Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Psychanalyse et animaux.

Articles avec #corridas

Palavas les flots de sang. Ecrire pour faire arrêter le projet de massacre de jeunes taureaux samedi.

22 Février 2013, 08:32am

Publié par Jo Benchetrit

Merci de culpabiliser cette engeance.Certes les psuychopathes ne sentent pas coupables. MAIs au moins verront ils qu'on les vomit.

Bonjour, monsieur le maire,

 

http://www.minotaurefilms.com/images/photos_page_principale/novillada_saint_gilles.JPG

Je reçois ceci: "Dans le cadre de la présentation du programme de la féria, Palavas-les-Flots organise une animation musicale qu'ils appellent "bodéga géante" ce samedi 23 février. Jusque là tout va bien.
> > Le problème est que lors de cette journée, à 19h00, pour "pimenter" cet évènement, ils ont décidé de torturer quelques jeunes taureaux ( ENTREE GRATUITE). Perdent pas une occasion les afiocs et perdent pas de temps non plus !"

> > 
Mais c'est degueulasse!
Pourquoi, oui, pourquoi, les arrierés mentaux qui organisent des festivités chez vous 
pensent qu'on ne peut s'amuser sans torturer des animaux? 
De quel droit prenez vous en  otage une population en leur imposant ces ignominies dignes 
de populaces hurlantes de primitifs (et encore, il y en a de mieux que nous) ou celle de la Rome décadente?
De quel droit faites-vous subir des sévices graves selon la loi 521-1 du code penal à de pauvres bêtes?
Cette ville ne sera PLUS JAMAIS pour moi un lieu de villegiature, ou de vie.
Mais ça n'empêchera pas que vous salissez la face de la france et que tous les français sont montrés du doigt à l'etranger comme le sont les espagnols.
Je vous implore de changer d'avis et de laisser tranquilles ces pauvres ados herbivores   et d'offrir aux   habitant  des jeux et rêves plus pacifiques...
Je sais que vous n'en avez rien à cirer des gens raisonnables et bons, barbarie oblige. Mais sachez que la haine monte  contre les bourreaux et leurs complices.
Un jour, si vous persistez, j'en suis certaine, le monde civilisé en aura assez de ce mépris dont font montre les responsables 
ET coupables de ce scandale cruel qu'est la tauromachie. 
Et alors, je suis pas certaine que la non-violence sera comme aujourd'hui la règle des opposants reduits à l'impuissance 
devant la mise à mal d'êtres sans défense livrés à votre jouissance indigne. Soit vous finirez en taule, soit ça finira autrement.
Mais vous pouvez encore gagner, il est vrai, car  helas, l'humain peut devenir 
aussi vile et minable que votre engeance (je parle des afiocs et de leurs complices et pas de celui qui peut être lit ces mots en étant d'accord avec moi) 
et fermer les yeux encore sur vos exactions comme il ferme les yeux sur les autres atroces injustices , qui, elles, sont masquées. 
Cependant cette victoire ne serait qu' illusion car elle montrerait juste la defaite de notre humanité.
Mais peut etre est-ce dejà fait, n'est-ce pas? Sinon, cette horreur ne serait pas. Pas plus que les autres.
"C'est le diable qui a gagné" Barjavel.
Salutations révoltées, 
J.Benchetrit
Photos prises ici:
http://www.minotaurefilms.com/html/photos/page_photos_armestorture.htm
Cliquez sur les vignettes pour les agrandir

CORRIDA - ARMES DE TORTURE

copyright : Jérôme Lescure

 

Voir les commentaires

Montherlant: auto-critique de sa passion pour la monstruosité tauromachique. + Bon anniversaire, FADJEN

6 Février 2013, 20:44pm

Publié par Jo Benchetrit


 

 

ATTACHEZ VOS CEINTURES! Si vous trouvez que je suis dure avec les ficionados, comme Xavier Klein à qui je m'adressais là, visionnez ce film  de Thierry Hély:


 Et si vous le pouvez encore après tant d'atrocités, Alinea 3 de Jerome Lescure. Après ça, en effet, reconnaissez que  mes mots  sont  retenus :

http://www.dailymotion.com/video/x44qkb_alinea-3-anti-corrida-partie-1_news#.URKyjo7vdWM


http://www.dailymotion.com/video/x44qss_alinea-3-anti-corrida-partie-2_news#.URKysI7vdWM

 


Un alcoolo, un drogué se fait du mal en même temps qu'il assouvit sa passion. Il est bien plus respectable. Mais vous, c'est, comme dans le dessin de Thierry Hély  joint plus haut, tout bénef.
Lorsqu'il n'y a que de l'horreur imposée à des êtres contraints, dans une passion morbide, on arrête, ou on se flingue. 
Etre cause de souffrances sur d'autres ne devrait pas être tolérable, même par soi.
Si on a la moindre dignité, la moindre lucidité, c'est ce qu'on doit faire. 
Un slogan possible:
"Plutôt mourir que nuire pour jouir."
Une suggestion: "Plutôt mûrir!"
Certains pédophiles se livrent, demandent  à être soignés. Certains assassins attendent impatiemment que la loi vienne faire tampon entre eux et leurs victimes potentielles. Ils sont nuisibles, mais le savent.
Certains saints  ont su dire non à une vie qu'il jugeaient condamnable à un moment et ont changé.
il y a même des toreros repentis. J'ai connu un copain psy qui voulait d'ailleurs me draguer, ce qui aurait pu se faire vu qu'il n'était pas mal, mais j'ai un test:  si mon dragueur aime  les corridas, ouste!
Or il allait voir des corridas. Je l'ai donc envoyé sur les roses et revu par hasard 20 ans après...il m'a alors dit combien j'avais eu raison de le mettre devant ce réel et que "plus jamais il n'a été voir ce spectacle sadique"(je le cite) et qu'il avait été influencé par pur suivisme,   pour faire comme les surréalistes et d'autres salopards en vue. 
Mais vous, et là j'englobe des gens comme Viard et tous les piliers de ces dégueulasseries, de ces agapes diaboliques, de ces messes noires pour allumés morbides, que savez-vous de vous?
Pas plus que vous ne savez sur l'autre, c'est à dire nada.
 
 
Comment se peut-il que vous ne voyiez rien? Pour moi, une telle insensibilité reste la plus grande énigme qui soit. Est-ce qu'il faut parler d'isolation?   Ou êtes vous réellement d'infects sadiques?  
Le fond de ma pensée?
Vous avez touché le fond de l'impensé.
Ce qui fait votre plaisir est innommable. et vous ne vous en rendez même pas compte. 
Votre façon de nous regarder de haut est aussi ridicule que les abrutis bouchers maniérés qui font les beaux, érotisant vos sens émoussés par trop de transgressions, à la manière des gogos girls, mais, eux, en massacrant des innocents. 
Sordide obscénité...Inexcusable cruauté.
Faut dire que Xavier Klein, afioc, homme plein de haine si on le conteste...a mal réagi (en le traitant de con)à un mot de Thierry Hely, figure remarquable de la FLAC, qui lui avait envoyé ceci:



"Peu de gens le savaient ! Le grand auteur et Académicien Henry de Montherlant, dans son livre "Le chaos et la nuit", à travers son principal personnage, brosse un tableau extrêmement féroce sur la passion qui fut la sienneCelle-ci avait pour nom la corrida... Voir lien ci-dessous.

http://www.flac-anticorrida.org/henry-de-montherlant-ce-que-lon-vous-cache/

Dans la mesure où les taurins mettent volontiers en exergue les grandes figures littéraires passionnées de corrida, Henry de Montherlant en fait partie, vous imaginez bien que ces même taurins se gardent soigneusement de révéler ces déclarations iconoclastes.  Nous nous en chargeons !
 C'est magnifique !  Dans cet interview, Henry de Montherlant dit lui même, je le cite:"Selon moi, l'homme a beaucoup plus de haine pour le taureau que l'inverse". Alors que vous passez votre temps à dire que les vrais aficionados aiment d'un amour sincère le taureau. Exemple: quand l'intervieweur lui dit: "Les gens diront que Henry de Montherlant fait dire à Célestino ce qu'il pense". Il ne dément pas! "
TH.
suite du mail de TH, à laquelle j'ajoute une video prise sur son site, de Bon anniversaire, tendre Fadjen! 3 ans déjà, 3 ans d'amour, 3 ans pour laver notre humanité de la boue putride des afiocs, les aficionados des corridas.:


"3 ans !  Fadjen a 3 ans aujourd'hui 5 février 2013 ! 
 L'âge, selon les taurins, où un taureau espagnol peut "combattre" et mourir dans une corrida formelle. 

Ce qui veut dire que si Christophe Thomas ne l'avait pas acheté et élevé, Fadjen serait destiné, à partir d'aujourd'hui, à être massacré dans les arènes devant un public en transe.  Merci Christophe !

Grâce aux liens de France 3 ci-dessous, vous constaterez la douceur de Fadjen

http://www.youtube.com/watch?v=vR0A-ftteSU


http://www.youtube.com/watch?v=IF3HWnw2Qw4

Contrairement à ce qu'affirment les taurins, nous sommes loin, convenez-en, du fauve programmé dès son plus jeune âge à charger et à tuer... Encore un mensonge de plus !Mais nous en avons l'habitude...

Amitiés et à très bientôt dans la lutte !

Thierry Hély
Pour la FLAC
www.flac-anticorrida.org

>> retrouvez la FLAC sur Facebook
 
  



Pensez à nous soutenir en adhérant à la FLAC.

http://www.flac-anticorrida.org/agir/adherer/ 

06 23 94 84 83

Voir les commentaires

Michel Onfray rejoint le comité d'honneur de la FLAC anti-corrida

31 Janvier 2013, 22:13pm

Publié par Jo Benchetrit

http://www.lepoint.fr/content/system/media/630onfray.jpgC'est toujours agréable et utile  qu'un philosophe ayant pignon sur rue nous soutienne dans notre juste lutte anti-barbarie des arènes. Et se mouille.

Jacques Attali, lui, m'a dit être de notre côté mais ne veut rien signer! 
Elisabeth Badinter et Simone Veil, tout autant connues , l'ont fait, suivant ainsi la trace de Derrida qui fut un temps président d'honneur du CRAC.
Je ne sais pas, par ailleurs , si M.Onfray est végétarien, ou, mieux végétalien.
ce serait bien tant qu'à faire...
Cher ami,
Je me réjouis de ce soutien d'un homme de qualité dont j'apprécie les orientations philosophiques.
Michel ONFRAY est un homme de grande culture et de générosité.
Sa place est parmi nous.
Gérard  CHAROLLOIS
----- Original Message -----
From: hely.thierry
Sent: Wednesday, January 30, 2013 9:17 PM
Subject: Michel Onfray !
Chers membres du Comité d'honneur de la FLAC,

Nous avons le plaisir de vous annoncer l'intégration du Philosophe Michel Onfray à notre Comité d'honneur.

http://www.flac-anticorrida.org/le-philosophe-michel-onfray-rejoint-la-flac/

Bien cordialement

Thierry Hély
Porte-parole de la FLAC
www.flac-anticorrida.org

Voir les commentaires

Le saviez-vous? Durant la guerre d' Espagne, des républicains furent toréés par des franquistes!

25 Janvier 2013, 22:00pm

Publié par Jo Benchetrit

Sous Franco, il y eut des assassinats de républicains  par des toreros, comme on dit dans un commentaire du blog en lien, l'adulé tueur Manolete!!  Voici un article fort instructif. Mais je trouve que ce Jules petit fils d'un républicain assassiné dans une arène n'avait pas à aller à une corrida. C'est plus que trop et quand on eu un  parent tué comme ça, c'est un peu comme d'aller voir une chambre à gaz qd on a eu un parent tué par les nazis...assez con, morbide et irresponsable.

Je rajoute que le fait que la victime  soit un homme n'est à mes yeux pas plus condamnable, ni moins, car c'est, lui  aussi, un être sensible à la merci de monstres abuseurs. C'est  juste le franchissement d'un tabou.  Mais la démarche abusive est identique. 
Les hommes s'y autorisent en temps de guerre quand leur barbarie n'est plus proscrite envers leurs alter egos. Evidemment, c'est facile de faire ce qu'on a envie quand on a l'habitude d'imposer ça aux bêtes: 
"Si la cruauté humaine s'est tant exercée contre l'homme, c'est trop souvent qu'elle s' était fait la main sur les animaux ". Marguerite Yourcenar

Tant que nous trouverons normal de maltraiter les animaux , et que nous dirons scandaleux d'en faire autant aux hommes, nous ne pourrons faire aucun progrès. Dire: "c'est horrible, on nous a transportés comme du bétail" est donc degueulasse si on ne rajoute pas: "c'est inadmissible pour le betail aussi"...et je rajoute: et "c'est aussi intolerable qu'il y ait du betail!"
 
J'ai laissé ceci sur le blog en lien mais elle l'a sucré. Elle est aprdonnée pour avoir offert au monde cette info importante sur la cruauté des toreros appliquée aux hommes:
Ce Jules me pose question  d'avoir voulu assister à une corrida. Vraiment...les gens ne savent rien apprendre de l'histoire.
  J'espère qu'il  ne viendrait jamais à l'idée de quiconque issu d'une des victimes des nazis de payer pour voir des pigeons ou des chats, voire des chiens, se faire tuer en chambre à gaz comme on le fait par millions chaque année  de par  le monde,  en hurlant tout en ricanant: "sales bêtes!"  Car c'est ça, le rire nazi, l'inverse du rire juif.
Mais tout arrive, non? 
Et ma vie dans la mouvance visant à la protection et libération animale me montre que ce qui se passe sans cesse est bien plus inimaginable que tout ce qu'on a appelé inimaginable jusque là.
Puisque malgré vos dénis la souffrance des autres vous fait du bien, messieurs les aficionados,   vous avez de la chance, ce monde est fait pour vous. 

Je vous copie colle l' article en question, puis un bonus, un "dialogue" avec le diable, des "intellos" de "gauche" et de l'aficion à qui j'ai demandé :

«De quel droit leur faites vous subir tout ça?»

Seul Xavier Klein a répondu à ma question , un autre, Zocatto, aussi mais de manière privée et  succinte : "je les élève pour les tuer et j'en élèverai encore!" Suite*plus bas

============  


 Allez sur le blog de cette dame Anna Galore pour lire les commentaires. Mais pour le moment  voici son texte qui devrait choquer plus d'un qui ne sait pas que les hommes se font la main sur les animaux.:

DSCN3381b.jpg"En marge du concert de Youssou à Nîmes, nous avons fait la connaissance de Jules qui nous a raconté un souvenir d’enfance renversant.

Comme nous étions au pied des arènes et un jour de féria, en plus, Jules a lancé la conversation sur les corridas en précisant qu’il n’aimait pas ça du tout. Nous lui avons répondu que nous non plus et que nous étions même actifs auprès d’associations pour obtenir son abolition.

Jules nous a alors dit pour quelle raison hors du commun il n’avait jamais aimé la corrida. Âgé aujourd’hui d’une cinquantaine d’années, il est d’origine espagnole. En pleine montée du franquisme à la fin des années 30, son grand-père était républicain. Il a été arrêté puis torturé et exécuté d’une façon dont nous n’avions jamais entendu parler : au cours d’une corrida privée où il s’est retrouvé à la place du taureau.

Les tortionnaires franquistes pratiquaient des corridas humaines.

Le prisonnier était poussé dans une petite arène et, face à lui, des picadors et un torero venaient le torturer en suivant exactement le rituel sinistre de la corrida – coups de piques pour lui faire perdre du sang, banderilles plantées dans le corps et au bout, mise à mort transpercé par l’épée du matador.

corrida.jpgSi vous avez lu mon livre Le soleil sous la Terre, vous vous doutez de ce qu’ont pu être nos pensées à l’écoute de ce souvenir sinistre. La réalité dépasse toujours la fiction, surtout lorsqu’on croit imaginer le pire.

Le père de Jules, républicain également, a fini par fuir l’Espagne et à se réfugier en France à Bourges, comme beaucoup d’autres. C’est ainsi que Jules est né en France.

De temps en temps, il revient en Espagne pour retrouver ceux de sa famille restés au pays et il essaie de passer par dessus le fait que certains d’entre eux, dans les années noires, ont aussi été des franquistes et des délateurs.

Devenu adulte, il a voulu une fois assister quand même à une corrida. Il était tout au bord de l’arène. Il nous a raconté que ça a été un vrai massacre, une agonie interminable avec du sang qui giclait et un taureau refusant de mourir qu’il a fallu achever, à quelques mètres de lui, à coups de poignard.

Depuis, Jules n’a plus aucun doute sur le fait que la corrida est une horreur injustifiable, en plus d’être une torture franquiste."

Photos : (1) Jules pendant le concert de Youssou, (2) anti-corrida.skyrock.com/



Il y eut une époque où les anti-fachos savaient que la corrida, comme tout abus de pouvoir, relevait du fascisme. Dommage que le monde ait oublié ce que eux et des gens comme Hugo et Zola savaient.Et peut être qu’en effet, contre la corrida, si les républicains avaient gagné,les adeptes de Viva la muerte seraient aller se branler ailleurs, pour appeler un chat un chat et donc une arène le vaste foutoir obscène le plus digne du Salo ou les 120 Journées de Sodome de Pasolini ( cf Sade).

 :

 http://www.flac-anticorrida.org/les-republicains-espagnols-sappretaient-a-abolir-la-corrida/

Si les républicains espagnols avaient gagné, il n'y aurait plus de corrida  en espagne, ni en france,  si ça se trouve! Et le petit morpion exilé d'Espagne, l'afioc Vals, notre sinistre de l'interieur, lui, n'aurait peut etre jamais pu exercer sa pathétique passion perverse pour la tauromachie. Il serait peut être juste quelqu'un de bien.

*BONUS/

J'ai dialogué, par mail, rassurez vous, avec des afiocs qui se prétendent de gauche.Voici la réponse de  Xavier Klein à ma question:«De quel droit leur faites vous subir tout ça?»

Il  m'a  répondu ceci:

«De quel droit leur faites vous subir tout ça?»

Réponse juridique: du droit accordé par la loi, récemment confirmé par le Conseil Constitutionnel.

Réponse lafontainiène: du droit du plus fort, sa raison étant toujours la meilleure!!!

Réponse aussi stupide que la question: un toro s'est-il un jour plaint et vous a t-il mandaté pour poser cette question à sa place?

Réponse du berger à la bergère: «Et vous, de quel droit nous faites vous subir tout ça?» ou autrement dit: quid de votre sadisme et de la jouissance que vous tirez à harceler les aficionados.

Ma reponse:

 

Je vous remercie, et vous dis même bravo de votre courage!   

De vos réponses, je retiendrai celle -ci :

du droit du plus fort

C'est tout à fait ça.
Je pourrai raccrocher là car tout est dit.
 "du droit du plus fort" 
mais bon, soyons clair.
Ce "droit", celui qui est du point de vue de La Fontaine (qui évidemment le dénonçait, voyons, vous n'allez pas me faire croire que ça vous a échappé!)  celui qui est  du non-droit, celui d'être dans la position d'abuser des plus faibles, est bien celui qui est en question dans notre rapport aux "bêtes" et spécialement dans sa caricature, son paradigme, la corrida.
C'est précisément au nom de ce "droit" que les pires monstruosités entre humains et envers les animaux se  produisent.
 
Est-ce vraiment conforme à l'idéologie de Gauche, cela? 
J'en doute.

Réponse juridique: du droit accordé par la loi, récemment confirmé par le Conseil Constitutionnel.

 C'est bien entendu contre elle que la loi au sens analytique du terme se bat. C'est à dire une loi juste où l'autre ne peut être victime de la pulsion non castrée du sujet assujetti à sa jouissance monstrueuse.
Bien des  révolutions se font pour empêcher une catégorie en position de force d'abuser de l'autre. Toute évolution se fait à ce prix, non?
Ce qu'on appelle la loi, au sens strict du terme est conforme à la morale absolue, pas au sens de ce qu'on peut en faire en l'écrivant à notre pied, nous les humains.
Savoir dire non aux mauvaises lois, immorales, et faire ce qu'on peut  pour les supprimer ou les amender, tel est notre devoir d'êtres responsables. Ne me dites pas que vous l' ignoriez, je ne vous croirai pas.
La 1° loi protectrice des animaux reconnus enfin comme sensibles vous a laissé un passe-droit pour en faire souffrir!!! 
Si vous êtes honnête, convenez que c'est une trahison innommable de son esprit.
Pour vous montrer que je suis là si vous me questionnez:

Réponse du berger à la bergère: «Et vous, de quel droit nous faites vous subir tout ça?» ou autrement dit: quid de votre sadisme et de la jouissance que vous tirez à harceler les aficionados.

Vous ne m'avez rien demandé, il est vrai. Vous avez raison, je  sais être une emmerdeuse pour vous, je cherche à vous réveiller et vous voulez dormir. 
Tel l' oeil de Cain, quoi!
mais le pb n'est en rien ma jouissance. C'est figurez vous, plutôt du côté de mon espoir en vous. Je pense possible que se produise enfin un effet miroir.
Il y a en l'homme tout pour faire le mal qu'il désire (Castoriadis:"monstruosité du désir humain") et tout pour le bien qu'il sait devoir faire.
 Pourquoi ne pas imaginer qu'un jour, vous tombiez amoureux du bien? 
Et que comme les rares toreros repentis, vous ayez enfin accès au point de vue où l'autre supplicié se dévoile dans l'atrocité de sa douleur,
 dans l'injustice insoutenable qui lui ait faite, 
dans sa ...bonté qui fait ressortir en négatif votre ineffable méchanceté, 
son espoir de comprendre ce qu'on lui veut et pourquoi et comment s'en sortir, 
afin  que son angoisse devienne vôtre, 
que notre révolte  aussi, 
et fasse de vous, enfin, 
cet humain que vous dites 
être?

Réponse aussi stupide que la question: un toro s'est-il un jour plaint et vous a t-il mandaté pour poser cette question à sa place?

J'ai envie de vous dire que oui, que les animaux appellent EVIDEMMENT au secours et que je fais partie de ceux qui les entendent. 
 
Je sais que ça  vous étonne, mais comme St Ex, et bcp d'entre les défenseurs des animaux, je me sais responsable de ce qui se  passe sur Terre. 
On souffre bcp de ce que font les usagers du droit du plus fort. 
Donc il est logique qu'on se veuille porte-parole des sans voix, des faibles et opprimés les moins considérés et les plus torturés.             
 
Mais c'est vraiment bien , Xavier, d'avoir parlé. 
Bonne continuation de réflexion, ne lâchez pas.
 
 Jo  
Pour être honnête, j'ai sucré la violence, le mépris  de cet afioc, histoire de ne garder que  l'essence de son propos:
l'abus de pouvoir avoué à son corps défendant.
 
 
 

 

Voir les commentaires

Corrida de facho. La preuve par Franco. votez non:Vals contre les manifs devant les arenes!

24 Janvier 2013, 19:21pm

Publié par Jo Benchetrit

  

 

D'autre part, cherchez le sondage, juste avant les commentaires et votez NON chaque jour, on dirait:

http://www.midilibre.fr/2013/01/24/les-manifestations-interdites-aux-arenes,631962.php Je transmets: Chers amis,


En cliquant sur le lien ci-dessous, vous découvrirez un article qui risque de "crisper" les aficionados plutôt colorés à gauche...

http://www.flac-anticorrida.org/les-republicains-espagnols-sappretaient-a-abolir-la-corrida/

En effet, vous pourrez lire un article de presse extraordinaire datant du 11 juillet 1937 prouvant que si les Républicains avaient gagné la guerre civile espagnole, ils auraient aboli la corrida sur tout le territoire. Hélas pour l'Espagne et notre cause, c'est Franco, grand amateur de corrida, qui remporta la victoire. On connait la suite...

Ce fabuleux article de presse, n'hésitez-pas à l'exploiter afin de prouver ce fait historique qui embarrasse le monde taurin... Surtout en ces temps où notre ministre de l'intérieurManuel Valls, défend de tout son poids cette barbarie indigne de notre pays.

Nous comptons aussi sur vous pour qu'il y ait un maximum de réactions sur cet article !  C'est très facile. Cela donnera plus de poids quand nous diffuserons le lien.

Un grand merci à l'avance !

Amitiés et à bientôt dans la lutte !

Thierry Hély
Pour le bureau de la FLAC
www.flac-anticorrida.org

 

>> retrouvez la FLAC sur Facebook

Pensez à nous soutenir en adhérant à la FLAC.

http://www.flac-anticorrida.org/agir/adherer/


06 23 94 84 83


Voir les commentaires

Arte fait la promo de la corrida: Francis Wolff est l'invité de Raphaël Enthoven dans "Philosophie"+ beau texte de Cavanna.

20 Janvier 2013, 13:08pm

Publié par Jo Benchetrit

corrida.jpg


"Allez vous faire foutre, merdeux sanglants, chercheurs d’inouï à deux ronds, pisse-copie vautrés dans les caillots, les tripes et la merde, sourds aux meuglements d’agonie, attachés, branleurs esthètes, à apprécier le fini d’une «véronique» ciselée par une petite frappe à l'oeil sec dont c’était la seule chance d’échapper à l’usine…
Tiens, Lacouture, tu me fais dégueuler. La tauromachie, spectacle
pour SS. On aurait envie de croire que ces cochonneries ne s’expliquent que dans un pays abruti par un Franco… Mais le Mexique ? Mais le Portugal ? Mais Mont-de-Marsan, Arles, Nîmes? Une question (ridicule): quelle formation politique du Portugal actuel a-t-elle inscrit à son programme la suppression des courses de taureaux? Quelle formation politique de l’Espagne future? Quelle formation politique de la gauche française progressiste et généreuse ?"

François Cavanna

 Suivi du  grand texte de Cavanna complet.*

 

 

Raphael Enthoven,

Objet:

Francis Wolff est l'invité de Raphaël Enthoven dans "Philosophie"sur ARTE.

 

Vue à mon corps défendant , et désapprouvée, votre émission où 

Francis Wolff , un afioc philosophe a fait sa  promotion de la corrida.   Ce ne fut  pas une émission de philo. Quand un philosophe dit "passe moi l'sel" il ne fait pas de philo.Là, il défend sa passion coupable avec fierté! On  y a parlé de manière non scientifique d’éthologie et vous, vous avez dit avec ce non-doute qui est l’arme absolue : « le toro ne sait pas qu'il va mourir"»

Ha oui ? Qu'en savez vous ?
Cette ineptie est reprise , à votre décharge,  de bien des préjugés sur les animaux  et du TOC des « propres de l’homme  » nid de fantasmes où un des poncifs absurdes de ce catéchisme est:" l'animal  ne connaît pas la mort". 

Qq points :

1) Wolff annonce contre toute vraisemblance que le toro défend son territoire dans l’arène !!! Mais  enfin, il n’est pas sur son territoire, et lui, plus intelligent que ce normalien, il le sait.

 

2) Heureuse  surprise :vous avez à un moment pu vous mettre à la place du taureau et avez dit : « le pauvre ! » Soyez en partie pardonné du reste pour cela.

Oui, le pauvre! et un cœur de pleureuses ne suffirait pas à exprimer à quel point il est à plaindre, lui qui est sans cesse trompé, va vers un foulard non pour attraper le torero comme le dit Wolff qui n’en est pas à un mensonge près, mais pour suivre le mouvement. C’est une sorte de reflexe, chez lui, de suivre qq chose qui bouge, Christophe Thomas l’a démontré dans une vidéo avec son adorable toro bravo sauvé des corridas, Fadjen. Mais sous ce foulard, il y trouve des banderilles qui sont en fait d’énormes piques taillées et coupantes comme des rasoirs recourbées en hameçons de très large   diamètre, creusant des trous dans la chair que lui enfonce l'abruti ridicule qui lâchement   lui cache derrière la muleta. donc, quid de la loyauté? Il lui ment et en douce perfore l'animal innocent de toute cette folie. Ensuite  chaque pas  sera terriblement douloureux, lui qui pisse déjà son sang avec un étouffement  dû aux reflux de sang car il a parfois les poumons perforés, du fait du   picador qui a introduit une pique dans les vertèbres en cisaillant les muscles du haut du dos   pour l’empêcher de relever la tête. Souvent le picador fait des trous énormes. Des lambeaux de chair arrachés sont visibles, et tout ça  pour ne pas qu’il soit dangereux( Wolff  parle de courage et loyauté ? ! Grotesque !)

Comme l’est votre question puérile, comme si c’était  ça le problème : «  pourquoi doit-il mourir ? »

  Mais enfin, avec les horribles plaies qui le mutilent vivant  et le font souffrir le martyre, mourir est pour lui une euthanasie  ! vous ne voyez pas qu’avec les blessures terribles qu’il a subi, il n’est plus viable ? la corrida portugaise sans mise à mort est encore plus cruelle de laisser les toros souffrir en coulisse des heures avant d’aller à l’abattoir ? Comment vous être laissé-aller à faire une émission sur un sujet que vous ne connaissez pas assez?

Vous faites la part   trop belle à l’afioc. Ces gens-là sont vraiment « sans vergogne ».

Et je vois que 8 rediffusions sont prévues…comme ça, tout le monde aura bouffé son intox. Malheur ! Vite,  un contre- poison avec des anti-corridas, de vrais savants de la corrida, merci.

La seule philo de la corrida serait de se poser la question de la folie barbare humaine quand elle n’est pas verrouillée par la honte. Est-ce l’essence humaine ? Est-ce au contraire juste culturel  donc existentiel ? La  psychanalyse  peut aider à y répondre. Il s’agit là de régression. La vraie question: ce mal trouverait-il une solution dans une autre culture, issue d'une autre revolution, celle des animaux?

J'en fais l'hypothèse.

=====*

"Le Parisien a le Tour de France. Le Monde a la corrida. C’est pas le même public. Une fois ou deux dans l’année, Jean Lacouture — qui ne fait pas que ça mais fait aussi ça, et avec quelle passion ! Jean Lacouture se paie dans "Le Monde" son encadré vedette sur l’art sublime et cruel de la tauromachie. Avec le lyrisme sobre et le vocabulaire choisi qu’impose le genre. Comme les choses de cheval et de voile, la course de taureaux se veut une connivence, un ésotérisme, c’est pas tout le monde qui peut en parler de but en blanc, faut une initiation, c’est justement ça qui plaît tant aux gros cons.
Lacouture, qui d’habitude écrit plutôt proprement, perd ici les pédales et trouducute aficionado avec des fulgurances qui se veulent hautaines et ne sont que du Montherlant au rabais. Aussi con que Montherlant, plus c’est pas possible, mais du Montherlant crotte de bique, si vous voyez…

 


Lacouture nous apprit que, par la vertu de certain «nouveau règlement», «le temps des veaux est passé». Chic! On ne verra plus «combattre» (tu parles!) dans l’arène que des vrais mâles de quatre ans, avec du poil au cœur et du piquant aux cornes, au lieu de ces lamentables «adolescents sans malice» qui, depuis trente ans, nous apprend Lacouture, «bêtes immobiles de stupeur infantile», ont rabaissé la tauromachie à n’être plus qu’une simple branche du balle.

 

Au passage nous apprenons que les prestigieux Manolete et El Cordobès, dont Lacouture ou d’autres Lacouture ont tant exalté la folle audace, n’étaient que des truqueurs, des trouillards, des faiseurs, des danseurs… Le public n’en était pas moins enthousiaste, les littérateurs spécialisés «sang et lumière» pas moins délirants , les «veaux immobiles de stupeur infantile» pas moins mis à mort après savantes tortures aux banderilles sous les hurlements d’une foule de pauvres cons sadiques qui n’ont que ça le dimanche, après la messe et avant le coït…

 

Mais Jacques Brel a déjà gueulé tout ça, et tellement bien ! Ceci à l’occasion d’une «féria» donnée à Mont-de-Marsan.
A propos, savez-vous que la corrida avec mise à mort est en train de salement gagner du terrain en France? Toute une clique de faiseurs de pognon s’en occupe activement, bien secondée par quelques gens de plume inspirés… Les études de marché l’ont prouvé : il y a un public. Voilà un résultat positif des vacances en Espagne. Si nous ne leur avons pas apporté la démocratie, du moins nous ont-ils donné leur merde.


Je hais la corrida.
Parce que je hais la mort. La mort n’est pas un spectacle. La mort n’est pas un jeu. Surtout la mort des autres. Les autres : les taureaux, je veux dire. Quant aux petits connards déguisés pleins de paillettes qui gambadent et font les beaux devant les cornes, qu’ils crèvent, ils l’ont bien cherché. Et que crèvent les grasses merdes qui vont se chatouiller les glandes génitales à applaudir ça.


Impayables, les mépris de Lacouture pour certains toreros qu’il estime « vulgaires» ! Comme si la corrida tout entière n’était pas, dans son principe et dans son cérémonial, la vulgarité même, la vulgarité au front bas, arrogante, épaisse, souveraine, barbouillée, caricature outrée de ce que les imbéciles croient être la noblesse, grand d’Espagne singé par un gugusse qui ne rigole pas…


Et cette affectation à «estimer» le «noble adversaire» quand le taureau, pauvre con, s’est «bien battu»! 

 


Un torero indigne «bafoue» le «noble animal»… Qui, n’empêche, oppose une «aveugle fureur à l’art subtil de l’homme-dieu»… On affecte de lui rendre les honneurs, au toro, comme le chasseur au cerf qui s’est bien défendu, c’est-à-dire lui a procuré une chasse un peu intéressante, mais bien vite on insulte, puisque après tout il n’est là que comme repoussoir, la grosse brute.

Et quand par hasard il refuse le jeu, n’est pas combatif, alors, là, pardon, quel torrent d’injures! Quel égout! Il a pourtant pas demandé à être là, le taureau.
Vos jeux de cons, vous lui avez pas proposé gentiment si ça lui disait ou pas.
Si j’étais taureau, je me coucherais par terre et j’attendrais l’égorgeur. Pas compter sur moi pour participer, merde. Jamais la moindre pitié. Ça ne leur vient même pas à l’idée, aux délicats amateurs.

 

Quand Lacouture déplore certaines pratiques destinées à amoindrir la bête: «…Si un certain régime alimentaire ou on ne sait quelle drogue ou châtiment préalable lui donne des pattes de flanelle, si l’image de ses cornes et les brutalités qui l’accompagnent lui infligent un choc psychique irrémédiable, il redevient ce veau insipide, cet infirme dont on prétend guérir la tauromachie…», c’est uniquement au nom du noble art dégradé, du spectacle raté. Et d’exalter par contraste la «dignité» des taureaux sauvages! Je sais, la réplique est au point — depuis le temps ! — et bien rodée : nous autres qui n’aimons pas ça sommes des sensiblards, des dégénérés, et en plus des grossiers incapables de transcender l’anecdote de la bébête assassinée pour n’être plus que poésie sauvage et atroce beauté, flamber corps et âme dans ce brasier de sang et d’or où l’homme, seul face à lui-même, minute de vérité, ô sommets, ô pourpre, ô sauvage grandeur, gningningnin…


Allez vous faire foutre, merdeux sanglants, chercheurs d’inouï à deux ronds, pisse-copie vautrés dans les caillots, les tripes et la merde, sourds aux meuglements d’agonie, attachés, branleurs esthètes, à apprécier le fini d’une «véronique» ciselée par une petite frappe à l'oeil sec dont c’était la seule chance d’échapper à l’usine…
Tiens, Lacouture, tu me fais dégueuler. La tauromachie, spectacle
pour SS. On aurait envie de croire que ces cochonneries ne s’expliquent que dans un pays abruti par un Franco… Mais le Mexique ? Mais le Portugal ? Mais Mont-de-Marsan, Arles, Nîmes? Une question (ridicule): quelle formation politique du Portugal actuel a-t-elle inscrit à son programme la suppression des courses de taureaux? Quelle formation politique de l’Espagne future? Quelle formation politique de la gauche française progressiste et généreuse ?"

François Cavanna

Voir les commentaires

Un exemple de ridicule qui tue:la corrida. Ma réponse sur l'homophobie à un aficionado

19 Janvier 2013, 06:31am

Publié par Jo Benchetrit

A l'aficion:
Puissent ces mots vous eclairer au lieu de vous heurter,
il est temps que vous compreniez ce que vous parler veut dire: désir de se faire entendre, cad de vous permettre de (vous) voir, enfin!
La corrida? Une  preuve que le ridicule peut tuer. Mais depuis Le Dictateur, Ubu et la reine de coeur d'Alice, on le savait. 

Voici mon dernier comm sur le journal Herault:
http://www.herault-tribune.com/articles/15354/agde-les-voeux-de-la-flac-et-du-comite-agathois-anti-corrida/

HUGUES BOUSQUET: ce  n’est pas homophobe de se moquer des ridicules danseuses en collant rose.
Pourquoi rit-on? Parce que vous vous mentez pitoyablement.
  Vous les prenez pour symbole de  virilité, avec tout un tas de vertus attribuées à l’homme mâle de manière ringarde 
comme tout ce qui se passe sur cette scène. C’est tout ça le ridicule.
Et, en effet, le désir du sadique qu’est l’amateur de torture tauromachiste est à la fois d’être  un superman et de se faire la danseuse. 
Ce  qui est risible, c’est que vous ne voyez que l’aspect désir d’être  superman.*
La  seule chose qui porte à rire dans cette lâche atrocité est cette parfaite erreur de jugement, 
le côté infatué de sa personne qui fait la roue en s’imaginant magnifique et courageux, 
aux antipodes de ce qu'il fait et donc est. Se tromper autant sur soi, alors qu’on  délire le réel, 
qu'on se leurre à la fois sur soi-même et sur ce qui se passe en vrai devant ses yeux aveugles  
est grotesque pour celui qui n'est pas délirant, vous comprenez? 
C’est au sens quasi propre la grenouille qui veut se faire aussi grosse que le bœuf. 
Pour illustrer ma pensée, le film de Chaplin, "Le dictateur", utilise le délire narcissique comme seul  filon risible d'un contexte à pleurer.
Et je rappelle  mes voeux tirés d'une pensée de Socrate:
Pour vivre mieux, vivons meilleurs.

je rajoute ceci :ce qui est ridicule aussi, c'est que contre toute évidence, vous déniez votre sadisme. 
On voit des animaux mis en pièces devant vous sous vos cris de joie féroce, 
on voit des fleuves de sang qui s'échappent des naseaux, de la bouche qui le vomit, sang qui vient des poumons percés par la pique,
 des êtres désespérés qui s'en étouffent, 
 des morceaux de chair arrachées, des suppliciés qui hurlent, des yeux qui crient: "je ne comprends pas, pitié!", et vous
vous ne voyez rien, et vous, vous parlez ... (sisisi, vous y croyez!!!) art et sport! 
Imaginez bien que pour un spectateur lucide vos protestations d'innocence montrent que vous êtes pour le moins à côté de la plaque. 

Voir les commentaires

Le ravissement d'A.Finkielkraut et notre stupeur fascinée. Elevages contre corridas?

8 Décembre 2012, 06:47am

Publié par Jo Benchetrit

La 1° corrida de Finkielkraut, suite: je retiens qu' Anne-Catherine LOCHARD ( RADIO-FRANCE ) a répondu ceci:
"Je travaille avec lui et je parle avec lui. Je n'aime pas la corrida et lui non plus car il n'y retournera pas."

Je note que les nazis allaient   aux corridas de leurs amis franquistes et petainistes. Celle ci fut juste pour Himmler:

http://sphotos-f.ak.fbcdn.net/hphotos-ak-ash4/320535_4344552004720_985997133_n.jpg

Il va sans doute faire une émission sur la cause animale. Super. Mais j'espere que ça ne va pas tourner à un face à face élevages contre corridas. Aucune horreur ne doit servir à justifier une autre horreur.

L'éblouissement de Fink, ça me rappelle "Le ravissement de Lol V Stein" de Marguerite Duras. Lol est arrêtée, fascinée, c'est à dire tout autant repoussée qu'attirée par la scène primitive convoquée, réactualisée par la vision à travers la fenêtre de son amour dans les bras d'une autre. Voir ce qui ne doit pas être vu, comme dans la pornographie, ça peut clouer sur place car ce qui est interdit est désiré. C'est curieux c'est ce qui est arrivé sans doute plusieurs fois à l'affioc Marcel Ruffo dormant à côté de la chambre de ses parents séparée de lui d'un simple rideau...la fascination ravit le sujet et l'empêche de penser. MAis ça ne peut durer toujours...C'est pourquoi je pense qu'Alain F se réveille grâce à nos "piques". Piques inoffensives et même salvatrices, du moins, je l'espère. La férocité n'est pas de notre côté, ne l'oublions pas. ni du côté des toros, les martyrs.

Les aficionados voudraient nous faire croire qu'ils sont respectables. La preuve, ceux qui veulent objecter qq chose   qui les dédouane  de ce qu'ils sont  s'insurgent tous contre l'élevage industriel,  tout en restant évidemment carnivores.
Pourtant, devinez ce qu'est un mec qui se repaît de voir souffrir des animaux violentés sous ses yeux?
J'ai une liste de A à Z. Entre abject et zoophile. je vais pas vous la faire toute.
Mais il y a dans les plus parlants:  barbare, bestial, connard, dégueulasse, écoeurant, facho, ordure, pourri, salaud, taré, tordu...

Mais voilà, le problème est que les afiocs ne se reconnaissent pas dans ce tableau.
A leurs yeux, ils sont de délicats goûteurs de la gestuelle, du courage, de la force, de l'intelligence, de l'art. Et tout le blabla poudre aux yeux qui n'aveugle qu'eux...
Ils sont pas du tout sadiques, mais alors, pas du tout!

Des barbares? Ben non, les barbares sont ceux qui ne les comprennent pas, nous les  anti corridas qui ne comprenons rien à cette culture !

Mais comment font-ils , les afiocs, pour ne rien voir de ce qui se passe? Pour ne pas voir les victimes souffrant? Comment?
Mystère.
Enfin, quand même, la psychanalyse sait bien que pour se concilier son surmoi, l'homme sait se faire des tas de tours de passe-passe, y compris des tour de Descartes avec son animal qui ne sent rien. 

Parce que certains afiocs sont sincères.Quand ils disent qu'ils voient pas, c'est vrai. Le déni sert à ça. A ne pas se voir pour continuer à s'aimer, même dans l'abjection pulsionnelle! à ne pas savoir, à ne pas voir son ça, donc à ne pas ça-voir. Ils ne voient pas l'animal souffrir.Leur libido exacerbée par ce spectacle fait qu'ils ont le sang qui quitte   la tête pour une sphere plus basse, qu'ils bandent tant qu'ils ne peuvent plus penser, ni avoir une once de lucidité.
Aussi intelligents qu'ils soient par ailleurs, les hommes deviennent cons quand ils jouissent. les espionnes le savent bien qui font parler les hommes sur l'oreiller.

 

Il y a un "evenement " sur FB au sujet de la 1° fois tremblante et émue du petit prince de la philo, A.Finkielkraut. Quil y soit allé  1 fois est dejà une grande deception...Epsrons quil n'y retournera pas comme nous l'a affirmé une certaine Anne Catherine Lochard de radio-france.
Pour plus de details:

http://www.facebook.com/events/555411707817867/ 

 

Quelques textes de moi pour pas gâcher:

 Ce n'est pas la victime qui fait le barbare, mais son acte. Donc à acte égal, qualificatif identique. je considère qu'un qualificatif adéquate est un tautologie, pas une injure.Dire d'un salaud qu'il l'est, au moins sur un sujet, au moins à l'encontre de quelqu'un, c'est juste juste. Simplement un vrai salaud est obtus, et il reste un salaud. Mais quelqu'un victime d'une hypnose, d'un raptus, est il coupable? Certainement , mais sa responsabilité est peut être atténuée. Et d'ailleurs, il peut faire amende honorable. C'est là dessus que je l'attends, lui que j'avais idéalisé comme le Petit Prince de la philosophie actuelle.
Un petit prince admirant Jack l'éventreur paradant le couteau entre les dents, ça fait un peu désordre dans mes affects.

Mais s'il revient à  la raison, s'il le dit, s'il va jusq'à demander pardon, alors, ce n'est pas un salaud.Juste un égaré, un faible, pris dans un moment de folie. Mais qui a retrouvé force et intelligence.


Un article abominable:

http://www.culturestaurines.com/traimond_economie

Voir les commentaires

Ecrivez à bestwestern,nimotel contre le marketing de la corrida+ citation d'un torero repenti.

7 Décembre 2012, 11:37am

Publié par Jo Benchetrit

Je vous invite à ecrire à cette chaine dhotel pour les dissuader de continuer à jouer la carte dela barbarie pour se faire des clients: serviceclientfrance@bestwestern.fr, service_marketing@bestwestern.fr, contact@nimotel.com, dircom@bestwestern.fr,

Bjr,
Le combat contre la cruauté humaine est un des plus difficiles et des plus courageux possibles. 
Vous admirez les tortionnaires et vous en servez pour faire votre pub..
J'admire les victimes et leurs défenseurs.
J'éviterai donc soigneusement votre chaine d'hotel dorénavant.
A moins que vous ne supprimiez d'urgence votre promotion de la torture.
Merci de me tenir au courant.
Salutations,

J.benchetrit.

PS:

Voici un extrait d’interview où le toréro Alvaro Munera  explique comment il est devenu végétarien et militant contre la tauromachie :

« Soudainement, j’ai regardé le taureau. Il avait cette innocence que tous les animaux ont dans leurs yeux et il m’a imploré du regard.


 Ce regard fut pour moi comme un cri pour la justice qui retentit au plus profond de moi.


Ce ressenti déclencha en moi comme une prière, car si on avoue, souhaitons-le, nous serons pardonnés.

J’eus l’impression d’être la pire merde sur la terre. […]


Les Vaches sont parmi les plus douces créatures qui respirent; personne ne montre plus de tendresse passionnée à leur jeune lorsqu’ils sont privés d’eux.


Bref, je n’ai pas honte de professer un amour profond pour ces paisibles créatures. »


 

« Et soudain le taureau m’a regardé, son regard qui reflétait l’innocence de tous les animaux me suppliait.
C’était le combat contre l’injustice non explicable, l’ultime requête avant la cruauté inutile.
Cette fois il m’a enseigné la pitié et j’eus l’impression d’être la pire ordure du monde. »


affiche-vg.jpg

Voir les commentaires

Morale: L'éblouissement de Finkielkraut. De la corrida aux supplices des galgos.Personnalité multiple de tout un chacun.

4 Décembre 2012, 11:32am

Publié par Jo Benchetrit

L'éblouissement de Finkielkraut ( à sa 1° et on l'espère dernière corrida) pour Jose Thomas a étonné la majorité de ceux qui l'aimaient pour sa capacité remarquable d'aller plus loin que d'autres sur des sujets où son discernement moral  était parfait. jamais ô grand jamais je n'aurais pensé le voir appréciant un des spectacles les plus immondes que l'homme ait inventés, avec d'autres saloperies espagnoles. Nous fûmes nombreux à lui faire part de notre écoeurement. Voici sa réponse à la radio France culture mot pour mot samedi dernier :


"Entre satisfaction et indignation, l'émission de la semaine dernière sur la corrida a suscité des réactions très nombreuses et très vives. A mes détracteurs, dont certains, particulièrement remontés, ont laissé la critique rejoindre l'insulte, je voudrais dire fermement que la tauromachie pour moi n'est pas une question réglée, qu'elle mérite un débat.
Peut-être au bout du compte faut-il donner tort aux aficionados mais ce ne sont pas pour autant des sadiques, sauf à ranger dans le camp de l'inhumanité le peintre de Guernica et celui des fusillades du 3 mai 1808 entre autres.
Aux plus furieux de mes correspondants je rappellerai pour finir que les nazis n'allaient pas à la corrida mais à l'Opéra.
Cependant, l'émotion qui perce sous l'indignation ne doit pas être traitée à la légère, et comme en outre je ne me résigne pas à la férocité invisible et silencieuse de l’élevage industriel, j'espère revenir sur la relation entre culture humaine et cause animale prochainement dans Répliques"

Anne-Catherine LOCHARD ( RADIO-FRANCE ) a repondu ceci:
Merci pour votre message. Ils ont été nombreux á dénoncer la corrida et M. Finkielkraut en parlera samedi 1er décembre. Je travaille avec lui et je parle avec lui. Je n'aime pas la corrida et lui.non.plus car il n'y retournera pas. Il a été ébloui par le style de Jose Tomas, torero de légende.
Est ce interdit, scandaleux ?
Les Français ne supportent plus la diversité des gouts et des idèes. Il faudrait que nous soyons faits d'un même moule. C'est regrettable. Ce que j'aime chez M.Finkielkraut c'est qu'il a des gouts et des opinions differents des miens et je les accepte parce que je.le respecte. Je trouve.cela sain. Je sais que par ailleurs il a un talent inégalé pour nous faire découvrir des oeuvres, des écrivains rares.

 

Il faudrait une bonne fois faire  un sort à l'unité de la personnalité. Le fait d'être Goya, le peintre des fusillades du 3 mai 1808, magnifique par certains côtés, mais hideux car amateur de la barbarie des arenes forcené, pose question, fait énigme. On sait  qu'être civilisé comme le fut la culture autrichienne, du temps où Vienne évoquait l'intelligentsia mondiale et pas encore Hitler, n'a rien pu faire contre l'engouement, l'éblouissement pour le nazisme, également.

On peut être un héros pour qq chose et un monstre pour d'autres.
On a eu Petain, résistant (pas blanc bleu quand même) à l'envahisseur boche en 14/18, mais lui ouvrant son coeur et plus car affinités en 40.
si le fait d'avoir été un jour bon rendait vacciné contre le mal à vie, l'humain serait partagé entre bons et mechants.
Or, ce que nous constatons, et que nous a appris la psychanalyse, le bien et le mal sont des valeurs absolues qui cohabitent en chacun.
Tout salaud a son bon côté et tout bon a son côté moche.
Mais le meilleur peut plus facilement que le mauvais rectifier le tire car il en a  la sensibilité et la volonté.
Le rapport aux animaux pose la question du destin des pulsions interdites de satisfaction telles quelles, lorsque celles ci sont autorisées.
mais surtout, il convient de se demander si le sens moral n'est pas chez la majorité des hommes 
comme disait Freud qu'une simple angoisse sociale (honte d'être vu, et pris sur le fait.)
Je voudrais vous alerter des conséquences sur le   psychisme humain de la tolérance envers toute manifestation de la barbarie, 
comme les corridas, cruauté exceptionnellement admise socialement contre la loi 521-1 du code pénal, et  ritualisée comme la chasse à courre.
Voyez ce qui se passe contre les chiens , les lévriers dits galgos là bas, dans le berceau de la corrida, l'Andalousie. Ceci est la règle, pas l'exception.
Voilà ce que donne "la lèpre de l'âme" (terme de Duras qui s'applique bien au rapport aux animaux) provoquée par son endurcissement par les coutumes taurines, abominations qui ne se limitent pas à la seule corrida, mais par exemple dans le toro del fuego(l'animal finit souvent flambé vivant après avoir enflammé les cornes et le front), ou encore le toro de la vega: il meurt transpercé 
par tous  les participants, une foule hysterisée, hurlante, comme une autre coutume espagnole, 
où ce sont les chevaux qui sont persécutés..
Voici où mène la fascination : à  la   banalisation du pire. 
Est-ce sans rapport avec ça que l'Espagne est le pays d' Europe où les meurtres de conjointes est le plus haut?
Est-ce par hasard que les chasseurs font chaque année après la chasse ou aux chiens non assez chasseurs, 
ce que vous observez ci-dessous?
Les pays de plus haute  cruauté  envers les animaux sont ceux où ce que nous appelons spécisme, 
le mépris pour les autres espèces qui est la base de tout racisme(où l'autre homme est perçu comme animal), est le plus banale.
Le sacrifice animal, en général religieux, est particulièrement choquant car il suppose une instance sanguinaire là 
où on s'attend à un être idéalisé, pacifiant, qui donne le la de la bonté.
BONTE, MORALE, termes à réhabiliter.
voici ma reponse :
Chere madame Lochard,
Je me permets de vous contacter  à nouveau car j'ai lu une reponse qui est je crois de vous, où vous demandez à ce qu'on respecte le goût de chacun , deplorant une époque formatée. Heureusement, je  me rejouis de l'essentiel: il n'ira plus aux corridas.
 
Vous dites que l'on doit respecter l'originalité d'Alain F, qui a le courage de ne pas être comme tout le monde. Très bien, louable, evidemment, d'être un esprit libre et je l'ai tjrs apprécié pour ça.  Mais à ce sujet vous n' hésitez pas à moraliser sur notre non respect de sa liberté d'être ému par José Thomas et là, je ne suis pas d'accord.
En matière d'éthique, les goûts et les couleurs n'ont rien à faire. Non, aimer assister à une  torture, payer pour qu'elle existe, ce n'est pas une question de goût ni une respectable originalité.  C'est une inadmissible faute morale. Y aller, déjà, en est une.
Après, qu'il ait été emu, en effet, il peut le dire, nobody is perfect, mais pas sur le mode: "c'est beau donc c'est bien".
Mais : "Comment, moi, être au sens moral aiguisé, j'ai pu me laisser prendre à cette boucherie du fait que José Thomas a une belle gestuelle, au point d'oublier le réel: Sa cruauté impitoyable, sa mise en pieces d'animaux vivants?"
Question que je lui pose, bien sûr, car c'est toute l'énigme de la jouissance humaine... qui nous rend si dangereux que le pire est toujours à craindre de nos alter egos.
Je ne pensais pas utile de faire une liste de ce qui est  une option de liberté individuelle absolument respectable et une qui relève de la morale.
Mais bon, si vous insistez, afin qu'aucune ambiguité ne persiste entre nous, je commence l'énumération que vous saurez compléter, je pense, et vous pouvez sourire, c'est aussi fait pour ça:
1) Question de goût:
le design d'une chaise, 
une corde à sauter, 
un certain plat vegan au lieu d'un autre plat vegan
une fausse fourrure, 
le cirque sans animaux, 
 le sado-masochisme à usage intime, entre 2 individus consentants,
la chasse photographique, 
la danse,
les tatouages choisis pour se decorer le corps,
Elire un socialo ou un UMP,
choisir son chien dans un refuge, ce qui le sauve et permet d'en accueillir un autre 
jouer avec un animal en lui lançant une balle ou tout autre jeu qui l'amusera,
laisser courir à son rythme un cheval sans se mettre sur son dos, 
un livre sur Jack l'éventreur, 
un danseur...
etc.
2) Pas question de goût:
La chaise electrique.
une corde   utilisée pour  pendre
la cuisine cruelle, et pas seulement foie gras.
une vraie fourrure,
le cirque avec animaux, 
le sadomasochisme à usage extime, avec victime.
la chasse avec arme,
la corrida,
les tatouages imposés soit aux animaux, au fer rouge, horreur banale
ou aux humains, ça s'est vu dans l'histoire.
Elire un mec du FN, ou pire se laisser prendre au baratin d'un nazillon comme Serge Ayoub déguisé en écolo gentil.
Acheter un chien ou chat, ce qui aggrave la situation animale, avec rien qu'en france 500.000 chiens et chats tués faute de maitre (époque du chien jetable)
jouer avec des animaux contraints, blessés, et stressés, comme dans les rodeos et les divers jeux taurins,
jouer au tiercé.
Jack l'éventreur,
Jose Thomas!
ETC.

Aidez plus

Aidez Hera

Aidez le


Cliquez 5 fois sur la fiche de Hera

Visionnez et signez nos pétitions solidaires

Objectifs

Euros : 1000 euros pour sauver cet animal.

Clics : 5 000 000 clics

Vidéos : 200 000 vidéos

SMS : 714 SMS

Progression des buts

76 % de dons effectués
Reste : 243 €
soit
± 1 215 000 clics ou
± 48 600 Vidéos ou
± 174 SMS

Téléchargez notre logo et soutenez-le :

SMS ( Belgique 4€ par envoi + prix du sms) : Envoyez ACTUHERA au 3070

SMS (Suisse - 5CHF par envoi + prix du sms): Envoyez ACTUHERA au 41414

Passez 1 appel téléphonique pour le sauver ! (2.02 € TTC/appel = 1.53 € TTC pour sauver l'animal)

Buy now!

 

Faites un don Paypal

Faites un don HiPay

Faites un don Maximiles

Faites un don par courrier

 

 

 

 

 

 

De nouveau l’horreur à Ecija, province de Séville, puisque cette Galga a été jetée en appât aux chiens de combat.

Il faut savoir que ces spectacles clandestins sont très prisés en Espagne et que les Galgos sont purement et simplement utilisés pour exciter les molosses et par la même, le public !

HERA a été secourue la semaine dernière par les bénévoles du petit refuge d’Ecija, d’où vient Rigel, ce Galgo qui avait survécu à une pendaison.
Cette pauvre Galga a de multiples fractures ouvertes à la patte arrière gauche, les tendons de sa patte avant gauche ont été sectionnés. Sa peau a été littéralement arrachée, signe qu’elle a été traînée et que les molosses se sont acharnés sur elle.
Elle souffre également d’un pneumothorax qui laisse a penser qu’elle a été battue par son propriétaire qui l’a laissée pour morte.
Aujourd’hui, nous pouvons dire que la vie d’Hera n’est plus en danger. Elle a été opérée et son pneumothorax est stabilisé. Elle est constamment sous calmant pour ne pas souffrir.
La patte avant est sauvée, la crainte des vétérinaires concerne sa patte arrière, car l’os est infecté (ostéomyélite) et ils craignent fort de devoir l’amputer.

Tout a été mis en oeuvre par les bénévoles et les vétérinaires Espagnols pour sauver Hera, qui sera, comme beaucoup d’autres Galgos martyrs, le symbole vivant de la barbarie de certains individus en Espagne.

Le petit refuge d’Ecija dispose de très peu de moyens et est dans l’impossibilité de financer les frais vétérinaires.

Bien entendu, comme pour Rigel et Corcha, l’association LEVRIERS SANS FRONTIERES va prendre en charge cette pauvre Galga mais elle a besoin de votre aide par le biais de vos clics, appels et dons.

En partenariat avec

Lévriers sans Frontières
43, rue de Paris
10700 Villette sur Aube

Tel : 03 25 37 58 28

 
 

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 > >>