Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Psychanalyse et animaux.

Végétarisme et politique. Les sectes à ideologie neo nazie sont dans les bois.

11 Novembre 2011, 05:47am

Publié par Jo Benchetrit

Je prefere les fraises!

Quel est le lien entre la lutte contre la barbarie sous toutes ses formes et le végétarisme ?
C'est évident.

 Le végétarisme englobe tout ce qui combat notre ennemie : la barbarie, cad la profonde dangerosité des humains au nom de leurs préjugés, de ce qui prend la place du réel : les mots. Les mots tuent la chose, mais le smots ne créent une autre. On finit par devenir schizo, avec un monde construit sur mesure qui ne nous donne plus accès à la réalité vrai, le réel.

On doit parler du corps (d’où des sujets sur les besoins du corps).
Mais aussi de bien d’autres sujets concernant les animaux et les hommes.
Le choix du végétarisme est d’origines diverses. Il peut être religieux, philosophique, pour la santé physique et-ou mentale, pour les animaux, par phobie alimentaire, pour l’ecologie, etc.

Mon végétarisme « pour les animaux » est une option qu’on peut qualifier de « politique ».

Si on veut le bien des animaux, alors, on doit aussi parler des autres thèmes de persécutions des animaux. Les abandons en sont.

On doit aussi parler de ce qui rendra les hommes assez bons pour qu’ils puisent changer par rapport aux animaux.

Je ne crois pas que rendre les hommes   haineux envers certains groupes humains( en général, ce rôle est dévolu aux juifs  par tic du bouc émissaire historique) soit une solution pour rendre les hommes meilleurs.

Notre idéal n’est pas limité à devenir végétarien. Mais on veut changer le monde ; on veut que le monde en finisse avec sa cruauté. Je parle des humains qui ont pour propre de jouir de leur cruauté et pas des prédateurs en général, car je n’ai pas l’ambition de rendre végé les lions. Pour le moment faut surtout les délier avec TOUS les animaux de l ‘emprise criminelle des hommes.

Mais tous les sujets sur la cruauté humaine  et sa sœur la bêtise humaine  sont partie intégrante de notre combat pour que les humains deviennent végé.  Or il y a une certaine immaturité politique dans tout le mouvement animaliste.

Comment, alors, pouvoir espérer que nous changions le monde et faisions avancer la lutte pour le végétalisme, le véganisme, si nous ne sommes pas foutus d’un peu de lucidité sur nous-mêmes ?

 

C’est pourquoi les animaux ont besoin que nous changions. Notre lutte végétalienne (je dis peu vegan vu que cet idéal me semble…un idéal! dans notre monde qui fourgue des produits animaux partout!)doit s’insérer dans  une lutte plus globale, comme la lutte des femmes, contre les forces réactionnaires et traditionalistes dont le racisme et l’antisémitisme .

C'est pour cela que je ne distingue pas les luttes et que je suis  
generaliste.
Mais merci aux specialistes  qui nous apportent tant.
Simplement, qu'ils n'oublient pas la nécessité du genéral.

Le microspcope ne suffit pas.

 

Et les sectes nazies, dans tout ça?
Elles ratissent dans nos bois, et attention de ne pas vous laisser prendre à un beau discours qui peut en cacher un autre...qu'ils vous font gober avec l'eau du bain. 

Commenter cet article

lovyves 12/11/2011 18:30



Bonjour


En parlant végétarien : 4 brins d'ellébore, peuvent permettre de ne plus voir de "sectes
nazi" un peu partout.


Ce qui permettrait, aussi, de se rapprocher du réel, sans  avoir recours à la psychanalyse et au "Conseil de l'Ordre" des animaux" !


Tuer pour se nourrir, est une chose; faire souffrir en est une autre.



Et  les végétaux ... qu'en pense t'ils !?