Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Psychanalyse et animaux.

Articles avec #corridas

Y a-t-il une mafia des procorridas qui fait peur aux afficheurs des anti corridas?

31 Juillet 2005, 22:00pm

Publié par Jo benchetrit

Quelques infos sur un scandale.Qui empêche l'affichage des anticorridas?

J'a reçu ce mail:

 1. http://videojts.france3.fr/ - éditions locales - Euskal Herri / Pays
>Basque
>   vendredi 29 juillet 2005 - chrono 1:28 (en ligne jusqu'à lundi soir
>cause week-end ... je suppose)
>
>
>   2.
>
http://www.radiofrance.fr/chaines/france-inter01/information/journaux/
>   dimanche 31 juillet 2005 - 9h00 - chrono 7:50 (en ligne jusqu'à lundi
>soir ... je suppose aussi)
>
>
>   3. --- Dans
ethiquanimal@yahoogroupes.fr, "Marie Fournier"
><
mariefournier1@hotmail.com> a écrit :
>  
http://www.lemonde.fr/web/depeches/0,14-0,39-25419186@7-54,0.html
>
>   Un afficheur refuse de placarder des affiches anti-corrida dans le
>Sud-Ouest
>   AFP 29.07.05 | 15h07
>
>   La société d'affichage Avenir, filiale de JC Decaux, a refusé de
>placarder à Bayonne et dans d'autres villes du Sud-Ouest, des affiches
>contre la corrida, a-t-on appris vendredi auprès du Comité radicalement
>anti-corrida (Crac) et de JC Decaux.
>
>   "Avenir a refusé de poser les affiches peu avant le début prévu de notre
>campagne", a expliqué Jean-Pierre Garrigues président du Crac.
>
>   Un contrat passé début juillet avec Avenir, prévoyait la diffusion de
>116 placards de 4 mètres sur trois à Bayonne et dans diverses autres villes
>du Sud-Ouest en juillet et en août, selon M. Garrigues.
>
>   Ces affiches qui montrent sur fond rouge la photo d'un taureau
>ensanglanté mis à mort dans une arène avec les mots "Corrida la honte!",
>ont déjà été placardées à 300 exemplaires dans des villes du sud de la
>France durant l'été 2004, assure le Crac.
>
>   Contacté par l'AFP, JC Decaux confirme qu'Avenir a décidé d'annuler
>cette campagne après avoir pris connaissance des affiches elles-même, ce
>qui n'a été possible que tardivement.
>
>   "Nous avons une obligation de neutralité. Nous ne pouvons être partie
>prenante dans un débat d'opinion, alors que les corridas sont autorisées
>dans les régions où les affiches devaient apparaître", explique une
>représentante de JC Decaux.
>
>   L'afficheur a estimé en outre que les placards avec une grande photo
>sanglante étaient de nature à "troubler l'ordre public", ce qui constitue
>un motif d'annulation pour un contrat d'affichage.
>
>   La représentante de Decaux assure qu'en aucun cas son groupe n'a subi de
>pression.
>
>   Le Crac, qui revendique 1.000 adhérents, a attaqué Avenir en référé à
>Paris pour "rupture abusive de contrat", selon M. Garrigues qui insiste sur
>le fait que les mêmes affiches avaient été utilisées pour une précédente
>campagne en 2004 et que celles-ci n'avaient nullement porté atteinte à
>l'ordre publique.
>
>   Pour sa campagne 2005, le Crac avait passé contrat avec Avenir mais
>aussi avec deux autres sociétés d'affichage qui devraient, sauf surprise,
>placarder en août une quarantaine des mêmes affiches à Bayonne.
>
>   Bayonne qui se présente comme la première ville en France à avoir
>organisé des spectacles de corrida au 19e siècle, accueillera les 6 et 7
>août deux corridas dans le cadre des Fêtes de la ville.
>
>   Le député-maire de Bayonne, Jean Grenet (UMP), passionné de corridas et
>président d'un groupe de députés aficionados, estime qu'il y a un "grand
>malentendu" sur cette question et qu'une suppression des corridas
>entraînerait une "levée de boucliers".

Les armes des officionados sont certainement très puissantes car on oublie que 72% des français sont CONTRE.


Voir les commentaires

images de corridas à cheval : no comment.

29 Juillet 2005, 22:00pm

Publié par Jo benchetrit

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

   

                                                    Les sites qui montrent ces photos ne disent pas : "plus jamais ça".

                            Ils sont  pro-corridas.

                          

 

Voir les commentaires

Barbarie= premier des droits de l'homme?la déclaration des droits de l'aficionado: ce n'est pas un gag!

25 Juin 2005, 22:00pm

Publié par Jo benchetrit

 

NO COMMENT.

 

Sur UN SUJET AUSSI TRISTE que la corrida, ON  A PEU L'OCCASION 

de rire. J'ai trouvé ça sur un site pro-corrida.

C'est moi qui surligne et qui renvoie à des notes par ça:*

===========================

 

DÉCLARATION DES DROITS DE L'AFICION

" Entre le pays d'Arles et le Pays Basque, entre garrigue et Méditerranée, entre Pyrénées et Gascogne, en Provence, Languedoc, Catalogne, Gascogne, Aquitaine, Landes et Pays Basque, existe une tradition taurine qui se manifeste par l'organisation de corridas à l'occasion des fêtes locales ou votives, ainsi que par des activités culturelles* tout au long de l'année, dans ces mêmes régions et un peu partout en France.

Cette civilisation est à la fois le produit et le reflet d'une sensibilité, d'un art de vivre et d'une culture riche, patrimoine commun hérité du passé dans les régions de l'Europe du Sud où la tauromachie constitue le noyau des fêtes et joue un rôle majeur dans le tissu social, le secteur économique et la protection d'un écosystème unique, dans lequel l'homme préserve le taureau en respectant son intégrité*.

Depuis les débuts de notre Histoire, la tauromachie a toujours inspiré les écrivains et les artistes qui ont perçu son sens caché : à l'image de la tragédie antique, la tauromachie sublime les passions humaines en reproduisant le spectacle de la vie,* dans un raccourci codifié dont le déroulement en champ clos interdit toute fuite**. À ce titre, sa dimension philosophique, voire spirituelle est indéniable, et la corrida, dont la modernité est évidente car elle symbolise l'irruption du réel dans des sociétés cédant au vertige du virtuel, doit être considérée comme un art possédant ses propres valeurs esthétiques. ***

L'Europe qui se construit ne sera fidèle à sa vocation que dans le respect de sa diversité. Et parce que nous refusons l'uniformité des modes de vie qui aurait pour effet de faire disparaître les cultures minoritaires, nous affirmons que la tauromachie doit garder sa place là où elle continue d'être une culture populaire et vivante, en raison de l'exemplarité des valeurs de solidarité, courage, et générosité qu'elle véhicule, ainsi que de son exigence esthétique qui tend à faire régner la sérénité et la grâce dans l'affrontement entre l'homme et le taureau.

Etant entendu qu' il ne saurait être question d'exporter la corrida hors des régions où elle possède ses racines historiques et profondes, nous revendiquons le droit de perpétuer la tauromachie dans le respect de la légalité et de la jurisprudence existante. Nous affirmons qu'il ne convient plus d'insulter dans leur sensibilité les peuples qui, se reconnaissant en elle, méritent le respect****, et nous appelons à la reconnaissance explicite du fait culturel taurin par l'Etat français."

===================================

* là, on rigolerait si on n'avait pas en tête de quoi il s'agit!

**Tu l'as dit, mon salaud!

***moi c'est le vertige devant le maniérisme de ces pervers qui me prend plutôt! T'auras beau causer, mon con, tu ne seras jamais qu'un petit pourri, rien de plus.

 

**** parce qu'un mec qui s'amuse de la souffrance d'autrui, ça a une sensibilité? On m'aurait donc menti?

Ce tecte inélarable se trouve sur un site: corrida.net

vous pouvez écrire à son auteur: andre.viard@corridas.net

Chaque mot ou presque mérite d'être surligné et suivie d'un méga SIC.

Je croyais que la pub pour les assassinats était interdite. Et vous?

??????????????????????????????????????????????????????

Lettre-type à envoyer aux mairies de Fenouillet - Saint
Sever - Tarascon

 


Je vous propose d'envoyer la lettre-type ci-dessous aux adresses mails
suivantes:

f.julia@mairie-fenouillet.fr
cabinet-maire@mairiesaintsever.9tel.com
courrier@mairie-tarascon13.fr
tourisme@tarascon.org
accueil@feriafenouillet.com
i.albo@a-la-une.fr
stagiaire@feriafenouillet.com
billetterie@feriafenouillet.com

Cette lettre-type regroupe trois mails.

Merci de bien vouloir faire un copier-collé dans un nouveau message et de
l'envoyer aux 8 adresses mails indiquées ci-dessus,
sans oublier de joindre les 2 photos SVP.  Il faut que ces inconscients
voient la souffrance qu'ils générent !!!

Début du texte à copier / coller:
  Objet: votre commune fait honte à la France

  Bonjour,

   Enseignante et chercheur en culture française aux Pays-Bas,je travaille à
l'analyse des textes pro-corrida. Les auteurs ont recours au procédé
d'inversion des valeurs dans une systématique ahurissante qui serait comique
si elle ne servait pas de caution à un sadisme intolérable pour des gens
sains d'esprit. Le taureau, un « fauve assoiffé de sang » désire sa mort
glorieuse dans l'arène et adore son bourreau, la pénétration de sa chair par
les lances à crochets est un acte érotique, les tauromachiques sont des
sauveurs de l'humanité,des démocrates. Les taureaux élevés pour la torture
et dans les sévices (nous avons les preuves), pleurent la mort de tonton
l'éleveur et prient pour qu'il aille au paradis! Enfin à l'acte de supplice
sur herbivore, est conférée une dimension métaphysique, le matador et ses
commentateurs hagiographes, voient seuls "l'essence des choses" (Marmande,
Durand, Casas, Lacouture, Zocato).
  Hier soir l'ignoble séance a commencé.Demain 24 herbivores seront torturés
à mort. Ce soir, dans la peur et la souffrance ils seront préparés à la
séance finale.
  HONTE A VOUS. Vous véhiculez l'obscurantisme de ceux qui s'enrichissent
sur le mensonge et le sadisme lâche car encore impuni. Pas pour longtemps.

  Connaissez-vous l'étendue des protestations en Europe du Nord contre cette
infâmie?  Voir
www.stieren.net
  A votre service pour infos aux Pays-Bas.

  Salutations consternées
  Michèle Breut


 Monsieur le Maire

Permettez moi d'être vraiment attristée à l'idée que vous organisiez des
corridas dans votre ville..Comment l'homme du 21ème siècle peut il faire la
fête autour de la torture d'un animal? cela me parait d'une barbarie
insoutenable.. Je pensais que la France était un pays civilisé.. ce genre de
spectacles me montre que je me trompe..
Espérant qu'un jour un homme tel que vous pour qui des citoyens votent ,
puisse prendre conscience du respect de la vie...que j'ai cour à enseigner à
mes élèves.. je vous prie de croire, Monsieur le maire, à mes sentiments
attristés.     Françoise Gérardin - Bordeaux.
Bonjour,

Comme des milliers de défenseurs des animaux,  je viens d'apprendre que
vous organisiez des corridas dans vos communes respectives.

Vous n'avez donc pas conscience des souffrances que ces "réjouissances"
barbares imposent aux taureaux,  mais je peux vous dire que ces tortures
sont indignes d'une population dite "civilisée", et si vos élus n'ont pas
trouvé d'autres sources de revenus pour attirer les touristes,  c'est
vraiment la preuve d'un manque d'imagination et d'une bien maigre compétence
!

En fin "de saison", je vous conseille tout de même de calculer la
rentabilité
de ces opérations, car vous risquez d'être énormément déçus par les
bénéfices
réels qui en découlent !

Je termine en vous signalant que vous êtes maintenant répertoriés dans les
"villes de sang" du sud de la France, ce qui implique que des milliers
d'adhérents
des associations de défense animale boycotterons vos communes, tant que vous
maintiendrez ces spectacles de la honte !

 

voilà: donc bon copié collé et ne vous laissez JAMAIS prendre au jeu du:"Tas jamais vu alors tu peux pas parler."
Il faut savoir que les millions d 'euros que

rapportent les corridas, ces fêtes sadiques

proviennent en majorité des touristes

qui n'y vont qu'une fois "pour voir".


ATTENTION DONC ET DITES BIEN

QU' ON N A PAS BESOIN DE VOIR UNE TORTURE

 POUR LA CONDAMNER.



Voir les commentaires

Libération journal réac? contre la libération des animaux taureaux mais se réjouit de la libération de l'humaine Florence Aubenas; mais nous sommes tous des bêtes!Tauromachie: alinea 3.

14 Juin 2005, 22:00pm

Publié par Jo benchetrit

 

Serge July se réjouit comme moi pour la libération de Florence Aubenas: Mais il est spéciste, donc Tartuffe, quand il assure être... pour la liberté car il réduit cette belle revendication aux humains, en particulier... journalistes (des comme-lui: Narcisse n'aime que son image!) et on sait qu'il est CONTRE celle des taureaux:  2 poids, 2 mesures.

 

 

Je ne crois pas dans la sincérité de ceux qui se réjouissent de la liberté de certains tout en adorant l'asservissement et la torture pour d'autres ! ET VOUS ?

Pour en juger, je vous en prie jugez sur pièces: Regardez ce qui est à cette adresse et écrivez à Serge July et à votre député pour qu'il soutienne le projet de loi  :

http://dedieauxanimauxquinonpaseudechance.over-blog.com/article-470939.html

 

Quand nous avions monté Libération—je fais partie de ceux qui ont envoyé de l'argent pour soutenir au début—nous rêvions d'un monde où le "2 poids,2 mesures" n'existerait plus. Nous qui étions contre les traditionalistes…Voilà où nous ne sommes rendus: Libé est un journal réac contre les (autres) animaux car le patron est un défenseur des traditions les pires, celles des corridas.

 

J'ai donc le droit d'être déçue.
Alors, quand je lis dans le libé du 14 juin la joie de S.July et ses envolées sur la liberté et la …"lumière où doivent se trouver les journalistes", je suis sceptique. Sauf que là, il s'identifie. Avec les taureaux, il oublie qu'il a là des êtres vivants, souffrants et, curieusement, c'est encore le mot lumière qui est utilisé. En effet, après être passé par l'ombre, les taureaux sont "libérés dans l'arène éblouissante afin qu'ils ne voient rien au départ. Après les sévices, les coups, pour les affaiblir, les taureaux ne voient pas grand-chose de leurs bourreaux d'opérette.

 

Alors, quand je me réjouis de la libération de Florence et d'Hussein, c'est quand même plus crédible, bien que je ne la connaisse pas. Mais, eux, se souviendront-ils de ce qu'est la geôle pour exiger qu'aucun vivant sensible, jamais plus ne puisse se retrouver dans cette atroce situation?
Voilà ce qui s'appellerait une expérience dont on tire des enseignements, non?

 

 

L'amour des corridas dans Libération:

 

 Quand le berk se fait politiquement correct grâce aux bons soins du tenancier de ce journal,  Serge July.

 

Libé fut une bonne idée qui a mal tourné.

 

Pas comme Charlie Hebdo, de ce point de vue là.

 

 

 

Tant que la souffrance animale ne sera pas autant détestée que l'humaine, tant que ces messieurs qui font l'opinion joueront les sensibles alors qu'ils dévoilent leur être par leur passion pour la corrida, et bien les 75% de Français qui sont contre les corridas seront floués mais resteront silencieux, coupables de ne pas aimer cette "belle fête" etc. et la féria de Nîmes continuera à s'étaler dans les médias comme  si c'était une fête normale dans une ville normale...

 

 

Mais nous, les lucides, nous savons bien qu'elle est occupée. Cette ville ainsi qu'une centaine d'autres ne sont pas des villes françaises, car elles représentent ce que 75 % des citoyens abhorrent. Le sud est pris en otage par des cons sadiques et c'est bien triste pour bien de ceux qui y vivent et y étouffent et pour ceux qui aiment la Méditerranée et en sont privés car il est hors de question d'aller là où le pire est le plaisir de ceux qui tiennent ces villes.

 

Alors, quand Serge July fait le sensible, c'est pour moi une comédie. Simon Casas , était furieux du jour de solidarité Pentecôte qui lui gâche la fête   sur le plan des finances! m'a fait penser à deux choses:

 

 d'une part, je ne ferai plus grève ce jour-là car si ça peut faire qq. chose contre ces tristes choses, je m'en réjouis.

 

D'autre part, il est vrai qu'on finit par ressembler à ce que l'on est: la beauté de cet homme s'est envolée pour dévoiler ce qu'il ignore de lui. Et ce n'est pas flatteur car son regard est devenu fou, dur et  méchant.

 

 

 http://www.liberation.fr/page.php?Article=296593
>
> Contrairement à ce que prétend le journaliste aficionado
> Jacques Durand dans cet article, Mme Marland Militello a déposé une
proposition de loi (et non un projet) soutenu par cinquante députés, et non 
une trentaine comme il l'affirme pour minimiser les choses.

 

L'homme qui veut utiliser son droit de l'homme à la barbarie se réjouit de la propagation du mal, comme je le surligne en jaune.

 

Il rit moins de celle de la montée de l'opposition et essaie l'arme habituelle des sans arguments en tentant de ridiculiser par des mensonges mme Millitello, la député, en affirmant qu'un trentaine de députés seulement la suivent alors qu'il y en a le double, mais hélas, vous l'aurez compris, ce n'est guère suffisant: les députés sont plus de 550!

Aussi, IL FAUT ECRIRE A SON DÉPUTÉ EN LUI PRECISANT QUE 75% DES FRANÇAIS SONT CONTRE LES CORRIDAS. L'ASSEMBLEE NE NOUS REPRESENTE PAS SUR CE PLAN!

 

  

 

 

Monsieur Durand se réjouit: on va enseigner les VALEURS (SIC.) de la tauromachie aux enfants en Espagne!!!!! C'est comme ça que ça arrive la banalité du mal, par la banalisation!

Lu dans Libé, Durant:

"De son côté, et pour 
répondre à la Catalogne,
le parlement andalou a, le 23 novembre, tous 
groupes politiques confondus, appuyé une motion demandant au gouvernement
régional de défendre et de promouvoir, y compris en milieu scolaire, les 
valeurs de la tauromachie
. "

Puis il évoque le fait qu'au Portugal, on va peut-être tuer les taureaux dans l'arène.

De toutes les façons, messieurs les jouisseurs barbares de Libé et d'ailleurs, une chose est sûre, c'est que quand les otages toros ont été atrocement mutilés sous les Holé! des débilisés volontaires que vous êtes, on ne peut plus que, soit les passer pendant des heures dans une salle de chirurgie et tenter de les sauver…soit les achever. Ce qui se fait au Portugal loin des regards. Mais jamais un toro ne sort vivant d'une corrida…Et le fait de le gracier comme l' a fait une fois le ...pourri/connard de Casas ( directeur des arènes de Nîmes)ne change pas son destin! Gracier : terme lourd de sens qui signifie: clémence pour un coupable.

 

Et " De quoi est-ce qu'on accuse-t-on mon client?" ( Pierre Desproges).
D'être un pacifique herbivore floué, mutilé, agonisant sous les yeux émerveillés dans la "lumièèèèreeee" par la gente humaniste, traditionaliste  et fière de l'être!

 

Quelle obscénité d'oser ainsi mettre la victime en position de coupable. Mais cela ne vous rappelle-t-il rien? Le nazisme? Ben oui, justement. Le procédé qui consiste à "victimiser" le bourreau est vieux, bien sûr, mais avec le nazisme, on a eu la caricature de ce procédé infâme car infâmant, et diffamatoire...

 

 

Du vrai, du bon, du juste, voilà ce que les humains devraient exiger les uns des autres.
A Libé, journal fondé pour ça, comme ailleurs, on en est loin!

 

Alors, Florence Aubenas, on compte sur toi pour avoir en toi la force et l'intelligence de comprendre ce mot d'ordre: "Solidarité entre les  victimes", par delà les différences de race—ça, tu sais—mais aussi d'espèce!

 

 En attendant, sois heureuse…parle car tu en as été tant privée par des geoliers impitoyables. Mais n'oublie pas les autres…qui, eux n'ont pas ta chance d'en être sorti, de cet enfer de cet enfer dont la seule issue est la mort, et pour la plupart , après d'atroces tortures.

 

Je viens de lire son récit: elle est vraiment formidable. Comment ne pas admirer sa légèreté, elle qui a vécu l'angoisse et la souffrance physique et psychologique. Résilience, dirait Boris Cyrulnik .

Pour écrire à 
Libé:
 
 
http://www.liberation.fr/courrier/mail.php?f=1&id=courrier

 

et suivez le lien...N'oubliez pas avant de dire: c'est une affaire de goût.


Voir les commentaires

Le Festival de Cannes fini, restez-y, un film édifiant sur les corridas gratuit ouvert à tous le 28 mai. Belle affaire!

11 Mai 2005, 22:00pm

Publié par benchetrit

 
 


De : jean-pierregarrigues
Envoyé : samedi 21 mai 2005 22:33
À : Martine Danaux
Objet : Fw: Communiqué presse 28 mai 2005 Cannes


Sous l’égide et en la présence de Monsieur Bernard BROCHAND, député-maire

de Cannes, de Madame Muriel MARLAND-MILITELLO, députée et dépositaire de

la proposition de loi visant à l’abolition des corridas en France, le
Collectif

Anti-corrida de Fréjus (CAC83 Fréjus) a l’honneur de vous inviter

à la projection du film :

«  ALINEA  3  »

Produit et présenté par l’auteur, Jérome LESCURE

Suivi du débat

«  LA CRUAUTE EST-ELLE DEFENDABLE AU NOM D’UNE TRADITION ?  »

SAMEDI 28 MAI 2005   -  15 H

Salle Stanislas, rue L. Pastour (Parking du marché Forville)

06400  -  CANNES



Collectif Anti Corrida de Fréjus (Cac83)

Association loi 1901, n° 1908 – J.O. du 21/07/2001

378 rue du Général Brosset, La Madeleine G776, 83600 Fréjus- France

Tél : (33)6 61 99 58 19 Fax : (33)4 94 84 78 64

Mail : info@cac83frejus.com Site : www.cac83frejus.com


Opération "Alinéa 3"

En 2004, Jérôme Lescure , membre du Comité Radicalement Anti- Corrida (
CRAC) a assisté à cinq séances de torture dans le sud de la France. Si il a
fait cette démarche, c'est justement pour nous éviter d'aller constater par
nous-même, si besoin était, la réalité de la barbarie
tauromachique. Car il ne faut surtout pas tomber dans le piège des acteurs
dela mafia des arènes : "vous n'y comprenez rien, vous n'êtes jamais allé
voir une corrida, vous ne pouvez pas en parler..." Evidemment, avec plus de
450 millions de citoyens européens, si nous devons tous aller voir au moins
une corrida, les arènes seront pleines pour les siècles à venir... Et si en
plus vous êtes en haut des gradins, vous n'aurez même pas réalisé que vous
venez
d'assister en direct au massacre à l'arme blanche de six herbivores
paisibles...
Depuis des décennies, les medias ne diffusent que des images édulcorées de
la corrida, pour ne pas choquer! Ils contribuent ainsi à entretenir le mythe
de la fête et du héros en habit de lumière.

En 2004 donc, Jérôme Lescure accompagné par Delphine Simon, a vécu toute
l'horreur en direct, pour contribuer, par son témoignage, à rendre notre
"humanité meilleure", comme le précise fort justement Albert Jacquard,
président d'honneur du CRAC. Son DVD, intitulé « Alinéa 3 », un film choc de
15 minutes, montre la réalité de la corrida. Des images d'une netteté
époustouflante. Après « le film de la honte », un document pionnier tourné
par
Thierry Hély, vice-président du CRAC, en 2000 dans les arènes de Béziers,
avec ce nouveau film la vérité sur ce spectacle barbare ne peut plus et ne
doit plus être ignorée.

C'est la raison pour laquelle le DVD de Jérôme Lescure vient d'être dupliqué
à 4000 exemplaires. Le vendredi 13 mai 2005 les 577 députés de la nation ont
reçu une copie du film « Alinéa 3 » accompagné du livret explicatif et d'une
pétition déjà cosignée par plus de soixante dix  personnalités de tous
horizons. Nos élus sont invités à signer à leur tour cette pétition pour
l'abolition des corridas en France.
Avant la fin du mois, les sénateurs recevront à leur tour ce document
accablant.
Puis ce sera le tour des maires des 100 plus grandes villes de France, des
présidents des conseils généraux et régionaux, de l'ensemble des députés
européens (il existe une version anglaise de ce film), des membres du
gouvernement et des responsables de toutes les formations politiques (à
l'exception de l'extrême-droite - on ne peut pas protéger les animaux et
prôner la xénophobie.).

Début juin enfin, ce sera le tour de la  totalité des conseillers généraux
et régionaux  de la région PACA, de la totalité des maires de la Côte
d’Azur, de Toulon à Monaco, des offices de tourisme, ainsi que de tous les
représentants des instances éducatives, morales et religieuses du Var et des
Alpes Maritimes.

Il s’agit spécifiquement de dénoncer la ville de Fréjus qui,
unilatéralement, intitule sa féria  « Féria de la Côte d’Azur » éclaboussant
ainsi de sang et de honte la majorité de ses habitants et visiteurs
-officiellement opposés aux corridas-
Bien entendu le film de Jérôme Lescure sera également envoyé au chef de
l'Etat, qui s'est d'ailleurs déjà exprimé dans la presse pour dénoncer la
barbarie tauromachique (le point et le Nouvel Obs).

Après avoir vu ce film, en espérant qu'ils aient au moins le courage de le
regarder, nos élus - et les autres - ne pourront plus jamais dire : « NOUS
NE SAVIONS PAS. »

Rappel : l'alinéa 3 de l'article 521.1 du code pénal tolère que des «
sévices
graves et des actes de cruauté » puissent être pratiqués sur des animaux
pour
les « courses de taureaux et les combats de coqs » dans le cas d'une «
tradition locale ininterrompue ».








Info pour les  cinéphiles et les taureaux:
 
Lorsque la majorité des français ( près de 80% sont contre la corrida)et même des espagnols auront enfin le droit à la parole sur ce sujet...
qui rapporte un fric fou à cause des petits idiots qui veulent en voir une ...
au moins une fois dans leur vie
d'irresponsables...
et qui sont à l'origine de la pérénisation du problème,
et bien les choses puantes en question
 seront enfin interdites et...
les poules auront des dents.
 
Oui, on peut être contre la torture sans en avoir jamais vu sous ses yeux. Et on a tous au moins vu une corrida à cause de Canal+ qui a contribué à la banaliser.
Depuis qu'ils ont cessé...mais pas pour longtemps je le crains, les autres chaînes, heureusemnt n'en passent pas. Mais certaines chaînes cablées, dont certaines dans le bouquet de Canal Sat. en présentent non stop.
 
Le rapport incestueux à l'Autre est la base de la maladie de barbarie qui, on le voit avec des choses atroces du genre de la corrida, n'épargne pas les gens cultivés.
*************************************************
 
 
 
Invitation du CAC 83 à Cannes 28 mai

> Sous l'égide et en la présence de Monsieur Bernard BROCHAND, député-maire
>
> de Cannes, de Madame Muriel MARLAND-MILITELLO, députée et dépositaire de
>
> la proposition de loi visant à l'abolition des corridas en France, le
> Collectif
>
> Anti-corrida de Fréjus (CAC83 Fréjus) a l'honneur de vous inviter
>
> à la projection du film :
>
> «  ALINEA  3  »
>
> Produit et présenté par l'auteur, Jérome LESCURE
>
> Suivi du débat
>
> «  LA CRUAUTE EST-ELLE DEFENDABLE AU NOM D'UNE TRADITION ?  »
>
> SAMEDI 28 MAI 2005   -  15 H
>
> Salle Stanislas, rue L. Pastour (Parking du marché Forville)
>
> 06400  -  CANNES
>
> Collectif Anti-Corrida de Fréjus ( CAC83 Fréjus )
>
> Association loi 1901, n° 1908 - J.O  du 21/07/2001
>
> 378 rue du Général Brosset, La Madeleine G776 - 83600 Fréjus - France
>
> Tél :  06 61 99 58 19  Fax : 04 94 84 78 64
>
> Mail :
info@cac83frejus.com Site : www.cac83frejus.com
>

Voir les commentaires

<< < 10 20 30 31 32 33 34