Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Psychanalyse et animaux.

Articles avec #la porte de l'ethique: savoir

Eureka, j'ai trouvé: voici pourquoi il faut voter Eva Joly pour les animaux.

19 Avril 2012, 21:17pm

Publié par Jo Benchetrit

Pour les défenseurs des animaux, du fait que Melenchon et Eva joly ont tous les 2 un programme qui tient compte de manière fort intelligente des animaux, il y a hésitation. Pour qui voter? Et chacun de se dire: lequel est  le plus  sincere?

J'ai la solution.  Il y a un autre paramètre que la sincérité. C'est ceci: si on vote, car beaucoup veulent s'abstenir ou voter blanc, si on vote, comment faire pour que ce soit compris comme un message pour les animaux, leur respect, voire la libération animale?


 

Si tu parles anglais, tu diras food pour nourriture.  Voter aussi est une langue. 
On connaît une langue si on sait comment elle est comprise par les utilisateurs de cette langue.
En vote français, tu diras écolo pour dire pro animaux parce que ce sera compris comme ça.
Et faut voter Melanchon pour dire: "le fric, c'est de la sueur de prolo!" Et en aucun cas: "Libérez les animaux."
Son tract titre:
"L'HUMAIN D'ABORD!"    ÇA DIT BIEN CE QUE ÇA VEUT DIRE.

Sachant que s'il est  2° homme contre Hollande, il se désistera, je ne comprends plus le vote Melanchon. En quoi ça sert aux animaux de voter Melanchon ?

 

Je pense voter utile: Eva Joly, même si elle n'a pas semblé très sensible à leur malheur, en effet, surtout au debut, 
j'ai même fait un article sur l'Express.fr sur ce sujet, et ça a contribué à porter ses fruits, sans doute grâce aussi à L214 
et son site sur les candidats: à savoir sa page pro animaux.   
Et ce, sachant bien que les  EELV n'ont fait comme tu le dis si bien  
que décevoir les pro animaux au sujet de la directive sur l'experimentation animale, 
pro animaux qui comptent sur eux pour les représenter au parlement européen.
Sachant cela, et sans ILLUSION SUR LEUR SINCERITE ni leur efficacité. Ce n'est pas ça le pb, 
car c'est juste pour   faire entendre comme on peut la voix des animaux. 

Quant à Hollande et le fait qu'il ne serait pas de gauche, en tant que très   sensible la souffrance animale, surtout imposée par les hommes.
J'avoue que je ne suis pas passionnée par ce thème. En fait, actuellement, je m'en tape grave de sa gauchitude.
Et si je combats ce mec, Hollande, c'est qu'avec les animaux il est sans aucun doute kif kif Sarko. 
Notre seul espoir est que les Verts ne soient pas chroniquement trop miteux pour les défendre auprès de lui.
Pour mon vote, je ne quitte ma monomanie pro-animaux que devant l'extrême droite .
A ce sujet, Eva Joly contre M   Le Pen  :
Eva Joly : "Nous les ritals et les espingouins, nous les youpins, les nègres, les bougnoules, nous les norvégiennes ménopausées" par evajoly
J’ai vu le courage et j’ai vu la beauté de notre nation, nation citoyenne que je veux débarrasser définitivement de la fiction infâme de la race. Voilà pourquoi dans cette campagne je rends coup pour coup à la représentante du parti de la haine. Celle que j’ai choisi ce soir de ne pas nommer parce qu’au fond elle est innommable. Celle qui m’attaque devant les tribunaux non pas pour je ne sais quelle prétendue diffamation, mais bien en réalité parce qu’elle ne supporte pas la vision de la France que je porte.

A elle et à ses partisans je veux dire tranquillement : nous sommes chez nous. Nous sommes chez nous, nous les français et les françaises, métèques venus des quatre coins du monde pour faire France, nous les métis et les métisses, nous les immigrés qui travaillons sur les chantiers et nous cassons le dos pour ériger des bâtiments. Nous sommes chez nous, nous les bretons, les corses, les occitans, nous les polak, les portos, les ritals et les espingouins, nous les youpins, les nègres, les bougnoules, nous les norvégiennes ménopausées"
Ecoutez la  avec l'accent, ça vaut le coup...et c'est charmant.

 

 


Voir les commentaires

Pense -bête. Pour faire 1kg de viande, 1l de lait combien de l d'eau, de kg de cereales, d'hectares de foret, de pollution?.

19 Avril 2012, 19:56pm

Publié par Jo Benchetrit

Pourquoi  faut-il absolument considérer l'élevage comme un fléau qui met en danger la vie sur Terre?

Mais, me direz vous, nous sommes omnivores!  Nous avons besoin de protéines animales.

Alors, que ça détruise la planète ou pas, nous ne pouvons pas vivre sans élevage.
Ha? 
Excusez moi. L'omnivorisme signifie que nous avons la capacité de trouver nos protéines soit dans les produits animaux, soit  végétaux. Donc, coup de chance, nous ne sommes pas obligés de manger de l'animal!

Le croire fut une erreur.

S'obstiner est une faute.

ce site vous donnera mieux que moi des chiffres:


"Plus de la moitié de l’eau potable des Etats-Unis va au bétail.

-Il faut 5.000m² (1/2 ha) de terre cultivable pour produire 70 kg de bœuf ou 10.000 kg de pommes de terre.

-De 7 à 16 kg de céréales ou de produits végétaux sont nécessaires pour produire 1 kg de viande.

-Il faut 30.000 à 60.000 litres d’eau pour faire 1 kg de viande de bœuf et 800 litres d’eau pour 1 kg de blé.

-Près de 50% de toutes les récoltes alimentaires dans le monde sont mangées par le bétail.

-64% des terres cultivables du monde servent à la production de viande (pâturage et fourrage).

-Un « Multi Dommage » s’ouvre toutes les 17 heures dans le monde ce qui entraîne la désertification de 125 km² par jour de forêt humide.

-Les pays industrialisés avec 26% de la population mondiale utilisent 56% des ressources alimentaires.

-Il faut 5 kg de poissons pour produire 1 kg de farine ; il faudra 5 kg de cette farine pour qu’un bœuf ou un porc produise 1 kg de viande. 

Donc 25 kg de poissons pour 1 kg de viande !

-Une ferme de saumons de 8 ha aux USA produit autant de déchets qu’une ville de 100.000 habitants.

 

-La consommation mondiale d’engrais de synthèse est passée de 7 millions de tonnes en 1945, à 53 millions de tonnes en 1968, et atteint 150 millions de tonnes par an aujourd’hui.

-500 pesticides différents sont employés dans « l’industrie culture » : 1.5 à 2 tonnes par habitant, par culture et par an, en Europe.

-En 1997, la quantité d’antibiotiques utilisée dans l’Union européenne s’est élevée à 10.493 tonnes.

-Plus de 80 produits différents peuvent être injectés aux cochons modernes avant d’être abattus.

-Les producteurs de volailles, de porcs, de bovins et poissons utilisent au Canada plus de 20.000 tonnes d’antibiotiques par an en injections, ou incorporées à la moulée.

-80% des animaux élevés en batterie sont malades.

 

-Une trentaine d’hectares de forêts sont détruites chaque minute.

-300 tonnes d’humus disparaissent chaque minute.

-Les excréments de bétail représentent 110 tonnes par seconde pour les USA et l’Europe : cela entraîne 50% de toute la pollution des nappes phréatiques du monde.

-En Thaïlande, ont été produites en région marécageuse, 120.000 tonnes de crevettes sur 5 ans, qui ont ravagé les marécages en détruisant 800.000 tonnes d’autres espèces.

-Plus de 75% des terres arables qui existaient lorsque les Européens colonisèrent l’Amérique ont disparu.

-Environ 97% des variétés de légumes qu’on trouvait habituellement sur la liste du ministère de l’Agriculture des Etats-Unis sont maintenant considérées comme disparues.

-Le bétail des pays riches mange autant de céréales que les Indiens et les Chinois réunis.

-Un bœuf fournit 200 kg de viande, soit 1.500 repas. Les céréales qu’il a mangées auraient pu servir 18.000 repas.

 

-La consommation de « viande » utilise 60% des réserves d’eau mondiale.

-Il faut 400 litres d’eau/heure, 24h/24h pour faire face aux besoins alimentaires d’une seule personne carnivore.

-Plus de 50 millions d’enfants meurent de faim chaque année.

-Un Américain sur trois et un Français sur quatre sont obèses.

-En une année, vous absorbez environ 2.7 kg d’additifs, surtout les enfants, avec les sucreries et les boissons artificielles.

-71% des graisses et protéines qui sont consommées en France sont d’origine animale.

-90% de tous les résidus de pesticides se retrouvent dans les produits animaux alors que les fruits, les légumes et les céréales en recèlent moins de 10%.

-Pour fournir 50 kg de protéines, un animal a du consommer au minimum 800 kg de protéines végétales.

-5 espèces végétales sont définitivement perdues chaque jour.

-Tout individu supplémentaire dans les pays riches « pèse » aussi lourd sur l’environnement que 20 Indiens ou Bengalais.

-L’on a fait plus de dégâts en 30 ans que depuis que l’homme existe sur la terre."

 

Autres chiffres:

1 steak = 50km en voiture !

 

Une alimentation en protéine végétale consomme 7 fois moins qu'une alimentation à base de viande.

 

 

1l de Lait: 790 l d'eau

Voir les commentaires

Marine Le Pen, amie honteuse des islamistes? La valseuse avec des neo nazis autrichiens joue un double jeu, évidemment.

18 Avril 2012, 06:39am

Publié par Jo Benchetrit

http://img.over-blog.com/222x300/5/38/64/18/67145972.jpg

image de ce blog :

http://jaimepasladroite.over-blog.com/article-j-47-e-comme-empathie-electorale-lepeniste-101941691.html

Je n'ai pas pu poser cette question à Marine Le Pen passant à RTL ce matin. (2 mn de blabla d'un robot à 0,34 la mn. Au bout de 5 mn, de guerre lasse,j'ai laissé un message au répondeur.)
Ma question:Pourriez vous lever cette ambiguité? Vous conspuez les islamistes comme Merah en France et pourtant vous soutenez  l'Iran: votre père est pour la bombe atomique aux islamistes iraniens! Vos proches, comme Alain Soral et Dieudonné,  sont grands amis de ce regime. Dieudonné voit ses "films" financés par l'IRAN!

Alors, quel jeu vous jouez en vous élevant contre ceux que nous devons bien appeler vos amis islamistes ?

A moins que vous n'ayez plus rien à voir avec votre père et ses amis. Dans ce cas, vous vous servez du FN pour en faire tout autre chose?

Alors, pourquoi aller valser avec des nazis comme Martin Graf en Autriche?(Il est membre d'Olympia , une "Burschenschaft", corporation secrète interdite aux juifs et aux femmes dont les membres sont chargés de véhiculer dans la société, par des biais détournés, des idées néonazies, pangermanistes, antisémites et négationnistes.)

http://www.forumfr.com/sujet446247-scandale-marine-le-pen-valse-pour-les-neo-nazis.html

""invitée par le FPÖ, le parti autrichien d'extrême-droite, la présidente du FN était à Vienne ce vendredi. Elle a rencontré le leader de cette formation et a participé au bal d'une corporation pangermaniste.


En peine campagne présidentielle, la présidente du FN a répondu à une invitation du FPÖ, le parti autrichien d'extrême-droite. Ce vendredi, Marine Le Pen a rencontré Martin Graf, la personnalité d'extrême-droite qui occupe actuellement les plus hautes fonctions au coeur d'un État européen: ce député du FPÖ, le parti de la liberté, est depuis 2008 vice-président du Parlement autrichien.

 suite:http://www.forumfr.com/sujet446247-scandale-marine-le-pen-valse-pour-les-neo-nazis.html


 Le Papa et l'Iran:

 

Votre ami  Soral est un grand soutien du régime neo-nazi d'Ahmadinejad et du Hezbollah pro-iranien.
ALors, qu'elle est la réalité de vos opinions?
Vous surfez sur la vague de peur quand ça vous arrange, mais en realité vous êtes avec les islamistes.Et les plus féroces antisémites, comme Dieudonné qui "chauffe" comme Soral les banlieues contre les juifs et une certaine France, celle de la tolérance.

 CONCLUSION:
 Attention, cette valseuse est un mirage. Pro islamistes et pro nazis, ce qui est synonyme, mais se gardant de le dire, son double- jeu peut payer!


Voir les commentaires

Aigle Freedom et un homme. Les oiseaux, intelligents méconnus, des êtres d'union entre terre et ciel.

10 Avril 2012, 09:54am

Publié par Jo Benchetrit

Je transmets:

Histoire magnifique d’un aigle et d’un homme.

 

"Freedom est le nom de cette aigle femelle. Jeff est celui qu’il a sauvé en 1998. Freedom et Jeff sont ensemble depuis 10 ans. Freedom était très mal en point, lorsque Jeff l'à trouvée et, lorsqu’il est allé la porter d’urgence chez le vétérinaire, elle avait les deux ailes brisées, dont l’aile gauche brisée à quatre places.

 

Freedom était condamnée. Jeff décida d’en prendre soin et de lui donner une seconde chance, car le vétérinaire voulait l’euthanasier. Il est assez rare que les aigles survivent, lorsqu’ils sont blessés.

 

Freedom se laissait aller vers la mort, Jeff était certain qu’elle y passerait. Mais le lendemain lorsqu’il retourna la voir au centre, elle se tenait debout, droite, fière et bien vivante. La guérison a pris entre quatre à huit semaines avant qu’elle soit remise complètement de ses blessures. Il était bien certain que Freedom n’allait jamais voler de nouveau, mais Jeff décida de la garder quand même avec lui. Ils devinrent deux amis inséparables.

 -1.jpg

Au printemps 2000, Jeff fût diagnostiqué avec un cancer. Jeff reçut des traitements de chimio durant huit mois. Tard en novembre 2000 après la fête de l’Action de grâce, le cancer de Jeff persistait toujours après plusieurs mois de traitements. Un jour Jeff, découragé, pris Freedom et alla dehors marcher pour prendre un peut d’air frais. Freedom regarda Jeff et avec son bec délicatement toucha les lèvres et le nez de Jeff comme pour lui donner un baiser. La nuit suivante, Jeff vit Freedom dans son rêve. Elle venait l’aider à combattre son cancer en enveloppant Jeff de ses deux ailes. Le lundi suivant, lorsque Jeff alla chez son médecin, ce dernier lui annonça une bonne nouvelle. Son cancer était en rémission. Quelques mois après Jeff était complètement guéri.

 

Quelques années plus tard, un homme étant atteint d’un cancer, rendit visite à Jeff et Freedom. Lorsqu’il vint en face de Freedom, il tomba à genou. Freedom ouvrit les ailes, comme si elle voulait envelopper l’homme. Quelques semaines après, le cancer de cet homme était en rémission.

 

Plusieurs personnes qui sont malades viennent visiter de temps à autre Freedom et ressentent la force passée en eux à travers cet aigle.

 

Jeff à plusieurs histoires de ce genre. Vous pouvez y croire, comme ne pas y croire, libre à vous."

 

 

Voir les commentaires

Les amis des animaux parlent aux candidats.2012

2 Avril 2012, 04:58am

Publié par Jo Benchetrit

Le programme Eva joly n'est pas parfait ni complet...mais lisez le, c'est dejà un grand pas.

Aux candidats:

Nous sommes pour  l’interdiction de toute cruauté par utilité ou pas. en 1°, bien sûr, comme la corrida, les combats de coq, les courses de chevaux ou lévriers, les rodéos, la chasse à courre,   la chasse à l’arc, et du déterrage (chasses très cruelles). interdiction de chasser... au moins 2 jours : mercredi et dimanche,  et on fait sauter l'alinéa 7 de la 521-1.

Ne pas oublier de retirer du code le mot « nuisibles » et ne pas le remplacer pour justifier leur élimination. Gérer n’est pas tuer.

Et j’ajouterais qu’il faudrait des brigades destinées à l’application des lois, avec aux Antilles une attention particulière sur le sort des chiens et chats : pas de refuges, chiens attachés trop court et peu de soin, collier mis petits et laissés jusqu’à ce que le chien s’étouffe , les cordes vocales écrasées, et le collier dans la chair, une horreur banale, hélas, et hors la loi . En matière de protection animale, peu de  pauvres  lois obtenues de haute lutte , et peu, pour ne pas dire aucune, ne sont appliquées.

Le champ est immense. Y compris dans des choses aussi banalisées que le PMU.

L' animal de compagnie aussi souffre beaucoup. Les élevages devraient en être interdits . En effet, Il y a 500.000 chiens et chats (chatons et chiots inclus) tués chaque année rien que pour le « confort », faute de maître en voulant. Les vétérinaires n’ont en général  aucun scrupule sur le sujet et c’est une grosse partie de leur activité, sans compter les euthas faites par les gens eux- même  de manière souvent atroce.

Les refuges faits au départ par des amis des animaux deviennent faute de place des lieux d’exécution .  L'élevage est donc aberrant qui fait naître d’une main tandis qu’on  tue de l’autre , en vue de privilégier les pseudo-races qui ne sont en fait que des fabrications humaines. Elevage souvent lui même  générateur  de terribles souffrances. Sans parler des trafics d’animaux, des élevages des pays de l’est où les conditions de vie puis de transports  sont abominables…

Les maisons de retraite aussi sont causes de nombreuses euthas. Ce devrait être interdit d’en interdire l’accès, obligeant certains vieux à se suicider avec leur animal.

Je ne peux faire ici l’inventaire complet de tout  ce qui serait à faire mais  une commission d’étude serait le minimum pour que la France devienne enfin un pays en voie de civilisation, route dont elle s’éloigne chaque jour, et le Hallal sans étourdissement et généralisé à quasi toutes les tueries en est l’exemple criant.

Rappelons l’argument écologique contre le VOL(  viande, œufs , lait)  qui est aussi nocif à l’environnement que tous les transports réunis.
Sans causer de l’eau, des sols etc.

L’argument  en faveur du végétalisme est riche et multi-terrain. Merci de penser    à des repas végétaliens partout.


Voir les commentaires

VOTE animal 2012. Eva Joly s'engage enfin POUR les animaux.Contre corridas et combats de coqs, ainsi que chasse à courre. OUF.

2 Avril 2012, 04:53am

Publié par Jo Benchetrit

Enfin, Eva Joly s'engage, y compris contre la chasse à courre et les corridas! il manque bien entendu des choses, normal vue l'étendue du pb, comme l'interdiction de  la chasse à l'arc, comme la défense des pigeons (des centaines de milliers assassinés par torture dont l'atrocité du vide d'air, un cauchemar pour ses  pauvres innocents, forcément innocents, chaque année) et autres "en trop", et je crois, mais faut relire, la lutte contre la notion de nuisibles.

Merci de le faire savoir. Plus on sera  à voter pour elle, mieux les Verts, donc les animaux, seront considerés. 
il faudrait une commission pour étudier ce grand champ de la souffrance animale, afin de voir quoi mettre en place pour que les lois soient respectées mais aussi arrangées, l'alinea 7 abrogé, et aussi que l'on en vienne un jour à ne plus tolérer les cruautés dites "utiles" dans la loi, comme  la 521-1.
Je crois aussi qu'elle se trompe, et qu'il faudrait un ministère à la condition animale qui impliquerait, rappellerait à l'ordre les autres ministères.
Bien sûr, chers camarades de lutte, on est loin de notre but, à savoir la libération totale des animaux du joug humain...Mais faut être réaliste, ce programme est une avancée considérable.
Amicalement, Jo


Début du message réexpédié :

Date : 2 avril 2012 02:06:28 HAEC
Objet : Corrida, souffrance animale - Eva Joly répond à Neoplanete
Bonjour
  
cette réponse d'Eva Joly au questionnaire de Neoplanete pourra peut être vous intéresser.
et ci-dessous

 Bien cordialement,
Julien Bayou, pour l'équipe de campagne d'Eva Joly

Soutenez la campagne d'Eva Joly !
Inscrivez-vous à la lettre d'information et pour prendre part à la campagne d'Eva Joly, cliquez ici !
Votre soutien financier est essentiel : donnez ici !
Rendez-vous sur : 
evajoly.fr
facebook.com/evajoly.fr
twitter.com/evajoly

>>>Julien Bayou
www.onfaitcommeonadit.com
twitter.com/julienbayou
  
  
  

Eva Joly répond à Néoplanète

Monsieur le Présient,

Je vous remercie de m’avoir fait parvenir votre questionnaire, qui me permet de réaffirmer mon engagement en faveur du progrès de la condition animale. Il contribuera, je l’espère, à redonner à cette question la place qu’elle mérite, au coeur des débats de cette campagne présidentielle.

 

La protection des animaux ne doit pas simplement égayer une campagne ou servir de prétexte fallacieux à des candidatures en mal de combats. Je souhaite que le droit des animaux devienne un enjeu national afin que cessent les pratiques brutales, cruelles, indignes que subissent les animaux.

 

Le règne sans partage de l’humain au détriment de la nature et des animaux est porteur de destruction. Il convient de reposer  la question de notre relation au vivant dans ce monde en prenant en considération la qualité de sujet de chaque être. Car l’indifférence à la souffrance animale est la preuve d’une sécheresse du coeur, et plus largement la manifestation symptomatique d’un recul de l’esprit de fraternité dans notre relation à l’autre. La vision écologiste de la société que je porte ne l’accepte pas. Le respect du bien-être de chacun est une question de bon sens. Elle ne peut qu’amener à grandir l’humanité.

Amitiés écologiques,

Eva Joly

1. Statut des animaux et politique publique de la protection animale

Question 1.1. Le droit français est peu cohérent. Le Code civil définit les animaux comme des « biens meubles » depuis 1804, alors que la législation communautaire et le Code rural ont évolué pour reconnaître les animaux en tant qu’êtres sensibles.

Vous engagez-vous à modifier le statut des animaux dans le Code civil afin qu’ils y soient considérés comme des êtres sensibles, ayant à ce titre des droits à être protégés ?

 Oui

Je prévois dans mon programme la présentation au Parlement d’une loi sur les droits et la protection des animaux (loi DPA) qui propose notamment une nouvelle définition du statut animal dans le Code civil, afin que les animaux soient reconnus comme des êtres sensibles, et non plus seulement comme« biens meubles » ou « immeubles ».

Question 1.2. Les politiques publiques de protection animale sont actuellement placées sous la tutelle du ministère de l’Agriculture et de la Pêche, dont l’objectif principal est la défense des filières de production.

Afin de mettre fin à ce conflit d’intérêts, vous engagez-vous à créer un ministère ou un secrétariat d’État de la condition animale, indépendant des ministères de l’Agriculture et de la Recherche, qui soit doté de moyens suffisants et de pouvoirs effectifs ?

Non

La question du conflit d’intérêt se pose effectivement. Cependant la solution ne me semble pas tenir dans la création d’une nouvelle instance gouvernementale qui, si elle est trop centralisée et dépourvue de moyens, ne pourra être réellement efficace. L’enjeu est bien de faire exister la question de la condition animale de manière transversale, dans les ministères et toutes les politiques thématiques, y compris l’alimentation et la santé, en accordant à la protection et au bien-être des animaux des moyens appropriés en termes d’expertise, d’incitations, de contrôles et de formations.

2. Elevage / Pêche

Question 2.1. La France ne respecte pas de nombreuses directives, en particulier en ce qui concerne l’élevage, et reçoit régulièrement des rappels à la réglementation de la part de la Commission européenne.

Vous engagez-vous à appliquer la réglementation européenne relative au bien-être animal et à respecter ses échéances ? Par exemple, en veillant à l’interdiction de maintenir en permanence les truies dans des cages individuelles, qui leur causent de grandes souffrances.

Oui

Nos partenaires européens ont fait des avancées en la matière, mais elles restent trop limitées. En France, force est de constater que les arguments pseudo-économiques du gouvernement actuel cachent la réalité, à savoir la connivence des services de l’Etat et du syndicat agricole majoritaire. De manière générale, il faut revoir les réglementations pour que les besoins physiologiques et comportementaux des animaux soient pris en compte. Je souhaite prendre pour la production de viande une voie autre que celle qui produit de la viande de mauvaise qualité, polluée par les médicaments, et dans des conditions de travail très pénibles pour les ouvriers agricoles. Pour cela, de nombreux moyens existent : baisse planifiée des subventions à cette mauvaise agriculture et aides dirigées pour le bien-être animal, éco-conditionnement des aides, contrôles intégratifs (multi-critères dont le bien-être animal, traçabilité, étiquetage,…). Je veux mettre en place des mesures qui aident à assurer la viabilité économique des élevages qui respectent l’éthologie des animaux.

Question 2.2. La France exporte des animaux vivants sur de longues distances (jusqu’en Grèce ou Proche-Orient), et constitue un carrefour important du transport d’animaux en Europe. Or ces transports se déroulent souvent de façon épouvantable (animaux brutalisés, entassés, sans eau, sans temps de repos).

Soutiendrez-vous une limitation à 8h des durées de transport autorisées pour les animaux, comme le demande la campagne européenne « 8 hours » qui a déjà recueilli plus d’un million de signatures ?

Oui

La réponse à cette question est plutôt oui, même si huit heures, dans des conditions difficiles (chaleur, entassement, etc) peuvent être encore beaucoup trop longues. La loi sur le bien être animal souhaitée par Europe Ecologie-les Verts vise à encadrer l’ensemble des politiques thématiques, y compris le transport, qui trop souvent s’avère brutal et générateur de souffrances pour les animaux. Il est d’autant plus important d’encadrer le transport en France que notre pays est le principal exportateur d’animaux d’élevage vivants en Europe, dont il s’est fait une spécialité par exemple sur les bovins. Là aussi, il existe des solutions en amont, notamment par l’agriculture en circuit court (de proximité), et des solutions en aval : conditions de transport meilleures, contrôles sévères, plus nombreux, pas de transport d’animaux vivants sur de trop longues distances.

Question 2.3. Vous engagez-vous à prendre des mesures garantissant un étourdissement systématique et efficace des animaux, que ce soit dans l’abattage standard ou l’abattage rituel ?

Oui

Je regrette profondément l’utilisation politicienne qui est faite de cette question. Et je suis convaincue que tous ceux qui luttent sincèrement contre la souffrance animale vivent très mal l’exploitation de leur combat par ceux qui n’ont qu’un objectif : stigmatiser les musulmans et offrir des boucs émissaires à la vindicte populaire.

J’ai une conviction : la cause animale ne progressera que si nous réussissons à l’extraire du petit jeu politicien. A l’opposé d’une polémique ciblée, je souhaite donc un dialogue apaisé sur l’ensemble des questions que vous soulevez dans votre questionnaire. C’est dans ce contexte qu’émergeront les solutions sur les techniques d’abattage permettant de limiter au maximum la souffrance animale, notamment pour l’abattage à caractère religieux. Des solutions existent et sont déjà pratiquées par certaines institutions religieuses, et c’est par le dialogue qu’elles se généraliseront, pour aboutir en pratique à la fin de l’abattage sans étourdissement. En cristallisant les positions, la polémique en cours ne fait que retarder cette évolution.

Question 2.4. Les aides publiques représentent une part importante du chiffre d’affaires de la pêche et de l’élevage (par exemple, les aides directes représentaient 83% du chiffre d’affaires du secteur pêche en 2007).

Vous engagez-vous à cesser de subventionner la pêche et l’élevage intensifs, et à investir dans la reconversion des travailleurs concernés par la nécessaire régression de ces secteurs ?

Oui.

Concrètement, je suis partisane d’un élevage de qualité, à l’herbe, et aux protéines végétales locales, essentiellement dans les zones de montagne et de parcours dédiées à ces activités. Par contraste, je suis opposée à l’élevage industriel et notamment aux unités d’engraissement spécialisées des animaux à viande. Pourtant, les aides communautaires ne sont généralement pas orientées sur les élevages de qualité, étant découplées des produits et des conditions de production. Il convient donc d’agir sur la conditionnalité de ces aides, les objectifs de celles-ci devant être globalement revus pour des raisons sociales, environnementales, d’aménagement du territoire et de bien-être animal.

Par ailleurs, je suis en même temps partisane de la création d’emplois dans l’agriculture et l’agro-alimentaire et d’une réduction de la consommation de protéines animales. La question de la reconversion des agriculteurs et salarié-es engagés dans ces activités est donc effectivement centrale, et j’ai des solutions à proposer, de façon pratique et sur le terrain, dans ce sens, autour du maraîchage, des protéines végétales, de l’agriculture biologique, de la transformation paysanne et des circuits courts.

Concernant la pêche, des engagements ont été pris à Johannesburg sur la mise en place d’une gestion éco systémique. Nous  devons rapidement aller dans cette voie et je souhaite que des moyens suffisants soient donnés à la recherche marine pour mieux connaître et comprendre le fonctionnement des écosystèmes marins.

La gestion des ressources halieutiques a été déléguée à l’Union européenne, et je suis très attachée au respect des engagements pris collectivement : je veillerai à ce que nous disposions de moyens de contrôle suffisants. Au cours de ces dernières années, en France, je constate des évolutions intéressantes de gestion durable des ressources et des améliorations significatives de l’état des stocks (expérience des pêcheurs artisans sur la langoustine avec Planète mer par exemple). Nous devons encourager ces démarches et je suis donc pour des subventions facilitant cette phase de transition vers une pêche responsable. Les ressources halieutiques sont des biens communs précieux que nous devons gérer avec la plus grande attention en associant les pêcheurs.

Je souhaite également que les consommateurs puissent avoir toutes les informations sur les conditions de production des produits halieutiques que nous importons (la majorité de notre consommation) et soutenir le développement d’un label « pêche et aquaculture durable et équitable ».

Question 2.5. On pourrait croire que l’aquaculture protège la faune aquatique sauvage. Or, les poissons d’élevage étant nourris avec des produits tirés des animaux pêchés, l’aquaculture contribue au pillage des océans.

Vous engagez-vous à ne pas favoriser le développement de l’aquaculture sur le territoire français, et à orienter l’agriculture vers la production de protéines végétales destinées à la consommation humaine ?

L’aquaculture est multiple. En France, c’est l’élevage de coquillages qui est de loin le plus important. C’est une bonne chose, il est très créateur d’emploi et valorise au plus haut niveau la production de plancton. Mais je suppose que votre question concernait la pisciculture. Des projets importants sont en effet à l’étude avec la mise en place du schéma « aquacole » français . 30 % du poisson pêché dans le monde sert à nourrir les animaux et poissons d’élevage, nous ne soutenons donc pas la création de nouveaux élevages qui pourraient accroitre la pression sur les ressources halieutiques et qui risqueraient, de plus, d’avoir des conséquences sanitaires sur les poissons sauvages et l’environnement. Je ne souhaite pas non plus apporter des subventions aux groupes industriels de ce secteur. Par contre, je pense qu’il serait intéressant de soutenir de petits élevages de poissons de bas de la chaine alimentaire, herbivores notamment. Des recherches, dans ce domaine, seraient à faire en Europe.

3. Politique publique de l’alimentation

Question 3.1. L’hyper consommation actuelle de produits d’origine animale et la production intensive qui l’accompagne constituent également une menace écologique (fort impact de l’élevage sur les émissions de GES, déforestation, gaspillage et pollution de l’eau, atteintes à la biodiversité) et sanitaire (nocivité pour la santé, épidémies animales).

Vous engagez-vous à œuvrer à la réduction de la part des produits d’origine animale dans l’alimentation en France ?

Oui

J’ajouterai que la captation des terres, dans les pays du sud, pour produire des aliments pour notre bétail au détriment des cultures vivrières est une des causes de la répétition des famines. Aujourd’hui, un milliard d’être humains souffrent de la faim : c’est inacceptable, et tous les agronomes responsables expliquent qu’on ne peut nourrir l’humanité entière que si on diminue notre consommation de viande.

Pour réduire la part des protéines animales dans l’alimentation en France, il faudra vaincre certains lobbies, il faudra informer les adultes, éduquer les enfants, et former les cuisiniers de la restauration collective à l’usage des protéines végétales.

Il faudra aussi abroger le décret de septembre 2011 qui oblige à des protéines animales dans chaque repas des cantines collectives ! Ce texte illustre les encouragements à la consommation de protéines animales sous la pression des lobbies de l’élevage. Heureusement, on peut s’en affranchir en proposant « en second choix » un plat protidique végétarien.

Question 3.2. Un nombre croissant de personnes refusent de consommer des animaux pour des raisons éthiques. D’autres refusent la viande servie en collectivité pour des raisons religieuses.

Vous engagez-vous à proposer un menu végétarien (unique ou alternatif) dans la restauration collective ?

Oui, je m’engage à proposer un menu végétarien alternatif dans la restauration collective. Je souhaite que la restauration collective puisse garantir une offre d’aliments sains, accroître la proportion des produits issus de l’agriculture paysanne et biologique, plus respectueuse de la santé et de la biodiversité, et passer à 100% de bio dans les crèches et les écoles maternelles.

4. Information du consommateur

Question 4.1. Par souci d’information des consommateurs, et à l’image des mentions obligatoires pour les œufs, vous engagez-vous à ce que la mention du mode d’élevage et d’abattage soit disponible pour l’ensemble des produits d’origine animale ?

L’étiquetage quant au bien-être animal est discuté au niveau européen. Il est légitime d’attendre du marché qu’il permette d’améliorer le bien-être des animaux en informant les consommateurs sur le mode d’élevage et d’abattage. Le succès des mentions obligatoires pour les œufs incite en effet à poursuivre dan cette voie. Il faut rester vigilant pour qu’une réelle transparence soit assurée. Ainsi le public pourra au fil du temps s’approprier les critères pertinents et mieux comprendre tout l’intérêt de soutenir une agriculture biologique et paysanne qui respecte les besoins des animaux. L’étiquetage est aussi une opportunité pour créer de la plus-value pour les agriculteurs.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

5. Chasse

 

Question 5.1. La chasse est une activité largement financée par les contribuables. Pourtant, certains types de chasse particulièrement cruels sont réprouvés par une majorité de Français : 79% d’entre eux sont par exemple opposés à la chasse à courre. Cette pratique qui consiste à traquer et épuiser un animal terrorisé avant de le livrer aux chiens est interdite en Allemagne, Angleterre, Belgique et Écosse.

Vous engagez-vous à abolir la chasse à courre ainsi que les formes de chasse les plus cruelles (piégeage, chasse à la glu, déterrage…) ?

Oui

Les députés écologistes sont intervenus dans ce sens à plusieurs reprises. Ils ont également déposé une proposition de loi demandant l’abolition de la chasse à courre, à cor et à cris. Je soutiens cette demande d’abolition, tout comme celles des formes de chasses les plus cruelles.

Les chasses traditionnelles peuvent peut être rappeler un certain art de vivre et exiger un savoir-faire, mais n’oublions pas que nous sommes au XXIe siècle. Beaucoup trop de milieux naturels ont été détruits, des haies dévastées, les zones humides ont été asséchées, les monocultures se sont développées sans commune mesure, sans parler des pesticides et des pollutions en tout genre. Dans ces conditions, la chasse ne peut plus se pratiquer comme il y a cent ans.

La tradition n’est pas un argument de raison. Beaucoup de traditions ont été abandonnées, notamment les plus barbares. De plus ces types de chasses sont pratiquées pas une frange infime de la population, elles n’ont donc plus lieu d’être.

 
 

Question 5.2. En période de chasse, les forêts deviennent, tant pour les non chasseurs que pour les animaux, des zones de non-droit.

Vous engagez-vous à prendre en compte leurs intérêts, en instaurant le dimanche sans chasse ?

Oui.

La loi portée par Dominique Voynet, votée en 2000 avait instauré une journée par semaine sans chasse. Mais dès 2002, cette journée sans chasse fût supprimée, la nouvelle majorité de droite n’ayant pas laissé à cette mesure le temps nécessaire pour être acceptée. On le sait, la chasse c’est aussi un moyen de satisfaire ses électeurs!

Au final, en période de chasse, c’est aux promeneurs, aux enfants et aux non-chasseurs de s’adapter. Je crois qu’il est important d’expliquer qu’il en faut pour tout le monde, qu’il ne faut pas toujours demander plus de droits, et qu’il convient d’accepter certaines restrictions : c’est le partage des usages. La réglementation de la chasse doit pouvoir prendre en compte les promeneurs, les botanistes, les poètes, les épicuriens, les sorties pédagogiques effectuées par des associations ou des écoles…

Une mesure d’interdiction, un jour par semaine, permettrait d’améliorer l’égalité, la sécurité et la sérénité de nos concitoyennes et de nos concitoyens.

 

Question 5.3. Mettrez-vous fin à la possibilité pour les chasseurs d’être invités dans les écoles et de banaliser ainsi un loisir consistant à manier les armes et à tuer des animaux, sous couvert d’éducation au « développement durable » ?

Oui.

Pour moi c’est une évidence, et même si certaines fédérations de chasse ont montré leurs efforts pour une meilleure gestion de l’environnement et de la protection de la faune, l’éducation et la sensibilisation au développement durable doivent emprunter d’autres voies.

L’éducation à l’environnement ne peut se réduire à une distinction erronée gibiers/nuisibles, surtout que la chasse reste une activité de prédation dans l’espace de la biodiversité. De plus, pour les enfants, le chasseur, c’est un homme armé, et rapprocher de l’école l’imaginaire des armes n’est pas une bonne chose. Cette mesure de « sensibilisation » ne doit pas être un moyen pour remédier à la baisse du nombre des chasseurs, en chute libre depuis de nombreuses années.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

6. Expérimentation animale

Question 6.1. 2,3 millions d’animaux sont soumis chaque année en France à des expériences dans les laboratoires. Rongeurs, lapins, primates, chiens, poissons sont intoxiqués, mutilés ou rendus délibérément malades. La pertinence du modèle animal est, de plus, controversée au sein du corps scientifique. Selon le Physicians Committee for Responsible Medicine, plus de 90 % des médicaments passant avec succès les tests animaux échouent aux essais cliniques. Certaines méthodes substitutives ont déjà démontré une meilleure fiabilité.

Vous engagez-vous à mettre en place un programme de réduction du nombre d’animaux utilisés en expérimentation avec objectifs chiffrés et encouragement financier au développement des méthodes de substitution ?

Oui

Il est en effet urgent de regarder filière par filière les suppressions d’expérimentation animale réalisables immédiatement, tout en travaillant à l’adaptation de l’expérimentation et à la mise en oeuvre de méthodes de substitution, en coopération avec les scientifiques.

Question 6.2. Êtes-vous favorable à la possibilité d’invoquer l’objection de conscience pour les étudiants et les chercheurs amenés à conduire des expérimentations sur les animaux ?

Oui

Les élèves et les étudiant/es en sciences qui refusent une utilisation des animaux contraire au bien-être de ces derniers (dissection, expérimentation, etc.), doivent pouvoir bénéficier d’une exception pour objection de conscience sans que cela ne nuise à la poursuite de leurs études.

7. Fourrure

Question 7.1. Plusieurs pays (Royaume-Uni, Autriche, Suisse, Croatie) ont mis fin à l’élevage pour la fourrure – qui présente toutes les tares de l’élevage intensif – à une époque où de nombreuses alternatives permettent d’avoir chaud sans  arracher la peau des animaux. En France, 180 000 visons sont détenus dans des cages en batterie et abattus par gazage, et des milliers de lapins endurent de semblables conditions de vie.

Vous engagez-vous à établir un plan de fermeture des élevages d’animaux pour la fourrure en France, prévoyant un accompagnement de la nécessaire reconversion des éleveurs ?

Oui, quand la finalité est la production de fourrure. Cependant le cas des lapins est un peu différent, car le traitement des peaux est un sous-produit de l’élevage premier pour la viande. Leur élevage et abattage doivent cependant être revus au sens du bien-être animal.

8. Animaux de compagnie

Question 8.1. Chaque année, environ 100 000 chats et chiens sont abandonnés. Récupérés par des associations, certains finiront leur vie derrière des barreaux ou euthanasiés faute de place.

Dans certains pays comme la Belgique ou l’Italie, des politiques publiques de stérilisations des animaux errants et d’encouragement à la stérilisation des animaux chez les particuliers permettent de sauver de nombreuses vies.

Vous engagez-vous à mettre en place des politiques publiques de stérilisation des animaux errants et de compagnie ?

Oui

Il n’existe pas d’animaux domestiques errants autres que les chats. Ces derniers peuvent vivre en formant des communautés.  L’article L211-27 du Code Rural permet une gestion durable de ces populations de chats dits « libres » passant par une identification, une stérilisation des animaux et un relâchement sur site. Cette forme de gestion permet de réduire le nombre de chats errants, évite la recolonisation des territoires par de nouveaux individus et favorise l’intégration de l’animal en ville. Cette solution sera encouragée par des aides publiques. L’encouragement à la stérilisation et la contraception programmée sera développé par des campagnes et mesure d’incitation. S’agissant des chiens, tout animal devrait être pucé et enregistré. Cette mesure permettrait de réguler la demande et le commerce, responsabiliserait les propriétaires et limiterait les abandons. La sanction en cas de contrôle d’infraction devrait être dissuasive.

Il y a aussi lieu d’améliorer la formation des propriétaires quant aux besoins des chiens, pour éviter que les erreurs humaines induisent les problèmes de comportement qui sont souvent la cause des abandons. De même faut-il en priorité promouvoir l’adoption d’animaux dans les refuges.

9. Zoos / Cirques

Question 9.1. La Grèce et la Bolivie ont interdit l’utilisation d’animaux dans les cirques. En Autriche et en Croatie, les animaux sauvages n’y sont pas autorisés. De nombreuses ressources permettent aux enfants de découvrir les animaux dans leur environnement naturel (reportages, films animaliers, livres, etc.), sans devoir assister à des démonstrations d’asservissement d’animaux captifs.

Vous engagez-vous à interdire l’utilisation d’animaux (sauvages ou non) dans les cirques ?

L’utilisation d’animaux dans les cirques doit être revue et strictement encadrée. L’utilisation d’animaux sauvages doit être interdite, et les pratiques brutales, cruelles et indignes doivent être proscrites, avant, après et pendant les séances publiques.

Un certificat en la matière devrait accompagner les demandes d’installation en mairie. Les gardes-champêtres (ou policiers municipaux) devraient avoir comme mission, accompagné de la commission communale pour la nature et l’environnement, siégeant alors en commission du Bien être animal, de contrôler la véracité de ce certificat, les conditions de détention et de travail des animaux ; un formulaire spécifique serait fourni, renseigné et signé, avec renvoi de copie au Service départemental en charge de la PA.

Question 9.2. 80% des animaux meurent avant leur première année de captivité dans les zoos. Aujourd’hui, les règles régissant les conditions de vie des animaux dans les 200 zoos français sont très laxistes.

Vous engagez-vous à instaurer des normes minimales précises (surface disponible, environnement, relations sociales) dans les zoos ?

Oui

La révision des normes de vie des animaux dans les zoos doit s’inscrire dans la nouvelle loi sur les droits et la protection des animaux portée par Europe Ecologie-les Verts. Cependant une amélioration des conditions de captivité ne permettra pas de résoudre des questions fondamentales comme l’espace vital, le choix d’échapper au regard humain, les conséquences de l’enfermement sur le comportement social.

10. Corrida

Question 10.1. La corrida est un spectacle subventionné par les contribuables. Or, 66% des Français souhaitent son interdiction. Pour ce spectacle exhibant la souffrance et l’agonie, les taureaux sont parfois « préparés » (limage douloureux des cornes, affaiblissement par des coups ou blessures) avant l’entrée dans l’arène. En Catalogne, la corrida est désormais interdite. En France, l’article 521-1 du Code pénal punit la cruauté envers un animal. Aujourd’hui, cette disposition ne s’applique pas aux corridas et aux combats de coqs lorsqu’une tradition locale ininterrompue peut être invoquée.

Êtes-vous favorable à l’interdiction des corridas et des combats de coqs ?

Oui

Je suis personnellement choquée par la tauromachie, dont le prétendu art défendu par ses partisans repose en réalité sur l’infliction de sévices et de souffrances. Dans une société moderne, une telle pratique, tout comme les combats de coq, ne devrait selon moi plus avoir sa place. Leur continuation relève d’un anachronisme. Je considère que la question de l’interdiction de ces pratiques doit passer par un nécessaire débat et l’organisation de référendums locaux, afin de permettre à chacun d’exprimer son opinion et d’être le mieux renseigné possible. La prise de décision descendante doit être substituée à une véritable concertation avec les populations concernées afin de mettre un terme à la souffrance animale.

Voir les commentaires

Peut on rire de la torture des animaux? le rire nazi et des animaux dans l'islam.

1 Avril 2012, 13:48pm

Publié par Jo Benchetrit

Les quartiers semblent gagnés par l'islamisme, on voir de plus en plus de femmes voilées, au grand dam des musulmans non fanatiques.
Ne les laissons pas entre les mains de la terreur d'une dictature de l'état dans l'état.

Je ne sais pas comment interpréter ce qu'on m'envoie aujourd'hui. Je ne pense pas que les européens soient des modeles en  matière de  protection animale.
Simplement, chez nous, l'horreur est masquée. la torture est planquée, comme dans les élevages, comme dans les production de foie gras . La seule chose barbare envers les bêtes qui soit visible ? Les corridas 

et quelques autres choses.

Je transmets ce qui suit quine sera pas un prétexte à racisme, mais à lucidité, savoir: 


"Je dédie ces vidéos de l’enfer à tous ceux qui, parmi les amis, voisins, famille et collègues des militants de la cause animale se moquent, par ignorance, de leur implication pour les animaux !
Je m’adresse à tous ces plaisantins du quotidien dont la seule réponse face à l’incommensurable souffrance des animaux est un humour fastidieux, répétitif et indigeste !
Je propose à tous ces rois de la blagounette de visionner, jusqu’au bout, les vidéos ci-dessous, si toutefois ils en trouvent le courage !
 
A diffuser très largement au monde entier.
 
Bises à tous et bon week-end.
 
Nathalie"
De : 
Envoyé : vendredi 30 mars 2012 16:23
À : SylviaPop
Objet : ATTENTION AUX VIDEOS TRES DURES (mais il faut le savoir) les chiens et l ISLAM
 
Objet : RE: les chiens et l ISLAM
 
HORRIBLES VIDEOS D ABATTAGE AU MOYEN ORIENT
 
De : Objet : les chiens et l ISLAM
 
 

 

Voir les commentaires

Jean-Marc Governatori à Europe 1: "je représente la France qui en a ras le bol de voir toujours les mêmes."

5 Mars 2012, 09:11am

Publié par Jo Benchetrit

  Souvent, les marques se renouvellent en prônant le neuf, le nouveau.

Ça fait vendre.
Governatori n'a pas ses 500 signatures.  Il n'a jamais autant parlé dans les médias, dit-il, que depuis le début de sa grève de la faim, devant le CSA.

Il est neuf, car on ne le connaît pas comme "la bande des 6" (selon son expression, empruntée à Le Pen qui parlait de la bande des 4 comme en Chine) qu'on entend tout le temps à la télé et à la radio.


"Je représente la France qui en a ras le bol de voir toujours les mêmes."

Ce n'est pas très politique. La France peut avoir des aspirations plus nobles que de vouloir qu'on lui change son paysage.


De plus, être inconnu, est-ce suffisant pour dire qu'il représente du neuf?

Le fait qu'il soit selon lui végétarien (au départ pour la santé. Allez sur son site Alliance pour la Santé) et se présente comme  anti- barbarie envers les animaux est évidemment une sacrée nouveauté dans notre monde de viandards anthropocentristes décérébrés. Et c'est un excellent point à mes yeux.

Alors, pourquoi ne jouis- je pas tranquillement comme beaucoup de mes amis de la PA?(protection animale)de l'arrivée providentielle de cet homme politique unique dans ce genre là?

Reste le reste, c'est le problème. En particulier je suis  avec ma question: la lutte pour les animaux est elle pour lui un engagement sincère ou un cheval de Troie? Governatori est-il vraiment le messie de l'anti- spécisme que les amis des bêtes attendent depuis Mathusalem?

Ou pas.

Très honnêtement, et ceux qui me lisent savent combien je  suis honnête, au risque de me faire des tas d'ennemis, y compris parmi mes amis naturels, je n'en sais rien ...Mais on doit savoir analyser, sans être parano, certes. De nombreuses coïncidences ne font pas une certitude...mais j'ai des doutes que je crois de mon devoir de dire, sans vouloir salir personne, afin que chacun soit vigilant, pas rejetant.

 



Ça me semble un peu exagéré de parler de lui comme de quelqu'un représentant le neuf, quand on  connaît son discours souvent suranné sur qq bricoles, la defense des petits commerçants ou les femmes( cf. "la marche des mères"). Discours que je connais depuis qq. années, bien qu'il ait su s'améliorer  sur ce plan en profitant intelligemment des critiques et des conseils d'expert en communication, je suppose, de certaines de ses relations qui ont représenté JMG (la FEA à l'époque) que je ne nommerai pas mais qui ont ensuite été chez Dieudonné. Oui, Dieudo a beau être à l'Ouest, il n'est jamais assez loin à mon goût.
Là où c'est neuf: JMG défend les animaux. Enfin, je dis ce qu'il dit. 

Ce monsieur est une des  1000 plus grosses fortunes de France. Il est donc facilement généreux avec certaines de nos associations qui lui en sont évidemment reconnaissantes. Où cela va-t-il nous mener? Je ne sais pas. Je voulais juste dire ici que JMG n'a à ma connaissance jamais dévoilé de negationnisme mais que la coïncidence est étrange de voir que son entourage présent et ou passé est souvent de cette mouvance.*

Je ne voudrais pas que ce neuf soit celle du retour de l'Ordre "Nouveau", mouvance   ancienne et pas rassurante. 

La protection des animaux ne se résume pas dans les options des amis ou relations de JMG.

Qu'on le sache.

 

La  lutte pour les animaux est une lutte progressiste. Elle est donc du moins au départ anti-traditionaliste, donc "traditionnellement",rions, plus de Gauche que de Droite, comme la lutte pour la reconnaissance des droits des femmes, des homos, des handicapés, comme la lutte antiraciste et anti-antisémitisme. etc. 

Elle concerne la lutte contre l'idéologie dominante qui donne aux animaux une place subalterne et n'existant que "juste pour le plaisir" ( titre de la video de Thierry Hely) des hommes.

Les animaux sont peut être un cheval de Troie pour certains.
Je ne suis pas flic et je n'ai pas les moyens de faire une enquête. Mais je suis troublée par   certaines coïncidences réitérantes...qu'il dit être des "erreurs" quand on l'accule à répondre,mais qui pour certains restent ses amis déclarés. En attente de réels éclaircissements, je vous livre juste mes craintes: que cela puisse un jour se retourner contre les animaux. Et peut-être au delà, un jour, contre des animaux humains.  Ne me questionnez pas, je n'en sais pas plus que ce que je sais**.  

Ce sont juste des impressions, pas des choses plus concrètes que ça. Et croyez-moi, je ne demande qu'à être rassurée par une déclaration publique de JMG contre les positions inquiétantes de certaines de ses relations. Chose que j'attends patiemment depuis des années. En vain. 

 

*Je peux en nommer mais comme JMG menace déjà par lettre d'avocat de m'assigner en diffamation pour cet anodin article, je ne vais pas m'en mettre d'autres sur le dos. Respectons El Governatori! mais chacun est assez grand pour faire ses recherches sur le net, en particulier parmi les candidats FEA (de 2007 si je ne me trompe).

** plein de monde peut temoigner de ce que j'aie dialogué sur une liste defunte pour des raisons occultes, ethiquanimal, je crois, (pour rien, au final) avec un negationniste qui me soutenait que les chambres à gaz n'avaient pas existé et que , par contre,  la reincarnation, si! Et qu'en douter était très grave....Rions.
1 mois à tenter un dial avec qq de buté(pseudo, Daneel, qui se reclame de l'amitié de JMG quil soutient  toujours et qui a été candidat 
FEA, lui et-ou sa femme M.Lise Geffroy ) qui n'a pas cessé de profiter de mes questions pour citer des antisemites, cachés le plus souvent sous l'antisionisme comme il se doit.

 

Voir les commentaires

Jean Dujardin vainqueur pour The artist reçoit l'Oscar 2012 des mains de Nicole Portman

27 Février 2012, 09:51am

Publié par Jo Benchetrit

 

http://l.yimg.com/bt/api/res/1.2/UdLiMfrfuWvAaNfINfGfJQ--/YXBwaWQ9eW5ld3M7Zmk9aW5zZXQ7aD0yMzI7cT04NTt3PTMxMA--/http://media.zenfs.com/fr_FR/News/purepeople/677293-jean-dujardin-sacre-meilleur-acteur-310x232-3.jpgBon, serais-je, à l'insu de mon plein gré, chauvine?   J'avoue  être très contente de l'apprendre: Jian Duzardin a gagné l'Oscar aux USA. Des mains de Nathalie Portman. Pour les midinettes:Loulou n'en a pas pour autant oublié sa Chouchou (Alexandra Lamy) qui sourit à la Kennedy à ses côtés.

Comme  je suis pour ma  part cohérente donc  chiante, je trouve sans chercher la petite "bête". En l'occurrence, sur les maigres extraits vus, je constate:

1) la fourrure de Bérénice Béjo.

http://www.passion-cinema.com/img/news/news-2012/the-artist-oscars-2012-1897.jpg

C'est pas par goût de cracher dans la soupe. C'est que , pour ma part, je suis formatée pour ne pas vouloir me masquer le réel.Donc, quand je vois une fourrure, je gamberge  sur les animaux torturés pour obtenir ça qu'on ferait en synthétique, ce serait mieux.

2) l'utilisation du chien qui reçoit des trucs sur la tête, stoïquement, Dieu sait après quel dressage.

Ce qui est sur la video, c'est  un magnifique numéro de chien, sauf que j'aime pas qu'on dresse les animaux. C'est jamais spontané et sans contraintes plus ou moins pénibles, voire horribles selon le dresseur. On ne sait pas lesquelles.  Bravo tout de même à Uggy, cehcien de 10 ans, à la retraite enfin, et qui a reçu le "Collier d'or", l'OS-car  des toutous.


 

 


 

"The Artist, du Français Michel Hazanavicius, a remporté dimanche à Hollywood l'Oscar du meilleur film, devenant le premier long-métrage non anglo-saxon à décrocher cette récompense suprême.

Cet hommage muet et en noir et blanc à l'histoire d'Hollywood, qui était donné favori, a été récompensé face aux huit autres films en compétition, parmi lesquels "Hugo Cabret" de Martin Scorsese, "Minuit à Paris" de Woody Allen ou encore "Cheval de Guerre" de Steven Spielberg.

Recevant la statuette dorée sous les acclamations du public, Michel Hazanavicius a remercié toute l'équipe du film et évoqué en plaisantant ses enfants en train de suivre la cérémonie des Oscars à la télévision: "il est six heures du matin à Paris, vous avez donc 30 secondes pour aller au lit!" 

L'Oscar du meilleur film couronne une soirée riche en récompenses pour "The Artist", qui a vu ainsi le trophée du meilleur acteur aller à Jean Dujardin pour son rôle de George Valentin, une star du muet dont la carrière est bouleversée par l'apparition du cinéma parlant." Le Figaro.

Les lauréats dans les principales catégories

MEILLEUR FILM  - "The Artist" de Michel Hazanavicius

MEILLEUR REALISATEUR  - Michel Hazanavicius ("The Artist") 

MEILLEUR ACTEUR  - Jean Dujardin ("The Artist)"

 MEILLEURE ACTRICE - Meryl Streep ("La Dame de Fer")

 MEILLEUR ACTEUR DANS UN SECOND ROLE - Christopher Plummer ("Beginners")

 MEILLEURE ACTRICE DANS UN SECOND ROLE - Octavia Spencer ("La Couleur des Sentiments")

 MEILLEUR FILM D'ANIMATION - "Rango"

Autres films de Michele hazanavicious:

 

MEILLEUR FILM ETRANGER - "Une Séparation" (Iran)

 

 

Films de Michel Hazanavicius

 

Voir les commentaires

DSK, l'Hotel Carlton, la chasse aux oies pour Nihous= la chasse aux voix de Sarkozy!

23 Février 2012, 06:52am

Publié par Jo Benchetrit

L'Eider à duvet est classé espèce en danger critique sur la liste rouge de l'UICN

L'Eider à duvet est classé "espèce en danger critique" sur la liste rouge de l'UICN

Chassable selon Sarko!!!

      Quoi de commun avec DSk? Le fait qu'on  parle beaucoup de  son "petit oiseau" ?

Si on veut...et  le fait qu'on puisse aller à la chasse au DSK: 

 Comment comprendre l'affaire de l'Hotel Carlton?

DSK reçu pour audition à sa demande s'est retrouvé en garde à vue 48h!  

"Dominique Strauss-Kahn est susceptible d'être poursuivi non comme client de prostituées - ce qui est légal en France - mais pour "recel d'abus de biens sociaux", car les rémunérations des jeunes femmes ont été assurées par deux amis entrepreneurs du Nord, qui ont présenté à leurs sociétés des notes de frais." Le Figaro  du 22-2-12.

Malgré ça...voilà l'UMP qui s'en fait des gorges chaudes.

Après ça, on sait les cadeaux aux chasseurs, comme autoriser   la chasse aux oies  hors dates de chasse "et à des espèces en danger pour "la recherche scientifique". On se croit au Japon et leur  alibi  idiot mais efficace de la chasse scientifique aux baleines. Qu'est-ce que  c'est que cette imbecillité?

Hé ben, ça a marché! Sur le dos des animaux et de la biodiversité, Nihous rejoint Sarkozy!

 

Tout ça va dans une seule direction: Sarko fait ce qu'il peut contre le PS.

 

LIRE attentivement cet article, et vous serez effarés comme moi du passe-droit inadmissible de cette illegale autorisation:


 Cadeaux aux chasseurs : L'ASPAS saisit le Conseil d'Etat

 

Communiqué de presse ASPAS

Les cadeaux électoraux de Nicolas Sarkozy aux chasseurs sont illégaux !

Le braconnage des voix est ouvert. Le Président de la République, candidat non encore déclaré , afin de satisfaire la branche la plus extrémiste de la chasse française, déjuge le Conseil d’État qui a fait fermer la chasse aux oies fin janvier. 

À l’instar du Japon qui tue des baleines « à des fins scientifiques », Nicolas Sarkozy déclare, en toute illégalité, la « chasse scientifique » de l’oie cendrée. Il revient également sur les engagements de la Table Ronde chasse, de ne plus chasser pendant 5 ans, le courlis cendré et l’eider à duvet, deux espèces en mauvais état de conservation ! Nous sommes aujourd’hui bien loin de l’image du président le plus écologiste de la planète qu’il voulait donner lors du Grenelle de l’Environnement.

Le 23 décembre dernier, le Conseil d’État avait enjoint au gouvernement de clôturer la chasse aux oies (oies cendrées, rieuses et des moissons) au plus tard le 31 janvier, puisqu’à cette date, elles ont commencé leur migration vers leurs lieux de reproduction.

L'Eider à duvet est classé espèce en danger critique sur la liste rouge de l'UICN
L'Eider à duvet est classé "espèce en danger critique" sur la liste rouge de l'UICN

Colère chez les chasseurs qui entendent chasser toujours plus et plus longtemps. Aubaine pour le Président de la République, au plus bas dans les sondages, pour reconquérir les voix des chasseurs.
Après les avoir reçus le 30 décembre à l’Elysée, et leur avoir promis une montagne de nouveaux privilèges, après avoir fait voter par le Sénat, jeudi 2 février, une nouvelle loi sur la chasse comportant une niche fiscale bien mal venue, il a fait publier, samedi 4 février, deux nouveaux arrêtés.

1- Fin du moratoire de la chasse de deux espèces en très mauvais état de conservation, le courlis cendré et l’eider à duvet. Ces deux espèces sont inscrites sur la liste rouge de l’UICN (Union internationale pour la conservation de la nature). (NDLB : Le courlis cendré est classé "vulnérable". L'Eider à duvet est classé "en danger critique" - Voir la liste complète)

2- Proclamation de la « chasse scientifique » aux oies ! Il s’agit là d’un véritable camouflet que le chef de l’État inflige au Conseil d’État qui a statué, il y a tout juste un mois, sur l’illégalité de la chasse de ces espèces au-delà du 31 janvier.

L’ASPAS a donc déposé deux recours devant le Conseil d’État dès ce matin, et a saisi la Commission Européenne, qui s’est montrée très « intéressée » par le comportement des « autorités françaises » vis-à-vis des engagements internationaux de notre pays.

L’ASPAS dénonce les dérapages à répétition du candidat-Président de la République en faveur d’un lobby déjà particulièrement choyé par les politiques publiques de notre pays, et attend un peu plus de sens des responsabilités de celui qui prétend assumer son rôle de Président de la République jusqu’à la fin de son mandat.

Pierre Athanaze
Président de l’ASPAS


 

Voir les commentaires