Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Psychanalyse et animaux.

Articles avec #la porte de l'ethique: savoir

Vidéo d'enfer sur les chinois et la fourrure.

4 Septembre 2006, 08:08am

Publié par Jo benchetrit

J'ai commencé à visionner à partir d'un lien qui donnait une video très lente...des images sacadées, 1/3mn environ. A la fin j'ai trouvé le bon lien

pétition:
 

C’est fait par une chinoise qui vient de se rendre compte de ce qui se passe
dans son pays.



http://www.thepetitionsite.com/takeaction/268308985?ltl=1157356783

et la video dure environ 1 mn.

Je vous livre le tout de ma réponse à Lisely qui voulait que je la visionne pour elle qui ne le peut pas, pour signer une petition contre ça dont elle ne savait qu'une chose, que c'était en Chine.

Je n'y arrive pas; Je laisse en même temps que je t'écris. J'ai juste une image toute les 3 mn, avec d'un côté de peaux et de l'autre des corps écorchés, genre chats ou singes,??
Tiens! Bébés phoques? Non, en fait c'est les horreurs que nous savons sur les fourrures venant de ce pays dégueu avec les animaux.
je crois que l'on peut   signer sans attendre que je vois la fin, d'ici une heure à ce rythme.
Oui, c'est ça, des chiens ou autre animaux à fourrure genre raton laveurs? on distingue mal. C'est en camera cachée, bien-sûr, animaux qui sont massacrés, tabassés etc et gigotent encore vivants, un truc épouvantable.
Les autres font le dos ronds, terrorisés par terre et attendent leur tour
Je pense que si tu avais la patience, tu arriverais à le voir mais tu as déjà vu hélas ce genre de trucs à vomir et chialer toute la journée?. J'arrêterais bien  car là, j'en peux plus.. Je n'ai pas le cran d'aller plus loin. Pauvres chiens ou autres qui, eux n'ont pas le choix de zapper.
90% de la fourrure mondiale vient de là.
Satan a donc gagné.
C'est où qu'on signe?
Après, je pars tenter de me laver d'un tel spectacle.
Ben j'ai envie de vomir, et de chialer merdre..
gros plan sur une des cages empilées avec des petits terrorisés qui assistent au massacre et attendent leur tour.: un renard?
Je crois que certaines choses méritent d'y être découvertes, à ce que je vois  . Ils ont sorti des haches et on voit des truc du genre coups de hache pas mortels mais dans les jambes, un peu partout, on découpe peut-être d'abord les pattes,, je pense pour écorcher vif ensuite. oui, c'est ça. Pour garder sans doute la peau impeccable de la tête au corps, ils ne tranchent pas la tête mais coupent carrément les pattes des animaux vivants.
à présent une photo d'une belle souriante avec une étole de cette peau.
Gros plan sur cet animal encore vivant, pleurant je crois, le museau saignant en partie arraché par les coups.
Oui, il bouge, pauvre petit.*
Là, j'ai trouvé un autre page où tu vois tout en 2 seconde. On voit mieux.
D'abord, on les tabasse par des coups de la tête sur le sol, puis on leur coupe les pattes à la hache, puis ils pleurent sur le sol et on fait ça au copains et les autres sont sortis des cages puis, ils les écorchent vifs puis...tu meurs avec eux.
* En fait, on vient de lui trancher les pattes vivant  avant de l'écorcher vivant.
Fait-il acheter encore chinois?
Ce peuple qui accepte cette barbarie comme allant de soi, grossit, devient la 4° puissance mondiale devant la France. Nous sommes en train de nous livrer à eux en achetant les produits de leur esclavage humain !

Voir les commentaires

la guerre happe aussi les animaux

4 Septembre 2006, 05:41am

Publié par Jo benchetrit

Je colle ici un article http://www.edicom.ch/fr/news/culture/index.php?idIndex=262&idContent=2009812

sur l'expo de Londres sur les animaux victimes des hommes, héros malgré eux mais parfois aussi par leur sens exceptionnel de la solidarité que les hommes dénient si bien, dans les guerres entre autres.

Une exposition à Londres montre comment la guerre happe aussi les animaux

 

Un monument baptisé "Animaux en guerre" à Park Lane, dans le centre de Londres, le 24 août 2006
John McHugh(AFP)

Aux animaux, l'Histoire enfin reconnaissante: une exposition à Londres retrace l'exploitation en temps de guerre des chevaux, chiens, dauphins et autres pigeons, tour à tour bêtes de somme des armées et victimes "civiles" ordinaires, mais aussi héros et célébrés en tant que tels.

Ils ont toujours servi, et toutes les espèces ou presque ont été mises à contribution, depuis les éléphants utilisés par Hannibal face à l'empire romain, jusqu'aux rats détectant aujourd'hui des mines anti-personnel au Mozambique, en passant par les vers luisants dont on s'aidait pour lire les cartes dans les tranchées de 1916.

L'exposition "Animals' War" (la guerre des animaux), présentée au Musée impérial de la guerre, rend un hommage particulier aux chevaux, sans doute les animaux qui furent le plus directement exposés au front, comme en témoignent les armures, porte-canons et masques à gaz conservés.

La statue en bronze d'un cheval et d'une mule sont d'ailleurs les figures de proue du monument aux "animaux de guerre" inauguré en 2004 dans le centre de Londres par la princesse Anne.

La fille de la reine d'Angleterre, puisant dans ses souvenirs de cavalière, avait affirmé dans son discours que certains animaux connaissent le courage.

On peut y réfléchir au travers de quelques récits évoqués au musée: cette chienne de matelots norvégiens qui aurait sauvé les rescapés d'un naufrage dans la Baltique glacée, en nageant de l'un à l'autre et en léchant leurs visages pour les empêcher de s'endormir et de mourir gelés avant l'arrivée des secours.

Ou bien cette autre chienne, Roselle, qui, le 11 septembre 2001, a guidé son maître aveugle depuis le 89e étage jusqu'à la sortie de l'une des tours jumelles de New York.

L'exposition évoque aussi les centaines de milliers de pigeons voyageurs qui transportaient les nouvelles du front, finissant parfois leur mission dans l'assiette d'un civil affamé. Une affiche anglaise vue au musée supplie ainsi le public de respecter ces messagers du champ de bataille.

Certaines images d'animaux montrées au musée convoient toute la brutalité de la guerre et évoquent en filigrane les souffrances endurées par les humains.

Ce seraient des scènes paisibles et rassurantes si la guerre n'était pas passée là. Des chameaux dans le désert: mais ceux-là gisent, le poil noirci, morts asphyxiés par la fumée des incendies de pétrole de la guerre du Golfe (1990-1991). Des vaches dans un pré: mais celles-ci, saisies à l'été de 1944 dans la campagne normande, ont été tuées par la mitraille, puis oubliées là, leurs panses bombées par la décomposition.

La médaille britannique Dickin, un insigne en bronze portant l'inscription "We also serve" (Nous servons aussi), réservé aux animaux, a été attribuée 60 fois depuis 1943.

En 1946, Rob le colley avait été l'un des premiers à la recevoir: la légende voulait qu'il ait été parachuté 20 fois avec des commandos SAS et qu'il ait sauvé des vies en prévenant les soldats infiltrés quand l'ennemi approchait, un peu comme Lassie.

Rob n'a, en réalité, jamais vu un parachute de près.

Ses maîtres l'avaient prêté à l'armée pour soutenir l'effort de guerre britannique. Mais quand ils voulurent le reprendre, le quartier-maître Tom Burt, à qui on avait confié le chien, inventa ces exploits pour le garder avec lui.

La véritable histoire de Rob, révélée cet été par un survivant des SAS, rappelle une utilité des animaux que les armées n'avaient pas prévue: celle de soutenir le moral des troupes par leur humble amitié.

Animals' War, exposition à l'Imperial War Museum de Londres jusqu'au 22 avril 2007.

  1. Imperial War Museum

Voir les commentaires

La Palouma n'était pas une palombe voyageuse.Olin "l'a tuer"!

2 Septembre 2006, 15:25pm

Publié par Jo benchetrit

 Tu es tombée, et morte, petite Palouma déportée loin des tiens dans ce pays de fous du sud ouest  où l'on fabrique du foie gras, où l'on aime les corridas, et où les élevages de dizaines de milliers de bêtes ont colonisé tous le terrain, avec la complicité des chasseurs, pour en interdire l'accès aux ours comme toi. Mais tu n'es pas une clandestine, on t'a fait venir en grande pompe et à ce titre, tu aurais mérité tous les honneurs, et toutes les protections.

On ne sait pas pourquoi tu as fait cette chute fatale, mais ce qui est sûr, c'est que les ours des pyrennées ont  peu de chance de se multiplier.
J'étais contre cette réintroduction, et le suis encore.

Mais les écolo sont des nécrophiles- réanimateurs qui n'aiment se pencher que sur les espèces moribondes, en espérant jouer les christ et les ressusciter,  alors que l'urgence pour les animaux est ailleurs. Le simple fait de devenir tous végétaliens supprimerait une énorme source  de souffrance et, du coup,

pas d'élevage,

pas d'éleveurs et ...

des ours à gogo .

Logique, non?

Mais là, si on est écolo pur, on n'a pas à remettre en qustion ses habitudes et à se sacrifier du plaisir de certains mets...pour en decouvrir d'autres, parfois encore meilleurs, croyez moi. Car on ne veut pas plus savoir que les autres que la seule issue vraiment écologique pour la planète passe par le végétalisme.
Aussi, les revoilà qui veulent une autre ourse!!
L'expérience ne sert donc pas?
Voici donc un article qui le prouve :



 L’ourse Palouma est morteFERUS et Pays de l’Ours - ADET demandent le lâcher d’une autre ourse

L’ourse Palouma, réintroduite le 25 avril dernier, a été retrouvée morte au pied d’une barre rocheuse, dans le val Louron (Hautes-Pyrénées) à 2800 mètres d’altitude.

Il s’agirait d’un accident selon le ministère. Des examens plus approfondis devraient permettre d’en savoir davantage sur les circonstances de la mort du plantigrade, mais la mort semble remonter à plusieurs jours.

Bien entendu, cette nouvelle est dramatique pour le plan de renforcement de la population ursine. En effet, la mort d’un ours sur un total de cinq réintroduits représente une perte de 20 %. Néanmoins, il est important de rappeler que les accidents, s’ils sont rares, existent tout de même chez l’ours brun.

Ainsi, dans la nature, 10% des ours bruns disparaissent chaque année (CAMARRA, 1989). Les chutes représentent un des facteurs de mortalité naturelle les plus importants, avec la vieillesse.

Enfin, n’oublions pas que chez nos voisins italiens, la réintroduction de 10 ours, qui a eu lieu de 1999 à 2002, s’est accompagnée de la mort de 2 d’entre eux, victimes d’accidents (avalanche). Le plan initial de réintroduction dans le Trentin prévoyait 9 ours et le dixième ours a été lâché pour remplacer l’ourse IRMA réintroduite en 2000 et morte dans une avalanche en mai 2001.

La mort de Palouma ne remet donc nullement en cause le programme de renforcement.

FERUS et Pays de l’Ours-ADET demandent que la décision de remplacer cette ourse soit prise le plus rapidement possible.



Voir les commentaires

Des affiches abolitionnistes de l'esclavage animal, normal, banal et pourtant terriblement barbare !

2 Septembre 2006, 09:10am

Publié par Jo benchetrit

J'ai trouvé ces affiches parlantes sur ce blog. N'hésitez pas, nous dit-il à afficher. Il faut en effet faire notre possible pour que changent enfin les mentalités pousse-au-crime et que la planète puiisse dire OUF!:
 
 

 

 
 Posted by Picasa
 
 Posted by Picasa
 
 
 
 

 

 


 
 Posted by Picasa
 
 



 Posted by Picasa
 
 



 Posted by Picasa

Voir les commentaires

Mon avis en bref sur Israël et les autres.

31 Août 2006, 04:20am

Publié par Jo benchetrit

Je ne suis ni anti ni pro les uns ou les autres. Ce qui compte, c'est de combattre le terrorisme anti-paix. Je constate simplement ce qui suit, avec cette attitude comme je le fais pour tout: 
il faut voir seulement ce qui est et pas ce qui est dans sa tête avant les faits comme le pratiquent les fanatiques de tous bords. Et c'est ma démarche éthique pour tout, y compris l'analyse du rapport des humains aux autres animaux.
Le monde est en guerre contre les terroristes et les palestiniens ont voté à 75%pour les terroristes intégristes du Hamas. Ça dit où, en effet , est le camp de la liberté et de la paix. Au Liban, ils ont des terroristes du même genre, les hesbolah, au gouvernement.
C'est pourquoi je dis que les gens primaires qui confondent tout avec leurs slogans sans pensée et se donnent bonne conscience disant que c'est l'agressé, à savoir Israël, qui est terroriste, sont des sales cons pousse-au-crime puisqu'il font le jeu des terroristes du monde entier qui vont ensuite racoler les foules chauffées par les gens de gôche à pensée unique et formatée par un politiquement correct sans lucidité.
Ces gens de gauche, je les connais pour en être...ont parfois dans leurs manifs des gens avec des affiches ouvertement antisémites. Sous prétexte que ces gens ne seraient pas d'extrême droite du fait que selon eux, il suffit d'être arabe pour être de gauche, donc bon, pauvre, persecuté, pitoyable, donc à aimer et aider quel que soit l'individu, y compris les richissismes d'El Qua"Ï"da à qui nos amis ont trouvé des excuses et vu le "bon côté" de damer le pion aux americains trop  arrogants à leur goût "bovéen" (et pas encore Dieudonnien à l'époque) dans les horreurs du 11.09.2001, sous ce prétexte primaire et superficiel, ils sont systematiquement de leur côté sans se donner la peine d'une réflexion honnête!
Mais il est pourtant avéré que les lectures des uns s'achètent sans le manteau dans les librairies des autres, comme Mein Kampf et le faux célèbre, instrument idéologique des nazis, le protocole des sages de Sion.
C'est sûr qu'ici encore l'irresponsabilité est de mise pour des gens qui creusent la tombe des autres avec leurs dents longues.
Le fait que les homos et les femmes soient persecutés à Gaza en Palestine et dans tous les pays où les integristes sont majoritaires ne les empêche pas de penser qu'ils représentent le camp de la liberté.
Le mot trompeur de "résistance" les ont amené à croire revivre l'occupation et les termes sont les mêmes, d'ailleurs. Que des juifs soient dupes de ces discours acéphales ne change rien au fond du problème: les victimes de cette grossière manipulation qui consiste à inverser les rôles font le nid du fascisme antisémite mais aussi anti-monde "libre".
Ce mot, libre, je l'emploie avec des pincettes car les plus maltraités de notre monde, eux, subissent partout le fascisme humain et humaniste , j'ai nommé le monde animal.


Encore un effort, camarades et vos yeux vont être enfin en face des trous.
Il paraît (entendu ce matin à la radio Europe 1) qu'un blog, bethlem blogers_je crois_ qui est interessant et fait par des palestiniens intelligents et lucides qui feraient leur autocritique selon ce qui est dit.) Je n'arrive pas à le trouver pour l'instant.

En conclusion, aidons à la paix et ne mettons plus de l'huile sur le feu.

Voir les commentaires

L'homme, apprenti sorcier connaît l'effet de serre depuis 1 siècle.

30 Août 2006, 08:15am

Publié par Jo benchetrit

 

 

On sait que par une sorte de chance inespérée, il y a 10.000 ans que la terre connait un climat stable et très vivable. Ce qui a permis à notre espèce de s'assoir et de prospérer dans un contexte peu dangereux du point de vue météorologique. 

Mais nous avons réussi à détruire cet équilibre comme nous le révèlent à la fois les mesures faites et notre expérience: canicules, mais aussi cyclones de plus en plus virulents menacent notre vie et celle des autres espèces.

On ignore en général que la sonnette d'alarme a été tirée depuis près d'1 siècle et que, loin d'en tenir compte, nous avons continué et beaucoup augmenté la consommation de pétrole.

Voici donc qui a découvert l'effet de serre:

 Le savant Arrhenius (1859-1927), prix Nobel de chimie, explique en 1895 à ses collègues de l'Academie des Sciences de Suède, que la vapeur d'eau et le gaz carbonique jouent un rôle majeur dans l'equilibre thermique de la Terre. Il en déduit logiquement que l'utilisation intensive des énergies fossiles pourrait augmenter l'effet de serre. Ce n'est qu'un siècle plus tard que sa mise en garde atteindra la sphère politique sur la scène internationale. www.clubco2.net    

Ma conviction est que l'homme a assez d'intelligence pour inventer des choses mais pas assez pour en prévoir les conséquences, ce qui, finalement le rend plus bête que les autres espèces qui ont la sagesse de ne pas scier la branche sur laquelle ils sont assis.  Sans doute que cette bêtise ne provient que de ceci: il ne veut pas contrecarrer ses pulsions destructrices si elles servent sa jouissance à court terme.

Son monstrueux égoïsme l'a installé à l'âge barbare, qui est l'âge de pierre de l'évolution mentale d'une espèce.

C'est une sorte de myope qui ne voit que ce qui lui plaît mais rien d'autre , L'expression ne pas voir plus loin que le bout de son nez est là fort à propos. Son nez, là, c'est plus sa jouissance autoérotique  immédiate que ce qui se passe à l'extérieur de lui, de son moi énorme d'Ubu-roi ou de reine de carreau d'Alice.  

Ce qui l'a rendu ainsi fut un événement, une trouvaille, de l'âge de la pierre taillée, le néolithique. Cette trouvaille fut le détournement de la reproduction des espèces à son seul profit. Ces ancêtres de l'INRA sont   des pionniers.

Mais leur trouvaille géniale et machiavélique fut en même temps la tombe qui allait un jour enterrer la nature et nous avec, car ne l'oublions pas, nous sommes un élément de cette nature, que nous le dénions ou pas. 

C'est l'agriculture des homos dits à tort Sapiens (sages...sic!) qui fut la 1° bêtise à avoir mis l'espèce humaine et le reste du monde terrestre dans l'impasse qui, très logiquement, l'a menée dans la zone rouge que nous connaissons à présent.

Mes lecteurs savent que ma thèse c'est que si nous asservissons les autres animaux (dont les hommes), nous nous asservissons au surmoi archaïque pousse-au-jouir qui nous enchaîne à la recherche de satisfaction sans fin de nos pulsions partielles.

C'est ainsi, que nous empêchons   notre psychisme d'évoluer.

C'est pour cela que nous sommes toujours autant démunis  devant la violence, et que la barbarie humaine est impossible à éradiquer.

En effet, l'évolution psychique est un progrès éthique, chez l'homme du moins, mais aussi peut-être chez les autres espèces. En fait, on a vu des animaux recueillir des enfants humains et leur permettre de vivre dans une nature où l'enfant d'homme n'aurait pas pu survivre.

On connaît aussi des lionnes qui ont adopté des petits de gazelles, Rien n'est sans surprise dans la nature pour nous qui avons tant de préjugés qui nous empêchent de connaïtre ce qui se passe en vrai.

Les dauphins qui ramènent des nageurs imprudents sur le bord sont légion.

Il n'est pas rare qu'un chien sauve un homme, mais là, on pourrait m'objecter sa domestication.
Savoir canaliser   ses désirs meurtriers, on le voit déjà chez nos cousins exterminés par notre humanité autoproclamée seule à avoir de la morale, je parle bien-sûr des Bonobos.

 

 

L'asservissement des autres espèces a mis l'humanité sur la voie de la barbarie ce qui est un énorme limite pour ses civilisations dont la fonction première est la canalisation de la perversion polymorphe que j'appelle barbarie. L'écologie fut un 1° pas pour en sortir, mais ne rendit pas tant que ça service à la nature et aux autres espèces en se contentant d'appeler environnement ce qui est autour de l'homme.

C'est un terme réifiant, ce qui donc ne peut aider à percevoir autrement les autres du monde que comme des objets partiels au service de notre jouissance.

Le mieux, pour s'en sortir, c'est de nous considérer comme partie prenante de ce système et pas comme le roi Soleil avec une cour constituée des êtres satellites qui lui rendent hommage et ne sont là que pour lui.

 

Voir les commentaires

maladie de la langue bleue de plus en plus fréquente dans les pays froids.

29 Août 2006, 06:16am

Publié par Jo benchetrit

On en parle peu, de peur que les gens boycottent la viande provenant de cadavres de  moutons, bovins et caprins malades de la maladie de la langue bleue.

Réchauffement de la planète du à l'homme+élevage dus à l'homme +moustiques venant des pays chauds= de nombreuses maladies jusque là confinées dans les pays chauds.

A présent, c'est la fièvre catharale. La maladie donne une langue bleue, gonflée, qui les étouffe. Le virus pour l'instant ne serait pas transmissible à l'homme.
Donc ceux qui mangent de la viande malade n'auraient pas de risques. Continuez donc...mais on ne sait jamais et si ils se trompaient???

Le lobby de la filière alimentaire côté produits animaux est assez fort.

Curieusement on ne nous sort pas une possibilité de mutation du virus comme avec la grippe aviaire. Roche n'a donc rien à nous vendre? Je sais, je suis mauvaise...langue, langue de pute mais pas langue bleue!

Les végétaliens, eux ne risquent vraiment rien. Enfn, on espère!

C'est quand même plus juste qu'avec les   pandémies venant des élevages!!!

Le scandale, c'est les transports abominables d'animaux vivants...une conséquence "bénéfique" des zooties?
L'interdiction de ces transports. Mais là, on les autorise.

 

Voir les commentaires

Les insectes pollinisateurs sont indispensables à la flore, donc à notre survie.

26 Août 2006, 05:16am

Publié par Jo benchetrit

Il sont en danger du fait des pesticides, insecticides et autres charmantes choses chimiques qui les tuent.  Mais aussi de la pollution, donc  des changements climatiques et on ne sait pas tout.

En voici quelques uns sous l'oeil de Leo Gobeil, le bien nommé. Je lui fais remarquer qu'il oublie de dire que les fleurs deviennent des fruits et que du coup, sans eux, nous ne pourrions plus manger grand chose de sain, surtout lorsque l'on est respectueux des autres vivants et qu'on s'élève contre l'élevage et la domestication, mais aussi contre la chasse.

Au passage rappelons l'utilité de tous les animaux, même si nous ne le savons pas encore, et au sujet des pollinisateurs tous peuvent l'être...en particulier les oiseaux dont pourtant beaucoup sont classés nuisibles, c'est à dire conccurents de l'homme en quelque chose. Vous allez me dire: et les moustiques, à quoi ils servent? Je n'en sais rien pour nous, mais pour les oiseaux comme les hirondelles, c'est indispensable de les trouver.

...Et pour les virus, ils sont assez utiles...Et comme on affame, tue, nombre de leurs prédateurs, les oiseaux dont on détruit les nids surtout depuis la psychose de la grippe aviaire...Je vous prédis sans boule de cristal avec le réchauffement climatique un mélange explosif  propice aux moustiques dangereux que sont les moustiques-tigres.    Le but des mères moustiques seules piqueuses : nourrir  leurs larves.

Ce petit animal innocent transporteur parfois de virus et qui ne cherche pas à transmettre de maladies est pourtant plus dangereux pour nous que le requin du même nom, ou même que le tigre en personne, qui devant les hommes et leur puissance destructrice n'est que de papier... de quoi peut-être pas erradiquer le cancer de la nature mais au moins l'affaiblir de temps à autre ! Or, je le crains,  le cancer proliférant dans le monde entier, c'est, hélas, tout nous l'indique, nous.

Comme quoi, tout le monde peut avoir son utilité sur terre...

Mais nous, notre utilité, je n'en sais rien pour le moment. A moins que la nature ait décidé de se suicider en nous fabriquant???

Car question pulsion de mort, nous sommes les plus forts.

Même Leo qui chante la vie parfois nous envoie des photos de gamins armés d'épuisettes ramasseurs de papillons et autres insectes...

  Texte de Leo:

"Sur le chemin de la vie...

  Dans son désir  de perpétuer   sa survie,  la nature a permis aux fleurs de devenir des merveilles de la nature, 

 Elles en attirent  des regards...

mais elles ne se font pas si belles pour nous.....

 

C'est pour attirer à elles,  des insectes et papillons qui vont leur permettent de   perpétuer la prochaine génération,

et comment me direz-vous...

 surtout par le pollen et le nectar qu'elles produisent,

 la fleur possède une partie mâle et femelle ,pistilles et étamines je crois.... et les insectes et papillons qui se nourissent  de pollen et du nectar,  transportent le pollen d'une fleur à l'autre qui va permettre  de la féconder,   pour produire des graines  qui formeront la prochaine  générations  , que la nature est bien faite, un petit miracle de la vie...

Donc quand vous verrez un insecte ou un papillon sur une fleur,  remerciez les ,   leur travail est si important , car ils ne seraient pas là....les fleurs n'existeraient pas...

 

Je les remercie mille fois d'être dans ma vie....car ma vie est parsemée de belles fleurs..

et je sais maintenant pourquoi...des petits amis travaillent pour moi..."

 

 

 

Voir les commentaires

Très belle chatte de moins d'1 an à donner. placement suivi.

24 Août 2006, 19:32pm

Publié par Jo benchetrit

Je relaie ceci qui, une fois de plus est crève-coeur.:

Une jeune fille a recueilli cette magnifique chatte mais son père n'en veut pas. ALors, elle vit seule dans le garage en attendant une adoption.
Conviendrait à famille aimante et surtout correcte avec les animaux qui ne sont pas des bêtes, que diable, mais des alter ego.
Donc cette petite vous attend...Le placement comme tous ceux que je mets ici doit être surveillé pour la sécurité des animaux. C'est la moindre des choses, vu le nombre de dingues qui traînent et prennent des animaux pour des raisons allant de sales gosses cherchant des proies pour pittbull aux fins d'entrainement aux combats jusqu'à des revendeurs à des labos et autres gracieusetés.

Regardez cette merveille...et prenez en soin.

Un animal, c'est magique et ça se mérite. Ce n'est pas un meuble, ni une potiche.

La minette se trouve près de Lille. Chez une jeune amie dont les parents ne veulent pas la conserver. Elle n'est pas stérilisée, ni tatouée... ni rien.
 
Merci de faire passer le message."
 
contacter minicat62@free.fr 
De : helene
Je voulais aussi te donner un peu plus de renseignements sur ma petite minette car plus je la vois dans le garage plus je me dis qu'elle serait plus heureuse dans une petite famille...
 
J'ai trouvé minette à la base de loisirs de willems, elle venait d'avoir des petits qui lui ont été retirés et tués, elle était trés faible et toute maigre, maintenant minette a repris des forces et du poids .... Je ne connais pas son âge exact mais elle n'est vraiment pas trés vielle, minette adore les calins, et les bisous elle adore ça, elle va même jusqu'à ce rouler par terre devant nous pour en avoir ! ! ! Minette est une sacrée joueuse (attention aux doigts de pieds) mais elle est aussi trés calme et trés gentille ! ! ! Par contre elle ne s'entend pas trop bien avec d'autres chats, bien sûr aprés se sont des habitudes à prendre ! ! !
 
Voilou en gros ce qu'on peut dire sur elle, j'espère qu'elle trouvera bien vite une petite famille ou elle sera calinée à volonté, veux tu que je te redonne des photos ? Je t'en joints 5 en sachant que là elle venait d'avoir ses petits donc elle avait un gros bidon, maintenant il s'est dégonflé.
 

Voir les commentaires

Comment arrivent ils à dire: Guidage à l’odeur pour les pigeons ? Par la torture

24 Août 2006, 16:15pm

Publié par Jo benchetrit

 

"Les pigeons sont de merveilleux animaux de compagnie."

 Maurice Druont sur RTL.

ET c'est vrai. Mais pas en cage!!!

Je sais qu'ils entendent très bien.Paraît-il à des centaines de km.   Bon, c'est ce que dit la merveilleuse mme Fontenaille de la SPOV. On sait aussi que leur odorat est très fin, malgré la bêtise des gens qui pensent souvent les oiseaux sans odorat.

L'os, c'est que pour le vérifier, ces messieurs de la science s'autorisent le pire sur eux. Qui c'est qui va les défendre, hein? Ben personne. Pour la science, on a le droit de les priver de nerf olfactif, de bout de cerveau, puis de les envoyer à des km de chez eux pour voir s'ils se perdent et, bingo ! ils se sont perdus. ce qu'ils sont ensuite devenus?
MAis cette question,les chercheurs diraient que c'est mal t'a propos et qu'on se fout de la réponse... Ce qui compte, c'est leur gloire à eux.
 

Ces sadiques qui s'autorisent du laxisme de la société envers les "savants" font donc tout et n'importe quoi, en plus, la plupart du temps sans même l'alibi déjà oiseux de la thérapie-- voir les travaux d'Antidote qui prouvent que notre santé est mise en danger par l'expérimentation animale-- , faut le reconnaitre!

La supposée science sans limites vaut-elle mieux que les gamins qui découpent les mouches en leur arrachant les ailes etc.?

Je vous demande d'écrire au nouvel Obs qui croit bien faire en mettant cet article sans la moindre critique.

Les pigeons que les gens méprisent par extrême sottise sont des êtres très étonnants, attachants et intelligents... et pleins de ressources...sauf qu'avec nous ils sont floués, massacrés, affamés etc.

Et là, torturés pour la science.

Guidage à l’odeur pour les pigeons voyageurs,
Le Nouvel Observateur, 10/08/06

 

Joël Ignasse
 
Sciences de la vie

Guidage à l’odeur pour les pigeons voyageurs

 
Comment font les pigeons pour retrouver leur chemin ?

 



S’il est bien un comportement animal qui intrigue, c’est la capacité qu’ont les pigeons à retrouver leur chemin, parfois sur des centaines de kilomètres.

Cette aptitude est connue depuis fort longtemps puisque les Égyptiens, les Perses, les Chinois et les Grecs, utilisaient les pigeons voyageurs comme messagers lors de leurs campagnes de guerre, ou pour la politique et le commerce.

Jamais personne n’est pourtant parvenu à fournir une explication convaincante permettant de comprendre comment les pigeons font pour s’orienter.

De récentes recherches suggéraient que les pigeons soient dotés d'une sensibilité particulière au champ magnétique de la Terre qui leur permet de se guider.

Alors que cette hypothèse était probante, de nouveaux travaux de recherche en proposent une plus convaincante encore, basée sur l'odorat.

Pour tester cette hypothèse, Anna Gagliardo, membre de l'université de Pise, a invité le chercheur néo-zélandais Mark Wild de l'université d'Auckland et auteur de la corrélation entre les pigeons et le magnétisme. Ils ont ensuite sélectionné un groupe de volatils inexpérimentés.


La moitié des pigeons se sont vus sectionner le nerf olfactif, les privant ainsi du sens de l'odorat, l'autre le nerf trijumeau, auquel le Dr Wild a attribué la sensibilité au magnétisme.

Ils ont ensuite lâché les pigeons à cinquante kilomètres au nord et au sud de la ville de Pise. Ils se sont ensuite armés de patience pour attendre le retour de ces oiseaux prodiges.

Le résultat a été sans appel : tous les oiseaux (sauf un) qui avait un odorat conservé sont revenus dans les vingt quatre heures.

Alors que seuls quatre (un sixième au total) des oiseaux privés du sens de l'odorat sont parvenus à rentrer, plus d'un jour après avoir été lâchés.

Les autres se sont perdus en chemin. Selon les auteurs, les pigeons seraient capables de dresser une carte olfactive de leur environnement. Ils n’expliquent cependant pas comment ces sacrés pigeons font pour s’orienter à partir des odeurs.


 

 

 
 

 

Voir les commentaires