Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Psychanalyse et animaux.

Articles avec #barbarie-symptome et psychanalyse

Adresse à Roland Chemama: pour défendre la corrida, "psychanalyse" / délire.

7 Décembre 2009, 09:51am

Publié par Jo Benchetrit

"Tout ce verbiage sur la dignité, la compassion, la culture ou la morale semble ridicule
lorsqu’il sort de la bouche même de ceux qui tuent des créatures innocentes
"
Isaac Bashevis Singer
 La corrida est une pratique d'essence fasciste. N'oublions pas que les républicains espagnols avaient aboli cette horreur par décret en juillet 1937. C'est par une corrida que le dictateur Franco fêta sa victoire et répandit l'horreur tauromachique dans toute l'espagne... 
Hélas le fascisme anti animaux gagne toujours sur nos clivages politiques et le peuple comme les hautes sphères se retrouvent dans ces bassesses..



Je vous propose mon texte  
en réponse à ce texte en rouge de M. Chemama, "psychanalyste", signé par des "professionnels", une douzaine. On appréciera au passage que l'aficionado Ruffo n'ait pas signé cette fois-ci! Sans doute a-t-il peur car sa réputation a souffert de sa signature d'une pétition antérieure pro- corridas aux  enfants!

  Texte-pétition affligeant de R.Chemama suivi de ses 12 signatures:

Parmi les différents griefs qui sont actuellement adressés à la corrida, l'un d'entre eux, relayé par des " professionnels " de la santé mentale, consiste à invoquer le traumatisme que celle-ci causerait chez les enfants. La moindre expérience fait voir à quel point une telle allégation est mensongère, ou à tout le moins erronée. Ce qui traumatise un enfant, ce n'est pas la violence en elle-même, mais l'impossibilité de lui donner un sens, dans les cas par exemple où il allume seul un téléviseur et voit des hommes s'entretuer de manière plus ou moins épouvantable. En revanche n'importe quel enfant de la campagne jusqu'à une période très récente aurait pu témoigner de ce que la mise à mort des animaux est une composante importante de la vie, un événement ritualisé non quelconque, associé le plus souvent à un moment de fête. Aux arènes, ce que les enfants retiennent ne va pas dans le sens de la cruauté, mais au contraire de l'admiration pour le courage de l'homme et la bravoure de l'animal. On est alors en droit de parler d'une sorte de catharsis, ou mieux encore d'une confrontation socialisée avec des questions qui concernent la mort et le risque, questions qui se posent de toutes façons à chacun, mais qui prennent ici une dignité particulière. Tout cela fait que nous nous opposons résolument à toute interdiction de la corrida aux enfants.

Roland Chemama, psychanalyste, Paris


Bertrand Ogilvie, psychanalyste, Paris.

Dr Jean Maler, neuropsychiatre - 30400 Villeneuve-lez-Avignon 6 octobre 2007

Elisabeth Roudinesco, psychanalyste - Paris

Dr Joël Pon, psychiatre - 31000Toulouse 

Dr Bernard Autheman, psychiatre - 30400 Villeneuve-Lez-Avignon

Dr Jean-François Kervella, neuropsychiatre - 83000 Toulon

Dr Andrée Barthez-Mestre, psychiatre des hôpitaux honoraires - 04000 Digne-les-Bains

Dr Claude BARAL, psychiatre des Hôpitaux honoraire - 30000 Nîmes

Elisabeth Navarro, expert psychologue, Cannes, Arles

Joelle Tessier, assitante sociale - Le Cannet 06110

Dr Bernard Grimaud, neuropsychiatre - 34070 Montpellier
////////////////////////////////









Avec Ruffo, ça aurait fait 13 signataires de cette curieuse pétition, indigne et incomprehensible venant d'un psychanalyste ayant charge d'âmes.
13, ce chiffre fatidique de la cène qui, on le sait a mal fini. Cette association mienne n'est pas gratuite car il y aurait à dire sur le rapport entre la cène, la corrida et l'assassinat du père de la horde primitive. Je vous reserve ça pour une autre fois.
Rions, enfin, si on peut, sur la qualité des analystes   qui se vantent de "savoir" qu'un enfant gagne  à voir une telle monstrueuse mise en acte du désir pervers sans qu'ils soient prévenus que l'exemple n'est pas à suivre... Le sujet supposé savoir   opère jusqu'à un certain point, le point aveugle de son analyste. 
Rappelons, pour continuer dans l"humour noir,  cette incrédible citation d'Elisabeth Roudinesco:
"Donc, soyons raisonnables et combattons les nouveaux fascistes de l’antispécisme. Ils haïssent autant l’homme que l’animal qu’ils prétendent défendre.” 
Haaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa! 

Les assassins, eux, sont des  anges et les anti- barbarie des fachos?** 

Les aficionados comme le "philosophe" Wolff se montent la tête en disant qu'eux n'ont pas peur de la mort. Car il ne s'agit en rien  de la leur, mais confortablement de celle qu'ils donnent par l’intermédiaire des tueurs à gage dits toreros, les pleutres, à plusieurs contre un seul . Le taureau comme le  père réel de la horde primitive est donc assassiné, et toujours à tuer, preuve que ces gens-là n'en sont pas                           là où le minimum exigible pour un analyste est d' être, au stade du père symbolique mortel et castré/castrant.
Ceux qui connaissent les mécanismes de défense ont reconnu là le refus de savoir  ce que le pervers sait:  la castration maternelle, là il où fait son "dé-nid."
Il est freudien de dire que  la mort que ne connaît pas l'inconscient y est représentée par la castration. Ici se lit que la mort "du "  taureau est déniée, car en aucun cas le sujet pervers ne peut affronter sa culpabilité, vu qu'il  se veut objet au service de l'Autre.

cet argument se rajoute à l'image du père immortel pour démontrer qu'en aucun cas l'aficionado se représente la mort dans ce rituel digne de Salo, livre terrible de Sade.    Mais ce n'est qu'un livre alors que là, c'est du réel, dénié, certes, mais pas par les animaux martyrisés.      Je rappelle cette évidence à des personnes négationniste de la souffrance de leurs victimes, et dont la structure mentale est un véritable mur de béton anti-réel et anti-castration symbolique.                





Le combat entre la civilisation et la barbarie est un étrange combat entre David et Goliath. Je rappelle que nous avions eu près de 70 signatures de psy sans trop nous fatiguer pour interdire la corrida aux enfants de moins de 16 ans. Au fait, les psy qui voudraient signer   notre pétition  peuvent me contacter ici.
Paradoxalement, les anti- corridas sont bien plus nombreux (80%)  que les pros corridas, mais ce sont pour l'instant ceux-ci qui gagnent! 

Voici ma réponse à ce texte de l'aficionado Chemama*.
 

Ce qui est certain c'est que là se dévoile que Chemama, comme ses collègues afcionados, confondent le réel et l'imaginaire en se défendant de la conscience de leur ignomonie réelle avec du pseudo-symbolique. C'est pour ça que tout ce qu'ils disent des corridas et donc de leur jouissance fait plus délire qu'élaboration.

C'est là qu'est à mon avis dénoncé qu'ils ne sont pas dans une position  analytique quand ils causent de la corrida.

La psychanalyse, comme le dit Leclaire, est un processus qui démasque  le réel. Eux, ils l'enterrent. Ils promeuvent le déni comme vertu. Ici  le déni  de la cruauté, déni que partage Chemama, est loué.    

L’enfant est invité à remplacer ce que vise l’éducation par son contraire. L’éducation, en effet, a un but précis, celui de permettre à l’enfant d’interioriser la morale, au point qu’ensuite la tentation du mal ne soit même pas ressentie.

La fonction éducative consiste donc à convertir la jouissance de la destruction de l’objet réel si cet objet est un vivant sensible,  par une  aversion morale envers l’abus cruel de cet être. La psychanalyse orthodoxe parle alors de genitalisation. Grâce à la maturation psychique du sujet, on passe de la jouissance perverse polymorphe à la jouissance génitale. Mais comme on sait que chez l’homme (et mon travail pose la question du pourquoi cet étrange stagnation) tous les stades cohabitent, la perversion n’est jamais vraiment définitivement  dépassée. Ce qui explique le mal que les hommes ont en général à en finir définitivement avec la jouissance barbare et évidemment régressive. On appelle ça le retour du refoulé.

C’est donc avec ce handicape que l’humain part dans la vie civilisée. Il est bien évident que des coutumes barbares comme le sont les jeux taurins entre autres passe-droits que se permettent les sociétés ne peuvent que lester lourdement la capacité à intérioriser les interdits moraux réels en pariant du pire au père.

Je rappelle que l’on doit parier comme nous y invite Lacan, du père au pire.

C’est bien, en  effet, là, contrant l’émergence nécessaire à la maturation de l'enfant de la sortie du gouffre de la Chose freudienne, lieu trou noir de la jouissance archaïque que la corrida invite, comme tout acte barbare, le sujet à se perdre.
C'est pourtant à cet endroit précis que la cure analytique opère en aidant le sujet soumis à la barbarie du symptôme à se libérer de cette jouissance douloureuse.
Sur le traumatisme, on peut y repondre plus longuement et je le ferai, en attendant, ceci:
L'enfance est en danger dès qu'on lui impose un traumatisme. Je connais des personnes qui ont été amenées de force voir ces immondes spectacles où les adultes se décrédibilisent en montrant que leur éducation n'a rien de moral.

Ces gens ne vont pas bien et gardent de ce souvenir terrifiant pour tout être sensé et sensible une indélébile trace et une rancoeur et un dégoût aussi forts, je vous l'assure, qu'une victime de viol. D'autres s'en sortent apparemment mais ils s'identifient à la barbarie imposée. Alors, peu d'espoir de lutter contre la violence si on leur transmet que l'homme a, au fond, tous les droits sur les faibles (ou affaiblis par leur position structurellement inférieure devant la violence des tueurs en réunion que sont les humains). 
Tout cela est évident pour un analyste. 
 Tout cela saute aux yeux de tout honnête homme.                          






 


Voir les commentaires

Avis de recherche: avez vous trouver le neurone de mylene Demongeot. Le reige de l'arche, la connerie humaine et le téléthon, euh cong!

2 Décembre 2009, 20:13pm

Publié par Jo Benchetrit

Je transmets. j'ai honte de ne pouvoir rien faire d'autre que d'injurier mai j'ai un parlé  vrai. et devant la deficience mentale des amis des animaux qui racolent pour avoir du fric pour torturer les animaux, je ne peux que dire: my god! comment peut on être aussi con?:


  "La vivisection  a encore de beaux jours devant elle,si les défenseurs des animaux  aident ceux qui torturent les  animaux ..! C'est du même ordre que de sauver un chat et en même temps manger du veau..
  Vraiment cette incohérence, pour être polie est affligeante.. et profonde est ma déception . Cette cause ne pourra avancer que si il y a solidarité, cohérence et radicalité, ce qui semble ne pas être le cas, c'est le moins que je puisse dire."

Amitiés,

Michèle
 

----- Message transféré ----
De : Luce Lapin <lucelapin@charliehebdo.fr>
À : apis3@yahoogroupes.fr
Envoyé le : Mer 2 Décembre 2009, 19 h 22 min 29 s
Objet : [Apis] Le refuge de l'Arche s'allie au Téléthon



Image

"Tous plus forts que tout !"

Château-Gontier, ville ambassadrice du Téléthon, c'est un évènement pour lequel tous les castrogontériens et les habitants des alentours doivent se mobiliser.

Le Refuge de l'Arche s'associe au Pays de Château-Gontier pour cette grande cause.

Alors venez nombreux au Refuge de l'Arche samedi 05 décembre 2009, de 10h à 18h sans interruption le midi ; des animations vous y attendent !

Pour cette journée exceptionnelle, le Refuge de l'Arche accueillera la célèbre comédienne Mylène Demongeot, qui viendra pour la deuxième fois redécouvrir tous les animaux du parc.

Image

Mylène Demongeot


Deux visites guidées seront organisées à 10h et 15h30 pour vous raconter l'histoire de chaque animal arrivé au Refuge de l'Arche.

Un groupe d'enfants atteints de maladie génétique et leur famille sera accueilli à 14h pour parcourir les allées du Refuge de l'Arche en compagnie de Christian Huchedé et Mylène Demongeot.

Carole Méline, artiste peintre animalier, s'installera dans les allées du Refuge de l'Arche pour dessiner et peindre les animaux. Elle offrira ses dessins aux enfants atteints de maladie génétique à la fin de leur visite. Plusieurs de ses tableaux seront également mis en vente dans le hall de pique-nique, au profit du Téléthon.

Les chaînes de France Télévision seront retransmisent sur grand écran dans le hall de pique-nique où vous pourrez y consommer des boissons chaudes et discuter avec l'équipe du Refuge de l'Arche ainsi que les membres de l'association CEPAN.

Tous les bénéfices de cette journée seront reversés intégralement au Téléthon, le soir même après la fermeture du Refuge de l'Arche.

Le tarif d'entrée est de 7€ pour les adultes et de 5 € pour les enfants de 4 à 11 ans (l'entrée est gratuite pour les enfants de moins de 4 ans).

Pour en savoir plus sur le Téléthon à Château-Gontier, cliquez 
ici.
 
Dimanche 06 décembre, Mylène Demongeot dédicacera son nouveau livre de 11h à 12h30 au Refuge de l'Arche.
  

Voir les commentaires

L'horreur de la révélation: vous mangez tous de la viande halal sans le savoir

30 Novembre 2009, 05:50am

Publié par Jo Benchetrit

Pour éviter de continuer à être des barbares, on devrait tous en finir avec les produits animaux. Mais il y en a encore qui croient ce sevrage impossible. On sait qu'un bébé dort en chaque homme et c'est le bébé qui crie:"je veux rester toujours le même. Je m'aime si  Maman m'aime. Elle me donnait de la viande, alors, j'en veux encore."
Alors, cher immature emprisonné dans ses répétitions narcissiques, pensez au moins qu'ils ne méritent pas ce qu'on leur impose. de maigres lois les protègent un peu. Essayons au moins de les faire respecter.

Et ce qui est valable pour la Belgique est valable ici aussi...



Vous mangez de la viande halal sans le savoir, n'oublions pas que les 
animaux sont saignées sans étourdissement et sont très souvent maltraités 
dans les abattoirs.
Seul les labels comme le label  rouge vous garantit l'origine et la "mieux 
traitance" (car il n'y a pas de bien traitance quand on parle d'abattoirs) 
des animaux. C'est vrai les produits labels rouge coûtent plus cher, à 
chacun de voir...


 Subject: [Apis] Enquête exclusive dans des abattoirs belges

 GAIA dénonce des cruautés et des actes de maltraitance sévères infligés aux
 animaux abattus sans étourdissement.

 Lors d'une conférence de presse tenue ce mercredi, à deux jours de la fête
 du Sacrifice, GAIA a dévoilé les images choquantes de
 cruautés infligées à des animaux abattus sans étourdissement dans des
 abattoirs belges. Le film présenté révèle les souffrances
 extrêmes de chevreaux, de moutons et de bovins égorgés à vif pour le marché
 halal, mais dont la viande est aussi commercialisée sans label à l'insu des
 consommateurs. GAIA réclame la levée de l'exception légale qui autorise les
 abattages

 En savoir plus:
http://www.gaia.be/fra/control.php?&topgroupname=&groupname=cp193>

Voir les commentaires

Protestation par Email contre le massacre de 200.000 animaux au Népal !!!

28 Novembre 2009, 17:10pm

Publié par Jo Benchetrit

Là, c'est pas Allah qui est à la fête c'est une déesse!
Le hasard veut que cette année, Allah et Gadhimai(le 25 et 26 novembre 2009) prennent leur bain de sang et de cruauté ensemble. 
Marions-les, je crois qu'ils se ressemblent!
Comme vous le voyez, l'animal taré humain n'a pas besoin de déconner sur un  dieu unique pour assouvir sa sale pulsion de mort.
Des milliers de pélerins hindous convergent depuis hier vers le sud du Nepal où a lieu tous les cinq ans le festival dédiée à Gadhimai, déesse du pouvoir. Pour obtenir sa bénédiction et assouvir sa soif de sang, des centaines de milliers d’animaux y sont sacrifiés pendant deux jours.
La suite ici

je transmets:

Protestation par Email contre le massacre de 200.000 animaux au Népal !!!
 
 
 
 
 
 
  

 Chaque 5 ans au Népal, des hommes ivres décapitent des centaines de milliers d'animaux, plus de 200.000 dont 50.000 jeunes buffles. Ce massacre est appelé le festival Gadimai et est perpétré au nom de la "tradition" en  hommage à une déesse. Nous ne pouvons pas rester sans réagir, agissez dés aujourd'hui en envoyant cette lettre de protestation à l'ambassade népalaise en France

Merci d'envoyer à l'adresse mail ci-dessous:

AAN: 
nepalinparis@noos.fr

Voici la lettre type à envoyer:


__________________________________
__________________________________

Très honorable Président,

Comme tant de français et de citoyens à travers la planète, permettez-moi de vous faire part de mon immense déception et de ma tristesse quant à la tenue du festival de Gadimai où des milliers d’animaux sont sacrifiés.

Ce « festival » entache l’image de paix qui émane de votre merveilleux pays et pour cette raison je me refuse à visiter le Népal tant que de telles traditions perdurent.

Je ne peux imaginer que votre cœur soit insensible à cette effusion de sang et de souffrance. La violence engendre la violence. En tant que Président, vous avez le pouvoir et les moyens de montrer le chemin de l’harmonie et de la paix à vos citoyens. Vous pouvez renforcer vos lois pour que d’une part de telles traditions n’horrifient plus le monde entier et que d’autre part les animaux soient considérés comme des êtres sensibles.

Un nombre de plus en plus important de vos citoyens vous soutiendront en ce sens. Je vous supplie de considérer le sort des animaux comme une de vos priorités.

Avec tout mon respect,
Merci pour tous ces animaux innocents massacrés

 

 


Voir les commentaires

L'Aïd el Kebir: bain de sang de moutons, bain de sens interdit, Allah, monstre avide de sang ou pauvre Dieu bafoué?

28 Novembre 2009, 08:30am

Publié par Jo Benchetrit




Abdelwahab Meddeb, très critiqué par ses coreligionnaires:
 "le rôle de l'intellectuel est de toucher aux tabous, d'être sacrilège!" Belle formule.
Le voir :
http://www.dailymotion.com/video/xbaepx_abdelwahab-meddeb-les-matins_news

 


"Défendre les animaux ... il ne faut pas s'attendre aux gloires, vaut mieux s'inscrire à la Croix Rouge pour ça. Ou courir pour le Téléthon devant des gamins en fauteuil roulant (quel sadisme)."
Yann Zoldan


Je rajoute: ne donnez pas au Téléthon.
Ce sacrifice au Dieu Santé n'est pas plus noble que tout autre sacrifice animal et est source de grandes souffrances, de tortures.

Attention, homme à la cervelle light, l'horreur du sang versé en pleine lumière de l'Aïd et des corridas, des coqs et autres animaux mis en combat par des gens de peu,
ne doit pas faire oublier les 60 milliards d'animaux assassinés chaque année(et ce nombre augmente sans cesse avec le niveau de vie qui s'élève dans les pays émergents) d'animaux de boucherie!


Nous pouvons tous faire quelque chose et donc, si je dis ici ma colère contre ceux qui confondent Dieu et le Minotaure...

on ne doit pas s'endormir la conscience tranquille si

on mange des produits animaux ou si on donne à la recherche medicale ou si on va au cirque avec animaux, ou si on dénonce un voisin qui nourrit des pigeons, etc...

 
Le barbare ce n'est pas l'autre, c'est chaque homme. 

A chacun de se rendre inoffensif: c'est ça l"éthique et rien d'autre. 

 




Le jour où les 1 milliard et demi de musulmans se diront: et si on écoutait la parole de Dieu pour devenir véritablement humains? Si enfin on  arrêtait ces tristes et ridicules offrandes sanglantes?
Ce jour là, je pourrai regarder un musulman en me disant: enfin! le monothéisme islamique peut  trouver son honneur.
Le christ s'est offert en sacrifice afin qu'il n'y en ait plus, justement, des sacrifices!
mais le christianisme a sacrifié des animaux dits humains...Inquisition, pogroms, nazisme( favorisé par lui)...entre autres.
Les religions doivent tenter d'aider l'homme à mater le barbare en lui.
Je suis convaincue qUE C'EST À ÇA, EN TOUT CAS, QUE DEVAIT PENSER MOÏSE EN RAMENANT SES TABLES DE LA LOI. Mais cela arrivera-t-il avant que les hommes dans leur ensemble se mettent à ne plus contempler que leurs saints nombril? Et donc commencent à respecter les autres vivants QUE SONT LES ANIMAUX?

En  effet, nul ne peut apprécier  que 800 millions d'animaux soient assassinés en une seule journée , de surcroît pour offrir à un Dieu qui n'en veut pas!....nul, mais tout le monde laisse faire.

Le hadj qui revient de la Mecque  se sent obligé d'en revenir les mains rougis du sang et de la souffrance de l'innocent qu'il a tué. Et c'est Ça qu'on appelle un SAINT? Un  hadj, ça veut dire saint!
Un saint tueur!!! M'enfin! C'est n'importe quoi! 
2 à 3 millions de moutons assassinés à la Mecque en une seule journée. Vous imaginez ce que c'est? NON. On ne le peut pas.
"Non, tu n'as rien vu à Hiroshima". Marguerite Duras.

On ne  peut déjà pas imaginer les 16.000 gazés/jour  d'Auschwitz!

 Etonnez vous ensuite que la pulsion de mort soit si prégnante dans  cette religion, au point de célébrer les kamikazes islamistes comme si eux aussi étaient des saints!
Tout ce que font les hommes aux bêtes est intolérable. 
L'auto-sanctification humaine, effet de cette surestimation narcissique pathologique qui est son propre, le mène à se croire idéal quand il n'est que déchet.
Cette position le rend aveugle à l'Autre. De fait, pour l'homme moyen, un animal ça ne compte pas, ça se compte.
copie du site de FBB:
 


http://www.fondationbrigittebardot.fr/site/actu.php?id=40217



ABATTAGE RITUEL
 A l’occasion de l’Aïd al Adha la Fondation Brigitte Bardot dénonce la barbarie de l’abattage rituel et la désinvolture des autorités face à la souffrance des bêtes et aux infractions constatées.
27 nov. 2009
 

 200 000 moutons égorgés en toute conscience en 48h

A l’occasion du premier jour de l’Aïd al Adha (ou Aïd-el-Kebir), la Fondation Brigitte Bardot dénonce  l’immobilisme de l’Etat qui s’oppose à rendre obligatoire l’étourdissement des animaux avant un abattage rituel comme l’impose, depuis 1974, la réglementation européenne pour tout autre type d’abattage. Cette allégeance faite à un rite entraîne de très nombreuses dérives.

En 48h, 200 000 moutons seront abattus pour l’Aïd al Adha, dont plus de 70 000 illégalement selon le Ministère de l’Agriculture. D’ores et déjà, de nombreux témoignages attestent de l’augmentation du nombre d’abattages clandestins.

 

M. Sarkozy ne respecte pas ses engagements !

Interrogé par la Fondation sur la question lorsqu’il était Ministre de l’intérieur,  puis Président de la République, M Sarkozy avait promis « de trancher » si aucune décision significative rapide n’était prise. Pour l’heure, aucun engagement concret de l’Elysée n’est parvenu à la Fondation Brigitte Bardot mais de simples nouvelles promesses.

 

La Fondation Brigitte Bardot présente sur des sites d’abattage

Ce matin, la Fondation Brigitte Bardot était, comme chaque année, présente sur des sites d’abattage.

D’après Christophe Marie, Directeur du Bureau de Protection Animale à la Fondation : « la situation est bien plus préoccupante aujourd’hui qu’elle ne l’était l’année dernière encore. Les appels se multiplient pour nous informer de sites clandestins où des moutons sont immobilisés dans des baraques de chantier, les pattes ligotées avec des cordes… » .

A Dreux (28), de nombreuses infractions ont été relevées dans le site d’abattage temporaire visité ; les animaux étaient mis sur le dos, les uns derrière les autres, sur un restrainer* qui conduit l’animal jusqu’au sacrificateur (et non à un piège de contention comme l’impose la réglementation) qui tranche la gorge du mouton et le suspend simultanément. « C’est très grave car à défaut de piège de contention, l’immobilisation obligatoire de l’animal durant la saignée n’est pas respectée et j’ai pu constater plusieurs bêtes suspendues, la gorge tranchée, alors qu’elles étaient manifestement encore conscientes. Une bête, dans un dernier effort, a relevé sa tête pendant une dizaine de secondes avant de mourir dans son sang. Chaque bête est laissée agonisante, la tête dans une flaque de sang, c’est indigne, profondément cruel mais se pratique dans l’indifférence coupable des agents vétérinaires présents ».

 


 

Voir les commentaires

Espagne et barbarie sur les chiens. Boycotte Espagne SVP. Ecrire à Zapaterro etc.

26 Novembre 2009, 18:11pm

Publié par Jo Benchetrit

La photo ne passe pas...Bon, j'avoue avoir une repugnance à essayer encore. C'est abominable.


 Pardon pour cette photo traumatique. Si elle pouvait vous faire renoncer à vos vacances dans un pays qui autorise des monstruosités, ce serait bien.
En Espagne, ce triste spectacle n'est en rien exceptionnel. Je comprends que vous ne puissiez pas supporter cette vision d'un animal torturé, un pauvre chien, un animal si proche de nous, que notre espèce a domestiqué et exploité...la suite logique, cela: la torture. 
On ne peut innocemment décréter  qu'un vivant est un bien, une chose, sans que la barbarie soit loin. On transgresse  une loi, et ça entraine la transgression  du reste.

 Bug d'over blog, l'histoire n'est pas passée non plus....
Je mets juste des liens-photos  car j'arrive pas à faire mieux...
Les revlà en lien:
 pic0069c.jpg
pic0070.jpg
dsc00534q.jpg 

La bénévole décrit ici son état d’âme et l’envie de prendre le coupable et de le torturer comme il a fait avec le chien:

Bref, les faits sont les suivants : Ceci est arrivé le 2/10, la bénévole a reçu un coup de fil à 14.40h, c’était une voisine en larmes qui avait été prévenue par la Police qui lui demandait d’aller chercher un chien errant, squelettique, bref en arrivant sur place pas de chien mais elle est tombée sur un gamin de 16 ans qui avait du sang plein les mains et des enfants derrière lui qui pleuraient en disant « tu as tué le chien, tu as tué le chien ». Cette femme a commencé à interroger le gamin qui lui répondait en rigolant qu’il avait tué un lapin. Ensuite la mère du gamin s’en est mêlée, et il y a eu accrochage entre les deux femmes. Sur ce, la Police continuait à chercher le chien.

Finalement on a retrouvé le chien… On lui avait arraché les yeux… Il y avait des pierres partout, pleines de sang et de poils. Là les nerfs ont lâché… Un vrai cauchemar.

Le gamin est mineur, donc on ne lui fera rien… Les photos ont été prises par le vétérinaire qui a fait l’autopsie du chien…

Je n’ai rien d’autre à ajouter, si ce n’est que nos jeunes vont de mal en pire, notre civilisation va à la dérive. Ces actes sont impunis, tout le monde se marre, sauf nos pauvres bénévoles, nous assistons à ce spectacle tous les jours, et personne ne fait rien… Et Mr. Zapatero a le culot de dire qu’en Espagne la maltraitance n’existe plus…

Nous n’y arriverons jamais, c’est désespérant…

Voilà le triste sort des lévriers, et la maltraitance commence commence très tot chez certain etres humains,
enfin si on peut encore les qualifier d'humains...
 

 

Voir les commentaires

Tais-toi et tue, suite.

26 Novembre 2009, 14:25pm

Publié par Jo Benchetrit

 Ne donnez rien au téléthon!
"Et le singe devint con" 
Cavanna. 

 




La plus impopulaire des tortures sur animaux est la torture tauromachique.

Ensuite ou à égalité : la maltraitance des animaux de compagnie.

Puis, dans l’ordre : la chasse, la fourrure, le foie gras, le dressage, ensuite : les dressages, les zoos.

Mais derrière seulement, celles qui engagent les maximum de vies condamnées au pire destin : les animaux de boucherie et , ce sont les mêmes , mais l’opprobre est moins grande, les animaux des produits animaux, comme les laitages et les œufs.

Loin derrière les animaux marins. Comme si le fait de vivre dans l’eau épargnaient des souffrances, sauf si vous êtes mammifères, alors, là, on a pitié de vous.

Puis, enfin, la vivisection 
qui n'est pas impopulaire car méconnue. 

Voir les commentaires

Annonce d'un colloque pro corrida sur... les anti corridas à Arles.

22 Novembre 2009, 22:34pm

Publié par Jo Benchetrit

         Je réponds  en gris à cette annonce   désespérée où l'on voit  la pensée  en faillite en quête de pansements

( oui, à écrire ainsi: de pense -ment) pour   chercher quelque masque à son absence.    Des anti- corridas aimeraient y aller. Je suis perplexe.   

Mais enfin, pourquoi? Pourquoi entrer en dialogue avec ces gens sans scrupule? Sauf à faire un mémoire de criminologie, je n'ai aucune fascination  pour les psychopathes. Ils  me dégoûtent, c'est tout. 
Etes-vous sûr, chers amis,  de ne pas entrer dans une jouissance trouble, vous aussi?
 Qui  dit dialogue, dit estime de l'autre, reconnaissance, demande d'amour. Je n'ai envers ces êtres abjects aucune demande. Si c'était le cas, je m'inquiéterais. 
Certes, Il faut savoir ce que dira Chemama, un psychanalyste aficionado (  contradiction dans les termes).  Il y a utilité du   contre-poison de la cohérence théorique à opposer aux sottises pseudo-analytiques qui seront  proférée au nom de la psychanalyse  pour justifier l'injustifiable du point de vue justement de l'analyse.
Qu'est ce que la barbarie au regard de l'éthique élémentaire qu'est l'éthique analytique ?   Son ennemie!
On est dans le règne du n'importe quoi...regardez vous même. Je vais pas pleurer sur eux...Mais enfin, quel manque de sérieux.



Le mouvement anti-taurin :
Sources et enjeux de l'animalisme

           contemporain

            Samedi 30 janvier Théâtre d'Arles Journée proposée par

           SUERTE (Société d'Etudes et de Recherches sur les

           Tauromachies Européennes) Et coordonnée par Annie Maïllis

           et Francis Wolff.

 

 

 

            La corrida a toujours eu ses détracteurs. Ce qui est

           nouveau, c'est que c'est désormais au nom de la " défense

           des animaux " que se fait le procès.

 

Ha ? en quoi est-ce nouveau ? Au nom de quoi contester cette pratique, sinon ?

Cette défense est

           parfois l'expression d'une sensibilité tout à fait

           respectable ;

 

Trop généreux.

Ha ? la générosité les choque! Comme c'est "normal" venant de ces féroces !

 

 

mais elle se formule souvent en avançant des

           arguments prétendument " écologiques "

ha ? lesquels ? le pet des bovins? pas souvent utilisé par les anti corrida mais plus pour rallier au végétalisme.
 ou des

           raisonnements moralisateurs fondés sur une méconnaissance

           de l'éthique tauromachique
L'éthique cruelle de Sade ?   Appeler ça méconnaissance,  en en apportant quelle preuve ? Aucune? c’est donc juste une affirmation gratuite et tout le monde le voit, purement projective. 

>
et de la nature du taureau de

           combat,


 


« Nature du taureau »…  qui le destine à QUOI ? A SE FAIRE COUPER EN RONDELLES ? A SE FAIRE TORTURER PAR PLUSIEURS PERSONNES? Quel pathétique manque d'argumentation qui se fonde sur de la prétendue nature pour justifier de tortures! quel manque cruel de cojones!
DRÔLE DE NATURE, NON ? Vous   CONFONDEZ AVEC  votre structure aficionada , le SADO MASOCHISME .

 

quand ce n'est pas de la vie animale en général.

BEN VOYONS. L’animal en général et en particulier est à vos pieds pour   que vous preniez votre pied, c’est ça, la nature animale ? mais alors là, quelle ignorance ! comme si la vie animale  consistait à venir parader devant des hommes sans aucune moralité  pour s’entretuer juste pour leur joke! Là, ce serait vraiment une générosité suspecte...

Même Sade ne se risquait pas à un tel déterminisme de la « nature » de la victime. Il parlait plus alors de cette nature humaine   qui atteint la jouissance en la faisant naître du péché.

           L'animalisme contemporain consiste en effet non pas à

           avoir une conduite respectueuse vis-à-vis des espèces

           animales, mais à les confondre toutes avec d'inoffensifs

           animaux de compagnie transformés en purs objets

           fétichisés.

Ha vraiment ? Qui confond l’animal, être vivant , indépendant de la connerie humaine et sensible, lui,  avec un pur objet de jouissance, objet fétiche de complétude phallique utilisé comme godmiché pour atteindre l’orgasme tauromachique?
C'est pourquoi on a pu dire que plus les

           animaux sont aimés, moins ils sont connus et reconnus dans

           leur nature propre.

C’est beau l’autocritique. Mais quand on ne veut pas savoir à ce point qu’on parle de soi,  ça se nomme déni. Et on rappelle que c’est justement le mécanisme de défense propre aux pervers.

On pourrait dire aussi que

           l'animalisme contemporain, loin d'être le prolongement de

           l'humanisme, en est à bien des égards la négation.

           A quels aspects de la vie urbaine et de l'idéologie

           contemporaine est dû cet engouement débordant et naïf pour

           des animaux par ailleurs si peu estimés pour ce qu'ils

           sont ?

débordant et naïf ?
Que répondre à cette injure sinon par ce cri du coeur:  pauvres épaves de l’intelligence humaine qui se croit encore vivante alors  même qu’elle n’est plus qu’un vestige, un artefact, un ânonnement fantomatique !

Quels aspects historiques, mythiques et symboliques

           de l'animalité se trouvent occultés par ces mouvements de

           plus en plus proliférants et divers ?

Z’ont jamais entendu parler du REEL ? eux ils peuvent causer symboles…ils sont perdus dans leur imaginaire où ils s’idéalisent par leurs déblatérations car sinon, ils se haïraient !

L'animalisme est-il

           un " progrès moral " ou comporte-t-il des risques éthiques

           qu'il convient de mesurer ?

OUI, mon chéri, cherche, cherche! Ton nez de truffier Rantanplan va sans doute tomber sur un beau trésor. Les risque éthiques de l’animaliste ? Celui de respecter les plus faibles que soi ? Oui, pour Sade, c’est un  risque terrible.

Quels lieux communs aux

           différents discours anti-corridas sont avancés depuis plus

           d'un siècle ?

Cherche.

N'en recoupent-ils pas d'autres empruntés à

           des sphères étrangères à la corrida ?

Ho ! là ! des agents étrangers infiltreraient-ils les anti-corrida ?

Pourquoi la défense

           de la corrida est aussi une défense de la nature de l'homme ?

La NATURE humaine ? Mais qui encore ose parler de NATURE humaine alors même que chacun sait qu’il n’y a pas de nature humaine ! Tout  juste de la culture, des cultures…LA nature humaine ? Lacan doit se retourner dans sa tombe, Lévi-Strauss aussi. Et Sartre pas mieux.

Même le point commun à tous les humains, la barbarie,  n’est pas réductible à de la nature. Mais, selon moi, à la pathologie humaine, son symptôme, sa structure.

Déjà que la situation est désespérée, si  on appelait ça de la nature, on serait foutu. Il n’y a pas d’un côté les méchants, de l’autre, les gentils. Il y a chez tout le monde des Km de bêtise humaine dont l’autre face est la barbarie, le tout s’appelle : la jouissance acéphale de l’humain moyen.

Certains sont pour que cela s’arrange, pour que l’on tente de se guérir. D’autre pas.

C’est tout.

vlà l'annonce complete deces adeptes du déni:
Le mouvement anti-taurin Sources et enjeux de  l'animalisme
          contemporain
           Samedi 30 janvier Théâtre d'Arles Journée proposée par
          SUERTE (Société d'Etudes et de Recherches sur les
          Tauromachies Européennes) Et coordonnée par Annie Maïllis
          et Francis Wolff.
           La corrida a toujours eu ses détracteurs. Ce qui est
          nouveau, c'est que c'est désormais au nom de la " défense
          des animaux " que se fait le procès. Cette défense est
          parfois l'expression d'une sensibilité tout à fait
          respectable ; mais elle se formule souvent en avançant  des
          arguments prétendument " écologiques " ou des
          raisonnements moralisateurs fondés sur une méconnaissance
          de l'éthique tauromachique et de la nature du taureau de
          combat, quand ce n'est pas de la vie animale en général.
          L'animalisme contemporain consiste en effet non pas à
          avoir une conduite respectueuse vis-à-vis des espèces
          animales, mais à les confondre toutes avec d'inoffensifs
          animaux de compagnie transformés en purs objets
          fétichisés. C'est pourquoi on a pu dire que plus les
          animaux sont aimés, moins ils sont connus et reconnus  dans
          leur nature propre. On pourrait dire aussi que
          l'animalisme contemporain, loin d'être le prolongement de
          l'humanisme, en est à bien des égards la négation.
          A quels aspects de la vie urbaine et de l'idéologie
          contemporaine est dû cet engouement débordant et naïf  pour
          des animaux par ailleurs si peu estimés pour ce qu'ils
          sont ? Quels aspects historiques, mythiques et  symboliques
          de l'animalité se trouvent occultés par ces mouvements de
          plus en plus proliférants et divers ? L'animalisme est-il
          un " progrès moral " ou comporte-t-il des risques  éthiques
          qu'il convient de mesurer ? Quels lieux communs aux
          différents discours anti-corridas sont avancés depuis  plus
          d'un siècle ? N'en recoupent-ils pas d'autres empruntés à
          des sphères étrangères à la corrida ? Pourquoi la défense
          de la corrida est aussi une défense de la nature de  l'homme ?

          Telles sont quelques-unes des questions qui seront
          abordées et débattues au cours de cette rencontre.

          -9h30 Ouverture officielle du colloque par M. Hervé
          Schiavetti, maire d'Arles
          -9h45 Présentation de la journée par Annie Maïllis et
          Francis Wolff. Président de séance Christophe Chay,
          journaliste
          -10h00 : Roland Chemama, psychanalyste : " Que refuse de
          voir l'animaliste ? "
          -11h00 : Jean-Pierre Digard, directeur de recherche
          émérite au CNRS : " Zoomanie et animalisme. Ethnographie
          d'un anti-humanisme "
          -11h45 : François Mesleard, chercheur écologue au Centre
          de recherche de la Tour du Valat (Arles) et Alain
          Dervieux, ingénieur écologue au CNRS " Enjeux écologiques
          de l'élevage extensif de taureaux "
          -14h30 : Présidente de séance : Evelyne Lanfranchi,
          Présidente de l'union des Clubs taurins arlésiens. Annie
          Maillis, professeur en Classes Préparatoires aux Grandes
          Ecoles : " Ce taureau qui rassemble les hommes "
          -15h.15: Francis Wolff, professeur de philosophie à
          l'Ecole Normale Supérieure (Paris) " Séductions et  dangers
          de la nouvelle éthique compassionnelle animaliste. "
          -16h15 : Table ronde animée par Catherine Le Guellaut
          (libraire, écrivain)
          Invités pressentis : Estelle Rouquette (Conservateur du
          Musée de la Camargue, Parc Naturel de Camargue), Juan
          Bautista (matador de toros), Jacky Siméon (razeteur),  Marc
          Moustacakis (Directeur pôle culturel, SAN Istres),
          Francine Fournier (éleveuse de toros de combat).
          -17h00 : Conclusions
          -18h00 : Annonce des cartels de la feria de Pâques aux
          Ateliers SNCF
           (Communiqué)
http://www.jies-arles.com/article-d-accord-c-est-pas-pour-tout-de-suite--39555464.html
Il parle, ce Chemama-la de faire un blabla sur ce que les animalistes ne veulent pas voir. Rien que ça, ça me fout en rogne.
Parce que nous, nous voyons le réel que les pro corridas ne voient pas. En particulier, le leur!
 

Voir les commentaires

La philo en petite classe: un bon truc? ou une fausse bonne idée?

21 Novembre 2009, 13:48pm

Publié par Jo Benchetrit

Si la philo ça sert à déculpabiliser les tueurs en mettant sur un même plan les ceusses qui cherchent à survivre en mangeant et les gens qui tuent pour ne pas "être envahis", concept très humain et très relatif à  la névrose de chacun , alors, là, je ne suis plus pour la philo en classe.
Et je suis psy pour enfants.
C'est pourquoi, je suis choquée de la façon dont est traitée cette phrase d'un élève:

 « Si nous, on ne tue pas les animaux, on va se faire envahir. »

Par un : "hé oui" qui en dit long sur le manque de réflexion de l'icelui. 
Une question: qui a écrit ce texte? un chasseur? ou bien le prof est-il chasseur?
La morale absolue,   ça existe et ça n'est donc  pas un concept relatif. Le moralisme, règles relatives aux us et coutumes hic et nunc, c'est autre chose, même si l'idéal est que l'absolue y soit respectée.
Mettre sur le même  plan l'animal humain, espèce envahissante entre toutes, qui a étendu son territoire à toute la planète et les autres animaux qui ne peuvent à peine que survivre dans le meilleur des cas, si on le leur autorise! est une sottise dangereuse si on s'en sert pour légitimer son ostracisme.
Ainsi, je suis plus que perplexe devant ce texte là:
http://www.sudouest.com/gironde/actualite/bassin-darcachon/article/774977/mil/5377644.html#comment_lire



Jeudi 19 Novembre 2009

LÈGE CAP-FERRET.

La philo en primaire

Sébastien Menvielle dans sa classe, à l'école de Lège. (photo d. p.)
Sébastien Menvielle dans sa classe, à l'école de Lège. (photo d. p.)

Nous voici ce mardi, au milieu des élèves de CM1 de l'école publique de Lège. Et cet après-midi, ils font de la philo. Oui oui, Alexia, Marine, Léo, Jules, Nathan, Pauline, Antoine et les autres philosophent avec leur instituteur, Sébastien Menvielle.

Au début, ce dernier a raconté une histoire : un loup se balade dans la forêt, rencontre un agneau et le mange. Alors, c'est bien ou c'est mal ? Ben, ça dépend...

Le mal a plusieurs visage

Nathan se lance : « Non, c'est pas mal, il avait faim. » D'accord, mais pour l'agneau, c'est bien ? « Ha ben non, l'agneau... » Alexia reprend le fil de la réflexion : « C'est mal pour l'agneau mais bien pour le loup. » Ainsi, le mal aurait plusieurs visages et se transformerait selon l'angle de vue. Et donc, à partir d'un loup et d'un agneau, une histoire toute simple, on peut faire de la vraie philosophie.

Poursuivons. Léo a une idée : « Si nous, on ne tue pas les animaux, on va se faire envahir. » Ce qui n'est pas faux. Pauline : « Le lion ne nous attaque que si on va sur son territoire. Mais nous, s'il vient dans notre maison, on le tue aussi. » Hé oui.

« Alors, reprend l'instituteur, à partir de quel moment est-ce bien ou mal de faire quelque chose ? » Et là, les phrases se liant les unes aux autres, voilà les élèves parlant « d'un mal pour mon bien ».

Par exemple lorsqu'on va chez le dentiste, quand on obéit à ses parents, quand on fait du sport, quand on fait ses devoirs. « Et pourriez-vous décider tout seul ? » « Ha non ! répond Marine. Le dentiste, si on m'oblige pas, j'y vais pas. Je reste dans la voiture et j'attends. » « Ouais mais tu vas avoir des caries ! », rigole Pauline. « Et des dents jaunes ! », embraye Jules.

Diogène leur parle à tous

Voilà comment philosophent les élèves de CM1 de l'école de Lège. Des fois, il y a même quelques références, comme le grec Diogène, philosophe cynique du Ve siècle avant Jésus-Christ, celui-là même qui vécut dans un tonneau, bref, un personnage susceptible d'accrocher l'imaginaire.

« En fait, j'ai pris plusieurs éléments du programme en CM1 pour proposer un cours de philo, explique Sébastien Menvielle, l'argumentation, la prise de parole en public, l'éducation à la citoyenneté. J'utilise aussi une collection de petits livres intitulée Les Goûters Philo. En classe, on part d'un petit exemple concret et on discute. »

Le point de départ peut être l'actualité, comme l'invasion de l'Irak par exemple où là encore la relativité du mal explose en pleine figure : « À la fin, on comprend vite que le bien de l'un n'est pas forcément celui de l'autre. » Plusieurs notions sont ainsi passées au grill comme le bien, le mal, le désir, etc.

Bon, alors à quoi sert la philo ? « C'est pour notre vie », répond Pauline. Et elle a raison...

Auteur : David Patsouris 

Voir les commentaires

En Lituanie, des moins que rien jettent un chien du haut d'un pont et se filment

19 Novembre 2009, 11:03am

Publié par Jo Benchetrit


img.php.jpg

Ces immondes, à visage découvert, ont balancé d'un pont ce si gentil petit chien qui s'est gravement blessé. N'allez pas voir si  vous craignez pour votre coeur.
Un grand élan sur le net , on a retrouvé ces abrutis. Du moins l'un d'eux, celui qui l'a jeté fierement.
On espère qu'il sera puni, et bien, car c'est trop facile pour un psychopathe de se faire une notoriété sur le net. 
Je transmets:
Cette pauvre merde s'amuse à jeter un chien du haut d'un pont. Vous n'êtes pas obligées d'aller voir la vidéo, elle est hard

http://www.facebook.com/l/a27d3;www.liveleak.com/item?a=view&token=f04_1258418085

Par contre, faites comme moi, allez lui pourrir la gueule: 

http://www.facebook.com/Valdelis 

 

Lettre à envoyer en bas.
Merci de transmettre à vos proches.
A tous ceux qui ont regardé cette vidéo, je tiens à signaler que des dizaines de milliers d'internautes l'ont regardée et ont éprouvé exactement le même sentiment qu'eux : l'envie de balancer du même pont les trous du cul qui ont jeté ce chien.
 
Nouvelles en lituanien :
en anglais :
en français :
en polyglotte :
 
Le chien, polyfracturé, a été pris en charge :
Sa survie dépendra de l'existence de lésions internes.
 
L'auteur aurait été identifié et arrêté grâce aux internautes, notamment lituaniens : il s'agirait de Svajunas Beniuk, 22 ans. Ce n'est pas un Lettonien (Latvian), comme indiqué sur cette vidéo, mais un Lituanien (la Lettonie et la Lithanie étant comme on sait des républiques baltes membres de l'Union Européenne depuis 2004).
 
Je suggère de demander des précisions à l'ambassade de Lituanie chancellerie@ amb-lituanie. fr :
 
[titre : Emoi considérable sur internet : un chien jeté d'un pont en Lituanie]============ ========= ========= ========= ========= ========= ====
Monsieur l'Ambassadeur,
                                                                                  








 

Voir les commentaires