Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Psychanalyse et animaux.

Sauver pour tuer les animaux? Refuges, fourrières. Pétition demande aide à l'état: crise.Danger d'euthanasies plus nombreuses.

3 Septembre 2012, 05:09am

Publié par Jo Benchetrit

 

Petition: www.mesopinions.com/petition/animaux/etat-aide-associations-protection-animale/9117

chiot___placer_2_.jpg

Vous qui achetez des animaux en condamnant ceux qui sont abandonnés au lieu de les prendre, eux, chez vous, vous osez dire que vous les aimez? J'ai la tristesse de vous apprendre qu'à "l'insu de votre plein-gré", vous êtes un membre à part entière du club qui pullule des pires ennemis des bêtes.

"De quoi est-ce qu'on accuse-t-on mon client?" dirait Desproges.

En fait, en ne recueillant pas d'animaux et en encourageant l'élevage, vous êtes à l'origine de ces meurtres que, Tartuffe, nous appelons euthanasies. J'accuse des émissions comme 30 millions d'amis, comme les animaux de la 8  d'oser faire de la pub aux éleveurs de certaines races de chats et chiens, tout en disant les défendre.

Hier encore, sur la 3, 30 millions nous a montré des chats new look, issus de croisement de félins sauvages et de chats. Pas un mot pour rappeler que les élevages sont source de tueries dans les refuges appauvris par la crise économique et saturés par la crise éthique du pervers narcissique dit humain. Notre société de consommation est de plus en plus égoïste voire autiste. Mais elle a ses règles, même pas observées par les vendeurs d'animaux et parfois par leurs "amoureux", enfin, ceux qui les achètent. Lorsque l'offre depasse la demande, on doit arrêter de produire! Or inciter encore et encore à produire mène à la casse qu'on sait. Certains vétérinaires, pourtant signataires de la motion anti-corrida incitent à faire faire une portée avant stérilisation. C'est un scandale, une  abjection. Et absolument faux de surcroît de dire qu'une chienne ou chatte en a besoin.

Si on stérilise tôt, on évite le cancer des mamelles. Tout ça, c'est pour le fric.
On sait de plus en plus que les hommes achètent et jettent des milliards de tonnes d'objets dont la moitié est encore consommable.   Les animaux font partie de ces "déchets". Or ce sont des être sensibles.
Il faut arrêter d'en faire de la marchandise.
J'accuse ces émissions de   faire passer  l'inverse de ce qu'on est en droit d'attendre d'eux qui ont pignon sur rue et une possibilité d'instruire les gens par la lucarne de la TV.
Alors, certes, ils passent des pubs aussi pour des refuges et c'est TRES UTILE.
Certes.
Mais est - ce suffisant de s'armer de petite cuillère comme nous tous pour sauver qq chiens tout en favorisant l'ouverture du robinet sur l'ocean de la surproduction d'animaux?
Il faut aider à fermer le robinet si on est défenseur  des animaux et donc de l'ethique minimum que tout humain devrait avoir.
Ainsi, pour la "bonne cause" des petits nenfants, dont on sait qu'on est prêt à sacrifier père et mère pour eux, on ne doit pas favoriser l'élevage et la formation de toutous formatés exprès pour autistes, toutous dressés à supporter qu'on leur fasse "ce qui n'est pas agréable pour eux" dixit la dresseuse, comme  de se coucher sur eux, comme de les empêcher de dormir si l'enfant en a envie, comme de l'étouffer à moitié sous des étreintes mal contrôlées.  Dur métier que celui de chiens (et autres animaux) thérapeutes robotisés  pour ça ou pour les aveugles.
Je croyais pourtant que c'était par le respect que l'on pouvait sortir de l'autisme et de la psychose et pas par l'abus. Ce que Lacan appelle le nom du père et la castration symbolique qui en est l'effet.
Or ces chiens et autres animaux n'ont pas le droit de faire valoir leur droit à la liberté, à l'autonomie, au plaisir, au sommeil qd ils en ont besoin. Ils n'ont pas d'être  pour soi, mais pour l'autre. ils sont là pour ça. Est-ce à leurs défenseurs de faire de la pub pour ça? Non, décidément non.   En tant que psy, je le dis. Ce n'est que par le respect que ça marche. En effet, l'autiste doit apprendre que l'autre existe.C'est ça, son problème.
et si  on respecte, nul besoin de dressage particulier. Tout animal fait l'affaire s'il est bien dans  sa peau dans une famille qui l'aime et sait aussi se faire respecter, sans abus aucun.
L'abus, c'est la perversion qui sait que l'autre existe mais croit que c'est pour qu'on l'utilise pour sa jouissance, son bien.
L'abus c'est aussi la psychose qui a du mal avec la réalité de l'autre comme sujet distinct de soi, désirant ailleurs que pour le psychotique. Un exemple pour faire vite: le parano croit que tout ce que vous dites ou  faites s'adresse à lui de manière malveillante. 
Noubliez pas de signer:

 

Actuanimaux au contact de très nombreuses associations lance un cri d’alarme. Présidents, salariés, bénévoles sont unanimes à nous dire qu’ils ne savent pas comment ils vont aborder les prochaines échéances. Ceci est vrai, qu’il s’agisse de petites structures ou de plus grosses associations, même les plus anciennes sont inquiètes.
La situation se dégrade de façon palpable. Pas une association n’échappe à de très graves difficultés. Toutes accusent une baisse des adhésions, des dons et des aides tandis que les abandons se multiplient et que les capacités des refuges sont largement dépassées.
Les effets de la crise se font sentir et nous pressentons hélas que nous n’en sommes qu’au début.
Pourtant les associations de protection animale, les refuges, remplissent une indispensable mission dans notre société, une action que nous pourrions qualifier de citoyenne, dans des conditions difficiles, avec beaucoup de générosité et d’abnégation. Que va-t-il se passer dans les années à venir si elles sont amenées à mettre la clé sous la porte ? Doit on accepter sans rien dire une hécatombe prévisible, des euthanasies en masse d’animaux qui ont été sauvés avec amour de maltraitances et d’abandons ?
Nous relayons donc la pétition lancée le 13 août pour que l’état aide les associations et demandons que parallèllement une politique de limitation et de contrôle de la production d’animaux de compagnie soit mise en place de toute urgence pour enrayer les énormes difficultés prévisibles si rien n’est fait.
La lutte contre la détresse animale passe par une moralisation du commerce des animaux de compagnie, un contrôle des élevages, une limitation des animaleries, une lutte sans pitié contre les trafics.

Tant qu’il n’y aura pas une meilleure adéquation entre le nombre d’animaux qui naissent et celui de ceux qui peuvent être accueillis dans les familles nous assisterons à cette immense gâchis de vies au grand désespoir de tous ceux qui aiment les animaux et veulent leur porter secours.
En attendant il est urgent que les associations et les refuges soient aidés par les pouvoirs publics afin de ne pas être contraints de fermer leurs portes avec les dramatiques conséquences qui en résulteraient.
Les défenseurs d’animaux sont très nombreux, ils ont des aspirations légitimes qui doivent être entendues, ils ne sont pas des citoyens de seconde zone !

Plus que jamais les animaux et ceux qui les sauvent doivent être aidés ! Lien pour la pétitionICI.

Commenter cet article

prix refuges Maroc 04/12/2012 13:37


ton article est le meilleur article