Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Psychanalyse et animaux.

Articles avec #la porte de l'ethique: savoir

La peur de la grippe aviaire donne le chikungunia et...article de la fondation Franz Weber

2 Mars 2006, 10:17am

Publié par Jo benchetrit

 DELIZE

 
Je vous soumets une équation de bon sens:
assassinat des oiseaux migrateurs insectivores
+chikungunia
+malaria
+voyages des humains malades
+panique et gestes absurdes par peur combinée de la Grippe Aviaire et du Chikungunia
+moustiques proliférants grâce à la mort de leurs prédateurs(à cause de la combinaison assassinat des oiseaux par peur de la grippe aviaire et des araignées par les insecticides)
=Énorme menace pour notre chère espèce.
C'est, avant la pandémie annoncée de grippe aviaire...le plus grand risque que nous encourons.
Il est clair qu'en mettant de l'insecticide partout, au lieu de se limiter à l'eau stagnante, les oiseaux vont mourir, les araignées aussi, cad les prédateurs des moustiques. C'est de cela qu'il faut avoir peur.
Voici à présent un édifiant article que je vous conseille:
 
 GRIPPE AVIAIRE : L´ HORRIBLE MASSACRE

http://cousin.pascal1.free.fr/grippe_aviaire.html

GRIPPE AVIAIRE : L´ HORRIBLE MASSACRE


Sources : Les textes sont extraits du Journal de la Fondation Franz Weber (Suisse) N° 74 - octobre/novembre/décembre 2005


GRIPPE AVIAIRE : L´ HORRIBLE MASSACRE

Décidément, l´humanité ne s´améliore pas, et la prétendue barbarie de nos ancêtres n´était pas plus noire que la violence partout présente aujourd´hui, et sous ces aspects les plus cruels.
Mais, non contents d´être violents, les hommes modernes sont paradoxalement devenus des poules mouillées. ( et c´est bien insultant pour les pauvres poules ! ).
La moindre menace sur leur bien-être paraît aux gens de notre époque tout simplement inconcevable et, pour s´en préserver, la réaction ordinaire, immédiate, est de frapper à tort et à travers, de détruire, de tuer, encore et toujours.


LA PANIQUE AGGRAVE LA CATASTROPHE

On a pu constater lors de l´apparition de la maladie de la vache folle ( que notre stupidité et notre cupidité avaient déclenché par des pratiques alimentaires aberrantes, comme de nourrir des herbivores avec des granulés à base de viande d´équarrissage ! ).
 
Les charniers de pauvres vaches et de moutons, abattus en masse - et en parfaite santé - furent complaisamment exhibés sur nos écrans de télé, et un seul homme politique, François Bayrou, d´origine paysanne il est vrai, eut la dignité et le courage de s´en avouer bouleversé.
 
Pour tous les autres, rassurer n´importe comment leurs précieux électeurs était bien plus important que la souffrance de milliers d´êtres vivants et sensibles, sacrifiés sans utilité aucune sous le coup d´une peur adjecte.

Nous revoici confronté au même problème avec l´épouvantail de la grippe aviaire, brandi et agité à tous bouts de champs à travers tous les canaux de communication, au point de provoquer une panique aussi insensée que dangereuse.

Toute panique aggrave les effets de la catastrophe qui l´a déclenché.
 
Celle-ci, lancée par les hommes de pouvoir et de l´information, soutenue ou discutée par des scientifiques, sous prétexte de précaution et de prévention, pourrait bien aboutir à un véritable désastre écologique.
 
Mais de cela, l´information qui relaie les rumeurs les plus alarmistes, se moque bien : au contraire, les désastres, c´est du sensationnel, de la bonne copie ! .......

La crainte d´une pandémie pousse en effet les humains, et cela un peu partout, à faire ce qu´ils font communément sous l´empire de la peur : tuer, brutaliser et détruire, massacrer voire éradiquer d´autres espèces.
 
 C´est que, dûment médiatisée, la menace potentielle d´une épidémie grippale dangereuse terrorise les populations, et les arguments scientifiques les plus rassurants, les plans d´urgence éventuels mis en place, etc........ne rencontrent que méfiance et incrédulité parmi ceux qu´on a trop souvent abusés
Tchernobyl est encore présent dans les mémoires et désormais, tout discours rassurant, fut-ce d´experts, pouvant dissimuler des mensonges éhontés, personnes ne l´écoute.
 
Quant aux innombrables contradictions entre les divers avis d´experts et une information avide de sensationnel, elles ne font qu´embrouiller les choses.


HARO SUR LES OISEAUX MIGRATEURS

D´une part, on affirme que le virus touche ( et non "pourrait toucher" ) tous les oiseaux, et qu´il n´y a pas de limite spécifique à la transmission, d´autre part, de tout aussi éminent ornithologues déclarent à juste titre qu´on n´en sait rien. Rien ne permet de dire que certaines espèces ne pourraient opposer une barrière au virus.
 
Rien non plus ne permet d´affirmer que l´épidémie vient du ciel avec les migrations d´oiseaux sauvages plutôt que collée aux semelles des innombrables voyageurs humains, porteurs sains ou non, mais......porteurs.

On nous dit d´une part qu´en Turquie et en Roumanie il semble que la propagation se fasse par les oiseaux migrateurs, mais d´autre part, le même expert distingué signale qu´aucun oiseau sauvage n´a été retrouvé mort de la grippe aviaire dans ces mêmes pays........Bref, d´un jour à l´autre, on nous dit tout et son contraire.
Ce qui est sûr, en revanche, c´est que la faune ornithologique du monde entier, déjà tellement menacée par les nuisances humaines de toutes sortes, risque de faire les frais de la peur d´une nouvelle peste : en république Tchèque, Lucie Hoskova, de l´association ornithologique tchèque, signale que des nids d´oiseaux migrateurs sont détruits par des vandales, afin d´empêcher leur retour au printemps prochain, et que les nids des d´hirondelles, en particulier, sont des cibles fréquentes, parce que ces oiseaux construisent souvent leur nid auprès des fenêtres des habitations et des étables.
 
Pour empêcher de nicher, on installe des filets et on bouche systématiquement toutes les ouvertures dans les étables pour les empêcher de nicher. De telles pratiques risquent d´aboutir à l´anéantissement de ces oiseaux, déjà menacés de disparition du fait de la pollution et des pesticides.

Les chasseurs français, toujours prêts à se poser en défenseurs de la nature, préparent leur habituel carnage de migrateurs sous le vertueux prétexte d´aider au dépistage de la maladie.


A QUAND LES PROTESTATIONS PUBLIQUES ?

Quant aux brutes innombrables, on a pu les voir sur nos écrans entassant canards et poules, vivants ou morts dans des poubelles comme de vulgaires déchets, avant de les incinérer.
 
 La manière dont les pauvres volatiles sont saisis, manipulés et écrasés les uns contre les autres a révolté beaucoup de braves gens, mais qui écoute les compatissants, au milieu des cris d´alarme ?

En Autriche, en Bavière, en Suisse, en France, les poules, canards et oies habituellement élevés en libertés, sont désormais confinés dans des lieux clos ou des cages.
 
Des milliers, des millions bientôt, d´animaux innocents vont vivre un enfer sur la décision de théoriciens qui ne semblent pas soupçonner qu´un canard puisse être tout autre chose qu´un plat cuisiné : un être vivant, sensible, avec qui on peut nouer des liens d´amitié.
 
Partout, gouvernement et médias parlent de mesures prises pour protéger l´homme d´une possible mutation du virus, mais " c´est bel et bien la mortalité chez les oiseaux que nous devons redouter en cas d´arrivée du virus, et non pas chez l´homme", dit Bernard Toma, professeur de maladies contagieuses à l´école vétérinaire de Maisons-Alfort.

Hélas ! ce qui préoccupe les humains, ce sont les humains, leur santé, leur confort, et même la catastrophe économique que représenterait l´abattage des oiseaux d´élevage. Du désastre écologique, de la souffrance animale, il n´est jamais question dans la grande majorité des rapports, discours et articles.... La recherche obsessionnelle du "risque zéro" pour l´homme et l´excuse de pires massacres, et cela sans états d´âme.

Dans un magazine français, que j´ai sous les yeux, une journaliste affirme comme un fait ce qu´aucun spécialiste n´oserait dire sans faire beaucoup de réserves : selon elle, on a des raisons d´être inquiets en Europe, car " les risques de propagation d´une forme humaine du virus n´ont jamais été aussi élevés" ..., alors que les experts disent et répètent qu´aucune forme d´un tel virus, transmissible entre humains, n´existe actuellement ( même si -- cela va de soi -- la vigilance est de rigueur ! ).
Qu´à cela ne tienne, la journaliste affirme gaillardement que le danger peut venir des migrateurs et que cette grippe asiatique a réussi à se propager jusqu´en Europe malgré toutes les mesures prises. Elle oublie comme par hasard de signaler qu´encore une fois, ce sont les oiseaux qui sont menacés et non les humains. Nous ne sommes pas revenus au temps de la grande Peste, et il ne s´agit pour l´instant que de sages mesures préventives. Mais.........les mesures prises sont-elles valables ?.

Pauvres oiseaux migrateurs, dont le grand voyage annuel est une aventure épuisante et souvent mortelle, les voici montrés du doigt comme responsables d´un terrible fléau aux yeux des foules manipulées......et des amateurs de tueries pour qui ce sera un bon prétexte.


UN VIRUS DOMESTIQUE

Or, comme le rappelle l´ornithologue français F.Archaux, le virus aviaire est bel et bien un virus domestique et c´est l´homme, par conséquent, qui est le grand responsable, par la manière dont il "produit" et traite les volailles, que ce soit dans des conditions concentrationnaires révoltantes ou dans les horribles élevages en batterie. Les vraies raisons de la diffusion du virus ne sont pas les merveilleux passages de grues ou d´oies sauvages au-dessus de nos campagnes; elles sont dans ces élevages de poulets et canards exploités dans d´épouvantables conditions en Corée, Chine, en Taiwan, etc...et, sans aucun doute, dans certains pays européens.

Jouent aussi un rôle dramatique : la contrebande et le trafic d´oiseaux exotiques comme ce millier d´oiseaux contaminés, saisis le 14 octobre dernier dans un conteneur acheminé clandestinement de Chine vers Taïwan.
Contrebande et trafic sont illégaux, mais fort peu contrôlés jusqu´ici, car il ne s´agissait " que" de faune sauvage. On peu se réjouir au moins de voir, pour une fois, ces contrôles mis en place ou renforcés aux frontières et dans les aéroports : enfin, ils vont être ce qu´ils auraient toujours dû être pour la sauvegarde de la nature...... parce qu´il s´agit de sauver notre peau !!

Quant aux transports mondiaux de poulets élevés en batterie, les protecteurs des animaux les montrent sans succès du doigt depuis longtemps. Va t-on enfin remédier à ce crime contre des êtres vivants, pour sauver la peau de l´homme ? Le vétérinaire Franz-Joseph Plank nous livre un commentaire précieux à propos des élevages concentrationnaires :
l´interdiction de laisser les poulets à l´air libre, prononcée à l´encontre de l´Autriche et de la Bavière, est démunie de tout sens et sert essentiellement à calmer les esprits - et à duper davantage encore la population manipulée. Ce ne sont pas les oiseaux évoluant en pleine nature et les espèces sauvages qui posent problème, mais bien les animaux enfermés dans la plus grande promiscuité et croisés jusqu´à obtention des résultats escomptés, pour obtenir une production accrue de viande et d´oeuf !

Lorsqu´on nous a menti sur les dangers que toute l´Europe encourrait du fait de la catastrophe de Tchernobyl, il ne faut surtout pas oublier qu´il s´agissait là, clairement d´une responsabilité humaine. Mais, pour la grippe aviaire, on peut en accuser la nature, les animaux et feindre d´ignorer la responsabilité de l´homme....alors, haro sur les oiseaux !!! et soudain, quel tapage médiatique ! Quel souci d´informer les citoyens ! les trompettes de l´Apocalypse résonnent et les hommes de pouvoir en profitent pour montrer leur sens des responsabilités et leur efficacité........
Au prix d´ignobles abattages et destructions en masse, de confinement des volailles, d´aires de nidification rasées...etc....etc...
Les mesures prises, qui risquent d´appauvrir encore le patrimoine naturel de l´humanité et de ruiner les paysans les plus pauvres, ne peuvent empêcher l´éclosion possible d´une pandémie. On s´attaque aux symptômes de la catastrophe annoncée, au lieu de s´en prendre directement à ses causes.


CE QU´IL FAUT FAIRE :

C´est interdire les élevages en batterie qui se sont révélés comme étant la cause de toutes les épidémies animales majeures de ces dernières années, telles que la fièvre aphteuse, le ESB, la peste porcine, ou la salmonellose.

C´est interdire les transports trans-frontaliers d´animaux et de viande issue des élevages de masse.

Il faut arrêter d´accorder d´exorbitantes subventions aux producteurs animaliers en masse et aux transports internationaux d´animaux.

Il va de soi également qu´un respect rigoureux des lois doit assurer la protection des espèces, et qu´un véritable contrôle extrêmement sévère du trafic illégal des animaux exotiques doit être mis en place, non pas seulement en théorie, comme jusqu´à présent, mais sur le terrain.

Si ces mesures (*) étaient prises, la menace d´une nouvelle peste aurait au moins servi à quelque chose de positif et d´honorable.

Fin des textes extraits du Journal de la Fondation Franz Weber
Article . par Alika Lindbergh
N° 74 - octobre/novembre/décembre 2005


(*) Ces mesures iraient à l´ encontre de ...
· LEURS intérêts,
· LEURS trafics,
· LEURS profits,
· LEURS privilèges .


Voir les commentaires

Une version gore mais réelle des 101 dalmatiens : massacrés par la SPA.100 chiens massacrés. La maitresse est accablée

1 Mars 2006, 17:51pm

Publié par Jo benchetrit

On a  peine à y croire... et pourtant c'est vrai.

101 vies brisées par la SPA de Charleroi.

C’est purement scandaleux !!!!

 

Ecrivez à la SPA de Charleroi inspection@spa-charleroi.be

 

 

Rappel des faits :

Sa cousine détenait ses cartes bancaires et achetait avec les croquettes pour les chiens (car Lydie ne conduit pas).
La cousine vient de décéder.  Lydie n'a pu récupérer ses cartes se retrouvant sans argent...

Un appel a été lancé pour ces chiens. L'appel a été largement entendu mais voilà un matin...la direction de la SPA de Charleroi est arrivée avec les gendarmes. Ils ont  fermé le jardin de Lydie et  massacré tous les chiens sous ses yeux....

Plus d’infos sur : http://rescue.forumactif.com/viewtopic.forum?t=31267 <http://rescue.forumactif.com/viewtopic.forum?t=31267&start=120> &start=120

Des photos de Lydie avec ses chiens http://groups.msn.com/ouvrezlesyeux/general.msnw?action=get_message <http://groups.msn.com/ouvrezlesyeux/general.msnw?action=get_message&mview=0&ID_Message=1534&LastModified=4675562093130750903> &mview=0&ID_Message=1534&LastModified=4675562093130750903

Extrait du forum où on en parle:

 
Packie
Sharpei
Sharpei


Inscrit le: 16 Nov 2005
Messages: 270
Localisation: Amiens (80)

chiensPosté le: Sam 25 Fév 2006 - 11:14 Répondre en citant

Tout à fait d'accord également Mamie!
_________________


Mon avatar : Maya qui attend depuis plus d'1 an d'être adoptée!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l’utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur  
 
 
CONSCIENCE
Chihuahua
Chihuahua


Inscrit le: 25 Fév 2006
Messages: 15

Les chiens de Lydie ont tous été TUES !Posté le: Sam 25 Fév 2006 - 12:30 Répondre en citant

Le silence profite a l'oppresseur JAMAIS a l'oppressé !

Je demande a tous les VRAIS protecteurs et amis des animaux de bien lire ce message et surtout de le diffusé !

Depuis l'appel à l'aide de Lydie ,tout les jours j'allais déposé plus de 100 kg de croquettes devant sa porte ( et qlq victuailles pour elle aussi )

J ai fait un appel sur internet ,car la quantité de nourriture pour les chiens était énorme !

Une incroyable solidarité s'est mise en place ! De la France des gens envoyais;  mm de l' ARGENT !

En Belgique des gens venaient déposer des sacs devant chez Lydie ! Et plus d''une dizaine de pesonne se proposai comme famille d'acceuil !!!!

Un brave couple habitant Jambe ( Belgique ) voulais mettre a disposition une propriété av plus de 20 ares de terrain cloturé et a condition qu on s'en occupe nous pouvions acceuillir plus d'une vongtaine de CHIENS !

En ce moment une jeune fille qui se reconnaitra viens de partir de chez moi ,scandalisée et triste ,cen aprenant que TOUS je dit bien TOUS les chiens de LYDIE avaient été TUES !!!! Et non conduit a la SPA de Charleroi ! ( MENSONGE ) !!!

Il n'y avais pas 212 chiens mais une centaine !!! MENSONGE

Vous avez vu des photos ! Ces chiens était en parfait SANTE ( al 'extérieur ) MENSONGE !

Alors qu il avais commencés depuis le matin leurs CRIMES ,j'entendais les chiens hurler ! Je les suppliai de me donner au moins les chiens qui était a l'extérieur et que je connaisais bien ! IL ont refusé ils voulaient les tuer TOUS ,il étaient venu pour TUER TUER TUER !

Ils me disaient que ces chiens était malade et contagieux !!! MENSONGE

C'esr désespérément que j appelais des personnes sur mon GSM pour tenter d'arreter cette tuerie !!!

Véronique de ANIMAUX EN PUERIL a désespérement appeler le directeur de la SPA qui était sur place !!! Pour envoyer une camionette d'urgence et tenter d'en sauver IL A REFUSER ! et ils continuaient a TUER !TUER !

POURQUOI ont-ils refoulé la presse ?

La derniere heure avait était sur les lieux tres tot le matin ,pourquoi n'ont-il pas laissé prendre des photos ??? Parce que ce qu ils disent est FAUX

Ils vous disent que les chiens étaient GALEUX FAUX ,qui se dévorais entre eux FAUX ,un gendarme sur les lieux que je ne citerai pas a affirmé que ces chiens étaient tous gentils mais se terrais l'un contre l'autre terrorisé ,sans doute parce qu ils sentais que c'étais la FIN !

Grace a une équipe de l' ALF ( que je ne citerai pas ) alors qu il étaient en train de les tuer TOUS a l'interieur ! TINO a été sauver par l'arriere ,il est en PARFAITE santé ! ET bien planqué !
Un seul a été sauvé ! un seul !

Il s'agit d"une mise a mort ,par des gens qui prétendent PROTEGER les animaux ,ils parlais d'une SAISIE alors qu il s agissais d'un MASSACRE !

Au nom de tous ces innocents qui ont été assasiner je vous demande de réagir ,comme je vous l'ai écrit plus haut " le silence profite a l'oppresseur jamais a l' opprimé "

Ils faut qu ils répondent de leurs crimes ! ( et je pese mes mots ) car un grand mouvement de SOLIDARITE s'était déclenché ! et des familles se proposais comme famille d'acceuils ! POURQUOI n'ont-ils pas voulu donné une chance à ces pauvres chiens ?

Ils vous disent que ces chiens étaient affamés ! MENSONGES ,des dizaines de gens sont allé porter eux mm des sacs de croquettes !

Et LYDIE ne méritent pas qu on lui fasse du mal !

Lydie est ds un home ,nous continuons à la soutenir ,elle pleure baucoup en prononcant les mm phrases ... Mon rex il avait 12 ans ,mon baby-chou il dormais ds mon cou ,ma peche nous étions fusionelle ,mon TINO ,mon IRIS mes BB ils ont tué mes BB ... et elle pleure ...

Les conditions ds laquelle s'est passée l'intervention ,ils ont frappé à la porte en prétextant venir voir si Lydie avais de quoi nourrir les chiens ,alors qu 'elle leurs patrlais ,ils l'ont empoignée et l'on mise ds la camionette ,en lui disant de SIGNER ! SIGNER !!!Lydie suppliais qu on la laisse rentrer pour qu 'elle puisse calmer ses chiens ( ils ont du entendre les cris de leurs maitresses ) alors oui c'est possible qu 'a ce moment les chiens soit devenu fou !
Il y avais trop de chiens c évident !!! Ils parlais d'une saisie ! pas d'une mise a mort !

SVP transmettez ce message sur tout les forums et les sites ou des gens comme CHIWAWA vous mentent ! et racontent des MENSONGES ,Je me doute que cette chiwawa a participé a ce massacre Ne la croyez pas ! Des vies auraient pu être sauvée et ils avaient décidé de les TUER tous ! Tout était convenu d'avance !

Pour tout ces innocents que vous tous avez voulu aidez et sauvé il faut que la vérité sois mise au grand jour !


Caroline 0499 110 010 CONSCIENCE !!!

Je n'arrive pas a en parler sans pleurer j ai toujours ces cris ds ma tete ,aujourdhui je n'abandonerai pas LYDIE ,elle n'a personne au monde ,je commencais a établir un relation de confiance et elle commencais a bien vouloir me donner un chien ,puis un autre ,mais ils ne m'en ont pas laissé le temps ,je leurs fesais confiance ,je croyais qu ils voulaient les aider ,mais en fait ils étaient venu uniquement pour TUER Le silence profite a l'oppresseur JAMAIS a l'oppressé !

Je demande a tous les VRAIS protecteurs et amis des animaux de bien lire ce message et surtout de le diffusé !

Depuis l'appel à l'aide de Lydie ,tout les jours j'allais déposé plus de 100 kg de croquettes devant sa porte ( et qlq victuailles pour elle aussi )

J ai fait un appel sur internet ,car la quantité de nourriture pour les chiens était énorme !

Une incroyable solidarité s'est mise en place ! De la France des gens envoyais mm de l' ARGENT !

En Belgique des gens venaient déposer des sacs devant chez Lydie ! Et plus d''une dizaine de pesonne se proposai comme famille d'acceuil !!!!

Un brave couple habitant Jambe ( Belgique ) voulais mettre a disposition une propriété av plus de 20 ares de terrain cloturé et a condition qu on s'en occupe nous pouvions acceuillir plus d'une vongtaine de CHIENS !

En ce moment une jeune fille qui se reconnaitra viens de partir de chez moi ,scandalisée et triste ,cen aprenant que TOUS je dit bien TOUS les chiens de LYDIE avaient été TUES !!!! Et non conduit a la SPA de Charleroi ! ( MENSONGE ) !!!

Il n'y avais pas 212 chiens mais une centaine !!! MENSONGE

Vous avez vu des photos ! Ces chiens était en parfait SANTE ( al 'extérieur ) MENSONGE !

Alors qu il avais commencés depuis le matin leurs CRIMES ,j'entendais les chiens hurler ! Je les suppliai de me donner au moins les chiens qui était a l'extérieur et que je connaisais bien ! IL ont refusé ils voulaient les tuer TOUS ,il étaient venu pour TUER TUER TUER !

Ils me disaient que ces chiens était malade et contagieux !!! MENSONGE

C'esr désespérément que j appelais des personnes sur mon GSM pour tenter d'arreter cette tuerie !!!

Véronique de ANIMAUX EN PUERIL a désespérement appeler le directeur de la SPA qui était sur place !!! Pour envoyer une camionette d'urgence et tenter d'en sauver IL A REFUSER ! et ils continuaient a TUER !TUER !

POURQUOI ont-ils refoulé la presse ?

La derniere heure avait était sur les lieux tres tot le matin ,pourquoi n'ont-il pas laissé prendre des photos ??? Parce que ce qu ils disent est FAUX

Ils vous disent que les chiens étaient GALEUX FAUX ,qui se dévorais entre eux FAUX ,un gendarme sur les lieux que je ne citerai pas a affirmé que ces chiens étaient tous gentils mais se terrais l'un contre l'autre terrorisé ,sans doute parce qu ils sentais que c'étais la FIN !

Grace a une équipe de l' ALF ( que je ne citerai pas ) alors qu il étaient en train de les tuer TOUS a l'interieur ! TINO a été sauver par l'arriere ,il est en PARFAITE santé ! ET bien planqué !
Un seul a été sauvé ! un seul !

Il s'agit d"une mise a mort ,par des gens qui prétendent PROTEGER les animaux ,ils parlais d'une SAISIE alors qu il s agissais d'un MASSACRE !

Au nom de tous ces innocents qui ont été assasiner je vous demande de réagir ,comme je vous l'ai écrit plus haut " le silence profite a l'oppresseur jamais a l' opprimé "

Ils faut qu ils répondent de leurs crimes ! ( et je pese mes mots ) car un grand mouvement de SOLIDARITE s'était déclenché ! et des familles se proposais comme famille d'acceuils ! POURQUOI n'ont-ils pas voulu donné une chance à ces pauvres chiens ?

Ils vous disent que ces chiens étaient affamés ! MENSONGES ,des dizaines de gens sont allé porter eux mm des sacs de croquettes !

Et LYDIE ne méritent pas qu on lui fasse du mal !

Lydie est ds un home ,nous continuons à la soutenir ,elle pleure baucoup en prononcant les mm phrases ... Mon rex il avait 12 ans ,mon baby-chou il dormais ds mon cou ,ma peche nous étions fusionelle ,mon TINO ,mon IRIS mes BB ils ont tué mes BB ... et elle pleure ...

Les conditions ds laquelle s'est passée l'intervention ,ils ont frappé à la porte en prétextant venir voir si Lydie avais de quoi nourrir les chiens ,alors qu 'elle leurs parlait ,ils l'ont empoignée et l'on mise ds la camionette ,en lui disant de SIGNER ! SIGNER !!!Lydie suppliait qu on la laisse rentrer pour qu 'elle puisse calmer ses chiens ( ils ont du entendre les cris de leurs maitresses ) alors oui c'est possible qu 'a ce moment les chiens soit devenus fou !
Il y avais trop de chiens c évident !!! Ils parlais d'une saisie ! pas d'une mise a mort !

SVP transmettez ce message sur tout les forums et les sites ou des gens comme CHIWAWA vous mentent ! et racontent des MENSONGE ,Je me doute cette chiwawa a participé a ce massacre Ne la croyez pas !
_________________
Caroline qui a assisté a une tuerie chiens en BONNE SANTE !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l’utilisateur Envoyer un message privé  
 
 
yaveka
Sharpei
Sharpei


Inscrit le: 01 Sep 2005
Messages: 111
Localisation: louvain la neuve belgique

Posté le: Sam 25 Fév 2006 - 14:31 Répondre en citant

Conscience a raison. j'etais ce matin la bas. Elle a vraiment été tres touché. ( remarquez qu'elle n'hesite pas a mettre son nom et son numero de telephone!)
Ce fut un massacre!!!! Ils les ont tous tué alors qu'on aurait pu en receuillir 50 au moins.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l’utilisateur Envoyer un message privé  
 
 
mamie
Chihuahua
Chihuahua


Inscrit le: 06 Mai 2005
Messages: 40

Posté le: Sam 25 Fév 2006 - 14:46 Répondre en citant

c' est honteux , écoeurant , pas beau du tout , et dire que c' est avec une étiquette " protection animale " que ce massacre a été fait .............. j' ai honte d' être dans cette sociétè mensongère .................
Pauvres chiens , pauvre Lydie ............
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l’utilisateur Envoyer un message privé  
 
 
kristina
Sharpei
Sharpei


Inscrit le: 14 Fév 2006
Messages: 201
Localisation: Auvergne

Posté le: Sam 25 Fév 2006 - 14:46 Répondre en citant

Mince... je reste sans voix !

Pourquoi les tuer alors qu'il y avait tant de propositions d'aide ?

Un massacre... encore un. Parce que les animaux n'ont que les droits qui arrangent ceux qui les assassinent.
_________________
En avatar, Yoga. Ce tout jeune chat est tout timide. Il se rassure contre son grand ami, Milk, qui le câline tendrement.
Qui saura les aimer, enfin ?
*****
Ton acte, c'est toi. "Antoine de St Exupéry

Voir les commentaires

Bonneuil malmène les chats.

23 Février 2006, 11:05am

Publié par Jo benchetrit

 

 

 
 

30 juin 2005 : Le Conseil Municipal vote démocratiquement et à la majorité la livraison de produits alimentaires et d’hygiène essentiels à la survie de l’Association Bon Œil Bon Chat.

13 janvier 2006 : Contre toutes les règles démocratiques et républicaines, le Maire, ainsi que Madame MARECHAL et leur groupe de direction décident arbitrairement de ne pas respecter cet engagement.
 
EMPLOI : Le Maire et son groupe de direction arbitraire mettent en péril 5 emplois.
SALUBRITE PUBLIQUE : Les chats errants de Bonneuil ne seront plus capturés, stérilisés, vaccinés et tatoués. Ils se reproduiront de façon incontrôlée.
ANIMAUX EN DANGER : Les 70 chats actuellement pris en charge par le refuge n’ont plus de nourriture.
 
  Retour en haut de la page  
 

 

 
 

- Téléchargez la pétition au format Word

- Téléchargez la pétition au format Word
  - Click droit puis "enregristrer la cible sous"   - Click droit puis "enregristrer la cible sous"
- Lisez-la intégralement - Imprimez-la et lisez-la intégralement
- Si vous approuvez notre action, remplissez-la - Si vous approuvez notre action, remplissez-la
  - Vos noms et prénoms   - Vos noms et prénoms
  - Votre ville de résidence   - Votre ville de résidence
- Adressez-la à l'adresse e-mail suivante: - Adressez-la à l'adresse suivante:
  contact@bonchat.fr   Association Bon Oeil Bon Chat
  103 rue de l'espérance
  94380 Bonneuil Sur Marne
Si vous ne parvenez pas à télécharger la pétition, n'hésitez pas à nous contacter afin que nous vous la fassions parvenir (cf ci-dessous, contactez-nous).
 
  Retour en haut de la page  
 

 

 
 

E-mail: contact@bonchat.fr

Téléphone: 06 21 48 76 48 - Directrice Régisseuse : Madame Floriane MARTINS
Courrier traditionnel:
Association BON ŒIL BON CHAT - Directrice Régisseuse : Madame Floriane MARTINS
103, rue de l’Espérance – 94380 BONNEUIL SUR MARNE

 

Venez nous rendre visite!

 
  Retour en haut de la page  
 

 

 
 
- Du thon naturel leader price - Des pâtes alphabets ou du riz
- De la semoule - Des carottes
- Des boîtes Friskies, Whiskas, Gourmet - Des croquettes ROYAL CANIN
- De la viande - Des nettoyants ménagers
- De l’eau de javel LACROIX - Des pelles
- Des sacs poubelle 50 L - Des éponges
- Des balais - Des couvertures
- Des serpillières - Du coton
- Des couettes - Des compresses
- Etc.  

Voir les commentaires

union européene et bien-être animal: La France bloque un plan pour la protection des animaux

22 Février 2006, 22:38pm

Publié par Jo benchetrit


> To: newsletter@pmaf.org
 22 février 2006
>
>            LE COCORICO DE LA HONTE
          Comme nous l'indiquions dans notre newsletter du 30 janvier, la
> Commission européenne a adopté un plan d'action quinquennal destiné à
> améliorer sensiblement la protection et le bien-être des animaux (>> Lien
> vers le site de la Commission européenne).
>            Cinq grands domaines d'action ont été définis pour la période
> 2006-2010 : relèvement des normes minimales propres au bien-être animal,
> encouragement de la recherche et des méthodes de substitution à
> l'expérimentation animale, introduction d'indicateurs de bien-être
> normalisés, meilleure information des professionnels et du public sur les
> questions de bien-être des animaux et, enfin, soutien aux initiatives
> internationales en faveur de la protection des animaux.
>
>            Ce lundi 20 février, ce plan en faveur du bien-être animal
> (Animal Welfare Action Plan) a été officiellement présenté par la
> Commission
> au Conseil européen des ministres de l'Agriculture.
>
>            De l'avis de l'Eurogroup for Animal Welfare, la réunion fut
> généralement plutôt positive. Un seul pays vint opposer à la dynamique
> progressiste générale des arguments d'un autre âge : la France. Il nous a
> été rapporté que (source informelle) par la voix discordante de son
> ministre
> de l'agriculture Dominique Bussereau, la France fit à ses partenaires la
> menace de bloquer systématiquement, et à la moindre occasion, toute
> avancée
> dans le domaine du bien-être animal.
>
>            Aussi tristement marginale qu'elle puisse apparaître au sein du
> Conseil européen des ministres, la position française ne représente pas
> d'avantage l'opinion du pays. En effet, une étude récente du Baromètre
> européen montre que 64% des français considèrent que le bien-être des
> animaux d'élevage est mauvais, voire très mauvais, et ne reçoit pas assez
> de
> considération.
>
>            Comparée à l'engagement volontaire de la plupart des autres
> pays
> de l'Union, la position isolée de la France apparaît surtout comme un
> refus
> d'accorder le moindre prix à la condition des animaux d'élevage.
>
>            Aussi, la PMAF est scandalisée par les propos tenus hier à
> Bruxelles au nom de la France, et invite à écrire massivement au ministre
> des lettres de protestation, afin de l'appeler à soutenir les efforts de
> la
> Commission européenne en faveur du bien-être des animaux et son plan
> d'action :
>
>
>                  Ministère de l'agriculture et de la pêche
>                  A l'attention de Dominique Bussereau
>                  78 rue de Varenne
>                  75007 Paris
>
>                  Mail :
dominique.bussereau@agriculture.gouv.fr
>
>            Vous pouvez également écrire au Commissaire Kyprianou, qui est
> à
> l'origine de ce plan d'action. Il est important que la Commission
> européenne
> sache que de nombreux citoyens français se réjouissent des efforts
> déployés
> par l'Europe pour renforcer la protection des animaux, et que la position
> du
> ministre n'est en rien représentative de son opinion publique :
>
>                  Commission Européenne
>                  Markos Kyprianou
>                  DG de la Santé et de la Protection des Consommateurs
>                  B-1049 BRUXELLES
>                  Belgique
>
>
>
>
>            La PMAF a d'ores et déjà adressé un courrier directement au
> ministre (vous pouvez lire ce courrier en cliquant ici).
>            Nous vous remercions de ce que vous pourrez faire, et vous
> invitons à diffuser notre appel autour de vous.
>
>            Un grand merci au nom des animaux.

Voir les commentaires

Union européene et bien-être animal: La France bloque un plan pour la protection des animaux

22 Février 2006, 22:38pm

Publié par Jo benchetrit


 La France s'oppose aux efforts de bien-être des animaux!

L'horreur économique contre l'humanité!

Ecrivez au ministre.  

Texte de la pmaf:                

  LE COCORICO DE LA HONTE
>           Comme nous l'indiquions dans notre newsletter du 30 janvier, la
> Commission européenne a adopté un plan d'action quinquennal destiné à
> améliorer sensiblement la protection et le bien-être des animaux (>> Lien
> vers le site de la Commission européenne).
>            Cinq grands domaines d'action ont été définis pour la période
> 2006-2010 : relèvement des normes minimales propres au bien-être animal,
> encouragement de la recherche et des méthodes de substitution à
> l'expérimentation animale, introduction d'indicateurs de bien-être
> normalisés, meilleure information des professionnels et du public sur les
> questions de bien-être des animaux et, enfin, soutien aux initiatives
> internationales en faveur de la protection des animaux.
>
>            Ce lundi 20 février, ce plan en faveur du bien-être animal
> (Animal Welfare Action Plan) a été officiellement présenté par la
> Commission
> au Conseil européen des ministres de l'Agriculture.
>
>            De l'avis de l'Eurogroup for Animal Welfare, la réunion fut
> généralement plutôt positive. Un seul pays vint opposer à la dynamique
> progressiste générale des arguments d'un autre âge : la France. Il nous a
> été rapporté que (source informelle) par la voix discordante de son
> ministre
> de l'agriculture Dominique Bussereau, la France fit à ses partenaires la
> menace de bloquer systématiquement, et à la moindre occasion, toute
> avancée
> dans le domaine du bien-être animal.
>
>            Aussi tristement marginale qu'elle puisse apparaître au sein du
> Conseil européen des ministres, la position française ne représente pas
> d'avantage l'opinion du pays. En effet, une étude récente du Baromètre
> européen montre que 64% des français considèrent que le bien-être des
> animaux d'élevage est mauvais, voire très mauvais, et ne reçoit pas assez
> de
> considération.
>
>            Comparée à l'engagement volontaire de la plupart des autres
> pays
> de l'Union, la position isolée de la France apparaît surtout comme un
> refus
> d'accorder le moindre prix à la condition des animaux d'élevage.
>
>            Aussi, la PMAF est scandalisée par les propos tenus hier à
> Bruxelles au nom de la France, et invite à écrire massivement au ministre
> des lettres de protestation, afin de l'appeler à soutenir les efforts de
> la
> Commission européenne en faveur du bien-être des animaux et son plan
> d'action :
>
>
>                  Ministère de l'agriculture et de la pêche
>                  A l'attention de Dominique Bussereau
>                  78 rue de Varenne
>                  75007 Paris
>
>                  Mail :
dominique.bussereau@agriculture.gouv.fr
>
>            Vous pouvez également écrire au Commissaire Kyprianou, qui est
> à
> l'origine de ce plan d'action. Il est important que la Commission
> européenne
> sache que de nombreux citoyens français se réjouissent des efforts
> déployés
> par l'Europe pour renforcer la protection des animaux, et que la position
> du
> ministre n'est en rien représentative de son opinion publique :
>
>                  Commission Européenne
>                  Markos Kyprianou
>                  DG de la Santé et de la Protection des Consommateurs
>                  B-1049 BRUXELLES
>                  Belgique
>
>
>
>
>            La PMAF a d'ores et déjà adressé un courrier directement au
> ministre (vous pouvez lire ce courrier en cliquant ici).
>            Nous vous remercions de ce que vous pourrez faire, et vous
> invitons à diffuser notre appel autour de vous.
>
>            Un grand merci au nom des animaux.

Voir les commentaires

Massacres de renards britanniques

20 Février 2006, 08:33am

Publié par Jo benchetrit

 

  Sachez que les anglais exterminent leur renards et écureuils gris importés du canada !

Les chasseurs se vengeraient-ils de l'interdit de chasse à courre?

http://news.independent.co.uk/environment/article346370.ece

traduction automatique:

Interdiction de chasse : Maculé

Nous avons aimé assez le renard pour interdire la chasse, mais un an après les chiens de chasse sont toujours à la poursuite. Et dans les villes, les tireurs d'élite tirent pour tuer

Par Cole Moreton

Édité : 19 février 2006

 

Le renard est notre ami, une belle créature qui a besoin de protection. Le renard est notre ennemi, un parasite méchant qui doit être commandé. Celui que vous croyez, le renard est sur le point de mourir.

Les regards fixes de Bruce Lindsay-Smith par son nightscope infrarouge à a vixen. Le rayon laser a projeté du baril à lui fusillent des trouvailles le pont de son nez, droite entre les yeux. Le chasseur serre le déclenchement mais rien les personnes endormies dans les maisons voisines de Londres du nord entend le projectile amorti. Le renard tombe à la terre, tuée immédiatement par la balle à son cerveau.

Dans ses mâchoires est une chute du poulet cru qui a été étendu comme amorce. Dans un moment un autre renard viendra par le même espace étroit dans la barrière et la volera. Alors cet animal sera également projectile.

Quatre vixens et deux renards de chien mourront dans les raisons d'une école où ils ont été balayage parmi des casiers, déféquant et urinant sur l'équipement de jeu et mâchant des jouets. L'école a loué ce chasseur professionnel de renard pour protéger son disque de salubrité et de sûreté, pour ne pas mentionner les pupilles de la chance de la maladie.

Mais le chasseur est également chassé. Les militants de droits des animaux bombardent le bureau de la compagnie de M. Lindsay-Lindsay-Smith's, contrôle des parasites du comté, avec des appels téléphoniques abusifs et menaçants. La police s'est appelée et le directeur mel Webb de compagnie de camarade craint qu'elle soit la cible de l'attaque. "elle a fait des menaces à ma personne et propriété," elle dit. "ils disent qu'ils savent où je vis, et me disent de faire attention comment je marche à la maison ce soir. Je suis effrayé par elle, oui."

Le renard rouge, vulpes de Vulpes, enflame des passions britanniques d'une manière que peu d'autres pays comprennent. Mais nous ne pouvons pas décider comme nation si nous l'aimons ou voulons la tuer. Ou tous les deux. Nous la votons notre animal sauvage de favori, après que le dauphin, dans plusieurs aperçus, mais gardent alors la chasse et la tirer. Le gouvernement a passé 700 heures parlementaires l'acte qui a interdit la chasse avec des chiens de chasse, mais une année au jour après qu'il ait entré en vigueur qu'il semble inapplicable. Et les tireurs isolés de ville sont plus occupés que jamais.

Avant l'interdiction, les militants de campagne ont réclamé que les townies juste n'ont pas compris que les renards étaient vermine et ont fait de grands dommages. Des milliers des travaux seraient perdus en arrêtant les chasses, ont dit l'alliance de campagne, et les renards courraient l'émeute par la terre. Cela ne s'est pas produit et il n'y a aucun chômage de masse, pas mineur parce que le démuni de chasses s'est vraiment arrêté. Le premier jour de la saison de chasse en novembre, plus de 300 chasses sont montées dehors. Elles ont été observées par 3.000 polices. "la loi est moquée," a dit le MP d'Ann Widdecombe. Les chasses emploient les échappatoires légales qui leur permettent de poursuivre un renard avec un oiseau de proie ou d'étendre une traînée parfumée et "accidentellement" trouvez un animal vivant.

Seulement 6.000 renards ont été tués chaque année par des chiens de chasse, quoi qu'il en soit. Des 80.000 plus encore étaient projectile, et on le croit que plus de fermiers les tirent maintenant qu'avant. Ou ils louent Bruce Lindsay-Smith, un spécialiste qui vient équipé de ses propres lunettes de nuit-vision, sondes de mouvement et l'arsenal des armes de lisse-alèsent des fusils de chasse à à haute vitesse fusille. L'interdiction de la chasse dans la campagne n'a pas fait gronder la population urbaine des renards, il réclame - elle grondait de toute façon. "notre travail de renard a doublé dans des chaque des cinq dernières années. Jusqu'ici cette année nous avions eu affaire avec - piégeage ou massacre - jusqu'à 70 renards par semaine, et cela augmentera une fois que les petits animaux étant conçus maintenant commencent à atteindre la maturité dans un couple des mois."

Les scientifiques de faune contestent cette évidence anecdotique, dire la population urbaine a stabilisé au même nombre que c'était il y a une décennie. Il n'y a, cependant, aucun doute que les renards urbains font mieux en Grande-Bretagne que n'importe où ailleurs. Une raison de ceci est historique : les villes se sont développées dehors pour rencontrer les renards. Pendant les années 30, des banlieues ont été construites enfermant la terre rurale où les renards ont vécu. Les nouveaux jardins étaient grands, et ont offert l'abri et la nourriture. La culture d'aliments de préparation rapide leur convient aussi bien que nous. il y a "vingt-cinq ans il pourrait y avoir eu un magasin de kebab dans la grand-rue," dit M. Lindsay-Lindsay-Smith. "maintenant il y a 10 fois autant de. Peuplez mangent ce qu'elles veulent et jettent le repos de côté."

Le renard rouge est énormement adaptable. Il peut trouver à travers le monde des déserts de l'Afrique du nord à la toundra arctique, survivant sur autour de quelque fruit ou chair soit. Là sont censés pour être un quart de million en Grande-Bretagne, de laquelle environ 50.000 de phase dans des secteurs urbains. Ils passent les jours dormant, puis émergent au crépuscule pour joindre ou forager.

Les renards vivent dans des groupes de famille, avec un chien et un a vixen et leurs petits animaux, et probablement un ou deux autre, adultes subalternes. Ils fixent le parfum pour marquer le territoire, et le font encore en réponse au changement. Un nouvel animal de compagnie, de nouveaux arbustes ou une nouvelle famille entrant dans une maison peuvent inciter une frénésie d'urination et de défécation.

Les crottes peuvent porter des canis de Toxocara, un parasite qui peut endommager les yeux humains ; l'urine peut porter la maladie de Weil fortement dangereuse, dit M. Lindsay-Lindsay-Smith. "c'est non-sens," dit Trevor Williams du projet de renard, qui fait campagne au nom de l'animal et dirige un hôpital de délivrance. "aucun cas de Toxocara n'a été tracé de nouveau à un renard. Vous attrapez seulement la maladie de Weil des rats."

L'infestation par des coutils ou des puces est moins controversable. Les renards peuvent également nuire à des murs, à des barrières et à des bases, et deux cimetières les ont même rapportés creusant vers le haut des restes humains. On a rapporté des cas des chats, des lapins et même des petits chiens étant mangés, mais ceux-ci sont défiés : une étude par l'université de Bristol, le principal centre d'étude dans ce domaine, constaté que seulement 0.7 pour cent des décès de chat a été provoqué par des renards. Le renard n'est pas habituellement un animal agressif. Même les "bold" qui partagent leur territoire avec des humains s'assiéront simplement sur la pelouse au soleil et au regard fixe en arrière avec insolence tandis que vous criez à eux pour partir.

Seulement deux enfants ont été blessés par eux en cinq dernières années, mais on était un garçon du bébé 14-week-old dans Dartford, Kent, qui en 2001 a été mordu quatre fois. Le renard est entré par les portes au patio et a essayé de prendre le bébé par la tête. La configuration de M. Lindsay-Lindsay-Smith attendent dedans quelques nuits plus tard, et tiré lui.

La location de lui pour qu'une nuit fasse la même chose aux renards dans votre jardin arrière coûtera environ £400. Alternativement, il pourrait les emprisonner. Si les clients exigent, les renards sont indemnes libéré en parc de pays près de sa maison dans Surrey. Ils peuvent ne pas survivre : un renard urbain, a placé librement dans le territoire rural étranger, peut être conduit dehors par d'autres ou non capable trouver la nourriture.

Les renards sont adroits, cependant. Aesop a indiqué ainsi en ses fables. Beatrix Traînent l'a su. Les artistes médiévaux ont même dépeint le diable comme renard. Après avoir été emprisonné une fois, ils ne tomberont pas pour lui encore. Plus tôt cette année, club sportif du football de Charlton a réclamé M. Lindsay-Lindsay-Smith pour avoir affaire avec les renards qui avaient creusé vers le haut de leur lancement dans sud-east Londres. Des pièges ont été amorcés et des animaux ont été attrapés, mais ils ont été alors libérés par un animal-amoureux anonyme à la terre. Le club du football voulait toujours une solution, mais maintenant les pièges étaient inutiles. "nous avons dû les tirer," dit le chasseur, qui s'appelle un directeur de faune. "A well-intentioned la personne faite lui plus mauvais."

M. Lindsay-Lindsay-Smith vit dans une belle vieille maison dans Surrey rural, les têtes d'un muntjac et d'un cerf commun chinois de l'eau ornementant les murs de sa cuisine. Les couteaux de chasse et un fusil de chasse antique-regardant accrochent près d'une bouilloire de cuivre.

N'importe qui peut légalement tirer un renard, il dit, aussi longtemps qu'ils ont un permis d'armes à feu qui couvre la terre qu'ils sont allumée. "mais il n'est pas quelque chose que je proposerais que n'importe qui fasse sans deux décennies d'expérience." Il l'avait fait pendant 27 années. Il apparaît aux renards pareils, juger par le nombre d'eux a peint sur les attaques à main armée et les plats de porcelaine dans sa cuisine, mais croit toujours qu'elles ont besoin être commandé, en particulier dans les villes, "autrement de beaucoup des espaces récréationnels seront complètement détruites".

Pas aussi, dit M. Williams du projet de renard. "les tuer ne réalisent rien, parce que dans les quinze jours il y aura des renards dans cet endroit encore. N'importe quel territoire évacué sera rapidement succédé. Tellement celui qui paye le chasseur que l'argent devra le payer encore bientôt." Les renards polarisent l'opinion comme aucun autre animal, il admet. "ils jamais n'ont été officiellement classifiés comme vermine. C'est un mythe. Mais d'autre part, n'importe qui qui dit ils sont cuddly, les créatures amicales qui ne blesseraient jamais un lapin se badinent. Un bon nombre de gens sont dans la terre de nuage-coucou quand il vient aux renards - des deux côtés de l'argument."

VILLE

250.000 RENARDS vivent au R-U. Les nombres augmentent, brièvement, après multiplication

50.000 de CES de phase dans des secteurs urbains. Plus peuvent permuter la nuit

33 pour cent de LEUR NOURRITURE sont nettoyés, ou gauches de dehors près, des humains

16 RENARDS peuvent être trouvés chaque kilomètre carré de Londres

18 mois EST l'espérance de vie MOYENNE d'un renard urbain britannique

PAYS

200.000 RENARDS vivent entièrement dans des secteurs ruraux, selon les évaluations expertes

86.000 RENARDS ont été tués tous les ans tandis que l'utilisation des chiens était légale

6.000 DE CEUX ont été tués par des chiens de chasse. Les la plupart des autres étaient projectile

250 CHASSES sont montées dehors le jour de boxe, observé par 3.000 officiers de police

9 ans EST l'âge MAXIMUM que un renard vivant dans la campagne a atteint

Hunting ban: Foxed

We loved the fox enough to ban hunting, but a year later the hounds are still in pursuit. And in the cities, marksmen are shooting to kill

By Cole Moreton

Published: 19 February 2006

 

The fox is our friend, a beautiful creature that needs protection. The fox is our enemy, a vicious pest that needs to be controlled. Whichever you believe, the fox is about to die.

Bruce Lindsay-Smith stares through his infra-red nightscope at a vixen. The laser beam projected from the barrel of his rifle finds the bridge of her nose, right between the eyes. The hunter squeezes the trigger but none of the people asleep in the neighbouring houses of North London hear the silenced shot. The fox falls to the ground, killed instantly by the bullet to her brain.

In her jaws is a scrap of raw chicken that was laid as bait. In a moment another fox will come through the same narrow gap in the fence and steal it. Then that animal will also be shot.

Four vixens and two dog foxes will die in the grounds of a school where they have been scavenging among bins, defecating and urinating on play equipment and chewing toys. The school has hired this professional fox hunter to protect its health and safety record, not to mention the pupils from the chance of disease.

But the hunter is also the hunted. Animal rights campaigners are bombarding the office of Mr Lindsay-Smith's company, County Pest Control, with abusive and threatening phone calls. The police have been called and fellow company director Mel Webb fears that she will be the target of attack. "They have made threats to my person and property," she says. "They say they know where I live, and tell me to be careful how I walk home tonight. I am scared by it, yes."

The red fox, Vulpes vulpes, inflames British passions in a way few other countries understand. But we can't decide as a nation whether we love it or want to kill it. Or both. We vote it our favourite wild animal, after the dolphin, in several surveys, but then keep hunting and shooting it. The Government spent 700 parliamentary hours on the act that banned hunting with hounds, but a year to the day after it came into effect it seems unenforceable. And the city snipers are busier than ever.

Before the ban, countryside campaigners claimed that townies just did not understand that foxes were vermin and did great damage. Thousands of jobs would be lost by stopping the hunts, said the Countryside Alliance, and foxes would run riot through the land. That has not happened and there is no mass unemployment, not least because the hunts have not really stopped. On the first day of the hunting season in November, more than 300 hunts rode out. They were watched by 3,000 police. "The law is being flouted," said Ann Widdecombe MP. The hunts use legal loopholes that allow them to pursue a fox with a bird of prey or lay a scented trail and "accidentally" come across a live animal.

Only 6,000 foxes were killed every year by hounds, anyway. A further 80,000 were shot, and it is believed that more farmers are shooting them now than before. Or they hire Bruce Lindsay-Smith, a specialist who comes equipped with his own night-vision goggles, movement sensors and arsenal of weapons from smooth-bore shotguns to high-velocity rifles. The ban on hunting in the countryside has not caused the urban population of foxes to boom, he claims - it was booming anyway. "Our fox work has doubled in every one of the past five years. So far this year we have been dealing with - trapping or killing - up to 70 foxes a week, and that will increase once the cubs being conceived now begin to reach maturity in a couple of months."

Wildlife scientists dispute this anecdotal evidence, saying the urban population has stabilised at the same number it was a decade ago. There is, however, no doubt that urban foxes are doing better in Britain than anywhere else. One reason for this is historical: the cities have grown out to meet the foxes. During the 1930s, suburbs were built enclosing rural land where foxes lived. The new gardens were big, and offered both shelter and food. Fast food culture suits them as well as us. "Twenty-five years ago there might have been one kebab shop in the high street," says Mr Lindsay-Smith. "Now there are 10 times as many. People eat what they want and throw the rest aside."

The red fox is hugely adaptable. It can be found across the world from the deserts of North Africa to the Arctic tundra, surviving on whatever fruit or flesh is around. There are believed to be a quarter of a million in Britain, of which about 50,000 live in urban areas. They spend the days sleeping, then emerge at dusk to mate or forage.

Foxes live in family groups, with a dog and a vixen and their cubs, and possibly one or two other, subordinate adults. They lay down scent to mark territory, and do it again in response to change. A new pet, new shrubs or a new family moving into a house can prompt a frenzy of urination and defecation.

The droppings can carry Toxocara canis, a parasite that can damage human eyes; the urine can carry the highly dangerous Weil's disease, says Mr Lindsay-Smith. "This is nonsense," says Trevor Williams of the Fox Project, which campaigns on behalf of the animal and runs a rescue hospital. "No single case of Toxocara has been traced back to a fox. You only catch Weil's disease from rats."

Infestation by ticks or fleas is less contentious. Foxes can also harm walls, fences and foundations, and two cemeteries have even reported them digging up human remains. There have been reported cases of cats, rabbits and even small dogs being eaten, but these are challenged: a study by Bristol University, the leading study centre in this field, found that only 0.7 per cent of cat deaths were caused by foxes. The fox is not usually an aggressive animal. Even the bold ones who share their territory with humans will simply sit on the lawn in the sunshine and stare back insolently while you shout at them to go away.

Only two children have been hurt by them in the past five years, but one was a 14-week-old baby boy in Dartford, Kent, who in 2001 was bitten four times. The fox came in through the doors to the patio and tried to pick the baby up by the head. Mr Lindsay-Smith lay in wait a few nights later, and shot it.

Hiring him for one night to do the same to the foxes in your back garden will cost about £400. Alternatively, he might trap them. If clients insist, the foxes are released unharmed in a country park near his home in Surrey. They may not survive: an urban fox, set free in alien rural territory, may be driven out by others or not able to find food.

Foxes are cunning, however. Aesop said so in his fables. Beatrix Potter knew it. Medieval artists even portrayed the devil as a fox. Having been trapped once, they will not fall for it again. Earlier this year, Charlton Athletic Football Club called for Mr Lindsay-Smith to deal with foxes that had been digging up their pitch in south-east London. Traps were baited and animals caught, but they were then released by an anonymous animal-lover at the ground. The football club still wanted a solution, but now traps were useless. "We had to shoot them," says the hunter, who calls himself a wildlife manager. "A well-intentioned person made it worse."

Mr Lindsay-Smith lives in a beautiful old house in rural Surrey, the heads of a muntjac and a Chinese water deer ornamenting the walls of his kitchen. Hunting knives and an ancient-looking shotgun hang beside a copper kettle.

Anyone can legally shoot a fox, he says, as long as they have a firearms licence that covers the land they are on. "But it is not something I would suggest that anyone does without two decades of experience." He has been doing it for 27 years. He appears to like foxes, judging by the number of them painted on the china mugs and plates in his kitchen, but still believes they need to be controlled, particularly in the cities, "otherwise a lot of recreational spaces will be completely destroyed".

Not so, says Mr Williams of the Fox Project. "Killing them does not achieve anything, because within a fortnight there will be foxes in that place again. Any vacated territory will quickly be taken over. So whoever pays the hunter money will have to pay it again soon." Foxes polarise opinion like no other animal, he admits. "They have never been officially classified as vermin. That is a myth. But on the other hand, anyone who says they're cuddly, friendly creatures that would never hurt a rabbit is kidding themselves. A lot of people are in cloud-cuckoo land when it comes to foxes - on both sides of the argument."

TOWN

250,000 FOXES live in the UK. Numbers increase, briefly, after breeding

50,000 OF THESE live in urban areas. More may commute at night

33 per cent OF THEIR FOOD is scavenged from, or left out by, humans

16 FOXES may be found for every square kilometre of London

18 months IS THE AVERAGE life expectancy of a British urban fox

COUNTRY

200,000 FOXES live entirely in rural areas, according to expert estimates

86,000 FOXES were killed each year while the use of dogs was legal

6,000 OF THOSE were killed by hounds. Most of the others were shot

250 HUNTS rode out on Boxing Day, watched by 3,000 police officers

9 years IS THE MAXIMUM age a fox living in the countryside has reached

Voir les commentaires

Ayez un animal de compagnie et jetez le qd vous avez un bébé: belle morale, non?

17 Février 2006, 13:43pm

Publié par Jo benchetrit

On le savait dejà: l'homme est très souvent un animal de mauvaise compagnie pour ses "amies" les bêtes.
Mais prendre la plume pour prsqu'inciter à abandonner vos animaux, alors, là, c'est quand même fort.
Vous me direz, dans les faits, c'est ce qui arrive: j'avais lu qu'environ la moitié des animaux finissent dans les refuges ou "euthanasiés".

Lisez donc ce texte, amis des bêtes mais pas des imbéciles,  et réagissez!

Merci:

Sous les conseils avisés : "le livre bleu" Edité pour le Comité National de
l'Enfance
 
Petit extrait:
 
http://www.protection-des-animaux.org/ipb/index.php?act=Attach&type=post&id=
587

LES ANIMAUX

Les animaux de compagnie sont bien agréables mais l'enfant vaut mieux que
tous nos chats, chiens et oiseaux, même primés en concours.
Si la venue d'un enfant ne vous conduit pas à délaisser ce type de compagnie,
il est exclu d'envisager une cohabitation étroite.
L'animal n'a pas sa place dans la chambre de bébé, en particulier le chat
qui trouverait le berceau à son goût au risque d'étouffer votre enfant.
Sans aller jusque là il peut très facilement le rendre allergique, et un
jour ou l'autre il faudra choisir entre la santé de l'enfant et le maintien
de l'animal au foyer.

Vous souhaitez écrire: http://ecole.wanadoo.fr/puericulture/comite/ecriv.htm

 
 Je ne suis pas pour qu'on ait des animaux achetés, encore moins pour les élevages alors que regorgent les refuges, mais, là, si on a déjà un animal chez soi, il ne faut en aucun cas le rendre jaloux. Ils sont hypersensibles. C'est un membre de votre famille. Traitez-le en tant que tel, sinon, gare aux problèmes.


Voir les commentaires

la chasse à la chêvre!!!

17 Février 2006, 13:36pm

Publié par Jo benchetrit

J'AI REçU ça:

Merci à vous tous de réagir suite à ce courrier que j'ai reçu de
flac66wanadoo.fr

DANS LES ALBERES (Pyr.Orientales), LA CHASSE A LA CHEVRE EST OUVERTE LE
DIMANCHE.
En février 2006, les chasseurs de Laroque des Albères organisent des battues
aux chèvres sauvages, sous prétexte qu'elles sont trop nombreuses, trop
indisciplinées et qu'elles seraient susceptibles de répandre des maladies. (la belle excuse!!!) Elles
seraient jugées "dangereuses" pour les automobilistes...
En 2002, pour des raisons judiciaires, leur éleveur a dû abandonner son
petit troupeau d'une quinzaine de bêtes. Personne ne s'étant préoccupé de
leur sort, elles seraient maintenant une cinquantaine dans l'écrin des
Albères.Mais cette prolifération n'est pas du goût de tout le monde : Madame
le Maire, Maryse ARMADA(sic) a instauré un arrêté municipal en référence à
l'arrêté préfectoral de nov.2004 concernant l'abattage de tout animal
dangereux (ex.les chiens pit-bull) :
"Tous les dimanches, des battues sont organisées en présence d'un lieutenant
de louveterie. Ca me fait très mal d'être obligée de faire ça, mais c'est
pour le bien des administrés", dit-elle.
La SPA est aussitôt montée au créneau : "Il fallait s'inquiéter plus tôt de
ces chèvres. Cette négligence conduit maintenant à des tueries
inadmissibles..
Il y a quelques années, des chèvres sauvages ont été capturées du côté de
Les Cluses. On les a endormies avec des appâts et récupérées. Je veux
alerter les autorités pour que cessent ces tueries actuelles" , réagit
Charles KONDOKY, vice-président responsable du services des enquêtes.
En attendant, les chasseurs fourbissent leurs armes...
D'après "L'INDEPENDANT des P.O." du mercredi 15 février 2005. (Article de
Martial Mehr).
 
Chers amis, veuillez trouver ci-dessous les adresses où vous pourrez faire
part de vos réactions à Madame le Maire de Laroque. Merci. Monique Flac66.
Mairie de Laroque des Albères 20, rue Raymond Carbonneil - Tél 04 68 89 21
13
Fax 04 68 95 42 58
courriel : 
laroque.des.alberes.mairie@wanadoo.fr

Allez-y, Ecrivez lui.

Merci pour elles.

 

Voir les commentaires

Le marché de la fourrure: les dessous des cartes. Piegeage, trappeurs. Davy Crocket aime les couturiers mais veut vendre aussi de la bile d'ours.

17 Février 2006, 08:24am

Publié par Jo benchetrit

Lire les infos sur le Réel de la fourrure:

Que vous soyez manteau complet, ou petit col, vous êtes concernés. que la fourrure vienne d'Asie ou d'Occident, la souffrance qui paie votre caprice est bien trop chère...bien trop pour que vous vous en payez le luxe, vous qui êtes peut-être très riche. Savoir ce que vous faites, c'est plus important pour VOUS que d'agir en brute épaisse.

Le monde a besoin de VOTRE progrès moral, pour pouvoir survivre.
Songez-y.

http://www.fourrure-torture.com/piegeage-animaux.html


Le lundi 13 février 2006  http://www.cyberpresse.ca/article/20060213/CPACTUALITES/602130731/527


Le Quotidien, Sylvain Dufour


 

LE CASTOR EN HAUSSE DE 40%

Les trappeurs réjouis du prix des peaux

Roger Blackburn

Le Quotidien

Jonquière


Le marché de la fourrure se porte bien au Sagauenay-Lac-Saint-Jean. Les 800 piégeurs professionnels qui trappent le territoire profitent cette année d'une hausse du prix des peaux de castor et des peaux de martre.

Le prix des peaux de martre a connu une hausse de 73 % comparativement à l'an dernier. Le prix maximum pouvait atteindre 139,20 $ au début du mois de janvier alors que les prix des peaux de castor, en hausse de 40 %, pouvaient atteindre un maximum de 81 $, lors des encans de la "North American Fur Auction".

"C'est une bonne année pour les trappeurs", a lancé Gilles Desbiens président de l'Alliance des trappeurs de la région qui tenait une clinique de dépiautage, dépeçage et traitement des peaux, hier à Jonquière. "Le prix des fourrures sauvages est en hausse dans plusieurs pays du monde et ça ouvre la voie à une bonne saison", espère Gilles Desbiens.

Une vingtaine de personne se sont présentées à l'atelier de dépiautage dans le but de profiter des conseils des spécialistes pour bien préparer les peaux. Le journaliste du Quotidien a même eu la chance de déguster du lynx dans une préparation appelée "choux de lynx à l'amandine". La qualité de la préparation des peaux est très importante lors de la vente et affecte grandement le prix.

Vésicule biliaire

Les trappeurs de la région espèrent que le gouvernement change son approche dans le dossier de la vésicule biliaire de l'ours noir dont la commercialisation est interdite au Québec. "C'est la partie la plus payante de l'animal pour un trappeur et on doit la laisser dans le bois. Ça n'a pas de bons sens. L'interdiction de commercialiser la vésicule biliaire de l'ours noir n'empêche pas les braconniers d'agir. Il faut absolument réglementer cette pratique pour permettre au trappeur de récupérer cette partie de l'animal", revendique le président de l'alliance des trappeurs.

En 2006, le ministère de la Faune devrait réviser les modalités d'attribution des territoires de trappes et modifier les règles concernant l'aménagement d'un camp de trappe sur le territoire.

Prix des peaux de fourrure

Espèce Prix moyen / Prix maximum

Castor 32,56 $ / 81,20 $

Vison 21,36 $ / 31,92 $

Loutre 99,47 $ / 153,90 $

Pékan 48,32 $ / 54,72 $

Lynx 116,28 $ / 210,90 $

Coyote 40,58 $ / 76,56 $

Renard roux 22,93 $ / 54,53 $

Rat musqué 5,23 $ / 7,25 $

Ours noir 43,78 $ / 150,00 $

 et maintenant le REEL:


         
 
 
Fourrure Torture
Présentation

Fourrure
Élevage
Piégeage
Chats et chiens
En chiffres...

À l’action !
Acheter éthique
Pétition
Informer
Manifestation
Réseau militant

Ressources
Vidéo
Tract
Affiche
Pétition

Contact
Newsletter
Militant
Média

 
 
 

Piégeage des animaux et trappage

 
 

Bien que la majorité des animaux tués pour leur fourrure proviennent de sordides fermes d’élevage, chaque année, les trappeurs tuent de façon cruelle des millions d’animaux pour leur fourrure, ainsi que de nombreux animaux pris par erreur dans ces pièges (animaux domestiques, lapins, oiseaux...).

Les pays qui piègent le plus d’animaux pour leur fourrure sont les États-Unis, la Russie et le Canada.

Les types de piège encore en service

coyote piégé (JPG)Plusieurs pièges sont utilisés pour capturer les animaux dans leur environnement naturel : les pièges à mâchoires, les collets, les pièges Conibear...

Le piège à mâchoires reste le plus largement employé. L’AVMA (American Veterinary Medical Association) a qualifié ces pièges d’« inhumains ». Ce piège très basique mais particulièrement barbare a été interdit dans 89 pays. Quand l’animal marche sur ce piège, les mâchoires se referment instantanément sur l’un de ses membres. L’animal se débat frénétiquement pour lutter contre la souffrance insoutenable provoquée par le piège qui a pénétré dans sa chair, souvent jusqu’à l’os. Certains animaux, notamment les mères, tentent de se libérer en se rongeant le membre piégé pour retrouver leurs petits. Ces scènes de lutte peuvent durer des heures : les animaux finissent par mourir d’épuisement, de froid, d’infection, tués par des prédateurs ou par les trappeurs.

écureuil piégé (JPG)Les animaux, comme les castors et les rats musqués, victimes des pièges sous-marins, peuvent lutter désespérément jusqu’à 20 minutes avant de mourir noyés.

Pour éviter que les animaux se fassent mutiler par des prédateurs, les trappeurs utilisent aussi des pièges qu’ils fixent dans des arbres ou sur des poteaux. Les animaux pris dans de tels pièges sont pendus par le membre piégé jusqu’à ce que mort s’en suive. Les pièges Conibear écrasent le cou des animaux. Ces derniers peuvent suffoquer jusqu’à 8 minutes dans ce piège.

Des heures d’agonies

lynx piégé (JPG)Suivant les législations, les trappeurs ont l’obligation de vérifier leurs pièges sur une durée allant d’une journée à une semaine. Il arrive aussi qu’aucune obligation ne soit prévue. Pour les animaux qui sont encore vivants au retour du trappeur, le calvaire continue. Pour éviter d’endommager les peaux, les trappeurs battent les animaux à mort. Une méthode courante consiste à mettre un pied sur la tête de l’animal et presser la poitrine avec l’autre pied pendant plusieurs minutes, afin de provoquer l’étouffement de l’animal.

Victimes « accidentelles »

chien piégé (JPG)Appelés « déchets » par les trappeurs, des millions d’animaux sauvages ou domestiques meurent dans d’atroces souffrances après avoir été pris dans ces pièges.

Les blessures provoquées sont si sévères que le membre blessé des animaux familiers est généralement amputé. Les pièges Conibear laissent généralement peu de chances de survie aux animaux.

Le mythe de la conservation des espèces

Malgré la propagande des fourreurs, il n’y a aucune raison écologique pour piéger les animaux dans la nature. Les animaux n’ont pas besoin de l’homme pour se réguler. Même si des interventions humaines ou une situation inhabituelle venaient à faire augmenter temporairement une population, l’équilibre reviendrait rapidement par des processus naturels.


 
 



Vidéo
 
Newsletter
 
phpMyVisites
 
Fourrure Torture © 2004-2005 - Contact : info@fourrure-torture.com - Design Stud

LE PIÉGEAGE
TOUJOURS CRUEL ET MEURTRIER

 

Supplice garanti! Ignoble, diabolique, inqualifiable....

Les pièges ne pourront jamais être "humanitaires".

Type de pièges:

Pour fabriquer des manteaux en peaux, il faut d'abord tuer un être vivant, ayant une individualité, des émotions, des sentiments et surtout ayant un rôle spécifique à jouer dans son environnement.

Pour s'approprier sa fourrure si douce mais si pleine de sang, les trappeurs utilisent des appâts: viande avariée et leurres visuels ou sonores et aussi bien sûr, différents objets de torture.

Le collet est fait de fil métallique et est muni d'un dispositif empêchant l'animal de se dégager. Le collet étouffe l’animal ou lui coupe le corps. Le degré de souffrance varie selon le fil employé, la grosseur de l'animal et la force de son combat désespéré...
Étrangle lentement l'animal lorsque celui-ci se débat pour s'échapper


Le piège Conibear est supposé tuer l'animal qui s'y prend en lui cassant le dos ou le cou. Hélas trop souvent, ce n'est pas le cas: l'animal demeure en vie, le corps broyé par le piège et souffrant pendant des heures, des jours et des nuits..
Le piège conibear n'assure pas de façon certaine une mort rapide et sans souffrance puisqu'il est toujours possible que l'animal n'y entre pas correctement et qu'il se prenne par le cou ou l'abdomen, si l'impact n'est pas assez puissant.


Le piège Leghold qui retient la patte , surnommé «attrape-patte» mais pour lequel «broyeur de patte» conviendrait mieux.- Il est fait de deux bandes d'acier en forme d'arceaux, ou mâchoires, mues par un puissant ressort ( parfois deux ) et montées sur une base d'acier dont le centre est muni d'une planchette servant de déclencheur. Amorcé, le piège est maintenu grand ouvert par un verrou, couramment appelé «chien», puis installé dans un sentier fréquenté par l'animal convoité ou près d'un appât de nourriture. Quand l'animal marche sur la planchette, le verrou se déclenche aussitôt et les mâchoires se referment violemment sur la patte; "on décrit souvent l'effet en le comparant à une portière de voiture qui se rabat sur une main ou un pied", il faut ensuite situer la scène loin de tout secours et généralement en plein hiver, en se rappelant qu'en plus d'une vive et soudaine douleur, l'animal subit un choc «qu'il nous est difficile de concevoir, parce que c'est un choc de totale incompréhension de ce qui lui arrive».
Ce piège est interdit dans plus de 65 pays - excepté au Canada, aux États-Unis et en URSS. Au Québec on piège ainsi le renard, le coyote, le loup, le lynx roux et le lynx du Canada.


CLACK!

Se rendant compte qu'elle ne peut retirer sa patte douloureuse, la bête s'engage aussitôt dans un frénétique combat qu'elle mènera, souvent jusqu'à l'épuisement, contre ce tyrannique adversaire. Elle hurle, bondit, mord le piège, panique. Chaque mouvement lacère et tuméfie davantage les tissus que les bandes de métal ont déjà coupé ou broyé. Ces bandes auront souvent aussi fracturé l'os, disloqué des articulations, sinon l'ardeur de la lutte peut aisément provoquer ce genre de blessures et en ajouter bien d'autres: dents brisées sur le métal du piège, meurtrissures et luxation de l'épaule et de la hanche suite à l’effort produit pour tenter de se libérer, etc.

Le traumatisme est tel que, pour se libérer, il n'est pas rare que les animaux se rongent la patte. De cette façon ou à force de contorsions, bon nombre réussissent leur auto-amputation.

Souvent, les trappeurs trouvent des animaux vivants dans leurs pièges. Pour achever les bêtes on les assomme d'un coup de gourdin sur le plat du nez, près des yeux, puis on leur administre un coup avec le plat de la hache entre les épaules. Parfois on les étouffe avec les pieds appliqués sur la gorge de l'animal. On se sert aussi d'armes à feu mais le premier souci du trappeur est de conserver la peau intacte.

Pourquoi les trappeurs ne veulent pas de piège qui tue instantanément ?

Voici la réponse:

Il faut comprendre que, pour un trappeur, retenir une capture vivante est rassurant - celle-ci peut en effet défendre « sa » peau contre les prédateurs ("d'autres animaux" ) qui autrement la leur voleraient ou l'endommageraient facilement... à moins que le trappeur ne visite ses pièges quotidiennement, sinon plusieurs fois par jour - Ce qui n'est pas le cas... Donc, le trappeur a besoin d'un piège cruel qui ne tue pas sur le coup...

Source: Marcel Duquette,Feu sur la Chasse.

Pour en savoir plus sur le trappage, la chasse :
Livre de Marcel Duquette FEU SUR LA CHASSE Éditions Michel Quintin ( très bon livre ).

 



Voici le reste de votre manteau de fourrure

 



Citations:

« Peu d'hommes pourraient supporter pendant cinq minutes l'observation d'un animal se débattant, avec un membre écrasé ou déchiqueté.» - Darwin « L'attrape-patte est le plus sadique des instruments de torture depuis la roue et l'écartèlement du Moyen-Age » de souligner
Frank Conibear, ancien trappeur, dont certains pièges portent son nom.

« Le trappage tel qu'il se pratique aujourd'hui viole les principes de la Stratégie mondiale pour la conservation et la Convention de Berne. Les quotas des espèces qui sont tuées sont déterminées sur la base des profits provenant des taxes sur la vente des fourrures et non en fonction de recensements de la population sur le terrrain. Le nombre et les espèces d"animaux tués chaque année sont fixés par les forces du marché comme par exemple, les envies des concepteurs de la mode.»
- Michael O'Sullivan, SMPA ( The Gazette )

 


ANIMAUX TUÉS POUR LA FOURRURE AU QUÉBEC EN 1997 - 1998 .

 

Belettes: 13,499 Castors: 2,367 Coyottes: 2,005
Écureuils: 6, 728 Loups: 420 Lynx: 602
Martres d'Amérique: 31, 335 Ours: 968 Rats musqués: 116, 335
Renards roux: 11, 347 Visons: 6, 814 et plusieurs autres espèces

Source photos: PETA

Voir les commentaires

Scandale de la justice. un Outreaux à lenvers. Le zoophile est acquitté!

16 Février 2006, 19:10pm

Publié par Jo benchetrit

Le violeur de chiens acquitté du delit de maltraitance
animale!

L'homme qui entre 1997 et 1999 avait commis des actes sexuels sordides avec
des chiens dans un refuge, et qui avait pris des dizaines de photos de ses
perversités qu'il avait ensuite mises sur internet sous le nom de 'Freki', a
été acquitté de l'accusation de maltraitance animale en premire instance
par le tribunal correctionnel de Tongres.

Pour le communiqué de presse complet, visitez
http://www.gaia.be/fr/?show=nouvelles&date=160206

Voir les commentaires