Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Psychanalyse et animaux.

Articles avec #la porte de l'ethique: savoir

safari illégaux en Espagne.Tigres, lions etc tués par des chasseurs ausi cons que cruels!

10 Décembre 2005, 18:23pm

Publié par Jo benchetrit

*Tigres, lions et loups blancs massacrés dans des safaris illégaux en Espagne* Toujours l'Espagne de la honte, notre voisin mais nous, on fait des horreurs aussi...

Comme le foie gras. (http://www.crocblanc.org/essai-menu.htm)


<http://fr.news.yahoo.com/photos/051208110118.tml88lx6-photo-tigre-tue-pr-s-de-badajoz--photographie-le-7-decem.html>

agrandir la photo
<
http://fr.news.yahoo.com/photos/051208110118.tml88lx6-photo-tigre-tue-pr-s-de-badajoz--photographie-le-7-decem.html>


MADRID (AFP) - La coalition communiste Izquierda Unida d'Extrémadure
(ouest de l'Espagne) a demandé une "enquête approfondie" après
l'arrestation de sept personnes dans une affaire de parties de chasse
illégales utilisant tigres, lions et loups blancs.

Sept personnes dont trois chasseurs ont été arrêtées samedi dernier dans
une propriété de Monterrubio de la Serena (province de Badajoz) pour
avoir participé à un safari illégal au cours duquel a été tué un tigre,
a confirmé mercredi la sous-préfecture de Badajoz.
Les sept suspects ont été mis en liberté conditionnelle, a indiqué le
sous-préfet, Inocencio Ramos, lors d'une conférence de presse.
Des responsables de la garde civile ont indiqué lors de la même
conférence de presse avoir découvert samedi un lion et deux tigres -
dont un abattu - dans la propriété de Monterrubio de La Serena.
Izquierda Unida a demandé au gouvernement régional "une enquête
approfondie" et le "renforcement de la surveillance des sites de
chasse", affirmant que "pendant trois ans, on a chassé des loups et
autres espèces protégées en Extrémadure et on a organisé des safaris".
Ce parti a aussi exigé dans un communiqué une enquête sur "les démarches
administratives frauduleuses qui ont permis aux propriétaires (du
terrain de chasse) de se procurer des animaux de cirque".
Les organisateurs de ces parties de chasse mettaient à disposition de
riches clients des animaux sauvages ou protégés tels que des lions, des
tigres, des lynx et des loups blancs, selon le journal local Hoy, qui a
révélé l'affaire.
 
Source:
http://fr.news.yahoo.com/08122005/202/tigres-lions-et-loups-blancs-dans-des-safaris-illegaux-en.html

Voir les commentaires

Pour être sûr (?) de retrouver son chien

9 Décembre 2005, 18:29pm

Publié par Jo benchetrit

J'ai lu ça, qui suit, et qui peut permettre de retrouver son chien. aucune idée du prix, sûrement salé, et de ce fait, on peut aussi le voler...pour le revendre...le collier.

Ce serait bien si la puce d'indentification pouvait aussi servir à ça!

Alors, les inventeurs, allez-y! Il y a un marché à prendre et ça serait un grand service pour tous.

Inventions

PetsCell : le téléphone portable pour vos animaux de compagnie

Vous ne supportez pas l'idée de perdre votre fidèle compagnon ? PetsMobility lance le premier téléphone portable pour animal de compagnie équipé d'un GPS. Il mesure 5 cm sur 9,4 cm. Il est large de 2,5 cm. Une télécommande permet de l'allumer ou de l'éteindre pour tenter de rassurer votre animal s'il est perdu.

PetsCell : le téléphone portable pour vos animaux de compagnie
PetsCell : le téléphone pour animal de compagnie muni d'un GPS

Pour contacter son compagnon, le maître n'a qu'à composer le numéro de téléphone du PetsCell. Attention, le PetsCell est muni d'un filtre téléphonique. L'animal de compagnie répondra uniquement aux appels dont les numéros ont été entrés par le maître. Une touche permet à la personne qui retrouve un chien ou un chat perdu de contacter son maître.

Le téléphone s'attache au collier de l'animal et un indicateur sur l'écran LCD indique quand la batterie est épuisée. Le PetCell devrait être commercialisé début 2006 même si aucune date n'a pour l'instant été fixée.

(Atelier groupe BNP Paribas - 09/12/05)

Voir les commentaires

Substitut sans torture au foie gras+ lien pour voir des choses réelles sur la fabrication du foie gras.

9 Décembre 2005, 12:37pm

Publié par Jo benchetrit

Ceux dont l'ordi veut lire ceci verront qu'il vaut mieux arrêter de manger du foie gras si on veut avoir une once d'humanité:

http://www.crocblanc.org/essai-menu.htm

Tofu fin (Substitut de foie gras)

 
 
500g de tofu tendre
2 échalotes hachées
20g de margarine végétale
1 bouteille de vin liquoreux
2 sachets d’agar agar (8g)
1 c. à s. de miso
30g de levure maltée en paillettes
sel-poivre
curcuma (pour la couleur)
pain 

 
Faire fondre la margarine dans une poêle et y faire cuire à feu doux les échalotes pendant 20 minutes.

 

Chauffer 1/2 litre de vin, y dissoudre l’agar agar et le curcuma puis porter à ébullition en fouettant.

 

Mixer finement le tofu, le miso et les échalotes, ajouter la levure et l’assaisonnement puis mélanger la préparation au vin.

 

Tasser dans un moule à cake huilé et placer au réfrigérateur pendant 3 ou 4 heures. Couper en tranches et servir frais, sur du pain, avec le reste de la bouteille de vin.

 

 

Voir les commentaires

Une des hontes de l'Espagne. La torture des galgos.Le sort des merveilleux levriers dans un état de l'Europe n'est pas glorieux.

8 Décembre 2005, 23:09pm

Publié par Jo benchetrit

J'ai reçu ce SOS:

Les Galgos espagnols(lévriers utilisés pour la chasse et des courses non-officielles)

sont impunément massacrés tous les ans en Espagne, torturés,mutilés, pendus, brulés,

tirés derrière des voitures,

servent pour entrainer les chiens de combats

(avec une tige dans la machoire pour ne pas pouvoir se defendre)

ou sont tout simplement abandonnés

mourant de faim dans les refuges

dès qu'ils ne sont plus productifs(à 2 ans!!!)
Avant l'abandon, ils vivent dans des conditions misérables.

Affamés pour courir plus vite derrière le gibier, dormant dans la boue et le froid, attachés!!!

Je trouve que pour un pays de l'Union européenne comme l'Espagne, c'est totalement inacceptable!!!

Pour conclure, ce sont près de 8000 lévriers massacrés ou abandonnés chaque année !

Des associations recherchent des familles d'accueil, des adoptants ou des dons pour survivre.Ces chiens au passé douloureux sont des êtres adorables, sensibles, et très fidèles.

Si vous souhaitez être famille d'accueil, adopter ,ou faire un don, contactez moi au plus vite,sachant que les associations se chargent d'aller les chercher, de les preparer (tatouage, vaccination, sterilisation...) et de vous les amener si vous ne pouvez pas venir les chercher.


Pour en savoir plus:

http://info.nature.free.fr/articles/galgo.html

Merci pour eux.

 

Voir les commentaires

Les animaux en Asie sont en enfer. OURS de Chine paient chers leur bile. entre autres barbaries chinoises..

8 Décembre 2005, 19:10pm

Publié par Jo benchetrit


  En Asie du Sud-Est, les ours se font de la bile, Courrier
international n°787, 01/12/05
> Janet Raloff, Science News

> L'ours noir asiatique est recherche pour sa bile, utilisee dans la
medecine traditionnelle. En Chine, au Vietnam et en Coree du Sud,
dans les elevages qui commercialisent la precieuse substance, les
animaux vivent dans des conditions terribles.
> Consultante aupres du Fonds international pour la protection des
animaux (International Fund for Animal Welfare, IFAW), Jill Robinson
a visite pour la premiere fois un elevage d'ours il y a douze ans.
Dans ce complexe situe dans le sud de la Chine, elle a vu tous les
ours, sans exception, se tenir non pas sur le sol mais sur des
barres, dans des cages trop petites pour qu'ils puissent faire un
seul pas. Bien que l'ours noir d'Asie soit normalement un animal
solitaire et propre, ces cages etaient regroupees dans des batiments
qu'on ne peut qualifier que de "degoutants", note Mme Robinson. Pis,
denonce-t-elle, les ours souffraient visiblement. Nombre d'entre eux
avaient ronge les barreaux de leur cage jusqu'a se casser les dents.
Certains se cognaient sans cesse la tete contre les barreaux et la
plupart presentaient des plaies ouvertes.

> Les elevages exacerbent la demande de bile
> Le but de ces elevages est de fournir de la bile d'ours, un
ingredient tres recherche par la medecine traditionnelle chinoise,
qui en tire de nombreux remedes. Sous forme de poudres, de comprimes
ou de liquides, cette substance est utilisee pour traiter des
maladies comme les troubles de la vue ou ce que les medecins chinois
appellent la "fievre du foie". La medecine traditionnelle a donne
lieu a un florissant commerce de bile et de vesicules biliaires
d'ours. Les ventes vont bon train, malgre l'interdiction quasi
mondiale instauree de longue date, sous la supervision des Nations
unies, du commerce international de "parties d'ours" et de produits
tires de ces animaux.
> En Chine, l'ours noir d'Asie (Ursus thibetanus) est une espece
menacee d'extinction et donc protegee. Cependant, la vente de bile
obtenue a partir d'animaux eleves dans une ferme agreee est
autorisee. Selon les estimations d'organisations de defense des
animaux, environ la moitie des ours noirs d'Asie dans le monde vivent
en captivite, principalement en Chine, au Vietnam et en Coree.
Certains elevages ne possedent qu'une seule bete. D'autres, en
particulier en Chine, en comptent plusieurs milliers. On extrait
regulierement la bile en pratiquant une operation douloureuse et
physiquement dommageable pour l'animal ou en tuant celui-ci pour
retirer la bile de sa vesicule biliaire.
> Lors d'une visite ulterieure, Jill Robinson a assiste a une
extraction, qui consistait a debrancher les catheters metalliques
inseres en permanence dans la vesicule biliaire. La bile s'egouttait
dans des recipients places au-dessous des cages. La vue d'un
traitement aussi "inhumain" des animaux, se souvient Jill
Robinson, "a change a jamais sa vie". Dans les cinq annees qui ont
suivi, elle a fonde a Hongkong l'Animals Asia Foundation. La
fondation gere un refuge de 10 hectares a Chengdu, dans la province
du Sichuan, ou vivent actuellement 168 ours sauves d'elevages qui ont
ferme. Mme Robinson cherche d'autres lieux pour accueillir des ours
dont l'arrivee est prevue prochainement.
> En Amerique du Nord, les chasseurs tuent les ours noirs americains
et vendent illegalement leurs vesicules biliaires. Bien que l'espece
ne soit pas consideree comme menacee, l'agent special Allen Jundley,
du bureau du Fish and Wildife Service a Fredericksburg, en Virginie,
note que des qu'un marche non reglemente "met un prix sur la tete
d'un animal sauvage", comme c'est le cas avec l'ours pour sa vesicule
biliaire, l'avenir de cette espece est serieusement menace.
> Les estimations restent sommaires, mais les populations sauvages
d'ours noirs asiatiques semblent etre descendues a environ 15 000
individus a travers la Chine, met en garde Dave Eastham, de la
Societe mondiale pour la protection des animaux (World Society for
the Protection of Animals, WSPA) a Londres. Ce declin est largement
imputable au trafic de "parties d'ours", selon l'Union mondiale pour
la nature (World Conservation Union, UICN) en Suisse. L'organisation
en a conclu que l'espece courait "a moyen terme un tres grand risque
d'extinction dans le milieu naturel".
> Il y a vingt-cinq ans, le braconnage intensif a pousse la Chine a
placer des ours dans des centres agrees. Les elevages ainsi crees
devaient fournir toute la bile necessaire pour satisfaire la demande
de la medecine traditionnelle - qui etait alors de 500 kilos par an -
, rapporte Dave Eastham. Mais la consommation mondiale se situe
maintenant entre 4 000 et 5 000 kilos par an. Les eleveurs chinois
possedent au moins 7 000 ours, tandis que les fermes vietnamiennes
recueillent la bile d'un nombre estime a 4 000 betes. La Coree en
tient en cage 1 800 autres, mais ce n'est pas pour en extraire de la
bile. Quand ils atteignent l'age de 10 ans, on les tue pour leurs
vesicules biliaires, alors que, dans la nature, ils peuvent vivre
jusqu'a pres de 30 ans.
> De nos jours, l'offre de bile d'ours issus d'elevages et du
braconnage depasse la demande de la medecine asiatique, sans doute de
2 000 kilos par an, rapporte l'organisation de Dave Eastham. Aussi,
un marche du luxe en Asie propose maintenant des produits de grande
consommation qui se vantent de contenir de la bile d'ours. Ils
couvrent un large eventail, de la creme contre les hemorroides aux
shampooings, en passant par le vin. "Au lieu de repondre simplement a
la demande existante, affirme Eastham, l'elevage, en realite,
l'exacerbe."

> Un organe cote parfois jusqu'a 10 000 dollars
> Le prix de la bile et des vesicules biliaires varie enormement. Des
contrebandiers asiatiques ont declare aux agents de l'US Fish and
Wildlife Service, le service americain de la peche et de la faune
sauvage, que cet organe peut atteindre 10 000 dollars piece. La WSPA
cite des etudes de marche indiquant qu'on peut se procurer de la
poudre de bile pour seulement 24 cents le gramme dans les elevages
chinois, mais qu'il faut debourser jusqu'a 28 dollars le gramme a
Taiwan et 250 dollars au Japon, deux pays ou le commerce de bile
d'ours est illegal.
> Les organisations de defense des animaux se sont emparees du
dossier de la bile issue d'ours d'elevage en raison des souffrances
endurees par les animaux. L'Animals Asia Foundation en a obtenu les
preuves chez les plantigrades qu'elle a recueillis. Plus de 85 % des
ours sauves souffrent d'une adhesion abdominale, qui lie les organes
les uns aux autres et a la paroi abdominale, rapporte Kati Loeffler,
veterinaire au refuge de la fondation a Chengdu. Quelque 10 % des
betes presentent egalement des tumeurs au foie.
> Peu apres leur arrivee, les nouveaux pensionnaires du refuge
subissent une ablation de la vesicule biliaire. "Nous devons
pratiquer cette operation, explique la veterinaire, parce que
l'organe est dans un etat epouvantable." Tous ou presque ont des
polypes, et beaucoup des abces purulents, "signe d'un traumatisme de
longue duree et d'une infection".

> Faire enfin respecter la loi au Vietnam
> L'etat de sante des ours trahit un traumatisme repete, par exemple
a la suite d'une operation chirurgicale non sterile pour l'insertion
d'un catheter ou d'un percement a maintes reprises pour l'ecoulement
de la bile, indique Kati Loeffler. L'une des techniques employees par
les eleveurs chinois, note Mme Robinson, consiste a coudre la
vesicule biliaire a la paroi abdominale, a la percer, puis a empecher
la plaie de cicatriser. Pour chaque extraction de bile, la vesicule
est repercee, parfois deux fois par jour, sans anesthesie. Les betes
sont etonnamment coriaces. "Seul un ours peut resister a un tel
traumatisme. N'importe quelle autre espece en serait morte", assure
la veterinaire.
> Alors que l'elevage des plantigrades est interdit au Vietnam depuis
des annees, Dave Eastham releve que l'Etat ferme les yeux pour les
petites exploitations familiales qui ne comptent chacune qu'un ours
ou deux. Mais, cette annee, la WSPA a conclu un accord avec les
autorites de Hanoi pour une application effective de la loi. L'Etat
empechera la vente de bile, mais autorisera les elevages a garder les
ours qu'ils possedent deja. Les autorites projettent d'implanter,
dans l'epaule de chaque ours captif, une puce dont l'achat pourrait
etre partiellement subventionne par la WSPA. Semblable a la puce
d'identification implantee sur de nombreux chiens de compagnie, elle
attribuerait a chaque ours son propre numero d'identification,
enregistrerait la date d'implantation de l'etiquette et porterait
l'adresse de l'elevage. Cette procedure est destinee a empecher les
exploitations de reconstituer leur cheptel apres la mort d'un ours.
Les autorites font preuve de pragmatisme en laissant les eleveurs
conserver leurs betes pour l'instant, commente Eastham, puisque tuer
les animaux d'une espece menacee constitue une violation de la loi
internationale et que des refuges capables d'absorber plusieurs
milliers d'ours ne se creent pas du jour au lendemain. Quant a la
Coree du Sud, Dave Eastham affirme que son organisation est
actuellement "en pourparlers avec les autorites pour qu'elles suivent
l'exemple du Vietnam".
> <
http://www.courrierinternational.com/article.asp?
obj_id=57621&provenance=ecologie&bloc=01> 

http://www.animalsasia.org/

 

Il y là un site en anglais interessant sur ce sujet torturant.

 

Voir aussi :
http://www.animalsasia.org/oldweb/beInformed/cbRescue/cbp001_french.ht
ml


 

Voir les commentaires

Humanisme politiquement correct étouffant et sterilisant la pensée.

6 Décembre 2005, 20:13pm

Publié par Jo benchetrit

J'ai reçu ce texte de Gérard Charolois qui décrit bien la dictature du politiquement correct:

 
Ecologie, humanisme et anthropocentrisme.

"Le conformisme idéologique, l’apathie morale qui plombent notre société
conduisent les journalistes, commentateurs, décideurs et détenteurs de
micros et de tribunes à ressasser des lieux communs, à faire étalage de
leurs belles âmes formatées.

Il convient de pleurer sur les catastrophes naturelles, sur les
sans-logis dans le froid hivernal, sur le chômage privant l’homme d’un
travail qui confine parfois au servage, ce qui n’empêche pas nos «
belles âmes » de se faire complices des forces politiques qui, servant
le pouvoir de l’argent, accentuent les calamités.

La Nature, les animaux sont des sujets mineurs, futiles, dérisoires pour
nos penseurs fatigués qui se reposent pesamment sur les acquis
intellectuels et éthiques des siècles passés, tout en manifestant une
splendide ingratitude pour les hommes de mieux du passé qui sacrifièrent
souvent leurs vies pour faire reculer la barbarie : autoritarisme des
tyrans, esclavage, torture, féodalisme, obscurantisme, peine de mort.

Seul l’homme est digne d’intérêt, pour ces paresseux de la conscience,
incapables de s’élever au-dessus de la compassion minimale héritée des
siècles ténébreux du monothéisme ou des deux derniers siècles de
l’humanisme positiviste.

Aussi, la souffrance des bêtes, les destructions des sites naturels, les
manifestations de rues d’écologistes, les infractions aux quelques lois
sur la préservation du vivant sont occultées, minimisées, traitées avec
légèreté, quand ce n’est pas avec mépris par nos commentateurs sénescents.

Même dans la presse progressiste, à l’exception de l’intelligent CHARLIE
HEBDO, les récitants versent des larmes de crocodile sur les malheurs
des humains, mais parlent de chasse, de torture tauromachique, de
promotion d’infrastructures comme si la mort était un loisir comme un autre
."

(Jusque là, je suis d'accord, mais je ne suis pas sûre du reste du texte car, selon moi, le defaut de l'écologie est de placer l'homme au centre, le reste étant son environnement.)

********************************

Voici donc la suite, qui me convaint moins:

Cette absence de débat repose sur une confusion conceptuelle entre deux
notions fort différentes : l’humanisme et l’anthropocentrisme.

L’écologie qui remet la vie au centre de tout, ne peut pas être
antihumaniste. L’Homme mérite notre compassion, notre empathie, notre
mobilisation pour la défense de sa liberté individuelle, de ses droits,
de sa dignité et de tout ce que la reconnaissance de ces principes
fondamentaux appelle dans l’ordre juridique et politique.

Les acquis de la pensée contemporaine en matière de droits civils,
civiques et politiques sont des socles précieux.

Ne boudons pas l’héritage des penseurs iconoclastes d’hier qui, s’ils
militaient en notre temps, pourfendraient sans doute bien des
injustices, des bêtises, des préjugés lâches qu’ils nous restent à
débusquer.

Mais l’écologie est un antianthropocentrisme en ce que tout être vivant
éprouvant le principe du plaisir déplaisir mérite cette compassion,
cette empathie, cette mobilisation pour faire reculer la souffrance, la
détresse et la mort.

Ce qui me choque en notre époque grégaire est nullement l’émotionnel
stéréotypé et télécommandé, mais la restriction de l’intérêt et du
sentiment à une seule espèce qui s’imagine, à l’encontre de tout
fondement scientifique, être le centre de l’univers.

Nos « belles âmes » se proclament progressistes parce qu’elles bêlent à
l’unisson des idées nées au 19^ème siècle, tout en contemplant avec
indifférence ou complicité ces deux loisirs intrinsèquement fascistes,
que sont la chasse et la corrida.

Je n’emploie pas ici le terme de fasciste dans une acception d’invective
et de polémique, mais en son sens politologique profond : culte de la
force, de la virilité, volonté de puissance et de domination, rituel
guerrier, exaltation de la mort comme confrontation avec le dépassement
de soi.

Nos belles âmes ne sont pas humanistes, ce qui les inciterait à la
subversion, mais anthropocentristes.

L’humanisme est soluble dans l’écologie qui invite à de nouvelles
conquêtes éthiques. L’anthropocentrisme ne l’est pas, car il emporte
réification du vivant non humain.

L’écologie n’est pas l’amour des bêtes et de la Nature contre l’amour
des hommes . c’est l’un indissociable de l’autre.

L’écologie condamne la guerre, la torture, le servage, l’arbitraire,
l’exploitation par la caste des nantis, mais elle emporte aussi
abolition de la chasse et de la corrida, remise en cause de tout ce qui
détruit et contribue à ajouter du malheur.

Les « belles âmes » devraient s’interroger, si leur assoupissement
profond leur laisse le loisir de penser, sur ce que sont : le vivant,
l’animal, l’humain, la biosphère, l’évolution des espèces, le fait
d’être doté d’un système nerveux donc d’une sensibilité.

Mais il fait si froid que les belles âmes iront se coucher avec une
belle conscience après avoir parlé généreusement des sans logis, du
sida, du chômage et de la dernière catastrophe naturelle. Il y a même
des professionnels de cela, des satisfaits d’eux-mêmes parce qu’ils font
de l’humanitaire, comme d’autres effectuaient naguère des pélérinages.

La Vie appelle plus et mieux que ce conformisme routinier, cette
générosité convenue.

La Vie est merveilleuse par sa fragilité, sa diversité, sa simple présence.

Le vrai progressisme aujourd’hui réside dans la réconciliation de
l’homme avec la Nature, dans cette grande prise de conscience que nos
maîtres anesthésistes s’évertuent à différer.

Gérard CHAROLLOIS

Président de la CONVENTION VIE ET NATURE POUR UNE ECOLOGIE RADICALE.

 

Voir les commentaires

Lévriers torturés en Espagne. Pas de honte?qui s'en occupe? Galgos par milliers brûlés...gazés...battus par les espagnols.

4 Décembre 2005, 22:03pm

Publié par Jo benchetrit

Le sur-animal dit humain est bien comme le surhomme d'Hitler: un monstre. Une des multiples  preuves ici, avec ces pauvres chiens battus au sang et torturés par leur maitres indignes et européens!



A quelques kilomètres de nos frontières, de l’autre côté des Pyrénées, chaque année, des milliers de Galgos sont impunément brûlés, pendus ou torturés à mort dans la plus totale indifférence des autorités, de la population et dans un silence médiatique fracassant.

Plusieurs association en Europe oeuvrent pour le sauvetage des Lévriers. Vous pouvez également visiter les sites de :

Amigos de los Galgos, notre partenaire direct en Espagne avec qui vous pouvez prendre contact pour aller chercher votre Galgo sur sa terre natale :

http://www.amigosdelosgalgos.org/




Exclamation Pour faire réagir les gouvernements soyons nombreux à SOUTENIR CETTE PÉTITION afin de porter devant le Parlement Européen ces signatures marquant notre colère et notre indignation.

http://levriersyvelines.site.voila.fr/page6.html

Voir les commentaires

Réponse à la question idiote: tuer son enfant ou une souris.

4 Décembre 2005, 17:45pm

Publié par Jo benchetrit

L'amour est hors la loi...et pourtant il fait nos lois..

D'une aporie dangereuse:

J'ai dit ailleurs ceci:

" Il n'y a pas de raison, autre que de la même essence que le racisme,   de
  poser comme postulat que celui qui est comme moi a plus de droits que ceux
  qui sont identifiés sous un autre nom.
  Le fait de préférer son enfant à tous les autres enfants relève de cette
  passion que l'on nomme amour et qui est loin d'être ce qu'on appelle la
  lucidité.. toute passion rendant au contraire ...comme on dit,aveugle, pour
  ne pas dire con.
  C'est donc vouloir à tout prix mettre sa réflexion sous le signe de l'illusion, du leurre, que de vouloir à tous prix donc toujours la mettre sous
  le signe de ce qui rend aveugle, à savoir l'amour, et encore pire, plus fort
  et aveuglant... de l'amour maternel !!!!!

  Raisonner ainsi est se priver de possibilité de bien raisonner. Et ne pas
  vouloir raisonner autrement, c'est qd même maso!
  C'est un peu comme vouloir se casser volontairement une jambe avant un
  marathon! "

Mais on m'a répondu ça:"l'amour maternel, c'est beau!"

Profond, non?

aors, je reprends mon bâton de pélerin et je dis ceci:


Comment s'ajuster à la morale en ne se laissant guider que par ce qui brouille la conscience, si on ne se base que sur l'amour qui, on le sait, "n'a jamais connu de loi"( Carmen! amoureuse d'un toréador...sadique qui aime donc les taureaux)?
Je ne conteste pas l'amour...mais je dis que si tu veux raisonner, ce n'est pas en passant par l'imagination d'une maladie de tes enfants que tu es le plus lucide.
C'est comme de demander à un mec qui a un délire de jalousie de laisser sa femme sortir seule. Il va pas voter pour la liberté des femmes, celui-là, car on va lui piquer sa femme, il en est sûr. est ce pour cela qu'il faut enfermer les femmes?
j'essaie encore:

Lorsqu'on demande à un témoin de jurer, c'est : jurez-vous de parler sans haine et sans  crainte?
Haine, une passion qui vous ferait aussi faire et dire des folies.
L'objectivité du jugement demande donc des affects sages.
Tu ne vas pas me dire que les lois ne doivent  pas être faites en fonction des affects des gens.

Et pourtant, elles le sont, car justement on vit dans un monde pervers.
Regarde pour les corridas autorisées là où les gens y sont attachés. Le règne de l'affect est dangereux, tu vois ça ici.

Il y a d'ailleurs, à ce propos,une sale manie française: on est indulgent avec les criminels passionnels. Or, rien n'est à mon sens plus odieux que de tuer parce que l'autre ne vous aime pas. C'est une appropriation de l'autre, un abus intolérable...et pourtant, c'est ce qui est le moins puni.
Imagine que si les lois étaient basées uniquement sur le respect des gens qui aiment, on en arriverait à ce paradoxe: On pourrait tuer ton enfant en toute impunité parce qu'il ou elle n'aime pas un autre!!!
Oui,,dans un monde où on respecte plus les passionnés que les autres, la loi qui va protéger ton enfant, penses-tu, en  permettant la vivisection, et bien, va protéger son assassin potentiel!!!!
Pas encore convaincue? J'essaie encore:

L'amour plus fort que la morale, que la loi ???Imagine que l'on ait besoin d'un organe pour sauver ton enfant et que pour cela, tu doives  tuer un autre enfant...tu ne le ferais pas?
mais alors, dois-je te dire que c'est monstrueux de laisser mourir ton enfant?
Mais, non, tu vas me dire que non, que tu n'es pas une barbare...Mais si c'est des animaux, tu veux bien, en tant que mère?
Tu vois qu'en poussant loin ce raisonnement on tombe sur des choses bien dures à résoudre, des apories.

Car si tu es lucide et morale par ailleurs, tu ne pourras pas tuer l'enfant des autres animaux car, pas plus que Mengele n'avait le droit de faire des expé sur les juifs, les chercheurs n'ont le droit de faire des essais sur les animaux, au prétexte qu'ils ne sont pas de ta race ou de ton espèce.

Mais justelent, l'humanité est organisée de manière à ne pas voir que c'est aussi odieux dans les deux cas. Car le pervers est persuadé d'être moral alors qu'il n'est que...pervers!

Mais l'adversaire insiste:


  "Qu'on admette que les animaux aient les mêmes droits a vivre sur
  cette planète, qu'on ne les utilise pas, qu'on les protège même
  puisqu'en modifiant leur habitat nous les avons rendus plus
  vulnérables, voire domestiqués, c'est normal.
  Surement que sans passion, sans amour on serait plus lucides. mais
  nous ne serions pas là a en parler, on s'en foutrait royalement
  d'etre juste ou pas  !! comment raisonner ou résonner autrement ?
  Nous ne sommes pas des robots, nous sommes humains, avec des
  émotions, et je n'ose pas parler de notre instinct a protéger nos
  petits comme tous les animaux. Etre lucide serait donc ne plus etre
  humain ou du moins renier son humanité. Je ne suis pas sure que ce
  serait franchement mieux.Certains humains n'ont pas d'émotions,
  réfléchissent t ils mieux, non ils vendent leurs enfants, ils
  masssacrent les animaux sans état d'ame.
  Hors d'un contexte précis on est surement plus lucide, mais pas
  forcément honnete puisqu'il faudra compter avec nos émotions
  justement, le jour ou on aura un choix a faire."

je lui répnds ceci et je coris que je vais en rester là:

Lola, je ne fais pas l'éloge de la froideur. mais je dis que si on veut légiférer, ce n'est pas en étant dans un état émotionnel fort qu'on doit le faire. ainsi, la peine de mort ne pourrait pas disparaître si on demande aux parents d'enfants tués de la voter.
nous sommes ainsi faits que si nous voulons être objectif, nous devons essayer de nous abstraire de nos émotions le temps, par exemple, d'écrire. Si je me laissais guider par mes émotions, je ne pourrais pas croire un livre car pour écrire, en l'occurence sue le rapport aux animaux comme je le fais, il faut essayer de ne pas mettre uniquement de mots comme: c'est affreux! une honte, mon dieu quelle horreur!
m^me si c'est ce que je ressens par exemple quand le hasard me fait tomber en zappant sur une corrida.
Il est vrai que les aficionado frigides
 de leurs sentiments de compassion vont te paraître des monstres froids. C'est vrai mais ils sont habités par une passion. La passion de ce ceremonial glauque, nuire au faible en toute impunité,, dans la complicité de la foule en liesse, comme les romains ou les lyncheurs, par exemple, ou celle de voir un mec remuer du cul devant leurs yeux lubriques ou encore la joie de voir du sang et je ne sais quoi car je m'en fous de leurs sentiments, car ce qui m'interesse c'est que la loi leur interdise de nuire.
Idem des vivisecteurs et de ceux qui donnent au Téléthon, mais je rêve. Car à voir  les dons de téléthon qui augmentent chaque année, à voir que tout le star system soutient ces ignominies, mon rêve est loin de se réaliser et les enfants seront encore en danger d'être un jour victimes de crimes passionnels de ce fait.

Voir les commentaires

solidarité entre espèces: la poule et ses bébés chats!

4 Décembre 2005, 10:15am

Publié par Jo benchetrit

 

Lorsqu'une poule à qui on a volé les oeufs et donc toute possibilité d'être mère rencontre des chatons orphelins..une adoption est dans l'air!

D'autres photos si vous cliquez là:

MVC-717X

http://www.icilacreuse.com/portraits/poul-cha/

 

 

Voir les commentaires

Article contraire au "P.C." : Ne donnez pas au Téléthon pour protéger notre espèce de la captation mortelle par la toute-puissance barbare.

2 Décembre 2005, 20:31pm

Publié par Jo benchetrit

 

L'idéologie médicale qui est la dominante, celle qui hypnotise les masses et les rend sans pensée, ne tient pas compte de la pulsion de mort qui fabrique nombre de maladies.

Elle ne tient pas compte non plus que l'utilisation des animaux au service de nos pulsions partielles régressives renforce cette pulsion de mort, donc renforce notre propension à nous rendre malades.

On sait que la pollution chimique nous rend malade, et on le sait bien assez avec ou  sans les tortures prévues pour REACH...mais on sait moins que l'utilisation des autres comme des choses est une pollution très dangereuse, celle qui nous fixe dans le cercle vicieux de la barbarie contre nous sous forme de maladies, psy ou physiques, d'addictions diverses. C'est ce que j'appelle la pollution psychique.

 

Téléthon, piège à cons! disent certains.  Oui, car en voulant soigner, on se jette dans la gueule du loup, dans celle de nos pulsions mortifères et on s'expose à rester sous la domination de THanatos.

A propos de cet appel aux dons qui pourrait être louable si les martyrs animaux n'étaient JAMAIS PLUS utilisés, pour trouver des remèdes à la myopathie et autres maladies génétiques, je dois constater qu'on est en plein melo bien orchestré par ceux qui ont intérêt à faire monter les enchères, donc toute la filière des exploiteurs d'animaux  de labos.

On entend des mots trop positifs comme DONS, GENEROSITE, à propos d'une activité coupable, honteuse, qui devrait  plutôt être mise à l'index que de se passer dans l'univers gluant des faux/bons sentiments, les paillettes et les lumières.   

Seule émission qui dure 30 heures de télé et qui  voit défiler des stars en mal de reconnaissance par la dictature du

 P. C. ( politiquement correct), des enfants malades sont mis en avant comme appâts pour ramasser du fric pour faire vivre les chercheurs sans scrupule.  Mais on veut bien le croire, ne le sachant pas, car ils sont aimés, confortés, adulés par la masse...et ils vont ainsi vivre correctement et tuer en masse dans la douleur et  dans un DOUX LEURRE.

 

 

Pourquoi les méthodes (indispensables) sans animaux, dites alternatives rencontrent-elles tant de résistances au point qu'elles sont ultra minoritaires?

Le lobby des chercheurs sur animaux, ignares pour beaucoup, n'aime pas changer d'habitude ( un effet de la pulsion de mort: la résistance au changement) et certains refont toute leur vie la même expérience, afin de pas trop se fouler. (compulsion à la répétition: effet de la pulsion de mort.)

Regardez Le professeur Jouvet, de Lyon, qui a toute sa vie empêché des chats de dormir en les posant sur des radeaux instables . A chaque endormissement,  le chat tombe à l'eau. Au bout de quelques jours, le chat supplicié meurt.

Ainsi, on peut conclure avec Ducon, euh! Jouvet, de que cette expérience de tortionnaire : "le sommeil est indispensable à la vie." On le savait, surtout quand on s'endort sur ...ses lauriers.

Tant que l'on n'aura pas compris qu'être civilisé passe par une privation pour ne pas léser l'autre...tant que les chercheurs utiliseront des êtres sensibles et livrés à leur mega-puissance du fait de leur état d'emprisonnés, et bien on ne devra rien donner de plus aux chercheurs.

Il n'y a pas de raison, autre que de la même essence que le racisme,   de poser comme postulat que celui qui est comme moi a plus de droits que ceux qui sont identifiés par un autre signifiant, les pas comme-moi, ici les autres animaux.

Autre chose à rappeler avoir de recevoir des tomates: On peut être contre les recherches sur animaux sans être contre les humains!

Il y a même des chercheurs qui, eux, proposent avec preuve de meilleure efficacité des méthodes alternatives sans douleur. Le groupe de chercheurs Antidote est plein de grandes intelligences qui prouvent que les expériences sur animaux sont inutilisables pour le progrès de la médecine.

Mais moi, c'est pas mon pb, l'efficacité. Moi, je vois surtout la nocivité des méthodes où l'animal est chosifié, à notre service et sous nos sévices.

Vous pouvez, sans honte, affirmer que vous êtes contre le Téléthon car 67% de l'argent va à la recherche donc alimenter la filière de la torture des animaux.

Vous avez droit à l'objection de conscience. c'est un des droits de l'homme. Vous pouvez refuser de faire des expériences sur animaux, en classe ou à la fac.

A ceux qui hésitent encore, j'ai envie de dire ceci:

Vous avez du savon dans la tête? Où est passé le cerveau? Où sont les nerfs?

  Allez, on se réveille. Ils n'ont que nous, les autres sont des exploiteurs animaux. Réagissons, il faut que la télé croule sous   une avalanche de mails contre le Téléthon, que les verts, et toutes ces ONG  anti animaux sachent qu'on n'est pas  d'accord pour demander le renforcement de REACH.

 Sauf que vous semblez l'être. Et ben! si c'est le cas, y a du boulot.. il faut qu'on entende enfin "la voix de son esclave" car "la voix de son maître", y en a marre ! On entend que ça depuis la colonisation du monde par notre espèce tyrannique.

Et en plus, malgré son comportement immoral, anti écologique, détestable car hyper narcissique et pervers...l'homme veut croire que lui seul mérite des égards! que les autres sont SECONDAIRES.

Ce qui s'impose à la moindre observation, c'est que l'homme est enfoncé DANS SES PROCESSUS PRIMAIRES...sans aucune pensée ni aucune conscience  de ce qu'il fait.

 

Mais du coup, je ne vois pas en quoi, contrairement à ce que le "P.C. " dicte de dire, "Il le vaudrait bien".

Renseignements très utiles qui prouve qu'en Suisse, il y a des gens fort intéressants et organisés:

http://www.animalexperiments.ch/html/info_f_gen.htm

 

Et pour couper court à la fameuse question idiote que nous oppose sans originalité les pro-recherches sur animaux:

"Qui tu sauverais, une souris ou ton fils?"

Cette question est supposée être une peau de banane, un estocade d'où l'anti-vivisection doit sortir vaincu, la queue entre les pattes, . Quelle bévue!



Le fait de préférer son enfant à tous les autres(y compris autres enfants) relève de cette passion que l'on nomme amour ce qui est loin d' appeler la lucidité.. toute passion rendant au contraire ...comme on dit,aveugle, pour ne pas dire con.
C'est donc vouloir à tout prix mettre sa réflexion sous le signe de l'illusion, du leurre que de vouloir à tous prix  sous le signe de ce qui rend aveugle, à savoir l'amour, et encore pire, plus fort et aveuglant... de l'amour maternel !!!!!

Raisonner ainsi, c' est se priver de possibilité de bien raisonner. C'est en fait  ne pas vouloir raisonner ! 
C'est un peu comme vouloir se casser volontairement une jambe avant un marathon! 

 

Voir les commentaires