Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Psychanalyse et animaux.

Articles avec #ethique animale

Avant de voter Melenchon : sa reponse au manifeste animaux et politique au sujet de la corrida et d'autres choses.

17 Avril 2017, 06:26am

Publié par Jo Benchetrit


Et si Melenchon n'etait qu'une coquille vide???? Avec des populistes de droite, Marine Le Pen en tete, il s'est abstenu en 2014 lors du  vote de l'hyper important amendement Eickhout anti corrida, ce qui a fait perdre les ennemis de la barbarie tauromachique européenne. 

De plus, ce cheri de certains honnêtes defenseurs des animaux, touchés par l'avocat qu'il sait etre en meeting en faisant applaudir contre la souffrance animale a repondu ainsi au Manifeste animal politique:

NON à l'abolition des combats de coqs et des corridas.

non à l'interdiction d'animaux dans les cirques

non à la restriction de la durée des transports d'animaux.

et non à la fin de la vivisection.

https://www.animalpolitique.com/signatures-du-manifeste-candidats

Pour le cirque et la vivisection, pas par conviction mais parce que de son propre aveu il n'y connait rien, il veut bien en discuter...Quand on s'y connait pas à plus de 60 ans, c'est que vraiment la souffrance animale ne l'interesse que pour les elections.

Confiance en lui difficile après ça!

L'amendement Eickhout visait à supprimer les aides de la PAC aux eleveurs des taureaux de corridas, ce qui aurait sans doute sonné le glas de la corrida en EUROPE, pas juste en France.
De quoi nous eclairer sur la vraie nature de ce leader charismatique (=qui dit avec panache ce que le peuple veut entendre, qui  fascine et empeche de penser). C'est d'ailleurs  un populiste de gauche qui a comme idoles des tyrans.

Rectification du 20/4/17:: J'apprends qu'il a finalement voté pour le retrait des subventions en octobre 2016.
C'est bien. Le Pen aussi, curieusement.

Mais  j'apprends aussi que la majorité de 61% n'a pas eu d'effet sur le  parlement qui trouve que c'est pas possible de distinguer élevage pour corrida ou pour abattoir "normal".

Voici pourquoi après reflexion, j'ai décidé de ne pas voter pour lui.

NON à Mélenchon comme évidemment NON à Le Pen.

 
Don't forget ceci: le MENSONGE existe. Alors, pour qu'Election ne puisse pas rimer pour vous avec Piege à cons...il ne faut pas voter pour ces nouveaux amis des bêtes qui les ont bafouées il y a peu. Ceux qui voteront pour un de ces 2 là doivent savoir leur responsabilité pour la suite en France. Je ne développerai pas pour "Jean-Marine", ça va de soi.
Mais effeuillons la marguerite Melenchon.
En 2014, Melenchon est donc de ceux qui ont refusé de voter pour ce qui aurait peut-etre sonné le glas de la tauromachie espagnole, portugaise  et française.  
En 2017 il clame pourtant que la souffrance animale, c'est inacceptable.
Or il refuse toujours de se rallier aux anti corridas du fait qu'il ne veut pas perdre les voix des afiocs non plus.  Ce prétendu grand ennemi de la souffrance animale veut peut-être un moratoire pour y réflechir comme   Ramadan au sujet de la lapidaton?
Cet engouement nouveau pour les animaux me fait penser aux resistants de la derniere heure.
Ces anciens collabos des ennemis des animaux sentent grâce au travail que nous faisons tous depuis des décennies mais tout particulierement à celui plus récent d'L214 que la cause animale est au goût du jour et que les amis des bêtes, tout eblouis d'avoir trouvé des avocats des oubliés bafoués exploités, reifiés que sont les animaux ne sont pas tous assez lucides pour flairer qu'il y a là entourloupe.
 

Une 6° republique pourrait etre une dictature, attention! Melenchon est un type très narcissique et autoritaire comme ses idoles Castro et Chavez.Attention à la dictature car une fois installée...Qui peut la foutre en l'air?


Je vous aurais prévenus.
Aussi dans le cas de figure suivant d'un 2° tour MLP contre JLM, j'avoue que je ne vois pas lequel est le moins pire:   Je ne pourrais pas voter pour des gens fascinés par des dictateurs et promouvant leur ego demesuré.

 
En tous cas, faut pas etre rancunier pour voter Melenchon alors qu’on etait à 53 voix de gagner, il a dit non en s’abstenant comme Le Pen et son ami Philippot du FN.
 
 
 
 
 
AUssi après avoir bcp hesité je dis: NON A MELENCHON. IL NOUS GRUGE. NON à LE PEN AUSSI.

Je suis desolée, je vais déplaire à certains, mais on sait qu' HItler avait aussi caressé dans le sens du poil la PA.
Lui aussi se présentait lui aussi comme du côté du peuple contre la finance avec son socialisme nazionaliste. Il a regné avec la folie megalomaniaque qu'on sait depuis 1933.

12 ans plus tard son pays et son peuple etaient exsangues, les amis des animaux avec.
Les animaux des juifs avaient été tués avec 6 millions de juifs+ des gays, des roms, des malades psychiques, des resistants, des gens qui se croyaient libres, des gens qu'il avait juste dans le nez comme les SA. Et le dr Mengele continuait ses expériences immondes sur animaux et juifs.

Facho de D ou de G, pour le peuple et les animaux, c'est du kif kif au même.

Ceci pour dire qu'on peut gruger le peuple pour mieux le dominer. Surtout que la presidentielle attire beaucoup les personnalités narcissiques.

Aussi, avant de voter pour Mélenchon, ce très efficace harangueur  de foule, doutez encore, doutez un peu, beaucoup, passionnément...et ne mettez pas du tout son nom dans l'urne  ou  attention à la folie.

Quant aux autres, je sais bien que ce n'est pas du tout joyeux. Mais on reste republicain.... Pis-aller. Mieux que pire. 

Il n'en reste pas moins que dans cette galerie des glaces, on a du mal à savoir qui est qui, qui est où il dit être ou si ce n'est que son reflet qui cause.

L'hologramme en cette occasion est partout et fort à propos sorti de son chapeau de magicien. 

Pas Hamon, à present qu'il se met sans vergogne une veste de torero ou de raseteur. De plus il semble un peu benêt.

j'apprends ceci: en Octobre 2016, le pen et melenchon se sont ralliés aux opposants aux subventions des corridas( enfin aux eleveurs de toros de jeux taurins destinés à etre tués). Malgré une victoire à 61%, cela n'a servi à rien.

Mais sur le Manifeste, il récidive en ne mettant pas OUI à l'abolition de la corrida:

Mélenchon:

"Il existe aujourd’hui un cadre légal restrictif concernant les corridas, .... Il nous semble par ailleurs que l’Assemblée a de nombreux autres sujets à connaître. Enfin, il est plus logique de laisser les collectivités locales concernées traiter de cette question."

Pour donner de la chair à ce qu'est la corrida, je vous transmets ce mot d'une amie de FB:
 

 

"J'étais à Nîmes pour manifester contre la corrida et les organisateurs ont demandé au cortège de s'arrêter et de faire silence. C'était le moment de la mise à mort du taureau.

Nous étions à plusieurs centaines de mètres des arènes car nous n'avions pas eu la permission d'approcher

et nous avons entendu les hurlements du taureau qui résonnaient à des centaines de mètres à la ronde, je n'oublierai jamais, c'était atroce. Je crois qu'il ne faut pas habiter dans une telle ville."

FB

en 2014: Ils laissent faire les afiocs sans réagir
Bien que l'amendement ait recueilli 323 voix contre 309, l'amendement a été rejeté, faute de majorité qualifiée (376 voix "pour").

Dominique Bilde, Aymeric Chauprade et Mireille d'Ornano n'ont pas voté et Marie-Christine Boutonnet, Marielle de Sarnez, Patrick Le Hyaric, Marine Le Pen, Gilles Lebreton, Philippe Loiseau, Bernard Monot, Jean-Luc Mélenchon et Florian Philippot se sont abstenus lors du vote sur l'amendement Eickhout visant à interdire dans le budget 2015 que les subventions européennes soient utilisées pour soutenir ces activités."

Politique et animaux

Rectification du 20/4/17:: J'apprends qu'il a finalement voté pour le retrait des subventions en octobre 2016.
C'est bien. Le Pen aussi, curieusement.

Mais  j'apprends aussi que la majorité de 61% n'a pas eu d'effet sur le  parlement qui trouve que c'est pas possible de distinguer élevage pour corrida ou pour abattoir "normal".


 

 
 

A l'avant veille  des elections, je reprends ce texte. je vous confie que je ne sais pas pour qui voter. Hamon en veste de torero? Melechon hesitant ds ses reponses contre toutes les horreurs imposées aux animaux? Tous les autres sont plus ou moins pire sur ce sujet.
Dupont Aignan  est qd même très à droite...Des qualités mais trop reac.
Mais les autres "petits "sont soit islamo-gauchistes soit trop droite. Quant à cheminade, jai rien pigé à ce qu'il raconte. Lassalle surtout pas, amoureux des elevages!
QUant à Melenchon, je ne sais toujours pas qui il est.

Et Macron?prochasse ou l'autre grand dadet de Fillon...chasse et corrida...On est mal, patron, j'ai pas d'idée.

 

Voir les commentaires

Ne plus payer pour les éleveurs. Pétition.Impôts à la carte. Salon de l'agriculture=salon du crime organisé avec nos deniers..

26 Février 2017, 17:54pm

Publié par Jo Benchetrit

Au secours dit le petit cochon! Mais qui l'entend? Lui, cette intelligence bafouée, cette sensibilité ignorée, exposé  comme une curiosité au Salon de la beaufitude dite agriculture, sera caressé, epuisé par le bruit, la poussiere, la chaleur du salon stressant pour eux,  et samere mangée devant lui, avant d'être tué  à son tour.

Au secours dit le petit cochon! Mais qui l'entend? Lui, cette intelligence bafouée, cette sensibilité ignorée, exposé comme une curiosité au Salon de la beaufitude dite agriculture, sera caressé, epuisé par le bruit, la poussiere, la chaleur du salon stressant pour eux, et samere mangée devant lui, avant d'être tué à son tour.

A l'heure où on sait de plus en plus l'horreur des élevages, où on dévoile le scandale des abattoirs, les pleurnicheries chroniques des éleveurs sont insupportables. Et on leur promet encore des millions d'euros et ils se disent encore abandonnés...Cycle infernal du bébé qui chiale jusqu'à ce que sa mère cède à son vampire.
Qui n'a jamais rêvé de payer ses impôts en direction de ce auquel il croit et de supprimer ses subsides s'il les juge mal utilisés?

On peut être d'accord sur quelques points où chacun a interêt à ce que ça marche bien, et qui ne seraient pas facultatifs, comme l'état des routes, l'education, les fonctionnaires, les hopitaux... Là, tout le monde paierait.

Pourquoi l'education? Même si on n a pas d'enfants en âge scolaire, on a besoin d'une jeunesse informée et desireuse de savoir. L'ignorance donne parfois le goût pour les croyances, des ados et adultes  mal dans leur peau,  de possibles proies des sectes comme  DAECH...

Les routes, ça va sans dire qu'on les prefere en bon état. La fonction publique dont est l'hopital merite beuacoup  plus d'investissement car en ce moment, sortir vivant d'un hopital est ...une chance! En sortir gueri, un miracle.  Pas aggravé, un heureux hasard. Mais si on est soucieux d'une ethique humaine au sens noble du terme envers les animaux, si de surcroit on est vegan, on n'aime pas, mais alors pas du tout, payer pour les torturer, ce sujet là ne peut que diviser.
 

Les animaux esclaves, reduits à pire que des objets, des etres dont on ne prend aucun soin, ça, les vegans n'en veulent plus. Enrichir les eleveurs- tortionnaires gaveurs mués pour la grippe aviaire en massacreurs  de canards, pour tout etre sensible,  c'est révoltant  et honteux. Qu'ils couvrent la souffrance animale de leurs victimes par le bruit obscene de leurs sanglots ne change  rien à l'immoralité de nos généreux subsides.

Cette façon de faire avec l'argent des impots est très discutable et il viole nos consciences.

Aussi, d'abord, on voudrait qu'un des droits de l'homme,celui à objection de conscience, soit revendiqué et respecté.
 

Texte de ma petition: Monsieur le President, Monsieur le ministre de l'economie, Monsieur le ministre de l'agriculture et de la pêche, messieurs les parlementaires,

Petition ecrite sous le coup de la colere devant la banalisation de la souffrance animale du salon de l'agriculture et dela beaufitude epanouie. Ma photo est celle du tapis emmenant les petits poussins mâles à la mort par la broyeuse. Tout cela est intolerable.

Voici notre demande: un paiement à la carte de nos impôts. A nous de choisir où va notre argent.

Nous refusons d'être des commanditaires de  LA CRUAUTÉ DE L'ELEVAGE. Nous ne consommons pas  de produits  animaux. Les citoyens responsables ne veulent plus être complices d'atrocités avec leurs impôts.

Il suffit de visiter un elevage, de regarder dans un camion betaillere, de filmer en douce dans un abattoir, pour voir que la loi qui protège les animaux y est bafouée de maniere éhontée comme partout!
De la conception ( conception sans plaisir par insémination en violant les femelles)à la mort en passant des etapes toutes aussi révulsantes les unes que les autres,la vie des animaux d'elevage est un supplice de A à Z. Nul ne maltraite autant ses objets que les éleveurs leurs bêtes, et ceux qui les transportent et ceux qui les  tuent.
La plupart du temps et pour la majorité d'entre eux, le seul répit dans leur terrible parcours de vie, c'est quand ils sont morts.

Les abatteurs ont même besoin de psychologue tant ils ont honte que ce qu'ils font soit montré au grand jour grâce à des cameras cachées. La honte, pas le sentiment de culpabilité des veritables civilisés repentis.


L’élevage est cruel pour les animaux, et d’après eux, pour les hommes qui s'occupent de ce secteur. Les éleveurs se plaignent tout le temps, soit en pleurant, soit en cassant.

Pourtant...

Chacun sait que des milliards d'Euros sont deversés sur ce secteur, y compris depuis l'Europe qui se saigne pour "l'agritorture"  au service de la FAMEUSE gastroignominie française, le sadique foie gras en tête et les les indecents pleureurs qui gavent et massacrent les oies et canards ne sont pas privés de nos subsides.

De plus les politiques font la queue pour se faire voir au Salon de l'agriculture, le president de la republique y est allé très tôt le matin du 1° jour.

Les politiques vont caresser selon l'expression consacrée le cul des vaches stressées et parfois mourantes du bruyant et terrorisant salon de l'agriculture inadapté aux animaux de ferme, mais en realité c'est plutôt des visites leche-cul des éleveurs/electeurs.

Nos quémandeurs chroniques comme dans le sketch de Fernand Raynaud : "ça eut payé mais ça paie plus", nos quémandeurs donc, sont si malheureux de leur métier qu'on se demande pourquoi ils le font.

On a voulu enlever du code civil la mention animaux= biens meubles.

Progrès , mais les animaux ne sont pas mieux traités qu'avant. C'est à dire comme moins que des biens!

En effet, on parle de réification mais  qui aurait l'idée de traiter ses objets avec la violence qu'on voit dans les élevages, transports et abattoirs ?

L’élevage a tout contre lui. Il nous prive de dignité humaine. Puis de l’oxygène de la foret amazonienne qu'on rase pour planter le soja transgenique qui nourrit les animaux du monde entier.

De plus, il est la 1° cause du rechauffement climatique devant les transports!!! Il est inutile et même nocif pour notre santé, il affame et désertifie les pays pauvres, pollue les terres et les nappes phréatiques. Les algues vertes toxiques rendent nos bords de mer dangereux...Et la moitié des animaux morts dans les elevages ou tués pour rien est jetée après des souffrances inimaginables. C'est dans le rapport aux animaux que se lit le mieux la folie humaine.

La psychanalyse à laquelle je suis formée nous revele que nous payons nos dettes et les dettes de nos ancetres par du symptôme psychique. La dette contractée auprès des autres vivants sensibles que nous traitons avec cruauté est immense.
Alors, messieurs les responsables de la France,  DROIT À OBJECTION DE CONSCIENCE!

Voir les commentaires

"Tu seras un homme, mon fils"? Ou tu seras un barbare, mon fils? L'éducation à la barbarie passe par l'utilisation et la soumission des animaux.

21 Février 2017, 06:23am

Publié par Jo Benchetrit

La "deséducation" commence à la maternelle: un animal enfermé et des enfants libres autour.

La "deséducation" commence à la maternelle: un animal enfermé et des enfants libres autour.

Dans le jeu, l'univers pulsionnel des enfants est souvent representé par des animaux.Les fauves en liberté sont pour l'enfant qui joue symboles  de, par exemple, ses desirs destructeurs de manger l'Autre. Ça va avec la peur d'être devoré, d'où certaines insomnies retorses.

A l'inverse, les animaux de ferme qu'il met derriere des barrieres sont à ses yeux le chemin vers sa propre domestication. Ou du moins celle de ses pulsions. Elles sont inquietantes du fait que la pulsion de mort, cet au delà du principe de plaisir, commande une jouissance sans entraves, à mort. Mettre des barrières est une défense certes utile mais pas un changement structurel. Le véritable changement pourrait être quand il laisse dans ses jeux les animaux libres mais qu'ils ne sont plus perçus comme fous, sans logique, sans fin à leur faim, comme une jouissance humaine qui en demande toujours Encore. Quand donc ces animaux sauvages ne sont plus du pulsionnel non limité, donc du pulsionnel humain,les animaux s'arrêtant de manger quand ils n'ont plus faim, du moins s'ils ne sont pas d'hommestiques. La logique n'est pas le propre des hommes, loin de là, ce qui déteint sur ses animaux domestiques.

Le  fantasme d'un animal aussi incontrôlable que ses pulsions est pourtant dans notre société un biais utilisé par les  enfants pour aller mieux grâce au jeu surtout dans le cadre dune cure psychanalytique.

  J'ai ainsi vu un enfant guerir d'une insomnie commencée bébé et non attenuée à 7 ans malgré, me dit sa mere epuisée,  d'innombrables consultations medicales et même chez un magnetiseur.
 

Durant la 1°seance il  avait "mangé" sa mere avec un crocodile.

A la 2° consultation, il faisait ses nuits! Je le soignais, le crocodile l'a guéri...

J'ai bien dû accepter d'en passer par là pour mes therapies d' enfants qui choisissent eux mêmes parmi des tas de jouets ce qu'ils veulent  afin d' exprimer ce que les adultes peuvent voir surgir par le biais de l'association libre.

Cette appetence des enfants pour le monde animal, vecu comme sans mots mais peut-être plus intelligible que celui des adultes, peut expliquer qu'instinctivement les parents croient malin d'emmener les enfants se distraire, ou, disent certains dupes, dans des lieux à visée pedagogique, dans des prisons cruelles par essence, d'animaux mis à leur disposition pour les "mater". Mater, c'est regarder, mais c'est aussi étymologiquement  tuer. ÇA SE LIT MATER AUSSI, LA MERE. La mere c'est aussi ce qui s'interdit par la castration oedipienne, castration de  quoi, sinon des pulsions? La barbarie, c'est  les pulsions non castrées, c'est l'inceste.

Mater un être, c'est le regarder avec une jouissance transgressive. Cette pulsion scopique est encouragée par les adultes alors quelle devrait être castrée, c'est à dire limitée.
C'est loin de permettre aux enfants à apprendre à vivre de maniere  civilisée, sans dépasser la limite tracée par  la liberté d'autrui. Ça va leur transmettre ce message subliminale: tu peux abuser des autres en ton pouvoir. L'inverse donc de l'éducation des pulsions visée par "la" civilisation. A opposer aux civilisations qui n'en sont pas à ce stade idéal. L'education des enfants va dans le sens de la castration oedipienne. il s'agit de  limiter  leur jouissance afin qu'ils la rendent non destructrice.

Je sais, ça foire lamentablement, en particulier vu le rapport imposé aux animaux  par des adultes non castrés et qui donc ne peuvent pas éduquer.

Parfois, des aficionados, des chasseurs, usurpent le devoir d'éduquer en s'immisçant dans les ecoles pour pervertir encore plus les enfants et parfaire leur deseducation.

Pas etonnant qu'on en soit arrivé à les mettre entre les mains de DAECH.

Eduquer est un des 3 impossibles signalés par Freud. Les 2 autres: gouverner et psychanalyser!

C'est  pas une raison pour en rajouter dans  l'erreur de l'horreur.

 C'est à l'ecole que se forment et deforment les esprits, en plus d'à la maison.
 

J'ai toujours lié la pratique de mes therapies à une conscientisation de la violence ordinaire rendue invisible par l'habitude des us et coutumes. Ainsi, à un  gosse allant "à la pêche avec Papy", j'ai pu dire: "tu  aimes tuer les animaux?"

Les remarques de ce genre   choquent les parents et mes collegues du CMP. Et pourtant, leur dis-je, qu'est-ce  donc que la pêche? le cirque? le zoo?les escargots emprisonnés dans des boites? les crabes agonisant dans les poches? Etc.

Tout ce qui est perçu comme normal pour amuser les enfants avec des animaux est souvent de la violence pure et  un apprentissage à l'abus de pouvoir.

Rappeler le réel, permettre de le percevoir malgré le fatras imaginaire qui nous aveugle, c'est ça, être psychanalyste. 

Dur travail, peu populaire, à l'envers du rêve populiste conciliant le moi du sujet avec son surmoi en accentuant le déni et d'autres mécanismes de défense.

 

Voir les commentaires

Sauvons les rats de Paris et Marseille, etc. Petition rats. Ils ne sont pas du tout dangereux selon... le dr Salines chargé de les faire massacrer.!

12 Décembre 2016, 15:24pm

Publié par Jo Benchetrit

Mme le maire,
Tandis que nous crevons de NOTRE nuisance aérienne, Le Champ de Mars va être fermé 15 jours au  public, les tueurs de rats vont opérer par empoisonnement et autres moyens de massacre à l’abri des regards.
Ces pauvres rats sont persécutés pour des raisons sanitaires, dit-on, voir le titre de l’article du Parisien: "une menace sanitaire réelle » et, comble de folie tueuse,  l’article le dément, sic.  De l’aveu même du tueur en chef, le Dr Salines, ils ne sont en rien des dangers mais ces jolis rongeurs seraient  désagréables à la vue.
sanction: peine de mort!


Or la phobie du rat (et sans doute de sa queue car mettez à un rat une belle queue en panache et on a un écureuil qu’on aime...) la phobie du rat donc, est une phobie sociale comme celle des araignées et on tue  sans pitié tous ces malheureux  désignés par la société en quête de bouc émissaire comme à éradiquer .


On voit actuellement traités au même rang d’une part NOTRE pollution qui  tue des dizaines de milliers de personnes humaines (et combien de millions d’animaux qui peuvent pas nous éradiquer, eux, et nous subissent?)??par an et d’autre part les rats qui ne tuent personne.


Et au passage on en remet une couche contre les malheureuses autres victimes de notre haine du vivant que  sont les pigeons. "Le Dr Georges Salines rappelle qu'il ne faut pas donner de nourriture aux pigeons, qui partagent les mêmes terrains de jeu que les rats.
(LP/MATTHIEU DE MARTIGNAC.) »


Haine du vivant dont parlait Levi-Strauss,desesperé.
C’est intolérable et drôlement attisé par des responsables qui, au fond savent bien que c’est injuste.
extrait: http://www.leparisien.fr/société/une-menace-sanitaire-reelle-08-12-2016-6428091.php
Vous y verrez un rat malade en photo, qui fend le coeur de personnes sensibles, mais est  montré ainsi pour attiser la répulsion du PHOBIQUE  des rats et autres désignés à sa haine .
Vous verrez la question posée au Dr Georges Salines. Sa réponse vaut son pesant de cacahuètes:
Est-ce un vrai problème sanitaire ?


"Les rats sont une menace sanitaire réelle.
Il n'y a pas de risque de maladie ou de peste...Que les Parisiens se rassurent.

Mais ce sont des problèmes de propreté
ainsi qu'un réel désagrément visuel et psychologique."


Je suis pédo-psychologue et horrifiée de la cruauté des hommes. Elle se retourne contre lui car on est un jour du groupe à genocider. POUR DAECH, c'est clair, on est à é rat diquer.
Ouvrez les yeux et cessez cette operation degueulasse et mauvais exemple pour les enfants.
=============================


je vais rajouter ceci:
Si Salines trouve que notre état psychologique est si important que pour cela il sort l’artillerie lourde, il devrait penser aux personnes qui respectent le droit de vivre des autres espèces et sont plongées dans un état de déprime et de souffrance psychique d’être impuissant à les défendre.
Car le barbare humain  est dur à calmer, à être ramené à la raison. C’est tellement jouissif d’être tout-puissant et de donner la mort en se présentant de surcroit comme le sauveur de l’humanité. Gageons que ce gentil Dr a au moins une ou 2 diesel et qu’il nous étouffe en toute impunité !
voilà encore en quoi nous n’en aurons jamais fini avec la monstruosité humaine. IL faut lutter, SVP. Ne laissons pas tomber ces pauvres bêtes. ça nous rend trop tristes...Dr Saline, pensez à nous!
==========


Chers amis, pensez y, les atrocités specistes sont, elles,  à éradiquer.
Je rappelle au passage qu ’un homme, un saint ou un juste, comme vous voudrez, Giuseppe, a été encore blessé par des truands qui l’ont laissé sur le carreau, parce qu’il vit dans la rue: il  a été expulsé de chez lui aux Halles du fait qu’il nourrit des pigeons et il est l’objet de graves persécutions qui vont finir par le tuer car il continue.


SIGNEZ SVP:

Nous voulons les sauver. la betise et la cruauté peuvent s'arreter devant la reflexion. Nous le savons tous.   Si qq chose pouvait commencer à être entendu, une dissonance dans ce concert d’aversion, peut etre que le doute ferait sauter  ces certitudes delirantes...

comme ici:
 

 http://www.paris.fr/actualites/paris-renforce-son-plan-d-action-contre-les-rats-4336

Cet article est terrifiant de A à Z...Les rats ne me font pas peur malgré votre photo digne d'un thriller,  mais les hommes la bave au levres prêts à assassiner des creatures inoffensives designées comme à lyncher , oui.

merci de transmettre.

Voir les commentaires

Lire un court et magnifique article de Jean Paul Richier.

5 Octobre 2016, 22:28pm

Publié par Jo Benchetrit

Ivre de toute-puissance, le fantoche André Viard se croit tout permis. Il demande une commission d’enquête sur le mouvement des anti cruauté envers les animaux !!! Qu'un aficionado ait intérêt à monter le pouvoir contre les résistants à la barbarie n’étonnera pas. Cependant, si cela etait fait, je pense que la mafia afioc aura montré que le pouvoir est pourri par ses accointances avec les bourreaux d'animaux.

Les bourreaux ont ils gagné?

Les bourreaux ont ils gagné?

Oui, c'est du moins eux qui tiennent le pouvoir en France. De Juppé à Sarko en passant par Hollande et tant d'autres, les avides de pouvoir sont soit des afiocs comme Juppé et Sarko, soit des complices neutres comme Hollande.

Le Senat en la personne de G.Larcher, (vétérinaire! alors que l'ordre des  vétérinaires vient de se positionner CONTRE la corrida!)  a accueilli les bourreaux d'animaux, le torturomaniaque André Viard en tête, chaleureusement.

Je lui  confierais pas un animal, moi.

Ivre de toute-puissance, le fantoche André Viard se croit tout permis. Il demande une commission d’enquête sur le mouvement animaliste (des anti cruauté envers les animaux )!!! Qu'un aficionado ait intérêt à monter le pouvoir contre les résistants à la barbarie n’étonnera pas.

Le sénat, plus surprenant,   a fait un bel accueil à la mafia tauromachique et d'autres tortionnaires d'animaux pour son colloque où l'argent public, une fois de plus, est detourné au profit de gens pas frequentables, des psychopathes de la pire espece( la nôtre...mais j'arrive pas à les croire humains).

A present,  je m'efface devant le travail de JP Richier, psychiatre qui met son talent, ses efforts  et ses connaissances au service du mouvement s'opposant à la barbarie des arènes. Vaut mieux aller le lire sur place, même si je n'ai  pas de sympathie pour Mediapart, mais bon, nobody is perfect! le très rigoureux Jean Paul R. a cru bon de publier là bas:

Voir les commentaires

Manger un steak tue les ours blancs et nous avec. Pétition.

10 Octobre 2015, 02:27am

Publié par Jo Benchetrit

Aussi étrange que soit ce raccourci, c'est vrai. Manger de la viande, du fromage ou des oeufs cause la fonte de la banquise qui affame et tue les ours polaires. L'information nécessaire sur le rôle central de l'élevage dans le réchauffement climatique est absent des débats sur la question. C'est aussi etrange, à l'heure où plus personne ne le nie, à part des gens qui relèvent de la theorie du complot comme l'auteur du blog Wikistrike qui titre que le rechauffement est un hoax. Mais comme la mouvance complotiste dénie bien souvent aussi le genocide juif...

Pourtant, par an, 60 milliards d'animaux terrestres sont élevés dans des lieux insalubres impitoyables et polluants. De plus, leur nocivité écologique ne s’arrête pas à celle de l'eau par les milliards de tonnes de lisier et du sang des abattoirs par milliards de litres. Mais les gaz rejetés dans l’atmosphère sont pour beaucoup dans l'augmentation de la température mondiale, plus que tous les transports réunis. La souffrance animale semble curieusement nous retomber dessus comme par un châtiment, si ce n'est divin, à coup sûr naturel. La nature en effet à force d’être niée, flouée, se dérègle.
Après tout, il y a là une mécanique de précision qui ne peut pas ne pas être perturbée par les caprices désordonnés de son fils le plus fou, mégalo se croyant tout permis. D'où le réchauffement climatique.

Conséquences : des catastrophes de plus en plus graves pour les animaux de la terre y compris nous. On a tous en tête les 20 morts des inondations de la côte d'Azur, oubliant d'ailleurs comme dab les milliers de morts animales.

Inondations dues à 2 facteurs principaux: l'urbanisation bétonnant les sols au lieu de laisser de vastes espaces verts et la chaleur de l'eau due au soleil et à l'effet de serre.

Effet de serre dû à nos activités, dont pour beaucoup l’élevage. On ne peut élever transporter et assassiner en permanence 60 milliards d'animaux/an en toute impunité.

Et donc manger de la viande et de produits laitiers, des œufs, tue non seulement les victimes animales directes mais les ours blancs des pôles..
Curieusement, on n'en parle pas . Il faut exiger non seulement une transparence de l'information mais un arrêt des subventions aux éleveurs.

Industriels ou pas, les éleveurs/chialeurs sont biberonnés par nos impôts et sont des violents impénitents et impunis lors des manifs et avec leurs "bêtes"(on se demande qui est bestial, du bourreau ou de la victime ) .
Comme pour le diesel qui donne asthme et cancer non seulement aux coupables, les consommateurs radins et ne voyant pas plus loin que le bout de leur porte monnaie, mais aux autres, animaux dont animaux humains.

Dans son lent suicide, l’imbécile humain lambda sait bien qu'il va dans le mur mais faut croire qu'il aime ça puisqu'il fait tout pour continuer au nom de la tradition qui masque la pulsion de mort en action.
Voici le texte de la pétition:

"L’élevage est responsable d'une part majeure des émissions de gaz à effet de serre (GES) à l’échelle mondiale : plus que la combustion de carburant par tous les transports réunis sur Terre !
L’alternative végétarienne est une solution efficace, peu coûteuse et saine pour réduire les émissions de GES liés à l’alimentation.
Nous vous demandons d’agir pour développer cette alternative, à travers des mesures fiscales responsables,
qui défavorisent les productions agricoles les plus nocives,
comme l’élevage industriel,
et favorisent les alternatives végétales,
par la mise en place d’une offre végétarienne dans la restauration collective,
et par des campagnes de communication et d’information sur les bénéfices de l’alimentation végétarienne. "

Voir les commentaires