Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Psychanalyse et animaux.

Abattage rituel sans étourdissement. Juifs et animaux. halal, cachere, casher,et souffrance animale

16 Mars 2012, 07:46am

Publié par Jo Benchetrit

Il y a un paramètre à ne pas oublier  quand on parle de viande Halal, cachere, ou encore laïque :celui de la souffrance des animaux. Après, oser parler de racisme à ce sujet est profondément insultant. Le mépris général pour cette dimension essentielle est indigne.

nous en avons assez de la politique des petits pas, sur le mode Tango: 1  pas en avant, 2 en arrière.
Nous exigeons pour cela que ceux qui veulent assassiner les animaux disparaissent de la planète. Rions, je sais, je dérape. 

Non, on en est juste à vouloir conserver les "avantages" acquis.

Les politiques, tous, sauf M.Le Pen, paix à son âme(oui, elle a perdu son âme depuis longtemps en etant au FN) est la seule à avoir mis en avant de souci.
cependant elle copine avec les chasseurs. Où va la France?
Dupont-Aignant, lui, pense qu'il n'ya pas à perdre son temps avec ça. Comme Hollande.

Fillon, l'aficionado, le Valls de Sarko pense qu'il faut causer de ça, hostoire depiquer des emecteurs au FN, puis en demande pardon...Casse toi, pov con.

Ethique? connait pas.

Mais il est anti-corrida! et à la FBB. 


"Et voilà maintenant que sous prétexte de protéger les animaux, , on va rendre impossible la viande cachère, alors d'ailleurs qu'à la différence du Hallal, et même de  l'étourdissement qui comporte de fréquents ratés, , l'abattage cacher épargne tout souffrance à l'animal ( Abatteur - chohet - très entraîné - couteau extrêmement aiguisé, précision absolue du geste) Les Juifs ont été les premiers à se préoccuper d'éviter les souffrances animales, c'est dans les prescriptions de la Thora. " signé: un   médecin psychiatre juif. 
Je veux bien le croire, du moins dans lintention biblique, ce quine prejuge enrien delindividu. Mais o sait juste qu'un animal qui nemeurt pas au 1° coup de couteau n'est pas cacher.
Donc, il doit etre tué et sa viande  donnée aux laïcs. La Thora, en effet, ne semble pas manquer de préceptes qui vont dans ce sens.
Oui, elle pense  à la souffrance d'une mère oiseau, à qui on ne doit pas prendre les petits devant elle.
Il ne faut pas manger de viande et de lait ensemble, car mère et fils peuvent se trouver réunis là, pour le pire.
Il faut faire manger et boire ses animaux avant soi,
Il faut aider tout animal, y compris de son pire ennemi, et ce, même le jour de repos sacré, le shabat.
Et ce, depuis il y a peut être 3000 ans, c'est  malgré tout assez rare.
Vous me direz, et le bouddhisme et les vaches sacrées?  En effet,mais c'est ponctuel et pas si clairement dit qu'il faut   épargner tous les animaux.
Oui, en soi, mourir d'un seul coup de couteau très effilé est moins abominable que l'abattage halal, qui prend le cou pour un saucisson avec des couteaux pas toujours aiguisés (on a vu ça à la télé, j'avais hélas su ça qd je vivais au Maghreb   ) D'ailleurs, jamais un juif pratiquant ni je pense quelqu'un de soucieux des animaux  tout en n'étant pas végé, ne mangerait sciemment de viande halal à cause de ça.
 Et que dire de l'étourdissement qui est une électrocution ? Mets tes doigts dans une prise...est-ce que ça ne fait pas abominablement souffrir? (ne le fais pas, hein, fais gaffe!)
Mais là, on ne parle que de l'assassinat final, pas de la vie avant, ni même de la peur, des horreurs des transports, de la panique dans les  abattoirs.
Pour moi, c'est l'abattage et l'élevage qui doivent être interdits, et en finir avec la bonne conscience des laïcs et des autres. Tous n'ont en commun qu'une chose: la religion de l'homme au top de la création.
 il n'en reste pas moins qu'il faudrait proscrire l'abattage sans étourdissement, même si on n'est pas certain de sa réelle efficacité, car il témoigne d'un souci de la souffrance animale. Donc d'un progrès humain. En  principe du moins car des horreurs sadiques ne manquent pas.
Et dans ce texte, on ne parlétourdissemente pas de souffrance animale, ce qui est bizarre et deplacé selon moi, pas plus que quand Fillon a parlé contre...ce qui, au final est cohérent dans le bec impitoyable d'un aficionado, pléonasme.

 

Inquiets des menaces sur l'abattage rituel, les rabbins européens écrivent à Nicolas Sarkozy

http://www.la-croix.com/Religion/Urbi-Orbi/France/Inquiets-des-menaces-sur-l-abattage-rituel-les-rabbins-europeens-ecrivent-a-Nicolas-Sarkozy-_NP_-2012-03-15-778606

La Conférence européenne des rabbins (CER) a écrit au président de la République et candidat à sa réélection Nicolas Sarkozy pour lui demander de défendre la shechita , l'abattage rituel juif, en Europe et de s'opposer à une réglementation sur un étiquetage stigmatisant. La CER, dont le grand rabbin de France Gilles Bernheim est vice-président, se dit « inquiète » face aux futurs débats dans les instances européennes au sujet de l'abattage rituel.

Dans une lettre au chef de l'État, le grand rabbin Pinchas Goldschmidt, président de l'organisation rabbinique, rappelle que la France a toujours été un ardent défenseur des droits fondamentaux de la communauté juive en Europe et en particulier de l'abattage rituel.

« Luttant contre ceux qui veulent l'abolir, elle a également marqué son opposition à un étiquetage stigmatisant des viandes provenant d'animaux abattus sans étourdissement. Nous connaissons votre engagement personnel sur ce dossier et, au nom des communautés juives d'Europe, nous vous en sommes infiniment reconnaissants », écrit-il dans sa lettre.

« Ainsi la France sera fidèle à ses idéaux de Liberté »

« Les paroles que vous avez prononcées le 3 mars à ce sujet ont semé le trouble dans nos communautés. Vos précisions sur la nature volontaire de cet étiquetage vont dans le sens de l'apaisement, ajoute-t-il. Je sollicite votre engagement comme dans le passé à défendre l'abattage rituel juif en Europe et à s'opposer à une réglementation sur un étiquetage stigmatisant. Ainsi la France sous votre présidence sera fidèle à ses idéaux de Liberté. »

Le grand rabbin de France et le président du Consistoire central, Joël Mergui, avaient été reçus récemment les « garanties » du premier ministre François Fillon que l'abattage rituel pourrait « continuer à se faire en France sans qu'il soit mis en péril ».

S'exprimant à titre personnel, en pleine polémique sur la viande halal, François Fillon avait suscité la colère des communautés juive et musulmane en estimant que « les religions devaient réfléchir au maintien de traditions qui n'ont plus grand-chose à voir avec l'état aujourd'hui de la science, de la technologie, les problèmes de santé ».

Commenter cet article