Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Psychanalyse et animaux.

Articles avec #ethologie

Pourquoi nourrir ou ne pas nourrir les pigeons, chats et autres animaux domestiques abandonnés ne change pas leur nombre.

9 Septembre 2016, 15:22pm

Publié par Jo Benchetrit

Les animaux domestiques abandonnés nourris souffrent moins et meurent moins que les non nourris mais les affamés auront plus d'enfants car ils sont domestiques et donc reagissent comme les hommes.

Les animaux domestiques abandonnés nourris souffrent moins et meurent moins que les non nourris mais les affamés auront plus d'enfants car ils sont domestiques et donc reagissent comme les hommes.

Pourquoi les nourrisseurs n'augmentent pas le nombre de pigeons mais l'absence de nourrisseurs diminue le nombre de moineaux?

Les animaux domestiques ne repondent pas aux lois de la nature comme les animaux sauvages mais sont pollués par les hommes qu’ils sont d’une certaine façon devenus à notre contact. Les hommes très pauvres font bcp d’ enfants.
idem des animaux domestiques. Pas des animaux sauvages.
Regardez les moineaux, animaux sauvages même si dits domestiques. On ne les nourrit plus because art. 120.
Du coup, ils disparaissent car s’adaptent à la penurie en ne faisant plus d’enfants. Alors que les pigeons ne cessent de pondre bien qu’ils crèvent de faim.

La domestication fait perdre aux animaux les capacités d’adaptation au milieu que les sauvages ont pour survivre dans la nature.
Le monde est couvert de chiens,chats, pigeons, ainsi que d’autres animaux domestiques errants comme les vaches en Inde, tous handicapés de la vie, fameliques, assoiffés, toujours dans les jambes des humains et tous prolifiques malgré la condition de penurie même si ceux ci leur lancent des pierres,les persecutent, les torturent, les capturent pour les tuer etc. Alors qu’un animal de la nature a une distance de fuite proportionnelle au nombre des chasseurs.
Ainsi, vous ne verrez pas facilement des animaux dans la nature là où il y a bcp de chasseurs. Ils se cachent.

La domestication est une plaie et les animaux et leurs descendances ne redeviennent pas sauvages malgré les assertions habituelles.
Il faut des millions d’années pour peaufiner l’adaptation au milieu, l’evolution se fait à prix,et qq centaines d’années pour demolir la sauvagerie genetique et aussi le savoir transmis par lapprentissage des individus descendants.
Un animal domestique ne transmet que son seul savoir à ses enfants et ce, pour des millions d’années.
Et ce savoir unique est: l’homme nourrit .

C’est pourquoi les animaux domestiques abandonnés sont des ignorants, des enfants dépendants de nous, des mutilés.
Ils n’ont que nous pour survivre...Qui ne pouvons pas réparer les dommages subis mais éponger comme on peut la souffrance imposée par l’homme.

dans une conference sur les rats, on a pu entendre ceci, je cite

"Ces animaux, explique-t-il encore, n’augmentent pas leur population au-delà de la survie. Sur les îles inhabitées où des chercheurs en ont introduit malgré eux, on a constaté que leur population se stabilisait en fonction des ressources. « On n’a jamais vu des rats faire ce que les hommes ont fait à l’île de Pâques », avance-t-il (selon une thèse très controversée, les autochtones auraient disparu après avoir dilapidé leurs ressources naturelles). A se demander pourquoi les rats ont si mauvaise réputation… (…) Enfin, un autre expert demande si la profession ne se fixe pas des objectifs trop dépendants de la perception politique envers les rats, qui voudrait qu’il ne faille pas en voir du tout. « Dans le fond, ne devrait-on pas organiser le vivre-ensemble ? » "Ces animaux, explique-t-il encore, n’augmentent pas leur population au-delà de la survie. Sur les îles inhabitées où des chercheurs en ont introduit malgré eux, on a constaté que leur population se stabilisait en fonction des ressources

Au sujet des rats: il faut 2 rats par habitant pour éviter la peste. Le saviez vous?

Voir les commentaires