Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Psychanalyse et animaux.

Fête barbare en Espagne, un jeune en est mort. Mais combien de taureaux? et dans la foulée, ça viole: agressions sexuelles à Pampelune.

29 Juillet 2013, 02:35am

Publié par Jo Benchetrit

Lâchers de taureaux affaiblis par des sévices, par le transport, l'arrachement de leur milieu habituel, hyper stressés, déshydratés dans la chaleur,  destination...http://l2.yimg.com/bt/api/res/1.2/lHJtvDjY0mDA9rU2d.FMgQ--/YXBwaWQ9eW5ld3M7Y2g9NTg2O2NyPTE7Y3c9ODAwO2R4PTA7ZHk9MDtmaT11bGNyb3A7aD00NjI7cT04NTt3PTYzMA--/http://media.zenfs.com/en_us/News/Reuters/2013-07-14T133343Z_1_APAE96D11O900_RTROPTP_3_OFRWR-ESPAGNE-FERIA-20130714.JPG Torture...Immonde cruauté humaine.

Des centaines de milliers d'abrutis cruels se déversent chaque année rien qu'à Pampelune, en Espagne, pour aller terroriser et torturer d'innocents animaux.
Mais dans d'autres villes aussi, comme à Isso, la fête sauvages de ces terroristes du monde animal a lieu.
Et parfois, comme cette fois-ci, un de ces débiles est blessé, donnant aux autres sous-developpés affectivo-intellectuels l'illusion d'être des héros!

Là, ce jour là, c'est un ado de 16 ans, fils d'irresponsables, qui a été blessé à la cuisse et en est mort.
Je ne me réjouis pas, d'autant qu'il en reste suffisamment  de ravis au fond par cette mort pour continuer dans le genre...Evidemment ce serait bien si le législateur en venait à interdire ces festivités préhistoriques, ou au moins si ça pouvait dissuader les parents de laisser leurs enfants dans ces lieux effrayants. Mais on sait que non et que ça rapporte du fric, et que le progrès humain ne les intéresse pas.

Tout cette violence excite la bas peuple, et les touristes aussi! Une australienne a été blessé aussi. No comment.

  L'Espagne est le pays d'Europe qui compte le plus de meurtres de conjointes.
Et là, ces innommables sont en prime si bien excités par leur débile cruauté qu'ils s'en prennent aux femmes  qu'ils violent, comme en témoignent un article en lien.
Alors...

 Le fait que des femmes se dénudent volontairement  soit une chose traditionnelle durant ces fêtes  ne me gêne pas en soi. Je regrette que ça ne se limite pas à ça. Mais elles s'arrosent de sang, ça montre que tout est branché sur le meurtre des animaux. Car ne l'oublions pas, ces pauvres taureaux sont lâchés dans ces ruelles étroites au milieu d'une foule effrayante, imaginez des centaines de milliers de fous hurleurs, pour aller où? Ben aux arenes où ils seront mis en pièces devant une assistance de sadiques patentés. La corrida est le but.


Chacune peut faire joujou avec son corps, c'est bien. Mais qu'on viole est   autre chose! Et pourtant dans une fête sans vergogne et cruelle...on va pas s'en étonner non plus. Et puis ces gourdasses qui s'amusent alors que le but des ferias, c'est la cruauté impitoyable envers les toros...je ne les plains pas non plus. Je plains par contre les anti-corridas qui ont la malchance de vivre là.


Rien de plus à en dire sinon que la sélection naturelle a laissé vivre une espèce imbecile, perverse et suicidaire, la kamikaze nôtre, qui ne gagne rien à laisser dominer la pulsion de mort.

Et qui continuera jusqu'à en crever si elle ne prend pas le virage de la civilisation à temps.

 

 

Un jeune homme de 16 ans a été tué en Espagne samedi lors d'un lâcher de jeunes taureaux, les «novillos», dans la province d'Albacete, dans le centre du pays.

Le jeune homme a été grièvement blessé par un coup de corne à la cuisse, lors des fêtes du village de Isso. Transporté à l'hôpital, il est mort quelques heures plus tard, a indiqué une porte-parole de la préfecture.

Les festivités, célébrées en l'honneur de l'apôtre Jacques, le patron de la commune, ont été suspendues par la municipalité.

De nombreux lâchers de taureaux, parfois meurtriers, sont organisés tous les étés en Espagne dans les fêtes de village.

Les plus célèbres et les plus spectaculaires sont ceux de la San Fermin à Pampelune, qui attirent chaque année au mois de juillet des centaines de milliers de personnes dans cette ville, capitale de la Navarre.

 

Voir les commentaires

De Nuremberg à Nuremberg, de F Rossif, mon conseil télé de ce soir chaine LCP

28 Juillet 2013, 18:51pm

Publié par Jo Benchetrit

Dimanche 28 juillet 23:00 au lundi 29 juillet 2013 00:00 sur La Chaîne parlementaire (Rediffusion)
Voir dans la grille

 

 On le voit et on vient en parler si vous voulez.

 

Lu sur Télérama:

 

On aime passionnément La fête et le triomphe

 

 

SYNOPSIS DE L'ÉMISSION

C'est à Nuremberg que les nazis au pouvoir prirent l'habitude de célébrer chaque année leur triomphe, selon un cérémonial barbare destiné à fasciner les masses.

Les clameurs et les torches accompagnèrent l'Allemagne dans sa course au néant.

Asservissement de tous, pogroms, cortège d'atrocités, invasion des pays voisins : sous l'oeil apeuré de la vieille Europe, les maîtres du Reich accumulèrent les «victoires» sanglantes.

Le déclenchement de la Seconde Guerre mondiale fut certainement l'une de leurs plus sombres réussites.

Voir les commentaires

Refus du parlement polonais d'autoriser l'abattage rituel sans etourdissement. Juillet 2013.

25 Juillet 2013, 16:30pm

Publié par Jo Benchetrit

 

 http://animaux.l214.com/var/resizes/vaches-boeufs-bovins/abattoir-bovin-2007/abattoir-081-tetes-bovins-contenaire-2007.jpg?m=1309207924

CE QU'IL RESTE DES VIVANTS DANS LES POUBELLES D'UN ABATTOIR . Tragique.

Bien souvent la souffrance animale est instrumentalisée par l’extreme droite   pour parvenir à attiser la haine des "braves gens" qui, voyant des images d'abattage rituels sont révulsés. Qui a envie de voir un animal se faire tuer? Personne, à part bien entendu des pervers du genre aficionados DEVANT DES CORRIDAS BENIS PAR QUI? BEN PAR DES CURÉS! L'EGLISE DEVRAIT AUSSI FAIRE SON AUTO-CRITIQUE.IL EST LOIN, LE PAPE PIE V QUI AVAIT EXCOMMUNIÉ LES AFICIONADOS.FAUT SE DEMANDER SI LES AFIOCS ET PRETRES BENISSEURS DE L'HORREUR DES CORRIDAS CATHOS NE SONT PAS AMNESIQUES. 

De nombreses videos presentent de maniere à vous horrifier   l'impressionnant abattage rituel, different s'il est cacher ou halal. Le cacher en principe ne peut l'etre si l'animal a souffert. Il faut donc des instruments très aiguisés. 



Mais curieusement on ne voit pas de video sur l'abattage "exemplaire", le laïc. A croire que ça se passe dans le secret d’une salle d’opération, sous anesthésie generale et sans une goutte de sang, par imposition des mains peut-être.






La revendication, imbécile selon moi, car suicidaire dans ce contexte, de la légalisation de la pratique des abattages rituels, lorsqu’ils se font sans étourdissement, est une aubaine pour les racistes et antisémites ratisseurs de  « bonnes âmes » ravis de croire voir la cruauté au dehors d’eux, pour qui  le barbare, c’est toujours l'autre.

 En effet, elle est mise à l'index par des gens qui, au fond, ne sont pas  amis des bêtes, et viennent fièrement avec des têtes de cochons pour choquer les musulmans, ou faire des saucissonades pour louer l’abattage laïc et conspuer les non laïcs, alors que la vie et mort des porcs est une honte , un défilé d'horreurs de A à Z.

OUI, à Z.

 Cette pratique  ne me semble pas fondée religieusement, mais les croyants musulmans et juifs le croient et quand un croyant croit, ça craint. Un croyant craint quoi? Ben la colère divine et parfois celle des voisins intégristes.  Cette pratique est contestée par certains croyants eux-mêmes, comme Boubaker qui dit que Allah a autorisé l'abattage avec étourdissement, mais semble t il les musulmans ne sont pas convaincus !  

Une loi impose l'abattage laïc avec étourdissement comme règle, en Pologne. 

Les adeptes du cacher affirment que leur abattage est le seul qui ne fait pas mal aux animaux. Sectionner l’artère jugulaire priverait immediatement le cerveau de l'afflux sanguin nécessaire à la conscience.  

  

Je me suis mise à douter qu' il y avait une chance que la moindre horreur soit l'abattage laïc, après avoir vu des choses très éprouvantes comme celles ci. 

L"enfer est encore une fois pavée de bonnes intentions.     

  Animaux tués anesthésiés?Mensonges! Un cochon se reveille delamort dans une cuve où il est ebouillanté!

L"enfer est encore une fois pavée de bonnes intentions.

En effet, les animaux vidés entierement de leur sang ne peuvent se reveiller dans les cuves d’echaudage, ces bains bouillants où ils vivent souvent un dernier calvaire!  Rien n'est simple. Difficile de demander un abattage laïc pour tous tant que celui-ci permet des atrocités comme ça. C'est pourquoi, il faut préférer l’abattage vidé de son sang.
En effet, avec des animaux souvent mal tués,  les abattages laïcs sont generateurs d'atrocités diverses dont la plupart tient au fait que les animaux ne sont pas tous morts quand ils sont mis dans les cuves d'eau bouillantes pour enlever les poils ou les plumes. Et souvent, ils sont depecés vivants. Regardez le site L214, entre autres. C'est atroce.
Alors que les animaux cachères sont entièrement saignés et ne risquent pas d'être mis conscients dans les bains d'eau bouillante  (car c'est le pb de l'etourdissment,   soit il est mal fait, soit il dure trop peu  et lanimal est tué consient après avoir subi un coup de marteau ou une electrocution douloureuse en soi)— pour les halal je ne sais pas si c'est aussi tabou que chez les juifs, le sang. Eux c'est plus un reglement sur la façon de  tuer en fonction du regard de la victime vers la Mecque et d'autres choses. je precise que je ne mange aucun produit animal pour epargner les animaux. Mais la fixette de lextreme droite sur l'horreur de l'abattage rituel doit etre eclairé à la lumiere de la monstruosité de l'abattage laïc.
Sinon, vouloir que l'animal soit conscient qd on le tue est juste sadique! Et dieu dans tout ça?Je crains qu'il ne s'en fiche.
La preuve...Les animaux de toute part souffrent le martyr sans qu'il intervienne. Ou alors il n'existe que dans nos contes de fée dits livres saints? Un dieu bon ne supporterait pas notre espèce cruelle. Un dieu pas bon n'a pas de quoi être loué! dans tous les cas, faut pas compter sur lui pour en finir avec notre cruauté, sinon notre decision. Si vous voulez etre digne, soyez mieux que ce Dieu passif devant les agressions intolerables dont sont victimes les bêtes ou bien plus certainement non existant...soyez bons, ne consommez pas de produits animaux.

C'est terrible mais le principe de realité m'oblige à penser à des choses si atroces...que j'en suis malade. Mais que faire à part être, comme moi,  le plus  vegan possible dans un monde où c'est impossible? Reponse= Il faut aussi aider les animaux exploités.

'  Honte et abomination  '

 

Je me dis qu' au fond, faudrait exiger un abattage avec étourdissement réel, mais surtout une saignée à blanc.
C’est à cause de la vitesse obligatoire, pour la rentabilité qu’ils ne les laissent pas saigner completement dans les abattages laïcs que de nombreux animaux se font ebouillanter et ecorcher ou plumer vivants et conscients. 
A part ça, au secours, et vive le soja!
Pour info, je l’ai lu je ne sais pas où, en 2050, il est prevu une augmentation de 75% de la conso mondiale de viande.
:(

Voir aussi les abattages atroces en chine et inde...et au mexique, bref, les atrocités sont partout.
Mais je ne suis pas opposée à ce que toutes les religions se plient à la loi de l'etourdissment si celui ci est VRAI.
Sans illusion sur rien.
Je ne sais plus où donner de l’inquietude pour mes freres animaux et de l'indignation envers le genre humain, qui est la lie de la Terre.
Rappelons que si tout le monde devenait vegan nous n'aurions pas toutes ces objections à la notion d'humanité. Après, associer comme cette amie le fait l'interet à la revente des produits non consommables par les juifs pratiquants à des laïcs, est à mon sens assez propice à des remarques antisemites du genre: "Ha oui, pour les juifs, seul compte le profit". Alors que je suis pour cette revente car le pire est de jeter la viande. Quel irrespect pour les martyrs animaux que tout ce qui est jeté, à savoir 50% des animaux qui meurent pour la poubelle. 38kg de bonne nourriture est jetée à la seconde en France..
 
Aussi, quand je lis ce qui suit  d'une amie elle-même d'origine juive mais evidemment anti cacher sans etourdissement (elle même comme moi est vegan), je ne peux que repondre qu'entre 2 horreurs, je choisis la moindre, ce que je disais plus haut. Voici son mail:
"Je viens d' entendre à l'instant sur RFI,( la seule radio qui donne des infos occultées par les autres.. )
le "drame" qui se joue en Pologne. Comme vous le savez, une loi vient d'être votée pour interdire les égorgements rituels !
Et bien les représentants de la communauté juive et musulmane, vont aller protester auprès de la cour des droits de l'homme ( SIC ).. La révolte gronde ! Comme il fallait s'y attendre, la communauté juive parle d' antisémitisme, se réfère aux années 30, et au chômage des bouchers et rabbins ( ceux qui vérifient à même l' animal, qu'il ne reste pas une goutte de sang, et qui envoient les parties dites " impures" chez les goys.. ) sans compter que le marché rituel est de plus en plus juteux .
Les musulmans idem. Ils sont dans une colère noire, et disent qu'ils ne pourront plus exercer leur religion. Car comme chacun sait, leur Dieu a demandé expressément que les animaux soient égorgés en pleine conscience ..que leur regard soit tourné vers la mecque et autres conneries monstrueuses."
 Il n'y a pas de bon abattage.   Je copie colle au hasard sur des milliers d'exemples intolerables: 


  •   Visiblement, il n'y a pas de surveillance pour les abattages laïcs. Aussi, je ne vois pas au nom de quoi il faudrait le promouvoir de maniere acharnée au nom de la prevention de  la souffrance animale qui est on est tous d'accord, haïssable. 

Voir les commentaires

Abolitionnisme, wellfarisme, utilitarisme. Un plaidoyer de M.Pinque pour le veganisme.

23 Juillet 2013, 18:52pm

Publié par Jo Benchetrit

http://www.trenditude.fr/local/cache-vignettes/L624xH416/robe-fruitee-de-la-ligne-salad-times-de-robbie-spencer-photographie-par-richard-burbridge-pour-t-magazine-be318-ae569.jpg Je suis tombée sur une video de Meryl Pinque qui ne manque pas d’intérêt. Néanmoins, je pense qu’il n’est pas inutile de lui objecter des critiques fermes sur qq points.
    Une erreur: contrairement à ce qu’elle suppute, le wellfarisme ne se confond pas necessairement avec l'utilitarisme ni avec l’idée que l’on est superieur aux animaux. On peut respecter les animaux, ne pas adopter la notion metaphysique de la superiorité du « genre humain" sans arguments valables comme le fait E.de Fontenay et savoir que l'on utilise de maniere atroce les animaux et vouloir y remedier tout en voulant que tout cela cesse. L'utilitarisme est sans doute un malentendu venant de ceux qui sont anti-specistes comme Singer. Néanmoins, je suis contre toute souffrance et donc une abolitionniste wellfariste.
C’est le combat entre principe de plaisir et de realité.
     
 Un combat connu des mouvements politiques: faut-il oui ou non savoir si on veut du reformisme ou de la revolution ? Ben on peut vouloir les 2.
    MP ignore cette possibilité opposant les bons et les  mauvais. Je soutiens  qu'on peut être les 2, donc abolitionniste et wellfariste. On peut être pour un paradis terrestre et savoir, principe de realité, que les animaux souffrent trop au coeur d'un abominable esclavage pour le moment, et pour longtemps.
   Ne pas l'admettre c'est accepter cette derive: faire comme le fit Francione cause commune avec les éleveurs contre l'agrandissement des cages des poules. C'  est ridicule et abject.  Au nom de l'idealisme necessaire, a t on le droit de refuser une amélioration de la condition animale?
    Je pense que non si on a une valeur  morale. Néanmoins, je suis contre toute souffrance et donc une abolitionniste wellfariste.
M.Pinque revendique que ceux qui aiment les animaux les respectent pour etre coherents. Mais elle fait là une confusion entre amour et respect alors que l'amour est une passion, qui entraine éventuellement à la fusion, à la déraison. 
Il y a mille façon d’aimer dont au moins une est resumé par cette phrase :"si je t'aime, prends garde à toi".
C'est que l'amour est en dehors de la loi.
Sinon, je plaide moi-même pour le veganisme; tout en étant également pour le freeganisme (celui qui se nourrit des bonnes choses jetées par les collectivités et les magasins dont super marchés car la realité cest que l’on jette  la moitié des animaux tués après tortures. Et c’est un scandale qui ce me semble ne devrait trouver qu’une reponse: la recuperation des pseudo-dechets. ces dechets sont encore prorité des jeteurs. Or cest faux car c’est prelevé sur notre Terre..La nôtre, pas juste celle des abjects jeteurs qui fichent des produits comme des cendres, du tabac, des saletés diverses, de la javel etc. sur leurs bonnes choses de peur que certains les recuperent.
C’est pourquoi il devrait y avoir d’urgence une taxe sur le volume des ordures.
Nous sommes loin de cette recherche du moindre degât qui, malgré tout serait un grand progrès à notre portée, alors que le changement  revolutionnaire n’est pas pour demain mais doit rester notre objectif, notre utopie realisable un jour...mais quand?
Ma façon de voir: ne rien refuser comme meilleure condition de vie aux animaux tout en exigeant que cela cesse. Voilà pour ma part ce que je pense de la façon dont Mlle Pinque prend le  choses, c’est-à-dire une position infantile:  "le paradis vegan, sinon rien."
Mais nous nous rejoignons sur ceci:
"Parler de  revolution sans faire la revolution de sa vie personnelle, c'est avoir un cadavre dans la bouche". Guy Debord. Et là, c'est au sens propre du terme.
 

Voir les commentaires

Chasse aux nazis allemands, ultimes possibilités. Pourquoi ce retard?

23 Juillet 2013, 09:38am

Publié par Jo Benchetrit

Ghetto_Uprising_06b.jpg

 Terreur et mépris au ghetto de Varsovie.
Lorsque les méprisables méprisent, ça peut tuer. Une maigre consolation, l'ordure SS vue ici 
Josef Blösche a été executée en 69.


Photo extraite du rapport de mai 1943 de Jürgen Stroop à Himmler.
Légende originale en allemand : « Poussés hors de leurs trous ».

Certaines des personnes visibles sur cette photo ont été identifiées :
- le garçon au premier plan est peut-être Artur Dab Siemiatek, Levi Zelinwarger (près de sa mère Chana Zelinwarger) ou Tsvi Nussbaum ;
- Hanka Lamet, la petite fille à gauche ;
- Matylda Lamet Goldfinger, la mère de Hanka, deuxième en partant de la gauche ;
- Leo Kartuziński, en arrière-plan avec un sac blanc sur l'épaule ;
- Golda Stavarowski, la première femme à droite, au fond, qui ne lève qu’une main ;
- Josef Blösche, le SS avec une arme à feu à droite, exécuté en 1969.

68 ans après la fin de la plus montrueuse  tentative de detruire une "race" humaine, la chasse aux tueurs puants dits nazis est relancée. Le POint s'en fait l'echo ici: http://www.lepoint.fr/monde/la-chasse-aux-derniers-nazis-relancee-en-allemagne-23-07-2013-1707419_24.php#xtor=EPR-6-[Newsletter-Quotidienne]-20130723

Par ailleurs que se passe t il dans les commentaires? 

Attirés comme des mouches par la merde, dès qu'il y a un article sur les   nazis, y compris sur mon blog, les neonazis se précipitent pour   déverser leur blabla habituel  sur les enfants qui meurent de faim, les crimes staliniens et dieu sait quoi encore! Vous noyez le poisson pour mieux recommencer vos forfaits. Dénier et mentir pour mieux calomnier est le triptyque de votre technique.Le but: minimiser la faute donc la culpabilité, la reduire en la comparant au stalinisme, maoisme, à ce qui se  passe ailleurs, ici, chez vos voisins, à present, et continuer à inventer pour mieux faire haïr.

Belle humanité...Que la lutte pour les animaux dévoile comme reellement lie dela Terre.

 j'ai laissé un commentaire sur le Point. 

Le plus bizarre et douloureux, c'est que des gens , comme dans certains commentaires sans vergogne, continuent à se rendre complices de cette ignominie. Il en faut de la jouissance destructrice, je pense, pour avoir tant de mal à condamner clairement les criminels nazis de l’époque! il en faut de la cruauté encore présente dans la tête des nazis, pour ne pas s'excuser.
Je reprend un extrait de votre article:  "Serge Klarsfeld. "La justice allemande est aussi docile que dans les années 50/60", analyse-t-il. "À une époque où on pouvait juger les criminels, l'Allemagne n'a pas fait son travail. Aujourd'hui on veut les juger, mais il n'y en a plus." Serge Klarsfeld souligne que les éventuels nazis encore en liberté étaient très jeunes durant la guerre, et occupaient donc des fonctions subalternes, pour lesquelles il ne reste pas de trace.

Mais pour Efraim Zuroff, "le temps ne diminue pas la culpabilité de ces tueurs". "En 33 ans de chasse aux nazis, je n'ai jamais vu un nazi dire qu'il était désolé", a-t-il ajouté."
....

 "Ne voyez pas dans ces gens de vieux hommes fragiles, mais pensez qu'à l'apogée de leur force physique, ils ont déployé toute leur énergie à tuer des hommes et des femmes innocents", selon lui. "
Selon lui "innocents" ? Quel drôle de formulation!

"Depuis le procès des principaux responsables du IIIe Reich à Nuremberg (1945-1946), 106 000 soldats allemands ou nazis ont été accusés de crimes de guerre. Quelque 13 000 ont été jugés et la moitié d'entre eux condamnés, selon l'Office allemand chargé d'élucider les crimes nazis, basé à Ludwigsbourg (sud-ouest).  "

Je copie-colle pour certains ignorants cet extrait d'un texte de Wikipédia:

L'extermination des Juifs durant la Seconde Guerre mondiale se distingue par son caractère industriel, bureaucratique et systématique qui la rendent unique dans l'histoire de l'humanité6. Paroxysme d’antisémitisme, ce génocide a voulu éliminer radicalement la totalité d'une population qui ne représentait aucune menace militaire ou politique, sinon dans l’imagination des bourreaux. Les femmes, les enfants (y compris les nouveau-nés) et les vieillards furent tout aussi systématiquement traqués et voués à la mort de masse que les hommes adultes. En particulier, 1 500 000 d’enfants furent victimes de l’anéantissement7. L’extermination physique des Juifs fut aussi précédée ou accompagnée de leur spoliation systématique (aryanisation) et de la destruction d’une part considérable de leur patrimoine culturel et religieux.

Perpétré sur l’ordre d’Adolf Hitler, le crime a principalement été mis en œuvre par la SS et le RSHA dirigés par Heinrich Himmler, ainsi que par une partie de la Wehrmacht, et par de nombreux experts et bureaucrates du IIIe Reich8. Il a bénéficié de complicités individuelles et collectives dans toute l’Europe, notamment au sein des mouvements collaborationnistes d’inspiration fasciste ou nazie, et de la part de gouvernements ou d’administrations ayant fait le choix de la collaboration d’État. L’ignorance du début puis les passivités indifférentes ou lâches de beaucoup ont aussi permis son accomplissement. Au contraire, de nombreux anonymes, souvent au péril de leur vie, se sont dévoués pour sauver des persécutés. Certains d’entre eux reçurent après-guerre le titre honorifique de « Juste parmi les nations ».

Le Troisième Reich a aussi exterminé en masse les handicapés mentaux : leur gazage massif lors de l’aktion T4 a précédé et préfiguré celui des Juifs d’Europe. Les Tziganes sont eux aussi victimes d’un génocide connu sous le nom de Porajmos. Les populations civiles slaves notamment polonaises et soviétiques connaissent des pertes importantes causées par des crimes de guerre et des massacres. Mais seul le génocide des Juifs a été conduit de façon systématique et avec acharnement, jusqu’aux derniers jours des camps en 1945.

La Shoah constitue l’un des événements les plus marquants et les plus étudiés de l'histoire contemporaine. Son impact moral, historique, culturel et religieux a été immense et universel, surtout depuis sa redécouverte à partir des années 1960-1970. À côté de l’investigation historique, la littérature de la Shoah offre quelques pistes aux nombreuses interrogations posées à la conscience humaine par la nature et l’horreur exceptionnelles du génocide.

Voir les commentaires

Les militants autrichiens animalistes acquittés de nouveau menacés. Auto-denonciation, SVP.

23 Juillet 2013, 04:47am

Publié par Jo Benchetrit

Le plus important: pour signer, si vous ne voulez pas lire la prose qui suit, et c'est  bien dommage, ma  pauvre dame! 

http://www.vgt.at/actionalert/selbstanzeige/unterzeichnen_en.php

 

==============================

Dans l'avenir d'une illusion , Freud dit ceci, P 7 de l'édition PUF: « […]   les masses sont inertes et dépourvues de discernement, elles n'aiment pas le renoncement pulsionnel, ne peuvent être convaincues par des arguments que celui-ci est inévitable, et les individus qui les composent se confortent mutuellement en donnant libre cours à leur dérèglement. Seule l'influence d'individus exemplaires, qu'ils reconnaissent comme leurs meneurs, peut les amener à des prestations de travail et à des renonciations dont dépend l'existence de la civilisation. »


Ces "individus exemplaires" donnent le la de ce qui doit être fait pour rester dans la civilisation ou peut être plutôt, comme je le crois, y parvenir par le respect de la liberté au sens ethique du terme, donc au sens où il faut savoir se priver pour épargner l'autre. Attention, la liberté, c'est aussi celle d'aider les plus exploités des exploités, les plus torturés, les plus faibles, donc les animaux. Or la possibilité de montrer de quoi sont faits les produits issus de l'horreur, banalisés et
achetés par nous tous, comme fourrure et viande , medicaments  etc etc, est  menacée en Autriche. Et on sait par l'histoire que si elle perd du terrain là-bas, cela viendra encore ici et se propagera partout.

Les militants autrichiens acquittés après un procès fleuve sont de nouveau  accusés, cette fois en appel. Le procureur a en effet fait appel du verdict d'acquittement.

Quel acharnement et quelle haine, mais surtout  quel désir de proteger la logique capitaliste internationale (que l'on retrouve partout y compris dans les pays communistes comme la Chine)! Le capitalisme a peur des individus qui pourraient devenir exemplaires et les neutralise en les mettant en  prison, comme ce fut  le cas pour ces animalistes. http://psychanalyse-et-animaux.over-blog.com/article-21484668.html

Ils avaient pourtant gagné mais les revoilà dans le colimateur!



Lire jusqu'en bas pour voir une action simple que vous pouvez faire en 5 minutes et qui va les aider.fur



Cette  photo anti-fourrure d'un lapin écorché vif pour l'industrie de la couture et dénonçant l'atroce sous le chic d'entre autres la marque de Giorgio Armani est un exemple de ce qu'il ne faudrait pas faire selon ce proc. autrichien!

 

Je transmets:

 

"Cette fois, les militants sont accusé d'avoir fait pression par la coercition et la menace sur une entreprise. Motif : ils ont demandé à une société vendant des vêtements de renoncer à vendre des articles comportant de la fourrure, en lui faisant savoir qu'en cas de refus, ils mettraient sur pied une campagne auprès de ses clients pour les informer de ce que l'industrie de la fourrure fait subir aux animaux.

S'ils sont condamnés pour cela, cela reviendrait à rendre illégales toutes les actions ordinaires des associations animalistes. Pour contrer cette offensive,VGT demande au maximum de personnes (autrichiennes ou étrangères) de s'auto-dénoncer comme coupables du même "crime". 2000 personnes l'ont déjà fait. Il est très pmprobable que la justice entreprenne de les poursuivre toutes, et il serait difficile de justifier l'inégalité de traitement en pousuivant uniquement les militants victimes du procès

L'explication de la démarche d'auto-dénonciation est disponible en 6 langues dont le français, c'est ici :

 http://www.vgt.at/actionalert/selbstanzeige/self-indict-fr.htm

Après vous être informé, quand vous cliquez sur "signer", vous basculez sur une page en anglais. Il faut alors cliquer sur "sign now" pour arriver au formulaire. Il n'y a plus qu'à remplir !

first name = prénom
Last name = nom
street adress = la rue où vous habitez
City = ville
Country = pays
birth date = date de naissance "

__._,_.___

 

Je transmets cette phrase avec laquelle je suis  bien d'accord. Je n'ai pas trouvé où mettre un commentaire, pour ma part.:

"Signé, en assortissant de ce commentaire : Fuck you killers of freedom, we will continue to exercise our rights whether you like it or not"
Transmis sur le fb de DDA

Voir les commentaires

Meric, retour sur l'affaire. Video des pieds par la RATP: la langue des pieds a parlé.

21 Juillet 2013, 15:08pm

Publié par Jo Benchetrit

5 juin 2013. 
  Sale jour pour Clement Meric...Il y a   plus de 7000 "personnes" qui ont soutenu l'assassin Esteban  dans un FB fait pour ça, y compris par une de ses  copines, Nathanimaliste, qui m'a  dit de lui: c'est juste un gentil jeune français qui défend son pays! 
Certains dits "neutres" les renvoient dos à dos. Extreme gauche et extreme droite, même  danger. Ça voudrait dire que finalement la victime est aussi coupable que l'assassin, comme on le dit pour les viols dans  certains pays et chez nous, il n'y a pas si longtemps! 
La défense des animaux est divisée dans son analyse, mais là, elle ne peut pas ne pas avoir reconnu  qu'elle etait noyautée par des fachos. Helas, des gens de la PA, dont une certaine Nathalie K. dit nathanimaliste est dans plein de photos avec des gens comme Serge Ayoub, un nazi et fier de l'etre donc qui soutient ceux qui jetaient des bébés vivants dans le feu des fours! et ses sbires, dont Morillo,  et etait membre de pas mal d'assoces dont elle a été virée, ou elle s'est effacée par trouille de l'etre, si mes infos sont juste, comme de la FBB et de la SPA où elle a failli etre elue proche de la presidence.
L'assassin est  selon lui anti-fourrure, mais surtout en bon facho, anti halal et anti cacher mais pas contre une bonne saucissonade. Les cochons mal saignés et se reveillant dans l'eau bouillante  ne doivent pas l'emouvoir.
Mais le tué était anti-toute exploitation animale, un vegan. L'assassin n'etait pas VG, mais utilisant les animaux, il etait d'une mouvance disant: "faut bien les traiter tout en s'en servant comme esclaves tout azimut".
De toute evidence,  pour les nazillons, il fallait infilter les anti-fourrure, sans doute  parce que des juifs furent fourreurs. mais leur fond de commerce est l'anti hallal et anti-cacher, ce pour que l'on sache bien que les bons sont français de souche, donc CHRETIENS. Amusant car  Ayoub, leur chefaillon, est arabe libanais chretien. Et Morillo,espagnol d'origine...Et il a tué un "vrai" français, c'est à dire ni musulman ni surtout juif, le petit sur- doué vegan anti-fa, Meric.
Quand les fachos vous disent que la delinquance nous vient de l'etranger! Rions bien fort à l'absurdité de ces immigrés anti- immigrés ! 
 
Qu'en dit Charb sur Charlie Hebdo?

 Clément Méric le tueur 11 juillet 2013

Clémnt Méric, le tueurLa scène, qui a été filmée à vingt centimètres au-dessus du sol par une caméra de la RATP, incrimine le gringalet antifasciste Clément Méric: on voit des pieds. Ses pieds. Et ceux du skin. Un journaliste de RTL qui a vu la vidéo, et qui sait lire le langage des pieds, en a déduit que Clément Méric fut l’agresseur du pauvre skinhead Esteban Morillo. Le facho a répondu aux coups du gaucho par un coup qui, hélas, a été mortel. La faute à pas de chance, la nature a fait le facho plus balèze que la crevette droit-de-l’hommiste.
Le député UMP Éric Ciotti, aussi chauve à l’extérieur qu’à l’intérieur, a aussitôt réclamé la dissolution des groupuscules gauchistes violents. La thèse est que la violence de l’extrême droite n’est pas moins condamnable que la violence de l’extrême gauche. «Les extrêmes se touchent», ont coutume de dire les philosophes du slogan paradoxal. Quitte à dissoudre, dissolvons les rouges comme les bruns!
Renvoyer dos à dos le fascisme et l’antifascisme signifie que le remède vaut la maladie. En effet, qu’est-ce qui justifie l’existence des antifascistes si ce n’est celle des fascistes? Qui est apparu en premier: la poule collabo ou l’œuf résistant ? Pour une bonne partie de l’UMP vagissante, militer contre le racisme et les discriminations serait équivalent à promouvoir le racisme et les discriminations. Quel talent!

Mettons les skinheads sous protection policière!

En mettant dans le même sac Méric et Morillo, la droite cherche à relativiser la dangerosité des groupuscules fascistes. Si les fascistes sont aussi dangereux que les gauchistes, c’est que les fascistes ne sont pas si dangereux que ça... Ciotti et sa troupe de clowns ont beau essayer de jouer les braves gens terrorisés par le péril gauchiste, on n’y croit pas. Ils sont mauvais acteurs, c’est à pleurer. Ah, si seulement un gauchiste pouvait tuer (même accidentellement, hein) un militant d’extrême droite! Malheureusement pour les Ciotti, ça n’a pas été le cas. Et si cela l’avait été? Poser cette question a quelque chose de déplacé, puisque, rappelons-le à ceux qui essaient de nous le faire oublier, la victime est bien l’antifasciste. Mais bon, et si Méric avait tué un skinhead à coups de poing? Ça aurait fait de Méric un justiciable comme un autre, mais ça n’aurait pas fait de l’antifascisme une idéoogie mortifère. Et si Morillo avait été la victime, ça n’aurait pas fait du groupuscule d’extrême droite auquel il appartenait une école de tolérance...
Les gens bien raisonnables pensent sans doute que l’action des groupes antifascistes est inutile puisque la République n’est pas menacée par une dictature skinhead. Non, Serge Ayoub, le patron des autodissous groupuscules Troisième Voie et Jeunesses nationalistes révolutionnaires, n’a aucune chance, un jour, de diriger la France. Non, il ne regardera pas le défilé du 14 Juillet depuis la tribune  officielle puisque, au même moment, il sera occupé à faire la majorette devant cette même tribune pour contenter une Marine Le Pen ou un quelconque Ciotti qui aurait réussi. On peut se moquer de ces jeunes anars romantiques qui prennent leurs ennemis pour une réalité. Rigolons de leur engagement à gorge déployée tant qu’on n’a pas les rangers d’un Ayoub au fond.
Ah, au fait, Ciotti a oublié un argument pour traîner dans la merde Méric: le militant antifasciste était raciste! Esteban Morillo, c’est pas un nom de chez nous... Méric a agressé un fils d’immigré, que font le MRAP, la Licra et SOS Racisme? Allez, Ciotti, lance-toi!

Charb

A present interessons nous à cet article

d'actuanimaux: Accueil » Actualité » La mort de Clément Méric, un séisme dans le milieu animaliste

La mort de Clément Méric, un séisme dans le milieu animaliste

 31

La mort de Clément Méric le mercredi 5 juin 2013 a secoué le milieu animaliste. Militant antifasciste1, végan et antispéciste2 de 18 ans, Clément Méric a été assassiné alors qu’il sortait pour s’acheter des vêtements.

Clément Méric

Clément Méric

Ses agresseurs étaient des skinheads néo-nazis (boneheads) proches du mouvement politique Troisième-voie (raciste, homophobe et antisémite) et de sa branche militariste les « JNR3». Ils se disent défenseurs des animaux, et s’attaquent plus particulièrement au halal (contre les musulmans) et la fourrure (qu’ils amalgamaient aux juifs), ainsi qu’au casher. Sur leur site internet on peut lire qu’il faut défendre les animaux car ils sont là pour nous nourrir, nous protéger, nous tenir compagnie. Les JNR sont d’ailleurs filmés avec des chiens dits « de combat » utilisés comme arme (voir ici 3min11http://www.youtube.com/watch?v=-4OcVg7R6ec ). « Parce qu’ils [les animaux] nous aiment, nous accompagnent, nous protègent et nous nourrissent »4 Il s’agit d’une vision utilitariste des animaux, les animaux ne sont pas considérés comme des êtres vivant pour eux-même, mais pour l’utilité qu’ils ont pour les humains.

Une conception raciste, homophobe et antisémite des relations sociales est incompatible avec une reconnaissance de l’animal en tant qu’un individu étranger à nous à considérer. L’animal représente ce qui est étranger à l’être humain, respecter l’animal c’est respecter le concept d’étranger. La relation être humain/animal est à concevoir dans l’égalité comme celle de l’autochtone à l’étranger.

Ces militants skinheads (boneheads) « protecteurs des animaux », mais adeptes du cuir et du saucisson français ont pour but de récupérer des militants pour leur groupe par le biais de la défense animale. Ils étaient présents à la marche contre la fourrure de Paris du 14 novembre 2012. Des antifascistes veganEs avaient réagi en informant de leur présence les autres militants animalistes.

 

Le groupe "Troisième Voie", à la marche contre la fourrure à Paris.

Le groupe « Troisième Voie », avec Esteban, à la marche contre la fourrure à Paris.



Pour protéger le lien social Clément Méric a résisté contre ces discours de haine et l’a payé de sa vie. Nous aurions pu croiser ces meurtriers et si nous étions homosexuels, arabes, noirs ou juifs et mourir sous leur haine.

 

1Clément Méric faisait partie de l’action antifasciste, groupe autonome qui historiquement a été créé en allemagne par l’extrême gauche pour unir tous les gens de gauche contre le nazisme
2Le spécisme est à l’espèce ce que le racisme et le sexisme sont respectivement à la race et au sexe : la volonté de ne pas prendre en compte (ou de moins prendre en compte) les intérêts de certains au bénéfice d’autres, en prétextant des différences réelles ou imaginaires mais toujours dépourvues de lien logique avec ce qu’elles sont censées justifier.
3 Jeunesses Nationaliste Révolutionnaires
4 Extrait du site de Section Defense Animale.

Voir les commentaires

Une "bodega " à Beziers pour les anti-corridas: belle idée de la FLAC.

19 Juillet 2013, 09:58am

Publié par Jo Benchetrit

corrida.jpg
Inacceptable abomination;: la corrida, qui déshonore notre pays.
Et colonise nos régions méridionales. La  Méditerranée n'appartient pas à  ces bouchers tortionnaires-tueurs en TUTU.
Je compte sur vous pour une diffusion maximale et afin que le vote se retourne en  notre faveur et y reste!

http://www.midilibre.fr/2013/07/19/les-anti-corridas-auront-leur-bodega-a-la-feria,736198.php

Communiqué du MIDI LIBRE qui enrage...:


« Nous venons d’apprendre - via le site web de la Fédération des Luttes pour l’Abolition des Corridas - qu’un certain nombre d’associations animalistes et particulièrement anti-corrida comme l’ARAC, la FAC, le CCAC, l’Association cheval, la LPO d’Allain Bougrain-Dubourg... organiseront en plein coeur de la ville au théâtre du Minotaure, une "bodega" avec films, expos... durant toute la Féria de Béziers 2013. Ce sera disent-ils un « événement sans précédent en Europe ! » à la gloire du « taureau » Fadjen, avec la venu de personnalités de tous horizons.

Ce taureau « adopté » à cinq semaines, élevé au biberon par un nommé Christophe Thomas et, qui d’après les anti-corrida, serait la preuve vivante qu’un taureau espagnol destiné aux arènes est un animal ne présentant aucune agressivité... oubliant que la même chose pourrait être obtenu dans les mêmes conditions avec un félin, et animaux remis dans leur milieu naturel (ganaderia, savane...) verraient leurs congénères leur laisser peu de temps pour rester vivants.

Si le droit de se rassembler dans un lieu privé est une liberté fondamentale, le faire au cœur d’une ville tauromachique durant une feria sent la provocation. N’oublions pas que certains membres de ces associations à l’appel du Colbac avaient tenté le dimanche 12 aout 2012 de pénétrer dans les arènes de Béziers et bloqué son entrée principale durant une bonne vingtaine de minutes ! D’autres tentent, notamment dans les villes taurines, de provoquer des troubles à l’ordre public pour obtenir l’interdiction de manifestations tauromachiques et l'un de leur leader déclare sur LCI (20/05/13) " Mais nous sommes dans le sud de la France en période pré-insurrectionnelle ". Il paraitrait aussi que la SPA et 30 millions d’amis seraient de la partie oubliant que les aficionadas et aficionados du Biterrois et d’ailleurs possèdent eux aussi des animaux qu’ils élèvent avec affection...

Face à cette provocation les Associations Taurines, particulièrement celles de Béziers et des alentours, ne peuvent rester indifférentes et le faire savoir. Et si il appartient aux autorités locales de prendre toutes dispositions pour que soit respecté la Culture Tauromachique et l’ordre public, l’Aficion se doit d’être vigilante, calmement mais fermement face à ceux qui veulent interdire non seulement la Corrida et tout ce qui s’y rapporte, mais aussi la chasse, la pêche, les animaux dans les zoos et les cirques, les courses de chevaux, le foie gras... Corrida vivra et restera à Béziers ! »

LO TAURE ROGE 17/07/13 - H. Bousquet

Vous dites ceci: "Face à cette provocation les Associations Taurines, particulièrement celles de Béziers et des alentours, ne peuvent rester indifférentes et le faire savoir. Et si il appartient aux autorités locales de prendre toutes dispositions pour que soit respecté la Culture Tauromachique et l’ordre public, l’Aficion se doit d’être vigilante, calmement mais fermement face à ceux qui veulent interdire non seulement la Corrida et tout ce qui s’y rapporte, mais aussi la chasse, la pêche, les animaux dans les zoos et les cirques, les courses de chevaux, le foie gras... Corrida vivra et restera à Béziers ! »LO TAURE ROGE 17/07/13 - H. Bousquet

 Ma reponse à ce texte= 
Bien, vous comprenez de mieux en mieux notre but: lutter contre la barbarie en genéral. Je comprends pour ma part que vous vous sentiez menacés.
J’ajouterais que je suis aussi contre TOUTE exploitation animale. Ainsi, je suis vegan.
 Oui, pour epargner des êtres sensibles, je choisis une nourriture sans blessure ni torture. Si l'homme s'humanise,  ça peut et doit se generaliser.
Idem de l’ethique de la science qui doit absolument en arriver à ne plus martyriser d’animaux; Au nom de quelle valeur toutes ces atrocités??
et  d’autres choses qui transforment notre terre en abomination entre les mains des pires:les hommes.
Vous voyez, vous  avez encore à apprendre et à vous horrifier de tant de generosité d’egards et de bonté qui, on le sait, ne font pas partie de la culture ni du patrimoine, lol.
Mais vous allez me sortir un texte bien cartesien  où les animaux sont decrits comme des machines sans aucune sensibilité.
Dsl, ma determination est plus grande que l’autisme anti-animaux.





Voir les commentaires

Le toro de corrida est donc un bon toutou? Fadjen en Italie, à la télé RAI.Emotion.

19 Juillet 2013, 09:39am

Publié par Jo Benchetrit

 

 

Dans la guerre que se livrent les barbares contre les civilisés — et je rappelle que pour la Rome antique les gaulois étaient perçus comme des barbares— la lutte anticorrida s'est vu offrir un argument de choix contre la barbarie des arenes, une belle tete joyeuse et affectueuse, un corps majestueux et  imposant, un regard mutin, une gentillesse à toute epreuve, notre bébé à tous, Fadjen, le toro bravo de Christophe Thomas...Mais aussi de toute la cause.

Je transmets de Thierry Hely, de la FLAC:

 

Chers amis,

 

Le 7 avril 2013, la RAI qui est plus grande chaîne de télévision italienne, consacrait un long reportage à l'histoire extraordinaire de Fadjen, taureau de corrida sauvé par Christophe Thomas de l'enfer des arènes. Sur le plateau de l'émission, comme vous le constaterez grâce au lien ci-dessous, l'émotion était palpable...  Audimat: 1 300 000 téléspectateurs.

 

http://www.flac-anticorrida.org/litalie-rend-hommage-a-fadjen/

 

Lien à diffuser sans modération !

 

Nous précisons que l'association de Fadjen est membre de la FLAC.

 

Rappelons le rôle majeur de Fadjen pour notre cause:  depuis toujours, afin de justifier son martyr, les taurins prétendent que le taureau de corrida est génétiquement programmé dès son plus jeune âge pour charger et tuer. C'est l'un de leurs arguments les plus forts afin de légitimer leur pratique sanguinaire et dégradante. Mais patatras pour les aficionados, Fadjen apparait et réduit à néant cet argument fallacieux !  

 

A la vue de telles images, où est donc le fauve qui ne pense qu'à tuer ?  Merci à la RAI de nous démontrer exactement le contraire. Quand on ne le martyrise pas, le taureau de corrida, simple herbivore, n'est pas plus agressif que n'importe quel autre animal. Fadjen, par sa docilité, en est l'exemple le plus spectaculaire. En cela, pour notre cause, grâce à Christophe Thomas et à sa démarche militante unique en France, Fadjen nous est                                                 médiatiquement et pédagogiquement très précieux. Incontestablement, Fadjen pose un sérieux problème aux taurins... Même en Italie...

 

N'hésitez-pas à réagir à cet article.  C'est très facile ! 

 

Merci à l'avance.

 

Amitiés et à très bientôt dans la lutte.

 

Thierry Hély

Pour le bureau de la FLAC

www.flac-anticorrida.org

 

>> retrouvez la FLAC sur Facebook

 

http://www.flac-anticorrida.org/agir/adherer/

 

06 23 94 84 83

Voir les commentaires

Corrida et psychanalyse: une réponse possible à Roland Chemama.

18 Juillet 2013, 09:12am

Publié par Jo Benchetrit

 http://www.babelio.com/users/AVT_Sigmund-Freud_3648.jpeg

Freud, affligé des cruautés de  la guerre 14-18 dans un monde jusque là cru civilisé, était devenu très pessimiste sur l'humanité et avait exprimé ses doutes sur ses capacités de progrès dans son édifiant Malaise dans la culture.

On aurait aimé que les psychanalystes, eux au moins, ne se fourvoient pas dans la barbarie.

Or il n'en est rien comme le montrent certains psy aficionados, entre autres multiples illustrations de l'impasse humaine.

A propos du texte de conférence de Roland Chemama

http://clubtaurindeparis.files.wordpress.com/2013/03/henri-ey-_-r-chemama.pdf)

 

 

Que l'on me pardonne mon ton. Je ne suis pas de bonne compagnie quand je sais des êtres suppliciés.je ne suis pas indulgente quand des alter egos, des gens qui sont des "comme moi", ne peuvent un instant se dire qu'il faut épargner les plus faibles et ne pas jouir sur leur dos, au sens propre en ce qui concerne les corridas.  Enfin, j'ai pour ma part envie de sauver, d' épargner, d'aider. Je fais l'éloge de la bonté et ce n'est pas très à la mode, non? 

Je me dis que nous avons un court séjour à passer sur cette planète, et qu'au lieu d'aggraver son état, il faut faire son possible, et plus encore, pour l'améliorer.   Comment font donc ceux qui ne sont là que dans un projet hédoniste? J'ai du mal à comprendre l'humain, mais la psychanalyse me donne les outils pour l' expliquer.  Ce que je veux dire, c'est que je ne peux m'identifier à la position qui dit: "La cruauté me fait du bien, alors, si  j'en ai l'occasion, je suis cruel avec ceux qui sont à ma merci."  Ou encore comme ceux qui donnent à la grande foire à la vivisection du Téléthon: "Mon bien, c'est Le Bien." Et je ne me vois pas non plus du côté de ceux qui regardent et se résignent au pire,  lui laissant tout pouvoir. 


 

Roland Chemama, psychanalyste lacanien, a pris la peine d’un texte de 18 pages pour tenter de légitimer  une activité cruelle dont il est adepte, la corrida. Rappelons que ce dont il s’agit  est autorisé  par une trahison, la transgression de la loi par elle-même. En effet, l’alinéa 7 de la 521-1 du code pénal   consent à ce qu’elle exclut et sanctionne durement, à savoir des sévices  graves envers des animaux. Ce passe-droit scandaleux couvre  certaines régions françaises sous le prétexte  ahurissant de la tradition. Comme   si le mal devait trouver justification dans sa pratique ininterrompue, privant  ainsi l'homme de toute possibilité  de progrès  moral.

A l’orée de ce texte de Chemama , on peut se demander comment, par quels subterfuges, par quelles défenses psychiques, donc par quelles rationalisations, par quel déni, par quelle dénégation, par quelle isolation, enfin, comment  fait un psy lacanien pour trahir la pensée de son maitre, qui, justement, dans le séminaire L’éthique, a bien dit que la jouissance, c'est le mal.

Mais je ne me lancerai pas dans l' analyse de son alibido blabla. Sachez juste que je le ferai peut être  une autre fois, craignant la perte de temps, et qu'il m'a semblé plus urgent de  parler de manière générale  de ce qui répond  à sa question liminaire: "Comment un psy peut  parler de corrida?"  Et ainsi, je vous laisse tout seuls voir comment un psy  fait  pour se revendiquer à  la fois de la théorie  et de son addiction à la corrida,  comment il triture  l'histoire et les mots pour en finir avec son conflit moi- surmoi quand   il satisfait son  ça, comme le dirait Freud.

Le problème est pourtant important: comment fait-il pour se cacher sa  propre réalité dont le seul mot qui vient à quiconque d’à peu près normal voyant une seule image, une de ces simples photos  irregardables   de corrida, à savoir "l’abjection" ? Car bien entendu, aucun aficionado ne veut reconnaître son abjection. Il ne se dira pas : je suis un monstre et je revendique ma monstruosité pour abuser des faibles livrés à mon bon plaisir.

Sade est plus honnête, dans ce sens, puisqu’il sait  qu’il défend le mal. Sade rationalise aussi, mais afin de montrer que choisir le Dieu Mal, c'est plus plaisant. Il ne dit pas que les victimes sont heureuses, bien au contraire. Alors que comme le montre "Kant avec Sade" de Lacan  un incroyable  paradoxe  fait que le pervers fantasme combler sa victime. Or que disent les aficionados? "Le" toro ne souffre pas, il préfère cette mort, il est honoré, respecté, etc.

Je m'intéresse  à 2 moments de la conférence de Chemama.

1) Lorsqu'il dit sur le mode de la dénégation qu'il ne parlera pas de pulsion de mort...Il a peur de ce qu'on pourrait en faire. Rions car de quoi parle un aficionado, comme tout psychopathe violent, sinon de sa passivité dans les mains de ce  à quoi il (se) sacrifie, sa pulsion de mort? 

2)   sa conclusion qui fait point de capiton:  Chemama, en fin de texte montre combien il s’ennuie donc combien il a peu de ressources imaginaires, revendiquant le droit de sortir de la monotonie, supposée tant qu’à faire à tous, l'homme moderne en  général— faut continuer à noyer son poisson— par recours au piment de la chose forte que serait la corrida : Plus fondamentalement la corrida n’est-elle pas un des derniers domaines où l’homme moderne, tellement porté à rationaliser et à hygiéniser son plaisir s’autorise à aller vers la tension la plus forte, s’autorise une jouissance qui le fait un peu sortir de la monotonie où il est immergé. "

Lorsque l'homme ne bande plus, lorsque rien ne lui semble  désirable , alors il peut avoir recours à des stimuli plus hards. Et la chose  se pimente évidemment d’être transgressive. Comme l’a remarqué   Bataille, la jouissance nait de la transgression. Mais rappelons que le fantasme est fait pour ça, à savoir jouir du mal mais sans le commettre. Or Bataille fut également  un aficionado, et chez lui, c'est de passage à l’acte pervers qu’il s’agit donc et non pas de simple imaginarisation de la chose.

 

  Le symptôme qui handicape le sujet, c'est de la jouissance,   le nazisme, c'est de la jouissance, le viol, c’en est aussi…etc. Si donc ce qui fait jouir, y compris sans plaisir conscient comme souvent dans le symptôme, c'est ce qui est refoulé et fait retour dans la barbarie, on comprend ce que dit Lacan, que la jouissance, c'est le mal.

Lacan dit que le psychanalyste  ne doit  pas  céder sur son désir (d’être  analyste), c’est-à-dire ne pas céder à son désir (d’inceste) car ce serait jouir, donc trahir sa fonction de psychanalyste. Sinon, le psy coucherait avec ses patients, le père avec sa fille et le tout avec la bénédiction de la psychanalyse. Alors que chacun sait que c'est tout le contraire.
 Le psychanalyste est voué au père. Il "opère" au nom du père contre le pire. sa fonction se confond avec la fonction paternelle. Par la loi interdictrice du père qui permet de castrer les pulsions pour les rendre opérantes mais non opprimantes, le psy permet au sujet d'advenir. "Là où était le Ça, je dois advenir". Freud.

Ça signifie que là où était la pulsion, donc le Ça,  en place de maitre, le sujet doit aller aux commandes et ne plus se laisser mener par le bout du ... phallus.

Phallus=pénis réel+ volonté de puissance, pulsion d'emprise  sur l'autre pour se sentir exister,  pour bander.

 

Toute la difficulté de l’homme tient à son désir, désir  que Castoriadis qualifiait de monstrueux et qui est d’inceste. La fonction de l’analyste ? C’est de rendre moral ce qui est désirable.  Par le tour de passe-passe du fantasme du névrosé et de la sublimation, la loi du nom du père au service de quoi se place l’analyste, s’oppose au pire de la finalité de la pulsion qui est de détruire. La pulsion est liée à la demande d’amour : "donne-moi tout" est pris comme preuve d’amour. « Nous ne pouvons vouloir que le bien » dit Sartre, un aficionado aussi. C'est bien là que se dévoile la distance entre désir et vouloir, entre savoir sur soi et ignorance. « Et si je t’aime,   prends garde à toi », dit Carmen, aimée d’un torero. Le désir est d’être aimé par celui qu’on aime jusqu’à sa destruction : « L’amour, c'est miam-miam » Lacan. La pulsion ne se satisfait que nouée à la demande d'amour. Ce que je prends sur l'Autre, la mère, l'Autre doit me le donner  par amour. Au passage, ça explique l'anorexie du nourrisson.

C'est donc là aussi que naît le fantasme pervers.

"Mon bien, c'est le bien", même si ça fait mal aux autres ? Le mal est il subjectif ou bien au contraire est une valeur absolue ? La psychanalyse répond que c'est absolu, que ça se transmet et que le mal, c’est l’inceste, donc la satisfaction pulsionnelle destructrice d’avant la loi. Celle qui interdit ce qui détruit le sujet et en fait un objet d’addiction à la jouissance (jouissance  qui peut se manifester par de la souffrance consciente).

La métaphore paternelle est portée en général  par la mère qui parle au nom de son désir du père pour exprimer son désir ailleurs que pour l'enfant. L’interdiction de l’inceste sait refouler son désir d'inceste et rendre inoffensif ce qui est désiré qui serait mortel pour le sujet s’il était réalisé et doit resté manque.   Le sujet souffrant de ce qui l'amène voir un analyste est  prisonnier de son symptôme qui représente peu ou prou sa jouissance incestueuse. La fonction paternelle  dit non à la transgression qu’est l’inceste. Si comme nous le montre ce me  semble l'analyse, la seule loi qui compte, c'est celle de l'oedipe, toute transgression est incestueuse, toute barbarie est de l’inceste et donc, la jouissance est incompatible avec la fonction analytique. Faut-il le rappeler  à ces transgresseurs analystes ? Ils m’opposeront que durant une corrida, ils ne sont pas analystes, qu'ils ont une vie privée, que leur jouissance ne me regarde pas.

http://www.franceculture.fr/sites/default/files/imagecache/ressource_full/2012/10/10/4516199/anne%20deguelle_tapis%20de%20Sigmund%20copie.jpg

Peut-on   être psychanalyste et ne pas avoir de compassion ? Peut-on être psychanalyste sans  savoir que l’autre est un en-soi, et pas un être fait pour celui qui y prélèverait   sa jouissance ? Peut-on faire ce que vise l’analyse, à savoir produire d’un barbare envers lui et/ou envers les autres par le symptôme un être civilisé, alors qu'on ne l'est pas soi-même? Peut on  transmettre le sens  moral nécessaire à la guérison tout en se donnant de la jouissance dans la transgression réelle et non simplement imaginaire, sachant que le bien est du côté de la privation réelle de ce qui est désiré ? Peut-on avoir une fonction d’analyste et avoir si peu de lucidité sur soi ?

Dolto disait dans son séminaire à l’Ecole  Freudienne qu'on ne pouvait transmettre la castration si on n’était pas castré soi-même. En un mot, peut-on être analyste et  baiser sa mère ? Je ne le crois pas. Il n’y a pas chez les analystes de scission vie privée/vie professionnelle. La vie privée est aussi la professionnelle.  De même l’analyse didactique, chez les lacaniens, c'est l’analyse personnelle.
 Celui qui parie du père au pire, c'est bien l’analyste.  Celui qui parie du pire au père, c'est le pervers.  Quand Lacan  dit : « l'homme est un pervers sexuel », c'est une façon de dire que le refoulement échoue  et que les pulsions sexuelles que la sublimation est supposée rendre inoffensives peuvent se « dé-castrer » et devenir   armes létales de toute puissance. Cette arme de la pulsion non castrée, non sublimée, arme pimentant leur existence présentée comme terne par Chemama, qu’utilisent les aficionados  du fait que la loi perverse les y autorise n'est en rien une arme compatible avec la psychanalyse comme me l’avait affirmé ma chère Anne Lise Stern, psychanalyste lacanienne récemment disparue,  qui, de la jouissance perverse des hommes avait souffert, puisqu’elle fut prisonnière du camp du pire, celui d’Auschwitz.

Fut une  époque beaucoup plus autiste avec les animaux où les gens riches, les intellos, allaient s’encanailler dans des arènes où ils se mêlaient  à la sueur et au sperme du peuple plus primaire selon leur fantasme, en délire devant l’horreur tauromachique. Mais à notre époque où le sujet animal est , enfin, pris en compte, il n’y a pas d’excuse à continuer.
 On réalise du coup, tel Œdipe après la révélation de son inceste commis avec l’alibi de son ignorance, de sa faute qui était à certains inconsciente envers le monde des autres êtres sensibles.  Nous savons à présent que nous sommes coupables. Nul n’ignore à présent que les hommes  sont d’ effroyables agents de souffrance pour le monde dont nous sommes membres, et renégats de surcroît, celui de « l’animal que donc je suis » comme le dit dans son titre le philosophe anti-corrida, Jacques  Derrida.

Donc, comment un psy peut  il parler de corrida, M. Chemama? Hé bien, en  toute humilité, comme je le fais, en en montrant l'aspect absolument intolérable  de retour du refoulé. La  corrida est un objet de recherche pour un  psy qui prend ça comme symptôme  de la pathologie humaniste.  Et ce, d'autant plus qu'on se revendique de son antonyme, la psychanalyse. Celle-ci nous apprend que ce n’est pas l’estime dans laquelle le  bourreau tient sa victime qui fait de lui un  barbare mais son acte.

Le bourreau peut bien se protéger de son réel par mille subterfuges, y compris par la dévalorisation de sa victime comme envers les animaux  c'est la coutume des humains, le psy est là pour "démasquer le réel" comme le dit le titre d'un bel ouvrage de Serge Leclaire.

Et pour finir :


"Qu'on dise reste oublié derrière ce qui se dit dans ce qui s'entend."

L'ETOURDIT Jacques Lacan

 Pourquoi en parlez-vous,  Roland Chemama ? Avez-vous tant besoin, comme votre ami Wolff,  de vous cacher pour user autant d'encre et vous réfugier croyant au sophisme comme ultime recours, derrière des gens célèbres et ô combien décevants qui se seraient déshonorés de leur présence dans ce club malsain dit taurin? Ainsi de H.Hey, de Camus...ils n'ont pour eux que le bénéfice de l'époque d'avant la révélation contemporaine de l'existence des animaux comme êtres de chair, de nerfs,  de sang et de sensibilité et comme sujets de droit. Mais Hugo qui vécut avant, lui, on ne le leurrait pas qui parlait de la torture d'une conscience au sujet de celle du taureau.  Zola non plus, lui qui ne fut pas non plus dupe du lynchage de Dreyfus.   Mais n'est pas Juste qui veut!

Ainsi, avec ces noms prestigieux, vous avez voulu redorer votre blason? Hélas, vous n'avez fait que ternir le leur.

Tous les grands hommes ne sont pas grands en tout. Voilà ce que vous prouvez alors que vous voudriez qu'on se dise que si Hey aimait ça, alors c'est que Chemama est grand, comme tous ses amis du Club Taurin.

Malheur à l'humanité qui se laisse gouverner par ce que vous dites ne pas vouloir évoquer, Thanatos. L'écologie nous montre que nous en sommes peut- être au bout du vivant,  à cause de ça dont la légalisation de  fêtes sauvages du genre de la corrida sont des signes.

Peu d'espoir donc pour une espèce narcissique qui se croit tout permis, car à ce jeu de l'hors-loi qui produit la psychose, tout le monde le sait, c'est l'au delà du principe de plaisir qui gagne,  la mort.  

Il faut penser l'impensable, il faut déjouer ses pièges..il faut dire l'indicible. Tel est notre devoir, dévoiler le réel humain pour l'empêcher de tout détruire. Le devoir de mémoire, c'est bien. Celui de réfléchir à comment faire pour que plus jamais ça, c'est mieux.

Ma réponse:Il faut traquer la barbarie, cette jouissance indigne, où qu'elle se trouve, car la jouissance, ça en demande toujours "Encore"!  ("Encore", séminaire de Lacan sur la jouissance...et l'amour.) Ce n'est pas une corrida qui peut nous empecher de faire le mal ailleurs, bien au contraire, elle attise le desir de faire souffrir.

Il n'y a catharsis que si il y a sublimation, donc aucune victime.

 

Voir les commentaires

1 2 > >>