, des aliens, des reptiles déguisés en humains pour exploiter les vrais   gens ! Son pseudo c’est Lt Ripley d'Alien, rions.

enfin, je ris jaune. son idole serait celui-à:

http://fr.wikipedia.org/wiki/Lyndon_LaRouche

je copie colle d'un site qui denonce cette derive:


Jeudi 17 décembre 2009

Lt Ripley, DJ vegan... et fasciste ? 

Message reçu :

 

Un réveillon végétarien et végan s'organise à paris.

Nous devions nous réjouir et nous voulions participer à cette soirée.

Ensuite nous avons vu le nom de cette DJ. Il est évident que nous ne pouvons pas cautionner une personne utilisant des références fascistes sur son blog. (http://www.myspace.com/therealltripley)

 

"Comme vous pouvez le voir avec les photos, son blog est truffé d'articles sur le nouvel ordre mondial, les illuminatis, d'autres délires conspirationnistes, et sur des groupes comme :

 

- Solidarité et progrès

 

"Ils sont la vitrine francaise d'un groupe sectaire americain dirigé par Lyndon Larouche.

 

Aux USA ils s'embarassent moins de details quand a leur propagande. Ils sont effectivement antisemites mais pas la tendance racialistes : leurs     thematiques sont plutot sur le complotisme et la "mafia financiere" ... un peu a la Soral quoi. Ce qui explique leur presence aux Universites d'ete d'Egalite et Reconciliation. (Association du nationaliste français Alain Soral)

 

Ils sont parmi les fers de lance du delire "le 11 septembre n'a pas existe" aussi.

 

Et ils développent un programme economique pseudo-keynesien assez bien ficélé et mettent en avant les "ouvriers" (sachant que le gourou est milliardaire c'est marrant)."

 

- ou encore Dieudonné, soral & co.

 

- également christian cotten : Il est connu pour être un grand défenseur des sectes. 

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Christian_Cotten

 

 

 

 

 

 

Lire aussi sur le sujet :  

- Les conspirationnistes et l'extrême-droite

- Noam Chomsky à propos des théories de complot sur les attentats du 11 septembre

- La galaxie Dieudonné  "

 

 

 

Voir les commentaires

Corridas et féminisme: pourquoi vous ne m'entendrez pas sur Radio Littoral FM.

23 Septembre 2010, 03:50am

Publié par Jo Benchetrit

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/4/44/La_V%C3%A9rit%C3%A9_sortant_du_puits.jpg/372px-La_V%C3%A9rit%C3%A9_sortant_du_puits.jpg

La vérité sortant du puit.1898.  (Tableau d' Édouard Debat-Ponsan, grand père de Michel  Debré , fait pour défendre le capitaine Dreyfus et offert à Zola.)

Aurélie Tarral, la journaliste de Littoral fm, avait conçu son projet d’émission à propos des corridas sur 3   interviews  indépendantes, sans débat: 1 pro, un anti et un sociologue qui lui dirait ceci, qu'elle voulait  entendre et qui défie toute la réalité du rapport aux animaux: Les gens, ma bonne dame, ils sont de plus en plus gentils avec les animaux, et de plus  en plus méchants avec les gens.
 

  Si le faire aurait été facile pour quelqu'un d'autre, pris comme la majorité des hommes dans l'aveuglante idéologie speciste dominante c'est à dire infiniment narcissique  qui dit que l'homme c'est le must et le reste des trucs sans intérêt autre que celui de nous servir, pour moi, c'était hors de question, puisque je sais ce qui se passe. Et,   en tant que psy, ou simple être sensible et douée de conscience, je vois aussi l'invisible pour les yeux dupes.

 


Je me suis retrouvée dans cette galère parce que le sociologue qu'elle avait eu au téléphone et qui semblait abonder dans son sens, mais ne voulait pas en parler dans le cadre  d'une émission sur le thème des corridas, s'est défaussé. Et Thierry Hély contacté pour y aller et qui a préféré envoyer une autre  anti-corrida( Ici, Anne Caron) m'a fait l'honneur de sa confiance en suggérant ma participation pour   remplacer au pied levé ce sociologue. A.Tarral a accepté sachant que je suis à la FLAC, mais croyant que malgré tout, j'abonderais dans son sens!



     J’invite Aurélie à s’informer et donc à voir d’un autre œil les corridas, certes, mais aussi les dressages d’animaux, les animaux sous la coupe des gens en tant qu’animaux de compagnie dont les besoins sont la plupart du temps ignorés, les martyrs de la recherche , (   je rappelle qu'il y a une manif samedi 25 /9/10 pour les 
animaux d’expérimentation), etc.
Liste impossible à  dresser tant le  champ  de la  souffrance animale imposée par nous est vaste. 

C'est dommage, j’ai causé pour rien (et en prime,   son enregistreur est-il branché sur son inconscient? rions, seule la moitié de l’interview a été enregistrée car sa batterie était naze.)  
  Je  suis désolée , je ne  peux pas jouer les neutres, ni encore plus les traîtres à la réalité objective car je suis une scientifique avant tout.
Notre combat découle de ce qui se passe en vrai, une injustice incroyable dont est victime le  monde des autres espèces.
de plus, les animaux n'ont que nous comme avocats.
Heureusement, Anne Caron de la FLAC qui a causé dans  le poste a été très bien. Je comprends, vu le niveau de l'aficionado, que Mme Tarral ait jugé que ce serait injuste de mettre en plus une psy anticorrida  contre lui !  Surtout qu'Aurélie T. est aficionada (je ne l'ai appris qu'après, mais j'en avais l'intuition dès le départ, on n'est pas psy pour rien.) Je ne conteste pas son éthique de journaliste, écoutez son émission, à  part la bêtise de sa conclusion comme quoi...le père déni lave décidément très blanc... les aficionados, toreros et amis des animaux  ont  un souci commun: que les animaux ne souffrent pas!!! à part donc cette énormité, son émission   a été  très bien.
Mais comme beaucoup de ceux qui en sont et ont quelques démangeaisons éthiques, elle est très préoccupée  de (se)     convaincre qu'elle a raison. Les gens qui sont coupables ont 2 solutions, soit s'accuser  et laisser tomber leur jouissance  destructrice, soit acheter où ils peuvent et à tous prix des "arguments" '( oui, guillemets) pour justifier et se dédouaner  de toute responsabilité.
Aurélie  à choisis la 2° solution , ce qui est dommage.
Y compris en déniant la souffrance des toros. Elle en est presque à Descartes!

Remarquez, Aurélie  a peut être  quelques soucis avec la morale féministe aussi: elle pense que les burkas ne sont pas nécessairement  un moyen d'opprimer les femmes. Que celles ci, en tous cas les 5 qui, à Perpignan, la portent et ont répondu à son interview, le font librement.
Je pense qu'Aurélie est trop jeune (la veinarde) pour ne pas avoir compris que l'oppression peut  être  voilée...mais aussi  volontaire, et que même dans ce cas, ça n'en reste pas moins de l’oppression.

Cacher  la femme  c'est montrer qu'on ne peut se libérer de l'homme, maître de tout et surtout de sa femme (ou de ses femmes, car ça se peut , avec le Coran). Dans les 2 cas, celui de « l’ » animal comme celui de « la » femme, (dite hystérique d’essence dès qu’elle fait des vagues) ce que les hommes cherchent à maîtriser, c’est le mal que représentent  ces êtres à dompter, ces êtres qui sont, au fond, l’image des pulsions qu’il faut abandonner pour devenir un homme civilisé et intégré à la société. Ces pulsions sexuelles débridées, dites bestiales (à tort, car propres à l’homme) sont barbares .
Ainsi, pour lutter contre sa barbarie, l’homme fait l’inverse et se retrouve …à l’être,   barbare. 

Je suis donc une indomptable, Aurélie. Je ne me voile pas la face, ni la vérité, qui, souvenez vous, est sortie de son puits de manière scandaleuse, impudique, sous la forme d'une femme nue. Ce qui fait peur, n'est-ce pas?

Alors que le reste de l'humanité est à l'image de l'aficionado: "Cachez ce sang que je ne saurai voir" sous la musique, les flon flons masquant les meuglements de douleur...Et les gesticulations du petit matador, jouant la marionnette du Casanova de Felini,  font comme dans l'illusionnisme office de trompe-l'oeil.

C'est ainsi  que ce qui est à voir est forclos du regard, alors que sa danse  frôleuse avec "la bête"   excite    messieurs et dames jusque parfois,   l'orgasme...selon ce qu'on m'a dit!

Et que dire de votre Hemingway qui trouvait risibles les chevaux éventrés? Sans doute que l'alcool lui permettait de ne voir de la corrida qu'un spectacle amusant?
Non, il suffit d'entendre les aficionados pour apprendre d'eux-mêmes  que le sadisme est à peine masqué  lui aussi, sous la burka des bla-bla de mauvaise foi des "intellos" de l'aficion. Ou plutôt dirai-je mieux, de l'affliction!

******************

Interessant: Sur le Wikkionnaire, j'ai trouvé cela à "puit".

Etymologie: du latin Puteus...

Exemple étrange, rappelant la fonction anti antisémite du tableau   d' Édouard Debat-Ponsan : 

  • S'il y eut de juifs massacrés au Puy, […]: c'est parce qu'à cette époque la légende s'était répandue que les juifs, de concert avec les lépreux, empoisonnaient les puits. (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)

Voir les commentaires

Urgence avant vendredi ! Cotisation pour adopter. Adoptez des bébés poneys, Sinon, boucherie! il y en a

22 Septembre 2010, 02:31am

Publié par Jo Benchetrit

Je transmets ce SOS poneys pour certains retirés trop tôt à leur mère. C'est encore une surprise pour moi, qu'on mette des bébés poneys dans les steaks. sans doute pour commercialiser le lait de jument qu'on trouve à present en supermarché. Pour éviter de rajouter de la souffrance à la souffrance du monde, c'est bien d'être végétaliens.

Depuis que je suis sur internet, j'en apprends des vertes et des pas mûres sur la condition faite aux bêtes.

 

 
Vos dons sont déductibles* de vos impots ! Merci a vous et merci pour eux .. Echéance Vendredi !

 

Je transmets:

 

 Aujourd'hui nous lançons un  
 grand appel aux dons  
 pour un sauvetage de poneys  
 avant abattoir. Le marchand vend des bébés,  
 certains sevrés d'autres retirés  
 de leurs mères bien trop tôt .. Ce sont tous des males entiers,  
 c'est bien pour cette raison qu'ils partent au couteau. Il y a 2 poneys de 2 ans 1 poney de 1 an Pour les 3 loulous  
 il nous demande 400 euros Il y a aussi 2 bébés de 3 et 4 mois  
 (ils auraient dû etre separés de leur maman  
 au minimum a 6 mois) Leur chance de survie  
 dans les conditions actuelles sont tres minces. Le marchand demande 100 euros/poney  Nous avons la place pour les prendre,  
 mais malheureusement pas les fonds pour les payer Notre mission aujourd'hui  
 est de recolter 600 euros et ca ..  
 En 3 jours ! Je dois donner ma reponse vendredi soir.  Si vous desirez participer a ce sauvetage et contribuer  
 a sauver la vie a l'un des petits  
 n'hesitez pas a nous envoyer vos dons Vous pourrez voir le poste  
 et les photos des petits en suivant ce lien http://reflexeadoption.forumactif.fr/demande-de-dons-pour-ra-f20/sauvetage-bebes-poneys-urgent-t8008.htm#146313 Pour envoyer vos dons,  
 merci de suivre ce lien: http://www.reflexeadoption.com/aidez-nous-.php  Vos dons sont déductibles* de vos impots ! Merci a vous et merci pour eux .. Echeance Vendredi ! 

je transmets:

 

 

 

 

Aujourd'hui nous lançons un grand appel aux dons pour un sauvetage de poneys avant abattoir.

 

Le marchand vend des bébés, certains sevrés d'autres retirés de leurs mères bien trop tôt ..

 

Ce sont tous des males entiers, c'est bien pour cette raison qu'ils partent au couteau.

 

Il y a 2 poneys de 2 ans

1 poney de 1 an

Pour les 3 loulous il nous demande 400 euros

 

Il y a aussi 2 bébés de 3 et 4 mois (ils auraient du etre separés de leur maman au minimum a 6 mois)

Leur chance de survie dans les conditions actuelles sont tres minces.

Le marchand demande 100 euros/poney

 

Nous avons la place pour les prendre, mais malheureusement pas les fonds pour les payer

 

Notre mission aujourd'hui est de recolter 600 euros et ca .. En 3 jours !

Je dois donner ma reponse vendredi soir.

 

Si vous desirez participer a ce sauvetage et contribuer a sauver la vie a l'un des petits n'hesitez pas a nous envoyer vos dons

 

Vous pourrez voir le poste et les photos des petits en suivant ce lien

 

 

http://reflexeadoption.forumactif.fr/demande-de-dons-pour-ra-f20/sauvetage-bebes-poneys-urgent-t8008.htm#146313

 

 

 

 

Pour envoyer vos dons, merci de suivre ce lien:

 

http://www.reflexeadoption.com/aidez-nous-.php

 

 

 

Vos dons sont déductibles* de vos impots !

 

 

 

Merci a vous et merci pour eux .. Echeance Vendredi !

 

 

 

L'equipe reflexe adoption

  L'equipe reflexe adoption 
 

Voir les commentaires

Le jugement du dr Annie-Pallas-Fontaine de Perpignan, condamnée pour avoir détenu affamés au moins 45 chiens et 15 chats.

15 Septembre 2010, 20:45pm

Publié par Jo Benchetrit

      ""45 chiens en sale état, teigne, gale, sous alimentation, maigreur cadavérique, pelade, anémie, maladie. Et 15 chats dans le même état."

Il faut dire, comme me le signale une lectrice, que l'on a sans doute ici une personne ayant besoin de soins psychiatriques.

 


Mais comme ce ne sont "que" des animaux, la justice  a oublié ce paramètre de la pathologie de cette femme. Du coup, le procès  qui aurait pu être l'occasion de prendre soin d'un humain, en négligeant les animaux, (cette peine étant ridicule comparée à ce qu'elle serait s'il s'etait agi d'animaux dits humains à souffrance égale), 
en est arrivé à négliger l'autre humain. Car s'il est vrai qu'après tout ça elle a repris des animaux, personne ne le lui en interdisant le droit, il faut croire que quelque chose de grave la maintient dans une fixation régressive.

Sans garde-fou, est elle en danger? On sait que les maltraitances   envers les animaux sont un signe de dangerosité envers les autres hommes. le FBI avait fait un étude sur les serial killers qui tous étaient des tortionnaires envers les animaux, ou l'avaient été.

On retrouve ça lorsqu'un enfant est maltraité ou une epouse. Est-ce pour rien que l'Espagne, autre pays de la torture animale, détient le triste record européen  des homicides sur les épouses?
Comme pour les viols en réunion, il devait y avoir des complices, tous aussi coupables. comme dans une corrida, celui qui regarde et se tait est plus dangereux que le bourreau exhibitionniste, car sans le regard de l'autre, le malfaisant de commet pas ses méfaits. ce qui rejoint une réflexion d 'Einstein qui a appuyé sur le fait que c'est le plus passif, celui qui sait et ne fait rien pour empêcher la main du bourreau, voire va jusqu'à l'armer, est plus dangereux que celui qui est en place de bourreau.
Car si on est des milliers contre un bourreau, il ne peut agir.Des milliers de spectateurs qui voient une corrida, qui ne sont pas si passifs car ils ont payé pour que ça existe, donc on armé le bras pourraient sans pb empêcher les tueurs à gage, alors que là...ils les encouragent.

 

je copie colle un long extrait de l'article très convenable trouvé là. A lire in extenso.

HALLUCINANT! le jugement peut sembler lourd mais pourtant, qu'est-ce pour ce gyneco comparé à sa faute?

 


 

"En Novembre 2009 A Perpignan

 

*********

Choubidou comme il a été découvert

 

Choubidou après 5 mois de traitements

 070bm

Source photos !

http://imladris.canalblog.com/tag/45%20chiens%20perpignan

 

 ...

 

Après le signalement par un passant d'un chien enfermé depuis plusieurs jours dans un camion, la SPA, un enquêteur est allé sur place constater les faits ! Une trentaine de chiens amaigris déambulaient dans la cour de la propriété, il rentra faire son rapport ce qui déclenchât dès le lendemain une entrée en force dans les lieux ! Un panneau sur le portail indiquait « ELEVAGE » ! 

Une fois la porte passée, les agents de la SPA n'ont pu que passer du dégoût à l'horreur au fil des découvertes !

 

45 chiens en sale état, teigne, gale, sous alimentation, maigreur cadavérique, pelade, anémie, maladie. Et 15 chats dans le même état.

 

 

Les rats courraient dans la cour, les excréments des chiens et leurs urines puantes jonchaient le sol et envahissaient l'air, les chiens  se partageaient une ancienne étable fermée, la cour, les camions à disposition !

 

Les chiens avaient des ongles très longs ce qui prouvent qu'ils ne sont jamais sortis à l'extérieur, les ongles ne se sont pas usés !

L'horreur monte quand on s'aperçoit que: Les chiots étaient apparemment mangés par les nombreux rats ou jetés aux autres chiens comme nourriture .

 

Peut-être pourrions-nous trouver des circonstances atténuantes à une personne qui aurait perdu son emploi, qui serait tombée dans la misère subitement, qui ne puisse plus s'occuper de ses animaux. Mais je crois que même là, on se serait demandé pourquoi elle n'avait pas demandé d'aide, si on aime les animaux, ce n'est pas pour les abandonner à leur triste sort, on cherche toujours une solution !

 

Mais ce n'est pas le cas, c'est une femme qui est « propriétaire » des chiens, et pas n'importe quelle femme, une médecin réputée de Perpignan, Dr Annie Pallas-Fontaine gynécologue obstétricienne qui selon certains médecins ne serait plus en activité, mais après vérification auprès du conseil de l'ordre des médecins, elle exerce bien encore légalement !

http://www.conseil-national.medecin.fr/annuaire/resultats

Un témoignage sur un forum fait état de sa non écoute, du côté glauque de son cabinet et de l'aspect pas très propre du docteur !

http://www.qype.fr/place/1176962-Annie-Pallas-Fontaine-Perpignan

Il y a 2 jours  Le tribunal de proximité de Perpignan a rendu ses conclusions après la plainte déposée par les associations : La SPA Nationale, La SPA locale, la Fondation BRIGITTE BARDOT

Les associations demandaient des dommages et intérêts pour chaque animal et l'interdiction à Madame Pallas de reprendre un animal !

Le verdict : Madame Pallas, la propriétaire des animaux a été condamnée à verser

*5510,34 euro de dommages et intérêts à la SPA NATIONALE + 450 euros de frais de procédure.

*1614,20 euro à La SPA DE PERPIGNAN « Le refuge »

*150 euro de dommages et intérêts à la fondation BRIGITTE BARDOT et 200 eurso pour les frais de procédure.

*42 amendes contraventionnelles (une par chien, 3 ont été euthanasiés) de 50 euros chacune.

Elle n'a pas été condamnée à ne plus posséder d'animaux !

Bien sûr, madame Pallas a fait appel.

Son avocat XXX a plaidé l'innocence de sa cliente dont le bon cœur a recueilli des bêtes déjà bien mal en point. Les photos montrant l'évidence auraient été prises  ne reflétant pas la réalité."

...

suite et intégralité làlink 

 

Voir les commentaires

"Justice" à Pau: coup de pot pour le tortionnaire d'un chien,laxisme intolerable.

10 Septembre 2010, 07:31am

Publié par Jo Benchetrit

http://images.vefblog.net/vefblog.net/l/i/lisbeth16/photos_art/2010/09/lisbeth16128386149128_art.jpg

3 mois sans manger ni sortir! puis balancé par la fenêtre!

POUR SON BOURREAU: 500 euros AVEC SURSIS ET LE DROIT DE REPRENDRE UN ANIMAL!

il en coûte plus cher à un maître qui oublie de ramasser les déjections de son animal , 135 euros cash,  que de le martyriser et de le laisser mourir sous ses yeux.

Lire article sur le journal:

 

http://www.larepubliquedespyrenees.fr/2010/05/04/le-calvaire-de-victor-le-labrador,134887.php

Le ministère public demandait une peine de prison avec sursis de cinq à six mois et l’interdiction de possèder un animal domestique à l’avenir. Le tribunal de grande instance de Pau a finalement décidé, mardi soir, de condamner l’ancien maître de Victor à une simple amende de 500 € avec sursis  pour les mauvais traitements infligés à son chien. 

cad:

affamement.
pas de sortie

pas d'eau

sans aucun doute des coups, des sévices, des cris.

puis il l'a balancé par la fenêtre. 

le lâche ne s'est pas présenté à son procès!

=>indulgence incompréhensible du tribunal. Ce type n'a, au final, aucune condamnation.

Il peut à nouveau torturer un chien sans souci.

 Déni de justice envers les animaux.

Victor, le labrador sable martyrisé a survécu et est avec une dame gendarme qui l'a recueilli. Longue et belle fin de vie...bravo à la dame.

 

 

in le sudouest:

"Me Leverbe, représentant 30 millions d’amis et la Confédération des SPA, puis Me Spiteri pour la Fondation Brigitte Bardot enfonceront ensuite le clou en invitant le tribunal à se montrer ferme, dans un souci pédagogique. Le jugement a pu les surprendre, mardi soir.

 

«Il y a des animaux qui font preuve de plus d’humanité que certains humains»

 

Des plaidoiries, Victor n’a naturellement rien entendu. Mais sur les marches du palais de justice, celle qui veille désormais sur lui, Marianne Mondon, assure qu’il peut se passer de pareille « thérapie ». « Quand il entend une voix d’homme un peu forte, il a encore tendance à se coucher à terre.  C’est un chien  très gentil, très sociable. On me dit souvent qu’il a « une bonne tête » ! »

Victor le labrador martyrisé a retrouvé une allure athlétique et son poids de forme, avec 37 kg. Beaucoup mieux nourri, son pelage a viré du blanc pâle à un beige doré. Il est méconnaissable. Seul son nom, n’a pas changé. «Victor, c’est le nom que ceux qui l’ont trouvé dans la rue lui ont donné. Je l’ai gardé, explique Marianne Mondon, gendarme à Mauléon, parce qu’il lui va bien. »"

Victor aujourd'hui:

http://images.vefblog.net/vefblog.net/l/i/lisbeth16/photos_art/2010/09/lisbeth16128386196845_art.jpg


 

 

 

Voir les commentaires

LETTRE D'UN EMPLOYE D'UNE FOURRIERE:NE FAITES PAS D'ELEVAGE OU N'ACHETEZ PAS D'ANIMAUX TANT QU'IL Y EN A QUI MEURENT DANS LES FOURRIERES.

30 Août 2010, 07:59am

Publié par Jo Benchetrit

A DIFFUSER A TOUS VOS CONTACTS, MERITE D'ETRE LU PAR TOUT LE MONDE :

 
 

LETTRE D'UN EMPLOYE D'UNE FOURRIERE

Je crois que notre société a besoin qu'on attire son attention là-dessus.
En tant que responsable d'une fourrière, je vais partager quelque chose avec vous... un regard de l'intérieur, si vous me le permettez.

Tout d'abord, tous les vendeurs/éleveurs d'animaux devraient travailler au mons UN JOUR dans une fourrière.
Peut-être qu'en voyant ces regards tristes, perdus... les yeux troublés, vous changeriez s sur l'élevage et la vente à des personnes que vous ne connaissez même pas.
Ce chiot que vous venez de vendre finira probablement dans ma fourrière quand il ne sera plus une jolie boule de poils.
Alors... comment vous sentiriez-vous si vous saviez qu'il y a 90% de chances que ce chien ne sorte jamais de la fourrière s'il y arrive seulement ? Qu'il soit de race ou non.
50% des chiens qui entrent dans mon centre, abandonnés ou venant de la rue, sont de race pure...
Les excuses les plus fréquentes que j'entend sont :
-“Nous déménageons et nous ne pouvons pas emmener notre chat/chien”. Vraiment ? Où déménagez vous pour nepas pouvoir prendre d'animal et pourquoi avoir choisi cet endroit et pas un autre où vous pourriez le garder ?
-“Le chien est devenu plus grand qu'on pensait”. Et quelle taille croyiez-vous qu'un Berger allemand avait ?!
-“Je n'ai pas de temps pour m'en occuper” - C'est vrai ? Je travaille 10 ou 12 heures par jour et j'arrive quand même à trouver du temps pour mes 6 chiens.
-“Il nous abîme toute la cour” - Pourquoi ne le prenez vous pas à l'intérieur avec vous ?
 
On me dit toujours “Pas la peine d'insister pour lui trouver un foyer, nous savons qu'il sera adopté, c'est un bon chien”
Ce qui est triste c'est que votre animal ne sera PAS adopté....  et savez-vous combien une fourrière est stressante ?
Laissez-moi vous raconter :
L'animal a 72 heures pour trouver une nouvelle famille à partir du moment où vous la laissez.
Parfois un peu plus si la fourrière n'est pas pleine et arrive à se débrouiller pour le garder en parfaite santé.
S'il prend froid, il meurt.
Il sera confiné dans une petite cage, entourré des aboiements et des pleurs de 25 autres.
Il devra se débrouiller seul pour manger et dormir.
Il sera déprimé et pleurera constamment sur la famille qui l'a abandonné.
S'il a de la chance, et si j'ai assez de bénévoles, il pourra être sorti de temps en temps.
Sinon, il ne recevra aucune attention, sauf une assiette de nourriture glissée sous la porte de la cage et quelques giclées d'eau.
Si le chien est grand, noir ou d'une race "bull" (pitbull, mastin…), vous l'avez conduit à la mort du moment qu'il a passé la porte.  Ces chiens ne sont généralement pas adoptés.
Peu importe qu'il soit "doux" ou "dressé"...
Si le chien n'est pas adopté dans les 72 heures suivant son entrée et que le refuge est plein, il sera sacrifié.
Si le refuge n'est pas plein et que le chien est suffisamment gentil et d'une race attractive, il est possible que son exécution soit repoussée, mais pas pour longtemps.
La plupart des chiens sont mis en cages de protection et sont sacrifiés s'ils montrent la moindre agressivité. 
Même le chien le plus calme est capable de changer dans un tel environnement.
 
Si votre chien est contaminé par la toux du chenil (traquéobronchite infectieuse canine) ou toute autre infection respiratoire, il sera sacrifié immédiatement, simplement parce que les fourrières n'ont pas les moyens de payer des traitements à 150 euros.
Et voici quelque chose sur l'euthanasie pour ceux qui n'ont jamais été témoins de comment un animal parfaitement sain sera sacrifié :
En premier lieu, il sera sorti de sa cage en laisse.
Les chiens pensent toujours qu'ils vont se promener, ils sortent heureux, remuant la queue... jusqu'à ce qu'ils arrivent à la "chambre", là ils freinent tous des 4 pattes.
Ils doivent sentir ou capter la mort ou sentir les âmes tristes qui ont été laissées là.
C'est bizarre mais ça arrive avec tous sans exception.
Le chien ou chat sera tenu par 1 ou 2 techniciens vétérinaires, en fonction de sa taille et de sa nervosité.
Ensuite, un spécialiste de l'euthanasie ou un vétérinaire entamera le processus de trouver une veine dans sa patte avant et il lui injectera la dose de “substance rose”.
Espérons que l'animal ne prenne pas peur en se sentant immobilisé. J'en ai vu se griffer eux-mêmes et finir couverts de leur propre sang, rendus sourds par les aboiements et les cris.
Tous ne “dorment” pas immédiatement. Parfois ils sont pris de spasmes pendant un instant et se souillent.
Une fois terminé, le cadavre de votre animal sera empilé comme un bout de bois, dans un grand congélateur, avec tous les autres animaux en attendant qu'on vienne les chercher comme des déchets.
Qu'arrive-t-il ensuite ? Il sera incinéré ? Ils le conduisent à la décharge ?  Ils le transforment en nourriture pour animaux? Vous ne le saurez jamais et vous ne vous poserez probablement jamais la question.
Ce n'était qu'un animal et vous pouvez toujours en acheter un autre, non ?
 
J'espère que si vous avez lu jusqu'ici, vous avez eu les yeux troublés et que vous ne pouvez pas vous sortir de la tête les images qui occupent mon esprit tous les jours quand je rentre chez moi après le travail.
Je déteste mon travail, je déteste qu'il existe et je déteste savoir qu'il existera toujours à moins que vous changiez et vous rendiez compte des vies que vous gâchez, bien plus nombreuses que juste celle que vous laissez à la fourrière.
Entre 9 et 11 millions d'animaux meurent quotidiennement dans les fourrières et vous êtes les seuls à pouvoir arrêter cela.
Je fais tout mon possible pour sauver les vies que je peux mais les refuges (fourrières) sont toujours pleins et chaque jour il y a plus d'animaux qui entrent que ceux qui sortent.
Je veux juste insister sur ce point : NE FAITES PAS D'ELEVAGE OU N'ACHETEZ PAS D'ANIMAUX TANT QU'IL Y EN A QUI MEURENT DANS LES FOURRIERES.
Détestez-moi si vous voulez. La vérité est douloureuse et la réalité est ce qu'elle est.
J'espère juste qu'avec ce texte au moins une personne aura changé d'avis sur l'élevage et l'abandon de son animal dans une fourrière ou sur l'achat d'un chien.
Espérons qu'un jour quelqu'un vienne à mon travail et me dise "j'ai lu cela et je veux adopter".
Ca vaudrait la peine.

Si vous voulez que la situation change, renvoyez ce texte à tous vos contacts.

Jazz M. Onster.


---------- Forwarded message ----------


 POR FAVOR, DIFUNDID A TODAS LAS PERSONAS QUE CONOZCÁIS, MERECE LA PENA QUE LO LEA TODO EL MUNDO:
 
 

Carta de un trabajador de una perrera

Creo que nuestra sociedad necesita una llamada de atención.
Como responsable de una perrera, voy a compartir algo con vosotros… una mirada desde “dentro” si me lo permitís.

Lo primero de todo, todos los que sois vendedores/criadores de animales, deberíais al menos trabajar UN DÍA en una perrera.
Tal vez si veis la mirada triste, perdida…los ojos confusos, os harían cambiar de opinión sobre criar y luego vender a personas que ni siquiera conocéis.
Ese cachorro que acabas de vender terminará posiblemente en mi perrera cuando deje de ser un perrito lindo.
Entonces... ¿cómo te sentirías si supieses que hay una probabilidad del 90% de que ese perro nunca salga de la perrera si es que llega a parar allí? Sea de raza o no.
EL 50% de los perros que entran en mi centro, abandonados o callejeros, son de raza pura.
Las excusas más comunes que escucho son:
-“Nos mudamos y no podemos llevarnos a nuestro perro/gato”. ¿En serio? ¿A dónde te mudas que no te permiten tener mascotas y por qué has elegido ese lugar en vez de otro donde sí puedas tenerla?
-“El perro se hizo más grande de lo que creíamos”. ¡¿Y cuanto te pensabas que crecía un pastor alemán?!
-“No tengo tiempo para ella” - ¿De veras? Yo trabajo 10 o 12 horas al día y aun así tengo tiempo para mis 6 perros.
-“Está destrozándonos el patio” -¿Y porque no lo teneis dentro con vosotros?
 
Siempre me dicen “No queremos insistirte en que le busques un hogar, porque sabemos que lo adoptarán, es un buen perro”
Lo triste es que tu mascota NO será adoptada y.... ¿sabes lo estresante que es una perrera? Bueno, pues déjame que te cuente:
Tu mascota tiene 72 horas para encontrar 1 nueva familia desde el momento en que la dejes.
A veces un poco más si la perrera no está llena y consigue apañárselas para mantenerse completamente sano.
Si se resfría, se muere.
Tu mascota estará confinada en una pequeña jaula, rodeada de ladridos y llantos de otros 25 animales.
Tendrá que apañárselas solo para comer y dormir.
Estará deprimido y llorará constantemente por la familia que lo ha abandonado.
Si tiene suerte, y cuento con suficientes voluntarios, quizá podrán sacarlo de paseo ocasionalmente.
Si no, tu mascota no recibirá ninguna atención, aparte de un plato de comida deslizado bajo la puerta de la jaula y manguerazos de agua.
Si tu perro es grande, negro o cualquier raza “bull” (pit bull, mastín…) lo has conducido a la muerte desde el momento en que cruzó la puerta. Esos perros no suelen ser adoptados.
No importa lo “dulce” que sea o lo “amaestrado” que esté. Si tu perro no es adoptado en las 72 horas desde su entrada, y el refugio está lleno, será sacrificado.
Si el albergue no está lleno y tu perro es suficientemente bueno y de una raza atractiva, es posible que se pueda retrasar su ejecución, aunque no por mucho tiempo.
La mayoría de los perros se ponen en jaulas de protección y se les sacrifica si muestran agresividad.
Incluso el perro más tranquilo, es capaz de cambiar en este entorno
 
Si tu mascota se contagia de la tos de las perreras (traqueobronquitis infecciosa canina) o cualquier otra infección respiratoria, será sacrificado de inmediato, simplemente porque en las perreras no tenemos recursos para pagar tratamientos de incluso 150 euros.
Y he aquí algo sobre la eutanasia para aquellos que nunca habéis sido testigos de cómo un animal, perfectamente sano, será sacrificado:
En primer lugar, lo sacarán de la jaula con una correa.
Los perros siempre piensan que van a dar un paseo, salen felices, moviendo la cola…. Hasta que llegan a “la habitación”, allí todos frenan en seco.
Deben oler o captar la muerte o sentir las almas tristes que se quedaron allí.
Es extraño, pero sucede con todos y cada uno de ellos.
Tu perro o gato se verá sujeto por 1 o 2 técnicos veterinarios, dependiendo del tamaño y de lo nervioso que este.
A continuación, un especialista en
administrar la eutanasia o un veterinario, iniciará el proceso: encontrarán una vena en su pata delantera y se le inyecta una dosis de “sustancia rosa”.
Esperemos que tu mascota no se asuste al sentirse presa. He visto algunos arrancarse las agujas y acabar cubiertos de su propia sangre, ensordecidos por los aullidos y gritos.
Todos no “duermen” inmediatamente. A veces sufren espasmos durante un rato, se ahogan y se defecan encima.
Cuando ha terminado, el cadáver de tu mascota será apilado como un leño, en un gran congelador trasero, con todos los otros animales, a la espera de ser recogidos como basura.
¿Qué sucede después? ¿Será incinerado? ¿Lo llevan al vertedero? ¿Lo convertirán en comida para mascotas? Nunca lo sabrás y probablemente nunca te lo plantearás.
Solo era un animal y siempre puedes comprar otro, ¿no?
 
Espero que si habéis leído hasta aquí, se os hayan empañado los ojos y no podais sacaros de la cabeza las imágenes que ocupan mi mente todos los días cuando vuelvo a casa desde el trabajo.
Odio mi trabajo, odio que exista y odio saber que siempre existirá a menos que vosotros, la gente, cambiéis y os deis cuenta de las vidas que perjudicas son muchas más, aparte de la que dejas en la perrera.
Entre 9 y 11 millones de animales mueren a diario en las perreras y solo tú puedes parar esto.
Yo hago todo lo posible por salvar todas las vidas que puedo, pero los refugios (protectoras) siempre están llenos y cada día hay mas animales que entran que los que salen.
Solo quiero puntualizar esto: NO CRIES O COMPRES MIENTRAS HAYA PERROS MURIENDO EN LAS PERRERAS.
Ódiame si quieres. La verdad duele y la realidad es lo que es.
Solo espero que con esto alguna persona haya cambiado de idea acerca de la cría, de abandonar su mascota en una perrera, o de comprar un perro.
Ojalá alguien entre alguien en mi trabajo y me diga “he leído esto y quiero adoptar”.
Eso haría que mereciese la pena.

Por favor,si quieres que esto cambie, reenvía esto a todos tus contactos.

Jazz M. Onster.
  
 


  
   

Voir les commentaires

Après la corrida, les catalans doivent en finir avec cette odieuse pratique du toro del fuego.

28 Août 2010, 04:16am

Publié par Jo Benchetrit

b

La civilisation avance, mais à petits pas, toujours en danger de replonger dans la barbarie. Je vous colle cet article d'un blog que je vous recommande, écrit par une catalane, Margarida:

http://margarida.over-blog.com.over-blog.com/article-la-catalogne-du-nord-du-sud-doit-en-finir-avec-les-horribles-correbous-55919941.html

 

Il s'agit de dénoncer une de ces pratiques infernales made in Spania qui, avec les corridas, le toro de vega, etc...a de quoi avoir honte. Mais nous aussi, ne croyez pas que le pays du foie gras de torture soit sans reproche.

Voici donc cet article:

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Après la corrida les catalans s’attaquent à présent à une autre tradition de maltraitance envers les pauvres taureaux, il s'agit des correbous, la version catalane des toros de fuego (taureau de feu) espagnol.

Les correbous remontent au moyen-âge et à l’origine c'est le boucher qui, avant de les abattre, faisait courir les bœufs dans les rues des villes et des villages, ainsi les futurs consommateurs pouvaient juger de la bonne santé des bêtes, donc, par voie de conséquence, de la qualité de la viande qu’ils allaient acheter. Au fil des ans, cette pratique est devenue un jeu pour les Festa Major (fête annuelle des villes et villages) et on faisait courir les bœufs ou les taureaux dans les rues afin que les jeunes gens les poursuivent et les rabattent vers un point précis. Boeufs et taureaux en étaient quitte pour la peur, mais étaient ensuite ramenés sains et sauf vers leurs verts pâturages. Malheureusement, notre époque n’a rien trouvé de mieux que de calquer le correbous, qui en soit n’était pas méchants, sur le toro de fuego espagnol beaucoup plus cruel et souvent fatal à l'animal. Le "jeu" consiste à enflammer les cornes des taureaux afin que la bête, terrifiée, coure plus vite et plus loin et soit « plus vaillante » à amuser le public…

Bref ! Une horreur dont les catalans n’ont pas de quoi être fiers et je suis catalane !

Par chance les mentalités évoluent et la cruauté envers les animaux devient de plus en plus insupportable à la majeure partie des citoyens. Ce dégoût des jeux qui consistent à torturer un animal a même conduit la Catalogne, par un vote historique du Parlement Catalan en date du 28 juillet dernier, à interdire les corridas sur l’ensemble de son territoire. Mais les catalans ne veulent pas en rester là et, soucieux du bien-être des animaux, s’apprêtent à demander à présent l’interdiction des terribles correbous !

Un seul mot : BRAVO ! Reste à espérer que cette pratique sera très rapidement interdite en Catalogne sud mais aussi en Catalogne nord (département des Pyrénées Orientales) où quelques villages pratiquent les correbous.

Si les adeptes de ce "jeu" insinuent que le taureau souffre moins que dans la corrida puisqu’il n’est pas torturé et massacré à la fin, il n’en reste pas moins qu’il souffre car il est terrifié par les cris, les pétards, le traitement qu’on lui fait subir comme le montre les photos, et surtout par la terreur inné que n’importe quel animal, sauvage ou domestiqué, ressent devant le feu. Ceci quand tout se passe « bien » ! Car il y a les « accidents », assez fréquents, où le produit inflammable dont on enduit les torches attachées aux cornes de l’animal a été mal dosé et, une fois enflammé, dégouline sur la tête et le corps de la malheureuse bête qui se transforme en torche vivante et doit être abattue à l’issu de son calvaire.

Ce "jeu", comme la corrida, est indigne d’une époque qui se veut civilisée et comme les corridas doit être rapidement interdit !

 

QUELQUES PHOTOS QUI DÉNONCENT MIEUX QUE DES MOTS LA CRUAUTÉ DES CORREBOUS !

COMMENT PEUT-ON PRENDRE DU PLAISIR À TOURMENTER UN ANIMAL DE CETTE FAÇON ? 

a

imatge1

imatge2

imatge3

Voir les commentaires

L'enquête du FBI sur la corrélation entre cruauté envers les animaux et celle envers les hommes.

23 Août 2010, 17:23pm

Publié par Jo Benchetrit

" Quiconque qui a été habitué à respecter la vie d'une quelconque créature vivante a des chances négligeables d'en arriver à considérer la vie humaine comme négligeable elle-même", écrivit le Dr Albert Schweitzer.

RAPPORT DU FBI (rappel) : DE LA MALTRAITANCE ANIMALE AU MEURTRE HUMAIN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 

    RAPPORT DU FBI (rappel) : DE LA MALTRAITANCE ANIMALE AU MEURTRE HUMAIN

     

    La relation entre la maltraitance animale et les tueurs en série
    Information du FBI concernant la cruauté contre les animaux


    Ces derniers 18 mois nous avons vu sept fusillades à l'intérieur des écoles :
    pour chacun de ces cas, nous avons appris que les auteurs de ces crimes avaient abusé, torturé et tués des animaux avant de passer à des victimes humaines.

    Le FBI utilise des rapports de cruauté sur les animaux pour analyser le potentiel de supposés criminels violents

    Les maîtres d'écoles, les pères et étudiants sont avertis et entrainés pour débusquer les symptômes alarmistes. De fait, le Département de l'Éducation des États Unis, publie un pamphlet où l'on étudie la cruauté sur les animaux et où on la définit comme étant un symptôme d'avertissement sur un jeune potentiellement dangereux.

    En 1993, le Congrès National PTA concluait: " Les enfants élevés dans des notions de justice, de compassion pour les animaux, deviennent plus justes, pleins de bonté et considérés par leur entourage. Le fait de le maintenir dans cette ligne de caractère, aboutira à en faire des êtres tournés vers les autres, plus humains, plus respectueux des lois, des citoyens de valeurs."

    Mai 1988/Springfield, Oregon :
    Kip Kinkel tua ses parents et deux compagnons de classe et en blessa 22 autres.
    Il avait déjà une histoire de crimes et tortures sur animaux, se vantant d'avoir "volé" une vache, tué chats et écureuils, en leur introduisant des pétards dans la gueule.

    Mars 1988/Jonesboro, Ark. :
    Mitchell Johnson et Andrew Golden tuèrent au fusil quatre étudiants et un enseignant.
    Un ami avoua qu'Andrew, tuait de temps en temps quelque chien avec un rifle calibre 22

    Décembre 1977/West Paducah,Ky.:
    Michael Carneal séquestra et tua trois de ses compagnons de classe pendant qu'ils étaient en prière.
    Il s'était déjà vanté auprès d'un ami d'avoir brûlé un chat sur un bûcher.

    Octobre 1997/Pearl,Miss.:
    Luke Woodham cogna sur sa mère jusqu'à la tuer, sur ce, il tua avec arme à feu deux compagnons de classe et en blessa plusieurs autres.
    Dans son journal intime il avait écrit qu'avec un ami, ils avaient écorché, brûlé et torturé son chien, jusqu'à le tuer.

    Abus sur les humains et abus sur les animaux : un crime.

    Les actes de violence sur les animaux ont été largement reconnus comme des indicateurs d'une dangereuse psychopathie qui ne s'arrête pas sur les animaux eux-mêmes.



    En accord avec Robert Ressler, qui étudie les profils des tueurs en série pour le FBI :
    "Les tueurs en série petit à petit, commencent en tuant et en torturant les animaux dans leur enfance".

    Ces études ont convaincu les sociologues, les hommes de loi et les cours de justice, que les actes de cruauté sur les animaux doivent attirer notre attention.
    Ces actes seront les premiers symptômes d'une pathologie violente, qui suppose des victimes humaines.

    Les abus sur les animaux ne sont pas seulement le résultat d'une déficience mineure de la personnalité de l'abuseur, mais plutôt un symptôme d'une profonde perturbation mentale.

    Les investigations de la psychologie et de la criminologie montrent que ceux qui ont commis des actes de cruauté sur les animaux ne s'arrêtent pas là, nombreux sont ceux qui passent à d'autres êtres humains.

    Le FBI a démontré que les faits de cruauté sur les animaux sont un des traits qui apparaissent régulièrement dans leurs ordinateurs de statistiques, quand ils répertorient les antécédents des violeurs ou assassins en série.

    D'autre part le Manuel de Psychiatrie et Désordres Émotionnels répertorient la cruauté sur les animaux comme un critère de diagnostic pour les désordres de conduite.

    Les études ont montré que les criminels violents et agressifs sont plus à rapprocher des enfants ayant abusé des animaux que les criminels considéré comme non agressifs.

    Un examen psychiatrique effectué sur des patients qui ont régulièrement torturé des chats et des chiens, a démontré que tous présentaient des troubles importants d'agression sur les gens, comme par exemple un patient qui avait assassiné un enfant.

    pour les investigateurs, une fascination pour la cruauté sur les animaux est un signal d'alarme rouge dans la vie des violeurs et assassins en série.

    Le fondateur de l'Unité de Sciences du comportement au FBI, Robert Ressler, a dit:
    "Ceux ci ont été des enfants qui n'ont jamais appris que c'était très mal d'arracher les yeux à un petit chien".

    L'Histoire est pleine d'exemples notoires :
    Patrick Cerril qui tua 14 compagnons de travail et se suicida ensuite, harcelait son chien et mutilait d'autres mascottes.

    Earl Kenneth Shirner, qui viola, poignarda et mutila un enfant de 7 ans, était connu par son voisinage pour introduire des pétards dans l'anus des chiens et tendre des chats.

    Brenda Spencer qui mit le feu dans une école de San Diego, tuant deux enfants et en blessant neuf autres, avait abusé de chiens et de chats. Souvent elle leur mettait le feu à la queue.

    Albert DeSalvo, "l'étrangleur de Boston", qui tua 13 femmes attrappait dans sa jeunesse des chiens et des chats qu'il enfermait dans les grues à oranges et leur tirait des flèches qui traversaient les cagettes.

    Carroll Edward Cole exécuté pour 5 des 35 homicides dont il fut accusé, a dit que son premier acte de violence, quand il était petit, avait été d'étrangler un petit chien.

    En 1987, trois étudiants du secondaire furent accusés pour avoir tapé un compagnon de classe jusqu'à le tuer. Tous avait régulièrement pratiqué des actes de mutilation sur les animaux de nombreuses années avant. L'un d'entre eux a avoué avoir tué tant de chats qu'il en avait perdu le compte.

    Deux frères qui avaient tué leurs parents avaient raconté avant à leurs compagnons de classe avoir décapité un chat

    Le tueur en série Jeffrey Dahmer avait empalé des têtes de chiens, de chats et de grenouilles.

    Plus récemment, Kip Kinkel en Springfield, Ore, et Luke Woodham, 16, en Pearl, Miss., deux assassins de 15 ans torturaient des animaux avant de devenir alcooliques

    Les étudiants de Columbine High Scholl Eric Harris et Dylan Klebold qui tuèrent 12 de leurs compagnons de classe avant de se tuer eux-mêmes se vantaient d'avoir mutilé des animaux de leurs amis.

    " Il y a quelque chose en commun à tous ces tireurs de ces dernières années" dit le Dr Harold S. Koplewicz, directeur du Centre d'Etudes de la Ninez, à l'Université de New York.

    " Nous sommes en face de jeunes qui présentent des symptômes d'agression pour leurs semblables, un intérêt pour le feu, de la cruauté envers les animaux et beaucoup de signaux que les écoles ont ignoré."

    Tristement, beaucoup de cette violence infantile chez ces criminels n'a jamais été examinée, jusqu'à ce qu'elle se retourne sur les humains. L'anthropologue Margaret Mead dit " une des choses les plus dangereuses qui puisse arriver à un enfant c'est de tuer un animal et de l'assumer.

    J'en déduis que l'abus domestique est dirigé vers le plus fragile, l'abus d'animal et l'abus des enfants vont de pair.

    Les parents qui nient à l'animal l'attention appropriée ou abusent d'un animal, abusent aussi et négligent leurs propres enfants

    Sur 23 familles britanniques, avec un vécu de négligence envers les animaux, 83% étaient identifiés par les experts comme à risques d'abus et de négligence

    Une étude sur les femmes battues montre que 57% d'entre elles disaient que leur conjoint maltraitaient ou battaient les animaux.
    Une sur quatre disait rester avec son conjoint violent par peur de laisser ses mascottes avec lui

    Bien que l'abus sur les animaux soit un signe important d'abus sur les enfants, le père n'est pas toujours celui qui harcèle l'animal.
    Les enfants qui abusent des animaux, souvent, répètent la leçon apprise à la maison: et comme leur père ils répondent à l'angoisse et la frustration par la violence.
    Sa violence est dirigée vers l'unique être de la famille plus vulnérable encore que lui-même : l'animal.

    Un expert a dit: " les enfants de foyers violentes se caractérisent par leur participation à des bagarres", dans lesquelles il peuvent mutiler ou tuer un animal.
    Assurément, la violence domestique est la base la plus commune pour la cruauté infantile contre les animaux.
    C'est une certitude partagée entre psychologues que la cruauté contre les animaux est un des meilleurs exemple de la continuité des perturbations psychologiques de l'enfance à l'âge adulte.

    En bref, un diagnostic détaillé pour évaluer la cruauté infantile sur les animaux devra être bien établi et se faire conjointement avec le Collège de Médecine Vétérinaire de l'Université de Cornell

    Écoles, parents, communautés et Cours de justice qui considèrent l'abus sur les animaux comme un "délit mineur" ignorent UNE BOMBE A RETARDEMENT

    Par contre, les communautés qui appliquent des peines sévères contre les abuseurs d'animaux, examinent les familles, recherchent d'autres signes de violence et feront intensément appel à un consultant pour les personnes concernées

    Les communautés doivent reconnaître que l'abus d'une QUELCONQUE être vivant est inacceptable et constitue un danger pour tout le monde

    En 1993, la Californie fut le premier état à passer une loi, l'accusation officielles de contrôle animal, pour contrer les abus infantiles.

    Le rapport d'abus est déjà dans les législations du Connecticut, Washington, DC. Une législation similaire a été introduite en Floride.

    L'abus sur les animaux de compagnie est un signal d'alarme de l'abus des membres à "deux pattes" de la famille dit le représentant Steve Effman.
    " Nous ne pouvons plus jamais ignorer cette connexion".

    Après une étude approfondie des liens entre l'abus animal et l'abus humain, deux experts ont conclu :

    "L'évolution d'une majorité de gentils dans la société humaine doit alors être aidée par notre promotion d'une éthique plus positive entre les enfants et les animaux".

    http://agir-pour-les-galgos.over-blog.com/article-20444328.html
     

    Voir les commentaires

    Eloge des mouches:Vive la vie: slogan révolutionnaire?

    20 Août 2010, 05:21am

    Publié par Jo Benchetrit

     Eloge des mouches: Un petit texte pour ceux qui tuent tout ce qui bouge et s'appelle mouche, fourmi etc.

    Non, je n’ai aucune envie de vivre dans une maison pleine de mouches. Et je dois reconnaître que certaines sont de véritables plaies, comme les taons, comme les mouches plates qui vampirisent les oiseaux en s’installant sous leurs plumes et en les piquant jusqu’à la mort. Et si il y en avait beaucoup chez moi, je m’arrangerais pour qu’elles sortent. Mais lorsqu’il n’y en a qu’une, comme hier, son doux bourdonnement me rappelle l’été et, pour la citadine que je suis, la nature dont Paris nous prive. Hier donc, pendant quelques minutes, je l’entendais pendant que j’écrivais mais les fenêtres étaient fermées. Je savais qu’elle voulait sortir. Ce que j’ai fait n’a rien d’héroïque : je me suis levée de devant mon ordi. J’ai ouvert la fenêtre et je lui ai dit car je la voyais hésiter : « sors par là, n’aie pas peur. » Ben elle ne s’est pas fait plus prier que ça. Elle est sortie sans avoir peur de passer devant moi, direct vers l’ouverture de la fenêtre. Ce n’est pas la 1° fois que je parle aux insectes et je suis étonnée de voir qu’en général, ils semblent comprendre notre langue. En tous cas, je n’ai pas eu besoin de torchon pour lui montrer le chemin. Quand je pense que certains l’auraient tuée, elle qui non seulement ne leur a rien fait mais, en plus est un animal utile, ça me révolte. De l’utilité des mouches à viande: Leurs larves ou asticots sont utilisées pour éviter de se faire mutiler. En effet, certaines affections comme le diabète rendent la cicatrisation difficile, voire impossible et à partir d’un simple lésion de la peau, on peut aboutir à une gangrène, et à une amputation ! Les asticots non seulement mangent les parties nécrosées et malades, mais désinfectent la plaie et aident à cicatrisation. C’est connu depuis l‘antiquité, mais peu utilisé de nos jours (quoique de plus en plus). J’avais conseillé (par mail à je ne sais qui qui aurait pu le lui transmettre) à Guillaume Depardieu d’essayer cette thérapeutique avant de se faire couper la jambe ; Je n’ai eu aucune réponse. ça a abouti aux drames que vous savez. Cette méthode est bien plus utilisée en Allemagne qu’en France. Pour lui, c'est clair, il a eu un microbe qui résiste aux antibio. La faute en revient à l'élevage qui crée ces sélections de bactéries résistantes en arrosant les bêtes qui vivent dans des conditions impossibles ce qui fout leur défenses immunitaires à plat. De plus, les asticots sont indispensables à la chaîne alimentaire, la chaîne de la vie, puisque’ils participent à la décomposition ce qui permet aux divers éléments qui composent les animaux, donc nous avec, de diffuser dans la terre et viennent l’enrichir de sels minéraux et autres. Lorsque l’on veut savoir, en médecine légale, de quand date la mort, ces petits êtres innocents, ces petits bébés mouches, l’indiquent par leur état de maturité. Il y a un tabou de la mouche. Une sorte de phobie. La mouche est pourtant notre compagne silencieuse, et, plus que nous, utile à la terre. Nous, nous avons par rapport à la chaîne de vie appelée alimentaire une influence perturbatrice. Il est temps de changer de regard sur les autres animaux. Remisez vos tapettes à mouche et soyez plus fort que votre pulsion de mort. Vive la vie: slogan révolutionnaire?

    Voir les commentaires

    Dévoiler le réel masqué par notre langage. Symbolique crée des tartufferies.

    14 Août 2010, 17:31pm

    Publié par Jo Benchetrit

    C'est tout le pb : l'homme est un animal dont le langage est majoritairement symbolique. Ça fait qu'il se voile trop facilement le réel, et jouit de ses mots, même si ceux-ci ne sont que fantasme et n’ont aucun rapport avec ce dont il parle. Ila remplacé la fonction de communication du langage, qu'ont les autres animaux par une fonction de pure jouissance. Le réel dont le langage est supposé parler peut très bien lui échapper.
    Ce que nous voulons, nous les gens qui avons de l’éthique, c’est retourner vers le réel pour voir ce qui se passe en vrai.
    Que le taureau soit ou non le symbole de la force virile, ou celui de la mère phallique, ou celui du père immortel mais tué de la horde primitive, le christ en pleine » passion », l’enfant merveilleux du narcissisme primaire qu'on tue, tout ça à la fois, n’est pas pour moi central. Car ce que je veux c’est en finir avec la barbarie. Celle-ci se cache sous des symboles, des mots, certes. Mais elle est bien là et fait des victimes, non seulement animales, mais humaines. Car les hommes, même parfois intelligents par ailleurs deviennent ridicules, stupides, blablateurs et surtout se pervertissent, s’avilissent en torturant au nom de symboles ou d’autre chose l’alter ego animal.
    De plus, vous faites une grave erreur : ce n’est pas par la violence qu'on devient non violent.
    C’est pas non plus parce que vous fumez dans un fumoir et pas dans le reste de l’appartement que vous êtes non fumeur !
    La jouissance n’est en rien cathartique ni un exutoire. Elle est soit barbare, soit légitime. La barbarie est à proscrire. Quelle soit masquée ou pas sous du blabla, la barbarie st jouissance et la jouissance en demande toujours « encore ». Ce n’est pas pour rien que l’Espagne qui accepte tant de supplices animaux est le pays où les violences conjugales aboutissant à la mort des femmes est le plus élevée d’Europe. l'histoire d'Espagne montre t elle une meilleure humanité là bas ?
     
    L’homme oublie le réel. Il croit voir quelque chose, symbole de ce que vous voudrez, alors que ce qui se passe en vrai lui échappe. Le langage, voyez vous, enfin, notre langage, n'est en rien un plus; C’est une infirmité qui nous rend ignorant de ce qui se passe en vrai. Le réel, voilà ce que les films militants sur le foie gras, sur les corridas, les cirques etc. vous montrent. Vous parlez de symboles. Etes- vous capable de regarder un film qui montre la réalité?
    Si oui, j'ai mis des liens ici.
    Sous le blabla, la souffrance. Vous vantez le courage. Aurez vous le cran de regarder ça jusqu’au bout? :
    http://www.dailymotion.com/video/x4o8gq_foie-gras-enquete_animal

    Voir les commentaires