Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Psychanalyse et animaux.

Articles avec #le fusil: phallus du gros con chasseur..

"Tu seras un homme, mon fils"? Ou tu seras un barbare, mon fils? L'éducation à la barbarie passe par l'utilisation et la soumission des animaux.

21 Février 2017, 06:23am

Publié par Jo Benchetrit

La "deséducation" commence à la maternelle: un animal enfermé et des enfants libres autour.

La "deséducation" commence à la maternelle: un animal enfermé et des enfants libres autour.

Dans le jeu, l'univers pulsionnel des enfants est souvent representé par des animaux.Les fauves en liberté sont pour l'enfant qui joue symboles  de, par exemple, ses desirs destructeurs de manger l'Autre. Ça va avec la peur d'être devoré, d'où certaines insomnies retorses.

A l'inverse, les animaux de ferme qu'il met derriere des barrieres sont à ses yeux le chemin vers sa propre domestication. Ou du moins celle de ses pulsions. Elles sont inquietantes du fait que la pulsion de mort, cet au delà du principe de plaisir, commande une jouissance sans entraves, à mort. Mettre des barrières est une défense certes utile mais pas un changement structurel. Le véritable changement pourrait être quand il laisse dans ses jeux les animaux libres mais qu'ils ne sont plus perçus comme fous, sans logique, sans fin à leur faim, comme une jouissance humaine qui en demande toujours Encore. Quand donc ces animaux sauvages ne sont plus du pulsionnel non limité, donc du pulsionnel humain,les animaux s'arrêtant de manger quand ils n'ont plus faim, du moins s'ils ne sont pas d'hommestiques. La logique n'est pas le propre des hommes, loin de là, ce qui déteint sur ses animaux domestiques.

Le  fantasme d'un animal aussi incontrôlable que ses pulsions est pourtant dans notre société un biais utilisé par les  enfants pour aller mieux grâce au jeu surtout dans le cadre dune cure psychanalytique.

  J'ai ainsi vu un enfant guerir d'une insomnie commencée bébé et non attenuée à 7 ans malgré, me dit sa mere epuisée,  d'innombrables consultations medicales et même chez un magnetiseur.
 

Durant la 1°seance il  avait "mangé" sa mere avec un crocodile.

A la 2° consultation, il faisait ses nuits! Je le soignais, le crocodile l'a guéri...

J'ai bien dû accepter d'en passer par là pour mes therapies d' enfants qui choisissent eux mêmes parmi des tas de jouets ce qu'ils veulent  afin d' exprimer ce que les adultes peuvent voir surgir par le biais de l'association libre.

Cette appetence des enfants pour le monde animal, vecu comme sans mots mais peut-être plus intelligible que celui des adultes, peut expliquer qu'instinctivement les parents croient malin d'emmener les enfants se distraire, ou, disent certains dupes, dans des lieux à visée pedagogique, dans des prisons cruelles par essence, d'animaux mis à leur disposition pour les "mater". Mater, c'est regarder, mais c'est aussi étymologiquement  tuer. ÇA SE LIT MATER AUSSI, LA MERE. La mere c'est aussi ce qui s'interdit par la castration oedipienne, castration de  quoi, sinon des pulsions? La barbarie, c'est  les pulsions non castrées, c'est l'inceste.

Mater un être, c'est le regarder avec une jouissance transgressive. Cette pulsion scopique est encouragée par les adultes alors quelle devrait être castrée, c'est à dire limitée.
C'est loin de permettre aux enfants à apprendre à vivre de maniere  civilisée, sans dépasser la limite tracée par  la liberté d'autrui. Ça va leur transmettre ce message subliminale: tu peux abuser des autres en ton pouvoir. L'inverse donc de l'éducation des pulsions visée par "la" civilisation. A opposer aux civilisations qui n'en sont pas à ce stade idéal. L'education des enfants va dans le sens de la castration oedipienne. il s'agit de  limiter  leur jouissance afin qu'ils la rendent non destructrice.

Je sais, ça foire lamentablement, en particulier vu le rapport imposé aux animaux  par des adultes non castrés et qui donc ne peuvent pas éduquer.

Parfois, des aficionados, des chasseurs, usurpent le devoir d'éduquer en s'immisçant dans les ecoles pour pervertir encore plus les enfants et parfaire leur deseducation.

Pas etonnant qu'on en soit arrivé à les mettre entre les mains de DAECH.

Eduquer est un des 3 impossibles signalés par Freud. Les 2 autres: gouverner et psychanalyser!

C'est  pas une raison pour en rajouter dans  l'erreur de l'horreur.

 C'est à l'ecole que se forment et deforment les esprits, en plus d'à la maison.
 

J'ai toujours lié la pratique de mes therapies à une conscientisation de la violence ordinaire rendue invisible par l'habitude des us et coutumes. Ainsi, à un  gosse allant "à la pêche avec Papy", j'ai pu dire: "tu  aimes tuer les animaux?"

Les remarques de ce genre   choquent les parents et mes collegues du CMP. Et pourtant, leur dis-je, qu'est-ce  donc que la pêche? le cirque? le zoo?les escargots emprisonnés dans des boites? les crabes agonisant dans les poches? Etc.

Tout ce qui est perçu comme normal pour amuser les enfants avec des animaux est souvent de la violence pure et  un apprentissage à l'abus de pouvoir.

Rappeler le réel, permettre de le percevoir malgré le fatras imaginaire qui nous aveugle, c'est ça, être psychanalyste. 

Dur travail, peu populaire, à l'envers du rêve populiste conciliant le moi du sujet avec son surmoi en accentuant le déni et d'autres mécanismes de défense.

 

Voir les commentaires

M.Wauquiez, si l'éducation à la nature va aux chasseurs, l'éducation sexuelle aux violeurs? La médecine aux tueurs?

8 Octobre 2016, 15:03pm

Publié par Jo Benchetrit

Wauquiez, president de la region Auvergne-Rhône-Alpes confie aux chasseurs la charge de l’éducation à l’environnement pour la somme colossale de 3 millions d'euros piquée à la Région . Je doute que tous les gens du crû en soient ravis. De plus, les associations écologistes voient fondre leurs subventions.
Le poulain de Sarko va pas faire beaucoup d'adeptes pour son mentor.

Doit on lui rappeler qu'il n'y a qu' "1" million 1/2 de gros cons (chasseurs) en France? Que cette population est déjà séduite par le FN en majorité?

Je vous verrais bien signer cette pétition:

Le 23/09/2016 :

Jean-François DEBAT (Président du groupe socialiste, démocrate, écologiste et apparentés au Conseil régional Auvergne Rhône-Alpes), apporte son soutien à notre opposition et a déclaré dans un communiqué de presse :

A l'occasion de l'Assemblée plénière du 22 septembre prochain, Laurent Wauquiez et son Vice-président Philippe MEUNIER présenteront un partenariat avec la Fédération Régionale des Chasseurs (FRC) de la région, d'un montant de près de 3 millions d'euros sur 3 ans et qui leur délègue des missions d'application du schéma régional de cohérence écologique.

3 millions d'euros, ce montant est excessif, notamment lorsqu'on le compare à ceux, beaucoup plus modestes, attribués à d'autres associations régionales, et qui sont aujourd'hui impitoyablement rognés ou supprimés.
Ainsi, Laurent Wauquiez a réduit de 50% la subvention régionale à la Fédération Rhône-Alpes de protection de la nature (FRAPNA) en 2016.
C'est une nouvelle démonstration d'une action clientéliste et d'une volonté d'opposer inutilement les différents acteurs reconnus qui interviennent pour la préservation de la biodiversité.
Mais dans ce partenariat, Laurent Wauquiez fait pire :

1. Dans une logique purement clientéliste, il cherche à s'acheter les faveurs des 119.000 chasseurs de la Région et il s'offre sur le dos du contribuable, un accès à leur fichier pour pouvoir communiquer avec eux directement à 8 mois de la présidentielle.

2. Il s'offre, avec l'argent de la Région, des avantages personnels. « Deux représentants de la Région seront invités aux manifestations payantes organisées par la FRC ». Pour être plus clair : Il s'offre deux cartes permanentes pour toutes les chasses privées dans la Région et un droit de tirage illimité pour inviter qui il veut aux frais de la Région !
Voilà à quoi sert l'argent public pour celui qui fait en permanence des leçons de morale et qui fait adopter le même jour une charte d'éthique en assemblée plénière.

Marc-Claude de PORTEBANE
- Président de l’association de protection de l’environnement et des animaux AURA Environnement
Porte-parole du collectif de la Ligue de combat contre les cruautés envers les animaux
À l'attention : de M. le président de la République, et Laurent Wauquiez

En cette rentrée 2016, Pierre Athanaze, Administrateur de Ferus (première association nationale de protection et de conservation de l'ours du loup et lynx en France) nous a appris une bien mauvaise nouvelle pour nos amis les animaux sauvages. Les animaux sauvages sont les éternels laissés pour compte, ils ont besoin de notre soutien massif pour contrer les chasseurs de moins en moins nombreux mais de plus en plus gourmands en subventions.

En effet, Laurent Wauquiez, le tout nouveau numéro 1 des « républicains » propose un magnifique cadeau électoral aux chasseurs avec l’argent du contribuable de la région Auvergne-Rhône-Alpes qu’il préside. En effet, il invite les conseiller régionaux de la seconde région de France à octroyer, sur trois ans, la colossale subvention de 2 955 210€ !

Pierre Athanaze ne mâche pas ses mots : « Lui qui a conspué les association de protection de la nature pour les subventions qu’elles touchaient sous la présidence socialiste, il explose le plafond en offrant 3 million d’euros au prétexte que : « Depuis les années 1980, le nombre de chasseurs de notre territoire ne cesse de décliner. Plusieurs raisons sont avancées : la raréfaction du petit gibier de plaine, l’augmentation des coûts pour exercer l’activité de chasse, les évolutions réglementaires de plus en plus contraignantes mais aussi les changements de modes de vie et d’occupation de l’espace entre populations rurales et urbaines. La chasse est majoritairement pratiquée en forêt et spécialisée sur les grands ongulés sauvages ».

Pour les chasseurs "L’animal est reconnu comme être sensible, mais seulement s’il appartient à quelqu’un !". Le lobby de la chasse a fait en sorte que la loi ne le gêne en rien et s’est assuré que toutes les tentatives visant à accorder légalement le caractère sensible à l’animal sauvage soient soigneusement écartés des débats à l’Assemblée Nationale.

En 5 saisons de chasse (de la saison 2011/2012 à 2015/2016), 704 accidents de chasse ont été officiellement recensés par l’ONCFS. Sur cette même période, une dizaine de non-chasseurs ont été abattus et près de 70 blessés ont été déplorés.

L’association de protection de l’environnement et des animaux AURA Environnement et le collectif de la Ligue de combat contre les cruautés envers les animaux demandent à tous les défenseurs des animaux sans défense et souvent en détresse, - quelque soit leur appartenance politique - de signer massivement cette pétition pour que la chasse en France ne soit plus subventionnée par les contribuables, qu’une manifestation de grande ampleur se tienne devant le siège de la Région Auvergne-Rhône-Ales, que les élu-es votant cette subvention scélérate soient tenu-es co-responsables de ce soutien financier à des assassins d’animaux innocents et ce, devant le tombeau de l’animal inconnu, restant, lui, à inaugurer au plus vite, en « grands pompes » !

Marc-Claude de PORTEBANE

- Porte-parole du collectif de la Ligue de combat contre les cruautés envers les animaux
- Président de l’association de protection de l’environnement et des animaux AURA Environnement

http://www.mesopinions.com/petition/animaux/stop-aux-subventions-region-auvergne-rhone/24839

Voir les commentaires

Une lettre type pour faire annuler une battue aux pigeons.

23 Janvier 2016, 10:43am

Publié par Jo Benchetrit

ces petites merveilles sont persecutées. La honte pour les humains d'etre si violents! ça leur retombe dessus, d'ailleurs;Les kalach en sont la preuve;

ces petites merveilles sont persecutées. La honte pour les humains d'etre si violents! ça leur retombe dessus, d'ailleurs;Les kalach en sont la preuve;

Ce qui suit est fondé juridiquement et médicalement (l'auteur est médecin).
cette lettre contient des infos indispensables dans le but de ne plus laisser les pigeons se faire canarder. Je parle des bisets (ou touriers dans cette région de Fendeille), mais il vaut mieux mettre bisets) car malheureusement, les pigeons sauvages comme les espèces pourtant en difficulté comme les palombes ne sont pas protégées. ceci peut être copié-collé si vous voulez obtenir le même résultat que son auteur : faire annuler la battue.

Monsieur le maire de Fendeille,

Nous vous rappelons que votre arrêté municipal organisant des battues aux pigeons touriers est totalement illégal.
Vous trouverez ci-joint la lettre du 4 août 2015 du préfet de Haute-Garonne, préfet de région, qui le confirme.
Les maires n'ont le droit d'organiser de battues administratives que contre des animaux classés nuisibles, ce qui n'est pas du tout le cas des pigeons bisets domestiques qui sont ce que vous appelez les pigeons touriers.
De plus les maires ne peuvent designer eux-mêmes le responsable de la battue qui doit obligatoirement être un lieutenant de louveterie et non le président de la société de chasse.
La battue est aussi une violation de l'arrêté préfectoral sur la sécurité publique et donc une mise en danger de la vie d'autrui.
Elle constitue des actes de cruauté envers des animaux domestiques, article 521-1 du code pénal, a minima des actes de maltraitance, article R654-1 du même code.
Également des infractions au code rural, notamment pour la mise à mort d'animaux sans étourdissement préalable, en-dehors des dérogations légales.
Également violation du règlement européen entré en vigueur le 1er janvier 2013 sur les dépopulations d'animaux pour motif (allégué) de santé publique ou d'environnement.
Les dégâts causés par les pigeons sont minimes ou nuls et ne justifient en aucune manière de tels actes.
Non seulement les pigeons des villes ne transmettent pas de maladies aux humains mais leur présence est même bénéfique pour la santé publique.

En cas de maintien de la battue, une plainte pénale sera déposée contre vous et le président de la société de chasse, outre un recours au tribunal administratif de Montpellier.et un déféré préfectoral.
Ce courrier constitue un recours gracieux auprès de vous en annulation de votre arrêté municipal.
Restant à votre disposition, nous vous prions d'agréer, Monsieur le maire de Fendeille, l'expression de notre considération distinguée.

Serge Kociak, porte-parole d'associations de protection animale.

Je vous rassure de suite, grâce à Serge, cette lettre a permis de faire réfléchir le maire qui a , finalement, annulé sa battue;
Il n'en reste pas moins que les pigeons ont en permanence une épée de Damoclès sur leur tête. On en veut à leur peau. Le terrorisme humain déteste les êtres vivants, n'est-ce pas? On obtient ce qu'on désire: la nature se vide de sa faune. Et les animaux de ville disparaisse, ou leur existence semble aux hommes un défi.

La musique de leurs paroles, dits chant ou roucoulement gêne nos riverains;..ils imaginent que les crottes sont des fantasmes de bébé, à savoir des scudes détruisant tout sur leur passage!

L'infantilisme humain est une plaie.

Voir les commentaires

Le corbeau et la voiture. L'un des deux est dangereux. Lequel assassine-t-on?

21 Mai 2015, 10:19am

Publié par Jo Benchetrit

Croa, ma gueule? zavez un oeil aussi vif et intelligent, vous?

Croa, ma gueule? zavez un oeil aussi vif et intelligent, vous?

Quoi? Quoi? Quoi? CROA? Il serait temps qu'on n'affuble plus tout et n’importe quoi du nom de nuisibles, permettant de massacrer en toute quiétude.

Ceci est une lettre ouverte pour protéger des corbeaux en danger à (ça peut servir dans plein d'endroits où les gros cons leur tirent dessus!) Montigny les Metz. Et pas que là bas! Si vous êtes d'accord, vous pouvez la copier-coller et l'envoyer aux adresses suivantes:

cdm@montigny-les-metz.fr ; mairie@montigny-les-metz.fr ; communication@montigny-les-metz.fr

j'ai mis cet objet, : "le corbeau et la voiture", mais vous pouvez varier les plaisirs pour eviter l'effet SPAM.

Monsieur le maire,
Messieurs et mesdames,




Vous avez décidé de perturber la nidification des magnifiques corvidés pour en "debarrasser" un parc où ces oiseaux ont l'audace de nidifier et de se causer et coasser entre eux, risquant parfois découvrir le bruit du totem moderne, la Voiture. Pourquoi? Parce que, ô scandale, ils ont l’audace de vivre et de vouloir reproduire leur espèce pas trop loin de la très sacrée espèce que nous sommes.
Et que, sans doute, contrairement aux espèces civilisées comme Ubu roi, ils font leurs besoins sur ce qui est en bas, et comme parfois il y a une Voiture...



Certes, l’oiseau noir à l’intelligence supérieure pourtant, est parfois détesté. Les pigeons aussi. Qu’ont ils en commun? leur intelligence et leur vulnérabilité en tant qu’animaux face au fléau humain (reconnu comme fléau car cause de disparition de plus d’espèces que peut être jamais aucun fléau naturel ne le fut depuis 65 millions d’années, qui marqua la fin des dinosaures).
Et encore? ils sont sources de revenus pour des sociétés tueuses qui en rajoutent des couches contre eux.
Libre à vous de baisser le pouce devant les « plaintes » des gens pour qui la vie sera toujours moins importante que leurs fantasmes et délires ainsi que de leurs Objets.
Ils le regretteront quand ils mourront...car la vie est inestimable en valeur, ne se retrouve pas, pas comme les objets qu’on peut nettoyer, ou remplacer.
les objets n’ont en fait aucune utilité autre que leur usage. Souillée dune fiente ou pas, une voiture roule.
Et pollue!!
Des 2, qui est nuisible?
La fiente ou la voiture?

Il y aurait bcp à dire sur ces réflexes humains catastrophiques, violents , sadiques et infantiles (dénicher les oiseaux!!! bel exemple pour les enfants).
Mais la seule chose que je voudrais vous transmettre est ce qu’on doit transmettre aux générations montantes: respectez les vivants, aidons les. On peut aussi s’amuser à les observer, à les faire observer toujours de loin, avec des jumelles, à s’attendrir de leur développement depuis leur naissance, admirer le travail énorme des parents oiseaux pour s'occuper de leurs nichées, et d'autres choses magiques et fortuites à découvrir,. Observer sans jamais les toucher, ça va de soi.

Les enfants adoreront ça, avec des jumelles, en insistant auprès d’eux sur le fait qu’on ne doit pas les perturber par des cris ou gestes.
L’éducation, c'est ça, apprendre à devenir un humain digne de ce nom, et pour cela, il faut certes connaitre, mais sans aller trop loin pour ne pas déranger.
On peut admirer, aider...
On est loin de votre désir d’obtempérer à des paranos sans-gêne pour qui faut bouter le vie hors de chez nous!

Quant aux fientes, ce sont d’excellents engrais (les pigeons sont encore élevés pour ça ailleurs que chez nous)...bien meilleurs que les chimiques et non nocifs. Sans fiente, cad sans azote, point de plantes, point de nature.
Revenir à la collecte des fientes serait une bonne chose avant de tout empoisonner.
Ce qui permettrait aux vers de terre et taupes de survivre car sans eux qui aèrent le sous sol, pas de nature non plus.
Par contre, sans hommes, si nous ne changeons pas...la nature se porterait bien mieux, chacun le sait.

Par ailleurs, il y a de vrais problèmes qui, curieusement, passent à l'as. Par exemple, que faites vous contre les vrais problèmes comme les mégots?
1 mégot=500 litres d’eau empoisonnée. Biodégradable en 30 ans.

En espérant que vous faites partie de ceux qui aspirent au progrès humain et qu’ainsi, vous laisserez vivre les merveilleux corvidés...




Sinceres salutations,

votre nom





Monsieur le Maire,
Mesdames et Messieurs les membres du Conseil Municipal,

Votre commune s’est récemment fait connaître de façon inattendue à propos de quelques réactions hostiles à la présence de corneilles, et notamment celles qui ont trouvé refuge dans le Parc Europa Courcelles; ces oiseaux n’ont pas eu l’heur de plaire à quelques riverains grincheux plus prompts à dénoncer les “nuisances” provoquées par ces oiseaux que les nuisances de la vie urbaine (bruits et pollution).

Cette cohabitation délicate aurait pu faire l’objet de quelques explications ornithologiques visant à calmer les esprits au lieu de quoi, le “Républicain Lorrain” n’a rien trouvé de mieux que de dramatiser l’”évènement” en publiant un article sur fond de réquisitoire anti-corvidés.

En effet, son auteur ne découvre pas seulement qu’au printemps, ces oiseaux construisent leurs nids... dans des arbres (!) mais révèle aussi que des personnes sont gênées par leurs “piaillements” et par les dégâts qu’ils commettent (des voitures “souillées”). Et de rappeler – ultime argument – que la corneille noire est classée “nuisible” (mais en oubliant de préciser que ce classement mortifère déjà très contestable en zone rurale n’a aucun fondement en ville!)

Fallait-il pour autant condamner l’espèce en déclarant que “la mairie envisage de chasser ces volatiles classés nuisibles – il faut le rappeler- en faisant intervenir un dénicheur” ?
Les amis des oiseaux et autres protecteurs de la faune sauvage préfèreront sans doute cet appel aux maires déjà lancé par la LPO et invitant à une meilleure cohabitation entre humains et corbeaux.

Vous remerciant par avance de votre attention, je vous prie d’agréer, Mesdames, Messieurs, l’expression de ma parfaite considération.


Joël LEQUESNE, psychologue clinicien
(travaux en cours sur les relations homme/animal et l’écologie urbaine)

Pour mieux comprendre coa coa qu'il se passe.

Voir les commentaires