Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Psychanalyse et animaux.

Articles avec #la porte de l'ethique: savoir

Soyez vous aussi un juste de la protection animaux avec parfois, très peu d'efforts.

5 Septembre 2005, 22:00pm

Publié par Jo benchetrit

Protéger les animaux, en dehors de toute subvention, assumer les responsabilités inhérentes à la domestication qui a fait perdre les acquis de millénaires d'adaptation au milieu à des animaux captifs et les a rendu infirmes, enfants chroniques, incapables de se nourrir seuls, sans "maître"(horrible mot) ou "propriétaire" (pas mieux) et ceux pour eux et leur descendance, à jamais, est le lot choisi par ceux qui, force est de le dire font exception et mériteraient ce terme réservé à ceux qui ont sauvé des griffes allemandes nazies des humains, le terme de justes..

Cependant, tous seuls, ils sont submergés de la détresse et les menaces d'euthanasie qui, par le mauvais hasard d'un deuil, comme souvent, ou encore d'une maladie, fait d'eux des orphelins. Car, à l'inverse des orphelins" humains"( classés comme tels mais eux le sont aussi, par la domestication), un animal oprophelin sera probablement tué.

 

 

Les gens de la société de consommation ont tendance à considérer les (autres) animaux comme des biens de consommation et la plupart n'achète pas des occasion mais veut du neuf!!!

 

 

Mentalité effrayante quand elle s'applique sans vergogne aux êtres vivants et sensibles que sont les (autres) animaux.

 

 

Je voudrais aujourd'hui vous présenter quelques exemples de situation dramatique.  On vous demande d'être vous aussi, un juste.

 

 

 

 

 

 

        Urgent SOS 33 chats + co voiturage - aider une assoc"

 

 

         URGENT

 

 

 

 

        33 chats sont menacés d'euthanasie sur Paris, la propriétaire étant gravement malade et en phase terminale se retrouve hospitalisée et laisse malheureusement 33 chats adultes derrière elle.Son vœu, avant de mourir, c'est que l'on ne la laisse pas partir avec ce lourd remord d'être appelée plus vite à la dissolutuion ultime, en condamnant ses petits chéris.

 

 

 Une association, boulversée, va prendre en charge ce sauvetage et sauver ces 33 minous de l'ultime injection, seulement, elle a déjà beaucoup de chats sous sa responsabilité et de fait a un besoin urgent d'aide pour subvenir à leur besoin :

 

 

 

 

        - Dons

 

 

        - Parrainage

 

 

        - Bénévoles

 

 

 

 

        Aussi URGENT, nous recherchons un co-voiturage pour certains de ces minous qui seront pris en charge par la même association qui à un deuxième point d'accueil :

 

 

 

 

        Co-voiturage : PARIS / LA CREUSE

 

 

 

 

        C'est très urgent, cette association n'a pas de gros moyen est a vraiment vraiment un besoin urgent d'aide financière pour ces petits et de bras (bénévoles) pour l'aider à son domicile : ménage, changer les litières, caliner les minous, etc...

 

 

 

 

        SVP, il faut les aider

 

 

 

 

        Contactez Marie-Claude (Présidente de cette association) au :

 

 

        06.61.45.46.85

 

 

 

 

        PS : Elle est très occupée car elle a beaucoup de minous sous sa responsabilité et cela représente énormément de travail, ce qui signifie qu'elle puisse ne pas avoir le temps de décrocher son téléphone alors laissez lui un message avec vos coordonnées et elle vous rappellera le plus rapidement possible.

 

 

 

 

        Merci beaucoup de votre aide pour ces petits.

 

 

****************************************************************

 

 

 

 

Et puis, il y a aussi cette histoire:

 

 

 

 

 

 

Le chien se trouve à Perpignan. Il faut contacter : amical66@free.fr

 

 

Voilà ce que dit cette personne:

 

 

Bonjour , depuis un an déjà , je me soigne, car j'ai fais une dépression.

 

 

> Actuellement   je suis obligé de déménager, et mon grand chien n'est pas

 

 

> accepté en appartement en ville, la petite bichon oui,lui il va faire 9

 

 

> ans, c'est un berger allemand croisé belge Tervuren  à poils long et de

 

 

> grande taille,il est intelligent et a fait de la sécurité, très gentil,

 

 

mais

 

 

> il prend beaucoup de place, je me refuse à l'abandonner dans un refuge car

 

 

> j'ai peur qu'il soit piqué. J 'y  suis attaché mais là je me trouve au pied

 

 

du mur. Sans autre solution que de le céder à quelqu'un qui ait de

 

 

> l'espace. Campagne,mas,montagne seraient l'idéal pour lui, il garde et

 

 

> protège intuitivement. Je  suis prêt à payer pour sa nourriture, il mange

 

 

des croquettes et des boites et de tout de la maison, pas délicat du

 

 

Ø       tout. Aidez-moi SVP

 

 

Ø       *************************************************************

 

 

Ø       Une  annonce de chatte trouvée:

 

 

Vous habitez Mulhouse?

 

 

 Chatte noire trouvée  avec un petit collier rouge qui aurait été

 

 

à Mulhouse avec des chatons, puis ramenée par une personne (qui les

 

 

a découverts) à la SPA de Mulhouse.  il s'agirait d'un chat

 

 

de race (un peu croisé soit Burma soit Oriental.. ou les deux qui se serait

 

 

perdu car il est beau et bien soigné.

 

 

Contact:

 

 

Pour me contacter mon

 

 

numéro est 0041 76 319 03 24 (Suisse)

 

 

ou par e-mail:   info@icebroker.ch

 

 

 

 

 

 

 

Quelqu'un habitant près de Mulhouse pourrait il se renseigner ? SVP

 

 

Merci.

*************************************************


Contact : valerie@nosamisleschats.com

L'association "Nos amis les chats" recherche un co-voiturage pour sauver
> un chat
> domestique abandonné - St Sulpice La Foret (15 kms de Rennes) Paris
> avant le 10
> septembre.
>
> <http://fr.f263.mail.yahoo.com/ym/Compose?To=valerie@nosamisleschats.com>
> http://www.nosamisleschats.com <http://www.nosamisleschats.com/>

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Ecrivez à tous ceux qui diffament, affament et exterminent les pigeons.NON, ils ne donnent pas de maladie!

5 Septembre 2005, 22:00pm

Publié par Jo benchetrit

Je vous colle ce texte qui n'est pas de moi et que je vous copie afin que vous aussi, vous sauviez d'une mort atroce les pigeons nos petits compagnons patients et miséreux de notre faute et de celle d'une loi inique, article 120 qui interdit de les nourrir, eux qui,  domestiqués ne peuvent se débrouiller sans nous.

Voici donc ce texte:

 

 

SVP faites un copié collé pour répondre à la calomnie sur les pigeons

 

 

organisée par la mairie de Roanne.

 

 

Cela ne vous prendra que 5 minutes et vous participerez a la réhabilitation

 

 

de l'image du pigeon (oiseau martyre).

 

 

Merci pour ces oiseaux

 

 

>

L'article que vous faîtes paraître sur les pigeons est d'une ignorance

 

 

invraisemblable !!!

 

 

Comment peut-on véhiculer encore de nos jours de pareilles inepties !!

 

 

Nous demandons un droit de réponse à cet article mensonger

 

 

 

 

 

association Stéphane Lamart

 

 

80,  bd de Reuilly

 

 

75012 PARIS

 

 

Patricia Mathe  Responsable Gestion Oiseaux des villes

 

 

e-mail : mathe patricia@free.fr

 

 

 

 

 

 

 

 

Monsieur le Maire,

 

 

en surfant sur le net je suis tombé sur votre page :

 

 

http://www.mairie-roanne.fr/contenu.php?rub=02&srub=01&ssrub=05&theme=01  où

 

 

votre ville véhicule les mensonges habituels sur les pigeons et contribue à

 

 

raffermir, dans l'inconscient collectif, la diabolisation du pigeon des

 

 

villes.

 

 

 

 

 

Le pigeon biset des villes ne transmet pas de maladies à l'homme. En 5 ans

 

 

la préfecture de police de Paris n'a jamais observé de cas humains

 

 

contaminés par un pigeon.

 

 

 

 

 

Donc cet oiseau n'est pas dangereux !

 

 

(et n'est pas un rat-volant)

 

 

Ce que vous dîtes est un tissu de mensonges et c'est honteux !

 

 

plus d'informations ici : http://cousin.pascal1.free.fr/index3.html

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour votre information :

 

 

 

 

 

EXTRAIT DU : Bulletin de la Direction des services vétérinaires 97/08 Août

 

 

1997 PREFECTURE de POLICE de PARIS

 

 

      Le risque sanitaire

 

 

 

 

 

            Le pigeon des villes représente-t-il un risque zoonotique, c'est

 

 

à dire de transmission de maladie de l'animal à l'homme ? En préalable, il

 

 

est nécessaire d'évaluer l'état sanitaire de la population de pigeons. La

 

 

dernière étude a été effectuée en 1990. A l'occasion de captures de pigeons,

 

 

des individus (300) ont fait l'objet d'analyses en laboratoire. Les

 

 

résultats peuvent être résumés, avec les pourcentages des animaux infectés :

 

 

 

 

 

                  Chlamydiose : 50 %

 

 

                  Salmonellose : 19 %

 

 

                  Levures et champignons : 85 %

 

 

                  Paramyxovirose : 32 %

 

 

 

 

 

            Ces résultats peuvent paraître inquiétants mais doivent être

 

 

relativisés. Aucune des salmonelles découvertes sur les pigeons n'est

 

 

dangereuse pour l'homme (il existe plus de 2 000 variants de salmonelles

 

 

dont seuls certains sont néfastes pour l'homme).

 

 

            Chlamydia psittaci est l'agent de l'ornithose-psittacose, (ou

 

 

chlamydiose), zoonose qui détermine des pneumonies graves chez l'homme.

 

 

Cependant la contamination humaine se fait en général depuis les perruches

 

 

ou les perroquets. Aucun cas de contamination humaine de chlamydiose par le

 

 

pigeon n'a jamais été rapporté à DSV.

 

 

 

 

 

            Parmi les levures, Cryptococcus neoformans vit dans le tube

 

 

digestif du pigeon. Les personnes immuno-déprimés (sida, âge, greffe...)

 

 

sont exposées à des mycoses respiratoires ou cérébrales graves. Mais

 

 

l'ubiquité de cette levure disculpe relativement les pigeons.

 

 

 

 

 

            Enfin, la présence de paramyxovirus chez le pigeon parisien

 

 

n'est inquiétante que pour les autres oiseaux. Des maladies sanitairement et

 

 

économiquement graves comme la maladie de Newcastle des volailles sont dues

 

 

à des paramyxovirus. Cette contamination justifie l'interdiction de relâcher

 

 

"à la campagne" les pigeons capturés dans Paris.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

et aussi :

 

 

 

 

 

 

 

 

CITATIONS DU DOCTEUR CHARLES GOMEZ,

 

 

ANCIEN DIRECTEUR DES SERVICES VETERINAIRES DE LA PREFECTURE DE POLICE DE

 

 

PARIS

 

 

      Vous dirigez les services vétérinaires de la préfecture de police de

 

 

Paris, quel est leur rôle exact dans la surveillance des pigeons ?

 

 

 

 

 

            - Docteur Charles Gomez - Nous nous occupons des aspects

 

 

sanitaires uniquement. Quand des gens tombent malades après avoir approché

 

 

des oiseaux, nous menons des analyses. Il s'avère que les oiseaux

 

 

responsables d'une infection ne sont jamais des pigeons, mais des canaris ou

 

 

des perroquets. Pour le reste cela devrait être du ressort de la direction

 

 

de la propreté de la ville.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

D'autres citations ici http://cousin.pascal1.free.fr/degats.html

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Veuillez agréer mes respectueuses salutations.

 

 

 

 

 

Votre texte, monsieur le maire, reprend les poncifs diffamatoires et pousse au crime habituels. je me permets d'anoter au fir et à mesure certaines de ces acertions abherantes.

Le voici :

 

 

 

 

 

  Les pigeons des villes appartiennent au décor urbain. Quelques pigeons,

 

 

c'est bien, mais plusieurs centaines, voire des milliers peuvent entraîner

 

 

des nuisances : maladies, dégradation des bâtiments. Les pigeons des villes

 

 

se sont très bien adaptés aux conditions de vie urbaine, y trouvent le gîte

 

 

et le couvert en abondance, mais posent de réels problèmes de pollution et

 

 

sont porteurs de maladies transmissibles à l'homme (zoonoses).

 

 

Ces oiseaux véhiculent plus de maladies transmissibles à l'homme que le rat.

Mensonge complet!

 

Les volatiles infectés sont victimes de torticolis, pertes d'équilibre ou

 

 

possèdent des moignons à la place des pattes( ridicule: les mougnons en effet, mais dûs à l'enroulage de fils de poubelle, de cheveux de textiles qui font garot). Ils sont également porteurs

 

 

d'argasses (tiques molles du pigeon) qui sont très facilement transmissibles

 

 

à l'homme( jamais !), et peuvent provoquer, sur simple morsure  une réaction

 

 

inflammatoire, source potentielle de transmission de germes, notamment

 

 

d'arbovirus à tropisme neurologique.(ouh lalal!quelle culture medicale!) et pourquoi oublier la scepticémie, le cancer du foie et la mort par pverdose d'inepties?)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les populations de pigeons s'autorégulant en fonction de l'abondance de

 

 

nourriture, ce nourrissage a pour conséquence la prolifération de ces

 

 

volatiles.(pigeons bisets:animaux domestiques selectionnées poiur leur fécondité!)

 

 

Les sources alimentaires sont diverses et variées : cours d'écoles après la

 

 

récréation, places publiques après les marchés, et autres lieux publics,

 

 

mais surtout les bonnes âmes qui les nourrissent journellement en déposant

 

 

de nombreuses graines de blé ou autre.

 

 

 

 

 

Aussi pour réguler ces pigeons, la Ville de Roanne a signé une convention

 

 

avec l'association des chasseurs de la Loire, pour capturer les pigeons au

 

 

moyen de pièges-cages. Ces pièges, disposés sur des terrasses, sont relevés

 

 

quotidiennement par un agent de la fédération.

 

 

 

 

 

D'un point de vue administratif, le Conseil d'Etat a été saisi de la

 

 

question de l'appartenance des pigeons à une commune.

 

 

 

 

 

Cette juridiction a estimé que ces volatiles étant des animaux ""sauvages""( un nombre de guillemets proportionnel à la bêtise de cette assertion.)

n'étaient pas propriété desdites communes - C.E. mars 1996.Il appartient

 

 

donc à chaque habitant d'une commune, à chaque propriétaire de prévenir et

 

 

de lutter contre l'invasion du pigeon.

 

*****************************************

 

 

Quelques indications:

 

 

Un petit texte à lire :

 

 

 

 

 

Qui sont ils ? Une minorité silencieuse victime d'ostracisme

 

 

 

 

 

Le pigeon biset a été domestiqué par l'homme depuis l'antiquité. L'espèce

 

 

actuelle est issue d'une longue sélection. Jusqu'à la fin de la deuxième

 

 

guerre mondiale il véhiculait de multiples symboles comme la paix, l'amour,

 

 

l'espérance, l'esprit en opposition avec la matière, l'esprit saint, l'âme

 

 

après la mort.

 

 

 

 

 

Après la deuxième guerre mondiale on assiste à un renversement de paradigme,

 

 

il ne portera plus une image positive mais négative. Il deviendra un

 

 

rat-volant, un nuisible, un messager de maladies étranges, inconnues et

 

 

obscures. Il était un messager de lumière et il devint messager des

 

 

ténèbres.

 

 

 

 

 

Quand la société postindustrielle se mettra en place, après les multiples

 

 

exodes rurales du 19° et 20° siècle, les rapports de l'homme avec la nature

 

 

se modifieront profondément, en particulier avec les êtres vivants. Celui-ci

 

 

perdant progressivement tout contact avec le monde rural et se regroupant

 

 

dans de grandes agglomérations. Cette nature qui était perçue comme une mère

 

 

nourricière, inconnue et sacrée, que l'homme devait respecter et écouter

 

 

pour survivre, devint son ennemi, une structure chaotique, imprévisible dont

 

 

il dut se protéger. Les êtres vivants devenant des machines biochimiques.

 

 

L'animal vivant en liberté devint dangereux, suspect. Cette tendance en ce

 

 

début de siècle atteint un certain paroxysme. Pour preuve les immenses

 

 

troupeaux massacrés en vertu du principe de précaution pour se protéger

 

 

d'une maladie n'ayant atteint que quelques cas humains.

 

 

 

 

 

Dans ce mouvement général la symbolique portée par le pigeon des villes fut

 

 

fortement modifiée. On ne compte plus les articles dans la presse à compter

 

 

de la fin des années soixante décriant cet oiseau. Ces articles proclamaient

 

 

en substance que le pigeon véhiculait de mystérieux germes invisibles, des

 

 

virus inconnus très dangereux, que ses déjections pouvaient percer les

 

 

gouttières et même les toitures et détruire les bâtiments. Bref il devint un

 

 

nuisible porteur de miasmes, un bouc-émissaire de la mort projeté par

 

 

l'inconscient collectif. Cette nouvelle mythologie n'avait bien sûr aucune

 

 

base scientifique.

 

 

On se mit à le pourchasser, à le massacrer sans pitié comme beaucoup

 

 

d'autres espèces vivantes. Un marché économique important émergea pour sa

 

 

capture, sa mise à mort et la protection des bâtiments. On fit tout pour

 

 

l'éliminer mais en vain, cet oiseau réussissant à survivre grâce à des

 

 

caractéristiques exceptionnelles d'intelligence et de grande fécondité.

 

 

 

 

 

Maintenant, au lieu de s'en prendre à l'oiseau trop fort, on veut s'attaquer

 

 

à son maillon faible, ses amis, les humains qui le nourrissent (le pigeon ne

 

 

peut survivre seul en zones urbaines, les graines ne poussent pas sur le

 

 

bitume). Ces « nourrisseurs » sont maintenant des délinquants, ils

 

 

commettent des « incivilités » et sont responsables de son occupation des

 

 

agglomérations. Des campagnes de presse distillent une propagande bien rodée

 

 

: sus aux nourrisseurs, responsables de tous les maux.

 

 

La diabolisation du pigeon passe au nourrisseur, celui-ci représenté comme

 

 

un être dérangé psychologiquement, un SDF, une personne âgée à moitié

 

 

gâteuse.

 

 

 

 

 

Quand est il exactement de ces « nourrisseurs », qui sont-ils ? Comme aucune

 

 

étude sérieuse n'a jamais été faite sur eux, qui peut le dire ? Une chose

 

 

est sûre, il a toujours existé des amis des animaux, des pigeons dans le cas

 

 

d'espèce (commensal de l'homme depuis bien longtemps). La démarche de

 

 

nourrir, soigner et protéger les animaux participe à ce qui fait la beauté

 

 

de l'âme humaine. C'est cette même inspiration qui est à la source de

 

 

l'entraide entre humains et de l'amour et de la compassion. N'est-il pas

 

 

dangereux et imbécile de vouloir réprimer cet élan ? De pénaliser ces

 

 

sentiments quand ils sont adressés au pigeon, ami fidèle de l'homme depuis

 

 

des millénaires ? En pure perte en plus, on ne peut empêcher un humain

 

 

d'avoir de la compassion pour ses semblables ou pour ses amis les animaux.

 

 

 

 

 

Et pourtant c'est ce que les pouvoirs publics font, ils ont pénalisé cette

 

 

pratique ! Devant l'inefficacité des lois et règlements (contestables car

 

 

basés sur un risque sanitaire non prouvé scientifiquement) ils en sont venus

 

 

à durcir le ton. Augmentant dans certaines villes comme Paris le prix des

 

 

amendes, embauchant de nombreux agents verbalisateurs chargés de réprimer

 

 

ces malheureux nourrisseurs. Il est interdit maintenant d'aimer les animaux

 

 

et la nature, point à la ligne, circulez il n'y a rien à voir ! Quelle

 

 

époque ! Les personnes fragiles sont très souvent les victimes de cette

 

 

répression, les jeunes échappant aux mailles du filet. Quelle lâcheté !

 

 

 

 

 

Ici nous voyons les pouvoirs publics qui non contents de ne pas prendre leur

 

 

responsabilité en ne s'occupant pas de ce problème s'en prennent au peuple,

 

 

aux petites gens. Participant ainsi à la tendance générale de notre

 

 

civilisation à vouloir nier le fait vivant, à ne pas le respecter, préférant

 

 

ses machines, ses ordinateurs aux êtres sensibles. On ne résoudra pas le

 

 

problème des pigeons, ni d'ailleurs celui des autres espèces d'oiseaux

 

 

envahissant les villes en s'attaquant aux nourrisseurs qui ne font que

 

 

soigner le mal que fait notre incurie aux êtres vivants.

 

 

 

 

 

A Paris une ambiance spéciale s'est installé ces derniers temps, une

 

 

atmosphère de délation envers les nourrisseurs, ressemblant à ce que vivent

 

 

les peuples subissant une dictature. Les nourrisseurs se cachent, rasent les

 

 

murs pour donner quelques graines à leurs protégés. Ils sont épié, observé

 

 

par le voisinage, qui sûr de son bon droit n'hésite pas à invectiver,

 

 

violenter et surtout dénoncer anonymement (quel courage !) par lettre les

 

 

malheureux.

 

 

 

 

 

Il faut dire que les français sont des spécialistes de la délation, on l'a

 

 

bien vu sous le régime de Vichy. Ces citoyens bons patriotes, qui font leur

 

 

devoir et au delà de tout soupçon, qui ne donnent peut être même pas dix

 

 

centimes d'euros à un SDF et qui en cas de guerre....... bon arrêtons là.

 

 

Ils sont de toute façon victime de la propagande massive anti-pigeons

 

 

développée comme un happening depuis 30 ans. On est en pleine hystérie

 

 

collective. Ce genre d'hystérie qui en ce moment, sur la planète, génère des

 

 

guerres un peu partout. Car qu'attendre quand on commence à jouer sur

 

 

l'instinct de survie activé par les hypothétiques maladies si ce n'est des

 

 

énergies émotionnelles incontrôlables et très dangereuses.

 

 

 

 

 

 

 

 

Honte aux pouvoirs publics et aux autres responsables pour avoir jeté de

 

 

l'huile sur le feu, de vouer certains de leurs administrés aux gémonies de

 

 

leurs voisins et de créer sans raison une minorité silencieuse et opprimée !

Note de jo benchetrit: mes remarques sont en surlignage gris.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Au Gabon, les singes sont dans l'assiette.Pas pour longtemps...disparition cf. en Angola.

4 Septembre 2005, 22:00pm

Publié par Jo benchetrit

 

Gabon-faune-société 
   Des gorilles dans l'assiette
   
   LIBREVILLE, 4 sept (AMI) - Du piment, du sel, un cube de bouillon, des oignons et, surtout, des quartiers de singe, tête incluse. Laissez cuire dans la marmite et le plat est servi. Chez "Maman Marie Gibier" à Libreville, il coûte 1.500 francs CFA (2,3 euros) et régale de nombreux clients.
   "Je mange le singe depuis que je suis petite. Je n'en mange pas tous les jours mais quand j'ai l'occasion. C'est bon", assure Sandra, Gabonaise de 28 ans. L'appétit de cette jeune employée de banque disparaît toutefois lorsqu'il s'agit des grands primates. "Le gorille, il a la morphologie d'un homme. On ne peut pas manger ça. Quelle horreur !", lâche-t-elle.
   Son collègue Jean, lui, semble moins dégoûté. "La viande de singe, grand ou petit, c'est pareil une fois dans la gamelle", estime-t-il.
   Si les primates restent rares sur les étals des marchés de la capitale gabonaise, leur viande ne constitue pas moins un mets recherché. Cette demande alimente une importante activité de braconnage dans les forêts de la région, au point de menacer la survie des grands primates, thème d'une conférence internationale qui s'ouvre lundi à Kinshasa.
   La cuisinière de "Maman Marie Gibier" avoue acheter deux singes par jour, contre cinq dans les années 1990, mais seulement un ou deux chimpanzés et gorilles des plaines de l'ouest, espèces protégées, par an.
   Fumés ou tout simplement morts, les primates se vendent de 9.000 francs CFA (14 euros) pour un singe à nez blanc à 40.000 FCFA (61 euros) pour un mandrill, grand singe partiellement protégé.

Le prix du gorille oscille entre 20.000 et 30.000 FCFA (30 à 45 euros).
   Selon une étude menée par des ONG et le ministère gabonais des Eaux et Forêt,

les grands primates, bien plus chers que les poulets et autres viandes d'élevage, représentent moins de 1% de la viande vendue sur les marchés des quatre principales villes du Gabon.
   Malgré le peu de goût des Gabonais pour les grands singes,

les "cousins", et leur faible distribution, "la consommation est importante

car ces espèces sont déjà menacées", estime Olly Thomas,

responsable du projet gibier de la Darwin Initiative, financée par l'université britannique de Stearling.
   M. Thomas s'appuie sur une étude de 2003 dans la revue Nature, selon laquelle

la chasse à des fins commerciales est la principale cause de disparition

 des grands primates au Gabon et au Congo, où étaient concentrés environ

80% des gorilles et la plupart des chimpanzés

avant l'apparition de la fièvre hémorragique Ebola.
   "Les concessions forestières

ouvrent des routes et permettent aux chasseurs d'entrer dans la forêt

où n'importe quel singe qu'ils rencontrent est menacé", fait-il valoir.
   "Ceci pousse les grands singes à s'éloigner de plus en plus des grandes concentrations humaines", poursuit ce chercheur, précisant qu'"on ne les trouve plus aujourd'hui que dans le sud-ouest et le nord-est".
   Entre 1983 et 2000, le nombre des primates, qui se reproduisent lentement, a diminué de plus de moitié, selon l'étude de Nature.
   La création de 13 parcs nationaux en 2002 n'y a pas changé grand chose: le braconnage y sévit toujours face à une loi largement inappliquée par manque de moyens et de volonté
, selon M. Thomas.
   "Les Gabonais ont adopté cette loi mais elle vient d'ailleurs", soutient Léon, amateur de viande de brousse. "Il faut faire un travail pédagogique et trouver d'autres substituts" à la viande de singe, concède-t-il mais pour lui, "le Gabon reste avant tout un pays de chasseurs".

AMI 

 

La disparition progressive de leur habitat menace les gorilles

Nairobi, Kenya, 03/09 - Moins de 250 orangs-outangs de Sumatra devraient pouvoir subsister encore à l`état sauvage dans cinquante ans parce que leur habitat disparaît, indique un rapport publié récemment.

D`autre part, la dévastation causée par le tsunami asiatique en décembre dernier

a accéléré le taux de destruction de cet habitat, alors que la lutte contre la pauvreté

pourrait avoir un impact sur le destin des grands singes.

Cette double annonce a été faite jeudi lors du lancement du premier Atlas mondial

sur les grands singes et leur protection par le Centre international de

supervision de la conservation du Programme des Nations unies pour l`environnement (PNUE),

au siège de l`Association zoologique de Londres.

Cet ouvrage révèle que ce ne sont pas seulement les humains

qui profiteront de la campagne d`éradication de la pauvreté.

L`éradication de la pauvreté pourrait épargner aux six autres espèces de grands singes

que l`on trouve généralement en Afrique -le gorille oriental et occidental, le chimpanzé,

 le bonobo, l`orang-outang de Sumatra et de Bornéo- d`être abattus pour être mangés.

Le premier Atlas mondial des grands singes et de leur protection fournit une évaluation pays par pays des 23 territoires abritant ces grands singes sauvages.

Puisque ces pays font aussi partie des plus pauvres du monde, une action internationale concertée est nécessaire pour la survie de ces espèces.

"Nous avons le devoir de sauver nos plus proches parents vivant dans le cadre de notre responsabilité plus large qui consiste à préserver les écosystèmes qu`ils habitent.

Il suffit de regarder les forêts tropicales, qui abritent les grands singes.

Les économistes estiment qu`elles représentent une valeur de 60 millions de dollars par an

 comme conséquence

 de leur capacité à supprimer et à emmagasiner les gaz responsables

du réchauffement planétaire", a déclaré à Nairobi le directeur exécutif du PNUE, Klaus Toepfer.

"Avec d`autres écosystèmes, ces forêts sont aussi des sources inestimables

d`éléments génétiques. Elles forment la base d`une nouvelle révolution industrielle

dans des domaines allant de la nourriture à l`agriculture en passant par les

produits pharmaceutiques et les produits chimiques", a-t-il ajouté.

Pour M. Toepfer, il s`agit d`une question morale de la plus haute importance.

"En préservant les habitats des grands singes,

nous aidons à lutter contre la pauvreté et à protéger les richesses naturelles

 dont dépendent les générations humaines actuelles et futures", a-t-il ajouté.

Le patron du PNUE a souhaité que ce nouvel atlas

 et la prochaine réunion intergouvernementale prévue à Kinshasa,

en RD Congo, suscitent une action encore plus importante

en identifiant les priorités en matière de conservation et en générant

des investissements de la part des gouvernements donateurs

 et du secteur privé dans les pays où vivent les grands singes.

Edité par le centre international de supervision de la conservation du PNUE,

l`atlas est la source d`informations

 la plus détaillée sur les grands singes jamais rédigée

et réunit les derniers éléments de recherche ainsi que les observations de nombreux scientifiques du monde entier.

Parmi les personnalités qui ont contribué à sa rédaction figurent le secrétaire général de l`ONU Kofi Annan, de même que d`éminentes personnalités comme Jane Goodall, Richard Leakey, Toshisada Nishida, Russ Mittermeier et Ian Redmond.

 

Voir les commentaires

les élephants et la mort: ou comment le soi-disant propre de l'homme est encore une ridicule illusion.

4 Septembre 2005, 22:00pm

Publié par Jo benchetrit

 

Dans la serie: Incroyable! les animaux aussi sont des hommes(je ris, bien-sûr mais...disons sont comme nous), je vous conseille de regarder cette émission:

Mercredi 7 septembre 2005

France 5
Début :  16h44
Fin :  17h36

QUAND LES ELEPHANTS MEURENT
1 x 52 '

Les animaux sont comme nous prisonniers du cycle ineluctable de la vie et de
mort. Mais ont-ils eux aussi conscience de la mort? La question passionne
depuis peu les scientifiques.

Chez certaines especes, et en particulier,
chez les elephants, on peut parler d'une reelle perception de la mort. En
presence d'ossements de leur congeneres, ils font preuve de comportements si
etranges qu'on peut parler de veritables rituels. Avec leur trompe
prehensile, ils reniflent, tatent, bousculent et eparpillent les os
desseches, s'attardent sur le crane du squelette.

De trompe en trompe, ils
se passent les restes du mort et parfois les transportent sur plusieurs
kilometres. La ceremonie se deroule dans un silence presque 'religieux'.


Tout aussi etrange et bouleversante, l'attitude des elephants quand l'un des
leurs est en train de mourir.

On a ainsi vu des femelles tentant de relever
un de leurs congeneres.

Le realisateur Pascal Plisson et son equipe ont
passe plusieurs mois au Kenya pour filmer des elephants face a la mort et
nous rapporter des images inedites et d'une intense emotion. Ils ont suivi
en parallele le destin de Kenguele, un vieux male solitaire d'environ 57
ans, et celui de Jua, une vieille matriarche qui dirige un troupeau et doit
transmettre son savoir avant de mourir.

 

Voir les commentaires

L'ouragan Katrina et les animaux: Le choix de Sophie? Les sauveteurs ont obligé leurs maîtres à les abandonner

4 Septembre 2005, 22:00pm

Publié par Jo benchetrit

Je me disais bien , après avoir vu à la télé un homme sur un radeau d'ordures, attendant les secours avec son chien, qu'il y avait quelque chose de bizarre..En effet, lorsque le bateau des sauveteurs est arrivé, on le vit monter avec l'aide d'un sauveteur et, on s'attendait logiquement à voir à l'image suvante quelqu'un prendre le chien après le maitre dans la barque mais, curieusement, le reportage fut coupé là, avant le sauvetage du chien...et pour cause...et on ne vit plus rien sur ce couple homme chien.
Je viens d'en avoir l'explication et j'en suis tourneboulée. Comment en effet rester indifférent à ça: le chien fut abandonné sur place, sur ce monticule de déchets instable, voué au desespoir, à la terreur et à la mort au milieu des flots, comme des milliers d'autres.

Certains, à l'approche du cyclone avaient fait euthanasier leurs animaux! Un médecin a fait ça dans une chambre à gaz...mort lente...tout ça est sordide.


Quand je pense qu'il y a des chiens sauveteurs d'humains ! Ce doit être ça, la gratitude humaine !

Voyez l'article de CNN là: http://www.cnn.com/2005/US/09/04/katrina.pets.ap/index.html  

story.pets.ap.jpg

Evacuee Valerie Bennett, with husband Lorne at an Atlanta hospital, breaks into tears over leaving their pets behind.

  
Evacuees anguished at leaving pets behind

Sunday, September 4, 2005; Posted: 10:31 a.m. EDT (14:31 GMT)


Evacuee Valerie Bennett, with husband Lorne at an Atlanta hospital, breaks into tears over leaving their pets behind. 
MyCashNow - $100 - $1,500 Overnight
Payday Loan Cash goes in your account overnight. Very low fees. Fast decisions....
www.mycashnow.com Refinance Rates Hit Record Lows
Get $150,000 loan for $720 per month. Refinance while rates are low.
www.lowermybills.com Comcast High-Speed Internet
Order today for a $19.99/mo. special, free modem, plus get $75 cash back when...
www.comcastoffers.com LendingTree.com - Official Site

 
 
 Louisiana
 New Orleans (Louisiana)
 Animals
 Lindy Boggs
 or Create Your Own
Manage Alerts | What Is This? ATLANTA, Georgia (AP) -- As Valerie Bennett was evacuated from a New Orleans hospital, rescuers told her there was no room in the boat for her dogs.(pas deplace pour leurs chiens)

She pleaded. "I offered him my wedding ring and my mom's wedding ring," the 34-year-old nurse recalled Saturday.(je leur ai proposé    mon alliance et celle de ma mère)

They wouldn't budge. She and her husband could bring only one item, and they already had a plastic tub containing the medicines her husband, a liver transplant recipient, needed to survive.

Such emotional scenes were repeated perhaps thousands of times along the Gulf Coast last week as pet owners were forced to abandon their animals in the midst of evacuation.

In one example reported last week by The Associated Press, a police officer took a dog from one little boy waiting to get on a bus in New Orleans. "Snowball! Snowball!" the boy cried until he vomited. The policeman told a reporter he didn't know what would happen to the dog.

At the hospital, a doctor euthanized some animals at the request of their owners, who feared they would be abandoned and starve to death. He set up a small gas chamber out of a plastic-wrapped dog kennel.

"The bigger dogs were fighting it. Fighting the gas. It took them longer. When I saw that, I said, 'I can't do it,' " said Bennett's husband, Lorne.

Valerie Bennett left her dogs ...voir la suite sur  http://www.cnn.com/2005/US/09/04/katrina.pets.ap/index.html 

 

Pour les animaux survivants, donnez là:

envoyez vos dons à la hsus, la spa americaine
 

 

 

Voir les commentaires

Comment militer de chez soi contre la cruauté anti-animaux. Corrida et le site Amazon.

4 Septembre 2005, 22:00pm

Publié par Jo benchetrit

En allant sur Google

http://www.google.fr

et en tapant "tauromachie" j'ai remarqué, parmi les liens commerciaux (ceux
de la colonne de droite) une publicité d'Amazon.fr. Si on clique sur ce
lien, on tombe sur une page qui donne tous les livres vendus par Amazon sur
la tauromachie.

Donc: Amazon se paye sur Google une campagne de pub pour les livres prônant
des cruautés envers animaux.

Je vous propose donc :

1) D'écrire à Amazon pour leur demander de ne plus faire de publicité pour
les livres de tauromachie :
    hostmaster@amazon.com

2) De cliquer soigneusement sur tous les liens commerciaux du mot clef
"tauromachie" (il y a aussi un site d'art taurin et priceminister). Chaque
clic va débiter l'annonceur d'une somme donnée. Il est sans doute inutile de
cliquer plusieurs fois à la suite (il doit y avoir un temps de latence pour
enregistrer un nouveau clic venant de la même adresse IP) mais le mieux est
de revenir chaque jour taper "tauromachie" dans Google et cliquer sur tous
les liens commerciaux. Ca ne vous prendra pas beaucoup de temps et si des
dizaines de personnes font ça, ca chiffrera un peu pour Amazon et les
autres.
Quelqu'un (je ne sais plus qui) avait déjà proposé de faire cela avec le
mot-clef "foie gras", c'est une excellente idée que je vous propose de faire
également.

Il faut en faire de même avec "fourrure". Traquons les réseaux de cruauté et disons leur que nous ne sommes pas seuls à être contre.

Voir les commentaires

Et pendant ce temps -là, les tueries continuent et les débiles sadiques y applaudissent en toute impunité. Manifestations anti corridas.

2 Septembre 2005, 22:00pm

Publié par Jo benchetrit

Ce week-end, des corridas sont organisées à Bayonne et à Rieumes (voir le
programme ci-dessous).

Une manifestation de protestation aura lieu à Rieumes Dimanche 4 septembre à
14h. Les manifestants sont invités à se vêtir de noir si possible. Plus de
détails à la page :

http://www.flac-anticorrida.org/cyber/agenda.html

SVP envoyez leur un mot, même bref, pour leur donner votre avis à ce sujet
et pour leur dire que vous n'irez pas dans leur commune tant que ces
spectacles y auront lieu.

Les adresses électroniques :

m.le.maire@ville-bayonne.fr, infos@bayonne-tourisme.com,
rieumes.info@ville-rieumes.fr, mairie@ville-rieumes.fr

Détail des adresses :

Pour Bayonne :

m.le.maire@ville-bayonne.fr, infos@bayonne-tourisme.com

et formulaire à la page :

http://www.ville-bayonne.fr/utils/Contact.asp?c=1

Pour Rieumes :

rieumes.info@ville-rieumes.fr, mairie@ville-rieumes.fr

Si vous lisez ce message en no-mail, reconstituez l'adresse électronique en
remplaçant AT par @ :

m.le.maireATville-bayonne.fr, infosATbayonne-tourisme.com,
rieumes.infoATville-rieumes.fr, mairieATville-rieumes.fr

---------------------------------------------

Programme :

BAYONNE féria de l'atlantique

vendredi 2 septembre 18h : corrida - toros Javier Perez Tabernero
Enrique Ponce - Julian lopez « El juli » - Eduardo Gallo
samedi 3 septembre 18h : corrida - toros de Valdefresno
Enrique ponce - El cid - Miguel angel perera
dimanche 4 septembre 11h : novillada sans picadors (finale) erales de
Santafe marton
dimanche 4 septembre 18h : corrida toros de Adelaida Rodriguez
« El fundi » - Stephane Fernandez Meca - Luis Vilches.

RIEUMES

Samedi 3 septembre matin corrida de rejon taureaux de Frederique et Alain
Tardieu
Julie Calvière et pablo Jorge Santos at pour le recortadore David Casarin
samedi 3 septembre aprés midi novillada 3 novillos d'hubert et 3 de
Françoise Yonnet
Alberto Aguilar, Joao Antonio Ferrera et Medhi savalli

 

 

 

Voir les commentaires

Surpopulation canine et féline dûe à l'inconséquence humaine. Mac Enro fait campagne pour la stérilisation avec PETA.

31 Août 2005, 22:00pm

Publié par Jo benchetrit

31/08/2005 - 10h45
Chiens et chats
John McEnroe activiste pour la PETA
 Associated Press (AP) 


©AP
 
John McEnroe a mis son sale caractère au profit de la bonne cause. Il prête sa voix dans une pub de sensibilisation à la stérilisation des chats et chiens au profit de PETA (People for the Ethical Treament of Animals).

La campagne, largement diffusée à l'occasion de l'US Open, met en scène un McEnroe toujours aussi râleur s'en prenant cette fois non pas à l'arbitre, mais à tous ceux qui seraient inconscients de la surpopulation canine et féline.

«La stérilisation, c'est bon pour son caractère, c'est bon pour sa santé et c'est la chose la plus importante que vous puissiez faire pour les animaux errants», hurle McEnroe à l'autre acteur du spot qui hésite encore à faire stériliser son animal de compagnie.

«Savez-vous que les refuges sont obligés de tuer plus de 4 millions de chats et chiens chaque année, à cause du manque de familles d'accueil? Moi, je ne veux pas avoir ça sur la conscience», poursuit un McEnroe particulièrement remonté.

 

Voir les commentaires

sauvez des chevaux de l'abbattoir à cause d'une saisie pour impayés de leur propriétaire.

30 Août 2005, 22:00pm

Publié par Jo benchetrit

POUR SAUVER LES CHEVAUX DE L'ABATTOIR:
ON A BESOIN DE VOUS 
 
C’est l’histoire d’un homme qui dilapide son argent… Ses dettes le rattrapent, les huissiers débarquent, saisissent, et ordonnent la vente de tous ses biens…. Parmi les « biens », il y a le terrain, la maison, les  meubles… et les chevaux…

 

Trois chevaux d’abord, deux hongres et une jument, qui lui appartiennent en propre ; les huissiers en tireront le prix de l’abattoir : 1500 euros « le lot »… le « lot » de trois êtres vivants….. Mais le maquignon est venu pour l' « évaluation » , et il a dit que l’état des chevaux ne permettait pas qu’ils soient abattus pour le moment ; il faut attendre qu’ils soient soignés… parce que marchant au milieu des tôles, ils ont des plaies aux pattes ; et leurs pieds n’ont pas été « taillés » ; l'un d'entre eux a un pied de 50 cm qu'il faut faire soigner par un vétérinaire...

Plus bas... un autre pré, et cinq autres chevaux…Cinq chevaux à l’état quasi-sauvage, des chevaux de trait aussi.  Ils lui appartiennent également, à travers une SCI d’après une voisine. Cela sera peut-être plus long pour eux, mais eux aussi seront « saisis »… eux aussi subiront le même sort…Coût estimé : 3000 euros le lot…

 

Au total huit chevaux doivent être sauvés de l’abattoir !!!…

Patrick Sacco et Joëlle Grall, pour l’Association Respectons, ont passé la journée sur place hier… Voici deux des photos qu’ils ont ramenées….

 

Patrick Sacco veut sauver ces animaux… Il refuse que ces êtres vivants soient vendus comme des meubles… Il refuse que ces huit chevaux paient le prix de l’absurdité de nos lois qui font d’eux des biens « négociables »…

 

L’association Respectons a besoin de notre soutien pour organiser ce sauvetage…

 

5000 euros c’est la base, ce qu’il faut pour racheter les chevaux et donner aux trois « blessés » les premiers soins…5000 euros pour acheter les deux "lots".... ou pour sauver les 8 êtres vivants....

 

Selon ce que nous pourrons faire, ces huit chevaux termineront dans une assiette, ou finiront leurs jours dans un pré….

 

Merci pour eux...

 

                         Delphine

 

Vous pouvez envoyer vos dons à l'ordre de Respectons (CCP 44 297 25 J / LA SOURCE) à l'adresse suivante :

 

RESPECTONS

15 rue de la Chaume

89630 SAINT LEGER VAUBAN

 

en précisant au dos du chèque ou sur papier libre "sauvetage chevaux de l'Yonne"

 

Ce message est à diffuser à toutes vos connaissance, et sur toutes les listes où vous pouvez être inscrits. Pour rassemblée une telle somme, il nous faut être nombreux !

 

Voir les commentaires

l'égoïsme, mode d'emploi.Pamela Anderson vous parle en direct de l'enfer.

29 Août 2005, 22:00pm

Publié par Jo Benchetrit

  " Les animaux du Monde existent pour leurs raisons propres. Ils ne sont pas là pour servir les humains, ni plus que les noirs pour servir les blancs, ou les femmes pour servir les hommes. "

Alice Walker, auteur de La Couleur Pourpre .

C'est en faisant ses courses qu'Homo Sapiens peut le mieux donner libre court à ses pulsions égoïstes. C'est la banalité du mal. Rien de satanique. Rien de grand guignolesque. Nous sommes dans l'univers soft du supermarché! Comment est-ce possible? C'est en se livrant au sport national du consommateur soi-disant averti, en faisant des économies qu'un homme tranquille et civilisé peut participer aux pires tortures imposées aux autres, dans l'ombre des hangars à viande et à œufs où la vie n'a qu'un espoir: qu'elle s'arrête au plus vite.. Les économies c'est bien si ce n'est pas sur la peau et la souffrance des autres qu'elles s'opèrent.

Pamela Anderson en direct de l'enfer:

http://www.petatv.com/tvpopup/video.asp?video=pam_kfc_long&Player=wm&speed=_med

Jugez plutôt: Y aurait-il plus de pauvres chez nous qu'à Madagascar? On peut le croire en voyant la proportion  des "produits" issus des élevages concentrationnaires, véritables capitales de la douleur qui détiennent des animaux dans des conditions impensables qui sont achetés. Par exemple, je ne sais où, une" ferme " de poules vient de brûler. 50.000 poules y sont mortes brûlées vives. 50.000! Imaginez détenue la population d'une ville entière dans un hangar irrespirable. Imaginez vous dans cette ville, fermée comme dans le sous sol du métro à 18 heures. Si le feu prend, imaginez vous là dedans, perdu, sans issue...personne pour ouvrir cette maudite porte où parfois des bottes entraient avant le feu pour ramasser les mourants et les cadavres, en fumant et sans un regard "humain", des sauvages qui ne vous voient que comme du fric sur pattes. Mais ce jour-là, pour une cause inconnue...la mort brûlé vif vous attend et là...on ne verra encore que du fric...Ce n'est pas rare que les animaux des élevages concentrationnaires brûlent par milliers. Mais, rassurez vous, les assurances rembourseront vos bourreaux. Savez-vous que parfois les oeufs pas chers traînent dans les cadavres de poules avant d'être mis en boite? C'est qu'elles s'infectent, s'angoissent et meurent, ces malheureuses, malgré les antibiotiques! Savez vous qu'on nous culpabilise avec nos antibiotiques alors qu'en France près de 2 milliards d'animaux industriels chaque année sont arrosés en continu de ce genre de remèdes? Je ne sais combien de millions de milliards dans le monde. A ce stade, on ne compte plus ceux qui, de toutes les façons ne comptent guère que pour compter les bénéfs qu'on fait sur leur vie de malheur.

Du coup, évidemment, les bactéries de notre altesse nous-mêmes mutent. Bientôt les antibiotiques seront impuissants et on verra dégringoler les chiffres de l'espérance de vie qui avaient augmenté pour beaucoup grâce à eux. C'est déjà l'impuissance nouvelle des antibiotiques qui explique ce qui se passe avec les maladies nosocomiales. Sinon, Guillaume Depardieu aurait encore ses deux jambes.

 Quand on interroge quelqu'un, pris au hasard, il est d'accord: c'est ignoble. Il ne fait pas acheter ces œufs, ces porcs et poulets etc. venant des batteries. Pourtant, il pense que pour les pauvres, on peut comprendre. Mais quelle est donc la proportion de pauvres en France? Un chiffre sur la consommation: 94% c'est la proportion d'oeufs de poules en batterie achetés par chez nous. La même proportion d'hypocrites qui soutiennent vos dits sur l'horreur des élevages industriels. Comme c'est facile de sadiser par personne interposée. Vingt Dieux! Va falloir faire quelque chose si on est devenu si pauvre en France!

Ah! Vous dites que c'est pour acheter des marques? vous offrir des voyages? Ni vu ni connu, dans les supermarchés, on peut nuire et donc jouir en toute impunité?

 Mauvais calcul. Un poulet de batterie perd 50% d'eau à la cuisson et son goût est bien souvent écoeurant. Il n'y a que les poulets dits élevés en liberté, dans le commerce et pas les "fermiers"…ça ne veut rien dire…qui soient économiques. Car tout ne va pas à la poubelle en mauvais gras et en eau. Cependant si vous n'en mangez pas du tout c'est encore mieux…du point de vue du respect des autres. Mais tant qu'à manger de la viande, faites en sorte de limiter votre nuisance. Mettre de la pensée même dans ses achats pour qu'enfin on respire...et on fasse des économies car le bon marché revient cher ...en argent pour ceux qui achètent de l'eau , du gras et un peu de chair très chère au final et pour la santé mais aussi pour les  frais médicaux Ils sont supérieurs dans le cas d'une maladie qui ne guérit pas vite. Et sont parfois bien supérieurs à ceux d'un truc qui s'arrête vite comme dirait La Palisse. 

Qui pensera à suggérer ça à nos puissants car c'est d'évidence que je parle: une infection qui se soigne avec une semaine d'antibiotiques est quand même moins lourde à payer par la Sécu qu'un membre opéré 5 fois, puis coupé, avec ensuite la jambe articulée etc.?Coût final pour la collectivité : multiplié par 100.000 environ.

Pour réduire le déficit de la Sécu, il faut d'urgence interdire les élevages industriels, et subventionner les autres élevages. nous ferions des économies à favoriser l'inverse de ce qui est prévu par le traité de constitution, qui pousse à la producytion et au bon marché encore! les élevages non necessairement bios, car ça ne signifie pas confort animal et donc moins d'antibiotiques, mais en "liberté".

Alors que c'est encore l'inverse qui est fait. Interdire les élevages, me disent les végétariens serait mieux. Certes. Mais on n'y est pas encore…

Alors, si vous cessiez d'alimenter le robinet de la barbarie, qu'on puisse enfin profiter de la vie sans ce poids constant du malheur causé par la barbarie? Mais attention: les gâteaux, les plats tout faits, les restaurants etc. sont des refuges anonymes de viande et oeufs de torture. Dur de ne pas être égoïste! Pourtant, il faut bien ça si on veut quitter la fatalité de la barbarie.

Voir les commentaires