Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Psychanalyse et animaux.

Articles avec #corridas

Corrida de facho. La preuve par Franco. votez non:Vals contre les manifs devant les arenes!

24 Janvier 2013, 19:21pm

Publié par Jo Benchetrit

  

 

D'autre part, cherchez le sondage, juste avant les commentaires et votez NON chaque jour, on dirait:

http://www.midilibre.fr/2013/01/24/les-manifestations-interdites-aux-arenes,631962.php Je transmets: Chers amis,


En cliquant sur le lien ci-dessous, vous découvrirez un article qui risque de "crisper" les aficionados plutôt colorés à gauche...

http://www.flac-anticorrida.org/les-republicains-espagnols-sappretaient-a-abolir-la-corrida/

En effet, vous pourrez lire un article de presse extraordinaire datant du 11 juillet 1937 prouvant que si les Républicains avaient gagné la guerre civile espagnole, ils auraient aboli la corrida sur tout le territoire. Hélas pour l'Espagne et notre cause, c'est Franco, grand amateur de corrida, qui remporta la victoire. On connait la suite...

Ce fabuleux article de presse, n'hésitez-pas à l'exploiter afin de prouver ce fait historique qui embarrasse le monde taurin... Surtout en ces temps où notre ministre de l'intérieurManuel Valls, défend de tout son poids cette barbarie indigne de notre pays.

Nous comptons aussi sur vous pour qu'il y ait un maximum de réactions sur cet article !  C'est très facile. Cela donnera plus de poids quand nous diffuserons le lien.

Un grand merci à l'avance !

Amitiés et à bientôt dans la lutte !

Thierry Hély
Pour le bureau de la FLAC
www.flac-anticorrida.org

 

>> retrouvez la FLAC sur Facebook

Pensez à nous soutenir en adhérant à la FLAC.

http://www.flac-anticorrida.org/agir/adherer/


06 23 94 84 83


Voir les commentaires

Arte fait la promo de la corrida: Francis Wolff est l'invité de Raphaël Enthoven dans "Philosophie"+ beau texte de Cavanna.

20 Janvier 2013, 13:08pm

Publié par Jo Benchetrit

corrida.jpg


"Allez vous faire foutre, merdeux sanglants, chercheurs d’inouï à deux ronds, pisse-copie vautrés dans les caillots, les tripes et la merde, sourds aux meuglements d’agonie, attachés, branleurs esthètes, à apprécier le fini d’une «véronique» ciselée par une petite frappe à l'oeil sec dont c’était la seule chance d’échapper à l’usine…
Tiens, Lacouture, tu me fais dégueuler. La tauromachie, spectacle
pour SS. On aurait envie de croire que ces cochonneries ne s’expliquent que dans un pays abruti par un Franco… Mais le Mexique ? Mais le Portugal ? Mais Mont-de-Marsan, Arles, Nîmes? Une question (ridicule): quelle formation politique du Portugal actuel a-t-elle inscrit à son programme la suppression des courses de taureaux? Quelle formation politique de l’Espagne future? Quelle formation politique de la gauche française progressiste et généreuse ?"

François Cavanna

 Suivi du  grand texte de Cavanna complet.*

 

 

Raphael Enthoven,

Objet:

Francis Wolff est l'invité de Raphaël Enthoven dans "Philosophie"sur ARTE.

 

Vue à mon corps défendant , et désapprouvée, votre émission où 

Francis Wolff , un afioc philosophe a fait sa  promotion de la corrida.   Ce ne fut  pas une émission de philo. Quand un philosophe dit "passe moi l'sel" il ne fait pas de philo.Là, il défend sa passion coupable avec fierté! On  y a parlé de manière non scientifique d’éthologie et vous, vous avez dit avec ce non-doute qui est l’arme absolue : « le toro ne sait pas qu'il va mourir"»

Ha oui ? Qu'en savez vous ?
Cette ineptie est reprise , à votre décharge,  de bien des préjugés sur les animaux  et du TOC des « propres de l’homme  » nid de fantasmes où un des poncifs absurdes de ce catéchisme est:" l'animal  ne connaît pas la mort". 

Qq points :

1) Wolff annonce contre toute vraisemblance que le toro défend son territoire dans l’arène !!! Mais  enfin, il n’est pas sur son territoire, et lui, plus intelligent que ce normalien, il le sait.

 

2) Heureuse  surprise :vous avez à un moment pu vous mettre à la place du taureau et avez dit : « le pauvre ! » Soyez en partie pardonné du reste pour cela.

Oui, le pauvre! et un cœur de pleureuses ne suffirait pas à exprimer à quel point il est à plaindre, lui qui est sans cesse trompé, va vers un foulard non pour attraper le torero comme le dit Wolff qui n’en est pas à un mensonge près, mais pour suivre le mouvement. C’est une sorte de reflexe, chez lui, de suivre qq chose qui bouge, Christophe Thomas l’a démontré dans une vidéo avec son adorable toro bravo sauvé des corridas, Fadjen. Mais sous ce foulard, il y trouve des banderilles qui sont en fait d’énormes piques taillées et coupantes comme des rasoirs recourbées en hameçons de très large   diamètre, creusant des trous dans la chair que lui enfonce l'abruti ridicule qui lâchement   lui cache derrière la muleta. donc, quid de la loyauté? Il lui ment et en douce perfore l'animal innocent de toute cette folie. Ensuite  chaque pas  sera terriblement douloureux, lui qui pisse déjà son sang avec un étouffement  dû aux reflux de sang car il a parfois les poumons perforés, du fait du   picador qui a introduit une pique dans les vertèbres en cisaillant les muscles du haut du dos   pour l’empêcher de relever la tête. Souvent le picador fait des trous énormes. Des lambeaux de chair arrachés sont visibles, et tout ça  pour ne pas qu’il soit dangereux( Wolff  parle de courage et loyauté ? ! Grotesque !)

Comme l’est votre question puérile, comme si c’était  ça le problème : «  pourquoi doit-il mourir ? »

  Mais enfin, avec les horribles plaies qui le mutilent vivant  et le font souffrir le martyre, mourir est pour lui une euthanasie  ! vous ne voyez pas qu’avec les blessures terribles qu’il a subi, il n’est plus viable ? la corrida portugaise sans mise à mort est encore plus cruelle de laisser les toros souffrir en coulisse des heures avant d’aller à l’abattoir ? Comment vous être laissé-aller à faire une émission sur un sujet que vous ne connaissez pas assez?

Vous faites la part   trop belle à l’afioc. Ces gens-là sont vraiment « sans vergogne ».

Et je vois que 8 rediffusions sont prévues…comme ça, tout le monde aura bouffé son intox. Malheur ! Vite,  un contre- poison avec des anti-corridas, de vrais savants de la corrida, merci.

La seule philo de la corrida serait de se poser la question de la folie barbare humaine quand elle n’est pas verrouillée par la honte. Est-ce l’essence humaine ? Est-ce au contraire juste culturel  donc existentiel ? La  psychanalyse  peut aider à y répondre. Il s’agit là de régression. La vraie question: ce mal trouverait-il une solution dans une autre culture, issue d'une autre revolution, celle des animaux?

J'en fais l'hypothèse.

=====*

"Le Parisien a le Tour de France. Le Monde a la corrida. C’est pas le même public. Une fois ou deux dans l’année, Jean Lacouture — qui ne fait pas que ça mais fait aussi ça, et avec quelle passion ! Jean Lacouture se paie dans "Le Monde" son encadré vedette sur l’art sublime et cruel de la tauromachie. Avec le lyrisme sobre et le vocabulaire choisi qu’impose le genre. Comme les choses de cheval et de voile, la course de taureaux se veut une connivence, un ésotérisme, c’est pas tout le monde qui peut en parler de but en blanc, faut une initiation, c’est justement ça qui plaît tant aux gros cons.
Lacouture, qui d’habitude écrit plutôt proprement, perd ici les pédales et trouducute aficionado avec des fulgurances qui se veulent hautaines et ne sont que du Montherlant au rabais. Aussi con que Montherlant, plus c’est pas possible, mais du Montherlant crotte de bique, si vous voyez…

 


Lacouture nous apprit que, par la vertu de certain «nouveau règlement», «le temps des veaux est passé». Chic! On ne verra plus «combattre» (tu parles!) dans l’arène que des vrais mâles de quatre ans, avec du poil au cœur et du piquant aux cornes, au lieu de ces lamentables «adolescents sans malice» qui, depuis trente ans, nous apprend Lacouture, «bêtes immobiles de stupeur infantile», ont rabaissé la tauromachie à n’être plus qu’une simple branche du balle.

 

Au passage nous apprenons que les prestigieux Manolete et El Cordobès, dont Lacouture ou d’autres Lacouture ont tant exalté la folle audace, n’étaient que des truqueurs, des trouillards, des faiseurs, des danseurs… Le public n’en était pas moins enthousiaste, les littérateurs spécialisés «sang et lumière» pas moins délirants , les «veaux immobiles de stupeur infantile» pas moins mis à mort après savantes tortures aux banderilles sous les hurlements d’une foule de pauvres cons sadiques qui n’ont que ça le dimanche, après la messe et avant le coït…

 

Mais Jacques Brel a déjà gueulé tout ça, et tellement bien ! Ceci à l’occasion d’une «féria» donnée à Mont-de-Marsan.
A propos, savez-vous que la corrida avec mise à mort est en train de salement gagner du terrain en France? Toute une clique de faiseurs de pognon s’en occupe activement, bien secondée par quelques gens de plume inspirés… Les études de marché l’ont prouvé : il y a un public. Voilà un résultat positif des vacances en Espagne. Si nous ne leur avons pas apporté la démocratie, du moins nous ont-ils donné leur merde.


Je hais la corrida.
Parce que je hais la mort. La mort n’est pas un spectacle. La mort n’est pas un jeu. Surtout la mort des autres. Les autres : les taureaux, je veux dire. Quant aux petits connards déguisés pleins de paillettes qui gambadent et font les beaux devant les cornes, qu’ils crèvent, ils l’ont bien cherché. Et que crèvent les grasses merdes qui vont se chatouiller les glandes génitales à applaudir ça.


Impayables, les mépris de Lacouture pour certains toreros qu’il estime « vulgaires» ! Comme si la corrida tout entière n’était pas, dans son principe et dans son cérémonial, la vulgarité même, la vulgarité au front bas, arrogante, épaisse, souveraine, barbouillée, caricature outrée de ce que les imbéciles croient être la noblesse, grand d’Espagne singé par un gugusse qui ne rigole pas…


Et cette affectation à «estimer» le «noble adversaire» quand le taureau, pauvre con, s’est «bien battu»! 

 


Un torero indigne «bafoue» le «noble animal»… Qui, n’empêche, oppose une «aveugle fureur à l’art subtil de l’homme-dieu»… On affecte de lui rendre les honneurs, au toro, comme le chasseur au cerf qui s’est bien défendu, c’est-à-dire lui a procuré une chasse un peu intéressante, mais bien vite on insulte, puisque après tout il n’est là que comme repoussoir, la grosse brute.

Et quand par hasard il refuse le jeu, n’est pas combatif, alors, là, pardon, quel torrent d’injures! Quel égout! Il a pourtant pas demandé à être là, le taureau.
Vos jeux de cons, vous lui avez pas proposé gentiment si ça lui disait ou pas.
Si j’étais taureau, je me coucherais par terre et j’attendrais l’égorgeur. Pas compter sur moi pour participer, merde. Jamais la moindre pitié. Ça ne leur vient même pas à l’idée, aux délicats amateurs.

 

Quand Lacouture déplore certaines pratiques destinées à amoindrir la bête: «…Si un certain régime alimentaire ou on ne sait quelle drogue ou châtiment préalable lui donne des pattes de flanelle, si l’image de ses cornes et les brutalités qui l’accompagnent lui infligent un choc psychique irrémédiable, il redevient ce veau insipide, cet infirme dont on prétend guérir la tauromachie…», c’est uniquement au nom du noble art dégradé, du spectacle raté. Et d’exalter par contraste la «dignité» des taureaux sauvages! Je sais, la réplique est au point — depuis le temps ! — et bien rodée : nous autres qui n’aimons pas ça sommes des sensiblards, des dégénérés, et en plus des grossiers incapables de transcender l’anecdote de la bébête assassinée pour n’être plus que poésie sauvage et atroce beauté, flamber corps et âme dans ce brasier de sang et d’or où l’homme, seul face à lui-même, minute de vérité, ô sommets, ô pourpre, ô sauvage grandeur, gningningnin…


Allez vous faire foutre, merdeux sanglants, chercheurs d’inouï à deux ronds, pisse-copie vautrés dans les caillots, les tripes et la merde, sourds aux meuglements d’agonie, attachés, branleurs esthètes, à apprécier le fini d’une «véronique» ciselée par une petite frappe à l'oeil sec dont c’était la seule chance d’échapper à l’usine…
Tiens, Lacouture, tu me fais dégueuler. La tauromachie, spectacle
pour SS. On aurait envie de croire que ces cochonneries ne s’expliquent que dans un pays abruti par un Franco… Mais le Mexique ? Mais le Portugal ? Mais Mont-de-Marsan, Arles, Nîmes? Une question (ridicule): quelle formation politique du Portugal actuel a-t-elle inscrit à son programme la suppression des courses de taureaux? Quelle formation politique de l’Espagne future? Quelle formation politique de la gauche française progressiste et généreuse ?"

François Cavanna

Voir les commentaires

Un exemple de ridicule qui tue:la corrida. Ma réponse sur l'homophobie à un aficionado

19 Janvier 2013, 06:31am

Publié par Jo Benchetrit

A l'aficion:
Puissent ces mots vous eclairer au lieu de vous heurter,
il est temps que vous compreniez ce que vous parler veut dire: désir de se faire entendre, cad de vous permettre de (vous) voir, enfin!
La corrida? Une  preuve que le ridicule peut tuer. Mais depuis Le Dictateur, Ubu et la reine de coeur d'Alice, on le savait. 

Voici mon dernier comm sur le journal Herault:
http://www.herault-tribune.com/articles/15354/agde-les-voeux-de-la-flac-et-du-comite-agathois-anti-corrida/

HUGUES BOUSQUET: ce  n’est pas homophobe de se moquer des ridicules danseuses en collant rose.
Pourquoi rit-on? Parce que vous vous mentez pitoyablement.
  Vous les prenez pour symbole de  virilité, avec tout un tas de vertus attribuées à l’homme mâle de manière ringarde 
comme tout ce qui se passe sur cette scène. C’est tout ça le ridicule.
Et, en effet, le désir du sadique qu’est l’amateur de torture tauromachiste est à la fois d’être  un superman et de se faire la danseuse. 
Ce  qui est risible, c’est que vous ne voyez que l’aspect désir d’être  superman.*
La  seule chose qui porte à rire dans cette lâche atrocité est cette parfaite erreur de jugement, 
le côté infatué de sa personne qui fait la roue en s’imaginant magnifique et courageux, 
aux antipodes de ce qu'il fait et donc est. Se tromper autant sur soi, alors qu’on  délire le réel, 
qu'on se leurre à la fois sur soi-même et sur ce qui se passe en vrai devant ses yeux aveugles  
est grotesque pour celui qui n'est pas délirant, vous comprenez? 
C’est au sens quasi propre la grenouille qui veut se faire aussi grosse que le bœuf. 
Pour illustrer ma pensée, le film de Chaplin, "Le dictateur", utilise le délire narcissique comme seul  filon risible d'un contexte à pleurer.
Et je rappelle  mes voeux tirés d'une pensée de Socrate:
Pour vivre mieux, vivons meilleurs.

je rajoute ceci :ce qui est ridicule aussi, c'est que contre toute évidence, vous déniez votre sadisme. 
On voit des animaux mis en pièces devant vous sous vos cris de joie féroce, 
on voit des fleuves de sang qui s'échappent des naseaux, de la bouche qui le vomit, sang qui vient des poumons percés par la pique,
 des êtres désespérés qui s'en étouffent, 
 des morceaux de chair arrachées, des suppliciés qui hurlent, des yeux qui crient: "je ne comprends pas, pitié!", et vous
vous ne voyez rien, et vous, vous parlez ... (sisisi, vous y croyez!!!) art et sport! 
Imaginez bien que pour un spectateur lucide vos protestations d'innocence montrent que vous êtes pour le moins à côté de la plaque. 

Voir les commentaires

Le ravissement d'A.Finkielkraut et notre stupeur fascinée. Elevages contre corridas?

8 Décembre 2012, 06:47am

Publié par Jo Benchetrit

La 1° corrida de Finkielkraut, suite: je retiens qu' Anne-Catherine LOCHARD ( RADIO-FRANCE ) a répondu ceci:
"Je travaille avec lui et je parle avec lui. Je n'aime pas la corrida et lui non plus car il n'y retournera pas."

Je note que les nazis allaient   aux corridas de leurs amis franquistes et petainistes. Celle ci fut juste pour Himmler:

http://sphotos-f.ak.fbcdn.net/hphotos-ak-ash4/320535_4344552004720_985997133_n.jpg

Il va sans doute faire une émission sur la cause animale. Super. Mais j'espere que ça ne va pas tourner à un face à face élevages contre corridas. Aucune horreur ne doit servir à justifier une autre horreur.

L'éblouissement de Fink, ça me rappelle "Le ravissement de Lol V Stein" de Marguerite Duras. Lol est arrêtée, fascinée, c'est à dire tout autant repoussée qu'attirée par la scène primitive convoquée, réactualisée par la vision à travers la fenêtre de son amour dans les bras d'une autre. Voir ce qui ne doit pas être vu, comme dans la pornographie, ça peut clouer sur place car ce qui est interdit est désiré. C'est curieux c'est ce qui est arrivé sans doute plusieurs fois à l'affioc Marcel Ruffo dormant à côté de la chambre de ses parents séparée de lui d'un simple rideau...la fascination ravit le sujet et l'empêche de penser. MAis ça ne peut durer toujours...C'est pourquoi je pense qu'Alain F se réveille grâce à nos "piques". Piques inoffensives et même salvatrices, du moins, je l'espère. La férocité n'est pas de notre côté, ne l'oublions pas. ni du côté des toros, les martyrs.

Les aficionados voudraient nous faire croire qu'ils sont respectables. La preuve, ceux qui veulent objecter qq chose   qui les dédouane  de ce qu'ils sont  s'insurgent tous contre l'élevage industriel,  tout en restant évidemment carnivores.
Pourtant, devinez ce qu'est un mec qui se repaît de voir souffrir des animaux violentés sous ses yeux?
J'ai une liste de A à Z. Entre abject et zoophile. je vais pas vous la faire toute.
Mais il y a dans les plus parlants:  barbare, bestial, connard, dégueulasse, écoeurant, facho, ordure, pourri, salaud, taré, tordu...

Mais voilà, le problème est que les afiocs ne se reconnaissent pas dans ce tableau.
A leurs yeux, ils sont de délicats goûteurs de la gestuelle, du courage, de la force, de l'intelligence, de l'art. Et tout le blabla poudre aux yeux qui n'aveugle qu'eux...
Ils sont pas du tout sadiques, mais alors, pas du tout!

Des barbares? Ben non, les barbares sont ceux qui ne les comprennent pas, nous les  anti corridas qui ne comprenons rien à cette culture !

Mais comment font-ils , les afiocs, pour ne rien voir de ce qui se passe? Pour ne pas voir les victimes souffrant? Comment?
Mystère.
Enfin, quand même, la psychanalyse sait bien que pour se concilier son surmoi, l'homme sait se faire des tas de tours de passe-passe, y compris des tour de Descartes avec son animal qui ne sent rien. 

Parce que certains afiocs sont sincères.Quand ils disent qu'ils voient pas, c'est vrai. Le déni sert à ça. A ne pas se voir pour continuer à s'aimer, même dans l'abjection pulsionnelle! à ne pas savoir, à ne pas voir son ça, donc à ne pas ça-voir. Ils ne voient pas l'animal souffrir.Leur libido exacerbée par ce spectacle fait qu'ils ont le sang qui quitte   la tête pour une sphere plus basse, qu'ils bandent tant qu'ils ne peuvent plus penser, ni avoir une once de lucidité.
Aussi intelligents qu'ils soient par ailleurs, les hommes deviennent cons quand ils jouissent. les espionnes le savent bien qui font parler les hommes sur l'oreiller.

 

Il y a un "evenement " sur FB au sujet de la 1° fois tremblante et émue du petit prince de la philo, A.Finkielkraut. Quil y soit allé  1 fois est dejà une grande deception...Epsrons quil n'y retournera pas comme nous l'a affirmé une certaine Anne Catherine Lochard de radio-france.
Pour plus de details:

http://www.facebook.com/events/555411707817867/ 

 

Quelques textes de moi pour pas gâcher:

 Ce n'est pas la victime qui fait le barbare, mais son acte. Donc à acte égal, qualificatif identique. je considère qu'un qualificatif adéquate est un tautologie, pas une injure.Dire d'un salaud qu'il l'est, au moins sur un sujet, au moins à l'encontre de quelqu'un, c'est juste juste. Simplement un vrai salaud est obtus, et il reste un salaud. Mais quelqu'un victime d'une hypnose, d'un raptus, est il coupable? Certainement , mais sa responsabilité est peut être atténuée. Et d'ailleurs, il peut faire amende honorable. C'est là dessus que je l'attends, lui que j'avais idéalisé comme le Petit Prince de la philosophie actuelle.
Un petit prince admirant Jack l'éventreur paradant le couteau entre les dents, ça fait un peu désordre dans mes affects.

Mais s'il revient à  la raison, s'il le dit, s'il va jusq'à demander pardon, alors, ce n'est pas un salaud.Juste un égaré, un faible, pris dans un moment de folie. Mais qui a retrouvé force et intelligence.


Un article abominable:

http://www.culturestaurines.com/traimond_economie

Voir les commentaires

Ecrivez à bestwestern,nimotel contre le marketing de la corrida+ citation d'un torero repenti.

7 Décembre 2012, 11:37am

Publié par Jo Benchetrit

Je vous invite à ecrire à cette chaine dhotel pour les dissuader de continuer à jouer la carte dela barbarie pour se faire des clients: serviceclientfrance@bestwestern.fr, service_marketing@bestwestern.fr, contact@nimotel.com, dircom@bestwestern.fr,

Bjr,
Le combat contre la cruauté humaine est un des plus difficiles et des plus courageux possibles. 
Vous admirez les tortionnaires et vous en servez pour faire votre pub..
J'admire les victimes et leurs défenseurs.
J'éviterai donc soigneusement votre chaine d'hotel dorénavant.
A moins que vous ne supprimiez d'urgence votre promotion de la torture.
Merci de me tenir au courant.
Salutations,

J.benchetrit.

PS:

Voici un extrait d’interview où le toréro Alvaro Munera  explique comment il est devenu végétarien et militant contre la tauromachie :

« Soudainement, j’ai regardé le taureau. Il avait cette innocence que tous les animaux ont dans leurs yeux et il m’a imploré du regard.


 Ce regard fut pour moi comme un cri pour la justice qui retentit au plus profond de moi.


Ce ressenti déclencha en moi comme une prière, car si on avoue, souhaitons-le, nous serons pardonnés.

J’eus l’impression d’être la pire merde sur la terre. […]


Les Vaches sont parmi les plus douces créatures qui respirent; personne ne montre plus de tendresse passionnée à leur jeune lorsqu’ils sont privés d’eux.


Bref, je n’ai pas honte de professer un amour profond pour ces paisibles créatures. »


 

« Et soudain le taureau m’a regardé, son regard qui reflétait l’innocence de tous les animaux me suppliait.
C’était le combat contre l’injustice non explicable, l’ultime requête avant la cruauté inutile.
Cette fois il m’a enseigné la pitié et j’eus l’impression d’être la pire ordure du monde. »


affiche-vg.jpg

Voir les commentaires

Morale: L'éblouissement de Finkielkraut. De la corrida aux supplices des galgos.Personnalité multiple de tout un chacun.

4 Décembre 2012, 11:32am

Publié par Jo Benchetrit

L'éblouissement de Finkielkraut ( à sa 1° et on l'espère dernière corrida) pour Jose Thomas a étonné la majorité de ceux qui l'aimaient pour sa capacité remarquable d'aller plus loin que d'autres sur des sujets où son discernement moral  était parfait. jamais ô grand jamais je n'aurais pensé le voir appréciant un des spectacles les plus immondes que l'homme ait inventés, avec d'autres saloperies espagnoles. Nous fûmes nombreux à lui faire part de notre écoeurement. Voici sa réponse à la radio France culture mot pour mot samedi dernier :


"Entre satisfaction et indignation, l'émission de la semaine dernière sur la corrida a suscité des réactions très nombreuses et très vives. A mes détracteurs, dont certains, particulièrement remontés, ont laissé la critique rejoindre l'insulte, je voudrais dire fermement que la tauromachie pour moi n'est pas une question réglée, qu'elle mérite un débat.
Peut-être au bout du compte faut-il donner tort aux aficionados mais ce ne sont pas pour autant des sadiques, sauf à ranger dans le camp de l'inhumanité le peintre de Guernica et celui des fusillades du 3 mai 1808 entre autres.
Aux plus furieux de mes correspondants je rappellerai pour finir que les nazis n'allaient pas à la corrida mais à l'Opéra.
Cependant, l'émotion qui perce sous l'indignation ne doit pas être traitée à la légère, et comme en outre je ne me résigne pas à la férocité invisible et silencieuse de l’élevage industriel, j'espère revenir sur la relation entre culture humaine et cause animale prochainement dans Répliques"

Anne-Catherine LOCHARD ( RADIO-FRANCE ) a repondu ceci:
Merci pour votre message. Ils ont été nombreux á dénoncer la corrida et M. Finkielkraut en parlera samedi 1er décembre. Je travaille avec lui et je parle avec lui. Je n'aime pas la corrida et lui.non.plus car il n'y retournera pas. Il a été ébloui par le style de Jose Tomas, torero de légende.
Est ce interdit, scandaleux ?
Les Français ne supportent plus la diversité des gouts et des idèes. Il faudrait que nous soyons faits d'un même moule. C'est regrettable. Ce que j'aime chez M.Finkielkraut c'est qu'il a des gouts et des opinions differents des miens et je les accepte parce que je.le respecte. Je trouve.cela sain. Je sais que par ailleurs il a un talent inégalé pour nous faire découvrir des oeuvres, des écrivains rares.

 

Il faudrait une bonne fois faire  un sort à l'unité de la personnalité. Le fait d'être Goya, le peintre des fusillades du 3 mai 1808, magnifique par certains côtés, mais hideux car amateur de la barbarie des arenes forcené, pose question, fait énigme. On sait  qu'être civilisé comme le fut la culture autrichienne, du temps où Vienne évoquait l'intelligentsia mondiale et pas encore Hitler, n'a rien pu faire contre l'engouement, l'éblouissement pour le nazisme, également.

On peut être un héros pour qq chose et un monstre pour d'autres.
On a eu Petain, résistant (pas blanc bleu quand même) à l'envahisseur boche en 14/18, mais lui ouvrant son coeur et plus car affinités en 40.
si le fait d'avoir été un jour bon rendait vacciné contre le mal à vie, l'humain serait partagé entre bons et mechants.
Or, ce que nous constatons, et que nous a appris la psychanalyse, le bien et le mal sont des valeurs absolues qui cohabitent en chacun.
Tout salaud a son bon côté et tout bon a son côté moche.
Mais le meilleur peut plus facilement que le mauvais rectifier le tire car il en a  la sensibilité et la volonté.
Le rapport aux animaux pose la question du destin des pulsions interdites de satisfaction telles quelles, lorsque celles ci sont autorisées.
mais surtout, il convient de se demander si le sens moral n'est pas chez la majorité des hommes 
comme disait Freud qu'une simple angoisse sociale (honte d'être vu, et pris sur le fait.)
Je voudrais vous alerter des conséquences sur le   psychisme humain de la tolérance envers toute manifestation de la barbarie, 
comme les corridas, cruauté exceptionnellement admise socialement contre la loi 521-1 du code pénal, et  ritualisée comme la chasse à courre.
Voyez ce qui se passe contre les chiens , les lévriers dits galgos là bas, dans le berceau de la corrida, l'Andalousie. Ceci est la règle, pas l'exception.
Voilà ce que donne "la lèpre de l'âme" (terme de Duras qui s'applique bien au rapport aux animaux) provoquée par son endurcissement par les coutumes taurines, abominations qui ne se limitent pas à la seule corrida, mais par exemple dans le toro del fuego(l'animal finit souvent flambé vivant après avoir enflammé les cornes et le front), ou encore le toro de la vega: il meurt transpercé 
par tous  les participants, une foule hysterisée, hurlante, comme une autre coutume espagnole, 
où ce sont les chevaux qui sont persécutés..
Voici où mène la fascination : à  la   banalisation du pire. 
Est-ce sans rapport avec ça que l'Espagne est le pays d' Europe où les meurtres de conjointes est le plus haut?
Est-ce par hasard que les chasseurs font chaque année après la chasse ou aux chiens non assez chasseurs, 
ce que vous observez ci-dessous?
Les pays de plus haute  cruauté  envers les animaux sont ceux où ce que nous appelons spécisme, 
le mépris pour les autres espèces qui est la base de tout racisme(où l'autre homme est perçu comme animal), est le plus banale.
Le sacrifice animal, en général religieux, est particulièrement choquant car il suppose une instance sanguinaire là 
où on s'attend à un être idéalisé, pacifiant, qui donne le la de la bonté.
BONTE, MORALE, termes à réhabiliter.
voici ma reponse :
Chere madame Lochard,
Je me permets de vous contacter  à nouveau car j'ai lu une reponse qui est je crois de vous, où vous demandez à ce qu'on respecte le goût de chacun , deplorant une époque formatée. Heureusement, je  me rejouis de l'essentiel: il n'ira plus aux corridas.
 
Vous dites que l'on doit respecter l'originalité d'Alain F, qui a le courage de ne pas être comme tout le monde. Très bien, louable, evidemment, d'être un esprit libre et je l'ai tjrs apprécié pour ça.  Mais à ce sujet vous n' hésitez pas à moraliser sur notre non respect de sa liberté d'être ému par José Thomas et là, je ne suis pas d'accord.
En matière d'éthique, les goûts et les couleurs n'ont rien à faire. Non, aimer assister à une  torture, payer pour qu'elle existe, ce n'est pas une question de goût ni une respectable originalité.  C'est une inadmissible faute morale. Y aller, déjà, en est une.
Après, qu'il ait été emu, en effet, il peut le dire, nobody is perfect, mais pas sur le mode: "c'est beau donc c'est bien".
Mais : "Comment, moi, être au sens moral aiguisé, j'ai pu me laisser prendre à cette boucherie du fait que José Thomas a une belle gestuelle, au point d'oublier le réel: Sa cruauté impitoyable, sa mise en pieces d'animaux vivants?"
Question que je lui pose, bien sûr, car c'est toute l'énigme de la jouissance humaine... qui nous rend si dangereux que le pire est toujours à craindre de nos alter egos.
Je ne pensais pas utile de faire une liste de ce qui est  une option de liberté individuelle absolument respectable et une qui relève de la morale.
Mais bon, si vous insistez, afin qu'aucune ambiguité ne persiste entre nous, je commence l'énumération que vous saurez compléter, je pense, et vous pouvez sourire, c'est aussi fait pour ça:
1) Question de goût:
le design d'une chaise, 
une corde à sauter, 
un certain plat vegan au lieu d'un autre plat vegan
une fausse fourrure, 
le cirque sans animaux, 
 le sado-masochisme à usage intime, entre 2 individus consentants,
la chasse photographique, 
la danse,
les tatouages choisis pour se decorer le corps,
Elire un socialo ou un UMP,
choisir son chien dans un refuge, ce qui le sauve et permet d'en accueillir un autre 
jouer avec un animal en lui lançant une balle ou tout autre jeu qui l'amusera,
laisser courir à son rythme un cheval sans se mettre sur son dos, 
un livre sur Jack l'éventreur, 
un danseur...
etc.
2) Pas question de goût:
La chaise electrique.
une corde   utilisée pour  pendre
la cuisine cruelle, et pas seulement foie gras.
une vraie fourrure,
le cirque avec animaux, 
le sadomasochisme à usage extime, avec victime.
la chasse avec arme,
la corrida,
les tatouages imposés soit aux animaux, au fer rouge, horreur banale
ou aux humains, ça s'est vu dans l'histoire.
Elire un mec du FN, ou pire se laisser prendre au baratin d'un nazillon comme Serge Ayoub déguisé en écolo gentil.
Acheter un chien ou chat, ce qui aggrave la situation animale, avec rien qu'en france 500.000 chiens et chats tués faute de maitre (époque du chien jetable)
jouer avec des animaux contraints, blessés, et stressés, comme dans les rodeos et les divers jeux taurins,
jouer au tiercé.
Jack l'éventreur,
Jose Thomas!
ETC.

Aidez plus

Aidez Hera

Aidez le


Cliquez 5 fois sur la fiche de Hera

Visionnez et signez nos pétitions solidaires

Objectifs

Euros : 1000 euros pour sauver cet animal.

Clics : 5 000 000 clics

Vidéos : 200 000 vidéos

SMS : 714 SMS

Progression des buts

76 % de dons effectués
Reste : 243 €
soit
± 1 215 000 clics ou
± 48 600 Vidéos ou
± 174 SMS

Téléchargez notre logo et soutenez-le :

SMS ( Belgique 4€ par envoi + prix du sms) : Envoyez ACTUHERA au 3070

SMS (Suisse - 5CHF par envoi + prix du sms): Envoyez ACTUHERA au 41414

Passez 1 appel téléphonique pour le sauver ! (2.02 € TTC/appel = 1.53 € TTC pour sauver l'animal)

Buy now!

 

Faites un don Paypal

Faites un don HiPay

Faites un don Maximiles

Faites un don par courrier

 

 

 

 

 

 

De nouveau l’horreur à Ecija, province de Séville, puisque cette Galga a été jetée en appât aux chiens de combat.

Il faut savoir que ces spectacles clandestins sont très prisés en Espagne et que les Galgos sont purement et simplement utilisés pour exciter les molosses et par la même, le public !

HERA a été secourue la semaine dernière par les bénévoles du petit refuge d’Ecija, d’où vient Rigel, ce Galgo qui avait survécu à une pendaison.
Cette pauvre Galga a de multiples fractures ouvertes à la patte arrière gauche, les tendons de sa patte avant gauche ont été sectionnés. Sa peau a été littéralement arrachée, signe qu’elle a été traînée et que les molosses se sont acharnés sur elle.
Elle souffre également d’un pneumothorax qui laisse a penser qu’elle a été battue par son propriétaire qui l’a laissée pour morte.
Aujourd’hui, nous pouvons dire que la vie d’Hera n’est plus en danger. Elle a été opérée et son pneumothorax est stabilisé. Elle est constamment sous calmant pour ne pas souffrir.
La patte avant est sauvée, la crainte des vétérinaires concerne sa patte arrière, car l’os est infecté (ostéomyélite) et ils craignent fort de devoir l’amputer.

Tout a été mis en oeuvre par les bénévoles et les vétérinaires Espagnols pour sauver Hera, qui sera, comme beaucoup d’autres Galgos martyrs, le symbole vivant de la barbarie de certains individus en Espagne.

Le petit refuge d’Ecija dispose de très peu de moyens et est dans l’impossibilité de financer les frais vétérinaires.

Bien entendu, comme pour Rigel et Corcha, l’association LEVRIERS SANS FRONTIERES va prendre en charge cette pauvre Galga mais elle a besoin de votre aide par le biais de vos clics, appels et dons.

En partenariat avec

Lévriers sans Frontières
43, rue de Paris
10700 Villette sur Aube

Tel : 03 25 37 58 28

 
 

Voir les commentaires

Alain Finkielkraut, sa1° corrida sera-t-elle sa dernière? Ce qu'il en a dit à Repliques de samedi 1°/12/12

2 Décembre 2012, 15:17pm

Publié par Jo Benchetrit

Notre deception au sujet de Finkielkraut est proportionnel à notre estime et notre affection pour lui. Son Repliques du 24 novembre nous a atterré!

 


Mais je me sens rassurée car voici ce quil a dit au dernier Repliques, et plus bas, une reponse de son editrice je crois qui va dans le même sens.

 

Voici : "Entre satisfaction et indignation, l'émission de la semaine dernière sur la corrida a suscité des réactions très nombreuses et très vives.

A mes détracteurs, dont certains, particulièrement remontés, ont laissé la critique rejoindre l'insulte, je voudrais dire fermement que la tauromachie pour moi n'est pas une question réglée, qu'elle mérite un débat.


Peut-être au bout du compte faut-il donner tort aux aficionados mais ce ne sont pas pour autant des sadiques, sauf à ranger dans le camp de l'inhumanité le peintre de Guernica et celui des fusillades du 3 mai 1808 entre autres. Aux plus furieux de mes correspondants je rappellerai pour finir que les nazis n'allaient pas à la corrida mais à l'Opéra.


Cependant, l'émotion qui perce sous l'indignation ne doit pas être traitée à la légère, et comme en outre je ne me résigne pas à la férocité invisible et silencieuse de l’élevage industriel, j'espère revenir sur la relation entre culture humaine et cause animale prochainement dans Répliques"

 

 

Mais en fait, je le sentais bien, c'est juste un moment d'égarement,  peut être un temps de fading du sujet , un instant de désir pour un homme à la gestuelle peut-être aussi fascinante que celle d'un danseur...Donc, je conseille à Fink d'aller voir des danseurs. Sont au moins innoffensifs. Tango et paso doble.

 

Donc en fait, je le sentais bien, c'est juste un moment d'égarement. c'est grave, mais pardonnable. Surtout qu'on va avoir un Repliques spécial cause animale. Jugez-en.

 

Jugez-en.

 

 

Victoria Luta
Une réponse reçue par mail:

LOCHARD Anne-Catherine <anne-catherine.lochard@radiofrance.com>
15:40 (Il y a 35 minutes)

à moi

Monsieur,
Je transmettrai votre message.
Pour avoir longtemps parlé avec M.Finkielkraut il n'a pas été ébloui par l'art de la corrida mais par Jose Tomas. Il ne pense pas retourner en.voir une car il n'a pas été convaincu. Les anti corridas sont prompts á sortir la grosse bertha et entendre ce les arrangent pour fourbir leurs armes.
Une émission Répliques sur la cause animale est prévue en 2013.

 

Mais c'est GENIAL!   En fait c'est Jack l'eventreur qui lui plait, pas qu'il éventre les dames. OUF! marions-les et basta.;)

Voir les commentaires

Pour les psy et pour les autres: corrida, une verité qui derange.

28 Novembre 2012, 23:10pm

Publié par Jo Benchetrit


je transmets de marie bernadou, psychologue:

Bonsoir à toutes et à tous, 

Une fois n'est pas coutume, j'envoie cette information à tous mes contacts mails "psys" (veuillez m'excuser pour les doublons). 

Voici un article tout à fait intéressant, et synthétique, pour celles et ceux qui sont prêts à (sa)voir ce qu'est la réalité de la corrida :

http://annagaloreleblog.blogs-de-voyage.fr/archive/2011/11/17/corrida-des-verites-qui-derangent.html

Pour celles et ceux qui veulent signer l'appel des psys contre l'accès à la corrida pour les moins de 16 ans : 

http://pas-de-corridas-pour-les-enfants.over-blog.fr/pages/TEXTE_DE_LA_MOTION_ET_LISTE_DES_SIGNATAIRES-3947541.html
(Possibilité de signer en cliquant sur le côté droit "Pour nous rejoindre")

Merci de faire passer. Au-delà du clivage pour/contre, il me semble que ce genre d'article peut au moins susciter une réflexion et des débats.

Bien cordialement à toutes et tous, 

MB

Voir les commentaires

Témoignage d'une jeune fille amenée petite à une corrida. Vidéos du rassemblement citoyen anti-corrida du 20 octobre à PAris.

24 Octobre 2012, 05:55am

Publié par Jo Benchetrit

Ecoutez le témoignage d'une jeune fille amenée par ses parents quand elle était petite
de force (car ne sachant pas l'horreur qui l'attendait, ses parents ne la voyant  pas) à une corrida.
Viol d'une conscience, mieux qu'un   viol physique?
 La corrida  détourne l'enfant de son développement normal soit 
en le rendant aussi barbare que ses parents, soit en en faisant un traumatisé à vie. A voir sur la video de you tube, la 2°


 
code à copier pour inserer dans votre blog : 
<object id="flashObj" width="480" height="270" classid="clsid:D27CDB6E-AE6D-11cf-96B8-444553540000" codebase="http://download.macromedia.com/pub/shockwave/cabs/flash/swflash.cab#version=9,0,47,0"><param name="movie" value="http://c.brightcove.com/services/viewer/federated_f9?isVid=1&isUI=1" /><param name="bgcolor" value="#FFFFFF" /><param name="flashVars" value="videoId=1914931000001&playerID=1027556707001&playerKey=AQ~~,AAAAzBCG-1E~,ZmNCmEZClj4eQ1WsLf_mGl_Pmb90_E4h&domain=embed&dynamicStreaming=true" /><param name="base" value="http://admin.brightcove.com" /><param name="seamlesstabbing" value="false" /><param name="allowFullScreen" value="true" /><param name="swLiveConnect" value="true" /><param name="allowScriptAccess" value="always" /><embed src="http://c.brightcove.com/services/viewer/federated_f9?isVid=1&isUI=1" bgcolor="#FFFFFF" flashVars="videoId=1914931000001&playerID=1027556707001&playerKey=AQ~~,AAAAzBCG-1E~,ZmNCmEZClj4eQ1WsLf_mGl_Pmb90_E4h&domain=embed&dynamicStreaming=true" base="http://admin.brightcove.com" name="flashObj" width="480" height="270" seamlesstabbing="false" type="application/x-shockwave-flash" allowFullScreen="true" allowScriptAccess="always" swLiveConnect="true" pluginspage="http://www.macromedia.com/shockwave/download/index.cgi?P1_Prod_Version=ShockwaveFlash"></embed></object>








>

Voir les commentaires

ANTICONSTITUTIONNELLEMENT VÔTRE. Aux enfoirés du conseil constitutionnel.

3 Octobre 2012, 12:41pm

Publié par Jo Benchetrit

  Si ANTICONSTITUTIONNELLEMENT est le mot le plus long de la langue française, CONSTITUTIONNELLEMENT devient le mot le plus attrape-couillon.

QUI a decidé que le show degeuelasse et indigne qu'est cette boucherie impitoyable dite corrida est conforme à la CONSTITION?
Les   surnommés "sages".

HA! ces "sages" impartiales, quelle belle invention! Les gardiens du Temple, en quelque sorte.

Les mêmes qui ont decrété que la torture était CONSTITUTIONNELLE si ce sont des animaux qui la subissent et ce, malgré une loi, la 521-1, 

ont decidé que la demande de reduire les émoluments des députés et

du président de 30 % n'était pas recevable CONSTITUTIONNELLEMENT  parlant.
On les comprend, si jamais il venait au peuple l'envie suicidaire de les (ré)élire! Faudrait pas qu'ils se retrouvent Gros-Jean  comme devant. 

ALors ces gardiens du Temple sont-ils impartiales ou bien des gardiens de la jouissance immonde et injuste acquise comme avantages au cours des siecles? 

 

Mais qui sont ces   pas si sots sages qui sifflent sur nos têtes?

Le conseil constitutionnel existe depuis 1958, l'année où a été créée ce qu'on appelle la 5e République, le système français d'organisation de la vie des institutions toujours utilisé aujourd'hui. Trois de ses membres sont nommés par le Président de la République, trois autres par le Président de l'Assemblée Nationale et les trois derniers par le Président du Sénat. Un « sage » est élu pour 9 ans, il ne peut pas se représenter.

Tous les anciens Présidents de la République ont le droit de faire partie du Conseil à vie. 

--

Cliquez sur la photo d'un membre pour afficher sa biographie


-

 

 

Irene , une amie de lutte, professeur, a joué les sherlock Holmes et nous livre, avec sa lettre au Conseil un certain nombre d'elements.

Il convient d'ajouter que Sarko est afioc et que Giscard est un grand massacreur-chasseur.

 

Elle a ecrit ce qui suit. Toi aussi, tu peux ecrire au CC. Là, tu as son adresse:

http://www.conseil-constitutionnel.fr/conseil-constitutionnel/francais/liens-de-bas-de-page/contacts/contacts.143.html# .

 

Irène Noël

Professeure retraitée

Petit-Clos 11

CH – Clarens s/Montreux  

 

 

 

à        Monsieur le Président du

                                                                               Conseil constitutionnel

                                                                               Palais Royal

                                                                               2  rue du Montpensier

                                                                               75001 Paris

 

                                   

 

 

 

À l’at. des « Sages » du Conseil constitutionnel

 

Ainsi parlaient les « Sages » : la sanglante tradition tauromachique est légale et conforme à la constitution dès lors que le sang de l’innocence coule de façon ininterrompue dans les arènes des villes et villages de notre République.

 

La Sagesse commence dans l’émerveillement (Socrate). A partir de cette réflexion philosophique, on peut supposer que vous, les Sages,  avez puisé votre sagesse dans l’émerveillement devant la cruauté et la violence des arènes, devant la panoplie d’instruments de torture bien fourbis et aiguisés, (art et esthétique obligent !) que manient des tortionnaires sur les lieux d’exécutions sordides. Le verdict que vous avez prononcé en faveur de la barbarie est irrévocable PARCE QUE les lois sont semblables à des toiles d’araignée qui attrapent les petites mouches mais laissent passer guêpes et frelons... (Twain ) C’est une décision purement politique et argumentée de façon indigente. La nation française une et indivisible ? Elle semble plutôt construite de bric et de broc ! L’égalité devant la loi est le principe selon lequel tout individu doit être traité de la même façon devant la loi, principe d’isonomie ! Aucun individu ou groupe d’individus ne doit donc avoir de privilèges garantis par la loi !

Vous semblez tous avoir oublié la leçon, un retour à la Faculté de droit s’impose urgemment !

 

Dans votre immense Sagesse, vous protégez  une ignoble «  tradition taurine », mais dans votre immense malice , vous évitez habilement de revenir sur l’article 521.1 du code pénal : «  tout supplice grave infligé à des animaux sera sévèrement puni ! »  Vous manipulez la loi en la pétrissant comme de la pâte à modeler. L’alinéa 7  empeste le soufre, l’injustice, la lâcheté. Avez-vous eu besoin de plusieurs jours pour débattre sur la constitutionnalité ou non de la tauromachie ? Hypocrisie flagrante ! Sachez que personne n’a été dupe : les dés étaient jetés bien avant le 21 septembre 2012 et le verdict a  été ressenti par des centaines de milliers de protecteurs des droits de l’animal comme INIQUE, parce que trempé dans le sang. Personne n’ignore que plusieurs d’entre vous êtes pro corrida et (ou) pro chasse : toujours du sang, rien que du sang. Votre délibéré vous range définitivement du côté des anges exterminateurs, des cavaliers de la mort !

 

M. Jean-Louis Debré, vous semblez incollable en matière d’argumentaire pro taurin, donc pro cruauté et pro violence !
Pourtant, selon vos propres dires, c’est avec « 
cœur et humanité » que  vous avez ordonné l’expulsion, le 23 août 1996, de 300 étrangers en situation irrégulière qui s’étaient abrités dans l’Eglise Saint-Bernard à Paris.

 

Monsieur Jacques Barrot,  n’est-ce pas au titre de vos fonctions de secrétaire général du CDS 
( Centre des démocrates sociaux) que vous avez été condamné, aux côtés de Pierre Méhaignerie et de Bernard Bosson pour « recel d’abus de confiance », en raison du financement irrégulier du CDS ? S’agissant de faits antérieurs à la loi de 1990 sur le financement des partis politiques,votre 
peine a été aussitôt annulée du fait de l’amnistie du 3 août 1995. Ne saviez-vous pas qu’un sage est supposé être probe, incorruptible ?

 

Monsieur Michel Charasse : «  C'est du poil à gratter. Qu'est-ce que ça fait du bien d'en être débarrassé», avouait un haut responsable de l'UMP au Palais du Luxembourg, ajoutant : « On promet bien du plaisir à Jean-Louis Debré, le président du Conseil constitutionnel. »  Dommage que la faune ne soit pas elle aussi débarrassée de vous !

 

Monsieur Guy Cavet, dans « Dalloz », le quotidien du droit, Denis Mazeaud trace de vous un splendide portrait empreint d’humanité. On aurait eu envie d’y croire si seulement vous aviez eu le courage de résister au lobby tauromachique, et d’exiger l’abolition de la barbarie en France.

 

Monsieur Renaud Denoix de Saint-Marc, vous êtes un chasseur passionné. Traquer un animal paisible,  vivant à l’état libre, et le tuer, juste pour le plaisir, la gloriole, les festins après la chasse bien arrosés, est un acte immoral où vous faites fi de la compassion, de l’éthique, du respect du Vivant et de la biodiversité. Vous tuez pour réguler la faune ? C’est l’argument à la noix de coco avancé par près de 1 million et demi de vos comparses en France qui élèvent et lâchent chaque année des millions d’animaux pour servir de cibles à des hommes avides de jouer à tuer.  C’est légal ! le puissant lobby des chasseurs a verrouillé l’appareil de l’Etat !

 

Hubert Haenel, vos photos sur internet reflètent quelqu’un aux allures de bonhomme, vous aviez prêté votre bureau sénatorial pour la réception du dalaï-lama, la présidence du Sénat refusant à ce dernier l’accès aux salons officiels. Malheureusement, il est vrai aussi que vous êtes membre de l’association « Les amis des bistrots » Auriez-vous le gosier en pente ? Peu d’espoir que vous aviez la tête froide et les idées claires lors du délibéré en question !

 

Quant à vous nobles dames, Jacqueline de Guillenschmidt née Jacqueline Barbara Labelotterie de Boisséon et Claire Bazy Malorie, vous avez dû remarquer que vous représentez une petite minorité au Conseil des machistes : deux sur un total de  neuf membres nommés.

On sait que le Conseil ne s’est jamais distingué par son intérêt pour la cause des femmes. En 1982 déjà, il n’y avait aucune femme parmi les Sages. Cette fois, on aurait pu espérer que vous alliez parier sur la vie et tenir tête aux Tartuffe décadents. Mais vous n’avez pas eu la parole je présume, vous avez été contraintes de hurler avec les loups, de figurer au conseil comme deux moutons de Panurge. C’est triste à pleurer !

 

Monsieur le président, Mesdames et Messieurs membres du Conseil constitutionnel, vous qui représentez les plus hautes instances judiciaires du pays, je regrette de ne vous considérer que comme des démagogues et non comme des Sages. Pourquoi ? Parce que la démagogie est à la démocratie ce que la prostitution est à l’amour... ( Georges Elgozy ). Ce sera aussi ma conclusion.

 

                                                                                   Irène Noël

 

 

 

 

NB.  Les 5 têtes de taureaux torturés et massacrés par José Tomas dimanche 16 septembre à Nîmes sont à vendre. Dépêchez-vous d’en racheter une ou deux. Trouvez-leur une place bien en vue dans le salon du Conseil où vous siégez. Elles vous rappelleront sans cesse que le vendredi 21 septembre 2012, vous avez vendu votre âme. Aux adeptes d’un certain marquis de SADE !

 

Clarens, le 30 septembre 2012

 

 

 

 

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 > >>