Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Psychanalyse et animaux.

Articles avec #corridas

Barbare corrida et menteurs afiocs: ils inventent que la torture fait pas mal aux taureaux. Que dit la science?

5 Mars 2016, 14:52pm

Publié par Jo Benchetrit


Je lis ici que les endorphines ne suffisent pas à anesthésier, mais qu’au contraire , elles sont l’indice d’un grand stress et d’une horrible souffrance tant morale que physique! Pardonnez moi si je vous fais mal, lecteur afioc. Vous qui êtes si sensible, à coup sûr, après ce qui suit, vous allez renoncer à votre délicat hobby !
Désolée pour Wolff, le prof de normal sup, qui va devoir revoir sa copie anti-oeil de Caïn, ou, au moins le titre.
Je lui suggère: "Le père Déni lave plus blanc votre conscience".

Sur les effets des bêta-endorphines.
Reponses aux divagations de Juan Carlos Illera qui affirme qu’un torturé éprouve du plaisir(peut etre est il maso?).


Coup de grâce et mort


Coup de grâce porté au taureau par un peón, avec la puntilla.
Lors de son intervention devant le parlement de Catalogne, José Enrique Zaldívar a également affirmé que9 la puntilla utilisée pour achever le taureau ne provoquerait pas une mort instantanée, mais une mort par asphyxie, par la paralysie des mouvements respiratoires entraînant une hypoxie encéphalique. Selon le taxidermiste des arènes de Las Ventas de Madrid, 60 % des taureaux sur lesquels il a travaillé présentent des fissures ou fractures du crâne. Le document présenté précise « qu'un célèbre critique taurin s’est référé à cette blessure comme au « crime de l’étrier du picador »9 ».

Études sur le degré de souffrance effectif

Articles détaillés : Endorphine et Bêta-endorphine.
José Enrique Zaldívar conteste formellement, comme il l'a déclaré devant le parlement de Catalogne, que, sur des bases médicales, on puisse affirmer (comme l'a déclaré son confrère Juan Carlos Illera) que « grâce à la libération importante d’opiacés endogènes – bêta-endorphine et métenképhaline –, la douleur et le plaisir s’équilibrent », et que donc le taureau ne souffre pas. Il souligne même que, selon certaines études, les endorphines libérées en état de stress n’ont pas de pouvoir analgésique (Harbach et al, 2007)24.

(...)
Sur les secrétions hormonales et le niveau de stress

De son côté, José Enrique Zaldívar a publié un « rapport technique vétérinaire » sur la question, aboutissant à une conviction inverse à la théorie soutenue par Juan Carlos Illera28. Outre le fait qu'il est difficile de comparer la réponse hormonale du taureau à celle de l'homme faute de disposer d'une population humaine ayant subi les mêmes agressions physiques que les taureaux29, José Enrique Zaldívar, s'appuyant sur des mesures hormonales faites sur diverses populations de taureaux de combat, souligne que les taureaux ayant été amenés jusqu'à l'arène sans avoir à combattre présentent des taux d’ACTH et de cortisol très supérieurs à ceux des taureaux ayant combattu30 (ACTH et cortisol étant les hormones impliquées dans la réponse de tout organisme au stress30). Il voit dans cette constatation contraire à la logique le résultat des lésions nerveuses extrêmement importantes causées par les piques et les banderilles, qui privent le taureau d'une réponse hormonale normale, exactement de la même façon que le taux de cortisol de personnes accidentées ayant subi d'importantes lésions de la moelle épinière est extrêmement faible, voire nul, malgré leur stress effectif considérable, simplement parce que leur capacité de réponse hormonale a été détruite par les lésions29

José Enrique Zaldívar nie d'autre part catégoriquement que l'élévation de la quantité de bêta-endorphines dans le sang diminue nécessairement la douleur : en effet, lors d'études séquentiellesN 4 sur les accouchements, les femmes ayant déclaré avoir le plus souffert sont celles qui présentaient le taux de bêta-endorphines le plus élevé31.

Le taux de bêta-endorphines très élevé du taureau prouve donc simplement le niveau également très élevé des agressions physiques et psychologiques qu'il a subies, et non le fait qu'il ne souffre pas32.

Des vétérinaires américains regroupés au sein de l'association Humane Society Veterinary Medical Association (HSVMA) se sont aussi adressés au parlement de Catalogne, pour contester également les travaux de Juan Carlos Illera33.

Enfin, Georges Chapouthier, directeur de recherche au CNRS, a qualifié d'« absurde » l'idée selon laquelle la libération d'endorphines signifierait que le taureau ne souffre pas, alors que les études montrent au contraire que la production d'endorphines est l'indicateur de la souffrance endurée. Il souligne également que l'étude de Juan Carlos Illera de Portal qu'il met ainsi en cause ne fournit aucune indication de la méthodologie utilisée, et que les références à des publications scientifiques en sont absentes34.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Opposition_%C3%A0_la_corrida

Ne vous privez pas de lire la totalité de cet article très rigoureux, ce qui n’est pas toujours le cas dans la littérature parlant de corridas, particulièrement chez ceux qui la défendent en enterrant leur os.
Reconnaissons que cette façon de (se?) mentir couvre la quasi totalité de ce qui est dit, hors des defenseurs de leurs droits, sur les animaux qui sont martyrisés et meurent bien souvent de l’amour vache des « hommes » ! La corrida n’est que le paradigme de ce que subissent les bêtes. Peu de visages de la barbarie ne suscitent autant d’écrits pour les défendre de la part de supposés « grands » esprits, du moins payés parfois comme tels par nos impôts, de Normal Sup, par exemple.

Voir les commentaires

C'est quoi, la corrida, le toro de la vega et autres puanteurs espagnoles?

18 Septembre 2015, 06:17am

Publié par Jo Benchetrit

Tout d’abord, cette video repond à la question du titre. Regardez et merci de ne lire la suite qu’après. c’est très court, 15 secondes de votre vie.



Vous avez des amis aficionados que vous croyez civilisés. Chacun ses goûts, vous dites.
Ha bon? Le croyez vous vraiment? Si quelqu'un dit que son goût va vers la pédophilie et qu'il la pratique assidument, vous restez parmi ses amis?
Alors, pourquoi marcher s’il s’agit d’autres êtres sensibles? Parce qu'ils ne peuvent pas se défendre? Ha bon, belle morale.
Et la logique, c’est mieux? Parce que les enfants aussi sont trop faibles.
Alors, pourquoi les animaux, on peut les torturer sans risquer vos foudres? Parce que selon vous ce sont des êtres accessoires, mis sur terre pour servir leur majestés hommes, êtres superbes et indispensables?
Ha oui, et en quoi? Savez vous que nous détruisons la planète vivante en ce moment même? La seule espèce à le faire c’est la nôtre.
Et comme nous sommes interdépendants de ce que nous avons trouvés sur cette terre, nous sommes en train de nous suicider avec nos idées à la con.
Ceux qui paient pour que ça existe sont des monstres, et ce , quelque soit leur culture.
Une culture n’empêche pas de faire l'effort de penser par soi-même si ça ne vient pas spontanément.
Si vous les gardez comme amis, c’est que vous êtes bien, au chaud dans leur boue excrémentielle. Vous êtes complice. Donc, pas plus intéressant qu’eux. Et tout aussi condamnable.
On ne peut pas etre ami avec tout le monde. Le seriez vous comme Mitterrand le fut, avec Bousquet?
Ou avec Mengele?
je suppose que non.
Et avec Dieudonné?
Pas plus? Du moins, je l’espère.
Ben vous voyez que vous êtes aptes à choisir de quitter ceux qui, parmi vos amis, ne vous méritent pas.
Il vaut mieux être seul que de se compromettre.

Il faut savoir se défaire des pervers psychopathes sadiques, sinon, ils se sentent encouragés.
Etudiante, j’ai connu un garçon qui me draguait, qui m'a révélé aller voir des corridas. le lai évidemment planté là. Pourtant il avait de quoi plaire à l’étudiante en psycho: beau, psy, gentil,et pas trop con sur d’autres sujets, encore que...
Je l’ai retrouvé 20 ans après. il etait psychanalyste. Il m’a dit: « tu avais raison.la corrida est sadique. J’étais jeune et voulais faire comme certains surréalistes et autres snobinards à la suite. je n'y suis jamais retourné"
J’avoue que j’en ai été contente. Peut etre ne se serait-il jamais rendu compte sans moi de cette ignominie; Idem de la psychanalyste Jane Lafont, niece de Casas, directeur des arenes de Nîmes, très bonne amie jusqu’à ce qu’elle se dévoile afioc.
Le fait de lui avoir ouvert les yeux en la jetant dès que j’ai su qu’elle aimait les corridas lui a permis une prise de conscience douloureuse sur la corrida sur elle, sur sa famille. Elle me l’a dit quand des années après on s'est croisé dans un congrès.

Tout ça pour vous dire que ce n’est pas en vain que l’on parle, même si le fait de parler expose parfois à la mort.
Mort symbolique ou réelle en periode de dictature.
Parler demande du courage;
Mais je comprends les lâches. C’est pas facile d’être rejeté.
Moi aussi ça me deprime d’être victime d’injustes vengeances d’êtres fourbes et minables qui me calomnient, mais mon devoir est de ne jamais me taire et d’oublier ma souffrance quand des souffrances bien pires sont en question.
Qu’ils n’oublient pas que "bien souvent bêtise est sœur de cruauté ", comme le disait Sophocle. Celui qui méprise le Juste est méprisable.

Voir les commentaires

A éviter, Sophie Malakian la veterinaire aficionada. Critique de son "texte" pro-corrida, un sac de perles sans fondement.

11 Septembre 2015, 14:32pm

Publié par Jo Benchetrit

Je dois à la vérité de dire ceci: J'ai eu du mal à lire ce truc ecrit avec le cerveau reptilien, sans aucune honte à defendre la chose tauromachique, ce texte du dr Sophie Malakian qui officie dans l'Oise, (elle signe malakian-verneuil pour son pere, Henri). Ce texte est horrifiant, sa non perception de la souffrance animale est terrifiante. Son ignorance de son propre sadisme, son absence de conscience de sa responsabilité, son incapacité à la moindre compassion,ses interprétations delirantes des pensées du taureau sont consternantes.
Lien pour son texte


Ça se situe à des années-lumière de la réalité, de la souffrance imposée à un être faible, car faible il est, sinon, il ne serait pas supplicié.

Je pense que nous perdons notre temps à essayer de parler à une personne qui ne peut visiblement pas nous entendre. C'est bien triste pour elle, et pour ceux qui ne peuvent pas sortir de leur coquille pour accéder à la réalité de l'autre. La seule question qui vaille, en dehors de celle qui vient du fait qu'on a une loi qui les laisse tranquille pour des raisons etranges...c'est :sont-ils curables?
Le Christ disait:"pardonnez leur ils ne savent pas ce qu'ils font."

C'est comme ça, bien souvent, les humains. Je n'ai pas envie de pardonner quand je vois ce qui se passe dans une arène. Je suis pour la paix entre les hommes et avec les animaux. Pas pour la lutte, la guerre prônée par MMe Malakian- Verneuil dans son blabla afioc.

Nous n'avons qu'une vie assez courte, ma foi. Pourquoi ne pas chercher à laisser sur terre une empreinte de bonté?

Les afiocs se plaignent de ne pas etre compris de nous.
Je plaide coupable; je ne comprends pas qu'on puisse etre un adulte qui va voir des animaux se faire torturer.

Un texte pro-corridas d'une veto, quel paradoxe! Pour ça, elle a besoin d'un certain blabla pour revendiquer sa passion morbide sans perdre ses clients.

Je crains qu’elle ne manque de connaissances en animalité. Mais bon, ellenest peut etre pas archi nulle, même si je l’éviterais parce que j'aime les animaux et surtout je ne veux pas qu'ils souffrent.
On peut, pourtant, très bien savoir opérer un animal humain ou un autre animal sans jamais comprendre ce qu’il ressent, dit, exprime, veut...EST.

D'autre part, en réponse à un article anti-corrida de Michel Onfray, elle revendique de se servir de son cerveau reptilien. (elle n'a aucun mal à le faire,c'est patent) Or, pour ce faire , elle essaie de mettre de la poudre aux yeux sur nos cortex.

Le sien comme les nôtres, par un discours vraiment à côté de la plaque.

Ne soyons pas injuste, ce texte contient des tas de perles et pourrait presque nous amuser si le sujet n’était pas celui un peu lourd de défendre l'abjection humaine. Par exemple:
"les plus grands assassins d'animaux ne seraient-ils pas ceux qui veulent empêcher qu'on les tue ?" A soumettre au Canard enchainé. pour la rubrique "le mur du çon ».


il y a aussi ceci, qui demande une reponse plus argumentée:
"Empêchez le d'exprimer son animalité de prédateur, et vous en ferez un psychopathe qui s'en prendra à ses congénères à la place. » Amusant, selon cette justification, les 80% personnes de non afiocs sont des psychopathes;
En tant que psy, il ne m’est pas difficile d’affirmer que, de même qu’on ne peut être dit non fumeur si on ne fume "que" dans un fumoir, on ne peut être dit non barbare si on n’est barbare qu’avec une seule sorte d’êtres.

D’ailleurs, personne n’aurait l’idée de dire qu’un serial killer qui ne tue qu’une sorte de femmes n’est pas psychopathe.
Si mme Malakian-Verneuil avait la moindre notion de ce qu’est un humain, mais pour cela elle devrait ouvrir son coeur et sa cervelle, observer beaucoup et lire un peu , elle saurait que lorsqu’on commence à prendre son pied à quelque chose, on continue et on en demande toujours plus.
Ainsi, toutes les addictions se placent sous le signe de l’ENCORE. Et jamais sans un immense effort du moi soumis au surmoi, qui se situe plus dans le cortex, sous celui de "stop, ça suffit".
On sait d’ailleurs que les arguments de catharsis ne tiennent pas pour le spectacle de tortures car qu’est ce que la catharsis?
Dans le théâtre antique, des drames loin de la realité courante mais proches de la realité de l’inconscient se donnaient à voir et, par les émotions produites, permettaient une abreaction, une sorte de jouissance, de vidage energetique, le tout sous le signe de la civilisation puisque justement, l'art, le théatre c’est le domaine du SUBLIMÉ, donc du NON REEL. L’actrice jouant MÉDÉE TUANT SES enfants NE TUAiT PAS POUR DE VRAI les enfants acteurs! Le desir humain est monstrueux » disait Castoriadis ». Certes, mais ce desir est inconscient, chez les humains civilisés, ou alors fantasmatiques et du coup, non agis.
La catharsis c’est justement jouir de quelque chose qui est dejà du jeu, du "pour de faux". Jamais du « pour de vrai » . un enfant de 4 ans sait faire la différence .
Mais on devient plus bête en vieillissant, faut croire, comme le disait Dolto. Si on entre dans le "pour de vrai", alors, on est dans la psychopathie et pas dans la catharsis.
C'est la différence avec la perversion. Le pervers, pour jouir, agit son fantasme, passe à l'acte, viole, tue, alors que le névrosé s’en sert, de son fantasme, pour jouir grâce à l’effet de l’image mentale sur le corps.

Rien à voir avec l’afioc ou tout autre psychopathe qui est, à l’opposé dans le cas de figure de la perversion avec passage à l’acte. Et au fond, cet être acéphale et reptilien est un peine-à-jouir . Il lui faut de la chair fraiche par manque d'imaginaire.

C' est la fille d’Henri Verneuil.


Henri Verneuil pseudo de l’armenien Achod Malakian.


 

1)A part son texte  dont se gargarisent les afiocs, où elle en profite pour se faire de la pub, il n'y a rien sur le Net. ("Sophie Malakian est vétérinaire, après ses études à Maisons-Alfort, Elle a vécu pendant 18 ans en Guadeloupe où elle a exercé la médecine et la chirurgie des animaux de compagnie ainsi que des animaux de rente, au sein de sa Clinique. Elle y a également créé un Haras et un centre équestre dans lequel elle a élevé chevaux et poneys, et qui proposait cours, promenades et compétitions.") Pauvres chevaux!

 

2)je crois qu’elle avait pondu son sac de perles  pour l’ONCT en mai 2015= http://www.culturestaurines.com/mort%20du%20taureau%20sophie%20malakian
 dont "ce qui ne m'a pas empêché de garder un grand amour et un grand respect pour la cause animale dont je reste une fervente et sincère défenseur »."
===

une afioc lui a repondu là: http://culturestaurines.com/onfray_aliocha

 

 

Ne pas eviter tous les commentaires du midi libre. lire par exemple Ernestine et celui, très bon, de J. Lequesne.

Voir les commentaires

Danger! pétition anti animaux dans les cirques de 30 millions d'amis. Lire et signer.

12 Septembre 2014, 14:02pm

Publié par Jo Benchetrit

 Danger! pétition anti animaux dans les cirques de 30 millions d'amis. Lire et signer.

Merci de signer après avoir lu.

il faut en finir avec cette chose si regressive qu'est le spectacle avec animaux. La prison à vie, les sévices en douce, pour qq minutes de plaisir pour des enfants rendus idiots par ce genre de show, ça vous tente? Alors, faites le à la place des animaux.

En attendant s'ils s'échappent et vous mordent, tant mieux pour la cause et tant pis pour les abrutis cruels qui vont se délecter de ce genre d'ignominies.

DÉBAT26.08.2014

Accidents : saison noire pour les cirques

Alors que la Fondation se bat depuis de nombreuses années contre la présence d’animaux sauvages dans les cirques et leur exploitation cruelle, un argument de taille vient étayer cette position. Il s’agit du cas récent d’un bébé blessé par un dromadaire dans un cirque en Haute-Savoie. La Fondation 30 Millions d’Amis rappelle que les animaux sauvages n’ont pas à être enfermés leur vie durant pour le plaisir de quelques-uns et déplore cet accident qui aurait pu être évité.

Photo : © Ekaterina Bykova - Fotolia.com

La liste des accidents qui se sont produits ces derniers temps dans les cirques français ne cesse de s’allonger. Après une petite fille griffée par un lion à Ouistreham (14) et qui a dû subir une centaine de points de suture, c’est un nourrisson de 4 mois qui a été blessé à la tête par un dromadaire, à Megève(74). Ces deux accidents se sont produits en juillet et en août 2014 dans les ménageries de deux cirques différents, malgré des grilles et des barrières de sécurité censées assurer la sécurité des visiteurs. Si les deux enfants sont désormais hors de danger, ces événements font écho au tragique fait divers de juillet 2013 - le plus grave de ces dernières années en France - au cours duquel un octogénaire avait trouvé la mort, bousculé par un éléphant de cirque à Lizy-sur-Ourcq (77). « Pour ceux qui ne seraient pas sensibles à la détresse de ces animaux sauvages que l’on enferme leur vie durant, l’argument du danger réel qu’ils représentent incitera peut-être les parents à éloigner des cirques leurs enfants qu’ils exposent avec inconscience » précise Reha Hutin, Présidente de la Fondation 30 Millions d’Amis.

DES ANIMAUX SAUVAGES ET INSTINCTIFS

La France n’est pas le seul pays concerné par ces tristes événements. En Afrique du Sud, un tigre s’est échappé d’un cirque à Johannesburg et a sérieusement blessé un employé de l’établissement (24/8/14). Au Pérou, c’est une institutrice qui a été attaquée, devant ses élèves, par un lion. Le dresseur du cirque l’avait invitée à entrer dans la cage du fauve afin de prouver aux enfants, selon le journal Metronews.fr, « que l’animal n’était pas une menace ». La jeune femme est par miracle hors de danger.

La Fondation 30 Millions d’Amis, qui lutte contre la captivité des animaux sauvages dans les cirques depuis de longues années, rappelle aux visiteurs les dangers que peuvent représenter ces animaux. Malgré la « domestication » dont ils font l’objet - avec des méthodes bien souvent cruelles - et le respect de règles élémentaires de sécurité, ils restent des animaux sauvages et instinctifs. Elevés dans des conditions incompatibles avec les besoins fondamentaux de leur espèce, isolés, enfermés dans des cages exiguës, les lions, tigres, éléphants et autres hippopotames n’ont pas leur place dans ces structures itinérantes.

30millionsdamis.fr a mis en ligne une pétition en faveur de l'interdiction progressive des animaux sauvages dans les cirques.

À LIRE AUSSI

Tout le malheur du monde...Ne plus pouvoir disposer de sa vie à sa guise. zoo=cirque=saloperie!

Tout le malheur du monde...Ne plus pouvoir disposer de sa vie à sa guise. zoo=cirque=saloperie!

Voir les commentaires

Le dégoût. Une corrida dit da au corps, non à l'esprit. Aznavour est un anti!

29 Mai 2014, 12:03pm

Publié par Jo Benchetrit

Les gradins, dégradants, des arènes allumées par le soleil flagrant,

aveuglant les bovins  jetés dans cette lumière féroce après de longs moments dans un couloir obscur,  pour les rendre incapables de distinguer l'ennemi, ces lâches clowns morbides, gesticulant sans âme comme le Casanova de Fellini enchainant ses conquêtes, histoire de croire avoir le phallus.

Mi-hommes, mi-robots de sexe comptable, une de plus, ça s’arrose, là de sang,  ici de sperme,   grimaçant, se jouant des victimes, en dandinant du cul, les toreroterroristes, sexe-posent à leurs commanditaires, ces complices excités devant la scene  immonde comme leur esprit, primaire! 

L’habit dit de lumière des obscurs bonshommes scintille sous le soleil et leurs armes aussi,

des armes déguisées sous des fleurs de papiers, mais ce sont bien des armes et le tranchant ne démérite pas dans la chair triturée.

Dormir, rêver de grandeur, rabougri sur son siège de pierre à l’égal de son coeur,

la main sous les aisselles, ou bien sur le pubis,

pour calmer ses ardeurs. Mon dieu, quelle chaleur!

Dur pour un sado de regarder tranquille le spectacle de torture qui excite son truc qu'a tant de peine en face d'une  femme et qui là  explose de gloire solitaire entre ses cuisses moites.    

Et la bite de lumiere scintille sous le soleil, les cris des animaux, dommage, pense-t-il, lui sont cachés… 

Pour un orgasme parfait, faut que le sang versé le soit avec le son, le con aime le son,  sinon, le con  y perd…ou s’y pervers  pépère. 

Mais les cris de liesse d'une foule obscène remplissent leur fonction...

Percé, ils ont percé la peau, la chair, le poumon, la victime crache avec sa vie  tout son sang tandis que le vit du secoué qui y met toute son âme s’écoule  au bon moment : la pauvre bête  s’écroule…  Et la masse des marteaux qui lui ont pris la vie hurle sa joie hideuse comme leur âme  indécente, ridicule et vicieuse.

 

Consolation: lu sur le site de la FLAC 

Seda AZNAVOUR et Charles AZNAVOUR contre la corrida

aznavourSeda AZNAVOUR, fille de Charles AZNAVOUR, après avoir pris connaissance de la très belle chanson deJorge SELK  « La Cogida » (que vous trouverez en bas de cette page), répond ainsi à son auteur : « Je suis d’accord avec vous, il faut interdire les corridas. Encore des souffrances inutiles ».

Un peu plus tard, en synergie avecJorge SELK, laFLAC remercieSeda AZNAVOUR en lui adressant notre article intitulé« La foule veut la mort ! La preuve par l’image… »et par la même occasion, lui demande ce que pense son illustre père de la corrida.  Réponse deSeda AZNAVOUR : « mon père a écrit une chanson triste contre la corrida et malheureusement dramatique pour le toréador ».

Ce positionnement provenant de personnalités dont le peuple fut victime de l’une des plus grandes tragédies humaines de notre histoire, constituepour notre cause un symbole très fort. La barbarie, quelle que soit sa nature, doit être toujours dénoncée et combattue !

Comme convenu avecSeda AZNAVOUR, nous joignonsle lien de notre comité d’honneurafin que les personnalités qui en sont membres prennent connaissance de ses positions.

Encore un grand merci à Seda et Charles AZNAVOURpour cette indignation qui les honore !

Voir les commentaires

Anti-corrida: journée à Arles, ville ennemie des enfants, le 20/4/2014 à Arles

20 Avril 2014, 16:31pm

Publié par Jo Benchetrit

 

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQAs973PTINL70RfnYhP3HYbm1TDrvtD2Yg1aPkqptj3Mo6VOnq

 

 

 

 

A Arles, vous avez une occupation centrale: torturer et tuer des toros.

Le "toro" est une espagnolade qui n'est là que pour amuser le "peuple du toro" comme disent pompeusement  les afiocs d'Arles et d'ailleurs ,  bandant devant les exploits sadiques de ces "héros vulgaires"(terme de Whitehead) et ecoeurants que sont les toreros Ils peuvent aussi apprendre à torturer les animaux à des enfants, bousillant ainsi leur psychisme en autorisant la perversion et,du coup...seront soit traumatisés et haineux de leurs parents vicieux, soit comme eux des pervers du peuple du toro. J'ai connu les 2.

 

Ainsi, les toros ne sont pas des taureaux martyrisés mais des amoureux de leurs bourreaux!

Que l'UNESCO ait baptisé une ville qui dévoie les enfants et viole leur psychisme "Ville amie des enfants", ne pouvait pas rester sans réponse.
Aujourd'hui des psy se sont mêlés à la foule pour démontrer que les villes taurines sont ennemies des enfants. 

Oui, la transmission de la violence, ça marche comme ça, et rarement ça ne marche pas.

 

Voir les commentaires

Les vallseuses d'aficionados, pour "fêter" l'arrivée de l'afioc Valls à Matignon

31 Mars 2014, 16:29pm

Publié par Jo Benchetrit

Messieurs dames les amateurs de spectacles de la douleur des autres, dits corridas, 
Pour agrémenter un peu votre fête quand votre collegue en cruauté des arenes Valls entre à Matignon, buvons ensemble un petit coup de realité.
Ayant trouvé cette photo ce matin dans mon FB, je ne veux pas être egoïste...et vous la fais suivre.
Selon un avocat taurin, les afiocs sont des 
"paisibles citoyens outragés dans leur dignité
 par les manifestations anti-corrida "
corrida-afioc1972367_10202470211849315_1819209139_n.jpg
En voilà un au moins qui a la franchise de montrer mieux que des discours l’âme du *"surmoi obscène et feroce » (Lacan) qui vous guide et vous aveugle, vous, les amateurs de la terreur torturomachiste.
Ça vous change des culs serrés dans le satin sanglant qui vous flattent tant l’ego et plus bas si affinité.
Et pourtant, dans le fond, c’est encore plus vulgaire que ce mec et c’est pas peu dire.
        En voilà un au moins qui a la franchise de montrer mieux que des discours l’âme du *"surmoi obscène et féroce » (Lacan) qui vous guide et vous aveugle, vous, les amateurs de la terreur torturomachiste.
Ça vous change des culs serrés dans le satin sanglant qui vous flattent tant l’ego et plus bas si affinité.
Et pourtant, dans le fond, c’est encore plus vulgaire que ce mec et c’est pas peu dire.
Le mal n’est pas beau. le mal n’est pas rare.
Le mal est, envers les animaux, d’une banalité complète.
Malgré la fascination qu’exerce le mal sur le nevrosé moyen, mal qui peut être representé par l’erotique mort-vivant  comte Dracula, et les recits pervers, 
le mal n’a rien d’élégant ni de joyeusement émoustillant. 
Le mal c’est ce qu’on fait à l’autre en vrai, pas en songe ni en fantaisies sensuelles.
Le mal, c’est la boue, c’est la lâcheté cruelle  envers ceux qui sont à sa merci,  ses victimes.   La faiblesse du sujet abuseur  devant ses pulsions temoigne de son impuissance psychique devant son surmoi primaire*. Le mal ne grandit personne, pas plus que l’on ne peut imaginer les Thénardier attirants. ( Merci, Hugo, de ne pas avoir risqué de magnifier le mal comme on a pu le faire dans des films du genre "Portier de nuit ».)
Le mal n'est pas beau...Malgré le satin et le cul serré de vos vulgaires toreros...ils sont encore plus vulgaires  que l'afioc en photo.
Faut dire qu’entre regarder et voir, il peut  y avoir  une distance aussi grande qu’entre votre regard sur les corridas et le «  ça-voir »   ce dont il s’agit en realité.
Je vous salue mes rustres,
pleins de strass et de faux-semblants,
Le saigneur est avec vous, 

Voir les commentaires

David Rachline, 25 ans, le maire FN de Frejus est-il schizo, maso ou conno? Et qu'en pensent les toros?

31 Mars 2014, 08:55am

Publié par Jo Benchetrit

http://www.fn-municipales.fr/frejus/wp-content/uploads/sites/19/2014/03/DSC_0761-500x500.jpgEst-ce que les animaux vont tirer partie  ou au contraire payer? Je pensais à David Rachline, 25 ans, nouveau maire FN de Frejus.
Question: risque t il de rétablir les corridas? 

Pour le moment, je n'ai   trouvé que ceci sur la question, genre je me mouille pas: il serait pour un referendum.  source: http://www.allianceanticorrida.fr/politique.html#.UzkvtihKAxU

Mais, surprise! je trouve ceci: cet admirateur du monstre pro iranien et donc neo nazi pseudo-penseur mais vrai menteur Alain Soral, double blanc de Dieudonné, se prétend des ascendances juives ukrainiennes du côté du père. Peut être, mais comme  par hasard, il n'aimerait pas en parler.(  honte de sa judéité chez les antisémites, ou mensonge gros comme lui et les négationnistes, ses potes? En tous cas, faut qu'il  consulte, y a comme un défaut)

Le FN adore ce genre de choses pour se dédiaboliser. De plus, quand le petit  se sera planté, ils pourront tjrs faire fonctionner l'antisémitisme. Ils gagnent sur tous les tableaux.  

Et les toros? Nous verrons si cet adepte sans doute(puisqu'il est FN) de la peine mort, y songera ou pas pour les toros.. 

Voir les commentaires

BB et Henry-Jean Servat soutiennent Garrigues et Christophe Marie. Procès le 24/3/14

22 Mars 2014, 20:27pm

Publié par Jo Benchetrit

humour-corrida.jpgManuel Valls «aurait sûrement envoyé Emile Zola ou Victor Hugo au cachot!» BB

Attention, ceci n'est pas de l'humour, c'est juste de la pathologie.

Mais le malade ne se soigne pas, n'est pas en asile comme dingue dangereux, c'est un tordu legal.

 

Sébastien Castella, torero : 


"Le taureau devient mon partenaire, jamais mon ennemi. Même si je dois le tuer à la fin, c'est pas la guerre. Tous les deux, on fait de l'art, on s'accouple".

 

Oui, Sébastien, tu as raison, et les bordels, ce sont des musées!

N'oubliez pas de lire les délires du Figaro, plus bas. Ignorance, surtout!

Signez la pétition de soutien à Jean-Pierre Garrigues

Surrealiste, oui, c'est le mot. Ceux qui s'interposent entre les victimes et les bourreaux sont mis en examen...Les bourreaux se plaignent. Et le procès est fait contre les gens qui ont du sens moral par ceux qui étalent leur violence et leur  perversion cruelle au plein jour. Vous avez dit bizarre?


 

Les accusés lui en sont reconnaissants, Henry-Jean Servat, fidele à ses idées, végetalien revendiqué, dit ce qu'il pense de la corrida :

 

 

 

La corrida, personne ne peut nier cette évidence, relève aujourd’hui du domaine de l’horreur et de la souffrance. Pour qui rêve de paix et d’harmonie, de beauté et de sérénité, la vision de malheureuses bêtes herbivores, souvent trafiquées et sorties de leur milieu naturel, trouées de piques et de lances, pissant le sang par des plaies et par la bouche ouverte, hagardes, agonisantes,suscite la nausée et soulève le cœur. Quelqu’un peut-il,lucidement, prétendre ne pas avoir envie de détourner les yeux, de pleurer ou de vomir face à d’aussi épouvantables horreurs qui ne correspondent à rien ?

La corrida n’a, en effet, strictement rien à voir avec la culture française, la vie des hommes et la grandeur des âmes. Importée  d’Espagne où, après avoir été abolie, elle fut restaurée par le sanglant dictateur Franco, elle ne correspond à aucune tradition,à aucun héritage, sinon à ceux de la douleur, de la cruauté, de l’ignominie.

Dans la France de 2014 qui se veut terre de Libertés et de Culture, il est du devoir moral, intellectuel, civique, artistique de tout un chacun non seulement de refuser ces horreurs rétrogrades, ridicules et démodées mais de lutter pour un monde d’harmonie respectantes êtres vivants. Le citoyen ne peut plus, aujourd’hui, accepter passivement ces agressions qui, génératrices de violences,ensanglantent un pays et qui déshonorent une région. L’être humain est fait de passions et de désirs. Comment, donc, ne pas être submergé d’écoeurement et d’indignation face à un tel mépris de la vie, un tel étalage de sadisme et de telles coulées de sang ?

Jean-Pierre Garrigues, Président du CRAC Europe, et Christophe Marie, directeur du bureau de la Protection animale et porte-parole de la Fondation Brigitte Bardot, sont, comme des millions de Français, écoeurés et indignés face à cette horreur anachronique et sanguinolente,cette pitrerie macabre, hideuse et honteuse qui s’appelle corrida. Ils l’ont dit, ils l’ont crié avec leurs mots, leur force, leur dignité, leur honneur. Ils ont eu raison. J’aurais fait de même.Des millions de Français font de même.

La France est un pays de libre expression. Comment croire qu’on peut y torturer impunément des animaux et ne choquer personne, ne heurter aucune sensibilité, ne violenter aucune conscience ? A ces deux inculpés, je tiens donc à apporter publiquement mon plein soutien et ma totale amitié et clamer qu’ils me réconcilient, comme quantités d’autres militants de la cause animale, avec le genre humain. La corrida génère le désordre et la virulence, la bestialité et le dégoût. Rester impassible face à cette vilenie est évidemment impossible. Je remercie Jean-Pierre Garrigues et Christophe Marie de nous rendre notre dignité face à l’inqualifiable et je souhaite que les juges le comprennent.Pleinement et justement. 

Henry-Jean Servat

Journaliste,écrivain. 

 

à lire sur le site du CRAC et signez, SVP:

 

Un procès sans précédent à Dax le lundi 24 mars 2014

mise en ligne : 21 mars 2014

Le 24 août 2013, les associations « Animaux en Péril » et CRAC Europe organisaient une action pacifique dans les arènes de Rion des Landes (40) afin d’empêcher le massacre de jeunes taureaux lors d’une novillada. En s’enchaînant dans les arènes, comme à Rodilhan le 8 octobre 2011, les associations entendaient alerter l’opinion publique sur le blocage total de tout débat démocratique par une poignée d’élus aficionados, tant au niveau national que local. Et ce malgré les résultats des différents sondages qui montrent que les citoyens français souhaitent majoritairement l’abolition de cette pratique, y compris dans le sud de la France (simulation de référendum par l’Institut CSA pour le CRAC Europe en juillet 2012 : 55% des alésiens voteraient pour l’abolition de la corrida - Alès, Gard). Lors de cette manifestation, un aficionado avait tabassé et mis dans le coma un militant, des gendarmes avaient blessé six militants dont un gravement (commotion cérébrale). Des taureaux morts, des militants blessés, aucune égratignure du côté des aficionados, preuve du pacifisme de notre action.

Signez la pétition de soutien à Jean-Pierre Garrigues

Et pourtant, après l’audition de plusieurs dizaines de militants, ce lundi 24 mars à 13h30, qui sont les accusés au tribunal de Dax ? Plusieurs militants et les organisateurs de l’action d’interposition : Christophe Marie porte-parole de la Fondation Bardot et Jean-Marc Montegnies président d’Animaux en Péril (trois chefs d’accusation chacun), et Jean-Pierre Garrigues, président du CRAC Europe (14 plaintes en tout !). Ils risquent de très lourdes amendes et des peines de prison. Dans le même temps, on apprend qu’un simple travail d’intérêt général a été proposé à l’aficionado qui a tabassé un militant pacifiste au point de le mettre dans le coma. Et rien pour les violences policières. Lorsque Manuel Valls, ministre de l’intérieur, se vantait le 18 septembre 2012 dans les colonnes du Midi Libre :« plusieurs membres du gouvernement sont aficionados, on a une capacité à bloquer tout projet éventuel », que devons-nous conclure de cette situation ? Nous venons d’apprendre par ailleurs que nous sommes désormais suivis par le BLAT (bureau de la lutte antiterroriste), et plus précisément par des membres de la police judiciaire qui font partie de la section Extrémismes Violents et Analyse Transverse, située à Issy-les-Moulineaux. BLAT placé sous l’autorité de Manuel Valls.

Sommes-nous encore en démocratie ? La question mérite d’être posée puisqu’on nous reproche des insultes publiques, la mise en danger de la vie d’autrui, l’organisation de manifestations interdites, et une entrave au droit du travail des toreros. Le monde de la tauromachie se sent réellement en danger pour en arriver à de telles extrémités. Nous avons le soutien, dans ces circonstances de grande tension, duprofesseur Hubert Montagner, du journaliste Henry-Jean Servat, de Brigitte Bardot et de Carole Davis, par le biais de lettres ouvertes .

« La Justice n’a pas le droit moral de condamner pour ses seuls propos un homme guidé par le respect de la vie » s’est insurgé le professeur Montagner.

« Dans la France de 2014 qui se veut terre de Libertés et de Culture, il est du devoir moral, intellectuel, civique, artistique de tout un chacun non seulement de refuser ces horreurs rétrogrades, ridicules et démodées mais de lutter pour un monde d’harmonie respectant les êtres vivants. » a souligné Henry-Jean Servat.

« Les opposants à la torture tauromachique sont traités comme des terroristes […] Tout cela n’est pas seulement ridicule, c’est absolument scandaleux, insultant et injuste ! » a déclaré Brigitte Bardot.

Le 24 mars 2014, nous nous défendrons dignement, nous avons confiance en la justice de notre pays et nous ne pouvons pas imaginer que des peines disproportionnées soient prononcées dans le seul but de nous dissuader de poursuivre notre combat pour l’abolition d’une pratique tolérée sur seulement 10% du territoire et décrite par le code pénal comme des « sévices graves et des actes de cruauté sur animaux ».

Pour les associations

Jean-Pierre Garrigues, 
CRAC Europe

Toutes les informations sur le procès ici. "

Sujets abordés : CRAC Europe

 

3) Corrida : Brigitte Bardot attaque Manuel Valls

Y aurait-il deux poids, deux mesures dans la Justice française?». C'est dans une lettre ouverte à Christiane Taubira, publiée le 18 mars sur le site de sa fondation, queBrigitte Bardot s'en prend à Manuel Valls. Elle accuse le ministre de l'intérieur d'être un «aficionado catalan», qui «prétend, par ailleurs, avoir le pouvoir d'empêcher tout débat démocratique en bloquant les initiatives parlementaires visant à abolir la corrida». En tant qu'opposante à la «torture animale», elle entend bien tout mettre en œuvre pour faire tomber le «lobby gouvernemental pro corrida», jusqu'à saisir la cour européenne des droits de l'homme.

 

Brigitte Bardot revient sur des faits déroulés l'été passé à Rion-des-Landes, lors d'un mouvement pacifique: «Les courageux militants ont subi des violences inimaginables, certains ont été hospitalisés, l'un a même du être héliporté vers Bordeaux, plongé dans un coma après un terrible choc cérébral». L'action consistait à former une chaîne humaine sur la piste, pour que les toreros ne puissent exécuter leurs figures et mettre à mort les animaux. «Malheureusement, les barbares ont pu accomplir leur boucherie à ciel ouvert , sous les applaudissements de quelques pervers.» écrit-elle.

Manuel Valls «aurait sûrement envoyé Emile Zola ou Victor Hugo au cachot!»

Mais si BB vient à publier cette lettre, c'est surtout pour convaincre la ministre de recevoir personnellement Jean-Pierre Garrigues, le président du CRAC (comité radical anti-corrida) et Christophe Marie, le bras doit de l'actrice. En effet, les deux hommes doivent être jugés le 24 mars, au Tribunal Correctionnel de Dax, et viendraient seulement d'apprendre la nouvelle." 

Ensuite, le journaleux du Figaro se  laisse aller à déblaterer des absurdités sur BB, montrant bien que le goût du sang doit le motiver dans ses delires diffamatoires.

Jugez en:

 

" Et puisqu'elle ne fait jamais dans la dentelle, Brigitte Bardot repart de plus belle avec quelques explications douteuses: «Madame la Ministre, il y a plus de 50 ans, je me suis élevée seule contre des terroristes de l'OAS, en dénonçant publiquement leur racket, leur chantage et menaces de mort pour ne pas vivre «dans un pays nazi»... Aujourd'hui encore je ne veux pas vivre dans un pays où les opposants à la barbarie, à la violence seraient menacés d'emprisonnement par la seule volonté d'un ministre qui, à une autre époque avec une telle politique totalitaire, aurait sûrement envoyé Emile Zola ou Victor Hugo au cachot!»

"Un tantinet excédée, elle ajoute et exagère: «Les opposants à la torture tauromachique sont traités comme des terroristes, suivis par la section «extrémismes, violents et analyse transverse» de la police judiciaire». 

Bien que ses combats soient légitimes, Brigitte Bardot en fait trop. Dans son brûlot de deux pages, elle attaque directement le ministre de l'Intérieur, le rebaptisant «aficionado», et tente de convaincre Christiane Taubira en jouant sur la corde sensible. «Madame la Ministre, j'espère que vous entendrez cet appel et vous apporterez votre soutien à ceux qui agissent pour rendre ce monde moins cruel, moins barbare, vous en avez le pouvoir...». Pas sûr qu'elle y arrive..."

 

Mon pauvre journaleux, sachez que Valls lui -même se rebaptise seul aficionado. Nous, on dit afioc.

La corde sensible ne doit pas se trouver chez vous.

Et là, vous vous trompez, pas BB. Elle a raison.:

«Les opposants à la torture tauromachique sont traités comme des terroristes, suivis par la section «extrémismes, violents et analyse transverse» de la police judiciaire».

 

Voir les commentaires

FLAC, CRAC, corrida, Garrigues au Tribunal pour une action anti-barbarie des arenesRion-des-Landes.

12 Mars 2014, 20:37pm

Publié par Jo Benchetrit

Lorsque les monstres assignent les sauveteurs...C'est aberrant, mais dans notre société ce ne sont pas toujours les bons qui gagnent! L'injuste sort fait aux animaux se refletent sur les jugements envers leurs protecteurs. Esperons, sans trop y croire, que la justice se fera en toute objectivité.

 Je transmets:
Le 24 mars prochain, Jean-Pierre Garrigues, président du CRAC Europe, association membre de la FLAC, comparaîtra devant le Tribunal de grande instance de Dax  pour répondre à 14 plaintes suite à une action menée à Rion-des-Landes. Vous trouverez tous les détails de ce procès grâce au lien ci-dessous.

http://www.flac-anticorrida.org/quand-les-valeurs-sont-inversees/

A travers ce procès, il est bien évident que c'est l'association CRAC Europe qui est visée... Notre Fédération apportera toujours son soutien à toutes associations membres de la FLAC attaquées par des aficionados de corrida.

Nous vous demandons de venir le plus nombreux possible à Dax afin d'apporter votre soutien à un courageux militant dont le "crime" est de lutter contre des actes de cruauté et sévices exercés sur les animaux autorisés seulement sur 10 % de notre territoire. Juste pour le voyeurisme pervers de quelques uns comme à l'époque des jeux du cirque !

Ce sont les toreros qui devraient être sur le banc des accusés !  
De manière générale, dans le monde de la corrida, 
toutes les valeurs sont inversées. 

C'est encore un exemple...

Amitiés et à très bientôt dans la lutte.

Thierry Hély 
Pour le bureau de la FLAC
www.flac-anticorrida.org

>> retrouvez la FLAC sur Facebook

http://www.flac-anticorrida.org/agir/adherer/

06 23 94 84 83


Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 > >>