Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Psychanalyse et animaux.

Articles avec #l'elevage industriel=nazisme.

Animaux tués anesthésiés?Mensonges! Un cochon se reveille delamort dans une cuve où il est ebouillanté!

7 Juillet 2013, 14:42pm

Publié par Jo Benchetrit

Vous devez vous croire au dessus tout soupçon si vous ne mangez pas halal....Mais les autres abattages? Comme en chine avec les chiens et chats. Abomination! honte à ceux qui oseront manger des produits animaux après avoir su ça.
 Selon la loi, l'animal tué doit l'être quand il est inconscient, on conspue à juste titre le halal lorsqu'il est comme en frnace sans étourdissement... mais qu'en est il de ce fameux étourdissement? et des  animaux saignés trop vite ne sont pas morts et se réveillent parfois dans l'eau bouillante d'où  ils essaient en vain de se sauver...Pire que tous les films d'horreur.!!!!!!! Au moins,avec le halal, ils sont saignés avant, les animaux.

HORREUR IDEM. Reste plus que le veganisme ou le freeganisme.
Qui va lire ce qui suit? Etrange lâcheté des hommes qui ne veulent pas savoir ce dont ils  sont coupables; Etrangeté pour moi, en tous cas.
je copie de fb: 
 
"Bouilli vivant dans une cuve d'échaudage! NE CLIQUEZ PAS SEULEMENT J'AIME, PARTARGEZ. Le pauvre cochon sur cette photo a repris conscience pendant l'étape de l'échaudage à l'abattoir. Selon PETA, un abattoir type tue jusqu'à 1100 porcs à l'heure. Sur le grand nombre d'animaux tués, il est IMPOSSIBLE d'obtenir une mort sans cruauté et indolore. De plus, en raison du grand volume d'abattage, de nombreux porcs sont encore en vie quand ils atteignent la cuve d'échaudage (grosse cuve d'eau bouillante ) destiné à adoucir leur peau et enlever les poils. Le US Department of Agriculture (USDA) a documenté 14 violations à l'étape d'abattage dans une usine de transformation, en effet, les inspecteurs ont découvert que les porcs bougeaient et hurlaient encore après avoir été assommé [avec un pistolet paralysant] jusqu'à quatre fois." Selon un travailleur d'abattoir, "Il n'y a aucune manière que ces animaux peuvent être saigné en les quelques minutes et monter la rampe. Au moment où ils atteignent la cuve d'échaudage, ils sont toujours pleinement conscient et couinement dans la cuve d'eau bouillante. " La meilleure façon d'aider à mettre un terme à cette  cruauté est d'arrêter de manger des produits animaux.
Source: Peta

Pas des nouvelles encourageantes pour les animaux dit de boucherie : La demande de produits animaux continuera de croître au cours des prochaines décennies. L’Oranisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (Fao) estime, dans un comminqué qui nous est parvenu, que “la consommation de viande devrait progresser de près de 73% d'ici 2050
http://www.sudonline.sn/hausse-de-73-et-58-dici-2050_a_9295.html

À tous les détracteurs qui disent que ça n'existe pas des animaux qui reprennent conscience après la saignée en direction de la cuve d'échaudage! Voici une enquête de l'Agence d'inspection des aliments: CANADA: Des poulets ébouillantés vivants dans la cuve d'échaudage! Sunrise Poultry reconnue coupable d'avoir contrevenu à la réglementation sur l'abattage sans cruauté des animaux!
Une enquête menée par l'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) a révélé que la Sunrise Poultry Processors Ltd. n'a pas abattu les poulets conformément aux exigences. Aux termes du Règlement, les poulets doivent être rendus inconscients de façon qu'ils ne reprennent pas connaissance avant leur mort, puis placés dans une cuve d'échaudage en vue de la plumaison. Dans la présente affaire, en raison d'une défaillance de l'équipement, la saignée était incomplète, et il y avait un risque que les poulets reprennent connaissance. Un grand nombre de poulets ont été placés directement dans la cuve d'échaudage, ce qui a causé de la détresse ou de la douleur évitable aux animaux. Lire le communiqué http://www.inspection.gc.ca/au-sujet-de-l-acia/salle-de-nouvelles/bulletins-judiciaires/sunrise-poultry NOUS AVONS PLUSIEURS AUTRES PREUVES DE CAS DE MANQUEMENT DANS LES ABATTOIRS"

Voir les commentaires

Attention aux lapins.Vous etes complices d'une horreur si vous en mangez.voir L214. Petition.

9 Avril 2013, 09:57am

Publié par Jo Benchetrit


SVP, signez et diffusez cette pétition pour l'interdiction de l'élevage des lapins en cage !

Merci de nous aider à recueillir le maximum de signatures avant le 10 avril. L214 remettra ces pétitions à la Commission européenne.

► Pour signer : http://www.l214.com/lapins/petition/signer

 

Enquête dans des élevages de lapins en France
from L214 PLUS 2 years ago NOT YET RATED
L214.com
Enquête réalisée courant 2009.
En France, les lapins élevés pour la viande sont enfermés dans des cages en batterie. Ils naissent et passent toute leur existence dans ces cages d'où ils ne seront sortis que pour être chargés dans une bétaillère qui les transportera à l'abattoir.
Cette enquête dévoile les conditions d'existence des animaux dans les bâtiments fermés de l'élevage intensif français.
En tant qu'association de protection animale, L214 tente de rendre publiques les réalités de l'élevage aux yeux des consommateurs.
Dossier complet sur L214.com/lapins

 

Voyez cette video sur la vie atroce de ces adorables lapinous avant votre panse:

 

http://vimeo.com/10890289#at=0

Voir les commentaires

Elevages de poules et poulets=Torture. Video sur les poulets Mac Donald.

25 Février 2013, 16:49pm

Publié par Jo Benchetrit

 

http://robin.blog.arte.tv/files/poulets.jpg

Un  élevage normal de poulets.Le tout dans une odeur etouffante 

 (de leurs urines et excrements)imaginez vous vivre là dedans! 

 

texte dela PMAF:

En France, chaque jour, plus de 2 millions de volailles meurent pour être mangées (plus de 800 millions annuellement) – l'immense majorité ayant été élevée industriellement. Les poulets sont tués à six semaines. Ce sont encore que des gros poussins, eux qui pourraient vivre entre cinq à six ans.

On les entasse dans des hangars nauséabonds sans fenêtres : un bâtiment peut contenir 15000 à 100000 oiseaux. À cause de leur alimentation (contenant des antibiotiques et promoteurs de croissance) et de leur sélection génétique, ils gagnent le maximum de poids en un minimum de temps. Il en résulte des souffrances considérables. Voilà les pratiques de l'industrie avicoles : faire des profits en méprisant l'animal en tant qu'être sensible. Ces informations éclaireront vos choix lors de vos achats alimentaires.

Une vie "intensive"

Les poussins d'un jour sont installés sur une couche de sciure. Au début, encore petits, ils ont de la place pour bouger, mais elle disparaît progressivement à cause de leur croissance accélérée par les produits chimiques et les médicaments. La prise de poids anormalement rapide induit des maladies cardiaques, un foie et des intestins trop gras, des os déformés ou cassants. Là tension énorme sur leur squelette en formation provoque souvent des infirmités douloureuses aux pattes et aux doigts. Environ 90 % de ces poussins ont des problèmes de locomotion !

À cinq semaines, ils se battent pour tenter d'arriver aux points de nourrissage et d'abreuvement. Beaucoup ne survivent pas à cette compétition et aux conditions de vie : chaleur, stress, déshydratation, maladies, sous-nutrition (ils ne peuvent pas toujours atteindre les mangeoires).

Chaque année, 30 à 40 millions d'oiseaux meurent et se décomposent dans les hangars avant l'abattage.

Les hangars ne sont pas nettoyés pendant leur durée de vie et les déjections transforment la litière en une masse solide, humide et remplie de micro-organismes. Vers la fin de leur courte vie, dans une quasi obscurité, incapables de véritablement marcher à cause de la masse des autres, voire de rester debout sur des membres inadaptés, ces bébés géants restent couchés sur une litière pleine d'ammoniaque. Il en résulte des "brûlures" à la poitrine et des ulcérations aux pattes. Pour les volailles, les deux dernières semaines d'existence sont une torture.

Photographie PMAF

La capture et le transport

Puis, ces gros poussins subissent le cauchemar de la capture et du transport vers l'abattoir : des "ramasseurs" saisissent les oiseaux terrifiés par les pattes et les emportent jusqu'à une cage où ils sont entassés sans ménagement, sans tenir compte de leurs os friables et le cœur fragile. L'opération se fait à toute vitesse : Les couvercles sont rabattus violemment sur les pattes, les ailes et les cous qui dépassent. De ces manipulations brutales, il résulte de nombreuses fractures et déboîtement d'articulation – touchant entre 15 et 20 millions d'oiseaux par an.
Les cages sont parfois endommagées et des poulets peuvent tomber sur la route où ils seront tués par les voitures. Les camions sont surchargés, On estime que 2,5 millions d'oiseaux meurent pendant le dernier transport : chocs, stress, chaleur, froid, suffocation et blessures. Mais, même en triste état, beaucoup survivent jusqu'au couteau mécanique. Les morceaux de poulets séparés (ailes, cuisses) et reconstitués (fast food), proviennent souvent d'animaux blessés ou malades qui n'ont pu être vendus entiers.

Document PMAF

Une fin également cruelle

L'abattage particulièrement, stressant peut causer de nombreuses souffrances, notamment aux poulets blessés aux hanches ou aux pattes. À l'abattoir les oiseaux sont arrachés de leurs cages et leurs pattes positionnées dans des boucles métalliques sur une chaîne automatique, la tête en bas. Ils pendent ainsi quelques minutes, avant d'être étourdis électriquement par une machine pas toujours efficace pour les rendre inconscients. Cette séquence n'a pas lieu quand il s'agit d'un abattage rituel (sinon la loi oblige à un étourdissement préalable pour que les animaux souffrent moins). La technique courante où l'animal est abaissé pour que la tête trempe dans un bain d'eau électrifiée n'est pas fiable car beaucoup d'oiseaux relèvent la tête et ne sont pas étourdis. Pour éviter des problèmes de coagulation sanguine dans la viande, le courant est souvent trop faible. Beaucoup se réveillent donc au moment où on tranche leur cou.

De plus, les couteaux automatiques qui tranchent la gorge sont réglés sur une taille moyenne : les petits oiseaux les reçoivent dans la tête, les plus gros dans la poitrine. Des millions arrivent à cet endroit pleinement conscient. Il en va de même à l'étape suivante pour ceux que les couteaux ont manqué : un système de plumage par eau bouillante. Voilà comment est obtenu après éviscération un poulet prêt à cuire…

L'aile ou la cuisse, vous n'avez pas seulement le choix entre l'aile et la cuisse : vous pouvez aussi vous abstenir de manger un morceau de viande résultant d'un esclavage intensif. Si vous voulez en savoir plus, n'hésitez pas à contacter One Voice

Merci de considérer les animaux comme des êtres sensibles.

Textes : One Voice





 

Une vidéo choc postée sur YouTube par une association de défense des animaux attaque McDonald's, en montrant des comportements violents envers les animaux dans un élevage de poulets.

  l'association de protection des animaux Mercy for animals , a filmé, en caméra cachée, entre mai et août 2011, un élevage de poules de l'entreprise Sparboe Eggs Farms dans le Minnesota. Intitulée "McDonald's, la vérité pourrie des œufs McMuffins" , cette vidéo choc montre des actes de tortures, de maltraitances, ainsi que les mauvaises conditions de vie de poulets. Même si l'entreprise n'est pas un fournisseur direct de McDonald's, qui s'approvisionne via Cargill , un autre sous-traitant, Mercy for animals attaque de front l'entreprise américaine de restauration rapide. Les réactions ne se sont pas faites attendre, puisque McDonald's qui a une chaine TV, a indiqué, dans un communiqué, que les comportements montrés dans la vidéo sont "choquants" et "inacceptables" , l'entreprise Sparboe, mise en cause dans cette affaire annonçant de son côté le licenciement de 4 de ses employés. Attention, ces images peuvent heurter la sensibilité.

Voir les commentaires

Hollande et les poissons: il nage! Farines animales=interdit par Hollande, salon de l'agriculture.

23 Février 2013, 18:57pm

Publié par Jo Benchetrit

http://www.dna.fr/fr/images/0FE57AB1-9DC8-45C0-B215-577FF6B2730D/DNA_03/recors-pour-la-candidat-ps-a-la-presidentielle-francois-hollande-il-a-passe-plus-de-dix-heures-au.jpg

Le salon du mouroir. Ceux qui vont mourir te  saluent.

Un homme normal aurait il une âme? La caresse, c'est pour la photo, pure démagogie, bien sûr. Et ensuite, il a été manger du cadavre exposé  dans une vitrine-cimetiere des entrecôtes...et de la charcutaille comme le faisait Chirac. Normal, quoi!

Pathétique que notre président puisse sortir ceci:

" je tiens à rassurer  les consommateurs. On n'utilisera pas les farines animales même si "je crois que certains poissons sont carnivores".

Ha, il croit?
Ignorerait-il que les saumons sont nourris aux poissons sauvages, à raison de 4kg pour 1 kg de saumon?
Choquante, cette ignorance. Du temps de Reiser, on vivait une époque formidable.  Là, c'est une époque ridicule où on gaspille les vies animales allègrement:honteux ! La moitié des animaux terrestres tués sont jetés à la poubelle, par vous ou leurs exploiteurs vu que les farines ne sont plus admises. Et 80% des  poissons pêchés sont capturés pour etre rejetés MORTS à la mer...Ou des tonnes de leurs cadavres suppliciés sont jetés à la poubelle recouverts de poison aspergé , un produit jaune toxique, afin que nul ne les récupère des pêcheries qui ne les ont pas vendus pour ne pas faire baisser les cours  , alors qu'il y avait des acheteurs, mais à prix plus bas que décidé

Hollande, comme M.  tout le monde ne comprend pas grand chose à tout ça.
il semble vraiment mal conseillé. Il fantasme que ce qu'on avait dit contre le fait de donner des farines animales à des herbivores, c'est pas bon pour la santé car c'est pas naturel. Comme si les élevages étaient  naturels!!! 

Dites moi pourquoi il y a tant de débilité alors que nous sommes abreuvé d'infos grâce à de bonnes émissions à la télé comme aujourd'hui sur la 2 au sujet du gaspillage?  Et surtout dès qu'on cause animaux?

Voir les commentaires

Salon de l’agriculture : le grand baratin du VOL. Non aux subventions aux éleveurs.Recette brochettes de legumes

23 Février 2013, 08:44am

Publié par Jo Benchetrit

http://le.monde.de.momo.free.fr/arrete9.jpg

Ce que les agriculteurs-éleveurs du VOL ( Viande Oeufs Lait) ne vous montreront pas: la réalité de la condition des animaux à la merci de leur sadisme intéressé au fric et rien qu'au fric.

Toute une vie couchés sur le côté sans espace pour se retourner ni même étaler ses  pattes, comme le montre cette terrible photo..Le martyr des cochons et des truies, quoi!

Français si vous saviez...mangeriez vous encore du jambon?
Je réponds, désabusée:

OUI, car vous vous en fichez. Mais vous n'aimez pas savoir ce qui se  passe en réalité pour ne pas savoir ce que vous êtes:

Vous êtes blindés, égoïstes ...barbares, et donc ce mode de vie vous a rendu abrutis, quoi!  L'existence précède l'essence et à ce petit jeu, vous avez rabougri votre coeur et surtout votre esprit.

      Les agriculteurs sont des hommes d'affaire pleins aux as qui se plaignent tout le temps , histoire de nous piquer notre fric. Même à moi qui suis vegan! C'est assez repoussant de savoir que je suis complice de ça.
Mais que faire?

Ma conscience en souffre, croyez moi.   Il n'y a comme alternative que de se mettre hors la loi perverse qui protège des monstres. Ce ne sont pas nos politiques qui nous en sauveront. Élections oblige, faut caresser le cul des paysans (ben  celui des vaches n'est qu'un substitut) à chaque salon et Hollande qui a comme ses prédécesseurs la sensibilité d'un caillou en a fait autant.

Nous sommes le pays d’Europe à soutirer aux contribuables le plus d’argent pour offrir sur un plateau de quoi bien vivre à des tortionnaires. Car comment appeler des gens qui imposent à des animaux autant de souffrance ? Comment se nomme un homme qui va sans  vergogne donner à des poules—je rappelle que ce sont des oiseaux, comme tousles autres martyrs que sont les dindes, les oies les canards—un espace aussi petit qu’une feuille de papier pour toute sa vie? Et les canards gavés qui n’ont pas de quoi bouger et subissent mille morts avant d'être assassinés parfois dans des conditions abominables ? L'agriculture mérite bien son surnom d'agri-torture.

Le bien-être animal est un leurre complet pourles industriels de la viande du lait et des  oeufs, ainsi que ceux des poissons....Les animaux sont sélectionnés pour la rentabilité. Si nous aimons les blancs de poulets, on fabrique des poulets avec des blancs si gros qu’ils ne peuvent plus tenir sur leurs pattes, qui se brisent au passage. 
Les porcs ?

http://s2.lemde.fr/image/2012/02/21/540x270/1646247_3_2da8_selon-l-ong-protection-mondiale-des-animaux-de_620b402453baa60ede1872f30a4139e6.jpg

Selon l’ONG Protection mondiale des animaux de ferme, « les truies s’ennuient et sont stressées en cage, ce qu’elles traduisent par des stéréotypies, comme mâchonner les barreaux. »Audrey Garric/Le Monde.fr

 

Visitez des sites comme ceux de L’OABA, L214, la PMAF. C' est très dur, attention aux "âmes sensibles". Rions, car sensibles et carnivores, y a comme un défaut.

Vous verrez que le traitement imposé aux truies et à leurs bébés est indigne. La vie des animaux de l’industrie  alimentaire est un monde d’atrocité qui nous déshonore et rend tout discours sur la dignité humaine absolument incongru.
Nous  qui dénonçons les corridas, sachons que de manière masquée ces bourreaux sont aussi pourris que le monde de la torturomanie des arènes .
Le nazisme s’est d’ailleurs inspiré des abattoirs industriels du facho nazillon Ford. Eh ben, le salon de l’agriculture vous présente  une face trompeuse de ce qui se passe en vrai.
De plus, les animaux du salon sont malheureux, stressés et beaucoup meurent de crise cardiaque après ce qu’ils subissent dans la journée, de chaleur, de bruit, de cri, de cette poussière  qui rend l’atmosphère irrespirable, et la nuit, car les agritortionnaires bouffent et boivent la nuit avec force musique. C’est la fête du beauf le jour et celle du beauf truandeur de beaufs la nuit!

La fête pour eux, aucun répit pour les bêtes. Car inutile de vous dire que ces paysans n’ont aucune considération pour les animaux .

De toutes les façons, la plupart des bêtes restera aux abattoirs de Rungis la foire terminée. Pour elles, c’est un aller simple .
Alors, qu’elles aient souffert avant, peu leur chaut. Et quand un des animaux crève, malgré parfois des soins apportés par les vetos de l’infirmerie du salon, qu’est ce que ça leur fait s’ils ont une assurance prévue pour ça ? Certes, faut que tous ne meurent pas pendant le salon car ils sont la  vache à lait de ces menteurs qui montrent des animaux avec leurs parents alors qu’ils sont séparés dans leurs usines à viande ou à lait.  Tout de même, faut que ces malheureux survivent durant la semaine de la honte, sinon, le beauf moyen qui amène ses chiards futurs beaufs admirer et caresser les agneaux en bouffant devant eux leurs côtelettes grillées sur place serait frustré. La détresse des animaux ? Mais ils la produisent à longueur d’années…Alors l’indifférence les a atteint comme une gangrène de l’âme. Est-ce votre cas?

 

http://thumbnails.photo.opusfocus.eu/photos/4c4345ffff69476793d7c62a40509e83.jpg?size=1024

Sachez que le vegetarisme   gagne du terrain...surtout après la crise des lasagnes Findus et du cheval dans votre estomac qui voulait du boeuf. Alors, retrouvez votre esprit et votre dignité...au boulot, vite! manger du bon, du bio, mais surtout que des végétaux.

http://icu.linter.fr/450/388237/4647325842/brochettes-de-legumes-du-soleil.jpg

brochettes-de-legumes-du-soleil.

Pour 4 personnes :
  • Légumes :
  • 1 aubergine, épluchée, en gros cubes
  • 1 courgette, non épluchée, en gros cubes
  • 1 poivron jaune, coupé en dés
  • une barquette de tomates cerises, entières
  • 1 gros oignons, coupé en dés
  • (vous pourrez préparer une petite soupe avec les restes)
  • Marinade (quantités à titre indicatif, à varier) :
  • une dizaine de cuillères à soupe d'huile d'olive
  • 1 cuillère à café de sirop de sucre 
  • 2 cuillères à soupe d'ail semoule
  • 1 cuillère à soupe de poivre noir concassé
  • 1 cuillère à café de gros sel
  • 1 cuillère à soupe de thym
  • 2 cuillères à soupe de romarin
  • 1 cuillère à soupe de paprika
  • Préparation : 40 mn
  • Cuisson : 20 mn
  • Repos : 30 mn
  • Temps total : 90 mn
 
Dernière mise à jour 21/01/2013

Préparation Brochettes de légumes du soleil

1Éplucher et découper les légumes.

Les enfiler sur les piques à brochettes.

Brochettes de légumes du soleil : Etape 22Préparer la marinade dans un bol, ajouter plus d'huile d'olive si jamais la texture n'est pas assez liquide.

ou

Vous pouvez également mélanger seulement les ingrédients "secs" ensemble et verser directement l'huile d'olive et le sirop de sucre sur les brochettes.

Mettre les brochettes sur une plaque de cuisson, verser la marinade, laisser reposer 30 minutes au réfrigérateur.

Brochettes de légumes du soleil : Etape 33Cuire au four chaleur tournante à 180° jusqu'à ce que les légumes soient dorés mais pas brûlés (environ 20 minutes) retourner les brochettes en cours de cuisson. 

Voir les commentaires

Le groupe Doux n'est pas doux: il torture des poulets. Ha!, si seulement il n'était pas sauvé!

10 Août 2012, 10:23am

Publié par Jo Benchetrit

http://www.robertcasanova.fr/SURVIVRE/IMAGES/ENBATTERIE/usine-a-poulets.jpg

Usine de poulets.

http://deportations.free.fr/dachau_1933-34.gif

 

Camp de Dachau.

Ça se ressemble? Ben oui, les camps d' Hitler furent  inspirés par les camps d'élevage industriels  made in USA par l'infect   antisémite qui a conçu aussi les abattoirs industriels de Chicago, le tueur  d'animaux FORD.*

 

On chiale beaucoup sur les employés du groupe "Doux" en perdition.

Pas un mot sur les volailles du groupe "Doux"? Ben laissez moi vous dire que c'est  de l'élevage industriel et que
les animaux y souffrent mille morts avant l'agonie finale. Pitié d'abord et avant tout et exclusivement pour eux !  Pitié pour ces pauvres petits dont la vie n'a qu'un nom:souffrir.

Appeler ça DOUX ressemble au slogan d'Auschwitz:"la liberté par le travail."
Alors, pleurer sur les tortionnaires   de ce groupe  me ferait l'effet de pleurer sur des SS qui, à la fin de la guerre, se virent piquer leur job.
Faut plus déconner tout de même, et vous, lecteur,arrêtez de manger des animaux, particulièrement ces poulets dont la vie est un calvaire.
Honte sur nous, honte sur eux. Humanité bien pourrie qui oublie le réel imposé aux enfants innocents (bébés tués à 1mois et demi pour des animaux pouvant vivre 15 ans) et joyeux recyclage aux licenciés des camps de concentration en question. 

Elevages internationalement débectants au sens propre:

 

Les poules, c'est pas mieux.ne mangez pas d'oeufs.

*

Un éternel Treblinka, des abattoirs aux camps de la mort Charles Patterson


"Dans ce livre provocateur – que certains considéreront même comme scandaleux – mais courageux et novateur, l’historien américain Charles Patterson s’intéresse au douloureux rapport entre l’homme et l’animal depuis la création du monde. Il soutient la thèse selon laquelle l’oppression des animaux sert de modèle à toute forme d’oppression, et va jusqu’à établir un parallèle entre la façon dont l’homme traite les animaux d’élevage et la façon dont il a traité ses congénères pendant la Shoah. Un tel rapprochement est lui-même tabou, étant entendu une fois pour toutes que la Shoah est unique et ne saurait être comparée à aucun autre malheur collectif – à plus forte raison animal. Pourtant, l’auteur yiddish et prix Nobel de littérature Isaac Bashevis Singer (qui a écrit, dans une nouvelle dont le titre de ce livre est tiré : « Pour ces créatures tous les humains sont des nazis ; Pour les animaux, la vie est un éternel Treblinka. ») fut le premier à oser la comparaison. S’inspirant de son combat, Patterson décrit la façon dont l’homme s’est imposé comme « l’espèce des seigneurs » en réduisant à l’esclavage les autres espèces animales. Puis il analyse l’industrialisation du processus d’abattage dans les années 20 à Chicago, capitale mondiale de la viande. Très impressionné par la division du travail propre aux chaînes d’abattage, un certain Henry Ford s’en inspira pour optimiser ses usines d’automobiles. Or, Henry Ford était un fervent admirateur du jeune parti national-socialiste et ses thèses antisémites avaient rencontré un large écho dans l’Allemagne des années 30 : Hitler lui-même n’avait-il pas un portrait de l’homme d’affaires dans son bureau ? Troublante, la question de savoir si l’organisation des camps de la mort copiait les processus industriels inventés dans les abattoirs de Chicago nous amène au constat qu’en tout état de cause, la division du travail, cette douteuse avancée de l’homme moderne, a introduit quelque chose de nouveau dans notre civilisation : la banalisation du geste qui tue à un niveau jamais atteint d’insensibilité. Charles Patterson termine son essai par un hommage à Isaac Bashevis Singer et par des témoignages de défenseurs des droits des animaux, Juifs – au premier rang desquels le philosophe Peter Singer – comme non Juifs."
Il n'y a pas de quoi etre fier d'etre né juif ou chretien ou autre...c'est même sacrement idiot de l'être. Mais je suis fière pour eux que ces humains comme ces juifs sortent de leur égotisme pour elargir leur vision aux autres espèces.
 


Voir les commentaires

URGENT 2 LETTRES au ministre de l'agriculture A ENVOYER le 2 juillet 12: écrire aux ministres pour s'opposer à l'élevage de 1000 vachesMERCI

1 Juillet 2012, 10:37am

Publié par Jo Benchetrit

Contre un nouveau et enorme  camp de concentration pour vaches et veaux. ne pas oublier de signer de mettre vos adresses et profession eventuellement.
Je transmets:
ATTENTION URGENT POUR LE 2 juillet : écrire aux ministres pour s'opposer à l'élevage de 1000 vaches
  Sun, 1 Jul 2012 11:34:51 +0200
 


Il faut "NOUS" MOBILISER...contre ce projet fou..et dangereux.....
Et merci de le faire rapidement....exemple de lettre a envoyer au bas de ce mail.....
Amicalement 
Maud
Je vous remercie pour le "modèle" de lettre a envoyer..
Je vais m'empresser de l'écrire..et je transmèts a tous mes contacts..car je juge extrèment important que nous nous opposions a ce projet "gigantesque"..démesuré...et totalement
inadapté aux besoins réels des animaux....
Amicalement
Maud


From: 
Subject: ATTENTION URGENT POUR LE 2 juillet : écrire aux ministres pour s'opposer à l'élevage de 1000 vaches
Date: Sun, 1 Jul 2012 09:05:46 +0200

URGENT  2 LETTRES A ENVOYER DEMAIN  MERCI
ATTENTION il s'agit d'envoyer deux lettres par voie postale aux ministres pour s'opposer à l'élevage de 1000 vaches
Adresses des ministères :
Monsieur Stéphane Le Foll
Ministère de l'Agriculture et de la Pêche
78, rue de Varenne
75349 Paris 07 SP
********************************
Madame Delphine Batho
Ministère de l'Ecologie, de l'Energie, du Développement durable, et de l'Aménagement du territoire
246, bd Saint-Germain
75707 Paris
Ces deux lettres seront, si possible, envoyées le même jour pour créer un effet de masse : Novissen propose la date du lundi 2 juillet, car il ne faut pas tarder et battre le fer maintenant. Si chacun respecte cette date, ce sont des centaines de lettres qui arriveront sur le bureau des ministres, avec l’espoir de faire pencher la balance !
Chacun est bien sûr libre d’écrire une lettre totalement personnelle, en fonction de sa sensibilité, en développant tel ou tel argument, mais nous allons tous demander à nos ministres, en termes courtois mais fermes, d’intervenir auprès du préfet de la Somme pour interdire définitivement ce projet Ramery à Drucat-Le Plessiel et Buigny-St Maclou.
Les lettres seront de préférence manuscrites.

Voici un modèle de lettre :
Madame la Ministre, Monsieur le Ministre,
J'ai l'honneur d'attirer votre attention sur le projet de ferme-usine de 1000 vaches et 750 veaux et génisses, déposé sur les communes picardes de Drucat et Buigny-Saint-Maclou.
Les dimensions démesurées de ce projet constituent une première en élevage laitier.
Je m'oppose fermement à un tel modèle agricole qui ne fait aucune place au bien-être des animaux. Vaches et veaux seront confinés à vie dans des hangars, sans accès au pâturage. Cet enfermement cause aux bovins de nombreux problèmes de santé (boiteries, infections, etc.).
Les risques sont multiples pour cette usine à lait gigantesque qui ne bénéficiera ni aux animaux, ni aux humains, ni à l'environnement.
Aussi, je vous prie d'intervenir auprès du préfet de la Somme pour lui demander de ne pas délivrer d'autorisation pour cet élevage.
Je vous remercie de toute l'attention que vous porterez à ce courrier et vous prie d'agréer, Madame la Ministre, Monsieur le Ministre, l'expression de ma haute considération.



Voir les commentaires

L'horreur du salon de l'agriculture. Video du CLEDA.

11 Mars 2012, 21:42pm

Publié par Jo Benchetrit

 

Des animaux épuisés=bruit,lumiere,enfants impitoyables, poussière,chaleur, stress...pour finir le cou tranché!

Vraiment, pas beau l'humain.

les coulisses du salon:

http://a1.sphotos.ak.fbcdn.net/hphotos-ak-snc7/430627_387451411283844_188829894479331_1406994_394249657_n.jpg

clic sur cette image.

Voir les commentaires

In agrobiosciences. L'animal au centre du débat? Eva Joly intéresse les agriculteurs.

1 Mars 2012, 10:22am

Publié par Jo Benchetrit

Je vous invite à lire un article, et plus,

sur une revue d' agriculteurs du midi.

Voici de quoi  méditer sur une possible (mais improbable) évolution des mentalités:

" A propos de l’actualité Relation homme-animal. 1er mars 2012 Plus que le halal, repenser le statut de l’animal.

Crise économique, chômage, ré-industrialisation, augmentation du prix du carburant et des denrées alimentaires, échec du système scolaire, formation… Alors que les thèmes de la campagne présidentielle se centrent sur ces préoccupations majeures des Français, un autre sujet tente de pointer timidement le bout de son nez : celui de l’animal.
Pourtant, on aurait pu penser qu’en cette période de Salon de l’Agriculture, les candidats en campagne auraient davantage évoqué la place des veaux, vaches, cochons au sein de notre société.
Si Marine Le Pen a relancé à grand fracas et sans grand étonnement le débat sur le halal, la surprise vint davantage de la candidate des Verts Eva Joly qui, au-delà de la rituelle polémique, élargit le débat en s’engageant à « remettre l’animal au centre du débat ».
Enfin, car n’oublions pas que pour la loi ces pauvres bêtes n’ont pour statut que celui de simple objet. A l’heure où un laboratoire néerlandais promet, pour l’automne, la création du premier hamburger issu de cellules souches bovines se félicitant, notamment, des retombées en terme d’environnement, il devient urgent de repenser la relation entre l’homme et l’animal dans notre société.
En décembre dernier, la Mission Agrobiosciences instruisait en partie le débat en présence de Eric Baratay, Jocelyne Porcher et Jean-Paul Simier, face à un public de deux cents étudiants de l’Ecole d’agronomie de Toulouse (INP-Ensat). Le cahier (PDF de 28 pages), issu de cette rencontre, est à télécharger gratuitement sur le site de la Mission Agrobiosciences.
Télécharger le cahier "Elevage et société : apprivoiser les mutations" (PDF 28 pages). "

 

Pour aller plus loin, voir également sur le site de la Mission Agrobiosciences

- Histoire des races animales, histoire des sociétés humaines
Un Cahier du cycle « Histoire de… » par Jean-Claude Flamant, président de la Mission Agrobiosciences, ex président du Centre Inra Toulouse, zootechnicien de formation
- Les nouveaux rapports entre homme animal(PDF 7 pages)
par Jean-Pierre Digard, anthropologue, Dans le cadre du séminaire des personnels de direction de l’enseignement technique agricole public français (octobre 2008)
- L’homme, le mangeur, l’animal. Qui nourrit l’autre ? (PDF 21 pages) Morceaux choisis, colloque Ocha, mai 2006
- Steaks options : l’homme, l’animal et la viande en questions
Un entretien avec Geneviève Cazes-Valette, Docteur en anthropologie sociale et ethnologie (juin 2009)
- Serons-nous bientôt obligés de nous priver de viande ? Et même de lait ?
Le billet de Jean-Claude Flamant, Mission Agrobiosciences, novembre 2008
- Quel avenir pour l’omnivore de 2050 ? Serons-nous tous végétariens ?br> Une interview de l’anthropologue Annie Hubert, réalisée lors du Plateau du J’Go ( 2007)
- Halal : fausses polémiques ou vrais symptômes ?
Une interview de Florence Bergeaud-Blackler, sociologue. (septembre 2010)
- De l’autel à la table : à quoi servent les sacrifices animaux ?
Un entretien avec l’anthropologue Jean-Pierre Albert (juin 2009)
- Une vie de cochon, vraiment pas rose
Un entretien avec Jocelyne Porcher, sociologue, chargée de recherche à l’Inra (2009)
- Le bien-être des animaux d’élevage
Un cahier de la Mission Agrobiosciences, avec Robert Dantzer (pdf 15 pages) janvier 2002
- Bien-être animal : l’Europe veut chasser les pratiques douloureuses]
Revue presse Mission agrobiosciences avril 2009
- Produire plus et mieux : le casse-tête (chinois) des productions animales
Une chronique de la Mission Agrobiosciences, mars 2011

 

Voir les commentaires

la Souffrance des vaches laitières. Stop à un projet dans la Somme de 1000 vaches.

15 Février 2012, 23:47pm

Publié par Jo Benchetrit

Non à l'élevage de 1000 vaches !

Matez la photo de la vache! la malheureuse!


Début du message réexpédié :

De : Association L214 <contact@L214.com>
Date : 15 février 2012 23:03:42 HNEC
À : <jobench@free.fr>
Objet : Mobilisation contre le projet d'élevage de 1000 vaches, Monoprix et lecture !
Répondre à : Association L214 <contact@L214.com>

Si cette lettre s'affiche mal, vous pouvez la consulter ici :http://www.l214.com/lettres-infos/2012/02/15-1000-vaches-monoprix/

Lettre d'information L214

Le 15/02/2012

Samedi 18 février : non à l'élevage de 1000 vaches !

Non à l'élevage de 1000 vaches !

Dans la Somme, un projet d'élevage de 1000 vaches laitières et 750 veaux et génisses suscite la résistance des habitants des communes concernées. Les riverains s'inquiètent pour leur environnement mais ont aussi un argumentaire fort en ce qui concerne la vie promise aux vaches si ce projet voit le jour. Les actions se multiplient pour contrer la construction de cet élevage.

L214 manifestera aux côtés de NOVISSEN le 18 février à Abbeville. Ne laissons pas passer de tels projets ! Rejoignez-nous !

Où : boulevard Vauban, devant le théâtre à Abbeville (à 2h de Paris ou Lille).
Quand : 18 février, 14h30.

→ En savoir plus

→ Communiqué envoyé à la presse

Actions Monoprix : rejoignez le mouvement !

Actions Monoprix : rejoignez le mouvement !

Beaucoup d'actions sont prévues dans les semaines à venir. Consultez l'agenda pour vous joindre aux valeureuses équipes qui bravent le froid pour faire valoir les intérêts des poules pondeuses.

→ Calendrier des actions Monoprix

→ Pourquoi Monoprix ?

Vidéo action monoprix

Pour se donner du coeur à l'ouvrage, regardez cette chti'te vidéo dynamique et pétillante réalisée par des militant(e)s de VegNord.

→ Regarder la vidéo

Cahiers antispécistes 34

Cahiers antispécistes 34

Dans ce numéro, Alison Mood expose ce qu'endurent les poissons, combien ils sont à être pêchés et dans quelles conditions. David Olivier détruit le mythe selon lequel les carnivores couvriraient leurs besoins en B12 grâce aux quantités de cette vitamine naturellement présentes dans la viande (à la différence des végétariens qui doivent se supplémenter). Pierre Sigler quant à lui propose une critique bien sentie du livre Apologie du carnivore de Dominique Lestel. Enfin, Jean Nakos nous fait découvrir ou redécouvrir Arthur Schopenhauer.

Et ne manquez pas la magnifique couverture réalisée par Amélie Rob et Florent Ourth !

→ Lire en ligne les Cahiers antispécistes 34

→ Commander le numéro 34 en version papier

→ Lire 3 articles du futur numéro 35 des Cahiers

Agenda

  • Vendredi 17 février : campagne Monoprix à Paris de 17h30 à 19h30, devant le Monoprix Inno MONTPARNASSE, 31 rue du Départ (métro Montparnasse Bienvenüe).
  • Vendredi 17 février : campagne Monoprix à Vannes de 16h à 18h, Place Joseph Le Brix, relayée par nea.
  • Samedi 18 février : contre le projet 1000 vaches à Abbeville à 14h30 devant le théâtre boulevard Vauban.
  • Samedi 18 février : campagne Monoprix à Toulouse de 15h à 17h, devant le Monop', station de métro Jean Jaurès, 16 allée Jean Jaurès (galerie marchande souterraine). Relayée par le collectif "Animô Toulouse".
  • Samedi 18 février : campagne Monoprix à Compiègne de 15h à 17h30, devant le Monoprix, 37 rue Solférino.
  • Mercredi 22 février : campagne Monoprix à Montpellier de 14h à 16h, devant le Monoprix, Comédie, 1 rue Maguelonne. Relayée par le CLAM.
  • Mercredi 22 février : campagne Monoprix à Paris de 18h à 20h, devant le Monoprix DRAGON, 50 rue de Rennes (métro Saint-Germain-des-Prés).
  • Vendredi 24, samedi 25, et dimanche 26 février à Lyon : Primevère, salon-rencontres de l'alter-écologie Lyon/Chassieu (69). Stand L214.
  • Samedi 25 février : campagne Monoprix Samedi 25 février à Villers les Nancy de 15h à 17h, à proximité de l'entrée du Monoprix, 31 boulevard Baudricourt. relayé par Veglorraine.
  • Samedi 25 février : campagne Monoprix à Besançon de 16h à 18h30, à proximité de l'entrée du Monoprix, 10/12 Grande Rue.
  • Samedi 3 mars : Manifestation mensuelle pour la libération animale.
  • Samedi 3 mars : Grande réunion anti-corrida à Marseille, conférences et débats, de 15h à 21h organisée par la Brigade anti-corrida Marseille (plus d'infos à venir).
  • Samedi 24 mars : Manifestation unitaire à Nîmespour interpeller les candidats à la présidentielle sur la question animale.
  • Samedi 14 et dimanche 15 avril : Forum ANICA, à Douai salle d'Anchin, rue Fortier, de 10h à 18h. Stand L214.
  • Samedi 19 mai : Veggie Pride à Marseille, animations, conférences, débats du 17 au 20 mai.

L'équipe de L214.

Facebook    Twitter    Myspace    Envoyer par mail    Plus 
Propulser notre lettre
Nous aider : Faites un don à L214

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>