Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Psychanalyse et animaux.

Articles avec #corridas

Pourquoi la tauromachie est à bannir, y compris les landaises,les camarguaises et autres cruautés niaises.

18 Mai 2013, 18:07pm

Publié par Jo Benchetrit

C'est un nouveau dada chez certains anti-corrida, comme à l'Alliance anti-corrida de Claire Starozinski, qui, je l'espère va être ébranlée par ma reponse  : on va donner des substituts aux addicts aux corridas. ces substituts existeraient : la camarguaise et la landaise.

Mais c'est un leurre. Il y a aussi de la cruauté là dedans. Les animaux ne  sont pas des jouets, ce sont des êtres fragiles, flippant facilement, il faudrait les laisser tranquille et surtout arrêter l'élevage des races domestiques qui ne pourront jamais redevenir sauvages et sont des "enfants" à vie.  La camarguaise et la landaise   pouvant gravement les blesser, jeux sous la contrainte, brutaux, ouvrons  l'article de Stephane Lamart qui est très informé et pas aveuglé par de sombres desseins manipulatoires. On a tjrs à faire à ça :des barbares en toute innocence qui vous diront les bêtises que vous pourrez lire plus bas*.  Du compte rendu plus bas de la course camarguaise prise au hasard sur le net, je retiens ceci : la culpabilisation de la victime. Avec son pendant: la deculpabilisation des bourreaux! une honte de plus envers les animaux...Mais que de saloperie, dans cette humanité!

   Bref,  un cynisme certain et fort pratique pour ne pas se sentir soi même responsable et coupable. je laisse les fôtes du mec : 
"La vitesse d’action et la violence que met ce taureau dans la poursuite des hommes en blancs lui auront couté une belle blessure l’obligeant à rentrer avant la fin".


La violence !!! Mais qui est violent, ici, les bourreaux ou les victimes ?
HONTE, je vous dit.
 
 
 

Bjr, puisqu'il faut informer, merci de transmettre à vos contacts avec plus bas le copié collé et lien vers Stephane Lamart.http://www.associationstephanelamart.com/index.php?page=dossiers&n=6
En réponse à Monique X flac66 qui nous dit ceci:
 -  à propos du mot "TAUROMACHIE"  que les taurins emploient pour tromper les gens .
Nous luttons contre la CORRIDA , pas contre la tauromachie ( en font partie la  course camarguaise et la course landaise qui sont des sports, inscrits au Ministère du même nom) .
 
  Je m'inscris en faux. Il faut être contre toute exploitation animale, tout  jeu  avec animaux contraints et de surcroit maltraités, blessés, stressés!!! Ce sont des jeux de la honte! Un sport qui consiste à supplicier des animaux, très intéressant en promo dans la bouche de la PA!
 je vois à  présent que certains parmi nous ignorent délibérément  la violence des courses camarguaises.Y compris au saint du saint de la FLAC.
On coule, mes amis, on coule. A qd une pub pour les atroces rodéos? ce serait le pompon!
Jo . je lutte contre la tauromachie et contre tous les moments où l'homme, altesse suprême en sottises de toutes sortes empoisonne la vie des bêtes.
Le jour où une vache rentrera volontairement dans une arène pour aller se faire emmerder par des abrutis, alors, je dirai OK, elle est maso...Mais c'est son problème.
 
Excusez mon ton, mais ça me navre beaucoup de devoir vous informer sur qq. chose que tout le monde a le DEVOIR de savoir s'il prend soin des animaux et veut leur épargner toute souffrance.
Rasets avec lesquel on doit enlever les cocardes et autres du front de la victime.
Voilà ce qui se passe dans les camarguaises. Un exemple entre 1 000 000:  http://www.aiguesvives.fr/local/cache-vignettes/L350xH370/Renoir-P1030262-ret_trophee_as_2008-50731.jpg
 
Mais finalement, Renoir à dû rentrer au toril après s’être blessé à la patte-avant droite.** Une vilaine blessure faite après avoir suivi trop loin, le raset de Benjamin Villard.La vitesse d’action et la violence que met ce taureau dans la poursuite des hommes en blancs lui auront couté une belle blessure l’obligeant à rentrer avant la fin.
**ne pose pas sa patte avant droite gravement blessée.
http://www.aiguesvives.fr/Finale-du-trophee-des-as-2008.html "Mais, rançon de cette fougue, dès le début de la course une blessure au museau avait fait craindre un retour immédiat au toril.

 

Nous vous donnerons des nouvelles du taureau dès que nous en aurons."

extrait de mon mail à CS:
Jamais je ne suivrai  Claire sur le terrain du troc entre corrida et camarguaises!
Que Claire sache que si les toros ne veulent pas de corrida, ils  ne veulent pas non plus de raseteurs qui les terrorisent, les emmerdent , les blessent.  Parfois les yeux sont crevés. 
Claire, on ne donne pas une femme à violer à un assassin pour le satisfaire sans qu'il la tue car c'est moins grave d'être juste violée.
les animaux, faut juste les laisser tranquille, c'est la base de l'ethique....sauver les animaux, pas  les pousser dans l'arene pour se faire maltraiter.
Enfin! avec des trucs pareils, les animaux ne sont pas sortis de l'auberge.
dsl, Jo
pour tous:
Et qui paie? VOUS ou les animaux?  j'ai dejà eu du mal à faire passer l'idée que la portugaise etait aussi si ce n'est, en effet, Monique, plus cruelle que l'espagnole, d'abord à Richier qui voulait nous faire signer une motion reduite à la denonciation de l'espagnole...là, depuis hier, je dois lutter contre cette nouvelle lubie des assoces de faire de la lèche aux autres debilos tauromaniaques avec d'autres courses de la tauromachie.! On ale droit de ne pas savoir, pas celui de ne pas s'informer, et celui de changer, c'est un devoir. Lire ce texte très complet de Stephane Lamart:

http://www.associationstephanelamart.com/index.php?page=dossiers&n=6:

extrait:

Spectacles indignes, les corridas, la tauromachie.



Des animaux souffre-douleur pour les spectacles tauromachiques



La course camarguaise, à la cocarde.

Avant le spectacle, le taureau est immobilisé dans une cabine et une ficelle et deux morceaux de ruban sont attachés sur ses cornes.

Lorsque le taureau est envoyé dans l'arène, des hommes, les razeteurs tenant à la main un crochet métallique, redoutable arme de poing, courent devant l'animal et tentent d'arracher les rubans.

Durant cette course, l'animal est frappé à de nombreuses reprises avec ce crochet, coups toujours douloureux même s'il n'y a pas de plaie apparente. Mais les animaux sont souvent blessés à la tête, certains sortent de l'arène le mufle ensanglanté, d'autres avec des lésions aux yeux, perdant parfois l'usage d'un oeil.

Quand, provoqué, le taureau poursuit les hommes, ces derniers sautent hors de l'arène. Mais l'animal est stoppé dans sa course par une balustrade, contre laquelle il subit un choc violent, lui provoquant parfois des boiteries.
Plusieurs jours ou semaines sont nécessaires pour que les taureaux se remettent de ces traumatismes, avant d'être renvoyés dans l'arène où ils devront rentabiliser de nouveaux spectacles.

Course de vaches landaises, des sévices répétés

Les vaches sont transportées sur de plus ou moins longues distances dans un camion.

Avant le spectacle, elles sont enfermées individuellement dans des cabines métalliques. Une longue corde est attachée autour des cornes des vaches ; l'autre bout de cette corde se trouve à l'extérieur de la cabine et, lorsqu'une vache est envoyée sur la piste, deux ou trois hommes dirigent la vache, avec la corde, vers une balustrade de bois.

Derrière cet abri, un homme tire la corde de telle façon qu'il fait violemment frapper la tête de la vache contre la balustrade de bois. Les coups atteignent toutes les parties de la tête de l'animal, yeux, naseaux, cornes et ce, de nombreuses fois.

Sont aussi assenés à la vache, soit des coups d'aiguillon ou de gourdin, soit des coups de pied ou de poing, pour l'obliger à courir vers le milieu de l'arène. Là, un homme saute au-dessus de l'animal dont la tête est toujours maintenue par la corde. Cette corde est souvent tirée brutalement pour faire dévier la vache de son trajet, lui causant de nouvelles souffrances.

L'animal, épuisé, haletant, écume à la bouche, est ramené à 7 ou 8 reprises de suite vers la balustrade où les mauvais traitements se reproduisent à chaque fois et à chaque nouveau spectacle.

Spectacle taurin, toro-piscine prétendument « comiques »

De petites vachettes ou de jeunes taureaux sont introduits dans l'arène. Là, pendant un long moment, des individus leur tordent la tête, les font tomber, s'assoient dessus, les obligent à passer dans un bassin rempli d'eau, font exploser des pétards, les contraignent à marcher sur deux pattes malgré leur résistance. Sans se soucier des beuglements de douleur des animaux, ils les martyrisent de multiples façons.

L'exploitation de ces animaux est répétée à chaque représentation.
Lâcher de taureaux, autre spectacle lamentable


Les animaux sont transplantés hors de leur milieu habituel et amenés dans la ville. Entourés, poussés par des cavaliers brutaux qui manient une arme redoutable, le trident aux pointes métalliques, les taureaux courent dans les rues dont la dureté blesse leurs pattes. Harcelés par les cavaliers, les cris de la foule et par certains spectateurs qui les frappent, les taureaux terrifiés fuient pour tenter de s'échapper.

La cruelle ferrade

La ferrade est appelée « fête » dans un but lucratif pour attirer le touriste.
Cruellement, c'est avec un fer rougi au feu que sont marqués les jeunes bovins. Maintenus à terre par plusieurs hommes, hurlant de souffrance, les animaux sont férocement brûlés.

NOS DOSSIERS > Les corridas







 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les corridas (courses de taureaux) ne sont pas des jeux anodins, qu'il est loisible « d'aimer » ou de « ne pas aimer », mais des exécutions capitales, en public dans une arène, avec des victimes animales désignées.

Des tortionnaires aux mains pleines de sang, les toreros. Sur les gradins, des individus stupides qui regardent.

Cruauté, obscurantisme et imbécillité : c'est ça la corrida.

Souvent les cornes des taureaux ont été sciées, douleur horrible pour les bovins, c'est l'afeitado qui diminue leur possibilité de se défendre contre leurs assaillants.

Dans l'arène, le taureau n'a aucune possibilité de se sauver, alors que les hommes s'y sont ménagés des refuges pour se protéger.

Corridas « à l'espagnole »

Après différentes passes de cape exécutées par un torero dont le but est de leurrer le taureau, de le fatiguer, d'amoindrir ses forces intervient le picador.

Le picador est le cavalier-bourreau à cheval, qui inflige de larges et sanglantes blessures au taureau avec une pique dont l'extrémité est terminée par une pyramide triangulaire d'acier, tranchante comme un rasoir.

Pesant de toutes ses forces sur cette pique, le picador l'enfonce dans le corps du taureau une ou plusieurs fois, vrillant souvent la blessure, lésant les muscles de l'animal, le faisant saigner abondamment. Pendant ce temps, le taureau cherchant à se défendre donne des coups de corne, mais le cavalier est hors d'atteinte et c'est le cheval qui reçoit les coups. Presque toujours blessé, souvent renversé, le cheval est tellement terrorisé que pour l'obliger à rester immobile dans l'arène en présence du taureau, ses yeux ont été aveuglés par un bandeau, ses oreilles bouchées, il est souvent drogué.

La corrida se poursuit par des poses de banderilles, plantées fortement dans le corps des taureaux par les toreros ; les banderilles sont des bâtons de bois, terminés par des crochets de fer de plusieurs centimètres qui entrent dans la chair, font souffrir les animaux et à chacun de leurs mouvements agrandissent leurs plaies.

Au moment de la mise à mort du taureau, le matador (tueur) prend une épée, il en transperce le thorax de l'animal, une et souvent plusieurs fois. Pour terminer cette séance de tortures, meuglant ses souffrances, le sang lui sortant par la bouche, le taureau tombé à terre est frappé avec un poignard dont la lame est enfoncée et tournée dans sa tête.

Corridas avec rejoneadores

Dans l'arène, le cavalier (ou la cavalière), dénommé rejoneador torture le taureau en lui plantant des banderilles dans le corps. Le taureau est tué en public avec le rejon , longue lame cachée par un papier coloré, qui lui provoque une profonde blessure et une hémorragie interne.

Des chevaux non caparaçonnés sont utilisés pour ces corridas ; ce sont eux qui reçoivent les coups de corne du taureau à la place du cavalier. Il n'est pas rare qu'ils soient blessés et parfois qu'ils meurent le poumon déchiré ou, perdant leurs entrailles, le ventre perforé.

Corridas portugaises ou touradas

Elles sont mensongèrement annoncées sans mise à mort, celle-ci n'ayant pas lieu dans l'arène, mais les taureaux sont tués hors la vue du public. Ces corridas emploient des cavaliers ; ceux-ci, armés de banderilles à crochet acéré, les plantent dans le corps des taureaux, leur infligeant de profondes blessures. Dans l'arène, c'est un supplice cent fois répété pour le cheval terrorisé, éperonné cruellement par son cavalier, le mors lui sciant la bouche. Là encore c'est le cheval qui reçoit les coups de corne du taureau en lieu et place du cavalier. Comme tous les animaux dressés, ces chevaux subissent de multiples mauvais traitements pour les contraindre à une soumission totale.

A la fin du spectacle, lorsque le taureau, le corps criblé de banderilles est épuisé, ses forces déclinant, des hommes - les forcados - se jettent sur lui, l'immobilisent, l'attrapent par la queue, lui tordent la tête avant de le faire sortir de l'arène pour qu'il soit tué.

 * En rose la lettre de " l'innocent "!:
"Bonjour, Jo,

 Quand j'ai assisté aux Camarguaises j'avais mon appareil photo pour relever les accidents,
 
J'ai même été jusqu'au camion des animaux pour voir les conditions du transport.
Bien sur ce n'est pas l'idéal, nous souhaitons que tous les animaux restent dans
les près et qu'on les laisse tranquilles.
 
 
Comparer la Camarguaise, ou la Landaise, avec les corridas me semble une aberration.
Elles sont très loin des massacres à l'espagnole. Je me demande si vous avez déjà
assisté à une course camarguaise.
Les jeunes razeteurs sont souvent blessés, ils n'ont pas d'arme et leur courage est indéniable.
 
Je vous signale que quand je vois, ou que je photographie une cruauté, toute minime soit elle,
j'agis. Comme ce fut le cas le jour où le camion des vachettes était à plein soleil au mois de
juillet, j'ai appelé les gendarmes et ils l'ont fait déplacer à l'ombre. De même pour les cirques,
je dénonce, je porte plainte s'il le faut. Vous ne savez rien de moi comme je ne sais rien de
vous, donc pas de jugement téméraire (du genre pas de pire aveugle...)s'il vous plaît. Si je n'ai
rien vu de cruel dans les courses camarguaises auxquelles j'ai assisté c'est qu'il n'y a pas eu
de sévices ni de cruautés. 
 
                                                             Claude "
Vous savez, c'est usant de devoir repondre à ce que les gens devraient savoir tout seuls.
                                                       

 

 


Voir les commentaires

News et photos de la manif anti-corrida d' Alès du 11 et 12 mai 2013. La dignité du sud pas encore retrouvée.

13 Mai 2013, 11:42am

Publié par Jo Benchetrit

Il semble que cette manif fut une belle réussite. Certains parlent de 5000, d'autres de 4000.  

Mais combien de coeurs battaient pour elle? des millions, qui n'ont pas pu ou su s'organiser pour se déplacer.

A tout saigneur, tout honneur pour le Midi Libre ce journal afioc qui censure la plupart des comm anti corridas et je pense m'a bannie de leurs commentaires. Mais là, il faut remarquer que la présentation est honnête.:

midi-photo.JPG

corrida-poubelles.-thierryPiece-jointe-Mail.jpeg

Et à tout seigneur, les véritables honneurs. Thierry Hely porte-parole de la FLAC avec une cocotte qui lui sert de banderole originale, économique et legère. Pas bête! 

Corrida, aux poubelles de l'histoire!

 

corrida-banderille-401399_465291813510427_1202842370_n.jpg

L'énorme pic qui rentre dans la chair! L'horreur des corridas est-elle à prouver quand on voit ça?

Dès que sera réglé un pb technique, si j'y arrive, je mettrai les autres  photos de Fabienne Cathudal et d'autres amis. En attendant allez voir celles-ci .

 

 

Voir les commentaires

Les CRS au service du vice de Vals payé par vos impôts. PHOTOS de la manif du 11. Les manifs anti-corrida d'Alès le 11 et 12 mai 2013.

12 Mai 2013, 11:59am

Publié par Jo Benchetrit

http://img.over-blog.com/300x191/4/14/51/48/corrida8.jpg

La corrida, c'est le retour à la pire des jouissances, celle du monstre enfoui en chacun et que seuls les nazis ont su  faire revenir dans tous les pays du monde.
Mais   tout ce qui concerne notre rapport aux animaux est placé sous le signe de retour à la barbarie...

A chacun de savoir se tenir car les lois se foutent de notre poire sur ce sujet.

Le renversement des valeurs? 

POURQUOI? demande ce regard de mourant supplicié.

POURQUOI la France l'a-t-elle abandonné?

Pourquoi le martyriser? qu'a t il fait de mal, se demande t il? Quelle HORREUR! QUELLE HONTE! 

 

alcrsphoto.JPGal1photo.JPG

Ha! Laisse...tomber la corrida, Alès!: voici le message des manifestants venant de la France entière mais aussi de tous les pays d'europe.

  Les photos sont envoyées par une amie douée, Fabienne Cathudal, en direct d'Alès. Merci à elle.

 

laes-crs1photo.JPG

Pause encadrée par les CRS
Cortège isolé pendant tout le parcours. 

Environ 4000 personnes selon nous et 2000 selon la police? Contre la tyrannie de l'immundillo à ALes où selon le sondage payé par les assoces 55%  des Alésiens  sont contre. Ce serait jouable que cette crevure de l'esprit pervers disparaisse de là. Reste à voir si les moyens considérables engagés par les 100 associations dont la FBB, L214, le CRAC, la FLAC etc et les militants manifestants ou pas, dans les 15.000 euros selon mes sources, vont payer.

ales-1photo.JPG

Beau slogan.

alcrsphoto.JPG

La police de France ici au service non du peuple mais de la passion dégoûtante du sinistre de l'intérieur, Vals.

LA POLICE? ON NE LA PAIE PAS POUR ÇA!!! Pas pour protéger des salopards écoeurants de lâcheté au service du VICE DE VALS dont c'est la tradition. La  tradition a bon dos! La tradition de pédophilie dans certaines familles devrait elle être exonérée de sanction? 

Il y a aussi des familles traditionnellement voleuses, d'autres qui aiment à tuer...etc,etc. On va pas leur offrir à toutes des passe-droit comme cet alinea7 de la 521/1?


Vals l'aficionado n'est hélas pas l'exception mais la règle chez la plupart des politiques! La gauche n'est sur ce point crucial de la morale pas  mieux lotie que la droite.
Frédéric Mitterrand à droite qui a fait passer ces atrocités au patrimoine de la France...et personne à gauche pour rectifier le tir.
Où on va, là? 


joelucephoto.JPG

Joel Lequesne, psychologue clinicien, signataire de la motion anti corrida aux enfants et compagnon de la photographe, ici avec Luce Lapin,   porte-parole du CRAC et journaliste à Charlie Hebdo, le seul journal qui n'a pas peur des afiocs .

ales3photo.JPG

MILLE MERCIS AUX MANIFESTANTS D'ALES.JE VOUS AIME TOUT AUTANT QUE JE HAIS CEUX QUI S'AMUSENT DE LA SOUFFRANCE D'AUTRUI. 


ales-photo.JPG

Les CRS devraient plutôt interdire l'accès des tueurs et de leurs commanditaires aux arènes de la honte.

ales-garrigues-photo.JPG

Drapeaux au vent avec J.Pierre Garrigues, président du CRAC.

ales-l214-photo.JPG

http://img.over-blog.com/300x191/4/14/51/48/corrida8.jpg

Bravo à L214 qui rappelle que la torture n'est pas l'exclusivité des corridas. Et si nous sommes impuissants par rapport à l'ignominie tauromachique, nous pouvons agir en boycottant les produits animaux.

A quelques pas d'eux se jouent la mort  après torture de plusieurs taureaux appelés à tort de combat.Dont le seul voeu est qu'on leur foute la paix.

C'est abominable.


al-boomphoto.JPG

al-bouuphoto.JPG

 Percussionnistes supers qui ont bien rythmé le cortège.

Peut être d'autres photos sur un prochain article.



 

 Je vous copie colle une lettre envoyée ce jour par Irene  Noël, enseignante. Faites en autant!:

envoyé à l'instant à Manuel Valls  ( atteignable sur Ministère de l'Intérieur)
  
  
  
"Quand une société se détruit elle-même par l’iniquité de ses lois et la tyrannie de ses dirigeants, ne faut-il pas la mettre à bas pour en reconstruire une nouvelle et le faire au plus vite ?
La cruauté des arènes doit cesser dans l'immédiat. Vous êtes espagnol d'origine, imbibé du sang    de milliers de taureaux, puisque vous déclarez haut et fort que vous aimez ça ! 
  
Mais n'oubliez pas que la France est la source des Lumières ! Ne continuez pas à plonger votre pays d'adoption dans l'opacité des ténèbres... 
A bas les tueries dans les arènes, à bas toutes les maltraitances infligées à nos crocréatures les animaux.
Votre coeur est sec comme une trique, vous n'avez aucune notion de ce que signifie "éthique, compassion, empathie"
Autant j'ai du respect pour votre ardeur au travail, autant je vous déteste au plan humain, vous avez encore du chemin à parcourir pour devenir tant soit peu humaniste.
Avec mes salutations anti tortures"
I.N.


 

 

Voir les commentaires

Scandale d'une justice injuste?Anti-corridas maintenus hors du centre d'Alès.

10 Mai 2013, 15:10pm

Publié par Jo Benchetrit

 

Principe de précaution excessif? Mais qui met en danger l'ordre public, sinon les corridas de la honte?

http://www.terresderepos.tv/wp-content/uploads/2012/07/taureau.jpg

Alvaro Munera de Torera pris une honte salvatrice!

Cette photo incroyable marque la fin la carrière du matador Alvaro Munera de Torera. En plein combat, il s’est effondré de remords quand il s’est rendu compte qu’il incitait cette douce bête à se battre. Le regard du taureau sur cette photo en dit long. Même péniblement blessé par les picadors, cet animal n’a pas attaqué le toréador.

« Soudainement, j’ai regardé le taureau. Il avait cette innocence que tous les animaux ont dans leurs yeux et il m’a imploré du regard. Ce regard fut pour moi comme un cri pour la justice qui retenti au plus profond de moi. [...] J’eus l’impression d’être la pire merde sur la terre. […] Les Vaches sont parmi les plus douces créatures qui respirent; personne ne montre plus de tendresse passionnée à leur jeune lorsqu’ils sont privés d’eux. Bref, désormais je n’ai pas honte de professer un amour profond pour ces paisibles créatures. »


Les anti-corridas maintenus hors du centre d'Alès pendant la Feria par la lâcheté de l'imundillo. Colere! il me vient des idées folles dues au désespoir: dommage que les terroristes islamistes au lieu de massacrer des innocents ne jettent pas quelques chose sur les psychopathes que la justice protège. Une arène est le seul endroit où on est certain de ne pas toucher d'humains  innocents. Mais les terroristes sont comme les afiocs...ils en ont rien à cirer du malheur animal. Bien dommage pour les animaux que nous ne soyons qu'une bande de non-violents plus ou moins baba cool.

Les méprisables puants dits afiocs, pervers le plus souvent sur le retour ne doivent leur salut qu'à un sens moral excessif de notre camp. Alors que la vraie morale c'est le devoir d'aider, de soutenir et de sauver les innocents.

Nous sommes tous des assassins du fait que nous ne faisons rien d'efficace contre cette abjection. 

=========

Ma lettre aux maires de la region d'Ales. Invitation au voyage:

Messieurs les maires, 

Allez, Ales et ses environs !!!   Ce qu'on peut appeler  l'armée du bien se regroupe vers cet affront national et ibérique.
Vous avez le pouvoir de faire cesser la corrida. Vous avez le pouvoir d'être regardés non plus avec le mepris qu'inspire la cruauté contre l'innocence,
mais avec admiration.  Ça, la corrida,  ça  ravale notre pays non  au rang de la bête comme vous pourriez le dire à tort, mais à celui du psychopathe.
La corrida, invention (in)humaine faite de la gratuiteté de la cruauté la plus injusticiable est le symbole de ce que nous sommes.
La corrida est une des horreurs qui démontrent que l'humain est la seule bête qui mérite le nom de bête.

A ce titre, lorsque cette abomination qui me déshonore en tant que faisant partie de ce peuple dit humanité, mon combat ne s'arrêtera pas là. 
Le monde est un fleuve de sang qui charrie les alluvions de notre mechanceté bestiale que ce soit pour le jeu, pour la viande, le poisson etc etc.. 
En ces jours de guerre contre les animaux, soutenons les taureaux mais aussi chevaux, mais aussi petits veaux servant à entrainer les toreros ainsi que petites vaches, tous suppliciés , dont aucun ne comprend   pourquoi on les blesse et reblesse, les poursuit, leur vrille dans le corps des lames et des lames...Vous avez dit l'âme? qui en a ici, sinon les victimes? 
Eloignez vous de ces pulsions degradantes,
où les  culs vissés et "vicés" sur les gradins,
vont mater des animaux qui en prennent pour leur grade, logique du viol et de l'assassinat en réunion...   les barbares les decoupent vivant devant la foule impitoyable, defigurée par la jouissance perverse  que l'on sait, hurlant à chaque coup, hurlant non sa revolte legitime devant l'abus inqualifiable,mais sa joie malsaine.
Car c'est bien avec leurs parties dites intimes que les aficionados regardent et bandent 
devant l'abjection la plus repugnante et la douleur la plus pathétique commanditées par eux.. Et c'est LEGAL!!!
Quel pays peut se targuer d'être civilisé avec de telles lois?
 Inutile d'avoir donné de l'argent à l'immundillo pour en voir une afin d'avoir le droit de le dire en connaissance de cause.  
On peut voir les films édifiants sur le net de Jerome Lescure, de Thierry Hely, etc.
 Mais bon, j'ai jamais vu Jack l'éventreur dans ses oeuvres...je sais pourtant qu'il ne faut pas éventrer!

  
Ecoutez plutôt le programme de Baudelaire:
"Là, tout n'est qu'ordre et beauté, luxe, calme et volupté."
Comme on est loin de la puanteur bruyante et vulgaire de ces sacrifices anachroniques! 
=============
faites votre lettre aux maires :

 communication@ville-ales.net, accueil@ville-de-bagard.fr, mairie.boucoiran@wanadoo.fr, mairie.bouquet@wanadoo.fr, mairie.brignon@wanadoo.fr, mairiebla@wanadoo.fr, mairie.castelnau.valence@wanadoo.fr, commune.euzet@wanadoo.fr, mairie.generargues@wanadoo.fr, commune-les-plans@0range.fr, mairie.lezan@wanadoo.fr, communedemartignargues@wanadoo.fr, mairie.massanes@wanadoo.fr, mairie.massillargues-tuech@wanadoo.fr, mairie.mejanneslesales@wanadoo.fr, communedemialet@wanadoo.fr, mairie.monteils@wanadoo.fr, mairiedeners@orange.fr, mairie.ribaute@orange.fr, mairie.saintbonnet@orange.fr, mairiestcezairegauzignan@wanadoo.fr, mairie@st-christol-lez-ales.fr, mairie.stetienne@cegetel.net, mairie.saint.hilaire.de.brethmas@wanadoo.fr, sthippo.mairie@wanadoo.fr, stjeandeceyrargues@orange.fr, mairie-st-jean-de-serres@orange.fr, webinfo@ville-saintjeandugard.fr, mairie.sjdpin@orange.fr, mairie.30520@wanadoo.fr, mairie.st-maurice-de-cazevieille@wanadoo.fr, mairie-st-paul-la-coste@meshnet.fr, mairie@ville-st-privat-des-vieux.com, mairiedesaintsebastien@wanadoo.fr, mairie-ste-croix30@wanadoo.fr, accueil@mairie-salindres.fr, mairie.servas@wanadoo.fr, mairie@seynes.org, thoiras30.mairie@wanadoo.fr, mairie@tornac.fr, mairie30-vabres@wanadoo.fr, accueil@vezenobres.fr

 

 

 

 
  

Copié collé du Midi libre. trop content, ce journal qui censure les anti...Peu couillu, tout ça. les antis seront eloignés des arenes queles malfrats puissent commetre leurs infâmies à l'abri du regard des justes.C'est ça, la republique noyauté par les barbares. Aficionado? Crève salope!


Midilibre.fr
09/05/2013, 15 h 27 | Mis à jour le 09/05/2013, 18 h 13

L'ordonnance rendue ce jeudi après-midi par le tribunal administratif de Nîmes, saisi en référé liberté par le Comité radicalement anti corrida, valide les arrêtés municipaux interdisant l'accès au centre ville et aux abords des arènes des milliers de manifestants attendus samedi et dimanche à Alès, en pleine feria.

Le tribunal administratif a rejeté la requête en référé liberté déposée par le CRAC contre la mairie d'Alès et le préfet. La juridiction nîmoise a ainsi validé les deux arrêtés municipaux pris par le maire d'Alès interdisant aux milliers de manifestants anti corrida, attendus samedi et dimanche, l'accès au centre ville, dévolu aux animations de la feria, et aux abords des arènes. Le juge a estimé que vu "l'objet", "l'ampleur de la manifestation" et le le parcours initialement choisi par l'association, le maire avait manifestement pris une bonne décision.

Le président du Crac dénonce la "Dictature tauromachique"

Prenant connaissance de la décision de justice, Jean-Pierre Garrigues, président du CRAC, a déclaré : "La dictature tauromachique a malheureusement encore de grands jours devant elle". M. Garrigues affirmait toutefois vouloir se conformer aux arrêtés municipaux. Mais en maintenant le point de rendez-vous des manifestants devant le parc du Bosquet. Il a aussi indiqué qu'il ne mettrait pas en place un service d'ordre, "puisque la police nous impose tout", a-t-il dit.

"Pestiférés"

L'audience devant la juridiction avait débuté peu après 14 heures. "La manifestation n'est pas interdite mais elle est tellement cantonnée à l'extérieur de la ville (...) l'on nous renvoie au faubourg comme les pestiférés du moyen âge", avait alors notamment argué le représentant du Crac, un mystérieux juriste, membre de l'association et exerçant dans une administration d'Etat (ce qui expliquerait pourquoi il n'a pas tenu à dévoiler son identité).

Risque de trouble à l'ordre public

Me Sophie Chauvet, pour les intérêts de la commune d'Alès, a pour sa part insisté sur le "risque de trouble à l'ordre public" que représentent ces manifestations susceptibles, selon les propres chiffres du CRAC, de réunir 5 000 personnes. Et l'avocate nîmoise d'évoquer quelques antécédents alésiens, notamment lors de la feria 2012 où une manifestation du CRAC, avec 500 personnes, avait, affirme-t-elle, engendré des "échauffourées", entre pro et anti corrida.

 

Voir les commentaires

CRAC et MANIF anti-corrida D'ALES du 11 et 12 mai 2013: dernières infos.

10 Mai 2013, 14:57pm

Publié par Jo Benchetrit

 

http://2d.img.v4.skyrock.net/2957/63942957/pics/3000842269_1_3_kPxNQqZn.jpg
merci à Isabelle, ancienne presidente de la FLAC, pour cette photo poignante.

CRAC Europe - Comité Radicalement AntiCorrida

La lettre du CRAC Europe // mai 2013

 

Alès 2013, 11 et 12 mai, tous ensemble pour l'abolition de la corrida

INFO à J moins 2

A tous les militants abolitionnistes de bonne volonté !

Chers amis de combat,

La bataille d’Alès est rude et nous allons la gagner car nous le devons. Pour tous ces taureaux torturés, pour tous ces chevaux éventrés, sacrifiés, martyrisés pour le plaisir pervers et sadique de quelques dégénérés. Pervers soutenus à bout de bras par des élus, des représentants de l’État et des magistrats qui n’ont toujours pas compris que la société avait évolué, qu’il était temps de changer la loi, qu’il était temps d’avoir enfin un peu de courage politique ou judiciaire. Le « grotesque » maire d’Alès, comme le qualifie très justement l’écrivain Anna Galore, refuse de prendre des décisions sous la contrainte. Et comment notre société a-t-elle évolué, si ce n’est sous la contrainte ? Abolition de l’esclavage, front populaire, avancées sociales du Conseil National de la Résistance (Stéphane Hessel avait signé le manifeste du CRAC Europe pour l’abolition de la corrida) afin que chacun puisse vivre dignement. Le maire d’Alès se moque de nous. Le préfet du Gard nous traite comme des enfants et nous menace par un ajout manuscrit ! C’est un bras de fer qui est engagé et nous devons faire comprendre à ces personnages qu’il est temps de respecter la majorité. Il est temps d’arrêter de protéger les tortionnaires. Cette situation est totalement intolérable. Nous ne laisserons plus rien passer. Les jugements iniques des tribunaux et autres juridictions (conseil constitutionnel entre autres) font venir à nous des spécialistes du droit qui sont scandalisés.

Aujourd’hui nous aurions pu avoir une belle surprise. Notre éminent juriste représentant le CRAC fut brillant. L’avocate débutante de la mairie fut affligeante. Mais malheureusement, nous sommes à Nîmes et le tribunal administratif a rejeté notre demande d’annulation des arrêtés municipaux qui éloignent nos manifestations de la zone de féria et des abords immédiats des arènes. C’est le règne de l’arbitraire, de l’abus de pouvoir, du clientélisme auprès d’un tout petit nombre d’amateurs de torture. Cela ne doit que nous motiver d’avantage pour venir TRES nombreux à Alès.

SURTOUT, n’écoutez pas les rumeurs ! Rien n’est annulé, tout est maintenu ! Et notre premier rendez-vous aura bien lieu au parc du Bosquet. Puisque les autorités nous imposent tout, à elles de mettre en œuvre un dispositif pour nous permettre de démarrer notre première manifestation dans de bonnes conditions.

N’écoutez pas non plus les bêtises au sujet des aficionados et ne les rediffusez pas ! Le sous-préfet d’Alès m’a précisé le 7 mai qu’il n’y avait aucune manifestation pro-corrida. Rien n’a été déclaré, par conséquent toute réunion de pervers et de sadiques en puissance sera automatiquement dispersée. Le petit monde de la torture est aussi celui du mensonge permanent. Gardons le cap !

Nous vous attendons à Alès à 14h00 au parc du Bosquet à côté de la mairie. Vous recevrez sur place toutes les consignes nécessaires et informations pour l’ensemble du week-end. Merci à vous ! Et nous vous ferons un certain nombre de propositions qui devraient contenter toutes les sensibilités !

A samedi pour l’intensification de la lutte !

Bien à vous

Jean-Pierre Garrigues
Président du CRAC
Vice-président du CRAC Europe

Dernièrement


Les Verts soutiennent les manifestations d’Alès ! - (publié le 8 mai)

C’est par la voix du secrétaire national d’Europe Écologie - Les Verts, Pascal Durand, que le parti politique apporte un soutien clair et sans équivoque aux manifestations d’Alès et à notre combat (...)

Lire la suite


« Et si on emmerdait un peu...M. le maire UMP d’Alès ? » -(publié le 8 mai)

A lire de toute urgence, les puces de Luce Lapin du 30 avril dernier. A retrouver dans la revue de presse des manifestations historiques à Alès de ce week end (...)

Lire la suite


Salon ANICA, compte-rendu

Salon ANICA, compte-rendu -(publié le 7 mai)

Nous étions au salon ANICA salle fortier de Douai ce weekend : 290 signatures récoltées , 100 euros de vente , de belles rencontres et un très grand merci a Fred , Juliette , Brigitte et Didier qui (...)

Lire la suite


Pour en finir avec la corrida - (publié le 6 mai)

par Anna Galore La protection animale inclut bien des luttes sur différents fronts. Il y a ces dizaines de milliers de bénévoles anonymes qui se démènent au quotidien pour extraire un nombre (...)

Lire la suite


Pour revoir le CRAC Europe chez Hondelatte - (publié le 6 mai)

Dimanche 5 mai, Jean Pierre Garrigues, vice-président du CRAC Europe, est opposé à Philippe Soudée et d’autres partisans pro-corrida, dans l’émission Hondelatte (...)

Lire la suite


stand du CRAC Europe à Nîmes

stand du CRAC Europe à Nîmes -(publié le 5 mai)

Aujourd’hui samedi 4 mai le CRAC Europe tenait un stand à Nîmes. Nous avons obtenu une bonne centaine de signatures. Certaines personnes n’ont pas eu besoin d’être sollicitées et venaient spontanément (...)

Lire la suite


L’abolition en marche sur Alès : J moins 7 ! (publié le 5 mai)

TOUS A ALES ! Chers amis de combat, notre actualité est toujours aussi chargée. Vous trouverez ci-dessous un échantillon de nos actions les plus récentes. L’action phare de cette année se profile au (...)

Lire la suite


Série d’affiches réalisée par l’asso Respectons - (publié le 4 mai)

À l’occasion de la manifestation contre la corrida à Alès le 11 et 12 mai 2013, Respectons a créé cette magnifique série de 12 affiches. Conception : Yves Prince et Anne-Sophie (...)

Lire la suite


La manif d’Alès annoncée dans La Montagne

La manif d’Alès annoncée dans La Montagne - (publié le 4 mai)

Dans son édition du samedi 4 mai 2013, un court article pour annoncer la manifestation.

Lire la suite


Reprise des cyberactions d’Alès - (publié le 4 mai)

Merci d’envoyer de nombreux messages (courriers électroniques, téléphone, fax) afin de faire comprendre au prestataire de sévices, Philippe Cuillé, qu’il n’est pas le bienvenu (voir notre lettre ouverte) (...)

Lire la suite


CRAC Europe invité par Christophe Hondelatte

CRAC Europe invité par Christophe Hondelatte - (publié le 4 mai)

Le CRAC Europe, représenté par son vice-président, Jean-Pierre Garrigues, sera présent sur le plateau de Christophe Hondelatte sur la chaîne 23 de la TNT dans « Hondelatte le Dimanche » pour un débat (...)

Lire la suite


4 et 5 mai - Salon ANICA à Douai

4 et 5 mai - Salon ANICA à Douai(publié le 4 mai)

La délégation Nord-Pas de Calais du CRAC Europe y tiendra un stand, toutes les informations sont sur l’affiche.

Lire la suite


Nasser Lajili, conseiller municipal anticorrida

Nasser Lajili, conseiller municipal anticorrida - (publié le 3 mai)

Jeune conseiller municipal de Genevilliers dans les Hauts de Seine, aux couleurs du PGFC (Pour une Gauche Fière de ses Couleurs), Nasser a été abordé par l’un des membres du CRAC Europe, et force est (...)

Lire la suite


Abolition de la corrida dans un Etat mexicain - (publié le 3 mai)

L’Etat de Sonora, au Mexique, vient d’interdire la corrida dans tout le territoire. Sonora est un état d’environ 3 millions d’habitants situé à l’ouest du pays. « On interdit la corrida à Sonora » A (...)

Lire la suite


Les commerces anticorrida à Alès - (publié le 3 mai)

Nous venons d’établir une première liste des commerçants chez lesquels vous pourrez vous rendre sans crainte pendant votre séjour à Alès les 11 et 12 mai. En plus d’avoir accepté nos tracts, comme de (...)

Lire la suite


Alès 2013 - Communiqué de presse - (publié le 2 mai)

Avec le CRAC Europe et les 200 associations membres du collectif « Non à la Honte française ! » : un week-end de l’abolition à Alès ! Les 11 et 12 mai 2013, se tiendra à Alès le plus grand (...)

Lire la suite


le CRAC Europe sur Radio JM - (publié le 30 avril)

La journaliste de Radio JM, Claudia Amodeo, a donné la parole pendant toute une heure aux spécialistes de la corrida qu’elle avait invités. Les principales idées reçues sur la tauromachie, véhiculées (...)

Lire la suite


Les espagnols ne veulent pas continuer à subventionner la torture des taureaux - (publié le 25 avril)

Une enquête réalisée parallèlement à la présentation au Congrès de la ILP en faveur de la tauromachie révèle le refus des espagnols de la subventionner avec des fonds publics. Le parti animaliste PACMA a (...)

Lire la suite

Je fais un don !
Pour nous aider à faire disparaitre la corrida.
J'adhère au CRAC Europe
Rejoignez le CRAC Europe
Accédez à la page Facebook du CRAC Europe - Comité Radicalement AntiCorrida Accédez à la page Twitter du CRAC Europe - Comité Radicalement AntiCorrida Accédez à la page Dailymotion du CRAC Europe - Comité Radicalement AntiCorrida

Vous recevez ce message car vous vous êtes inscrit à la lettre du CRAC Europe

CRAC Europe B.P. 51244 ALES Cedex 30105

Me désabonner - Transférer à un ami - Qui sommes-nous ?

Voir les commentaires

Le 11 et 12 Mai 2013, grosses manifs anti-corrida à Ales. Preparez vos valises!

3 Mai 2013, 07:44am

Publié par Jo Benchetrit

http://www.objectifgard.com/wp-content/uploads/2013/05/anticorrida.jpg

 

On va continuer encore longtemps, en France, à supporter ce déshonneur des passe-droit anti-animaux? Provoquer de la souffrance animale est en principe interdit  par la loi...Mais jamais les animaux n'ont autant souffert par notre faute.
Lorsqu'il n'y aura plus de corrida, il y aura encore les élevages, etc.

Mais bon, doit on, peut on, fermer les yeux sur l'horreur tauromachique? Les hommes sont sensibles, il parait. Ils sont conscients et ont un sens moral.Pas les animaux. C'est du moins ce que cette espèce ridiculement narcissique et il faut bien l'avouer, stupide de se croire supérieurement intelligente, ne cesse de se rabâcher.
Jamais pourtant on n'a vu autant de violence entre humains en temps de paix...Jamais on n'a vu une telle folie contre les animaux avec l'horreur industrielle qui est venu à la rescousse des abominations traditionnelles.
Mais on continue à se gargariser de notre supériorité et de notre priorité.Quelle honte de se dire prioritaire.Quelle aberration éthique de se croire ainsi tout permis.

Rendez la France aux français, si vous me permettez cette expression qui peut paraître stupidement nationaliste, mais pour une fois, il faut fermer nos frontières au pire, à la lie de la terre, aux toreros, aux traditions taureaucides, aux coutumes  tortionnaires de ces pays d'Europe trop  souvent impitoyables  avec les bêtes. Et puisque nous sommes anti-colonisation, liberons- nous de cette colonisation iberique qui a envahi notre Sud et rendu cette belle region   dejà polluée par les atrocités française du foie gras, absolument invivable.

Bon, je suis en colère. Très.

Vous aussi?
Ha oui? Alors, prouvez le. participez comme vous le pouvez à ce qu'il faut pour que ça change.

RENDEZ À NOTRE HUMANITÉ UN PEU DE SON HONNEUR  PERDU.

===============

Je transmets:



Aux associations membres du collectif « Non à la honte française ! »

 

Bonsoir à toutes et à tous,

 

Notre triple manifestation commence dans 10 jours ! Vous trouverez ci-dessous notre dernier communiqué de presse.

 

Et un premier relais http://www.objectifgard.com/2013/05/01/feria-dales-les-anticorridas-prets-a-prendre-le-taureau-par-les-cornes/comment-page-1/

 

Par ailleurs, nous desservons plus de 30 villes de France afin que les militants puissent venir en bus. Merci de relayer l’information au maximum afin d’augmenter notre taux de remplissage. Toutes les infos sur www.ales2013.com ! Un grand merci par avance ! Et merci à celles et ceux qui assurent déjà le relais !

 

 

Bien à vous

 

Jean-Pierre Garrigues

CRAC Europe

Tél. 06 75 90 11 93

 

Communiqué de presse

 

Avec  le CRAC Europe et les 200 associations membres du collectif « Non à la Honte française ! » : un week-end de l’abolition à Alès !

 

Les 11 et 12 mai 2013, se tiendra à Alès le plus grand rassemblement anticorrida jamais organisé en France : trois manifestations en deux jours, des milliers de manifestants attendus, un site internet dédié à l’événement www.ales2013.com mieux référencé que celui de la mairie d’Alès ; sur ce site, toutes les informations pour s’organiser : hébergement chez l’habitant, covoiturage, des départs en bus avec 33 villes françaises desservies, un bus de 55 militants de Barcelone, d’autres de Belgique, du Luxembourg ou d’Italie…

Grâce à l’ensemble de nos partenaires et de nos sponsors[i], nous avons pu afficher dans la ville 20 panneaux de 4 mètres sur 3 pendant  4 semaines (visuel joint).  Près de 100 000 tracts ont été distribués à Alès et dans toute la France (visuel joint). Nous donnons rendez-vous aux militants pour la première manifestation le samedi 11 mai à 14h00 au parc du Bosquet, à côté de la mairie d’Alès, des personnalités sont attendues ! A l’issu d’un défilé dans toute la ville, nous nous retrouverons face aux arènes pour dénoncer la barbarie tauromachique que certains nomment « corrida ». Le lendemain, deux autres parcours sont prévus pour informer toute la population alésienne. Les départs sont fixés à 9h00 et à 15h00 le dimanche depuis le parc du Bosquet.

Dès 2009, à notre demande (courrier joint), le maire d’Alès, Max Roustan, a supprimé la gratuité pour les enfants et nous l’en remercions. Cette année, pour la première fois, il n’y aura pas de subventions municipales directes à la corrida, c’est une bonne chose et cela annonce la mort programmée de la corrida à Alès. Sans argent public, la corrida ne peut survivre, ni en Espagne, ni en France. Nous espérons qu’il ne s’agit pas d’un tour de passe-passe et que la mairie n’achète pas des centaines de billets de corrida comme cela se passe dans la plupart des villes de sang. Max Roustan est sur la bonne voie, nous serons là pour qu’il prenne conscience qu’il faut en finir définitivement avec

passe de devenir source de troubles à l’ordre public. Il faudra que les autorités en tirent toutes les conséquences.

 

Pour le CRAC Europe

Jean-Pierre Garrigues, président du CRAC

Tél. 06 75 90 11 93

www.anticorrida.com

www.ales2013.com

www.patrimoine-corrida.fr

www.les-taureaux-voteront.com





[i]

Les principaux sponsors :

 

Animaux en Péril

CAS International

FLAC

Fondation Brigitte Bardot

Fondation 30 millions d’amis

One Voice

SNDA

SPA

UBAEAV

 

-- 
Collectif pour une Régulation Douce des Pigeons (C.RÉ.DO. Pigeons)
www.credopigeons.fr


Voir les commentaires

Article du Sud Ouest sur une "diffamation" au sujet des aficionados.

26 Avril 2013, 01:19am

Publié par Jo Benchetrit

http://www.fondationbrigittebardot.fr/sites/default/files/images/2012-corrida-animaux-en%20peril_07.jpg

NON, ce ne sont pas des pervers qui t'ont fait subir tout ça, mon pauvre petit ange assassiné, ce sont des gens très bien, ça va sans dire! Pas des pourris, ni la lie de la terre, pas la honte de l'humanité, non non,  ce sont des artistes, des sportifs,des philosophes, ou que sais je encore! RIP, pauvre enfant entre les mains de pire que des pédophiles, même si certains sont AUSSI pédophiles.

 

Je voudrais juste faire une remarque concernant cette phrase de l'auteur de l' article, V.DEWITTE . Qui doit se tordre de rire au sujet du   jugement à en juger son lapsus: "tord" au lieu de "tort" :

"Le maire de Mont-de-Marsan précisait qu'au-delà de sa personne c'est tout le public des corridas qui avait été insulté ce jour-là en étant considéré évidemment à tord comme des pervers."

 

 
  "A TORT COMME DES PERVERS"...Cette petite phrase n'est-ce pas, me tourne ne boucle dans le crane...Alors si on ne peut plus appeler un chat un chat, que devrons-nous dire?
ces gens qui se délectent de la souffrance des innocents suppliciés ne sont donc pas des pervers? Mais alors, SVP, dites nous comment ça s'appelle? Je m'adresse aux autres psy , existe t il une autre classification que sadique, le sadisme n'est il pas une des perversions recensées par la psychopathologie?

Si même notre  nosographie devient diffamatoire, où va la France?

Et le mot responsabilité, qui ne signifie pas coupable mais qui signifie que sans les corridas, cette petite n'aurait pas été violée dans cette arène, et que donc sans ce passe-droit pervers qu'est une corrida, ce crime n'aurait pas eu lieu, ce serait faux de le dire, ou plutôt diffamatoire?
La diffamation a bon dos.

Cette notion de déshonneur, A   TORT OU A RAISON, qu'est la diffamation, est assez honteuse, qui fait condamner des innocents et entame gravement la liberté d'expression en empêchant d'appeler un pervers par son nom.
Et moi, en tant que psy, je devrais dire quoi, au juste du sadique?   Un pourri, une ordure, un rebut de l'humanité, une crevure, une merde??? 

Et au sujet du déshonneur, un meurtrier d'humains, on peut pas l'appeler pervers ou psychopathe car ça le déshonorerait?
Parce que ce sont des animaux, ils doivent subir la folie humaine, la saloperie des racailles, sans que cela soit appeler par son nom? Le salopard se déshonore tout seul , par son acte!

 

http://www.sudouest.fr/2013/04/23/mont-de-marsan-christophe-lepretre-condamne-pour-diffamation-1033707-3452.php


 

 

 

 

Publié le 23/04/2013 à 15h09
Par Vincent DEWITTE

 

Mont-de-Marsan : Christophe Leprêtre condamné pour diffamation

Le militant de la cause animale avait lié la responsabilité du maire de la ville et une agression sexuelle sur une fillette survenue dans les arènes montoises, l'an passé 

Le militant Christophe Leprêtre, ici lors de la manifestation du 16 octobre dernier, n'était pas présent ce mardi pour le délibéré

Le militant Christophe Leprêtre, ici lors de la manifestation du 16 octobre dernier, n'était pas présent ce mardi pour le délibéré (Pascal Bats )

Partager







 
Envoyer à un ami
 
Imprimer

Christophe Leprêtre, un militant de la cause animale membre du réseau Animavie, a été reconnu ce mardi après-midi coupable de diffamation envers la personne de Geneviève Darrieussecq, maire de Mont-de-Marsan et présidente de l'Union des villes taurines françaises.

L'homme de 48 ans est rattrapé (entre autres) par le tribunal de grande instance de Mont-de-Marsan pour avoir déclaré publiquement le 16 octobre dernier, en marge d'une audience pour agression sexuelle d'une fillette dans les arènes montoises, "oui, Mme Darrieussecq, vous êtes en partie responsable de cette agression sexuelle ".

Allant dans le sens du bâtonnier bordelais, Me Michel Dufranc, qui avait estimé pour le compte de l'intéressée que derrière les mots du militant il fallait voir non pas de la « liberté d'expression » mais « une volonté délibérée d'organiser un amalgame à l'effet de salir le maire de Mont-de-Marsan », « une violence exercée à dessein qui n'est pas respectable et pas tolérable », le tribunal a condamné ce résident d'Hendaye à verser une amende de 500 euros, dont 200 euros avec sursis, et à faire droit aux demandes de Mme Geneviève Darrieussecq en lui attribuant 1 euro symbolique en réparation de son préjudice moral et 3 000 euros au titre des frais de justice engagés.

Aussitôt informée de la décision du tribunal, Geneviève Darrieussecq se disait « satisfaite que des limites soient posées par la justice ». « Je laisse aux anti corridas le droit de porter les messages qu'ils souhaitent temps que cela relève de la liberté d'expression mais j'estime que de tels amalgames diffamatoires et nauséabonds n'ont pas de raison d'être », poursuivait-elle.

Le maire de Mont-de-Marsan précisait qu'au-delà de sa personne c'est tout le public des corridas qui avait été insulté ce jour-là en étant considéré évidemment à tord comme des pervers. Et la même d'assurer que « chaque fois que ça se reproduira, si jamais ça devait se reproduire, je poursuivrai les auteurs devant la justice ».

Voir les commentaires

Fadjen démontre par sa douceur que le mythe du toro bravo feroce est un gros mensonge.

3 Avril 2013, 22:44pm

Publié par Jo Benchetrit

 

Voici bébé Fadjen qui a bien grandi (3 ans déjà que Christophe Thomas en prend soin.) 

fadjen-gros-calin.jpg

Il est le seul toro bravo à échapper à ces atrocités:

http://www.jardinvegan.com/medias/images/conseil.png?fx=r_550_550

Les taureaux seraient de terribles fauves cruels comme veulent nous le faire accroire les épris de tauromachie qu’on nomment aficionados,  ou afiocs pour leurs ennemis, que ça n’excuserait en rien les rites cruels de la péninsule ibérique dont est la corrida exportée en France et en Amérique du Sud qui les prennent comme victimes.

On sait que les vrais fauves ne font peur que parce que pour se nourrir, ils tuent. Ce sont des carnivores qui, contrairement aux herbivores et aux omnivores, n'ont en principe pas d'autres manières de se nourrir et ne le font pas cruauté mais pour ne pas mourir. Les hommes en font autant, mais nul, sinon  les végétariens, ne s'insurgent en les traitant de fauves dangereux.

Et  on le sait tous, la terrifiante souffrance dont les afiocs sont cause ne les culpabilise en rien.  Tels une société secrète, ils ont des codes et des rites et ne voient dnas leur passion infâme que le reflet d'une chevalerie occulte qui transmettrait, rien que ça, des VALEURS! Ces gens  du milieu tauromachique se   qualifient d'être  du « mundillo » (=le monde).     L’immundillo serait plus judicieux pour  nommer ce milieu car la pire des vilenies, la plus lâche et sournoise, se cache derrière le vocable ronflant de mundillo, à l'image des banderilles dissimulées lâchement derrière une cape vite sanglante (rouge pour éviter que le public voit les hémorragies) par les toreros qui piègent ainsi ces herbivores dont on sait qu'ils sont  attirés par le mouvement et le suivent.  Le mundillo, ce « monde » désigné ainsi (étrange, non ? et symptôme d’un narcissisme grave car ils sont dans leur monde pré-copernicien et  préoedipien LE MONDE, rien que ça !) est dans le déni, comme l'est tout pervers: il sait bien se repaitre de cruauté / il ne veut pas  savoir qu'il le sait.

Je précise par honnêteté qu'ils ne sont pas seuls à l'être et que le monde, le vrai, l'est également, particulièrement envers les animaux. "L'homme est un pervers sexuel". Lacan

Le gens du "monde" ont si bien ratissé leur sensibilité altruiste qu’ils se sont enfermés dans un autisme envers les animaux qui fait écran entre eux et le réel de l’autre.  C’est ainsi que les aficionados ne peuvent en rien savoir que leurs idoles toreros sont des héros de pacotille et qu’eux sont accrocs à un rituel pervers digne des 120 journées de Sodome de celui qui n’aura jamais été aussi méchants qu’eux, Sade.

Pourtant, je les appelle à au moins connaître ce qui se cache sous le signifiant taureau, à savoir un herbivore  plutôt paisible qui n'a rien à voir avec le toro, leur construction fantasmatique. Du coup, selon leur logique le taureau n'est pas le fier combattant allant à la mort avec courage et selon eux, bonheur (gasp!), mais leur martyr. Est-ce que cette « révélation »(enfin…si   ça en est une) leur fera au moins un peu honte ? J’en doute fort.  En effet, les membres de « l’immundillo » savent déjà ce que sont les vaches et les veaux, ce qui ne les empêche en rien de les faire torturtoréer par des enfants ou de le faire eux –mêmes pour s’entrainer.   Donc, je ne me fais pas d’illusion sur leur capacité de honte. La honte  est le début de la civilisation et, selon Freud, cette angoisse morale est ce qui se cache sous l’apparente conscience de sa culpabilité qui serait, elle le top. Ceci   prouve qu’on ne va jamais bien loin dans le degré de civilisation qui stopperait la barbarie, tendance pulsionnelle des hommes.  

 

Mais bon, un petit coup de réel ne leur ferait pas de mal. Et ce coup, c’est Fadjen qui le leur donne. Hélas, ce coup de réel n’est pas une estocade, afin qu’on en finisse au moins avec cette atrocité…alors que tant de fronts nous attendent pour lutter contre la cruauté débridée et imaginative des hommes. Le règne de l’alibi pour la libido, l’alibido ? C’est le rapport aux animaux où chaque cruauté qui les supplicie trouve ses prétextes et ses raisons déraisonnables. L'homme et l'animal: un délire multiforme. D'être posé en dehors de la loi, ce rapport maintient les hommes dans leur folie destructrice.

Ce petit Fadjen serait "mûr" pour se faire trucider par les abominables toreros, ces psychopathes adulés d'autres pervers. La corrida devrait, si lamorale affiche était conforme à celle appliquée,  être depuis longtemps aux poubelles de l'histoire aux côtés des violeurs, des pédophiles, des zoophiles, des chercheurs sur êtres non volontaires, des dompteurs,des bouchers, des éleveurs, etc etc.  Les abrutis fats et sanguinaires qui cautionnent et paient la  torture de la corrida ne doivent pas nous faire oublier que le monde le vrai est déjà une arène où les animaux sont maintenus et condamnés à vivre et mourir dans  l'immonde, et ce,  de notre fait.  

HONTE sur cette engeance puante et, en prime prétentieuse! Entre nous, Wolff, de Normal Sup., t'auras beau te gargariser de mots aussi creux que ton coeur, tu n'auras jamais la classe d'un HUGO qui méprisait ta catégorie d'humains innommables. Ni celle d'un Fadjen, magnifique mascotte des anti-cruauté des arenes. Regardez sur le net les vidéos de Christophe le "père" de Fadjen, celles  de Thierry Hely et de Jerome Lescure pour vous convaincre que mes paroles sont bien faibles par rapport au réel imposé à ces pauvres animaux.



Voir les commentaires

Ecole de corridas:message de Thierry Hely.

29 Mars 2013, 22:12pm

Publié par Jo Benchetrit

je transmets:

Chers amis,

Grâce au lien ci-dessous, vous découvrirez les interventions de deux membres de notre Comité d'honneur à propos, entre autre, du scandale des enfants confrontés à la corrida

Il s'agit du professeur Hubert MONTAGNER et du producteur de télévision Allain BOUGRAIN DUBOURG

http://www.flac-anticorrida.org/hubert-montagner-sur-les-ondes-de-france-inter-denonciation-des-ecoles-taurines/

Ce lien est à diffuser sans modération !

C'est peut-être la première fois que deux grands medias, à savoir:  France Inter et France 2, permettent à deux personnalités de dénoncer ces écoles taurines où l'on apprend à des enfants toreros à torturer des veaux pour se faire la main. Le scandale des enfants assistant à des corridas est aussi évoqué.

Nous comptons sur vous pour qu'il y ait le plus de réactions possible à cet article. C'est très facile !

 

 

Un grand merci à l'avance pour votre participation.

Amitiés et à très bientôt dans la lutte.

Thierry Hély
Pour le bureau de la FLAC
www.flac-anticorrida.org

http://www.flac-anticorrida.org/agir/adherer/

>> retrouvez la FLAC sur Facebook

06 23 94 84 83

Voir les commentaires

News de la corrida. fin de l'orgie pour 2018? Freud et animaux.

28 Février 2013, 17:13pm

Publié par Jo Benchetrit

Je transmets: 

Communiqué du CRAC Europe – les chiffres de la corrida – ce sont les aficionados qui le disent !  

 

 

Vers la disparition prochaine des corridas en Espagne et en France

 

 

On assiste depuis quelques années à une désaffection croissante pour les corridas, non seulement en France mais également en Espagne. De l’aveu même des aficionados, cela est principalement dû aux actions inlassables des mouvements anti-corrida durant ces deux dernières décennies. Si la tendance se maintient, les corridas pourraient avoir totalement disparu d’ici cinq ans tant en Espagne qu’en France.

 

Plus de 91% des Espagnols n’éprouvent aucun intérêt pour les corridas

 

Les pratiques culturelles des Espagnols font tous les quatre ans l’objet d’une enquête détaillée réalisée par  le ministère de la culture de ce pays. Le plus récent a été réalisé sur la période 2010-2011 (Encuesta de hábitos y prácticas culturales en España 2010-2011).

 

Parmi toutes les occupations et sorties culturelles classiques – théâtre, lecture, films, internet, jeux vidéos, expositions, etc. – figure la mention « Toros ». Dans l’année écoulée, ce sont seulement 8,5% des Espagnols qui ont assisté à au moins un évènement mettant en scène des taureaux, qu’il s’agisse de corridas ou d’autres spectacles tauromachiques. Pour le précédent rapport, ce pourcentage était 9,8% dont la classe d’âge majoritaire était celle des plus de 55 ans.

 

Déjà en 2009, un sondage réalisé par l’institut Gallup montrait que 81 % des moins de 34 ans n’éprouvaient «aucun intérêt» pour la tauromachie. Les personnes indifférentes aux corridas représentaient 78 % chez les 35-44 ans. Cet aspect de rejet dominant de la corrida par les populations les plus jeunes est également flagrant en France. Il illustre à lui seul le côté inéluctable de sa disparition prochaine.

 

54% de corridas en moins en Espagne depuis 5 ans

 

Le signe le plus spectaculaire de la désaffection de la population pour les corridas est la baisse vertigineuse et constante du nombre de corridas organisées chaque année en Espagne depuis quelques années. Elles sont passées de 2176 en 2007 à 1010 en 2012, soit en moyenne 233 de moins par an. Si cela se poursuit au même rythme dans les années à venir, la corrida aura totalement disparue en Espagne d’ici 2018.

Nombre de corridas par an en Espagne (2007-2012)

 

La France suit une évolution comparable

 

En France, on relève entre 10 et 20% de spectateurs en moins dans les arènes d’une année sur l’autre depuis 2008. Un nombre croissant de villes organisatrices de corridas ont décidé d’y mettre fin, telles que Bordeaux, Pau, Toulouse, Perpignan, Narbonne, Sète, Marseille et Fréjus, auxquelles s’ajoutent six autres communes qui ont également renoncé en 2012 à proposer des spectacles tauromachiques (Rodilhan, Collioure, Pomarez, Carcassonne, Saint-Loubouer et Soustons).

 

Selon André Viard, le président de l’Observatoire National des Cultures Taurines, il y aurait 2 millions de Français qui assistent à des spectacles tauromachiques chaque année. Mais si on l’en croit les chiffres de fréquentations que le même André Viard donne, ville par ville sur son site entre 2009 et 2012, le total est en fait de l’ordre de 400.000 entrées par an, dans les meilleures années c’est-à-dire les plus anciennes.

 

Les raisons d’une désaffection inéluctable

 

Plusieurs raisons peuvent être invoquées pour expliquer la désaffection croissante des corridas. On peut, bien sûr, avancer l’aspect économique. Les matadors les plus réputés peuvent demander jusqu’à 100.000 euros par prestation. Le prix des places n’étant pas extensible à l’infini (de 30 à 100 euros suivant la taille des arènes et la proximité des sièges par rapport à la piste), cela entraîne un déficit chronique auquel seules quelques très rares corridas échappent. On peut citer en exemple les corridas de Bayonne, pourtant très suivies, qui ont abouti en 2011 à un déficit de plus de 400.000 euros. Il est devenu courant de voir des corridas se tenir devant des arènes à demi vides. Les salaires en hausse des toreros combinés aux recettes en baisse des organisateurs de corrida conduisent inexorablement à un effondrement économique du système.

 

Mais la raison principale avancée par les professionnels de la corrida eux-mêmes est que ce spectacle n’est plus perçu comme quelque chose où on se vante d’aller. Le dernier carré qui s’y accroche est composé en grande partie de personnes vieillissantes, plus sensibles à l’immobilisme des traditions qu’aux évolutions des sensibilités. Dans la revue Toros du 16 mai 2012, on peut lire dans l’éditorial : « La corrida n’est plus à la mode. […] Aujourd’hui, les people qui continuent à se rendre aux arènes se cachent. C’est dire si la corrida est « dépassée ». […] Aller aux arènes étant un acte social, le public, avant de s’y rendre, s’inquiète, sans l’avouer, de sa conformité aux goûts du temps. »

 

Il s’agit là d’une reconnaissance directe – et inattendue – des aficionados vis-à-vis de l’action inlassable des militants anti-corrida depuis plusieurs décennies, qui ont amené de plus en plus largement les populations des ultimes pays où la corrida se pratique encore à prendre conscience de la souffrance animale, jusqu’alors généralement niée ou ignorée, et à rejeter avec répulsion ces actes de torture rituelle, une fois l’illusion des arguments esthétisants dissipée.

 

Plusieurs pays, régions ou villes hispanophones ont déjà aboli ou cessé de pratiquer les corridas : le Panama, le Pérou, la Colombie, l’Equateur sur la moitié de son territoire, Caracas (capitale du Venezuela), les Canaries, la Catalogne espagnole et récemment Mexico.

 

En France, la plus ancienne association spécifiquement anti-corrida a été créée en 1991. Il s’agit du CRAC (Comité Radicalement Anti Corrida), devenu largement connu du grand public à la suite du lynchage subi par 70 de ses militants à Rodilhan en 2011 lors d’une tentative d’interposition au massacre de jeunes veaux par des apprentis-toreros (l’affaire doit être jugée prochainement, quasiment tous les agresseurs ayant été identifiés) et de la procédure de QPC menée jusqu’au Conseil constitutionnel en 2012. Ces deux évènements, en raison de leur retentissement médiatique, ont considérablement accru la sensibilisation des Français à l’extrême violence qui caractérise la corrida et ses supporters, bien au-delà « de sa conformité aux goûts du temps ».

 

Grâce à l’action militante des abolitionnistes, ce rejet éthique et cette prise de conscience de l’horreur gratuite donnée en spectacle sont les causes fondamentales qui accentuent la désaffection croissante et le vieillissement des amateurs de pratiques tauromachiques. La corrida vit sans aucun doute ses dernières années partout dans le monde.

 

Anna Galore pour le CRAC Europe

Données recueillies par Jean-Pierre Dunyach (FLAC 66)

 

www.ales2013.com

www.anticorrida.com

www.patrimoine-corrida.fr

www.les-taureaux-voteront.com

Tél. 06 75 90 11 93

 

Dans un article, qu’il reprendra dans ses nouvelles conférences sur la psychanalyse, Sigmund Freud, “ Une difficulté de la psychanalyse ” (1917)[1] :

« b) L'homme s'éleva, au cours de son évolution culturelle, au rôle de seigneur sur

ses semblables de race animale. Mais, non content de cette prédominance, il se mit à

creuser un abîme entre eux et lui-même. Il leur refusa la raison et s'octroya une âme

immortelle, se targua d'une descendance divine qui lui permettait de déchirer tout lien

de solidarité avec le monde animal. Cette présomption, ce qui est curieux, reste enco-

re étrangère au petit enfant comme à l'homme primitif. Elle est le résultat d'une

évolution ultérieure, à visées plus ambitieuses. L'homme primitif, au stade du toté-

misme, ne trouvait nullement choquant de faire descendre son clan d'un ancêtre

animal. Le mythe, qui contient le résidu de cette antique façon de penser, fait prendre

aux dieux des corps d'animaux, et l'art des temps primitifs donne aux dieux des têtes

d'animaux. L'enfant ne ressent aucune différence entre son propre être et celui de

l'animal ; c'est sans étonnement qu'il trouve dans les contes des animaux pensants,

parlants ; il déplace un affect de peur inspiré par son père sur le chien ou sur le

cheval, sans avoir en cela l'intention de ravaler son père. C'est seulement après avoir

grandi qu'il se sera suffisamment éloigné de l'animal pour pouvoir injurier l'homme

en lui donnant des noms de bêtes.

Nous savons tous que les travaux de Charles Darwin, de ses collaborateurs et de

ses prédécesseurs, ont mis fin à cette prétention de l'homme voici à peine un peu plus

d'un demi-siècle. L'homme n'est rien d'autre, n'est rien de mieux que l'animal, il est

lui-même issu de la série animale, il est apparenté de plus près à certaines espèces, à

d'autres de plus loin. Ses conquêtes extérieures ne sont pas parvenues à effacer les

témoignages de cette équivalence qui se manifestent tant dans la conformation de son

corps que dans ses dispositions psychiques. C'est là cependant la seconde humiliation

du narcissisme humain : l'humiliation biologique. » 


[1]    “ Une difficulté de la psychanalyse ”. Texte originalement publié en 1917.

Traduit de l’Allemand par Marie Bonaparte et Mme E. Marty, 1933. L’article

est publié dans l’ouvrage intitulé : Essais de psychanalyse appliquée. Paris :

Éditions Gallimard, 1933. Réimpression, 1971. Collection Idées, nrf, n˚ 263, 254

pages. (pp. 137 à 147).

 

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 > >>