Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Psychanalyse et animaux.

Articles avec #petitions

Quoi, ma queue, qu'est-ce qu'elle a ma queue? Réponse adressée à Philippe Bouvard m'interrogeant sur la peur des rats.

23 Décembre 2016, 11:19am

Publié par Jo Benchetrit

Un rat à queue en panache en fourrure!  C'est le vair de la pantoufle de Cendrillon..un écureuil.

Un rat à queue en panache en fourrure! C'est le vair de la pantoufle de Cendrillon..un écureuil.

Peur des rats à cause de leurs queues? telle fut la question de Bouvard (ecouter son emission dimanche 25 decembre 2016 entre 11h30 et 12h 30 et je passerai sans doute à 11h40). Mais je n'ai pas eu le temps d'y répondre! Je dirai oui mais pas ...que.

D'abord, on les a quasiment emprisonnés  dans les égouts et on sait que l'objet a déchet excrementiel s'y balade, y passe et va ensuite ailleurs on ne sait pas où.

IL ne fait jamais bon être confondu avec un objet sale, bon à jeter et qu'on ne veut surtout pas voir.

Mon hypothese sur la queue,  mais c'est au cas par cas, bien sûr:

 

La peur des rats et la peur des serpents me semble principalement due à la peur de se laisser submerger par ses pulsions, tous 2 évoquant dans l'inconscient l'attribut préféré des hommes, enfin, surtout quand c'est le leur, ce que certains appellent le 5° membre. La peur des queues nues et des serpents est donc due à un rejet de la sexualité parce que c'est un tabou. Ce rejet est l'envers du désir, son côté face. Cette partie du corps des mâles n'est pourtant pas en soi un danger. Ce qui l'est est celui du Diable, de la mort, du viol.

Un ami psychanalyste m'avait confié que quand il etait enfant, sa mere appelait son zizi "ta bête". C'est pas loin de bite. Or, au moyen Age, la Bete, c'est aussi ce qui designe le diable.
Autant dire les pulsions non encore civilisées par l'education.

Avant l'oedipe, tout est possible.On est confronté à la question sur sa mere: que ME veut-elle? que puis je faire d'elle et elle de moi?

Le nom du père, le tiers pacificateur) interdisant l'inceste et donc le pulsionnel preoedipien, vient y mettre bon ordre en mettant des mots et de la distance. Ce qui calme sinon supprime la cause de l'angoisse : la question du desir de l'Autre. A ce propos, Lacan disait que c'est ça, l'angoisse, ne pas savoir ce qu'on vous veut, angoisse disait-il peut être plus douloureuse encore pour les animaux de laboratoire que les tortures physiques imposées.

Ce moment de la vie peut faire retour quand on est grand, sous forme d''angoisse et notamment dans la phobie.

Vous pouvez encore signer ma petition: stoppez le genocide des rats.    et ecrire contre les deratisations et autres luttes contre de pseudo nuisibles, qui ne le sont pas légalement parlant, à l'hotel de ville de paris mais aussi à votre mairie. Toute la presse en parle. Pas charlie jusque là parce que Luce Lapin semble musophobe. Pour une antispeciste, ça la foutrait mal, rions.

De nouveaux articles, puis des lois qui demontrent que l'usage de poisons et la souffrance imposée sont interdits:

Les tueurs et autres pseudo- analyseurs  de la situation disent de cacher la nourriture qui profiterait aux animaux sous entendu afin qu'ils soient moins prolixes. Or c'est l'inverse. Les especes qui se sentent menacées font plus de bébés et les femelles font des puberté precoces..

Permettez moi de vous le dire: c'est d'une cruauté indicible et d'une connerie criminelle de jeter la nourriture. Ce gâchis est immonde(on jette la moitié de ce qui est produit) et vraiment, c'est dur de devoir percevoir notre monde avec la lucidité que je partage avec bien peu de monde.

Le dr Salines dit dans le texte de Goument dans Libé que nous sommes des nourrisseurs compulsifs.
Aussi je voudrais dire que je suis mieux dans ce rôle pathologique selon sa norme.
Il veut nous envoyer nous faire "traiter" par je ne sais quel psychologie sociale (?).Fut un temps où nous nous serions retrouvé en Hopital psy, du côté malades! A chacun son symptôme. Mais il y en a de mieux que d'autres. Affamer ne sert à rien, sinon à formater l'humain en robot insensible à la souffrance des autres, autre mauvais modèle pour les jeunes, et on voit ce que ça donne.

La cause de la sortie des rats des lieux où ils se cachent de notre engeance charmante et bienveillante? Il y en a plein:

=1° la plus importante: pollution de l'eau par les megots. De ça, je  suis persuadée.

=travaux dans les égoûts et dans les fondations

=Rats de compagnie abandonnés, s'accouplant avec les rats des rues et fabriquant une descendance moins farouche. C'est certain que c'est arrivé vu que c'est l'unique espèce rat brun, même si on a provoqué des nuances de couleurs différentes, le rattus norvegicus dans les 2 cas.

 

Salines dans le libé où j'ai été interviewée par le journaliste R.Goument, dit que "les rats ont la fâcheuse habitude de mourir dans le fond de leurs terriers".Je trouve cette remarque indecente au sujet de victimes qui, en plus ne se rangent pas en ordre pour qu'on compte leurs corps.  sachant que le poison empoisonne la nature.  ensuite,  notre eau s'empoisonne aussi car les produits anticoagulants de la mort aux rats comme les saloperies des megots, atteignent les nappes phreatiques.  De plus ce poison fait souffrir les rats durant 3 jours  et autres animaux victimes colaterales de cette absurde persecution, ce qui est ILLEGAL.
Avouons que nous sommes une sale espece tueuse, en plus suicidaire. une espece kamikaze.
Quand donc assumerons nous que nos actes nous modifient et que celui qui tue doit accepter d'être perçu  tueur comme un forgeron est pour tout un chacun celui qui forge?
Qui se terrent bien vivants dans leur terrier? Salines? Hidalgo? En tous cas, point de reponse à mes mails. Les socialistes nous meprisent, nous les ecolos et apparentés. Ha belle democratie, ce me semble!

Savez vous que parlant des rats assassinés par les atroces douleurs du poison déversé par les employés du service hygiene de la mairie de paris et ce, illégalement, dit dans cet article de Goument dans Libé que "les rats ont la fâcheuse habitude de mourir dans le fond de leurs terriers".

Je trouve cette remarque indecente au sujet de victimes à qui on reproche qu'ils se cachent pour souffrir et agoniser. Que voudrait-il? Qu'en plus ils  se rangent comme le dit un commentaire en rang d'oignon pour etre comptabilisés en tant que cadavres, prises , trophées?    De plus, pour qq de payé pour préserver notre santé, sachant que le poison empoisonne la nature, les autres animaux y compris les especes protégées, mais aussi l'eau, la deratisation est un plus grand danger que laisser vivre les rats. Il y a 20 ou 30 ans le dr Rousselet- Blanc, veterinaire,  lors d'une reunion à Paris, nous avait démontré que tuer les rats constituait un danger pour la santé publique. Je viens de me faire confirmer par le Dr Kociak, qui va devenir le president de l'association Lapalomatriste et qui est dejà porte-parole du CREDO pigeons,que c'est pareil pour les pigeons. Sans pigeons, c'est grippe  aviaire et tiques molles pour nous. Ben oui. ces animaux sont des tampons entre nous et certaines maladies. ils ont leur fonction en echange de quelques miettes, c'est pas cher payé. AU lieu de mettre la nourriture comestible dans des  poubelles inaccessibles  comme le prevoit evidemment  Salines,, offrons  leur nos dechets et donnons pour chacun des contraceptifs. ça existe. Faut juste etre un peu plus humains que nous le sommes. Ces reflexes terroristes sont inadmissibles. Soyons donc reconnaissants et pas sans coeur comme nous le sommes en genral avec les animaux. DEScartes et sa reifictaion des znimaux nest jamais loin. Ensuite,  ces poisons sont INTERDITS même pour les nuisibles que ces animaux ne sont pas!

2 raisons evidentes. Aux yeux de la loi, lors d'un abattage, il est interdit de faire souffrir un animal. ce doit être fait vite et sans souffrance.
3 j d'agonie, c'est pas de la souffrance?

Des exceptions, des dérogations à cette loi? Oui, helas, pour le code pénal: abattage rituel, chasse, corrida, combats de coq.

A ma connaissance aucune dans le code rural qui stipule bien que l'animal doit souffrir le moins possible.

2°notre eau s'empoisonne aussi car les produits anticoagulants de la mort aux rats comme les saloperies des megots, atteignent les nappes phreatiques.  De plus ce poison fait souffrir les rats durant 3 jours  et autres animaux victimes colaterales de cette absurde persecution, ce qui est ILLEGAL.  
 je vais voir comment faire troquer les poisons interdits par des contraceptifs. ça vaut aussi pour les pigeons massacrés en masse aussi.


Poisons:
les poisons pour les rats sont généra-
lement des anticoagulants qui empêchent la
coagulation du sang et sont répandus sous la
forme de pellets. Après absorption orale, ils
provoquent une forte réaction à retardement
et évitent ainsi le système d’alarme des rats
« goûteurs ». Les animaux empoisonnés se
saignent intérieurement et meurent par suite
de défaillance de plusieurs organes, une mort
particulièrement atroce (hématomes, maux de ventre, étouffement).
Attention: les poisons pour
les rats peuvent aussi être absorbés par des chiens, des chats et même des enfants par inadvertance. C’est pourquoi ne les employer que dans des récipients à appâts, inaccessibles pour eux!
Du point de vue de la protection des animaux, il faut renoncer à l’utilisation d’appâts empoi-
sonnés. Malheureusement, beaucoup de communes suisses les utilisent encore d’une façon
routinière pour réduire les populations de rats (lutte symbolique).

Chloralose:
un stupéfiant qui provoque la mort à une concentration correspondante par hypo-
thermie et arrêt du cœur. Inapproprié pour les rats vu leur grandeur et vu que la mort intervient
seulement lentement avec des crampes. La chloralose pourrait convenir dans l’activité contre
les souris vu qu’elle les fait mourir rapidement, presque sans souffrances. La chloralose peut
également être absorbée par inadvertance par des chiens, des chats ou même des enfants et les
rendre malades.

Cartouches fumigènes:
provoquent de grandes souffrances et ne sont pas conciliables avec la
protection des animaux. Renoncer à leur emploi.

Pièges à la glu:
engendrent des fins atroces et sont interdits par la législation sur la protection
des animaux.
Résumé
En ville, lors du respecte de règles hygiéniques élémentaires, les rats ne sont pas nuisibles, mais
tout au plus parfois dérangeants. Un danger pour la santé publique est pratiquement nul de la part
des rats. On peut douter de l’utilité des mises à mort massives dans le cadre des actions routinières
d’empoisonnement.

=====

  jai  lu ces lois inextenso (ça m’a foutu les larmes aux yeux, un tel cynisme)  et je crains de developper une phobie du genre humain majoritaire.  Comment supporter la façon froide quasiment nazie, de s’exprimer.   
Deprimant, 2 extraits importants :http://www.bulletin-officiel.developpement-durable.gouv.fr/fiches/BO20128/met_20120008_0100_0024.pdf

 

Circulaire du 26 mars 2012 relative à des modifications du code de l’environnement et à la procédure de classement des espèces d’animaux nuisibles NOR : DEVL1204370C (Texte non paru au Journal officiel)

I.3. Les motifs de classement
 L’inscription des espèces d’animaux de ces trois groupes sur les arrêtés ministériels et préfectoraux se justifie par l’un au moins des motifs suivants :

1o Dans l’intérêt de la santé et de la sécurité publique. 2o Pour assurer la protection de la flore et de la faune. 3o Pour prévenir des dommages importants aux activités agricoles, forestières et aquacoles. 4o Pour prévenir les dommages importants à d’autres formes de propriété, sauf pour les espèces d’oiseaux.

 I.4. Les produits toxiques L’emploi de produits chimiques pour l’empoisonnement des animaux des espèces classées nuisibles au titre du code de l’environnement est désormais interdit.

---------------------------------------------------------------------------------------------------

Arrêté du 29 janvier 2007 fixant les dispositions relatives au piégeage des animaux
classés nuisibles en application de l'article L. 427-8 du code de l'environnement.

Article 13
Modifié par Arrêté du 18 septembre 2009 - art. 4
Tous les pièges doivent être visités tous les matins, par le piégeur ou un préposé désigné par lui et à cet
effet. Pour les pièges des catégories 3 et 4 de l'article 2 ci-dessus, cette visite doit intervenir au plus tard
dans les deux heures qui suivent le lever du soleil.
La mise à mort des animaux classés nuisibles dans le département capturés doit intervenir immédiatement
et sans souffrance.
En cas de capture accidentelle d'animaux non visés par l'article L. 427-8 du code de l'environnement, ces
animaux sont relâchés sur-le-champ.

Conclusion, en gros, les surmulots dits rats ne sont en rien dangereux mais au contraire benefiques pour nous et nos chiottes qu'ils empechent de se boucher avec les detritus qu'ils boulottent. Mais si on insiste dans l'erreur (specialité humaine, la repetition du pire) et qu'on veut supprimer les rats, les tuer ne sert à rien, les affamer non plus. De plus, les supprimer serait nocif pour nous.
Et cerise sur le cake, les immondes procedés employés par les gens dont les mairies sont interdits en principe, et ce, même pour les nuisibles ce que ne sont même pas les rats..

Seulement, pour eviter que les deratiseurs ne me zigouillent avec de la mort aux defenseurs de rats, il faudra les recycler  en nourrisseurs avec des appâts anti conceptionnels comme le contrapest (nom charmant, non?). Le voudront ils? Tout ça étant un affaire de fric, bien sûr, ils iront là où c'est le plus rentable pour eux; Et bien entendu, ils se foutent de l'interêt réel des payeurs, le contribuable qui est sous-informé et victimes de leur propagande. Business is business.

Bon ,après on va me demander:mais les rats sont ils des animaux,? car si on donne l'autorisation de mise sur le marché AMM  de produits toxiques aussi cruels, ben on se pose la question du fait qu'ils ne sont pas (encore) interdits à l'usage.

Voir les commentaires