Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Psychanalyse et animaux.

Anne Franck vue par Daniel Guichard. La chanson d'Anna.

29 Janvier 2012, 18:53pm

Publié par Jo Benchetrit

Merci à mon ami Thierry Hely de la FLAC de m'avoir envoyé cette vidéo émouvante    sur la pauvre petite  Anne Franck. 

Thierry  ne se contente pas de déplorer la barbarie contre les taureaux  et autres martyrs des corridas. Il est végétarien , et il s'intéresse  à la barbarie sous  toutes ses formes, dont celle qui fut le traumatisme du 20° siècle , l'horreur absolu entre humains (à l’image de ce que subissent les bêtes..sans que beaucoup ne voient que c’est traumatique aussi) née de l'imbécilité  crasse de notre espèce: le nazisme. C’est d'autant plus louable qu’il n'est pas juif.

Le  problème  de la barbarie, c'est que les hommes aiment jouer à l'idiot. Les hommes aiment plus la bêtise que l'intelligence (comme le démontre la persécution  des surdoués en classe), parce que les hommes détestent  penser. Penser expose à la castration symbolique en cela qu'on doit pour penser  s'éloigner de ses convictions, choisir l’honnêteté  du raisonnement contre  l'illusion  confortable et trompeuse. On peut réaliser  qu’on s'est trompé, et on n'aime  pas ça.

 

Le slogan  "Indignez vous" de S.Hessel est une réalisation du rêve des hommes. Ainsi , celui qui se trompe, celui qui nous trompe est à l’extérieur . Le mal est dehors et ainsi, les gens ne pensent plus à penser...ni donc à risquer de devoir changer  de point de vue. C'est ce qui arrive si ils constatent  leurs bévues . Plutôt être idiot, parano, que de ne pas être le meilleur. Narcisse , quand tu nous tiens, c'est solidement éloigné de la pensée. 

Voir les commentaires

En réponse aux jeunes aficionados de Nîmes qui traitent Montagner de menteur..

29 Janvier 2012, 08:10am

Publié par Jo Benchetrit

http://1.bp.blogspot.com/-FzKyUF0ihvY/TrqcRy-xwfI/AAAAAAAAACA/s2g5racXoaM/DEFINITIF%2BJEUNES%2BAF.JPG

 


La bannière du blog de ce mec qui se definit d'être selon lui, "jeune" et hélas, aficionado, et  auquel je réponds, comme de nombreuses images d'aficionados, se situe au niveau postérieur des toreros. Sa bannière illustre et confirme que le sadisme et l'analité jouissive sont un seul et même stade.

Le dit propriétaire du blog en lien,   affirme ceci qui est absurde, entre autres absurdités dont son écriture et celle des autres aficionados sur la question de la corrida   ne manquent vraiment  pas:

 " (A) la question comment avez-vous appuyé vos recherches, c’est auprès des animaux de compagnie, ou animaux dociles que Monsieur Montagner l’a fait, et sans jamais trouver cela plus intéressant de s’immerger lui-même dans l’environnement d’une Corrida afin d’être en mesure de capter cette « violence » dont serait victimes les enfants."

Mais mon petit, faut il avoir assisté à une exécution capitale pour être contre la peine de mort? Faut il avoir vu une excision pour s'y opposer ? Faut il avoir vu de ses yeux un terroriste s'exploser avec sa bombe pour tuer un max. de gens pour s'en indigner? Certains, certes, ont besoin d'images car leur imaginaire est déficitaire et leur sens moral trop bas. mais des photos suffisent en général à des gens à peu près normaux pour savoir que ce dont il s'agit est abominable.

Or, en plus, il existe suffisamment de vidéos insoutenables sur les horribles choses dont les vampires sur leurs dégradins se délectent. Comme Alinéa 3 de Jerome Lescure, par exemple qui montre bien à qui a  des yeux et un coeur, donc pas vous, ce qui se cache sous les flons flons de ces mascarades cyniques dignes d'Orange Mécanique et du Salo de Sade.

Faut-il trouver comme vous par principe que les enfants doivent voir des horreurs réelles sous prétexte que ça existe ou que c'est en eux  comme potentialité, comme "leur part d'ombre" (Roudinesco)?  Et qu'on peut mettre en acte cette part d'ombre, qui n'est autre que le ça non  castré de la perversion du nourrisson et des psychopathes?  Comme par hasard, dans son invraisemblable éloge de la corrida pour les enfants,  l'aficionada  Roudinesco confond vraiment fantasme et  passage à l'acte, ce qui est justement le propre de la perversion. 

 De plus, les corridas rapportent des deniers uniquement grâce à ceux qui veulent en voir une une fois pour en repartir dégoûté, parfois au milieu de l'orgie sanglante qui fait orgasmer les quelques faibles d'esprit qui y sont addicts mais qui ne peuvent à eux seuls faire vivre les arenes. Alors, tomber dnas le piège pour aller en voir une, c'est faire avancer cette machine qui n'existe que par une anomalie de notre légalité..

Vous voyez bien  là où se situent votre mauvaise foi, votre mensonge à vous-même, ce qui signe votre déni (mécanisme de défense des pervers).

Voici mon commentaire au texte édifiant que vous avez en lien:

http://lesjeunesaficionadosnimois.blogspot.com/2012/01/menteur-menteur.html?spref=fb

 

Jeunes mais déjà accro au pire, ce qui est l'effet du traumatisme de la corrida. Je  lis ce que vous dites avec effarement  devant tant d’ignorance, y compris votre citation  de Ruffo qui est la caricature de ce qui est contenu dans  le mot traumatisme. En effet, croire que celui-ci est conscient  qd on est psy est absolument stupide  et illustre bien ce que Freud met sous les termes : « Débilité névrotique ».

Bien-sûr que vous ne savez pas si vous  êtes  traumatisés! Pour la bonne raison qu’on chasse de notre conscient  nos sensations désagréables et qu'on peut les dénier, voire les refouler, comme l'avoue Ruffo en projetant ce mécanisme de défense sur les anti-barbarie.  

Je  suis psychanalyste  et puis vous assurer qu’il faut une assez longue analyse pour en venir au trauma qui est le  nœud  de son symptôme, à ce qui cause sa structure, souvent névrose, mais aussi perversion, ou psychose.   Cette structure dite pathologique par la psychiatrie est causée par le traumatisme qui est parfaitement inconscient.

Qui pourrait croire que les âneries dites sur les animaux n’est pas pathologique ? Si on a un zeste d’intelligence, comment  imaginer réel ce qui se dit sur la non conscience de la mort pour les animaux ? C’est ridicule. Débilité névrotique, encore.

 Comment  imaginer que   les aficionados et autres tueurs  et/ou  mateurs de tueries, de tortures, de massacres, n’ont pas quelque problème psychologique ? M’enfin !   Que vous vous offusquiez des films violents qui sont des fictions, et pas des corridas qui sont du réel, démontre ce que je dis. Que ne sachiez pas faire la différence entre réalité et  fictions est un effet de ce trauma. Vous  déréalisez  la vie, comme le fait le héros  du remarquable film Valse avec Bachir, film qui montre ce que c’est que ce problème que vous avez là.
Le héros  ne voit le réel qu'à la fin du film, celui-ci passant de l’artifice  du dessin des personnages aux personnes filmées, et qui plus est, filmées comme le font les journalistes en    reportage .

Ce  processus qui rend la réalité  d'autrui impalpable relève  d'une forme d'autisme. Ce que vit l'Autre est devenu impensable, au profit d’une souffrance, comme dans le film dont je parle où le héros traumatisé et malade, déprimé, ou d'un  plaisir intense, jouissance consciente comme vous le vivez. Mais   les 2 relève de la jouissance inconsciente, jouissance de la répétition de la scène traumatique.  Cette jouissante pathologique est devenue l'essence de l’être , sa structure mentale, et je n’attends évidemment pas de la perverse   la moindre prise de conscience.
 il faudrait pour cela que le pervers en souffre.   Et on est loin.
Jack l’éventreur  n’a pas consulté de psy, n’est-ce pas ? Il   était heureux, non ? Seule  la loi était contre lui et  ça le rendait sans doute mal dans   sa peau  de devoir se cacher.

Mais il n’était sans doute pas torturé par le remord, ni par ce qui a causé son symptôme barbare, tout comme vous. (Tout comme Ruffo. Voir  mon interprétation sur le sien,ici:

http://psychanalyse-et-animaux.over-blog.com/article-ruffo-au-lion-d-or-analysons-a-partir-de-ses-confidences-cet-indecent-conseil-aux-enfants-de-voir-89875052.html )
 

Aussi, je comprends que vous ne nous aimiez pas. On veut vous retirer le pain de la bouche…

Comme vous ne laisserez probablement par manque de cran, ce commentaire, je le copie pour mon blog. Donc, j'avais raison, l'aficionado ( lâche, pléonasme) n'a pas mis  mon commentaire. Il n'est peut etre pas chez lui, on va attendre.

Voir les commentaires

Faut pas rêver du 27/01/12 fait cauchemarder. agression de chevaux dits sauvages, corridas!Le médiateur m'a répondu: anthologie, honte au logis..

28 Janvier 2012, 19:22pm

Publié par Jo Benchetrit

J'ai vu ce truc, degueulasse de A à Z. Si vous voulez en savoir un peu plus sur la seance sur la corrida où la jeune journaleuse gourdasse est en chaleur extatique devant un sadique torero (pleonasme), allez sur ce blog. Elle cause pas là des chevaux et pourtant, ils souffrent :

cliquez ici

J'avais écrit ceci à un médiateur de FR3, Franck Vautier car Augry est une aficionada notoire. Franck Vautier, je ne sais pas :

Corrida au programme? Nous devrions éviter de continuer de banaliser une pratique cruelle, indigne de notre humanité, degradante, faite pour des sadiques par des sadiques.
De ce fait, l'aficionada mme Young  devrait se donner le frisson autrement qu'en faisant du prosélytisme pour ces séances de tortures entre amis. Après  tout, si elle aime jouir à plusieurs, il y a d'autres méthodes plus décriées et pourtant ô combien moins nuisibles !
je vous implore de déprogrammer cette ignominie. Les enfants à cette heure aussi regardent. je sui psy pour enfants et là, on viole leur conscience. C'est aussi grave que de les violer physiquement car on les rend inhumains, assujettis à leur pulsions barbares, et c'est vraiment pas la solution pour faire progresser notre espece dévastatrice.
 Merci par avance de le faire. Sinon, en tous cas, moi, je ne verrai plus cette émission qui dérape  parfois avec les animaux, mais là, ça dépasse les bornes.
A votre disposition pour toute information ou intervention sur le sujet.
 
Une réponse blabla et naïve (me prenant pour une gourde)qui meriterait une replique, mais je ne l'ai pas encore faite.
Si j'en fais une, je vous en ferai part:
De : "Relations Téléspectateurs France 3" <noreply@francetelevisions.fr>
Date : 27 janvier 2012 19:00:13 HNEC
Objet : <Ref620783> Emission "Faut pas rêver" du 27 janvier 2012
Bonjour,


Vous faites part de votre vif mécontentement concernant l’éditorial choisi pour mettre en avant l’Espagne dans l’émission « Faut pas rêver » du vendredi 27 janvier 2012. La diffusion de deux reportages, évoquant l’un le thème des taureaux de combat espagnols et l’autre celui de la capture de chevaux sauvages vous choquent. Vous souhaitez, d’une manière générale, que la barbarie et la souffrance animale ne soient pas cautionnées sur les chaînes du service public.

Je comprends et respecte votre point de vue. Je vous remercie d'avoir pris le temps d'écrire à France 3 pour faire part de votre réaction.

Je tiens à vous assurer sincèrement que France 3 et l’équipe du magazine « Faut pas rêver » n’ont pas voulu au travers de ces reportages vous choquer ou vous gêner. Sachez que là n’est pas notre objectif. 

L’émission aborde ici, comme dans chaque édition, les traditions populaires du pays visité.

Dans le reportage « L’empire du Minotaure », le journaliste ne fait en aucun cas l’apologie de la corrida et aucune image relative à cette pratique n’apparaît dans le sujet. 

Bien au contraire, le but ici est avant tout d’informer le téléspectateur que cette coutume est toujours d’actualité au 21ème siècle… D’ailleurs à ce sujet, Félix, le berger de la Ganaderia, ne cache pas non plus son émotion quand vient le moment de voir partir ses taureaux pour leur combat final…

« Les étalons sacrés » est un reportage consacré à une fête dans le nord de l'Espagne où chaque année les villageois capturent et rassemblent les chevaux sauvages comme le veut une tradition séculaire. Ces chevaux vivent en liberté toute l’année dans les collines du village de Sabucedo jusqu’à ce jour de juillet où les hommes viennent les chercher pour les ramener au village. Aucun mal n’est fait à ces animaux puisqu’ils sont vénérés et considérés comme des chevaux sacrés qui appartiennent au Saint patron du village.

Le concept de « Faut pas rêver » s'appuie sur la diversité : Variété des traditions, des paysages, des hommes et de leurs origines. Ceci contribue à l’originalité de cette émission de reportages qui a remporté, depuis sa création en 1990, trois Sept d'Or, de nombreux prix et distinctions qui récompensent l'expérience et la passion de toute une équipe.

Par ailleurs, France 3, chaîne de service public, se doit de respecter la parité des courants de pensée de chacun et chacune, en proposant sur l'ensemble de ses programmes, des points de vue différents sans jamais prendre parti, afin que chacun puisse se forger sa propre opinion en connaissance de cause. 

J’ai immédiatement fait suivre votre réaction à l’équipe de l’émission afin qu’elle en soit informée. Elle attache une grande importance aux remarques des téléspectateurs car elles lui permettent de prendre du recul et de proposer des sujets qui répondent aussi aux attentes du public. 

Cette dernière a réagit en conséquence en supprimant de la bande-annonce du programme une séquence truquée combinant deux images de Tania Young et d’un taureau qui peut laisser à penser qu’une corrida a lieu dans le reportage, ce qui est faux et ne reflète absolument en rien le contenu réel de l’émission.

Je reste à votre disposition pour toute autre question concernant France 3. 

Au nom des animateurs et de l'ensemble des équipes du groupe France Télévisions, je vous présente mes meilleurs vœux et je vous souhaite de très agréables moments en compagnie de vos programmes.

Si vous souhaitez répondre à ce mail, je vous remercie de repasser par le site Internet de France 3 à l'adresse suivante : http://relations.france3.fr/
en rappelant votre demande initiale. En effet, la fonction "répondre à" n'est pas utilisable pour ce mail.


Bien cordialement,

Franck Vautier
Directeur délégué en charge de la communication Relationnelle

-------------------------------------- 
 
|Titre émission:faut pas rever
|Date de diffusion:27/01/2012 
|Usage d'ecoute:A chaque fois ou presque
|Code Postal:94230
|Pays:FR
 
|Verbatim:Corrida au programme? Nous devrions eviter de continuer de banaliser une pratique cruelle, indigne de notre humanité, degradante, faite pour des sadiques par des sadiques, au detriment de notre civilisation.
De ce fait, l'aficionada mme Young devrait se donner le frisson autrement qu'en faisant du prosélytisme pour ces séances de tortures entre amis. Après  tout, si elle aime jouir à plusieurs, il y a d'autres méthodes plus décriées et pourtant ô combien moins nuisibles !
je vous implore de déprogrammer cette ignominie. Les enfants à cette heure aussi regardent. je sui psy pour enfants et là, on viole, leur conscience. C'est aussi grave que de les violer physiquement car on les rend inhumains, assujettis à leur pulsions barbares, et c'est très mal.
Merci par avance de le faire. Sinon, en tous cas, moi, je ne verrai plus cette émission qui dérape  parfois avec les animaux, mais là, ça dépasse les bornes.
A votre disposition pour toute information ou intervention sur le sujet.
Sincères salutations###

  
De Thierry Hely de la FLAC:

Chers amis,

Après l'excellent article paru dans "Le Monde" en page deux du 22 janvier dernier consacré à l'engagement du professeur Hubert Montagner contre la corrida, "Le Midi Libre", à son tour, laisse la parole à Hubert Montagner ainsi qu'au très médiatique pédopsychiatre Marcel Rufo. Nous vous laissons juges de la qualité des arguments de ce dernier...

>> lire l'article du midi Libre 

Réagissons le plus possible à cet article. 
Ci dessous, une pétition afin de soutenir Hubert Montagner, membre du Comité d'Honneur de la FLAC. Les taurins ont entrepris la même démarche pour défendre l'accès des enfants dans les arènes... Nous comptons sur vous pour les supplanter. Pour cela, soyons le plus nombreux possible à répondre à cette pétition ! 

>> signer la pétition 

Voir les commentaires

Autisme: la psychanalyse injustement attaquée dans un docu accusé d'être peu honnête.

27 Janvier 2012, 00:40am

Publié par Jo Benchetrit

Voir les commentaires

Contre le "Faut pas rêver" du 27/01/2012 sur FR3, un texte d'un jeune homme + le mien, contre l'émission de FR3 pour la corrida

26 Janvier 2012, 23:33pm

Publié par Jo Benchetrit

  

"Il ne faut pas rêver, ce titre provocateur est lourd de sens dans notre monde contemporain en pleine déliquescence. S’il ne faut pas rêver alors que reste-il ? Il reste une réalité froide, dévitalisée, une exposition vulgaire, télévisuelle des horreurs du monde sans aucune réflexion.
Lorsque vous parlez d’Espagne, en caricaturant cette culture dans une revue des clichées qui datent d’une période réactionnaire qui ne semble pas vous déranger. La grande Espagne est un idéal franquiste, les peuples de l’état espagnol se révoltent en chassant la barbarie tauromachique. Nous pensons à nos camarades catalans, qui, eux, rêvent d’une terre libre refusant ce symbole de l’archaïsme et de la sauvagerie que sont les corridas.
Nous rêvons, nous, avec un plaisir certain, d’une autre possibilité d’organisation sociale où l’animal ne serait pas un objet de torture et de sadisme. Nous rêvons, nous pensons, nous ne sommes pas une exhibition des décrépitudes des veilles cultures coloniales européennes. Nous rêvons, nous sommes les peuples libres, les cultures vivantes contre la barbarie.
Un peuple qui ne rêve plus est à demi mort."
M.X.  



J'ajouterais qu'une culture incapable de changer, d'évoluer, omettant de laisser ses 

pires

traditions   aux poubelles de l'histoire est une culture morte et condamnable.

 

Que chacun, pris dans un idéal de dignité, de justice et de respect vis à vis de l'exceptionnelle beauté de la vie, sache dire à cette civilisation décadente: "Non, tu ne me souilleras pas de ta glauque jouissance."

 

 Nous ne faisons aucune restriction aux libertés, mais  au contraire nous
 sommes pour la libération de tous, d'abord celle des innocents qui
 leurs sont servis sur un plateau afin qu'on les torture pour leur
 "bon" plaisir.
 Nous souhaiterions délivrer les veaux, vachettes qui servent pour
  l'entraînement, les taureaux, chevaux.
 Mais bon, à y regarder de près, un drogué comme le sont les gens puants de la tauromachie  a intérêt à se libérer de sa drogue, non? Un bourreau, être  acéphale par définition,
 a sans aucun doute   intérêt à devenir un adulte digne de ce nom, avec une
 vraie pensée.
 Selon Jankelevitch la violence est la maladie des faibles .

Texte de Wladimir Jankélévitch:

 ''Il ne serait pas exagéré de définir la violence: une force faible.
 C'est la force qui s'oppose à la faiblesse; la violence s'oppose
 à la
 douceur; la violence s'oppose si peu à la faiblesse que la faiblesse
 n'a souvent pas d'autres symptômes que la violence; faible et brutal et brutal parce que faible précisément.''
 C'est pourquoi:
 Les beaufs, les groks, les sales types : on va pas voir leurs
émissions.

 

 
 En 68 les situ(ationistes)écrivirent ceci sur les murs de la fac :

( tiré de René Vienet)*

"Ne dites pas M. le Professeur mais dites crève salope."*



Je n'ai jamais trop apprécié cette formule qui fait croire que cela cache de la haine 
pour l'enseignement alors qu'il s'agissait juste de dénoncer les rapports conventionnels à l'autorité, au supposé savoir.
En revanche, contre ceux qui viennent clamer leur innocence au nom de la  tradition cruelle et dégradante comme celle des corridas, il ne faut pas hésiter à leur dire:
CREVE SALOPE.
Comment et pourquoi respecter les irrespectueux, les tueurs, les incestueux (toute barbarie est un inceste puisque l'interdit de l'inceste est au final celle de la satisfaction des pulsions non castrées par la loi qui interdit l'inceste), les barbares immondes comme le sont ceux de l'i mundillo? pourquoi les banaliser? Pourquoi les faire passer pour respectables? Ce faisant nous croyons nous rendre , nous, respectables, nous grandir. Mais c'est une erreur car en les banalisant nous les rendons plus forts.
Seule la honte pourrait les faire changer. Leur montrer qu'ils sont les ordures qu'ils sont me semble une meilleure voie.
Dès   qu'on parle, on est dans l'amour, dans la demande d'amour. Les pas de 2 avec les immondes ne sont que jouissance coupable , même si ce qu'on leur dit est une critique pertinente et acerbe. On tombe dans leur erotique immorale. Ces gens-là, comme tout pervers, tout assassin, fascinent et font bander quand on ne les voit pas à l'oeuvre où  ils sont juste écoeurants et surtout révoltants.
Derrière tout dialogue, toute prise de parole, il y a la soif de reconnaissance. et vouloir être reconnu par un immonde est aussi grave que de l'encenser. Attention, un abject est une souillure capable de vous salir.
http://inventin.lautre.net/images/graffiti68_05.jpg

“La lutte contre l’aliénation se doit de donner aux mots leur sens réel ainsi que de leur rendre leur force initiale…

*
aussi ne dites plus “Monsieur le professeur”, mais dites “crève salope!”
aussi ne dites plus “bonsoir, papa”, mais dites “crève salope!”
aussi ne dites plus “pardon, m’sieur l’agent”, mais dites “crève salope!”
aussi ne dites plus “merci, docteur”, mais dites “crève salope!”

(in René Viénet, “Enragés et situationnistes dans le mouvement des occupations”, Gallimard, Paris, 1968)

( Bartleby)

 

Hélas, notre époque censure, édulcore les mots au profit d'une tolerance incroyable envers des abjections surtout contre les animaux et notre societé est de plus en plus violente dans les actes. Libérez la parole, messieurs les censeurs, et verrouillez les passages à l'acte. Comme le disait Freud: l'injure est le début de la civilisation". Le passage à  l'acte violent comme la corrida est la fin de la civilisation.

 

Voir les commentaires

ce soir 25/1/2012 sur ARTE, 2 chefs d'oeuvre à la suite: Persepolis et valse avec bachir (celui ci encore plus extraordinaire)

25 Janvier 2012, 19:18pm

Publié par Jo Benchetrit

Ces étranges films   sont à  la fois bien faits, inventifs,  fascinants et enseignants, profonds , politiques, subjectifs, objectifs, réels... Quand la beauté et la soif de justice se marient, ça donne ça.

  Si vous ne pouvez les voir, mettez votre enregistreur en route, surtout pour le second.

Et laissez  l'émotion vous submerger, sans oublier votre intelligence qu'ils tiendront réveillée.

Ce sont des films où l'animation est totale pour le 1° et un artifice technique pour le 2° vous embarque. On y perd son latin.

On y retrouve le réel.

Voir les commentaires

JUSQU'A QUAND ALLONS NOUS SUPPORTER CELA?un enfant assassiné? Non un accident de chasse et personne n'en parle! HONTEUX.

25 Janvier 2012, 11:20am

Publié par Jo Benchetrit

Il semble normal aux yeux des journalistes que des chasseurs puissent nous massacrer si bon leur semble.Les accusés d'Outreau,  eux, ont payé pour une pedophilie (fictive) mais qui semble revolter plus que les victimes de la chasse pisque nul pou presque n'en parle.

Qui va sanctionner les terroristes qui volent les campagnes et forêts au profit de leur cruel loisir? est il normal qu'un petit jeune de 12 ans paie le prix fort, sa vie, au   benefice des loisirs morbides d'un homme de 82 ans?

Ce sale type aura eu 70 ans de plus à vivre, et encore, il  sévit toujours. Quelle injustice!

 

Je transmets un échange à   ce sujet:

Bonjour Isabel,

  

Merci pour cet appel.....toi aussi, tu sais ce que c' est que de perdre un enfant, et ta voix n' en a que plus de poids.

Mon mail récent sur ce douloureux sujet, que le tien complète aujourd' hui, montre le danger de ce système révolu et artificiellement perverti.

Quelles que puissent être les raisons exprimées par les amateurs de la chasse  (  toutes chasses confondues  )  et hors tout motif sentimental, il est anormal et intolérable de donner à des individus  le droit direct ou indirect, de supprimer la vie à d' autres, quand bien même l' excuse évoquée serait à caractère accidentel.

La plupart des chasseurs ne sont pas capables d' être sûrs d' eux mêmes à 100 %, et prétendre manipuler leur arme sans aucun  danger pour autrui.

N' y aurait-il qu' un pour cent de crainte affirmée, dans ce cas le Législateur devrait interdire le port d' arme en extérieur ipso facto.

Je ferai remarquer qu' ici je ne prends nullement la défense des animaux ainsi qu' il convient dans la PA, mais celle des hommes, à plus forte raison celle des enfants.

Amitiés

Jean

  

  

----- Original Message -----

From: Isabel  

Subject: Fw: CP : Un enfant de 12 ans abattu par un chasseur

JUSQU'A QUAND ALLONS NOUS SUPPORTER CELA?

  

Il a fallu la mort d'un enfant innocent... peut-être maintenant le Gouvernement ouvrira les yeux (de même que les candidats à la présidence!) LA CHASSE DOIT ETRE INTERDITE DANS NOS FORETS.

  

Trop tard pour une famille déchirée pour toujours!, je sais ce que c'est que de perdre un fils et cette blessure ne guérit JAMAIS!

  

Voici un atroce raison supplémentaire pour être TOUS à Nîmes le 24 mars, pour exiger un changement radical et faire s'engager ceux qui se présentent aux élections!

  

Je ne voterai que pour celui qui signera des décisions formelles -précises et concrètes-  à prendre contre la chasse, la corrida, la vivisection, la fourrure, le trafique etc.

  

                                                                          Isabel

  

---------- Message transféré ----------
Communication ASPAS <info@aspas-nature.org>
Date : 23 janvier 2012 16:38
Objet : CP : Un enfant de 12 ans abattu par un chasseur



(...)
extrait:

Un enfant de 12 ans abattu par un chasseur    


 

 

 

 

Hier, lors d’une sortie en quad avec son père,  un enfant de 12 ans est mort, touché en pleine tempe par la balle d’un chasseur. Ce jeune garçon est le troisième non chasseur victime de l’insécurité liée à ce « loisir ». L’ASPAS, qui réclame une trêve de la chasse le dimanche, attend une réaction immédiate du Gouvernement.

La fermeture de la chasse le dimanche est donc aujourd’hui la seule manière de faire baisser significativement le nombre d’accidents de chasse et de permettre à tout citoyen de profiter sereinement de notre patrimoine naturel commun.

Notre association attend, encore et toujours, une prise de position énergique ainsi qu’une décision claire  et immédiate du Gouvernement à ce sujet.  

 

   

 

Contact presse : Pierre Athanaze - Président de l’ASPAS 
tél. : 06 08 18 54 55

NB : L’ASPAS envoie gratuitement son dépliant « Stop à l’insécurité liée à la chasse» et un dossier de presse à tous les journalistes en faisant la demande (par mail, fax, courrier).




Association pour la Protection des Animaux Sauvages - www.aspas-nature.org
Membre du Bureau Européen de l’Environnement - Bruxelles
B.P. 505 - 26401 CREST Cedex - France Tel. 04 75 25 10 00 - Fax. 04 75 76 77 58 - 
info@aspas-nature.org
Association reconnue d’utilité publique par arrêté préfectoral du 11 décembre 2008 (JORF n°0067 du 20/03/09)
Association 100% indépendante
 

Voir les commentaires

Racisme et specisme: selon les cultures, le moi est plus ou moins éloigné de l'Autre.

23 Janvier 2012, 21:55pm

Publié par Jo Benchetrit

On se sent souvent coupable  à critiquer des gens au nom de leur origines, et c' est très bien.

Cependant cela ne doit pas nous faire  nier la realité. Il est clair que les animaux sont plus ou moins objets de compassion selon le degré de mégalomanie humaine qui change selon les milieux.

Le non racisme combat les théories essentialistes. Mais nier les différences de culture et de progrès  par rapport aux non-moi est assez idiot.


On ne peut nier que des familles, des régions, des pays, des niveaux culturels différents  peuvent déterminer chez la plupart un certain regard sur soi et sur les autres. Les normes des uns et des autres sont +ou- éloignés de la morale.le rapport aux non-moi est variable et dépendant de la découverte que l'autre est un sujet comme soi, et ce-selon les  cultures- plus ou moins proches de son image propre.
de plus existence fait l'essence. C'est en forgeant qu'on devient forgeron, et c'est en étant raciste ou spéciste qu'on le devient .
"l'existence précède l'essence". la nature humaine est un effet de sa culture et non pas l'inverse.
Pas mal, non?
Comment lutter alors contre cette nature acquise qui est parfois très tenace puisqu'elle structure l'humain en plus ou moins gravement atteint par la tendance humaine à la mégalomanie, en plus ou moins narcisse?
C'est bien ça qui preoccuope ceux qui luttent contre la cruauté des hommes envers leurs non-moi.

 

Voir les commentaires

Un garçon de 12 ans assassiné par les chasseurs: honte. Sarko, droits.

23 Janvier 2012, 17:24pm

Publié par Jo Benchetrit

Si seulement ça servait à qq chose pour l'anti-chasse, que ce pauvre gamin ne soit pas mort pour rien !

Et Sarko ose dire qu'ils n'ont pas assez de droits!

On croit rêver.

Le tueur aurait 82 ans.

Voir aussi sur les "accidents" dus au chasseurs :

Convertir en PDF - l'ASPAS



 
Dure nouvelle.
 


http://www.aspas-nature.org/content/view/486/61/lang,fr/
 
---------- Message transféré ----------
Communication ASPAS <info@aspas-nature.org>
Date : 23 janvier 2012 16:38
Objet : CP : Un enfant de 12 ans abattu par un chasseur



Communiqué de presse, 
Le 23 janvier 2012
 


 

Un enfant de 12 ans abattu par un chasseur    


 

 

 

Hier, lors d’une sortie en quad avec son père,  un enfant de 12 ans est mort, touché en pleine tempe par la balle d’un chasseur. Ce jeune garçon est le troisième non chasseur victime de l’insécurité liée à ce « loisir ». L’ASPAS, qui réclame une trêve de la chasse le dimanche, attend une réaction immédiate du Gouvernement.

 

  

 

C’est toute une famille qui est brisée, une fois de plus. Ce drame n’est pas un cas isolé, puisque d’autres accidents de chasse ayant entraîné la mort d’un enfant ont déjà été recensés les années précédentes. En France, la chasse n’est pas seulement une activité terriblement dangereuse pour ses pratiquants (plusieurs dizaines de morts chaque année, des centaines de blessés), elle l’est également pour tous les usagers de la nature (promeneurs, cueilleurs de champignons, cavaliers,naturalistes,…).

Cette source d’insécurité permanente se pratique avec des armes à feu puissantes, dans des espaces ouverts à tous, et les rares mesures de sécurité mises en place par les chasseurs (signalisation, gilets fluorescents) ne suffisent donc pas à garantir la sécurité des citoyens.

 Les accidents survenant majoritairement le dimanche (60%), l’ASPAS réclame depuis des années une simple mesure de bon sens : l’arrêt de la chasse le dimanche. Plus de 260 000 signatures en faveur d’une trêve dominicale des fusils ont déjà été récoltées. Pourtant, notre requête a été rejetée par Nathalie Kosciusko-Morizet dans un courrier que nous recevions en début de mois. L’arrêt le mercredi, qui fut une victoire de la démocratie, a quant à lui été vite oublié…

L’ASPAS alerte l’opinion publique sur l’organisation laxiste et passéiste du système cynégétique français, et dénonce l’absence totale de législation et de réglementation sur les règles de sécurité liées à ce divertissement, pourtant très meurtrier. Les chasseurs représentent moins de 2 % de la population mais s’approprient la nature pendant 6 mois de l’année, au détriment de tous les autres. Il est donc indispensable que les mentalités et la législation évoluent !

La fermeture de la chasse le dimanche est donc aujourd’hui la seule manière de faire baisser significativement le nombre d’accidents de chasse et de permettre à tout citoyen de profiter sereinement de notre patrimoine naturel commun.

Notre association attend, encore et toujours, une prise de position énergique ainsi qu’une décision claire  et immédiate du Gouvernement à ce sujet.

 

Contact presse : Pierre Athanaze - Président de l’ASPAS 
tél. : 06 08 18 54 55

NB : L’ASPAS envoie gratuitement son dépliant « Stop à l’insécurité liée à la chasse» et un dossier de presse à tous les journalistes en faisant la demande (par mail, fax, courrier).




Association pour la Protection des Animaux Sauvages - www.aspas-nature.org
Membre du Bureau Européen de l’Environnement - Bruxelles
B.P. 505 - 26401 CREST Cedex - France Tel. 04 75 25 10 00 - Fax. 04 75 76 77 58 - 
info@aspas-nature.org
Association reconnue d’utilité publique par arrêté préfectoral du 11 décembre 2008 (JORF n°0067 du 20/03/09)
Association 100% indépendante
 

Voir les commentaires

Les animaux prisonniers de notre humanité.

22 Janvier 2012, 21:55pm

Publié par Jo Benchetrit

http://a2.sphotos.ak.fbcdn.net/hphotos-ak-ash4/395776_325332384164083_178463282184328_1065772_1102134239_n.jpg


"ILS SONT CONDAMNÉS, NOUS SOMMES COUPABLES !

Condamnés à la détention perpetuelle, niés dans leurs besoins élémentaires, soumis aux caprices humains, victimes de l’ignorance et de la bêtise, isolés, privés du contact avec la nature et avec leurs congénères, négligés, oubliés, maltraités, considérés comme des objets, de simples marchandises, les animaux sont pourtant des êtres sensibles qui ressentent la souffrance, la peur, l’ennui, le bien être, le bonheur !

Quand changerons nous de regard sur eux ?
Quand prendra fin l’esclavage animal ?
Quand cessera cette injustice ?"

Dessin de Bebb.

Source: http://actuanimaux.com/ blog/actualites/bebb-coupables/

Voir les commentaires

1 2 3 4 > >>