Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Psychanalyse et animaux.

Une "bodega " à Beziers pour les anti-corridas: belle idée de la FLAC.

19 Juillet 2013, 09:58am

Publié par Jo Benchetrit

corrida.jpg
Inacceptable abomination;: la corrida, qui déshonore notre pays.
Et colonise nos régions méridionales. La  Méditerranée n'appartient pas à  ces bouchers tortionnaires-tueurs en TUTU.
Je compte sur vous pour une diffusion maximale et afin que le vote se retourne en  notre faveur et y reste!

http://www.midilibre.fr/2013/07/19/les-anti-corridas-auront-leur-bodega-a-la-feria,736198.php

Communiqué du MIDI LIBRE qui enrage...:


« Nous venons d’apprendre - via le site web de la Fédération des Luttes pour l’Abolition des Corridas - qu’un certain nombre d’associations animalistes et particulièrement anti-corrida comme l’ARAC, la FAC, le CCAC, l’Association cheval, la LPO d’Allain Bougrain-Dubourg... organiseront en plein coeur de la ville au théâtre du Minotaure, une "bodega" avec films, expos... durant toute la Féria de Béziers 2013. Ce sera disent-ils un « événement sans précédent en Europe ! » à la gloire du « taureau » Fadjen, avec la venu de personnalités de tous horizons.

Ce taureau « adopté » à cinq semaines, élevé au biberon par un nommé Christophe Thomas et, qui d’après les anti-corrida, serait la preuve vivante qu’un taureau espagnol destiné aux arènes est un animal ne présentant aucune agressivité... oubliant que la même chose pourrait être obtenu dans les mêmes conditions avec un félin, et animaux remis dans leur milieu naturel (ganaderia, savane...) verraient leurs congénères leur laisser peu de temps pour rester vivants.

Si le droit de se rassembler dans un lieu privé est une liberté fondamentale, le faire au cœur d’une ville tauromachique durant une feria sent la provocation. N’oublions pas que certains membres de ces associations à l’appel du Colbac avaient tenté le dimanche 12 aout 2012 de pénétrer dans les arènes de Béziers et bloqué son entrée principale durant une bonne vingtaine de minutes ! D’autres tentent, notamment dans les villes taurines, de provoquer des troubles à l’ordre public pour obtenir l’interdiction de manifestations tauromachiques et l'un de leur leader déclare sur LCI (20/05/13) " Mais nous sommes dans le sud de la France en période pré-insurrectionnelle ". Il paraitrait aussi que la SPA et 30 millions d’amis seraient de la partie oubliant que les aficionadas et aficionados du Biterrois et d’ailleurs possèdent eux aussi des animaux qu’ils élèvent avec affection...

Face à cette provocation les Associations Taurines, particulièrement celles de Béziers et des alentours, ne peuvent rester indifférentes et le faire savoir. Et si il appartient aux autorités locales de prendre toutes dispositions pour que soit respecté la Culture Tauromachique et l’ordre public, l’Aficion se doit d’être vigilante, calmement mais fermement face à ceux qui veulent interdire non seulement la Corrida et tout ce qui s’y rapporte, mais aussi la chasse, la pêche, les animaux dans les zoos et les cirques, les courses de chevaux, le foie gras... Corrida vivra et restera à Béziers ! »

LO TAURE ROGE 17/07/13 - H. Bousquet

Vous dites ceci: "Face à cette provocation les Associations Taurines, particulièrement celles de Béziers et des alentours, ne peuvent rester indifférentes et le faire savoir. Et si il appartient aux autorités locales de prendre toutes dispositions pour que soit respecté la Culture Tauromachique et l’ordre public, l’Aficion se doit d’être vigilante, calmement mais fermement face à ceux qui veulent interdire non seulement la Corrida et tout ce qui s’y rapporte, mais aussi la chasse, la pêche, les animaux dans les zoos et les cirques, les courses de chevaux, le foie gras... Corrida vivra et restera à Béziers ! »LO TAURE ROGE 17/07/13 - H. Bousquet

 Ma reponse à ce texte= 
Bien, vous comprenez de mieux en mieux notre but: lutter contre la barbarie en genéral. Je comprends pour ma part que vous vous sentiez menacés.
J’ajouterais que je suis aussi contre TOUTE exploitation animale. Ainsi, je suis vegan.
 Oui, pour epargner des êtres sensibles, je choisis une nourriture sans blessure ni torture. Si l'homme s'humanise,  ça peut et doit se generaliser.
Idem de l’ethique de la science qui doit absolument en arriver à ne plus martyriser d’animaux; Au nom de quelle valeur toutes ces atrocités??
et  d’autres choses qui transforment notre terre en abomination entre les mains des pires:les hommes.
Vous voyez, vous  avez encore à apprendre et à vous horrifier de tant de generosité d’egards et de bonté qui, on le sait, ne font pas partie de la culture ni du patrimoine, lol.
Mais vous allez me sortir un texte bien cartesien  où les animaux sont decrits comme des machines sans aucune sensibilité.
Dsl, ma determination est plus grande que l’autisme anti-animaux.





Commenter cet article

Jo Benchetrit 20/07/2013 10:01


prevoir ça  à Béziers, du 14 au 18 août.

Jo Benchetrit 20/07/2013 09:55


@LO TAURE ROGE , Vous devriez plutôt nous trouver bien mous.
Provoquer des gens aussi violents sans avoir soi-même d'armes? je crois que ce serait peu prudent.
En verité, nous considérons les animaux comme des êtres sujets et non objets, des personnes à part entiere, qui n'ont pas eu la chance de naitre dans un monde logique où prevaut la loi dela
necessité car du besoin, la pulsion de vie, la volonté de survivre, même si parfois dur, comme l'est la nature, sans la violence impitoyable des humains  voué à la pulsion de mort par le
fait de la jouissance gratuite. C'est à dire  sans besoin vital.
Nous sommes donc dans une infraction au code penal, en tant que nous ne portons pas secours à personnes en danger.Quoi que nous fassions qui n'aboutira pas à rendre aux victimes leur liberté,
leur droit à la vie et surtout à celui de ne pas naître si c'est pour être suppliciés,est encore une faute penale.
Pouvez vous comprendre ça?

LO TAURE ROGE 19/07/2013 23:33


FERIA DE BÉZIERS 2013 : PROVOCATIONS ? TROUBLES A L’ORDRE PUBLIC ?


communiqué: 


 


La Fédération des Luttes pour l’Abo­lition des Corridas – ainsi qu’un cer­tain nombre d’associations anima­listes et particulièrement anti-corrida comme l’ARAC, la FAC, le CCAC, l’Association cheval, la LPO d’Allain Bougrain-Dubourg...
organiseront en plein coeur de la ville au théâtre du Minotaure, une "bodega" avec films, expos... durant toute la Féria de Bé­ziers 2013. Ce sera disent-ils un
« événement sans précédent en Eu­rope
! » à la gloire du « taureau » Fadjen, avec la
venu de personnalités de tous horizons.


Ce taureau « adopté » à cinq se­maines, élevé au biberon par un nom­mé
Christophe Thomas et, qui d’après les anti-corrida, serait la preuve vi­vante qu’un taureau espagnol destiné aux arènes est un animal ne présen­tant aucune agressivité... oubliant que la même
chose pourrait être obtenu dans les mêmes conditions avec un félin, et animaux remis dans leur mi­lieu naturel (ganaderia, savane...) ver­raient leurs congénères leur laisser peu de temps pour
rester vivants.


 


Si le droit de se rassembler dans un lieu privé est une liberté fondamen­tale, le
faire au cœur d’une ville tau­romachique durant une feria sent la provocation. N’oublions pas que cer­tains membres de ces associations à l’appel du Colbac avaient tenté le dimanche 12 aout 2012
de pénétrer dans les arènes de Béziers et bloqué son entrée principale durant une bonne vingtaine de minutes ! D’autres tentent, notamment dans les villes taurines, de provoquer des troubles
à l’ordre public pour obtenir l’interdiction de manifestations tauromachiques et l'un de leur leader déclare sur LCI (20/05/13) "Mais nous sommes dans le sud de la Franceen période pré-insurrectionnelle". Il paraitrait aussi que la SPA et 30 millions d’amis seraient de la partie oubliant que les
aficionadas et aficionados du Biterrois et d’ailleurs possèdent eux aussi des animaux qu’ils élèvent avec affection...


 


Face à cette provocation les Asso­ciations Taurines, particulièrement celles de Béziers et des alentours, ne peuvent rester indifférentes et le faire savoir.
Car si le principal or­ganisateur de cette « bodega » dé­clare « notre but n’est vraiment pas de provoquer » n’oublions pas qu’il était l’an passé, devant le grand portail des arènes Biterroises. Et si il appartient aux autorités locales de prendre toutes dispositions pour que soit respecté la Culture Tauro­machique et l’ordre public, l’Afi­cion se doit d’être
vigilante, calme­ment mais fermement face à ceux qui veulent interdire non seulement la Corrida et tout ce qui s’y rap­porte, mais aussi la chasse, la pêche, les animaux dans les zoos et les
cirques, les courses de chevaux, le foie gras... Corrida vivra et restera à Béziers !