Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Psychanalyse et animaux.

Articles avec #psychanalyse et barbarie

Attentat Manchester. La mort leur va si bien. Les daechets de daesh encore contents.

23 Mai 2017, 06:49am

Publié par Jo Benchetrit

Dur réveil.

Ce matin, on apprend que Manchester a été la cible d’un sale type qui se croyait bon en tuant des enfants, des ados lors d’un concert de la jeune americaine  Ariana Grande à la sortie de l'Arena où elle se produisait .

22 morts(bilan provisoire). D'autres sont blessés, environ 50, dont des blessés à vie. Que de souffrance pour rien, pour des riens.

On pense de suite à DAECh. Si c'est le cas..

Ha! comme l'ideal des islamistes est minus...Et contre eux, il n'y a pas grand chose à faire.
Je pense… non, je sais, qu'il y a de par ce monde des gens qui se réjouissent, à commencer chez les dingues de DAECH, ces pauvres complexés et leurs chefs sanguinaires qui se croient fondés à coloniser le monde pour instaurer le règne sur terre d'un Dieu dit Allah par eux et qui n'en peut mais contre ces sales gens qui s'octroient son nom pour violenter les autres hommes.
Mais qu’ont-ils dans le ventre et surtout dans le ciboulot ?
Ça me rappelle les scènes de liesse quand il y a eu l’attentat de Charlie.

Il y en a chez les palestiniens quand des juifs sont tués et qui proteste? Pas grand monde.

On a beau être habitués à la saloperie humaine, du fait dece que subissent les animaux, ce n'est pas possible de s’insensibiliser.

En même temps, je trouve injuste que des gens comme Estrosi, aficionado, qui se réjouit de la torture animale soit écouté dans sa juste plainte envers les terroristes  comme qq de « normal » . En même temps, je ne peux pas ne pas penser à ça : des millions d’animaux torturés et/ou assassinés en même temps dans les abattoirs et ailleurs. Et aussi aux 150 singes de Labenne qui ont été assassinés par les terroristes humanoïdes sous ordre du préfet, comme quand on tuait les juifs en France.
Ils ont fermé le camp et les ont exterminé dieu sait comment. Il semble que 2 macaques qu'on imagine dans un état de stress intense ont pu survivre. On voudrait que des assos soient autorisées à les adopter.
Je ne sais pas si en ce moment, ils ont toujours pu échapper au massacre.

Pourquoi ? Ils ont inventé qu'ils avaient un virus de l’herpès. Et alors ? Si c'est vrai, ce que j’ignore, ça peut se soigner.
Même si on garde ce virus muet le plus souvent. Des centaines de millions de personnes humaines sont porteuses sans qu'on les tue ! Mais je crois que la raison est qu’ils gênaient dans cette partie du zoo désaffecté. Et ils ont le culot d’appeler ça « euthanasie »
Tout est lié.
Mais qui peut le comprendre ? Trop de complaisance envers les terroristes envers les animaux et les hommes assimilés à eux selon la culture du lieu de ci de là mènent à ça, à la perte des valeurs.

Les jeunes qui deviennent DAECH ont été pour la plupart élevés chez nous, en Europe dite civilisée.
Cela devrait nous interroger.

Je pense que la loi martial devrait être applicable contre ces "revenants" qui etaient en  Irak, Syrie, etc  après y etre allés pour Daech, devraient être interdits de retour. Ou emprisonnés à vie car ce sont au sens propre  des bombes en puissance.

Prison ou peine plus radicale pour les radicalisés amoureux de la mort... Le monde en état de légitime défense doit apprendre à se décomplexé pour se défendre, pour nous défendre. C'est son devoir. Ce n'est pas la peine d'avoir des fachos au pouvoir pour se défendre.

Voir les commentaires

Législatives 2017, suite du jeu d'échec. Voter contre les pires, on continue. #En Marche à mettre en minorité.

15 Mai 2017, 06:31am

Publié par Jo Benchetrit

On a viré Valls l'aficionado aux primaires.
Au 1° tour des présidentielles 2017, on a choisi le moins pire à nos yeux, souvent sans conviction.
Au 2° tour,  on a voté Macron contre le FN.
A présent, aux législatives, on a vu que Macron était aficionado, convoquait autour de lui et comme députés une torera, Marie Sara et d'autres leaders du lobby  corrida. C'est donc le pire avec les animaux. Alors, nous qui espérons changer les lois et en produire en faveur des animaux, nous sommes au désespoir. C'est bien pourquoi on va espérer le mettre en minorité aux législatives, les élections les plus importantes au final.
Le problème est que ces élections vont avoir lieu en plein état de grâce! La France est en admiration devant ce petit homme au regard bleu, avec une femme très élégante, jolie, qui l'embrasse comme s'il était un gentil poussin, en le couvrant d'un regard étayant. Et si c’était un monstre aux goûts plus près de ceux de Trump que de Kennedy, un monstre qu'elle met sous son aile ?
C'est pourquoi on doit informer un maximum et en URGENCE de la réalité du Cro-Macron amateur de corrida, s'entourant d'afiocs ou pire, de toreros! sans compter les chasseurs y compris à courre. Dont le lobbyiste au regard bleu aussi glacial, et quand il veut, séducteur que celui de Macron, Thierry Costes.

Macron a l'air d'un chérubin angélique mais ne vous y fiez pas. On a là quelqu'un qui aime des choses que tout être normalement civilisé deteste, comme la chasse et l'ignoble corrida. C'est donc qq de très cruel. Quand à la crainte qu'il inspire visiblement à ses coéquipiers, elle me fait penser que nous sommes en présence de  quelqu'un de  très autoritaire. Voter pour lui aux législatives serait irresponsable.  Ce séducteur vous fera regretter de ne pas avoir voter contre lui.

Le risque est très grand, pourtant. Soyez assez prudent et pour cela, transférez ce modeste texte.

Alors, pas de bulletins blancs, ayez le cran de voter UTILE et CONTRE.

Ne vous fiez pas à des jouisseurs de la souffrance des animaux.
Ils n'ont qu'un but: JOUIR de vous, de tout, des faibles. Rien de plus que de l'image. Pas plus d'âme que les vampires.

Etre tolérant avec des tueurs d'hommes ou d'animaux? C'est le respect de la liberté d'autrui ou être complice?

 

Voir les commentaires

Attentat des Champs Elysées à J-3. Faut-il voter MLP ? Ou plutôt appliquer la loi martiale car c'est la guerre?

22 Avril 2017, 04:20am

Publié par Jo Benchetrit

Qui a peur du grand méchant mou?
Pas les terroristes, au contraire, ça doit les faire rigoler.
Les DAECHets s'invitent aux Presidentielles à J-3 des élections.
Ainsi, pour attiser la haine qui leur permet de racoler plus d'adeptes, il leur faudrait le FN. D'où la menace terroriste actuellement plus forte.
On apprend que Karim, le tueur du policier des Champs Elysées  avait dit vouloir tuer un policier (apparemment c'était son obsession) et avait été interrogé après que ses propos inquietants lui ait valu une perquisition et comme il a nié...il est ressorti! Pourtant, il avait dejà tiré sur un flic.
Qu'est-ce que ce mec faisait dehors? Son avocat pense qu'il aurait eu des problèmes psy. Dans ce cas, il existe des lieux où on soigne ou simplement abrite les psychotiques dangereux qui seraient incurables.

 
Voilà la justice actuelle en France et voilà pourquoi MLP risque fort de gagner à présent. On attendrait un Grenelle de la justice pour qu'elle change. Mais il ne faut pas qu'elle change. il faut juste envers les ennemis que la justice en temps de guerre  soit une justice militaire .  Certes ce n'est pas une guerre banale. Mais il faut bien lui donner son nom.
En Algerie, on n'a pas appelé la guerre par son nom. C'était les "évènements"...Ça ne l'a pas rendu moins dangereuse.
 
Je le redis...Nous sommes en guerre et les mêmes criteres qu'en temps de paix ne doivent pas perdurer. Seule la loi martiale devrait être appliquée. C'est à dire une loi d'exception plus sévère et vigilante.  Je n'ose le dire, mais la loi martiale comprend des mesures parfaitement differentes de celles que nous connaissons en temps de paix.
Il me semble clair que le dernier attentat à J-3 des elections presidentielles 2017 a été perpetré dans le but de mettre MLP au pouvoir car elle seule peut creuser la fracture entre les français. Et ça sert les fachos de l'EI. qui, ainsi, ramasseront les frustrés et humiliés.
Aussi, n'entrez pas dans le jeu. Cependant, ce qu'elle dit   des actions à engager pour se défendre n'est pas original car presque tout le monde le pense, est bien vu.
Nous mourrons du politiquement correct en refusant de connaitre la réalité: nous sommes en guerre.
On ne se protègera pas avec la mollesse actuelle. Un autre président devrait tenir compte des évidences suivantes: on ne doit pas garder en France les étrangers susceptibles de devenir terroristes. La nationalité français des nouveaux naturalisés ou des enfants qui naissent en France de parents etrangers, dans ce contexte, ne devrait pas être acquise à vie. Avec les avantages qu'elle  procure, cette epée de Damocles pourrait calmer certains parents qui auraient lâché leurs enfants entre les mains de manipulateurs sectaires anti- nous. On ne doit pas laisser ouverte une seule mosquée aux propos ambigus suggérant la haine de l'autre.
 
Il faut se débarrasser des terroristes avant qu'ils ne se débarrassent de nous et de notre civilisation.
 
Et je crains fort que celle que defend MLP ne soit pas aussi louable que la civilisation qu'on defend et qu'on espère juste, egalitaire et surtout...conforme à la loi d'interdiction de l'inceste c'est à dire que l'on ne doit pas regarder ce que font les autres, lorsque ceux ci sont respectueux des autres.
L'intrusion dans la vie privée, comme le jugement negatif des homos, de l'IVG, c'est ça les fachos. Attention aux lendemains qui dechantent! Je connais un électeur de MPL qui m'a dit: le sort des juifs(sous Petain-Hitler), je m'en fiche.
Il dit des horreurs abominables genre: les juifs ont été tués parce qu'ils avaient tort. Accuser les victimes c'est facho. Un islamiste dira pareil.

Voir les commentaires

Elections presidentielles 2017. Pour qui voter et surtout pour qui ne pas voter.

6 Avril 2017, 18:33pm

Publié par Jo Benchetrit

Quand on regarde les choses par un seul bout de lorgnette, celui des animaux, on doit IMPERATIVEMENT eliminer Fillon et Macron.
Autant le dire de suite, nobody is perfect sur ce plan, et pour cause que l'être pour les animaux ce serait s'opposer à bien du monde. Déjà, les paysans, ça fait une masse.

Mais Melenchon le fait, et on voit bien qu'il est sincere sur ce plan.

J'ai des raisons d'hesiter comme son admiration effrayante pour Castro et Chavez, l'antisionisme  bêta et dangereux  de tous les extremistes de gauche qui me feraient reculer, mais les animaux c'est encore plus important. Ben oui. ce n'est pas par sentimentalisme mais par souci d'ameliorer le genre humain. Avoir un president qui peut ebranler les convictions humanistes, et donc kamikazes, ce serait un espoir pour la vie.

Aussi suivez mon regard et voyez par vous-même cette video :

Voir les commentaires

Le Crapaud de Victor Hugo: une poèsie à réveiller votre réelle humanité.

14 Mars 2017, 10:22am

Publié par Jo Benchetrit

"La bonté (...)Instinct qui, dans la nuit et dans la souffrance, aime"

V.Hugo, Le crapaud

« La beauté des laids se voit sans délai... »  Serge Gainsbourg

« La beauté des laids se voit sans délai... » Serge Gainsbourg


 

 

 
http://www.grande-caricaie.ch/spip/IMG/jpg/crapaud-3.jpg
Il est mignon, en fait.

 

 

 

Ce poème, Le Crapaud, c'est:  « Le laid n’est pas celui qu’on pense », , "La bonté animale ",  "De l'âme de l'âne", "Comment-l'homme-est-inférieur-aux-bêtes-car-bien-plus bestial." On n'imagine pas, du haut de notre narcissisme aveuglant,  combien d'animaux, comme les rats, par exemple, sont comme l'âne que V.Hugo décrit, prêts à se sacrifier pour un autre, par compassion!

 

Il est des soirs où, meurtri par les aléas  de la vie, vous seriez prêt à vous attendrir sur votre sort. Tout se ligue contre vous: c'est la télé qui ne marche pas alors que vous voudriez oublier vos soucis, c'est le téléphone  en panne car avec internet tout bloque a la fois...c'est la difficulté de  panser vos blessures dans votre solitude existentielle banale et moderne.
 Vous vous sentez aux yeux des autres crapaud et âne réunis, alors que vous êtes à vos yeux blanche colombe…Comme le pigeon innocent, comme le rat, comme le ragondin, le renard...et tant d'autres animaux, vous vous sentez chargé de mille accusations, une bête jetée là, un être injustement persécuté, asphyxié, détesté, torturé par les affreux humains...

Lisez ce poème …et voici le monde qui s'éclaire. Mais cette lumière est noire, car les humains dont vous êtes y sont montrés pour ce qu'ils sont et non pas pour ce qu'ils croient être.

L'homme n'est pas humain, lui. Il suffit de connaitre ses exploits envers les animaux, en permanence et parfois envers sa propre espèce, pour savoir qu'il est tout sauf blanche colombe, crapaud céleste persécuté, âne sauveur et délicat sous les coups de la brute qui le suppliciera jusqu'à la mort comme tant d'ânes réduits à l'esclavage le plus impitoyable, n'est-ce pas? Intuition incroyable de la langue, l'âme est à l'origine du mot animal, origine si proche qu'il n'y a qu'une lettre qui les sépare depuis sa racine latine, anima.


 Et là, vous apprenez de Victor Hugo que le crapaud est plus pur que nous car ses yeux regardent vers le ciel et l’homme vers la boue. Que l'âne est un martyr ensanglanté,  la bonté incarnée suppliciée.

Même si le langage de Hugo dans cette poésie sombre, insoutenable, relaie les préjugés sur les crapauds dits laids, plane l'idée que l'âme laide est celle des hommes, en particulier celle des enfants sadiques et encouragés par des adultes encore bien pire puisque ne montrant pas aux enfants où est le bien, où est le mal. L'âme, l'âmorale,  c'est bien plus important que l'apparence auquel les humains s'attachent pour juger les autres avec un affligeant manque de jugeote.

Homme, ne vois tu pas que tu es comme un bulldozer au milieu de personnes delicates et exceptionnelles qui t' "observent avec un regard  familier. "?Baudelaire.

Et les hommes écrasent,  torturent,   ne savent rien de ce qu'ils font et sont. Mais à quoi  sert donc  leur intelligence légendaire?

Homme, c'est l'heure de te réveiller. Tu as transformé le rêve de la vie en cauchemar hanté de fantômes. Que ce soit Dieu ou Nature qui a créé tout ça ne change pas ce triste constat sur toi.

Lis ce poeme d'une humanité animée, c'est à dire transcendée par une âme que j'ose dire ainsi: aussi belle que celle des bêtes.

Absorbe le avec lenteur, ne le gâche pas de notre hâte actuelle. Nourris toi de sa haute pensée. Oublie qui tu es devenu, homme...et reserve ta haine à ta haine, ton mepris à ton mépris. Accepte la bonté qui coule dans tes veines et que tu as éteinte.

 


 Lis ce que tu lis et sois.
 Cette méditation sur la condition humaine est ce que l'on peut appeler médiation entre nous, prisonniers de la boue de nos pulsions cruelles et destructrices, de notre pulsion de mort, et la beauté du monde innocent.

On dit pourtant: la nature est cruelle. Et il est vrai que la mort de certains est nécessaire pour que les carnivores survivent. Mais la cruauté, c'est une intentionnalité. Or là, c'est sans désir de nuire. C'est juste ainsi, parce que le destin les a fait naitre carnivore ou proie...Mais la vraie cruauté c'est la gratuite, juste pour le plaisir, celle de l'homme.

Vous dites? Et le chat?

Oui, le chat, en effet. Mais le chat n'est pas l'exception de la nature car c'est un animal domestique donc comme l'homme, dénaturé. Sa cruauté n'est pas du sadisme mais un jeu. Le chat domestique reste un enfant toute sa vie. Il est fixé au stade du petit félin qui apprend à chasser par le jeu et c'est pourquoi il ramène ses proies à ses parents!

La domestication fait en sorte qu'il ne sache pas passer au stade de l'adulte indépendant.

 

  Quand on pense combien  Victor Hugo a dit de belles choses, et si justes, sur les animaux qui subissent notre espèce dégénérée, on se demande bien pourquoi on ne le connaît pas plus sous cet angle, ressassant les Misérables, texte humaniste sur la lutte entre bonté et laideur du monde humain, mais farouchement anthropocentriste.

 

Ce sublime poéme,  le crapaud, de Victor Hugo cet humain au sens propre, dit combien l'espèce humaine  est horrible en toute innocence, du vieux prêtre  à la belle femme, en passant par de joyeuses têtes blondes.

 

En particulier ceci:

 

 

 

Le baudet qui, rentrant le soir, surchargé, las,
Mourant, sentant saigner ses pauvres sabots plats,
Fait quelques pas de plus, s'écarte et se dérange
Pour ne pas écraser un crapaud dans la fange,
Cet âne abject, souillé, meurtri sous le bâton,
Est plus saint que Socrate et plus grand que Platon.
Tu cherches, philosophe ? Ô penseur, tu médites ?
Veux-tu trouver le vrai sous nos brumes maudites ?
Crois, pleure, abîme-toi dans l'insondable amour !
Quiconque est bon voit clair dans l'obscur carrefour ;
Quiconque est bon habite un coin du ciel. Ô sage,
La bonté, qui du monde éclaire le visage,
La bonté, ce regard du matin ingénu,
 La bonté, pur rayon qui chauffe l'inconnu,
Instinct qui, dans la nuit et dans la souffrance, aime,
Est le trait d'union ineffable et suprême
Qui joint, dans l'ombre, hélas ! si lugubre souvent,
Le grand innocent, l'âne, à Dieu le grand savant.

===============================

Et bientôt,  le poème complet.

 Lisez le. C'est long, un peu dur, mais tout y est à déchiffrer, à infuser en vous, âme endormie...De ce réveil, vous ne  sortirez pas indemne, et sans doute serez-vous meilleur.


In extenso :

 

 

Le crapaud

Que savons-nous ? qui donc connaît le fond des choses ?
Le couchant rayonnait dans les nuages roses ;
C'était la fin d'un jour d'orage, et l'occident
Changeait l'ondée en flamme en son brasier ardent ;
Près d'une ornière, au bord d'une flaque de pluie,
Un crapaud regardait le ciel, bête éblouie ;
Grave, il songeait ; l'horreur contemplait la splendeur.
(Oh ! pourquoi la souffrance et pourquoi la laideur ?
Hélas ! le bas-empire est couvert d'Augustules,
Les Césars de forfaits, les crapauds de pustules,
Comme le pré de fleurs et le ciel de soleils !)
Les feuilles s'empourpraient dans les arbres vermeils ;
L'eau miroitait, mêlée à l'herbe, dans l'ornière ;
Le soir se déployait ainsi qu'une bannière ;
L'oiseau baissait la voix dans le jour affaibli ;
Tout s'apaisait, dans l'air, sur l'onde ; et, plein d'oubli,
Le crapaud, sans effroi, sans honte, sans colère,
Doux, regardait la grande auréole solaire ;
Peut-être le maudit se sentait-il béni,
Pas de bête qui n'ait un reflet d'infini ;
Pas de prunelle abjecte et vile que ne touche
L'éclair d'en haut, parfois tendre et parfois farouche ;
Pas de monstre chétif, louche, impur, chassieux,
Qui n'ait l'immensité des astres dans les yeux.
Un homme qui passait vit la hideuse bête,
Et, frémissant, lui mit son talon sur la tête ;
C'était un prêtre ayant un livre qu'il lisait ;
Puis une femme, avec une fleur au corset,
Vint et lui creva l'œil du bout de son ombrelle ;
Et le prêtre était vieux, et la femme était belle.
Vinrent quatre écoliers, sereins comme le ciel.
– J'étais enfant, j'étais petit, j'étais cruel ; –
Tout homme sur la terre, où l'âme erre asservie,
Peut commencer ainsi le récit de sa vie.
On a le jeu, l'ivresse et l'aube dans les yeux,
On a sa mère, on est des écoliers joyeux,
De petits hommes gais, respirant l'atmosphère
À pleins poumons, aimés, libres, contents ; que faire
Sinon de torturer quelque être malheureux ?
Le crapaud se traînait au fond du chemin creux.
C'était l'heure où des champs les profondeurs s'azurent ;
Fauve, il cherchait la nuit ; les enfants l'aperçurent
Et crièrent : « Tuons ce vilain animal,
Et, puisqu'il est si laid, faisons-lui bien du mal ! »
Et chacun d'eux, riant, – l'enfant rit quand il tue, –
Se mit à le piquer d'une branche pointue,
Élargissant le trou de l'œil crevé, blessant
Les blessures, ravis, applaudis du passant ;
Car les passants riaient ; et l'ombre sépulcrale
Couvrait ce noir martyr qui n'a pas même un râle,
Et le sang, sang affreux, de toutes parts coulait
Sur ce pauvre être ayant pour crime d'être laid ;
Il fuyait ; il avait une patte arrachée ;
Un enfant le frappait d'une pelle ébréchée ;
Et chaque coup faisait écumer ce proscrit
Qui, même quand le jour sur sa tête sourit,
Même sous le grand ciel, rampe au fond d'une cave ;
Et les enfants disaient : « Est-il méchant ! il bave ! »
Son front saignait ; son œil pendait ; dans le genêt
Et la ronce, effroyable à voir, il cheminait ;
On eût dit qu'il sortait de quelque affreuse serre ;
Oh ! la sombre action, empirer la misère !
Ajouter de l'horreur à la difformité !
Disloqué, de cailloux en cailloux cahoté,
Il respirait toujours ; sans abri, sans asile,
Il rampait ; on eût dit que la mort, difficile,
Le trouvait si hideux qu'elle le refusait ;
Les enfants le voulaient saisir dans un lacet,
Mais il leur échappa, glissant le long des haies ;
L'ornière était béante, il y traîna ses plaies
Et s'y plongea, sanglant, brisé, le crâne ouvert,
Sentant quelque fraîcheur dans ce cloaque vert,
Lavant la cruauté de l'homme en cette boue ;
Et les enfants, avec le printemps sur la joue,
Blonds, charmants, ne s'étaient jamais tant divertis ;
Tous parlaient à la fois et les grands aux petits
Criaient : «Viens voir! dis donc, Adolphe, dis donc, Pierre,
Allons pour l'achever prendre une grosse pierre ! »
Tous ensemble, sur l'être au hasard exécré,
Ils fixaient leurs regards, et le désespéré
Regardait s'incliner sur lui ces fronts horribles.
– Hélas ! ayons des buts, mais n'ayons pas de cibles ;
Quand nous visons un point de l'horizon humain,
Ayons la vie, et non la mort, dans notre main. –
Tous les yeux poursuivaient le crapaud dans la vase ;
C'était de la fureur et c'était de l'extase ;
Un des enfants revint, apportant un pavé,
Pesant, mais pour le mal aisément soulevé,
Et dit : « Nous allons voir comment cela va faire. »
Or, en ce même instant, juste à ce point de terre,
Le hasard amenait un chariot très lourd
Traîné par un vieux âne éclopé, maigre et sourd ;
Cet âne harassé, boiteux et lamentable,
Après un jour de marche approchait de l'étable ;
Il roulait la charrette et portait un panier ;
Chaque pas qu'il faisait semblait l'avant-dernier ;
Cette bête marchait, battue, exténuée ;
Les coups l'enveloppaient ainsi qu'une nuée ;
Il avait dans ses yeux voilés d'une vapeur
Cette stupidité qui peut-être est stupeur ;
Et l'ornière était creuse, et si pleine de boue
Et d'un versant si dur que chaque tour de roue
Était comme un lugubre et rauque arrachement ;
Et l'âne allait geignant et l'ânier blasphémant ;
La route descendait et poussait la bourrique ;
L'âne songeait, passif, sous le fouet, sous la trique,
Dans une profondeur où l'homme ne va pas.

Les enfants entendant cette roue et ce pas,
Se tournèrent bruyants et virent la charrette :
« Ne mets pas le pavé sur le crapaud. Arrête ! »
Crièrent-ils. « Vois-tu, la voiture descend
Et va passer dessus, c'est bien plus amusant. »

Tous regardaient. Soudain, avançant dans l'ornière
Où le monstre attendait sa torture dernière,
L'âne vit le crapaud, et, triste, – hélas ! penché
Sur un plus triste, – lourd, rompu, morne, écorché,
Il sembla le flairer avec sa tête basse ;
Ce forçat, ce damné, ce patient, fit grâce ;
Il rassembla sa force éteinte, et, roidissant
Sa chaîne et son licou sur ses muscles en sang,
Résistant à l'ânier qui lui criait : Avance !
Maîtrisant du fardeau l'affreuse connivence,
Avec sa lassitude acceptant le combat,
Tirant le chariot et soulevant le bât,
Hagard, il détourna la roue inexorable,
Laissant derrière lui vivre ce misérable ;
Puis, sous un coup de fouet, il reprit son chemin.

Alors, lâchant la pierre échappée à sa main,
Un des enfants – celui qui conte cette histoire, –
Sous la voûte infinie à la fois bleue et noire,
Entendit une voix qui lui disait : Sois bon !

Bonté de l'idiot ! diamant du charbon !
Sainte énigme ! lumière auguste des ténèbres !
Les célestes n'ont rien de plus que les funèbres
Si les funèbres, groupe aveugle et châtié,
Songent, et, n'ayant pas la joie, ont la pitié.
Ô spectacle sacré ! l'ombre secourant l'ombre,
L'âme obscure venant en aide à l'âme sombre,
Le stupide, attendri, sur l'affreux se penchant,
Le damné bon faisant rêver l'élu méchant !
L'animal avançant lorsque l'homme recule !
Dans la sérénité du pâle crépuscule,
La brute par moments pense et sent qu'elle est sœur
De la mystérieuse et profonde douceur ;
Il suffit qu'un éclair de grâce brille en elle
Pour qu'elle soit égale à l'étoile éternelle ;
Le baudet qui, rentrant le soir, surchargé, las,
Mourant, sentant saigner ses pauvres sabots plats,
Fait quelques pas de plus, s'écarte et se dérange
Pour ne pas écraser un crapaud dans la fange,
Cet âne abject, souillé, meurtri sous le bâton,
Est plus saint que Socrate et plus grand que Platon.
Tu cherches, philosophe ? Ô penseur, tu médites ?
Veux-tu trouver le vrai sous nos brumes maudites ?
Crois, pleure, abîme-toi dans l'insondable amour !
Quiconque est bon voit clair dans l'obscur carrefour ;
Quiconque est bon habite un coin du ciel. Ô sage,
La bonté, qui du monde éclaire le visage,
La bonté, ce regard du matin ingénu,
La bonté, pur rayon qui chauffe l'inconnu,
Instinct qui, dans la nuit et dans la souffrance, aime,
Est le trait d'union ineffable et suprême
Qui joint, dans l'ombre, hélas ! si lugubre souvent,
Le grand ignorant, l'âne, à Dieu le grand savant.

 

 

 

==============

Je retiens particulièrement ceci, l'éloge de ce sentiment, de ce trait de caractère si  peu fréquent et parfois moqué, la bonté, dont certains ont même honte.

"La bonté (...)Instinct qui, dans la nuit et dans la souffrance, aime,
Est le trait d'union ineffable et suprême
Qui joint, dans l'ombre, hélas ! si lugubre souvent,

Le grand ignorant, l'âne, à Dieu le grand savant."

"La bonté (...)Instinct qui, dans la nuit et dans la souffrance, aime", c'est ce que le Dr Salines dirigeant de l'hygiène de Paris et de l'extermination des rats parisiens appelle avec mépris et méprise: "les nourrisseurs compulsifs".

 

Oui, vous avez bien lu sa conclusion grandiose que devraient  lire les tueurs deratiseurs  ou destructeurs d'autres especes, sous ordre des maires  et leurs hommes de peine,  responsables de l'Hygiene des villes, organisent le grand holocauste des animaux  en disant: je n'y peux rien, j'obeis aux ordres alors que les ordres viennent aussi d'eux!

Et le pouvoir de dire non?

La nature que l'on emplit de  poisons et de  destructivité, aucune science mieux que celle de ton âme ne pourra te permettre de la connaitre et de la laisser être sans ton intervention, sans ta "gestion". Que gères tu, prétentieux?   Et comment? En massacrant?

 

 

Court extrait:

Le crapaud commun, un batracien utile dans le jardin

 

Ponte"Le printemps approche, lentement mais sûrement, et, pour certains, il est pour demain, après-demain; seules la température, l'humidité et la luminosité déclencheront le réveil après 3 à 4 mois de repos hivernal du "monstre" le plus répugnant, le plus empreint de croyances populaires et toujours associé à la sorcellerie: j'ai nommé le crapaud commun, Bufo bufo bufo.

 

Mais, car il y un MAIS, saviez-vous que cet hôte de la terre, des forêts, des jardins, des marécages, des fossés, des étangs, de la plaine comme de la montagne, de la ville (on le trouve dans certains parcs de Genève) comme de la campagne, est tout ce qu'il y a de plus utile pour la protection de vos salades? Allons bon, l'auteur délire; et bien non, car ce "résidu d'extrait d'élixir peu ragoûtant que tout le monde vénère..." joue un rôle capital dans la destruction, la régulation d'invertébrés de toute sorte tels les vers de terre, les limaces, les chenilles, les coléoptères, les fourmis et j'en passe et des meilleurs dont vous ne pourriez imaginer l'existence."

 

(........)Rappel

 

"La manipulation de l'animal est sans danger pour l'homme. D'autre part l'ensemble des batraciens et reptiles de France sont strictement protégés, ainsi que leurs biotopes. Les prélévements dans la nature sont interdits."

Voir les commentaires

Marine Le Pen=Jean-Marie. Une video de 2012 montre que son antisemitisme est l'essence de son combat.

10 Février 2017, 06:58am

Publié par Jo Benchetrit

2017. Avant les presidentielles de 2012, vers la fin de l'itv par Durand choqué, Marine Jean Marie Le PEN était encore visiblement antijuive.

 Depuis cette édifiante video de 2012, voir la fin, ça suffira, il y a eu la guerre déclarée par les islamistes. Il y a eu aussi sa "dispute" avec son pere étalant de maniere trop voyante ses sentiments envers les juifs, ce qui n'est populaire que si le discours est maquillé en antisionisme et surtout s'il semble de gauche.
Son discours antijuif est reconnaissable à des km. Aussi, inutile de dire le mot juif, interdit : "ils vivent ensemble, ils mangent ensemblent, ils envoient leurs enfants dans les mêmes ecoles, ils dirigent la France". COMBATTRE le juif imaginaire des antisemites, representé par Publicis (dirigé par un juif) et par ces clichés bien loin de la realité sont donc pour la Le pen "TOUT LE SENS DE SON COMBAT".
Les juifs sont perçus comme se serrant les coudes, ne fréquentant qu'eux-mêmes...
Faudrait savoir. Les nazis tuaient les juifs parce qu'ils se mélangeaient aux aryens, la seule race humaine.
 
Bonne stratège, bien plus hypocrite que son père, gentil sourire faux comme arme de seduction massive, Jean Marine est aimée par  des dupes brossés dans le sens de leurs mauvaises intentions. Et elle sait que lorsqu'on est d'extreme droite, on a tout interêt à cacher la verité de sa haine envers les juifs. Elle doit faire oublier sa realité pour la cacher sous les traits de la gentille française moyenne si près du peuple qu'on en oublie qu'elle nous vole chaque mois au moins 10.000 euros de ses émoluments en tant que deputé  européenne  qui ne vient que juste ce qu'il faut pour rafler la mise maximum, pas 1 seconde de plus. Pas folle, la guêpe.
  Dans cette interview, même si depuis elle a changé de disque, elle dit au sujet des juifs qu'ils ne sont pas français à ses yeux, et ce, visiblement par essence**: "c'est le sens de mon combat(mein Kampf) depuis  toujours de lutter contre le "systeme"dominé par "ceux qui mangent et vivent ensemble" selon le fantasme antijuif le plus archaïque. Je rappelle qu'Hitler detestait que les juifs puissent se melanger avec le peuple dit aryen, les seuls à etre humains dans ce bas monde. Faudrait savoir : on se melange ou on vit entre nous?
On aura compris derrière ce terme de systeme cher à Dieudonné,qu'elle parle du "complot juif", signe de ralliement des adeptes de la paranoia antisemite  toujours pas demodée. A sa decharge, elle a été elevée là dedans. Quelle différences entre Marine et Jean Marie? Aucune. Les 2 saluts sont les mêmes , surtout le droit.*
Les 2 ont la même notion de "l'honneteté" et de la réalité, les 2 haïssent les non-eux. En un mot, leur dispute= strategie. Il y a refilé 6 millions d'euros. Il peut, ayant subtilisé un heritage et l'ayant fait fructifier, d'autant qu'il faudrait manger beaucoup pour tout claquer vu qu'ils sont tous les 2 députés européens. 
  Tout le monde aura compris en ecoutant cette itv, y compris Guillaume Durand, outré, que cette femme reve de reprendre aux juifs ce qu'ils ont selon leur delire calomniateur "volé aux français". Mais elle, elle nous rend quand le fric vraiment volé par elle et son pere?
 
Pour ceux qui pensent que Miss Le Pen a changé depuis Avril 2012... demandez vous pourquoi elle aurait laissé tomber son "combat de toujours".  Moi, je n'y crois pas. Ses electeurs non plus. ***
Resistez aux sirenes de la blonde, vous risqueriez de vous réveiller avec un borgne armé dans votre lit.
 
A BON ELECTEUR, SALUT!
 
* je m'inspire d'un joke de logique absurde dans un livre de philo de Michel Pecheux: "Quelle difference entre un moineau? Aucune, les 2 pattes sont la même, surtout la gauche."
** ça rejoint la question insolite de Lea Salamé à la candidate 2017 Marine Le Pen sur la "double nationalité des juifs". Du grand n'importe quoi dans le bec de cette étrange maladroite. Qu'esperait-elle? Elle a surtout reussi à faire croire que les juifs à double nationalité etaient chose banale. C'est très loin d'etre le cas.
***:http://alyaexpress-news.com/meeting-de-marine-pen-a-lyon-domine-monde-juifs-oligarchie-financiere/

Voir les commentaires

Petition genocide rats. L'homme est DAECH pour les rats. Les verts se defilent. HS.

10 Janvier 2017, 18:26pm

Publié par Jo Benchetrit

"Tuez les tous dit, demande cet integriste àAllah en  parlant des chretiens. "On pourra pas les exterminer tous" dit le Dr Salines en  parlant des rats.

"Tuez les tous dit, demande cet integriste àAllah en parlant des chretiens. "On pourra pas les exterminer tous" dit le Dr Salines en parlant des rats.

  Il y aura un article sur les rats de paris en fevrier 2016 dans un mensuel parisien appelé Soixante quinze.
En attendant, j'ai eu un grand espoir puis une déception. Une adjointe au maire du 18°  la charmante Douchka Markovic, d'EELV, m' a contactée à ce sujet. Puis, curieusement, plus rien. Je l'ai relancée. Rien. Les verts ont écrit un article sur FB au sujet des rats il y a qq jours et ne font pas allusion à cette petition.
Je pense que la maire a dû les mettre au pas afin que personne ne me cite car le dr S est furax du succès de cette petition; Le fait de massacrer ne lui fait pas horreur mais qu'on le dise, oui.

Tartuffe commande le monde. "Cachez ce sang que je ne saurais voir!"
Voilà donc où on en est.
C'est l'habitude des verts devant le PS quand il  est au pouvoir. c'est helas ainsi. j'ai tjrs voté pour eux...

Le gros pb est que dans son article, elle demande à ce qu'on empeche les animaux de manger en rendant les poubelles inaccessibles, ce qui est degueulasse, non ecologique,  et n'a rien à voir avec la reproduction.
Une seule solution pour faire plaisir à ceux qui denoncent et trouvent qu'ils sont de trop (qui l'est?): la contraception.

Une autre, allez, les mentalités doivent changer envers les rats, les pigeons et autres mal aimés.


A present, c'est la mort horrible qui a gagné. Les parcs de Paris sont des cimetieres empoisonnés. Les Verts devraient se revolter mais la maire est PS et eux ne sont pas maire, sauf dans le 2°,   avec un maire verts , Boutault, mais c'est malgré tout sous l'autorité de la maire de Paris. Donc, il a interet à filer doux, je suppose car il ne m'a pas repondu alors qu'il fait des activités  pro animaux dont un colloque samedi à 14h. MAis les rats , ça derangent. ça fait moins chic que de parler de chiens chats et animaux de boucherie.

C'est pourquoi ça passionne le monde entier. C'est subversif.

Nous devons garder espoir pour les prochaines fois et nous manifester sans cesse car ça existe tout le temps et partout.

Nos ennemis? les vendeurs de mort et de fausses infos. La naïveté aussi.

je vous dirai si qq chose de nouveau arrivait. Comme une manif. Vous pourriez dès à  present me dire si vous pourriez vous y rendre.

 

Comme avec Daech, ce sera long. La secte HS (Hommes Superieurs), elle aussi, est très  forte de son fanatisme. Et ce n'est pas d'avoir été pris pour un rat par DAECH qui aide les gens à se voir tels qu'il sont, pas si differents des DAECH, mais c'est avec des animaux, alors, ils sen tapent tout autant que DAECH de notre souffrance. L'homme semble incapable de progrès. Il n'apprend rien de son experience. Faits comme des rats et les rats avec nous, à cause de nous.
Sale engeance que l'humanité!

Vive les rats intelligents, empathiques, soucieux des autres et pas comme les religions du Moyen Age veulent nous faire croire, des monstres diaboliques. Au point de les avoir accusés de la peste alors qu'on découvre que ce n'est pas vrai.

Voir les commentaires

Pour le Dr Salines, le commentaire du dr Jean Paul Richier censuré par le moderateur du Parisien. Pétition rats.

18 Décembre 2016, 14:05pm

Publié par Jo Benchetrit

Ceci n'est pas un rat assassiné. Si on jouait à avant / après? merci aux deratiseurs!
Ceci n'est pas un rat assassiné. Si on jouait à avant / après? merci aux deratiseurs!

Ceci n'est pas un rat assassiné. Si on jouait à avant / après? merci aux deratiseurs!

Exclusivité: Le commentaire de Jean Paul Richier que vous ne lirez pas sous l'article

du Parisien parlant de moi car un moderateur nous y censure, y compris moi qui ai un droit de reponse pourtant, et il n'accepte que des comm. idiots et orduriers contre mon combat. le Parisien devrait faire un nettoyage, non? J'adhere à chaque mot de Richier. :

 


"Le Dr Salines est un homme qui a toute ma considération pour la façon remarquable dont il a su gérer le drame indicible qu'il a vécu il y a un an (le meurtre de sa fille au Bataclan).

Et il est clair que Mme Benchétrit, à l'initiative de la pétition, n'en avait pas connaissance, sinon elle aurait bien sûr rédigé différemment certaines formules de l'« exposé des motifs » de sa pétition.

 

Mais je suis cependant amené à contredire mon confrère, tel qu'il s'exprime dans cet article en tant que chef du SPSE : « les maladies portées par les rats sont relativement rares. Mais clairement, si on en caresse un, on peut en attraper, d’où le danger de leur prolifération »

- Premièrement, il n'est pas commun de caresser un rat brun sauvage, non seulement parce que la plupart des gens ont peur des « rats d'égoût », mais aussi parce que ces rats sont extrêmement méfiants et craintifs.

- Deuxièmement, on n'a pas plus de risque documenté à caresser un rat (dès lors que ni lui ni nous n'avons de lésions cutanées) qu'à caresser la plupart des animaux."

Signé jean Paul Richier.

Je viens de recevoir ce temoignage  sur FB: "merci josette de m'avoir acceptée,vraiment j vous admire, j ai des rats depuis 15 ans et j en ai une sauvage également...sauvee d'une dératisation,elle a perdu toute sa famille y a 2 ans,une dame super l' a récupérée,et ensuite c'est moi qu'ai pris la relève...elle m'en fait voir de toutes les couleurs!" ;)

 

Je découvre tout un monde de ratophiles fort sympathique ! Plus que les musophobes qui crient et peuvent se faire mal en fuyant.

Voir les commentaires

Une video camera cachée dévoile le véritable scandale du Téléthon. Téléhonte. la torture derrière les bonnes intentions.

2 Décembre 2016, 07:52am

Publié par Jo Benchetrit

Que ceux qui donnent encore regardent. 2 mn pénibles c'est rien par rapport aux années de souffrance imposée par VOUS. Alors,si vous avez un peu de sens de responsabilité n'hesitez pas à vous sacrifier de 2 mn. Vous en sortirez plus intelligents.

Vous donnez au Téléthon, anagramme de télé honte?que celui qui n'a jamais donné un rond à la torture vous  jette la 1° pierre.
Helas, on donne tous par l'intermediaire de nos impôts, dejà.
Mais y aller volontairement et se croire bon , en prime, est assez curieux aux yeux du civilisé lucide.

Je ne me fais aucune illusion sur notre espece. Mais bon, je vous informe et si après vous continuez, vous grossissez la facture de l'humanité envers le vivant.

LA BARBARIE , QU'ELLE SOIT UTILE OU FUTILE, N'EST PAS PLUS ADMISSIBLE.

Les SS sont humains, Heil la science!

Le jour où les hommes ficheront enfin la paix aux animaux arrivera-t-il? Ou bien plutôt leur souffrance terrifiante des domestiques et sauvages et la disparition des animaux sauvages vont continuer jusqu'à ce que nous en crevions aussi?

D'un point de vue egoïste, on peut souhaiter que l'homme apprenne que la morale va avec la survie. Et d'un point de vue  altruiste, notre sortie du paysage est la seule issue, puisque les hommes ne veulent visiblement pas changer, la pulsion de mort etant la plus forte en l'absence de morale et de  loi réelle.

Voir les commentaires

Scoop: les aficionados des corridas et les gens que ça dégoûtent ne sont pas de la même espèce!

6 Octobre 2016, 13:44pm

Publié par Jo Benchetrit

ON NE DOIT PAS FAIRE COMME SI CEUX QUI SUPPORTENT ET ENCOURAGENT CETTE PRATIQUE SONT DES INTERLOCUTEURS POSSIBLES PAR AILLEURS.

ON NE DOIT PAS FAIRE COMME SI CEUX QUI SUPPORTENT ET ENCOURAGENT CETTE PRATIQUE SONT DES INTERLOCUTEURS POSSIBLES PAR AILLEURS.

Si vous ne vous croyez pas de la même essence que ces psychopathes qui rient de leur victime, vous avez raison.

CEUX QUI FONT QUE LA CORRIDA EXISTE ET CEUX QUI LA COMBATTENT NE SE VALENT PAS. NOUS NE SOMMES PAS TOUS TOMBÉS DANS LA MARMITE DE POTION MAGIQUE QUI REND CON ET SALAUD AU NOM D'UNE PSEUDO TRADITION.

Il me serait impossible d’être amie avec un afioc. C'est la 1° chose que je demande à un inconnu avant de decider de vouloir ou pas en savoir plus sur lui.

Regardez bien cette photo mis en ligne par le COVAC, les vétérinaires anti-corridas, et dites moi si, à la place de ces spectateurs, vous auriez les mêmes réactions, à savoir rigoler devant un animal ensanglanté et agonisant, torturé jusqu'au bout grâce à vos deniers, et souffrant le martyr.

Si oui, inutile de faire une analyse chromosomique et génétique, nous ne sommes pas de la même espèce.

J'ai une impossibilité de m'identifier à cette race-là. Je ne vais pas vous mentir plus longtemps, ce n'est pas vrai. ce sont des humains comme vous et moi, aussi effrayante que soit cette revelation. Oui, l'homme est cet être débectant. Des gens comme Juppé, Sarkozy, Elisabeth Roudinesco, Veronique Samson, Jacques Weber, Elise Lucet, et plein d'autres, qui ont l'air à peu près convenables, qu'on les aime ou pas, sont de ceux-là.

Ce qui laisse à penser , c'est que ces ignobles personnages que l'on verrait bien en prison à la place de certains petits voleurs peut être, nous dirigent, nous distraient ou nous informent.

Comme le titre d'un journal petainiste, ils peuvent dire: Je suis partout.

Bon, je vous laisse méditer et, après tout, il y a peut être une différence organique quelque part entre eux et nous, pour que ce qui nous fait pleurer puisse amuser ces sadiques. Disant cela, je veux ignorer que la majorité des gens mangent de la viande, des produits animaux et au fond, s'en foutent.

On voit de tout et la majorité des européens a suivi les nazis. Certains, dans les pays de l'Est, ont participé au génocide avec une ferveur et un tel zele sadique que même les psychopathes nazis allemands en auraient été choqués!

Alors, il se peut que la minorité soit, elle, vraiment differente.

Non, ça serait trop beau...les ignominies des uns n’évitent pas aux autres d'avoir les leurs.

Je connais des défenseurs d'animaux qui mangent des poissons et même, c'est heureusement rare, des crustacés, animaux cuits vivants, mais pas de viande et souhaitent qu'on leur fiche la paix avec leurs incoherences!

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 > >>