Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Psychanalyse et animaux.

Articles avec #corridas

Le CRAC dénonce les délires d'élus aficionados.

24 Février 2014, 16:54pm

Publié par Jo Benchetrit

madrid-manif-corrida.jpg

Militants anticorrida de Madrid: voici la "violence" des opposants à la torture des tarémachistes.

 

Bonsoir,

 

C’est une stratégie de leur part : nous faire passer pour des violents, et à force de le dire et de le répéter, le faire croire au plus grand nombre par média interposés. Raison pour laquelle nous avons diffusé avant-hier le communiqué ci-dessous qui a été repris dès le lendemain par Radio France Bleu Gascogne (fichier joint).

L’histoire de la dissolution du CRAC est de la pure intox. L’objectif est de marquer les esprits : si des députés demandent sa dissolution, c’est bien qu’ils sont dangereux !

Nous allons voir avec nos avocats pour attaquer en diffamation les personnes qui diffusent ces rumeurs sur notre « hyper-violence ». Nous sommes dorénavant dans une guerre de l’image.

 

Restons soudés en effet. Merci beaucoup !

 

 

Communiqué de presse. Le CRAC Europe dénonce fermement les propos diffamatoires

des élus aficionados

 

Nous constatons, à travers leurs interventions médiatiques réitérées,  la volonté manifeste des défenseurs de la corrida de faire passer notre association le CRAC Europe pour une structure violente qu’il faudrait dissoudre. Et bien entendu, si messieurs Marleix, Fournier, Couderc et Dumas, députés et sénateurs aficionados, demandent au ministre de l’intérieur la dissolution du CRAC, c’est bien que nous sommes « violents ». Nous invitons les observateurs à ne pas tomber dans ce sophisme grossier.

Qui sont les violents ? Est-ce si difficile de le constater de manière objective ? Ce sont ceux qui torturent des animaux pour le plaisir, ceux qui tabassent et menacent de mort des militants pacifiques et sans défense, enchaînés et à genoux sur le sable des arènes, ceux qui crient « A mort, lâchez les taureaux ! » lorsque nous sommes vulnérables, à Rion des Landes le 24 août 2013 ou à Rodilhan le 8 octobre 2011.

Qui sont les victimes ? Les taureaux torturés à mort ! Les militants blessés ! Jamais les aficionados ! A Rion des Landes, un aficionado ceinturait un militant pendant que l’autre le rouait de coups jusqu’au coma. A Rion des Landes les gendarmes gazaient à bout portant des militants abolitionnistes, et à Rodilhan le 27 octobre 2013, ils utilisaient des grenades déflagrantes et des flashballs, moyens totalement disproportionnés, blessants les militants. Pourquoi ? Pour protéger quelques centaines de pervers qui voulaient regarder tranquillement l’agonie d’un herbivore. Pour nous « donner une leçon » ? Peine perdue, cela ne fait que décupler l’indignation et la motivation des abolitionnistes, toujours plus nombreux.

Dans un article du 20 février 2014, on peut lire dans les colonnes du Midi Libre les propos de Jean-Paul Fournier, sénateur-maire de Nîmes, au sujet de notre association : « une dissolution semble difficile à exiger actuellement ». En effet, c’est juste impossible. La dictature tauromachique trouve ici ses limites. L’aficion ne sait plus quoi inventer, elle est aux abois.

Le monde de la tauromachie prétend « ne plus rien laisser passer dorénavant ». Soit, il en sera de même pour nous. La manipulation a assez duré et nous attaquerons en justice toute personne physique ou morale qui prétendra que notre association est violente sans pouvoir en apporter les preuves.

 

La violence des aficionados se fait par des actes, des attaques physiques. Nous répondons par des paroles. Il est temps de cesser cette dérive dans la présentation d’une situation sous tension, car en effet, la corrida est devenue une source majeure de trouble à l’ordre public. Nous attendons une fois de plus un débat démocratique, local et national, sur l’existence de cette pratique réprimée par le code pénal sur 90% du territoire (2 ans de prison et 30 000 euros d’amende pour sévices graves et actes de cruauté sur animaux). Est-ce trop demander ?

 

Pour l’équipe du CRAC Europe

Jean-Pierre Garrigues, président

Tél. 06 75 90 11 93

www.anticorrida.com

 

Voir les commentaires

Du délire d'André Viard à la similitude entre le nazisme et ...Quoi? Les anti-corridas, dit Viard. Les aficionados, dit la logique.

14 Décembre 2013, 09:58am

Publié par Jo Benchetrit

http://www.productionmyarts.com/blog/wp-content/fin-de-la-corrida.jpg
Parfois, mal tués, ils agonisent jusqu'au coup de grâce. Comme dans les corridas portugaises, d'ailleurs! HONTE.


Suite de l'affaire André Viard,  ou l'esprit du mundillo de la corrida manque à l'appel. Rappel: M.Viard compare la situation faite par les empêcheurs de jouir en rond que sont les anti-corridas au mundillo et à ses complices publicitaires à la condition des   juifs depuis les années 30 jusqu'à la fin du nazisme en 1945. Sisi, le bourreau a osé! il modere ça en nus faisant un prix: en fait, c'est jusqu'à 1938, en fait, c'est juste pour le boycott, en fait ...
 Même appel au boycott?   Oui, il est vrai qu'on essaie de ne pas acheter des marques qui se retrouvent en pub sur les murs des arenes, ou qui font de la pub aux corridas, les sponsorisent.
Evidemment que les juifs furent victimes de boycott mais dans le cas des persecutions nazies, c'est très différent: ils le furent, martyrisés, non pour ce qu'ils faisaient mais pour ce qu'ils étaient par le hasard de leur naissance, à savoir juifs. Parfois, ils ne le savaient pas, si issus de familles non partiquantes!
On n'est pas responsable de sa naissance, mais on l'est de ce qu'on choisit de faire.
NUANCE.
Aussi, le boycott d'innocents ne peut en aucun cas être mis sur le même plan que celui de personnes engageant leur responsabilité dans  un acte violent, comme c'est le cas des corridas.
  Avant d'être assassinés en masse, ils furent victimes de diverses humiliations et de divers ostracismes, en particulier pour beaucoup l'interdiction de pratiquer leur profession.
Interdit d'acheter des fleurs, d'acheter et de posséder des animaux,  interdit aussi pour tout jeune juif d'aller à l'école, et aussi de promener ses enfants dans les parcs, les jardins, d'aller dans les restos, d'être proprietaires (faut ça pour les  voler) etc, etc.  Interdit aussi de garder ses animaux domestiques, qui étaient massacrés, souvent  devant leurs maitres effondrés, en tant qu'animaux de juifs. 
je ne peux copier coller mais ces leçons contiennent de quoi vous enseigner:

http://www.images.hachette-livre.fr/media/contenuNumerique/029/1114898666.PDF

leçon 1, l’image 2 date de 1933.


Là, on est loin, me semble t il, entre ce que subirent des humains innocents et de tous âges, à ce qu'on ferait subir aux veritables coupables que sont les aficionados: quelques injures bien méritées, et encore...Peu de choses par rapport à leurs ignobles méfaits. Alors qu'ils meriteraient la prison! Car enfin, ils trangressent la loi en beneficiant d'un infâme alinea, le 7°(passe-droit mafieux sous le pretexte fallacieux de tradition),  qui rend la loi 521-1 ( sanctionnant les supplices imposés aux bêtes)inique.
Bon, l'aficionado ex-tueur à gage (torero, c'est ça) Viard, se sent, pauvre petit chéri, mis de côté, victime persécutée (on se demande en quoi, tant qu'on n'arrive pas à faire interdire ce vieux reste de l'antique mentalité barbare qu'est la corrida). Espérons qu'il ne va pas finir chez Dieudonné, vue la tournure que prennent les choses. Ils iraient bien ensemble, en tant que méchants  narcissiques . En effet, selon le texte de la FLAC, Viard aurait  dit des choses sur "le fond de commerce de Klarsfeld", les victimes  juives.  
 Sans s'arrêter à ses propos pas très nets, s'il fallait  jouer au jeu des similitudes,  il y a similarité entre le camp nazi et la corrida.
http://goontar.com.pagesperso-orange.fr/goontar.com/images/corrida_didou/corrida_didou.jpg
  Un bourreau nommé Ricon qui, comme  Goeth, aime tuer nu.
Souvenez vous d'Amon Goeth, le chef du camp au ventre proéminent, dans le remarquable film  de Steven Spielberg, La liste de Schindler. 

http://www.slate.fr/sites/default/files/photos/amongoeth4.jpg
Photo du vrai Amon Goetz, tirant de sa fenêtre sur les esclaves juifs.

Dans le film:  http://www.youtube.com/watch?v=FcyLRTB9fRY
Ce film est  basé sur des faits réels, ne l'oubliez pas. Le SS-Hauptsturmführer qui a commandé, de 1943 à 1944, le camp de concentration de Plaszow en Pologne était un homme jeune, passablement seduisant, et insouciant. C'est avéré qu' il prenait son pied chaque matin, torse nu,  avant son petit dej' en faisant des cartons sur les juifs-esclaves qui travaillaient en bas.  Sa maîtresse attitrée lui disait qu'il était un grand enfant, et qu'il devait venir se recoucher avec elle. sans doute que ça devait l'exciter sexuellement, et lui aussi.
Pas plus choquée qu'une femme de torero délaissée par son gamin de mari chéri  quand il fait joujou à massacrer des bovins! Faut bien que jeunesse se passe et c'est si beau, un enfant qui s'amuse! La veille de se suicider ( de honte?), la dame a dit ceci de son amant chéri:" Amon était un homme charmant".
 
Goeth est depuis considéré comme le paradigme de la cruauté nazie, le sadique hitlerien par excellence. 
Pour la petit histoire, lisez ceci sur la petite fille métis d'Amon Goeth:http://www.slate.fr/monde/78480/grand-pere-boucher-liste-schindler . Elle   a  dit ceci, en apprenant, adulte, son affligeante filiation: "j'aurais pu être une des victimes de mon grand père."
"Rassurez vous" pour la cohérence qu'on retrouve parfois entre parents et enfants, elle fut abandonnée par sa mère, fille d'Amon et de sa maîtresse. Cette fille fut sans doute horrifiée d'avoir mis au monde le fruit d'une courte union avec ce qu'elle devait peut- être appeler comme devait le faire son papa, un "nègro".
là, http://www.youtube.com/watch?v=FcyLRTB9fRY sous la video sur you tube, vous lirez des commentaires assez inquietants.

La bête immonde est toujours là. C'est incroyable! Lisez sous la video les terrifiants  commentaires dont celui d'un d'un nommé joe green
 

"Donc Goeth a tué quelques juifs. Belle affaire!  Ce n'est pas comme s'il avait  tiré de vrais êtres humains. Si j'étais un haut fonctionnaire nazi , je  leur donnerais   un emploi utile. Comme mannequins d'essai de choc, ou la détection de mines terrestres, avec leurs bites."  

Voilà, c'est dit, "ce ne sont que des juifs, pas des humains". Comme les afiocs et TOUS les humanistes anthropocentrés, le passe- droit à tout  racisme est le specisme affiché par les in-humains: "ce ne sont que des animaux."

 Il est clair que la jouissance à tuer des juifs que ressentait Amon Goeth est absolument de même essence que celle que ressentent dans l'action les chasseurs, mais aussi les toreros et leurs commanditaires afiocs en voyant torturer puis tuer  des animaux. 
Même jouissance malsaine, née du sentiment d'impunité dans la  transgression, même contentement abject, même  cynisme. Là, devant des hommes esclaves affamés et traités  comme le sont sans que ce soit plus normal, les malheureuses bêtes de somme. Ici, dans l'aficion, devant les prisonniers  herbivores qui sont affamés aussi,  affaiblis par des sévices en...amont.   

Je ne vois rien de tel chez les anti-corridas envers les afiocs, même si, en effet, on ne peut que haïr les impitoyables Amon Goeth qu'ils sont.
De même qu'on ne peut que detester, mépriser,  et souhaiter le pire aux monstres neo nazis qui se cachent dans l'ombre et parfois, n'ont plus honte, et c'est ça le danger! Ils s'infiltrent partout, comme Nathalie K, dite Nathanimaliste, de la mouvance Serge Ayoub, comme son ami  qui a tué le jeune vegan anti-fa Clement Meric, Esteban Morillo. Morillo est un déshonneur pour la lutte pour les droits des animaux, et ses amis neo nazis, eux aussi. Nathalie, mise en cause par moi dans ce cette amitié et le soutien qu'elle apprtait avec des centaines d'autres à ce Morillo, assassin, fut:
"c'est un  gentil garçon qui défend son pays."
Comme lamaitresse d'AMON, NATH continue à le voir comme un gentil et charmant garçon, sans avoir voulu repondre à ma question:
comment fais-tu pour soutenir qq qui admire ceux qui ont mis des enfants vivants dans des fours, tout en te croyant bonne avec les animaux?
Cette contradiction me semble si enorme que je pense qu'au fond, cette Nath n'en a rien à cirer des bêtes.
Car ces enfants etaient bien tués en tant que non humains, donc bêtes, non?
Elle ne m'a jamais répondu, tu parles, sur ce point crucial pourtant. 
La sensibilité ne se decoupe pas selon la victime. C’est incroyable de ne pas la ressentir dans un cas—et je pense là aux bouffeurs de foie gras etc.— et de se dire compatissant par ailleurs mais juste avec les humains, ou juste avec les non juifs etc..
C'est bien pourquoi il faut absolument être anti-fasciste pour aider les animaux. Afin que le Sésame de la barbarie, l'alibido du pire: "ce ne sont que des bêtes" ne soit plus possible.
 


 
Je transmets: 
Nous vous demandons de lire soigneusement l'article ci-dessous. C'est édifiant...

http://www.flac-anticorrida.org/leditorial-de-la-honte/

L'EDITORIAL DE LA HONTE ! 

A sa lecture, l'avocat Arno KLARSFELD, membre du comité d'honneur de la FLAC et gravement mis en cause par le président de l'Observatoire national des cultures taurines, laisse exprimer son ressenti:


"C'est l'édito à relents antisémites de quelqu'un qui n'aime ni les juifs ni les taureaux. En fait, cela montre quel genre de bonhomme défend les corridas. " 

Arno Klarsfeld
 


Le professeur Hubert MONTAGNER, membre du comité d'honneur de la FLAC, demande aux principales personnalités politiques du Sud Ouest si elles condamnent ou cautionnent cet amalgame scandaleux.  Nous attendons leur réaction...

Très bonne couverture médiatique.  N'hésitez pas à laisser un commentaire à cet article.  C'est très facile !

Merci pour votre contribution.

Amitiés et à très bientôt dans la lutte.


Thierry Hély

Pour le bureau de la FLAC
www.flac-anticorrida.org

>> retrouvez la FLAC sur Facebook

http://www.flac-anticorrida.org/agir/adherer/

 
06 23 94 84 83
extrait:

 
  Puisque M. Viard a décidé de supprimer l’édito de son blog,nous mettons ici une capture faite par nos soins.
A la lecture de ce dernier édito sordide qui a choqué beaucoup de monde, Arno Klarsfeld fait la réponse suivante à son auteur :
« C’est l’édito à relents antisémites de quelqu’un qui n’aime ni les juifs ni les taureaux. En fait, cela montre quel genre de bonhomme défend les corridas… Finalement, c’est bon pour notre cause ! »
Arno Klarsfeld
« Il aura suffi de mettre en perspective les violences faites aux juifs allemands dans les années trente avec celles faites aux aficionados de nos jours (le syndrome de l’étoile jaune), pour que l’ange noir de la cause sémite se range immédiatement du côté des délinquants, ce qui est un peu surprenant, lorsque l’on sait que son fond de commerce est au contraire celui des victimes. »
On remarquera que André Viard continue, droit dans ses bottes vernies, de minimiser les persécutions nazies (« il aura suffi », un rien quoi, sans doute un détail…) et que sous sa plume un avocat engagé dans la défense des taureaux et touché de plein fouet, notamment par son histoire familiale, par les sarcasmes de ce chroniqueur taurin soit désigné comme oeuvrant pour « la cause sémite… » Des mots terribles…Arno Klarsfeld étant d’origine juive, son activité tout à fait honorable et respectable d’avocat international devient sous la plume du fanatique taurin un « fonds de commerce »… D’ailleurs cet éditorial ne se lasse pas de se distraire des réactions fort justement scandalisées : « il est donc amusant de voir Arno Klarsfelds’indigner du fait que l’on puisse comparer les agressions faites aux aficionados à celles dont furent victimes ses coreligionnaires allemands dans les années trente. »
Plus loin André Viard évoque un « monopole des lamentations », peut être une tentative d’humour « viardesque » en faisant allusion au mur des lamentations de Jérusalem ? On sait s’amuser à l’ONCT…
La FLAC condamne ces écrits ignobles de André Viard et questionne :
Au vu des propos de son dirigeant, l’Observatoire National des Cultures Taurines et ses activités ont ils la moindre crédibilité ?  Voir le lien ci-dessous, c’est édifiant !
Quelle est la position des élus ou représentants des villes taurines et des organisations liées à la tauromachie ? Pour le moment nous ne pouvons que constater un silence assourdissant…
A ce propos, nous portons à votre connaissance le courriel que nous a adressé le professeur Hubert Montagner, membre du comité d’honneur de la FLAC.
« Chers amis de la FLAC,
Hier mercredi, j’ai eu une longue interview avec un journaliste de l’AFP pour le sud-ouest, au sujet du dernier éditorial de l’éminent Monsieur André VIARD et de la déclaration de Monsieur Arno KLARSFELD. Je lui ai dit que, même si je ne suis pas juif et si je fais pas partie de la communauté juive (que, bien évidemment, je respecte), je partage  l’indignation de Monsieur Arno KLARSFELD sans la moindre réserve. Je lui ai dit également qu’il me paraît légitime de demander au Président du Conseil Général des LANDES, Monsieur Henri EMMANUELLI, et aux Maires des grandes villes landaises s’ils approuvent les comparaisons et amalgames indignes  de Monsieur André VIARD ».
Ci-dessous, les premiers articles de presse :
Arno Klarsfeld n’est pas le premier à être la cible de André Viard…  Déjà, en 2011, Simone Veil en fut également la victime de manière autant révoltante. De nombreux taurins avaient même été choqués. Voir son édito ci-dessous.
Que nous réserve donc l’avenir au vu de l’état actuel de panique, de fanatisme aveugle et les discours extrémistes de celui qui aime tant parler au nom des aficionados ?

 

 


Voir les commentaires

André Viard dit l'aficion "victime" des anti-corridas "comme des juifs persecutés par les Nazis".

11 Décembre 2013, 08:00am

Publié par Jo Benchetrit

L' ex-matador est piqué.  Pour lui, ça ne "gaze" plus. Comme dit je sais plus qui, "passé les bornes, y a plus de limites."
Cet ex-déshonneur du journal Libération (c'est avec lui que je n'ai plus acheté Libé, horrifiée qu'un canard de gauche fasse la part belle aux pires des exploiteurs, ceux des animaux)) nous a fait une bouffée délirante en assimilant l'état des aficionados et de leurs complices publicitaires à des porteurs d'étoiles jaunes poursuivis par les criminels nazis. Pourquoi? Parce qu'il sent que la corrida joue ses dernieres heures???

il a oublié ceci:

nazis et corridas

 

Vous allez le lire, ne piaffez pas d'impatience, mais d'abord, comme contre-poison, vous avez droit à la réaction de maître Arno Klarsfeld de la FLAC: 

 

 




COMMUNIQUE DE PRESSE DE LA FLAC
Fédération des Luttes pour l'Abolition des Corridas

Association basée à Agde dans l'Hérault. 

 

La FLAC dénonce l'amalgame honteux contenu dans l'édito publié le 9 décembre 2013 par le chroniqueur taurin André VIARD. D'autant plus que celui-ci persiste et signe...  Voir l'article ci-dessous.

http://www.francebleu.fr/infos/pas-de-treve-pour-les-anti-et-pro-corrida-1096082


 
L'avocat international Arno KLARSFELD et le professeur Hubert MONTAGNER, tous deux membres de la FLAC, s'indignent de ces propos scandaleux passibles de poursuites judiciaires...

Ci-dessous, le courriel que nous a adressé Arno KLARSFELD le 9 décembre dernier:

"La comparaison est indigne.

Ceux qui s'opposent à la corrida ne sont pas des nazis, mais des hommes et des femmes de bonne volonté qui estiment que les animaux ont une conscience et s'opposent à ce qui avilit l'animal pour le plaisir de la foule.

Les aficionados ne sont pas des enfants juifs qui ont été exterminés mais des individus qui prennent du plaisir à voir assassiner lentement et esthétiquement un taureau.

J'espère que bientôt la corrida deviendra illégale.

Arno Klarsfeld".


Nous précisons, à l'attention des journalistes qui souhaiteraient joindre Arno KLARSFED ou Hubert MONTAGNER, que nous leur transmettrons avec plaisir leur no de portable respectif.


Merci
Cordialement


Thierry Hély
Porte-parole de la FLAC
www.flac-anticorrida.org

06 23 94 84 83

 



Vlà la chose étrange, quoiqu'en psychiatrie, je suis assez blasée:

 
LE SYNDROME DE L'ÉTOILE JAUNE



"N'achetez pas chez les Juifs !", 1933

 

En 1933, à l'initiative des SA, de sinistres consignes apparurent sur les murs d'Allemagne sur lesquelles on pouvait lire : "N'achetez pas chez les juifs !" Deux ans plus tard, en 1935, sous l'impulsion de Goebbels et Streicher, des «manifestations spontanées» furent organisées contre eux. Et le 1er septembre 1941, le port de l'étoile jaune fut instauré par un décret signé par Reinhard Heydrich.

En 2013, quatre-vingts ans plus tard, les mêmes sinistres consignes fleurissent à nouveau sur les murs de nos arènes, et sont répercutées via internet et les réseaux sociaux vers toutes les entreprises "coupables" d'associer, fusse de manière minime, leur image à celle de la corrida.

Mais en 2013 l'histoire s'accélère, et des "manifestations spontanées" violentes et xénophobes, ont également été organisées par des associations moralement irresponsables - mais pas pénalement - contre la communauté des aficionados : violences contre les biens et les personnes, tentatives de boycot de livres, de revues, menaces contre des magasins, des restaurants, des libraires...

La xénophobie la plus abjecte qu'on ne pensait pas voir renaître est en passe de se banaliser, provoquant chez les aficionados des sentiments mitigés, allant de l'incrédulité à la colère, mais à aucun moment de peur ou de culpabilité.

Afin de mettre un terme à cette dérive inacceptable, des actions ont été entreprises, et d'autres le seront, pour que la justice passe et sanctionne durement ces mouvements xénophobes et violents qui ont pris pour cible la communauté des aficionados. Et nous attendons d'elle qu'elle dise le droit et garantisse nos libertés fondamentales en sanctionnant les délinquants. 

Sinon, dans le cas oú nous nous sentirions abandonnés par elle, ce que nous ne pouvons malheureusement exclure dans la mesure oú madame Taubira, sa ministre, s'est positionnée en faveur de l'abolition des corridas, 
dans le cas oú nous serait dénié par la menace le droit de transmettre notre culture à nos enfants, 
dans le cas oú ces attaques innommables contre notre liberté de penser, d'agir et d'organiser porteraient atteinte à ces droits fondamentaux pour tous les citoyens, 
dans le cas oú ces attaques inadmissibles ne seraient pas punies et mettraient en péril la santé économique de notre activité et les emplois qu'elle génère, 
alors, je vous le dis, nous nous souviendrions de nos aînés, de la levée des tridents à Nîmes et de la résistance dacquoise incarnée par le maire Milies Lacroix. 

Et alors, je vous le dis aussi, si après avoir épuisé toutes les voies du droit qui demeurent notre ligne de conduite et justifient les appels au calme que nous rééditons aujourd'hui, 
si l'injustice doit être la règle, que les xénophobes radicaux du terrorisme animaliste, après avoir mesuré notre patience, se préparent à affronter notre colère : ils savent où nous trouver, mais nous savons aussi.

Nouveau cas d'intimidation signalés dans des dépôts de presse. Le message est clair : Terres Taurines doit disparaître des présentoirs. 

André Viard 

 
 

Voir les commentaires

Psychanalyse et corrida. Taureaux torturés, fantasme pervers et illusion d'optique. Wolff délire et les animaux trépassent.

12 Novembre 2013, 08:39am

Publié par Jo Benchetrit

http://www.charliehebdo.fr/images/puce/959-taureau-charb.jpg

 

Je suis tombée sur une citation vertigineuse d'aberration de Francis Wolff, professeur à l'ENS, comme tout ce qu'écrivent sur leur passion décidément pathologique, les aficionados.

Vu son influence délétère sur les incultes en particuliers, mais qui font étalage de leur "culture" avec bonheur, il faudrait peut-être reprendre ses bouquins pour les démonter aisément. Mais il est vrai que j'ai peu envie de lire quand il s'agit d'humains de mauvaise foi. pour moi, la lecture comme la philosophie, c'est l'occasion d'un savoir, et là, j'y vois tout juste de l'encre pour se cacher derrière, comme le fond les sèches apeurées.

 

 

Wolff: "Les taureaux de combat sont traités avant, pendant et après le combat, conformément à ce qu’ils sont pour l’homme : avec l’égard que l’on doit à l’adversaire, »  Le vocabulaire guerrier que  Wolff de Normal Stupre nous impose là oublie que l'égard dû à l'adversaire , par la convention de Genève, appelle crime de guerre la torture des prisonniers. 

Je passe sur le fait qui le dépassera que pour faire la guerre, faut être 2, et que là, ce n’est pas de guerre qu’il s’agit mais de sévices graves en réunion sur un être sans  défense, contraint, et qui ne fait pas plus la guerre que les  VICTIMES de génocides. Car tout est là, les pervers voient des adversaires, des partenaires, dans les êtres torturés. Un bel alibido à leur jouissance indigne.
Wolff et d’autres pervers devraient enfin un jour savoir ceci:
leur fantasme n'est pas du tout partagé par leurs victimes. La victime n’est pour rien dans le délire des abrutis qui la font souffrir et des ignobles qui en jouissent avec leurs ho laids! qui les désignent.. En ce sens, il n’y a que des victimes innocentes.
Le fantasme pervers, selon le matheme de Lacan,  emmène le pervers à se réifier en chose de jouissance pour l'Autre, en objet du désir de l’Autre, objet a,  et à croire qu’il est au service de celui qu’il torture. C’est dingue, non?

Voila la définition de  la perversion vue par Lacan

dans

Les quatre concepts, p. 168 : "Ce que j'ai appelé structure de la perversion, c'est à proprement porter un effet inverse du fantasme. C'est le sujet qui se détermine lui-même comme objet, dans sa rencontre avec la division de subjectivité".

 

Lire Kant avec Sade de Lacan sur ce sujet.  Voici mon écriture du matheme du passage à l'acte pervers croyant réalisant le fantasme du nevrosé : a<>S. C’est le sujet pervers qui se prend pour le a qui comble imaginairement le sujet victime, alors appelé S et non pas barré comme toujours pour le névrosé moyen, $.  Le sujet barré auquel est confronté le pervers lui fait peur et il veut le combler. Le pervers ne peut etre confronté à la castration symbolique qu'il voit comme réelle et ça lui fait horreur. Il la fuit dans son delire et ses passages à l'acte. le sujet est comblé, c'est à dire rendu non barré  par la castration dans le passage à l'acte pervers.
En effet, puisque le "a" le comble, l'Autre, son partenaire en general malgré lui,  ne manque de rien, et surtout pas de ce que le pervers est alors  et lui offre en s'offrant imaginairement: le phallus.  
Ce dont il s’agit en realité est de façonner un modèle de mère phallique, le taureau étant pour le pervers afioc une mère non castrée. Ce n'est pas pour rien qu'on enlève la queue au taureau après la corrida, afin d'en décorer le tueur, signalant ainsi que la mort du taureau, c'est sa castration, et que le comblé sera son boucher, à présent, lui, bouché , comblé, identifié à la puissance de la mere phallique. .
Mais qu'importe me direz vous...ce qu'il faut, cest en finir avc la corrida, comme avec toute barbarie, non? Ben oui. Mais comment?  J’ai appris avec certains que dialoguer avec un pervers, ici, sadique, est impossible. Celui ci, qui, à ses yeux est très moral, puisque dans son fantasme, il sert  l’autre dont il ignore le statut de victime, se croit alors, lui, c'est un comble, victime d’injustice! Il ne se sait donc pas impitoyable crevure, déchet de l’humanité, psychopathe dangereux et à mettre en prison. Il s’imagine au contraire preux chevalier au service de sa belle, le taureau, héros par procuration ou direct, comme le sont pour des midinettes écervelées les matadors.

Et puisqu'on en est aux citations, il faudrait lire Casas  à qui décidément il manque une case, dans des envolées lyriques sur la question.


Simon Casas, directeur des arènes de Nîmes, cette perle : 

"Les anticorrida ont peur d'être confrontés à la mort. De la confrontation avec la mort, l'homme a beaucoup à gagner. Le taureau en mourant nous signifie que nous sommes mortels. On est dans un phénomène de transfert au point de vue analytique"
Ah oui, quand même.

Le probleme est qu'il emploie le terme TRANSFERT analytique (en réalité le rapport patient-analyste) avec un enorme contre-sens.  


Et celle-là? 

«L e taureau est né pour aimer…

Faire l’amour au taureau, c’est sûr, c’est impudique, c’est beau, il vient vers vous, pas pour vous encorner, mais pour aimer !

La muleta tirée sur le sol comme une langue qui inviterait pour un profond baiser, le spectateur se fait voyeur, c’est à un coït que l’on assiste, un orgasme collectif, à Bayonne la corrida est vaginale…»

Simon CASAS, Taches d’encre et de sang, Editions au Diable de Vauvert.

Mon métier de psy devrait m'interdire de railler un délire, mais là, il s'agit de gens dangereux! De psychopathes qui manipulent avec de  grands mots creux les politiques et sont toujours légaux!!Quand on croit dialoguer avec eux, en fait, on s'illusionne. On ne doit pas oublier qu’on cause avec des pervers délirants qui n'ont pas accès à la connaissance de l'autre en tant qu'altérité absolue.
Ils prennent leur imaginaire pathologique pour la realité. et l’autre pour heureux de réaliser leur fantasme.
Lacan, dans Kant avec Sade, dit déjà que le pervers croit que sa victime jouit grâce à lui. Le pervers se fait objet assujetti à l’Autre tel qu’il le rêve.
il confond service et sévices. 
C’est pourquoi, vu leur état, et vu qu’un pervers est incurable du fait qu’en général, il ne se sait pas atteint gravement, ce ne sont pas des interlocuteurs, ce sont juste des ennemis. Le pb est qu’ils ont convaincus des tas de gens de pouvoir, qui, au « mieux », les maintiennent dans leur illusion de légitimité et au pire, sont comme eux.
  Un vampire se reproduit facilement.
et si cela vous a un peu enervé, voyez avec Freud de quoi vous ramener hors de l'asile psychiatrique:

Sigmund Freud, “ Une difficulté de la psychanalyse ” (1917)[1] :

« b) L'homme s'éleva, au cours de son évolution culturelle, au rôle de seigneur sur

ses semblables de race animale. Mais, non content de cette prédominance, il se mit à

creuser un abîme entre eux et lui-même. Il leur refusa la raison et s'octroya une âme

immortelle, se targua d'une descendance divine qui lui permettait de déchirer tout lien

de solidarité avec le monde animal. Cette présomption, ce qui est curieux, reste encore étrangère au petit enfant comme à l'homme primitif. Elle est le résultat d'une

évolution ultérieure, à visées plus ambitieuses. L'homme primitif, au stade du totémisme, ne trouvait nullement choquant de faire descendre son clan d'un ancêtre

animal. Le mythe, qui contient le résidu de cette antique façon de penser, fait prendre

aux dieux des corps d'animaux, et l'art des temps primitifs donne aux dieux des têtes

d'animaux. L'enfant ne ressent aucune différence entre son propre être et celui de

l'animal ; c'est sans étonnement qu'il trouve dans les contes des animaux pensants,

parlants ; il déplace un affect de peur inspiré par son père sur le chien ou sur le

cheval, sans avoir en cela l'intention de ravaler son père. C'est seulement après avoir

grandi qu'il se sera suffisamment éloigné de l'animal pour pouvoir injurier l'homme

en lui donnant des noms de bêtes.

Nous savons tous que les travaux de Charles Darwin, de ses collaborateurs et de

ses prédécesseurs, ont mis fin à cette prétention de l'homme voici à peine un peu plus

d'un demi-siècle. L'homme n'est rien d'autre, n'est rien de mieux que l'animal, il est

lui-même issu de la série animale, il est apparenté de plus près à certaines espèces, à

d'autres de plus loin. Ses conquêtes extérieures ne sont pas parvenues à effacer les

témoignages de cette équivalence qui se manifestent tant dans la conformation de son

corps que dans ses dispositions psychiques. C'est là cependant la seconde humiliation

du narcissisme humain : l'humiliation biologique. »


  


Voir les commentaires

Protestez! Ecrire au ministre Vals contre le rôle de la police au service des corridas. Cf.Rodhillan.

2 Novembre 2013, 10:06am

Publié par Jo Benchetrit

Je transmets, et, plus bas, lire mon mail à Vals.
Que les Français se réveillent !


Une honte ! Nous sommes quand même en période de crise financière ! Et pour celles et ceux qui ne le savent pas, les corridas sont financées par les contribuables et grâce à l'argent de l'Union européenne qui subventionne l'élevage des taureaux et des chevaux pour satisfaire des pervers assoiffés de sang et de torture, mais aussi celle d'une certaine "classe" politique française !
Je ne sais pas ce qu'a rapporté le "spectacle de corrida", mais il est dit que 55000€ ont été dépensés pour la mise en place des forces de l'ordre à Rodhilan ! C'est quand même nous, contribuables, qui allons payer le manque à gagner ! 

 Monsieur le ministre,

 

Des gens qui ont un sens moral normalement développé et qui protestent contre le passe-droit au nom de la tradition qu'est l'alinea 7 du 521-1 du code penal ont été molestés avec l'argent de nos impots à Rodilhan.

La tradition est un arc reflexe comme l'habitude car elle ne passe pas par le cerveau mais juste par la moelle epiniere. Donc la tradition ne nécessite aucune intelligence, aucune réflexion pour être observée et répétée à l'infini. Lorsque ce qui est traditionnel est mal, il faut lui dire STOP. Même si c'est une grande source de jouissance comme le sont pour certains le sadisme des corridas et combats de coqs(et d'autres traditions encore).

C'est du moins ça, la civilisation. Le mal banalisé est à repousser. De plus,faudrait voir qui va aux corridas, et si c'est leur tradition cruelle mais dont ils ne peuvent pas savoir l'atrocité puisqu'ils sont en mode réflexe, ou si ce sont juste des pervers venus d'ailleurs. Sachez prendre de la hauteur comme l'impose votre fonction afin de ne pas utiliser les deniers que les contribuables vous fournissent contre des gens qui font honneur à la France en demandant à ce que la sphère de la compassion n'en reste pas à l'egoïsme inter-humains mais s'étende aux autres animaux, ceux qui sont sous notre joug.

De plus, je vote PS pour qu'il ne soit pas un parti traditionaliste, puisque pour ça, on a le FN.

Avis de recherche: où est passée la gauche progressiste?

 

Croyez, monsieur le ministre de l'interieur, en l'expression de ma haute considération, et de ma grande déception,

J Benchetrit, psychologue

 

Voir les commentaires

Résumé de la manifestation anti corrida de Rodilhan Rodilhonte par Michèle Scharapan sur FB.

29 Octobre 2013, 14:18pm

Publié par Jo Benchetrit

Bravo, Michèle, c'est très complet et convaincant.

A charge sur les CRS,   chargeurs violents. Et donc sur VALLS qui détourne notre fric pour blesser les non violents qui se sont opposés à la corrida immonde de Rodihlan. Mais comment, vous, les french, vous avez choisi à 70% de lui donner votre confiance ? C'est du grand n'importe quoi.
Et ça ne part pas d'un bon sentiment, votre amour de Vals, le playmobile haineux et cruel.
Michèle ne se contente pas de vous envoyer au 7° ciel quand elle touche à un piano, elle est une excellente journaliste.


Michèle Scharapan
il y a 3 heures · Modifié ·  
  • Dimanche a eu lieu une manifestation pour tenter d' empêcher le massacre de6 veaux , lors d'une "fête taurine" . Les manifestants non armés, ( fouillés à l' arrivée, un par un, avec confiscation du moindre objet étant considéré comme potentiellement dangereux par les gendarmes, style lime à ongles, pince à épiler ) et pour la majorité d' entre eux non protégés, ont reçu des gaz lacrymogène, à bout portant, par les CRS qui eux étaient protégés de la tête au pieds, sans parler des flash balls .Il y a eu beaucoup de blessés, dont une femme qui l'a été gravement.
    Entre les gendarmes et les CRS, il y a eu à peu près 300 forces de l'ordre pour 700 manifestants, qui n' avaient pour objectif, que celui de sauver de la torture ces petits veaux.. Le Maire a prononcé cette phrase qui renseigne sur ces gens là:
    " Nous avons le droit d' "assouvir" notre passion."
    Il y a quelques mois le MInistre de l' intérieur a dit ce qui suit :
    "La corrida est une culture à préserver. C'est quelque chose que j'aime, ça fait partie de la culture de ma famille"
    ManuelValls, Ministre de l'Intérieur, et Commandant en chef des CRS – cette phrase fut prononcée le jour où il s' est fait photographier alors qu'il marquait un taureau au fer rouge 
    Je vous encourage à regarder cette vidéo . Pour les septiques j' ai toutes les informations détaillées à votre disposition..
    Manifestation contre la corrida à Rodilhan 2013
    www.youtube.com
    http://www.sauvons-les-animaux.com/ pour http://www.anticorrida.com/ Vous pouvez suivre de plusieurs façons l'actualité de sauvons les animaux en vous abonna...

Voir les commentaires

Rodilhan 2 : Rodi-honte! joyeux non-anniversaire. La corrida n'est-pas-du-tout-sadique-et-lapolice-pas-du-tout-au service-des-cruels

28 Octobre 2013, 10:41am

Publié par Jo Benchetrit

 

Des gens soi-disant sérieux comme Wolff (un non-philosophe?)  vous diront que la corrida, ce n'est pas du sadisme.
Ha bon. ALors, si ce n'est pas du sadisme, ça lui ressemble... 
Je vous mets ici une video sur Rodilhan,
surnom Rodi-honte,
sur la manif d'hier où nos camarades se sont fait malmener pour protéger les non-sadiques qui vont voir ce non-spectacle de non-cruauté et accusent, eux les manifestants anti-corrida d'être des non-non-violents.
Jugez en vous-mêmes.
Je vous préviens c'est si non-atroce  que je n'ai pas pu regarder plus de 5 secondes tellement c'est non-barbare...Donc, accrochez vous et manifestez vous pour bien montrer que vous etes malgré tout contre cette non tradition de non-immondices de la société française. 
Au maire de Rodihonte,
Vous profitez d'une loi qui se trahit elle-même. Vous devriez être, vous, dissout comme état dans l'etat. Vous faites régner la terreur. Notre ministre de l'interieur est à votre service, et pour cause. il a ramené la peste avec lui d'Espagne, ce qui se joue dans la culotte quand l'autre souffre! LISEZ SADE ET foutez la paix aux pauvres bêtes. TOUT ça pour être au  garde à vous!...
 
Valls, dehors! 

 

 

Voir les commentaires

L'enfance violée par la corrida. Un apprenti torero. Ignoble apprentissage de la barbarie avec nos impôts.

26 Septembre 2013, 05:40am

Publié par Jo Benchetrit

Le saviez vous? On apprend à tuer aux enfants, en France et ailleurs.

http://1.bp.blogspot.com/-w-W4YJ0Arqc/ToOBf7CJSpI/AAAAAAAABW4/N8cVgvmP4Z8/s320/DSC0233.jpg

Et plus encore pour ceux qui croient que ça ne les regarde pas: on nous pique l'argent de nos impôts pour financer ces écoles innommables de violence que sont les écoles de corridas.Y a des fois où on se demande si un IVG ne vaut pas mieux qu'un futur Hitler ou que d'un futur tueur d'animaux.

Qui ne s'est jamais demandé si la mère d'Adolf avait connu l'IVG, si on aurait pas eu la meilleure chance pour les humains?

C'est aussi mon sentiment en regardant cette video répugnante.
Au delà de cette révoltante banalisation de la barbarie, c'est l'avenir de l'humanité qui est menacé, et encore au delà, celui de la vie sur terre, malade de l' immoralité de l’homme, devenu l'animal destructeur que l’on sait. Cet enfant caricature en fait ce qui se passe chaque jour de manière admise par un plus grand nombre : cirques, zoo, repas carné, pêche, chasse, vivisection en classe, etc. C'est immonde, mais la déformation des esprits infantiles est quotidien. http://www.flac-anticorrida.org/enfance-pervertie-images-insoutenables/

 

Pour insérer la video "preuve de l'infamie": http://youtu.be/d0sxSpEXuEE

Thierry Hely de la FLAC se bat pour que les images soient encore visibles, mais elles sont censurées sur face book:

"C’ETAIT A PREVOIR ! Les taurins, pris de panique, se sont empressés de faire enlever ces images PARTICULIEREMENT COMPROMETTANTES !!! Pas fiers les zozos… Mais vous ne perdez rien pour attendre, ce scandale des enfants tortionnaires finira bien par ECLATER AU GRAND JOUR ! C’est une question de patience…"Thierry Hely

http://www.flac-anticorrida.org/enfance-pervertie-images-insoutenables/

laissez vos commentaires comme ceux-ci:

 

Anne Caron :"pendant que des écoles « normales » ferment, alors que des parents hésitent à mettre leurs enfants à la cantine faute de moyens, des politiques se permettent de continuer à distribuer de l’argent des contribuables afin de soutenir et d’encourager des « écoles » de torture ! Ces politiques indignes de leur fonction continuent à ne pas vouloir entendre les Français qui demandent depuis longtemps l’arrêt de la corrida qui est une importation ibérique ! Corrida qui, par ailleurs, est désormais combattue par la jeunesse espagnole actuelle !

La corrida n’est qu’un exemple révélateur de ce qui se passe actuellement en France : les citoyens ne sont pas entendus. Tout ceci est de mauvais augure. Continuer à ignorer ses propres concitoyens ne peut amener qu’à une situation de blocage."

Voir les commentaires

Les toros se suicident avec des banderilles dans le dos. Les anticorridas à Rion des Landes sont VIOLENTS! Beau dessin d'insolente vegie

27 Août 2013, 10:42am

Publié par Jo Benchetrit

Bravo, insolente vegi, ton dessin vaut une longue diatribe. bon résumé de la situation.En plus, c'est certain que les toros se suicident avec des banderilles dans le dos.
Photo

Voir les commentaires

Le baiser de l'assassin obscène avant la mort qui procure des orgasmes à des aficionados de malheur!

27 Août 2013, 10:19am

Publié par Jo Benchetrit

Je te terrorise, je te tourmente, je te torture, je te tue.... mais je t'aime bien.... brave bête !
Le psychopathe viole et aime sa victime avant de la tuer.Là, ça lui donne un orgasme.
Odette  :faut quand même reconnaitre que cette photo est une des plus gerbante  

Je te terrorise, je te tourmente, je te torture, je te tue.... mais je t'aime bien.... brave bête !
Je te terrorise, je te tourmente, je te torture, je te tue.... mais je t'aime bien.... brave bête !

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 > >>