Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Psychanalyse et animaux.

343 salauds, pénaliser ou pas les clients des putes? reflexions sur le ce soir ou jamais, Taddei 8/ 11/ 13

13 Novembre 2013, 19:06pm

Publié par Jo Benchetrit

 

Réflexions sur le débat sur la nécessité ou pas de pénaliser  les clients des putes, débat dont l’émission de Tadei de vendredi 8novembre 2013 nous a donné une idée.

 

Si vraiment  c’est prouvé que toutes les filles dehors (à 99%, nous dit-on, sans préciser d’où sort ce chiffre, sachant que les 1% de femmes libres sont en général des prostituées de luxe, genre call girl et ne se retrouvent pas dans la rue) sont, comme on  l’affirme, captives, 

la police ne fait pas son travail pour les liberer, ce qui serait hyper facile pourtant, avec 0% chance de se tromper.

Pourquoi ne le fait-elle pas ?

Par peur? intérêt ? Cette accusation est grave mais c’est pensable, si on en juge par leur réactivité  pour les trafics de chiens et chats.  Mais là « ce ne sont que des bêtes » comme dit l’humaniste lambda, celui qui ne voit jamais plus loin que le bout de son ego.

En tous cas, c’est elle, la police, qui est en 1° ligne si c’est le cas. Car pénaliser un FAUX délit puisque non reconnu COMME DÉLIT par la loi, alors qu’on est devant un crime impuni est une aberration  que je ne comprends vraiment pas.

 

Débattre sur la prostitution, c’est un sujet qui me met mal à l’aise. Pour au moins ces 2 raisons:

 

1)  je ne connais pas d’étude sérieuse (je suis prête à les lire si vous m’en indiquez)  sur la réalité et ne sais d’où  sort ce chiffre de 99% de filles captives. 

 

2) en dehors d’être sincèrement horrifiée qu’il y ait des filles prisonnières, je suis mal de me mêler de ce qui ne me regarde pas.

C’est pourquoi, perso, je ne veux pas juger des motivations des clients, s’ils sont respectueux, bien entendu. Mais bien sûr s’il est prouvé que ce sont toutes des filles contraintes, alors, les clients ne devraient plus  être complices. Mais pour moi qui n’y connais rien, je l’avoue, sur la réalité de ce sujet en dehors qu'il ya des filles martyrisées et que c’est une honte, je ne peux   juger de la pénalisation  des clients tant  qu’une étude sérieuse ne sort pas sur les proportions réelles. 

 

Je sais donc peu de choses,   et n’aime pas parler sans savoir, mais puisque ceux qui en parlent se basent sur des études non précisées, je ne peux exclure  l’idée que peut- être c'est n’importe quoi. Je  sais juste cette réalité  absolument horrifiante, qu’il y a des filles martyrisées, droguées, raptées, et ça, c'est inadmissible.   

Mais pour juger de la nécessité d’interdire cette activité « vieille comme le monde », dit on, je voudrais juste me baser sur des chiffres sûrs pour savoir ce qui s’impose.

 

Je me mefie des « on dit ». 99%, ça sort d’où?

Je fus intéressée   par la partie sur le manifeste contre la pénalisation des clients des prostituées. Dsl, pas du tout séduite par la mère  la morale neo-feministe qui suit son idée sans tenir compte de ce qui est dit, qui simplifie et idealise  comme une gamine,  et qui semble ne rien piger à ce qui se passe dans  la complexité des choses de l’amour et du sexe. E. Levy fut selon moi, de loin la plus intelligente, avec la féministe  de la 1° heure, dont j’ai oublié le nom qui finit en sky.

 

Après le passage  sur le racisme, le sujet  sur les animaux, en fin fin de programme, bâclé , raccourci, avec   des gens remarquablement peu formés ou interessés  car exploiteurs ou jouisseurs sur le dos des bêtes, dont l’aficionado Wolff  et le directeur du cirque Gruss vantant le dressage, une honte.

je pense qu’il faudrait écrire  à Taddei pour ce sujet bâclé où on a conclu encore sur un mec pratiquant l’humour le plus stupide sur « l’extrémisme »  des gens qui défendent les pigeons, mais soi-disant pas les roms!!! Voir sur mon blog, je défends les deux. Le signataire  présent du manifeste animalier, Frédéric  Lenoir,  a osé dire que nous étions extrémistes et contre productif. Mais si le 1/100000e était fait aux humains,  ce serait un tollé général !M’enfin ! Nul de juger  sans se renseigner sur la souffrance atroce des pigeons traqués, embrochés sur des pics, diffamés, affamés, partout persécutés, que les municipalités et les privés font gazer !

Bref, tout cela est assez usant et la connerie humaine n’a pas de frontière,  comme de convoquer l’afioc wolff sur le sujet des animaux sensibles !!!

Commenter cet article