Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Psychanalyse et animaux.

"L'être humain est un râtage, une erreur". Signé Philippe Sollers. Mais, comme Roudinesco, il veut sa part de jouissance barbare.

31 Octobre 2007, 09:36am

Publié par Jo Benchetrit

Précaution d'emploi: les corridas, c'est atroce mais un abattoir aussi c'est  horrible!
Et rien ne  justifie qu'on mange des animaux. RIEN.
Viande et corrida c'est rouge bonnet et bonnet rouge.


«Je n'ai rien à cacher, rien à me reprocher, rien dont je doive m'excuser ou rougir, aucun regret, aucun repentir, aucune bassesse.» Philippe Sollers.
Pas même de ceci?
anti-corrida-copie-1.jpg

Savoir que l'homme est un pervers, ce n'est pas une raison pour en rajouter dans l'horreur, mon cher Philippe, ni    Elisabeh Roudinesco, qui  s'en réjouit et assure qu'il ne faut pas toucher à  la part d'ombre des hommes, au risque, dis-t-elle en bonne perverse, de perdre  la notion du bien et du mal ! C'est un comble pour une analyste de dire des trucs aussi faux du point de  vue de la théorie freudienne.
Philippe, toi  qui m'a payé un pot à la Closerie des Lilas  tandis que je te disais, à toi dont j'avais refoulé le goût des corridas, que l'éthique exigeait que le seul  acte révolutionnaire à accomplir à présent, c'était la libération animale, tu n'as toujours pas envie de changer et de ne plus aimer ça?*
Tu dis que notre époque déteste la jouissance, en es-tu si sûr? Ils veulent tout tout de suite, les hommes modernes. mais bon, que tu sois à côté de la  plaque ne saurait m'étonner puisque ce que tu revendiques, c'est l'absence de règles.

Et avec les animaux, le rapport est simple: le pire de la jouissance est autorisé à leur détriment et tu trouves ça super (insu du père).

Ta femme, Philippe, la psy Julia Kristeva parle du paradis de la sublimation et de l'enfer des pulsions. Se complaît-elle comme toi dans ce qui est "homme" et donc pas  
ce qui voudrait émerger de sa boue pulsionnelle, à savoir l'humain ?
Je le crains car elle affirme que l'art peut parfois ne pas être sublimation, ce qui est ANTI-FREUDIEN. Or, scandaleusement, elle dit que ça l'est. M'enfin! Que de mauvaise foi!

Ancien maoïste aveuglé comme tant d'autres soixante huitards
( mais pas moi !!) qui ont pourtant bien réussi socialement,  Philippe Sollers adorant à présent Dieu (ou un autre, je ne te suis pas pas à pas), toi qui as tant besoin d'idéaux, pourquoi vouloir garder l'enfer sur Terre?sollers.jpg

Nous n'arriverons certes pas au paradis mais au moins ne participons pas à créer de l'enfer.

Or voilà ce qu'aime Philippe Sollers, et dites moi si ce n'est pas un ratage, une erreur, que dis-je une FAUTE?

Ou pourquoi pas...un péché contre la sublimation, contre la civilisation, et je dirais même ouvre bien ce qui te sert d'oreilles (malgré leur surdité à la compassion envers les taureaux) contre FREUD, contre la psychanalyse, c'est à dire contre l'humain.
L'humain  n'est pas le ratage fait homme dont tu parles, Philippe Sollers, pour expliquer ce qu'a découvert la psychanalyse sous l'art freudien, ce qu'a voulu Sigmund Freud, l'humain c'est ce qui pourrait contrecarrer l'enfer de l'homme.

Et tu  peux bien avoir été lauréat de prix littéraire, avoir eu le prix Medicis, tu ne vaudras pas mieux que ceux qui, parfois humbles et sans gloire, oeuvrent dans l'ombre  pour qu'enfin finisse l'ère que toi et tes innombrables complices en épaisse, puante  et obcène jouissance au détriment d'innocents  imposez à notre législation fantoche et que l'air du temps prenne, si  ce n'est celui du paradis, du moins  un meilleur parfum.

Freud a découvert dans son désir interdit par la Loi de l'Oedipe les racines de ce réel insoutenable qu'est la monstruosité humaine. De ce fait, l' homme qui a entraîné sur Terre une infernal mise à mal des vivants et de leurs territoires doit faire en sorte de ne pas satisfaire tel quel son désir. C'est ce que Freud souhaitait, et il deplorait la barbarie, comme c'est écrit dans Malaise dans la civilisation... seul le sentiment de culpabilité, guère solide nous dit Freud, tout juste  de l'angoisse sociale, peut freiner notre réalisation de désir, peut donc interdire notre jouissance pulsionnelle telle quelle.
N'avoir pas honte d'aimer ça, les corridas, Philippe Sollers, c'est avoir choisi l'Enfer pour les autres...N'est-ce-pas ça , toi qui te croit si bon, n'est-ce-pas typiquement ça la perversion que Roudinesco dit étudier en voulant garder cette part de monstruosité?
Ce qui me fait dire qu'en aucun cas elle n'est psychanalyste.
Quant à toi, tu me rends schizo, comme bien d'autres, car sur ta barbarie,  tu as joliment peint la couleur la plus chatoyante de la civilisation.

*Un cineaste qui  fut un ami, Jean-Daniel Pollet, a pourtant fait  un film avec ton scénarioMediterannée et m'a assuré n'avoir pas apprécié que tu tiennes à l'y faire filmer une corrida.
 
Cependant, il avait fait un film, Sang, que je ne voulais pas voir et j'ai bien fait car c'était une horreur barbare selon les amis qui l'ont vu, et m'e ont parlé après sa mort, avec de vraies chèvres trucidées par des acteurs maladroits.
Cette révélation m'a permis de ne pas le pleurer, bien qu'il m'ait dit après avoir regretté ce film. Décidement.
Puis, il a voulu que je l'aide(!) à l'écriture de son scenario sur TUNC de Durel...Mais il voulait que, pour faire romantique, le film commence par une chevauchée,  lors d'une partie de chasse mais sans qu'on voit la chasse me rassura -t-il !!!
Tu imagines ma tête. Je l'en ai dissuadé puis ai décidé de ne plus aller à Neuilly pour ce scenar qu'il n'a jamais fini, je crois.  
 
(Puis il s'est risqué d'un peu près d'un train, qui ne l'a pas tué sur le coup mais on sait la suite.)

Voir les commentaires

La corrida est une culture, un art, celui de se foutre de la gueule du monde pour sadiser des innocents.

30 Octobre 2007, 21:22pm

Publié par Jo Benchetrit

Jugez en vous-même en cliquant  ici.
 Si jamais vous êtiez assez idiots pour marcher dans leur baratin...Si leurs titres parfois ronflants vous impressionnent ..Eh bien allez y. ça devrait vous montrer ce que c'est le RÉEL.

Pour ceux qui seraient tentés d'aimer ou admirer des gens comme Sollers  Roudinesco, Wolff, voyez de quoi ils sont faits.
Et tant d'autres!

Et si vous croyez en Dieu, ce spectacle ne peut que vous donner la preuve de sa non-existence.

Roudinsco le dit bien, dans son livre sur les perversions, qu'elle  admet comme étant chez tous (ça c'est bien),   qu'elle veut les garder(ça c'est mal!!!)
Et elle montre ainsi que sa boussole morale est aussi en panne que sa connaissance de la psychanalyse qu dit bien que ces notions du bien et du mal sont intériorisées à jamais dès l'enfance par le biais de l'éducation et est une conséquence indirecte de la Loi d'interdiction de l'inceste. Mais enfin, comment peut-on être à la fois reconnue...et autant à côté de la  plaque ?

Un extrait:

 
"Est réputé pervers, depuis l’apparition du mot au Moyen Âge, celui qui jouit du mal et de la destruction (de soi ou de l’autre).
Mais si l’expérience de la perversion est universelle, chaque époque la considère et la traite à sa façon. L’histoire des pervers en Occident est ici racontée à travers ses grandes figures emblématiques, depuis le Moyen Âge (Gilles de Rais, les mystiques, les flagellants) jusqu’à nos jours (le nazisme au XXe siècle, les types complémentaires du pédophile et du terroriste aujourd’hui), en passant par le XVIIIe siècle (Sade) et le XIXe (l’enfant masturbateur, l’homosexuel( le), la femme hystérique).

Notre époque, qui croit de moins en moins à l’émancipation par l’exercice de la liberté humaine, et pas davantage au fait que chacun d’entre nous recèle sa part obscure, feint de supposer que la science nous permettra bientôt d’en finir avec la perversion.

 Mais qui ne voit qu’en prétendant éradiquer le mal, dans un geste d’abolition définitive, nous prenons le risque de détruire l’idée d’une possible distinction entre le bien et le mal, qui est au fondement même de la civilisation ? "

La Part obscure de nous-mêmes, Une histoire des pervers, de Elisabeth Roudinesco.

Travail laborieux mais sans beaucoup de colonne vertébrale.

C'est à déséspérer du savoir si il ne donne que des gens aussi aveuglés d'eux-mêmes.
Mais, à sa décharge, le problème se situe du côté de  ce qu'on appelle la débilité  névrotique.
Car tête bien pleine, une fois de plus n'est  pas toujours tête bien faite.
_bug_fck

Voir les commentaires

Lettre du dr Richier s'opposant à l'article dans Charlie Hebdo de Siné qui critique en vieux con le végétarisme.

30 Octobre 2007, 10:00am

Publié par Jo Benchetrit

Il serait temps que le vegetaLisme puisse se pratiquer dans les cantines des écoles et universités, mais aussi dans les restos lambdas. Impossible de manger convenablement hors de chez soi si on veut avoir une bouffe qui n'a pas de souffrance dans ses ingrédients. Ou alors faut trouver un resto végé et encore un végétalien...Pas très nombreux, cherchez, vous verrez.




D'abord, je vous colle
le papier de Siné dans Charlie Hebdo puis l'excellent courrier du Dr Richier à Siné sur un sujet crucial, le végétarisme à l'école et par extension, ailleurs.

 


"Pour des prétextes religieux, certains éléves refusent le porc,
d'autres veulent leur viande casher ou hallal et certains veulent du
poisson le vendredi. De plus en plus de jeunes cons refusent même de
manger légumes ayant touché la viande ! Au lieu de les virer sans
bouffer ou de leur faire ingurgiter de force avec un entonnoir,
l'université de Lyon a réuni les responsables de toutes les
religions, y compris les Bouddhistes, écouté leurs conneries
traditionnelles et décidé de créer des "repas complets sans viande"
avec, c'est un comble l'assentiment des laïcs et des athées. Comme
tous les nutritionnistes vous le confirmeront, c'est parfaitement
impossible à tenir, surtout dans la durée, à moins de compenser les
carences inévitables par des comprimés de vitamines en pagaille "
Siné.


_____________________________________________________
Lettre du dr Richier:



Siné, tu dérailles

Que la bouffe végétarienne soit proposée dans des écoles publiques en
réponse aux états d'âme des curetailles, je comprends que ça te défrise.
C'est un très très mauvais exemple, on est d'accord.

Mais que tu assènes que des repas sans viande sont impossibles à tenir,
c'est rien moins que la propagande des producteurs de bidoche, ça me fait
marrer de te voir reprendre ça la goule enfarinée.
En plus, c'est même pas des repas sans produits animaux, puisqu'il y aurait
des produits laitiers, des zoeufs et des poissons. Tu piges ?
Mais même s'il n'y avait pas de produits animaux du tout, ça serait
parfaitement tenable d'un point de vue nutritionnel.

Tu convoques les nutritionnistes ? Tiens, voilà du lourd :
http://download.journals.elsevierhealth.com/pdfs/journals/0002-8223/PIIS0002822303002943.pdf
C'est les professionnels nord-américains de la diététique (l'American
Dietetic Association et les Dietitians of Canada) qui disent dans un article
du Journal of the American Dietetic Association de juin 2003 que le
végétarisme et même le végétalisme (bien équilibré, c'est comme tout) ça
peut faire que du bien. Douze pages plus 250 références.
Allez, pour te faire plaisir, avec peut-être quelques comprimés de Vit B12
(en tout cas chez les nanas en cloque, mais chez les omnivores c'est en
acide folique qu'elles doivent être supplémentées), et de Vit D si on habite
dans le grand Nord.

Je sais, c'est pas en français. En français, y a encore rien, mais ça
viendra, tu sais, les toubibs français, faut pas les brusquer dans leurs
ch'tites habitudes, c'est pas des révolutionnaires.

Bon appétit quand même !

Dr Jean-Paul Richier, Paris.

Et là, on cause pas de végétalisme



Dans l'univers de la bande dessinée, SIné ne me fait  pas bander.

A charlie hebdo , Sine fait figure de bien piètre représentant de la mouvance qui a soutenu bien des combats, et en particulier celui pour les animaux.

J'ai aimé assez passionnément ce journal dans le temps, ayant découvert avec une joie que je vous laisse imaginer qu'il y avait des hommes, tout ce qu'il y a de plus mecs ( ben oui, et pas qu'un peu ) qui défendaient les animaux, défense reléguée jusque là à la case méprisée et ridiculisée de ce qu'on appelait dans les journaux les chiens écrasés, ou encore, comble de marginalité et de débilité intellectuelle...des mémères à chien chien.
Et voilà un canard qui faisait sa couverture sur les massacres d' animaux à Noël, qui militait contre les tortures tant animale qu'humaines, en faveur des martyrs animaux comme les oies et...canards gavés, le tout non seulement pas dit de manière ridicule mais de manière à ridiculiser le bouffeur de foie gras, pour ne donner que cet exemple.

J'ai fait avec le regretté Gébé une marche à Verdun, où j'ai rencontré l'indomptable Théodore Monot. Une marche pour la non violence à Verdun...on s'est bien fait recevoir, et à juste titre par nos poilus  survivants encore en pleine forme et leurs fiers drapeaux.
J'ai donc un passé ...et je ne vous raconte pas ma vie, vous n'êtes pas là pour ça...un passé d'amitié  avec ceux qui  ont fondé Hara Kiri, puis Charlie hebdo, cette bande de gais lurons géniaux dont l'incroyable inoubliable, irremplaçable et adorable Reiser, pratiquant tous de manière gaie et à ma connaissance pas du tout gay (nobody is perfect, dirait le discours politiquement correct actuel !!) l'art du gai savoir.
Cette bande   avait dans son sein quelque chose de révolutionnaire à l'époque (mais encore aujourd'hui), une journaliste spécialisée dans la défense des animaux, Paule Drouhault, qui a précedé Luce Lapin avant la fermeture de Charlie, et qui signait le "Billet d'un emmerdeuse." (Luce reste je crois la seule journaliste à défendre la libération animale dans les journaux, preuve que le niveau de conscience n'a toujours pas progressé depuis 30 ans, le journal Libération que j'avais soutenu à ces débuts allant encore plus loin dans l'ignominie en défendant la tauromachie.)
Ce qu'elle faisait, d'un excellent style, dans sa colonne, était un appui précieux à la lutte. Et quand elle y parlait de moi, ou quand ce fut Cavanna et Cabu, je me régalais, of course.
Mais il n'y avait pas encore Siné au journal, du moins je ne l'y avais jamais croisé. Je ne pense pas que Charlie ait gagné en l'employant.
De plus, il est habité par un antisionisme bien de chez nous, c'est à dire à forte connotation "bovaise"* frisant version permanente serrée l'antisémitisme de gôche qui est un pousse-au-crime envers les juifs pour  tout lecteur peu averti et réagissant en processus primaires  Donc, il n'a jamais trouvé grâce à mes yeux.
*"Bovaise" néologisme qui vient de Bové qui a fait du négationisme à une époque en osant inventer  que les juifs dans les années 2000 ...fabriquaient des récits d'agressions antisémites pourquoi, je ne sais , sans doute pour se faire mousser.



 





Antisioniste frisant l'antismeitisme, le voilà en guerre contre le vegetarisme. Bravo à Charkie hebdo de contonuer à payer un tel mec.

UNe seule excuse: il aime bine les chats.MAis, bon, çane peut faire passer le retse.


Voir les commentaires

BB sur france 5. Empreintes du 28.10.2007. Génial!Merci, Henri Remilleux pour cette merveille!

28 Octobre 2007, 11:16am

Publié par Jo Benchetrit

Romain Gary: "je ne vais pas m'interdire de critiquer un salaud sous prétexte qu'il est noir" (ou jaune, vert, rouge, etc.).

Je viens de voir sur fr5 un merveilleux docu sur BB.
Elle est formidable, galvanisante, et elle parle juste. Je suis en
colère quand je vois des gens oser la critiquer, elle qui
est une leçon de courage pour nous tous. C'est pourquoi je voudrais que
vous répondiez vertement à l'immonde Télérama qui ose la descendre en
flèche alors que, j'en suis convaincue, cette femme est une surdouée.
Mais les hommes n'aiment pas les surdoués. Ils sont jaloux.
Voici la critique de Télérama.Qui, franchement, est injuste et je pense
que la raison de ce papier c'est entre autres les corridas. Telerama est
un canard aficionado comme chacun le sait.
ET le politiquement correct en veut à BB de ne pas vouloir l'être. Mais
elle ne la jamais été, c'est ainsi que les cons ne voient pas que ce
qu'elle dit est parfois fondamental.
Vive BB, la soeur de souffrance des animaux, notre soeur à tous les pas
politiquement corrects que sont les défenseurs des droits des animaux.
Je le sais, les pol cor étriqués vont encore dire que j'exagère!
===========================
Bon, je reviens sur mon enthousiasme.
Ce que j'aime c'est qq 
qui, souffrant,  va au canada avec ses béquilles et qui n'est pas reçue par le 1° ministre mais continue à garder son calme et la tête haute comme une mendiante digne dans le ministère d'où on tente de la virer, elle BB, qui fut avec de Gaulle le symbole de La France!!!
Avec pour seule 
obsession, une seule mission,: réussir pour les bébés phoques, et pour cela, faire passer son   papier et un DVD sur les BB Phoques à ce mec puant qui ose la laisser à la porte.
ce que j'aimerais,  c'est qu'on respecte cette femme mal reçue par les concierges et gardes abrutis et haineux qui la regardent comme si elle était une pauvre mouche.   Un mec enfin   accepte de prendre le papier , avec un sourire plaqué mais du mépris... parce qu'elle est comme nous au service du progrès humain.
Alors   qu'elle est profondément comme bcp ici désespérée, elle reste debout sous les crachats de la foule (rassurez vous, c'est une image). A ce titre elle est de ma famille.

 

  Elle n'est  pas infaillible. Elle a ses coups de gueule, ses paranos comme bcp dans la défense, hélas.
Elle entend donc parfois de traviole, voit des ennemis dans ses amis, n'a pas bcp  d'humour (avait fait un procès à Charlie alors qu'ils l'adoraient!
!!) même si elle a de l'esprit , ce qui est différent.
et elle dit des conneries quand elle regrette le manque de religion et d'églises en france...Alors que d'autre part elle sait qu'elle n'a rien à attendre de la plupart des religions, pour les animaux. Elle a donc des points aveugles. Mais qui n'en a pas ? Et qui peut se flatter d'en avoir fait autant qu'elle?

 

  Elle force donc malgré tout le respect.


Laisser un comm isur le site humaniste ( donc pervers ? ) de Télérama :


http://television.telerama.fr/tele/emission.php?onglet=critique&id=7076369<http://television.telerama.fr/tele/emission.php?onglet=critique&id=7076369>

*CRITIQUE TELERAMA*
 
*Dans la collection Empreintes. Documentaire de Jean-Louis Remilleux et
Benjamin Roussel (France, 2007). 55 mn. Inédit. Les fesses de Bardot au
début du Mépris ouvrent sous des auspices prometteurs ce troisième
numéro d’Empreintes. Soixante secondes de grâce, auxquelles succèdent
cinquante et une minutes de la plus mauvaise eau. Rares sont les
documentaires à réunir autant d’imperfections que ce portrait laudatif
et creux d’un sex-symbol traqué par les paparazzi devenu passionaria de
la cause animale. Maladroitement bâti autour d’un entretien dénué de la
moindre distance et truffé d’inepties (« je ne suis pas féministe : je
suis masculiniste ! »), il commence à la manière d’un reportage de Sagas
ou de Célébrités et se conclut comme une sujet de 30 millions d’amis.
Quant au commentaire, plaqué sur des archives et des extraits de films
taillés à la serpe et montés à la hache, il enfile les perles sans
jamais questionner le phénomène B.B. L’égérie de Vadim et de Gainsbourg
nous apparaît successivement victime de son statut d’icône et de la
vilenie des hommes (« l’espèce humaine est une horreur »), avant de se
montrer amie des bêtes dans des actions militantes filmées par une
caméra complaisante, étrangement oublieuse des faux pas politiques de la
star. A croire que l’amitié qu’il lui porte a égaré Jean-Louis
Remilleux, auteur de ce documentaire bâclé. François Ekchajzer *

Mais qui est-il , ce type?


**François Ekchajzer** aécrit ça:

 

Documentaire de Mathieu Schwartz, Serge de Sampigny et Yvan Demeulandre (France, 2007). 100 mn. Inédit.

« Staline pour les nuls » pourrait être le sous-titre de cette biographie du « petit père des peuples », nouvelle incursion de M6 dans le champ du documentaire historique. Réalisé à base d’archives en couleurs ou colorisées (première partie de soirée oblige), ce programme destiné à un large public pousse l’exigence de simplicité jusqu’à réduire l’histoire du stalinisme à la folie d’un homme, négligeant le contexte dans lequel son régime s’instaura, comme les circonstances de l’exercice de son pouvoir.

Soucieux de nous convaincre de la barbarie du stalinisme
, les auteurs usent de procédés pour le moins accrocheurs. C’est le cas dès le prégénérique, qui confronte une image de Maurice Thorez exprimant son « amour ardent » pour Staline à la réalité chiffrée des méfaits du tyran : 1 million d’exécutions, 18 millions de prisonniers... Des chiffres qui s’inscrivent à l’écran pour marquer nos esprits, comme se gravent dans nos oreilles quelques formules assassines du « petit père des peuples ». Le reste est à l’avenant. Bruitage à tout-va des archives, musique omniprésente et commentaire emphatique, concourent à l’hyperdramatisation de ce documentaire, dont la vertu essentielle est de parler d’histoire sur une chaîne et à un horaire habituellement dédiés au divertissement. François Ekchajzer ».

"Soucieux de nous convaincre de la barbarie du stalinisme" Comme si cela était necessaire. Y autrait-il un revisionnisme de gauche? Je suis épatée car de toute évidence, pour défendre Staline, ce monsieur a  de serieux pb .

Rappelons que Staline était antisémite. 

Rappelons que Staline a été trahi par Hitler mais le suivait et l'aurait suivi  jusqu'au bout..

Voir les commentaires

2 émissions inégales sur France 2 pour parler des chiens qui ont mordu.

27 Octobre 2007, 13:45pm

Publié par Jo Benchetrit

Je vais laisser ça sur le site de France 2:

Hebdo du mediateur, puis Science on tourne:

 

Une question posée est restée sans réponse alors que ma logique en éveil m'a donné une réponse. Réponse fort inquiétante quant à notre avenir. puisque la loi va être votée en novembre! Jugez en vous-mêmes.
La question était: pourquoi en Allemagne où la formation du maître des
gros chiens bientôt votée ici est obligatoire il y a le double de morsures mortelles qu'en France ?
Dans le même temps, 30 ans, chez nous il y a eu 30 morts, et chez eux, 60. Malgré la formation ou à cause d'elle?
Tout le pb est là.
Cherchez l'erreur: la formation en
Allemagne est basée sur  l'idée que la solution, c'est l'autoritarisme. JE CRAINS QUE CE SOIT IDEM ICI!
Or les chiens mordeurs ont déjà des maîtres autoritaires, le plus souvent incoherents, humiliants pour qui ils sont la dernière roue de la charette: frustres, sadiques, ignorants, et irrespectueux de leur animal. Comme l'a justement dit Me Lanty de la SPA: des abrutis. Les tyrans autoritaires qui les humilient     rendent fous leurs victimes .

 Les chiens d'Yves Regnier, présent dans l'émission suivante où le même sujet fut abordé  , comme les miens, dorment dans le lit familial ne mordront jamais personne.
Mes chiens n'ont jamais attendu que je mange pour manger après afin de leur montrer que  "leur place est la dernière" comme le conseille Mme Bronsfeld. 

Je suis en colère contre cette injonction qui est pousse au sadisme
et va aboutir à faire des chiens frustrés,humiliés malheureux et donc

plus possiblement agressifs que de braves toutous cocoonés.
Au contraire, pour avoir la paix et ne pas exciter leur frustration, je
leur ai tjrs donné à manger avant nous. C'est la moindre de choses si on
aime que de ne pas faire souffrir.et ils n'ont jamais croqué personne!

Je m'insurge aussi contre celui qi a dit que les chiens qui sont croisés
sont potentiellement dangereux ce qui en contradiction avec ce qui fit
dit fort justement que les races ne sont pas en cause mais les maîtres.
Les refuges croulent, les eleveurs vont se frotter les mains. C'est
honteux alors que l'on devrait cesser tout élevage tant qu'il y a des
chiens qui sont tués faute de maitres.

Malgré ce que dit le dr Bromfield qui récite ce qu'on lui a appris
quand elle était étudiante, le coup du chef de meute, notion qui est
actuellement contestée par de nombreux éducateurs canins et complètement
abandonnée aux USA, je constate que c'est cette optique qui est
inculquée de manière stereotypée et grossière aux gens qui viennent de
prendre un chien par les vétos, est à proscrire. Mais qui m'entendra enfin?
Je ne suis pas seule à le dire en vain car on ne donne pas souvent la
parole à ceux qui ont une attitude scientifique et cherchent la
solution mais à ceux qui ressassent de vieilles et illusoires
certitudes. La science avance en revenant sur ses certitudes d'hier et
on apprend de l'expérience. mais ce ne sera peut-être pas le cas en
France.... Aussi, désolée, attendons nous au pire du fait de cette
formation imbécile qui nous guète..
Cette idée du chef de meute est issue de la croyance que le chien est
enfant du loup. .
Or même la lignée loup- chien n'est pas sûre. C'est pour certains
chercheurs..
.un autre lignée.
Pourquoi, alors les allemands ont ils de chiens plus dangereux malgré la
formation, sinon parce que cette formation basée sur la notion du chef
de meute est mauvaise et ne tient pas compte du paramètre le plus
important, celui de l'amour respectueux dans un climat intelligent,
logique et moral. Aimez votre chien, rassurez le, ne le traitez pas
comme on vous le conseille,cad  comme les maîtres chiens odieux le fond, en
le faisant passer après tout le monde. Cette place est la pire pour un
animal, car il est votre invité, celui à qui vous demandez de vivre une
vie anormale selon les besoins de son espèce en échange d'amour et de
soins.
Ce n'est pas pour rien que les chiens maltraités mordent. Zut alors, il
serait temps enfin qu'on réfléchisse avec du coeur et son cerveau et
pas avec ses vieilles habitudes.
Je suis psychologue et je peux vous dire que le psychisme des chiens
n'est pas si eloigné du nôtre qu'on veut nous le faire accroire.
La solution est une leçon d'amour et de respect

Traitez les comme vous voudriez qu'on vous traite et tout ira bien.



 



Voir les commentaires

Chiens de gardiennage, chiens martyrisés. Un enfant tué à Bobigny en a fait les frais.

25 Octobre 2007, 19:08pm

Publié par Jo Benchetrit



Notre engagement est vraiment difficile à assumer. Les autres sont des extraterrestres qui passent sans rien voir de ce qui se passe autour d'eux.

L'autisme humain frappe partout.
Autisme, ou plutôt lâcheté et insensibilité à autre chose qu'eux.
Je viens de voir sur TF1 aux infos, un docu effroyable sur ces chiens,  et c'est pire que ce que je croyais savoir .Il y a longtemps que je m'en fais pour eux. C'est  affreux, leur vie de chien.
  Si vous voulez vous y mettre...Faut appeler les radios et les télés que ce champ du chiens gardiens soit enfin dénoncé et sous contrôle. Les chiens sont enfermés qd ils bossent pas. Souvent sans boire ni manger dans des boites de transport et aussi...on ne les laisse  pas tjrs dormir   leur temps de repos car ils se les prêtent.

J'avais ecrit ceci mais j'étais en dessous de la réalité:
Les chiens de société de gardiennage sont très maltraités. Ils ne
boivent pas en general pour qu'ils ne fasse pas pipi, m'a dit un
gardien aux Halles.
Sachez aussi que vers 5 ans ils sont tués, mis à la SPA ou "repris"
comme une vieille bagnole par les  vendeurs, et echangés m'a dit un
autre vigile.
Il ne sait pas ce quils en font mais il s'en fout. euthanasiés ou
revendus aux labos ou autres sadiques?
Le chien n'est qu'un outil de travail fourni par leur société.
Chaque fois que vous en voyez un il faut en disant que vous inspectez
pour une assoce exiger qu'il donne à boire au chien car la loi oblige à
tenir auprès des chiens   de l'eau fraiche en permanence.
De  plus, le sommeil des chiens est multiphasique et   ces chiens
travaillent sans répit toute la journée. Ce bouleversement des cycles du
sommeil les rend fous comme si nous, on nous empêchait
de dormir toute la nuit et nous forçait ensuite à un sommeil entrecoupé
de reveils comme eux le font. Sans compter qu'ils  dorment au total plus
longtemps que nous..
Et je passe sur les conditions de travail, souvent dans des parkings
pollués et des supermarchés puants, ou immobiles dans le froid ou le
chaud sans eau..
Et à la maison, c'est souvent 1m² sur le balcon qui les attend.
Pour  l'affection, tu repasseras.
Dans ces conditions, est-ce à eux d'être euthanasier ?
Ou plus précisément ne croyez vous pas que l'on devrait garder sans chien?

Voir les commentaires

Dans un pays de corridas un "artiste" a encore trouvé pire que la tauromachie:le perro (chien) qui meurt de faim.

25 Octobre 2007, 05:45am

Publié par Jo Benchetrit

 

Ce chien mort de faim  et de soif au nom de l'art, au Costa Rica, je n'y croyais pas, je ne voulais pas y croire. Et pourtant. barb-art2.JPGJugez-en vous même.
. barb-art.jpgL'inimaginable c'est que l'humain arrive toujours à en imaginer  plus dans le pire. Les sommets du bas...sont toujours dépassés.. Je suppose que M. Pon, Mme Roudinesco, et tant d'autres "psychanalystes" enfin au moins
9 pro corridas  à ce jour , trouveraient que ce serait une atteinte à la liberté que d'interdire aux artistes de faire joujou du côté de l'enfer des pulsions eux qui ne devrait se cantonner qu'au paradis de la sublimation.(expression étrangement trouvée sous la plume de la femme d'un aficionado, Philippe Sollers). D'ailleurs, dans ce pays de corridas (sans mise à mort  en public du moins), est-ce étonnant que les gens soient aussi blasés devant le spectacle du malheur?
C'est si lamentable que j'hésitais à en parler ici car trop c'est trop, n'est-ce pas?
Mais bon, le réel revient et j'ai encore reçu ce mail, alors me voilà au pied du mur,là où j'ai envie de vomir, pleurer, hurler, tuer et  pas
de parler.

Mais je vous avoue ma lassitude devant tant de monstruosité. Ce psychopathe comme les toreros et leurs suiveurs est non seulement impuni mais trouve des gens pour lui ouvrir leur galerie pour "exposer" la souffrance d'un chien affamé et assoiffé.
Est-ce la nature des hommes...que de se balader avec indifférence devant les êtres en souffrance?
Observez les   visiteurs qui passent devant sans rien y trouver à redire...
Au secours! L'espèce humaine est pourrie et on me dit que vous et moi en faisons partie.

Pauvres de nous.

On parle beaucoup de la faim  dans le monde mais c'est uniquement de la faim des Hommes.
Or l'homme a créé de toute pièce des espèces qui meurent de faim dès qu'elles sortent de leur appropriation par les hommes. Ce sont des êtres rendus infirmes par la domestication qui, en quelques centaines d'années, a pu détruire leur adaptation au milieu issue de  millions d'années.

Il est plus facile de détruire que de construire. L'homme aime la facilité.

Leur dépendance à l'homme est hélas ineffaçable par leur "libération", en fait leur abandon. Ces races là sont à jamais fichues.
Au Costa Rica comme ailleurs dans le monde, y compris dans nos DOM TOM, rien n'est fait pour les animaux que les gens abandonnent non sterilisés dans les rues et ils y meurent de faim et de soif sous l'oeil indifférent des passants. Ce n'est donc pas étonnant pour eux. 
Et puis, des gens aux coutumes aussi attardées que les corridas ne peuvent pas s'apitoyer facilement sur le sort d'un animal.

Compte-rendu et "explications" de l'"artiste" :
http://www.nacion.com/ln_ee/2007/octubre/04/aldea1263590.html

Photos :
http://www.marcaacme.com/blogs/analog/index.php/2007/08/22/5_piezas_de_habacuc




Faire suivre... Merci ... Signer et e-mailer aux organisateurs

 
Un 'artiste' du Costa Rica a décidé de laisser un chien mourir de faim soi-disant au nom de l'art ! Le chien a été attaché dans une galerie où on pouvait aller le voir. Personne n'avait le droit de le nourrir.Ce chien est mort le lendemain de l'expo. Durant toute celle-ci aucun des visiteurs ne s'est ému de quoi que ce soit...
Merci de signer la pétition :

http://www.petitiononline.com/13031953/petition.html
 
pour écrire aux organisateurs de cette biennale pour leur dire ce qu'on pense de cet 'artiste' :
bienalcostarica@gmail.com ; info@madc.ac.cr





  *******************Bien-sûr , on va stigmatiser le pseudo artiste mais quid de la biennale et de ses immondes organisateurs? Et des spectateurs?Personne n'est puni ? Le chien sacrifié au nom de l'art! Mais enfin sont-ils complètemnt barges ?

Sachez que sur les murs cela signifie pompeusement(comme tous les "artistes" de ce type, une phrase creuse censée faire echo dans le psychisme anéanti des visiteurs..: "eres lo que  lees": "tu es ce que tu lis."

Le tout écrit en croquettes collées!!!
Le cynisme complet.
Les 6 enfants qui ont capturé ce chien ont été récompensés par l'imposteur.
Sachez aussi que le bourreau a refusé de libérer le chien lorsque certains(peu) le lui ont demandé.
Sachez aussi qu'à Paris il y a peu, un artiste a laissé mourir des moineaux du japon  dans sa pourriture exposée.
Confidences:
Je viens d'ecrire à l'ambassadeur de France au Costa Rica.
Sachez également...Que je suis en vacances et que j'aurais aimé commencer ma journée autrement.
Les barbares me pourrissent la vie. Et à vous?

Traduction en gros de la pétition, trouvée sur un forum :


Le 14 septembre de cette année s'est tenue une biénal à (aux ?) Honduras durant laquelle 6 artistes ont pu exposer leur oeuvres.
(présentation des artistes et du jury)

"Un de ces "artistes", Guillermo Habacuc Vargas, a présenté un chien qu'il laissa mourir de faim pendant l'evènement. "
Il est inadmissible de bafouer à ce point le droit des animaux, quand au yeux de tous, on expose un animal à cette detresse sans

que personne ne tente de l'aider ou de le sauver.

Citation:
Según supe el perro murió al día siguiente por falta de comida. Durante la inauguración supe que el perro fue perseguido por la tarde entre las casas de aluminio y cartón de un barrio de Managua con nombre de santo que Habacuc que no pudo precisar en el momento. 5 niños de los que ayudaron en la captura recibieron bonos de 10 córdobas por su colaboración. Durante la exhibición algunas personas pidieron la libertad del perrito, a lo que él artista se rehuso. El nombre del perro era (fue) Natividad, y se le dejo morir de hambre a la vista de todos, como si la muerte de un pobre perro fuera un show mediático desvergonzado en el que nadie hace nada más que aplaudir o mirar desconcertado.


Le jour d'après le chien est mort de faim. [...] 5 enfants qui aidèrent à la capture du chien recurent des bons de 10 cordobas (pas bien sure) [...] Durant l'exposition, quelques personnes demandèrent la libération du chien, ce
que l'artiste a refusé. "Le nom du chien était Natividad (Nativité), et on l'a laissé mourir de faim à la vue de tous, comme si la mort d'un pauvre chien était un show médiatique dans lequel personne ne fait rien de plus qu'applaudir ou rester à regarder de façon déconcertée.

Nous ne pouvons rien faire pour ce chien, si ce n'est requerir aux organisateur de la Bienal de 2008 de ne pas accepter cet "artistre" maltraitant des animaux."


En fait, renseignements pris, à la décharge de cette ordure(joke!) , je dirais que cet animal capturé la vieille dans un état atroce dehors, est mort dedans faute de grapiller un peu d'eau et des miettes mais ce n'est  pas cette chose nommée artiste qui l'a mis dans ce piteux état comme on aurait pu croire mais l'organisation mondiale des hommes qui ont domestiqué l'espèce chiens pour en faire des êtres incapables de subvenir à leurs besoins. Ceci dit la chose en question n'a pas donné à boire ni à  manger à cet être innocent qu'il a capturé et attaché. De ce fait, il est condamnable hautement.
De plus c'est une vengeance de type raciste sur un innocent car un de ses amis, Natividad est mort tué par des chiens
d'attaque je ne sais pas comment.


Voici un   précieux commentaire de Jean Paul, un lecteur :
1) Guillermo Trouduc Vargas, le génie en question, est costaricain, mais il s'agissait d'une expo à Managua, au Nicaragua, en août dernier.

2) Tous les deux ans est organisée une "Biennale Centraméricaine des Arts Visuels", dans un pays différent d'Amérique Centrale. Le but de l'action est d'empêcher la nomination de Trouduc comme un des 6 artistes qui représenteront le Costa-Rica pour la Biennale de 2008, qui doit se tenir à Tegucigalpa (Honduras). Cette sélection devait se faire par le biais d'une exposition-concours au MADC (Musée d'Art et de Design Contemporain) de San José, la capitale du Costa Rica, du 13 sept au 27 oct, mais c'est pas grave, continuons à écrire.
 
- les organisateurs costaricains de ce concours : bienalcostarica@gmail.com ;
- le mail du MADC : info@madc.ac.cr
 
On peut leur envoyer un truc comme ça :
___________________
Estimado Señor
 
 
 
Guillermo "Habacuc" Vargas, un costarricense que dice ser artista, permitio la muerte por inanición de un perro atado con una cuerda durante una muestra en agosto pasado en Managua, Nicaragua.
Los organizadores de la Bienal Centroamericana Honduras 2008 no deben admitir al señor Vargas para representar a su país.
 
Atentos saludos
____________________
 
Il ne faut pas hésiter à signer la pétition (122 000 à ce jour) et à écrire, le Costa Rica est un des terrains de jeu favori des touristes nord-américains, les autorités ont sûrement peur d'une mauvaise pub.
commentaire n° : 3 posté par : Jean-Paul (site web) le: 27/10/2007 02:31:13

 
2) Le mail <bienalcostarica@gmail.com> est invalide, ils ont dû le supprimer à force de recevoir des protestations :-)
Mais on peut s'adresser à l'ambassadeur de Costa Rica en France <embcr@wanadoo.fr>, pour lui écrire quelque chose comme ça :
__________________________________
 
Monsieur l'ambassadeur

Lors d'une exposition à Managua, au Nicaragua, en août dernier, l'artiste costaricain Guillermo "Habacuc" Vargas a fait capturer un chien errant pour l'attacher et le laisser mourir de faim et de soif.
Il est évident que le choix d'un personnage qui fait de pareilles oeuvres parmi les 6 artistes destinés à représenter le Costa Rica pour la Biennale Centraméricaine des Arts Visuels qui doit se tenir au Hondura en 2008 serait catastrophique pour l'image de votre pays.

Veuillez agréer, Monsieur l'ambassadeur, l'assurance de ma considération distinguée
__________________________________




 

 

Voir les commentaires

Encore un psychiatre qui apporte son témoignage pro-sadisme.

24 Octobre 2007, 11:34am

Publié par Jo Benchetrit

Comment choisir son psychanalyste?

 

Déjà, savoir si il va ou pas signer la motion des psy anticorridas.

Dans le cas contraire, se méfier. En effet, soit c'est un lâche incapable de dire son  opinion, et franchement vous en avez pour 30 ans inutiles et même nocifs sur son divan avant de comprendre que son silence ne fait que cacher habilement une incapacité complète.

Soit il va dire qu'il est pour les "courses de taureaux" et alors, surtout...le  boycotter si on tient à sa peau.
Pour le moment, on a leur liste. Pas nombreux à oser mais sachez que Serge Tisserond a refusé de signer.
Les psy mediatiques ont sans doute peur de contrarier les medias.


Lui, leur 9° psy, comme tous appelé selon le site torostf "d'urgence", il se nomme Joël Pon, d'origine espagnole, vivant à Toulouse.
 

Une telle complaisance pour sa jouissance  perverse et pré-oedipienne est une garantie ... de ne pas pouvoir exercer convenablement son métier de psy qui est dans l'ascèse. "Vous ne devez pas céder sur votre désir". Lacan.
Ce  qui veut dire: Vous ne devez pas basculer dans la jouissance incestueuse.
Certes, c'est dans la cure.Mais je doute que l'on puisse concilier une telle faiblesse avec un tel métier qui prône la guérison par l'inverse.
"Wo es war sol ich verden". Freud

Là où le ça était(les pulsions),
Je dois advenir.

Autant dire que je n'ai pas envie de lui répondre car cette pseudo-lettre est pleine de lieux communs et de dénis pervers.
Je vais juste le qustionner sur un point: Qui est Tartuffe? Celui qui dit "Cachez cette souffrance que je ne saurais voir?" ou celui qui dit: "Vos blablas ne pourront jamais changer le réel: vous faites souffrir des innocents" ?
Le coup du "méchant taureau" est digne d'un enfant de moins de 14 ans , mon pauvre, et je plains cette gamine qui a un tel grand père aussi infantile.

Hélas, elle ne vous dira pas son réel car elle sait votre incapacité à le voir. Et elle deviendra sans doute comme vous pour ne pas avoir, elle, à vous voir tel que vous êtes..
EN EFFET, DESIDEALISER EST DEPRIMANT. 
C'est ainsi que vous lui dites impunément :"Tu seras une barbare, ma petite fille".
D'ailleurs cela n'étonnera personne que dans une telle famille dénuée de scrupules, elle mange du foie
cirrhotique effet de tortures  dit foie gras. Elle n'aura aucun mal à se couler dans le moule de ce qui répète le pire en l'homme: sa faiblesse par rapport à ses pulsions partielles sous l'égide de la pulsion de mort.
Et vous aurez beau, vous et vos semblables en cruauté amorale, taper du pied en répétant:
"la corrida est un exercice éthique, esthétique et ludique.", rien ne fera d'une torture un "exercice" éthique.
Ou alors les pires tyrans pourraient nous bassiner pareillement sur leur haut sens moral.
Je passe sur l'esthétique et le ludique... Nous n'avons pas les mêmes valeurs, ni les mêmes goûts.

Voici une phrase de

Victor Hugo : "Torturer un taureau c'est beaucoup plus que torturer un animal, c'est torturer une conscience"
Et vous , vous avez l'audace de vous servir de son nom  pour dire
ceci qui est un monstrueux détournement d'une pensée, une invitation à transgresser ce que Hugo défendait,
confondre ainsi le pure et le vice sous son nom...c'est un intolérable viol, une pollution qui ne leurrera que les con-vaincus d'avance:
"C'est décidé si loi il y a un jour, je la transgresserai, et plagiant le bon Victor Hugo qui dans " Jeanne au pain sec " passait outre l'interdit, préférant la complicité, j'affirmerai après lui : " Eh bien moi, je t'irai mener aux corridas ""

Quand je vois ce qui   suit, j'en pleure. Donc, si vous trouvez ça beau, de mon point de vue, refaites d'urgence une  tranche...d'analyse si jamais vous en avez fait une.

corrida.jpg


anti-corrida-copie-1.jpg



D'un Psychiatre Toulousain

Voici mes réflexions. Pour ne pas faire pompeux comme nos psychanalystes de service, ni trop aride come une plaidoirie, je leur ai donné la forme d’une lettre écrite à ma petite fille, que j’ai amené cet été à une course à Beziers, alors qu’elle n’a pas quatorze ans.

Dr Joël Pon
Psychiatre
31000Toulouse


..... ..
Ma Sasha adorée,

... ....Je viens ici te demander pardon.
....... Oui, pardon, car voilà que l'on m'accuse d'avoir été un mauvais grand-père et d'avoir égaré ton âme sur des chemins périlleux. Vois tu, je n'avais pas conscience de cela en t'accordant que tu m'accompagnât - alors que tu n'as pas quatorze ans - à une corrida de la Feria de Beziers où notre Sébastien national côtoyait le fabuleux Centaure Pablo Hermoso de Mendoza.
....... J'aurais dû te refuser cet instant, mais je pensais alors que chaque aîné avait le droit de proposer à ses enfants et petits-enfants les modèles culturels que sa tradition lui a légué et que son bon sens lui inspire. Eh bien non, c'est à Paris ou au siège Européen, là-haut, que ton avenir culturel se décidera. Toi qui a toujours été plus foie gras que Mac Do, plus Giacomo* que Tekno, moins Coca Cola que Veuve Cliquot ( Oh ! à peine ! ), moins Harry Potter que Cyrano, tu auras sans doute du mal à te couler dans le moule prêt à porter, prêt à penser que ces Jésuites te préparent. Aseptisée la conscience, moralisée l'existence, bâillonné le bon sens. Comme l' écrivait Marcel Pagnol, " ils en ont fait des fougasses, de notre libre arbitre ". Notre belle culture Latino-Méditerranéenne si riche, colorée et inspirée passe sous les fourches caudines des diktats d'une insipide culture Anglo Saxone rigoriste et moralisatrice. Vrai, si cet après-midi là, je t'avais abandonnée à la maison, engluée dans un canapé, gavée d'images débiles de pseudo idoles débraillées d'une accablante facticité, surlookés déshabités ayant vendu leur âme pour un instant de gloriole, personne n'aurait trouvé à redire.
.......
Permet moi donc, ma petite Sasha de tenter de justifier ce qui cet après-midi, avait guidé ma démarche :

* Je n'oublie pas que tu adores Rossini et que je te passe l'ouverture du Barbier de Séville lorsque nous sommes ensemble en voiture…

1

....... Je pensais tout d'abord que tu avais quelque chance d'aimer une chose que, pour ma part, j'aime passionnément : la course de taureaux et que tu avais un espoir d'y trouver matière à vibrer car il y a la un bel exercice éthique, esthétique et ludique.
....... Je pensais ensuite, douce Sasha t'apprendre à vivre et maîtriser tes émotions, à assumer des sentiments difficiles et douloureux comme l'angoisse, la peur, la tristesse. Je savais que tu serais angoissée en ayant peur que le méchant toro ne blesse l'homme ou le cheval, mais que tu serais triste lorsque tu verrais mourir ce brave torito. L'angoisse, la peur, la tristesse, les contes pour enfants en sont aussi remplis et ils ont dans les livres la même fonction que cet affrontement sur le sable d'une arène. Leurs sorcières maléfiques, leurs ogres terrifiants, leurs méchants loups dévoreurs de gentilles grand-mères servent à apprivoiser l'angoisse et la peur. Tiens, tant que j'y pense, il faudra leur dire de supprimer aussi le dragon enfermé dans la cave du château de la Belle au Bois dormant qui t'avait fait si peur lorsque nous sommes allés à EuroDisney. Mais ce que ne savent pas ces thuriféraires de l'interdit, c'est que toutes ces émotions sont nécessaires dans la tête d'un enfant et que leur maîtrise se fait par la présence rassurante d'un adulte qui les réconforte. Même l'expérience de la souffrance née de la mort de l'autre, fut-il homme ou animal, s'apprend près d'un parent attentif et chaleureux qui saura trouver les mots pour consoler et rassurer. Car cette palette d'émotions difficiles fait partie de la dure réalité de la vie et leur apprentissage est bénéfique sinon nécessaire. A moins que ces censeurs ne préfèrent que tu ne les expérimente toute seule en croisant sur les chemins de l'école un pittbull pas très catholique, prêt à te dévorer. Tiens cela me fait penser que je les trouve étrangement silencieux sur le sujet, sans doute aveuglés par leur idéologie partisane…Pourtant, le sujet me paraît bien plus grave puisque plusieurs enfants ou aïeuls y ont laissé la vie… Donner l'unique vision d'un monde uni, gentil, poli,

2

soumis est une hérésie, une idéalopathie toxique.
....... Je pensais aussi chère Sasha, t'inviter à un spectacle où se cultive l'authenticité, la noblesse d'âme, où se déclinent un certain nombre de valeurs positives que ces partisans feignent d'ignorer. Je te souhaite de t'inspirer dans ta vie du courage dont ce frêle torero-héros fait preuve face à ce fauve. J'aimerais que tu t'appropries sa sincérité, son authenticité, sa spontanéité, sa volonté, son abnégation. Ici pas de play back, pas de maquillage. Le geste pur et limpide, inspiré par une âme diaphane. Ainsi prenant à ton compte un peu de ses vertus, tu réaliseras la démarche d'identification au héros que moi-même, en d'autres temps, je suis aussi venu chercher ici. Je souhaiterais à beaucoup d'avoir ces modèles -là. En quelque sorte, il y a là un peu comme une école, une école de la vie qui apprend que ces vertus que tu intériorises t'anoblissent et te grandissent , qu'elles te donnent ta dignité, un sentiment positif sur toi même que tu feras plus tard rejaillir sur les autres. Tu te souviens Cyrano ?

" …Mais chanter,
Rêver, rire, passer, être seul, être libre,
Avoir l'œil qui regarde bien, la voix qui vibre,
Mettre quand il vous plait, son feutre de travers,
Pour un oui pour un non, se battre, ou faire un vers."

....... Je savais aussi en t'emmenant avec moi que ta sagesse candide retiendrait deux leçons : La première leçon nous vient du torero dans l'exercice de son art et nous livre que l'adresse et l'intelligence prennent toujours le dessus sur la violence aveugle, sur l'agressivité primaire. Là est l'habileté de.l'homme qui assure ainsi sa suprématie sur le règne animal. L'homme qui observe, qui réfléchit, qui analyse, qui s'adapte, qui esquive parfois sort vainqueur de son affrontement avec un toro, comme il sortira vainqueur des joutes avec ses semblables.

3

... .... La deuxième leçon nous est donnée par le toro (car il n'y a pas que les hommes qui nous donnent des exemples et des leçons) et nous invite à vivre et mourir en harmonie avec nous-même.Car le toro est un fauve respectable qui aime les grands espaces et les combats. Il est fait comme cela et Dieu l'a voulu ainsi. Comme d'autres fauves, il a cette agressivité offensive que nous devons reconnaître et respecter, même si ceux qui voudraient t'interdire de venir voudraient te faire croire qu'un tigre est un chat. Alors, pour l'avoir observé, pour l'avoir éprouvé ( combien de petits bergers de ton âge, en des temps plus anciens, ont déguerpi devant sa menace dans la lointaine Andalousie ? ), l'homme veut lui donner au moment de mourir l'occasion de révéler les vertus de sa race en montrant ce qu'il est vraiment. Et nous voyons bien qu'il a à cœur de révéler l'essence de son âme : une bravoure, à toute épreuve, une noblesse inflexible, une complicité joyeuse qui montre qu'il aime ce qu'on lui propose. Non, sincèrement, je ne pense pas qu'un toro préfèrerait mourir, d'un seul coup, d'un seul, derrière la tête, au fond d'un couloir obscur sans avoir pu révéler son coeur. Non ! comme Cyrano, c'est debout et la corne à la main qu'il préfère mourir, pourfendant les mensonges de ceux qui tiennent des discours caricaturaux et réducteurs, la sottise de ceux qui passent à côté de valeurs essentielles, les préjugés de ceux qui n'ont pas cherché à le comprendre, la lâcheté de ceux qui tentent de prendre les enfants en otage pour tenter de le faire disparaître.
....... Oui ! au fond, je sais bien que ton cœur saigne devant la souffrance du toro. Comme le mien peste et compatit devant une mort qui tarde à venir. Nous ne sommes pas les brutes assoiffées de sang que l'on prétend que nous sommes. Mais je t'invite un instant à une petite leçon de calcul. Un toro a près de cinq ans lorsqu'il meurt. Avant, pour m'avoir accompagné une fois à Zahariche, tu sais toute la vigilance et tous les soins attentifs dont il est l'objet. C'est un petit roi dans son élément naturel, dans un environnement écologique. Il a l'eau fraîche des étangs pour étancher sa soif, les mille fleurs du campo pour calmer ses appétits, l'ombre des chênes verts pour

4

l'abriter des ardeurs du soleil, un large espace pour déambuler. Cinq ans d'une vie douce et paisible ou le seul risque de danger est représenté par l'agressivité de ses congénères. Cinq ans de farniente et vingt minutes de souffrance à la fin de sa vie. Rapporté à la vie d'un humain dont l'espérance de vie moyenne est de près de quatre vingt ans de nos jours, cela fait ? Je sais, tu as déjà la réponse : cinq heures et demi. C'est-à-dire que si l'homme avait le même rapport que le toro, il ne devrait souffrir que cinq heures et demi dans sa vie. Et là, vois-tu je pense à tous ceux qu'une terrible maladie fait souffrir des années durant, à tous ceux que la famine taraude longtemps avant de les emporter, à tous ceux qu'une mort violente fauche en nombre par un matin clair après une vie de misère, à tous ceux qu'un joug totalitaire empêche de parler, empêche de penser des années durant. Alors véritablement, avant de tenter de tuer notre belle complicité de cette après-midi Biterroise, il me semble, vois-tu, qu'il y aurait d'autres priorités. Sans doute nos donneurs de leçons n'y ont-ils pas songé. Mais lorsqu'ils ont réfléchi cela, c'était l'été, et les touffeurs estivales les avaient ramollis au fond de leurs fauteuils moelleux. Et le Monstre du Loch Ness ne faisant plus recette, il fallait inventer d'autres monstres…
....... Ainsi, ma douce Sasha, il faudrait que je m'excuse d'avoir perdu ton âme alors que je pensais moi, la construire et l'élever en te proposant des étayages forts et nobles : l'authenticité, la sincérité, le courage, la dignité. Alors que je pensais l'éveiller à une certaine idée de la culture où la tradition, l'esthétique, le respect, la convivialité avaient leur mot à dire ? Eh bien, non ! je ne renierai pas ma démarche et ne reléguerai pas cette intime et affectueuse complicité que nous avons eu cet après midi là. C'est décidé si loi il y a un jour, je la transgresserai, et plagiant le bon Victor Hugo qui dans " Jeanne au pain sec " passait outre l'interdit, préférant la complicité, j'affirmerai après lui : " Eh bien moi, je t'irai mener aux corridas "

5

....... Et ces donneurs de leçon de morale n'auront pas été complètement inutiles, car vois-tu dans la vie, il faut toujours positiver, et il est un autre auteur que je proposerai à ta curiosité éveillée. Il s'appelle Molière. Et sais-tu quelle belle pièce il a écrit qui illustrera notre sujet : Tartuffe !
....... Voilà, ma douce Sasha, ce qu'un grand-père peut justifier à sa petite fille qui n'a pas quatorze pour l'avoir amenée, un jour, a las cinco de la tarde voir un homme et un toro révéler leurs âmes au travers du plus beau des duels complices.

....... Je t'embrasse comme je t'aime : fort !

 
 
 

A fuir comme psy, sinon, tant pis pour vous mais comme je me dis aiolleurs autant de complaisance pour sa jouissance preoeodipienne est une garanatie de ne pas pouvoir exercer convenablement son metier  




Voir les commentaires

Les expériences sur les animaux, selon PETA, peuvent être un jour interdites aux USA.

24 Octobre 2007, 05:03am

Publié par Jo Benchetrit

Tandis que REACH est une directive en Europe pour torturer des millions d'animaux...et je vous copie ce qui suit montrant que nos incroyables pousse-au-crime européens en veulent encore plus*... , les USA pourraient-ils un jour cesser leur parano testant  les produits de A à Z en arrêtant les essais? PETA l'espère.  Prions !!!
 

*"Selon un communiqué commun, les organisations -
WWF, Greenpeace, EEB, EPHA Environment Network, Eurocoop, Les Amis de la Terre, WECF - de protection de l'environnement, de défense des femmes, de la santé et des consommateurs reconnaissent l'important progrès réalisé par le Parlement européen en acceptant la substitution de produits chimiques toxiques par des substances alternatives plus sûres.
Les ONG environnementales ont néanmoins tiré la sonnette d'alarme en faisant remarquer que l'obligation d'informations sur la sûreté de chaque produit n'avait pas été votée et que par conséquent le caractère toxique ou dangereux pour la santé de chaque produit allait être impossible à déterminer, alors qu'il s'agit là du principal objectif de la loi REACH. Rappelons qu'aujourd'hui, les effets sur l'environnement et la santé de près de 90% des produits chimiques sont inconnus.
De plus, les Verts européens ont voté contre, estimant que le projet ainsi épuré permettrait à près de 50 000 substances d'échapper à l'enregistrement et au contrôle préalable à la mise en
vente.
"Nous n'aurons pas de données complètes sur la sécurité d'environ 85% des substances sur le marché, qui devaient à l'origine être couvertes par REACH", a en revanche déploré Aleksandra Kordecha, de l'organisation écologiste "Les Amis de la Terre"."






Stop All Government Mandated Animal Tests










Give now and your donation will be doubled










More than 15 million animals are poisoned and killed every year in toxicity experiments required by the federal government.


You can help stop cruel animal testing with your special donation to PETA. Give today and your gift will be doubled in our Stop Animal Testing Challenge.


In crude chemical and pharmaceutical tests, dogs, rabbits, mice, and other animals are forced to eat pesticides, injected with gasoline components, stuffed into inhalation tubes and forced to breathe poisonous gases, or have their skin shaved and corrosive substances applied to it. These animals suffer and are then killed and thrown away like garbage. But you and I can stop much of this.

PETA is—absolutely and unequivocally—the government's toughest opponent in the fight to compel a switch from animal tests to non-animal tests. Backed by some of the most credible scientists in the field, PETA is forcing government officials to look at the hard facts about vivisection.

Our efforts are paying off. The National Academy of Sciences (NAS)—the government's chief scientific advisory body—just came out with a landmark report calling for the replacement of unpredictive animal tests with more reliable non-animal methods. It states that animal tests are scientifically unreliable, expensive, time-consuming and hopelessly outdated. The report recommends more sophisticated, more accurate, and more humane non-animal testing methods. Government officials can no longer turn a blind eye to decades of true scientific progress.

With help from friends like you, we can make the experimenters listen to the NAS recommendations—and save animals' lives.
These animals will suffer greatly without our protection, so please give as generously as you can.

Make your gift right now and it will be matched dollar-for-dollar. But time is running out, and we need to raise $37,471 more online to reach our challenge goal.

PETA scientists review every test plan submitted by companies under an EPA-mandated chemical-testing program, and our efforts have saved tens of thousands of animals. Every time we convince a company or the government to accept existing data or use a non-animal test method, another 675 or 1,300 animals are saved.

Right now, we are flooding Congress with letters demanding action from the federal committee that is charged with approving non-animal test methods. Many sophisticated and accurate non-animal tests in widespread use internationally are being ignored or rejected by this committee. Thousands of letters have been sent so far. And we will keep pushing the government until we get results.

But we cannot stop animal testing without your support. Your generosity alone keeps this work going.
Please help us end the suffering of so many animals trapped in government-mandated tests by making a tax-deductible donation online today.

Thank you for helping PETA fight for a brighter future for animals in laboratories.

Very truly yours,


Ingrid Photo
Ingrid Newkirk
Ingrid E. Newkirk
President


P.S. The U.S. government is endorsing experiments that needlessly kill millions of animals. But PETA, with the support of the scientific community and caring people like you, is bringing them to an end. By making a gift during this special Stop Animal Testing Challenge, you can have your contribution and your impact doubled. This special opportunity won't last long, so please give generously today.
 
www.stopanimalstests.com

United States.

Voir les commentaires

1° novembre 2007: Toussaint végan, végan day!Fête à Paris.

24 Octobre 2007, 04:25am

Publié par Jo Benchetrit


On croit que c'est la fête des morts, jour solennel entre tous mais dont la fête est plutôt le lendemain, et ce n'est que la fête de tous les saints. Donc de presque tout le monde, si chacun a un nom de saint comme c'est assez courant.

Mais ça peut changer puisqu'on peut s'appeler d'un nom de fruit comme Cerise ( très bon, les cerises!), ou d'un nom de souffle comme Alizée.
En tous cas, si il y a des saints qui décharitent tout ce qu'il y a de pire en l'homme, ce sont selon Lacan les analystes...
J'y rajouterai les animaux qui subissent en acte ce que les analystes se contentent d'écouter, ce qui est plus confortable, quand même.

Donc fête des morts ou fête des saints, pour les bêtes, tous les jours, on leur fait leur fête...en les mettant à mal.

C'est pourquoi ,je salue cette initiative qui est la fête, non des animaux proprement dits mais de leur respect. Les végans ne veulent pas nuire et ainsi, tentent au maximum d'éviter les produits qui ont occasionner la souffrance des animaux.

Pas toujours simple dans un monde qui dicte des lois non conformes à la Loi analytique de l'oedipe, et qui se sert de vivants sensibles pour tout et n'importe quoi, ce qui ne saurait s'arranger avec l'immonde projet REACH, soutenu pourtant par des associations traditionnellement écologiste ET pour certains pro-animaux comme le WWF, Greenpeace, un peu les Verts(qui prefère souvent laisser parler pour eux les chasseurs aficionados comme Mamère), et même des gens comme Antidote, 30 millions d'amis  et one Voice, qui ont été inconscients d'avoir envoyé leurs "protégés" dans la gueule du loup.  Remarquez, 30 millions, chaque année fait sa pub pour le Sidaction aevc le  ruban rouge alors qu'une part importante des fonds revient à la recherche.

Dingue, la connerie, quand elle est humaine!
REACH en est pour moi le symbole le plus hurlant.
Ceci dit, je vous colle l'invitation à la fête Végan du 1°novembre, qui sera la fête de la vie mais aussi  des morts et des sursitaires des élevages et d'ailleurs. Il y a
avec un texte fort parlant, et très convaincant, lui:


 

A l’occasion du vegan day, le Collectif antispéciste de Paris http://antispesite.free.fr  organise un rassemblement le jeudi 1er novembre de 14 h à 17 h.

Au programme :

-          stand d’information,

-          dégustation de plats végétaliens,

-          distribution de tracts,

-          panneaux d’exposition,

-          saynète.

Venez nous rejoindre sur la place Edmond Michelet (à côté de Beaubourg), métro Rambuteau ou Châtelet-les-Halles.

Pour nous contacter : antispe@no-log.org

 

En novembre 1944, Donald Watson, un Anglais, fonda la « vegan society », 100 ans après la « vegetarian society ». Afin de fêter cette création, de nombreux pays (Allemagne, Angleterre, Suisse, Australie, Canada, USA…) célèbrent chaque 1er novembre, depuis 1994,  le « vegan day » ou « jour vegan ».

Etre « vegan », c’est être une consom’actrice ou un consom’acteur soucieux de la souffrance et de la vie animales (humaines ou non) et qui, par conséquent, boycotte la viande * et le cuir - obtenus nécessairement par le meurtre d’un animal - mais aussi le lait, les œufs, les produits testés sur les animaux, les zoos… synonymes également de mort pour  des milliards d’animaux dans le monde.

* Le mot « viande » inclut le poisson.

ASSASSINĖS CHAQUE ANNĖE EN FRANCE :

1,5 milliard d’animaux terrestres

(Lapins, porcs, bovins, ovins, etc.),

ainsi que des milliards de poissons.

Pourquoi boycotter ?

Posons-nous ces questions : pourquoi exploiter et tuer des animaux alors que nous pouvons vivre en bonne santé sans cela ?

Par habitude ? Pour le plaisir de manger un cadavre ? Parce que, finalement, ce ne sont que des animaux ?

Ni meilleurs ni pires que les autres espèces, nous avons le choix de tuer ou non pour nous nourrir et nous vêtir. Pourquoi alors choisir de tuer et non de laisser vivre ?

Nous avons une réponse exprimée par :

L’antispécisme :

L’exploitation des animaux est fondée sur l’idée que les autres espèces sont inférieures aux êtres humains,  qu’elles ne sont qu’une marchandise. Leur mise à mort serait un mal nécessaire : elle ferait partie de « l’ordre naturel ».

Or cet ordre naturel n’existe pas. Cette notion a excusé et excuse encore toutes les discriminations : celles de race, de sexe, de genre et… d’espèce !

Il serait « naturel » de tuer pour manger comme il le serait pour toutes les femmes de mieux savoir s’occuper des enfants que les hommes ; par ailleurs, être végétarien-ne serait contre-nature comme il serait contre-nature d’être homosexuel-le. Les animaux sont tués uniquement parce qu’ils sont d’une autre espèce : c’est ce que nous appelons le « spécisme » !

  

Nous avons le choix de refuser la chair et le sang des animaux.

Chacun de nos gestes peut être source d’une souffrance intolérable pour des milliers     d’êtres sensibles. Partout dans le monde, des personnes s’opposent à ce massacre.

Réfléchissez-y : leur vie est entre vos mains…

 



Voir les commentaires

1 2 3 4 5 > >>