Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Psychanalyse et animaux.

Articles avec #barbarie-symptome et psychanalyse

La question animale chez Derrida et celle du rapport aux animaux.

3 Avril 2007, 17:22pm

Publié par Jo benchetrit

Ce qui me paraît central, c'est bien l'abus dont , sous prétexte qu'ils ne soient pas des hommes, ce qui les met en zone de non-droit, les animaux sont victimes. C'est une question éthique de ne pas s'intéresser à la psychologie et aux moeurs des   esclaves avant de les avoir libérés, non? Quand quelqu'un se noie devant vous, vous n'avez pas le temps de chercher sa carte d'identité avant de plonger le sauver.
D'où mes réticences à toute psychologisation. Paradoxe: c'est du grand philosophe que cela me revient, mais bon, je ne suis pas contre y penser, puisqu'il a décentré ce rapport en montrant bien qu'il est réciproque, que l'animal me regarde...  il est vrai que l'Ubu roi moyen, lui, ne s'en doute pas. L'Inquisition humaniste d'ailleurs, ne veut tenir aucun compte de la nécessaire révolution copernicienne de décentrement du monde fixé sur l'Ego humain dont la surdimension est à l'image de sa surpopulation irresponsable. Or cette métaphore de l'homme nu qui a honte devant son chat est en soi une énorme révolution, celle qui fait passer l'animal du statut de chose cartésienne à celui de sujet pensant, souffrant, nous regardant et nous voyant dans toute notre obscène attitude ubuesque envers eux...Oui, l'animal comme l'animalité nous regarde. Et nous devons nous mêler de ce qui nous regarde...En particulier pour cesser en nous voyant car nous ne pouvons nous voir que si l'Autre nous voit et si nous voyons l'Autre nous voyant(cf le stade du miroir de Lacan) pour cesser donc l'intolérable cruauté qui définit notre action  sur eux.
Je ne veux considérer que la structure du rapport homme/animal telle qu'elle se présente et qui est, je le soutiens, la même, que l'animal soit une mouche ou un chien, que cet animal soit ou non bien traité, du moins en apparence, puisque ce rapport unique est celui de la violence faite à un être dont la place est d'être infériorisé.
Ce rapport est en effet celui du "tout est permis à l'homme".
Je ne fais donc a priori dans cette analyse ni psychologie, ni éthologie. du fait que le problème soit collectif et non individuel, qu'il touche au quotidien et à l'action de chacun, c'est un problème qui s'enracine dans le  politique.
Ce qui ne signifie pas que l'individu ne m'intéresse pas. Mais je ne veux en rien tomber dans ce piège qui m'éloignerait de mon sujet. Ce sujet, que je veux interne à la psychanalyse est, selon moi, ce qui structure notre espèce en espèce malade. Et cette maladie c'est le symptôme barbare comme effet de notre déni de notre animalité et de notre refus de révolution copernicienne, pour en finir avec le narcissisme qui, fatalement, finit  tué par sa propre image, le kamikaze étant notre destin.
D'avoir définir son espèce comme non-animale, l'homme ne se donne pas de loi vis à vis des animaux, de tous, donc les plus disparates. Chaque genre d'animal est pour lui, en effet, l'occasion de satisfaire une jouissance , celle des pulsions partielles non castrées. C'est à dire, de se satisfaire sans aucune limite, puisque cette jouissance est interdite par ce qui fait qu'un enfant n'est plus pervers polymorphe, la loi d'interdiction de l'inceste.
Ce qui fait qu'il ne se donne pas du tout de loi. C'est ainsi qu'il n'est qu'un artefact de civilisé, ce qui, selon moi, explique la fatalité que déplorait Freud dans Malaise. Cette fatalité qui nous condamne à ne jamais être que des barbares sous la fine couche de civilisation.
Bien sûr, dans mon blog, tu as pu remarquer que je n'ai pas réussi à m'y contenir, puisque c'est aussi un effet de mes lectures des listes, et je me dis que je ne peux rejeter certaines bouteilles à la mer.
Ce qui me motive dans ce travail n'est  pas la psychanalyse des hommes dont je ne peux pas voir l'intérêt dans cette affaire  car ce sont les bourreaux. Or je ne ferais pas l'analyse des psychopathes, pas celle des nazis. A ce sujet notre devoir est de les empêcher de nuire. Mais le problème en cette affaire...c'est que nous sommes à la fois les justes possibles et les bourreaux certains.
Or ici, nous dit l'auteur de cette note, Derrida est hanté par la question de l'animal. Certes, mais je crois surtout qu'il fut hanté par la souffrance imposée  aux animaux, monstruosité humaine qui, depuis l'enfance, en Algerie, s'abattait au vu et su de tous sur les animaux, depuis les équidés, surtout les mulets et les ânes,plus nombreux que
les chevaux jusqu'à toutes sortes d'autres animaux...En passant par les considérés comme sous-hommes, donc animaux humains, vu son expérience de la persécution nazie, la complicité servile des pétainistes qui constituaient à cette époque la majorité des français d'algérie.
Or cette monstruosité humaine devrait hanter tout "honnête homme", bien plus que  la
simple question  de l'animalité et de l'animal.
Mais Derrida n'en est pas dupe et M.Nouvel ajoute ceci, central:


 " C’est ainsi que l’opération qui consiste à identifier le propre (ou plutôt les propres) de l’homme se résout en une série d’affirmations plus ou mois arbitraires (la parole, la raison, la culture, la technique, le mensonge, le rire, le respect, etc.) qui aboutissent à confirmer le statut de supériorité de l’homme et ses droits vis-à-vis de l’animal sans l’interroger véritablement. "

Mais il y a ceci, qui m'inquiète et contredit ce qui précède:
"Il incite aussi, bien sûr, et cela très explicitement, à remettre en chantier, dans la philosophie, la question de l’animal et de l’animalité."

Quant à moi, sans mépriser aucunement un débat sur... le propre de l'homme, qui, je le crains, nous tend les bras  avec cette orientation, je pense devoir agir dans l'urgence,en juste, comme je crois vous l'avoir expliqué... toute autre interrogation étant du luxe, lorsqu'on côtoie sans cesse des "produits" des camps de concentration dont la terre se couvre, faisant ressembler  notre espèce à une énorme garnison de SS. Je pense que la clé de ce que Derrida veut dire se trouve dans la méfiance critique de Lévi-Strauss fait de l'humanisme exaspéré des hommes qui le rend pessimiste sur nos possibilité d'avenir.

Je conseille donc cette conférence où j'espère que la parole sera donnée aux public:
http://pascalnouvel.net/jacques-derrida-lanimal-que-donc-je-suis

Éditions Galilée, 2006 Sam 30 juin 2007 (9h30-12h30) Amphi Stourdzé, Carré des Sciences, 1 rue Descartes, 75005 Paris Avec Jean-Luc Guichet, Jean-Clet Martin, Elisabeth de Fontenay et Pascal Nouvel.

"L'Animal que donc je suis de Jacques Derrida

L’animal que donc je suis est le dernier livre publié par Derrida (posthume, donc). Le livre a été édité par Marie Louise Mallet à partir de textes et d’enregistrements de conférences données à Cerisy.

Le thème du livre est le statut de l’animal dans la philosophie moderne et contemporaine. Derrida y examine successivement les œuvres de Descartes, Kant, Levinas, Lacan et Heidegger (dans cet ordre). A ces auteurs il demande, s’appuyant sur la connaissance qu’il a de l’œuvre de chacun : qu’en est-il ici de l’animal ? comment est-il conçu ? comment est-il présenté ? comment est pensée la différence entre l’homme et l’animal, voire, plus généralement entre le vivant humain et le vivant non humain ? et, finalement, comment l’animal est-il traité ou, souvent, maltraité (il s’agit ici d’une maltraitance théorique, bien sûr, mais Derrida suggère qu’elle n’est pas sans conséquences sur le traitement réel des animaux) ?

Première remarque (que Derrida formulera au moins une demi douzaine de fois dans son texte, remarque, donc, insistante) : tous ces philosophes (ceux qu’il étudie et sans doute aussi bien d’autres) nous parlent de l’animal comme d’une entité unique. Il signale quelques rares exceptions (Deleuze, par exemple). Mais, dit-il, la très grande majorité des philosophes paraissent ne pas avoir le moindre souci des différences qui peuvent exister entre les animaux eux-mêmes (par exemple entre un phacochère et un lézard, entre une lamproie et un papillon, etc.). Tout ceci, donc, tout ce bestiaire, tombe sous un unique concept : celui d’animal.

Seconde remarque : en subsumant ainsi sous le concept d’animal une grande diversité de situations vivantes réelles, ces philosophes se mettent en situation de ne pas repérer des distinctions essentielles pour l’analyse de l’homme qu’ils visent tous, en dernier ressort. C’est ainsi que l’opération qui consiste à identifier le propre (ou plutôt les propres) de l’homme se résout en une série d’affirmations plus ou mois arbitraires (la parole, la raison, la culture, la technique, le mensonge, le rire, le respect, etc.) qui aboutissent à confirmer le statut de supériorité de l’homme et ses droits vis-à-vis de l’animal sans l’interroger véritablement. Queque nous ne nous limitons pas sévèrement les conceptions que nous pouvons nous faire de nous-mêmes ?

Troisième remarque : les remarques qui précèdent ne doivent toutefois pas être interprétées comme une concession faite à la psychologie évolutionniste qui voudrait, elle, dégager les fondements biologiques de la culture voire de l’éthique en faisant comme si les science positives avaient autorité pour trancher des questions philosophiques. Il ne s’agit pas, en somme, d’estomper les différences entre l’homme et les animaux qui lui sont les plus apparentés (mammifères et primates), mais plutôt d’analyser finement ces différences. Plus finement, du moins, qu’on ne l’a généralement fait jusqu’ici.

L’ordre d’exposition choisi par Derrida (d’abord Descartes, ensuite Kant, puis Levinas, puis Lacan et, finalement, Heidegger) n’est pas arbitraire. Il correspond au degré de problématisation de la question de l’animal qu’on trouve dans chacune des œuvres considérées. C’est donc chez Heidegger que Derrida trouve la problématisation la plus conséquente et la plus suivie. Cependant, le texte sur Heidegger (qui renvoie au séminaire que ce dernier a donné en 1929-1930, donc peu après la publication de Sein und Zeit) constitue l’étude la moins aboutie. Derrida s’en excuse, invoque le manque de temps, dit le désir qu’il aurait de « rendre justice » aux analyses de Heidegger, etc. Du reste, le texte publié est en réalité la transcription de simples notes exposées oralement lors d’une séance à Cerisy. Mais l’ensemble dessine nettement ce qui était vraisemblablement (supposition confirmée par ML Mallet dans sa préface) un projet de livre.

L’ensemble du texte fait apparaître un étonnant Derrida qui affirme avoir, tout au long de son œuvre, été préoccupé et même quasiment hanté par la question de l’animal (cela ne m’avait pas frappé, à vrai dire, et je ne suis pas sûr beaucoup de lecteurs ait lu Derrida de cette façon). Il incite  donc à le relire avec un regard averti de ce qui apparaît, après-coup, comme une des arrière-pensées de l’auteur. Il incite aussi, bien sûr, et cela très explicitement, à remettre en chantier, dans la philosophie, la question de l’animal et de l’animalité."

 

Voir les commentaires

C'est une bête! La non-identification à l 'autre homme passe par le déni de son appartenance à l'espèce des hommes.

29 Mars 2007, 17:53pm

Publié par Jo benchetrit

Ce n’est pas un homme, c’est une bête !

La langue, parfois, trahit notre inconscient commun.

Ne pouvant nous identifier au pire chez l’Autre, nous souhaitons que l’autre ne soit plus un alter ego, une image de soi  possible et nous l’assimilons à ce que nous considérons comme le plus étranger à nous, l’animal.
Cependant, ce recours mérite d’être mis à l’épreuve de la réalité.
Si être inhumain, c’est se passer tous ses caprices, même les pires, nous avons inventé un mot, le barbare pour le représenter. Et il est vrai que ce barbare, à l’origine gréco-romaine signifiait l’autre.
Cela aurait pu suffire  mais comme il s’agit de l’autre homme…on préfère du coup que cet  autre soit encore plus radicalement éloigné de soi…une bête.
Ainsi la bête représente nos pulsions interdites. Or ces pulsions sont ce qui nous habite et fait notre appel à jouissance.
Ce qui est en nous, cet Autre que nous ne voulons pas reconnaître comme nous...C'est peut-être le "ça", ce qui est le plus nous, tant qu'on le laisse nous mener par le bout du nez et de tous nos organes érotisés... ce que notre éducation et l'interdit de l'inceste a frappé du sceau de l'interdit, et que nous appelons le barbare ou la bête.


Le fait d’avoir opté en tant qu’espèce pour une représentation de nous en tant que non-animal, ça nous a donné l’opportunité de ne pas nous identifier aux animaux en ayant l’aval d’un grand philosophe, du moins d’un célèbre philosophe, supposé penseur capable donc de douter de tout, mais qui, dans ce sens a échoué selon moi, comme je vous le montrerai plus tard, à propos de son enfance, reconnu depuis des siècles…et dont   on a fait, à tort selon moi,  le symbole de la rationalité.

Ce refus d'identification a en fait trouvé son apogée dans la philosophie cartésienne, qui voit ainsi en nous une sorte de machine, certes, mais sensible et pensante, à l’inverse de ce qu’il appelait l’animal, machine pure dont le meilleur modèle devait être l’automate dont les 1° exemplaires apparaissaient à l’époque..et que les hommes voient à l'image de leur ça...sauvage et libidineux...ou policé comme lorsque l'animal est châtré, domestiqué, anéanti en tant que bête.

N'oublions pas que la bête est aussi un nom du Diable, le dieu du mal, le dieu du "ça".


Il est évident que Descartes s’est fourvoyé sur le point précis de la conscience et sensibilité des autres animaux.
Mais ce fourvoiement a rencontré chez l’homme un tel besoin de se rassurer sur sa non appartenance au règne animal…que cela fut pris à la lettre et eut de très graves conséquences éthiques et écologiques jusque dans notre contemporanéité.Fuyant son ça, il le retrouve pourtant en torturant les bêtes, et se fait diable en voulant s'en démarquer.

L'Autre a pourtant intérêt à être reconnu homme comme soi, sinon, il est une bête, celui sur qui on a  tous les droits,  et qui à ce titre ne "mérite "  aucun égard.

C'est ainsi que le mot BETE est ce qui sert à designer soi le bourreau, soit la victime comme le montre l'expression "être traité comme une bête".

Du C'est une bête à ce qui se dit avec mépris:" ce n'est qu'une bête", on voyage bien au coeur de l'infâme.

Voir les commentaires

A TOUTES LES ASSOCIATIONS de défense des animaux: FAITES PASSER ;Zénith et TRocadero le 1° avril 2007 avec Nicolas Hulot...les animaux.

27 Mars 2007, 08:04am

Publié par Jo benchetrit


Avant les élections présidentielles, pour les bêtes contre leurs exploiteurs, nous devons nous montrer.

"Même la  pensée d'une fourmi peut toucher le ciel."
(Proverbe japonais)

Nous  les ultra-minoritaires lucides et conscients de nos responsabilités dans la dégradation du monde, donc dans notre décadence psychique, notre total assujettissement à la pulsion de mort,
Osons demander l'impossible et pourtant l'indispensable au processus civilisationnel, ce qui boutera la barbarie hors de notre être :
L'abolition de l'esclavage animal.

Tant que le statut des animaux sera en mal d'indignation, tant qu'il sera normal de traiter des bêtes "comme des bêtes", il manquera à l'homme à "la sensibilité anesthésiée" (terme d'E de Fontenay) la force de s'indigner pour d'autres causes justes comme celle du Darfour.  Et nous serons tous en danger d'y passer à notre tour, l'histoire n'est pas avare de sombres illustrations de cette vérité.
Après avoir défilé avec HELAS! Jany Le Pen, la defense des animaux et les écologistes se paieront-ils   TOUS ENSEMBLE une balade avec Liliane Betancourt, le 1° avril, lol?
Eh bien OUI.
Blague à part, on fait pas une manif par amour de ceux qui seront et qu'a priori on ne connaît pas toujours mais dans un but, ici celui de défendre les droits des animaux.

Oui, nous serons avec Nicolas Hulot parce que ce sera un bon endroit pour montrer notre détermination à faire entendre "La voix des sans voix", la voix des animaux, pour demander rien moins que l'abolition de l'esclavage animal. Fini d'avoir tous les droits. Finie la liberté de l'artiste de Michel Blazi qui torture des moineaux du Japon, au palais de Tokyo,( l'art contemporain toujours  à l'image de l'humain moyen qui va dans les musées sans aucune lucidité, sans aucun esprit critique, sans aucune éthique,et  aussi CON,  content et pourri.)
comme l'ordure de  Damien Hirst multimilliardaire grâce à son art content-de lui..
 Fini les animaux dans les cirques
Finies la viande, la bouffe carnée, sous-marine sur-marine, marine!!!!!!!!
Finie toute exploitation du monde animal?
Ben oui,
C'est la lutte finale?

On l'espère, on sait qu'y croire est impossible mais soyons partout où   le bien doit faire scandale sur fond de banalisation de ce mal qui fait notre quotidien. Soyons donc au Zénith le 1° Avril et Merci à N.Hulot de nous y inviter.
Alors sur tee shirt, mais sans banderoles, hélas, écrivons sur nos tee-shirts nos désirs, puisque Nicolas Hulot ne veut pas de banderoles, lol.(ça rime).


Notre moral est inflexible.
Et ce qui compte c'est
 NOTRE
PUB pour les animaux.
OK?
Alors, au poisson, tous ensemble? Il y a dejà le CRAC, le ROC et One Voice.
Zénith puis Trocadero.
S'inscrire pour le Zénith d'urgence. sur le site de N. Hulot.


L'annonce:
Rassemblons-nous à 14h au Zénith de Paris et à 17h au Trocadéro.

Ensemble, à trois semaines du premier tour de l’élection présidentielle, rappelons aux candidats qu’ils ont signé le Pacte écologique et se sont engagés sur des propositions.

Les ONG environnementales, avec la Fondation Nicolas Hulot, s’unissent dans un appel commun « Votons pour la Planète ! ».

Soyons nombreux, de toutes les régions de France, à affirmer notre détermination et notre vigilance.

Déroulé de la journée ‘’Votons pour la planète !’’ - dimanche 1er avril :

14h - Conférence au Zénith de Paris
Conférence débat de Nicolas Hulot, organisée par la Fondation Nicolas Hulot, avec de grandes personnalités dont Hubert Reeves, Edgar Morin et Charles Aznavour.
Conférence gratuite. Pour réserver, cliquez-ci.

17h - Grand Rassemblement au Trocadéro à Paris !
Rassemblons-nous 30 minutes pour manifester notre détermination : les engagements écologiques des candidats doivent être tenus ! Portons un foulard de couleur en symbole de notre engagement. Pour en savoir plus, cliquez-ici : www.pacte-ecologique-2007.org

Mobilisons-nous. Merci de diffuser cet appel à vos proches.

Rendez-vous dimanche 1er avril !
Je compte sur vous !

Nicolas Hulot
Président de la Fondation Nicolas Hulot pour la Nature et l’Homme

Toutes les informations sur www.pacte-ecologique-2007.org
_________________

Merci de faire passer à tous vos contacts. Après les élections il sera un peu tard.
Donc, on se fatigue encore un peu et après, vacances.
Jo
  Il faut y aller   avec des tas de tracts.



Voir les commentaires

Nourriture pour animaux: empoisonnement et torture?

25 Mars 2007, 06:37am

Publié par Jo benchetrit



Je copie colle ceci et vous invite à visiter ce blog bien informé:


De la mort-aux-rats dans de la nourriture pour animaux
Publié le 21 mars 2007 à 17:30
Par emma
Humeur : En colère

J'ai trouvé  cette info dans les news d'ifrance :


De la mort-aux-rats dans de la nourriture pour animaux provoque plusieurs décès de chiens de chats aux Etats-Unis

Un produit chimique utilisé comme mort-aux-rats a été trouvé dans de la nourriture pour animaux qui aurait provoqué au moins 16 décès de chiens et chats, a annoncé vendredi une porte-parole du Département de l'Agriculture et des marchés de l'Etat de New York. La porte-parole Jessica Chittenden n'a pas voulu identifier le produit chimique ni son origine.

La FDA, l'agence du médicament et de la sécurité des aliments aux Etats-Unis a précisé que l'enquête se concentre sur du gluten de blé présent dans cette nourriture pour animaux vendue dans toute l'Amérique du Nord. Le gluten lui-même n'aurait pas pu provoquer de défaillance rénale, mais il aurait pu être contaminé par des métaux lourds ou des toxines, selon la FDA.

Les décès enregistrés ont entraîné le rappel de 60 millions de boîtes et conserves de nourriture pour animaux produite par l'entreprise Menu Foods et vendues sous 95 marques différentes. Plusieurs cas de défaillance rénale chez des animaux qui avaient été nourris avec ces produits ont été signalés et la compagnie a confirmé le décès de 15 chats et un chien.

Ce rappel a provoqué l'inquiétude des propriétaires d'animaux de compagnie en Amérique du Nord.


Pour en savoir plus voici l'article que j'ai trouvé sur le site : http://www.lapresseaffaires.com/article/20070320/LAINFORMER/703200839/-1/LAINFORMER01



quelques photos des produits incriminés et comme part hazard on retrouve encore des produits IAMS et Eukanuba (soit disant le luxe alimentaire pour animaux en super marché et animaleries entre autre!!! Non seulement ils testent cruellement leurs produits sur les animaux mais en plus empoisonnent nos animaux domestique!!!)

voici l'article que j'ai recupéré sur ce meme site :

Menu Foods (MEW.UN), une compagnie torontoise vient de rappeler en fin de semaine 60 millions de portions de nourriture pour chats et chiens, parce qu'elles pourraient contenir un ingrédient mortel.

Aux États-Unis, un chien et neuf chats sont morts d'insuffisance rénale depuis quelques mois, après avoir mangé cette nourriture.

En Bourse, le titre de l'entreprise a été foudroyé lundi perdant près de 50% de sa valeur pour terminer la séance à 4,15 $.

Les produits concernés sont vendus sous une vingtaine de marques différentes, dont Neutro, Iams et Eukanuba. Dans tous les cas, il s'agit de ragoûts et de viande en boîte, pas de nourriture sèche. On peut trouver une liste complète sur le site Internet de la compagnie Menu Foods.

Stéphanie, Montréalaise dans la trentaine, avait le coeur battant lundi en consultant la liste. Son caniche de 8 mois mange du Neutro Ultra en croquettes sèches. Elle a été soulagée de constater que seules le Neutro Ultra en conserve était mentionné.

Au Centre d'animaux nature d'Anjou, la responsable de la nourriture pour chats et chiens, Anick Lussier, a vérifié lundi matin avec ses fournisseurs que la nourriture sèche, qui forme 80 % de ses ventes, n'était pas touchée.

«Finalement, je n'ai aucun des produits visés, dit Mme Lussier. La nourriture sèche est plus populaire parce que c'est ce que les animaux devraient manger. Les ragoûts, c'est bon comme gâterie ou pour les animaux malades, vieux ou qui ont perdu leurs dents. Comme ils contiennent 80 % d'eau, on paye beaucoup pour peu.»

Le problème vient d'un changement de fournisseur de gluten de blé, début décembre. Ce changement a coïncidé avec les informations sur des morts de chats et chiens.

Menu Foods, qui a trois usines aux États-Unis et une au Canada, n'a pas pris de chance et a rappelé l'équivalent du quart de sa production annuelle. Le rappel coûtera une trentaine de millions de dollars. C'est une usine du Kansas qui a fabriqué la nourriture problématique.

Ce n'est pas la première fois qu'un rappel aussi important a lieu. Fin 2005, une vingtaine d'animaux étaient morts à cause d'un problème de contamination à l'aflatoxine, une molécule provenant d'un champignon du maïs.

Depuis, les autorités médicales américaines (FDA) se sont mêlées du problème, et collaborent maintenant à l'enquête de Menu Foods. Au Canada, l'Agence d'inspection des aliments ne s'en occupe pas, parce qu'il ne s'agit pas d'alimentation humaine!!!

sur le site : http://info.branchez-vous.com/Nationales/070316/N0316124U.html j'ai trouvé cet article :

Menu Food effectue un rappel à la suite de la mort d'animaux aux USA

PAR COLIN PERKEL


TORONTO (PC) - Un des principaux fournisseurs nord-américains de nourriture pour animaux domestiques a effectué vendredi un rappel de sa nourriture pour chats et chiens vendue dans les magasins comme Wal-Mart et Safeway à la suite du décès d'animaux aux Etats-Unis.

La société Menu Foods Income Fund, de Streetsville, à l'ouest de Toronto, a annoncé le rappel préventif de ses produits vendus en conserve et en sacs, une mesure qui lui coûtera environ 40 millions $.

Des examens exhaustifs effectués par des spécialistes de la compagnie et d'autres indépendants n'ont toujours pas permis d'identifier le problème, a indiqué à la Presse Canadienne le chef de la direction de Menu Foods, Paul Henderson.

"Nous ne sommes pas complètement certains de ce qui s'est passé", a indiqué M. Henderson lors d'un interview.

"Nous avons entrepris une série de tests techniques (...) et tous ces tests n'ont pas permis d'identifier quelque problème que ce soit avec nos produits."

Un chien et un "petit nombre" de chats aux Etats-Unis seraient morts des suites d'une problème aux reins après avoir mangé cette nourriture, a indiqué M. Henderson.

Aucun propriétaire d'animaux canadien n'a porté plainte à ce sujet.

Menu Foods assure la fourniture de ses produits à 17 des 20 plus importants détaillants en Amérique du Nord sous les marque de commerce Master Choice, Compliments et Select, en plus d'être responsable de la fabrication de plusieurs marques maison.

La société n'a pas immédiatement indiqué lesquels de ses produits sont affectés par le rappel mais elle a indiqué qu'elle en publierait la liste samedi sur son site internet à l'adresse: www.menufoods.com/recall

Les consommateurs inquiets peuveut aussi appeler le service à la clientèle de Menu Foods au 866-463-6738 dès 6h.

Les produits touchés par le rappel ont été manufacturés entre le 3 décembre 2006 et le 6 mars dans les usines de Menu Foods à Emporia, au Kansas, et à Pennsauken, au New Jersey.

Le coût du rappel sera financé par les réserves d'argent de la société et sa marge de crédit bancaire, a précisé M. Henderson.

Les parts de la fiducie de revenu Menu Foods ont plongé de plus de 25 pour cent vendredi à la Bourse de Toronto, pour clôturer les échanges à 5,50 $, en baisse de 1,90 $, sur un volume de plus de 271 000 parts!


Que penser de ses produits aussi vendus dans le reste de l'europe et souvent fabriqués dans les memes usines et avec les meme matières premières?

Voici des marques que produit cette entreprise :


POUR LES CHIENS /


POUR LES CHATS /

REGARDEZ BIEN LES ETIQUETTES AFIN D'AVOIR LA VRAIE MARQUE DE L'ALIMENT POUR ANIMAUX QUE VOUS ACHETEZ CAR IAMS ET EUKANUBA ONT DES SOUS MARQUES ET SEUL UNE LECTURE COMPLETE DE L'EMBALLAGE PEUT VOUS LE SIGNALER !!!!



cet article sera reactualisé des que j'en saurais plus ! Pour le moment voici l'adresse des sites de propagande des marques : ils ont en photo tous les produits et emballages de leur marque (et non des sous marques attention) et pourrez ainsi mieux les identifier au super marché :

Eukanuba : http://www.eukanuba.be/Francais.html

Iams : http://us.iams.com/iams/global/IamsGlobal.htm ( vous pourrez constater en page d'accueil tous les pays ou sont revendus ses produits)

et du site iamscruelty nous en apprennant plus sur la lutte que fait peta contre iams et eukanuba : http://www.iamscruelty.com/ ce site est en anglais pour avoir la version traduite cliquez ici


Attention ce n'est pas parce que vous etes en france que vous êtes à l'abri de ce problème car sur le net beaucoup de boutiques en lignes fournissent ses produits et souvent importés comme dans pas mal de super marché aussi !!!!
Nb: pour prouver un empoisonnement d'un animal par un produit l'animal doit etre autopsié et doit avoir dans l'estomac et dans ses sels et urines encore du  produit incriminé de plus le maitre de l'animal doit prouver qu'il ne nourrit son chien ou chat qu'avec les aliments incriminés( chose peu facile !)  et les laboratoires des marques se gardent le droit de faire une contre autopsie afin de contredire les faits et ses contre autopsies sont pratiquées par des vetos et laborentins payés et embauchés par ses marques ..... donc autant vous dire qu'avant que l'affaire eclate il y eu deux avoir bien plus d'animaux morts par ses produits car en general ils utilisent toutes les parades juridique possibles pour etouffer l'affaire!


Voir les commentaires

Drame du SIDA et du sidaction

22 Mars 2007, 17:34pm

Publié par Jo benchetrit

Un chercheur sachant  chercher sans chien(ni autre animal) est un bon chercheur.

Loin de moi l'idée de ne pas compatir avec  les gens atteints de cette maladie...C'est terrible d'être malade. Et nul n'est à l'abri, vu que la vie se termine comme les histoires d'amour, mal, en général !
Laissez un comm:
 http://paris-ile-de-france-centre.france3.fr/info/29085585-fr.php



Le mien: "Je ne suis pas d'accord pour donner au Sidaction, car je suis contre la barbarie de l'expérimentation animale. Je ne vois pas pourquoi il nous faudrait sacrifier des singes, chiens, souris etc pour nous.
De quel droit leur prenons nous leurs droits?
Ne donnez pas au téléthon, ni au sidaction si vous ne voulez plus d'un monde moche, tyrannique, en un mot pas civilisé, le nôtre...qui tombe en décrépitude depuis sa majesté l'homme.
Chercheurs, cherchez sans animaux SVP. il y a des solutions."

Voir les commentaires

Pétition contre l'experimentation animale en Europe.

17 Février 2007, 04:28am

Publié par Jo benchetrit

 L'Italie parle de l'interdire...
faisons en sorte que l'Europe sache que nous n'en voulons plus.
Utile ou futile, la barbarie est INTOLERABLE.
Ne donnez pas au Telethon, Sidaction, recherches sur le cancer...
votre argent va à la torture animale.

SIGNONS EN MASSE. C'est très simple et rapide.
www.endeuanimaltests.org


Une fois que vous aurez signé, ils vous enverront un email, vous cliquez pour confirmer votre participation.
 
 A DIFFUSER (Si vous ne comprenez pas l'Anglais il ya un lien "Other language" pour l'avoir en français.
 
 
Sent: Thursday, February 15, 2007 5:39 PM
Subject: Sign Petition to Replace Animal Experiments in Europe

PETA UK Action Center Alert
    Mail icon   Send to a Friend   |     Dove icon   Donate Now   |   Check icon   Join Our Activist Network

Dear Anne,

Europe’s legislation governing animal experiments, EU Directive 86/609, is now some 20 years old. It has desperately needed a review for a long time, and it is now being reviewed by the European Commission. This is a great opportunity to call on EU legislators to use the review to substantially increase efforts to replace animal experiments with more humane and scientifically relevant non-animal techniques. PETA Europe is supporting a petition calling for action which has been launched by the Dr Hadwen Trust, a UK non-animal medical research charity.

Please sign the petition at www.endeuanimaltests.org. It’s available in many EU languages, including French and Dutch, so you can use the “E-mail this to a friend” feature to spread the word far and wide. Help us show the European Parliament that Europe’s citizens want urgent action to end the suffering of animals in laboratories.

With very best wishes,

Poorva Joshipura
Director
PETA Europe

Voir les commentaires

mes difficiles débats avec un negationniste, suite.De la difficulté de défendre la liberté.

12 Février 2007, 08:00am

Publié par Jo benchetrit

J'ai quitté la liste etiquanimal, parce que ce revisionniste me rendait malade, car  rien ne donne autant le mal de mer quand on a les pieds sur terre que le discours insaisissable des pervers.
Aussi,je ne vais pas vous faire un développement sur les pervers narcissique mais vous copier le texte que j'y ai laissé:

De la difficulté de défendre la liberté.

Je le redis, on ne peut défendre la liberté si on ne la protège pas de
ses ennemis. En Angleterre, ils se mordent les doigts d'avoir laissé
les islamistes s'exprimer au point d'en avoir fait une plate-forme du
terrorisme.
Actuellement Internet est devenu un lieu de non-droit, où les
néo-nazis s'expriment en toute impunité dans leurs listes et
sites-ghettos.
Une liste anti speciste donc antiraciste ne doit pas préserver la
liberté d'un discours anti liberté et ce, je le dis sans haine mais
avec crainte.
Je ne suis absolument pas langue de pute comme M. Cadet le dit. Je
suis simplement inquiète sur l'avenir du monde.
Le monde doit apprendre à aimer suffisamment la liberté pour avoir
l'audace parfois de la rogner apparemment, en la retirant des mains de
ceux qui la menacent et n'en feraient, eux, qu'une bouchée s'ils en
avaient le pouvoir.
EN d'autres termes, Seb, je pense que tu devrais demander à tes
inscrits de respecter la règle d'antispecisme antiracisme qui devrait
être une limite infranchissable.
Il y autre chose qui en découle: toute fausse information,
manipulation, diffamation mériterait de la part des participants et
surtout de celle des modos une mise en demeure de se conformer à la
réalité, au risque de perdre son droit à participer à cette liste LIBRE.
Il est prouvé qu'il y a des liens entre nazis et certains
palestiniens(j'avais vu un docu sur la 2 à 23h, il y a 20 ans sur la
question)
Il est certain que les pays arabes offrent en vente libre des livres
nazis comme le protocole des sages de sion et mein Kampf et qu'on en
vend ici sous le manteau.
Il est certain que l'Iran diffuse une idéologie qui, sous prétexte
d'antisionisme et de negationnisme est carrément nazie.
Il est avéré que des gens comme DIEUDONNE sont absolument amis avec
tous ces gens qui ne font de l'idéologie soit-disant propalestiniennes
(polcor) que pour anéantir les quelques juifs survivants et leurs
descendants qui sont très peu nombreux, vu que le taux de reproduction
est faible. Sachez que depuis 1945 le monde a quadruplé en population
tandis que le nombre de juifs, 13 millions 500.000, est resté stable ..

Mais pour faire du chiffre, les nazis doivent bien aller ailleurs pour
propager leur poison et le font sous 2 formes:
_le passé n'a pas été ce que l'on en dit et
_le présent non plus,
La réalité est remodelée à leur sauce dans un seul but, pas celui de
la vérité, allons, nul n'est dupe..Enfin j'espère ( à part peut-être
Catherine.)et ce but est hélas leur obsession, sorte de cancer au sein
de leur esprit et de lèpre au sein de leur coeur: finir le travail
d'HItler, travail interrompu "tragiquement" à leurs yeux.


Voir les commentaires

racisme et specisme.negationnisme.

4 Février 2007, 07:00am

Publié par Jo benchetrit

je continue ) mettre ici quelques posts de la liste ethiquanimal qui va fermer pour cause d'une irruption sur la liste de Daneel, un negationniste qui croit en la réincarnation mais pas à l'histoire!

.
Laissé sur le forum2013 du dit monsieur( qui serait le petit beau fils de H.C.Geoffrey, fondateur de la Vie Claire reprise par TAPI.°
Extrait:

Daneel:
<<<Je ne sais si Nadine Fresco est complice de ces médisances
vénimeuses qui
racontent souvent n'importe quoi sur de braves gens*, ou simplement une
victime
elle aussi de l'odieuse propagande sioniste qui sait si bien trafiquer
l'histoire et arranger "la vérité" à sa façon... mais toujours est-il que
scientifiquement... rien ne tient la route dans le mythe de l'holocauste
(qui, je le
rappelle, est un vieux truc juif déjà inscrit dans l'ancien Testament
depuis des
millénaires !!!!!!!)>>>>

Jugez vous même de l'antisémitisme de Daneel, avant de croire que je
suis médisante. Mais sans doute le connaissez vous bien mieux que moi
et êtes vous de son côté sur cette chose immonde...


Salir les victimes, ça me semble une chose aussi moche que d'être
bourreau soi-même. Mais les collabos ont eu des enfants. ET ceux ci
parfois, croient qu'il vaut mieux traiter de menteurs les victimes
afin de garder leur parents une image de purs. Je suppose que vous
êtes tous OK avec le "bon" Daneel et que je parle dans le vide
intersidéral...
M'enfin, j'aurais essayé de vous réveiller avant que vous, à votre
tour, ne deveniez de gentils assassins.
Curieusement, le nazisme paraît à tous une sorte de cauchemar...Mais
grâce à ce négationnisme de Daneel, il est devenu pour moi encore plus
réel et éprouvant. Quelle boue! quand je pense qu'ici il y a des gens
qui soutiennent ça. Quelle honte pour les hommes quelle tristesse,
voilà, vous me faites à la fois peur...Et l'effet que produisent sur
moi les aficionados. Je me dis : mais comment est-ce possible, cette
folie meurtrière?

voici encore un post de moi que daneel ne fera pas passer ici:




Le racisme, c'est quoi?
Pour moi, c'est une attitude globale envers ceux qui sont ...à la fois
proches et étrangers. C'est un pb avec l'étrangeté en soi, avec son
inconscient, ce que Lacan appelle l'Autre, en fait. La haine de cet
autre n'est en réalité que la peur de son propre désir.
La haine est l'envers de l'amour et c'est pourquoi je ne veux ni de l'un
ni de l'autre. La reconnaissance de ce que je suis me suffit.
Le raciste me hait pour ce que je ne suis pas...une étiquette, une
identité factice, celle pour laquelle je ne suis pour rien.
On me hait alors que je considère que j'ai une certaine valeur mais
cette valeur est la seule que moi, je reconnaisse, la valeur morale.
Ce qui n'est pas partagé par les gens qui sont avides de faire de
l'Autre une image conforme à leurs préjugés hideux comme leur âme
malsaine et criminogène.
Car il s'agit de cela dans tout racisme, dans lequel j'englobe l'autre
sexe, l'autre sexualité, homo ou pas, l'autre race, certes, mais aussi,
l'autre espèce car tout revient à ça: l'Autre en soi, c'est l'animal.
En vérité c'est la peur de ses pulsions....que l'homme appelle à tort
l'animal. Mais cet animal, c'est l'autre, donc celui qui n'est pas
estampillé de sa tribu.
En fait,selon moi, haïr un juif n'est pas plus grave que d'haïr un homo
ou autre, si ce n'est pas criminogène.

Je ne cherche pas à être aimée de tous. ça se saurait. J'ai tjrs pris
des risques, je ne suis pas dans la séduction ni le léchage de
..."bottes"(moi, lol!)
Mais je souhaite qu'on ne me traîne dans la boue que si je le mérite.
Et être né ceci ou cela ne donne ni n'enlève aucune valeur, diantre,
c'est si dur à savoir? Faut-il un QI de 140 pour savoir qu'on n'est pour
rien dans sa naissance, que c'est un pur hasard, et que ce qu'on sera
est ce que l'on veut bien être, en dépit de et grâce à ce que l'histoire
familiale nous a transmis de bonnes et mauvaises valeurs? On ne doit pas
en avoir honte mais encore moins en être fier. On peut en être content
ou pas. C'est tout. L'exploit de l'accouchement est le même pour un bébé
de toutes races!
La responsabilité de chacun, cependant est grande, et choisir la
mauvaise route, celle de la facilité, celle des préjugés et de la
tradition quand elle est mauvaise rend à mes yeux un homme indigne.
Mais je crois aussi au changement.
Je crois et j'espère toujours que celui qui pense faux, en ne pensant en
fait pas, pourra changer en réfléchissant, en SE réfléchissant dans un
miroir enfin objectif.
Mais c'est difficile, surtout si on est entouré comme tu dois l'être,
Daneel, de gens qui paraissent le monde de la même manière..
LA psychanalyse sert à sortir de ça.

Daneel, arrête de penser le monde en pseudo-êtres. Je ne suis pas ce
que je suis de naissance, mais je suis ce que je choisis d'être, c'est à
dire le plus proche de l'absolu des valeurs morales.
je ne m'identifie ni à une race, une religion, une ville(allez l'OM!!!)
ni à une rue comme les gosses des cités qui s'entre-tuent sur ce genre de
"différences fondamentales."

Tu peux si tu veux faire des blagues juives très dures avec les
soi-disant"travers juifs".
(Elles sont en fait un foutage de gueule des antisémites et de leurs a
priori à la con, qui leur donnent l'impression de SAVOIR sans connaître,
idem pour le pb d'Israël et des stéréotypes que tu véhicules allègrement
en en rajoutant un max, d'ailleurs).
Mais cesse de voir l'Autre pour ce que tu crois qu'il est...Arrête de
cauchemarder des ennemis partout.
C'est bon ni pour toi, ni pour ton pushing ball.

 BRAVES? LES NAZIS???????????????

Voir les commentaires

D'un dialogue impossible avec un negationniste.

2 Février 2007, 07:44am

Publié par Jo benchetrit

« En pensée, Herman prononça l'oraison funèbre de la souris qui avait partagé une partie de sa vie avec lui [...]. "Que savent-ils, tous ces érudits, tous ces philosophes, tous les dirigeants de la planète, que savent-ils de quelqu'un comme toi ? Ils se sont persuadés que l'homme, l'espèce la plus pécheresse entre toutes, est au sommet de la création. Toutes les autres créatures furent créées uniquement [...] pour être martyrisées, exterminées. Pour ces créatures, tous les humains sont des nazis ; pour les animaux, la vie est un éternel Treblinka." »
Isaac B. Singer (Nobel de littérature 78), The Letter Writer
 Un négationniste, Daneel, le mari de la petite fille du fondateur de la Vie Claire a investi une liste de réflexion antispeciste, ethiquanimal, puis il fut renforcé par une dame, Catherine,   anti-avortement mais complaisante avec ceux qui doutent du martyr juif et ainsi dédouanent les nazis ...les negationnistes. Comme quoi, pour être defendus par eux, vaut mieux soit être un serial killer, soit n'être encore pas nés!

Extraits à lire à l'envers, en commençant par les posts du  bas.

Ceux qui falsifient l'histoire, devant vos yeux, ben oui, même ceux qui
jugent que c'est hors sujet l'ont vu, veulent vous faire prendre des
vessies pour des lanternes et du coup vous démontrent en le
presentifiant de manière artisanale ce que c'est le negationnisme:
accuser les victimes d'être ce que sont les bourreaux,
et Lycée de Versailles..

excusez moi, mais bon, je suis ici attaquée en tant que personne et
peuple(et dire que je deteste le communautarisme!
!!!). ça peut me donner
le droit de me défendre, même si comme vous, j'ai mieux à faire pour les
animaux...et le reste de ma vie...avec le temps que ces nazes m'ont fait
perdre..

Mais...Positivons.
Tout est bon pour apprendre et Catherine nous a montré comment rendre
efficace une diffamation. Il faut essayer d'en faire ce qui est une
tendance connue chez les fachos, une rumeur...Dreyffus en fit les frais.
IL y eut aussi la rumeur d'Orléans, avec cette nana qui s'était fait une
petite fugue et qui a fait de beaux dégâts sans le vouloir.
Elle était vendeuse chez un juif que certains "témoins" ont accusé de
l'avoir rapté pour traite des blanches...

TOUS les commerçants juifs furent ensuite accusés d'avoir enlevé des tas
de filles de la ville.
Durant son absence, du coup, plus personne n'osait aller chez eux.
Lorsque la jeune femme est revenue, éberluée de l'effet dévastateur de
sa fugue, le mal était fait et il fut difficile de faire remonter les
gens au dessus de la boue.

Recette pour ruiner une réputation:

Lancez un gros bobard.
Puis la personne va se défendre.
Mais n'en tenez pas compte.
La personne demande des preuves de ce que vous avancez sur elle.
Faites comme si elle n'avait rien dit.
Puis, laissez un ou une amie parler dans le même sens que vous,
relayant ainsi le bobard.
Donc, Daneel a dit que j'avais parlé de la superiorité de la "race"
juive (lol, cékoiça?) sur celle des goys ( ah? Moi je suis d'algerie et
ce mot ne veut rien dire là bas! Je ne l'utilise que peu, en reprenant
ça de Daneel, par exemple)
Et vous qui avez vu le "film", vous avez pu lire mon défi qu'il me sorte
le mail où j'aurais pu dire une telle chose.
Mais daneel ne dit plus rien sur le sujet, laissant Catherine le faire
pour lui.

Peu à peu, il va sans doute recruter assez de monde qui vont banaliser
cette énormité qui pourrait devenir rumeur puis...Me condamner à devoir
être vue comme celle qui fait du racisme anti goys !
Un comble si on connaissait ma vie privée, lol.
Mais non, me direz vous, personne ne les croit.
OUI, mais si 100 personnes, se disant témoins, avec pourquoi pas des
mails falsifiés ( surtout qd la liste sera disparue pour faire preuve,)
se mettent à relayer le mensonge?
allez vous vous souvenir que c'est un mensonge?

C'est comme les maladies des pigeons. On a beau dire que depuis des
années que c'est faux...les medias, les médecins et les mairies
continuent à relayer le mensonge.
Du coup, il nous faut sans cesse redire la même chose et le prouver.
Mais sans doute tous le monde ne nous entendra pas...et les massacres de
pigeons continueront jusqu'au génocide final.
heureusement, je me dis, qu'ici, on écrive. Donc leurs mensonges ne
peuvent "passer".
Mais je me fais du souci quand ils seront libres de reprendre tout ça
pour y mettre ce qu'ils voudront.

__._,_.___.



catherine_rp61 a écrit :

--- Dans ethiquanimal@yahoogroupes.fr, Jo <jobench@...> a écrit :
>
> catherine:"Vous cherchiez la petite bête noire chez Daneel, vous l'avez
> trouvée
> dans sa position en faveur du révisionnisme. Comme si c'était un
> crime! ".
> Si, c'est un crime. devant la loi.

====> La loi n'est pas toujours légitime, tu devrais savoir cela.

DU moins est-ce un délit et si c'est
> un crime moral, c'(est que c'est là pour salir les gens qui ont été
> victimes.

====> Je ne pense pas que Daneel veuille salir.

C'est moche; imagine, tu es violée et quand tu le dis aux
> flics, on repond: tu dis ça pour avoir une indemnité de la part de
> l'innocent X. Or toi, tu sais qu'on te ment. TU te retrouves dans le
> rôle de la coupable. C'est moche. un bourreau innocenté et toi on te
dit
> pire que lui! beau reconfort!

====> C'est certain que c'est révoltant. Malheureusement, les fausses
victimes existent aussi. Il faut donc faire avec les témoignages mais
également avec tout autre moyen (examen médical par exemple)
permettant de faire la part des choses.

> . Mais bon, si le islamistes un jour te font du mal, tu sauras que tu
> avais tort...Mais ce sera trop tard.

====> Qu'est-ce que cette remarque apporte de constructif? Crois-tu
que j'ignore ce dont TOUS les humains sont capables? Le MAL n'est pas
que du côté des islamistes.

> C'est fou ce que les fachos ont de compassion pour un amas de
> cellules(embryon) et aucune pour les nouveaux nés assassinés par les
nazis!

====> Et voilà, pourquoi se priver? D'accord je suis une facho, t'es
contente là? Je sais fort bien que tu n'as pas de compassion pour un
vulgaire "amas de cellules". Et c'est vrai, c'est pas grave les
centaines de millions d'êtres en situation utérine massacrés par des
humains pas le moins du monde injustes...

Catherine

__._,_.___

JO:
Pardon à ceux, comme Monique, que j'ai pu lasser. C'est mon côté incapable de laisser tomber...quand je juge qu'une incroyable cruauté est présente ou même se cache derrière un discours bien policé.
Merci, Estiva de remettre les pendules à l'heure mais pour les gens pressés ou peu subtils, il y en a, je re-précise que c'est une pure diffamation de dire que j'ai pu 1 seule seconde penser un truc qui m'est si étranger que j'en suis sur le cul, à savoir qu'il y ait une supériorité de certaines races, moi qui suis déjà convaincue que l'espèce humaine n'est pas supérieure aux espèces animales...puisqu'elle en est, du règne animal et ne donne la preuve que de sa connerie, et de son suicide kamikaze.
En revanche, les amis de Daneel du Flambeau, eux, soutiennent Le Pen et Megret condamnés pour avoir parlé de supériorité de certaines races(enfin de leur "race", ça va sans dire)
De plus, je plaide depuis le temps où chacun revendiquait le droit à la différence, je plaide  donc depuis des décennies pour ceci, qui est de plus en plus admis :
"Le droit de tous à être reconnus comme SEMBLABLE par delà les differences."
Ne pas avoir compris ça est peu étonnant de la part de ceux qui, comme Daneel le negationniste,  croient que la réincarnation est un fait avéré scientifiquement.


 Notre devoir à tous est de tenter de faire de la prophylaxie.
Je ne croyais pas avoir un jour l'occasion de parler avec un "vrai". Par cela j'entends un vrai nazi. Pour moi, née quelques années après le nazisme, cette chose, le nazisme,  qui avaient humilié,dépossédé,terrorisé,assassiné en série, évoquée
à peine par mes parents encore sous le choc, faisait partie du PASSE, oui, Monique, et même du cauchemar d'un truc incroyable...mais vrai, impensable, mais vrai, réel, tangible, dont les plaies encore béantes témoignaient du terrible séisme.

APRES ÇA, plus personne ne pouvait plus continuer à idealiser notre civilisation occidentale qui a pu engendrer ces monstres, ni donc à idéaliser notre espèce..
Cette civilisation fut salie par une idéologie pourrie boueuse, née dans des pays qui ont pourtant vu naitre des gens aussi magnifiques qu'Holderling, Einstein, Freud, Rilke,Sweig, Beethoven, Mozart, Schubert et tant d'autres...
PLUS PERSONNE ne peut croire en la supériorité de l'espèce humaine.
Ni croire que notre espèce ait fait le moindre progrès moral depuis qu'elle a emergé du statut d'animal comme tout le monde.
Et sans doute est-elle devenue bien pire avec la naissance de l'agriculture!.

Ce fut un temps de désidéalisation énorme et qui dit 
désidéalisation dit dépression, dit aussi tentative de guérison dont une des voies est hélas un retour au pire, celui de céder à la tentation de ne pas se sentir coupable, celui donc de réidéaliser. Pour réidéaliser alors que tout prouve que c'est impossible, vu ce qu'il s'est passé, l'esprit humain archaïque a un recours magique: le déni.
Dénier que cette CHOSE immonde ait pu se passer permet de s'en sortir la tête haute. C'est pour cela que j'ai tant questionné sur l'histoire de nos négationnistes. Qui veulent-ils réhabiliter ainsi?

Oui, c'est psy et alors? Si je peux aider à réfléchir ainsi, c'est si mal, Monique ?
Jo



----- Original Message -----
From: estiva
To: ethiquanimal@yahoogroupes.fr
Sent: Friday, February 02, 2007 3:02 AM
Subject: [ethiquanimal] Re: racisme et spécisme ?


Pas pu lire la déferlante de messages. J'ai cliqué sur l'un deux, et
à qq lignes d'intervalle, j'ai trouvé cette "perle" :

Le 30 janv. 07 à 23:52, DaneelOlivaw13@aol.com a écrit :

> C'est toi Jo qui croit au races humaines et à la supériorité de la
> prétendue
> race juive sur les goy... [...]
> Je constate également que tu persistes dans ton odieuse diffamation
> d'antisémitisme.

C'est une odieuse diffamation de croire Daneel antisémite alors qu'il
ne l'est pas du tout, il affirme seulement qu'une juive sur ce forum
revendique la supériorité des Juifs sur les goys, ce qui se trouve
être par pure coïncidence une des accusations portées contre les
Juifs dans le discours antisémite standard.

Le 1 févr. 07 à 15:21, Jo a écrit :
>
> j'ai honte des hommes. Le jour du 11.09, ma meilleure amie...depuis 30
> ans...m'a dit alors que l'on pensait encore qu'il y avait des gens
> coincés sous les décombres( mais en fait, tous était morts), elle m'a
> dit, grâce à son maître José Bové:"ça leur fera les pieds aux
> américains, avec leur arrogance". L'amour m'a aveuglée je n'ai pas
> rompu
> ce coup-ci.
> Ni même le jour où, venant chez elle, j'ai vu un grand "aryen"
> alcoolique qui hurlait dans la rue(devant la synagogue en bas de chez
> elle): mort aux juifs.
> Alors, naïve, je lui ai raconté en ajoutant: c'est dingue cet
> antisémitisme en ce moment. Et devine ce qu'elle m'a répondu.
> Elle, d'extrême gauche, avec qui j'ai mené des luttes antiracistes
> etc,
> elle m'a dit:
> Je t'assure que ça ne peut être qu'un juif.
> Je lui fait répéter. Et elle a martelé: "C'est un juif, c'est sûr que
> c'est un juif."
> C'est après que j'ai fait le lien avec les vomissures diffamatoires de
> Bové qui s'en est excusé ensuite.

C'est malheureusement vrai qu'on ne peut pas toujours croire sur
parole que les mobiles des gens de gauche, antiracistes, tout
comilfo, ne sont "que" de condamner la politique disraeli envers les
Palestiniens et que ce n'est que par une "odieuse diffamation" qu'on
fait un lien avec l'antisémitisme. Je me souviens que quelqu'un
m'avait fait voir une vidéo mise sur indymedia, rubrique extrême
gauche pro-palestinienne, importation directe d'un pays arabe, sous-
titrée. Très belle et poignante sur le sort des Palestiniens, dans un
style poético-biblique mais... les phrases sur les Juifs que le brave
gaucho de service avait mises sur la place publique sans sourciller,
c'est clair que savait un gros prob sur ce que ça véhiculait.

Estiva


Voir les commentaires

Protection animale:changement radicale des mentalités et donc du monde?Les défenseurs des animaux sont ridicules. .

25 Janvier 2007, 10:12am

Publié par Jo benchetrit

Oui, mais pourquoi? Et du point de vue de qui?
Tout d'abord, il faut attirer l'attention sur le fait que le ridicule veut tuer. Que si on nous ridiculise c'est parce que nous faisons peur, et si nous faisons peur c'est parce que nous menaçons les gens de ce qu'ils haïssent le plus: devoir changer.C'est cette équation qui est à l'origine de ce qui fait trembler la majorité des gens:
Protection animale=changement radicale des mentalités. "Les défenseurs des animaux sont ridicules" est donc une défense.
Pourquoi détester changer ? Tout simplement pour ceci; la peur de mourir.
Car changer c'est mourir un peu...c'est abandonner sa vieille défroque. C'est ne plus se reconnaître dans le miroir, c'est devoir mûrir...pas mourir mais l'homme traduit mourir, ce qui est vrai car mûrir c'est tuer l'enfant en soi, le Narcisse).
C'est pour ça que l'homme fait exception à ses lois des traditions les pires...car il a peur que ne plus avoir de tradition ce soit mourir. Le paradoxe de cette position? C'est qu'en fait, tel Gribouille qui plonge dans la marre de peur d'être mouillé par la pluie, tel Gribouille donc, l'homme attaché à sa répétition (dont on sait avec Freud que la compulsion à la répétition est une des expressions de la pulsion de mort) se prive de ce qui fait l'essence de la vie: la surprise, le changement, la nouveauté, en un mot...le désir qui est lui, du côté de la pulsion de vie, Eros.
Alors, il déplace ce besoin vital de mouvement sur des choses aussi futiles que la mode...et il n'est que de voir le nombre de recherches qui se font non au nom d'une amélioration réelle mais au nom du mot magique que l'on devra accoler au produit, à savoir: "Nouveau"!
C'est tout l'homme: incapable de s'améliorer lui-même, confondant comme d'hab l 'être et l'avoir, il se rabat sur l'avoir, négligeant son être, et le faisant mourir.
IL en est de même de l'espoir que les hommes mettent dans la recherche médicale. Si la vie que l'on mène est cancérigène... tout ce qu'on déverse dan l'atmosphère et l'eau, il lui faut en rajouter par des substance nocives du genre drogues, cigarette alcool etc. Mais ça, il y tient et a un mal fou à s'en libérer.
Donc, au nom de la liberté, il va chercher comment on pourra soigner son cancer au lieu de tout faire pour le prévenir en sortant de son aliénation.
Un exemple patent:
On sait que l'élevage est responsable d'une grande partie des gaz à effet de serre mais nul ne parle de supprimer, et les milliards d'animaux sacrifiés à la filière viande laitages, oeufs produisent pour leur courte et terrifiante vie de nombreuses nuisances. Exemple: 1/4 des forêts d'amerique du sud, depuis 1960 ont disparu pour les pâtures et le soja transgeniques qui alimente les elevages du monde.
Or cette forêt, on le sait, on l'appelle "le poumon du monde", contrecarre les émissions de CO2 qui ont une durée de vie de 100 ans.
Ce qui n'empêche pas les gens, non seulement de manger 4 fois plus de viande qu'en 1980, mais d'en jeter 1/4 à la poubelle.
Car 1/4 des denrées alimentaires finissent à la décharge. C'est honteux, non?
La viande est également responsable de graves dommages physiques, du cancer du colon, à tous les problèmes cardio-vasculaires. Qui s'en soucie? Encore une fois, on confie à la recherche de quoi soigner les effets de ce qu'en psychanalyse, on appelle: la pulsion de mort.


Souvenez vous de ceci: il y a peu, ce sont les femmes qui faisaient rire quand elle parlaient d'égalité de droits avec les hommes. Ce qui était en jeu là, la virilité avait de quoi leur faire peur.
Ce qui fait rire, disait le psychanalyste Jean Clavreul à ce sujet, "c'est là où il y a un mensonge".
Le changement depuis la libération des femmes est patent pour une femme qui, comme moi a connu les 2 temps. Cependant, lorsque l'on regarde ce qui se passe avec d'autres cultures, on peut faire ce voyage dans le temps et évaluer combien les mâles de notre société ont fait d'efforts pour changer, même si beaucoup reste à faire. Imaginez qu'il fut un temps où pour un homme, changer un bébé était indice de sa manque de virilité!et ce changement ne les a pas rendu moins mâles, mais au contraire plus complets.
 En leur faisant découvrir d'autres horizons, ils ont compris un peu mieux "le continent noir"(parce qu'inconnu) dont parlait Freud, les femmes.
Voilà d'où nous partons.
C'est pour cela que la tentative de tuer les defenseurs des animaux en les ridiculisant ne sont en fait qu'un hommage inconscient au bien-fondé de cette lutte qui serait la grade révolution à faire, grand défi du changement ayant changé de lieu ou à tout le moins agrandi son territoire..
Car celui qui se rend malade, en vérité, est mû par ses pulsions infantiles, celles qui, non castrées, sont les voies royales de leur maître, Thanatos.
Ainsi, on voit que l'homme, en ridiculisant les défenseurs des droits des animaux ne cherche qu'à satisfaire son désir de rester aliéné dans ce qui est le pire en lui, son addiction à ses pulsions infantiles, au détriment de sa santé physique, du fait que son attitude sans limite avec les non hommes est globale, les dégâts écologiques ne peuvent pas ne pas se refléter sur lui...Mais aussi du point de vue de sa santé mentale car en refusant de mûrir, il reste comme on le voit clairement avec les animaux assujettis à sa perversion infantile qui n'est normale que très petit et devrait disparaître dans le cadre d'une société
réellement civilisée  c'est à dire impossible...tant que les droits des autres  animaux seront spoliés.
Je ne conçois de lutte que globale. Sur tous les fronts, sus à la
barbarie de toutes sortes, DONC aux idées arriérées, car la restitution
des droits aux animaux doit être prise comme le fer de lance de
l'amélioration globale de l'homme, et pas comme un gadget de réacs
marteaux-piqués, comme on passe aux yeux des polcor à la gomme.

Voir les commentaires