Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Psychanalyse et animaux.

Articles avec #la porte de l'ethique: savoir

viande chiens et chats:pourquoi NON. lien pour pétition.Il est interdit de ne pas interdire ça.

7 Mars 2006, 07:56am

Publié par Jo benchetrit

Je ne respecte pas la liberté de barbarie qu'il y a avec les bêtes, sous prétexte qu'on peut tout leur faire, puisqu'elles sont à notre merci, qu'elles sont pas de syndicats, aucune protection!

On les torture avant de les tuer. C'est inacceptable.

Les abus dont sont victimes les animaux devraient écoeurer tout homme normal et provoquer un rejet, alors que c'est l'inverse. Rien  ne choque puisqu'il n'y a de tabou de nuire qu'envers les hommes!

Il faut créer des tabous, alors, pour pouvoir entrer dans l'ère de la civilisation qui, plus ces abus seront perpétrés, s'éloignera.

 SIGNEZ en cliquant LA:

les chiens et chats sont nos meilleurs compagnons.

Ne les mangez pas.

ne laissez pas les autres les manger. Regardez puis signez.
Video of Dog Markets and Dog slaughter from SBS News Seven
Les autres animaux n'ont pas plus à être tués.

Arrêtez d' acheter de la viande.

C'est mauvais pour eux qui sont atrocement maltraités pour vivre et pour être tués.

mauvais pour votre santé tant physique que mentale( la barbarie favorise la barbarie).

mauvais pour l'environnement.

Un jour, ce sera déconseillé  comme pour le tabac et pour l'alcool.

Voir les commentaires

soutenez Mac Cartney contre la chasse aux phoques: en 1mn maxi.

5 Mars 2006, 17:10pm

Publié par Jo benchetrit

Vous allez là:

http://tva.canoe.com/votreinfo/qtva_resultats.html

Et votez oui à la question sur côté en bas à droite.
merci de faire pencher la balance car le non est majoritaire à la question: Paul  Mac Cartney a-t-il raison de faire interdire la chasse aux phoques?

Il faut évidemment cocher le OUI.

Merci. Ça en dit long sur les mentalités au Quebec sur cette question.

Voir les commentaires

Les chiens torturés de l'Espagne barbare. Galgos, levriers de chasse, martyrisés.

2 Mars 2006, 16:44pm

Publié par Jo benchetrit

Image Hosted by ImageShack.us
****************************************************************
LES GALGUEROS REDOUBLENT DE VIOLENCE EN ESPAGNE

Il semble que les actes de barbarie perpétrés sur les galgos augmentent avec l'arrivée des premiers grands froids en Espagne.
Alors que la saison de la chasse bât son plein, une bénévole qui se promenait en forêt a fait une découverte macabre : 15 galgos pendus à des arbres !
A Salamanca, un refuge lance un appel à l'aide : trop de galgos arrivent dans un état désespéré.
Le lévrier marron a été battu à mort. Il a été piqué avec un objet pointu, criblé de coups à la tête provoquant des dommages cérébraux irréversibles. Des coups pieds répétés à la poitrine ont provoqués un oedème pulmonaire. Ce pauvre galgo est tombé dans le coma, malgré une intervention en urgence dans une clinique vétérinaire. Il a dû être euthanasié.
Le galgo blanc est vivant, mais il souffre d'une dénutrition épouvantable ! Il est blessé sur tout le corps et sa mâchoire est fracturée. Il ne peut manger que de la nourriture hachée. Il sera adopté en Allemagne.

AIDEZ-NOUS A FAIRE CESSER CES ATROCITES. SIGNEZ NOTRE PETITION.

Image Hosted by ImageShack.us

Image Hosted by ImageShack.us

Image Hosted by ImageShack.us

21 novembre 2005Image Hosted by ImageShack.us

NOTRE PETITION EST EN LIGNE !!!!

http://www.thepetitionsite.com/takeaction/485467652

*************************

 

Je vous livre ce texte poignant écrit par Raymond Audemard © LED 2006.

 

Le pianiste


C'était un bout de terrain presque plat, une saignée dans la forêt, les
hommes étaient là, en groupe. Ils fumaient des cigarettes mal odorantes
qu'ils roulaient tout en plaisantant. Nous, les galgos, on était au pied.
Les oreilles agitées, attirées par les mille bruits de la forêt.
Un peu excités aussi, par l'odeur du lapin qui était là, à quelques pas,
dans la cage grillagée. On sentait sa peur. Elle nous attirait, comme un
aimant.
Les hommes se sont mis en rang, chacun avec un galgo serré entre leurs
cuisses, les colliers de corde ou de fil de fer étaient solidement tenus.
Le mien entrait douloureusement dans la peau de mon cou. Puis, ils ont
ouvert la cage. Affolé, il a surgi à la vitesse de l'éclair. Au signal, les
galgueros ont lâché les colliers. J'ai ressenti une vive douleur à la queue.
Pour me faire « démarrer » plus vite, mon maître l'a entaillée avec son
couteau. Comme mes frères de course, je porte des dizaines de stigmates de
ces coupures. Cela ne me fait pas courir plus vite, mais mon maître ne
semble pas s'en rendre compte.
Alors, j'ai couru. Couru de toutes mes forces, couru de tout mon être. Je
voulais l'attraper cette petite boule de fourrure beige qui s'agitait
frénétiquement devant nous, changeant sans cesse de trajectoire pour nous
tromper. Le sang battait à mes tempes et je sentais l'air s'engouffrer dans
ma large poitrine après les premières secondes où j'avais retenu mon souffle
Mais je suis un coursier. Un chasseur et un coursier, et je ne le quittais
pas du regard. Je percevais son affolement. Les hommes criaient, tapaient
dans les mains, criant les noms des chiens qui couraient pour eux. J'étais
presque sur lui, je recevais de minces giclées de poussière soulevées par
ses pattes.
Et puis, il y a eu cette motte de terre qui a cédé sous ma patte, j'ai perdu
l'équilibre un instant, mais je ne suis pas tombé. Blas, un grand galgo noir
en a profité, il m'a devancé et a attrapé le lapin. Il l'a secoué dans sa
gueule, en sautant en l'air de plaisir. Je me suis approché, mais il a
grogné. Il était le vainqueur. Les hommes sont arrivés en courant, ils ont
retiré son trophée à Blas. Il a aboyé. Il a reçu un coup de fouet.
Mon maître était furieux, je l'ai vu donner des morceaux de papiers au
maître de Blas. Il m'a attrapé par le collier, méchamment et a serré. J'ai
gémi. Il m'a donné des coups de poings et des coups de pied. Ce n'était pas
ma faute, je ne l'avais pas vu cette motte de terre, et puis, le plus
important c'était bien que le lapin qui s'était échappé ait été rattrapé.
Même par Blas !
En revenant vers les voitures, j'ai aperçu Libra. Elle se traînait sur trois
pattes. Elle était tombée. L'os sortait de sa patte arrière droite, juste
au-dessus de la cheville. Son propriétaire, un gros chasseur du coin l'a
insultée, puis il l'a rouée de coups de pieds. Chaque fois que les coups
atteignaient sa patte brisée elle hurlait. Il riait et il tapait encore plus
fort. Puis il a donnée un coup de talon sur son dos. Elle n'a plus bougé.
Plus gémi. Mais j'ai vu ses yeux. Elle était encore vivante.
Ils l'ont laissée là.
Il y avait de la bière, les hommes ont bu en plaisantant. Le soleil
commençait à chauffer. Mon maître m'a attaché au bout d'une corde et il m'a
entraîné vers la voiture. Je suis monté à l'arrière, aidé d'un bon coup de
pied dans les reins. Tout en conduisant, très vite malgré l'état de la route
 il n'a pas arrêté de hurler après moi. De m'insulter. De temps en temps il
se retournait et me frappait avec un bâton qu'il a toujours avec lui. Arrivé
à la ferme, il m'a attaché. Très court. Je ne pouvais pas atteindre la
vieille bassine pleine d'eau sale dans laquelle je bois habituellement. Il
est rentré. Je l'ai entendu hurler encore.
Puis il est sorti, avec un fouet et il a commencé à me frapper. Je ne
pouvais pas m'enfuir, tout au plus me rouler en boule. Le fil de fer
m'étranglait et je suffoquais tandis que les coups pleuvaient sur mon dos,
sur mes flancs.
Pourquoi ?
Au bout d'un moment il s'est calmé. Il est rentré. Le soleil cuisait mes
plaies, les mouches se posaient sur moi, mais je n'avais même plus la force
de les chasser.

Nina, une petite galga est venue lécher mes plaies. Je n'ai pas réagi. Cela
apaisait un peu la brûlure. Mais elle ne pouvait rien faire pour ma gorge
serrée et desséchée par la soif. Nina est là depuis longtemps, elle fait
souvent des petits. Ils partent très vite. Elle est vieille maintenant, elle
est très maigre. Elle est là depuis au moins cinq saisons de chasse.
La journée a été longue. Le maître est parti à la chasse, avec Nina. Au soir
il est revenu. Seul. Je ne disais rien, je ne faisais aucun mouvement, comme
si j'avais voulu me confondre avec le sol. Mais il est revenu vers moi. Il
m'a craché dessus et donné un coup de sa botte ferrée.
Toute la nuit, j'ai grelotté, de froid, de fièvre, de douleur. Les
tiraillements de ma peau déchirée rendaient chaque mouvement douloureux.
Même respirer devenait un calvaire.
Au matin, il est venu vers moi, il avait une longue corde.Il m'a détaché, a
passé la corde dans le fil de fer qui me sert de collier et il m'a traîné.
Je pouvais à peine me tenir debout. Il m'a attrapé par le cou et par une
patte et m'a jeté dans la voiture. J'ai hurlé. Il a ri. J'avais mal. Mais
son rire m'a rassuré. En général, quand il rit, il ne frappe pas trop
longtemps. Ou moins fort.
Il a pris un chemin de montagne, un de ceux que nous prenons quand il
m'emmène chasser. Mais jamais je n'aurai la force de chasser. Je ne peux
même pas me remettre debout dans la voiture. J'ai glissé entre les sièges,
sur le plancher et je ressens tous les cahots de la route empierrée.
Il fait beau. Au loin j'entends des oiseaux chanter. Une abeille est venue
se poser sur ma truffe. Je ne pouvais même pas la chasser. Elle s'est
envolée. Il doit y avoir pleins de lapins par ici. Je sens l'odeur de leurs
crottes. Il arrête la voiture. Il sort et fume une cigarette. Par la fenêtre
j'aperçois la fumée bleutée qui s'élève, mais je ne le vois pas, ma tête
posée sur le plancher de la voiture. J'entends sa botte qui racle le sol. Il
écrase sa cigarette. Il fait toujours cela. Il ouvre sa porte et se saisit
de la corde et il tire d'un coup sec. La douleur est fulgurante. Mon souffle
est coupé. Il empoigne sans ménagement la peau de mon dos, comme le faisait
ma mère lorsque j'étais chiot. Mais il me fait mal. Je ne suis plus un chiot
 Il me jette part terre et il me traîne en me tenant par les pattes. Ma
langue sort de ma bouche, je n'ai plus de salive et la douleur de ma gorge
est comme un fer rouge. Il s'arrête enfin. Je sens alors les cailloux
coupants du chemin qui ont ravivé mes plaies. Il me regarde. Me donne un
coup de pied dans la mâchoire.
Pourquoi fait-il cela ?
Puis il saisit le bout libre de la corde et il le lance dans un arbre, en
travers d'une branche. Je ne comprends pas ce qu'il veut faire. Puis il se
met à tirer. J'essaie de bouger, de me mettre sur mes pattes, mais je suis
trop faible et je retombe, sans force. Il tire toujours, je sens ma tête qui
s'élève, la pression sur ma gorge est horrible. J'essaie d'aboyer mais je ne
peux pas. Il tire encore, mes pattes de devant quittent le sol, je sens mes
vertèbres tendues à se rompre. Ma tête est rejetée en arrière.
Et j'aperçois Nina. Elle est là. A quelques mètres. Son corps noir et blanc
tournoie à un mètre du sol. Sa langue sort entre ses lèvres et des babines
retroussées lui font un rictus menaçant, elle qui n'a jamais résisté.
Mes pattes arrière touchent le sol. La souffrance est de plus en plus
horrible. Mes antérieurs griffent désespérément l'air, je me débats, en vain
 Mes cuisses sont tendues.Je veux vivre !
Je sens la tétanie qui les gagne, mes muscles tremblent. Le maître a allumé
une cigarette. Il regarde. Il parle. Il me demande quel air je suis en train
de lui jouer sur mon piano.
Je ne comprends pas. L'air passe de plus en plus difficilement dans ma gorge
 Une de mes pattes arrière vient de céder. La pression se fait encore plus
forte sur mon cou. Je sens l'odeur des arbres, de la sève. Mais aussi
l'odeur de l'homme, sueur, alcool, tabac et essence. Une odeur que j'ai
appris à craindre. Il rit. Ma vision s'obscurcit. L'air ne passe plus. Je ne
sais pas depuis combien de temps je suis là. Les oiseaux qui s'étaient tus
se sont remis à chanter. Le soleil est haut dans le ciel. Je sens sa chaleur
 Mais je ne le vois plus. Je n'en peux plus. Trop mal.
La délivrance.

Raymond Audemard © LED 2006
Pour bien comprendre le titre de ce texte, il faut savoir que lorsqu'un
galguero pend son chien, s'il a bien chassé ou bien couru, il s'arrange pour
que sa mort soit rapide.
Si, au contraire, le chien a mal chassé ou l'a déshonoré en perdant une
course, il doit souffrir le plus longtemps possible. Le chien, pendu avec
les postérieurs touchant le sol, pourra mettre des heures à agoniser. Ses
antérieurs qui s'agitent évoquent, pour les galgueros, les mouvements d'un
pianiste sur son clavier. Ils utilisent aussi le terme de « Dactylo ».
Ces gens ont décidément beaucoup d'humour.

Voir les commentaires

Sauvez Bosquito, lettre facile à copier et à envoyer en 1mn chrono.chien de Roumanie: son procès se terminera par la mort, on s'en doute.

2 Mars 2006, 12:19pm

Publié par Jo benchetrit

Voici une lettre à envoyer EN MASSE à bucarest pour tenter de sauver le
pauvre chien bosquito dont le "procès" (faire un procès à un chien, on
croit rêver) se déroule en ce moment (et accessoirement pour faire
cesser les massacres de chiens errants qui continuent) :

 

DOMNULE PRIMAR GENERAL,


Noi am fost informati de catre presa despre arestarea cainelui Bosquito.
Suntem cu totii intristati de felul in care el a fost inchis, cu atat
mai mult cu cat niciodata nici o tara din lume nu a mai procedat la
arestarea unui caine si la deschiderea unui proces al acestuia. Am
alertat la randul nostru si alti oameni din presa pentru a veni in
sprijinul dumneavoastra in vederea salvarii acestui caine.
Suntem siguri ca si dumneavoastra ca si noi sunteti convins ca acest
caine este nevinovat. Nu el a omorat acel om, este imposibil, dar si
ridicol in acelasi timp. In aceasta perioada in tara dumneavoastra,
cainii sunt exterminati in mod brutal si suntem mahniti sa vedem cum o
tara ca a dumneavoastra poate sa trateze ata de rau aceste animale care
si asa sufera destul de foame si de frig.
Si noi avem aici in Franta lucruri care trebuie schimbate spre binele
animalelor, si speram ca dorinta dumneavoastra de a face parte din
Comunitatea Europeana ne va ajuta la ameliorarea multor lucruri pentru
ca nici o tara nu poate pretinde ca face parte din Comunitatea Europeana
daca nu tine cont si de protectia animalelor.
Noi va rugam domnule Primar sa il salvati pe Bosquito, iar noi suntem
pregatiti sa-l adoptam aici in Franta unde suntem siguri ca va fi
fericit. Stiti foarte bine ca acest animal este nevinovat si va rugam sa
ne lasati sa-l luam in Franta.
Va imploram de asemenea sa faceti tot ce va sta in putinta pentru a opri
acest masacru al cainilor strazii. Sunt atatea alte solutii pentru
reglarea acestei probleme cum ar fi deschiderea unor adaposturi pentru
aceste animale si sterilizarea lor (in acest sens fundatia Brigitte
Bardot a jutat financiar tara dumneavoastra). Speram ca aceasta cerere a
noastra o veti prezenta si Guvernului tarii dumneavoastra.
Noi asteptam cu nerabdare sa luati o decizie in favoarea lui Bosquito.
Este de prea mult timp inchis, va rugam eliberati-l si dati-ne voie sa-l
adoptam.
Noi am programat si o vizita in Romania pentru vara aceasta si nu o sa
ratam ocazia de a veni sa va multumim pentru colaborarea noastra in
sprijinul animalelor.
Eu va adresez Domnule Primar, in numele tuturor celor ingrijorati de
soarta lui Bosquito si a celorlalti caini ai strazii din Romania, cele
mai sincere salutari.

ce qui veut dire en français :

Monsieur le maire général,

Nous avons été informés par les médias de l'arrestation du chien
Bosquito. Nous sommes nombreux à être très attristés de la manière dont il a
été emprisonné, d'autant que jamais aucun pays n'a procédé à
l'arrestation et
au procès d'un chien. Nous avons alerté les médias pour que tout soit
fait pour
vous aider à sauver ce pauvre chien.
Vous êtes sûrement comme nous, persuadé que ce chien est innocent. Il
n'a pas tué cet homme, c'est impossible et ridicule.
En ce moment même dans votre pays, les chiens sont exterminés avec une
brutalité sans nom et nous sommes consternés de voir comment un pays
comme le
vôtre peut si mal traiter des animaux innocents, qui souffrent déjà tant de
faim, de froid.
Nous avons nous aussi en France des choses à changer pour le bien être
des animaux, et nous espérons que de faire partie de la Communauté
Européenne
nous aidera à améliorer les choses, car aucun pays ne peut prétendre faire
partie de Communauté Européenne sans aussi prendre en compte la
protection des
animaux.
Nous vous supplions, Monsieur le Maire, d'intervenir pour sauver
Bosquito, nous sommes prêts à le faire adopter en France où il sera heureux.
Cette pauvre bête est innocente, vous le savez bien, laissez-nous le faire
venir en France.
Nous vous supplions de faire tout ce que vous pourrez pour faire
arrêter le massacre des chiens de la rue. Il y a beaucoup d'autres solutions
pour régler ce problème, mettre en place des refuges, des stérilisations (la
Fondation Brigitte Bardot a d'ailleurs aidé financièrement la Roumanie
dans ce
but). Nous espérons que vous appuierez notre demande auprès de votre
gouvernement.
Nous attendons votre décision pour Bosquito. Il est en prison depuis
trop longtemps, libérez ce pauvre chien et laissez-nous l'adopter.
Nous envisageons de venir dans votre pays cet été, et ne manquerons
pas de venir vous remercier de votre collaboration au bien être des animaux.
Je vous adresse, Monsieur le Maire, au nom de toutes les personnes
émues par le sort de Bosquito et des pauvres chiens de Roumanie, mes plus
sincères salutations


UN GRAND MERCI A TOUS CEUX QUI ENVERRONT CETTE LETTRE à l'adresse
ci-dessous :

avideanu@bucuresti-primaria.ro

Voir les commentaires

Ecrire au ministre de l'agriculture qui refuse progrès du "bien-être" animal en europe.

2 Mars 2006, 10:53am

Publié par Jo benchetrit

J'ai reçu cette lettre à envoyer telle quelle ou aménagée à sa sauce. La France, en effet refuse tout progrès dans le sens du bien-être animal.
HOU!!!LA HONTE SUR NOUS!!!

À : <dominique.bussereau@agriculture.gouv.fr>
Objet : Le cocorico de la honte

"La grandeur d'une nation et son avancement moral peuvent être appréciés par
la façon dont elle traite les animaux"
M. Gandhi

Monsieur le Ministre de l¹agriculture,

D'année en année votre ministère et celui de l'écologie font rougir de honte
la majorité des français. Nous sommes à la traîne de l'Europe pour tout ce
qui touche au respect de l¹environnement et des animaux et nos impôts
servent à payer des amendes colossales pour non respect des règlements
institués.
La politique agricole française est, depuis longtemps déjà, des plus
aberrantes et devient une menace notre survie ainsi qu¹un empoisonnement
programmé pour les sols, les animaux et les citoyens. Car, nous le savons,
tout se tient...

Et voici qu¹il nous a été rapporté - de source informelle - que, lors de la
dernière réunion de la Commission Européenne : ³par la voix discordante de
son ministre de l¹agriculture Dominique Bussereau, la France fit à ses
partenaires la menace de bloquer systématiquement et à la moindre occasion
toute avancée dans le domaine du bien-être animal².

Nous souhaiterions entendre ­ si vous revendiquez cette attitude - les
raisons d¹un comportement difficilement compréhensible qui vous oppose à un
progrès non seulement urgent mais indispensable pour la santé humaine et
animale, représentant par ailleurs la volonté exprimée d¹une très large
majorité d¹européens.

Nous savons aujourd¹hui par de nombreuses études scientifiques indépendantes
que les conditions indignes et révoltantes d¹incarcération des animaux
destinés à la consommation se répercutent sur leur santé (d¹où l¹obligation
de les doper avec toutes sortes d¹anti-stress, d¹anti-dépresseurs,
d¹anti-biotiques, etc., et que les informations issues d¹animaux maltraités
et drogués sont également nocives pour la santé des consommateurs qui
ingèrent toutes ces substances dans leur assiette.

À ce simple titre il est donc honteux et inadmissible de refuser que soient
prises en compte des conditions de vie moins cruelles envers les animaux et
ce refus est un déshonneur pour notre nation toute entière.

Votre stupéfiante prise de position - inverse de celle qui devrait être la
vôtre dans le cadre de vos fonctions, tant pour le respect des êtres vivants
sans défense que sont les animaux que pour les êtres humains - est
effrayante, à l¹heure où les bilans écologiques et agricoles sont
extrêmement inquiétants, voire dramatiques.

Les citoyens consommateurs ­ de votre point de vue - devraient donc
continuer à subir les conséquences environnementales collectives et
individuelles désastreuses (connues) des innombrables maltraitances et
cruautés qui ont cours depuis l¹avènement de l¹ère industrielle : élevages
concentrationnaires ­ pourvoyeurs de tortures permanentes, d¹épidémies et de
nouvelles maladies -  alimentation dévoyée des animaux et des humains - dont
OGM qui promettent des dégâts irréversibles et des conséquences dramatiques
à court terme - pollution mortelle et désertification des sols par épandage
de boues d¹épuration, lisiers, chimie, etc., etc., etc...

Je ne puis croire que vous les ignorez mais tiens à votre disposition une
liste scientifiquement élaborée de toutes les conséquences néfastes majeures
liées au manque de compréhension et de compassion pour le peuple animal et
pour le respect du vivant, qu¹il soit, végétal, animal ou humain.

Alors que le reste de l¹Union fait enfin preuve d¹évolution et au lieu de
mettre la France en avant, vous allez, tout comme nos divers ministres de
l¹écologie, à l¹encontre du bon sens, du respect de la vie et de vos
concitoyens.

Dans l¹espoir que vous accepterez de réviser votre position de toute
urgence, veuillez agréer, monsieur le ministre de l¹agriculture,
l¹expression de mes souhaits les plus sincères pour une profonde
transformation générale en faveur des animaux et de nos concitoyens.

F. Margot-Noblemaire


« Le droit de tout homme est d¹écouter sa conscience, et son devoir, d¹agir
selon ce qu¹elle lui dicte. »
A. Einstein

Voir les commentaires

La peur de la grippe aviaire donne le chikungunia et...article de la fondation Franz Weber

2 Mars 2006, 10:17am

Publié par Jo benchetrit

 
Je vous soumets une équation de bon sens:
assassinat des oiseaux migrateurs insectivores
+ chikungunya (Il y a déjà des malades infectés en Suisse.)
+malaria
+voyages des humains malades
+panique et gestes absurdes par peur combinée de la Grippe Aviaire et du chikungunya
+moustiques proliférants grâce à la mort de leurs prédateurs(à cause de la combinaison assassinat des oiseaux par peur de la grippe aviaire et des araignées par les insecticides)
=Énorme menace pour notre chère espèce.
C'est, avant la pandémie annoncée de grippe aviaire...le plus grand risque que nous encourons.
Il est clair qu'en mettant de l'insecticide partout, au lieu de se limiter à l'eau stagnante, les oiseaux vont mourir, les araignées aussi, cad les prédateurs des moustiques. C'est de cela qu'il faut avoir peur.
"«Oui, il y a des cas de Chikungunya, et ils sont vivants» s'exclame le docteur Louis Loutan, chef de l'unité de médecine des voyages à l'hôpital universitaire de Genève (HUG)."
C'est pour cela qu'il faut accueillir les hirondelles et autres migrateurs, et leur laisser faire des nids: il n'y a pas de risque de GA!!!!!!!!!!Mais de Chingunia, oui, vous verrez.
C'est pour cela qu'il FAUT NOURRIR les oiseaux de toute urgence, pigeons inclus, car ils sont en partie insectivores.Si on en reste à un vile utilitarisme.
Voici à présent un édifiant article que je vous conseille:
 
 GRIPPE AVIAIRE : L´ HORRIBLE MASSACRE

http://cousin.pascal1.free.fr/grippe_aviaire.html



Sources : Les textes sont extraits du Journal de la Fondation Franz Weber (Suisse) N° 74 - octobre/novembre/décembre 2005


 

Décidément, l´humanité ne s´améliore pas, et la prétendue barbarie de nos ancêtres n´était pas plus noire que la violence partout présente aujourd´hui, et sous ces aspects les plus cruels.
Mais, non contents d´être violents, les hommes modernes sont paradoxalement devenus des poules mouillées. ( et c´est bien insultant pour les pauvres poules ! ).
La moindre menace sur leur bien-être paraît aux gens de notre époque tout simplement inconcevable et, pour s´en préserver, la réaction ordinaire, immédiate, est de frapper à tort et à travers, de détruire, de tuer, encore et toujours.


LA PANIQUE AGGRAVE LA CATASTROPHE

On a pu constater lors de l´apparition de la maladie de la vache folle ( que notre stupidité et notre cupidité avaient déclenché par des pratiques alimentaires aberrantes, comme de nourrir des herbivores avec des granulés à base de viande d´équarrissage ! ).
 
Les charniers de pauvres vaches et de moutons, abattus en masse - et en parfaite santé - furent complaisamment exhibés sur nos écrans de télé, et un seul homme politique, François Bayrou, d´origine paysanne il est vrai, eut la dignité et le courage de s´en avouer bouleversé.
 
Pour tous les autres, rassurer n´importe comment leurs précieux électeurs était bien plus important que la souffrance de milliers d´êtres vivants et sensibles, sacrifiés sans utilité aucune sous le coup d´une peur adjecte.

Nous revoici confronté au même problème avec l´épouvantail de la grippe aviaire, brandi et agité à tous bouts de champs à travers tous les canaux de communication, au point de provoquer une panique aussi insensée que dangereuse.

Toute panique aggrave les effets de la catastrophe qui l´a déclenché.
 
Celle-ci, lancée par les hommes de pouvoir et de l´information, soutenue ou discutée par des scientifiques, sous prétexte de précaution et de prévention, pourrait bien aboutir à un véritable désastre écologique.
 
Mais de cela, l´information qui relaie les rumeurs les plus alarmistes, se moque bien : au contraire, les désastres, c´est du sensationnel, de la bonne copie ! .......

La crainte d´une pandémie pousse en effet les humains, et cela un peu partout, à faire ce qu´ils font communément sous l´empire de la peur : tuer, brutaliser et détruire, massacrer voire éradiquer d´autres espèces.
 
 C´est que, dûment médiatisée, la menace potentielle d´une épidémie grippale dangereuse terrorise les populations, et les arguments scientifiques les plus rassurants, les plans d´urgence éventuels mis en place, etc........ne rencontrent que méfiance et incrédulité parmi ceux qu´on a trop souvent abusés
Tchernobyl est encore présent dans les mémoires et désormais, tout discours rassurant, fut-ce d´experts, pouvant dissimuler des mensonges éhontés, personnes ne l´écoute.
 
Quant aux innombrables contradictions entre les divers avis d´experts et une information avide de sensationnel, elles ne font qu´embrouiller les choses.


HARO SUR LES OISEAUX MIGRATEURS

D´une part, on affirme que le virus touche ( et non "pourrait toucher" ) tous les oiseaux, et qu´il n´y a pas de limite spécifique à la transmission, d´autre part, de tout aussi éminent ornithologues déclarent à juste titre qu´on n´en sait rien. Rien ne permet de dire que certaines espèces ne pourraient opposer une barrière au virus.
 
Rien non plus ne permet d´affirmer que l´épidémie vient du ciel avec les migrations d´oiseaux sauvages plutôt que collée aux semelles des innombrables voyageurs humains, porteurs sains ou non, mais......porteurs.

On nous dit d´une part qu´en Turquie et en Roumanie il semble que la propagation se fasse par les oiseaux migrateurs, mais d´autre part, le même expert distingué signale qu´aucun oiseau sauvage n´a été retrouvé mort de la grippe aviaire dans ces mêmes pays........Bref, d´un jour à l´autre, on nous dit tout et son contraire.
Ce qui est sûr, en revanche, c´est que la faune ornithologique du monde entier, déjà tellement menacée par les nuisances humaines de toutes sortes, risque de faire les frais de la peur d´une nouvelle peste : en république Tchèque, Lucie Hoskova, de l´association ornithologique tchèque, signale que des nids d´oiseaux migrateurs sont détruits par des vandales, afin d´empêcher leur retour au printemps prochain, et que les nids des d´hirondelles, en particulier, sont des cibles fréquentes, parce que ces oiseaux construisent souvent leur nid auprès des fenêtres des habitations et des étables.
 
Pour empêcher de nicher, on installe des filets et on bouche systématiquement toutes les ouvertures dans les étables pour les empêcher de nicher. De telles pratiques risquent d´aboutir à l´anéantissement de ces oiseaux, déjà menacés de disparition du fait de la pollution et des pesticides.

Les chasseurs français, toujours prêts à se poser en défenseurs de la nature, préparent leur habituel carnage de migrateurs sous le vertueux prétexte d´aider au dépistage de la maladie.


A QUAND LES PROTESTATIONS PUBLIQUES ?

Quant aux brutes innombrables, on a pu les voir sur nos écrans entassant canards et poules, vivants ou morts dans des poubelles comme de vulgaires déchets, avant de les incinérer.
 
 La manière dont les pauvres volatiles sont saisis, manipulés et écrasés les uns contre les autres a révolté beaucoup de braves gens, mais qui écoute les compatissants, au milieu des cris d´alarme ?

En Autriche, en Bavière, en Suisse, en France, les poules, canards et oies habituellement élevés en libertés, sont désormais confinés dans des lieux clos ou des cages.
 
Des milliers, des millions bientôt, d´animaux innocents vont vivre un enfer sur la décision de théoriciens qui ne semblent pas soupçonner qu´un canard puisse être tout autre chose qu´un plat cuisiné : un être vivant, sensible, avec qui on peut nouer des liens d´amitié.
 
Partout, gouvernement et médias parlent de mesures prises pour protéger l´homme d´une possible mutation du virus, mais " c´est bel et bien la mortalité chez les oiseaux que nous devons redouter en cas d´arrivée du virus, et non pas chez l´homme", dit Bernard Toma, professeur de maladies contagieuses à l´école vétérinaire de Maisons-Alfort.

Hélas ! ce qui préoccupe les humains, ce sont les humains, leur santé, leur confort, et même la catastrophe économique que représenterait l´abattage des oiseaux d´élevage. Du désastre écologique, de la souffrance animale, il n´est jamais question dans la grande majorité des rapports, discours et articles.... La recherche obsessionnelle du "risque zéro" pour l´homme et l´excuse de pires massacres, et cela sans états d´âme.

Dans un magazine français, que j´ai sous les yeux, une journaliste affirme comme un fait ce qu´aucun spécialiste n´oserait dire sans faire beaucoup de réserves : selon elle, on a des raisons d´être inquiets en Europe, car " les risques de propagation d´une forme humaine du virus n´ont jamais été aussi élevés" ..., alors que les experts disent et répètent qu´aucune forme d´un tel virus, transmissible entre humains, n´existe actuellement ( même si -- cela va de soi -- la vigilance est de rigueur ! ).

Qu´à cela ne tienne, la journaliste affirme gaillardement
que le danger peut venir des migrateurs et que cette grippe asiatique a réussi à se propager jusqu´en Europe malgré toutes les mesures prises.
Elle oublie comme par hasard
de signaler
qu´encore une fois,
ce sont les oiseaux qui sont menacés
et non les humains.
Nous ne sommes pas revenus au temps de la grande Peste, et il ne s´agit pour l´instant que de sages mesures préventives. Mais.........les mesures prises sont-elles valables ?.

Pauvres oiseaux migrateurs, dont le grand voyage annuel est une aventure épuisante et souvent mortelle, les voici montrés du doigt comme responsables d´un terrible fléau aux yeux des foules manipulées......et des amateurs de tueries pour qui ce sera un bon prétexte.


UN VIRUS DOMESTIQUE

.
 
Or, comme le rappelle l´ornithologue français F.Archaux, le virus aviaire est bel et bien un virus domestique et c´est l´homme, par conséquent, qui est le grand responsable, par la manière dont il "produit" et traite les volailles, que ce soit dans des conditions concentrationnaires révoltantes ou dans les horribles élevages en batterie
Lorsqu´on nous a menti sur les dangers que toute l´Europe encourrait du fait de la catastrophe de Tchernobyl, il ne faut surtout pas oublier qu´il s´agissait là, clairement d´une responsabilité humaine. Mais, pour la grippe aviaire, on peut en accuser la nature, les animaux et feindre d´ignorer la responsabilité de l´homme....alors, haro sur les oiseaux !!! et soudain, quel tapage médiatique ! Quel souci d´informer les citoyens ! les trompettes de l´Apocalypse résonnent et les hommes de pouvoir en profitent pour montrer leur sens des responsabilités et leur efficacité........
Au prix d´ignobles abattages et destructions en masse, de confinement des volailles, d´aires de nidification rasées...etc....etc...
Les mesures prises, qui risquent d´appauvrir encore le patrimoine naturel de l´humanité et de ruiner les paysans les plus pauvres, ne peuvent empêcher l´éclosion possible d´une pandémie. On s´attaque aux symptômes de la catastrophe annoncée, au lieu de s´en prendre directement à ses causes.
Jouent aussi un rôle dramatique : la contrebande et le trafic d´oiseaux exotiques comme ce millier d´oiseaux contaminés, saisis le 14 octobre dernier dans un conteneur acheminé clandestinement de Chine vers Taïwan.
Contrebande et trafic sont illégaux, mais fort peu contrôlés jusqu´ici, car il ne s´agissait " que" de faune sauvage. On peu se réjouir au moins de voir, pour une fois, ces contrôles mis en place ou renforcés aux frontières et dans les aéroports : enfin, ils vont être ce qu´ils auraient toujours dû être pour la sauvegarde de la nature...... parce qu´il s´agit de sauver notre peau !!
CE QU´IL FAUT FAIRE :

C´est interdire les élevages en batterie qui se sont révélés comme étant la cause de toutes les épidémies animales majeures de ces dernières années, telles que la fièvre aphteuse, le ESB, la peste porcine, ou la salmonellose.
Quant aux transports mondiaux de poulets élevés en batterie, les protecteurs des animaux les montrent sans succès du doigt depuis longtemps. Va t-on enfin remédier à ce crime contre des êtres vivants, pour sauver la peau de l´homme ? Le vétérinaire Franz-Joseph Plank nous livre un commentaire précieux à propos des élevages concentrationnaires :
l´interdiction de laisser les poulets à l´air libre, prononcée à l´encontre de l´Autriche et de la Bavière, est démunie de tout sens et sert essentiellement à calmer les esprits - et à duper davantage encore la population manipulée. Ce ne sont pas les oiseaux évoluant en pleine nature et les espèces sauvages qui posent problème, mais bien les animaux enfermés dans la plus grande promiscuité et croisés jusqu´à obtention des résultats escomptés, pour obtenir une production accrue de viande et d´oeuf !
C´est interdire les transports trans-frontaliers d´animaux et de viande issue des élevages de masse.

Il faut arrêter d´accorder d´exorbitantes subventions aux producteurs animaliers en masse et aux transports internationaux d´animaux.

Il va de soi également qu´un respect rigoureux des lois doit assurer la protection des espèces, et qu´un véritable contrôle extrêmement sévère du trafic illégal des animaux exotiques doit être mis en place, non pas seulement en théorie, comme jusqu´à présent, mais sur le terrain.

Si Ces mesures (*) étaient prises, la menace d´une nouvelle peste aurait au moins servi à quelque chose de positif et d´honorable.








Fin des textes extraits du Journal de la Fondation Franz Weber
Article . par Alika Lindbergh
N° 74 - octobre/novembre/décembre 2005


(*) Ces mesures iraient à l´ encontre de ...
· LEURS intérêts,
· LEURS trafics,
· LEURS profits,
· LEURS privilèges .


Voir les commentaires

La peur de la grippe aviaire donne le chikungunia et...article de la fondation Franz Weber

2 Mars 2006, 10:17am

Publié par Jo benchetrit

 DELIZE

 
Je vous soumets une équation de bon sens:
assassinat des oiseaux migrateurs insectivores
+chikungunia
+malaria
+voyages des humains malades
+panique et gestes absurdes par peur combinée de la Grippe Aviaire et du Chikungunia
+moustiques proliférants grâce à la mort de leurs prédateurs(à cause de la combinaison assassinat des oiseaux par peur de la grippe aviaire et des araignées par les insecticides)
=Énorme menace pour notre chère espèce.
C'est, avant la pandémie annoncée de grippe aviaire...le plus grand risque que nous encourons.
Il est clair qu'en mettant de l'insecticide partout, au lieu de se limiter à l'eau stagnante, les oiseaux vont mourir, les araignées aussi, cad les prédateurs des moustiques. C'est de cela qu'il faut avoir peur.
Voici à présent un édifiant article que je vous conseille:
 
 GRIPPE AVIAIRE : L´ HORRIBLE MASSACRE

http://cousin.pascal1.free.fr/grippe_aviaire.html

GRIPPE AVIAIRE : L´ HORRIBLE MASSACRE


Sources : Les textes sont extraits du Journal de la Fondation Franz Weber (Suisse) N° 74 - octobre/novembre/décembre 2005


GRIPPE AVIAIRE : L´ HORRIBLE MASSACRE

Décidément, l´humanité ne s´améliore pas, et la prétendue barbarie de nos ancêtres n´était pas plus noire que la violence partout présente aujourd´hui, et sous ces aspects les plus cruels.
Mais, non contents d´être violents, les hommes modernes sont paradoxalement devenus des poules mouillées. ( et c´est bien insultant pour les pauvres poules ! ).
La moindre menace sur leur bien-être paraît aux gens de notre époque tout simplement inconcevable et, pour s´en préserver, la réaction ordinaire, immédiate, est de frapper à tort et à travers, de détruire, de tuer, encore et toujours.


LA PANIQUE AGGRAVE LA CATASTROPHE

On a pu constater lors de l´apparition de la maladie de la vache folle ( que notre stupidité et notre cupidité avaient déclenché par des pratiques alimentaires aberrantes, comme de nourrir des herbivores avec des granulés à base de viande d´équarrissage ! ).
 
Les charniers de pauvres vaches et de moutons, abattus en masse - et en parfaite santé - furent complaisamment exhibés sur nos écrans de télé, et un seul homme politique, François Bayrou, d´origine paysanne il est vrai, eut la dignité et le courage de s´en avouer bouleversé.
 
Pour tous les autres, rassurer n´importe comment leurs précieux électeurs était bien plus important que la souffrance de milliers d´êtres vivants et sensibles, sacrifiés sans utilité aucune sous le coup d´une peur adjecte.

Nous revoici confronté au même problème avec l´épouvantail de la grippe aviaire, brandi et agité à tous bouts de champs à travers tous les canaux de communication, au point de provoquer une panique aussi insensée que dangereuse.

Toute panique aggrave les effets de la catastrophe qui l´a déclenché.
 
Celle-ci, lancée par les hommes de pouvoir et de l´information, soutenue ou discutée par des scientifiques, sous prétexte de précaution et de prévention, pourrait bien aboutir à un véritable désastre écologique.
 
Mais de cela, l´information qui relaie les rumeurs les plus alarmistes, se moque bien : au contraire, les désastres, c´est du sensationnel, de la bonne copie ! .......

La crainte d´une pandémie pousse en effet les humains, et cela un peu partout, à faire ce qu´ils font communément sous l´empire de la peur : tuer, brutaliser et détruire, massacrer voire éradiquer d´autres espèces.
 
 C´est que, dûment médiatisée, la menace potentielle d´une épidémie grippale dangereuse terrorise les populations, et les arguments scientifiques les plus rassurants, les plans d´urgence éventuels mis en place, etc........ne rencontrent que méfiance et incrédulité parmi ceux qu´on a trop souvent abusés
Tchernobyl est encore présent dans les mémoires et désormais, tout discours rassurant, fut-ce d´experts, pouvant dissimuler des mensonges éhontés, personnes ne l´écoute.
 
Quant aux innombrables contradictions entre les divers avis d´experts et une information avide de sensationnel, elles ne font qu´embrouiller les choses.


HARO SUR LES OISEAUX MIGRATEURS

D´une part, on affirme que le virus touche ( et non "pourrait toucher" ) tous les oiseaux, et qu´il n´y a pas de limite spécifique à la transmission, d´autre part, de tout aussi éminent ornithologues déclarent à juste titre qu´on n´en sait rien. Rien ne permet de dire que certaines espèces ne pourraient opposer une barrière au virus.
 
Rien non plus ne permet d´affirmer que l´épidémie vient du ciel avec les migrations d´oiseaux sauvages plutôt que collée aux semelles des innombrables voyageurs humains, porteurs sains ou non, mais......porteurs.

On nous dit d´une part qu´en Turquie et en Roumanie il semble que la propagation se fasse par les oiseaux migrateurs, mais d´autre part, le même expert distingué signale qu´aucun oiseau sauvage n´a été retrouvé mort de la grippe aviaire dans ces mêmes pays........Bref, d´un jour à l´autre, on nous dit tout et son contraire.
Ce qui est sûr, en revanche, c´est que la faune ornithologique du monde entier, déjà tellement menacée par les nuisances humaines de toutes sortes, risque de faire les frais de la peur d´une nouvelle peste : en république Tchèque, Lucie Hoskova, de l´association ornithologique tchèque, signale que des nids d´oiseaux migrateurs sont détruits par des vandales, afin d´empêcher leur retour au printemps prochain, et que les nids des d´hirondelles, en particulier, sont des cibles fréquentes, parce que ces oiseaux construisent souvent leur nid auprès des fenêtres des habitations et des étables.
 
Pour empêcher de nicher, on installe des filets et on bouche systématiquement toutes les ouvertures dans les étables pour les empêcher de nicher. De telles pratiques risquent d´aboutir à l´anéantissement de ces oiseaux, déjà menacés de disparition du fait de la pollution et des pesticides.

Les chasseurs français, toujours prêts à se poser en défenseurs de la nature, préparent leur habituel carnage de migrateurs sous le vertueux prétexte d´aider au dépistage de la maladie.


A QUAND LES PROTESTATIONS PUBLIQUES ?

Quant aux brutes innombrables, on a pu les voir sur nos écrans entassant canards et poules, vivants ou morts dans des poubelles comme de vulgaires déchets, avant de les incinérer.
 
 La manière dont les pauvres volatiles sont saisis, manipulés et écrasés les uns contre les autres a révolté beaucoup de braves gens, mais qui écoute les compatissants, au milieu des cris d´alarme ?

En Autriche, en Bavière, en Suisse, en France, les poules, canards et oies habituellement élevés en libertés, sont désormais confinés dans des lieux clos ou des cages.
 
Des milliers, des millions bientôt, d´animaux innocents vont vivre un enfer sur la décision de théoriciens qui ne semblent pas soupçonner qu´un canard puisse être tout autre chose qu´un plat cuisiné : un être vivant, sensible, avec qui on peut nouer des liens d´amitié.
 
Partout, gouvernement et médias parlent de mesures prises pour protéger l´homme d´une possible mutation du virus, mais " c´est bel et bien la mortalité chez les oiseaux que nous devons redouter en cas d´arrivée du virus, et non pas chez l´homme", dit Bernard Toma, professeur de maladies contagieuses à l´école vétérinaire de Maisons-Alfort.

Hélas ! ce qui préoccupe les humains, ce sont les humains, leur santé, leur confort, et même la catastrophe économique que représenterait l´abattage des oiseaux d´élevage. Du désastre écologique, de la souffrance animale, il n´est jamais question dans la grande majorité des rapports, discours et articles.... La recherche obsessionnelle du "risque zéro" pour l´homme et l´excuse de pires massacres, et cela sans états d´âme.

Dans un magazine français, que j´ai sous les yeux, une journaliste affirme comme un fait ce qu´aucun spécialiste n´oserait dire sans faire beaucoup de réserves : selon elle, on a des raisons d´être inquiets en Europe, car " les risques de propagation d´une forme humaine du virus n´ont jamais été aussi élevés" ..., alors que les experts disent et répètent qu´aucune forme d´un tel virus, transmissible entre humains, n´existe actuellement ( même si -- cela va de soi -- la vigilance est de rigueur ! ).
Qu´à cela ne tienne, la journaliste affirme gaillardement que le danger peut venir des migrateurs et que cette grippe asiatique a réussi à se propager jusqu´en Europe malgré toutes les mesures prises. Elle oublie comme par hasard de signaler qu´encore une fois, ce sont les oiseaux qui sont menacés et non les humains. Nous ne sommes pas revenus au temps de la grande Peste, et il ne s´agit pour l´instant que de sages mesures préventives. Mais.........les mesures prises sont-elles valables ?.

Pauvres oiseaux migrateurs, dont le grand voyage annuel est une aventure épuisante et souvent mortelle, les voici montrés du doigt comme responsables d´un terrible fléau aux yeux des foules manipulées......et des amateurs de tueries pour qui ce sera un bon prétexte.


UN VIRUS DOMESTIQUE

Or, comme le rappelle l´ornithologue français F.Archaux, le virus aviaire est bel et bien un virus domestique et c´est l´homme, par conséquent, qui est le grand responsable, par la manière dont il "produit" et traite les volailles, que ce soit dans des conditions concentrationnaires révoltantes ou dans les horribles élevages en batterie. Les vraies raisons de la diffusion du virus ne sont pas les merveilleux passages de grues ou d´oies sauvages au-dessus de nos campagnes; elles sont dans ces élevages de poulets et canards exploités dans d´épouvantables conditions en Corée, Chine, en Taiwan, etc...et, sans aucun doute, dans certains pays européens.

Jouent aussi un rôle dramatique : la contrebande et le trafic d´oiseaux exotiques comme ce millier d´oiseaux contaminés, saisis le 14 octobre dernier dans un conteneur acheminé clandestinement de Chine vers Taïwan.
Contrebande et trafic sont illégaux, mais fort peu contrôlés jusqu´ici, car il ne s´agissait " que" de faune sauvage. On peu se réjouir au moins de voir, pour une fois, ces contrôles mis en place ou renforcés aux frontières et dans les aéroports : enfin, ils vont être ce qu´ils auraient toujours dû être pour la sauvegarde de la nature...... parce qu´il s´agit de sauver notre peau !!

Quant aux transports mondiaux de poulets élevés en batterie, les protecteurs des animaux les montrent sans succès du doigt depuis longtemps. Va t-on enfin remédier à ce crime contre des êtres vivants, pour sauver la peau de l´homme ? Le vétérinaire Franz-Joseph Plank nous livre un commentaire précieux à propos des élevages concentrationnaires :
l´interdiction de laisser les poulets à l´air libre, prononcée à l´encontre de l´Autriche et de la Bavière, est démunie de tout sens et sert essentiellement à calmer les esprits - et à duper davantage encore la population manipulée. Ce ne sont pas les oiseaux évoluant en pleine nature et les espèces sauvages qui posent problème, mais bien les animaux enfermés dans la plus grande promiscuité et croisés jusqu´à obtention des résultats escomptés, pour obtenir une production accrue de viande et d´oeuf !

Lorsqu´on nous a menti sur les dangers que toute l´Europe encourrait du fait de la catastrophe de Tchernobyl, il ne faut surtout pas oublier qu´il s´agissait là, clairement d´une responsabilité humaine. Mais, pour la grippe aviaire, on peut en accuser la nature, les animaux et feindre d´ignorer la responsabilité de l´homme....alors, haro sur les oiseaux !!! et soudain, quel tapage médiatique ! Quel souci d´informer les citoyens ! les trompettes de l´Apocalypse résonnent et les hommes de pouvoir en profitent pour montrer leur sens des responsabilités et leur efficacité........
Au prix d´ignobles abattages et destructions en masse, de confinement des volailles, d´aires de nidification rasées...etc....etc...
Les mesures prises, qui risquent d´appauvrir encore le patrimoine naturel de l´humanité et de ruiner les paysans les plus pauvres, ne peuvent empêcher l´éclosion possible d´une pandémie. On s´attaque aux symptômes de la catastrophe annoncée, au lieu de s´en prendre directement à ses causes.


CE QU´IL FAUT FAIRE :

C´est interdire les élevages en batterie qui se sont révélés comme étant la cause de toutes les épidémies animales majeures de ces dernières années, telles que la fièvre aphteuse, le ESB, la peste porcine, ou la salmonellose.

C´est interdire les transports trans-frontaliers d´animaux et de viande issue des élevages de masse.

Il faut arrêter d´accorder d´exorbitantes subventions aux producteurs animaliers en masse et aux transports internationaux d´animaux.

Il va de soi également qu´un respect rigoureux des lois doit assurer la protection des espèces, et qu´un véritable contrôle extrêmement sévère du trafic illégal des animaux exotiques doit être mis en place, non pas seulement en théorie, comme jusqu´à présent, mais sur le terrain.

Si ces mesures (*) étaient prises, la menace d´une nouvelle peste aurait au moins servi à quelque chose de positif et d´honorable.

Fin des textes extraits du Journal de la Fondation Franz Weber
Article . par Alika Lindbergh
N° 74 - octobre/novembre/décembre 2005


(*) Ces mesures iraient à l´ encontre de ...
· LEURS intérêts,
· LEURS trafics,
· LEURS profits,
· LEURS privilèges .


Voir les commentaires

Une version gore mais réelle des 101 dalmatiens : massacrés par la SPA.100 chiens massacrés. La maitresse est accablée

1 Mars 2006, 17:51pm

Publié par Jo benchetrit

On a  peine à y croire... et pourtant c'est vrai.

101 vies brisées par la SPA de Charleroi.

C’est purement scandaleux !!!!

 

Ecrivez à la SPA de Charleroi inspection@spa-charleroi.be

 

 

Rappel des faits :

Sa cousine détenait ses cartes bancaires et achetait avec les croquettes pour les chiens (car Lydie ne conduit pas).
La cousine vient de décéder.  Lydie n'a pu récupérer ses cartes se retrouvant sans argent...

Un appel a été lancé pour ces chiens. L'appel a été largement entendu mais voilà un matin...la direction de la SPA de Charleroi est arrivée avec les gendarmes. Ils ont  fermé le jardin de Lydie et  massacré tous les chiens sous ses yeux....

Plus d’infos sur : http://rescue.forumactif.com/viewtopic.forum?t=31267 <http://rescue.forumactif.com/viewtopic.forum?t=31267&start=120> &start=120

Des photos de Lydie avec ses chiens http://groups.msn.com/ouvrezlesyeux/general.msnw?action=get_message <http://groups.msn.com/ouvrezlesyeux/general.msnw?action=get_message&mview=0&ID_Message=1534&LastModified=4675562093130750903> &mview=0&ID_Message=1534&LastModified=4675562093130750903

Extrait du forum où on en parle:

 
Packie
Sharpei
Sharpei


Inscrit le: 16 Nov 2005
Messages: 270
Localisation: Amiens (80)

chiensPosté le: Sam 25 Fév 2006 - 11:14 Répondre en citant

Tout à fait d'accord également Mamie!
_________________


Mon avatar : Maya qui attend depuis plus d'1 an d'être adoptée!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l’utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur  
 
 
CONSCIENCE
Chihuahua
Chihuahua


Inscrit le: 25 Fév 2006
Messages: 15

Les chiens de Lydie ont tous été TUES !Posté le: Sam 25 Fév 2006 - 12:30 Répondre en citant

Le silence profite a l'oppresseur JAMAIS a l'oppressé !

Je demande a tous les VRAIS protecteurs et amis des animaux de bien lire ce message et surtout de le diffusé !

Depuis l'appel à l'aide de Lydie ,tout les jours j'allais déposé plus de 100 kg de croquettes devant sa porte ( et qlq victuailles pour elle aussi )

J ai fait un appel sur internet ,car la quantité de nourriture pour les chiens était énorme !

Une incroyable solidarité s'est mise en place ! De la France des gens envoyais;  mm de l' ARGENT !

En Belgique des gens venaient déposer des sacs devant chez Lydie ! Et plus d''une dizaine de pesonne se proposai comme famille d'acceuil !!!!

Un brave couple habitant Jambe ( Belgique ) voulais mettre a disposition une propriété av plus de 20 ares de terrain cloturé et a condition qu on s'en occupe nous pouvions acceuillir plus d'une vongtaine de CHIENS !

En ce moment une jeune fille qui se reconnaitra viens de partir de chez moi ,scandalisée et triste ,cen aprenant que TOUS je dit bien TOUS les chiens de LYDIE avaient été TUES !!!! Et non conduit a la SPA de Charleroi ! ( MENSONGE ) !!!

Il n'y avais pas 212 chiens mais une centaine !!! MENSONGE

Vous avez vu des photos ! Ces chiens était en parfait SANTE ( al 'extérieur ) MENSONGE !

Alors qu il avais commencés depuis le matin leurs CRIMES ,j'entendais les chiens hurler ! Je les suppliai de me donner au moins les chiens qui était a l'extérieur et que je connaisais bien ! IL ont refusé ils voulaient les tuer TOUS ,il étaient venu pour TUER TUER TUER !

Ils me disaient que ces chiens était malade et contagieux !!! MENSONGE

C'esr désespérément que j appelais des personnes sur mon GSM pour tenter d'arreter cette tuerie !!!

Véronique de ANIMAUX EN PUERIL a désespérement appeler le directeur de la SPA qui était sur place !!! Pour envoyer une camionette d'urgence et tenter d'en sauver IL A REFUSER ! et ils continuaient a TUER !TUER !

POURQUOI ont-ils refoulé la presse ?

La derniere heure avait était sur les lieux tres tot le matin ,pourquoi n'ont-il pas laissé prendre des photos ??? Parce que ce qu ils disent est FAUX

Ils vous disent que les chiens étaient GALEUX FAUX ,qui se dévorais entre eux FAUX ,un gendarme sur les lieux que je ne citerai pas a affirmé que ces chiens étaient tous gentils mais se terrais l'un contre l'autre terrorisé ,sans doute parce qu ils sentais que c'étais la FIN !

Grace a une équipe de l' ALF ( que je ne citerai pas ) alors qu il étaient en train de les tuer TOUS a l'interieur ! TINO a été sauver par l'arriere ,il est en PARFAITE santé ! ET bien planqué !
Un seul a été sauvé ! un seul !

Il s'agit d"une mise a mort ,par des gens qui prétendent PROTEGER les animaux ,ils parlais d'une SAISIE alors qu il s agissais d'un MASSACRE !

Au nom de tous ces innocents qui ont été assasiner je vous demande de réagir ,comme je vous l'ai écrit plus haut " le silence profite a l'oppresseur jamais a l' opprimé "

Ils faut qu ils répondent de leurs crimes ! ( et je pese mes mots ) car un grand mouvement de SOLIDARITE s'était déclenché ! et des familles se proposais comme famille d'acceuils ! POURQUOI n'ont-ils pas voulu donné une chance à ces pauvres chiens ?

Ils vous disent que ces chiens étaient affamés ! MENSONGES ,des dizaines de gens sont allé porter eux mm des sacs de croquettes !

Et LYDIE ne méritent pas qu on lui fasse du mal !

Lydie est ds un home ,nous continuons à la soutenir ,elle pleure baucoup en prononcant les mm phrases ... Mon rex il avait 12 ans ,mon baby-chou il dormais ds mon cou ,ma peche nous étions fusionelle ,mon TINO ,mon IRIS mes BB ils ont tué mes BB ... et elle pleure ...

Les conditions ds laquelle s'est passée l'intervention ,ils ont frappé à la porte en prétextant venir voir si Lydie avais de quoi nourrir les chiens ,alors qu 'elle leurs patrlais ,ils l'ont empoignée et l'on mise ds la camionette ,en lui disant de SIGNER ! SIGNER !!!Lydie suppliais qu on la laisse rentrer pour qu 'elle puisse calmer ses chiens ( ils ont du entendre les cris de leurs maitresses ) alors oui c'est possible qu 'a ce moment les chiens soit devenu fou !
Il y avais trop de chiens c évident !!! Ils parlais d'une saisie ! pas d'une mise a mort !

SVP transmettez ce message sur tout les forums et les sites ou des gens comme CHIWAWA vous mentent ! et racontent des MENSONGES ,Je me doute que cette chiwawa a participé a ce massacre Ne la croyez pas ! Des vies auraient pu être sauvée et ils avaient décidé de les TUER tous ! Tout était convenu d'avance !

Pour tout ces innocents que vous tous avez voulu aidez et sauvé il faut que la vérité sois mise au grand jour !


Caroline 0499 110 010 CONSCIENCE !!!

Je n'arrive pas a en parler sans pleurer j ai toujours ces cris ds ma tete ,aujourdhui je n'abandonerai pas LYDIE ,elle n'a personne au monde ,je commencais a établir un relation de confiance et elle commencais a bien vouloir me donner un chien ,puis un autre ,mais ils ne m'en ont pas laissé le temps ,je leurs fesais confiance ,je croyais qu ils voulaient les aider ,mais en fait ils étaient venu uniquement pour TUER Le silence profite a l'oppresseur JAMAIS a l'oppressé !

Je demande a tous les VRAIS protecteurs et amis des animaux de bien lire ce message et surtout de le diffusé !

Depuis l'appel à l'aide de Lydie ,tout les jours j'allais déposé plus de 100 kg de croquettes devant sa porte ( et qlq victuailles pour elle aussi )

J ai fait un appel sur internet ,car la quantité de nourriture pour les chiens était énorme !

Une incroyable solidarité s'est mise en place ! De la France des gens envoyais mm de l' ARGENT !

En Belgique des gens venaient déposer des sacs devant chez Lydie ! Et plus d''une dizaine de pesonne se proposai comme famille d'acceuil !!!!

Un brave couple habitant Jambe ( Belgique ) voulais mettre a disposition une propriété av plus de 20 ares de terrain cloturé et a condition qu on s'en occupe nous pouvions acceuillir plus d'une vongtaine de CHIENS !

En ce moment une jeune fille qui se reconnaitra viens de partir de chez moi ,scandalisée et triste ,cen aprenant que TOUS je dit bien TOUS les chiens de LYDIE avaient été TUES !!!! Et non conduit a la SPA de Charleroi ! ( MENSONGE ) !!!

Il n'y avais pas 212 chiens mais une centaine !!! MENSONGE

Vous avez vu des photos ! Ces chiens était en parfait SANTE ( al 'extérieur ) MENSONGE !

Alors qu il avais commencés depuis le matin leurs CRIMES ,j'entendais les chiens hurler ! Je les suppliai de me donner au moins les chiens qui était a l'extérieur et que je connaisais bien ! IL ont refusé ils voulaient les tuer TOUS ,il étaient venu pour TUER TUER TUER !

Ils me disaient que ces chiens était malade et contagieux !!! MENSONGE

C'esr désespérément que j appelais des personnes sur mon GSM pour tenter d'arreter cette tuerie !!!

Véronique de ANIMAUX EN PUERIL a désespérement appeler le directeur de la SPA qui était sur place !!! Pour envoyer une camionette d'urgence et tenter d'en sauver IL A REFUSER ! et ils continuaient a TUER !TUER !

POURQUOI ont-ils refoulé la presse ?

La derniere heure avait était sur les lieux tres tot le matin ,pourquoi n'ont-il pas laissé prendre des photos ??? Parce que ce qu ils disent est FAUX

Ils vous disent que les chiens étaient GALEUX FAUX ,qui se dévorais entre eux FAUX ,un gendarme sur les lieux que je ne citerai pas a affirmé que ces chiens étaient tous gentils mais se terrais l'un contre l'autre terrorisé ,sans doute parce qu ils sentais que c'étais la FIN !

Grace a une équipe de l' ALF ( que je ne citerai pas ) alors qu il étaient en train de les tuer TOUS a l'interieur ! TINO a été sauver par l'arriere ,il est en PARFAITE santé ! ET bien planqué !
Un seul a été sauvé ! un seul !

Il s'agit d"une mise a mort ,par des gens qui prétendent PROTEGER les animaux ,ils parlais d'une SAISIE alors qu il s agissais d'un MASSACRE !

Au nom de tous ces innocents qui ont été assasiner je vous demande de réagir ,comme je vous l'ai écrit plus haut " le silence profite a l'oppresseur jamais a l' opprimé "

Ils faut qu ils répondent de leurs crimes ! ( et je pese mes mots ) car un grand mouvement de SOLIDARITE s'était déclenché ! et des familles se proposais comme famille d'acceuils ! POURQUOI n'ont-ils pas voulu donné une chance à ces pauvres chiens ?

Ils vous disent que ces chiens étaient affamés ! MENSONGES ,des dizaines de gens sont allé porter eux mm des sacs de croquettes !

Et LYDIE ne méritent pas qu on lui fasse du mal !

Lydie est ds un home ,nous continuons à la soutenir ,elle pleure baucoup en prononcant les mm phrases ... Mon rex il avait 12 ans ,mon baby-chou il dormais ds mon cou ,ma peche nous étions fusionelle ,mon TINO ,mon IRIS mes BB ils ont tué mes BB ... et elle pleure ...

Les conditions ds laquelle s'est passée l'intervention ,ils ont frappé à la porte en prétextant venir voir si Lydie avais de quoi nourrir les chiens ,alors qu 'elle leurs parlait ,ils l'ont empoignée et l'on mise ds la camionette ,en lui disant de SIGNER ! SIGNER !!!Lydie suppliait qu on la laisse rentrer pour qu 'elle puisse calmer ses chiens ( ils ont du entendre les cris de leurs maitresses ) alors oui c'est possible qu 'a ce moment les chiens soit devenus fou !
Il y avais trop de chiens c évident !!! Ils parlais d'une saisie ! pas d'une mise a mort !

SVP transmettez ce message sur tout les forums et les sites ou des gens comme CHIWAWA vous mentent ! et racontent des MENSONGE ,Je me doute cette chiwawa a participé a ce massacre Ne la croyez pas !
_________________
Caroline qui a assisté a une tuerie chiens en BONNE SANTE !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l’utilisateur Envoyer un message privé  
 
 
yaveka
Sharpei
Sharpei


Inscrit le: 01 Sep 2005
Messages: 111
Localisation: louvain la neuve belgique

Posté le: Sam 25 Fév 2006 - 14:31 Répondre en citant

Conscience a raison. j'etais ce matin la bas. Elle a vraiment été tres touché. ( remarquez qu'elle n'hesite pas a mettre son nom et son numero de telephone!)
Ce fut un massacre!!!! Ils les ont tous tué alors qu'on aurait pu en receuillir 50 au moins.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l’utilisateur Envoyer un message privé  
 
 
mamie
Chihuahua
Chihuahua


Inscrit le: 06 Mai 2005
Messages: 40

Posté le: Sam 25 Fév 2006 - 14:46 Répondre en citant

c' est honteux , écoeurant , pas beau du tout , et dire que c' est avec une étiquette " protection animale " que ce massacre a été fait .............. j' ai honte d' être dans cette sociétè mensongère .................
Pauvres chiens , pauvre Lydie ............
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l’utilisateur Envoyer un message privé  
 
 
kristina
Sharpei
Sharpei


Inscrit le: 14 Fév 2006
Messages: 201
Localisation: Auvergne

Posté le: Sam 25 Fév 2006 - 14:46 Répondre en citant

Mince... je reste sans voix !

Pourquoi les tuer alors qu'il y avait tant de propositions d'aide ?

Un massacre... encore un. Parce que les animaux n'ont que les droits qui arrangent ceux qui les assassinent.
_________________
En avatar, Yoga. Ce tout jeune chat est tout timide. Il se rassure contre son grand ami, Milk, qui le câline tendrement.
Qui saura les aimer, enfin ?
*****
Ton acte, c'est toi. "Antoine de St Exupéry

Voir les commentaires

Bonneuil malmène les chats.

23 Février 2006, 11:05am

Publié par Jo benchetrit

 

 

 
 

30 juin 2005 : Le Conseil Municipal vote démocratiquement et à la majorité la livraison de produits alimentaires et d’hygiène essentiels à la survie de l’Association Bon Œil Bon Chat.

13 janvier 2006 : Contre toutes les règles démocratiques et républicaines, le Maire, ainsi que Madame MARECHAL et leur groupe de direction décident arbitrairement de ne pas respecter cet engagement.
 
EMPLOI : Le Maire et son groupe de direction arbitraire mettent en péril 5 emplois.
SALUBRITE PUBLIQUE : Les chats errants de Bonneuil ne seront plus capturés, stérilisés, vaccinés et tatoués. Ils se reproduiront de façon incontrôlée.
ANIMAUX EN DANGER : Les 70 chats actuellement pris en charge par le refuge n’ont plus de nourriture.
 
  Retour en haut de la page  
 

 

 
 

- Téléchargez la pétition au format Word

- Téléchargez la pétition au format Word
  - Click droit puis "enregristrer la cible sous"   - Click droit puis "enregristrer la cible sous"
- Lisez-la intégralement - Imprimez-la et lisez-la intégralement
- Si vous approuvez notre action, remplissez-la - Si vous approuvez notre action, remplissez-la
  - Vos noms et prénoms   - Vos noms et prénoms
  - Votre ville de résidence   - Votre ville de résidence
- Adressez-la à l'adresse e-mail suivante: - Adressez-la à l'adresse suivante:
  contact@bonchat.fr   Association Bon Oeil Bon Chat
  103 rue de l'espérance
  94380 Bonneuil Sur Marne
Si vous ne parvenez pas à télécharger la pétition, n'hésitez pas à nous contacter afin que nous vous la fassions parvenir (cf ci-dessous, contactez-nous).
 
  Retour en haut de la page  
 

 

 
 

E-mail: contact@bonchat.fr

Téléphone: 06 21 48 76 48 - Directrice Régisseuse : Madame Floriane MARTINS
Courrier traditionnel:
Association BON ŒIL BON CHAT - Directrice Régisseuse : Madame Floriane MARTINS
103, rue de l’Espérance – 94380 BONNEUIL SUR MARNE

 

Venez nous rendre visite!

 
  Retour en haut de la page  
 

 

 
 
- Du thon naturel leader price - Des pâtes alphabets ou du riz
- De la semoule - Des carottes
- Des boîtes Friskies, Whiskas, Gourmet - Des croquettes ROYAL CANIN
- De la viande - Des nettoyants ménagers
- De l’eau de javel LACROIX - Des pelles
- Des sacs poubelle 50 L - Des éponges
- Des balais - Des couvertures
- Des serpillières - Du coton
- Des couettes - Des compresses
- Etc.  

Voir les commentaires

union européene et bien-être animal: La France bloque un plan pour la protection des animaux

22 Février 2006, 22:38pm

Publié par Jo benchetrit


> To: newsletter@pmaf.org
 22 février 2006
>
>            LE COCORICO DE LA HONTE
          Comme nous l'indiquions dans notre newsletter du 30 janvier, la
> Commission européenne a adopté un plan d'action quinquennal destiné à
> améliorer sensiblement la protection et le bien-être des animaux (>> Lien
> vers le site de la Commission européenne).
>            Cinq grands domaines d'action ont été définis pour la période
> 2006-2010 : relèvement des normes minimales propres au bien-être animal,
> encouragement de la recherche et des méthodes de substitution à
> l'expérimentation animale, introduction d'indicateurs de bien-être
> normalisés, meilleure information des professionnels et du public sur les
> questions de bien-être des animaux et, enfin, soutien aux initiatives
> internationales en faveur de la protection des animaux.
>
>            Ce lundi 20 février, ce plan en faveur du bien-être animal
> (Animal Welfare Action Plan) a été officiellement présenté par la
> Commission
> au Conseil européen des ministres de l'Agriculture.
>
>            De l'avis de l'Eurogroup for Animal Welfare, la réunion fut
> généralement plutôt positive. Un seul pays vint opposer à la dynamique
> progressiste générale des arguments d'un autre âge : la France. Il nous a
> été rapporté que (source informelle) par la voix discordante de son
> ministre
> de l'agriculture Dominique Bussereau, la France fit à ses partenaires la
> menace de bloquer systématiquement, et à la moindre occasion, toute
> avancée
> dans le domaine du bien-être animal.
>
>            Aussi tristement marginale qu'elle puisse apparaître au sein du
> Conseil européen des ministres, la position française ne représente pas
> d'avantage l'opinion du pays. En effet, une étude récente du Baromètre
> européen montre que 64% des français considèrent que le bien-être des
> animaux d'élevage est mauvais, voire très mauvais, et ne reçoit pas assez
> de
> considération.
>
>            Comparée à l'engagement volontaire de la plupart des autres
> pays
> de l'Union, la position isolée de la France apparaît surtout comme un
> refus
> d'accorder le moindre prix à la condition des animaux d'élevage.
>
>            Aussi, la PMAF est scandalisée par les propos tenus hier à
> Bruxelles au nom de la France, et invite à écrire massivement au ministre
> des lettres de protestation, afin de l'appeler à soutenir les efforts de
> la
> Commission européenne en faveur du bien-être des animaux et son plan
> d'action :
>
>
>                  Ministère de l'agriculture et de la pêche
>                  A l'attention de Dominique Bussereau
>                  78 rue de Varenne
>                  75007 Paris
>
>                  Mail :
dominique.bussereau@agriculture.gouv.fr
>
>            Vous pouvez également écrire au Commissaire Kyprianou, qui est
> à
> l'origine de ce plan d'action. Il est important que la Commission
> européenne
> sache que de nombreux citoyens français se réjouissent des efforts
> déployés
> par l'Europe pour renforcer la protection des animaux, et que la position
> du
> ministre n'est en rien représentative de son opinion publique :
>
>                  Commission Européenne
>                  Markos Kyprianou
>                  DG de la Santé et de la Protection des Consommateurs
>                  B-1049 BRUXELLES
>                  Belgique
>
>
>
>
>            La PMAF a d'ores et déjà adressé un courrier directement au
> ministre (vous pouvez lire ce courrier en cliquant ici).
>            Nous vous remercions de ce que vous pourrez faire, et vous
> invitons à diffuser notre appel autour de vous.
>
>            Un grand merci au nom des animaux.

Voir les commentaires