Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Psychanalyse et animaux.

Articles avec #politique et ethique

Catas-Trump! Le vice président des USA? Mike Pence, un créationniste! Les réacs débarquent à la Maison Blanche.

11 Novembre 2016, 03:39am

Publié par Jo Benchetrit

Je vais pas vous les faire toutes mais j'aime bien celle-ci: je Pence donc je ne suis pas.

Ce mec a reussi à cumuler à peu près toutes les vertus des manif pour tous.
LIsez l'article des Inrocks, très edifiant sur ce qu'il veut.

Donc si Trump en Pence pour lui, on est pas près de revoir une nation USA au top question scientifique. Pensez qu'il est pro tabac mais anti- IVG.

On n'a pas pu evité la cata, et Madonna a eu beau promettre aux electeurs de Mme Clinton une pipe avec yeux dans les yeux et avalage, ça n'a pas suffi.

Elle encourt à present 10,000dollars d'amende pour avoir voulu acheter des voix...
Ils sont fous, ces americains. Et Dieu sait que je suis bien disposée à leur egard du fait que , tenez vous bien, si je vous charme de mes gribouillis, c'est parce que mes parents n'ont pas été tués par les nazis. Nazis qui, parfois, enfin, c'est un peu honteux pour lui,  ont certainement voté pour Trump.

Ils ont decidé de ne pas etre assez clintoridien, quoi. Encore qu'elle a eu plus de voix que Trump, la mere Clinton. Comme quoi aux USA, on sait pas encore compter.

ALors, on attend avec impatience les cours de science de M. Pence, en esprant qu'il va pas inventer que la bombe atomique ne tue pas?

Avec eux tout est possible. Entre Daech et eux, je sens qu'on va bien se distraire, surtout les ceusses qui s'ennuient, les veinards, du fait qu'ils  ne sont pas investis dans des actions revolutionnaires comme les anti-specistes. J'espere qu'il va pas obliger à chasser comme le font ses affreux fils. Et Juan Carlos du...WWF.

Le monde est de plus en plus fou.

Bon, 4 ans, c'est pas beaucoup, après tout. Gardons notre calme.

D'ailleurs c'est encore Obama le president et  Trump peut encore prendre un autre vice president. Comme dit Dany Boon: "je vais bien, tout va bien".

 

Après, il faut au moins en tirer un enseignement et ne pas laisser aux réacs l'exclusivité de la reflexion sur le monde qui change et ça fait peur. En effet, la France est de plus plus en plus temoin de sa propre metamorphose. Les rues sont de plus en plus bigarrées et surtout, le refus de l'integration se lit dans la multiplicité des femmes voilées.

Or, aux USA, la proportion des blancs/basanés  montre que demain, les USA ne seront plus ce qu'on a connu.
Les chretiens de france et d'ailleurs  ont la trouille des autres religions, surtout si elles sont visibles. Je dis ça, mais le debat est ouvert...Car le fait que les non chretiens leur  ressemblent leur fait peur aussi.
Ne nous voilons pas la face (surtout pas!). Nous sommes en train de voir les prémisses du declin des valeurs occidentales, du progrès issu de la revolution ideologique de Mai 68 dont beneficie tout le monde, même les réacs.

La gauche a tort de ne pas en parler et de laisser croire que le faire est un signe de racisme.Ne supportons pas des autres ce que nous ne voulons pas ethiquement tolerer  chez nous, car c'est ça le vrai racisme.

Attention, politiquement correct, un danger qui fait cocotte minute et peut exploser en FN.
 

Pour conclure, je dois vous confier que parfois, on peut avoir envie d'avoir d'autres amis. En effet, Trump drague grave Israel. A l'heure où l'UNESCO a osé dire que Jerusalem  n'avait pas de lien avec le peuple juif et donc avec le Christ dont on connait pourtant les frasques au Temple de Jerusalem, Trump montre sa bonne volonté en voulant reconnaitre Jerusalem comme la capitale de ce pays. Bon, faut dire que c'est à peu près aussi gros que de dire que la Mecque n'a rien à voir avec l'islam.

Mais l'islam serait là depuis bien avant sa naissance. C'est pas y a t il une vie  après la mort, mais une vie avant la vie, leur truc.

Neanmoins, le probleme n'est pas simple car la pensée humaine est très tentée par les sophismes.  D'avoir un tel soutien peut encore plus mettre le monde des "bien-pensant"qui ne pensent pas en position de dire: Si Trump dit ça, c'est que c'est faux.

Mais un reac ne se trompe pas toujours, ce serait trop simple.

Comme le disait Cavanna: "ce n'est pas parce qu'Hitler se lavait les pieds que je vais laisser les miens sales"
 

Voir les commentaires

Lire un court et magnifique article de Jean Paul Richier.

5 Octobre 2016, 22:28pm

Publié par Jo Benchetrit

Ivre de toute-puissance, le fantoche André Viard se croit tout permis. Il demande une commission d’enquête sur le mouvement des anti cruauté envers les animaux !!! Qu'un aficionado ait intérêt à monter le pouvoir contre les résistants à la barbarie n’étonnera pas. Cependant, si cela etait fait, je pense que la mafia afioc aura montré que le pouvoir est pourri par ses accointances avec les bourreaux d'animaux.

Les bourreaux ont ils gagné?

Les bourreaux ont ils gagné?

Oui, c'est du moins eux qui tiennent le pouvoir en France. De Juppé à Sarko en passant par Hollande et tant d'autres, les avides de pouvoir sont soit des afiocs comme Juppé et Sarko, soit des complices neutres comme Hollande.

Le Senat en la personne de G.Larcher, (vétérinaire! alors que l'ordre des  vétérinaires vient de se positionner CONTRE la corrida!)  a accueilli les bourreaux d'animaux, le torturomaniaque André Viard en tête, chaleureusement.

Je lui  confierais pas un animal, moi.

Ivre de toute-puissance, le fantoche André Viard se croit tout permis. Il demande une commission d’enquête sur le mouvement animaliste (des anti cruauté envers les animaux )!!! Qu'un aficionado ait intérêt à monter le pouvoir contre les résistants à la barbarie n’étonnera pas.

Le sénat, plus surprenant,   a fait un bel accueil à la mafia tauromachique et d'autres tortionnaires d'animaux pour son colloque où l'argent public, une fois de plus, est detourné au profit de gens pas frequentables, des psychopathes de la pire espece( la nôtre...mais j'arrive pas à les croire humains).

A present,  je m'efface devant le travail de JP Richier, psychiatre qui met son talent, ses efforts  et ses connaissances au service du mouvement s'opposant à la barbarie des arènes. Vaut mieux aller le lire sur place, même si je n'ai  pas de sympathie pour Mediapart, mais bon, nobody is perfect! le très rigoureux Jean Paul R. a cru bon de publier là bas:

Voir les commentaires

Colloque anti-animaux scandaleux. Senat 4/10/16.« L’HOMME ET LES ANIMAUX : VERS UN CONFLIT DE CIVILISATION »

4 Octobre 2016, 06:20am

Publié par Jo Benchetrit

Les anti-animaux qui organisent ce colloque immoral avec nos deniers auraient-il peur de se savoir comme les autres animaux? Dieu est-il l'homme?

Les anti-animaux qui organisent ce colloque immoral avec nos deniers auraient-il peur de se savoir comme les autres animaux? Dieu est-il l'homme?

Ecrivez à vos senateurs pour protester contre ce colloque très violent envers les défenseurs des animaux, et pour cause, il est organisé par des taurins! En plein Sénat,  sur la lubie d'un senateur afioc, qui a ouvert les portes du Sénat à des pervers deshonorant notre pays,  contre 80% des français...c'est ça, la democratie? Sommes-nous une république bananière ?. Invités: juste des saloperies qui jouissent de la souffrance des animaux. Organisé par la poubelle qu'est l'ONCT et l' immondeUnion des Villes Taurines de France (UVTF)

les instructions pour ecrire sont là: https://www.animal-cross.org/cyberaction-urgente-4-octobre…/

Avec un "repas (non vegan)" et payé par nous, c'est une pic contre nous que de le préciser avec la connerie qui se veut ironique et qui n'est que CYNIQUE.

 
Avec un texte scandaleux=
"Au nom de la préoccupation légitime pour le bien-être animal, une idéologie de tendance globalisante sinon totalitaire, végane et antispéciste dans sa forme la plus radicale, vise à modifier la relation entre l’homme et les animaux, ainsi que la place que chacun d’eux occupe dans notre société, conformément aux valeurs que notre civilisation, fondée sur l’humanisme, a héritées de la pensée judéo-chrétienne et gréco-latine.

Selon cette nouvelle idéologie, il n’existe aucune hiérarchie ni distinction entre l’homme et les animaux : entre tous doit régner une équivalence de fait et de droit, ce qui exclut toute exploitation des animaux par l’homme, qu’il s’agisse de leur consommation, des traditions et des pratiques culturelles ou religieuses, et même de la recherche scientifique au bénéfice de l’humanité.
Cette idéologie, forgée dans les milieux urbains et ignorante des réalités du monde rural, présente un danger évident pour l’élevage, l’agriculture, l’industrie alimentaire et de l’habillement, les activités de loisir ou les traditions culturelles.
Face aux réglementations de plus en plus coercitives que cette idéologie parvient à imposer dans de nombreux domaines en s’appuyant sur des campagnes agressives voire discriminatoires, il apparaît indispensable de mener une réflexion globale au travers d’une approche politique, juridique, philosophique et anthropologique.
Il convient en particulier :
de définir les valeurs qui doivent régir les relations entre l’Homme et les animaux, et d’établir des garde-fous afin que la préoccupation pour le bien-être animal ne puisse prendre le pas sur les libertés et les droits de l’Homme ; d’analyser la richesse et la variété des relations avec les animaux sauvages, non apprivoisés ou domestiques, telles qu’elles sont à l’oeuvre dans les différentes pratiques d’élevage, de chasse et de pêche, et dans les traditions culturelles ; d’identifier les raisons pour lesquelles la culture et l’éthique rendent acceptable la mort d’un animal dans le respect de sa nature.
Tels sont les sujets qui seront abordés lors du colloque «L’Homme et les animaux : vers un conflit de civilisations ?» organisé au Palais du Luxembourg le 4 octobre prochain par l’ONCT avec le soutien de l’UVTF.

Organisé le 4 octobre 2016 au Palais du Luxembourg Salle Monnerville
Inauguré par le Président du Sénat, Gérard Larcher qui en exposera les thématiques.
Parrainé par le Sénateur des Landes, Jean-Louis Carrère qui en présentera les conclusions.

PROGRAMME
9h15
Accueil des participants salle Monnerville par le sénateur Jean-Louis Carrère
9h30
Introduction du colloque par le Président du Sénat, Gérard Larcher qui en exposera les thématiques.
Contributions
L’animal au regard de l’éthique et du droit
10h - André Viard, président de l’Observatoire National des Cultures Taurines, juriste, auteur, éditeur, matador de toros : «Aux sources du conflit»
10h30 - Jean-Pierre Digard, ethnologue et anthropologue, directeur de recherche émérite au CNRS, spécialiste de la domestication des animaux et membre de l’Académie d’Agriculture : «Les animaux dans le Code civil : entre meubles et personnes»
11h - Francis Wolff, philosophe, professeur émérite à l’École normale supérieure de la rue d’Ulm : «L’animal n’existe pas. Quelles conséquences pour les hommes ?»
11h30 - Reynald Ottenhof, juriste, professeur émérite à l’Université de Nantes :
«Le droit des minorités culturelles dans le cadre européen»
12h - Bernard Traimond, professeur émérite d’anthropologie à l’Université Victor Segalen Bordeaux 2, membre correspondant de la Real Academia de Ciencias Politicas y Morales de Madrid : «Les relations aux animaux dans les Landes : les alouettes et les vaches»

PAUSE DÉJEUNER

Animaux, ruralité et traditions culturelles
14h - Frédéric Saumade, professeur d’anthropologie sociale à l’Université de Provence et membre de l’Institut d’ethnologie méditerranéenne, européenne et comparative (IDEMEC) d’Aix-en-Provence : «Du biòu camarguais au bucking bull américain, ou l’identification réciproque de l’homme au bétail dans les élevages pour les jeux d’arènes»
14 h 30 - Etienne Gangneron, vice-président de la FNSEA et éleveur de bovins viande en production biologique dans le Cher : «Evolutions des relations Homme - animaux : les éleveurs engagés»
15 h - Henri Sabarot, président de la Fédération départementale des chasseurs de la Gironde, Président du Conseil d’administration de l’ONCFS, vice-président de la Région Grande Aquitaine : «La culture de la chasse et la ruralité»
15 h 30 - François Zumbiehl, agrégé de lettres classiques, docteur en anthropologie culturelle, écrivain, ancien conseiller culturel à l’ambassade de France en Espagne, directeur culturel de l’Union latine (2004) : «Le torero et le toro ; l’amour de l’adversaire»
16 h - Joël Pon, psychiatre, écrivain : « L’instrumentalisation de l’enfant par l’idéologie animaliste, et le rôle formateur de la violence canalisée dans les contes et dans la vie»
Vie et mort éthique des animaux dans les sociétés modernes
16h30 à 18h30 - Les représentants de diverses filières touchant à l’élevage, à l’utilisation des animaux dans le cadre de l’alimentation, de la chasse et du spectacle apporteront leur témoignage.
18h30 - Conclusions présentées par le sénateur Jean-Louis Carrère
19h15 - Un buffet « Esprit du Sud » (non végan) sera servi salle René Coty

INSCRIPTION AU COLLOQUE
Les personnes désireuses d’assister au colloque, dans la limite des places disponibles, devront se faire accréditer au plus tard avant le 30 septembre

Ecrivez à vos senateurs pour protester contre ce colloque très violent envers les défenseurs des animaux, et pour cause, il est organisé par des taurins! En plein Sénat,  sur la lubie d'un senateur afioc, qui a ouvert les portes du Sénat à des pervers deshonorant notre pays,  contre 80% des français...c'est ça, la democratie? Sommes-nous une république bananière ?. Invités: juste des saloperies qui jouissent de la souffrance des animaux. Organisé par la poubelle qu'est l'ONCT et l' immondeUnion des Villes Taurines de France (UVTF)

les instructions pour ecrire sont là: https://www.animal-cross.org/cyberaction-urgente-4-octobre…/

Avec un "repas (non vegan)" et payé par nous, c'est une pic contre nous que de le préciser avec la connerie qui se veut ironique et qui n'est que CYNIQUE.

 
Avec un texte scandaleux=
"Au nom de la préoccupation légitime pour le bien-être animal, une idéologie de tendance globalisante sinon totalitaire, végane et antispéciste dans sa forme la plus radicale, vise à modifier la relation entre l’homme et les animaux, ainsi que la place que chacun d’eux occupe dans notre société, conformément aux valeurs que notre civilisation, fondée sur l’humanisme, a héritées de la pensée judéo-chrétienne et gréco-latine.

Selon cette nouvelle idéologie, il n’existe aucune hiérarchie ni distinction entre l’homme et les animaux : entre tous doit régner une équivalence de fait et de droit, ce qui exclut toute exploitation des animaux par l’homme, qu’il s’agisse de leur consommation, des traditions et des pratiques culturelles ou religieuses, et même de la recherche scientifique au bénéfice de l’humanité.
Cette idéologie, forgée dans les milieux urbains et ignorante des réalités du monde rural, présente un danger évident pour l’élevage, l’agriculture, l’industrie alimentaire et de l’habillement, les activités de loisir ou les traditions culturelles.
Face aux réglementations de plus en plus coercitives que cette idéologie parvient à imposer dans de nombreux domaines en s’appuyant sur des campagnes agressives voire discriminatoires, il apparaît indispensable de mener une réflexion globale au travers d’une approche politique, juridique, philosophique et anthropologique.
Il convient en particulier :
de définir les valeurs qui doivent régir les relations entre l’Homme et les animaux, et d’établir des garde-fous afin que la préoccupation pour le bien-être animal ne puisse prendre le pas sur les libertés et les droits de l’Homme ; d’analyser la richesse et la variété des relations avec les animaux sauvages, non apprivoisés ou domestiques, telles qu’elles sont à l’oeuvre dans les différentes pratiques d’élevage, de chasse et de pêche, et dans les traditions culturelles ; d’identifier les raisons pour lesquelles la culture et l’éthique rendent acceptable la mort d’un animal dans le respect de sa nature.
Tels sont les sujets qui seront abordés lors du colloque «L’Homme et les animaux : vers un conflit de civilisations ?» organisé au Palais du Luxembourg le 4 octobre prochain par l’ONCT avec le soutien de l’UVTF.

Organisé le 4 octobre 2016 au Palais du Luxembourg Salle Monnerville
Inauguré par le Président du Sénat, Gérard Larcher qui en exposera les thématiques.
Parrainé par le Sénateur des Landes, Jean-Louis Carrère qui en présentera les conclusions.

PROGRAMME
9h15
Accueil des participants salle Monnerville par le sénateur Jean-Louis Carrère
9h30
Introduction du colloque par le Président du Sénat, Gérard Larcher qui en exposera les thématiques.
Contributions
L’animal au regard de l’éthique et du droit
10h - André Viard, président de l’Observatoire National des Cultures Taurines, juriste, auteur, éditeur, matador de toros : «Aux sources du conflit»
10h30 - Jean-Pierre Digard, ethnologue et anthropologue, directeur de recherche émérite au CNRS, spécialiste de la domestication des animaux et membre de l’Académie d’Agriculture : «Les animaux dans le Code civil : entre meubles et personnes»
11h - Francis Wolff, philosophe, professeur émérite à l’École normale supérieure de la rue d’Ulm : «L’animal n’existe pas. Quelles conséquences pour les hommes ?»
11h30 - Reynald Ottenhof, juriste, professeur émérite à l’Université de Nantes :
«Le droit des minorités culturelles dans le cadre européen»
12h - Bernard Traimond, professeur émérite d’anthropologie à l’Université Victor Segalen Bordeaux 2, membre correspondant de la Real Academia de Ciencias Politicas y Morales de Madrid : «Les relations aux animaux dans les Landes : les alouettes et les vaches»

PAUSE DÉJEUNER

Animaux, ruralité et traditions culturelles
14h - Frédéric Saumade, professeur d’anthropologie sociale à l’Université de Provence et membre de l’Institut d’ethnologie méditerranéenne, européenne et comparative (IDEMEC) d’Aix-en-Provence : «Du biòu camarguais au bucking bull américain, ou l’identification réciproque de l’homme au bétail dans les élevages pour les jeux d’arènes»
14 h 30 - Etienne Gangneron, vice-président de la FNSEA et éleveur de bovins viande en production biologique dans le Cher : «Evolutions des relations Homme - animaux : les éleveurs engagés»
15 h - Henri Sabarot, président de la Fédération départementale des chasseurs de la Gironde, Président du Conseil d’administration de l’ONCFS, vice-président de la Région Grande Aquitaine : «La culture de la chasse et la ruralité»
15 h 30 - François Zumbiehl, agrégé de lettres classiques, docteur en anthropologie culturelle, écrivain, ancien conseiller culturel à l’ambassade de France en Espagne, directeur culturel de l’Union latine (2004) : «Le torero et le toro ; l’amour de l’adversaire»
16 h - Joël Pon, psychiatre, écrivain : « L’instrumentalisation de l’enfant par l’idéologie animaliste, et le rôle formateur de la violence canalisée dans les contes et dans la vie»
Vie et mort éthique des animaux dans les sociétés modernes
16h30 à 18h30 - Les représentants de diverses filières touchant à l’élevage, à l’utilisation des animaux dans le cadre de l’alimentation, de la chasse et du spectacle apporteront leur témoignage.
18h30 - Conclusions présentées par le sénateur Jean-Louis Carrère
19h15 - Un buffet « Esprit du Sud » (non végan) sera servi salle René Coty

INSCRIPTION AU COLLOQUE
Les personnes désireuses d’assister au colloque, dans la limite des places disponibles, devront se faire accréditer au plus tard avant le 30 septembre

Mon Mail:

Objet : Rép : Colloque au Sénat le 04 Octobre de 10.00 à 16.00 heures l' animal au regard de l' éthique et du droit

Messieurs et mesdames,

J’adhère tout à fait aux mots de M. Jean P . Je dois ajouter qu’en cette journée mondiale des animaux, date peut être pas si fortuite que ça, il y a de quoi être choqué que ceux que l’on paie pour garantir notre morale démocratique invitent des personnages connus pour contredire l’éthique la plus élémentaire.

Est-ce que la mafia des cruels que vous avez invités au Senat est compatible avec la démocratie? Je ne le pense pas, car ils ne représentent qu’eux-mêmes et pas la majorité des français.
Surtout qu’il faut bien regarder la verité en face: lorsque les gens savent la souffrance infligée aux animaux, ça les rend un peu plus conscients de leur responsabilité et beaucoup changent de point de vue, et certains de comportement.
L’hostilité envers les barbares « banals » de notre monde grimpe. Plus de 70% contre la corrida, autant contre la chasse qui tue des millions d’animaux traqués chez eux et aussi incidemment des hommes, des enfants en promenade. Peu à peu l’elevage est reconnu comme ignoble, sadique, insupportable pour les malheureux veritables martyrs de notre temps, les animaux reifiés et torturés et ce malgré la loi. Beaucoup reduisent aussi leur consommation de produits animaux pour la planete, sans compter la santé.
Partout, en tous temps, il y a des gens qui abusent de leur pouvoir sur les faibles et qui rencontrent certaines oppositions mais aussi des complicités qui, souvent, empêchent tout progrés humain.
Parfois, on a la chance que les tyrans soient mis en echec. Mais la lutte pour l’humanisation des humains est difficile, jamais acquise definitivement. Et là, ça arrange bien des gens de ne pas renoncer à la jouissance bestiale d’autant que contre les animaux, tout le monde est de gré ou de force, complices...Ne serait ce qu’en payant avec nos impôts ce qui subventionne nos indignités comme l’elevage, la recherche sur animaux et même des tortures sans alibi comme la corrida et indirectement la chasse.
Aussi vous gagnerez peut etre encore un certain temps. Dur de combattre l'addiction perverse et l’avilissement dans la boue pulsionnelle, en psychanalyse, on connait ça comme le pire ennemi de l'individu, au final.

Mais ce qui est certain, c’est que les Justes ne se tairont jamais et seront toujours oeil de Caïn, mouches du coche, empêcheurs de nuire en rond, gêneurs, et si vous nous dites integristes, extremistes, nous savons bien que les seuls fanatiques sont ceux qui prônent la superiorité illimitée et par definition metaphysique, des hommes sur les animaux en croyant que l’homme est une sorte de Dieu à qui tout vivant est sacrifiable à merci.
« L’humanisme forcené me rend très pessimiste quant à l’avenir de l’humanité et du monde » Levy-Strauss lors d’une interview à Guillaume Durand.
Je souscris.


Salutations distinguées,

Josette Benchetrit,
Psychologue et psychanalyste lacanienne.

===================

Le 3 oct. 2016 à 16:04, Jean P a écrit :

Madame la Sénatrice, Monsieur le Sénateur,

Je suis très étonné du fait que votre institution organise le 4 octobre un colloque dénommé « L’HOMME ET LES ANIMAUX : VERS UN CONFLIT DE GÉNÉRATION » entièrement à charge contre les protecteurs des animaux. Ce colloque, inauguré par le Président du sénat, donne la parole à tous ceux qui contribuent à la souffrance animale : les associations taurines, la FNSEA, les chasseurs, les intellectuels pro-corridas. Selon vous, les pro animaux prôneraient « une idéologie de tendance globalisante sinon totalitaire », « forgée dans les milieux urbains et ignorante des réalités du monde rural ».

Vous incarnez la représentation nationale. Aussi nous souhaiterions que votre illustre organisation propose des débats contradictoires et démocratiques et ne soit pas le porte-voix de conceptions dépassées, arque-boutées sur la vision d’un homme supérieur à la nature et qui en jouit selon son plaisir. Ces opinions sont destructrices pour les animaux et sans avenir non plus pour l’homme.

Je vous prie de recevoir, Madame la Sénatrice, Monsieur le Sénateur, mes salutations distinguées.
J. P.


 

Voir les commentaires

La bataille de Wagram et François Hollande. Sécurité sans légitime défense?

8 Septembre 2016, 12:23pm

Publié par Jo Benchetrit

Qui veut faire l'ange fait le bête.

Qui veut faire l'ange fait le bête.

C'est le petit Asterix qui résiste mais sans potion magique que nous propose Hollande pour notre sécurité. Sur la forme, gros progrès. il n’était pas ennuyeux. Sur le fond, c'etait pas mal. Sauf ce complexe du démocrate acéphale qui n 'ose pas se defendre de peur d'etre anti-democrate. Je le redis, pardon à mes fidèles, la liberté mal comprise peut être liberticide.

Je voudrais avec mes faibles moyens lui répondre sur ce point. Selon vous, se défendre est facho?

L’état de guerre si guerre il y a n'est pas en contradiction avec l’état de droit, même si chacun sait qu'il faut là aussi savoir se limiter. Il y a un cadre juridique: les accords de Geneve définissent les débordements et les sanctionnent en principe comme crimes de guerre.
Exercer le droit à la légitime défense, c'est bien ça. On n'a le droit de tuer que si notre vie est mise en danger par quelqu'un qui nous attaque. On a compris que celui qui nous a attaqué doit s'attendre à ce qu'on ne tende pas l'autre joue...Mais pas question, bien sûr d'attaquer sans être menacé.
Par contre, laisser en liberté des gens qui ne rêvent que de nous tuer, et dont on sait que certains le feront, on nous l'annonce, on ne le dénie pas, il y aura d'autres attentats, c'est être irresponsable et criminel. Si les prisons sont inefficaces à nous servir de pare-feu, alors, rien ne nous empêche de ne plus laisser entrer les gens de retour de Syrie et de virer ceux qui nous menacent de leur haine. D'accord avec NKM pour interdire le salafisme.
Ras le bol de ces prêches de haine sous notre toit.

Celui qui veut nous tuer doivent s'attendre à ce qu'on réplique à la mesure de leur menace.

Donc, le mot d'ordre actuel est de ne pas se laisser intimider car nous sommes un peuple libre. Ce n'est pas être facho que de dire qu'à partir du moment où il y a des tueurs armés dans notre maison, nous ne sommes plus libres. C'est aux démocrates de le dire .

Respecter la liberté d'un mec qui vous met un revolver sur la tempe est assez maso . Mon slogan: pas de liberté pour les dictateurs, si on tient à la sienne.

Il ne faut pas laisser aux fachos le monopole d'un discours sur de la protection du peuple. La légitime défense n'est pas facho. Par contre, les intégristes fachos sont nos attaquants et je ne me sentirais pas en sécurité si le FN et autres nazillons étaient au pouvoir avec leurs conneries et divers préjugés partagés d'ailleurs par DAESH. N'oublions pas l'amitié paradoxale en apparence d’Hitler et du grand mufti de Jerusalem.

De même qu'il y a de faux-amis, il y a de faux -ennemis.

Attention de ne pas connaitre après Wagram (je sais, c'est facile, et tout le monde va la faire) donc de ne pas connaitre... Waterloo.

Voir les commentaires

La ligue des droits de l'homme mais pas de la femme en voile et burkini! Légiferons sur l'espace public ET privé.

25 Août 2016, 06:17am

Publié par Jo Benchetrit

Statue et statuts de la liberté.

Statue et statuts de la liberté.

Tout le monde peut brandir le mot liberté, qui comprend vraiment le sens de ce mot?

Il n'est de liberté que si c'est un obstacle à toute tyrannie. La ligue des droits des hommes a décidé de l'ignorer. curieux. Sont ils payés par les salafistes? Sans doute que non...Mais ils sont si primaires, le nez collé sur des principe plus ou moins mal compris, qu'ils font leur jeu.

Je le redis, la démocratie ne sait pas ce que signifie le mot liberté. illusion de ne pas savoir que la liberté est cadrée, limitée par la liberté des autres.
Toute doctrine visant à donner aux uns des droits déniés aux autres est en soi un danger pour la démocratie. Mais la liberté, ça se défend, et la démocratie a devoir de se protéger des différents extrémismes qui visent à la coercition.
Au final, la démocratie n’existe pas vraiment, du fait qu'on a volé les droits aux animaux et que nous vivons dans une tyrannie envers eux.
Mais bon, faisons comme si...

Les femmes voilées et celles qui portent burkini argumentent ainsi: "c'est notre liberté car sans ces voiles de nos corps et visages, nous ne pourrions pas sortir, ni nous baigner". Leurs hommes, en effet, confinent ces femmes, en France, au 21° siecle. On hesite à legiferer sur l'espace public, cachant ces voiles que je ne saurais voir. La ligue des droits des machos va bondir si qq de là bas me lit!

L'espace privé est une dictature! ne doit on pas interdire que les femmes soient mises en prison chez elles? J'ai vu chez un salafiste la terreur qui regne sur les femmes, sœurs et mère comprises.

Légiferons sur l'espace public ET privé. Sinon, ça fera comme avec les bêtes: on cache tout et personne ne se sent coupable.

Voir les commentaires

Burkini, voile, la france défigurée. Liberté de nous asservir aux futurs dictateurs?

17 Août 2016, 08:32am

Publié par Jo Benchetrit

Valls est contre le burkini, pour les maires qui l'interdisent sur leurs plages mais ne veut pas legiferer. Du coup, les maires sont laissés seuls devant cette tâche qui peut les exposer à la vindicte des islamistes. Je trouve ça assez lâche, voyez.

Le phénomène burkini nous hérisse d'autant plus qu'on vit une sale expérience, celle du d'abord inoffensif foulard qui était le pied dans la porte du voile noir intégral, signe de l'asservissement des femmes et de la domination "politique", comme dit Vals, qui est visée par les néo-colonisateurs islamiques. Vals a raison d'appeler un chat un chat. J'aimerais bien d'ailleurs que les liberticides anti- taureaux comme lui soient interdits de sévir dans les arenes. Je parle de son gout morbide pour les corridas autorisées au nom de la liberté des sales cons qui auraient droit à la tradition de la cruauté, selon la loi.

Le sujet du burkini lui aussi questionne notre tendance assez molle à tolérer le pire au prétexte qu'on est pour la liberté.

On a ainsi laissé s’épanouir la "liberté" du voile et, résultat, il y en a de plus en plus, et de plus en plus proches de la burka. Une femme voilée intégralement m'a dit que c’était sa liberté de laisser asservir. je lui disais combien c’était difficile à voir pour quelqu'un comme moi qui avait lutté pour la libération des femmes. Comme dans Histoire d'O, sans doute, elle revendiqua sa liberté de se voiler! en fait son défi joyeux montrait bien que le but était d’exaspérer pour nous montrer qu'on pouvait nous soumettre au final,

comme ils soumettent les filles maghrebines qui ont des jupes.

Pourquoi sommes nous tellement choqués? Avouons qu'il est amusant que les défenseurs de l’ordre moral, l’extrême droite traditionaliste, tous les puritains croyants et laïcs, défendent ce contre quoi ils s’insurgeaient au début de l'apparition du BIKINI. ou plutôt de son succès, en juillet 1948.

 Le sujet du burkini est on ne peut plus énervant. Jusque là, la plage, c’était un espace de liberté, tant des corps enfin débarrassés des vêtements étouffants du quotidien, que des attitudes compassées. La plage était devenu, à l'image des congés payés, une fête pour tous.
Comment alors accepter le spectacle effrayant que le burkini offre, celui de la honte du corps, de lui de ce qu'on fantasme de transpiration de saleté du corps confinés , l’antithèse de l'esprit des vacances?
Le burkini, comme le foulard et voile intégrale, n'est pas en soi un simple caprice religieux ou vestimentaire. C'est une menace, c'est un désir de colonisation. On est là dans une logique du paradoxe des libertés mal comprises.
Libre de se vêtir à son goût? Non merci si c'est pour laisser s'établir une dictature. Voilà ce que l'islamisme nous promet en nous tuant réellement et en tuant nos avancées idéologiques!

il faut interdire une pratique qui nous nargue afin de nous pousser à bout.
Il faut donc tuer dans l’œuf cette horreur de la honte du corps des femmes.

Aussi, ne tombons pas dans le piège comme les ridicules représentants des droits de l'homme qui sont assez idiot pour croire qu'on est dans un débat entre liberté de se vêtir à son gout/coercition sans voir une seconde que l'on est entré dans une ère nouvelle, celle de la guerre entre islamistes et civilisés, y compris musulmans.

Ne laissons jamais de liberté aux liberticides si nous voulons protéger tout le monde de ce fascisme tueur et psychopathe, y compris ceux d'origine musulmane  !

Voir les commentaires

L’absurdité des priorités des maires et autres humains. On crée un abattoir rituel à NIce, on laisse les mosquées salafistes et on tue les pigeons.

29 Avril 2016, 05:17am

Publié par Jo Benchetrit

J'ai choisi la beauté contre le laid ...La vie contre les abattoirs hallal ou pas...La grace contre le hideux de la haine.

J'ai choisi la beauté contre le laid ...La vie contre les abattoirs hallal ou pas...La grace contre le hideux de la haine.

« Nous proposerons d’ici à la fin de la semaine un autre projet pour l’implantation d’une mosquée à l’ouest de la ville, sur un terrain adapté, avec des financements français et qui représentera tous les courants de la religion musulmane (…) Il s’agira d’un complexe beaucoup plus développé qui permettra de limiter aussi les abattages clandestins. » aurait annoncé Christian Estrosi dans les Nice-Matin des 26 et 27 Avril 2016, page 6 et page 9

il manquerait un entretien avec un salafiste...ou ça ne peut etre qu’imaginaire car qui a le courage de parler avec des gens qui ne pensent qu’à t’assassiner, euh, « t’euthanasier » pour rester dans le lexique des tueurs de pigeons?
Ce mec serait cynique et méprisant à notre egard. Et serait très satisfait de notre façon de laisser grandir le ver dans la pomme sous prétexte d’être fidèle à la démocratie et à la laïcité, les 2 mal comprises car on ne peut laisser libres des gens qui ne pensent qu’à en finir avec ces 2 principes.Il y a ainsi 250 mosquées salafistes connues en France.
Pendant ce temps, des plaintes au sujet des pigeons sont ecoutées...et les pigeons paient un lourd tribu à cette intolérance. La démocratie ne va pas jusqu’à leur en faire beneficier car au sujet des animaux, la dictature fasciste humaine est la seul regime. et pourtant, ils ne nous menacent pas, eux. Ils ne nous méprisent pas même s'ils le devraient. Ils n’ont que nous, leurs anciens maitres ingrats, et sont comme des chiens et chats abandonnés, n’ayant aucun repère autre que nous pour les nourrir. Il faut en finir avec le mythe du retour à la vie sauvage des animaux domestiques. C’est foutu pour eux et leur descendance et ce, à jamais.

C’est une situation ubuesque, c’est-à-dire terrifiante et amusante. Ce serait comme si au moment d’être emportés par un tsunami, les hommes se concentraient sur leur brushing. Les pigeons, contrairement aux nids de terroristes haineux, ne peuvent pas tuer des millions de personnes pour installer leur pouvoir. Et ils sont même sources de vie, puisqu’on élevait ces colombidés aujourd’hui persecutés pour se servir des fientes comme engrais. Ha! mais c’était avant le suicidaire recours à la chimie et bien avant la dictature de Monsanto et de ses poisons!

Alors, en quoi est-ce raciste que de s’opposer à ces abattoirs rituels? En quoi est-ce raciste de frémir déjà, moi, en tant que femme, devant l’uniforme de soumission féminine de certaines? De plus en plus nombreuses musulmanes s’accoutrent ainsi en France non par choix religieux ou vestimentaire mais par défi à notre civilisation et à nos acquis payés fort chers?On sait que cela signifie aussi: nous sommes vos ennemis.
C’est pas qu’on veuille pas les laisser jouer le masochisme feminin à la histoire d’O. c’est qu’on voit bien ce qui est derrière, à savoir une colonisation.
Et vu leur idéologie, leur antisémitisme, leur haine des chrétiens appelés croisés parce quils sont restés fixés au moyen âge, leur surveillance oppressive des autres musulmans, leur mepris des pas comme eux, y compris ceux qui dessinent ou écoutent de la musique... vu leur desir de nous massacrer, ces gens sont aussi dangereux que l’étaient les nazis.
Attention aux connards qui nous gouvernent en tremblant de peur devant eux et en nous envoyant de ce fait le tsunami en plein gueule.
Certains pourraient dire: bien fait pour notre gueule, on se joue l’arroseur arrosé, le colon colonisé. C'est d'ailleurs le cas des arabes qui ont colonisé l’Algérie où les berbères et juifs qui y habitaient avant eux ont subi leur joug impitoyable.
N’empêche que ce n’est bon ni pour ceux que je considère avec les gens qui travaillent sur les dérives sectaires comme les victimes apparemment volontaires de leur fanatisme, mais robotisés, ni pour les victimes de leur haine assassine.
A ce sujet, on se demande si les robots pourront un jour avoir des sentiments et prendre le pouvoir sur les hommes. On oublie de se poser la question des hommes transformés en robots par manipulation et dont le sentiment de haine et d’impunité totale a envahi la cervelle.
Ceux là pourront ils faire aboutir leur noir dessein de fabriquer un monde diabolique à leur image, un monde de robots humains?
Il se pourrait bien que la connerie ambiante leur facilité la tâche, comme elle a attisé chez eux la haine des juifs par le riche en mensonges antisionisme de pacotille des bien pensants de gauche et droite extrêmes.
Les Soral-Dieudonné etc côté Le Pen, et les Besancenot-Bové etc de l'autre peuvent s’en mordre les doigts...Grâce à leurs delires antisionistes, engrais de la fleur toxique salafiste, l'islamisme radicale est prêt à les tuer, eux aussi...Pauvres cons!
Quant au maire de Nice, Christian Estrosi, ce prototype de maire spéciste s’apprête à créer un abattoir rituel à Nice. Dejà, en tant que vegan, je suis contre tout abattoir, mais là, un nouvel abattoir rituel, une transgression à la loi qui protege les animaux, je dis non.

Il faut réagir contre en lui écrivant et là, je laisse la parole au
Collectif Animalier du 06 :

Bonsoir,

Si vous avez lu les Nice-Matin des 26 et 27 Avril 2016, page 6 et page 9, vous verrez que Monsieur le Maire de Nice, Christian Estrosi, qui n'est pas un défenseur des animaux : animaux sauvages dans les cirques, pro-corrida, euthanasie des pigeons, anti-loup, pro-chasse, pro-pêche.... après avoir donner son autorisation, qui ne nous gènait pas, pour ouvrir un lieu de prière pour les musulmans va maintenant plus loin en étant prêt à donner son autorisation, avec l'accord du représentant du Conseil du culte musulman, pour créer non seulement un lieu de culte mais aussi un abattoir selon les rites religieux dans la plaine du Var.

Nous devons de suite manifester notre désapprobation, et établir un contre-feu, pour empêcher la construction d'un abattoir dans notre ville de Nice.

Aussi nous vous convions à une réunion de propositions, dialogue et débat sur cet unique thème, lundi 2 mai à partir de 18h30, dans l'arrière-salle du Bar-Restaurant
"Giuseppe Pepino", Place Garibaldi, à Nice, pour y établir un argumentaire solide.

Que celles et ceux qui ne pourront nous rejoindre ne se gênent pas de nous écrire pour nous faire part de leurs remarques.

Le lendemain Mardi 2 Mai, à 14H"30, nous recevrons la presse locale et nationale, au même endroit et présenterons cet argumentaire.

Collectif Animalier du 06

Voir les commentaires

Les derniers exploits de l'Islam pacifiste.

2 Janvier 2016, 09:57am

Publié par Jo Benchetrit

la reflexion la raison sont bien faibles devant le con. Lui seul possede la force, l'arme absolue etant de croire qu'on a raison même si la raison en est absente.

la reflexion la raison sont bien faibles devant le con. Lui seul possede la force, l'arme absolue etant de croire qu'on a raison même si la raison en est absente.

Le racisme serait de dire: tous les musulmans sont violents. Et ce serait forcément faux.

Le véritable constat est: tous les hommes sont violents. Et, selon les époques, certains le sont plus que d'autres envers les autres humains.
Pourquoi? Vaste sujet que je ne peux évidemment pas traiter in extenso ici. Mais c’est à rechercher dans notre rapport en permanence immoral (hors la loi anti-pulsions de l’œdipe) à notre animalité et aux animaux. rapport qui nous prive de toute cohérence dans un idéal moral.

Facile, après ça, de déplorer l'absence d’idéal en dehors de la religion, alors que l'ideal humain serait déjà d’être HUMAIN. Et pour cela, pas question d'être bardé contre sa propre cruauté sans avoir un idéal animaliste coherent donc vegan, vu que n'avons pas besoin de produits animaux pour vivre et que les exploiter est cruel et superflu.

Helas, à l'inverse, je dois avouer que tous les animalistes ne sont pas bons car ils sont parfois racistes, paranos et cons, comme tout le monde, mais on ne peut être vraiment humain, cad bon sans être animaliste.

======
Force est de constater que dans notre actualité presque toutes les agressions spectaculaires et terroristes envers des hommes sont revendiquées par des musulmans pur jus.
Pas n'importe quels musulmans. Les plus extrémistes, les plus intégristes, racistes, fermés, détestant tous ceux qui ne sont pas comme eux, conformément à une lecture littérale de certaines sourates du Coran. Appelons un chat un chat, ça suffit de se voiler la face... Le Coran maudit souvent, pas toujours, mais trop souvent, ceux qui doutent de Lui. Y compris les musulmans dits modérés.

Les islamistes chassent sur ce terrain des gens peu éduqués en général, c'est à dire n'ayant pas entre leurs pulsions barbares et eux un suffisamment solide bouclier pour leur dire NON.

====
Personnellement, je préfèrerais, je le redis, que tout le monde, y compris les musulmans se posent la question: pourquoi en est-on arrivés là?

====
Bien-sûr, ça n’exonère pas les autres d'une analyse autocritique car ils sont eux aussi à l'origine de la déchéance morale de certains convaincus attirés par la violence et la jouissance de tuer en toute impunité, puisque leur Allah les aime surtout dans le meurtre et le sang.On peut dire qune peuple qui admet de tuer pour Dieu est déjà en danger de violence.

Les tueries des "animaux de sacrifice"de l'Aïd ne sont pas pour rien dans cette habituation dès le berceau au meurtre d’innocents.

C'est pareil, il est vrai, dans toutes les fermes françaises ou d'ailleurs. Ou quand on amène un enfant aux corridas : la mort imposée à un autre vulnerable par des adultes conscients, si en prime on croit que c'est bon pour Dieu, que c'est voulu par lui, alors, ça vous fout en l'air toute possibilité d'éducation au bien.

Hier, un musulman fonce sur 4 militaires devant une mosquée à Valence. Mosquée ouverte qui, la semaine passée, a invité d'autres religions à y entrer.

Un arabe israélien à Tel Aviv a tiré dans un café et fait 2 morts, un jeune de 25 ans et un autre de 30 ans.

Des talibans en Afghanistan ont tiré sur des clients de restaurants où de nombreux étrangers vont manger. Bilan: 2 morts dont un enfant de 12 ans.

Alors, rien à dire? rien à critiquer? Mein Kampf, Coran des nazis, interdit jusque là, sera en vente libre en France l'an prochain. Mein Kampf est un livre dangereux, et il y aura des commentaires qui devraient, esperons le, en rendre le message caduc.
Pourquoi les autres livres dangereux ne sont pas soumis au même régime de mise en garde?

L’ignorance ce n’est pas l’absence de savoir, c’est la méconnaissance de soi. La colère et la violence, qui se construisent le plus souvent sur des blessures inconscientes, sont aussi l’expression d’une méconnaissance de soi.

http://www.aspasia.fr/?m=201501

Voir les commentaires

Un meeting de la honte, anti-France et pro attentats, au final...Avec Ramadan et d'autres. Libre à St Denis!

13 Décembre 2015, 14:02pm

Publié par Jo Benchetrit

Ha!  C'est beau la démocratie qui se mord la queue en laissant s'exprimer ses pires ennemis!
Extrait:

"Tariq Ramadan a poursuivi à la tribune en congratulant Alain Gresh qui a "très bien présenté le lien avec la politique étrangère et les attentats".

Il a ajouté qu'on ne "doit pas interdire ni criminaliser le salafisme ni les lectures littéralistes, car en plus on traite avec les Rois de ces lectures à l’international" et qu'"il faut discuter de la lecture religieuse" mais ne pas faire l’amalgame "entre lecture littéraliste et attentats".

D'après Tariq Ramadan, les attentats du 13 novembre sont "un prétexte pour déclarer la guerre à la Syrie", guerre qui aurait été "préparée par la France bien avant".

Mais bien sûr, "des forces pro-israéliennes et sionistes en France ne veulent pas de son discours et provoquent des déstabilisations". Et de rajouter, qu'"on connaît les sources d'islamophobie, on sait d'où ça vient... Elles sont liées à des associations pro-sionistes mais on a pas le droit de le dire".

Tariq Ramadan a ensuite évoqué le cas de l'imam Kattabi, assigné à résidence. Seul imam proche des Frères musulmans à être inquiété, il a tout de même expliqué soutenir les jihadistes (qu'il appelle "moudjahidines") où qu'ils se trouvent. L'imam a également déclaré : "de nos jours, notre société et l'éducation incitent à la fornication". Il a lancé des campagne de haine contre Mohamed Sifaoui et aurait, selon le Fisc, un petit problème de mémoire avec ses déclarations.
Tariq Ramadan en appelle aux militants dans la salle : après avoir créé des associations contre l'islamophobie, il faut maintenant "passer à la deuxième étape", et "être beaucoup plus offensif en France et à l'international".

Et de terminer par une diatribe contre le laïcité. "Arrêtez avec cette laïcité a toutes les sauces !! Il y en a marre !!! Unité de la république, laicité, viande hallal, foulard, journée de la laicité… c’est quel désordre ça ? On est où ? C’est de la distraction !!!""

Vous ne rêvez pas, ça se passe en France, après les attentats et on ne sanctionne pas? Moi, je le redis tant c'est hallucinant, pour la "sécurité" selon les flics j'ai écopé d'une amende sévère parce que j'avais oublié la vignette de mon assurance !
Et on laisse un mec comme Ramadan, un danger public integriste et complotiste( des abrutis pour qui il faut dire: tous les attentats sont faits par des sionistes et autres conneries) , se promener librement et donner des conférences de haine et de CONNERIES criminogènes?
C'est ça, l’état d'urgence?
Révoltant. Inquiétant. Tous ces individus louches qui causent et leurs spectateurs fans, espérons qu'ils seront classés S, et pourquoi pas, SS.

Mais qui est cet Alain Gresh, serait il lui aussi un fou de Dieu? en tous cas, il fait partie de ceux qui ont minimisé la religiosité de Merah, qu'il a vu à tort comme un loup solitaire.ont oublié de s'excuser à ce sujet...encore un mec à classer s/ SS. D'ailleurs, avoir "Laval" de ramadan, ça en dit long.

vous pourrez lire les comm après son texte et vous comprendrez, ou pas, selon qui vous êtes, of course:

Voir les commentaires

Voter à pile ou face contre le FN!!! Régionales 2015.

13 Décembre 2015, 10:27am

Publié par Jo Benchetrit

En Ile de France, pour qui voter? Petit tour sur "politique et animaux". Pecresse ou Bartelone? Jai visité le site Politique Et Animaux. Et là, surprise: les 2 sont à égalité question chasse (contre les animaux) et élevage (plutot contre les animaux).

"Au cours de ces [parties de chasse du château de Chambord], les politiques de gauche croisent des politiques de droite, et inversement." "Avec la complicité liée à la chasse, des liens se créent, c'est une autre tonalité", rapporte encore Claude Bartolone.

(extrait de l'article du site Le Lab politique Europe1)

Source : site Le Lab politique Europe1

De son côté...Pecresse veut favoriser la chasse en ile de France.

Sur le reste, aucune reponse.

 

Deprime electorale, une pathologie nouvelle!

J'ai failli m'abstenir encore mais ça leur ferait trop plaisir...car c'est comme voter pour chacun.

Aussi nuls et discrets pour les animaux, Pecresse et Bartolone n'ont repondu à rien sinon qu'on sait qu'ils sont idem sur la chasse, contre les animaux et l'elevage , plutôt contre les animaux.

Alors, je vais les jouer à pile ou face! et je vais le leur dire pour les enerver un chouia. Allez sur le site pol. et animaux et vous aurez leurs mails si vous voulez faire pareil. Bien que , a priori, Bartolone soit pire car il va chasser à Chambord ce qui est dégueulasse. Pecresse drague simplement Nihouss. En fait rien ne dit qu'elle ne chasse pas elle-même.

Faut surtout savoir qu'elle a peur de contrarier les ennemis des animaux et ne trouve rien à dire sur les corridas, gasp!... Rien de bien attirant.

Contre le FN W. de St Just= Proche dans sa jeunesse du GUD, un groupuscule d'extrême droite violent, catholique traditionaliste revendiqué.

Avec un tel CV, le pire est à craindre.

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 > >>