Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Psychanalyse et animaux.

Au secours pour les chiens, chats, etc. de Guadeloupe: les Antilles, mauvais élèves de la France pour les animaux.

22 Mars 2012, 07:35am

Publié par Jo Benchetrit

 La misere animale aux Antilles est indescriptible. Or, nous y sommes en France!
 
Notre pays laisse faire, partout où sont maltraités les animaux.
La loi 521-1?
A croire que tout le monde  s'en fout aux administrations laxistes.  Il faut que les assoces se decident à faire des procès.
SANCTIONS!
Je transmets:
Bonjour,
Un chiot de 6 mois tellement faible qu'il ne tient pas sur ses pattes, un vieux chien avec une patte en vrac qu'il va falloir amputer, un autre vieux chien abandonné adorable qui donne la patte dès qu'on le regarde dans les yeux,  une portée de chiots encore dans la rue, un chat écrasé mais pas mort, une jeune chienne shootée par une voiture avec une fracture du bassin, Happy, chienne de 7 ans, squelette qui a passé sa vie attachée, anémiée, avec les vers du coeur ...
 
Trop de misère, trop d'indifférence. Les élus décisionnaires qui ne décident rien. La plainte contre la fourrière dont on n'a pas de nouvelles.
 
Mais soyons optimistes !
 
Un chiot de 6 mois qui reprend des forces et sera un joli chien, un vieux chien qui va mener une belle vie de vieux chien sur 3 pattes, un autre vieux chien qui pourra donner tout son amour à une famille aimante (et donnera la patte), une portée de chiots qui quittera la rue, les puces, les tiques et la faim, Pepette qui va se remettre de sa fracture du bassin et pourra courir dans quelques semaines, Happy qui reprend gout à la vie avec Sarah qui doit aussi lui apprendre "la vie" comme à un bébé et qui vivra encore quelques belles années.
 
Mais tout ça, ce ne pourra être qu'avec votre aide. Il est difficile de placer des animaux âgés ou handicapés. Aidez-nous.
Et allez voir la page
http://www.spa-marie-galante-guadeloupe.org/sauvetage.html
 
Bises
Nelly
 
Secours Protection Animale Marie Galante et Guadeloupe

Commenter cet article