Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Psychanalyse et animaux.

Articles avec #corridas

CRAC anti-corrida. Petition anti- inscription au patrimoine. téléphonez au ministere de la culture! .

20 Septembre 2011, 09:50am

Publié par Jo Benchetrit

 corrida-torture
“Es preciso estar mentalmente enfermo o ser el lógico engendro de una ignorancia tenebrosa para disfrutar de la crueldad con los animales, pero utilizar el instrumento de la retórica para que ésta perdure, convertida en un derecho humano, es el acto demoníaco por excelencia"

 

 

"Il est sûr qu'il faut être mentalement déficient ou être la descendance logique d'une ignorance ténébreuse pour admettre  de se distraire de la cruauté sur les animaux, mais utiliser l'instrument de la rhétorique pour que cette cruauté persiste, transformée en un droit humain, est l'acte démoniaque par excellence."



 

 

Alvaro MUNERA, torero repenti.

Traduction Marie-Hélène VERDIER

IMPORTANT:

 

Une pétition est mise en place, préciser: CONTRE L'INSCRIPTION DE LA CORRIDA AU PATRIMOINE CULTUREL FRANÇAIS,
  au Ministère de la Culture ! C'est ouvert jusqu'a 19h tous les jours

Tél 01 40 15 81 99 ( bureau du patrimoine) Ils demandent votre nom et téléphone et c'est enregistré ! MERCI de votre effort contre les tortionnaires et leurs sadiques complices des arènes de la Honte Française!

  

( pardon si ce message fait double emploi )

On compte fort sur vous, qui pensez comme nous que la TORTURE n' est pas une CULTURE !

 

  

Et pour info:

Action au ministère de la Culture le dimanche 18 octobre, jour du patrimoine ! Bravo aux membres du groupe de Lutèce aux couleurs du CRAC Europe!!!

 

http://www.dailymotion.com/video/xl5sqr_les-anti-corridas-investissent-le-bureau-du-ministre-de-la-culture-18-09-2011_news

 

Action à Nîmes devant les arènes, pendant la séance de massacre de 6 taureaux. Action CLAM et CRAC Europe. Petite précision d’importance. Les fanatiques de corrida n’ont pas supporté notre présence et sont sortis des arènes au milieu de la corrida. Les forces de l’ordre ont failli être dépassées par cette horde barbare haineuse qui ne souhaitait qu’une chose : nous casser la figure ! Les 50 militants se sont retrouvés sur un « îlot » de protection, entourés par la police municipale, les CRS et la police nationale. Les policiers ont bien vu de quel côté étaient la haine et la violence. Nous avons été ensuite escortés par la police jusqu’à nos véhicules en protection. Ci-dessous, le lien d’un des articles sur notre action. Dès demain, un compte-rendu détaillé sera disponible.

 

http://www.midilibre.fr/2011/09/18/le-front-anti-corrida-a-voulu-frapper-fort,389631.php

 

Une action forte à Nancy. Bravo à Michèle Clément, déléguée du CRAC Europe pour l’organisation !

http://www.estrepublicain.fr/fr/images/getnc.aspx?iMedia=43711132

 

http://www.estrepublicain.fr/meurthe-et-moselle/2011/09/17/le-crac-sort-les-crocs

 

Un nouvel article de Jenofa Cuisset, notre déléguée pour les Pyrénées Atlantiques :

http://www.lejpb.com/paperezkoa/20110917/291274/fr/Tauromachie-ou-democratie-il-faut-choisir-

 

Une présentation des « aficionados practicos ! »

http://www.charliehebdo.fr/corrida

 

Intervention sur Radio Fréquence évasion à 19h00 ce jeudi 22 septembre. Vous pouvez nous retrouver sur : www.frequenceevasion.com

Et vous pouvez téléphoner pour laisser un message concernant la corrida : inscription au patrimoine français, financement public par des élus aficionados, vote anticorrida en 2012 pour éliminer du jeu politique les amateurs de torture tauromachique, écoles de tauromachie, gratuité de l’entrée des arènes pour les jeunes… Vous avez le choix ! restons courtois dans nos messages au 09 79 35 29 60. Faisons exploser le standard, la chaîne nous y invite !

 

Et un livre à lire absolument (voir ci-dessous) !

 

A bientôt

 

Bien à vous

Jean-Pierre Garrigues

Vice-président du CRAC Europe.

 


Voir les commentaires

En finir avec quelques idées reçues sur la corrida.Oui, en France, il y a mise à mort!

16 Août 2011, 08:57am

Publié par Jo Benchetrit

veaux.jpg 

Idées reçues les plus fréquentes sur la tauromachie.

 

Il y en a beaucoup, comme de dire qu'ils sont heureux dans la liberté qui leur serait offerte, ce qui n'est pas toujours si vrai. Et d'autres, comme d'ignorer que les animaux des arenes ont   des prédécesseurs entre les griffes des toreros, les animaux souvent très jeunes qui leur servent pour s'entrainer.   Je suis prête à apprendre si certains peuvent m'informer, merci d'avance.

Voici donc ce qui est cru à tort :



1) La corrida ne comporte pas de sévices graves puisque c'est permis par la loi 521-1 qui condamne et criminalise les sévices graves envers tous les animaux qu'elle reconnaît au passage comme sensibles ..



2) la corrida portugaise est plus humaine que la corrida espagnole parce qu'il n'y a pas de mise à mort.



3) la corrida c'est bien parce que certains artistes, certains philosophes en ont fait ou en font encore l'apologie.



4) la corrida française ne comporte pas de mise à mort.



5) les banderilles ne font pas mal aux taureaux, c'est juste pour faire joli.



6) la corrida est certes violente mais est un moindre mal car elle sert d'exutoire aux pulsions agressives  et grâce à elle, rend les hommes meilleurs entre eux.



7) il est moins grave d'être un barbare avec les bêtes qu'avec les hommes.



8) ceci est moins fréquent mais peut exister aussi, hélas:

il est moins grave d'être un barbare avec les hommes  qu'avec les bêtes.



9)les taureaux (à écrire comme ça: toro bravo) sont des  fauves sauvages dont la nature est d'être agressif.



10) découle du 9: Donc les toréer est un hommage à leur nature violente. ils adorent ça, c'est même un honneur.

11) Ils sont heureux toute leur vie sauf la dernière heure.



Répondons point par point. Mais sachez déjà que tout ce qui est dit plus haut est faux.  Reste juste à dire pourquoi.
Donc

1) La corrida, comme les combats de coqs  est  une suite de  sévices graves   interdits par la loi 521-1 du code pénal. mais un alinéa, le 7, comporte une  ahurissante dérogation pour les régions qui en ont la tradition.



2) La corrida portugaise est plus inhumaine que la corrida espagnole justement parce qu'il n'y a pas de mise à mort en public. Les blessures atroces sont les mêmes mais la mise à mort est faite en coulisse, parfois en abattoir longtemps après les tortures,  l'animal agonisant longtemps dans  d'atroces souffrances.



3)  La corrida c'est pas mieux parce que certains artistes, certains philosophes en ont fait ou en font encore l'apologie.

Ce sont des sévices graves et quelque soit la personne qui en jouit, c'est une jouissance barbare et à ce titre, inacceptable.



4) La corrida française n'existe pas. Il s'agit dans les arènes de France de corridas espagnoles avec mise à mort.



5) Les banderilles  font  mal aux taureaux. De plus, il est prouvé que leur peau est ultra sensible. Il n'y a qu'à observer pour s'en convaincre des bovins et à noter la terrible intolérance aux piqûres d'insectes, ou même à leur  passage sur eux.

C'est pas juste pour faire joli. En  fait les banderilles sont de gros crochets aiguisés comme des rasoirs qui pour tenir dans la chair, la harponne de l'intérieur.  Chaque mouvement déchire encore plus la chair et la peau, faisant jaillir le sang. C'est abominable, non?
En plus de servir à montrer les simagrés de  pantins déguisés en danseurs d'opérette, ça permet d'affaiblir l' animal déjà blessé profondément par l'horrible pique des picadors qui cisaillent les muscles du cou pour que les taureaux ne puissent relever leur tête. Ceci pour que les  toreros ne risquent rien. Ou   à peine plus que les "courageux" spectateurs.




6) La corrida est   violente mais n'est en rien un moindre mal car la violence ne peut  servir d'exutoire aux pulsions agressives, au contraire. La jouissance est un cercle vicieux, et y céder, c'est entrer dans une addiction qui en demande toujours plus.
Ce n'est pas pour rien que l'Espagne qui est un pays de  sévices graves envers les animaux et aussi celui des épouses les plus souvent maltraitées d'Europe.



7) il est aussi grave d'être un barbare avec les bêtes qu'avec les hommes.

Au nom de quoi devrions-nous dévaloriser les victimes? de la religion? laquelle?
Et si on n'est pas dans l'irrationalité de la religion? La science confirmerait que nous serions plus méritant d'égards que les autres animaux ?
Non, car  la science nous dit la sensibilité des animaux, comme la loi! et ce qui compte aux yeux de l'éthique, ce n'est pas le rang dans lequel on classe un être mais qu'on le respecte et lui épargne de souffrir.

Pas qu'il soit de telle espèce, telle race, tel pays, telle rue, telle couleur de cheveux... ni que sais je.

Alors?



8) ceci est moins fréquent mais peut exister aussi, hélas:

certains osent penser qu'il est moins grave d'être un barbare avec les hommes  qu'avec les bêtes.

Il faudrait se mettre dans la tête que la tare de l'humanité est sa barbarie, et ce, quelque en soit sa victime.



9)les taureaux (à écrire comme ça: toro bravo) ne sont pas des  fauves sauvages dont la nature est d'être agressif. ça dépend d comment on le strate. il n'y a pas de nature des animaux dénaturés que sont les animaux domestiques et les toros sont des animaux domestiques. Preuve: Fadjen, doux et patient animal de compagnie , taureau adorable et docile pris dans un élevage de toro bravo par un breton, Christophe !



10) découle du 9: Donc les toréer n'est un hommage à leur nature non violente de bovins vegétaliens. ils sont comme vous et moi, ils détestent souffrir. C'est même un déshonneur que d'imaginer 1 seule seconde que ce puisse être bien pour un animal sensible d'être découpé vivant sous les hurlements joyeux  d'une foule décérébrée et aveuglée par son obscène jouissance..



11) Heureux durant leur vie? Sans doute plus que les martyrs des assiettes des viandards...certes. Ils ont la liberté? On a cependant tous vu d'autre part les taureaux pris dans  des inondations en Camargue où ils sont parqués sans abri ni solutions de repli.  Leur pauvre peau est constellée de multiples marquages au fer rouge et sans doute d'autres choses cruelles que je ne sais pas.  Je suis prête à apprendre si certains peuvent m'informer, merci d'avance.















Voir les commentaires

"C'est arrivé demain" sur les corridas avec un matador invité sur europe 1

7 Août 2011, 07:39am

Publié par Jo Benchetrit

http://www.taptoula.com/wp-content/uploads/2008/02/corrida6.jpg

Emission "C'est arrivé demain" ou demain sera toujours avant-hier? On entend en direct un matador qui cause  disons, entre 5 à 10 mn, et une question prise sur une interview de JP Garrigues du CRAC anticorrida  en differé et qui ne peut donc rien dire de plus, qui dure 15 secondes environ. Merci pour la parité! Le journaliste introduit le sujet ainsi: "je ne suis pas pour la corrida parce que je connais pas bien."

Ben la suite fait surgir cette pensée: comment ça aurait été s'il l' avait été? car on ne pouvait pas faire beaucoup plus de cadeaux aux aficionados.

 

 

On entend d'abord ce  cliché : "les gens pensent qu'il ne faut pas tuer le taureau." Mais ne pas tuer un animal mis en morceau, faudrait au moins, selon un chirugien que j'avais interrogé, 6h d'opération pour essayer de le sauver sans garantie de le pouvoir!

Le monstre va à la pêche et à la chasse,grâce à son papa...comme on dit, les tueurs ne font pas des sauveurs.



 Ben oui, les valeurs c'est de massacrer! et il dit que c'est  beau.
Il dit que le bovin domestique est sauvage.

Un toutou comme Fadjen, un animal sauvage...quel immondice, ce pourri !

La question de   Garrigues qui, lui, a été interrogé hier: espoir de repentir?

réponse:

Non. Le respect -> je les tue. les animaux à la maison, il les respecte. Il appelle ça des valeurs.

 Ce tueur me donne des envies assez peu dicibles ici mais qui ne sont pas de l'ordre de peace and love!

Conclusion osée du journaliste: "Bonne saison de corridas, à vous, Julien."

Merci pour la neutralité!

 

Cependant , je pense que la corrida est suffisamment detestée et indefendable pour que cette emission , au final, ait pu plus ternir son image que la redorer.

Voir les commentaires

A propos de l'incendie de la porte d'entrée chez le torero aficionado André Viard.

28 Juillet 2011, 07:59am

Publié par Jo Benchetrit

http://3.bp.blogspot.com/_huHJXBx4Vx8/SdH4E8jEnEI/AAAAAAAACAM/ctQUsZ1HZDA/s320/powell.gif

Pour les taurins, il n'y a qu'un maitre, un dieu:Thanatos.

On n' a pas à se plaindre, ensuite, si on suscite des désirs de mort !

 J'en ai dejà parlé mais j'ajoute ici que l'AFP dit :"cette activité, jugée cruelle par les anti-taurins et défenseurs des animaux" 

Pas par eux seulement mais par la loi 521-1 du code penal dont l’Alinea 7 est scélérat car il permet ce que la loi 521-1 du code penal interdit en tant que sévices graves.
Il se peut que les ennemis de Viard soit du milieu taurin...Mais faisons comme si c'était fait par un anti-corrida commeil le dit.
Si ce genre d'attentats peut exister, c'est parce que les gens sont désespérés de vivre dans un monde immonde car INJUSTE où l'immoralité est reine envers les moins forts pour se défendre, dont le sort est joué avant toute défense, les animaux.
Ça arrive parce que le législateur qui est à la botte des bourreaux à gage n'a  donc rien prévu contre lui. Au contraire, il le monte au pinacle, avec le ministre la culture qui  promeut la tauromachie comme patrimoine culturel. Normal, vu que les aficionados nous dirigent dont Sarko et Fillion en 1°.
Du coup, A.Viard ose pleurnicher et se faire passer, lui,l'infâme impitoyable, pour une victime innocente. Quelle posture aussi ridicule que si Eichmann s'était rebellé contre ses justiciers et les avait accusé de méchanceté à son égard! Imposture!
 Vous me direz, comme un animal quelconque, le tortionnaire tauromachique est sensible...mais à sa seule douleur. Ou plutôt il jouit de celle d'autrui. Un sadique minable et anal. Selon la psychanalyse, comme je vous le disais ailleurs: le mal est trou du cul. Ce malade narcissique ne peut imaginer celle des autres car lui seul existe à ses yeux.
Alors, si j'ai bien compris, on a voulu faire brûler sa porte. Ha!
Moi aussi j'ai peur du feu.
Les autres animaux aussi.
On dit que les pauvres scorpions vont jusqu'à se suicider quand on les entoure de feu.
Pauvres bêtes. Un scorpion, soit dit en passant,  est bien  moins dangereux qu'un torero
ou un autre infâme du mundillo : il est intelligent, lui, et ne se défend que si on l'attaque. 
Cet homme ose dire que l'attentat dont sa porte fut victime le ramène aux heures sombres de l'humanité.
Mais non, monsieur Viard, les heures sombres, nous y sommes déjà à cause de gens comme vous, du fait qu'on admet comme normal et légal VOTRE SADISME de POURRIS.
A cause de l'attitude des humains envers les autres vivants...de leur mépris, leur sadisme, tout ce qui fait ce que vous êtes, mais vous, de manière ultra visible.
l'espece humaine s'est fondée sur une illusion: sa non appartenance au monde animal...Or du deni de son animalité est née sa bestialiité. Et sa bêtise. La Bête est un des noms du pire, du diable. L'homme est un ani-mal. Il  est le mal, il est la bête. La protection animale est un anti-mal. la moindre des choses est de défendre un faible attaqué.
Cet individu dangereux et pleurnichard est un agresseur. Il a combien de morts sur sa conscience? Ho! mais "ce ne sont que des animaux", à ses yeux aveuglés par sa jouissance de minables méprisable qui se croit,il est vrai, lui, supérieur... c'est la megalo humaine.    
Adorno disait: "Auschwitz commence quand passant devant un abattoir, on dit: ce ne sont que des bêtes."
Attendez! Viard compare le danger des arènes qui peuvent selon lui(mais on ne peut jurer de rien et là, ce ne sont que des coupables qui y vont, à part les marmots qu'ils amènent de force) être un jour attaquées par des justiciers au massacre de nazi d'Oslo!!!!!!!!!
Or, à Oslo, le  dingue nazi qui se croit supérieur car blond aux yeux bleus, a atteint des innocents. Des gens réunis eux aussi, certes, comme sur les dé- gradins des arènes. Mais comme dans l'arène pour faire du mal, non.   Réunis au cntraire  pour le bien car pour y parler tolérance et respect. Rien à voir avec les supplices imposés à de pauvres bovins par des abrutis des  arènes!
Une arène est un lieu aussi peu  respectable qu'un abattoir sauf que c'est pire car, au lieu de viser un minimum de souffrance, on y vise le maximum de douleurs...tant physiques que morales.
Les gens qui se repaissent de ça sont des êtres méprisables et  je leur souhaite le plus intelligent qu'on puisse : soit qu'ils arrivent ENFIN par la capacité de l'humain réellement humain à s'identifier, à se mettre à la place des martyrs, soit qu'ils subissent de la part de leurs amis  spécialistes en monstruosités impitoyables les mêmes blessures raffinées donc la même souffrance qu'ils imposent à des êtres sensibles pauvres taches! Messieurs les sadiques, prenez enfin un miroir. Vous voyez, le pouvoir vous protège, mais vous excitez du coup la haine désespérée. Quoiqu'il vous arrive de négatif me rend aussi indifférente que vous l'êtes à l'égard des faibles innocents, eux. Et encore, je n'en jouis même pas...vous êtes pour moi la boue de vos pulsions...des riens du tout, des immondes, des aussi nocifs que le tueur d'Oslo. Votre place n'est pas en hosto psy car on ne peut rien contre la perversion...mais en taule à vie. OUI.
Le seul pb est de vous subir pleurnichant sur votre sort croyant que les justiciers sont des méchants...C'est aussi pour ça que je suis non violente. Mais j'ai des remords car je transgresse la loi qui impose l'assistance à personne en danger.
Ces personnes-là, ces pauvres petits qui arrachent chez moi des larmes :
http://stop-animals-genocid.bleublog.lematin.ch/media/02/00/709009995.2.jpg
Mais d'abord regardez  bien les vraies victimes. Allez voir Alinea 3 et pleurez sur les reellement suppliciés par les Viard et consort, pas sur l'infect qui a écrit ce qui suit.
Voilà le texte absurde et comme dab   avec les taurins,   grandiloquent, du coupable Viard se donnant comme... victime:


 
AUTODAFÉ
 
Il y a bien sûr quelque chose de doublement symbolique dans cette condamnation au bûcher qui m'était promise, ainsi qu'à ma famille, et cette symbolique nous raméne vers les heures les plus sombres de l'humanité.
 
L'autodafé (du portugais « acto da fé », traduction du latin « actus fidei » — « acte de foi »), est la cérémonie de pénitence publique célébrée par l'Inquisition espagnole ou portugaise, pendant laquelle celle-ci proclamait ses jugements. Dans le langage populaire, ce terme est devenu synonyme d'une exécution par le feu d'hérétiques, mais aussi la destruction publique de livres ou de manuscrits par le feu.
 
Au XXIème siècle, cette pratique existe donc encore, puisque au nom d'une idéologie que je combat, des mains anonymes sont venues de nuit allumer à ma porte un brasier qui, si nous avions tardé quelques minutes de plus à le découvrir, aurait emporté ma maison et peut-être ma famille. Car tout doute est exclu : c'est bien d'un acte criminel ciblé dont il s'agit, lequel a été minutieusement préparé et exécuté.
 
Vous dire que j'ai été surpris serait mentir. Depuis des années ce type d'actes s'est multiplié : coups de feu contre les demeures de Simon Casas et Robert Margé à Nîmes et Béziers, incendie similaire de l'appartement de Guy Tangui à Toulouse, incendie des voitures de l'ancien maire de Fenouillet... Pour ma part, je reçois depuis longtemps des menaces de la part des milieux animalistes - je n'ai pas l'exclusivité de leur haine - et depuis des années je savais qu'un jour ou l'autre un tel acte serait perpétré à mon encontre. Aurais-je dù renoncer à m'engager ? Aurais-je dù me taire ? Aurais-je dù cesser de dénoncer la montée d'un intégrisme sectaire qui n'hésite plus à passer à l'acte ? Je ne l'ai jamais envisagé.
 
Au contraire, j'ai dénoncé chaque fois que cela me parut nécessaire les dérives verbales d'associations anti taurines dont le discours haineux, les mensonges, et les appels à la violence, font porter à leurs auteurs une indiscutable responsabilité morale dans ce qui vient de se produire : on ne véhicule pas impunément de tels messages, sans qu'un jour ou l'autre un détraqué ne se sente investi d'une mission sacrée et ne s'en prenne à la cible qu'on lui propose. Mon nom, mon adresse, ainsi que ceux d'autres responsables taurins, figurent depuis longtemps sur une liste des personnes auquelles il faut "nuire par tous les moyens".
 
Et lorsque l'on est un élu de la République, ou une personnalité en vue, et que l'on cautionne ce même discours en apposant son nom au bas d'une pétition d'abolition, on porte aussi la responsabilité morale de le crédibiliser. J'ose espérer, par exemple, que Simone Veil mettra autant de vigueur à dénoncer cet attentat terroriste qu'elle en a mis à condamner notre culture. Et j'ose espérer que mesdames la députés Marland Militello et le sénateur Povinelli qui soutenaient, écharpe tricolore en bandoulière, la manifestation anti taurine tenue le 23 mai devant le ministère de la culture, et au cours de laquelle mon nom fut jeté en pâture aux associations qui l'organisaient, se poseront la question de savoir s'ils n'ont pas été instrumentalisés pour offrir une vitrine respectable à un mouvement odieux.
 
J'ose espérer aussi que les "aficionados" qui n'ont de cesse d'enrichir les arguments des anti taurins par les attaques viles qu'ils portent depuis des mois à mon encontre - point besoin de les nommer chacun les connaît - en entretenant avec eux une correpondance si ignoble que les enquêteurs les ont classés dans le même panier qu'eux, s'interrogeront aussi sur leur part de responsabilité, pas au regard de ce qui m'est arrivé, mais au regard du monde de l'aficion dans son ensemble.
 
J'ose espérer enfin que les sceptiques de ce même monde taurin auront compris une fois pour toutes où se situe le danger, et qu'ils auront à coeur de rejoindre ceux qui, au sein de l'Observatoire, travaillent depuis trois ans déjà à les en préserver malgré eux.
 
En ce qui me concerne, extrêment sensible aux très nombreux messages de soutien reçus, ma détermination est intacte : contre le terrorisme intellectuel et l'obscurantisme, la seule attitude qui vaille est de le regarder dans les yeux, de lui faire face et de répondre à la violence comme nous l'avons toujours fait, en revendiquant les valeurs humanistes auxquels nous adhérons et dont la tauromachie est peut-être l'ultime refuge en ce monde.
 
S'il faut trouver une explication contextuelle à ce geste, c'est vers l'inscription de la tauromachie au patrimoine culturel français qu'il faut bien sûr se tourner. Depuis avril les associations anti taurines sont aux abois car l'inscription a inversé le rapport de force : avant, ils nous présentaient comme des marginaux aux pratiques indignes, depuis, nous sommes le patrimoine et ils sont les barbares. Les medias ne s'y sont pas trompés, qui ne leur accordent plus la même importance et ne véhiculent plus avec complaisance leurs arguments. Contre ce qu'ils considèrent être de l'ostracisme à leur encontre, ils ont choisi l'escalade et la radicalisation : le ministre de la culture fait l'objet d'une véritable traque partout où il se rend, de hauts fonctionnaires ont fait l'objet de menaces graves, et enfin cet attentat.
 
Voici deux ans déjà, quand avait été publié l'immonde pamphlet "Corrida Basta", j'avais averti les pouvoirs publics : on ne peut impunément inciter à la haine en écrivant "sortons nos kalachnikovs et tirons sur la racaille confessée qui se rend aux arènes". Un jour ou l'autre, si rien n'est fait pour endiguer ces mouvements sectaires dont les manifestations qui ont lieu durant nos ferias ne sont que la vitrine folklorique, c'est à un "Oslo" que nous assisterons devant une arène.
 
Comptez sur moi, en tant qu'auteur, et sur tous ceux qui m'entourent au sein de l'Observatoire, pour faire barrage à ces idées nauséabondes qui mènent le monde au chaos, au nom desquelles la vie de l'homme n'est rien à côté de celle de l'animal, et comptez sur moi pour placer devant leurs responsabilités les porteurs d'opinions, quels qu'ils soient, qui en amplifient l'écho.
 

 

 

Voir les commentaires

Un incendie chez les Viard.Et en plus, l'ancien torero aficionado nous joue les victimes!

27 Juillet 2011, 05:29am

Publié par Jo Benchetrit


L'oeuvre noire des amis de Viard est rouge de sang...Mais eux ne sont pas rouge de honte. Ils se pavanent dans des postures ringardes , machistes,  ridicules et de défi ignoble face à leurs martyrs :
http://stop-animals-genocid.bleublog.lematin.ch/media/02/00/709009995.2.jpg
André Viard ose se mettre sur le même plan que ses victimes animales en en appelant à ceux qui s'opposent à la torture des corridas, Veil, Povinelli, pour s'indigner contre ceux qui l'auraient, son altesse Lui-d'aime, attaqué! L'art des tarémaniaques? Savoir mélanger les torchons et les serviettes. C'est ça, le renversement des valeurs. Avec le mundillo, on marche sur la tête. C'est Alice au pays des Merveilles à toute heure.
Adorno: "Auschwitz commence quand passant devant un abattoir, on dit: ce ne sont que des bêtes."
Je rajoute que  comme ce Viard le fait, nommer intégrisme la seule position morale qui tienne, celle de protéger les êtres kidnappés, attaqués alors qu'innocents est une perversion du langage dont le pervers aficionado et torero Viard ne se prive pas. Lisez son texte à vomir plus bas.
http://stop-animals-genocid.bleublog.lematin.ch/media/02/00/709009995.2.jpg

Voyez bien la nuque tailladée par le picador pour proteger les autres agresseurs  dits toreros de ses attaques...la plaie enorme près de l'oreille..lâcheté! comment regarder ça calmement, sans hurler de  douleur et de révolte?Pas de pitié de la part des pervers du mundillo? Pas de pitié pour eux. MAIS contre ces ignobles dégueulasses répugnants...nous demandons des SANCTIONS. Messieurs les députés et  sénateurs, AU SECOURS! Abolissez ce passe- droit mafieux qu'est l'alinéa 7! Votez pour les propositions de loi de MME Gaillard et  M.M. Millitello.
 Monsieur Viard prétend avoir essuyé une tentative d'incendie. Admettons que ce soit vrai. (Je n'ai aucune confiance dans ce genre de type) Alors, je dis aux possibles justiciers: Attention, lorsqu'un fou sadique qui a l'appui du pouvoir est attaqué il hurle autant que ses  victimes...sauf qu'il ne masque pas ses trémolos par une musique folklorique.

http://3.bp.blogspot.com/_huHJXBx4Vx8/SdH4E8jEnEI/AAAAAAAACAM/ctQUsZ1HZDA/s320/powell.gifPour les taurins, il n'y a qu'un maître, un dieu:Thanatos.

 

   l'AFP dit :"cette activité, jugée cruelle par les anti-taurins et défenseurs des animaux" 

Pas par eux seulement mais par la loi 521-1 du code penal dont l’Alinea 7 est scélérat car il permet ce que la loi 521-1 du code penal interdit en tant que sévices graves.
Alors, si j'ai bien compris, on a voulu faire brûler sa porte. 
On dit que les pauvres scorpions vont jusqu'à se suicider quand on les entoure de feu.
Pauvres bêtes. Un scorpion, soit dit en passant,  est bien  moins dangereux qu'un torero
ou un autre infâme du mundillo : il est intelligent, lui, et ne se défend que si on l'attaque. 
Cet homme ose dire que l'attentat dont sa porte fut victime le ramène aux heures sombres de l'humanité.
Mais non, monsieur Viard, les heures sombres, nous y sommes déjà à cause de gens comme vous, du fait qu'on admet comme normal et légal VOTRE SADISME de POURRIS.
A cause de l'attitude GENERALE des humains envers les autres vivants...de leur mépris, de leur sadisme, de tout ce qui fait ce que vous êtes, mais vous, de manière ultra visible.
L'espece humaine s'est fondée sur une illusion: sa non appartenance au monde animal sa convction delirante d'être d'une autre essence...Or du deni de son animalité est née sa bestialité. Et sa bêtise. La Bête est un des noms du pire, du diable. L'homme est un ani-mal. Il  est le mal, il est la Bête et il est bête, lui qui tue ce qui lui est vital: la nature. La protection animale est un anti-mal.
La moindre des choses est de défendre un faible attaqué.
Il se peut que les ennemis de Viard soit du milieu taurin ou que l'attentat  soit  autre...Mais faisons comme si c'était fait par un anti-corrida comme il le dit. Si c'est le cas, d'abord, je suis claire et condamne ce genre de choses. En effet, le feu peut tuer et en prime tuer des êtres innocents de toutes ces turpitudes: enfants, animaux, passants... 

Ça pourrait donc arriver parce que le législateur qui est à la botte des bourreaux à gage n'a  de ce fait rien prévu contre la plupart des delinquants dont les victimes sont animales. Cela tient à un grand narcissisme appelé humanisme. mais est-ce de l'humanisme au sens de promotion des valeurs dites  humaines? Je ne le crois pas du tout. Bien au contraire.Les tortures, l'absence de compassion, ce n'est pas ça l'humanité comme vertu.. Au contraire, il le monte au pinacle, avec le ministre de la culture qui  promeut la tauromachie comme patrimoine culturel. Normal, vu que les aficionados nous dirigent dont Sarko et Fillion en 1°.
Du coup, A.Viard ose pleurnicher et se faire passer, lui,l'infâme impitoyable, pour une victime innocente. Quelle posture aussi ridicule que si Eichmann s'était rebellé contre ses justiciers et les avait accusé de méchanceté à son égard! Imposture!
 Vous me direz, comme un animal quelconque, le tortionnaire tauromachique est sensible...mais à sa seule douleur. Ou plutôt il jouit de celle d'autrui. Un sadique minable et anal. Selon la psychanalyse, comme je vous le disais ailleurs: le mal est trou du cul et lamentable. Le malade narcissique ne peut imaginer la subjectivité des autres car lui seul existe à ses yeux.

Cet individu dangereux et pleurnichard est un agresseur. Il a combien de morts sur sa conscience? Ho! mais "ce ne sont que des animaux", à ses yeux aveuglés par sa jouissance de minables méprisable qui se croit,il est vrai, lui, supérieur... C'est la megalo humaine.    
Adorno disait: "Auschwitz commence quand passant devant un abattoir, on dit: ce ne sont que des bêtes."
Attendez! Viard compare le danger des arènes qui peuvent selon lui(mais on ne peut jurer de rien et là, ce ne sont que des coupables qui y vont, à part les marmots qu'ils amènent de force) être un jour attaquées par des justiciers au massacre de nazi d'Oslo!!!!!!!!!
Or, à Oslo, le  dingue nazi qui se croit supérieur car blond aux yeux bleus, a atteint des innocents. Des gens réunis eux aussi, certes, comme sur les dé- gradins des arènes. Mais comme dans l'arène pour faire du mal, non.   Réunis au contraire  pour le bien car pour y parler tolérance et respect. Rien à voir avec les supplices imposés à de pauvres bovins par des abrutis des  arènes!
Une arène est un lieu aussi peu  respectable  et même pire qu'un abattoir, car, au lieu de viser un minimum de souffrance, on y vise le maximum de douleurs...tant physiques que morales.
Les gens qui se repaissent de ça sont des êtres méprisables et  je leur souhaite le plus intelligent qu'on puisse : soit qu'ils arrivent ENFIN par la capacité de l'humain réellement humain à s'identifier, à se mettre à la place des martyrs, soit qu'ils subissent de la part de leurs amis  spécialistes en monstruosités impitoyables les mêmes blessures raffinées donc la même souffrance qu'ils imposent à des êtres sensibles pauvres taches! Messieurs les sadiques, prenez enfin un miroir. Vous voyez, le pouvoir vous protège, mais vous excitez du coup la haine désespérée. Quoiqu'il vous arrive de négatif me rend aussi indifférente que vous l'êtes à l'égard des faibles innocents, eux. Et encore, je n'en jouis même pas...vous êtes pour moi la boue de vos pulsions...des riens du tout, des immondes, des aussi nocifs que le tueur d'Oslo. Votre place n'est pas en hosto psy car on ne peut rien contre la perversion...mais en taule à vie. OUI.
Le seul pb est de vous subir pleurnichant sur votre sort croyant que les justiciers sont des méchants...C'est aussi pour ça que je suis non violente. Mais j'ai des remords car je transgresse la loi qui impose l'assistance à personne en danger.
Ces personnes-là, ces pauvres petits qui arrachent chez moi des larmes :
http://lunanavis.blogspirit.com/media/00/00/1094517453.JPG
Pour vous faire un idée de ce qui fonde mon discours colereux   envers Viard et ses semblables en barbarie, moi qui ne supporte aucune violence, regardez  bien les vraies victimes dont il se repait!  Allez voir Alinea 3 et pleurez sur les réellement suppliciés par les Viard et consort et en toute impunité  avec en prime des articles laudatifs dans Paris Match...et autres comme Libé. Où est le scandale? Où est l'intégrisme? Qui sont les agresseurs?
Qu'est notre société pour supporter ça?
   
Voilà le texte absurde et comme dab   avec les taurins,   grandiloquent, de ce petit monsieur,  Viard, l'anti IVG, donc bien macho-facho, et se donnant comme... victime!!!!!!!


 
"AUTODAFÉ
 
Il y a bien sûr quelque chose de doublement symbolique dans cette condamnation au bûcher qui m'était promise, ainsi qu'à ma famille, et cette symbolique nous raméne vers les heures les plus sombres de l'humanité.
 
L'autodafé (du portugais « acto da fé », traduction du latin « actus fidei » — « acte de foi »), est la cérémonie de pénitence publique célébrée par l'Inquisition espagnole ou portugaise, pendant laquelle celle-ci proclamait ses jugements. Dans le langage populaire, ce terme est devenu synonyme d'une exécution par le feu d'hérétiques, mais aussi la destruction publique de livres ou de manuscrits par le feu.
 
Au XXIème siècle, cette pratique existe donc encore, puisque au nom d'une idéologie que je combat, des mains anonymes sont venues de nuit allumer à ma porte un brasier qui, si nous avions tardé quelques minutes de plus à le découvrir, aurait emporté ma maison et peut-être ma famille. Car tout doute est exclu : c'est bien d'un acte criminel ciblé dont il s'agit, lequel a été minutieusement préparé et exécuté.
 
Vous dire que j'ai été surpris serait mentir. Depuis des années ce type d'actes s'est multiplié : coups de feu contre les demeures de Simon Casas et Robert Margé à Nîmes et Béziers, incendie similaire de l'appartement de Guy Tangui à Toulouse, incendie des voitures de l'ancien maire de Fenouillet... Pour ma part, je reçois depuis longtemps des menaces de la part des milieux animalistes - je n'ai pas l'exclusivité de leur haine - et depuis des années je savais qu'un jour ou l'autre un tel acte serait perpétré à mon encontre. Aurais-je dù renoncer à m'engager ? Aurais-je dù me taire ? Aurais-je dù cesser de dénoncer la montée d'un intégrisme sectaire qui n'hésite plus à passer à l'acte ? Je ne l'ai jamais envisagé.
 
Au contraire, j'ai dénoncé chaque fois que cela me parut nécessaire les dérives verbales d'associations anti taurines dont le discours haineux, les mensonges, et les appels à la violence, font porter à leurs auteurs une indiscutable responsabilité morale dans ce qui vient de se produire : on ne véhicule pas impunément de tels messages, sans qu'un jour ou l'autre un détraqué ne se sente investi d'une mission sacrée et ne s'en prenne à la cible qu'on lui propose. Mon nom, mon adresse, ainsi que ceux d'autres responsables taurins, figurent depuis longtemps sur une liste des personnes auquelles il faut "nuire par tous les moyens".
 
Et lorsque l'on est un élu de la République, ou une personnalité en vue, et que l'on cautionne ce même discours en apposant son nom au bas d'une pétition d'abolition, on porte aussi la responsabilité morale de le crédibiliser. J'ose espérer, par exemple, que Simone Veil mettra autant de vigueur à dénoncer cet attentat terroriste qu'elle en a mis à condamner notre culture. Et j'ose espérer que mesdames la députés Marland Militello et le sénateur Povinelli qui soutenaient, écharpe tricolore en bandoulière, la manifestation anti taurine tenue le 23 mai devant le ministère de la culture, et au cours de laquelle mon nom fut jeté en pâture aux associations qui l'organisaient, se poseront la question de savoir s'ils n'ont pas été instrumentalisés pour offrir une vitrine respectable à un mouvement odieux.
 
J'ose espérer aussi que les "aficionados" qui n'ont de cesse d'enrichir les arguments des anti taurins par les attaques viles qu'ils portent depuis des mois à mon encontre - point besoin de les nommer chacun les connaît - en entretenant avec eux une correpondance si ignoble que les enquêteurs les ont classés dans le même panier qu'eux, s'interrogeront aussi sur leur part de responsabilité, pas au regard de ce qui m'est arrivé, mais au regard du monde de l'aficion dans son ensemble.
 
J'ose espérer enfin que les sceptiques de ce même monde taurin auront compris une fois pour toutes où se situe le danger, et qu'ils auront à coeur de rejoindre ceux qui, au sein de l'Observatoire, travaillent depuis trois ans déjà à les en préserver malgré eux.
 
En ce qui me concerne, extrêment sensible aux très nombreux messages de soutien reçus, ma détermination est intacte : contre le terrorisme intellectuel et l'obscurantisme, la seule attitude qui vaille est de le regarder dans les yeux, de lui faire face et de répondre à la violence comme nous l'avons toujours fait, en revendiquant les valeurs humanistes auxquels nous adhérons et dont la tauromachie est peut-être l'ultime refuge en ce monde.
 
S'il faut trouver une explication contextuelle à ce geste, c'est vers l'inscription de la tauromachie au patrimoine culturel français qu'il faut bien sûr se tourner. Depuis avril les associations anti taurines sont aux abois car l'inscription a inversé le rapport de force : avant, ils nous présentaient comme des marginaux aux pratiques indignes, depuis, nous sommes le patrimoine et ils sont les barbares. Les medias ne s'y sont pas trompés, qui ne leur accordent plus la même importance et ne véhiculent plus avec complaisance leurs arguments. Contre ce qu'ils considèrent être de l'ostracisme à leur encontre, ils ont choisi l'escalade et la radicalisation : le ministre de la culture fait l'objet d'une véritable traque partout où il se rend, de hauts fonctionnaires ont fait l'objet de menaces graves, et enfin cet attentat.
 
Voici deux ans déjà, quand avait été publié l'immonde pamphlet "Corrida Basta", j'avais averti les pouvoirs publics : on ne peut impunément inciter à la haine en écrivant "sortons nos kalachnikovs et tirons sur la racaille confessée qui se rend aux arènes". Un jour ou l'autre, si rien n'est fait pour endiguer ces mouvements sectaires dont les manifestations qui ont lieu durant nos ferias ne sont que la vitrine folklorique, c'est à un "Oslo" que nous assisterons devant une arène.
 
Comptez sur moi, en tant qu'auteur, et sur tous ceux qui m'entourent au sein de l'Observatoire, pour faire barrage à ces idées nauséabondes qui mènent le monde au chaos, au nom desquelles la vie de l'homme n'est rien à côté de celle de l'animal, et comptez sur moi pour placer devant leurs responsabilités les porteurs d'opinions, quels qu'ils soient, qui en amplifient l'écho.
       André Viard"

 

__._,_.___

Voir les commentaires

Le regard pervers de Podalydès sur la corrida: orgueil dans la morbidité du voyeur sadique! Ces gens-là sont vraiment fous.

17 Juillet 2011, 12:21pm

Publié par Jo Benchetrit

 http://estb.msn.com/i/6F/16D5A2290FB7B84C9B65A79AD0D.jpg

Qu'est-ce qu'un jouisseur de la souffrance d'autrui? Mais que sont ces voyeurs qui s'aiment tant dans leurs têtes?La delectation dans la cruauté....des êtres méchants, sans compassion, infects et fiers de l'être: des aficionados...ces etranges semblables que je ne peux reconnaitre comme tels; Pour moi, ce sont des OVNIS: Ordures Violentes Non Imaginables.

 

Fous effrayant?

Pervers? Jugez en . Lisez celui ci.


Un extrait  du livre 
"La Peur Matamore" de Podalydès:

"[...] Alors revient au galop le taureau en furie, baisse la tête, plonge sa corne dans le cou dénudé, offert du cheval. Énorme trou, jet de sang. Œil fou du cheval. Hennissement aigu. Le taureau y retourne. Masse noire fouillant la masse brune. On tire sur sa queue. Cris dans l’arène.
On parvient à sortir le taureau de là, qui réclame sa part, veut finir sa besogne, voir son adversaire bien mort. On coupe la giclée de sang avec une serviette, qui devient rose puis toute rouge. On la fourre toute rouge en pelotonnée dans la blessure qui l’engloutit. Une autre serviette, pareille.
C’est épuisant à voir ; morbidité passionnée ; mon visage de bout en bout est plissé comme celui de ma mère quand elle découpait la viande au couteau électrique.
Sentiments violents, bizarres, exaltés. Je n’ai aucune fierté à voir ça, mais je me sens poindre une frénésie d’orgueil, comme si on m’attaquait injustement, et que je devais me défendre contre tous."

La suite, c'est sur le site du CRAC : http://www.anticorrida.com/actualites/podalydes-la-honte

"comme si on m’attaquait injustement, et que je devais me défendre contre tous."


Va croire qu'il est victime, lui, le bourreau! Je rêve!

  Où va t il chercher cela? dans la reconnaissance des imbeciles comme notre sinistre de l'inculture ? ne trouvez vous pas comme moi qu'il  ne faudrait pas les employer?  L'immundillo devrait se balader comme les lépreux du passé avec une clochette car ils semblent des gens comme toi et moi et sont des sadiques dangereux. Quoiqu'il a un regard inquisiteur, fixe et très FROID, Denis Podalyles.Faudra voir s'ils ont tous cette revelation dans le regard.

 


Voir les commentaires

Le directeur du patrimoine culturel immatériel Bélaval est un...aficionado! SCANDALEUX.

26 Juin 2011, 14:33pm

Publié par Jo Benchetrit

 
Pas eu envie de lire toute cette tartine de suffisance absurde.

je vous remettrai pas la photo de ce mec trop berk.
Serait ce necessaire? j'ai lu juste assez pour voir qu'il parle de la corrida comme d'une fête mâtinée de philosophique, de tragique etc.  Les aficionados se la pètent 
vraiment
autant quand ils voient des massacres?
Il n' y a pas que chez nous qu'il y a des delirants, en tous cas.

article signé Philippe Bélaval

 

Or c'est lui qui a decidé de mettre la tauromachie au patrimoine immateriel de  la France, sous la poussée de son pote André Viard. MERCI LA NEUTRALITÉ!!! La france est-elle  une pute qui se vend au plus offrant, là,  à la mafia de la corrida?

Le regime de la France n'est donc plus une democratie, mais une tyrannie. Du moins avec les animaux et leurs defenseurs.
COLERE!
  

 

 

Voir les commentaires

Hulot et la corrida.

19 Juin 2011, 19:48pm

Publié par Jo Benchetrit

http://www.2012hulot.fr/dernieres-news/nicolas-hulot-reitere-son-opposition-a-la-corrida

 

« J’ai signé le manifeste du CRAC Europe [Comité Radicalement Anti Corrida pour la protection de l’enfance] pour l’abolition de la corrida. Je suis également membre du comité d’honneur de l’Alliance anticorrida et de celui de la Fédération des luttes pour l'abolition des corridas (FLAC). Je soutiens la proposition de loi visant à punir, sans exception, les sévices graves envers les animaux domestiques, apprivoisés, ou tenus en captivité, qui a été proposée à la cosignature des sénateurs le 5 mai 2011 par Roland Povinelli, sénateur-maire d’Allauch (Bouches-du-Rhône). Dans cet esprit, je demande au ministre de la Culture, Frédéric Mitterrand, le retrait immédiat du classement  de la corrida sur la liste du patrimoine culturel immatériel français."


Voir les commentaires

Alinea 3 / anti-corrida - partie 1 par Semprun est mort. Viva la muerte d'un aficionado! 2 videos d'alinea 3 de jerome lescure

11 Juin 2011, 11:33am

Publié par Jo Benchetrit


Merci à Jerome Lescure, l'auteur de ce film courageux car fait par des gens sensibles, mais  irregardable.
moi je ne peux pas.

Pleurer Jorge Semprun, un facho (oui, un aficionado est un facho, qu'il le sache ou pas, que vous le croyez ou pas!) jouissant qu'on impose des atrocités à des innocents? NON. Jamais et ce,  quelle que soit la réputation de l'homme par ailleurs.Je ne pleure pas Celine, je ne verserai pas une larme pour Semprun... Il est mort trop vieux . La saloperie conserve.

Jorge Semprun assistait régulièrement  à des corridas à Nimes où il avait l'habitude de prendre place sous la présidence.  Mon amour et ma peine vont à  ces pauvres martyrs de la connerie humaine.
Semprun,  avec tes semblables, si l'enfer existe pour les salauds, amuse-toi bien là bas.

 

 

Voir les commentaires

Un incertain Jean-Baptiste Maudet à l'origine du classement de la corrida au patrimoine culturel.j'ai été bannie de la république des Pyrénées!

9 Juin 2011, 13:24pm

Publié par Jo Benchetrit

http://www.larepubliquedespyrenees.fr/upload/images/articles/440x290_1719453.jpgCe lamentable petit monsieur nommé Jean-Baptiste Maudet, géographe qui sourit béatement aux anges du ciel en leur disant sans doute: allez vous faire foutre! a influencé F.Mitterrand pour obtenir que la corrida entre au patrimoine culturel de la France! Une belle puissance pour les impuissants d'aficionados.

Et pourtant, plus je le regarde, plus je me dis que ce mec à une  tête  à claque. Il  a dû souffrir en classe  de sarcasmes et  il se venge sur les animaux. De plus, ce qu'il dit est absolument infondé, vraiment, pathétique et stupide.

Il dit des énormités  du genre:

"Je ne vois   aucune raison éthique pour dire que la tauromachie est condamnable ».

« En fait, la vraie question est de savoir si on assume les violences faites aux animaux », continue Jean-Baptiste Maudet. « C'est cela que montre et assume la corrida. »

 

Une perle etonnante, aveu d' attirance homosexuelle, sans doute par l'intervieweur:

 "Le ton est posé, chaque mot à sa place et la barbe naissante du jeune chercheur ne frémit même pas."

La modératrice de la république des pyrenées est une triste  aficionada qui ne veut pas appeler un chat un chat, assez lâche comme tout aficionado.. Je pense que mes commentaires censurés sont sur Face Book.

Mais de peur que je lui dise ses vérités, elle m'a bannie; Quel courage, ces aficionados! le courage de vérifier leur puissance en criminel en réunion, ça oui. Courage de ne pas savoir ce qu'ils sont, en bons pervers,  ça aussi.
Bon, je vais pas me mettre en colère pour si peu, hein! le fascisme ne passera pas; il est déjà passé. 

Je ne mets pas la photo de ce gluant sur mon blog, j'y ai dejà Hitler. Si vous avez envie de voir sa tete de faux-cul triomphant, allez le lire là:

Corrida : «la violence assumée»

Voir les commentaires

<< < 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 30 > >>