Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Psychanalyse et animaux.

Elevage, animaleries: pourquoi il ne faut jamais acheter d'animaux.

29 Octobre 2009, 19:22pm

Publié par Jo Benchetrit

Ni achat ni reproduction. tout animal doit être stérilisé.
Enfin, si vous êtes sensible à la souffrance animale, car si vous vous en foutez...

Je transmets:
Vous pensiez faire une bonne action, en sortant la petite boule de poils de sa cage de verre : première erreur, vous alimentez, sans le savoir un trafic de chiens.
Ces chiots sont élevés en batterie, dans des conditions d'hygiène déplorables et transportés illégalement en France, vers leur cage de verre, dans des conditions qu'on ne souhaiterait pas à son pire ennemi (coffre de voiture etc...) Pour un chiot que vous pensiez sauver, combien sont morts pendant le voyage ?

Quant à leurs mères : elles reproduisent à chaque période de chaleur, ne voit jamais le jour, sont sous alimentées et quand elles ne peuvent plus reproduire, sont tuées. Il ne s'agit pas ici de piqûre. Elles sont envoyées vers des laboratoires ou pour finir sont utilisées pour la fourrure (pas de petites économies ils faut qu'elles rapportent de l'argent jusqu'au bout).


RAPPEL :
Un chiot ne peut être vendu avant l'âge de 8 semaines et doit être identifié.
Un chiot venant de l'étranger, ne peut rentrer en France avant l'âge de trois mois et vacciné contre la rage.
Dénoncer une Animalerie frauduleuse
Dénoncer une mauvaise animalerie est un acte très courageux.
il faut dénoncer une animalerie si :

- Les conditions de détentions des animaux sont très mauvaises : petites cages, pas de locaux spéciaux pour les rongeurs nocturnes, pas de lumières spéciales pour les reptiles....
- La détention d'animaux protégés et interdits a la vente
- le mauvais traitement sur les animaux : maladies, coups....


où dénoncer ?



- La SPA
- les associations de défense comme One voice
- La DSV : direction des services vétérinaires
- La DDASS régionale qui pratique les controles sanitaires

¨Noël arrive, s'il vous plait, prenez concsience que d'acheter un chat ou une chien ne fait qu'entretenir ce commerce ignoble. Les animaux ne sont pas des " choses " ou des " jouets " ...et il y a des millier de bêtes qui attendent dans les refuges...

Partager

 

Voir les commentaires

Communiqué des Furieuses Carottes, groupe d'étudiants amis des animaux.

28 Octobre 2009, 23:01pm

Publié par Jo Benchetrit

Deux jeunes des furieuses carottes et leurs parents ont testé pour nous: l'ère du soupçon   en France.
Le garçon a passé une nuit pénible en garde à vue. Affaire en cours...
Et comme mon N° est   dans son tel, je crains d'être un peu soupçonnée, du coup.
Soupçonnée de quoi, au fait ?
Ben en vérité je vous le dis: j'en sais rien.

Il y a un communiqué là, qui, à mes yeux, est un peu trop politique mais ce sont des djeunz, et c'est leur mai 68 on dirait, lol. simplement, j'ai un peu peur toujours que ça les mette encore plus ds le collimateur, non?
Quand on voit les procès et condamnations lourdes de militants à l'étranger (Autriche, Angleterre) on peut se demander si on est en sécurité en France, à partir du moment où on ne supporte pas la cruauté.

http://www.lesfurieusescarottes.com/new/?p=240Communiqué des Furieuses Carottes

 

 

En début de semaine dernière, deux militant-e-s des furieuses carottes ont subi une répression policière : Leur domicile a été perquisitionné pendant des heures ainsi que ceux de leur famille, au même moment. Les disques durs, une bonne partie du matériel militant et des effets personnels ont été mis sous scellé. Ces militants résident dans le sud de la France et ce sont des policiers de la brigade criminelle de Versailles qui ont fait le déplacement.

Ils ont été accusé-e-s d’avoir participé à des actions revendiquées (selon la police) par le Front de Libération Animale (ALF), effectuées en France ce printemps et cet été 2009 contre l’industrie pharmaceutique, la viande et la chasse.

L’un des militant-e-s a été placé en garde à vue pour une durée de 24h, les policiers ayant menacé au départ de la prolonger sur 4 jours. L’autre militant-e a été pendant ce temps-là interrogé-e toute la nuit (pendant 5h30), et était considéré-e comme suspect-e, n’avait ni le droit de partir, de téléphoner alors qu’il n’était censé-e être que témoin. Pendant cet interrogatoire les policiers ont en vain demandé des listes de noms, et tenté de mettre en doute la sincérité, l’honnêteté des militant-e-s du collectif.

Ils les ont poussés à dénoncer des militant-e-s d’autres collectif et associations qui pourraient faire partie de l’ALF, ont utilisés tous les moyens possibles de pression psychologique pour tenter d’arriver à leurs fins.

 

Comme nous l’avons toujours déclaré, nous ne voulons pas savoir qui fait partie de l’ALF et donc nous ne connaissons pas de militants de l’ALF.

 

Le militant était gardé à vue dans des conditions ordinaires en France (sang, urine et excréments qui maculent toute la cellule sans aération). Il a été interrogé pendant une bonne partie de la nuit, ils l’ont directement accusé, sans respecter aucune présomption d’innocence, ils l’ont menacé de ne plus voir le jour avant une dizaine d’année. Il a été contraint de se soumettre sous la menace (aggravation de son cas devant le juge) à un test ADN ; les policiers l’ont pris en photo ainsi que ses empruntes digitales. Il a été néanmoins convenablement traité en cellule avec un repas végétalien pendant ces 24h.

Il a été par la suite libéré, sans charges retenues contre lui pour le moment, et sera à nouveau convoqué après l’analyse des ordinateurs. Après enquête c’est un juge qui confirmera ou non son innocence. S’il est mis totalement hors de cause, les ordinateurs et disques durs seront rendus.

 

Les militant-e-s des Furieuses Carottes n’ont pas cédé aux menaces policières et aucun nom n’a été donné aux policiers (de notre collectif ou d’autres).

 

Nous ne sommes pas dupes du caractère politique de cet intervention policière. Le collectif des Furieuses Carottes a toujours été cohérent, mêlant le sort des êtres humains et celui des animaux dans leur lutte. Ce gouvernement ultra-sécuritaire, flirtant ouvertement avec les lobbys des chasseurs, avec ceux des lobbys pharmaceutiques, harcèle des militants innocents.

Les dispositifs menés à grands renforts de moyens ont pour objectif clair de faire planer sur les militants la peur d’une condamnation arbitraire et injuste, dans le but précis d’étouffer leur révolte légitime.

 

De plus, il est évident que le zèle policier est relatif au statut social des individus visés par ces actions : s’il s’était agi de simples militants, l’affaire aurait été immédiatement classée sans suite. C’est aberrant, révoltant qu’un collectif militant au grand jour subisse constamment la répression. Cela a commencé par des menaces de la part des RG puis une convocation par la brigade antiterroriste, une autre convocation dans un commissariat du 16ème arrondissement de Paris, et maintenant ces perquisitions et cette garde à vue.

Nous avons toujours assumé nos actions, notamment sur le site internet, nous ne nous sommes jamais cachés, et nous n’avons jamais commis d’actes illégaux.

 

Nous n’avons jamais eu aucun lien avec le Front de Libération Animale, nous avons choisi une autre voie militante, légale, que nous jugions d’ailleurs plus efficace, plus en accord avec notre esprit. Nous avons soutenu des prisonniers, nous avons expliqué leurs actions mais nous ne faisions aucune apologie d’actes illégaux quels qu’ils soient. De plus nous sommes totalement opposé-e-s aux actions pouvant mettre en danger de quelque façon qu’il soit la vie d’être humains ou d’animaux, d’ailleurs le front de libération animale lui-même condamne ces actes.

 

Notre collectif est depuis quelques mois en remise en question. Sans qu’il n’y ait de rapport direct avec la répression policière, nous décidons d’arrêter le collectif des Furieuses Carottes. Nous prenons du temps pour analyser et continuer à militer d’une manière efficace et toujours cohérente. Nous n’arrêtons en rien le militantisme, nous n’abandonnerons jamais toutes les victimes animales et humaines de toutes les discriminations et exploitations.

 

Le collectif semble porter une histoire qui est derrière lui, nous continuerons à militer après réflexion sur ce qui est le plus efficace et cohérent. Pour le moment les Furieuses Carottes ont été assimilées par la police et les médias ainsi que des potentiels militants à une vitrine du Front de Libération animale.

 

La France a besoin d’une lutte cohérente, c’est ce qui nous a apporté toutes ces répressions. L’état a très peur des connections et solidarités entre les luttes (avec l’extrême-gauche notamment). Il nous faut concevoir une lutte claire, limpide et sans amalgames. Nous lutterons pour le véganisme, la libération animale, TOUJOURS antifascistes, antisexistes, contre l’état et le capitalisme.

 

Un jour les temps seront clairs !

 

PS : Ces deux militants remercient tous ceux/ toutes celles qui ont apporté un soutien moral et parfois financier. C’est la solidarité qui permet de contrer les nuisances de la police.


Voir les commentaires

Une chatte angora de 4 ans abandonnee-pendant-déménagement à sauver: Eutha rapide prévue.

28 Octobre 2009, 19:32pm

Publié par Jo Benchetrit

pa221816.jpgVoici la belle, un pied dans la tombe.
Sarah Cahlan <sarahcahlan@gmail.com>
Date : 27 octobre 2009 23:43
Objet : SOS chatte angora noire souffrant d'une gingivite*: euthanasie a la fin de la semaine HELP URGENT (76)
À : 

PHOTO SUR LE LIEN!
http://rescue.forumactif.com/morts-programmees-f75/sos-chatte-angora-noire-euthanasiee-a-la-fin-de-la-semaine-help-urgent-t255970.htm?highlight=angora

SOS chatte de 4ans environ abandonnée après déménagement, actuellement à la rue.Amenée par nos soins chez le vétérinaire pour stérilisation tatouage.Après examen,elle présente tous les signes cliniques d'une infection à calicivirus
(gingivite *).Elle nécessitera donc  des soins , et un isolement strict vis à vis des autres chats,la maladie n'étant absolument pas transmissible à l'homme.Nous sommes dans l'impossibilité de l'accueillir parmi tous les animaux de l'association ni dans aucune de nos familles d'accueil pour les mêmes raisons.
D'après le vétérinaire, il serait impossible de la remettre dans la nature sans soins sous peine de la soumettre à des difficultés d'alimentation et à des souffrances,l'autre solution étant l'euthanasie...
Merci de votre aide

contacter l amour des felins au 02.35.37.83.26 02.35.73.62.63 ou par mp une solution rapide doit être trouvée

merci 
Sarah Cahlan

_________________

*ELLE A UN PROBLÈME PAS GRAVE EN SOI MAIS QUI DEMANDE DES SOINS  (Apparemment vu les symptomes , elle aurait un calicivirus , qui se soigne avec des piqures d'antibio au moins 2 pendant un certain temps ou alors avec , une fois par semaine piqure d'interferon + anti-inflammatoire+     antibiotique . au moins 3 fois .

 
j'ai 2 minous qui ont ça , alors je connais un peu .
 
Chamitiés
 

Elisabeth


cortisone ou autre): UNE GINGIVITE . POUR CELA, IL VAUT MIEUX NE PAS AVoIR DÉJÀ UN CHAT. IL SE PEUT QUE CE SOIT CONTAGIEUX SI L'AUTRE CHAT EST SANS DEFENSE IMMUNITAIRE. BON, UNE DAME AYANT 11 CHATS DONT UN AVEC CETTE MALADIE N'A PAS NOTÉ DE CONTAGION MAiS C'EST par  PRINCIPE DE PRECAUTION. 
On est à J-2, parait-il.


 

Voir les commentaires

Pigeonniers de Paris, un exemple à suivre pour limiter les naissances des pigeons.

28 Octobre 2009, 05:04am

Publié par Jo Benchetrit



Bravo à M. Delanoë  pour cette belle  initiative. Bien sûr,il fut un peu "stimulé" par les demandes des militants anti-captures  suivies de tuerie dite euthanasie  des pigeons . Heureusement , à ma connaissance , la ville de Paris n'y a jamais eu recours. Seuls  les privés ne s'en sont pas...privés.

Pour les adresses et photos des pigeonniers: 

http://www.paris.fr/portail/Environnement/Portal.lut?page_id=8062 

 

Le bonheur des pigeons, comme leur malheur, est intolérable aux yeux du citadin! Pourquoi cette étrange  ambivalence? Pourquoi cette "hainamouration?? En effet, il y a peu de films, peu de publicités, qui n'utilise pas leur esthétique  et leur vol symbole de liberté et de légèreté  dans un monde alourdi par la vie citadine pleine de bruit et de pollutions diverses.
Mais on veut en finir avec les pigeons, considérés comme des nuisibles!

Et pourtant, la preuve est faite que les roucoulements sont des anxiolytiques. Certains médecins s'en servent pour relaxer les malades.

 

Peut être puis-je apporter qq chose  du point de vue psy.   La haine des pigeons, haine très moderne, est née de l'obsessionnalisation  des villes et d'un malentendu sur l'écologie. Il y a là aussi un phénomène de rejet destructeur de tout ce qui vit et fait désordre dû au besoin de mort qui va   avec la névrose obsessionnelle.
Or "La vérité de l'amour de  l'obsessionnel  est la HAINE." Lacan.
L'ambivalence est donc inscrite dans la structure. 

 

Les pigeons (la majorité est biset),  des villes donc, sont entre autres, des descendants des lâchers de colombes et transfuges des élevages fermés depuis que les engrais ont remplacé les fientes, (précieux engrais non toxiques). 

Les pigeons sont donc des descendants des animaux domestiques abandonnés  et ils ne savent donc pas se débrouiller seuls.

Les fils des poubelles et les pics sont à l'origine de mutilations.

. Comme tout animal errant, le pigeon est incontrôlable, ce qui est très effrayant pour un humain moyen surtout l’actuel, qui est devenu de plus en plus obsessionnel, peut être entre autres raisons à cause d’une écologie détournée de sa fonction première qui est de respecter la nature. L’écologie mal digérée demande à se qu’on respecte la ville dénaturée en la dénaturant encore plus. Les animaux sans "propriétaires"(terme redoutable quand il s'agit d'autre chose que d'objet)échappent aux règles de l'homme contemporain obsessionnel donc mort-vivant.  Le  pigeonnier  a l‘avantage de donner un look de contrôle qui le rassure.  Mais il faut que cela soit fait intelligemment, et avec un minimum de sympathie pour les pigeons, sinon, ça peut échouer.  

  Je  tiens beaucoup à ce que la souffrance terrible des animaux bannis, comme les pigeons, affamés par l'inique article 120, de ce fait, affaiblis et on a beau jeu ensuite de dire qu'ils sont malades...pfft...que ce problème  soit abordé pour ce que c'est: une formidable injustice .

Les autres méthodes  que les pigeonniers sont cruelles mais inutiles pour plusieurs raisons:

Une espèce persécutée  met les bouchées doubles pour se reproduire .

Seuls 30% des pigeons  ont la possibilité de faires des bébés: 

1.par limite d'âge inferieure ou supérieure ( ils le peuvent entre 8 mois et  si ils ne sont pas morts de dénutrition , 7ans environ)

2.par manque de lieu de nidification . Quand on tue les caïds(ceux qui se servent en premier sont pris par les filets des tueurs , donc les plus forts  et les seuls à se reproduire  car ils ont les nichoirs ),les autres prennent leur place.

Comme vous le voyez, ce qui suit date de 2008 et, depuis certains  autres ont été livré et d'autres sont en projet. 
Allez là, car je copie colle mais ça marche mal: 

http://www.paris.fr/portail/Environnement/Portal.lut?page_id=8062



 

Pigeonniers

Souhaitant mettre en place une solution durable et efficace de gestion des populations de pigeons, la Ville implante un réseau de pigeonniers contraceptifs dans les rues de la capitale.

Toutes les rubriques…

Pigeonnier

 

Encouragée par l'expérience positive du pigeonnier pilote du boulevard Brune (14e), la Ville installe de nouveaux pigeonniers sur les sites sensibles de la capitale. Progressivement, les différents arrondissements de la capitale se dotent de ce dispositif afin de favoriser une meilleure intégration des populations de pigeons en ville et une cohabitation harmonieuse avec les citadins.

 


» lire la suite
[25/02/2008]
Visuel représentant Pigeonnier (livré).jpg

Le pigeonnier-pilote a été installé dans le square Vercingétorix-Brune (14e arrondissement) en mars 2003.


» lire la suite
[03/01/2008]
pigeonnier 11e

Riche de l'expérience encourageante du pigeonnier pilote du boulevard Brune (14e), la Ville a installé un nouveau pigeonnier rue de la Roquette (11e).


» lire la suite
[03/01/2008]
Pigeonnier du square Nadar, Butte Montmartre (18e)

Un nouveau pigeonnier pour Paris a été installé rue Azais, au niveau du square Nadar, dans le 18e arrondissement.


» lire la suite
[19/02/2008]
Pigeonnier Square Lazareff, rue Réaumur

L'installation de pigeonniers contaceptifs poursuit son développement à Paris avec l'implantion de ce quatrième pigeonnier, rue Réaumur dans le 2e arrondissement.


» lire la suite
[12/11/2007]
vignette pigeonnier 13e

Paris poursuit le développement de son réseau de pigeonniers avec une nouvelle installation dans le 13e arrondissement.


» lire la suite
[19/02/2008]
vignette pigeonnier 19e

Un nouveau pigeonnier voit le jour à Paris. Installé dans le 19e arrondissement, il vient amplifier le dispositif parisien de lutte contre les nuisance causées par les rassemblements de pigeons.


» lire la suite
[19/02/2008]
vignette pigeonnier 20e

Paris installe son septième pigeonnier, square de la gare de Charonne dans le 20e.


» lire la suite
[19/02/2008]

Voir les commentaires

Chiot lévrier espagnol, galgo ou podenco, à adopter.

26 Octobre 2009, 19:00pm

Publié par Jo Benchetrit

Voir les commentaires

Adoptez une mignonne petite chienne de 1 an sauvée de l'Espagne.VITE! se laisse mourir dans sa cage. HELP!

26 Octobre 2009, 09:59am

Publié par Jo Benchetrit

De : Jean-Pierre HALIMI
Date : 25/10/2009 17:38:33
A : .Sujet : SOS POUR NINA AVANT QU IL NE SOIT TROP TARD
 
NINA Croisée berger labrador se laisse mourir en cage. Sauvée de la mort dans une fourrière en espagne elle craint l homme. Elle a du être martyrisée. A mon approche elle tremble et refuse de sortir de son box. Je suis obligé de la lever. Très craintive, elle refuse depuis 3 mois de sortir.
Si elle n' a pas une famille d accueil calme sans petits enfants en maison de préférence mais très bien clôturé  elle mourra de désespoir.
Son cas est sérieux. Elle est en bonne santé, mais elle a peur et doit se remémorer de sale souvenir de sa vie espagnole.
JE VOUS CONJURE DE LANCER DES SOS POUR NINA. QU ON LUI TROUVE UN ACCUEIL DANS RHONES ALPES DE PREFERENCE.
EN URGENCE JE COMPTE SUR VOUS.
JEAN PIERRE
www.unenouvellechance.org     0666592551       0476684677

Voir les commentaires

Dans la série les plus belles conneries du propre de l'homme, je tire une phrase d'Octavio Paz.

25 Octobre 2009, 08:10am

Publié par Jo Benchetrit

J'ai donné la palme d'or à cette effrayante preuve d'autisme anthropocentrique onaniste (plaisir solitaire!), déni de la sensibilité des animaux, ignorance crasse du malheur de la condition animale. Hélas, je peux même pas la lui remettre car il est mort en 1998.
je m'sens toute seule, là!

:

 
"La solitude est le fond ultime de la condition humaine. L'homme est l'unique être qui se sente seul et qui cherche l'autre."

[ Octavio Paz ]
Extrait de Le Labyrinthe de la solitude


il a dit aussi: 

«Savoir parler a toujours été savoir se taire, savoir qu’il ne faut pas toujours parler.»
Octavio Paz 
Ben ça, c'est vrai !!! Et là, il a raté l'occasion de l'appliquer à lui-même.

Voir les commentaires

M. le maire de Cachan, la mairie de Cachan me demande beaucoup d'Impôts locaux.

25 Octobre 2009, 07:08am

Publié par Jo Benchetrit

Je suis faite, je suis pigeonnée, je dois payer encore 1850 euros d'impôts locaux après en avoir déboursé 1850 de Taxes foncieres.

Tout ça part en tueries de pigeons et en festivités où sont souvent conviés les vieux. Pour que M. le Maire soit réélu, faut qu'il se fasse aimer des électeurs vieux car il y a plein de vieux à cachan. Pas autant qu'à Cannes? Enfin, j'en sais rien.Manque la mer mais on a une place Carat(pas pour les diamants, lol!)

Alors, on sort le vieux,on lui offre des voyages, sisisi. Que ne ferait on pas pour que les vieux (et surtout les pauvres vieilles, plus nombreuses) soient heureux et amoureux de Jean Yves Le Bouillonnec qui leur bise s'il le faut leurs joues ridées  ? (ben oui, le métier de dirigeant passe par des moments difficiles!)
Mais on sait que le vieux aime  le pigeon, en general. Alors, on va informer le vieux de ce qui se passe à cachan avec les pigeons..

Je suis en deuil de tous ces pauvres pigeons qui squattaient cachan  avec bonheur et pour le bonheur des vieux mais aussi des jeunes. Ces colombes qui me donnait la paix avec leurs roucoulous si joyeux, asphyxiées , torturées, carbonisées ???Ces pauvres êtres INNOCENTS qui étaient si beaux et qui me manquent tant...   j'en connaissais certains, c'était mon paysage à moi, leurs jolies robes de plumes et duvet si doux...Enfin, je suis en deuil, quoi! Est-ce  normal que ce soit avec mon fric que ces assassinats se produisent?

Notre démocratie  est une « démonocratie », une tyrannie envers les animaux et ceux qui sont conscients et simplement  justes.

Et  je regarde les bébés survivants(car les adultes sont presque tous morts, tués par Hygiène  Action (un monstre froid nommé ainsi alors que leur esprit mériterait  un bon savonnage tant il est pourri!) et je me dis que ceux-là aussi vont subir le traitement que les maîtres insensibles  qui se vantent de l’être (tout le monde a en tête les   squatters de Cachan : bravo, beau coup médiatique de Le Bouillonnec , mieux que le sac de riz de Kouchner). Ceux là aussi seront massacrés mais avant, ils auront fait des bébés et ainsi de suite: tueries inexcusables, même si elle étaient "utiles".Mais elles ne le sont pas: HORREUR, VOL ET VIOL DES CONSCIENCES.

Voir les commentaires

Chassons les chasseurs des classes. Un texte intéressant du RAC.

25 Octobre 2009, 06:00am

Publié par Jo Benchetrit

Avec les animaux, on délire ferme. Accepteriez vous qu'un serial killer vienne en classe enseigner le respect de la personne humaine à vos enfants? Alors, que font les chasseurs, et les toreros parfois, dans nos écoles pour apprendre beauté et respect (sic) de la nature et des animaux?





Les chasseurs vont poser des pièges dans les salles de classe

samedi 24 octobre 2009, par Rassemblement Anti-Chasse

Les chasseurs, dont le nombre baisse chaque année, débarquent dans les écoles pour susciter des vocations. Nous reproduisons la lettre ouverte envoyée par le Rassemblement Anti-Chasse au Ministre de l’Éducation Luc Chatel.

Monsieur le Ministre,

Nous souhaitons attirer votre attention sur un fait préoccupant : la recrudescence des interventions des chasseurs auprès des écoles.

En effet, généralement sous le prétexte de « découverte de la faune et de la nature », les fédérations de chasse organisent de plus en plus d’actions au sein des écoles maternelles, élémentaires et parfois dans les collèges et lycées.

Nous avons appris l’existence d’un accord entre différents Ministères (notamment ceux de l’Education Nationale et de l’Environnement) et la Fédération Nationale de la Chasse sur une labellisation en vue d’actions de découverte de l’environnement pour les scolaires.

Si les fédérations des chasseurs ont obtenu en décembre 2008 l’agrément de « protection de la nature » (ce qui est parfaitement incohérent), il est utile de rappeler que la chasse est un loisir dont le but est de tuer des animaux pour se distraire. C’est une passion qui ne fait d’ailleurs pas l’unanimité puisque 60 % de nos concitoyens condamnent cette pratique (sondage SOFRES).

Il existe de nombreuses associations d’étude et de protection de la faune et de la nature, neutres et sans lien avec la chasse, avec pour unique objectif la protection de la biodiversité, ayant les connaissances et compétences nécessaires pour réaliser ces interventions.

En outre, le Ministère de l’Education Nationale déplore, de manière récurrente, les actes de violence produits en milieu scolaire. N’est-il pas paradoxal de prétendre confier aux chasseurs un rôle pédagogique auprès des élèves, alors qu’ils utilisent des armes à feu et armes blanches, qu’ils se livrent régulièrement à des actes violents et cruels vis-à-vis de la faune ? Nous souhaitons que soient enseignées à nos jeunes enfants les valeurs du respect de la vie et de la biodiversité, et non que leur soit faite l’apologie d’une passion dont la finalité est de tuer des animaux. Si le cabinet conseil en communication de la Fédération Nationale des Chasseurs a réussi à imposer l’usage des verbes « réguler », « prélever » et « gérer » à la place de tuer, il n’en demeure pas moins vrai que la chasse n’est pas une profession gestionnaire de la faune sauvage, mais reste une activité de loisir de plein air, une distraction tirant plaisir à tuer des animaux. C’est cette réalité, contraire à l’éthique du respect de la vie, qu’ils cherchent à occulter.

Si au plan concret, après avoir interrogé plusieurs chasseurs, nous avons constaté que beaucoup répondent « Nous ne parlons pas de la chasse, mais seulement de la nature et des animaux », tout prosélytisme en faveur de la chasse dans le cadre de telles activités paraît difficilement évitable.

En effet : Comment ne pas parler de chasse, lorsqu’ils présentent les animaux sauvages chassables aux enfants ? Comment ne pas parler de chasse, lorsque les écoliers leur posent des questions sur ce sujet ? Comment ne pas parler de chasse, lorsqu’ils font participer des écoles à des lâchers de « gibiers » ? Comment ne pas parler de chasse, lorsqu’ils organisent avec des classes des simulations de battue ? Comment ne pas parler de chasse, lorsqu’ils font visiter aux enfants des « sentiers de piégeage » ? Comment ne pas parler de chasse, lorsqu’ils emmènent les écoliers découvrir leurs palombières ? Comment ne pas parler de chasse, lorsque des classes visitent les « maisons de la chasse et de la nature » ?

Les articles du quotidien Le Parisien, intitulé « En Sologne, la chasse... en classe ! », paru le 13 octobre 2009, et celui de La Dépêche, intitulé « Faire l’école buissonnière dans une palombière », paru le 14 octobre, sont très révélateurs. Le rôle de ces rencontres y est clairement indiqué : faire découvrir et accepter la chasse aux enfants.

Quand bien même les chasseurs s’engageraient à ne pas parler de leur loisir, il faut bien avoir à l’esprit que leur motivation fondamentale reste, non pas d’éduquer les élèves à la nature, mais bien d’améliorer leur image.

Ces dernières décennies, le nombre de chasseurs est en diminution et les Français prennent de plus en plus conscience du caractère inacceptable de la chasse, tant sur le plan éthique et écologique, qu’en raison des accidents et de l’insécurité qu’elle occasionne. Ainsi, l’objectif réel de ces interventions est de cibler un jeune public (facilement influençable et sans esprit critique) pour s’attacher une image positive, sympathique et ludique, afin de faire accepter la chasse par ces prochaines générations et de recruter de futurs chasseurs.

Il faut également rappeler que les chasseurs disposent d’un parti politique et de puissants relais lobbyistes dans les assemblées et certains médias. Trouvez-vous normal qu’un tel groupe de pression puisse organiser des événements avec les enfants dans le cadre de la scolarité, quels que soient les motifs ? Cela ne représente-t-il pas une tentative d’influence psychologique que les lois de la République condamnent au nom du principe de neutralité des services publics ? De tels actes de prosélytisme masqué ne sont pas tolérables.

De ce fait, nous vous demandons de bien vouloir faire révoquer la « labellisation » accordée aux fédérations de chasse et de veiller à une stricte application du principe de laïcité dont l’une des composantes consubstantielle est la neutralité ; ceci, en mettant un terme immédiat à ces immixtions du lobby chasse dans les établissements scolaires. Au vu de la circonstance, nous tenons à vous préciser ce qui suit :

Il appartient en effet à l’Etat de garantir que l’Ecole de la République et l’enseignement dispensé soient, comme le rappelle l’article L. 141-1 du Code de l’éducation, « gratuit et laïque à tous les degrés ».

Ce principe de laïcité de l’enseignement public qui résulte notamment des dispositions de l’article 10 de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen du 26 août 1789 et de l’article 2 de la Constitution du 4 octobre 1958, a pour composante essentielle la neutralité de l’ensemble des services publics.

Ces principes démocratiques élémentaires sont d’ailleurs à juste titre rappelés sur le site de votre ministère qui rappelle que « L’enseignement public est neutre : la neutralité philosophique et politique s’impose aux enseignants et aux élèves » (http://www.education.gouv.fr/cid162...).

Sur la base de ces principes, le Conseil d’Etat a notamment pu préciser que le principe de neutralité des services publics s’applique à l’égard des opinions politiques, philosophiques ou religieuses des citoyens (CE 17 févr. 1992, Église de scientologie de Paris : AJDA 1992. 460, obs. Deves). Sur le même fondement du principe de neutralité du service public, le Conseil d’Etat a également pu s’opposer à ce que soient apposés sur les édifices publics des signes symbolisant la revendication d’opinions politiques, religieuses ou philosophiques exprimées par certains mouvements (CE 27 juill. 2005, Cne de Sainte-Anne, req. no 259806 : Lebon 347).

Dans l’attente de votre réponse et vous en remerciant par avance, nous vous prions d’agréer, Monsieur le Ministre, l’expression de notre haute considération.

par le Rassemblement Anti-Chasse

Voir les commentaires

Chateaudun chasse plus d'un.

23 Octobre 2009, 11:58am

Publié par Jo Benchetrit

 

Chateaudun chasse plus d'un.

Monsieur le maire,

 

J'apprends que la municipalité n'économise pas ses fonds pour transformer cette ville et ses environs en cimetière. : chats, ragondins, rats , pigeons!

Au suivant!

Bravo, monsieur le maire. Vous avez compris pourquoi vous êtes élus par certains.

Mais que faites vous des autres? Les tuez-vous aussi? Le problème, à cause de la loi qui les protège, c'est qu' il restera des humains. (En ce moment du moins, mais on sait que les français massacreurs d'animaux peuvent aussi éliminer des hommes ou les envoyer à la mort dès que le couvercle du tabou de les tuer a disparu, cf. la St Barthelemy) .

 

Lorsque la vie même, dans ce qu'elle suppose de liberté, de bonheur supposé souvent à tort ( mais insolent, car c'est aussi par jalousie fraternelle que les hommes tuent) et de désordre, devient l'ennemi, lorsque le fait de ne pas être bien policé comme un enfant dressé ne convient plus et expose à la mort...Alors, il ne reste plus d'espoir et tout le monde est en danger: l'humanité en l'homme est morte comme son enveloppe de pierre et de fleufleurs en plastique, ou en pot, seule pseudo-vie tolérée.

Même les herbes folles(="mauvaises" herbes car non plantées, cad non prévues par l'obsessionnel dit homme !) sont chassées avec force poison du ridicule gazon-moquette bien dégagé autour des oreilles qui fait force de loi, afin que la mort sache bien que c'est elle qui gagne.

 

 

 

Vous, les maires, vous omettez que ceux qui vous emploient et vous rémunèrent n'ont pas tous des âmes d'exterminateurs. . Oubliez vous que les gens qui n'ont pas peur des vivants, souffrent pour eux, sont brisés par ce genre de faits, cherchent des solutions dignes pour limiter les naissances, comme la contraception, stérilisation des mammifères, pigeonniers contraceptifs et SURTOUT éducation des masses à la tolérance et à l'école de la vie, sont des citoyens et vos employeurs comme les autres?

Le pouvoir que vous avez, vous les élus , me semble exorbitant. La France n'est pas une démocratie, de ce fait.

 

 

http://vegan. fr/

mon blog: http://psychanalyse -et-animaux. over-blog. com/

Clic pour un repas animaux:http://www.clicanim aux.com/

 

 

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 > >>