Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Psychanalyse et animaux.

Articles avec #psychanalyse et barbarie

Psychanalyse possible du Djihad, délire terroriste des descendants des colonisés.

27 Mars 2016, 00:21am

Publié par Jo Benchetrit

Toute secte ne peut recruter que chez ceux qui veulent quitter leurs parents en en trouvant d'autres.

Toute secte ne peut recruter que chez ceux qui veulent quitter leurs parents en en trouvant d'autres.


"Nous produisons du "terreaurisme" et en cela nous devons faire notre autocritique sur les non-dits et mal-dits historiques." Y. Z

Une réponse possible:


Oui. Comme dans une famille, où une histoire non dite, mal dite, truffée de secrets peut causer des dégâts, ou au moins avoir des effets dans le réel des enfants. Une faute cachée à l'enfant peut gâcher une vie ou se répéter. Une tragédie d'hier tue (du verbe taire) peut donc se réitérer à l'insu du sujet qui ne sait pas qu'il est déterminé par elle , enfin qui ne sait pas que quelque chose en lui sait, parce que personne n'a été capable de lui dire soi-disant pour le protéger. Comme le disait Camus, et ça se vérifie souvent, "mal nommer les choses rajoute du malheur au monde".

D'où l’intérêt de la psychanalyse qui , du moins en principe, permet de se détacher de ce qui nous colle à notre insu.*

 

La lecture courante de l’histoire de la décolonisation est manichéiste, idealisée. Une mauvaise analyse qui est pour bcp dans le ressenti-ment des arabes: on omet leurs fautes et on zoome sur les fautes des français. La prise d'independance etait légitime, les methodes beaucoup moins. On peut parler de véritables crimes.

Au lieu de bâtir leurs respectifs pays nouvellement indépendants, les enfants d'immigrés

se voient pleurant « maman » à leur "mauvaise" mère (pays d'accueil, leur ex-metropole) et lui en veulent d’avoir besoin d’elle.


C’est le syndrome de Victor: l’adolescence qui dure un peu trop. Au fond, ils s'en veulent à eux mêmes et surtout à leurs parents de ne pouvoir couper le cordon.
Ils se demandent ce qu’ils font en France, ces ex colonisés!**

Ils sont en pleine perplexité quand arrivent les recruteurs de DAECH.


A défaut de trouver la force de quitter ces pays (mauvaise) mère patrie, ils les détruisent, quitte à en mourir, ce qui n'est en fait pas une mort mais un passage à un paradis érotique et hors loi.
Ils ne trouvent que la haine à mort pour se sentir exister.
Et le pb est qu’ils puisent cette haine aussi bien dans les prêches des imams salafistes que dans celui d'intellos de gauche du pays-mère à tuer qui ne leur assignent comme place que celle de victimes. Donnant du même mouvement au pays inquittable et incastrable, objet d'ambivalence insoutenable, le statut de bourreau à punir.
Cette haine est celle du désir pour ce pays. Celle de l’amour pour un mode de vie qu’ils vont rejeter alors qu’il les séduit. Celle de leur image biberonnant trop longtemps cette mere HONNIE en ALGERIE/AU NID EN FRANCE.
Ce retour aux traditions abandonnées par leurs parents, c’est l’œdipe inversé: on formate ses enfants à l’image de ses propres parents, dont beaucoup ont été les terroristes d'hier, vus comme héros libérateurs de leurs pays, mais libérateurs ratés, puisque toujours collés à la France, pour les nôtres.


Le terrorisme jihadiste est une façon psychotique de renouer avec ses racines et de laver l’honneur de ses parents qui ont à leurs yeux délirants"trahi" les grands parents activistes (et tortionnaires non reconnus comme tels par les lâches mensonges d'une histoire dite de manière partiale et parcellaire) en s’assimilant au pays rejeté et "bourreau". C'est une même idealisation, cette fois du peuple français, qui a, après la guerre, guidé De Gaulle pour inventer une France toute entière résistante.

Tout secret de famille peut entrainer une retour du refoulé, d'une jouissance hors des limites dela loi oedipienne.

Ceci n'explique pas le djihadisme de Daech qui est idéologique, religieux et financier, mais ce qui pourrait rendre relativement facile

le recrutement en France qui n' est helas pas toujours "des lumières".

*Une de mes patientes très angoissée faisait souvent ce lapsus:au lieu de "mariage", elle disait "maquillage".

Elle n'a su pourquoi que le jour où, à la mort de sa mere, elle avait appris que ses parents se sont mariés quand elle avait 10 ans alors qu'elle avait cru qu'ils l’étaient depuis... bien avant sa naissance. Le père était allergique à toute cérémonie et ne voyait pas l'urgence de se marier alors qu'ils avaient une vie de couple normale.

Evidemment, ensuite, le lapsus avait disparu. Tout un pan de sa vie prenait sens, permettant de comprendre un certain nombre de choses que se disaient ses parents, savoir qui est soulageant. Du genre, lors d'une dispute, elle n'avait pas compris pourquoi le père en colère osa cette "injure" à sa mère en l'appelant "Mlle" assorti de son nom de jeune fille. Une fois faite cette revélation, un sentiment de tristesse pris la place d'une certaine angoisse.

Elle aurait tant aimé apprendre ce non mariage (durant 30 ans) du vivant de sa mère pour lui dire à quel point c’était idiot de se faire du mouron pour une affaire de mariage, alors que ce n'est rien d'important, surtout à notre époque où bien des couples sont concubins sans que ça ne gêne personne. Mais il faut savoir qu'alors, c’était grave, à commencer par l'image qu'en avaient les parents de sa mère.

**Cette image de faiblesse est très difficile à assumer et je connais quelqu'un qui avait fait une TS à 20 ans parce qu'elle se trouvait encore chez ses parents alors qu'elle avait "fait" Mai 68 peu avant, sa prise d’indépendance. Situation tout à fait comparable à ceci près qu'elle n'en voulait pas à ses parents, mais à elle-même. Sens de sa responsabilité personnelle qui manque au terroriste.

Voir les commentaires

A ceux qui vont au salon de l'agriculture. L'abattoir du Vigan n'est pas une exception.

1 Mars 2016, 06:23am

Publié par Jo Benchetrit

Pitié pour les bêtes.

Il serait bon que ceux qui vont au salon de l'agritorture prennent enfin conscience qu'ils font du tort aux animaux.
Dejà, imposer aux bêtes cette survie dans une atmosphère bruyante, poussiéreuse, traumatisante et stressante...Mais aussi donner du blé à ceux qui en gagnent beaucoup sur le dos des bêtes est immonde.
Qu'Hollande y aille et se fasse traiter comme bouse qui vole (et qu'il n'a pas reçu de justesse)en caressant les bottes des tortionnaires, c'est son problème de président normal-qui-se-croit-obligé- de faire comme-les -autres. Mais vous, vous qui n'y êtes pas obligés? Vous êtes si...Mediocres, n'est-ce pas? vous êtes de ceux qui amenent les mômes aux cirque, au zoo, alors pourquoi pas au salon? AInsi, ces enfants s'habitueront à l'abjection et ce seront de parfaits imbeciles heureux plus tard. Merci à leurs parents grâce à qui le monde continuera à s'enfoncer vers la mort car les beaufs sont la regle de la mentalité française, voire humaine, envers les animaux.

Au passage, pouvez vous signer ceci qui nous concerne tous, y compris ceux qui sont coherents donc vegans, car on ne peut plus laisser faire ces sadiques. L’agriculture torture de la conception à la mort. ce qui s’est passé dans les abattoirs filmés par L214 est la regle et Le Foll veut nous faire croire que c’est l’exception. Pouvez vous transmettre à vos contacts?

http://www.mesopinions.com/petition/animaux/lettre-ouverte-monsieur-foll-enquete-parlementaire/18405?promote=true#target
je transmets:
Bonjour chers amis,

Petit retour sur l'affaire de l'abattoir du Vigan :

L'association L214 avait déjà suscité de vastes réactions avec les images de l'abattoir d'Alès en octobre dernier. Elle a provoqué une nouvelle déferlante médiatique avec des images de l'abattoir du Vigan.
https://blogs.mediapart.fr/edition/droits-des-animaux/article/260216/abattoirs-quand-le-vigan-pousse-devenir-vegan

J'ai publié mon billet vendredi, la veille de l'ouverture du Salon de l'Agriculture, et Mediapart a eu le bon goût de l'indiquer depuis samedi parmi les articles répertoriés sur sa page d'accueil (colonne de droite).
Du coup Change.org m'indique que des dizaines et des dizaines de lecteurs signent via ce lien, ce dont je suis très content. L214 devrait de toute façon arriver à 150 000 d'ici la fin du Salon ;-)

Comme je le signale à la fin, un article va suivre sur le problème d'un lien entre la violence des abattoirs et la violence interhumaine. Mais pour ça faut identifier, dégotter et éplucher des articles universitaires évidemment anglophones, ça prend toujours plus de temps que prévu ;-)

Cordialement à tous

Voir les commentaires

Comment rompre avec quelqu'un de respectable mais que vous ne supportez plus.

23 Février 2016, 03:34am

Publié par Jo Benchetrit

Un beau divorce (ou separation d'avec un ami), c'est un divorce décidé et mûri à 2, et pas un coeur brisé, fracassé comme sur ce dessin.

Un beau divorce (ou separation d'avec un ami), c'est un divorce décidé et mûri à 2, et pas un coeur brisé, fracassé comme sur ce dessin.

En préambule, quelle que soit notre souffrance, il est honnête de se dire qu'elle est toujours bien inférieure à ce qu'on impose en permanence aux animaux incarcérés sans espoir. Et, du coup, se plaindre est assez indécent.

Pas simplement à cause de choses comme la tauromachie dont tout le monde dit que c'est "méprisable", même des gens comme Yann Moix qui, pourtant, n'en a rien à foutre des animaux. (dernier sondage sur la corrida: 75% de français sont contre).  C'est la globalité du rapport aux bêtes qui est barbare. La barbarie sans les déguisements obscènes et ridiculesdes arenes  met tout autant à mal ces innocents à notre merci, et sur des durées variables, parfois trop longues, comme pour les produits tels qu'oeufs et lait. Le vivant limité à la part qui nous sert est un vivant martyrisé, desubjectisé à nos yeux imbeciles. Et des milliards d'animaux de par le monde sont traités comme tels.
Au fait, merci de signer ceci:

J'y viens! Ne me criez pas si je n'ai pas foncé de suite sur le sujet qui vous amène ici.

Pour donc en revenir à nos..moutons...(on n'en sort pas) enfin, à nos drames personnels, ici, à la rupture avec un ami ou un amour, encore que les deux fassent la paire, il faut savoir d'abord pourquoi on est arrivé là. En gros, 3 cas de figure:

1)On rompt parce que l'autre vous a sciemment fait  gravement du tort.

2)L'autre vous a nui, mais involontairement.

3) c'est juste une incompatibilité, un désamour né d'une déception, d'une desidealisation plus ou moins lente.

Dans les 3 cas, il est plus indiqué de dire pourquoi à l'autre que de se taire, laissant cet autre de trop à l'angoissante question du Pourquoi? Question qui peut se traduire au final par des choses graves comme une dépression.

Certes, le 1er ne mérite pas toujours d’égards, il voulait vous nuire, mais vous, vous  méritez de lui dire ce que vous avez mal encaissé et que vous ne voulez plus vous laisser faire. Vous avez souffert et ça suffit comme ça. C'est un accusé de reception, ou de déception, si vous voulez!

Par contre, le 3° (ou le 2° qui se rejoignent, au fond) doit être épargné. il n'est pas vraiment coupable que l'image que vous aviez de lui ne coïncide pas avec ce qu'il est. L’hystérique est spécialiste de la chose: d'abord, monter au pinacle les autres...pour mieux les déboulonner du pied d'estale ensuite. RASSUREZ VOUS, ON L'EST TOUS PEU OU PROU. C'est ça, la cristallisation dont parle Stendhal.

Mettre des mots sur ce qui ne va pas évite bien des maux, y compris la mort. Mort du désir, de la capacité amoureuse, ou de l'individu qui se suiciderait dans le pire des cas.  baisse des défenses immunitaires et parfois cancer et mort.

 

Surtout si la personne en question n'a aucune idée de ce qui motive votre décision.

Si vous êtes ici, à me lire, c'est que vous êtes probablement quelqu'un de bien...Du moins un humain qui a des égards envers les autres, ce qui est assez rare, surtout en ces temps où les moyens de communication peuvent vous faire biffer quelqu'un que vous connaissez depuis 30 ans en 2 secondes par SMS.

Un simple: "casse toi", peut même chez les plus rustres, servir de mot d'adieu! Ce qui, pour quelqu'un qu'on quitte, qui vous aime comme ami ou amoureux et qui n'y pige rien, ne peut que le casser, en effet. Surtout s'il pense depuis toujours qu'on ne peut pas l'aimer. "Je ne voudrais pas faire partie d'un club qui m'accepterait pour membre" Groucho Marx.

 

On pense là à une blessure narcissique de l'enfance. Vécue par soi, ou héritée à son insu  du vécu familial  comme les enfants de juifs après la guerre.

Je ne parle pas ici du cas le pire," l'inquittable", le harceleur, celui qui vous fait flipper car, violent et  incapable de penser qu'il puisse être un mauvais objet pour l'autre, croit que son amour lui donne des droits sur l'autre. Avec celui ci, bon courage, et prudence! En général, il faut juger de cela avant de vous engager dans une relation, essayer de savoir si le choisi est "quittable". Suffit parfois de voir comment il cause de ses ruptures précédentes.

Toutefois, le harceleur est à distinguer de celui qui insiste pour avoir une explication. Celui-ci, en fait, ne cherche pas à renouer, comprend bien qu'on le quitte, l'accepte, peut même l'avoir desiré, mais a besoin pour survivre de savoir de quoi on l'accuse. Je le redis, des mots anti-maux sont nécessaires. Piètre pansement, apparemment, mais panser ses plaies ne peut se faire si on n'a rien à penser de concret du désir de l'autre.

L'angoisse, selon LAcan, nait de cette question: "Que veut l'Autre?"

En fait , pour le rustre, l'objet en désamour est une merde et il croit qu'il peut se contenter de tirer la chasse d'un simple mot de rupture  aussi raffiné que "vas te faire foutre"pour en être "débarrassé".

 

Je me propose de vous donner une idée de lettre de rupture pas trop blessante pour les n° 2 et 3 même si on ne peut pas tout éviter. Mais le mieux, c'est d'avoir le cran d'en parler de vive voix. Ne pas mentir, et mettre en avant le positif aussi,car il y en a eu, et vous l'avez aimée, cette personne qui est peut être fragile et à qui vous ne voulez pas de mal. Tout l'art est de fermer définitivement sa porte sans fermer complètement son coeur... Il n'y a que les pervers qui veulent tant exister dans le coeur de l'autre qu'il le cassent pour s'y installer en vampire.

Voici donc la chose, et surtout, ne mentez pas:

 

Très cher ,

J’ai beaucoup appris avec toi, de toi et je t’en remercie. A présent, j’ai envie de faire ma route sans toi parce que de nombreuses divergences me sont apparues.
dont celles ci et celles là...(à préciser)
Je pense qu’elles sont indépassables, ce qui n’enlève rien au positif et au beau souvenir que je garderai de toi.

Je traverse par ailleurs des moments difficiles et je n’arrive pas à gérer à la fois ces soucis et ce que tu dis sur tel sujet qui ne colle décidément pas avec ce que je pense.
Je te demande de m’excuser car je ne voudrais pas t’imposer de souffrance.
Mais c’est un peu chacun pour soi, la vie, et je pense que pour toi comme pour moi, se dire au revoir, suspendre nos relations serait une bonne chose.
Vraiment, sache que j’en suis triste,et que tu es une personne de valeur, mais il faut se résoudre car on n’a qu’une vie et c’est court quand on a beaucoup à faire.
Merci encore de ce que tu m’as apporté depuis ? ans qu’on se connait et que rien ne nous prendra.

Je te souhaite le meilleur, et pardonne moi si tu peux.

En résumé, évitez le : "Vas te faire foutre" avec des gens bien qui ne vous veulent pas de mal.

Ne me dites pas que ça n'existe pas de balancer des trucs pareils...Qui dénotent une sacrée colère, peut être justifiée, mais qui mérite d'être explicitée.

Et pourtant, si. cest si facile de blesser par mail. Ou sur FB.

Comme le conducteur au volant, l'internaute se croit verbalement sans limite. Finkielkraut parle à ce sujet de poubelle.

Il est donc de notre devoir de ne pas faire n'importe quoi. Même si on sait que la personne est à la fois sensible et solide. On ne sait jamais s'il ne peut pas somatiser.

Heureusement, la plupart du temps, le désir de vie est le plus fort, et le quittant en est quitte pour avoir un peu peur et c'est tout.

Epargner l'autre s'appelle l’éthique, à savoir l'art de se mettre à la place de l'autre. L'art du beau geste.

 

Voir les commentaires

Savoir dire non à son désir. Exposition tauromachique avec enfants.

15 Février 2016, 03:39am

Publié par Jo Benchetrit

Lutter contre la barbarie, d'où qu'elle vienne et contre ses sources, ses alibis, est une tâche difficile. Et si on s'y mettait tous? il faut commencer par soi-même et son rapport aux animaux. Puisqu'on peut devenir vegan...Soyons le, en n'oubliant pas l'apport en b12.

Mais dans notre rapport aux autres, il y aussi celui aux animaux dits humains. Malgré ce qu'on croit, être humain est un objectif, ce n'est pas donné.

Si on n'est pas humain, comme tout psychopathe,

on n'est pas "ravalé au rang de l' animal" comme certains veulent l’imaginer, d'autant qu'on l'est déjà.... Mais on est bestial, c'est à dire banal. Car comme le disait Hannah Arendt, le mal est banal.

Et c’est bien ça le problème car ne pas être attiré par le mal n'est pas banal, et surtout faire son possible pour l’éviter, y compris quand on le veut...est quasi anormal.

"le désir humain est monstrueux" disait Castoriadis. A nous de savoir lui dire non.

Au lieu de mener nos enfants à la repetition de nos erreurs et horreurs...apprenons leur la morale la plus elementaire, celle de la reconnaissance du droit des autres à ne pas être mis à mal. Exit les chasseurs et les aficionados des écoles! ainsi que les visites au zoo et au cirque avec animaux. Exit la violence à la maison...exit l'exploitation animale,exit les mensonges racistes et antisémites...exit la connerie humaine car réaliser son désir monstrueux en passant à l'acte comme le font les DAECH demande une bonne dose de connerie, c'est à dire d'absence de lucidité et de sens critique.

J'apprends que les enfants des écoles, y compris maternelles, de Nîmes, ont été amenés par leurs profs voir une expo pro-corrida. C'est vraiment ce qu'il ne faut pas faire, sauf si c’était mené par des prof anti corrida qui critiqueraient, mettraient à l'index les auteurs de ces crimes, inciteraient à pleurer sur le sort injuste des animaux torturés, chevaux et taureaux. Sinon, c'est une incitation à la violence la plus sadique à l'age de formation du surmoi. Viol de la conscience des enfants au service d'un business indigne contre lequel on doit se lever, comme le fait l'alliance anti corrida et les psy du PROTEC, dont je suis.

Voir les commentaires

Vous aimez les lapins? Vous détestez la torture? Alors, ne portez plus d'angora.

13 Février 2016, 06:10am

Publié par Jo Benchetrit

Mauvaise nouvelle: l'angora met la peau à vif. le poil du lapin est arraché sur l'animal vivant, à plusieurs reprises.

Avec les animaux, le gang des barbares, c'est plus de 7 milliards d'individus pretentieux et impitoyables.(1)

Toute l’humanité moins quelques hurluberlus comme l'humble moi-même...font endurer des choses atroces aux autres espèces animales sous son joug, y compris les sauvages car la Terre a été colonisée par nous, espèces tyrannique et donc perverse.

La campagne de PETA contre l'angora va vous convaincre de laisser tomber l'angora comme vous l'avez fait sans doute si vous êtes normalement évolué, informé et conscient, avec la fourrure et si vous l’êtes encore plus, la laine et le cuir. Tout est en effet horrible dans la production animale.

http://www.peta.org/action/action-alerts/international-retailer-kooples-stop-selling-fur-angora/


Profitez que nous ne sommes plus dans la préhistoire pour utiliser les autres fibres, celles qui n’utilisent pas d'animaux, que ce soit pour vous vêtir, pour faire joli, ou pour vous réchauffer. je pense là aux couettes avec du duvet dedans, où les oies et canards sont en général plumés vivants.

(1) Pour rappel, l'autoproclamé psychopathe gang des barbares est composé d'une grande nébuleuse d' individus bornés et cruels qui ont torturé à mort, brûlé, affamé, humilié etc. durant 3 interminables semaines le jeune Ilan Halimi parce qu'il était juif. On peut y associer ceux qui savaient et ont laissé faire. C'est le 10°anniversaire de sa mort, aujourd'hui.

Voir les commentaires

L'humour est Charlie. D'Ormesson est Charlie. Mustapha Ourrad manque.

4 Février 2016, 05:17am

Publié par Jo Benchetrit

A Charlie, encore et toujours, l'humour crée la possibilité de prendre des distances par rapport à une émotion sociale.

A Charlie, encore et toujours, l'humour crée la possibilité de prendre des distances par rapport à une émotion sociale.

Les Kouachi étaient croyants mais vraiment pas spirituels.
Du temps de Mustapha Ourrad, Jacqueline ne s'appelait pas Jaqueline. (ou alors c'est un rappel en lettres rouges de Omar m'a tueR ?)Mais que Mme Sauvage, veuve volontaire ait perdu son c...(de mari?), par exemple, peut trouver une justification à cette légère erreur.

Mustapha n'a pas eu de chance. il est parti d'un pays attaqué par les fous de dieu du  FILS, nom qui en dit long, et ses nombreux crimes . Et voilà qu'il retrouve leurs clones acéphales en France.

En tous cas, Mustapha était selon tout le monde, un mec très bien et très cultivé. Cet excellent élève était en Algérie un vrai amoureux de la langue française et il est devenu un pro de la correction. il aurait pu être médecin (a fait 2 ans d’études), il a préfèré le verbe, ses subtilités, ses pièges.

Quant aux corrections de nos jours, je ne sais pas comment bossent les dessinateurs de Charlie . Si ça se trouve, chacun envoie ses crobards et tout le monde ne se réunit pas en vrai pour le choix. Après tout, les ordis permettent des reunions chacun chez soi, ce que je souhaite pour eux. Mais je suppose que ça rend quasi impossible des corrections de textes dessins.

Évidemment, les grosses crises de rire avec le fond sonore du rire de Cabu doivent manquer. Le raisonnable Wolinski qui savait qu'on ne peut rigoler avec des fous ayant echoué à limiter les ardeurs héroïques et lucides des autres, les frères Pois chiche ont mis fin à tout ça, faisant de leur humour un symbole de liberté. J'aurais préféré qu'ils soient vivants.
Je me fous des symboles et des objets. Je préfère que ceux qui le méritent vivent.

Bref, ils me manquent. SNIF.

Surtout que pour des antimilitaristes, mourir pour la France, et en champ d'honneur, c'est quand même un comble.

Mais ce qui est certain, c'est que les journalistes dessinateurs et écrivains de Charlie ont bien plus qu'un pois chiche dans la tête et qu'ils arrivent encore à nous faire rire du pire pour le meilleur. Et surtout à réfléchir, denrée rare en ces temps que Reiser aurait pu appeler une époque abominable.

ça me fait penser que les Charlie semblent ignorer que Malraux a dit et precisé que "le 21° siècle serait spirituel ou ne serait pas"veut dire qu'il serait moins matérialiste que le 20°, mais en rien religieux car l'esprit, c'est la distance, la transcendance et aussi... le rire.

N'oublions pas que le mot spirituel signifie aussi: quelqu'un qui sait faire rire. Et si le saint esprit était le rire de Dieu? Dieu qui, souvent, semble se foutre de notre gueule, non? En tuant l'esprit, en tuant Charlie, les mini cervelles des Kouachi ont elles tué le siècle? En tous cas, le moins qu'on puisse dire,c'est qu'il est mal parti, le 21°. On croyait  pourtant avoir atteint le pire avec le n°20, son nazisme, maoïsme, pol potisme, despotisme de toutes sortes, sans oublier l'adversaire et ex pote d'Hitler, Staline. Là, l'islamisme, c'est pas mal dans le genre et on n'en est qu'aux prémisses.

Un dessin de Charb dans le Charlie du triste anniversaire définit un musulman modéré en le faisant dire: "Allah un peu Akbar" (Allah est un peu grand). Moi, ça m'a fait beaucoup rire.

IL est vrai que les musulmans quon pourraient nommer moderés se font poursuivre par les integristes pour cause de faire des impasses dans  le coran. Les moderés le disent: "il n'y a pas d'islam modéré. Lire le Coran." J'ajoute qu'il faut lire Charlie, ils en causent. ça fait  peur et c'est pas triste car c'est spirituel. Merci Malraux.

L'humour est économique, voire écologique: en peu de mots, il peut exprimer un blabla très long.

Mais l'humour, c'est pas donné à tout le monde. il nécessite de pouvoir prendre de la distance et n'est pas à prendre au 1° degré mais au 2°. Chose impossible chez les psychotiques et les cons.

Il y a plusieurs formes d'humour. Dont celui de Charlie, auto proclamé de mauvais goût. Issu de l'humour beaucoup plus de mauvais goût d'Hara Kiri, CHarlie, fils de Choron (humour caustique, impertinent, insolite, assez gras, gargantuesque) et Cavanna (un humour plus discret, chez cet homme plein de culture, lisant ou plutôt devorant des livres, vivant dans une grande chambre de la rue des 3 portes, pleine de livres...un timide, ascetique, pessimiste sur notre humanité, donc lucide, rieur, beau, bon, mort peu de temps avant la solution finale des Kouachi, na pas connu ça, heureusement) a eu d'illustres chroniqueurs dessinateurs dans ses recrues.
Tous des gens bien et surdoués. Des gens à l’éthique élevée, des êtres précieux et bons.des revoltés contre l'injustice, y compris envers celle s'exerçant contre les animaux.
Très étrange cette rencontre où des genies ont pu se reunir comme par hasard, autour d'un slogan:"bête et mechant". Ce slogan, c'etait pas eux, mais leur cible, leur objet de rire pour ne pas pleurer devant la connerie et la cruauté des hommes. Et c'est cette cible incarnée dans l’intégrisme musulman qui les a tués, mais pas aneanti car le journal a survécu, chapeau aux survivants.

Par contre...où en est l'esprit charlie qui s'en prend à tous les pourris de la terre, à toutes les croyances qui feraient rougir de honte les divinités improbables que des cons vénèrent comme le dit le dessin incriminé ("c'est dur d’être aimé par des cons")?
Je crois qu'il disparait peu à peu comme en témoignent les procès pour des mots malheureux, comme on dit. On ne peut plus se moquer des choses non risibles a priori.

N'oublions pas ce que disait Freud: Le rire est un mécanisme de défense contre l'angoisse.

Mais tout rire n'est pas de l'humour. Il existe un rire nazi, celui qui rit des victimes, par exemple. il y a un rire con, réflexe chez certains: quand qq tombe, dont parle Bergson.

L'humour vient rencontrer l’émotion la plus triste pour tenter de calmer le sujet qui rit de soi pour ne pas s'effondrer. En cela, l'humoriste utilise la dépression pour en faire jaillir par surprise un rire. Tout un art.

Courageux donc Charlie, d'Ormesson à présent vieux sait que la mort ne peut être indéfiniment patiente. Il convertit son angoisse ainsi:

Conjuration de la peur. Une parole similaire dans un pays sans humour  comme le sont tous les pays dictatoriaux serait passible de la peine de ...mort.

Conjuration de la peur. Une parole similaire dans un pays sans humour comme le sont tous les pays dictatoriaux serait passible de la peine de ...mort.

.es pois chiches etaient dans la tete et regardaient les Caïn.

.es pois chiches etaient dans la tete et regardaient les Caïn.

Ainsi le dessin sur Jacqueline Sauvage montre qu'il faut savoir réfléchir à ce fait: une femme tue un homme désarmé de dos mais sera graciée. Que devons-nous en PENSER?

Que se passe t il en France? Le divorce n'existe plus?

Pourquoi cette violence conjugale subie par elle et l'inceste subie par sa fille n'ont pas trouvé une issue juridique?

Je n'ai pas de réponse mais...il faut tout de même réfléchir, se poser des questions sur tout, y compris ses émotions, chose qui manque beaucoup à notre époque. donc, encore VIVE CHARLIE. Et merci, bravo aux courageux successeurs et survivants. Dont notre chère Luce Lapin qui n'a peur que des tortionnaires d'animaux.

Les enfants français sont devenus des possibles dangers publics, surtout s'ils sont embrigadés par des sectes criminelles comme DAECH. Mais aussi car sensibles à une idéologie fumeuse, comme le montre un docu vu hier sur la 2 à 23h30. A faire peur, car chaque lycéen de dire :" je suis français mais je ne me sens pas français." En plus des jeunes si antijuifs que leurs propos n'ont pas été rapportés, je te dis pas.

Une solution possible: ne faites plus d'enfants. Ou alors, si vous ne pouvez pas vous retenir, faites en sorte qu'ils lisent Charlie, le journal spirituel qui sauvera le siècle.

Et puisque animal veut dire âme, faites les lire la rubrique de Luce Lapin  qui s'occupe de repercuter des infos sur la PA(protection animale).
 

Perso, je pense que s'occuper de ceux qui n’écriront pas de louanges sur vous, qui ne sont que victimes innocentes de notre espèce , c'est  ça, la vraie spiritualité et pas le fait de faire de la gym rituelle devant des dieux hypothétiques. Surtout  si on se comporte comme des abrutis  tueurs sans  scrupule au nom de ce même dieu.

Ha! si j’étais  Dieu, je t’en foutrais  des coups de pieds au cul de tous ces gueux qui, se recommandant de l’idéologie religieuse qui veut que métaphysiquement l’homme serait un être plus précieux que les autres, un Dieu lui aussi, assouvissent leurs pires instincts: vol, viols, assassinats, tortures.

 

 

 

Voir les commentaires

Jesuischarlie=Jesu is Charlie : où va se cacher Dieu? Violez celles qui ne croient pas en Dieu dit une prof en islam.

31 Janvier 2016, 15:44pm

Publié par Jo Benchetrit

J'ai découvert ce qui suit et qui m'a semblé un signe de Dieu que je soupçonne depuis longtemps d'avoir beaucoup d'humour.

Je suis charlie peut se découper ainsi:

Jesu is Charlie . vous me pardonnerai le S final puisqu'on le prononce pas en french.

A présent que je vois que jesu is Charlie, je suis rassurée sur le sort de nos amis de Charlie. ils ont été tout droit au Paradis et leurs tueurs en enfer sont brulés non stop à jamais. Parait que ça pue encore plus depuis. faut dire que les carnes ou âmes brulées des pires monstres nazis avaient dejà empesté l'enfer. Pauvre Diable.

Certes, ce n'est pas ce que dit le Coran, mais l'inverse: ce sont les mecreants, les juifs(qui n'avaient pas cédé à Mahomet pour se convertir il y a 1300ans) et les faux croyants(dits hypocrites) qui y sont gentiment attendus. Mais le Coran, vous savez...Pffuit, Jesu s'en fout.
Et pourquoi? Parce que jamais il en a entendu causer avant de mourir, le pauvre, du Coran! Il fut tué comme il le voulait, d'avoir trop cru que c’était ce que voulait Dieu et en plus dieu, c'est lui...je crois.

Mais quand on croit, on peut toujours se tromper.

Or le Coran est très sévère à chaque sourate envers ceux qui doutent.


Pas de vraies croyances pourtant sans la liberté du doute! Sinon, on est juste dans le délire. Et quand tout un peuple est pieux sans droit de douter, alors, ça fait peur.

Dans les découvertes intéressantes que nous offrent les islamistes ou islamiques comme je pense qu'elle se veut être j'ai trouvé une femme qui explique le coran à la télé en expliquant que le viol est legitime. C'est quelque chose de parfait dans le genre immonde.

Incidemment Islam is not Jesus nor Charlie si Daech et cette femme disent vrai, parce que le viol n'est pas Charlie. Vous suivez?

Voir les commentaires

Kippa or not kippa, est-ce la question après Charlie? Evidemment, PAS DE KIPPA.

16 Janvier 2016, 06:42am

Publié par Jo Benchetrit

Dessins de Joann Sfarr

Dessins de Joann Sfarr

Il y a un débat entre dignitaires religieux juifs sur le port de la kippa après l'agression de Marseille, agression à la machette d'un prof juif portant kippa par un gamin kurde (la Turquie est très antisemite, mais aussi antikurde) allumé par DIEU sait qui (Internet mais aussi le discours anti-juif et/ou anti-sioniste de l’extrême gauche et de l'autre extrême, tout 2 extrêmes cons sur ce sujet au moins).

La tendance generale est hélas contre le sage rabbin de Marseille qui est contre le port actuellement de la rondelle de tissu. Il faudrait porter kippa pour ne pas céder devant l'ennemi. Noble riposte. Néanmoins superflue à mes yeux, et fort imprudente.

La Kippa ne signifie pas: "je suis juif". Mais "je reconnais la superiorité de Dieu". Et ça n'est obligatoire aux hommes que dans les moments de priere.

Rien à voir avec les voiles islamiques qui signifient: " je suis une femme et donc, faut pas qu'on me voie sinon, on va automatiquement bander!"
De très très  rares juifs  très très pratiquants et très très croyants, des hyper cachers(!) portent kippa dans la rue. 

Ce n'est sans doute pas obligatoire et même les 2 ou 3 croyants que je connais ne portent pas de kippa hors des lieux de prière.

Je ne crois vraiment pas judicieux, en ces temps  de renouveau de persecution des juifs de  porter une fleche sur la tête avec une cible ou une étoile jaune! Et c'est ce qu'est la kippa.

Certes, ne pas la porter ne met pas à l'abri de tout car tout le monde est dans le collimateur de la mafia  que l'on sait.
Mais inutile de jouer les héros avec n'importe qui.

Certes, ne pas ceder sur notre liberté d'expression, c'est utile et c'est ce que je fais ici.

Courageuse car trouillarde, mais pas temeraire,  je n’écris pas en espérant être reconnue, dans  les 2 sens du terme, mais pour dire ce que je pense être juste.
En tuant les génies de Charlie, les Kouachi leur ont dit:  "fils de pute"!

Est-ce à ces gens-là qu'il faut montrer qu'on a des couilles?  En quoi est-ce une marque de dignité que de s'exposer à des robots incapables de respect par des actes gratuits pour être reconnus d'eux?

Avec ou sans couille, ils auront ta peau s'ils le décident car un cerveau obtus ne leur donne pas le loisir de discerner la dignité humaine de ce quils perçoivent des autres : un magma d'hommes bâclés à la six quatre deux comme le ressentait le paranoïaque président Schreber. (In les 5 psychanalyses de Freud)

Pourtant, un des Kouachi a dit à une des journalistes cachée, Sigolene: "on tue pas les femmes". (donc  ceux qui n'ont pas de couilles). Mais me direz vous, ils venaient de tuer la psychanalyste Elsa Kayat; Faut dire qu'elle avait montré avoir des couilles en les interpelant tandis qu'ils tiraient sur ses collègues, tentant sans doute de faire apparaitre une prise de conscience là il n'y avait que de la connerie haineuse: "Mais qu'est-ce que vous faites, ça va pas?" Une balle lui a répondu.

Pour ma part, je pense que le Kouachi en question qui a épargné Sigolene a été sensible à la beauté des yeux de celle-ci où il s'est senti reconnu comme alter ego, et beau, et qu'il a voulu jouer au cow boy de western, héros fort et généreux...Un peu comme lorsque leurs pretentieux frères en barbarie, les toreros,  qui, fait rarissime, gracient un taureau après l'avoir rendu incapable de survie, d'ailleurs.

Effroyablement choquée, voyant sa dernière heure arrivée, Sigolene le fixait sans rien dire de peur que le parano y trouve de quoi lui tirer dessus (lire à ce sujet entre autres tout le passionnant Charlie Hebdo "Un an après" encore en kiosque le 16 janvier 2015) et crut même voir dans le regard du tueur fou un soupçon de douceur! Un imaginaire échange affectif qui lui a peut être sauvé la vie.

Sigolene Vinson, une survivante de Charlie qui a vu la mort de près...Quel regard! Le Kouachi a dû se sentir très important en lui disant: "Je t'epargne, mais lis le Coran."

Sigolene Vinson, une survivante de Charlie qui a vu la mort de près...Quel regard! Le Kouachi a dû se sentir très important en lui disant: "Je t'epargne, mais lis le Coran."

Sigolene na pas défié son agresseur, et j'imagine qu'elle l'a fasciné. Heureusement qu'elle n'a rien dit!

Donc nous n'avons rien à gagner d'indiquer à nos chasseurs: "nous sommes ton gibier, et on t'emmerde!!!!" Aussi, pas de kippa, comme les journalistes survivants ne feront plus la caricature de Mahomet tant que la peste brune qui renait de ses cendres ne sera pas éradiquée.

Voir les commentaires

Anniversaire de l'attentat de Charlie Hebdo. Nous sommes la cible, ils sont les chasseurs.

5 Janvier 2016, 15:20pm

Publié par Jo Benchetrit

Il n’est pas facile de rire quand on vous a tué des gens que vous aimiez.
Bravo donc à Riss pour sa une. Que Dieu, au nom de qui ces allumés opèrent, soit considéré comme coupable, ou au moins comme l'un des coupables, c’est évident.
Coupable de ne pas exister, ce qui fait qu’on ne peut même pas se plaindre de lui et l’enguirlander car il serait alors coupable de nous avoir créés, nous, espèce mégalo qui se délire d’une autre pâte que les animaux et qui torturons sans cesse ni vergogne ces autres vivants sensibles, et du coup, les hommes que nous considérons comme des animaux, donc à nos yeux grands fermés, comme des choses.
A côté de ce que les humains font subir aux animaux, Al Qaida comme Daech sont presque
des camps de scouts(j'exagere un chouia, pardon, mais faut visiter élevages, abattoirs, coulisses des cirques, des labos, les corridas et autres horreurs hispaniques, les  usines à foie gras, la palme revenant aux atrocités asiatiques pour la fourrure de nos abrutis, la bouffe, etc.)

Certes ce sont des psychopathes, et c'est pas pour rien qu’ils se recrutent pas mal en prison. Faudrait trouver une solution et ne laisser sortir personne de radicalisé de ces lieux où des petits cons se rencontrent pour le pire.

il y a sans doute à se remettre en cause car la prison devrait au contraire servir à rendre meilleur.

Echec evident.
Quant aux religions, on devrait durcir la loi de 1905.
Les religions sont dangereuses. Certaines, selon l’époque, le sont tant qu’il faudrait les interdire. Je n'oublie pas les religions sans Dieu, comme le maoïsme, le stalinisme, etc.

Mais là, c'est une religion avec Dieu, celle qui rend fous les adeptes et transforme les esprits primaires en assassins megalos où le ridicule le dispute avec la cruauté, je pense là à une branche dingo de l’islam, celle qui nous a dans le viseur et nous abat avec la délectation froide d’Amon Goett tuant les juifs de son camp avant le petit dej.depuis sa fenêtre, psychopathe comme un chasseur l’est avec ses cibles.

Le comble, ce sont les anti-chasseurs de Charlie qui, ce jour-là, en furent victimes.

Et si Dieu nous avait créés libres, comme disent les croyants à la recherche d’une justification pour Lui? Dans ce cas, il n’est pas bon car c'est le devoir de n’importe qui de défendre une victime. Et spécialement si le bourreau le fait en son nom, jetant sur lui l'opprobre.

Ceci dit, la 1° question que je me pose est: pourquoi, après le 1° attentat et leur déménagement, ont-ils été s'installer dans un immeuble à multiples entrées? Qui a eu cette idée suicidaire absurde?

La 2°, tout le monde se la pose: pourquoi avoir allégé le dispositif de sécurité?
La réponse inavouable est sans doute: pour faire des économies.
La panique des dirigeants, en France, c'est que nous sommes des pinrêveurs. Et surtout que nous faisons peur au gouvernement. Pas nous, les amis des bêtes, on s'en fout de nous et de nos manifs de 2000 personnes les très grands jours, mais les gêneurs, les conducteurs de gros Q, et surtout les agriculteurs éleveurs sans scrupules.

Nous voudrions que la dette se paie magiquement car, dès qu'on touche à notre porte-monnaie, on sort dans la rue.
Ce qui explique la mesquinerie, la hâte qui fait qu'on va déclarer non dangereux qq qui a su ne pas faire de vagues durant 6 mois. Comme on l' a fait avec l'un des frères Kouachi et des milliers d'autres dont nous n'avons pas encore vu les exploits.

Une attaque d'une grande ampleur, alors que nous sommes en crise economique, avouez que ça tombe mal. Et le fric, on doit le trouver quelque part. Mais où?L'argent n'a pas d'odeur, me direz vous, et celui de l’Arabie saoudite, pourquoi pas? Sauf que lui vendre des avions de guerre, faut pas deconner.

Il y aurait encore bien des choses à dire.

L'occident et ses naïfs et/ou machiaveliques analystes décrivent un monde qui aurait persécuté l'innocence musulmane. C'est ainsi que le travail est préparé pour les imams qui abondent dans ce sens.

Ces analystes sont des gens comme le NPA, les Verts, Attac, Melanchon etc. tous comme Soral et Dieudonné, tous ceux qui ont laissé confondre, à l'extreme Gauche comme à l'extreme droite: USA, Israël, juifs, sionistes et les ont mis dans un sac etiqueté: les mechants.

Un autre sac contient les "victimes", des soi-disant automatiquement pauvres, ceux qui attirent la charité chretienne, entendez par là tous les "arabes" qui, par definition sont vus comme les colonisés d'avant, avec pitié, y compris ceux qui sont français volontaires d'aujourd'hui, y compris les arabes d'israel qui bénéficient des droits de tout israélien, y compris les palestiniens dont les tyrans antijuifs du Hamas...et par extension tous les musulmans du monde, même les plus grosses fortunes.

Que ça vous arrange ou pas,  à leurs yeux d' islamistes paranos et bien preparés par le coeur de pleureuses que sont les ideologues bien pensants en question, nous sommes tous des êtres méprisables et gênants, des bourreaux de musulmans... Et en vous désolidarisant des juifs d’Israël et même de France ( exemple: bien peu de reactions d'indignés lors de la mort après 3 semaines de torture d'Illan Halimi ), en taisant les crimes de guerre du FLN, en n'osant pas soutenir les femmes voilées par leur mari, vous avez contribué à aider les oppresseurs des femmes, les homophobes, les anti-tout ce qui n'est pas eux, ces nouveaux gardes rouges, vous avez permis de falsifier l'histoire, comme le font ces imams.

Regle n° 1= Il ne faut rien taire des torts de CHAQUE côté.

Voilà ce que les voyous tueurs islamistes leur disent: "Merci, les mécréants! Vous êtes la vaseline qui nous permet de vous l’enfoncer bien profond, têtes de nœud! Parole de salafiste, t'es bonne , ma conne"


En France, on se querelle au sujet de la déchéance de la nationalité, avec autant de passion que si on rétablissait la peine de mort!

Mais en état d'urgence, c'est pipi de chats! Nous sommes la cible, ils sont les chasseurs.
Pas de quartier pour les chasseurs. En voudriez-vous au lapin de la chanson de Chantal Goya: "ce matin, un lapin a tué un chasseur"?

Alors, la question reste: que faire contre la guérilla urbaine de ces petits delinquants armés qui se donnent un rôle, le 1° de leur vie? Quand ils sont arrêtés pour un larcin, qu'en faire? Les laisser sortir de taule non soignés, ni deconditionnés est une bonne chose?
Y a t il une solution?
En tous cas, si on pouvait durcir la loi de 1905, ce serait un début.

Nous devrions nous poser cette question, sans tabou: qu'est ce qui peut être envisagé en état de légitime défense? Que ce soit au nom de Dieu, du communisme, du Christ, de Mahomet, ou de la race humains comme le fit Hitler, les tueurs sont convaincus que nous tuer est faire le bien. Nous devrions nous organiser pour résister. En envisageant toutes les défenses, et sans tabou.

Nous voudrions rester non violents, dire "tu nous tues mais tu ne tues pas notre joie de vivre. La preuve, tu ne nous terrasses pas car nous irons encore en terrasse."

Ça ne suffit pas. C'est joli mais hélas...Peu dissuasif pour un gaga pas du tout capable de raisonner.

 

Je viens de regarder la soirée consacrée aux attentats de charlie sur la 5 y compris un film passionnant de la conf de redaction du jour où le n° 712 avec les caricatures se decidait  et vous conseille de la regarder en replay si vous l'avez râtée.

Nous avons d'ailleurs oublié que lors de la sortie du Charlie 712 avec les caricatures, les peuples musulmans se sont rebellés partout, y compris en France, et même Boubaker, musulman très modéré d'ordinaire, et même les chers palestiniens de Gaza que Charlie défendait pourtant, comme tout le monde à gauche.

Intéressante soirée.

Mais j’aimerais savoir ce qui c’est passé réellement dans cette pièce et qui  est tu...Comment sont ils morts, chacun? Pas par voyeurisme morbide mais pour compatir, pour les accompagner dans leur chemin de croix,pour admirer leur heroïsme devant le bête et mechant fait homme.

Le pb est la méconnaissance d’un peuple. A les voir, beaucoup trop semblent  conditionnés depuis le berceau  à réagir en foule, sans pensée perso, en processus  primaire, par rapport à certaines choses, comme la religion, enfin, d'abord la religion. C’est à dire  sans barrière symbolique, sans reflexion, sans langage personnel, qsans la distance psychique necessaire entre l’émotion indignée et le passage à l’acte.

Exactement comme le font les fous. En psychiatrie, je ne pense pas que l’on provoquerait les pensionnaires dangereux en agitant devant eux ce qui les fait passer à l’acte. Doit-on parler aux psychotiques comme on parlerait à des névrosés moyens? Bien sûr que non. N'oubliez pas que dans le monde, on voit des gens tuer  leur propre fille ...Et ce ne sont pas des salafistes.

Certes, ce serait raciste de penser que tous sont comme ça. Mais,  et j'ai vu ça à Oran après l'independance, une fille qui avait couché avec un mecreant jetée  par la fenetre du 7° etage.  Ce n'est pas vraiment puni. La notion de liberté individuelle  est assez restreinte dans certains pays.  La liberté de mecs qui tuent leur fille et soeurs pour avoir "deshonoré "leur famille, ça oui, on respecte.
A présent, j’ai peur pour les survivants, et même pour les personnes de la 5.
On ne fait pas de la résistance de cette manière où on se jette en pâture à des personnes qui reagissent en pocessus primaires comme le font les psychotiques.
Aucun psy raisonnable n’entrerait dans la chambre d’un dingue qui se prend pour une poule en proclamant: "je suis  un grain de blé" ! Ou celle d’une délirante jalouse en affirmant: "votre mari est beau ".

Cette folie "normale" et sectorisée à certains points seulement propres à chaque pays ne se limite pas au monde arabo-musulman. 
Ainsi, en Corée du nord, on peut etre tué pour moins que ça.

Ainsi, Giordano Bruno, le philosophe de la Sorbonne a été tué en 1600 pour avoir accueilli comme probable la theorie de Copernic sur le sujet astronomique du rapport entre la terre où vit le nombril du monde et le soleil.

Galilée a compris à qui il avait à faire et s'est tû devant les fous de l'inquisition qui etaient prêts à l'assassiner lui aussi.

La science a gagné. Peut etre que le temps fera la même chose pour l'Islam. Cest la meilleure chose que nous pouvons lui souhaiter. Sinon, ils ne s'en rendent pas compte, mais les moderés qui réagissent contre les caricatures comme Boubakeur(soutenu à lepoque oar lepresident Chirac) creusent notre tombe, à eux comme à nous.

 

Déjà qu’il suffit d’être ceci ou cela (juif, musicien, chien, croisé, ou simplement à un concert, etc.) pour être dans le viseur comme ennemi, vaut mieux être un peu prudent sans être lâche au point de se taire. D'ailleurs, je cause, non?

Ce qui n'empêche que je respecte et admire les journalistes de Charlie pour leur immense courage à dire au risque de leur vie à l'agresseur aliené: "nous nous battons pour la liberté et vous, vous assassinez pour des sornettes."

Voir les commentaires

Les derniers exploits de l'Islam pacifiste.

2 Janvier 2016, 09:57am

Publié par Jo Benchetrit

la reflexion la raison sont bien faibles devant le con. Lui seul possede la force, l'arme absolue etant de croire qu'on a raison même si la raison en est absente.

la reflexion la raison sont bien faibles devant le con. Lui seul possede la force, l'arme absolue etant de croire qu'on a raison même si la raison en est absente.

Le racisme serait de dire: tous les musulmans sont violents. Et ce serait forcément faux.

Le véritable constat est: tous les hommes sont violents. Et, selon les époques, certains le sont plus que d'autres envers les autres humains.
Pourquoi? Vaste sujet que je ne peux évidemment pas traiter in extenso ici. Mais c’est à rechercher dans notre rapport en permanence immoral (hors la loi anti-pulsions de l’œdipe) à notre animalité et aux animaux. rapport qui nous prive de toute cohérence dans un idéal moral.

Facile, après ça, de déplorer l'absence d’idéal en dehors de la religion, alors que l'ideal humain serait déjà d’être HUMAIN. Et pour cela, pas question d'être bardé contre sa propre cruauté sans avoir un idéal animaliste coherent donc vegan, vu que n'avons pas besoin de produits animaux pour vivre et que les exploiter est cruel et superflu.

Helas, à l'inverse, je dois avouer que tous les animalistes ne sont pas bons car ils sont parfois racistes, paranos et cons, comme tout le monde, mais on ne peut être vraiment humain, cad bon sans être animaliste.

======
Force est de constater que dans notre actualité presque toutes les agressions spectaculaires et terroristes envers des hommes sont revendiquées par des musulmans pur jus.
Pas n'importe quels musulmans. Les plus extrémistes, les plus intégristes, racistes, fermés, détestant tous ceux qui ne sont pas comme eux, conformément à une lecture littérale de certaines sourates du Coran. Appelons un chat un chat, ça suffit de se voiler la face... Le Coran maudit souvent, pas toujours, mais trop souvent, ceux qui doutent de Lui. Y compris les musulmans dits modérés.

Les islamistes chassent sur ce terrain des gens peu éduqués en général, c'est à dire n'ayant pas entre leurs pulsions barbares et eux un suffisamment solide bouclier pour leur dire NON.

====
Personnellement, je préfèrerais, je le redis, que tout le monde, y compris les musulmans se posent la question: pourquoi en est-on arrivés là?

====
Bien-sûr, ça n’exonère pas les autres d'une analyse autocritique car ils sont eux aussi à l'origine de la déchéance morale de certains convaincus attirés par la violence et la jouissance de tuer en toute impunité, puisque leur Allah les aime surtout dans le meurtre et le sang.On peut dire qune peuple qui admet de tuer pour Dieu est déjà en danger de violence.

Les tueries des "animaux de sacrifice"de l'Aïd ne sont pas pour rien dans cette habituation dès le berceau au meurtre d’innocents.

C'est pareil, il est vrai, dans toutes les fermes françaises ou d'ailleurs. Ou quand on amène un enfant aux corridas : la mort imposée à un autre vulnerable par des adultes conscients, si en prime on croit que c'est bon pour Dieu, que c'est voulu par lui, alors, ça vous fout en l'air toute possibilité d'éducation au bien.

Hier, un musulman fonce sur 4 militaires devant une mosquée à Valence. Mosquée ouverte qui, la semaine passée, a invité d'autres religions à y entrer.

Un arabe israélien à Tel Aviv a tiré dans un café et fait 2 morts, un jeune de 25 ans et un autre de 30 ans.

Des talibans en Afghanistan ont tiré sur des clients de restaurants où de nombreux étrangers vont manger. Bilan: 2 morts dont un enfant de 12 ans.

Alors, rien à dire? rien à critiquer? Mein Kampf, Coran des nazis, interdit jusque là, sera en vente libre en France l'an prochain. Mein Kampf est un livre dangereux, et il y aura des commentaires qui devraient, esperons le, en rendre le message caduc.
Pourquoi les autres livres dangereux ne sont pas soumis au même régime de mise en garde?

L’ignorance ce n’est pas l’absence de savoir, c’est la méconnaissance de soi. La colère et la violence, qui se construisent le plus souvent sur des blessures inconscientes, sont aussi l’expression d’une méconnaissance de soi.

http://www.aspasia.fr/?m=201501

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 > >>